SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  89
23 octobre 2014 
La e-transformation 
de la formation 
professionnelle 
e-transfo 
MBAMCI PT 2014
Introduction 
Benjamin Caroline Odile 
Sophie Grégoire Laurent Victoria 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Quizz 
m.socrative.com 
Room name : 629435
Introduction 
Introduction 
Histoire 
Systématisation 
et mesurabilité 
Massification 
Marché 
La pédagogie 
repensée 
La révolution 
« sociale » 
Prospectives 
Les leviers 
e-marketing 
Conclusion 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Introduction 
Périmètre 
6 ans ~24 ans ~65 ans 
Formation initiale Formation professionnelle continue 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Histoire 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Marché 
31,5 
milliards 
€ 
27% 
45%> 55 000 
organismes 
28% 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Marché 
> 55 000 
organismes 
177 m€ 
103 m€ 
40 m€ 
5m€ 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Marché 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Conception de 
l’offre 
Chaîne de Valeur - évolution 
Réalisation de la prestation 
Services 
Conception de l’offre 
Réalisation 
de la 
prestation 
AVANT 
APRES 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Une grande banque décide de former une business unit aux 
« fondamentaux de l’économie digitale » 
Septembre : 
Business Case 
extension à 1 000 salariés 
Coût : 55 K€ 
Mai - juillet : 
200 « testeurs » 
Coût : 20 K€ 
Coût par personne = 100 € 
Coût par personne = 55 € 
Coût par heure = 7 € 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Open Online 
Un nouveau modèle économique qui repose sur la masse 
Présentiel Je paie pour un forfait d’heures 
E-learning Je paie pour un accès illimité au 
contenu 
Open Online 
Si c’est gratuit, 
qui paie ? 
MOOC : je paie la certification 
Tutos : c’est la pub qui paie 
COOC : c’est le producteur du 
contenu qui paie ! 
Ces nouveaux 
modèles 
reposent sur la 
masse : 
ils ne sont 
rentables que 
si le produit 
est diffusé 
massivement 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Qu’est ce que vous avez retenu ? 
Qu’est ce qu’un MOOC ? 
Par différence, qu’est ce qu’un COOC ? 
Quels bénéfices pour un salarié ? 
Quels bénéfices pour une entreprise ? 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
COOC 
Plateformes 
Producteurs 
Apprenants 
MOOC 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Certificats 
Sources financières 
Personnalisation 
Talent sourcing 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Premium 
Tendances 
Professionnalisation 
Talent 
sourcing 
innovant 
Marketing 
employeur 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
Assiduité 
Evaluation 
des 
connaissances 
Freins à lever 
Triche 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Systématisation et mesurabilité 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Systématisation et mesurabilité 
• Automatisation des process = réduction des coûts 
• Mode SaaS (via le cloud) = >Accessibilité des outils pour tous (presque) 
• CAS Volkswagen 
MANAGER 
COLLABORATEUR 
Demande de formation 
Service RH 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Systématisation et mesurabilité 
TOUS LES ACTEURS DE LA FORMATION CONNECTES A 
UNE SEULE PLATEFORME 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Systématisation et mesurabilité 
LMS c’est aussi la possibilité de créer soi-même ses 
contenus sans passer par un DSI 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Systématisation et mesurabilité 
• Gestion intégrée à l’intérieur d’une gestion globale = GPEC, 
recrutement 
• Suivi des actions de formation avec précision et en temps réel 
• Maîtrise des coûts et calcul du ROI 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Systématisation et mesurabilité 
Précis et mesurable 
Peu précis 
Service en silo Gestion globale 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
Attention 
Motivation 
Répétition 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
Modèle transmissif 
Modèle béhavioriste 
Modèle constructiviste 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
Source :La mutation technologique des services formations – Jérôme BRUET / E-Doceo 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
Alors, 
tu comprends ? 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Massification 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
L’avenir de la formation 
professionnelle 
= 
La non-linéarité 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La pédagogie repensée 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
SAopFcpoiarrlem Lnaetitasirosnanigneg 
How work gets done in the network era 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Modern CorporateTraining 
Avant 1990 1995 - 2001 2002 - 2007 2008 - 2012 2012 - … 
Blended 
Learning 
Digital 
learning 
Social learning 
Présentiel 
E-learning 
= 
substitutions Présentiel 
E-learning 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Nicolas Hernandez, Fondateur de 360 learning 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Tutoriels/cours vidéos 
Conversations orientées 
apprentissage 
Groupes d’études 
Communautés professionnelles 
Outils intégrés (docs partagés, 
hangout -> Youtube) 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Nicolas Hernandez, Fondateur de 360 learning 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Experience 
Exposure 
Education 
Formation 
informelle 
70% 
20% 
10% 
Formation 
formelle 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Socialearning.fr 
TRANSPARENCE 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
La révolution « sociale » 
Brainstorm 
Visibilité 
Projet de 
groupe 
Valoriser 
INDIVIDU 
GROUPE 
Organisation 
SAVOIR Coopétition 
Culture 
Remise en 
question 
Pourquoi 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
Mots clés les plus recherchés Mots clés les plus chers 
Keyword Suggested bid 
organismes formation professionnelle 17,07 € 
formation professionnel informatique 8,57 € 
formation informatique pour adulte 6,81 € 
formation anglais professionnel paris 6,72 € 
formation anglais professionnel 6,67 € 
formation professionnelle anglais 6,48 € 
formation professionnelle langue 6,14 € 
certificat de formation professionnelle 6,14 € 
cap petite enfance formation continue 5,98 € 
formation comptable 5,64 € 
formations informatique 5,45 € 
formation cap petite enfance 5,40 € 
formation coach professionnel 5,28 € 
formation comptabilité paris 5,27 € 
organisme de formations 5,19 € 
Keyword Avg. Monthly Searches 
greta 49 500 
cfa 40 500 
formation 40 500 
formation professionnelle 22 200 
alternance 14 800 
caces 14 800 
formation continue 12 100 
formation aide soignante 12 100 
formation adulte 6 600 
formation informatique 5 400 
formation dif 5 400 
organisme de formation 4 400 
greta paris 4 400 
formation auxiliaire de vie 3 600 
formation en alternance 3 600 
Source : Adwords – outil de planification de mots clés – consulté le 27/09/2014 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
Saisonnalité du mot clé « formation professionnelle » et recherches associées 
Source : Adwords – outil de planification de mots clés – consulté le 28/09/2014 
Evolution de l’intérêt pour la recherche « formation professionnelle » sur le web en France 
Source : Google trends – octobre 2014 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
Adwords pour lancer les start-up 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
AFPA : SEO excellent !!!! 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
Nombre de pages 
Date de site 
VU / mois 
Liens entrants 
Afpa Cegos Demos 
170 k 
1997 
400 k 
26 k 
9 k 
1996 
80 k 
206 k 
40 k 
1997 
25 k 
4 k 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
Adwords 
Blog Youtube 
2 
216k vues 
Pas en 
France 
Facebook 
1 180 likes 
2-3 posts / mois 
727 likes 
2-3 posts / mois 
3 000 likes 
8-10 posts / mois 
1 200 likes 
8-10 posts / mois 
Twitter 
1 200 tweets 
3 000 followers 
2 600 tweets 
3 500 followers 
680 tweets 
14 000 followers 
Autres 
Site dédié 
e-learning 
~20 livres 
blancs 
10 livres 
blancs 
Cegos 
Demos 
Cross 
Knowledge 
360 learning 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
DEMOS : 6000 vues avec bref Les leviers e-marketing 
DEMOS : 6000 vues avec bref 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
CEGOS 200K vues pour 6 commentaires… Les leviers e-marketing 
CEGOS 200K vues pour 6 commentaires… 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Les leviers e-marketing 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Prospectives 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Prospectives 
François Meyer 
Freins 
Directeur de projet e-ressources 
et e-formation - CNFPT 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Prospectives 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Prospectives 
Le demain ? 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Conclusion 
12 interviews 
1 site web 150 h de connexion internet 
5 litres de café 
1 200 messages Facebook 
Cette e-transfo a nécessité 
4 curations 
la lecture de 300 articles 
25 jh de travail 
2 naissances 
2500 recherches Google 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014
Conclusion 
Merci 
www.e-formationpro.fr 
www.e-formationpro.fr MBAMCI PT 2014

Contenu connexe

En vedette

Escuela politecnica
Escuela politecnicaEscuela politecnica
Escuela politecnica
10112
 
Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?
Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?
Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?
Diego Castellano
 
Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)
Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)
Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)
lurdes
 

En vedette (20)

L'installation d'un pare douche sur une baignoire
L'installation d'un pare douche sur une baignoireL'installation d'un pare douche sur une baignoire
L'installation d'un pare douche sur une baignoire
 
30 jours 2015 comp
30 jours 2015 comp30 jours 2015 comp
30 jours 2015 comp
 
Fonctionnalités du logiciel 1-One
Fonctionnalités du logiciel 1-OneFonctionnalités du logiciel 1-One
Fonctionnalités du logiciel 1-One
 
Logiciel entreprises
Logiciel entreprisesLogiciel entreprises
Logiciel entreprises
 
La BCE achève l'évaluation complète de neuf banques
La BCE achève l'évaluation complète de neuf banquesLa BCE achève l'évaluation complète de neuf banques
La BCE achève l'évaluation complète de neuf banques
 
Construire une terasse ou une allee carrossable
Construire une terasse ou une allee carrossableConstruire une terasse ou une allee carrossable
Construire une terasse ou une allee carrossable
 
Fatla bloque cierre
Fatla bloque cierreFatla bloque cierre
Fatla bloque cierre
 
Escuela politecnica
Escuela politecnicaEscuela politecnica
Escuela politecnica
 
PMF 2013 | Office de Tourisme de Montréal | Précurseur du e-marketing éditori...
PMF 2013 | Office de Tourisme de Montréal | Précurseur du e-marketing éditori...PMF 2013 | Office de Tourisme de Montréal | Précurseur du e-marketing éditori...
PMF 2013 | Office de Tourisme de Montréal | Précurseur du e-marketing éditori...
 
Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?
Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?
Aplicación ¿Y AHORA QUIÉN PODRÁ AYUDARME?
 
Anesenasaxo rof senasa
Anesenasaxo rof senasaAnesenasaxo rof senasa
Anesenasaxo rof senasa
 
Listes fournitures collège 2015 2016
Listes fournitures collège 2015 2016Listes fournitures collège 2015 2016
Listes fournitures collège 2015 2016
 
Communauté onepoint - Stratégie IT & Architecture d'Entreprise
Communauté onepoint - Stratégie IT & Architecture d'EntrepriseCommunauté onepoint - Stratégie IT & Architecture d'Entreprise
Communauté onepoint - Stratégie IT & Architecture d'Entreprise
 
Programme « Au carrefour des saveurs franciscaines »
Programme « Au carrefour des saveurs franciscaines »Programme « Au carrefour des saveurs franciscaines »
Programme « Au carrefour des saveurs franciscaines »
 
La Badminton stratégie
La Badminton stratégieLa Badminton stratégie
La Badminton stratégie
 
Diapositiva del mundial
Diapositiva del mundialDiapositiva del mundial
Diapositiva del mundial
 
Asi los guían...
Asi los guían...Asi los guían...
Asi los guían...
 
La commandite ce n'est pas des vacances
La commandite ce n'est pas des vacances La commandite ce n'est pas des vacances
La commandite ce n'est pas des vacances
 
Clémence Ansault- Book style champêtre
Clémence Ansault- Book style champêtreClémence Ansault- Book style champêtre
Clémence Ansault- Book style champêtre
 
Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)
Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)
Power point segunda mitad tema 3 nntt (1)
 

Similaire à E-Transformation de la formation Professionnelle - MBAMCI - PT2014

Taxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris Ouest
Taxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris OuestTaxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris Ouest
Taxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris Ouest
Master MOI
 
Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...
Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...
Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...
Claire Bourgeois
 
SMS Catalogue_FRE July 2013
SMS Catalogue_FRE July 2013SMS Catalogue_FRE July 2013
SMS Catalogue_FRE July 2013
M Gomes
 
Catalogue des formations 2011
Catalogue des formations 2011Catalogue des formations 2011
Catalogue des formations 2011
Keretis
 

Similaire à E-Transformation de la formation Professionnelle - MBAMCI - PT2014 (20)

Capsules de Compétences - Plateforme de Digital Learning Professionnel
Capsules de Compétences - Plateforme de Digital Learning ProfessionnelCapsules de Compétences - Plateforme de Digital Learning Professionnel
Capsules de Compétences - Plateforme de Digital Learning Professionnel
 
Formation M2i - Stratégie de CPF « co-construit » : 6 étapes clés pour réussi...
Formation M2i - Stratégie de CPF « co-construit » : 6 étapes clés pour réussi...Formation M2i - Stratégie de CPF « co-construit » : 6 étapes clés pour réussi...
Formation M2i - Stratégie de CPF « co-construit » : 6 étapes clés pour réussi...
 
Taxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris Ouest
Taxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris OuestTaxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris Ouest
Taxe Apprentissage Master Marketing Opérationnel International Paris Ouest
 
Taxe d'apprentissage 2014 Master MOI
Taxe d'apprentissage 2014 Master MOITaxe d'apprentissage 2014 Master MOI
Taxe d'apprentissage 2014 Master MOI
 
Master moi taxe d'apprentissage 2015
Master moi   taxe d'apprentissage 2015Master moi   taxe d'apprentissage 2015
Master moi taxe d'apprentissage 2015
 
Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...
Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...
Plaquette Master Parcours Marketing Vente Mention Marketing Opérationnel Int...
 
Catalogue Formations Achat - 2016
Catalogue Formations Achat - 2016Catalogue Formations Achat - 2016
Catalogue Formations Achat - 2016
 
Quel marketing online pour une PME ? (Thèse pro MBA MCI)
Quel marketing online pour une PME ? (Thèse pro MBA MCI)Quel marketing online pour une PME ? (Thèse pro MBA MCI)
Quel marketing online pour une PME ? (Thèse pro MBA MCI)
 
QUEL BENEFICE A MAINTENIR L’INVESTISSEMENT FORMATION ?
QUEL BENEFICE A MAINTENIR L’INVESTISSEMENT FORMATION ?QUEL BENEFICE A MAINTENIR L’INVESTISSEMENT FORMATION ?
QUEL BENEFICE A MAINTENIR L’INVESTISSEMENT FORMATION ?
 
SMS Catalogue_FRE July 2013
SMS Catalogue_FRE July 2013SMS Catalogue_FRE July 2013
SMS Catalogue_FRE July 2013
 
Sms catalogue fre july 2013
Sms catalogue fre july 2013Sms catalogue fre july 2013
Sms catalogue fre july 2013
 
Innovation marketing : Gymnase du Management (étude de cas 2013)
Innovation marketing : Gymnase du Management (étude de cas 2013)Innovation marketing : Gymnase du Management (étude de cas 2013)
Innovation marketing : Gymnase du Management (étude de cas 2013)
 
Catalogue de-formations-2017
Catalogue de-formations-2017Catalogue de-formations-2017
Catalogue de-formations-2017
 
Catalogue des formations 2011
Catalogue des formations 2011Catalogue des formations 2011
Catalogue des formations 2011
 
L'appropriation du Webmarketing par les TPE-PME
L'appropriation du Webmarketing par les TPE-PMEL'appropriation du Webmarketing par les TPE-PME
L'appropriation du Webmarketing par les TPE-PME
 
Présentation Cost House MEA
Présentation Cost House MEAPrésentation Cost House MEA
Présentation Cost House MEA
 
Colloque FCU 12 juin 2014 numérique et FTLV - Sorbonne
Colloque FCU 12 juin 2014 numérique et FTLV - Sorbonne Colloque FCU 12 juin 2014 numérique et FTLV - Sorbonne
Colloque FCU 12 juin 2014 numérique et FTLV - Sorbonne
 
French Touch de l'Education - Slides intervenants du 1er juin 2016
French Touch de l'Education - Slides intervenants du 1er juin 2016French Touch de l'Education - Slides intervenants du 1er juin 2016
French Touch de l'Education - Slides intervenants du 1er juin 2016
 
congrès learning, talent & development 4-12-2014
congrès learning, talent & development   4-12-2014 congrès learning, talent & development   4-12-2014
congrès learning, talent & development 4-12-2014
 
Mentorat by fabMob
Mentorat by fabMobMentorat by fabMob
Mentorat by fabMob
 

Dernier

Dernier (12)

Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctionsWebinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
Webinaire Technologia | DAX : nouvelles fonctions
 
Festival de Cannes 2024. pptx
Festival    de   Cannes      2024.  pptxFestival    de   Cannes      2024.  pptx
Festival de Cannes 2024. pptx
 
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
Fiche - Accompagnement du travail coopératif au sein d’une équipe d’enseignan...
 
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les ÉcolesEL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
EL KATRY Reem: Proposition de Programme Artistique et Exposition pour les Écoles
 
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptxTraitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
Traitement des eaux usées par lagunage a macrophytes.pptx
 
Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?Comment enseigner la langue française en Colombie?
Comment enseigner la langue française en Colombie?
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
Présentation Webinaire Cohésion - Concevoir et mettre en place une CMDB, comm...
 
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
Système National de Santé au- Maroc-(2017)."pdf"
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 

E-Transformation de la formation Professionnelle - MBAMCI - PT2014

Notes de l'éditeur

  1. Nouveaux outils numériques qui émergent E-learning environ 10% du marché – pas encore satisfaction élevée Pas d’acteur qui a changé le marché (netflix, amazon, uber…)
  2. La pédagogie n’est pas née avec le digital. Tout le monde (ou presque) a entendu parler des écoles Montessori (il en existe plus de 22 000 partout dans le monde !) Maria Montessori. Grande pédagogue dont l’influence perdure encore aujourd’hui, est née en 1870 dans un petit village italien. Diplômée de médecine, Maria Montessori s’est consacrée à la recherche sur les pratiques pédagogiques et s’est également inspirée des travaux des médecins français Jean Itard et Edouard Seguin avec un postulat commun que les troubles des déficients mentaux étaient davantage d’ordre pédagogique que médical. Elle expérimenta ses conseils dans une classe de déficients dont elle avait la charge, et obtint des résultats spectaculaires. C’est alors qu’elle eut l’idée d’utiliser ces méthodes pour l’éducation des enfants « normaux ». On peut résumer sa méthode pédagogique en « aide-moi à faire seul », le rôle de l’éducateur étant d’amener l’apprenant à être actif dans son apprentissage, via des principes pédagogiques rationnels lesquels pourraient, un siècle après Maria Montessori être appliqués à la formation des adultes.
  3. Nous avons tous ici expérimenté la pédagogie traditionnelle, que ce soit au niveau scolaire ou dans le cadre de formations professionnelles. Ce type de pédagogie repose sur le modèle transmissif en présentiel: du savoir, du modèle, de l'autorité, de l'effort, de l'individualisme et de la sanction. Le rôle de l’enseignant est d’expliquer clairement dans le cadre d’un cours magistral. Le rôle de l’élève est d’écouter attentivement. 2 autres courants pédagogiques doivent également être cités : Le modèle béhavioriste repose sur l’apprentissage qui a été décomposé en plusieurs étapes intermédiaires. Ce processus d’apprentissage est bien adapté au développement des automatismes pour les choses simples. L’enseignant anime des travaux pratiques, guide et aide les apprenants à résoudre les exercices en levant les difficultés. L’apprenant écoute et réagit en déduisant les comportements souhaitables. Le modèle constructiviste fait référence aux travaux de Jean Piaget (psychologue et pédagogue) qui a développé les théories dites constructivistes à partir de 1925. Ce principe repose sur la construction des connaissances au cours du développement biologique de l'homme. C'est parce que l'homme est actif qu'il acquiert des connaissances. Ce modèle de pédagogie active est basé sur la psychologie cognitive grâce à un contexte réel d’apprentissage. L'élève a un rôle proactif car il est un décideur dans sa démarche de construction du savoir, bien qu'il soit accompagné par l'enseignant qui a notamment pour tâche de lui offrir un environnement d'apprentissage riche et stimulant.
  4. On retrouve ces courants pédagogiques sous divers angles via l’usage des outils numériques. Au niveau pédagogique, il s’agit désormais de passer de la transmission du savoir à l’acquisition de compétences, de l’enseignement quantitatif à l’enseignement qualitatif, de la massification à la personnalisation via différents dispositifs. Pour rappel, l’e-learning dans la formation professionnelle date du milieu des années 90 avec des acteurs issus du web ; il a été considéré à l’époque comme l’eldorado financier d’une part et comme mode de substitution au présentiel d’autre part. Succès éphémère avec l’explosion de la bulle internet en 2001 d’autant que le client doute alors de l’efficacité pédagogique du E-learning. De 2002 à 2007, de nouveaux acteurs issus de la formation apparaissent et admettent que certaines formations doivent être assurées en présentiel et d’autres en e-learning. Ceci va donner un nouveau départ au e-learning mais son efficacité vs le présentiel n’est pas totalement admis. De 2008 à 2012, les pédagogues arrivent à se faire entendre sur le fait que : le e-learning seul n’est pertinent que dans très peu de cas Combiner différentes modalités d’apprentissage au sein d’un dispositif de formation répond à des fondamentaux pédagogiques L’heure du blended learning ou de la formation mixte a sonné. On ne répond alors plus à un besoin de formation avec une seule modalité mais en combinant plusieurs.
  5. Aujourd’hui, le digital learning correspond à une réelle transition : le passage de la technologie comme modalité d’apprentissage à la technologie comme outils intégrés au service de formation. C’est le passage de l’usage au moyen : la technologie au niveau des moyens et non de la stratégie pédagogique. Cela se traduit par la numérisation des supports impliquant à la fois : ​ de nouvelles façons d’apprendre pour les stagiaires un travail préparatoire différent pour les formateurs qui doivent alors revoir les outils et moyens mis en œuvre, que ce soit pour des sessions organisées en présentiel ou en e-learning. Le digital learning implique enfin de prendre en compte un autre élément, celui de la réceptivité des apprenants aux ​nouvelles technologies. C’est même l’un des points les plus importants car, sans l’aval et la participation des stagiaires, la formation perd de son intérêt.
  6. Vous admettrez facilement que nous n’avons pas tous la même capacité d’assimilation et dans un cours magistral par exemple, cette différence conditionne certains comportements. L’attention, la compréhension et la mémorisation sont les bases d’une bonne assimilation lors d’un cours magistral. Or, l’apprenant n’ose pas toujours interrompre le formateur pour solliciter un complément d’information ou une reformulation. Il se trouve donc parfois dans une situation délicate que, j’en suis sûre, nous avons tous déjà expérimenté au moins une fois. Réitérer encore la question vous aurait donc fait passer pour quelqu’un d’un peu lourd… Et de ce fait, l’objectif de l’apprentissage n’apparaît pas optimal.
  7. La vidéo est un moyen d’éviter ce genre de situation tout en favorisant l’apprentissage théorique. L’apprenant assimile les connaissances à son rythme : il se focalise sur la vidéo donc il est attentif, il mémorise grâce à la possibilité de répétitions et de pauses autant de fois qu’il en éprouve le besoin pour une assimilation efficace. L’apprenant se trouve dans une expérience positive. Ce principe est notamment décrit par Salman KHAN (apprentissage des mathématiques et sciences physiques) qui compare cette méthode d’apprentissage à celle du vélo : on répète l’exercice jusqu’à ce que l’on sache et que l’on soit parfaitement autonome. Ce dispositif permet également un diagnostic des points de progression et un tracking des progrès de l’apprenant, ce qui permet de mieux adapter le présentiel par la suite. Ceci fait référence à la pédagogie différenciée.
  8. La pédagogie inversée (classe inversée) ou flipped-classroom   La pédagogie inversée est le fait d’amener les apprenants à découvrir les notions de la compétence qui lui sera transmise, et ce, avant le présentiel : Pour être plus précis, le fonctionnement de la pédagogie inversée est le suivant : Par rapport à une classe traditionnelle, la prise de notes se fait à l’extérieur de la classe à partir des supports vidéos dites « capsules » et le temps présentiel est ainsi libéré pour approfondir, appliquer et assimiler les notions. Les apprenants vont pouvoir consulter les vidéos et préparer les connaissances en lieu et place du cours magistral traditionnel à leur propre rythme et en toute autonomie. Ce qui était fait à la maison le sera désormais en présentiel : activités, projets de groupe et échanges.   On retrouve donc la notion d’un modèle centré sur l’apprenant et non plus sur le formateur tout en améliorant l’expérience d’apprentissage.  D’un point de vue pratique, les points de blocage des apprenants sont désacralisés grâce aux ateliers et échanges que permettent le présentiel dans un esprit de collaboration et non plus de compétition."
  9. Au-delà de l’usage de la vidéo, les atouts des outils numériques sont particulièrement nombreux pour passer plus de messages en variant les méthodes d’enseignement. La pédagogie mixte ou blended-learning est un processus d’apprentissage qui s’articule entre une formation présentielle et une formation en ligne dont les modes et les supports divergent en fonction de la compétence à transmettre à l’apprenant avec un format pédagogique performant et innovant. Ceci permet de diversifier les modes et les supports de formation en fonction de la compétence à transmettre à l’apprenant. Ainsi, les supports peuvent être de différentes formes : sons, vidéos, images… Dans l’approche blended-learning, l'apprenant est mis au centre du dispositif. Les outils numériques permettent non seulement d’évaluer le niveau des apprenants mais aussi d’adapter de nouvelles formations pour optimiser leurs connaissances. Dans une véritable approche « blended learning », Les périodes d'enseignement vont alterner avec des périodes de mise en œuvre et de retour sur expérience, dans des parcours pouvant durer plusieurs mois. Les atouts respectifs de la formation traditionnelle en salle et de différents modes d'apprentissage à distance sont combinés pour servir l'objectif de développement des compétences voulu. Le présentiel sera centré autour de l’humain et de la mise en pratique qui est primordiale dans le processus d’apprentissage car elle favorise les échanges avec les les exercices de mise en situation. A la fin de chaque présentiel, les outils numériques permettent de transmettre les savoirs essentiels du cours et vérifier leur maîtrise. La complémentarité entre les activités en ligne et hors ligne devient totale puisqu’entre chacune de ces sessions, les apprenants pourront avancer à leur rythme grâce à des modules de E-learning combinant révision des cours et exercices en ligne.
  10. La pédagogie active voire interactive via les serious games consiste en la simulation de situations professionnelles : c’est l’apprentissage expérientiel. Le serious game est conçu comme une salle d’entraînement virtuelle dans laquelle plusieurs exercices pratiques inspirés de situations réelles sont proposés. Il peut être utilisé en salle, à distance ou en réseau et être déployé dans plusieurs pays, dans différentes langues et peut venir en complément d’une formation en salle. L’apprenant est « acteur de son apprentissage », il s’implique et agit. Le jeu amène les participants à prendre des décisions, à faire des choix et mobiliser des comportements afin d’améliorer par exemple ses compétences en management, gestion de la relation client et vente. Il s’agit de mettre l’apprenant dans des situations très proches de la réalité en impactant le changement des mauvaises pratiques et ainsi comprendre la meilleure manière de se comporter en situation réelle. Exemple d’application : Crédit Agricole : Serious Game au service de la lutte contre la fraude pour faire acquérir aux conseillers clientèle les bons réflexes pour une vérification au quotidien. Grâce aux algorithmes du jeu, l’apprenant rencontre des clients avec différents types de fraudes d’un client à l’autre.
  11. On ne découvre pas une révolution sociale au sens propre du terme mais plutôt dans son emploi contemporain. Il est reconnu depuis l’antiquité et l’apparition des premiers grands philosophes que l’acte social est un des piliers de l’apprentissage. Le fait de communiquer et d’échanger avec l’autre à toujours eu une importance capitale dans le processus d’apprentissage. Que se soit avec l’enseignant directement ou les élèves entre eux. L’enseignant ou le formateur va avoir plusieurs rôles cruciaux : - Livrer la bonne information à retenir - Challenger nos connaissances - Corriger nos erreurs - Stimuler notre envie d’apprendre Les autres apprenants, par le biais de leur questionnements et avis, apportent un éclairage tout aussi important dans cet apprentissage, les informations qui circulent alors dans la salle sont autant de briques ajoutées à notre connaissance personnelle. Même si le monde professionnel n’a pas les mêmes exigences que la formation initiale et scolaire en terme de développement de connaissance (réflexion, critique, analyse…)*, il s’avère que l’aspect social conserve son importance pour les raisons évoquées. On parle alors de Social Learning.
  12. Le social learning se caractérise comme l’application d’outils de partage, de connaissance sur une plateforme entre apprenants dans une optique collaborative. C’est le nouveau concept qui va révolutionner la formation dans les années à venir. Cette innovation majeure est à la formation à distance ce que le web 2.0 est à l'internet traditionnel. C’est un mode de formation collaboratif peu coûteux, rapide et efficient pour bénéficier des connaissances présentes à l’intérieur d’une entreprise et d’en favoriser la transmission. Avec le social learning, les rôles sont plus flous. L'apprenant peut rester cantonné dans son rôle. Il peut aussi apprendre en dehors de la sphère normale (d'autres "maîtres", de ses pairs...) et il peut aussi devenir enseignant (partage avec ses pairs).
  13. E-learning  Blended learning  Social Learning
  14. Du coté des réseaux sociaux, chaque plateforme a son role dans la formation: Il est intéressant de noter que ces plateformes ne sont pas des plateformes d’apprentissage à la base, mais que le savoir dépasse le support. G+ devrait arriver à terme comme une plateforme de référence pour la formation grâce à ses outils intégrés. Complément idéal de la Khan academy par ex. N’oublions pas, par ailleurs, les médias sociaux: les blogs, wikipedia, Delicious, etc… Bien que ces outils ne soient pas destinés à la formation à la base, ils en présentent tous les avantages. Cependant, il en va de l’acceptation de la culture du partage de l’information, sans quoi ces outils ne servent à rien. Les formateurs ont du s’adapter aux usages personnels des apprenants qui ont adaptés
  15. 70-20-10 C’est un modèle d’apprentissage et de développement que l’on doit à Morgan McCall, Robert W. Eichinger et Michael M. Lombardo du Center for Creative Leadership, paru dans leur livre « The Career Architect Development Planner » en 1996. Celui-ci est basé sur l’observation et la recherche des années 60 à aujourd’hui. Il suggère que l’apprentissage des travailleurs efficaces et productifs se base pour environ : 70 % sur l’expérience, on the job ; 20 % sur l’apprentissage social, les conversations, les échanges et les feed-back ; Et seulement 10 % sur un contexte formel. Il ne faut pas considérer ce modèle 70:20:10 comme un schéma strict. Il s’agit d’un cadre de référence. Il explique le processus d’apprentissage et démontre qu’il ne fait pas intervenir uniquement la formation formelle (10 %), et que l’apprentissage sur le terrain et les échanges sociaux constituent deux instruments d’apprentissage puissants. Il ne faut cependant pas voir le rapport 70:20:10 comme des silos, mais plutôt comme un continuum, une série de vagues. Tout programme d’apprentissage formel respectable contient par exemple aussi des formes d’apprentissage informel. De nombreuses organisations souhaitent appliquer le modèle 70:20:10 pour améliorer leur gestion du temps et des budgets. Elles veulent que l’apprentissage se déroule pendant le travail. Il permet de réorienter les efforts et les ressources vers les processus générant l’apprentissage le plus efficace : à partir de l’expérience, de la pratique, des conversations et des évaluations. Ex: Goldman Sachs l’utilise depuis les années 90 et met l’accent sur le social. Un manager qui souhaite progresser doit bien savoir coacher son équipe et ses collègues. http://www.learninglive.be/fr/lapprentissage-doit-sinscrire-dans-la-duree
  16. Comprendre: Ecouter, sensibiliser Converser: Informer, interagir Collaborer: Intégrer pairs/clients dans la démarche Capitaliser: Formaliser en interne le savoir recueilli Parce que le social learning requiert design, formation, accompagnement, leadership, veille et mise en avant des succès, petits ou grands, voici une approche novatrice et pragmatique pour accompagner les entreprises tout au long de leur démarche, tant en interne (outils et apprentissage collaboratifs) qu’en externe (médias sociaux). Cela requiert aussi de la transparence. Il est révolu le temps de “celui qui détient l’information, détient le pouvoir”. C’est un véritable challenge car il faut aller au-delà de la pensée personnelle et égoïste vers une pensée partagée et altruiste. Apprendre à l’autre afin de mieux avancer ensemble. Cette transparence favorise l’accès aux personnes et aux informations dont nous pouvons avoir besoin pour prendre les bonnes décisions. Elle est la conséquence de la communication ouverte et multidirectionnelle que permettent les outils sociaux. Elle ne peut pas se décréter ou être forcée. La transparence dans l’entreprise 2.0, c’est rendre nos actions et décisions visibles pour les autres. C’est le partage d’information. C’est savoir qui a fourni cette information. On parle ici de responsabilisation et de reconnaissance. En rapprochant les personnes,  leurs expériences et leurs idées, le social learning permet d’accroître notre confiance dans l’information partagée et dans ceux qui l’ont créée. Aujourd’hui dans un environnement complexe, les vrais avantages concurrentiels sont créés par des gens capables de trouver des informations pertinentes, de les transformer en connaissances pratiques et de créer de la valeur avec.
  17. En conclusion sur le social learning, le but final est de devenir une organisation apprenante. Il ne s’agit pas de gaver les collaborateurs d’information et attendre qu’ils les digèrent. Il faut fournir aux personnes les bonnes ressources, au bon moment et via le canal adéquat. L’organisation apprenante se dessine quand les gens commencent à apprendre par eux-mêmes, au moment où ils ont besoin de certaines connaissances ou compétences spécifiques. C’est alors que l’apprentissage s’inscrit véritablement dans la durée. Ce « self apprentissage » n’est pas sans vous évoquer les MOOCs j’imagine. Caroline va vous en parler et vous montrer comment l’entreprise s’est adaptée à ce nouveau phénomène. Keywords: Diversité, feedback, pourquoi vs best practices,
  18. Mots clés assez chers Chaussures vernies : ~2€ Hotel venise ~22€ Même niveau que comparateur assurance
  19. Entre 400 et 600 000 recherches par mois sur adwords Faible saisonnalité si ce n’est été plus creux, et bonnes résolutions de janvier Faible différence d’une année sur l’autre, marché stable, confirmé par google trends
  20. Recherche très centralisées sur ile de France, un peu surreprésentée même si 25% des acteurs de formation en Ile de France et 21% de la population active