Béatrix DE
MONMORTE
Mes amis ne sont plus là pour le dire, avec mon fidèle destrier Rossinante, je
suis au dessus de tous ...
Romane
Romane
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Romane

279 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Romane

  1. 1. Béatrix DE MONMORTE Mes amis ne sont plus là pour le dire, avec mon fidèle destrier Rossinante, je suis au dessus de tous le monde. Mes cheveux noires et bouclés montre que je suis une guerrière. Je serais toujours là pour mes fidèle .Malgré toutes mes blessures je serais toujours la pour mon Roi comme pour le peuple. J’étais là à genoux, le trac montait en moi comme si un Gros serpent rampait sur ma jambe. Le Roi arriva, il s’assit et dit « Béatrix de Mont mort, tu as reçu une éducation militaire de 15 ans. Voici ton équipement : je te remets ton épée Xariax, ton écu, tes éperons et ton bouclés en or massif. Va chère chevalière mais avant… jure moi que tu serviras loyalement en vers ton Roi et de te battre jusqu'à la fin avec ton destrier Rossinante et ton épée Xariax » « Oui je le jure »Répondis- je. De retour chez moi, toute affolée par se que je venais de faire j’appelais mon Écuyer « Écuyer, vite vite prépare Mon cheval ! Allez plus vite plus vite» Lui dis-je. « Alors en nourriture… Du pain OK, du blé OK, du lait OK. Mes livres » Avant de partir je vais allez voir Ma chère mère . « Écuyer dés que je revient tous est prés ! »Je na partis voir que ma chère mère car mon père est mort lors de la bataille de « Chanceraine » . « Chère mère a présent je suis chevalière ne vous inquiétez plus pour moi. » Ma mère émue mais toujours très inquiète répondit « Ma chère fille je suis vraiment fière de toi, mais fait très attention a toi , attention au personne que tu rencontreras »Je rentrais chez moi, tous étais prés. « S’il vous plait Madame,emmener moi avec vous »Dit L'écuyer. « Vu que tu as très bien fait ton travail,très bien tu peu venir avec moi »Répondis-je . De retour chez moi, je me dépêchas de prendre de la nourriture. « Écuyer …Écuyer ! Vite prépare mon destrier… ! »lui dit-je. Je pris :du pain, du blé, du laits et des sous. Avant de partir de vis voir ma mère. Mon père est mort l'or de la bataille de « Chanceraine ». « Chère mère, je suis Chevalière a présent, je suis prête a accomplir mon destin ! » Ma mère tellement ému et fière me dit « Ma chérie je suis très fière de toi ! Prend ce miroir grâce a lui tu verras tous se que tu veux voir mais attention il faudra l'offrir a une personne qui en a vraiment besoin , si tu le donne a la mauvaise personne cela peu être catastrophique ! » « Oui chère mère » lui répliquais-je a nouveau !De retour chez moi tous étais prêt de donnais un petit sac de sous au jeune homme puis il partis dans le vent ! Des gardes du palais Royal annonça a la cour qu’un grande fête était préparer en l'honneur de tous se qui avait été adouber ! Le soir venu devant le château ! Il étais en mur de pierre est immense,les gardes me conduit a la salle des fêtes. Le Roi et la Reine se mit devant moi et les invités a coté d’eux. Avant de quitter le château, moi et Alixe une ami chevalière, on a remarque toutes les deux qu’un des convive avait l’air louche. Alors nous avons decidé de le suivre. Mais a une détroit il c’est arrêter et a parler avec ses complices. Nous avons que deux mots : Assassiner et Roi. Touts de suite nous avons eu la même expression,un regard de peur . Nous partons dans la seconde qui suit, prévenir le Roi qui étais parti dans la vallée voisine. Sur notre chemin, au milieu d’une vallée une dragon surgit devant nous. Il est rouge avec un peu de jaune et de orange. Je prend mon épée lui coupe le pied, d’un rugissement assourdissant il crache une large flamme de feu. Un gigantesque nuage de fumer s’abat sur nous. Alix lui tranche la langue. Incapable de se défendre il tombe au sol et meurt. On poursuit notre chemin. La nuit tomber , nous voyons de la lumière. Affamer nous toquons a la porte, une vieille grand mère nous ouvre . Elle nous fais asseoir sur une chaise devant une table. Elle prononce ces quelque mots : dibidibouradou. Et la un grand buffet apparut devant nous. Je savait que s’était une gentille sorcière. Après avoir bien manger et bien but, on continue notre chemin lorsque nous croisons un lièvre mort. Je me mit a l’examiner et là une horde de loups nous encercle. Pendant un instant j’ai cru que ma vis s’arrête ici. En l’espace de quelque secondes le tout puisant Dien déscend du xiel pour nous. Puis il donne des croquettes au loups qui eux partit en flèche. Dien repart en paix. Arrivé dans la vallée voisine où notre Roi est, nous l’avons prévenu est sauver.

×