SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  8
Télécharger pour lire hors ligne
LE FONDS EUROS DE SPIRICA
                                                                                    Reporting au 31 mars 2012



     Objectif de gestion                                   Style de gestion                                Modalités de gestion

L’objectif de gestion du fonds euros de   La gestion du fonds euros de Spirica peut être qualifiée     • Spirica s’appuie sur le savoir-faire et
Spirica est de dégager, sur la durée,     d’opportuniste et de réactive :                                 l’expertise de BNP AM et d’Amundi,
une performance supérieure aux fonds          Spirica recherche les opportunités et analyse les           pour la gestion financière de ses
euros du marché, tout en garantissant         aberrations de marché éventuelles afin de retenir les       actifs obligataires et actifs OPCVM
aux assurés / souscripteurs :                 investissements :                                           diversifiés,
• 100% des capitaux investis et           • rémunérateurs sur la durée,
• 100% des intérêts et participation      • potentiellement générateurs de plus-values                 • et a sélectionné les acteurs majeurs
   aux bénéfices versés chaque année                                                                      de la gestion immobilière en France
   aux contrats (effet cliquet)                                                                           pour la gestion des titres immobiliers
                                                                                                          qu’elle a retenus (UFG, Amundi
                                          Les actifs recherchés sont, en conformité avec le code des      Immobilier, Natixis AMI, BNP REIM…)
L’horizon de détention recommandé         assurances, et en application des règles de prudence, de
est supérieur à un an                     dispersion et de diversification :
                                          • majoritairement obligataires : obligations d’Etats,
                                             obligations d’entreprises publiques et privées
                                             («obligations corporate»), obligations synthétiques
                                             (« EMTN / BMTN »), fonds communs de créances…
                                          • immobiliers : SCI, SCPI, OPCI…
                                          • OPCVM : fonds obligataires, fonds actions, fonds
                                             diversifiés, fonds structurés, fonds monétaires…

                                          Les zones géographiques retenues sont variées et situées
                                          majoritairement :
                                          • en Europe, zone euro, pour les obligations et les OPCVM,
                                          • tandis que pour l’immobilier il s’agira uniquement de
                                             titres dont les biens sont situés en France.

                                                                                                                                   Mai 2012 - 1/8
1. Orientations de gestion du fonds euros


L’année 2012 a commencé avec un regain d’appétit des investisseurs pour les actifs risqués : en janvier et février, les
marchés actions américains et européens ont connu une progression marquée. Sur les marchés obligataires, la demande
pour les obligations d’entreprises non financières a été soutenue. Mais cette relative accalmie s’est à nouveau estompée
courant mars, l’attention et les craintes s’étant à nouveau portées sur la situation économique et politique en zone euro.

Du point de vue économique, les distorsions géographiques se sont renforcées sur les premiers mois de l'année : alors que
les Etats-Unis et le Japon voient leur activité économique reprendre, celle de la Chine et de la zone euro ralentit.

Plus précisément, la zone euro devrait entrer en récession en 2012 du fait de plusieurs éléments combinés : maintien d’une
inflation et d’un niveau élevé de l’euro face au dollar, une austérité budgétaire qui continue de peser sur la consommation
à l’exception de l’Allemagne, une situation du marché du travail qui se détériore, un ralentissement de l’activité toutefois
amorti par la résilience de l’Allemagne et même si l'intervention de la BCE a écarté le risque de liquidité pour les banques.

Dans ces conditions de marché, la gestion du fonds euro s'est principalement concentré sur deux axes principaux :
- placement des flux sur des obligations d'émetteurs privés présentant un bon profil financier et des perspectives de
résultats soutenus,
- absence de tout investissement sur des émetteurs souverains et réalisation d’arbitrages sur des dettes de pays fragilisés
au profit d’émetteurs plus sûrs, tout en s'attachant à préserver le rendement global du portefeuille.

Nous continuons donc à maintenir une politique de gestion prudente tout essayant de tirer de profit des évolutions
récentes des marchés.




                                                                                                                                Mai 2012 - 2/8
2. Les volumes
Les volumes gérés au sein de notre fonds euros poursuivent leur croissance : l’encours est passé de 872 Me fin 2011 à 910 Me au 31 mars 2012.


                                                        Encours au 31 mars 2012
                                                                910 Me



L’allocation d’actifs du fonds euros de Spirica contribue à sa
performance. Le portefeuille obligataire, source de revenus réguliers,
représente 73% de cet actif à fin mars 2012, tandis que la part de
l’immobilier s’établit à 14%.



Les actifs de diversification sont stables en ce début d’année 2012. Cette
poche représente 9% du portefeuille à fin mars.



La trésorerie, investie dès que possible tout au long du trimestre afin
                                                                                   OBLIGATIONS                    IMMOBILIER         ACTIFS DE
d’optimiser le rendement de l’actif, représentait 4% de l’actif en                     73%                           14%          DIVERSIFICATION
instantané au 31 mars 2012.                                                                                                             9%




                                                                                                                                      TRESORERIE
                                                                                                                                          4%




                                                                                                                                          Mai 2012 - 3/8
3. Le portefeuille obligataire


Plusieurs facteurs ont eu un impact positif sur les marchés obligataires au cours du premier trimestre 2012 :
- injections massives de liquidités initiées par la BCE (LTRO) pour soutenir le système financier européen qui ont permis d’apaiser les tensions. En
particulier, certains pays comme l’Italie ou l’Espagne ont vu leur prime de risque baisser au cours du trimestre avant de remonter en fin de
période,
- accord d’échange conclu entre la Grèce et les créanciers privés qui a rassuré les marchés en permettant d’éviter un défaut incontrôlé du pays.

Dans ce contexte, Spirica a profité de la détente du début d’année pour réduire la part des emprunts d’Etats détenue dans le portefeuille
obligataire au profit d’obligations émises par des entreprises privées (« Corporate »).
La part des « Corporate » passe ainsi de 61% au 31 décembre 2011 à 76% au 31 mars 2012.

Les acquisitions ont notamment porté :
- sur des obligations « sécurisées » émises par des établissements de crédit, garanties par un portefeuille dédié d’actifs sous-jacents et
bénéficiant d’une notation élevée (« covered bonds »),
- ainsi que sur des émetteurs privés, solides financièrement et offrant des perspectives de résultats soutenus.

                                  31-mars-12            31-déc-11

      Etat                                     24%              39%
                    Sovereign                  20%              34%                                                Industries
                     Banques                    3%               5%                                                     Services publics
                                                                                   Finances                                                  Non Cycliques
   Corporate                                   76%              61%
                      Finances                 57%              42%                                                                          Cycliques
                    Industries                  5%               2%                                            Autres                        Communications
              Services publics                  1%               2%
                Non Cycliques                   2%               4%                                                                          Energies
                     Cycliques                  4%               2%
             Communications                     4%               4%                                                  Etats - Banques         Diversifiés
                       Energies                 3%               1%
                   Diversifiés                  1%               2%
                 Autres (BMTN)                  0%               2%
                                                                                                          Etats - Sovereign
     Total                                     100%            100%




                                                                                                                                           Mai 2012 - 4/8
3. Le portefeuille obligataire

    3.2 Détail du portefeuille
    Le portefeuille obligataire comprend près de 300 lignes à fin mars 2012.

15 Principales lignes obligataires en portefeuille au 31 mars 2012 (classées par rating et par code ISIN) :

                                            CODE ISIN                         LIBELLE                         RATING*

                                        FR0011053255             CIF EUROM 4,125% 11-190122                      AAA
                                        FR0011109321                   BPCE SFH 3.75% 130921                     AAA
                                        FR0011178946                   CRH 4% 12-170622 EMTN                     AAA
                                        FR0011178946                   CRH 4% 12-170622 EMTN                     AAA
                                        FR0011179852           CRED AGRI HOME LN 4% 17/01/2022                   AAA
                                        XS0671138377           COUNCIL EUROP 2.875% 11-310821                    AAA
                                        XS0672219580             UBS AG LDN 2.125% 11-100415                     AAA
                                        FR0011192392                      CADES 4% 151225                         AA+
                                        XS0611783928              RFF 4,25% 11-071026 EMTN                        AA+
                                        XS0745896000            AGENCE FR DEVEL 3,75%12-150227                    AA+
                                        XS0748187902               ING BANK 4,5% 12-210222                        A+
                                        DE000A1GV811              DAIMER INTL TR 170413 EMTN                      A-
                                        XS0731681556            VOLKSWAGEN INTL 3.25% 211019                      A-
                                        XS0596704170              STE GEN. 4,75% 020321 EMTN                      A
                                        XS0746002392              CREDIT AGRI LD TV 12-130219                     A
                                            *Ratings au 31 mars 2012
                                                                                                3.4 La « duration » moyenne de notre portefeuille obligataire
    3.3 La notation arithmétique moyenne de notre portefeuille                                  (tenant compte de la chronologie de l’ensemble des flux à percevoir
    obligataire s’établit à A+ (solide), sans changement :                                      jusqu’aux échéances finales) s’établit à 5,5 ans :
         % Actif net
           Rating              31-mars-12                    31-déc-11                              % Actif net
                                                                                                    Maturités            31-mars-12                31-déc-11
           AAA                    21%                           26%
         AA- à AA+                22%                           10%                                  0 - 1 an              4%                                   7%
          A- à A+                 41%                           42%                                 1 - 5 ans              28%                                 39%
        BBB- à BBB+               10%                           15%                                 5 - 10 ans             37%                                 33%
         INF BBB-                 6%                            7%                                   > 10 ans              31%                                 21%
           Total                 100%                          100%                                   Total                100%                     100%



                                                                                                                                                       Mai 2012 - 5/8
4. Le portefeuille immobilier

La part des investissements immobiliers au sein de notre fonds est en légère baisse par rapport au 31 décembre 2011 : elle s’établit à 14% au 31 mars
2012.

Notre portefeuille offre un rendement régulier élevé qui contribue favorablement au rendement global du fonds euros.


                                   Principaux titres immobiliers détenus au 31 mars 2011 (classés par gestionnaire)

                                                  GESTIONNAIRE                         LIGNE D'ACTIF


                                             BNP REIM                    SPF1*
                                             BNP REIM                    TPF2*
                                             BNP REIM                    VALEUR PIERRE ALLIANCE
                                             NATIXIS AMI                 FRUCTIPIERRE
                                             NATIXIS AMI                 LAFFITTE PIERRE
                                             UFFI REAM                   CIFOCOMA 3
                                             UFG REM                     SILVERSTONE*

                                         * OPCI réservés à des investisseurs institutionnels



                           L’immobilier : un vrai moteur de performance pour le fonds euros de Spirica
                           En pleine crise financière, Spirica a su investir au bon moment sur le marché des SCPI profitant à
                           l’époque du désintérêt des investisseurs pour cette classe d’actifs. Cette poche constitue pour le fonds
                           euros, un vrai moteur de performance à la fois en termes de revenus mais également en termes de
                           plus-values.
                           Le portefeuille immobilier de Spirica est composé de SCPI à taux de rendement élevé, lié à une forte
                           décote obtenue sur le prix d’achat. De plus, au fur et à mesure de la remontée de la valorisation de ces
                           parts de SCPI, des plus-values ont pu être réalisées.




                                                                                                                                          Mai 2012 - 6/8
5. Les actifs de diversification

Les marchés actions européens et américains ont connu une nette ascension au cours du premier trimestre 2012 avec +8.4% pour le CAC 40 et
+8.1% pour le Dow Jones .

La confirmation des signes d’amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis, la publication de résultats rassurants de la part des sociétés conjuguées
aux politiques accommandantes et aux mesures de soutien des banques centrales ont contribué à alimenter ce regain d’optimisme. Cependant la
faiblesse des volumes échangés sur les marchés actions ont témoigné de la prudence des investisseurs.
Dès la fin du mois de mars, le retour des craintes autour de l’Italie et de l’Espagne ont ramené le doute sur les marchés qui ont dès lors fortement
baissé.

Au cours du premier trimestre, profitant du rebond des marchés, des prises de profit ont pu être réalisées sur la poche de diversification
notamment sur des positions actions ainsi que sur des OPCVM obligataires investis dans des obligations d’émetteurs privés.

Par ailleurs nous avons rééquilibré nos positions au profit des émergents à travers des investissements dans des OPCVM « actions émergentes » .


                                      Principaux OPCVM détenus au 31 mars 2012(classés par code ISIN)
                                                  CODE ISIN                               LIBELLE
                                        FR0007074661**                  GRD 9 FCP (Mul ti ges ti on al ternati ve)
                                        FR0011055870**                  FDA21 (Acti ons émergentes )
                                        FR0010910497                    NEO PATRIMOINE I FCP (Fonds fl exi bl e)
                                        FR0011056118**                  FDA7 (Acti ons émergentes )
                                        FR0011001940**                  FDA18 (Acti ons Europe)

                                     ** OPCVM ou parts d’OPCVM plus particulièrement destinés aux entités du groupe Crédit
                                     Agricole Assurances




                                                                                                                                           Mai 2012 - 7/8
6. Le portefeuille de trésorerie (OPCVM monétaires)

La trésorerie du fonds euros a été investie dès que possible tout au long de l’année afin d’optimiser le rendement du fonds. Au 31 mars 2012, elle
représentait environ 4% de l’actif.

                                               Principaux OPCVM monétaires détenus au 31 mars 2011

                                        CODE ISIN                     LIBELLE              Note Morning Star

                                FR0007009808               BNP PARIBAS MOIS                      ****
                                LU0094219127               BNP INSTICASH EUR CL.I CAPIT.         ****
                                FR0010337667               BNP PARIBAS CASH INVEST I             ****




                                                      Prochain rendez-vous trimestriel :
                                                                 Juillet 2012




                          A propos de Spirica
                          Spirica est une compagnie d’assurance vie filiale à 100% de Crédit Agricole Assurances. Créée en 2007
                          par Daniel Collignon, Spirica est spécialisée dans la conception de produits d’assurance vie-épargne
                          (contrats diversifiés, contrats multisupports, contrats de capitalisation) sur mesure et labellisés pour
                          ses partenaires distributeurs (plateformes d’animation de CGPI, ou de CGP salariés, courtiers, banques
                          privées, sociétés de gestion). Elle met ainsi au service de ses partenaires et de leurs clients innovation
                          et qualité de service.




                                                                                                                                     Mai 2012 - 8/8

Contenu connexe

Tendances

101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos
Bordier & Cie
 
L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006
L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006
L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006
Groupe SFC, cabinet d'expertise comptable
 
bgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FR
bgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FRbgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FR
bgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FR
Adriaan Klop
 
02. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.201202. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.2012
Omayma
 
Garantie plancher cisconsulting
Garantie plancher cisconsultingGarantie plancher cisconsulting
Garantie plancher cisconsulting
Claude Mombo Baros
 

Tendances (17)

immobilier international, Le Temps, Jérôme Chevallerau 02.02.15
immobilier international, Le Temps, Jérôme Chevallerau 02.02.15immobilier international, Le Temps, Jérôme Chevallerau 02.02.15
immobilier international, Le Temps, Jérôme Chevallerau 02.02.15
 
101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos
 
Guide de l'investissement immobilier 2014
Guide de l'investissement immobilier 2014Guide de l'investissement immobilier 2014
Guide de l'investissement immobilier 2014
 
110202 mj fonds monétaire_ lt
110202 mj fonds monétaire_ lt110202 mj fonds monétaire_ lt
110202 mj fonds monétaire_ lt
 
Couts du capital dans les pays émergents
Couts du capital dans les pays émergentsCouts du capital dans les pays émergents
Couts du capital dans les pays émergents
 
Corp 04 abril
Corp 04 abrilCorp 04 abril
Corp 04 abril
 
L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006
L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006
L'activité internationale des grands groupes français depuis 2006
 
bgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FR
bgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FRbgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FR
bgcreditfund-reporting-Decembre-2016-FR
 
Ni risma
Ni rismaNi risma
Ni risma
 
Fiche produit VIOLETTO - Arca Patrimoine
Fiche produit VIOLETTO - Arca PatrimoineFiche produit VIOLETTO - Arca Patrimoine
Fiche produit VIOLETTO - Arca Patrimoine
 
Cours de gestion de projet Pr Falloul
Cours de gestion de projet Pr FalloulCours de gestion de projet Pr Falloul
Cours de gestion de projet Pr Falloul
 
Assurance Vie Et Patrimoine
Assurance Vie Et PatrimoineAssurance Vie Et Patrimoine
Assurance Vie Et Patrimoine
 
EBE retraité : un concept d'évaluation (trop ?) simple pour valoriser la cess...
EBE retraité : un concept d'évaluation (trop ?) simple pour valoriser la cess...EBE retraité : un concept d'évaluation (trop ?) simple pour valoriser la cess...
EBE retraité : un concept d'évaluation (trop ?) simple pour valoriser la cess...
 
02. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.201202. Présentation E&Y 27.01.2012
02. Présentation E&Y 27.01.2012
 
Garantie plancher cisconsulting
Garantie plancher cisconsultingGarantie plancher cisconsulting
Garantie plancher cisconsulting
 
Marchés des changes
Marchés des changesMarchés des changes
Marchés des changes
 
2018 marches financiers
2018 marches financiers2018 marches financiers
2018 marches financiers
 

En vedette

II encuentro de casas andaluzas en torrevieja
II encuentro de casas andaluzas en torreviejaII encuentro de casas andaluzas en torrevieja
II encuentro de casas andaluzas en torrevieja
cosasdeandalucia
 
Arnau - Jordi J.
Arnau - Jordi J.Arnau - Jordi J.
Arnau - Jordi J.
cipauvila
 
Les réseaux sociaux en France en 2011
Les réseaux sociaux en France en 2011Les réseaux sociaux en France en 2011
Les réseaux sociaux en France en 2011
Sylvain Gateau
 
Email Marketing: Centro Comunicacion Digital
Email Marketing: Centro Comunicacion DigitalEmail Marketing: Centro Comunicacion Digital
Email Marketing: Centro Comunicacion Digital
MasterBase®
 
le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)
le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)
le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)
CA Consumer Finance
 

En vedette (20)

II encuentro de casas andaluzas en torrevieja
II encuentro de casas andaluzas en torreviejaII encuentro de casas andaluzas en torrevieja
II encuentro de casas andaluzas en torrevieja
 
Les fails médias sociaux de l'année 2013
Les fails médias sociaux de l'année 2013Les fails médias sociaux de l'année 2013
Les fails médias sociaux de l'année 2013
 
Concepto Campo
Concepto CampoConcepto Campo
Concepto Campo
 
Reseaux sociaux
Reseaux sociauxReseaux sociaux
Reseaux sociaux
 
Visita Guachené
Visita GuachenéVisita Guachené
Visita Guachené
 
Programme Interférences n°1
Programme Interférences n°1Programme Interférences n°1
Programme Interférences n°1
 
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
Définition de la langue de bois : comment la reconnait-on ?
 
Hosteltur 213 - ¿Y ahora que hacemos con esto? Infraestructuras fantasma: el ...
Hosteltur 213 - ¿Y ahora que hacemos con esto? Infraestructuras fantasma: el ...Hosteltur 213 - ¿Y ahora que hacemos con esto? Infraestructuras fantasma: el ...
Hosteltur 213 - ¿Y ahora que hacemos con esto? Infraestructuras fantasma: el ...
 
Arnau - Jordi J.
Arnau - Jordi J.Arnau - Jordi J.
Arnau - Jordi J.
 
Outils nomades3
Outils nomades3Outils nomades3
Outils nomades3
 
Le discours indirect
Le discours indirectLe discours indirect
Le discours indirect
 
Sesion 5
Sesion 5Sesion 5
Sesion 5
 
Réseaux sociaux : Etat des lieux Y aller ou pas ? Pourquoi ? Comment ?
Réseaux sociaux : Etat des lieux  Y aller ou pas ?  Pourquoi ? Comment ?Réseaux sociaux : Etat des lieux  Y aller ou pas ?  Pourquoi ? Comment ?
Réseaux sociaux : Etat des lieux Y aller ou pas ? Pourquoi ? Comment ?
 
Engagement des sociétés d'Ingénierie dans la contribution open source : un ce...
Engagement des sociétés d'Ingénierie dans la contribution open source : un ce...Engagement des sociétés d'Ingénierie dans la contribution open source : un ce...
Engagement des sociétés d'Ingénierie dans la contribution open source : un ce...
 
l'interview de Mr. le Ministre avec la revue "l'étudiant".
l'interview de Mr. le Ministre avec la revue "l'étudiant".l'interview de Mr. le Ministre avec la revue "l'étudiant".
l'interview de Mr. le Ministre avec la revue "l'étudiant".
 
Les réseaux sociaux en France en 2011
Les réseaux sociaux en France en 2011Les réseaux sociaux en France en 2011
Les réseaux sociaux en France en 2011
 
Email Marketing: Centro Comunicacion Digital
Email Marketing: Centro Comunicacion DigitalEmail Marketing: Centro Comunicacion Digital
Email Marketing: Centro Comunicacion Digital
 
Presentacion primavera
Presentacion primaveraPresentacion primavera
Presentacion primavera
 
le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)
le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)
le marché mondial du crédit à la consommation (fin 2009)
 
Utc data publica1
Utc data publica1Utc data publica1
Utc data publica1
 

Similaire à Spk note fonds euros 2012-03_vdef

11800462 scenario presentation_fcpr
11800462 scenario presentation_fcpr11800462 scenario presentation_fcpr
11800462 scenario presentation_fcpr
bmethcapital
 
Anaxago patrimony webinar scpi
Anaxago patrimony webinar scpiAnaxago patrimony webinar scpi
Anaxago patrimony webinar scpi
Caroline Lamaud
 
32 Juin 2016 AGEFI
32 Juin 2016 AGEFI32 Juin 2016 AGEFI
32 Juin 2016 AGEFI
Anne Canel
 
Groupe Twenty One Finance PréSentation
Groupe Twenty One Finance PréSentationGroupe Twenty One Finance PréSentation
Groupe Twenty One Finance PréSentation
francispanichelli
 
Twenty One Finance Présentation
Twenty One Finance PrésentationTwenty One Finance Présentation
Twenty One Finance Présentation
patrione
 

Similaire à Spk note fonds euros 2012-03_vdef (20)

Note Fonds Euros Spirica - 31.12.2011
Note Fonds Euros Spirica - 31.12.2011Note Fonds Euros Spirica - 31.12.2011
Note Fonds Euros Spirica - 31.12.2011
 
CP Yomoni 29 09-2016
CP Yomoni 29 09-2016CP Yomoni 29 09-2016
CP Yomoni 29 09-2016
 
21 invest news 136 jan 2012
21 invest news 136 jan 201221 invest news 136 jan 2012
21 invest news 136 jan 2012
 
11800462 scenario presentation_fcpr
11800462 scenario presentation_fcpr11800462 scenario presentation_fcpr
11800462 scenario presentation_fcpr
 
Rapport Annuel de Federal Finance
Rapport Annuel de Federal FinanceRapport Annuel de Federal Finance
Rapport Annuel de Federal Finance
 
Presentation Stéphane Baudin
Presentation Stéphane BaudinPresentation Stéphane Baudin
Presentation Stéphane Baudin
 
Point de Mire, No 72, Spring 2018
Point de Mire, No 72, Spring 2018Point de Mire, No 72, Spring 2018
Point de Mire, No 72, Spring 2018
 
Les fonds de placements
Les fonds de placementsLes fonds de placements
Les fonds de placements
 
Performance des entreprises des DOM
Performance des entreprises des DOMPerformance des entreprises des DOM
Performance des entreprises des DOM
 
Presentation Emmanuel Brutin
Presentation Emmanuel BrutinPresentation Emmanuel Brutin
Presentation Emmanuel Brutin
 
Le marché des bureaux en région lyonnaise - Bilan & Perspectives 2013
Le marché des bureaux en région lyonnaise - Bilan & Perspectives 2013Le marché des bureaux en région lyonnaise - Bilan & Perspectives 2013
Le marché des bureaux en région lyonnaise - Bilan & Perspectives 2013
 
Cp sinval-23012012
Cp sinval-23012012Cp sinval-23012012
Cp sinval-23012012
 
Le financement des pme 2015
Le financement des pme 2015Le financement des pme 2015
Le financement des pme 2015
 
Anaxago patrimony webinar scpi
Anaxago patrimony webinar scpiAnaxago patrimony webinar scpi
Anaxago patrimony webinar scpi
 
Le Private Equity fait son nid - Citation de Pierre-Emmanuel Chevalier, Co-ma...
Le Private Equity fait son nid - Citation de Pierre-Emmanuel Chevalier, Co-ma...Le Private Equity fait son nid - Citation de Pierre-Emmanuel Chevalier, Co-ma...
Le Private Equity fait son nid - Citation de Pierre-Emmanuel Chevalier, Co-ma...
 
Présentation du financement participatif des entreprises
Présentation du financement participatif des entreprisesPrésentation du financement participatif des entreprises
Présentation du financement participatif des entreprises
 
32 Juin 2016 AGEFI
32 Juin 2016 AGEFI32 Juin 2016 AGEFI
32 Juin 2016 AGEFI
 
Communiqué de presse Yomoni
Communiqué de presse YomoniCommuniqué de presse Yomoni
Communiqué de presse Yomoni
 
Groupe Twenty One Finance PréSentation
Groupe Twenty One Finance PréSentationGroupe Twenty One Finance PréSentation
Groupe Twenty One Finance PréSentation
 
Twenty One Finance Présentation
Twenty One Finance PrésentationTwenty One Finance Présentation
Twenty One Finance Présentation
 

Spk note fonds euros 2012-03_vdef

  • 1. LE FONDS EUROS DE SPIRICA Reporting au 31 mars 2012 Objectif de gestion Style de gestion Modalités de gestion L’objectif de gestion du fonds euros de La gestion du fonds euros de Spirica peut être qualifiée • Spirica s’appuie sur le savoir-faire et Spirica est de dégager, sur la durée, d’opportuniste et de réactive : l’expertise de BNP AM et d’Amundi, une performance supérieure aux fonds Spirica recherche les opportunités et analyse les pour la gestion financière de ses euros du marché, tout en garantissant aberrations de marché éventuelles afin de retenir les actifs obligataires et actifs OPCVM aux assurés / souscripteurs : investissements : diversifiés, • 100% des capitaux investis et • rémunérateurs sur la durée, • 100% des intérêts et participation • potentiellement générateurs de plus-values • et a sélectionné les acteurs majeurs aux bénéfices versés chaque année de la gestion immobilière en France aux contrats (effet cliquet) pour la gestion des titres immobiliers qu’elle a retenus (UFG, Amundi Les actifs recherchés sont, en conformité avec le code des Immobilier, Natixis AMI, BNP REIM…) L’horizon de détention recommandé assurances, et en application des règles de prudence, de est supérieur à un an dispersion et de diversification : • majoritairement obligataires : obligations d’Etats, obligations d’entreprises publiques et privées («obligations corporate»), obligations synthétiques (« EMTN / BMTN »), fonds communs de créances… • immobiliers : SCI, SCPI, OPCI… • OPCVM : fonds obligataires, fonds actions, fonds diversifiés, fonds structurés, fonds monétaires… Les zones géographiques retenues sont variées et situées majoritairement : • en Europe, zone euro, pour les obligations et les OPCVM, • tandis que pour l’immobilier il s’agira uniquement de titres dont les biens sont situés en France. Mai 2012 - 1/8
  • 2. 1. Orientations de gestion du fonds euros L’année 2012 a commencé avec un regain d’appétit des investisseurs pour les actifs risqués : en janvier et février, les marchés actions américains et européens ont connu une progression marquée. Sur les marchés obligataires, la demande pour les obligations d’entreprises non financières a été soutenue. Mais cette relative accalmie s’est à nouveau estompée courant mars, l’attention et les craintes s’étant à nouveau portées sur la situation économique et politique en zone euro. Du point de vue économique, les distorsions géographiques se sont renforcées sur les premiers mois de l'année : alors que les Etats-Unis et le Japon voient leur activité économique reprendre, celle de la Chine et de la zone euro ralentit. Plus précisément, la zone euro devrait entrer en récession en 2012 du fait de plusieurs éléments combinés : maintien d’une inflation et d’un niveau élevé de l’euro face au dollar, une austérité budgétaire qui continue de peser sur la consommation à l’exception de l’Allemagne, une situation du marché du travail qui se détériore, un ralentissement de l’activité toutefois amorti par la résilience de l’Allemagne et même si l'intervention de la BCE a écarté le risque de liquidité pour les banques. Dans ces conditions de marché, la gestion du fonds euro s'est principalement concentré sur deux axes principaux : - placement des flux sur des obligations d'émetteurs privés présentant un bon profil financier et des perspectives de résultats soutenus, - absence de tout investissement sur des émetteurs souverains et réalisation d’arbitrages sur des dettes de pays fragilisés au profit d’émetteurs plus sûrs, tout en s'attachant à préserver le rendement global du portefeuille. Nous continuons donc à maintenir une politique de gestion prudente tout essayant de tirer de profit des évolutions récentes des marchés. Mai 2012 - 2/8
  • 3. 2. Les volumes Les volumes gérés au sein de notre fonds euros poursuivent leur croissance : l’encours est passé de 872 Me fin 2011 à 910 Me au 31 mars 2012. Encours au 31 mars 2012 910 Me L’allocation d’actifs du fonds euros de Spirica contribue à sa performance. Le portefeuille obligataire, source de revenus réguliers, représente 73% de cet actif à fin mars 2012, tandis que la part de l’immobilier s’établit à 14%. Les actifs de diversification sont stables en ce début d’année 2012. Cette poche représente 9% du portefeuille à fin mars. La trésorerie, investie dès que possible tout au long du trimestre afin OBLIGATIONS IMMOBILIER ACTIFS DE d’optimiser le rendement de l’actif, représentait 4% de l’actif en 73% 14% DIVERSIFICATION instantané au 31 mars 2012. 9% TRESORERIE 4% Mai 2012 - 3/8
  • 4. 3. Le portefeuille obligataire Plusieurs facteurs ont eu un impact positif sur les marchés obligataires au cours du premier trimestre 2012 : - injections massives de liquidités initiées par la BCE (LTRO) pour soutenir le système financier européen qui ont permis d’apaiser les tensions. En particulier, certains pays comme l’Italie ou l’Espagne ont vu leur prime de risque baisser au cours du trimestre avant de remonter en fin de période, - accord d’échange conclu entre la Grèce et les créanciers privés qui a rassuré les marchés en permettant d’éviter un défaut incontrôlé du pays. Dans ce contexte, Spirica a profité de la détente du début d’année pour réduire la part des emprunts d’Etats détenue dans le portefeuille obligataire au profit d’obligations émises par des entreprises privées (« Corporate »). La part des « Corporate » passe ainsi de 61% au 31 décembre 2011 à 76% au 31 mars 2012. Les acquisitions ont notamment porté : - sur des obligations « sécurisées » émises par des établissements de crédit, garanties par un portefeuille dédié d’actifs sous-jacents et bénéficiant d’une notation élevée (« covered bonds »), - ainsi que sur des émetteurs privés, solides financièrement et offrant des perspectives de résultats soutenus. 31-mars-12 31-déc-11 Etat 24% 39% Sovereign 20% 34% Industries Banques 3% 5% Services publics Finances Non Cycliques Corporate 76% 61% Finances 57% 42% Cycliques Industries 5% 2% Autres Communications Services publics 1% 2% Non Cycliques 2% 4% Energies Cycliques 4% 2% Communications 4% 4% Etats - Banques Diversifiés Energies 3% 1% Diversifiés 1% 2% Autres (BMTN) 0% 2% Etats - Sovereign Total 100% 100% Mai 2012 - 4/8
  • 5. 3. Le portefeuille obligataire 3.2 Détail du portefeuille Le portefeuille obligataire comprend près de 300 lignes à fin mars 2012. 15 Principales lignes obligataires en portefeuille au 31 mars 2012 (classées par rating et par code ISIN) : CODE ISIN LIBELLE RATING* FR0011053255 CIF EUROM 4,125% 11-190122 AAA FR0011109321 BPCE SFH 3.75% 130921 AAA FR0011178946 CRH 4% 12-170622 EMTN AAA FR0011178946 CRH 4% 12-170622 EMTN AAA FR0011179852 CRED AGRI HOME LN 4% 17/01/2022 AAA XS0671138377 COUNCIL EUROP 2.875% 11-310821 AAA XS0672219580 UBS AG LDN 2.125% 11-100415 AAA FR0011192392 CADES 4% 151225 AA+ XS0611783928 RFF 4,25% 11-071026 EMTN AA+ XS0745896000 AGENCE FR DEVEL 3,75%12-150227 AA+ XS0748187902 ING BANK 4,5% 12-210222 A+ DE000A1GV811 DAIMER INTL TR 170413 EMTN A- XS0731681556 VOLKSWAGEN INTL 3.25% 211019 A- XS0596704170 STE GEN. 4,75% 020321 EMTN A XS0746002392 CREDIT AGRI LD TV 12-130219 A *Ratings au 31 mars 2012 3.4 La « duration » moyenne de notre portefeuille obligataire 3.3 La notation arithmétique moyenne de notre portefeuille (tenant compte de la chronologie de l’ensemble des flux à percevoir obligataire s’établit à A+ (solide), sans changement : jusqu’aux échéances finales) s’établit à 5,5 ans : % Actif net Rating 31-mars-12 31-déc-11 % Actif net Maturités 31-mars-12 31-déc-11 AAA 21% 26% AA- à AA+ 22% 10% 0 - 1 an 4% 7% A- à A+ 41% 42% 1 - 5 ans 28% 39% BBB- à BBB+ 10% 15% 5 - 10 ans 37% 33% INF BBB- 6% 7% > 10 ans 31% 21% Total 100% 100% Total 100% 100% Mai 2012 - 5/8
  • 6. 4. Le portefeuille immobilier La part des investissements immobiliers au sein de notre fonds est en légère baisse par rapport au 31 décembre 2011 : elle s’établit à 14% au 31 mars 2012. Notre portefeuille offre un rendement régulier élevé qui contribue favorablement au rendement global du fonds euros. Principaux titres immobiliers détenus au 31 mars 2011 (classés par gestionnaire) GESTIONNAIRE LIGNE D'ACTIF BNP REIM SPF1* BNP REIM TPF2* BNP REIM VALEUR PIERRE ALLIANCE NATIXIS AMI FRUCTIPIERRE NATIXIS AMI LAFFITTE PIERRE UFFI REAM CIFOCOMA 3 UFG REM SILVERSTONE* * OPCI réservés à des investisseurs institutionnels L’immobilier : un vrai moteur de performance pour le fonds euros de Spirica En pleine crise financière, Spirica a su investir au bon moment sur le marché des SCPI profitant à l’époque du désintérêt des investisseurs pour cette classe d’actifs. Cette poche constitue pour le fonds euros, un vrai moteur de performance à la fois en termes de revenus mais également en termes de plus-values. Le portefeuille immobilier de Spirica est composé de SCPI à taux de rendement élevé, lié à une forte décote obtenue sur le prix d’achat. De plus, au fur et à mesure de la remontée de la valorisation de ces parts de SCPI, des plus-values ont pu être réalisées. Mai 2012 - 6/8
  • 7. 5. Les actifs de diversification Les marchés actions européens et américains ont connu une nette ascension au cours du premier trimestre 2012 avec +8.4% pour le CAC 40 et +8.1% pour le Dow Jones . La confirmation des signes d’amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis, la publication de résultats rassurants de la part des sociétés conjuguées aux politiques accommandantes et aux mesures de soutien des banques centrales ont contribué à alimenter ce regain d’optimisme. Cependant la faiblesse des volumes échangés sur les marchés actions ont témoigné de la prudence des investisseurs. Dès la fin du mois de mars, le retour des craintes autour de l’Italie et de l’Espagne ont ramené le doute sur les marchés qui ont dès lors fortement baissé. Au cours du premier trimestre, profitant du rebond des marchés, des prises de profit ont pu être réalisées sur la poche de diversification notamment sur des positions actions ainsi que sur des OPCVM obligataires investis dans des obligations d’émetteurs privés. Par ailleurs nous avons rééquilibré nos positions au profit des émergents à travers des investissements dans des OPCVM « actions émergentes » . Principaux OPCVM détenus au 31 mars 2012(classés par code ISIN) CODE ISIN LIBELLE FR0007074661** GRD 9 FCP (Mul ti ges ti on al ternati ve) FR0011055870** FDA21 (Acti ons émergentes ) FR0010910497 NEO PATRIMOINE I FCP (Fonds fl exi bl e) FR0011056118** FDA7 (Acti ons émergentes ) FR0011001940** FDA18 (Acti ons Europe) ** OPCVM ou parts d’OPCVM plus particulièrement destinés aux entités du groupe Crédit Agricole Assurances Mai 2012 - 7/8
  • 8. 6. Le portefeuille de trésorerie (OPCVM monétaires) La trésorerie du fonds euros a été investie dès que possible tout au long de l’année afin d’optimiser le rendement du fonds. Au 31 mars 2012, elle représentait environ 4% de l’actif. Principaux OPCVM monétaires détenus au 31 mars 2011 CODE ISIN LIBELLE Note Morning Star FR0007009808 BNP PARIBAS MOIS **** LU0094219127 BNP INSTICASH EUR CL.I CAPIT. **** FR0010337667 BNP PARIBAS CASH INVEST I **** Prochain rendez-vous trimestriel : Juillet 2012 A propos de Spirica Spirica est une compagnie d’assurance vie filiale à 100% de Crédit Agricole Assurances. Créée en 2007 par Daniel Collignon, Spirica est spécialisée dans la conception de produits d’assurance vie-épargne (contrats diversifiés, contrats multisupports, contrats de capitalisation) sur mesure et labellisés pour ses partenaires distributeurs (plateformes d’animation de CGPI, ou de CGP salariés, courtiers, banques privées, sociétés de gestion). Elle met ainsi au service de ses partenaires et de leurs clients innovation et qualité de service. Mai 2012 - 8/8