PLAN STRATÉGIQUE de                                         développement d’haïtI                                         ...
PLAN STRATÉGIQUE dedéveloppement d’haïtI>>   PAYS ÉMERGENT EN 2030RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONSSynthèse du document deconsultatio...
CUBA                                            CUBA                                                                      ...
Île-à-la-Tortue                                                                                                           ...
o    n   1        >>   Pourquoi un Plan stratégique                       de développement pour Haïti ?        À New York,...
n         o              2                       QUELLE VISION pour Haïti ?                                               ...
o    n   3              Quelle stratégie de                           développement pour le pays ?        L’objectif que p...
LE NOUVEAU CADRE DE PLANIFICATION, DE PROGRAMMATION                                         ET DE GESTION DU DÉVELOPPEMENT...
Île-de-la-Tortue          les pôles de développement d’Haïti                                                              ...
s-du-Nord                                                                                                                 ...
o     n   5              Quels sont les grands axes                           d’intervention du Plan stratégique ?        ...
LES GRANDS CHANTIERS ET LES PROGRAMMES                                         POUR LE RELÈVEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT D’HA...
n          o                6   En quoi consiste le GRAND                                              chantier de la refo...
Le Grand Chantier de la refondation territoriale prévoit des travaux au chapitre de l’aménagement du territoire,         d...
Le GRAND chantier de la refondation territoriale     prévoit la mise en œuvre de huit programmes :     1.	 Aménager et dév...
5.	 Mettre en place le réseau de transport national                          Les faiblesses des réseaux routiers et des in...
n          o                7   En quoi consiste le GRAND                                               chantier de la ref...
Le Grand Chantier de la refondation économique prévoit la mise en œuvre d’une macroéconomie du développement,         l’ap...
Le GRAND chantier de la refondation économique     prévoit la mise en œuvre de huit programmes :     1.	 Mettre en place u...
interventions portent sur le développement de l’industrie agroalimentaire, l’aménagement de zones                         ...
n          o                8   En quoi consiste le GRAND                                              chantier de la refo...
Le Grand Chantier de la refondation sociale prévoit la création de réseaux modernes de santé et d’éducation à         trav...
Le GRAND chantier de la refondation sociale     prévoit la mise en œuvre de neuf programmes :     1.	 Renforcer l’enseigne...
5.	Accroître l’accès au logement                          L’accès au logement est contraint par une faible capacité financ...
n          o                9   En quoi consiste le GRAND                                              chantier de la refo...
Le Grand Chantier de la refondation institutionnelle prévoit la révision du cadre légal, le renforcement des         admin...
Le GRAND chantier de la refondation institutionnelle     prévoit la mise en œuvre de sept programmes :     1.	 Réviser le ...
5.	Décentraliser                          La mise en place des collectivités territoriales s’est heurtée à de nombreux obs...
o     n   10                        Comment réussir un projet                                       de refondation aussi i...
»» Les programmes et sous-programmes sont priorisés en conséquence, à l’intérieur de Programmes                           ...
Le plan strategique de développement d'Haiti résumé en 10 questions
Le plan strategique de développement d'Haiti résumé en 10 questions
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le plan strategique de développement d'Haiti résumé en 10 questions

3 053 vues

Publié le

Le plan strategique de développement d'Haiti résumé en 10 questions

Publié dans : Actualités & Politique
2 commentaires
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Puisqu'Hairi vient d' etre confrontée á l''Ouragan Sandy . nous enfants d'haiti devons la ceindre dune ceinture ferme pour qu'élle puisse bien se tenir aux yeux de l'humanité. et résister .Nul ne peut ignorer que le pays a des besoins pressants et ce n'est pas un mince jeu.Travaillons ensemble dans l 'ordre.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • La solution au problème c'est pas dans la commercialisation du riz japonais pour rendre stable le marché local. Vous , en tant que Distributeur travaille a détruire le riz haitien.
    Quel est votre plan pour relancer l'agriculture en Haiti?
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 053
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
73
Commentaires
2
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le plan strategique de développement d'Haiti résumé en 10 questions

  1. 1. PLAN STRATÉGIQUE de développement d’haïtI >>   PAYS ÉMERGENT EN 2030 RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS LES GRANDS CHANTIERS pour le relèvement et le développement d’HaÏTIAppui technique
  2. 2. PLAN STRATÉGIQUE dedéveloppement d’haïtI>>   PAYS ÉMERGENT EN 2030RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONSSynthèse du document deconsultation publiquefévrier 2012
  3. 3. CUBA CUBA États-Unis Bahamas M Cuba Mexique Haïti République Dominicaine Porto Rico Jamaïque Bélize Guadeloupe Guatemala Honduras Martinique El Salvador Barbade Nicaragua Trinidad et Tobago Costa Rica Panama Vénézuela Colombie Guyane Jérémie Grande Cayemite Jérémie Grande Cayemite Corail Péninsule de Barad-lieux Corail Péninsule Chefs-lieux DÉPARTEMENT Baradèresépartement DÉPARTEMENT Département Anse-d’Hainault DE LA GRANDE-ANSE Baradères rondissement Anse-d’Hainault DE LA GRANDE-ANSE DÉPARTE Arrondissement Île de la Navase DES DÉ NIP s Île de la Navase D Limitesationale Nationaleépartement DÉPARTEMENT Département DÉPARTEMENT A rondissement DU SUDDU SUD Arrondissement Chardonnières Chardonnières 12.5 0 25 12.5 25 50 Kilomètres 50 Kilomètres Les CôteauxLes Côteaux Les Cayes Les Cayes: Source : IBI-DAA, à partir d’informations du CNIGS Groupe IBI-DAA, à partir d’informations du CNIGS Île-à-Vache Île-à-Vacheon : UTM Zone 18 N. UTM Zone 18 N. Datum : WGS84 Projection : Datum : WGS84 Port-Salut Port-Salut 2 février 2012
  4. 4. Île-à-la-Tortue Océan Atlantique Port-de-Paix Saint-Louis-du-Nord Borgne DÉPARTEMENT DU NORD-OUESTMôle Saint-Nicolas Cap-Haïtien Fort-Liberté Gros-Morne Limbé Acul-du-Nord DÉPARTEMENT Trou-du-Nord Plaisance DU NORD Grande-Rivière-du-Nord Ouanaminthe Marmelade Gonaïves Vallières Saint-Raphaël Mer des Caraïbes Dessalines DÉPARTEMENT Cerca La Source Hinche DE LARTIBONITE Saint-Marc DÉPARTEMENT DU CENTRE RÉPUBLIQUE DOMINICAINE Mirebalais Lascahobas La Gonâve Anse-à-Galets Arcahaie Croix-des-Bouquets Port-au-Princedères DÉPARTEMENT Anse-à-Veau Léogâne DE LOUEST MiragoâneEMENTPPESAquin DÉPARTEMENT DU SUD-EST Belle-Anse Jacmel Bainet Mer des Caraïbes RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 3 Carte génér
  5. 5. o n 1 >>   Pourquoi un Plan stratégique de développement pour Haïti ? À New York, le 31 mars 2010, les partenaires internationaux d’Haïti ont accepté le principe d’un accompagnement à long terme de la reconstruction du pays sur la base du Plan d’action pour le relèvement et le développement d’Haïti. Ce plan visait à définir les besoins immédiats de la reconstruction, définis dans une perspective de développement à long terme. Voici maintenant le Plan stratégique de développement d’Haïti, qui approfondit et détaille cette perspective de long terme. Haïti a déjà manqué plusieurs rendez-vous avec l’histoire et dilapidé plusieurs de ses potentiels. Doter le pays d’une planification stratégique est aujourd’hui essentiel pour trois raisons : »» d’abord organiser l’action : définir le chemin que devra suivre le pays pour sortir définitivement de sa situation actuelle de sous-développement; »» aussi mobiliser, rassembler largement autour d’une stratégie; et »» enfin coordonner, assurer davantage de cohérence entre les multiples initiatives de soutien au développement du pays. Le Plan stratégique de développement d’Haïti s’inscrit dans le cadre de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide au développement, qui prévoit en particulier que : »» les pays exercent une réelle maîtrise sur leurs politiques et stratégies de développement et assurent la coordination de l’action à l’appui du développement; et »» les donneurs font reposer l’ensemble de leur soutien sur les stratégies nationales de développement.4 février 2012
  6. 6. n o 2   QUELLE VISION pour Haïti ? Le Plan stratégique s’inspire d’une vision, celle d’un peuple haïtien qui aspire à vivre : »» dans une société équitable, juste, solidaire et conviviale, évoluant en harmonie avec sa culture et son environnement; »» dans une société moderne, où l’état de droit et la liberté d’association et d’expression sont solidement établis; »» dans une société dotée d’une économie diversifiée, forte, dynamique, compétitive, ouverte, inclusive et à large base territoriale; »» dans une société qui sait satisfaire aux besoins de base de la population, tant en quantité qu’en qualité; »» dans une société apprenante, qui offre un accès universel à l’éducation de base, une maîtrise des qualifications par la formation professionnelle et aussi une capacité d’innovation scientifique et technique, par un système universitaire moderne et efficace; et »» dans une société soutenue par un État unitaire, fort, responsable, garant de l’application des lois et de l’intérêt des citoyens, fortement déconcentré et décentralisé. Sa cible est de faire d’Haïti un pays émergent en 2030.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 5
  7. 7. o n 3   Quelle stratégie de développement pour le pays ? L’objectif que poursuit le pays est l’augmentation du  niveau de  vie de la population et l’émergence de son économie dans le circuit du commerce mondial et des investissements d’ici 2030. Les progrès déjà réalisés sur cette voie sont trop lents : malgré une assistance extérieure massive, l’amélioration des conditions de vie de la population reste encore un défi. Ces progrès n’en sont pas moins importants dans plusieurs domaines. Au cours de la dernière décennie, on peut en particulier souligner : » » la mise en place et le renforcement d’institutions démocratiques; »» l’amélioration de la sécurité publique; »» l’assainissement du cadre macroéconomique; »» l’atteinte par Haïti du point d’achèvement au titre des initiatives Facilités élargies pour la réduction de la pauvreté et la croissance et pour les Pays pauvres très endettés, ayant conduit à l’annulation de plus de 1,2 milliards de dollars de dette externe; »» le renforcement de la lutte contre la corruption; »» le renforcement du contrôle budgétaire et le lancement du processus de réforme budgétaire; et »» le renforcement des organes de perception et l’augmentation sensible des recettes de l’État. Ces avancées ont essentiellement porté sur deux conditions de base du développement, que sont un environnement institutionnel adéquat, stable, efficace et équitable et un environnement macroéconomique sain et stable. La stratégie retenue dans le présent Plan consiste maintenant : »» à mettre en place un réseau d’infrastructures de transport, de télécommunications et d’énergie bien développé et bien entretenu; »» à réaliser les réformes structurelles indispensables à un développement ordonné et productif du secteur primaire, ainsi qu’au développement de l’industrie et des services et à l’émergence d’une activité touristique; »» à enrayer la dégradation de l’environnement et à protéger le patrimoine culturel du pays; »» à maîtriser l’aménagement du territoire et à rénover l’habitat et les infrastructures urbaines pour contrer la forte centralisation du pays; »» à mettre en place un réseau de services de base en santé et en éducation accessible sur l’ensemble du territoire; »» à ralentir la croissance démographique, qui constitue un frein à la hausse du niveau de vie par habitant et accentue la pression sur les ressources naturelles et l’environnement; et »» tout en poursuivant le renforcement de l’état de droit, au niveau de la justice, de la sécurité et du respect des lois.6 février 2012
  8. 8. LE NOUVEAU CADRE DE PLANIFICATION, DE PROGRAMMATION ET DE GESTION DU DÉVELOPPEMENT DU PARDH la vision à long terme LES GRANDS CHANTIERS pour le relèvement et le développement d’Haïti LA REFONDATION LA REFONDATION LA REFONDATION LA REFONDATION TERRITORIALE ÉCONOMIQUE SOCIALE INSTITUTIONNELLE PIP PIP PTI PTI PTI PTI PTI PTI PTI 2010-2011 2011-2012 2012-2015 2015-2018 2018-2021 2021-2024 2024-2027 2027-2030 2030-2033 Avril Octobre Octobre 2010 2012 2033 Période d’implantation du PARDH Période pour la reconstruction et la refondation d’Haïti et pour en faire un pays émergentRÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 7
  9. 9. Île-de-la-Tortue les pôles de développement d’Haïti Port-de-Paix Saint-Louis DÉPARTEMENT DU NORD-OUEST Môle-Saint-Nicolas Gros M GONAÏVES Pôle national de développement Saint-Marc Grand pôle régional de développement Pôle régional de développement Pôle local de développement Limite de Département Limite d’Arrondissement La Gonâve Anse-à-Galets Pointe-à-Raquette Jérémie Corail POR DÉPARTEMENT Anse-à-Veau Léogâne DE LA GRANDE-ANSE Miragoâne Anse-d’Hainault Petit-Goâve Baradères DÉPARTEMENT DES NIPPES DÉPARTEMENT DU SUD Aquin Chardonnières Les Côteaux Bainet LES CAYES Port-Salut Île-à-Vache8 février 2012
  10. 10. s-du-Nord 4Borgne CAP-HAÏTIEN o Limbé Fort-LibertéMorne Plaisance Acul-du-Nord DÉPARTEMENT DU NORD Trou-du-Nord Grande-Rivière-du-Nord Ouanaminthe n Marmelade DÉPARTEMENT DU NORD-EST   SUR QUELS CHOIX Saint-Raphaël Vallières FONDAMENTAUX REPOSE LE PLAN STRATÉGIQUE ? DessalinesDÉPARTEMENT Cerca La SourceD’ARTIBONITE Le Plan stratégique de développement d’Haïti fait le choix : HINCHE »» d’une croissance de l’économie et d’une forte création d’emplois comme éléments indispensables à la diminution de la vulnérabilité sociale et environnementale du pays; »» du secteur privé (national, régional et international) DÉPARTEMENT DU CENTRE comme agent premier de cette croissance, soutenu par des mesures d’incitation et des garanties adéquates; »» d’un effort important au niveau des infrastructures et Mirebalais Lascahobas des services de base à la population pour permettre et Arcahaie soutenir cette croissance; »» d’une inclusion sociale sous toutes ses formes, notamment celle des jeunes, des femmes et des paysans; Croix-des-Bouquets »» d’une maîtrise volontaire de la démographie, par leRT-AU-PRINCE renforcement de la planification familiale et l’accès République Dominicaine gratuit aux moyens de contraception; » » de la mise en place de pôles régionaux et locaux DÉPARTEMENT de développement pour structurer et équilibrer le DE L’OUEST développement socioéconomique et l’aménagement du territoire; et »» d’un État à la fois fort, déconcentré et décentralisé, DÉPARTEMENT DU SUD-EST Belle-Anse pour mener à bien cette refondation au contact des communautés et de leurs besoins. Jacmel 0 12.5 25 50 Kilomètres Source : MPCE / Groupe IBI-DAA Fond de carte réalisé à partir d’informations du CNIGS Projection : UTM Zone 18 N. Datum : WGS84 RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 9
  11. 11. o n 5   Quels sont les grands axes d’intervention du Plan stratégique ? La stratégie retenue est mise en œuvre au travers de quatre « Grands Chantiers » : la refondation territoriale la refondation économique la refondation sociale   la refondation institutionnelle Chaque chantier est constitué de sept à neuf programmes, et chaque programme est décliné selon plusieurs sous-programmes. Au total, le Plan stratégique compte 32 programmes et quelque 150 sous- programmes.10 février 2012
  12. 12. LES GRANDS CHANTIERS ET LES PROGRAMMES POUR LE RELÈVEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT D’HAÏTI LES GRANDS CHANTIERS les PROGRAMMES Programme 1.1 : Aménager et développer les territoires Programme 1.2 : Gérer l’environnement Programme 1.3 : Gérer les bassins versants Programme 1.4 : Rénover l’urbain 1. LA REFONDATION TERRITORIALE Programme 1.5 : Mettre en place le réseau de transport national Programme 1.6 : Accroître l’électrification du pays Programme 1.7 : Poursuivre l’expansion des communications et le maillage numérique du territoire Programme 1.8 : Étendre les services d’alimentation en eau potable et d’assainissement Programme 2.1 : Mettre en place une gouvernance active pour une croissance économique accélérée et équilibrée Programme 2.2 : Moderniser et dynamiser l’agriculture et l’élevage Programme 2.3 : Moderniser et dynamiser la pêche Programme 2.4 : Appuyer le développement industriel 2. LA REFONDATION ÉCONOMIQUE Programme 2.5 : Moderniser et dynamiser le secteur des services Programme 2.6 : Appuyer le développement du tourisme Programme 2.7 : Mettre en valeur les ressources minérales et énergétiques Programme 2.8 : Assurer le développement de l’emploi Programme 3.1 : Renforcer l’enseignement supérieur et la formation professionnelle et technique Programme 3.2 : Accroître l’accès à l’éducation préscolaire, fondamentale et secondaire Programme 3.3 : Accroître l’accès aux services de santé Programme 3.4 : Protéger et valoriser les biens culturels et soutenir la création culturelle 3. LA REFONDATION SOCIALE Programme 3.5 : Accroître l’accès au logement Programme 3.6 : Assurer le développement de l’action civique, du sport, des loisirs et de la jeunesse Programme 3.7 : Mettre en place un système d’assurance sociale pour tous les travailleurs Programme 3.8 : Organiser la solidarité sociale Programme 3.9 : Assurer l’égalité de genre Programme 4.1 : Réviser le cadre légal Programme 4.2 : Renforcer les institutions démocratiques nationales Programme 4.3 : Moderniser l’administration centrale 4. LA REFONDATION INSTITUTIONNELLE Programme 4.4 : Moderniser l’administration déconcentrée Programme 4.5 : Décentraliser Programme 4.6 : Renforcer la société civile Programme 4.7 : Renforcer l’administration de la justice et de la sécuritéRÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 11
  13. 13. n o 6   En quoi consiste le GRAND chantier de la refondation territoriale ? Ce chantier permettra l’utilisation ordonnée des sols en zones rurales et urbaines, la mise en place des infrastructures et des équipements indispensables au développement économique national, régional et local, ainsi qu’au développement social, tout en assurant que ce développement soit soutenable dans la durée. En effet, les modalités actuelles de l’activité économique et de l’urbanisation compromettent à terme toute possibilité de développement, tant elles sont dommageables à l’environnement et aux ressources naturelles et tant elles amplifient les impacts économiques et sociaux des catastrophes naturelles.12 février 2012
  14. 14. Le Grand Chantier de la refondation territoriale prévoit des travaux au chapitre de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, du développement local, de la protection de l’environnement, de la correction des bassins versants et de la rénovation urbaine, la mise en place d’un réseau de transport national, l’électrification du pays, l’expansion des communications et le maillage numérique du territoire, ainsi que l’accroissement des capacités d’alimentation en eau potable et d’assainissement, incluant la gestion des déchets solides.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 13
  15. 15. Le GRAND chantier de la refondation territoriale prévoit la mise en œuvre de huit programmes : 1. Aménager et développer les territoires L’utilisation rationnelle des sols et la localisation équilibrée des activités nécessitent des outils de planification et de gestion qui soient adaptés aux différents contextes territoriaux. Outre le présent PSDH, une stratégie insulaire d’intervention, un schéma national d’aménagement du territoire, des stratégies régionales de développement, des schémas locaux de développement et d’aménagement du territoire, des plans d’urbanisme, des plans d’aménagement rural et une meilleure connaissance du territoire et des risques naturels et anthropiques devront guider l’action et faciliter la détermination des priorités. 2. Gérer l’environnement La forte dégradation environnementale du pays nuit à l’agriculture, à l’élevage, à la pêche, compromet le développement économique, limite le potentiel touristique, affecte directement la santé, l’habitat et les conditions de vie de la population. Les actions retenues portent sur la protection de l’environnement et la sécurité du milieu (contrôle des pollutions), la mise en place d’un réseau d’aires protégées, la restauration de milieux naturels et la gestion des usages du bois. 3. Gérer les bassins versants Le pays compte une trentaine de zones hydrographiques où l’écoulement des eaux, la gestion de la forêt et l’exploitation des sols sont interdépendants. La mauvaise gestion de l’une de ces ressources entraîne la dégradation des autres, avec des conséquences dramatiques sur les populations, les infrastructures et l’économie en cas de catastrophe naturelle. Les priorités identifiées sont la protection des bassins versants, la construction d’ouvrages de régulation des crues, le dragage des rivières et des canaux de drainage et la préparation aux saisons pluvieuses et cycloniques. 4. Rénover l’urbain Le défi est double : reconstruire les villes sinistrées et améliorer les conditions de vie avec un souci de rééquilibrage démographique visant à réduire la pression sur la capitale. Il s’agit donc de rénover douze pôles régionaux et quatorze pôles locaux de développement, une quinzaine de villes tampons pour l’accueil des flux migratoires, certains secteurs patrimoniaux et cinq villes frontalières.14 février 2012
  16. 16. 5. Mettre en place le réseau de transport national Les faiblesses des réseaux routiers et des infrastructures portuaires et aéroportuaires (maillage, qualité, entretien) sont un frein à la circulation des biens et des personnes et aux échanges économiques, tant internes qu’externes. Il faut finaliser le maillage routier national, y intégrer le réseau routier local, améliorer la circulation urbaine et interurbaine, établir des liaisons fiables avec les principales îles du pays et réhabiliter ou construire des infrastructures aéroportuaires et portuaires. 6. Accroître l’électrification du pays Le manque d’accès à l’électricité constitue une contrainte majeure pour le développement économique et la vie des citoyens. Avant le séisme, l’offre d’énergie électrique était largement insuffisante par rapport à la demande et concentrée dans quelques zones du pays. À la suite du dernier tremblement de terre, les capacités ont été fortement diminuées dans les zones sinistrées. Les actions retenues permettront d’augmenter la capacité de production, de transport et de distribution d’énergie électrique, ainsi que d’améliorer la commercialisation. 7. Poursuivre l’expansion des communications et le maillage numérique du territoire La téléphonie mobile et les services Internet offrent des opportunités énormes pour le développement économique et social du pays (inclusion sociale et territoriale, gestion des risques, conditions de marché, climatiques et de transport, commerce, accès aux services publics, formation, démocratie, etc.). Il s’agit d’accroître la connectivité du territoire, de développer Internet dans les services publics et communautaires, de créer un réseau de centres multimédia et d’appuyer la production et la diffusion de contenus nationaux. 8. Étendre les services d’alimentation en eau potable et d’assainissement La situation des secteurs de l’eau potable, de l’assainissement et de la gestion des déchets solides en Haïti était déjà alarmante avant le tremblement de terre. L’explosion démographique des vingt dernières années a créé une demande importante, particulièrement en milieu urbain où l’urbanisation spontanée et anarchique est la règle. Ce programme prévoit la construction et la réhabilitation de réseaux d’eau potable et d’assainissement (drainage et eaux usées) et le renforcement ou la mise en place de systèmes de gestion des déchets solides.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 15
  17. 17. n o 7   En quoi consiste le GRAND chantier de la refondation économique ? Pour que le revenu par habitant d’Haïti atteigne d’ici vingt ans la moyenne de celui des pays à « revenus moyens inférieurs » de la Banque Mondiale, il faut que la croissance annuelle de son revenu national se situe autour de 10 %, compte tenu de sa croissance démographique (environ 1,5 % par an entre 2011 et 2031). Des réformes structurelles sont nécessaires à une croissance vigoureuse et soutenue de l’économie. Aux politiques de stabilisation macroéconomique et aux réformes de la gouvernance économique, il faut ajouter des efforts importants à consacrer à la modernisation des filières, à la création de richesse et d’emplois, à l’augmentation des revenus des particuliers et au renforcement du secteur privé. Ces efforts favoriseront la stabilisation de la population, accroîtront la sécurité alimentaire et permettront de réduire les pressions sur l’environnement et les ressources naturelles.16 février 2012
  18. 18. Le Grand Chantier de la refondation économique prévoit la mise en œuvre d’une macroéconomie du développement, l’appui à l’investissement privé externe et interne, la modernisation et la dynamisation de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, la valorisation des secteurs compétitifs de l’économie haïtienne, et en particulier de l’industrie manufacturière et du tourisme, la mise en place d’une véritable industrie de la construction, le développement du secteur des services, l’exploitation durable des ressources géologiques et la mise en œuvre de projets ciblant la création d’emplois ainsi que l’amélioration de la productivité et de l’employabilité.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 17
  19. 19. Le GRAND chantier de la refondation économique prévoit la mise en œuvre de huit programmes : 1. Mettre en place une gouvernance active pour une croissance économique accélérée et équilibrée Les objectifs sont le contrôle de l’inflation, l’accroissement des revenus de l’État par une plus grande efficacité de la perception, le contrôle des dépenses publiques et la stimulation de l’investissement privé. Les actions proposées portent sur l’ouverture et le partenariat, les orientations budgétaires et fiscales, la politique monétaire et le système financier et l’appui à l’investissement privé. 2. Moderniser et dynamiser l’agriculture et l’élevage L’agriculture fournit quatre-vingts pour cent des emplois en milieu rural et son apport au PIB est estimé à vingt-cinq pour cent. Mais la productivité est faible et le pays n’est plus autosuffisant au plan alimentaire. Les cinq priorités sont la diversification et l’intensification des productions végétales et animales, la distribution de matériel et d’intrants agricoles et l’aide au financement pour leur acquisition, la construction et la réhabilitation de systèmes d’irrigation, la mise en place d’une chaîne d’entreposage pour les intrants et les produits agricoles et la mise en place d’abattoirs et de chaînes de froid pour l’élevage. 3. Moderniser et dynamiser la pêche La pêche est garante de stabilité pour plusieurs économies locales. C’est aussi un moyen d’améliorer le bilan alimentaire en quantité et qualité. Il faut en moderniser la pratique (accès au matériel et aux intrants de pêche, implantation de dispositifs de concentration de poissons, aménagement de lacs collinaires, implantation de fermes piscicoles et de fermes aquacoles, mise en place d’une chaîne de froid), mais dans une perspective de développement durable, seul moyen de pérenniser la ressource. 4. Appuyer le développement industriel Plusieurs produits agricoles sont insuffisamment transformés sur place, ce qui limite en particulier une plus grande génération de valeur ajoutée et des opportunités d’exportation. Divers accords commerciaux, dont la loi HELP, offrent un fort potentiel de création d’emploi dans le textile. Les18 février 2012
  20. 20. interventions portent sur le développement de l’industrie agroalimentaire, l’aménagement de zones industrielles manufacturières, le développement d’une industrie de la construction et l’établissement de facilités de crédit pour les entrepreneurs. 5. Moderniser et dynamiser le secteur des services Le secteur, intensif en main d’œuvre, est peu efficace. Il  évolue dans un environnement souvent informel, les accès sont problématiques, les espaces insalubres ou inadéquats. Les priorités portent sur l’accès aux assurances, la mise en place d’une centrale nationale d’achat de produits agricoles, la construction de centres de congrès et d’exposition, la construction ou la réhabilitation de marchés publics, l’aménagement de zones et d’artères commerciales et l’appui à la relocalisation et à la formalisation de services de la rue. 6. Appuyer le développement du tourisme Haïti a le potentiel des autres destinations soleil de la Caraïbe, avec sa personnalité propre. Seul le secteur des croisières est actuellement vraiment actif. D’importants défis devront être relevés si le pays veut assurer le développement d’un tourisme balnéaire, la mise en place d’un réseau d’écotourisme, d’ethno-tourisme et de tourisme d’aventure, le développement de la navigation de plaisance et du secteur des croisières. 7. Mettre en valeur les ressources minérales et énergétiques Il s’agit de stimuler la prospection et l’exploration minière et de contrer l’exploitation spontanée et anarchique des carrières. Il s’agit aussi de développer les sources d’énergie renouvelable : poursuite des explorations pour l’exploitation éventuelle du charbon minéral et des hydrocarbures, en plus de la mise en valeur des potentiels hydroélectriques, éoliens, solaires, et de la biomasse. 8. Assurer le développement de l’emploi Les mesures sectorielles sont les suivantes : mise en place d’un Forum des partenaires du marché du travail, maximisation de l’utilisation de main-d’œuvre dans la réalisation de travaux prévus au Plan et augmentation de la productivité du travail et de l’employabilité de la main-d’œuvre.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 19
  21. 21. n o 8   En quoi consiste le GRAND chantier de la refondation sociale ? S’il y a eu dans l’ensemble une amélioration du niveau de certains indicateurs sociaux au cours des dernières années, les niveaux demeurent insatisfaisants, et le tremblement de terre a encore aggravé la situation. Par exemple, près de soixante pour cent de la population vit dans l’extrême pauvreté avec moins d’un dollar par jour, l’espérance de vie à la naissance est de soixante et un ans, le taux de scolarisation dans le primaire est d’environ cinquante pour cent et les conditions de logement se sont gravement détériorées. Afin d’accroître les conditions et la qualité de vie générale du plus grand nombre, il faut augmenter significativement l’accès et la qualité de l’offre sociale et culturelle ainsi qu’assurer une intégration plus équitable des divers segments de la société. Le déploiement de services de base doit couvrir l’ensemble du territoire, et l’ensemble des actions à entreprendre à travers ce chantier devra permettre de contribuer à la mise en place des pôles de développement, d’améliorer les conditions d’habitat, de favoriser l’inclusion sociale, de constituer des axes de création de richesse et d’emplois et d’accélérer l’agrandissement de la classe moyenne.20 février 2012
  22. 22. Le Grand Chantier de la refondation sociale prévoit la création de réseaux modernes de santé et d’éducation à travers tout le pays, incluant l’enseignement supérieur et la formation professionnelle et technique, la protection des biens culturels et l’appui à la créativité culturelle, un meilleur accès au logement, le développement de l’action civique et de l’offre sportive et de loisirs, la mise en place d’un système d’assurance sociale pour tous les travailleurs, l’organisation de la solidarité sociale et un programme favorisant l’égalité de genre.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 21
  23. 23. Le GRAND chantier de la refondation sociale prévoit la mise en œuvre de neuf programmes : 1. Renforcer l’enseignement supérieur et la formation professionnelle et technique Une restructuration totale du secteur doit être envisagée pour l’adapter aux besoins de l’émergence du pays, en complémentarité avec le renforcement des pôles de développement. Il faut viser la mise en place de réseaux de centres universitaires dans ces pôles, de réseaux régionaux de centres de formation professionnelle et technique et d’un Fonds en appui à la recherche et à l’innovation. 2. Accroître l’accès à l’éducation préscolaire, fondamentale et secondaire Les carences à ce niveau sont importantes  offre insuffisante, éducation de qualité moyenne, : enseignants peu motivés... Il faut mettre en place un réseau d’éducation préscolaire, d’écoles fondamentales, de lycées et d’écoles d’Application et de Certification d’Aptitudes Professionnelles à l’enseignement, des classes de formation pour les surâgés et les enfants hors du système, généraliser les services de cantines scolaires, prendre en charge la petite enfance, éradiquer l’analphabétisme et promouvoir l’égalité des genres dans l’éducation. 3. Accroître l’accès aux services de santé La situation sanitaire du pays est précaire. Les taux de mortalité infantile et maternelle sont élevés et plusieurs pathologies touchent de larges fractions de la société. Le système de santé se caractérise par une couverture des soins insuffisante, aggravée par une mauvaise distribution des ressources humaines. Les priorités sont la mise en place de Centres Hospitaliers Universitaires, d’Hôpitaux de Référence, d’Hôpitaux Communautaires de Référence, de Centres de santé avec lits et sans lits, la lutte contre les maladies endémiques et les épidémies, la mise en place d’un programme de santé scolaire, l’identification des personnes en difficulté et le renforcement des politiques en santé et population. 4. Protéger et valoriser les biens culturels et soutenir la création culturelle La culture doit être partie intégrante du développement national et local. Elle possède une valeur tant sur le plan social qu’économique dont il faut tirer avantage. Les interventions retenues consistent en la mise en œuvre d’un plan de protection et de valorisation des biens culturels, en la création de bureaux régionaux des archives nationales, de différents réseaux d’équipements et d’un Fonds de développement culturel.22 février 2012
  24. 24. 5. Accroître l’accès au logement L’accès au logement est contraint par une faible capacité financière, mais aussi par un ensemble de pratiques ayant trait à l’urbanisation, à la propriété du sol, aux façons de construire, aux possibilités de financement et aux démarches administratives. Les priorités portent sur le relogement des personnes sinistrées, l’accroissement de l’offre de terrains urbains viabilisés et le développement d’un dispositif financier pour l’habitat. 6. Assurer le développement de l’action civique, du sport, des loisirs et de la jeunesse Les priorités portent sur la promotion de l’action civique, la promotion du sport de haut niveau, la construction de centres multisports et de loisirs, le développement du sport scolaire et municipal et la promotion du sport pour tous, le développement des jeux handisports, la protection et le développement de la jeunesse et, enfin, sur la création d’un Fonds de développement de l’action civique, du sport et des loisirs. 7. Mettre en place un système d’assurance sociale pour tous les travailleurs La mise en place d’un système d’assurance sociale élargi doit être considéré pour les travailleurs pour faire face aux risques liés au marché du travail (maladies professionnelles, accidents du travail, chômage) ou pour amortir des dépenses sociales non couvertes par « une protection sociale de base » (congés payés, congés de maternité, congés pour responsabilité parentale, retraites et décès). Il s’agit de se prémunir contre le risque de perte de revenus de travail lié aux activités de travail proprement dites ou à la prévision de périodes d’inactivité. 8. Organiser la solidarité sociale Il faut assurer la solidarité sociale envers les plus démunis. À cet effet, il faut prévoir la construction d’orphelinats, de centres d’éducation spécialisée et d’établissements médicosociaux pour l’enfance inadaptée, d’ateliers de travail protégé, de centres d’accueil pour adultes dépendants et de centres d’hébergement pour les femmes victimes de violence. 9. Assurer l’égalité de genre L’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes sont indispensables à la promotion du développement économique et à la réduction de la pauvreté. Les interventions portent notamment sur la mise en place d’une politique d’égalité des sexes, l’ajustement du cadre légal, la diffusion d’information sur l’égalité de genre, le renforcement de la participation féminine et la promotion de l’égalité de genre dans le développement local.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 23
  25. 25. n o 9   En quoi consiste le GRAND chantier de la refondation institutionnelle ? Les institutions d’Haïti, déjà fragiles car mal équipées, mal organisées, insuffisamment implantées dans la société et sur tout le territoire, ont été mises à mal par le séisme. Les défis concernent les conditions matérielles de fonctionnement, mais aussi la disponibilité en personnel compétent, l’organisation et le renforcement des capacités politiques et administratives. Il faut construire un État fort, déconcentré et décentralisé, établir une culture de transparence et de reddition de compte qui rende la corruption impraticable sur le territoire, adapter le cadre légal et réglementaire aux besoins, assurer une meilleure gestion du foncier, garantir la protection de la propriété et faciliter le développement socio-économique ainsi que l’aménagement du territoire. Enfin, le partenariat avec les acteurs du secteur public et de la société civile organisée doit aussi être renforcé.24 février 2012
  26. 26. Le Grand Chantier de la refondation institutionnelle prévoit la révision du cadre légal, le renforcement des administrations du pouvoir législatif, du pouvoir judiciaire et des institutions indépendantes, la modernisation de l’administration publique, et notamment celle de l’administration de la justice et de la sécurité, l’augmentation du nombre d’effectifs déconcentrés de la fonction publique, le renforcement des Collectivités Territoriales et le renforcement de la société civile.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 25
  27. 27. Le GRAND chantier de la refondation institutionnelle prévoit la mise en œuvre de sept programmes : 1. Réviser le cadre légal Bien des pratiques sont encore inefficaces, dysfonctionnelles ou archaïques au niveau de la gouvernance politique, sociale, économique et territoriale du pays. La révision du cadre légal portera en priorité sur le droit à la citoyenneté, le cadre légal des affaires, celui de la société civile et celui de l’aménagement du territoire et du développement local. De plus, une révision de la Constitution devrait permettre un meilleur équilibre entre les trois grands pouvoirs de l’État et une meilleure gouvernance administrative. 2. Renforcer les institutions démocratiques nationales Les institutions du pays ont subi de lourdes pertes humaines et des dommages matériels importants lors du séisme, plusieurs d’entre elles fonctionnant déjà dans des conditions difficiles. Il faut rétablir un fonctionnement normal du Parlement et des Institutions Indépendantes, mais aussi renforcer leurs capacités politiques et administratives. Il faut assurer le financement du programme d’élections et renforcer l’Office National d’Identification et l’État Civil. 3. Moderniser l’administration centrale L’avenir d’Haïti dépend du niveau de professionnalisme de son administration publique. Ce programme prévoit aussi une réingénierie autour de trois fonctions (planification stratégique, régulation et prestation de services), un relogement permanent des ministères, l’accélération de la réforme de la fonction publique (plan de formation, programme d’insertion de la diaspora, recrutement) et le renforcement institutionnel de l’administration centrale. 4. Moderniser l’administration déconcentrée Il faut assurer un meilleur accès au services publics sur l’ensemble du territoire. Aussi, la déconcentration de l’État au niveau de pôles régionaux et locaux de développement impliquera la construction et l’équipement de centres administratifs, la dotation en personnel des structures déconcentrées et le renforcement de leurs compétences.26 février 2012
  28. 28. 5. Décentraliser La mise en place des collectivités territoriales s’est heurtée à de nombreux obstacles malgré un consensus sur leur mise en place. Le programme prévoit la construction et l’équipement de centres administratifs, l’accroissement du personnel, la mise en place de comités locaux de développement et d’aménagement du territoire, l’accroissement des ressources financières locales et le renforcement institutionnel des collectivités territoriales. 6. Renforcer la société civile La mobilisation coordonnée de tous les acteurs du secteur public et de la société civile organisée (secteur privé, ONG, fondations, coopératives, associations) est essentielle au développement du pays. Le partenariat souhaité porte sur la planification et le financement du développement et de l’aménagement, ainsi que sur la mise en place et la gestion d’infrastructures, d’équipements et de services. Le programme porte sur la structuration et la gestion des partenaires de la société civile et le financement d’initiatives de développement. 7. Renforcer l’administration de la justice et de la sécurité Sans bonne administration de la justice et de la sécurité, l’émergence d’Haïti est hypothétique. Les priorités portent sur le renforcement du réseau de tribunaux, des infrastructures de maintien de l’ordre, la remise en place des Forces Armées d’Haïti, le renforcement du réseau de prisons et de maisons d’arrêt, la mise en place d’un réseau d’urgences et d’incendies, la modernisation du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, la mise en place du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, le déploiement d’un système national d’assistance légale, la certification des professions judiciaires et la garantie du droit de propriété.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 27
  29. 29. o n 10   Comment réussir un projet de refondation aussi imposant ? »» Consensus. Le succès du Plan stratégique passe par un préalable; les acteurs nationaux, publics et privés, ainsi que tous les partenaires internationaux du développement d’Haïti doivent partager les grands choix du Plan : -- une structuration du territoire en pôles régionaux et pôles locaux de développement, permettant de mieux répartir le développement et de mieux aménager l’espace haïtien; -- une volonté de créer les conditions propices à l’investissement privé, à la création d’emplois et à l’engagement social par une amélioration rapide de l’environnement des affaires, de la justice et de la sécurité via la mise en œuvre d’un processus législatif levant à court terme les contraintes légales et administratives; -- une réponse rapide aux besoins sociaux de base et de protection des derniers grands ensembles du patrimoine naturel et culturel, en impliquant fortement les partenaires internationaux dans leur financement et leur gestion; et -- une amélioration rapide et ciblée de la gouvernance à tous les échelons territoriaux, accompagnée d’une déconcentration de l’administration publique, d’une décentralisation et d’une implication accrue de la société civile. »» Au delà de la réalisation des divers programmes, les acteurs du développement doivent aussi reconnaître l’importance d’atteindre des cibles de nature plus transversale, qui visent l’élimination des causes de l’exclusion (par l’emploi, l’habitat, la sécurité alimentaire, l’égalité de genre, l’intégration de la jeunesse et des personnes handicapées), la gestion des risques et la gestion du foncier. Tous les projets devront considérer ces aspects dès leur phase de conception. »» Volonté de changement. Pour relever le défi de la refondation d’Haïti, les acteurs et les partenaires de son développement devront faire plus, devront faire vite, devront faire mieux et devront aussi faire différemment. Chacun contribuera ainsi, selon son rôle, aux résultats escomptés d’une action volontariste et concertée.28 février 2012
  30. 30. »» Les programmes et sous-programmes sont priorisés en conséquence, à l’intérieur de Programmes triennaux d’investissement. »» Suivi. Au delà de la réalisation des programmes, le suivi sera réalisé sur la base d’indicateurs économiques et sociaux qui seront largement partagés entre les partenaires et rendus publics. »» Consultation. La version de consultation publique du Plan sera soumise sous peu afin d’enclencher un processus de consultation par étape qui s’étalera sur plusieurs mois et qui permettra d’assurer la participation de la population, ainsi que les partenaires internationaux du développement d’Haïti, aux prochaines décisions gouvernementales portant sur les actions à mettre en œuvre pour la refondation et le développement du pays. Le processus de consultation mènera à une révision du Plan sur la base des propositions émises. Véritable plan-programme, la version finale du Plan stratégique de développement d’Haïti permettra aux autorités nationales d’aujourd’hui et de demain d’orienter le développement et d’affecter les investissements publics en fonction de leurs priorités respectives. Il servira de cadre pour la programmation des investissements à court, moyen et long termes.RÉSUMÉ EN 10 QUESTIONS DU plan stratégique de développement d’haïti - pays émergent en 2030 29

×