SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
M Abdelli/ aide pour la réalisation des travaux et devoirs
Recherche documentaire
Recherche documentaire
Copyright Dr. A. BELHANI Janvier 2019
TP 1 : Question de recherche
Partie1 :
1. Chercher les opérateurs de recherche utilisés par Google
Réponse : Là, c’est clair. Vous cherchez un document qui traite des operateurs booléens
vous enregistrez le lien et vous le déposez dans l’espace dédié à ça sur PADOC.
2. Déposez le lien trouvé dans l'espace dédié
Partie2 :
1. Après avoir établi une problématique relative à votre thème de recherche, on vous demande de:
Définir les termes de recherche
Réponse : les mots clés, les concepts clés, les expressions clés que vous allez utiliser pour
faire de la recherche documentaire. C’est tout. Là, je vous donné une technique de sept étapes
qui va vous permettre d’optimiser le chois de vos descripteurs champs (c a d les mots clés en
rapport avec le thème de recherche dans sa globalité)

Chercher des documents en utilisant une équation de recherche
Réponse : vous cherchez (utilisez tout d’abord des outils de recherche généralistes : google
par exemple. Ensuite google scholar, ensuite des Bases de données spécialisée par rapport à
votre thème (en va du général au particulier).
Choisir un terme et chercher sa définition
Réponse : c’est clair
2. Avez-vous un silence ou un bruit ? Dites pourquoi ? Déposez votre réponse dans l'espace dédié.
Réponse :
Bruit : trop d’information (ergonomiquement impossibilité d’exploitation)
Dites pourquoi ? équation de recherche trop large peut être. Mauvaise utilisation des operateurs
booléens…etc.
Partie3: S’entrainer avec Pascal et Francis
Pascal et Francis est gratuit depuis 2014 car la plateforme n’est plus mise à jour, son lien
http://pascal-francis.inist.fr/
Réponse :
Je vous envoie une liste de revues (avec JournalTitle/ Publisher/
ISSN /EISSN), répertoriés dans la plateforme Pascal et
Francis ça peut vous aider dans votre travail de doctorat.
Le reste est très clair
1. En utilisant la recherche avancée, taper :
(formation and continue) OR (formation and initiale)
(formation and (continue or initiale)
Répondre au quiz en accédant au test « Utilisation de Pascal et Francis »
2. Taper votre équation de recherche en utilisant cette plateforme
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
1
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la recherche et la pédagogie
TP 2 : Google avancé ( c’est très simple)
Utiliser google avancée pour
1. Effectuer une recherche sur un thème de votre choix sur le site de votre institution
2. Chercher un document PDF sur la méthodologie de recherche
3. Chercher un document PDF sur la méthodologie de recherche publié entre 2010 et 2014
4. Chercher la définition d’un mot-clé de votre spécialité (utiliser la syntaxe « define : ….)
Réponse :
SYNTAXE POUR LES DÉFINITIONS
La syntaxe « define: » permet de rechercher uniquement les définitions d’un mot clé donné.
Exemple : define: filtre kalman
define: temporalité et urbanisme
Dans la recherche ci-dessus, je recherche la définition du SEO.
Les deux points sont collés au mot « define », notation anglosaxone.
Exemple :
Dans l’espace « Ma méthode », dites-nous comment vous avez procédé
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie
TP 3 : Archives ouvertes
1. Faire une recherche sur des archives ouvertes en utilisant les sites présentés dans le cours.
Réponse : Hal, arxiv,
Vous êtes ici : Science ouverte France » L'Open Access pour ... » Les lecteurs » Les plateformes
d’archives ouvertes
LES PLATEFORMES D’ARCHIVES OUVERTES
De nombreuses plateformes d’archives ouverts offrent des contenus en libre accès.
On distingue
 les plateformes nationales
HAL : plateforme nationale française destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de
niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de
recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.
Pleiadi : plateforme nationale des publications scientifiques de l’Italie
OpenAire : plateforme qui référence plus de 13 millions de publications et de données de la recherche
en Europe.
 Les plateformes thématiques
ArXiv : plateforme de pré-publications dans les domaines de la physique, mathématiques,
informatique, biologie quantitative et statistiques. Créee en 1991, il s’agit de la première archive de
pré-publications scientifiques.
PubmedCentral : Archive ouverte du National Institutes of Health (NIH), elle permet de rechercher des
articles en open access dans le domaine biomédical et des sciences de la vie.
Research Papers in Economics (REPEC) : Archive ouverte dans les domaines des sciences
économiques donnant accès à plus d’un million d’articles.
Social Science Open Access Repository (SSOAR) : Archive ouverte dans le domaine des sciences
sociales.
7 - Dans quelles archives ouvertes thématiques déposer
vos publications ?
Les archives ouvertes proposées ici donnent la possibilité à tout auteur, quelle que soit son
affiliation, de déposer lui-même gratuitement ses publications dès lors qu’elles traitent de
thématiques couvertes par l’archive et qu’elles peuvent être diffusées librement.
Parmi ces archives ouvertes, certaines sont multidisciplinaires, d’autres spécialisées dans une ou
plusieurs thématiques.
Pour connaître précisément l’objectif et le contenu d’une archive ouverte, ainsi que les conditions
et les modalités de dépôt d’un document, connectez-vous à partir de la page d’accueil sur son
aide en ligne (Help, How to deposit documents), sa foire aux questions (FAQ), ou son manuel à
télécharger.
Multidisciplinaire
HAL, Hyper Article en Ligne
http://hal.archives-ouvertes.fr/
L'archive ouverte pluridisciplinaire française HAL permet le dépôt et la diffusion d'articles
scientifiques, publiés ou non, et de thèses émanant d’établissements d'enseignement et de
recherche français ou étrangers, et de laboratoires publics ou privés. Le dépôt d’autres
documents scientifiques ou techniques est accepté : rapports de recherche, communications et
actes de congrès, ouvrages et chapitres d’ouvrages, cours, documents de travail, brevets…
Créée en 1998, HAL est produit et administré par le Centre pour la Communication Scientifique
Directe (CCSD), unité française mixte de service du Centre national de la recherche scientifique
(CNRS), de l’INRIA et de l’Université de Lyon. L’archive ouverte est alimentée soit par dépôt
direct par l’auteur soit par dépôt indirect via le système d’information d’un établissement relié à
HAL. Le CCSD reste toutefois libre de mettre en ligne ou non les documents, sans justification.
L’interface de dépôt et de consultation est en français et en anglais, mais toutes les langues sont
possibles pour les documents déposés.
Le dépôt est effectué par l’un des auteurs du document avec l'accord des autres auteurs, ou par
une personne autorisée par les auteurs.
Si le document déposé dans HAL est publié, l’auteur doit mentionner dès la première page du
document la référence bibliographique complète avec le DOI s’il existe (Digital Object Identifier,
lien unique et pérenne vers le document publié en ligne). Cette référence peut être placée en
haut de page.
Vous pouvez afficher la liste de vos publications déposées dans HAL sur votre site personnel.
L’archive ouverte HAL est liée à l’archive ouverte arXiv (voir ci-dessous) : le dépôt dans arXiv
depuis HAL est une démarche volontaire du déposant qui doit cocher la case « Transférer ce
document sur le serveur d'archives arXiv » pour que le transfert de Hal vers arXiv se fasse. Un
résumé en anglais doit être fourni pour le document déposé dans HAL à transférer dans arXiv.
Au 31/08/2015, HAL contenait 354 767 documents avec texte intégral.
Agriculture
Organic Eprints
http://orgprints.org/
L’archive ouverte Organic Eprints concerne le domaine de l’agriculture biologique : agriculture
biologique en général, systèmes de culture, élevage, plantes, sol, environnement, sécurité
alimentaire, socio-économie, normes, recherche, enseignement et vulgarisation. Organic Eprints
accepte des documents, publiés ou non, ainsi que des descriptifs de projets.
Créée en 2002 par le Danish Agricultural Research Centre for Organic Farming (DARCOF), elle
est développée par l’International Centre for Research in Organic Food Systems (ICROFS).
Depuis 2003, une coopération a été établie avec l’Institut de recherche d’agriculture biologique
(FiBL, Research Institute of Organic Agriculture).
L’interface est en anglais et en allemand. Un manuel pour le dépôt est aussi édité en espagnol et
en portugais.
Toutes les langues sont possibles pour les documents déposés mais l’ajout d’un résumé en
anglais est encouragé.
Au 28/07/2014, Organic Eprints contenait 15 332 documents.
Enseignement, information et communication
ArchiveSIC, Archive Ouverte en Sciences de l'Information et
de la Communication
http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/
Créée en 2002 avec le concours du Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD)
du Centre national de la recherche scientifique (CNRS, France), l’archive ouverte ArchiveSIC
vise à favoriser les échanges pluridisciplinaires entre chercheurs des Sciences de l'information et
de la communication (SIC).
ArchiveSIC est hébergée sur la plateforme HAL (hyper Article en Ligne, archive ouverte
française).
Les fonctions proposées par ArchiveSIC sont identifiques à HAL.
Au 28/07/2014, ArchiveSIC contenait 1 600 documents avec texte intégral.
EduTice, Education et technologies de l'information et de la
communication
http://edutice.archives-ouvertes.fr/
L’archive ouverte française EduTice a été créée en 2003 par la Maison des Sciences de l'Homme
(MSH) de Paris (France) pour rendre accessible la production de la recherche sur les
technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE) et la formation.
Les documents déposés par les auteurs doivent être de préférence validés scientifiquement. Ils
peuvent avoir été publiés ou non. Cela peut être un article, une thèse, une communication de
congrès, un chapitre d'ouvrage, un ouvrage, etc. Un auteur peut également déposer un
document en cours de validation scientifique.
EduTice propose également le dépôt de documents par les éditeurs d'ouvrages, de revues, ou
d'actes de colloque.
L’interface d’EduTice est en français et en anglais mais toutes les langues sont possibles pour
les documents déposés.
Au 28/07/2014, EduTice contenait 1 934 documents.
E-LIS, E-prints in Library & Information Science
http://eprints.rclis.org/
L’archive ouverte internationale E-LIS accueille les documents scientifiques et techniques,
publiés ou non, dans les domaines de la bibliothéconomie, des sciences et des technologies de
l’information. Le document déposé est soumis pour acceptation aux membres du comité éditorial
E-LIS qui ajoute si nécessaire des métadonnées.
E-LIS est née en 2003 du projet RCLIS (Research in Computing, Library and Information
Science) promu par le Ministère espagnol de la culture et hébergé par le consortium
interuniversitaire italien CILEA (Italian Consorzio Interuniversitario Lombardo per Elaborazione
Automatica).
L’interface de dépôt et de consultation de l’archive ouverte E-LIS est en anglais.
E-LIS accepte des documents dans n’importe quelle langue, à condition qu’ils soient fournis avec
un résumé et des mots-clés en anglais en complément du résumé et des mots-clés dans la
langue originale. Les mots-clés attribués par l’auteur doivent être issus du schéma de
classification JITA Classification System of Library and Information
Science (http://eprints.rclis.org/view/subjects/subjects.html).
Au 28/07/2014, E-LIS contenait 16 572 documents.
Sciences économiques et économie agricole
AgEcon Search, Research in Agricultural and Applied
Economics
http://ageconsearch.umn.edu/
L’archive ouverte AgEcon Search concerne les publications issues de la recherche académique
en économie agricole : agro-industrie, disponibilité alimentaire, économie des ressources
naturelles, économie de l’environnement, économie et politique agricoles, commerce agricole,
développement économique.
Elle a été créée en 2006 et est administrée par l'Université du Minnesota (USA).
AgEcon Search exige que les documents déposés soient rattachés à une organisation : société
savante, association, université ou toute autre institution. Pour cela, l’institution doit se déclarer
auprès de : aesearch@umn.edu.
Une fois l’institution identifiée et reconnue par AgEcon Search, un mot de passe est fourni sur
demande pour l’institution. Les auteurs peuvent alors, en précisant leur affiliation dans le
formulaire de dépôt, soumettre leur publication au format .pdf ou envoyer par messagerie un
fichier en traitement de texte.
L’interface d’AgEcon Search est en anglais.
Elle accepte des documents dans n’importe quelle langue, à condition qu’ils soient fournis avec la
traduction en anglais du titre et du résumé.
La publication déposée doit comporter une page de couverture avec le titre du document, les
auteurs, le nom de l’institution, la date, le nom et éventuellement le numéro de collection attribués
par l’institution.
Lors de la saisie des métadonnées, outre le choix de mots-clés libres, une liste de descripteurs
ou ‘subject categories’ est proposée pour permettre à l’auteur de classer sa publication selon les
disciplines d’AgEcon Search.
Le document déposé est vérifié par AgEcon Search avant d’être intégré et rendu accessible au
public.
Au 28/07/2014, AgEcon Search contenait 76 420 documents.
MPRA, Munich Personal RePEc Archive
http://mpra.repec.org/
L’archive ouverte MPRA permet aux économistes dont l’institution n’est pas membre du réseau
RePec de déposer leurs documents de travail pour qu’ils soient diffusés via différentes bases de
données du réseau RePec (Research Papers in Economics - http://repec.org/).
MPRA accepte les documents de recherche destinés à être publiés dans une revue ou un
ouvrage, ou déjà publiés et autorisés à être diffusés. MPRA accepte également les actes de
congrès si chacune des communications du congrès est déposée séparément.
MPRA a été créée en 2006 et est gérée par la bibliothèque de l’Université de Münich (Munich
University Library) en Allemagne.
L’interface de MPRA est en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents
déposés.
Au 28/07/2014, MPRA contenait 29 747 documents.
Sciences humaines et sociales
HAL-SHS (Sciences de l’Homme et de la Société)
http://halshs.archives-ouvertes.fr/
L'archive ouverte HAL-SHS vise à diffuser les articles scientifiques, publiés ou non, émanant des
établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, dans toutes les disciplines
des sciences humaines et sociales. HAL-SHS accepte également le dépôt d’autres types de
documents scientifique ou techniques : communications de congrès, ouvrages et chapitres
d’ouvrages, rapports de recherche, documents de travail, thèses, habilitation à diriger des
recherches (HDR).
HAL-SHS a été créée en 2007. Elle est produite et administrée par le Centre pour la
Communication Scientifique Directe (CCSD) du Centre national de la recherche scientifique
(CNRS, France).
La direction de HAL-SHS se réserve le droit de refuser les documents ne correspondant pas aux
critères de l'archive (voir le guide du déposant).
Au 28/07/2014, HAL-SHS contenait 57 526 documents avec texte intégral.
SSOAR, Social Science Open Access Repository
http://www.ssoar.info/
L’archive ouverte SSOAR offre la possibilité à un auteur de rendre accessibles ses publications
en sciences humaines et sociales (preprint, postprint, version publiée d’un article, rapport de
recherche, rapport d’expertise, document de travail, communications et actes de congrès).
Elle a été créée en 2008 et est gérée par GESIS (Leibniz Institute for the Social Sciences,
Allemagne).
L’interface est en anglais et en allemand, mais aucune restriction de langue n’est imposée pour
les documents déposés.
Au 28/07/2014, SSOAR contenait 29 039 documents avec texte intégral.
Ressources naturelles et environnement
Earth-Prints
http://www.earth-prints.org/
L’archive ouverte Earth-Prints concerne les recherches relatives à l’atmosphère, à la cryosphère,
à l’hydrosphère et aux sciences de la terre.
Elle a été créée en 2006 et est gérée par l’Institut national italien de Géophysique et de
vulcanologie (Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia) avec la collaboration du Programme
national de recherche en Antarctique (Programma Nazionale Ricerche in Antartide).
Earth-Prints accepte tous types de documents : manuscrits, articles de revues, thèses,
communications de congrès, ouvrages et chapitres d’ouvrage, produits web.
L’interface est en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés à
condition qu’ils soient complétés avec la traduction anglaise du titre et du résumé.
Au 28/07/2014, Earth-Prints contenait 8 467 documents.
Physique, mathématiques, informatique et sciences
cognitives
ArXiv
https://fr.arxiv.org (site miroir français)
ArXiv est la plus ancienne des archives ouvertes (créée en 1991 par l’Université de Cornell,
USA). Elle concerne les recherches en physique, mathématiques, informatique et biologie
quantitative.
Les auteurs peuvent déposer leur publication dans ArXiv en utilisant un formulaire web.
Les documents déposés dans l’archive ouverte française HAL (Hyper Article en Ligne) dans les
disciplines couvertes par ArXiv sont transférés automatiquement dans la base ArXiv s’ils sont
complétés par le titre et le résumé en anglais et sauf demande contraire explicite du déposant.
Au 31/08/2015, arXiv contenait 1 068 094 documents.
CogPrints
http://cogprints.org/
L’archive ouverte CogPrints s’intéresse aux études cognitives dans les domaines tels que la
psychologie, les neurosciences, la linguistique, l’informatique, la philosophie, la biologie, la
médecine, l’anthropologie, les sciences sociales, la physique et les mathématiques.
Tous types de documents peuvent être auto-archivés, qu’ils soient publiés ou
non : preprint, postprint, version finale de l’éditeur.
CogPrints a été développée en 1997 par le Département Electronics and Computer Science de
l’Université de Southampton en Angleterre.
L’interface est en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés.
Un document déposé peut être téléchargé instantanément ou peut être mis en attente (User
workarea) dans l’espace de dépôt (Manage deposits) lié au compte de l’auteur-déposant.
Au 28/07/2014, CogPrints contenait 4 151 documents.
Il y en a encore d’autres (les Dspace dépôt institutionnel…etc)
Réponse :Déposer les liens des archives ouvertes trouvées dans l'espace « Mes archives
ouvertes.
Déposez les URL (liens) que vous avez trouvé
2. Chercher des dépôts institutionnels de votre pays
Réponse :
Comme les Dspace, le Sndl (portails, PNST…)
Les dépôts institutionnels et les
archives ouvertes dans les
universités et centres de recherche
algériens
Depuis la création de la première archive ouverte aux Etats-Unis en 1991 dans le
domaine de la physique (arxiv.org), un foisonnement de ce type d’expériences est
remarqué à travers les établissements scientifiques de tous les pays soutenu par les
partisans et les fervents défenseurs du libre accès aux publications scientifique tels
Steven Arnad. Les pays du Sud ont rallié ce mouvement y compris les pays du monde
arabe tels que l’Algérie. Cet article dresse un état des lieux des archives ouvertes et
dépôts institutionnels mis en place dans les universités et centres de recherche
algériens et les perspectives de leur développement.
Le lancement, en 1999, de l’Open Access Initiative (OAI) et du protocole de partage
des métadonnées, OAI-PMH, parallèlement à la mise à disposition des plateformes
de dépôt, logiciels open source, tel que Dspace en 2002, qui ont permis aux
bibliothèques de développer des réservoirs numériques et de jouer un rôle
prépondérant dans le mouvement du libre accès, et ce en mettant en place des
archives ouvertes institutionnelles aux côtés des archives thématiques proposées par
les communautés scientifiques. Durant la même année ce sont les bibliothèques de
l’université de Michigan qui mettent en place OAIster, un moteur de recherche
permettant d’interroger la quasi-totalité des archives actives de par le monde. En
2003, ce sont les bibliothèques de l’université de Lund, en Suède, qui ouvrent le
Directory of Open Access Journals (DOAJ) suivi du Directory of Open Access Books
(DOAB) et Directory of Open Access Repositories (DOAR). L’accès libre aux
publications et travaux de recherche ne cesse de s’accroitre et se répandre à travers
le monde.
Cet article a comme objectif de mettre la lumière sur les archives ouvertes et les
dépôts institutionnels mis en place par les universités et centres de recherche
algériens. Pour donner une définition au terme « archive ouverte », nous avons
retenu celle de l’Inist (France) :« le terme archive ouverte désigne un réservoir où
sont déposées des données issues de la recherche scientifique et de l’enseignement
et dont l’accès se veut ouvert, c’est-à-dire sans barrière. Cette ouverture est rendue
possible par l’utilisation de protocoles communs qui facilitent l’accessibilité de
contenus provenant de plusieurs entrepôts maintenus par différents fournisseurs de
données. » [1], et pour le dépôt institutionnel nous citerons la définition de la
Scholarly Publishing and Academic Resources Coalition (SPARC) formulé par (Crow,
2002) comme suit : « collection numérique capturant et préservant le capital
intellectuel d’une ou de plusieurs institutions universitaires » [2] ajoutant qu’elle est
institutionnelle et à teneur académique. Elle doit également être cumulative et
perpétuelle. Enfin, les dépôts (et la collection) doivent être interopérables entre eux
et ouverts aux membres de la communauté scientifique.
Cette contribution poursuit aussi le but de faire le bilan du projet ISTeMag [3]
Optimisation de l’Accès à l’Information Scientifique et Technique dans les Universités
du Maghreb qui s’adresse à des institutions d’enseignement supérieur. L’objectif du
projet est d’arriver, entre autres, à : « définir et mettre en place une politique
institutionnelle d’archives ouvertes. ».
Nous nous limiterons aux établissements algériens concernés par ce projet qui sont
au nombre de quatre, situés dans les villes d’Alger, Boumerdes, Batna et Tlemcen.
Dans ce contexte, nos principaux objectifs sont de :
 Faire un état des lieux des archives ouvertes et des dépôts institutionnels mis en
place en Algérie;
 Relever les caractéristiques des archives ouvertes et des dépôts institutionnels
algériens;
 Proposer des stratégies de développement des dépôts institutionnels dans les
universités et centres de recherche algériens.
Pour atteindre ces différents objectifs, nous nous proposons de répondre aux
questions de recherche suivantes :
 Quels sont les établissements impliqués dans le processus d’implantation et de
gestion des dépôts institutionnels et d’archives ouvertes en Algérie ?
 Quelles sont les principales caractéristiques des archives ouvertes et dépôts
institutionnels algériens ?
 Comment les universités et centres de recherche en Algérie peuvent tirer profit
de la mise en place de réservoirs numériques institutionnels ?
Afin de répondre à ces questions, nous analyserons les sites web des établissements
algériens de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans l’objectif
de repérer les expériences menées dans le domaine de l’accès libre aux travaux
académiques produits par les communautés de ces établissements. Enfin, nous
terminerons ce papier par quelques réflexions et propositions pour la généralisation
et la bonne gestion des dépôts institutionnels dans les universités algériennes.
Évaluation des archives ouvertes des
établissements d’enseignement supérieur
et de la recherche scientifique algériens.
Présentation de la grille d’évaluation
Chacune de ces archives ouvertes a été étudiée selon 15 critères d’une grille
d’analyse regroupés en cinq catégories comme suit :
 Information générale : 3 critères (nom, URL, pays)
 Information institutionnelle : 2 critères (nom de l’établissement, type de
l’établissement),
 Identification de l’archive ouverte : 2 critères (type d’archive, nombre de
documents)
 Contenu et fonctionnalité : 5 critères (type de documents, spécialité couverte,
langue des documents, format des documents, mode d’accès),
 Politique éditoriale : 3 critères (langue de l’interface, accessibilité, logiciel
utilisé).
Cette grille d’analyse a été est inspirée des études de Joachim Schöpfel & Hélène
Prost (2010) sur l’évaluation des archives ouvertes en France et de Mohamed Ben
Romdhane & Tarek Ouerfelli (2012) sur les archives ouvertes dans le monde arabe
[4] et ensuite adaptée à notre corpus constitué des archives ouvertes repérées dans
le portail Opendoar.com [5].
Avant de rendre compte des observations relevées sur les réservoirs numériques
étudiés, il y a lieu de faire la distinction entre une archive ouverte et un dépôt
institutionnel, appelé également archive ouverte institutionnelle. Hélène Bosc définit
une archive ouverte comme étant « un serveur dont le contenu (documents
scientifiques et techniques) est accessible en ligne, librement sur le web » [6]. Elle
comprend « deux types de publications : des prépublications et post-publications (…)
Les prépublications sont des articles qui n’ont pas encore été soumis au contrôle des
pairs (ou des experts). Les post-publications sont des articles qui ont été certifiés par
les pairs » [7]. Quant aux dépôts institutionnels, il s’agit de « projets relevant
d’universités, de grandes écoles, d’organismes de recherche, d’associations
professionnelles » [8], souligne Gabriel Gallezot.
Résultats de l’étude
Il ressort de notre étude qu’il y a 8 archives ouvertes et 4 dépôts institutionnels (voir
annexe en fin d’article) mis en place dans le secteur de l’enseignement supérieur et
de la recherche scientifique en Algérie appartenant à 9 universités et 3 centres de
recherche (y compris les établissements pilotes du projet ISTeMAG évoqué plus haut)
:
 Archives ouvertes : Université de Bouira, Université de Souk Ahras, Centre de
Développement des Energies Renouvelables CDER
 Dépôts institutionnels : Université de Boumerdes, Université de Batna,
Université d'Alger, Université de Tlemcen, Université de Chlef, Université de
Biskra, Centre de Recherche Scientifique et Technique en Soudage et Contrôle –
CSC, Centre de recherche sur l’information scientifique et technique CERIST.
S’agissant des archives ouvertes, elles sont pluridisciplinaires dans la majorité des
établissements. Concernant les dépôts institutionnels ils regroupent une multitude
de documents (communications et publications scientifiques, mémoires et thèses de
post graduation, ouvrages scientifiques et parfois revues éditées par l’établissement)
dans diverses langues, en accès libre dans 9 cas et par identification et mot de passe
dans 3 cas. Les interfaces de recherche des plateformes logicielles (DSpace,
Wordpress ou Eprint) sur lesquelles sont mis les documents sont soit en arabe, soit
en français soit en anglais. Concernant les paramètres de recherche, ils sont les
suivants :
- Collection (il s’agit du type de document : article, thèse,…)
- Date de parution
- Auteur
- Sujet
Les documents mis en ligne sont en format PDF.
L’accès à ces réservoirs est offert généralement à travers la page web de la
bibliothèque principale de l’établissement ou directement sur la page d’accueil du
site web de celui-ci.
A signaler que certaines plateformes d’archivage numérique demeurent vides de
documents puisqu’elles ne sont pas alimentées par leurs établissements, comme
celle de l’Université de Bouira.
Nos tentatives d’accéder aux sites web des établissements, objet de la présente
étude, ont été vaines pour 16 établissements.
Conclusion
Nous pouvons conclure que les dépôts institutionnels et les archives ouvertes sont
rares dans les institutions scientifiques algériennes puisque uniquement 8 institutions
sur 86 établissements d’enseignement supérieur et 3 centres sur 15 centres et unités
de recherche ont mis en place un dépôt institutionnel ou une archive ouverte et
l’accès n’est pas permis pour chacun. Pour faire la promotion du libre accès à
l’information scientifique et technique, il devrait y avoir une politique nationale
s’articulant sur les actions suivantes :
Amener les établissements scientifiques algériens à suivre le mouvement général
pour le libre accès en mettant en place des plateformes de dépôts et d’archivage
numériques et en incitant et sensibilisant leurs communautés respectives à y
contribuer et à en faire usage;
Multiplier les espaces de discussion tels les colloques et les journées de vulgarisation
et de promotion du libre accès ainsi qu’un soutien technique pour la mise en place de
ces réservoirs par les bibliothèques universitaires et les bibliothèques des
établissements de recherche scientifique ;
Créer des archives ouvertes disciplinaires dans tous les domaines de la science pour
drainer les travaux de recherche de la communauté universitaire algérienne et les
rendre visibles sur le plan international.
Bibliographie
Aubry, C., J. Janik (eds.), Les Archives Ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage
des professionnels de l’information, Paris : ADBS., 332p.
Ben Romdhane M., Ouerfelli T. L’offre des archives ouvertes dans le monde arabe :
recensement et évaluation. Métiers de l’information, des bibliothèques et des
archives à l’ère de la différenciation numérique : Actes du 15`eme Colloque
International sur le Document Electronique (CIDE15), Nov 2012, Tunisia. Europea,
pp.75-90.
En ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/sic_00829058/document
Consulté le 15 septembre 2015.
Bourgois J.-M. L’avenir des bibliothèques et de l’édition dans le contexte de l’édition
électronique.- In BBF 2000, t. 45, n° 6, p. 62-64.
Calenge B. Contenus des bibliothèques numériques et bibliothéconomie.- In BBF 2000,
t. 45, n° 4, p. 117-119.
Calenge B.- Technologies de l’information dans les universités.- In BBF 2001, t. 46, n°
1, p.107-109.
Cédelle L. La numérisation dans les bibliothèques et les musées américains.- In BBF
2001, t. 46, n° 3, p. 101-104.
Dany B. Dimensions organisationnelles des dépôts institutionnels : une approche
sociotechnique. "Partage de l'information dans un monde fragmente : Franchir les
frontières",39ème Congrès annuel de l'Association Canadienne des Sciences de
l'Information, May 2007, Université McGill, Montréal (Canada).
En ligne : https://halshs.archives-ouvertes.fr/sic_00159335/document
Consulté le 13 septembre 2015.
Digital Publishing and its Impact on the Publishing Industry in the Arab World
Publiée en ligne : 21 September 2011
Springer Science+Business Media, LLC 2011
DOUKKALI S., ZAHIDI A. Mise en place d’une politique institutionnelle d’archives
ouvertes.
En
ligne : http://bibliometrie.imist.ma/images/stories/pdf/ReMabes_Archives_Ouvertes.
pdf
Consulté le 5 octobre 2015.
Epron B. L’édition universitaire numérique : Panorama et perspectives en sciences
humaines et sociales.- In BBF 2004, t. 49, no 3, pp. 49-54.
Implementing digital archives: issues of trust
Gillian O., Brenda C., Hai Ping Liu
Publié en ligne: 9 October 2011
Springer Science+Business Media B.V. 2011
Mahé A. Bibliothèques et archives ouvertes. In BBF : 2011, t. 56, no 1, pp. 14-18
Martin F., Bermès E. Le concept de collection numérique.- In BBF : 2010, t. 55, no 3,
pp. 13-17.
Mennessier A.-L. et al.- Valorisation de la production académique : collecte,
conservation, diffusion. In BBF : 2011,1t. 56, no 1, pp. 26-33
Rigeade M. Les archives ouvertes institutionnelles en France : état des lieux et
perspectives. Mémoire pour l’obtention du diplôme de conservateur des
bibliothèques, ENSSIB, 2012.- 100 p.
En ligne: http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/56708-les-
archives-ouvertes-institutionnelles-en-france-etat-des-lieux-et-perspectives.pdf
Consulté le 15 septembre 2015.
Schöpfel J., Prost H. Développement et Usage des Archives Ouvertes en France. 2e
partie : Usage. 2010, 73 p. En ligne :
http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00527043/document
Consulté le 15 septembre 2015.
[1] http://openaccess.inist.fr/?+-Archive-ouverte-+ 25/03/2015
[2] Crow, Raym. 2002. The Case for Institutional Repositories: A SPARC Position
Paper. ARL. En
ligne : http://www.sparc.arl.org/sites/default/files/media_files/instrepo.pdf
[3] http://istemag.org/
[4]BEN ROMDHANE Mohamed, OUERFELLI Tarek, L'offre des archives ouvertes dans
le monde arabe : recensement et évaluation. En
ligne: http://eprints.rclis.org/19050/1/BenRomdhane_Ouerfelli.pdf (consulté le
17/09/2015)
[5] The Directory of Open Access Repositories http://www.opendoar.org/ consulté le
17/09/2015
[6] Bosc, H. (2005), Archives ouvertes : quinze ans d’histoire. In : Les Archives
Ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage des professionnels de l’information, C.
Aubry, J. Janik (eds.), Paris : ADBS. P. 2
[7] Ibid. p.33.
[8] Gallezot, G. (2005), Archives ouvertes : quinze ans d’histoire. In : Les Archives
Ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage des professionnels de l’information, C.
Aubry, J. Janik (eds.), Paris : ADBS. P. 101.
Annexe
Dépôts institutionnels et archives ouvertes dans
le secteur de l’enseignement supérieur et la
recherche scientifique algérien en 2015
Annexe - Partie 1
Annexe - Partie 2
Annexe - Partie 3
Annexe - Partie 4
Tags:
Archive ouverte
Dépôt institutionnel

Commentaires
BENAYACHE - le 05 Décembre 2015, 08h12 Permalien
oui le Open Access a fait ses
oui le Open Access a fait ses preuves d’efficacité dans les pays puissants mais surtout
si on sait que les pays africains qui sont classés comme pays sous développés
déclarent le succès de beaucoup de leurs travaux en particulier leurs projets
scientifiques et économiques ( d'après le dernier congrès sur les TIC et le web 2 à
Alger le 15 décembre dernier ) .aussi il faut reconnaître que cette technique apporte
bcp pour la recherche et contribue de manière efficace dans l'industrie du savoir .
l'Algérie est en phase embryonnaire car la demande dans ce domaine s'est rétrécit et
la fuite des cerveaux a stoppé tout mouvement innovateur ou au moins prometteur.
mes salutations

khelif karima - le 10 Janvier 2016, 14h01 Permalien
le dépôt institutionnel est
le dépôt institutionnel est une opportunité pour développement et la valorisation de
la recherche scientifique .
il est nécessaire de collecter les travaux de recherche issus des résultats de recherche
des chercheurs dispersé éparpillé au niveaux des centre et Instituts des recherches

3. Déposer les liens dans l’espace « dépôts institutionnels de mon pays »
4. Réponse :
Vous déposez les liens des Dspace consultés, PNST, ASJP …etc même les dépôts
institutionnels d’organisme étrangers (universités, centre de recherche…).
5. Chercher 3 journaux open acess de votre spécialité en utilisant les sites présentés dans le
cours.
6. Réponse : Taylors et Francis, vous avez des
capture d’écrans (revenez au début de ce même
document et cherchez ces revues ou cherchez
dans la liste que je vus ai envoyée.
7. Déposer les liens dans l’espace « journaux open access
Réponse : vous déposez les liens
8. Téléchargez 05 documents récents de votre spécialité à partir des différentes archives
ouvertes selon votre spécialité
Réponse : svp téléchargez. C’est tout.
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie
TP 4 : Stockage et partage distant des
documents en utilisant Dropbox
1. Créer un compte Dropbox (www.dropbox.com )
Réponse : créez le
2. Connectez-vous en utilisant votre ID
3.Réponse : connectez vous
4. Rechercher et prendre connaissance des conditions d’utilisation de Dropbox.
Réponse : lisez
5. Créer un dossier « Formation nationale des Doctorants »
Réponse : créez votre dossier
6. Déposer 03 articles parmi ceux que vous avez téléchargés pendant TP3
Réponse : déposez
7. Glissez-déposez le quatrième document à partir de votre PC.
Réponse : appliquez cette methode « glissez
deposez). Vous pouvez aussi utiliser pour le
partage google drive (plus d’espace de stockage
15 Go Dropbox 2 Go à vérifier cette info)
8. Partager-le dossier avec vos collègues en utilisant les emails
Réponse : partager et paramétrer votre partage
(le statut à donner aux utilisateurs de la
ressource sujet de partage)
9. Accéder à l’un des dossiers partagés
Réponse : Accédez
10 Créer dans ce dossier partagé, un sous-dossier qui porte votre nom et dans lequel vous
déposez le cinquième article téléchargé pendant en TP3.
Réponse : c’est très clair
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
1
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie
TP 5 : Gestion de références
bibliographiques en utilisant Zotéro
1. Téléchargez et installer Zotero.
2. Chercher des documents sur les AO et les placer dans zotero
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici
là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
3. Glisser-déposer un document à partir de votre ordinateur et récupérer les métadonnées
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici
là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
4. Annotez-la un document de votre choix.
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici
là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
5. Ajouter un document par son identifiant
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici
là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
6. Créer un compte Zotero et partager des documents avec vos collègues
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici
là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
7. Placer des références bibliographiques dans votre document
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici
là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
9. Générez les citations de Zotéro dans le style de votre choix (faite apparaître ces citations
en fin de votre article).
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais
d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
10. Établissez une bibliographie avec Zotero.
Réponse : c’est très clair
Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais
d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
Réponse : c’est très clair
Changez de style et générez encore les citations en laissant les premières visibles.
Déposez votre travail dans l’espace dédié.
Réponse : c’est très clair. Après qu’on aura
terminé le travail, vous allez le deposez. C’est
tout.
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
1
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la recherche et la pédagogie
TP6: Partage de signets
1. Visiter les liens suivants et découvrir vous-mêmes la différence.
Réponse :visitez les sites et donnez votre constat (vos remarques).
2. Lesquels sont destinés au partage de signets, au partage de contenus ou partage de références:
http://www.scivee.tv/
https://www.flickr.com/
https://www.diigo.com/
http://www.citeulike.org/
https://www.zotero.org/user/login
Déposer votre réponse dans l’espace dédié
4. Partager les liens des AO (archives ouvertes) que vous avez trouvées à travers
https://www.bibsonomy.org ( Réponse :sur youtube, regardes une vidéo de même
6 minutes vous saurez comment ça fonctionne les bibsonomy).
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
1
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie
TP7: Veille documentaire : Google Alerte
1. S'informer sur un thème de recherche via google alerte
2. Lancer Change détection (https://visualping.io/) et créer un compte. Suivre 3 pages de votre
choix
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
1
Formation Complémentaire des Doctorants en TIC
Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie
TP7 : Veille documentaire : Netvibes
1. Suivre 3 journaux lié à votre thème de recherche à travers Netvibs
Vous avez un PDF de 653 pages contenant 13077 revues (tout le monde sera satisfait :
automatique, telecom, architect, petrochim…geophysicien, biolog…biodeversité, genie
procedés….geologue….
1)Ouvrez le PDF. 2) Faites contrôle + F est 3) saisissez qlq mots clés en rapport avec votre
thématique (un mot ça suffit, sinon la recherche sur PDF ne vous ramera aucun résultat).
4)Cherchez les noms de revues en rapport avec votre projet. 5)Faites suivant et passez à la
2ème
, 3ème
, 4ème
…etc. revue. 6)Retenez 3 exemples pour les besoins de la pratique 7) suivez
leurs actualités en utilisant Netvibes [il faut créer un compte Free sur Netvibes] (vous avez le
guide d’utilisation : comment créer un Dashboard (tableau de bord pour suivre l’actualité en
rapport avec un thématique. Bon courage). Je fais de mon mieux pour vous aider (je suis très
occupé). Je sais aussi que vous êtes très pris (très absorbés. Rabi Maakoum).
Ci-dessous, vous avez juste qlq exemples de revues en rapport avec qlq thématiques de
recherche.
M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx
M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx
M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx
M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx

Contenu connexe

Tendances

Power Sector In Bangladesh
Power Sector In BangladeshPower Sector In Bangladesh
Power Sector In BangladeshSayanton Vhaduri
 
VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”) - Vietnam Government’s p...
 VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”)  - Vietnam Government’s p... VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”)  - Vietnam Government’s p...
VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”) - Vietnam Government’s p...Dr. Oliver Massmann
 
Floating wind turbine
Floating wind turbineFloating wind turbine
Floating wind turbineashokb27
 
Power generation and demand in bangladesh
Power generation and demand in bangladeshPower generation and demand in bangladesh
Power generation and demand in bangladeshGalib Ghani
 
Current Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBP
Current Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBPCurrent Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBP
Current Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBPOECD Environment
 
Applications of carbon materials in electrical engineering
Applications of carbon materials in electrical engineeringApplications of carbon materials in electrical engineering
Applications of carbon materials in electrical engineeringDr.Raja R
 
Energy Storage System
Energy Storage SystemEnergy Storage System
Energy Storage SystemSAMSUNG SDI
 
SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1
SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1
SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1SustainableEnergyAut
 
Practices and Opportunities of Renewable Energy Resources in Bangladesh
Practices and Opportunities of Renewable Energy Resources in BangladeshPractices and Opportunities of Renewable Energy Resources in Bangladesh
Practices and Opportunities of Renewable Energy Resources in BangladeshNafisa Nawal Islam
 
Carbon Nanotechnology
Carbon NanotechnologyCarbon Nanotechnology
Carbon NanotechnologySushovanDalui
 
Wave Power Conversion Systems for Electrical Energy Production
Wave Power Conversion Systems for Electrical Energy ProductionWave Power Conversion Systems for Electrical Energy Production
Wave Power Conversion Systems for Electrical Energy ProductionLeonardo ENERGY
 
ELectricity from Ocean Waves
ELectricity from Ocean WavesELectricity from Ocean Waves
ELectricity from Ocean WavesJeffrey Funk
 
The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...
The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...
The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...OECD Environment
 

Tendances (20)

Power Sector In Bangladesh
Power Sector In BangladeshPower Sector In Bangladesh
Power Sector In Bangladesh
 
The future is renewable energy
The future is renewable energyThe future is renewable energy
The future is renewable energy
 
VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”) - Vietnam Government’s p...
 VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”)  - Vietnam Government’s p... VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”)  - Vietnam Government’s p...
VIETNAM - Power Development Planning VIII (“PDP8”) - Vietnam Government’s p...
 
Floating wind turbine
Floating wind turbineFloating wind turbine
Floating wind turbine
 
ELECTRO MAGNETIC FIELD IN MEDICNE
ELECTRO MAGNETIC FIELD IN MEDICNEELECTRO MAGNETIC FIELD IN MEDICNE
ELECTRO MAGNETIC FIELD IN MEDICNE
 
Power generation and demand in bangladesh
Power generation and demand in bangladeshPower generation and demand in bangladesh
Power generation and demand in bangladesh
 
Current Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBP
Current Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBPCurrent Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBP
Current Green Energy Financing Programs - Noli Cruz, DBP
 
Applications of carbon materials in electrical engineering
Applications of carbon materials in electrical engineeringApplications of carbon materials in electrical engineering
Applications of carbon materials in electrical engineering
 
Plasma physics
Plasma physicsPlasma physics
Plasma physics
 
Nuclear power plant
Nuclear power plantNuclear power plant
Nuclear power plant
 
Energy Storage System
Energy Storage SystemEnergy Storage System
Energy Storage System
 
SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1
SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1
SEAI - National Energy Research and Policy Conference 2021, Session 1
 
Practices and Opportunities of Renewable Energy Resources in Bangladesh
Practices and Opportunities of Renewable Energy Resources in BangladeshPractices and Opportunities of Renewable Energy Resources in Bangladesh
Practices and Opportunities of Renewable Energy Resources in Bangladesh
 
Carbon Nanotechnology
Carbon NanotechnologyCarbon Nanotechnology
Carbon Nanotechnology
 
Wave Power Conversion Systems for Electrical Energy Production
Wave Power Conversion Systems for Electrical Energy ProductionWave Power Conversion Systems for Electrical Energy Production
Wave Power Conversion Systems for Electrical Energy Production
 
ELectricity from Ocean Waves
ELectricity from Ocean WavesELectricity from Ocean Waves
ELectricity from Ocean Waves
 
The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...
The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...
The Opportunities and Challenges of Renewable Energy Integration With Low-Car...
 
wave energy technology
 wave  energy technology wave  energy technology
wave energy technology
 
Koodankulam
KoodankulamKoodankulam
Koodankulam
 
Nuclear physics ppt
Nuclear physics pptNuclear physics ppt
Nuclear physics ppt
 

Similaire à M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx

HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)Pierre Naegelen
 
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverteHAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverteOdile Contat
 
14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx
14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx
14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docxnasser853567
 
Deposer dans HAL
Deposer dans HALDeposer dans HAL
Deposer dans HALOAccsd
 
Archives ouvertes tarek-hamdi
Archives ouvertes tarek-hamdiArchives ouvertes tarek-hamdi
Archives ouvertes tarek-hamdiHAMDI TAREK
 
Françoise gouzi digitalhumanities
Françoise gouzi digitalhumanitiesFrançoise gouzi digitalhumanities
Françoise gouzi digitalhumanitiesAgatheR
 
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...Odile Contat
 
Présentation générale de HAL
Présentation générale de HALPrésentation générale de HAL
Présentation générale de HALPierre Naegelen
 
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...Odile Contat
 
Atelier HAL, par Nathalie REYMONET
Atelier HAL, par Nathalie REYMONETAtelier HAL, par Nathalie REYMONET
Atelier HAL, par Nathalie REYMONETEvelyne Jardin, PhD
 
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...Odile Contat
 
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...Françoise Gouzi
 
Publier et diffuser ses publications en open access
Publier et diffuser ses publications en open accessPublier et diffuser ses publications en open access
Publier et diffuser ses publications en open accessULB - Bibliothèques
 

Similaire à M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx (20)

HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
HAL et l'Université Toulouse III: à l'attention des chercheurs (mai 2010)
 
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverteHAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
HAL-SHS sensibilisation et formation des chercheurs à l'archive ouverte
 
14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx
14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx
14 outils pour trouver des sources et publications scientifiques.docx
 
Deposer dans HAL
Deposer dans HALDeposer dans HAL
Deposer dans HAL
 
Archives ouvertes tarek-hamdi
Archives ouvertes tarek-hamdiArchives ouvertes tarek-hamdi
Archives ouvertes tarek-hamdi
 
Françoise gouzi digitalhumanities
Françoise gouzi digitalhumanitiesFrançoise gouzi digitalhumanities
Françoise gouzi digitalhumanities
 
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...HAL Hyper Article en LigneInitiation aux services et fonctionnalités de l’a...
HAL Hyper Article en Ligne Initiation aux services et fonctionnalités de l’a...
 
OATAO, archive ouverte institutionnelle
OATAO, archive ouverte institutionnelleOATAO, archive ouverte institutionnelle
OATAO, archive ouverte institutionnelle
 
Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016
Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016
Module 6 Déposer sur une archive ouverte 2016
 
Oaweek open access_panorama
Oaweek open access_panoramaOaweek open access_panorama
Oaweek open access_panorama
 
Présentation générale de HAL
Présentation générale de HALPrésentation générale de HAL
Présentation générale de HAL
 
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
HAL déposer et accompagner - La mise en place dans un laboratoire : argumen...
 
Atelier HAL, par Nathalie REYMONET
Atelier HAL, par Nathalie REYMONETAtelier HAL, par Nathalie REYMONET
Atelier HAL, par Nathalie REYMONET
 
AO, HAL, ZOTERO
AO, HAL, ZOTEROAO, HAL, ZOTERO
AO, HAL, ZOTERO
 
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
HAL déposer et accompagner - Exporter les données, créer une page web, gérer...
 
Panorama Open Access 2014
Panorama Open Access 2014Panorama Open Access 2014
Panorama Open Access 2014
 
L'archive ouverte OATAO : genese et evolution
L'archive ouverte OATAO : genese et evolutionL'archive ouverte OATAO : genese et evolution
L'archive ouverte OATAO : genese et evolution
 
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
Cours ressources électroniques sur l'Amérique du Nord et l'Amérique latine et...
 
Ha latelierdepot3
Ha latelierdepot3Ha latelierdepot3
Ha latelierdepot3
 
Publier et diffuser ses publications en open access
Publier et diffuser ses publications en open accessPublier et diffuser ses publications en open access
Publier et diffuser ses publications en open access
 

M Abdelli_Document_Global_Orientation_Travaux_à_Realisés.docx

  • 1. M Abdelli/ aide pour la réalisation des travaux et devoirs Recherche documentaire Recherche documentaire Copyright Dr. A. BELHANI Janvier 2019 TP 1 : Question de recherche Partie1 : 1. Chercher les opérateurs de recherche utilisés par Google Réponse : Là, c’est clair. Vous cherchez un document qui traite des operateurs booléens vous enregistrez le lien et vous le déposez dans l’espace dédié à ça sur PADOC. 2. Déposez le lien trouvé dans l'espace dédié Partie2 : 1. Après avoir établi une problématique relative à votre thème de recherche, on vous demande de: Définir les termes de recherche Réponse : les mots clés, les concepts clés, les expressions clés que vous allez utiliser pour faire de la recherche documentaire. C’est tout. Là, je vous donné une technique de sept étapes qui va vous permettre d’optimiser le chois de vos descripteurs champs (c a d les mots clés en rapport avec le thème de recherche dans sa globalité)  Chercher des documents en utilisant une équation de recherche Réponse : vous cherchez (utilisez tout d’abord des outils de recherche généralistes : google par exemple. Ensuite google scholar, ensuite des Bases de données spécialisée par rapport à votre thème (en va du général au particulier). Choisir un terme et chercher sa définition Réponse : c’est clair 2. Avez-vous un silence ou un bruit ? Dites pourquoi ? Déposez votre réponse dans l'espace dédié. Réponse : Bruit : trop d’information (ergonomiquement impossibilité d’exploitation) Dites pourquoi ? équation de recherche trop large peut être. Mauvaise utilisation des operateurs booléens…etc. Partie3: S’entrainer avec Pascal et Francis Pascal et Francis est gratuit depuis 2014 car la plateforme n’est plus mise à jour, son lien http://pascal-francis.inist.fr/ Réponse : Je vous envoie une liste de revues (avec JournalTitle/ Publisher/ ISSN /EISSN), répertoriés dans la plateforme Pascal et Francis ça peut vous aider dans votre travail de doctorat.
  • 2.
  • 3. Le reste est très clair 1. En utilisant la recherche avancée, taper : (formation and continue) OR (formation and initiale) (formation and (continue or initiale) Répondre au quiz en accédant au test « Utilisation de Pascal et Francis » 2. Taper votre équation de recherche en utilisant cette plateforme Formation Complémentaire des Doctorants en TIC 1 Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la recherche et la pédagogie TP 2 : Google avancé ( c’est très simple) Utiliser google avancée pour 1. Effectuer une recherche sur un thème de votre choix sur le site de votre institution 2. Chercher un document PDF sur la méthodologie de recherche 3. Chercher un document PDF sur la méthodologie de recherche publié entre 2010 et 2014 4. Chercher la définition d’un mot-clé de votre spécialité (utiliser la syntaxe « define : ….)
  • 4. Réponse : SYNTAXE POUR LES DÉFINITIONS La syntaxe « define: » permet de rechercher uniquement les définitions d’un mot clé donné. Exemple : define: filtre kalman define: temporalité et urbanisme Dans la recherche ci-dessus, je recherche la définition du SEO. Les deux points sont collés au mot « define », notation anglosaxone. Exemple : Dans l’espace « Ma méthode », dites-nous comment vous avez procédé Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie TP 3 : Archives ouvertes 1. Faire une recherche sur des archives ouvertes en utilisant les sites présentés dans le cours. Réponse : Hal, arxiv, Vous êtes ici : Science ouverte France » L'Open Access pour ... » Les lecteurs » Les plateformes d’archives ouvertes LES PLATEFORMES D’ARCHIVES OUVERTES De nombreuses plateformes d’archives ouverts offrent des contenus en libre accès. On distingue  les plateformes nationales HAL : plateforme nationale française destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. Pleiadi : plateforme nationale des publications scientifiques de l’Italie
  • 5. OpenAire : plateforme qui référence plus de 13 millions de publications et de données de la recherche en Europe.  Les plateformes thématiques ArXiv : plateforme de pré-publications dans les domaines de la physique, mathématiques, informatique, biologie quantitative et statistiques. Créee en 1991, il s’agit de la première archive de pré-publications scientifiques. PubmedCentral : Archive ouverte du National Institutes of Health (NIH), elle permet de rechercher des articles en open access dans le domaine biomédical et des sciences de la vie. Research Papers in Economics (REPEC) : Archive ouverte dans les domaines des sciences économiques donnant accès à plus d’un million d’articles. Social Science Open Access Repository (SSOAR) : Archive ouverte dans le domaine des sciences sociales. 7 - Dans quelles archives ouvertes thématiques déposer vos publications ? Les archives ouvertes proposées ici donnent la possibilité à tout auteur, quelle que soit son affiliation, de déposer lui-même gratuitement ses publications dès lors qu’elles traitent de thématiques couvertes par l’archive et qu’elles peuvent être diffusées librement. Parmi ces archives ouvertes, certaines sont multidisciplinaires, d’autres spécialisées dans une ou plusieurs thématiques. Pour connaître précisément l’objectif et le contenu d’une archive ouverte, ainsi que les conditions et les modalités de dépôt d’un document, connectez-vous à partir de la page d’accueil sur son aide en ligne (Help, How to deposit documents), sa foire aux questions (FAQ), ou son manuel à télécharger. Multidisciplinaire HAL, Hyper Article en Ligne http://hal.archives-ouvertes.fr/ L'archive ouverte pluridisciplinaire française HAL permet le dépôt et la diffusion d'articles scientifiques, publiés ou non, et de thèses émanant d’établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, et de laboratoires publics ou privés. Le dépôt d’autres documents scientifiques ou techniques est accepté : rapports de recherche, communications et actes de congrès, ouvrages et chapitres d’ouvrages, cours, documents de travail, brevets… Créée en 1998, HAL est produit et administré par le Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD), unité française mixte de service du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l’INRIA et de l’Université de Lyon. L’archive ouverte est alimentée soit par dépôt direct par l’auteur soit par dépôt indirect via le système d’information d’un établissement relié à HAL. Le CCSD reste toutefois libre de mettre en ligne ou non les documents, sans justification. L’interface de dépôt et de consultation est en français et en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés.
  • 6. Le dépôt est effectué par l’un des auteurs du document avec l'accord des autres auteurs, ou par une personne autorisée par les auteurs. Si le document déposé dans HAL est publié, l’auteur doit mentionner dès la première page du document la référence bibliographique complète avec le DOI s’il existe (Digital Object Identifier, lien unique et pérenne vers le document publié en ligne). Cette référence peut être placée en haut de page. Vous pouvez afficher la liste de vos publications déposées dans HAL sur votre site personnel. L’archive ouverte HAL est liée à l’archive ouverte arXiv (voir ci-dessous) : le dépôt dans arXiv depuis HAL est une démarche volontaire du déposant qui doit cocher la case « Transférer ce document sur le serveur d'archives arXiv » pour que le transfert de Hal vers arXiv se fasse. Un résumé en anglais doit être fourni pour le document déposé dans HAL à transférer dans arXiv. Au 31/08/2015, HAL contenait 354 767 documents avec texte intégral. Agriculture Organic Eprints http://orgprints.org/ L’archive ouverte Organic Eprints concerne le domaine de l’agriculture biologique : agriculture biologique en général, systèmes de culture, élevage, plantes, sol, environnement, sécurité alimentaire, socio-économie, normes, recherche, enseignement et vulgarisation. Organic Eprints accepte des documents, publiés ou non, ainsi que des descriptifs de projets. Créée en 2002 par le Danish Agricultural Research Centre for Organic Farming (DARCOF), elle est développée par l’International Centre for Research in Organic Food Systems (ICROFS). Depuis 2003, une coopération a été établie avec l’Institut de recherche d’agriculture biologique (FiBL, Research Institute of Organic Agriculture). L’interface est en anglais et en allemand. Un manuel pour le dépôt est aussi édité en espagnol et en portugais. Toutes les langues sont possibles pour les documents déposés mais l’ajout d’un résumé en anglais est encouragé. Au 28/07/2014, Organic Eprints contenait 15 332 documents. Enseignement, information et communication ArchiveSIC, Archive Ouverte en Sciences de l'Information et de la Communication http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/ Créée en 2002 avec le concours du Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS, France), l’archive ouverte ArchiveSIC vise à favoriser les échanges pluridisciplinaires entre chercheurs des Sciences de l'information et de la communication (SIC).
  • 7. ArchiveSIC est hébergée sur la plateforme HAL (hyper Article en Ligne, archive ouverte française). Les fonctions proposées par ArchiveSIC sont identifiques à HAL. Au 28/07/2014, ArchiveSIC contenait 1 600 documents avec texte intégral. EduTice, Education et technologies de l'information et de la communication http://edutice.archives-ouvertes.fr/ L’archive ouverte française EduTice a été créée en 2003 par la Maison des Sciences de l'Homme (MSH) de Paris (France) pour rendre accessible la production de la recherche sur les technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE) et la formation. Les documents déposés par les auteurs doivent être de préférence validés scientifiquement. Ils peuvent avoir été publiés ou non. Cela peut être un article, une thèse, une communication de congrès, un chapitre d'ouvrage, un ouvrage, etc. Un auteur peut également déposer un document en cours de validation scientifique. EduTice propose également le dépôt de documents par les éditeurs d'ouvrages, de revues, ou d'actes de colloque. L’interface d’EduTice est en français et en anglais mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés. Au 28/07/2014, EduTice contenait 1 934 documents. E-LIS, E-prints in Library & Information Science http://eprints.rclis.org/ L’archive ouverte internationale E-LIS accueille les documents scientifiques et techniques, publiés ou non, dans les domaines de la bibliothéconomie, des sciences et des technologies de l’information. Le document déposé est soumis pour acceptation aux membres du comité éditorial E-LIS qui ajoute si nécessaire des métadonnées. E-LIS est née en 2003 du projet RCLIS (Research in Computing, Library and Information Science) promu par le Ministère espagnol de la culture et hébergé par le consortium interuniversitaire italien CILEA (Italian Consorzio Interuniversitario Lombardo per Elaborazione Automatica). L’interface de dépôt et de consultation de l’archive ouverte E-LIS est en anglais. E-LIS accepte des documents dans n’importe quelle langue, à condition qu’ils soient fournis avec un résumé et des mots-clés en anglais en complément du résumé et des mots-clés dans la langue originale. Les mots-clés attribués par l’auteur doivent être issus du schéma de classification JITA Classification System of Library and Information Science (http://eprints.rclis.org/view/subjects/subjects.html). Au 28/07/2014, E-LIS contenait 16 572 documents. Sciences économiques et économie agricole
  • 8. AgEcon Search, Research in Agricultural and Applied Economics http://ageconsearch.umn.edu/ L’archive ouverte AgEcon Search concerne les publications issues de la recherche académique en économie agricole : agro-industrie, disponibilité alimentaire, économie des ressources naturelles, économie de l’environnement, économie et politique agricoles, commerce agricole, développement économique. Elle a été créée en 2006 et est administrée par l'Université du Minnesota (USA). AgEcon Search exige que les documents déposés soient rattachés à une organisation : société savante, association, université ou toute autre institution. Pour cela, l’institution doit se déclarer auprès de : aesearch@umn.edu. Une fois l’institution identifiée et reconnue par AgEcon Search, un mot de passe est fourni sur demande pour l’institution. Les auteurs peuvent alors, en précisant leur affiliation dans le formulaire de dépôt, soumettre leur publication au format .pdf ou envoyer par messagerie un fichier en traitement de texte. L’interface d’AgEcon Search est en anglais. Elle accepte des documents dans n’importe quelle langue, à condition qu’ils soient fournis avec la traduction en anglais du titre et du résumé. La publication déposée doit comporter une page de couverture avec le titre du document, les auteurs, le nom de l’institution, la date, le nom et éventuellement le numéro de collection attribués par l’institution. Lors de la saisie des métadonnées, outre le choix de mots-clés libres, une liste de descripteurs ou ‘subject categories’ est proposée pour permettre à l’auteur de classer sa publication selon les disciplines d’AgEcon Search. Le document déposé est vérifié par AgEcon Search avant d’être intégré et rendu accessible au public. Au 28/07/2014, AgEcon Search contenait 76 420 documents. MPRA, Munich Personal RePEc Archive http://mpra.repec.org/ L’archive ouverte MPRA permet aux économistes dont l’institution n’est pas membre du réseau RePec de déposer leurs documents de travail pour qu’ils soient diffusés via différentes bases de données du réseau RePec (Research Papers in Economics - http://repec.org/). MPRA accepte les documents de recherche destinés à être publiés dans une revue ou un ouvrage, ou déjà publiés et autorisés à être diffusés. MPRA accepte également les actes de congrès si chacune des communications du congrès est déposée séparément. MPRA a été créée en 2006 et est gérée par la bibliothèque de l’Université de Münich (Munich University Library) en Allemagne. L’interface de MPRA est en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés. Au 28/07/2014, MPRA contenait 29 747 documents.
  • 9. Sciences humaines et sociales HAL-SHS (Sciences de l’Homme et de la Société) http://halshs.archives-ouvertes.fr/ L'archive ouverte HAL-SHS vise à diffuser les articles scientifiques, publiés ou non, émanant des établissements d'enseignement et de recherche français ou étrangers, dans toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. HAL-SHS accepte également le dépôt d’autres types de documents scientifique ou techniques : communications de congrès, ouvrages et chapitres d’ouvrages, rapports de recherche, documents de travail, thèses, habilitation à diriger des recherches (HDR). HAL-SHS a été créée en 2007. Elle est produite et administrée par le Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD) du Centre national de la recherche scientifique (CNRS, France). La direction de HAL-SHS se réserve le droit de refuser les documents ne correspondant pas aux critères de l'archive (voir le guide du déposant). Au 28/07/2014, HAL-SHS contenait 57 526 documents avec texte intégral. SSOAR, Social Science Open Access Repository http://www.ssoar.info/ L’archive ouverte SSOAR offre la possibilité à un auteur de rendre accessibles ses publications en sciences humaines et sociales (preprint, postprint, version publiée d’un article, rapport de recherche, rapport d’expertise, document de travail, communications et actes de congrès). Elle a été créée en 2008 et est gérée par GESIS (Leibniz Institute for the Social Sciences, Allemagne). L’interface est en anglais et en allemand, mais aucune restriction de langue n’est imposée pour les documents déposés. Au 28/07/2014, SSOAR contenait 29 039 documents avec texte intégral. Ressources naturelles et environnement Earth-Prints http://www.earth-prints.org/ L’archive ouverte Earth-Prints concerne les recherches relatives à l’atmosphère, à la cryosphère, à l’hydrosphère et aux sciences de la terre. Elle a été créée en 2006 et est gérée par l’Institut national italien de Géophysique et de vulcanologie (Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia) avec la collaboration du Programme national de recherche en Antarctique (Programma Nazionale Ricerche in Antartide). Earth-Prints accepte tous types de documents : manuscrits, articles de revues, thèses, communications de congrès, ouvrages et chapitres d’ouvrage, produits web.
  • 10. L’interface est en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés à condition qu’ils soient complétés avec la traduction anglaise du titre et du résumé. Au 28/07/2014, Earth-Prints contenait 8 467 documents. Physique, mathématiques, informatique et sciences cognitives ArXiv https://fr.arxiv.org (site miroir français) ArXiv est la plus ancienne des archives ouvertes (créée en 1991 par l’Université de Cornell, USA). Elle concerne les recherches en physique, mathématiques, informatique et biologie quantitative. Les auteurs peuvent déposer leur publication dans ArXiv en utilisant un formulaire web. Les documents déposés dans l’archive ouverte française HAL (Hyper Article en Ligne) dans les disciplines couvertes par ArXiv sont transférés automatiquement dans la base ArXiv s’ils sont complétés par le titre et le résumé en anglais et sauf demande contraire explicite du déposant. Au 31/08/2015, arXiv contenait 1 068 094 documents. CogPrints http://cogprints.org/ L’archive ouverte CogPrints s’intéresse aux études cognitives dans les domaines tels que la psychologie, les neurosciences, la linguistique, l’informatique, la philosophie, la biologie, la médecine, l’anthropologie, les sciences sociales, la physique et les mathématiques. Tous types de documents peuvent être auto-archivés, qu’ils soient publiés ou non : preprint, postprint, version finale de l’éditeur. CogPrints a été développée en 1997 par le Département Electronics and Computer Science de l’Université de Southampton en Angleterre. L’interface est en anglais, mais toutes les langues sont possibles pour les documents déposés. Un document déposé peut être téléchargé instantanément ou peut être mis en attente (User workarea) dans l’espace de dépôt (Manage deposits) lié au compte de l’auteur-déposant. Au 28/07/2014, CogPrints contenait 4 151 documents. Il y en a encore d’autres (les Dspace dépôt institutionnel…etc) Réponse :Déposer les liens des archives ouvertes trouvées dans l'espace « Mes archives ouvertes. Déposez les URL (liens) que vous avez trouvé
  • 11. 2. Chercher des dépôts institutionnels de votre pays Réponse : Comme les Dspace, le Sndl (portails, PNST…) Les dépôts institutionnels et les archives ouvertes dans les universités et centres de recherche algériens Depuis la création de la première archive ouverte aux Etats-Unis en 1991 dans le domaine de la physique (arxiv.org), un foisonnement de ce type d’expériences est remarqué à travers les établissements scientifiques de tous les pays soutenu par les partisans et les fervents défenseurs du libre accès aux publications scientifique tels Steven Arnad. Les pays du Sud ont rallié ce mouvement y compris les pays du monde arabe tels que l’Algérie. Cet article dresse un état des lieux des archives ouvertes et dépôts institutionnels mis en place dans les universités et centres de recherche algériens et les perspectives de leur développement. Le lancement, en 1999, de l’Open Access Initiative (OAI) et du protocole de partage des métadonnées, OAI-PMH, parallèlement à la mise à disposition des plateformes de dépôt, logiciels open source, tel que Dspace en 2002, qui ont permis aux bibliothèques de développer des réservoirs numériques et de jouer un rôle
  • 12. prépondérant dans le mouvement du libre accès, et ce en mettant en place des archives ouvertes institutionnelles aux côtés des archives thématiques proposées par les communautés scientifiques. Durant la même année ce sont les bibliothèques de l’université de Michigan qui mettent en place OAIster, un moteur de recherche permettant d’interroger la quasi-totalité des archives actives de par le monde. En 2003, ce sont les bibliothèques de l’université de Lund, en Suède, qui ouvrent le Directory of Open Access Journals (DOAJ) suivi du Directory of Open Access Books (DOAB) et Directory of Open Access Repositories (DOAR). L’accès libre aux publications et travaux de recherche ne cesse de s’accroitre et se répandre à travers le monde. Cet article a comme objectif de mettre la lumière sur les archives ouvertes et les dépôts institutionnels mis en place par les universités et centres de recherche algériens. Pour donner une définition au terme « archive ouverte », nous avons retenu celle de l’Inist (France) :« le terme archive ouverte désigne un réservoir où sont déposées des données issues de la recherche scientifique et de l’enseignement et dont l’accès se veut ouvert, c’est-à-dire sans barrière. Cette ouverture est rendue possible par l’utilisation de protocoles communs qui facilitent l’accessibilité de contenus provenant de plusieurs entrepôts maintenus par différents fournisseurs de données. » [1], et pour le dépôt institutionnel nous citerons la définition de la Scholarly Publishing and Academic Resources Coalition (SPARC) formulé par (Crow, 2002) comme suit : « collection numérique capturant et préservant le capital intellectuel d’une ou de plusieurs institutions universitaires » [2] ajoutant qu’elle est institutionnelle et à teneur académique. Elle doit également être cumulative et perpétuelle. Enfin, les dépôts (et la collection) doivent être interopérables entre eux et ouverts aux membres de la communauté scientifique. Cette contribution poursuit aussi le but de faire le bilan du projet ISTeMag [3] Optimisation de l’Accès à l’Information Scientifique et Technique dans les Universités du Maghreb qui s’adresse à des institutions d’enseignement supérieur. L’objectif du projet est d’arriver, entre autres, à : « définir et mettre en place une politique institutionnelle d’archives ouvertes. ». Nous nous limiterons aux établissements algériens concernés par ce projet qui sont au nombre de quatre, situés dans les villes d’Alger, Boumerdes, Batna et Tlemcen. Dans ce contexte, nos principaux objectifs sont de :  Faire un état des lieux des archives ouvertes et des dépôts institutionnels mis en place en Algérie;  Relever les caractéristiques des archives ouvertes et des dépôts institutionnels algériens;  Proposer des stratégies de développement des dépôts institutionnels dans les universités et centres de recherche algériens.
  • 13. Pour atteindre ces différents objectifs, nous nous proposons de répondre aux questions de recherche suivantes :  Quels sont les établissements impliqués dans le processus d’implantation et de gestion des dépôts institutionnels et d’archives ouvertes en Algérie ?  Quelles sont les principales caractéristiques des archives ouvertes et dépôts institutionnels algériens ?  Comment les universités et centres de recherche en Algérie peuvent tirer profit de la mise en place de réservoirs numériques institutionnels ? Afin de répondre à ces questions, nous analyserons les sites web des établissements algériens de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans l’objectif de repérer les expériences menées dans le domaine de l’accès libre aux travaux académiques produits par les communautés de ces établissements. Enfin, nous terminerons ce papier par quelques réflexions et propositions pour la généralisation et la bonne gestion des dépôts institutionnels dans les universités algériennes. Évaluation des archives ouvertes des établissements d’enseignement supérieur et de la recherche scientifique algériens. Présentation de la grille d’évaluation Chacune de ces archives ouvertes a été étudiée selon 15 critères d’une grille d’analyse regroupés en cinq catégories comme suit :  Information générale : 3 critères (nom, URL, pays)  Information institutionnelle : 2 critères (nom de l’établissement, type de l’établissement),  Identification de l’archive ouverte : 2 critères (type d’archive, nombre de documents)  Contenu et fonctionnalité : 5 critères (type de documents, spécialité couverte, langue des documents, format des documents, mode d’accès),  Politique éditoriale : 3 critères (langue de l’interface, accessibilité, logiciel utilisé). Cette grille d’analyse a été est inspirée des études de Joachim Schöpfel & Hélène Prost (2010) sur l’évaluation des archives ouvertes en France et de Mohamed Ben Romdhane & Tarek Ouerfelli (2012) sur les archives ouvertes dans le monde arabe [4] et ensuite adaptée à notre corpus constitué des archives ouvertes repérées dans le portail Opendoar.com [5].
  • 14. Avant de rendre compte des observations relevées sur les réservoirs numériques étudiés, il y a lieu de faire la distinction entre une archive ouverte et un dépôt institutionnel, appelé également archive ouverte institutionnelle. Hélène Bosc définit une archive ouverte comme étant « un serveur dont le contenu (documents scientifiques et techniques) est accessible en ligne, librement sur le web » [6]. Elle comprend « deux types de publications : des prépublications et post-publications (…) Les prépublications sont des articles qui n’ont pas encore été soumis au contrôle des pairs (ou des experts). Les post-publications sont des articles qui ont été certifiés par les pairs » [7]. Quant aux dépôts institutionnels, il s’agit de « projets relevant d’universités, de grandes écoles, d’organismes de recherche, d’associations professionnelles » [8], souligne Gabriel Gallezot. Résultats de l’étude Il ressort de notre étude qu’il y a 8 archives ouvertes et 4 dépôts institutionnels (voir annexe en fin d’article) mis en place dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Algérie appartenant à 9 universités et 3 centres de recherche (y compris les établissements pilotes du projet ISTeMAG évoqué plus haut) :  Archives ouvertes : Université de Bouira, Université de Souk Ahras, Centre de Développement des Energies Renouvelables CDER  Dépôts institutionnels : Université de Boumerdes, Université de Batna, Université d'Alger, Université de Tlemcen, Université de Chlef, Université de Biskra, Centre de Recherche Scientifique et Technique en Soudage et Contrôle – CSC, Centre de recherche sur l’information scientifique et technique CERIST. S’agissant des archives ouvertes, elles sont pluridisciplinaires dans la majorité des établissements. Concernant les dépôts institutionnels ils regroupent une multitude de documents (communications et publications scientifiques, mémoires et thèses de post graduation, ouvrages scientifiques et parfois revues éditées par l’établissement) dans diverses langues, en accès libre dans 9 cas et par identification et mot de passe dans 3 cas. Les interfaces de recherche des plateformes logicielles (DSpace, Wordpress ou Eprint) sur lesquelles sont mis les documents sont soit en arabe, soit en français soit en anglais. Concernant les paramètres de recherche, ils sont les suivants : - Collection (il s’agit du type de document : article, thèse,…) - Date de parution - Auteur - Sujet Les documents mis en ligne sont en format PDF.
  • 15. L’accès à ces réservoirs est offert généralement à travers la page web de la bibliothèque principale de l’établissement ou directement sur la page d’accueil du site web de celui-ci. A signaler que certaines plateformes d’archivage numérique demeurent vides de documents puisqu’elles ne sont pas alimentées par leurs établissements, comme celle de l’Université de Bouira. Nos tentatives d’accéder aux sites web des établissements, objet de la présente étude, ont été vaines pour 16 établissements. Conclusion Nous pouvons conclure que les dépôts institutionnels et les archives ouvertes sont rares dans les institutions scientifiques algériennes puisque uniquement 8 institutions sur 86 établissements d’enseignement supérieur et 3 centres sur 15 centres et unités de recherche ont mis en place un dépôt institutionnel ou une archive ouverte et l’accès n’est pas permis pour chacun. Pour faire la promotion du libre accès à l’information scientifique et technique, il devrait y avoir une politique nationale s’articulant sur les actions suivantes : Amener les établissements scientifiques algériens à suivre le mouvement général pour le libre accès en mettant en place des plateformes de dépôts et d’archivage numériques et en incitant et sensibilisant leurs communautés respectives à y contribuer et à en faire usage; Multiplier les espaces de discussion tels les colloques et les journées de vulgarisation et de promotion du libre accès ainsi qu’un soutien technique pour la mise en place de ces réservoirs par les bibliothèques universitaires et les bibliothèques des établissements de recherche scientifique ; Créer des archives ouvertes disciplinaires dans tous les domaines de la science pour drainer les travaux de recherche de la communauté universitaire algérienne et les rendre visibles sur le plan international. Bibliographie Aubry, C., J. Janik (eds.), Les Archives Ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage des professionnels de l’information, Paris : ADBS., 332p. Ben Romdhane M., Ouerfelli T. L’offre des archives ouvertes dans le monde arabe : recensement et évaluation. Métiers de l’information, des bibliothèques et des archives à l’ère de la différenciation numérique : Actes du 15`eme Colloque International sur le Document Electronique (CIDE15), Nov 2012, Tunisia. Europea, pp.75-90.
  • 16. En ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/sic_00829058/document Consulté le 15 septembre 2015. Bourgois J.-M. L’avenir des bibliothèques et de l’édition dans le contexte de l’édition électronique.- In BBF 2000, t. 45, n° 6, p. 62-64. Calenge B. Contenus des bibliothèques numériques et bibliothéconomie.- In BBF 2000, t. 45, n° 4, p. 117-119. Calenge B.- Technologies de l’information dans les universités.- In BBF 2001, t. 46, n° 1, p.107-109. Cédelle L. La numérisation dans les bibliothèques et les musées américains.- In BBF 2001, t. 46, n° 3, p. 101-104. Dany B. Dimensions organisationnelles des dépôts institutionnels : une approche sociotechnique. "Partage de l'information dans un monde fragmente : Franchir les frontières",39ème Congrès annuel de l'Association Canadienne des Sciences de l'Information, May 2007, Université McGill, Montréal (Canada). En ligne : https://halshs.archives-ouvertes.fr/sic_00159335/document Consulté le 13 septembre 2015. Digital Publishing and its Impact on the Publishing Industry in the Arab World Publiée en ligne : 21 September 2011 Springer Science+Business Media, LLC 2011 DOUKKALI S., ZAHIDI A. Mise en place d’une politique institutionnelle d’archives ouvertes. En ligne : http://bibliometrie.imist.ma/images/stories/pdf/ReMabes_Archives_Ouvertes. pdf Consulté le 5 octobre 2015. Epron B. L’édition universitaire numérique : Panorama et perspectives en sciences humaines et sociales.- In BBF 2004, t. 49, no 3, pp. 49-54. Implementing digital archives: issues of trust Gillian O., Brenda C., Hai Ping Liu Publié en ligne: 9 October 2011 Springer Science+Business Media B.V. 2011 Mahé A. Bibliothèques et archives ouvertes. In BBF : 2011, t. 56, no 1, pp. 14-18 Martin F., Bermès E. Le concept de collection numérique.- In BBF : 2010, t. 55, no 3, pp. 13-17. Mennessier A.-L. et al.- Valorisation de la production académique : collecte, conservation, diffusion. In BBF : 2011,1t. 56, no 1, pp. 26-33 Rigeade M. Les archives ouvertes institutionnelles en France : état des lieux et perspectives. Mémoire pour l’obtention du diplôme de conservateur des
  • 17. bibliothèques, ENSSIB, 2012.- 100 p. En ligne: http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/56708-les- archives-ouvertes-institutionnelles-en-france-etat-des-lieux-et-perspectives.pdf Consulté le 15 septembre 2015. Schöpfel J., Prost H. Développement et Usage des Archives Ouvertes en France. 2e partie : Usage. 2010, 73 p. En ligne : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00527043/document Consulté le 15 septembre 2015. [1] http://openaccess.inist.fr/?+-Archive-ouverte-+ 25/03/2015 [2] Crow, Raym. 2002. The Case for Institutional Repositories: A SPARC Position Paper. ARL. En ligne : http://www.sparc.arl.org/sites/default/files/media_files/instrepo.pdf [3] http://istemag.org/ [4]BEN ROMDHANE Mohamed, OUERFELLI Tarek, L'offre des archives ouvertes dans le monde arabe : recensement et évaluation. En ligne: http://eprints.rclis.org/19050/1/BenRomdhane_Ouerfelli.pdf (consulté le 17/09/2015) [5] The Directory of Open Access Repositories http://www.opendoar.org/ consulté le 17/09/2015 [6] Bosc, H. (2005), Archives ouvertes : quinze ans d’histoire. In : Les Archives Ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage des professionnels de l’information, C. Aubry, J. Janik (eds.), Paris : ADBS. P. 2 [7] Ibid. p.33. [8] Gallezot, G. (2005), Archives ouvertes : quinze ans d’histoire. In : Les Archives Ouvertes : enjeux et pratiques. Guide à l’usage des professionnels de l’information, C. Aubry, J. Janik (eds.), Paris : ADBS. P. 101. Annexe Dépôts institutionnels et archives ouvertes dans le secteur de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique algérien en 2015
  • 20. Annexe - Partie 3 Annexe - Partie 4 Tags:
  • 21. Archive ouverte Dépôt institutionnel  Commentaires BENAYACHE - le 05 Décembre 2015, 08h12 Permalien oui le Open Access a fait ses oui le Open Access a fait ses preuves d’efficacité dans les pays puissants mais surtout si on sait que les pays africains qui sont classés comme pays sous développés déclarent le succès de beaucoup de leurs travaux en particulier leurs projets scientifiques et économiques ( d'après le dernier congrès sur les TIC et le web 2 à Alger le 15 décembre dernier ) .aussi il faut reconnaître que cette technique apporte bcp pour la recherche et contribue de manière efficace dans l'industrie du savoir . l'Algérie est en phase embryonnaire car la demande dans ce domaine s'est rétrécit et la fuite des cerveaux a stoppé tout mouvement innovateur ou au moins prometteur. mes salutations  khelif karima - le 10 Janvier 2016, 14h01 Permalien le dépôt institutionnel est le dépôt institutionnel est une opportunité pour développement et la valorisation de la recherche scientifique . il est nécessaire de collecter les travaux de recherche issus des résultats de recherche des chercheurs dispersé éparpillé au niveaux des centre et Instituts des recherches  3. Déposer les liens dans l’espace « dépôts institutionnels de mon pays » 4. Réponse : Vous déposez les liens des Dspace consultés, PNST, ASJP …etc même les dépôts institutionnels d’organisme étrangers (universités, centre de recherche…). 5. Chercher 3 journaux open acess de votre spécialité en utilisant les sites présentés dans le cours. 6. Réponse : Taylors et Francis, vous avez des capture d’écrans (revenez au début de ce même
  • 22. document et cherchez ces revues ou cherchez dans la liste que je vus ai envoyée. 7. Déposer les liens dans l’espace « journaux open access Réponse : vous déposez les liens 8. Téléchargez 05 documents récents de votre spécialité à partir des différentes archives ouvertes selon votre spécialité Réponse : svp téléchargez. C’est tout. Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie TP 4 : Stockage et partage distant des documents en utilisant Dropbox 1. Créer un compte Dropbox (www.dropbox.com ) Réponse : créez le 2. Connectez-vous en utilisant votre ID 3.Réponse : connectez vous 4. Rechercher et prendre connaissance des conditions d’utilisation de Dropbox. Réponse : lisez 5. Créer un dossier « Formation nationale des Doctorants » Réponse : créez votre dossier 6. Déposer 03 articles parmi ceux que vous avez téléchargés pendant TP3 Réponse : déposez 7. Glissez-déposez le quatrième document à partir de votre PC. Réponse : appliquez cette methode « glissez deposez). Vous pouvez aussi utiliser pour le
  • 23. partage google drive (plus d’espace de stockage 15 Go Dropbox 2 Go à vérifier cette info) 8. Partager-le dossier avec vos collègues en utilisant les emails Réponse : partager et paramétrer votre partage (le statut à donner aux utilisateurs de la ressource sujet de partage) 9. Accéder à l’un des dossiers partagés Réponse : Accédez 10 Créer dans ce dossier partagé, un sous-dossier qui porte votre nom et dans lequel vous déposez le cinquième article téléchargé pendant en TP3. Réponse : c’est très clair Formation Complémentaire des Doctorants en TIC 1 Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie TP 5 : Gestion de références bibliographiques en utilisant Zotéro 1. Téléchargez et installer Zotero. 2. Chercher des documents sur les AO et les placer dans zotero Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 3. Glisser-déposer un document à partir de votre ordinateur et récupérer les métadonnées Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 4. Annotez-la un document de votre choix.
  • 24. Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 5. Ajouter un document par son identifiant Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 6. Créer un compte Zotero et partager des documents avec vos collègues Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 7. Placer des références bibliographiques dans votre document Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 9. Générez les citations de Zotéro dans le style de votre choix (faite apparaître ces citations en fin de votre article). Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) . 10. Établissez une bibliographie avec Zotero. Réponse : c’est très clair Je vais faire une vidéo sur ça. Et on discutera in cha Allah durant la séance avec détail mais d’ici là installer Zotero (version desktop et Zotero web) .
  • 25. Réponse : c’est très clair Changez de style et générez encore les citations en laissant les premières visibles. Déposez votre travail dans l’espace dédié. Réponse : c’est très clair. Après qu’on aura terminé le travail, vous allez le deposez. C’est tout. Formation Complémentaire des Doctorants en TIC 1 Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la recherche et la pédagogie TP6: Partage de signets 1. Visiter les liens suivants et découvrir vous-mêmes la différence. Réponse :visitez les sites et donnez votre constat (vos remarques). 2. Lesquels sont destinés au partage de signets, au partage de contenus ou partage de références: http://www.scivee.tv/ https://www.flickr.com/ https://www.diigo.com/ http://www.citeulike.org/ https://www.zotero.org/user/login Déposer votre réponse dans l’espace dédié 4. Partager les liens des AO (archives ouvertes) que vous avez trouvées à travers https://www.bibsonomy.org ( Réponse :sur youtube, regardes une vidéo de même 6 minutes vous saurez comment ça fonctionne les bibsonomy). Formation Complémentaire des Doctorants en TIC 1 Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie TP7: Veille documentaire : Google Alerte 1. S'informer sur un thème de recherche via google alerte
  • 26. 2. Lancer Change détection (https://visualping.io/) et créer un compte. Suivre 3 pages de votre choix Formation Complémentaire des Doctorants en TIC 1 Formation Complémentaire des Doctorants en TIC Utilisation des "TIC" dans la rechercheet lapédagogie TP7 : Veille documentaire : Netvibes 1. Suivre 3 journaux lié à votre thème de recherche à travers Netvibs Vous avez un PDF de 653 pages contenant 13077 revues (tout le monde sera satisfait : automatique, telecom, architect, petrochim…geophysicien, biolog…biodeversité, genie procedés….geologue…. 1)Ouvrez le PDF. 2) Faites contrôle + F est 3) saisissez qlq mots clés en rapport avec votre thématique (un mot ça suffit, sinon la recherche sur PDF ne vous ramera aucun résultat). 4)Cherchez les noms de revues en rapport avec votre projet. 5)Faites suivant et passez à la 2ème , 3ème , 4ème …etc. revue. 6)Retenez 3 exemples pour les besoins de la pratique 7) suivez leurs actualités en utilisant Netvibes [il faut créer un compte Free sur Netvibes] (vous avez le guide d’utilisation : comment créer un Dashboard (tableau de bord pour suivre l’actualité en rapport avec un thématique. Bon courage). Je fais de mon mieux pour vous aider (je suis très occupé). Je sais aussi que vous êtes très pris (très absorbés. Rabi Maakoum). Ci-dessous, vous avez juste qlq exemples de revues en rapport avec qlq thématiques de recherche.