Notaires, Avocats, Experts-comptables,
Conseils financiers, Conseils immobiliers…
Bonnes pratiques
Comment améliorer son
c...
Lucien Meney
Indexfi
Travailler mieux en travaillant ensemble : c’est l’es-
prit d’équipe qui s’impose à travers nos résea...
BaromètreInterprofessionnalité2016page.3
CHIFFRES D’AFFAIRES D’ENTREPRISES
ENJEUX DES
ORGANISATIONS
INTERPROFESSIONNELLES
...
ENJEUX DES ORGANISATIONS
INTERPROFESSIONNELLES
FOCUS
L’interprofessionnalité : un enjeu contemporain pour le développement...
MEILLEUR SERVICE CLIENT ET INDÉPENDANCE DES PROFESSIONS02
Appartenir à une structure interprofessionnelle est perçu
comme ...
5 catégories de professionnels sont le plus souvent au cœur de ces réseaux : les conseils juridiques (41% des cas), les co...
BaromètreInterprofessionnalité2016page.7
Plusieurs réponses possibles, le total dépasse donc 100%
Sans surprise, la princi...
L’enjeu de la facturation montre les frontières qui
subsistent entre les différentes disciplines lors de missions
interpro...
BaromètreInterprofessionnalité2016page.9
PERSPECTIVES SUR
L’INTERPROFESSIONNALITÉ
Dans un monde de plus en plus global et ...
BONNES PRATIQUES
CHIFFRE D’AFFAIRES : 20% ET PLUS
RÉALISÉS GRÂCE À LEURS RÉSEAUX
INTERPROFESSIONNELS
INDICATEUR DE PERFORM...
BaromètreInterprofessionnalité2016page.11
60%
LA COMMUNICATION, CARACTÉRISTIQUE D’UN RÉSEAU
INTERPROFESSIONNEL EFFICACE
L’...
1er
Salon de
l’interprofessionnalité
Véritable place de marché
accessible 24h/24 et 7j/7,
le salon Indexfi réunit tous
typ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Baromètre de l'interprofessionnalité en France - INDEXFI - Squaremetric 2016

4 976 vues

Publié le

Créer de la valeur en équipe : Notaires, Avocats, Experts-comptables, Conseils financiers, Conseils immobiliers, Banques, Asset manager, Assurances...

Barometre réalisé avec INDEXFI, le premier salon virtuel du Droit, de la Finance et du Chiffre : http://salon.indexfi.com

Préface de Lucien Meney, Directeur INDEXFI

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 976
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 235
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre de l'interprofessionnalité en France - INDEXFI - Squaremetric 2016

  1. 1. Notaires, Avocats, Experts-comptables, Conseils financiers, Conseils immobiliers… Bonnes pratiques Comment améliorer son chiffre d’affaires par les réseaux interprofessionnels Avril 2016 +160Organisations participantes BAROMÈTRE DE L’INTERPROFESSIONNALITÉ Créer de la valeur en équipe 20Nouvelles tendances
  2. 2. Lucien Meney Indexfi Travailler mieux en travaillant ensemble : c’est l’es- prit d’équipe qui s’impose à travers nos réseaux de partenaires, hier quelques dizaines autour des mêmes points de rencontres, aujourd hui des cen- taines par le biais des réseaux sociaux. Difficile de ne pas chercher d’autres compétences, dans un monde si complexe et si vaste, avec l’ou- verture de marchés de plus en plus éloignés techni- quement et géographiquement de nos savoir-faire habituels. On nous parle de structures capitalistiques pour collaborer, mais les résistances sont ailleurs et plus véritablement dans la méthodologie (les outils pour y parvenir) et dans la lisibilité des offres dis- ponibles. Une solution : le salon virtuel Indexfi qui comprend non seulement un Hall collaboratif et les outils / applications incontournables qui vous sont présen- tées, mais aussi 14 autres Bâtiments virtuels orga- nisés par centres d’intérêts. Vous pourrez non seulement identifier ces cabinets et ces prestataires qui, comme vous, ont décidé de développer leurs réseaux de partenariats, mais aussi vous installer dans un de nos 2500 bureaux virtuels disponibles, en faisant l’acquisition d’un es- pace réservé à votre enseigne totalement commu- niquant et administrable en temps réel, 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Avec de tels outils, difficile de ne pas être connec- tés me direz-vous ? Sans doute, mais comme pour tout changement, les résistances les plus coriaces viennent de nos croyances négatives, et cette en- quête objective et pragmatique devrait nous don- ner l’envie d’aller plus loin dans nos partenariats, au bénéfice de nos clients et de nos collaborateurs. Ce premier baromètre de l’Interprofessionnalité ré- vèle donc les grandes tendances de ces modes de collaboration, évidemment en cours de véritable explosion, puisque internet, connecté sans cesse au creux de nos téléphones, nous en donne chaque jour encore plus les moyens et l’envie. Bonne lecture ! Lucien Meney Indexfi MÉTHODOLOGIE Cette étude est la synthèse d’une enquête auto-adminis- trée menée auprès de milliers d’entreprises et d’organi- sations en France. Ces résultats s’appuient sur l’analyse de 161 réponses qualifiées. Sauf mention contraire, les résultats de cette étude sont basés sur l’intégralité des répondants de cet échantillon. Les organisations dont il est fait référence dans ce do- cument sont représentées par les professionnels qui les composent. Leur vision, leur expérience et leurs connais- sances opérationnelles en font des témoins privilégiés pour refléter la situation de l’interprofessionnalité dans le tissu des organisations en France. Répartition des répondants par chiffre d’affaires : • 161 professionnels du droit, de la comptabilité et de la finances, notamment notaires, avocats, experts comp- tables, conseils financiers et patrimoine, conseils en ges- tion immobilière, traducteurs… • Pays : France • Période d’interrogation : septembre-mars 2016 « RÉSEAUX »...LUMENT COMPLÉMENTAIRES
  3. 3. BaromètreInterprofessionnalité2016page.3 CHIFFRES D’AFFAIRES D’ENTREPRISES ENJEUX DES ORGANISATIONS INTERPROFESSIONNELLES P.4 P.6 P.9 P.10 RÉSEAUX INTERPROFESSIONNELS : UNE PRATIQUE COURANTE PERSPECTIVES SUR L’INTERPROFESSIONNALITÉ BONNES PRATIQUES 68%22%1% 2% 100 MILLIONS À 1 MILLIARD € 10 À 100 MILLIONS € 1 À 30 MILLIARDS € INFÉRIEUR À 1 MILLION € 1 À 10 MILLIONS € SECTEURS 7% 10%29% Notariat Éducation et formation Santé et pharmacie Avocats et services juridiques Conseil et Services Édition et publiction Audit, comptabilité et fiscalité Banques, Mutuelle et Assurances 5% 1% Immobilier et construction 5% 1% 45% 1%
  4. 4. ENJEUX DES ORGANISATIONS INTERPROFESSIONNELLES FOCUS L’interprofessionnalité : un enjeu contemporain pour le développement des professions du droit, du chiffre, de la finance… Dans chaque discipline, les professionnels ressentent souvent le besoin d’intégrer d’autres expertises pour mieux servir les intérêts de leurs clients. Si certaines convergences de services semblent naturelles (Avocat-Expert comptable, Notaires-Patrimoine-Immobilier…), il n’y a pas de schéma unique pour l’interprofessionalité et l’innovation conduit à intégrer de nouveaux domaines d’expertises au gré des missions réalisées ou à réaliser. Les professionnels de toutes les disciplines s’accordent aujourd’hui sur un objectif commun pour l’interprofessionalité : créer plus de valeur pour le client. 57% des professionnels interrogés font partie de structures interprofessionnelles (une étude de notaire, un cabinet d’avocats, un cabinet de gestion de patrimoine…). Cependant, la pratique de se constituer un réseau d’experts est plus courante encore : 91% des professionnels animent un réseau formel ou informel de professionnels, encouragés par l’impact positif de ces réseaux sur leur chiffre d’affaires. APPARTENANCE AUX STRUCTURES INTERPROFESSIONNELLES01 57% des professionnels interrogés indiquent faire partie d’une structure interprofessionnelle, et sont donc en mesure de proposer une palette de services à leurs clients en collaboration avec leurs collègues. Par exemple, les cabinets d’avocats disposent de plusieurs spécialistes au sein de leur cabinet pouvant intervenir dans différents domaines du droit, tels que le droit des affaires (72% des avocats répondants), la rédaction d’actes (72%), le droit social (46%), les droit immobilier (40%)… A noter que des avocats mentionnent également appartenir à une structure qui intègre d’autres domaines d’expertises tels que les transactions immobilières (13%), la gestion de patrimoine (11%) ou encore le conseil en lever de fonds et subventions (6%)… ou encore plus marginalement : gestion de crise, négociation, médiation, arbitrage. Votre organisation regroupe-t-elle plusieurs services professionnels ouverts aux clients (collaborateurs spécialisés et dédiés à ces activités) ? OUI NON 58% 41% 1%
  5. 5. MEILLEUR SERVICE CLIENT ET INDÉPENDANCE DES PROFESSIONS02 Appartenir à une structure interprofessionnelle est perçu comme un avantage par ces professionnels. Majoritai- rement, 54% d’entre eux déclarent leur préférence pour l’appartenance à leur organisation contre 8% qui préfère- raient ne pas en faire partie. L’idée est acquise que, rassemblés au sein d’une même structure, les professionnels peuvent assurer un meilleur service client par des synergies d’expertises (principal avantage par 78% des professionnels). Mais également, ils bénéficient d’un groupement de moyens et de res- sources (cité par 46% des professionnels) et globalement la structure permet d’augmenter le chiffre d’affaires (cité par 44% des professionnels). 7% d’entre eux seulement n’y voient pas d’avantages. Pourtant, ces structures apportent aussi un lot de contraintes, et le classement des principaux freins à l’in- terprofessionnalité au sein d’une même structure fait ressortir de nombreuses appréhensions par ces profes- sionnels. Majoritairement, 51% d’entre eux estiment que l’interprofessionnalité met en danger l’indépendance de leur profession, ce qui n’est pas sans réveiller le débat sur l’équilibre entre profession réglementée et intérêt du ser- vice aux clients. Dans une moindre mesure, la structure professionnelle impose de travailler prioritairement avec ses collègues et représente une contrainte pour 37% de professionnels. Enfin si la structure apporte les avantages d’un groupe- ment de moyens, elle peut également créer un certain déséquilibre dans la répartition des bénéfices ainsi que l’observent 26% des professionnels interrogés. Quels sont les principaux avantages d’une structure interprofessionnelle ? BaromètreInterprofessionnalité2016page.5 79% 47% 44% 39% 31% 21% 19% 7% 5% 3% 3% 2% Assurer un meilleur service client par synergies Bénéficier d’un groupement de moyens et de ressources Augmenter le chiffre d’affaires Développer des nouvelles expertises Renforcer la marque Pas d’avantages Développer l’accès au capital Améliorer la gouvernance Non applicable Autre Lutter contre la concurrence nationale et/ou internationale Développer de nouveaux marchés 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Plusieurs réponses possibles, le total dépasse donc 100%
  6. 6. 5 catégories de professionnels sont le plus souvent au cœur de ces réseaux : les conseils juridiques (41% des cas), les comptables (39%), les fiscalistes (36%), les conseils en droit des affaires (36%), les commissaires aux comptes (35%). En moyenne, chaque professionnel inclut 4 expertises complémentaires à son activité dans son réseau interprofessionnel. RÉSEAUX INTERPROFESSIONNELS : UNE PRATIQUE COURANTE FOCUS L’interprofessionnalité n’est pas réservée aux seuls cabinets, études ou groupements constitués. En dehors des structures existantes – voire même en plus d’appartenir à une structure – animer et faire grandir leur propre réseau interprofessionnel est une réalité pour 91% des professionnels interrogés. De leurs propres aveux, ces réseaux créés sont essentiellement informels pour 73% des situations, et repose sur un carnet d’adresse utilisable au cas par cas suivant les besoins des missions. Le plus souvent, ces réseaux comprennent 1 à 10 membres actifs chaque année (69% des situations) et les professionnels y consacrent moins de 5 heures par semaine (78% des situations). COMPOSITION DES RÉSEAUX INTERPROFESSIONNELS01 Quelle(s) catégorie(s) de professionnels composent principalement votre réseau habituel (au moins une relation professionnelle par an) ? Plusieurs réponses possibles, le total dépasse donc 100% Conseil juridique Audit comptable Conseil en assurance de personnes Droit de la propriété intellectuelle Droit des affaires 36% 36% 40% Commissariat aux comptes 34% 39% Fiscalité Droit social 24% 23% 23% 20% 20% 19% 18% 18% 16% 11% Comptabilité Gestion du patrimoine Conseil en financement Transaction immobilière Droit immobilier Rédaction d’actes Signification d’acte
  7. 7. BaromètreInterprofessionnalité2016page.7 Plusieurs réponses possibles, le total dépasse donc 100% Sans surprise, la principale motivation d’animer un réseau interprofessionnel est dictée par le courant des affaires qu’elle génère. 57% des professionnels s’attendent à augmenter leur chiffre d’affaires, et 49% souhaitent davantage élargir leur réseau encore. A noter que ce sont les clients qui poussent les professionnels à chercher davantage de partenaire, puisque 31% des professionnels reconnaissent que c’est pour répondre à la demande de leurs clients qu’ils étendent leur réseau. Le bouche-à-oreille est la pratique la plus commune des professionnels pour étendre leur réseau (57% d’entre eux la plébiscitent). La communication auprès de leurs contacts (43%) et l’appartenance à des associations professionnelles (34%) sont aussi des modalités courantes dans ce milieu. Toutefois, ces pratiques ne sont pas caractéristiques des professionnels qui tirent un plus grand chiffre d’affaires de leurs réseaux (voir plus loin les bonnes pratiques). Si l’utilisation d’outil spécifique pour étendre un réseau interprofessionnel n’est pas répertoriée, en revanche 38% des professionnels ressentent le besoin de renforcer leurs pratiques et de pouvoir compter sur le pouvoir des nouvelles technologies comme par exemple pour organiser ou former les partenaires de leur réseau. Quel est l’intérêt de maintenir ou développer son réseau interprofessionnel ? La majorité (51%) des professionnels estime que leur structure et/ou leur réseau interprofessionnel génèrent jusqu’à 20% de leur CA annuel. L’interprofessionnalité représente donc une part non-négligeable d’activité, qui peut même s’avérer plus importante encore pour certaines activités organisées (voir plus loin les bonnes pratiques). MOTIVATIONS DES RÉSEAUX INTERPROFESSIONNELS CHIFFRE D’AFFAIRES ET FACTURATION Quel est votre souhait sur votre collaboration interprofessionnelle ? Si vous entretenez un réseau interprofessionnel ou appartenez à une structure interprofessionnelle, quelle proportion de votre chiffre d’affaires est amenée par ce réseau/structure ? 02 03 57% 49% 32% 29% 26% 26% 24% 13% 9% 6% 2% Augmenter mon chiffre d’affaires Élargir mon réseau Élargir mon offre pour répondre à la demande Renforcer la collaborationsur les missions Référer davantage de clients Utiliser des outils pour améliorer mes relations professionnelles Passer plus de temps à animer mon réseau Pas de souhait Ne sais pas trouver de nouveaux modes de collaboration Identifier de nouvelles expertises 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 0% 10% 20% 30% 0 à 10% 10% à 20% 20% à 30% 30% à 40% Plus de 50% 40% à 50% Non applicable Ne sais pas Aucune 27% 24% 9% 4% 4% 1% 16% 7% 8%
  8. 8. L’enjeu de la facturation montre les frontières qui subsistent entre les différentes disciplines lors de missions interprofessionnelles. Principalement, les professionnels ne prévoient pas de modalités particulières de facturation (pour 37% d’entre eux), ou opèrent une classique facturation sur base horaire (31% des professionnels). Ils ne sont que 13% à présenter au client une facture unique réunissant l’ensemble des opérations menées pour son compte. Les limites posées par les normes et les pratiques ordinales subsistent dans les enjeux de l’interprofessionalité. « La profession ne nous autorise pas à rétribuer l’apporteur d’affaires, sinon, je ne ferais que cela. » observe un des participant. Les professionnels en sont persuadés : 90% d’entre eux esti- ment que leur réseau crée de la valeur pour leurs clients. De fait, le client est au centre des motivations qui poussent les professionnels à créer ou développer leur réseau : 70% des professionnels considèrent que leur réseau interprofessionnel produit une meilleure satisfaction du client, et 50% y voient aussi une meilleure qualité dans l’exécution de leur mission. Cependant, des pistes d’amélioration existent et sont à re- chercher dans la diminution des coûts et l’optimisation des ressources (cité par seulement 10 % des professionnels), voire même la gestion du stress que leurs réseaux n’amé- liorent que pour 10% des répondants. Les clients B2B (entreprises, professions libérales…) sont les plus demandeurs de missions interprofessionnelles. 74% des professionnels (de parfois à toujours) font face aux demandes de leurs clients B2B qui souhaitent un service global de leurs sujets. Toutefois, les clients personnes physiques ne sont pas en reste, et sont également concernés par des services inter- professionnels qu’ils sollicitent auprès de leur interlocuteur principal (66% des professionnels font parfois ou toujours face à des demandes de services interprofessionnels par les particuliers). Quelles modalités financières adoptez-vous dans le cadre de collaboration interprofessionnelle ? Vos clients particuliers (personnes physiques) / professionnels (entreprises, commerces…) vous demandent-ils un service interprofessionnel de leurs sujets ? LES ATTENTES DES CLIENTS PROFESSIONNELS ET PARTICULIERS04 0% 10% 20% 30% 40% Pas de modalité particulière Facturation sur base horaires Rétribution pour apport d’affaires Montant unique dressé au client Autre Ne sais pas 37% 24% 13% 5% 7% 31% Tout le temps Souvent Parfois Pas de client pro. Pas de client personne physique Ne sais pasJamais 1% 2% 2%1% 23% 11% 21%22% 4% 11% 50% 52% Clients professionnels Clients particuliers Plusieurs réponses possibles, le total dépasse donc 100%
  9. 9. BaromètreInterprofessionnalité2016page.9 PERSPECTIVES SUR L’INTERPROFESSIONNALITÉ Dans un monde de plus en plus global et connecté, les professionnels ont les idées claires sur le sens de l’interprofessionnalité : 85% d’entre eux affirment que l’interprofessionnalité va se développer encore dans leur spécialité. Si 43% de ces professionnels pensent que c’est indispensable, ils sont 22% à estimer que c’est inévitable de toutes façons. Seulement 7% considèrent qu’il n’y aura pas davantage d’interprofessionalité dans les années à venir. La question du cadre juridique de l’interprofessionalité fait débat au sein des professionnels de toutes disciplines, reflétant ainsi la séparation entre les risques perçus mais aussi les opportunités à saisir. 43% de ces professionnels estiment finalement qu’il faut moins de réglementation pour organiser les actions dans ce domaine. Plusieurspointsdevuesontmisenavantpourcesprofessionnels,quiportentsurlaqualitédeserviceau client final : « Les professions règlementées sont trop règlementées. Impossibilité d’émettre une seule facture pour une mission de transmission d’entreprises, par exemple. Audit comptable et financiers, négociations et rédaction des actes doivent être facturés par chaque professionnel. » s’alarme un participant. Ou encore sur les conséquence d’un cadre réglementaire pesant : « Nous sommes nombreux à rester «petits» pour avoir moins d’embêtements administratifs. 1/3 de notre temps est mangé par l’administratif et ses contraintes, du coup on bosse la nuit. » A noter que 37% des professionnels pensent qu’au contraire il ne faudrait rien changer à la situation existante, voire même créer davantage de réglementation pour mieux assurer une sécurité dans l’interprofessionalité. Ces professionnels pointent l’enjeu de professions réglementées : « Pour que chaque profession reste indépendante et spécialisée et éviter les compétences élargies d’une profession sans réelle formation spécialisée. » Ou encore « La réglementation doit également assurer une sécurité dans l’exercice des missions en termes de déontologie, de secret professionnel et de responsabilité. » note un participant. Pensez-vous que l’interprofessionnalité va se développer dans votre secteur d’activité ? Pensez-vous vous que la réglementation doit changer sur les conditions d’exercice de l’interprofessionnalité ? Oui, c’est indispensable Oui c’est utile Oui c’est inévitable Non, c’est évitable Non ce n’est pas utile Ne sais pasNon 43% 20% 22% 2% 3% 8%2% 0% 10% 20% 30% 40% Oui, davantage de réglementation Oui, moins de réglementation Non pas de changement souhaitable Sans opinion 16% 43% 21% 20%
  10. 10. BONNES PRATIQUES CHIFFRE D’AFFAIRES : 20% ET PLUS RÉALISÉS GRÂCE À LEURS RÉSEAUX INTERPROFESSIONNELS INDICATEUR DE PERFORMANCE ÉTENDRE SON RÉSEAU INTERPROFESSIONNEL 01 02 Les services rendus par les professionnels du droit, du chiffre, de la finance… sont de plus en plus interdépen- dants et ces professionnels s’organisent ensemble pour mieux répondre aux besoins des clients. Cependant, l’avis des professionnels sur l’efficacité de leur collaboration interprofessionnelle est partagée : 51% d’entre eux estiment qu’elle est actuellement efficace voire performante, contre 36% qui déplorent qu’elle est peu ou pas efficace. Face à cet enjeu, de nombreux professionnels calculent la part de leur activité amenée par leur réseau et/ou struc- ture interprofessionnels, qui peut représenter 20% et da- vantage de leur chiffre d’affaires annuel. Quelles sont les caractéristiques de ces professionnels qui s’appuient sur leurs réseaux multi-disciplinaires pour aug- menter leur chiffre d’affaires ? Pour atteindre un objectif de plus de 20% du chiffre d’af- faires réalisé avec leur réseau interprofessionnel, ces professionnels n’hésitent pas à animer un large panel de contacts complémentaires à leur activité. 59% d’entre eux comptent plus de 6 interlocuteurs annuels et 12% de ces professionnels estiment même être connectés régulière- ment à plus de 50 contacts par an. Par comparaison, la majorité des participants interro- gés dans cette étude (69% de tous les répondants) dé- nombrent seulement 1 à 10 membres réguliers au sein de leur réseau interprofessionnel chaque année. Animer un réseau interprofessionnel est aussi une activi- té qui prend du temps. Ainsi, 50% de ces professionnels consacrent à leur réseau 1 à 5 heures par semaine, et 23% de ces mêmes professionnels estiment y consacrer plus de 6 heures chaque semaine. De combien de professionnels habituels se compose votre réseau (au moins une relation professionnelle par an) ? 1 à 5 44% 45% Non applicable 8% 0% Ne sais pas 2%0% 6 à 10 33% 25% 21 à 50 2%0% Plus de 50 5% 11% 11 à 20 11% 14% >20% chiffre d’affaires Tout chiffre d’affaires
  11. 11. BaromètreInterprofessionnalité2016page.11 60% LA COMMUNICATION, CARACTÉRISTIQUE D’UN RÉSEAU INTERPROFESSIONNEL EFFICACE L’AVANTAGE DE SERVICES INTERPROFESSIONNELS MIEUX FORMALISÉS 03 03 Pour renforcer les liens avec leurs contacts et maintenir un flux d’affaires annuel, 62% des professionnels privilé- gient d’abord les échanges réguliers d’informations avec les membres de leur réseau, puis ensuite les échanges de bonnes pratiques (58%). A noter qu’ils sont nombreux à proposer également une ou plusieurs expertises ponc- tuelles sur les sujets intéressant leurs interlocuteurs ré- guliers (46%). Combiner ces différentes modalités de collaboration est une pratique efficace pour développer le nombre et l’im- portance de missions interprofessionnelles. En moyenne, ces professionnels cumulent 2,7 de ces actions auprès de leurs contacts, contre 2,2 actions seulement pour l’en- semble des organisations interrogées. Formaliser un ou plusieurs services en collaboration avec d’autres professions permet de mieux répondre aux at- tentes des clients. C’est le choix de 51% de ces profes- sionnels qui observent de ce fait un meilleur retour sur leur chiffre d’affaires par leur collaboration interprofes- sionnelle. Si ces offres sont présentées au clients au cas par cas par 31% des ces professionnels, 8% également indiquent que leurs services combinés font l’objet d’une campagne de communication et de marketing ad hoc. Par comparaison, 67% de l’ensemble des répondants n’ont pas d’offre formalisée en collaboration avec d’autres professions, et freinent dans ce cas la possibilité de déve- lopper leur chiffre d’affaires par ces moyens. Quelles modalités de collaboration maintenez-vous avec votre réseau professionnel ? Avez-vous formalisé un ou plusieurs services en collaboration avec d’autres professions pour vos clients ? Échange de bonnes pratiques 62% 62%61% Ne sais pas 9% 1% 8% 4% Autre 2%0% 41% 41% 36% 38% 22% 13% 31% 23% 46% Échange régulier d’infromations Expertise ponctuelle Coordination de missions Offre de services commune Référencement de client Pas de collaboration effective Oui, ils font l’objet de campagne de communication et marketing 8% 3% 3%4% 31% 31% 31% 19% 37% 15% 12% 7% Oui, ils sont présentés aux clients au cas par cas Oui, ils existent et sont présentés à la demande du client Non, pas formalisé mais nous le présentons en cas de besoin Non, pas d’offre de service en collaboration Ne sais pas >20% chiffre d’affaires Tout chiffre d’affaires >20% chiffre d’affaires Tout chiffre d’affaires
  12. 12. 1er Salon de l’interprofessionnalité Véritable place de marché accessible 24h/24 et 7j/7, le salon Indexfi réunit tous types d’acteurs du secteur : les institutionnels élaborant produits et services, les conseillers libéraux, des sociétés de services aux professionnels, sans oublier les Ordres et les organisations professionnelles. Les visiteurs, - investisseurs, entrepreneurs, grand public - pourront à tout moment visiter les 15 bâtiments virtuels illustrant les différents univers de la finance, du droit et du chiffre (immobilier, assurance, banque, valeurs mobilières, valeurs refuges, avocats, experts comptables, notaires, gestionnaires de patrimoine, informatique, formation, recrutement, communication, traduction…). www.salon.indexfi.com Indexfi Le premier réseau social interprofessionnel avec plus de 300 000 experts indépendants de la finance, du droit et du chiffre. Avec un accès libre et entièrement gratuit pour les professionnels indépendants du conseil, Indexfi.com offre l’opportunité de disposer d’un fichier étendu sur tout le territoire, extrêmement qualifié, diversifié et très actif. Indexfi.com est un canal efficace pour créer, fidéliser et dynamiser vos réseaux de partenaires. www.indexfi.com Retrouvez les détails des 20 questions et benchmarkez-vous sur www.squaremetric.com Les décisions de gestion, en total concensus entre les différents professionnels ont systématiquement débouché sur une satisfaction client optimale. Un succès qui sera à l’origine de sa motivation à rassembler tous les professionnels de la finance, du droit et du chiffre. Lucien Meney En 2002, Lucien Meney crée son premier portail Internet, Master-Invest.com, qui permet de réaliser un premier bilan patrimonial en ligne. Cette plateforme de 600 libéraux va générer 16 à 20 000 coupons de demandes d’internautes par an pour les membres de son réseau. Depuis plus de 10 ans, Lucien Meney avec son équipe, a développé des missions de conseil en Entreprise en équipes pluridisciplinaires libérales, intégrant dans des comités communs avocats, experts comptables, banquiers et autres experts de la Finance du Droit et du Chiffre.

×