SlideShare une entreprise Scribd logo
PREMIER MINISTREPREMIER MINISTRE
DÉCLARATION DU
PREMIER MINISTRE
16 avril 2014
RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR
DÉCLARATION DU PREMIER MINISTRE
MERCREDI 16 AVRIL 2014
Mesdames et messieurs,
Le 14 janvier dernier, le Président de la République a indiqué
clairement le cap : donner plus de force à notre économie,
encourager nos entreprises, soutenir la croissance, et donc créer
plus d’emplois.
Plus d’emplois, c’est la première priorité. Nous devons agir
davantage contre ce chômage de masse qui fait souffrir trop de
Français : nos seniors, mais aussi notre jeunesse qui a le plus grand
mal à débuter dans la vie. Et nous ne renonçons pas. Nous ne
baissons pas les bras.
Aux Français je veux dire simplement, directement : il y a un chemin
pour nous redresser, et pour redresser la France. Il faut l’aborder
avec lucidité. Les efforts doivent se poursuivre dans la justice. Il n’y
aura pas « deux poids, deux mesures ». Un seul objectif : le bien
commun !
Ces efforts seront justes, car ils seront collectifs.
Ils seront justes, car ils seront équitablement répartis.
Enfin, ils seront justes, car ils serviront à tous.
****
Déclaration de Monsieur le Premier ministre Manuel Valls - 16 avril 2014
Seul le prononcé fait foi
1
Réformer - Réduire les déficits - Redresser - Réussir
«Il y a un chemin
pour nous redresser,
et pour redresser la France.
Il faut l’aborder avec lucidité.
Les efforts doivent
se poursuivre dans la justice.
Ces efforts seront
justes, car ils seront
collectifs.
Ils seront justes, car ils
seront équitablement
répartis.
Enfin, ils seront justes,
car ils serviront à tous.
«
50 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques entre 2015 et 2017,
c’est la feuille de route fixée, il y a quatre mois, par le Président de la République.
Ces économies ont trois objectifs :
Q Le premier, c’est la mise en œuvre du pacte de responsabilité et de
solidarité. Pour parler simplement, c’est le moyen de mettre en
mouvement notre économie: de baisser le coût du travail, de redonner du
souffle à nos entreprises, nos PME-PMI, à nos TPE, à nos entrepreneurs,
à nos artisans, à nos commerçants. Dans le même temps, nous devons
aussi simplifier leurs démarches administratives. C’est le but des
propositions faites par la commission MANDON-POITRINAL. En somme,
nous devons redonner à notre tissu économique la capacité de mieux
affronter la concurrence, pour développer davantage ses activités et se
remettre à recruter. Sans qu’il soit besoin de remettre en cause nos règles
sociales et notamment le SMIC.
Q Le deuxième objectif c’est de redonner du pouvoir d’achat aux
salariés. C’est aussi cela relancer notre économie et être plus juste. Dès
le mois de juin, nous prendrons une mesure en faveur des contribuables
les plus modestes. Le 1er janvier prochain les cotisations salariales seront
allégées autour du SMIC, comme je l’ai annoncé la semaine dernière.
Q Le troisième objectif, c’est la réduction de notre déficit public. Car, là
aussi, je dois la vérité aux Français. Nos dépenses publiques représentent
57% de la richesse nationale. Nous ne pouvons pas vivre au-dessus de
nos moyens. Et nous devons casser cette logique de la dette qui,
progressivement, sournoisement, est en train de nous lier les mains. La
dette, je le rappelle, était de 50% du PIB en 2002, de 65% en 2007 et de
90% à la fin du mandat de Nicolas SARKOZY. Nous devons retrouver
notre souveraineté.
La France, je l’ai dit, tiendra ses engagements. Non pas par un quelconque
entêtement, mais parce que tenir ses engagements, c’est la base de la crédibilité
et de la confiance. Et la confiance, les Français en ont besoin.
Réduire les déficits, c’est retrouver des marges de manœuvre pour investir. Pour
préparer l’avenir. C’est aussi assurer la pérennité de notre modèle social et la
modernisation de nos services publics.
****
Faire des économies implique de faire des choix et de respecter les engagements
du Président de la République. La priorité donnée à la jeunesse fait que nous
maintiendrons les créations de postes prévues dans l’Education nationale.
Pour garantir la sécurité des Français, nous créerons les postes prévus dans la
police, la justice et l’administration pénitentiaire.
Nous préserverons les investissements nécessaires pour la recherche, l’innovation,
la préparation de l’avenir.
2
50 milliards d’euros
d’économies sur les
dépenses publiques
entre 2015 et 2017,
c’est la feuille de route
fixée par le Président
de la République.
«
La France,
je l’ai dit, tiendra
ses engagements.
«
La priorité donnée
à la jeunesse fait que
nous maintiendrons
les créations
de postes prévues dans
l’Education nationale.
«Pour garantir la
sécurité des Français,
nous créerons les
postes prévus dans
la police, la justice
et l’administration
pénitentiaire.
«
Enfin, pour veiller au sort des plus démunis, les minima sociaux seront préservés.
Les économies seront équitablement réparties entre toutes les autres sources de
dépenses publiques.
Et l’Etat y prendra toute sa part, avec 18 milliards d’euros d’économies.
L’Etat, c’est notre bien commun. Il a un devoir d’efficacité ; le devoir aussi de
veiller à ne jamais gaspiller l’argent public.
La maîtrise des dépenses de fonctionnement des ministères se poursuivra. Il
s’agira de faire des économies sur les dépenses immobilières, de regrouper ce qui
peut l’être, je pense aux achats ou aux systèmes d’information. Un mot d’ordre :
réduire davantage le train de vie de l’Etat.
Je sais ce que nous devons à nos fonctionnaires si essentiels à la vie de ce pays.
Chaque jour, ils agissent avec dévouement et sens du service public. Mais la
situation nous oblige à leur demander de contribuer à notre effort commun. Nous
confirmons le gel du point d’indice.
Mais les règles d’avancement dans la fonction publique d’Etat seront préservées.
Les effectifs des ministères, hors Education nationale, Sécurité et Justice
continueront de diminuer. Ces diminutions s’accompagneront toutefois de
redéploiements afin de préserver nos services publics.
Enfin, nous allons rationaliser les agences de l’Etat. Beaucoup ont été créées ces
dernières années. Leurs effectifs seront réduits. Mais d’ores et déjà je veux dire
que Pole Emploi et les Universités seront préservés. Ils devront faire des efforts sur
leurs dépenses de fonctionnement tout en gardant un niveau d’exigence en
termes d’efficacité et de lisibilité de l’action publique.
****
L’Etat, je l’ai dit, prendra toute sa part. Les collectivités territoriales devront prendre
la leur.
Il y a de nombreuses actions à mener pour clarifier les compétences des
collectivités et en renforcer l’efficacité. Nos concitoyens ont également besoin de
mieux savoir qui fait quoi.
11 milliards d’euros d’économies sont attendus au cours des trois prochaines
années.
Dans leur rapport sur la « maîtrise collective des dépenses publiques » qui sera
remis cet après-midi au Président de la République, Martin MALVY et Alain
LAMBERT énoncent de nombreuses propositions. J’y suis très sensible, d’autant
plus qu’elles proviennent des élus eux-mêmes. Ce sont eux qui contribuent,
chaque jour, au dynamisme de nos territoires, et c’est à eux qu’il appartient d’en
préparer l’avenir. Les élus sont conscients que des réformes de structures doivent
être menées.
Déclaration de Monsieur le Premier ministre Manuel Valls - 16 avril 2014
3
RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR
Pour veiller au sort
des plus démunis,
les minima sociaux
seront préservés.
»
L’Etat, je l’ai dit,
prendra toute
sa part.
Les collectivités
territoriales devront
prendre la leur.
»
Plusieurs dispositions nouvelles permettront d’accompagner les collectivités dans
cette démarche de maîtrise de leurs dépenses. Elles s’ajouteront à celles prévues
dans le premier volet de la loi de décentralisation qui incite aux mutualisations
entre les communes et les intercommunalités.
Le futur projet de loi de clarification des compétences des collectivités territoriales
comportera des réformes profondes pour générer des économies. Je pense
notamment à la suppression de la clause de compétence générale, à une meilleure
sélection des projets financés, et à une rationalisation des syndicats
intercommunaux.
D’ores et déjà, l’évolution de nos collectivités territoriales est en marche. Et je
veux saluer les initiatives de rapprochement de régions qui s’esquissent un peu
partout en France.
****
Notre nouvelle stratégie nationale de santé est elle aussi un moyen de faire des
économies : 10 milliards d’euros d'ici 2017 sur les dépenses de l'assurance-
maladie.
Ces efforts seront réalisés, je veux le dire très clairement, sans réduire la prise en
charge des soins, ni leur qualité. Il s’agit d’amplifier les réformes structurelles déjà
engagées, et notamment de mieux organiser les parcours de soins : la chirurgie
ambulatoire montre qu'on peut réaliser des économies tout en améliorant la
qualité de la prise en charge.
Il conviendra aussi d’optimiser notre dépense dans le domaine des médicaments.
Ceci passe par une consommation plus raisonnée, un plus grand recours au
générique, mais aussi des prix davantage en adéquation avec l'innovation
thérapeutique.
Enfin, 11 milliards d’euros d’économies seront réalisés sur la gestion du système
social.
Des décisions ont déjà été prises. Elles sont porteuses d’économies pour plus de
2,9 milliards d’euros. C’est le cas de la réforme des retraites, de l’accord conclu
pour les retraites complémentaires, et de la réforme décidée l’année dernière de
notre politique familiale.
Il faut aller au-delà.
Il n’est pas question, évidemment, de diminuer le montant des prestations
sociales. Mais dans le contexte exceptionnel qui est le nôtre, elles ne seront pas
revalorisées jusqu’en octobre 2015.
Cette stabilité concernera les pensions du régime de retraite de base (1,3 milliards
d’euros). Il pourra concerner aussi les retraites complémentaires qui relèvent des
partenaires sociaux (2 milliards d’euros). Ces mesures temporaires épargneront
les retraités dont les pensions sont les plus modestes puisque le minimum
vieillesse continuera, lui, d’être revalorisé.
4
Notre nouvelle
stratégie nationale
de santé est elle aussi
un moyen de faire
des économies...«
Il n’est pas question,
évidemment, de
diminuer le montant
des prestations
sociales. [...] mais elles
ne seront pas
revalorisées jusqu’en
octobre 2015.
«
Le niveau des autres prestations sociales sera également stable jusqu’en octobre
2015 (0,7 milliard d’euros), à l’exception de tous les minima sociaux (RSA, ASS,
Allocation Adulte handicapé), qui continueront d’augmenter au rythme de
l’inflation.
Les engagements de revalorisation exceptionnelle décidés dans le plan pauvreté
de janvier 2013 pour le RSA, le complément familial et l’allocation de soutien
familial sont confirmés. Mais ces revalorisations seront décalées d’une année.
Une nouvelle convention d’assurance-chômage, sur laquelle les partenaires
sociaux se sont accordés, va permettre d’améliorer le fonctionnement du marché
du travail, notamment en matière de sécurisation de l’emploi et de la formation
professionnelle. Le régime d’assurance-chômage devra mieux contribuer au bon
fonctionnement du marché du travail, et permettre de rétablir l’équilibre financier
de l’UNEDIC à l’horizon 2017 (2 milliards d’euros au total).
La poursuite de la modernisation de la politique familiale permettra 0,8 milliards
d’euros d'économies.
Les caisses de sécurité sociale dégageront enfin 1,2 milliards d'économies, grâce
à la dématérialisation et à une meilleure articulation entre les différents
organismes. Ceci apportera de véritables simplifications pour les assurés.
****
Mesdames et messieurs,
L’équipe gouvernementale croit en ces choix que nous vous présentons. Et nous
y croyons parce que c’est le chemin du redressement de la France. Nous y
croyons car nous avons la conviction qu’avec ces choix la France sera plus forte
et donc plus juste.
Le conseil des ministres du 23 avril examinera le programme de stabilité qui sera
soumis au vote de l’Assemblée nationale le 30 avril.
Les mesures d’économies trouveront leur traduction dans les textes financiers qui
seront présentées avant l’été (PLFR et PLFSSR) puis à l’automne (loi de pro-
grammation des finances publiques, PLF, PLFSS).
Je sais les attentes, je sais les doutes. Mais l’équipe qui est autour de moi est
dévouée au service des Français. Voilà la vérité que nous vous devions. Et la vérité
c’est le chemin de la réussite. La réussite de la France.
Déclaration de Monsieur le Premier ministre Manuel Valls - 16 avril 2014
5
RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR
... avec ces choix
la France sera
plus forte et
donc plus juste. »
Déclaration du Premier ministre - 16 avril 2014
Contactpresse:0142755078/79
vérité
efficacité
confiance
RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR

Contenu connexe

Tendances

Plf2018
Plf2018Plf2018
en marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsien marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsi
InfoEnMarche
 
resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015
resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015
resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015
Jean-Michel Boudon
 
Declaration de politique générale Elio Di Rupo
Declaration de politique générale Elio Di RupoDeclaration de politique générale Elio Di Rupo
Declaration de politique générale Elio Di Rupo
Cédric Petit
 
Brochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shift
Brochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shiftBrochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shift
Brochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shift
Nic Görtz
 
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel VallsDétail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
FactaMedia
 
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
Fondation iFRAP
 
En Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèseEn Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèse
InfoEnMarche
 
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEFDiscours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Société Tripalio
 
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la FranceFinances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Fondation iFRAP
 
Lettre juillet
Lettre juilletLettre juillet
Lettre juillet
graves14
 
Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017
Société Tripalio
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça change
CaroleDelga
 
Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014
Tikoun38
 
Pour une Union Européenne bien gérée et transparente
Pour une Union Européenne bien gérée et transparentePour une Union Européenne bien gérée et transparente
Pour une Union Européenne bien gérée et transparente
Fondation iFRAP
 

Tendances (15)

Plf2018
Plf2018Plf2018
Plf2018
 
en marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsien marche travail Fiches synthèse rsi
en marche travail Fiches synthèse rsi
 
resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015
resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015
resume-contribution-generale-de-maintenant-la-gauche-2015
 
Declaration de politique générale Elio Di Rupo
Declaration de politique générale Elio Di RupoDeclaration de politique générale Elio Di Rupo
Declaration de politique générale Elio Di Rupo
 
Brochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shift
Brochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shiftBrochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shift
Brochure syndicale de rentrée: contrôle budgétaire, pensions et tax shift
 
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel VallsDétail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
Détail du plan d'économies présenté par Manuel Valls
 
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
8 propositions pour plus de transparence de la vie publique
 
En Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèseEn Marche Fiche santé synthèse
En Marche Fiche santé synthèse
 
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEFDiscours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
Discours de Bruno Le Maire à l'Université d'été du MEDEF
 
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la FranceFinances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
Finances publiques : Le plan AAA pour sauver la France
 
Lettre juillet
Lettre juilletLettre juillet
Lettre juillet
 
Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017Contribution medef juillet2017
Contribution medef juillet2017
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça change
 
Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014Tract cnt conf_18_mars_2014
Tract cnt conf_18_mars_2014
 
Pour une Union Européenne bien gérée et transparente
Pour une Union Européenne bien gérée et transparentePour une Union Européenne bien gérée et transparente
Pour une Union Européenne bien gérée et transparente
 

En vedette

Tratamiento periodontal y restaurador de un diente con
Tratamiento periodontal y restaurador de un diente conTratamiento periodontal y restaurador de un diente con
Tratamiento periodontal y restaurador de un diente con
Jesús Jover Olmeda
 
Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28
Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28
Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28
Luis Fernando Tascón Montes
 
Traiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier Dihal
Traiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier DihalTraiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier Dihal
Traiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier Dihal
Dihal
 
Abec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombia
Abec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombiaAbec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombia
Abec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombia
Julian Cardona Rodas
 
Guia nº 1 interaccion radiacion materia
Guia nº 1 interaccion radiacion materiaGuia nº 1 interaccion radiacion materia
Guia nº 1 interaccion radiacion materia
Eduardo Mera
 
Zabalza formacion por competencias
Zabalza formacion por competenciasZabalza formacion por competencias
Zabalza formacion por competencias
Eli Bj
 
El valioso tiempo_de_los_maduros
El valioso tiempo_de_los_madurosEl valioso tiempo_de_los_maduros
El valioso tiempo_de_los_maduros
David Lopez
 
Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...
Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...
Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...
Edgar Perez
 
Muchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentales
Muchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentalesMuchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentales
Muchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentales
Luis Fernando Tascón Montes
 
Arrimage conteneurs memoire mdmt_
  Arrimage conteneurs   memoire mdmt_  Arrimage conteneurs   memoire mdmt_
Arrimage conteneurs memoire mdmt_
Rabah HELAL
 
L'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de Loyola
L'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de LoyolaL'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de Loyola
L'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de Loyola
Quenum Jean-Marie Hyacinthe
 
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en FranceLes défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
FactaMedia
 
Dn11 u3 a8_cjy
Dn11 u3 a8_cjyDn11 u3 a8_cjy
Dn11 u3 a8_cjy
yaalirio
 
Familia
FamiliaFamilia
Familia
Ceip Aragon
 
Convocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán Odec Huaraz
Convocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán   Odec HuarazConvocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán   Odec Huaraz
Convocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán Odec Huaraz
Yuri Carbajulca
 
Brochure Journées des Célébrations
Brochure Journées des CélébrationsBrochure Journées des Célébrations
Brochure Journées des Célébrations
Camikada
 
Andamiopracticasdeevaluacion
AndamiopracticasdeevaluacionAndamiopracticasdeevaluacion
Andamiopracticasdeevaluacion
Edgar Perez
 
Synthese reco
Synthese recoSynthese reco
Synthese reco
nathanaelcaillaux
 
Descargas para analíticas
Descargas para analíticasDescargas para analíticas
Descargas para analíticas
CENTROS MEDICOS CREU BLANCA
 

En vedette (20)

Tratamiento periodontal y restaurador de un diente con
Tratamiento periodontal y restaurador de un diente conTratamiento periodontal y restaurador de un diente con
Tratamiento periodontal y restaurador de un diente con
 
Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28
Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28
Boletín de la Alcaldía 47 febrero 28
 
Traiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier Dihal
Traiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier DihalTraiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier Dihal
Traiter l'habitat indigne à l'échelle humaine - Atelier Dihal
 
Abec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombia
Abec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombiaAbec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombia
Abec estatuto-de-ciudadana-juvenil colombia
 
Guia nº 1 interaccion radiacion materia
Guia nº 1 interaccion radiacion materiaGuia nº 1 interaccion radiacion materia
Guia nº 1 interaccion radiacion materia
 
Zabalza formacion por competencias
Zabalza formacion por competenciasZabalza formacion por competencias
Zabalza formacion por competencias
 
El valioso tiempo_de_los_maduros
El valioso tiempo_de_los_madurosEl valioso tiempo_de_los_maduros
El valioso tiempo_de_los_maduros
 
Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...
Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...
Elusodelportafolioscomoherramientaparamejorarlacalidaddeladocencia 1108292228...
 
Muchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentales
Muchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentalesMuchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentales
Muchas veces se relaciona la madurez con la pérdida de facultades mentales
 
Arrimage conteneurs memoire mdmt_
  Arrimage conteneurs   memoire mdmt_  Arrimage conteneurs   memoire mdmt_
Arrimage conteneurs memoire mdmt_
 
L'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de Loyola
L'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de LoyolaL'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de Loyola
L'accompagnement spirituel dans la tradition de saint Ignace de Loyola
 
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en FranceLes défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
 
Dn11 u3 a8_cjy
Dn11 u3 a8_cjyDn11 u3 a8_cjy
Dn11 u3 a8_cjy
 
Familia
FamiliaFamilia
Familia
 
Convocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán Odec Huaraz
Convocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán   Odec HuarazConvocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán   Odec Huaraz
Convocatoria. Porta fidei. P. Augusto Durán Odec Huaraz
 
Aula 4 años
Aula 4 añosAula 4 años
Aula 4 años
 
Brochure Journées des Célébrations
Brochure Journées des CélébrationsBrochure Journées des Célébrations
Brochure Journées des Célébrations
 
Andamiopracticasdeevaluacion
AndamiopracticasdeevaluacionAndamiopracticasdeevaluacion
Andamiopracticasdeevaluacion
 
Synthese reco
Synthese recoSynthese reco
Synthese reco
 
Descargas para analíticas
Descargas para analíticasDescargas para analíticas
Descargas para analíticas
 

Similaire à Discours de Manuel Valls sur le plan d'économies

Fichessynthesebudgetv2 170228141305
Fichessynthesebudgetv2 170228141305Fichessynthesebudgetv2 170228141305
Fichessynthesebudgetv2 170228141305
InfoEnMarche
 
Plf2018
Plf2018Plf2018
Le programme de François Hollande
Le programme de François HollandeLe programme de François Hollande
Le programme de François Hollande
Le Point
 
Projet presidentiel francois_hollande
Projet presidentiel francois_hollandeProjet presidentiel francois_hollande
Projet presidentiel francois_hollande
mdbv84
 
François Hollande, la première année du changement
François Hollande, la première année du changementFrançois Hollande, la première année du changement
François Hollande, la première année du changement
pbenavente
 
Projet présidentiel de François Hollande
Projet présidentiel de François HollandeProjet présidentiel de François Hollande
Projet présidentiel de François Hollande
pbenavente
 
Rapport depense publique_institut_montaigne
Rapport depense publique_institut_montaigneRapport depense publique_institut_montaigne
Rapport depense publique_institut_montaigne
Hortense Billot
 
Projet f hollande
Projet f hollandeProjet f hollande
Projet f hollande
Juanico
 
Projet Loi Pacte (Juin 18)
Projet Loi Pacte (Juin 18)Projet Loi Pacte (Juin 18)
Projet Loi Pacte (Juin 18)
IXIS
 
Les 60 engagements pour la France
Les 60 engagements pour la FranceLes 60 engagements pour la France
Les 60 engagements pour la France
FactaMedia
 
LOCAL'INFOS n°26
LOCAL'INFOS n°26 LOCAL'INFOS n°26
LOCAL'INFOS n°26
Guy Silvestri
 
Livret mini nov 2015
Livret  mini  nov 2015Livret  mini  nov 2015
Livret mini nov 2015
Schaub Guy
 
Livret mini nov 2015 slideshare
Livret  mini  nov 2015 slideshareLivret  mini  nov 2015 slideshare
Livret mini nov 2015 slideshare
Schaub Guy
 
Livret mini nov 2015
Livret  mini  nov 2015Livret  mini  nov 2015
Livret mini nov 2015
Schaub Guy
 
Reforme fiscale - Maintenant la Gauche
Reforme fiscale - Maintenant la GaucheReforme fiscale - Maintenant la Gauche
Reforme fiscale - Maintenant la Gauche
Jean-Michel Boudon
 
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 
Lettre Carole DELGA n°2
Lettre Carole DELGA n°2Lettre Carole DELGA n°2
Lettre Carole DELGA n°2
CaroleDelga
 
iFRAP - 100 Jours pour réformer la France
iFRAP - 100 Jours pour réformer la FranceiFRAP - 100 Jours pour réformer la France
iFRAP - 100 Jours pour réformer la France
Fondation iFRAP
 
Livret sur la crise 3 - Janvier 2009
Livret sur la crise 3 - Janvier 2009Livret sur la crise 3 - Janvier 2009
Livret sur la crise 3 - Janvier 2009
mnlienemann
 

Similaire à Discours de Manuel Valls sur le plan d'économies (20)

Fichessynthesebudgetv2 170228141305
Fichessynthesebudgetv2 170228141305Fichessynthesebudgetv2 170228141305
Fichessynthesebudgetv2 170228141305
 
Plf2018
Plf2018Plf2018
Plf2018
 
Le programme de François Hollande
Le programme de François HollandeLe programme de François Hollande
Le programme de François Hollande
 
Projet presidentiel francois_hollande
Projet presidentiel francois_hollandeProjet presidentiel francois_hollande
Projet presidentiel francois_hollande
 
François Hollande, la première année du changement
François Hollande, la première année du changementFrançois Hollande, la première année du changement
François Hollande, la première année du changement
 
Projet présidentiel de François Hollande
Projet présidentiel de François HollandeProjet présidentiel de François Hollande
Projet présidentiel de François Hollande
 
Rapport depense publique_institut_montaigne
Rapport depense publique_institut_montaigneRapport depense publique_institut_montaigne
Rapport depense publique_institut_montaigne
 
Projet f hollande
Projet f hollandeProjet f hollande
Projet f hollande
 
Projet Loi Pacte (Juin 18)
Projet Loi Pacte (Juin 18)Projet Loi Pacte (Juin 18)
Projet Loi Pacte (Juin 18)
 
Les 60 engagements pour la France
Les 60 engagements pour la FranceLes 60 engagements pour la France
Les 60 engagements pour la France
 
Appel du coq n°4
Appel du coq n°4Appel du coq n°4
Appel du coq n°4
 
LOCAL'INFOS n°26
LOCAL'INFOS n°26 LOCAL'INFOS n°26
LOCAL'INFOS n°26
 
Livret mini nov 2015
Livret  mini  nov 2015Livret  mini  nov 2015
Livret mini nov 2015
 
Livret mini nov 2015 slideshare
Livret  mini  nov 2015 slideshareLivret  mini  nov 2015 slideshare
Livret mini nov 2015 slideshare
 
Livret mini nov 2015
Livret  mini  nov 2015Livret  mini  nov 2015
Livret mini nov 2015
 
Reforme fiscale - Maintenant la Gauche
Reforme fiscale - Maintenant la GaucheReforme fiscale - Maintenant la Gauche
Reforme fiscale - Maintenant la Gauche
 
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...Medef   reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
Medef reduire la depense publique pour permettre une refondation fiscale en...
 
Lettre Carole DELGA n°2
Lettre Carole DELGA n°2Lettre Carole DELGA n°2
Lettre Carole DELGA n°2
 
iFRAP - 100 Jours pour réformer la France
iFRAP - 100 Jours pour réformer la FranceiFRAP - 100 Jours pour réformer la France
iFRAP - 100 Jours pour réformer la France
 
Livret sur la crise 3 - Janvier 2009
Livret sur la crise 3 - Janvier 2009Livret sur la crise 3 - Janvier 2009
Livret sur la crise 3 - Janvier 2009
 

Plus de FactaMedia

Retraites complementaires accord ouvert signature
Retraites complementaires   accord ouvert signatureRetraites complementaires   accord ouvert signature
Retraites complementaires accord ouvert signature
FactaMedia
 
Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013
Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013
Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013
FactaMedia
 
Convention d'occupation du Parc des princes
Convention d'occupation du Parc des princesConvention d'occupation du Parc des princes
Convention d'occupation du Parc des princes
FactaMedia
 
Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...
Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...
Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...
FactaMedia
 
Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...
Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...
Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...
FactaMedia
 
Lettre pour l'accueil des réfugiés
Lettre pour l'accueil des réfugiésLettre pour l'accueil des réfugiés
Lettre pour l'accueil des réfugiés
FactaMedia
 
Rapport sur les collaborateurs occasionnels des services publics
Rapport sur les collaborateurs occasionnels des services publicsRapport sur les collaborateurs occasionnels des services publics
Rapport sur les collaborateurs occasionnels des services publics
FactaMedia
 
L’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asile
L’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asileL’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asile
L’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asile
FactaMedia
 
L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...
L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...
L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...
FactaMedia
 
Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...
Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...
Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...
FactaMedia
 
Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...
Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...
Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...
FactaMedia
 
Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...
Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...
Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...
FactaMedia
 
Fifa justice americaine
Fifa justice americaine Fifa justice americaine
Fifa justice americaine
FactaMedia
 
Programme parti conservateur 2015
Programme parti conservateur 2015Programme parti conservateur 2015
Programme parti conservateur 2015
FactaMedia
 
20140331 ipr41232 fr
20140331 ipr41232 fr20140331 ipr41232 fr
20140331 ipr41232 fr
FactaMedia
 
Rapport 2014 e-déchets
Rapport 2014 e-déchetsRapport 2014 e-déchets
Rapport 2014 e-déchets
FactaMedia
 
étude INSERM
étude INSERM étude INSERM
étude INSERM
FactaMedia
 
Projet de loi renseignement étude impact
Projet de loi renseignement étude impactProjet de loi renseignement étude impact
Projet de loi renseignement étude impact
FactaMedia
 
Décision de la commission nationale des comptes de campagne
Décision de la commission nationale des comptes de campagne Décision de la commission nationale des comptes de campagne
Décision de la commission nationale des comptes de campagne
FactaMedia
 
Première enquête européenne sur les compétences linguistiques commission eu...
Première enquête européenne sur les compétences linguistiques   commission eu...Première enquête européenne sur les compétences linguistiques   commission eu...
Première enquête européenne sur les compétences linguistiques commission eu...
FactaMedia
 

Plus de FactaMedia (20)

Retraites complementaires accord ouvert signature
Retraites complementaires   accord ouvert signatureRetraites complementaires   accord ouvert signature
Retraites complementaires accord ouvert signature
 
Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013
Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013
Le passage de l'emploi à la retraite - Insee juin 2013
 
Convention d'occupation du Parc des princes
Convention d'occupation du Parc des princesConvention d'occupation du Parc des princes
Convention d'occupation du Parc des princes
 
Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...
Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...
Rapport sur la proposition de résolution du groupe socialiste sur la protecti...
 
Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...
Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...
Directive européenne de 2001 sur la protection temporaire en cas d'afflux mas...
 
Lettre pour l'accueil des réfugiés
Lettre pour l'accueil des réfugiésLettre pour l'accueil des réfugiés
Lettre pour l'accueil des réfugiés
 
Rapport sur les collaborateurs occasionnels des services publics
Rapport sur les collaborateurs occasionnels des services publicsRapport sur les collaborateurs occasionnels des services publics
Rapport sur les collaborateurs occasionnels des services publics
 
L’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asile
L’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asileL’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asile
L’hébergement et la prise en charge financière des demandeurs d’asile
 
L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...
L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...
L'accueil et l'hébergement des demandeurs d'asile, relevé d'observations prov...
 
Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...
Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...
Greece: Ex Post Evaluation of Exceptional Access under the 2010 Stand-By Arra...
 
Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...
Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...
Liste des 50 branches professionnelles suivies par la Direction générale du T...
 
Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...
Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...
Accord du 27 novembre 2012 entre l'eurogroupe et le FMI sur la Grèce - Commun...
 
Fifa justice americaine
Fifa justice americaine Fifa justice americaine
Fifa justice americaine
 
Programme parti conservateur 2015
Programme parti conservateur 2015Programme parti conservateur 2015
Programme parti conservateur 2015
 
20140331 ipr41232 fr
20140331 ipr41232 fr20140331 ipr41232 fr
20140331 ipr41232 fr
 
Rapport 2014 e-déchets
Rapport 2014 e-déchetsRapport 2014 e-déchets
Rapport 2014 e-déchets
 
étude INSERM
étude INSERM étude INSERM
étude INSERM
 
Projet de loi renseignement étude impact
Projet de loi renseignement étude impactProjet de loi renseignement étude impact
Projet de loi renseignement étude impact
 
Décision de la commission nationale des comptes de campagne
Décision de la commission nationale des comptes de campagne Décision de la commission nationale des comptes de campagne
Décision de la commission nationale des comptes de campagne
 
Première enquête européenne sur les compétences linguistiques commission eu...
Première enquête européenne sur les compétences linguistiques   commission eu...Première enquête européenne sur les compétences linguistiques   commission eu...
Première enquête européenne sur les compétences linguistiques commission eu...
 

Discours de Manuel Valls sur le plan d'économies

  • 1. PREMIER MINISTREPREMIER MINISTRE DÉCLARATION DU PREMIER MINISTRE 16 avril 2014 RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR
  • 2. DÉCLARATION DU PREMIER MINISTRE MERCREDI 16 AVRIL 2014 Mesdames et messieurs, Le 14 janvier dernier, le Président de la République a indiqué clairement le cap : donner plus de force à notre économie, encourager nos entreprises, soutenir la croissance, et donc créer plus d’emplois. Plus d’emplois, c’est la première priorité. Nous devons agir davantage contre ce chômage de masse qui fait souffrir trop de Français : nos seniors, mais aussi notre jeunesse qui a le plus grand mal à débuter dans la vie. Et nous ne renonçons pas. Nous ne baissons pas les bras. Aux Français je veux dire simplement, directement : il y a un chemin pour nous redresser, et pour redresser la France. Il faut l’aborder avec lucidité. Les efforts doivent se poursuivre dans la justice. Il n’y aura pas « deux poids, deux mesures ». Un seul objectif : le bien commun ! Ces efforts seront justes, car ils seront collectifs. Ils seront justes, car ils seront équitablement répartis. Enfin, ils seront justes, car ils serviront à tous. **** Déclaration de Monsieur le Premier ministre Manuel Valls - 16 avril 2014 Seul le prononcé fait foi 1 Réformer - Réduire les déficits - Redresser - Réussir «Il y a un chemin pour nous redresser, et pour redresser la France. Il faut l’aborder avec lucidité. Les efforts doivent se poursuivre dans la justice. Ces efforts seront justes, car ils seront collectifs. Ils seront justes, car ils seront équitablement répartis. Enfin, ils seront justes, car ils serviront à tous. «
  • 3. 50 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques entre 2015 et 2017, c’est la feuille de route fixée, il y a quatre mois, par le Président de la République. Ces économies ont trois objectifs : Q Le premier, c’est la mise en œuvre du pacte de responsabilité et de solidarité. Pour parler simplement, c’est le moyen de mettre en mouvement notre économie: de baisser le coût du travail, de redonner du souffle à nos entreprises, nos PME-PMI, à nos TPE, à nos entrepreneurs, à nos artisans, à nos commerçants. Dans le même temps, nous devons aussi simplifier leurs démarches administratives. C’est le but des propositions faites par la commission MANDON-POITRINAL. En somme, nous devons redonner à notre tissu économique la capacité de mieux affronter la concurrence, pour développer davantage ses activités et se remettre à recruter. Sans qu’il soit besoin de remettre en cause nos règles sociales et notamment le SMIC. Q Le deuxième objectif c’est de redonner du pouvoir d’achat aux salariés. C’est aussi cela relancer notre économie et être plus juste. Dès le mois de juin, nous prendrons une mesure en faveur des contribuables les plus modestes. Le 1er janvier prochain les cotisations salariales seront allégées autour du SMIC, comme je l’ai annoncé la semaine dernière. Q Le troisième objectif, c’est la réduction de notre déficit public. Car, là aussi, je dois la vérité aux Français. Nos dépenses publiques représentent 57% de la richesse nationale. Nous ne pouvons pas vivre au-dessus de nos moyens. Et nous devons casser cette logique de la dette qui, progressivement, sournoisement, est en train de nous lier les mains. La dette, je le rappelle, était de 50% du PIB en 2002, de 65% en 2007 et de 90% à la fin du mandat de Nicolas SARKOZY. Nous devons retrouver notre souveraineté. La France, je l’ai dit, tiendra ses engagements. Non pas par un quelconque entêtement, mais parce que tenir ses engagements, c’est la base de la crédibilité et de la confiance. Et la confiance, les Français en ont besoin. Réduire les déficits, c’est retrouver des marges de manœuvre pour investir. Pour préparer l’avenir. C’est aussi assurer la pérennité de notre modèle social et la modernisation de nos services publics. **** Faire des économies implique de faire des choix et de respecter les engagements du Président de la République. La priorité donnée à la jeunesse fait que nous maintiendrons les créations de postes prévues dans l’Education nationale. Pour garantir la sécurité des Français, nous créerons les postes prévus dans la police, la justice et l’administration pénitentiaire. Nous préserverons les investissements nécessaires pour la recherche, l’innovation, la préparation de l’avenir. 2 50 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques entre 2015 et 2017, c’est la feuille de route fixée par le Président de la République. « La France, je l’ai dit, tiendra ses engagements. « La priorité donnée à la jeunesse fait que nous maintiendrons les créations de postes prévues dans l’Education nationale. «Pour garantir la sécurité des Français, nous créerons les postes prévus dans la police, la justice et l’administration pénitentiaire. «
  • 4. Enfin, pour veiller au sort des plus démunis, les minima sociaux seront préservés. Les économies seront équitablement réparties entre toutes les autres sources de dépenses publiques. Et l’Etat y prendra toute sa part, avec 18 milliards d’euros d’économies. L’Etat, c’est notre bien commun. Il a un devoir d’efficacité ; le devoir aussi de veiller à ne jamais gaspiller l’argent public. La maîtrise des dépenses de fonctionnement des ministères se poursuivra. Il s’agira de faire des économies sur les dépenses immobilières, de regrouper ce qui peut l’être, je pense aux achats ou aux systèmes d’information. Un mot d’ordre : réduire davantage le train de vie de l’Etat. Je sais ce que nous devons à nos fonctionnaires si essentiels à la vie de ce pays. Chaque jour, ils agissent avec dévouement et sens du service public. Mais la situation nous oblige à leur demander de contribuer à notre effort commun. Nous confirmons le gel du point d’indice. Mais les règles d’avancement dans la fonction publique d’Etat seront préservées. Les effectifs des ministères, hors Education nationale, Sécurité et Justice continueront de diminuer. Ces diminutions s’accompagneront toutefois de redéploiements afin de préserver nos services publics. Enfin, nous allons rationaliser les agences de l’Etat. Beaucoup ont été créées ces dernières années. Leurs effectifs seront réduits. Mais d’ores et déjà je veux dire que Pole Emploi et les Universités seront préservés. Ils devront faire des efforts sur leurs dépenses de fonctionnement tout en gardant un niveau d’exigence en termes d’efficacité et de lisibilité de l’action publique. **** L’Etat, je l’ai dit, prendra toute sa part. Les collectivités territoriales devront prendre la leur. Il y a de nombreuses actions à mener pour clarifier les compétences des collectivités et en renforcer l’efficacité. Nos concitoyens ont également besoin de mieux savoir qui fait quoi. 11 milliards d’euros d’économies sont attendus au cours des trois prochaines années. Dans leur rapport sur la « maîtrise collective des dépenses publiques » qui sera remis cet après-midi au Président de la République, Martin MALVY et Alain LAMBERT énoncent de nombreuses propositions. J’y suis très sensible, d’autant plus qu’elles proviennent des élus eux-mêmes. Ce sont eux qui contribuent, chaque jour, au dynamisme de nos territoires, et c’est à eux qu’il appartient d’en préparer l’avenir. Les élus sont conscients que des réformes de structures doivent être menées. Déclaration de Monsieur le Premier ministre Manuel Valls - 16 avril 2014 3 RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR Pour veiller au sort des plus démunis, les minima sociaux seront préservés. » L’Etat, je l’ai dit, prendra toute sa part. Les collectivités territoriales devront prendre la leur. »
  • 5. Plusieurs dispositions nouvelles permettront d’accompagner les collectivités dans cette démarche de maîtrise de leurs dépenses. Elles s’ajouteront à celles prévues dans le premier volet de la loi de décentralisation qui incite aux mutualisations entre les communes et les intercommunalités. Le futur projet de loi de clarification des compétences des collectivités territoriales comportera des réformes profondes pour générer des économies. Je pense notamment à la suppression de la clause de compétence générale, à une meilleure sélection des projets financés, et à une rationalisation des syndicats intercommunaux. D’ores et déjà, l’évolution de nos collectivités territoriales est en marche. Et je veux saluer les initiatives de rapprochement de régions qui s’esquissent un peu partout en France. **** Notre nouvelle stratégie nationale de santé est elle aussi un moyen de faire des économies : 10 milliards d’euros d'ici 2017 sur les dépenses de l'assurance- maladie. Ces efforts seront réalisés, je veux le dire très clairement, sans réduire la prise en charge des soins, ni leur qualité. Il s’agit d’amplifier les réformes structurelles déjà engagées, et notamment de mieux organiser les parcours de soins : la chirurgie ambulatoire montre qu'on peut réaliser des économies tout en améliorant la qualité de la prise en charge. Il conviendra aussi d’optimiser notre dépense dans le domaine des médicaments. Ceci passe par une consommation plus raisonnée, un plus grand recours au générique, mais aussi des prix davantage en adéquation avec l'innovation thérapeutique. Enfin, 11 milliards d’euros d’économies seront réalisés sur la gestion du système social. Des décisions ont déjà été prises. Elles sont porteuses d’économies pour plus de 2,9 milliards d’euros. C’est le cas de la réforme des retraites, de l’accord conclu pour les retraites complémentaires, et de la réforme décidée l’année dernière de notre politique familiale. Il faut aller au-delà. Il n’est pas question, évidemment, de diminuer le montant des prestations sociales. Mais dans le contexte exceptionnel qui est le nôtre, elles ne seront pas revalorisées jusqu’en octobre 2015. Cette stabilité concernera les pensions du régime de retraite de base (1,3 milliards d’euros). Il pourra concerner aussi les retraites complémentaires qui relèvent des partenaires sociaux (2 milliards d’euros). Ces mesures temporaires épargneront les retraités dont les pensions sont les plus modestes puisque le minimum vieillesse continuera, lui, d’être revalorisé. 4 Notre nouvelle stratégie nationale de santé est elle aussi un moyen de faire des économies...« Il n’est pas question, évidemment, de diminuer le montant des prestations sociales. [...] mais elles ne seront pas revalorisées jusqu’en octobre 2015. «
  • 6. Le niveau des autres prestations sociales sera également stable jusqu’en octobre 2015 (0,7 milliard d’euros), à l’exception de tous les minima sociaux (RSA, ASS, Allocation Adulte handicapé), qui continueront d’augmenter au rythme de l’inflation. Les engagements de revalorisation exceptionnelle décidés dans le plan pauvreté de janvier 2013 pour le RSA, le complément familial et l’allocation de soutien familial sont confirmés. Mais ces revalorisations seront décalées d’une année. Une nouvelle convention d’assurance-chômage, sur laquelle les partenaires sociaux se sont accordés, va permettre d’améliorer le fonctionnement du marché du travail, notamment en matière de sécurisation de l’emploi et de la formation professionnelle. Le régime d’assurance-chômage devra mieux contribuer au bon fonctionnement du marché du travail, et permettre de rétablir l’équilibre financier de l’UNEDIC à l’horizon 2017 (2 milliards d’euros au total). La poursuite de la modernisation de la politique familiale permettra 0,8 milliards d’euros d'économies. Les caisses de sécurité sociale dégageront enfin 1,2 milliards d'économies, grâce à la dématérialisation et à une meilleure articulation entre les différents organismes. Ceci apportera de véritables simplifications pour les assurés. **** Mesdames et messieurs, L’équipe gouvernementale croit en ces choix que nous vous présentons. Et nous y croyons parce que c’est le chemin du redressement de la France. Nous y croyons car nous avons la conviction qu’avec ces choix la France sera plus forte et donc plus juste. Le conseil des ministres du 23 avril examinera le programme de stabilité qui sera soumis au vote de l’Assemblée nationale le 30 avril. Les mesures d’économies trouveront leur traduction dans les textes financiers qui seront présentées avant l’été (PLFR et PLFSSR) puis à l’automne (loi de pro- grammation des finances publiques, PLF, PLFSS). Je sais les attentes, je sais les doutes. Mais l’équipe qui est autour de moi est dévouée au service des Français. Voilà la vérité que nous vous devions. Et la vérité c’est le chemin de la réussite. La réussite de la France. Déclaration de Monsieur le Premier ministre Manuel Valls - 16 avril 2014 5 RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR ... avec ces choix la France sera plus forte et donc plus juste. »
  • 7. Déclaration du Premier ministre - 16 avril 2014 Contactpresse:0142755078/79 vérité efficacité confiance RÉFORMER - RÉDUIRE LES DÉFICITS - REDRESSER - RÉUSSIR