SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  305
Télécharger pour lire hors ligne
H.В.ЕЛУХИНА С.В.КАЛИНИНА В.Д.ОШАНИН
УЧЕБНИК
ДЛЯ 7 КЛАССА ШКОЛ
С УГЛУБЛЕННЫМ ИЗУЧЕНИЕМ
ФРАНЦУЗСКОГО ЯЗЫКА
7-е издание, исправленное и дополненное
Рекомендовано
Министерством образования
Российской Федерации
МОСКВА
« О Н И К С 21 ВЕК»
2003
ББК81.2Фр-922
Е55
Елухина H. В.
Е55 Французский язык: Учебник для 7-го кл. шк. с углубл. изуч.
фр. яз. / Н. В. Елухина, С. В. Калинина, В. Д. Ошанин.— 7-е изд.,
испр. и доп.— М.: ООО «Издательский дом «ОНИКС 21 век»,
2003.— 304 с: ил.
ISBN 5-329-00863-8
Данный учебник предназначен для учащихся 7-го класса школ с углубленным изу­
чением французского языка.
Он является звеном единой системы учебников этого направления, что обеспечивает
возможность совершенствования приобретенных ранее умений и навыков. В учебнике
реализуется коммуникативно-деятелыюстный подход. Учебник соответствует требо­
ваниям действующей программы. Работа по учебнику должна обеспечить обучающимся
овладение предусмотренным минимумом языковых средств, формирование умений в об­
ласти четырех видов речевой деятельности и приобретение способности к иноязычному
устному и письменному общению.
В учебнике содержатся 11 уроков-тем, соответствующих коммуникативным потреб­
ностям и интересам учащихся, и 4 повторительных раздела, которые позволяют устано­
вить реальный уровень обуценности и ликвидировать имеющиеся недостатки.
Б Б К 8 1 . 2 Ф р - 9 2 2
© Елухина Н. В., Калинина С. В., Ошанин В.Д., 2003
ISBN 5-329-00863-8 © ООО «Издательский дом О Н И К С 21 век», оформление, 2003
Chers amis!
Voilà déjà cinq ans que vous apprenez le français. Il doit
vous être intéressant de savoir quelle est la place dans le
monde de cette belle langue qui a été la langue de Jeanne
d'Arc, de Louis XIV, de général de Gaulle, de grands sa-
vants français comme Pasteur, Pierre et Marie Curie, de
compositeurs comme Gounod, Bizet, Debussy, Ravel, de
peintres comme Delacroix, Courbet, Manet, Renoir. C'est
en français que Molière, La Fontaine, Voltaire, Victor Hugo,
Jules Verne ont écrit leurs œuvres.
Plus de 70 millions d'hommes sur la Terre ont le fran-
çais pour langue maternelle. On parle français non seule-
ment en France, mais aussi dans une partie de la Belgique,
de la Suisse et du Canada. Si vous parlez français, on vous
comprendra très bien dans certains pays africains et dans
quelques pays d'Asie.
A l'Organisation des Nations Unies (O. N. U.) le fran-
çais est une des langues officielles.
La langue française est une très belle langue, la civilisa-
tion française est bien riche. Mais pour savoir le français il
faut beaucoup travailler et pas seulement préparer les le-
çons et écouter en classe, mais profiter de chaque moment
pour parler et lire en français. Alors vous aurez le plaisir de
lire des livres intéressants, de parler à vos amis étrangers et
de leur écrire des lettres.
Il est très utile de savoir des langues étrangères. Aujourd' hui,
chaque homme doit savoir au moins une langue étrangère.
Donc, au travail! Et bonne chance!
L'ÉCOLE
L'école était au bord du monde,
L'école était au bord du temps.
Au-dedans, c'était plein de rondes;
Au-dedans plein de pigeons blancs.
On y racontait des histoires
Si merveilleuses qu'aujourd'hui,
Dès que je commence à y croire,
Je ne sais plus bien où j'en suis.
Sur les tableaux d'un noir profond,
Voguaient de grandes majuscules
Où, de l'aube au soir, nous glissons
Vers de nouvelles péninsules.
L'école était au bord du monde,
L'école était au bord du temps.
Ah! que ne suis-je encore dedans
Pour voir au-dehors, les colombes!
M. С a r ê m e
PREMIER TRIMESTRE
LEÇON 1
ENSEIGNEMENT EN FRANCE
Vous voilà en septième. C'est la sixième année que vous étudiez la lan-
gue française. Que savez-vous faire? Pouvez-vous lire des livres
• d'auteurs français? Avez-vous parlé à un Français? Est-ce que vous l'avez
compris? Vous a-t-il parlé de ses études? Avez-vous écrit des lettres à
vos amis étrangers? Avez-vous pris part à une soirée française dans vo-
tre école? Vous savez faire tout cela? Donc, vous avez bien travaillé.
Dites ce que vous faites pour mieux apprendre le français.
ETUDE GRAMMATICALE
En sixième on a étudié la botanique.
L'année passée, j'étais souvent très occupé.
Pierre faisait une expérience pendant que le professeur interrogeait
d'autres élèves.
Je faisais mes devoirs quand mon père est revenu à la maison.
1. Répondez aux questions.
a) Au mois de juillet, nous étions en vacances.
Et toi? Et vous?
Et ton ami? Et ta sœur?
Et tous les élèves? Et ton frère?
b) Dimanche passé, nous avons fait une excursion.
Et vous? Et ton camarade?
Et lui? Et tes parents?
2. Répondez par oui ou non.
M o d è l e :
Est-ce que ton père apprenait l'anglais quand il était petit? — Non,
il n 'apprenait pas l'anglais, il apprenait le français.
Est-ce que ton père apprenait l'anglais quand il était petit?
Est-ce que vous avez parlé des vacances d'été les premiers jours
après la rentrée?
Est-ce que les élèves ont travaillé beaucoup l'année passée?
Est-ce qu'on faisait souvent des expériences pendant les leçons de
sciences naturelles?
3. Ajoutez aux verbes les terminaisons de l'imparfait.
Pendant que les élèves écriv..., le professeur parcour... des yeux la
classe. Ensuite, il interroge... un élève qui récit... rapidement
sa leçon, les autres lui pos... des questions. J'av... besoin d'un stylo
et d'une feuille de papier pour écrire une lettre. Au printemps, cha-
que jour nous arros... les fleurs et nous soign... les plantes. Les élè-
ves fais... souvent des expériences pendant les cours de physique. Il
fais... du soleil comme les premiers jours d'avril. Dans les arbres,
les oiseaux chant... . Les toits des maisons brill... .
4. Racontez ce texte au passé, puis écrivez-le.
J'ai 12 ans. J'habite une petite ville. Chaque matin, je vais à l'école.
Je passe devant le musée de la ville et là je rencontre ordinairement
des copains qui vont à la même école que moi. Nous discutons un
moment et nous continuons notre chemin. Pierre est mon meilleur
ami et très souvent il vient chez moi ou alors je vais chez lui. Je
préfère jouer chez lui car ses parents ont un grand appartement. De
plus, ses parents travaillent assez tard et pendant plusieurs heures
l'appartement est à nous. Quand ses parents reviennent, c'est pour
moi le moment de partir et de rentrer chez moi.
5. Dans les phrases suivantes mettez les verbes au passé composé ou à l'imparfait,
justifiez l'emploi des temps.
Un jour, notre professeur de français nous (proposer) d'organiser un
cercle de français. On (accepter) avec joie cette proposition. Nous
(discuter) beaucoup le plan de notre travail et nous (élire) le chef de
notre cercle. Nous (apprendre) à réciter avec expression des poésies
et à bien chanter en français. Souvent, nous (recevoir) des lettres
des écoliers français et il (falloir) y répondre .Tout le monde (être)
très heureux quand on (lire) ces lettres. On (écoutër) aussi des dis-
ques, on (projeter) des films français et on (faire) des commentai-
res.
6. a) Parlez de vos vacances d'été.
b) Parlez de votre travail de l'année passée. Dites à quoi on s'intéressait.
c) Dites ce que vous avez fait hier et ce que vous faisiez souvent l'année passée.
Révisons l'emploi des pronoms en et yl
Les élèves pensent à leur réunion de classe. Ils y pensent beaucoup.
Répondez à cette question! Répondez -y!
Je me suis habitué à lire beaucoup. Je m'y suis habitué.
Il se prépare à une excursion. Il s'y prépare.
Le professeur d'histoire parle souvent de la Grande Guerre natio-
nale. Il en parle souvent.
Parlons de nos études! Parlons-en!
Est-ce que vous avez acheté un dictionnaire? Oui, nous en avons
acheté un. Non, nous n'en avons pas acheté.
Combien de livres de lecture as-tu? J'en ai trois. Je n'en ai pas.
Est-ce que tu bois de l'eau pendant le dîner? Oui, j en bois. Non, je
n'en bois pas.
7. Répondez aux questions.
a ) M o d è l e :
Est-ce qu'elle pense à son travail? — Oui, elle y pense.
Est-ce qu'il est allé à Moscou? — Oui, il y est allé.
Est-ce qu'elle pense à son voyage? Est-ce qu'il va à Kiev? Est-ce
que vous êtes allés au théâtre? Est-ce que tu es allé à la bibliothè-
que? Est-ce que vous avez répondu à la question du professeur?
b ) M o d è l e :
Est-ce qu'ils achètent des journaux? — Oui, ils en achètent.
Est-ce qu'il est revenu de la France? — Oui, il en est revenu.
Est-ce que nous avons un cours de français aujourd'hui? — Oui,
nous en avons un.
Est-ce qu'ils achètent des livres? Est-ce qu'il est revenu de Paris?
Est-ce que le garçon est sorti de la bibliothèque? Est-ce que nous
avons une réunion aujourd'hui? Est-ce que tu veux du thé? Est-ce
qu'ils ont mangé des fruits pendant le dîner? Est-ce qu'elle a acheté
un livre de lecture? Leur a-t-il parlé de notre expérience?
8. Remplacez les mots soulignés par les pronoms en et y.
Nous nous sommes beaucoup intéressés à cette expérience. Je lui ai
parlé de ta proposition. Nous n'avons pas encore pensé à ce pro-
blème. II était content de ce résultat. Nous nous sommes préparés à
ce concert. Pense à ta conduite. Elle s'est approchée de la fenêtre. Il
ne faut pas toucher à ces papiers. Je ne me suis pas servi de cet
instrument. Il répondra à sa question. Ne vous approchez pas de la
porte. Elle n'avait pas peur des difficultés. Elle s'est habituée à se
lever tôt. Répondez vite à sa lettre. J'ai besoin de mon stylo. Parle
de ta proposition à tes amis.
10. Donnez des réponses affirmatives ou négatives en employant les pronoms en et y.
Est-ce que votre ami s'intéresse à la physique? Est-ce que vous avez
besoin d'un crayon? Vous intéressez-vous à l'histoire? Etes-vous
toujours prêt à répondre? Est-ce que le professeur a été toujours
content de vos réponses? Est-ce que tu as acheté un dictionnaire?
Alliez-vous souvent au théâtre l'année passée? Parlez-vous souvent
de vos vacances?
11. a) Ecoutez le texte suivant et tâchez de comprendre les mots nouveaux. Si le sens
d'un mot n'est pas clair, voyez les explications ou consultez le dictionnaire.
L'enseignement en France est différent de l'enseignement dans no-
tre Etat. En Russie, l'école est obligatoire pendant neuf ans. Les enfants
de 6 ou 7 ans vont à l'école primaire qui comprend quatre années d'étu-
des. Ensuite, à l'âge de 10-11 ans, ils passent à l'école secondaire. Après
la 11e
, les écoliers passent leurs examens de fin d'études et terminent
l'école secondaire. Ensuite, ils peuvent entrer à l'université ou dans les
écoles supérieures — c'est l'enseignement supérieur.
Dans les écoles de notre pays on enseigne comme langue étrangère
l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol, et d'autres langues.
Il existe de différents genres d'écoles: école d'enseignement géné-
ral, spécialisée en quelque matière (en langue étrangère, par exemple),
gymnase, lycée et collège. Dans les unes, on enseigne la langue étran-
gère à partir de la cinquième classe, dans les autres on commence à
apprendre une langue étrangère dès la première année d'études. Pour les
cours de langue étrangère on divise la classe en groupes. Un maître
enseigne dans chacun de ces groupes.
ETUDE LEXICALE
9. Faites correspondre les questions et les réponses.
Les maîtres d'école s'occupent de l'éducation des élèves: chaque
fille et chaque garçon doit être bien élevé. C'est pourquoi les maîtres
s'intéressent à leur conduite. Si un élève est distrait, s'il n'écoute pas
le maître, s'il bavarde en classe et travaille mal à la maison — sa con-
duite est mauvaise; si, par contre, il est attentif et appliqué, sa conduite
est bonne.
A présent, nous allons étudier le système d'enseignement en France
qui est très compliqué. Si vous êtes en correspondance avec un écolier
français, demandez-lui de vous parler dans ses lettres de ses études.
Cela vous aidera à mieux connaître la Vie des écoliers en France.
b) Lisez attentivement les explications:
Cet élève a une bonne conduite à l'école et à la maison.
éduquer: faire apprendre des habitudes, former l'esprit
éducation (f): action d'éduquer. Education musicale, physique.
Cette revue est consacrée aux problèmes d'éducation.
cela (pronom) = ça: Expliquez-moi cela. C'est cela. = C'est juste.
Tout cela est vrai,
chacun, -e (pronom indéfini) = chaque (adj.)
Chacun des élèves a son manuel. Chaque élève a son manuel,
genre (m) = sorte (f): Je n'aime pas beaucoup ce genre de films,
genre (homonyme): Dans la langue française, il y a deux genres: le
masculin et le féminin.
obtenir = recevoir: Les élèves qui ont obtenu le certificat d'études
secondaires peuvent entrer dans les écoles supérieures.
éduquer
éducation (f)
sont des mots
de la même famille
après-midi (m): c'est la partie du jour qui va de midi à 7 heures du soir.
Je suis rentré à trois heures de l'après-midi.
causer: parler, bavarder avec quelqu'un. Il cause avec son ami.
correspondance (f): se sont des lettres écrites et reçues par deux per-
sonnes
correspondre
correspondance (f)
sont des mots
de la même famille
cours (m)
suite de leçons sur quelque matière
Le cours de physique commence en septième.
classe faite par un maître
Les cours de ce maître ont beaucoup intéressé
les élèves.
enseignement (m): c'est l'action d'enseigner, d'apprendre quelque
chose aux autres
Attention!
En Russie
enseignement secondaire
étape primaire — 1-4 classes
étape moyenne — 5-9 classes
étape supérieure — 10-11 classes
larme (f): Quand il regardait ce film de guerre, il avait des larmes
aux yeux (il pleurait).
promettre (dérivé du verbe mettre): dire qu'on fera ou qu'on
donnera quelque chose. J'ai promis à ma sœur d'aller avec elle
au zoo dimanche.
rendre: remettre une chose à qui elle appartient. Rendre des livres,
volontiers: — Apporte-moi un dictionnaire.
enseignement supérieur
— Volontiers.
12. Lisez les phrases suivantes et notez les mots nouveaux, traduisez-les.
Dans tous les Etats, l'enseignement secondaire est obligatoire. L'école
s'occupe de l'éducation des élèves et de leur conduite. La langue alle-
mande est assez compliquée à apprendre. En France, il y a plusieurs
genres d'écoles. Mon frère aîné qui était toujours le premier de la classe
obtenait chaque année de beaux prix. C'était un élève moyen. Cette
année, nous avons six cours de français par semaine. Nous parlons vo-
lontiers français. Ma sœur n'est ni très grande, ni très petite, elle est de
taille moyenne. Ce garçon est distrait, il oublie souvent ses livres. Mon
petit frère s'est vite endormi. Dimanche, toute la famille est allée se
promener, excepté la grand-mère qui était malade. Pendant la prome-
nade, on a causé avec les amis. A nos jours les diligences n'existent
pas. La forêt est sombre en hiver. Chacun aime la télévision.
13. Terminez les phrases.
M o d è l e s :
a) J'ai promis à mes parents de bien préparer mes leçons.
J'ai promis à mes parents de ...
Il a promis à son ami de ...
Ils ont promis au professeur de ...
b) Michel a promis un cadeau à sa petite sœur.
Michel a promis un cadeau à ...
Vous avez promis des bonbons à ...
On a promis d'aller à ...
c) Le maître a rendu les cahiers aux élèves.
Le maître a rendu les cahiers à ...
J'ai rendu les livres à ...
Les élèves ont rendu leurs dictées à ...
14. Ajoutez une ou deux phrases à chaque phrase donnée.
M o d è l e :
Il est resté une demi-heure à la bibliothèque.— // a choisi un gros
livre sur les voyages. H doit le rendre dans 15 jours.
c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire:
allemand
demi
État (ht)
excepté
moyen
obligatoire
demie (f) exister prix (m)
16. a) Dites quelle langue étrangère apprend ton ami (ton frère, ta sœur),
b) Dites si vos parents connaissent une langue étrangère.
17. a) Nommez les mots internationaux que vous connaissez; employez-les dans des
phrases.
b) Nommez les verbes du Ie r
groupe correspondant aux noms donnés.
M o d è l e :
l'enseignement — enseigner.
L'enseignement, l'ornement, le fonctionnement, le débarquement,
l'entraînement, le remerciement.
18. Complétez les phrases par les antonymes (les mots de sens contraire).
Ce livre n'est pas facile à comprendre. Il est.... Je me réveille tout le
temps, je ne peux pas ... . Cette chambre n'est pas claire, elle est... .
En Espagne
En France
En Russie
En Italie
Il est resté une demi-heure à la bibliothèque. ... Il faut rentrer, il est
déjà 2 heures et demie. ... A la fin de l'année scolaire, les meilleurs
élèves ont des prix.... Aujourd'hui, nous avons cinq heures de cours.
... Cet après-midi, je vais au cinéma.... Les cours d'aujourd'hui sont
compliqués. ... A partir de l'âge de 7 ans, les enfants vont à l'école.
... Cet après-midi, nous irons au musée. ... Ma mère est en corres-
pondance avec son ami. ...
15. Faites des phrases.
M o d è l e s :
a) Les Allemands parlent allemand.
Les Allemands
Les Espagnols
Les Français
Les Russes
Les Anglais
Les Italiens
b) En Espagne, on parle espagnol.
19. a) Reliez les mots qui peuvent être employés ensemble.
b) Faites des phrases avec ces groupes de mots.
20. a) Rejetez une lettre de chaque mot et vous aurez un autre mot; donnez son sens:
après, sombre, larme.
b) Faites des phrases avec tous ces mots.
c) Changez une ou deux lettres dans chaque mot et vous aurez un autre mot:
Etat, rendre, cours, prix.
d) Faites des phrases avec tous ces mots.
21. Dans les phrasés suivantes employez le mot qui convient. Choisissez-le parmi les
mots donnés: cour, cours, court, (il) court, les larmes.
Les élèves jouent dans la ... de l'école. Un garçon tous les autres
l'attrapent. Mais le temps libre est toujours trop ... . Ça sonne, les ...
recommencent, il faut rentrer. ... lui montent aux yeux.
22. a) Ecrivez une petite rédaction sur vos études à l'école primaire, dites ce que vous
avez fait pendant les journées de classe, combien de cours vous avez eu chaque
semaine.
b) Ecrivez une lettre à votre ami français où vous parlerez de vos études et de votre
journée de classe en septième.
Attention! Quand vous écrivez en France voilà comment il faut commencer votre
lettre. Ecrivez: cher ami, mon cher Pierre, chère Hélène.
Pour terminer votre lettre écrivez: adieu, à bientôt, ton ami Nicolas, Marie.
2 3 . Imaginez et écrivez des questions que vous poserez à un écolier français.
M o d è l e :
Dans quel type d'école fais-tu tes études?
M o d è l e :
la taille moyenne.
l'enseignement moyen, -ne
obtenir un diplôme
recevoir un prix
un enfant une voiture
la taille distrait
s'adresser à secondaire
conduire un professeur
LECTURE ET CONVERSATION
24. Etude du texte.
a) Vous allez lire une phrase avec le pronom le. Traduisez ce pronom.
Si les parents le veulent, ils envoient leurs enfants au jardin d'enfants.
b) Traduisez les phrases suivantes. Rappelez-vous la différence entre ne ... que
et ne ... pas.
Les enfants français ne vont pas à l'école le mercredi ou le jeudi et
le dimanche. Les élèves qui couchent au lycée (les internes) ne vont
dans leurs familles que le dimanche.
c) Tâchez de traduire:
être admis (admettre); le 2e
cycle est suivi dans les lycées (= les
élèves suivent le 2e
cycle dans les lycées).
d) Lisez attentivement les mots suivants et tâchez de dire ce que les mots de la
deuxième colonne signifient:
douze une douzaine
cent une centaine
mais:
dix une dizaine
e) Tâchez de comprendre le sens de ces mots et de ces groupes de mots:
Le système scolaire (école — écolier — scolaire);
la classe terminale (terminer — terminal);
les grandes écoles (les écoles secondaires — les grandes écoles);
l'école maternelle (la mère — maternel);
une formation professionnelle (une profession);
Une spécialisation étroite (un spécialiste).
25. Lisez ce texte et dites si le système scolaire français ressemble au nôtre.
L'ENSEIGNEMENT EN FRANCE
En France, le système scolaire est bien compliqué. D'abord, il faut
dire qu'il y a, en France, beaucoup de genres d'écoles: des écoles d'Etat
et des écoles privées, des écoles mixtes. Il y a des écoles religieuses.
Si les parents le veulent, ils envoient leurs enfants de 2 à 6 ans à
l'école maternelle. Cet enseignement s'appelle préscolaire, c'est-à-dire
"avant l'école". L'école maternelle ressemble un peu à notre jardin
d'enfants. Les enfants de 2 à 4 ans apprennent à bien parler, jouer,
chanter, dessiner, à réciter des poésies. Ils font des exercices sportifs.
Tous les petits Français de 6 ans vont à l'école. Depuis 1972, l'en-
seignement est obligatoire jusqu'à 16 ans. Avant, les élèves pouvaient
quitter l'école à 14 ans.
Les jeunes Français passent une grande partie de leur journée à
l'école. Les écoles ouvrent leurs portes entre 8 et 9 heures du matin et
les écoliers rentrent à la maison vers 16 heures. Mais il y a des éco-
liers qui sont demi-pensionnaires, c'est-à-dire qu'ils déjeunent et font
leurs devoirs à l'école et partent chez eux vers 19 heures. Il y a enfin
les internes: ils couchent à l'école et ne vont dans leurs familles que le
dimanche.
Le dimanche et le mercredi ou le jeudi, les écoliers français restent
à la maison, mais s'ils sont trop bavards ou paresseux, ils viennent
à l'école pour faire un travail supplémentaire.
Donc, les enfants de 6 ans vont à l'école primaire qui commence par
la onzième classe. Elle s'appelle encore cours préparatoire. Ensuite,
les écoliers passent en 10e
et en 9e
(cours élémentaire), puis en 8e
et
en 7e
(cours moyen).
A l'.école primaire, les enfants ont des leçons de français, de calcul,
d'histoire, de géographie, de sciences naturelles, de dessin, de chant, de
travail manuel et de culture physique. Les écoliers quittent l'école pri-
maire à l'âge de onze ans. Ils savent déjà bien lire, écrire et compter,
faire les quatre opérations de calcul, ils connaissent les règles de gram-
maire, l'histoire et la géographie de la France.
A l'école primaire française un maître enseigne presque toutes les
matières. La meilleure note est 10, donc les élèves sont bons s'ils ont
des notes entre 7 et 10.
Les enfants de 11 à 16 ans suivent le premier cycle de l'école secon-
daire dans les collèges (6e
à 3e
des С. E. S . — collèges d'enseignement
secondaire). Tous les enfants reçoivent le même enseignement, mais ils
peuvent en plus choisir des matières supplémentaires: latin et (ou) grec,
une deuxième langue vivante. Ils peuvent étudier l'anglais, l'allemand,
l'espagnol, le russe, l'italien.
Après la troisième, les élèves passent l'examen et reçoivent le brevet
des collèges.
Le deuxième cycle est suivi dans les lycées. Il existe trois sortes de
lycées: les lycées professionnels où l'on reçoit une formation profes-
sionnelle et qui conduisent au brevet d'études professionnelles (2 ans
d'études), les lycées technologiques qui conduisent aux baccalauréats tech-
niques et les lycées d'enseignement général qui conduisent aux bacca-
lauréats littéraires et scientifiques. La seconde prépare à une spécialisa-
tion étroite. On peut apprendre une troisième langue vivante, ou des
matières de gestion et économie, dactylographie, ou beaucoup de ma-
thématiques. Les classes de première et terminale sont des classes de la
spécialisation. Après la terminale, on passe le baccalauréat qui permet
de continuer ses études à l'université ou aux grandes écoles. Mais il y a
beaucoup d'élèves qui ne peuvent pas passer cet examen qui est très
difficile.
Commentaires
l'école privée — частная школа
l'école religieuse — церковная школа (принадлежащая религиозным организациям)
l'école mixte — смешанная школа (в которой мальчики и девочки учатся вместе)
le cycle — цикл (несколько классов, которые составляют одну ступень обучения)
le brevet des collèges — диплом коллежа, свидетельство
des matières de gestion et économie — основы управления и экономики
la dactylographie — машинопись
des matières supplémentaires — дополнительные предметы
26. Répondez aux questions:
Pourquoi peut-on dire que le système scolaire en France est compli-
qué? Quelle école en France peut êtrë comparée à notre jardin d'en-
fants et en quoi lui ressemble-t-elle? A quel âge les petits Français
entrent-ils à l'école? Combien de temps les écoliers français res-
tent-ils à l'école? Est-ce que c'est plus long que chez nous? Com-
bien de jours libres par semaine ont les écoliers français? Comment
punit-on les paresseux et les bavards? Quelles leçons ont les enfants
à l'école primaire? Quelles notes reçoivent-ils? A quel âge les éco-
liers français entrent-ils à l'école secondaire? Combien de cycles
comprend l'école secondaire? Quels sont ces cycles? Quelles clas-
ses comprennent-ils? Quel examen passe-t-on après la terminale?
Est-ce que cet examen permet de continuer ses études à l'université
ou dans les grandes écoles?
27. Parlez du système scolaire en France. Voici le plan pour vous aider:
1. Les genres d'écoles en France.
2. L'école maternelle.
3. L'école primaire.
4. L'école secondaire: les lycées et les collèges.
5. La fin des études à l'école secondaire.
28. Comparez les études en France et chez n o u s . Dites:
quels genres d'écoles il y a;
comment est organisée la journée de travail des écoliers;
comment est organisée l'école secondaire;
quels sont les examens de fin d'études;
quelles sont les notes et comment est apprécié le travail des élèves;
comment est organisée la semaine d e s écoliers (les jours de travail
et les jours de repos).
29. Parlons de l'organisation du travail des écoliers français, de leur emploi du temps.
Lisez ce texte et dites par quoi l'emploi du t e m p s de cette écolière diffère du vôtre.
L'EMPLOI DU TEMPS DES ÉCOLIERS FRANÇAIS
Le régime d'un écolier français n'est pas le m ê m e que le régime d'un écolier de
notre pays. Voici la lettre d'une jeune Française Edith Pinaud, qui habite non loin de
Paris. Edith y parle de sa vie d'écolière.
J'étudie dans un collège d'enseignement secondaire (le С. E. S.), le
collège Paul Eluard. Il se trouve à quatre kilomètres de chez nous. Je
dois y aller à bicyclette. Je suis entrée cette année en 3e
, j'apprends le
latin et l'anglais depuis trois ans et le russe depuis l'an passé. Dans ma
classe il y a 22 filles et 3 garçons.
Voici mes heures de cours pour une semaine: 3 heures de latin, 3 heu-
res et demie de français, 3 heures d'anglais, 3 heures de russe, 3 heures
de mathématiques, 3 heures d'histoire et de géographie, 2 heures de
gymnastique. 1 heure de sciences naturelles, 1 heure de dessin, 1 heure
de musique, 1 heure de travaux manuels.
J'ai donc 24 heures et demie de cours par semaine.
Je vais vous raconter une de mes journées de classe.
Je me lève à 7 heures, je déjeune et je me prépare rapidement. Je
pars pour le collège. Les classes commencent à 8 heures. J'ai parfois le
temps de bavarder quelques minutes avec mes camarades avant d'entrer
dans notre classe, la classe de 3e
. C'est u n e petite pièce aux murs clairs.
Un grand tableau noir est derrière le bureau du professeur. Les fenêtres
de la classe donnent sur la campagne de l'Essone, assez triste en cette
saison. Parfois on aperçoit un cheval.
Derrière les champs, c'est la forêt sombre en hiver, joyeuse au prin-
temps, rouge en automne.
Chaque heure, nous changeons de professeur. A 10 heures, nous
avons une courte récréation pour nous reposer et parler un peu. A midi,
c'est la sortie: une grande récréation de 2 heures. Il y a des élèves qui
restent au collège et déjeunent à la cantine. Moi, je rentre à la maison, je
déjeune rapidement et je peux travailler parfois 1/2 heure.
Je reviens à l'école à 2 heures de l'après-midi. Il y a des cours qui
ont lieu dans les salles spécialisées. Quand le temps le permet, les cours
de gymnastique ont lieu dehors. Nous courons dans la campagne et nous
jouons dans la cour au ballon. Lorsqu'il fait trop froid ou lorsqu'il pleut,
nous restons dans une grande salle chauffée où nous faisons des exerci-
ces sportifs.
Je quitte le collège presque chaque jour à 5 heures de l'après-midi.
Parfois, je sors un peu plus tôt et le samedi après-midi je n'ai pas de
cours. Je peux travailler ou quelquefois me reposer un peu. Donc, je
travaille chaque jour jusqu'à 8 heures, excepté le mercredi. Je ne suis
vraiment libre que le mercredi, le samedi après-midi et le dimanche.
J'aime beaucoup mon collège perdu au milieu de la campagne.
30. Dites si c'est vrai ou faux. Si c'est faux, prouvez-le par des citations du texte.
Edith Pinaud étudie dans un collège d'enseignement secondaire. Il
y a un seul maître qui leur enseigne toutes les matières. Edith ap-
prend deux langues étrangères: l'allemand et le russe et une langue
morte — le latin. Voici les matières qu'elle étudie: le français, le
latin, l'anglais, le russe, les mathématiques, l'histoire, la géogra-
phie, les sciences naturelles, le dessin, la musique, la gymnastique
et les travaux manuels. Elle n'étudie ni la physique ni la chimie et
ne fait pas d'expériences. Elle a 20 heures de cours par semaine. Les
classes commencent à 7 heures du matin. A midi, c'est la sortie.
Edith déjeune à la cantine. Les cours recommencent à 2 heures de
l'après-midi. Si le temps le permet, les cours de gymnastique ont
lieu au stade. En hiver, les cours de gymnastique ont lieu dans la
salle de gymnastique. Edith quitte le collège à 5 heures. Le samedi,
elle y reste plus tard, parce qu'il y a des réunions. Elle travaille cha-
que jour jusqu'à 10 heures du soir, excepté le mercredi. Elle n'est
libre que le mercredi et le dimanche.
3 1 . Parlez de l'emploi du temps de l'écolier français et du vôtre. Voici un plan pour
vous aider:
1. Les matières qu'on étudie en 3e
en France et en 7e
chez nous.
2. La quantité d'heures de cours par semaine.
3. L'organisation de la journée de classe.
4. Le travail à la maison.
5. Les jours de travail et les jours de repos.
32. Apprenez à traduire.
a) Lisez le texte et tâchez de le comprendre.
b) Trouvez les mots suivants dans le dictionnaire:
surtout, au début, manque (m), conséquences (f pl), unique, identi-
que, veille (f), ordre (m), à l'avance, certain, raisonnablement, per-
dre pied, afficher.
c) Traduisez le texte phrase par phrase.
COMMENT TRAVAILLER
C'est surtout au début de la 7e
qu'un manque d'organisation peut
avoir des conséquences graves. L'enfant qui sort de l'école primaire,
avec son maître unique, un horaire identique chaque jour, des devoirs
donnés là veille pour le lendemain, n'est pas préparé à cet ordre nou-
veau que lui demande le collège: des horaires qui changent chaque jour,
des professeurs pour chaque matière, des devoirs à noter plusieurs jours
à l'avance. Certains soirs il y aura beaucoup de travail, certains autres
très peu, et s'il n'organise pas raisonnablement son travail et son temps
libre, il perdra pied très vite.
C'est pourquoi l'élève doit afficher son emploi du temps au-dessus
de son lit ou de sa table de travail. Cela lui permettra de savoir quels
livres et quels cahiers il doit emporter chaque jour.
3 3 . Jeu: posez autant de questions que possible sur une phrase.
Un élève lit une phrase de l'exercice. Les autres élèves divisés en
deux équipes lui posent des questions à tour de rôle sur cette phrase.
L'équipe qui pose la dernière question, gagne.
M o d è l e :
L é 1 è v e: De toutes les matières, je préfère la géographie.
La lr e
é q u i p e : Est ce que tu veux devenir géographe?
L' é 1 è v e: Non, je ne veux pas devenir géographe.
La 2e
é q u i p e: C'est parce que tu as un cinq en géographie?
Etc.
De toutes les matières, je préfère la géographie.
Cette année, mon frère termine l'école.
C'est bien si l'on fait les devoirs avec quelqu'un.
34. Jouez deux scènes:
a) Une écolière française (élève de 3e
) est venue dans votre école.
Vous lui posez toutes sortes de questions sur ses études et son em-
ploi du temps.
b) Un écolier russe (élève de 7e
) est venu dans un lycée français. Les
lycéens lui posent des questions sur sa vie d'écolier.
35. Parlez de votre vie d'écolier.
Comparez vos études en 7e
à vos études en 6e
et dites ce qu'il y a de
nouveau. Dites, comment vous allez organiser vos études: si vous
allez beaucoup travailler les matières qui sont difficiles, si vous al-
lez faire vos devoirs seul ou avec vos amis, si vous allez travailler à
la bibliothèque et y lire des livres et des revues sur les matières qui
vous intéressent.
36. Parlez de votre travail en dehors des cours. Dites ce que vous allez faire d'intéres-
sant.
37. Vous vous rappelez le petit Nicolas qui nous raconte sa vie d'une façon si amu-
sante. Vous connaissez déjà l'histoire de sa maladie et de son vélo. Maintenant, il
va vous parler de ses études. Lisez le texte et trouvez les réponses aux questions
suivantes".
Qui était monsieur Dubon et comment les élèves l'appelaient-ils?
Qu'est-ce que les élèves devaient faire pendant l'absence du Bouillon?
Qu'est-ce qui est arrivé quand le Bouillon est revenu pour la pre-
mière fois?
Pourquoi, à la fin, le Bouillon s'est-il mis en colère?
LE BOUILLON
Aujourd'hui, à l'école, la maîtresse a manqué. Nous étions dans la
cour, en rang, pour entrer dans la classe, quand le surveillant nous a dit:
"Votre maîtresse est malade, aujourd'hui."
Et puis, monsieur Dubon, le surveillant, nous a conduits en classe.
Le surveillant, on l'appelle le Bouillon, quand il n'est pas là, bien sûr.
On l'appelle comme ça, parce qu'il dit tout le temps: "Regardez-moi
dans les yeux" et dans le bouillon il y a des yeux. Le Bouillon punit
souvent, avec lui il ne faut pas s'amuser. C'est pour cela qu'on n'aime
pas quand il vient nous surveiller, mais, heureusement, il nous a dit: "Je
ne peux pas rester avec vous, je dois travailler avec monsieur le Direc-
teur, alors, regardez-moi dans les yeux et promettez-moi d'être sages."
On l'a regardé dans les yeux et on a promis.
Mais le Bouillon ne nous croyait pas beaucoup, alors, il a demandé:
"Qui est le meilleur élève de la classe?" "C'est moi, monsieur!" a dit
Agnan tout fier. Et c'est vrai, Agnan c'est le premier de la classe, et
nous, on ne l'aime pas trop, mais on ne peut pas le battre chaque fois
qu'on le veut, à cause de ses lunettes. "Bon, a dit le Bouillon, tu vas
venir t'asseoir à la place de la maîtresse et tu surveilleras tes camarades.
Répétez vos leçons." Agnan, tout content, est allé s'asseoir au bureau
de la maîtresse et le Bouillon est parti.
"Bien, a dit Agnan, prenez vos cahiers d'arithmétique, nous allons
faire un problème." "T'es pas malade?" a demandé Clotaire. "Clotaire,
silence!" a crié Agnan comme s'il était vraiment la maîtresse. "Viens
me le dire ici, si tu es un homme!" a dit Clotaire et la porte de la classe
s'est ouverte et on a vu le Bouillon tout content. Il a dit: "Ah! Je suis
resté derrière la porte pour écouter. Vous, là-bas, regardez-moi dans les
yeux!" Clotaire a regardé, mais ce qu'il a vu ne lui a pas fait un grand
plaisir. Le Bouillon a dit: "Vous serez puni", et il est sorti, mais il nous
a promis de revenir.
Joachim s'est approché de la porte pour surveiller le Bouillon, il
s'est assis devant la porte et il s'est mis à regarder dehors. Geoffroy a
dit: "Il ne faut pas perdre de temps. Jouons à la balle!" "Et les problè-
mes, alors?" a demandé Agnan, mais personne ne Г écoutait, et on a
commencé à jouer entre les bancs et c'était très amusant. Et puis on a
entendu un cri et on a vu Joachim, assis par terre et qui se tenait le nez
avec les mains. C'était le Bouillon qui venait d'ouvrir la porte. "Qu'est-
ce que tu as?" a demandé le Bouillon, tout étonné, mais Joachim n'a pas
répondu, il faisait "aïe, aïe" et c'est tout, alors lev Bouillon l'a pris par le
bras et l'a emmené dehors. Nous, on a ramassé la balle et chacun a
repris sa place.
Quand le Bouillon est revenu avec Joachim, qui avait le nez tout
rouge, il nous a dit: "Vous serez tous punis!" Puis, il a demandé: "Pour-
quoi ne prenez-vous pas exemple sur votre camarade Agnan? Il est sage,
lui." Et le Bouillon est parti. On a demandé à Joachim: "Qu'est-ce qui
est arrivé?" Il a répondu: "Je me suis endormi près de la porte."
"Un paysan va au marché, a dit Agnan. Dans un panier, il a vingt-
huit œufs à cinq francs la douzaine. Il en vend une douzaine à..." "C'est
à cause de toi", a dit Joachim et il a montré son nez. "Oui! a dit Clotaire,
il va manger son livre d'arithmétique, avec le paysan et les œufs." Ça
n'a pas plu à Agnan qui a crié: "Non! J'ai des lunettes!" "Tu vas les
manger aussi", a dit Clotaire. Agnan, alors, s'est mis à pleurer et il a dit:
"Vous êtes méchants. Je le dirai à mes parents." Le Bouillon a ouvert la
porte, mais nous, on était tous assis à nos places et on ne disait rien et le
Bouillon a regardé Agnan qui pleurait tout seul, assis au bureau de la
maîtresse. "Alors quoi, a dit le Bouillon. Vous aussi vous voulez être
puni. Regardez-moi bien dans les yeux, tous! Si je reviens encore une
fois et que je vois quelque chose, je serai furieux!" et il est parti de
nouveau. Nous, on a décidé d'être tranquilles, parce que le surveillant,
quand il n'est pas content, ce n'est pas drôle. Et puis, on a entendu un
petit bruit du côté de la porte. Et la porte a commencé à s'ouvrir, petit à
petit. Tous, on regardait et on ne respirait pas. Et, tout à coup, quelqu'un
a crié: "C'est le Bouillon!" La porte s'est ouverte et le Bouillon est
entré, tout rouge. "Qui a dit ça?" "C'est Nicolas", a dit Agnan. "C'est
pas vrai, tu mens!" et c'était vrai que ce n'était pas vrai. "C'est toi!
C'est toi! C'est toi!" a crié Agnan et il s'est mis à pleurer. "Tu seras
puni", m'a dit le Bouillon. Alors, je me suis mis à pleurer. "C'est pas
lui, m'sieur, c'est Agnan qui a dit le Bouillon!" a crié Rufus. "Ce n'est
pas moi qui ai dit le Bouillon!" a crié Agnan. "Tu as dit le Bouillon, je
t'ai entendu, tu as dit le Bouillon, oui!" "Bon, c'est tout, a dit le Bouillon,
vous serez tous punis." "Pourquoi moi? a demandé Alcestse. Je n'ai pas
dit le Bouillon, moi!" "Je ne veux plus entendre ce mot, vous avez com-
pris?" a crié le Bouillon, qui était vraiment furieux. " Je ne veux pas être
puni ", a crié Agnan et il est devenu rouge et puis bleu. En classe, tout le
monde criait ou pleurait quand le Directeur est entré. "Que se passe-t-il,
le Bouil... Monsieur Dubon?" a demandé le Directeur. "Je ne sais plus,
monsieur le Directeur, a répondu le Bouillon, je n'ai jamais vu ça!
Jamais!"
Le lendemain, la maîtresse est revenue, mais le Bouillon a manqué.
D'après S e m p é et G o s c i n n y , Le petit Nicolas
38. Expliquez:
pourquoi les élèves n'aimaient pas quand monsieur Dubon, le
Bouillon, venait les surveiller;
pourquoi le Bouillon a choisi Agnan pour surveiller les élèves;
pourquoi les élèves n'ont pas obéi à Agnan;
pourquoi Joachim s'est assis près de la porte;
pourquoi le Bouillon est devenu tout rouge quand il est revenu pour
la troisième fois;
pourquoi le lendemain le Bouillon a manqué.
39. Résumez le texte de la part de M. Dubon (le Bouillon).
Avec mes remeciements, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de
ma considération distinguée.
Michel Pétrov
41. Apprenez à faire des dialogues.
a) Ecoutez le dialogue, tâchez de bien le comprendre.
b) Lisez le dialogue en prenant chacun un rôle.
c) Lisez les répliques du personnage A, et tâchez de reproduire les paroles du per-
sonnage В de mémoire (sans lire dans le livre). Faites là même chose, mais lisez les
répliques du personnage B.
d) Reproduisez tout le dialogue de mémoire.
e) Reproduisez le dialogue, remplacez les mots avec les astérisques (звездочки)
par les mots donnés en bas.
A: Ça va, les études?
B: Comme ci comme ça. C'est le latin* qui ne va pas.
A: Tu n'aimes pas le latin?
B: Si, je l'aime, mais ce n'est pas facile. Surtout quand on a des
rédactions à écrire**.
A: Là, je ne suis pas d'accord avec toi. Moi, ça m'amuse d'écrire
des rédactions***.
40. Voulez-vous apprendre à écrire à des personnes adultes?
Pour s'adresser à un adultes écrivez Monsieur, Madame, cher Mon-
sieur. Pour terminer la lettre employez les formules finales: Recevez,
Monsieur l'assurance de mes sentiments très cordiaux, les salutations
distinguées, mes remerciements.
Voici le modèle d'une lettre pareille
* * *
Moscou, le 20 septembre 2003
Monsieur,
Pour améliorer mon français je voudrais bien suivre les cours de fran-
çais par correspondance.
Voulez-vous avoir l'obligeance de m'envoyer une documentation sur
vos cours à l'adresse suivante:
Michel Pétrov
* * *
15 ap. 6 rue Ostogénka
119122 Moscou
Russie
le russe
la biologie
l'histoire
la géographie
des expériences à faire
des traductions à faire
des exercices à écrire
des textes à exposer
de faire des expériences
de faire des traductions
d'écrire des exercices
d'exposer des textes
de dessiner des cartes
d'apprendre des poésies
des cartes à dessiner
des poésies à apprendre
f) Récitez ce dialogue: deux garçons font connaissance.
— Bonjour, tu es un nouveau, n'est-ce pas?
— Oui, je viens de Smolensk.
— Je m'appelle Michel Pétrov et toi, comment t'appelles-tu?
— Je m'appelle Nicolas Smirnov.
— Où habites-tu?
— J'habite rue Ostogenka 4, appartement 4. Et toi?
— C'est non loin de moi. J'habite place Kropotkinskaïa, 3. Viens
me voir.
g) Refaites ce dialogue. Maintenant ce sont deux Français qui parlent.
Nom: Laurant Nom: Dulac
Prénom: Rémy Prénom: Jean
Adresse: 14, rue Blanche, Paris Adresse: 11, rue de Belleville, Paris
42. Discutons.
Vous êtes revenus après les vacances. Vous ne vous êtes pas vus
depuis plus de deux mois. Dites ce qui s'est passé d'intéressant pen-
dant ce temps-là (ce que vous avez fait ou ce que vous avez vu).
Tous, vous êtes amateurs d'art ou de sport. Dites ce qui s'est passé
d'important ces derniers temps (de nouveaux spectacles, films, ex-
positions, des compétitions importantes, etc.).
Vous avez beaucoup de projets pour cette année, n'est-ce pas? Dites
comment vous allez organiser vos études et vos loisirs: si vous en-
trerez dans un cercle, si vous ferez du sport, si vous visiterez beau-
coup le théâtre et le cinéma ou bien si vous vous amuserez d'une
autre façon. Vous allez passer beaucoup de temps ensemble. Dites si
vous avez quelque proposition à faire à vos camarades pour rendre
votre vie d'écolier plus intéressante.
SUJET LIBRE DE CONVERSATION
4 3 . Lisez et apprenez la poésie.
BONJOUR, MONSIEUR LE MAÎTRE D'ÉCOLE
Monsieur le Maître d'école,
Vous souvenez-vous encore
de moi?
D'un petit garçon qui fut,
je crois,
Pas toujours sage.
D'un petit garçon qui a bien
grandi
Et qui maintenant se dit:
C'était le bel âge,
Monsieur le Maître d'école.
Moi, je me souviens encore
de vous.
Joujou, genou, caillou, bijou...
Et toute la gamme...
Géographie, récitation,
Histoire de France et rédaction
Ah! quel programme!
Malgré le temps qui s'envole,
Il n'est pas moins vrai
Que les souvenirs d'école
Ne s'oublient jamais.
J. R i d e z
LEÇON 2
ÉCRIVAINS CÉLÈBRES
Alexandre Pouchkine, Mikhaïl Lermontov, Léon Tolstoï
Alexandre D u m a s , Victor Hugo, Jules Verne
Vous aimez lire, n'est-ce pas? Vous lisez beaucoup et vous connaissez
déjà les œuvres des grands écrivains russes et étrangers. Regardez ces
portraits. Vous connaissez sans doute les noms de ces écrivains célè-
bres. Quels livres de ces écrivains avez-vous lus? Parlez de votre écri-
vain préféré et des livres que vous aimez lire.
ETUDE GRAMMATICALE
L'homme poussa la porte et entra dans la salle. La salle était vide.
Il regarda autour de lui et s'étonna de ne voir personne.
il poussa
il entra
il regarda
il s'étonna
sont les formes du passé simple
des verbes du Ie r
groupe
Pour exprimer une action passée achevée ou une série d'actions
achevées qui se suivent dans le passé, employez le passé simple.
Le passé simple est employé dans le français écrit. C'est le passé
composé qui est employé dans le français parlé. On peut recon-
naître les verbes du Ie r
groupe au passé simple d'après les termi-
naisons suivantes:
J'oubliai mon dictionnaire. Nous oubliâmes nos livres.
Tu oublias ton stylo. Vous oubliâtes vos sacs.
Il oublia son cahier. Ils oublièrent leurs serviettes.
Attention! changer — il changea
2. Donnez le passé simple des verbes suivants:
a) la 3e
personne du singulier — passer, discuter, changer, compter,
étudier, rentrer;
Commençons à étudier le passé simple!
Verbes du Ie r
groupe
b) la 3e
personne du pluriel — parler, jeter, s'étonner, s'élever, ra-
conter.
3. Mettez les verbes suivants au passé simple; choisissez les personnes où il y a une
croix:
groupes de mots
il, elle. ils,
groupes de mots je tu
on
nous vous
elles
s'arrêter devant la porte + + + + +
pousser la porte + + +
continuer la lecture + + + +
changer un livre + + +
travailler à la maison + + +
devant la porte de la maison d'un partisan français. Il (quittait, quit-
tera, quitta) ses amis et (est rentré, rentra, rentrera) chez lui. Dans la
nuit, il (se réveilla, se réveillait, se réveillera) plusieurs fois.
Quand l'heure du dîner (arrivera, arriva, est arrivée), les élèves (iront,
allaient, allèrent) dans la cantine. Ils (s'approchaient, s'approchè-
rent, s'approcheront) de leurs places. Ils (mangeront, mangèrent,
mangeaient) en silence.
5. a) Choisissez parmi les verbes donnés ceux qui sont au passé simple et expliquez
comment vous les avez reconnus.
Le verbe aller se conjugue au passé simple comme les verbes
du Ie r
groupe.
Attention!
il alla ils mangeront
elle travaillera
elles discutèrent
il récitaelles passèrent
il s'étonna
elle continuera
ils pousseront
elle jeta
ils rentrèrent il changera
ils étudieront
ils sautèrent
elle étudi.il s'arrêtera
4. Indiquez les verbes qui sont employés au passé simple et donnez leur infinitif:
b) Lisez les phrases et traduisez-les.
Verbes du IIe
groupe
7. Donnez la 3e personne du singulier et du pluriel du verbe grandir au passé simple.
8. Choisissez les phrases où les verbes sont au passé simple, lisez-les.
Michel arrive à la bibliothèque et choisit un livre intéressant. L'an-
née passée Jean choisit le roman de Victor Hugo "Les Misérables"
comme sujet de sa composition trimestrielle. Marie finit ses devoirs
et va se promener. L'élève finit son travail et alla se coucher. Le
professeur réfléchit un moment et appela mon voisin. Les réponses
de Jean sont toujours correctes: il réfléchit avant de répondre.
Continuons à étudier le passé simple!
Verbes du IIIe groupe
Beaucoup de verbes du IIIe groupe ont au passé simple les mêmes
terminaisons que les verbes du IIe
groupe.
Verbes en -endre et -ondre
J'attendis ma sœur.
Tu attendis ton frère.
Il attendit ses parents.
Nous attendîmes nos amis.
Vous attendîtes votre professeur.
Ils attendirent leurs camarades.
Verbes en -vrir ou -frir
ouvrir (couvrir, découvrir, souffrir) —j'ouvris, il ouvrit, ils ouvri-
rent
Verbes en -ir
dormir (mentir, partir, sentir, servir, sortir) — je dormis, il dormit, ils
dormirent
Verbes en -re
prendre (apprendre, comprendre) — je pris, il prit, ils prirent
battre — je battis, il battit, ils battirent
dire —je dis, il dit, ils dirent
conduire — je conduisis, il conduisit, ils conduisirent
écrire —j'écrivis, il écrivit, ils écrivirent
faire—je fis, il fit, ils firent
mettre —je mis, il mit, ils mirent
rire —je ris, il rit, ils rirent
suivre — je suivis, il suivit, ils suivirent
Deux verbes en -oir
s'asseoir — je m'assis, il s'assit, ils s'assirent
voir — j e vis, il vit, ils virent
9. Mettez les verbes suivants au passé simple; choisissez les personnes où il y a une
croix (+):
groupes de mots je tu
il, elle,
on
nous vous
ils,
elles
entendre une chanson + + + +
écrire une dictée + + +
sortir de la classe + + +
faire un problème + + +
répondre aux questions + + +
apprendre une poésie + +
ouvrir le livre + +
mettre un livre sur la table + + +
suivre son ami + + +
dire son nom + +
conduire un enfant + + + +
10. Relevez les verbes qui sont au passé simple, expliquez comment vous les avez
J'ai pris un cahier. Il prit le train. Ils descendront dans le métro. Ils
descendirent dans un hôtel. Il vendit de vieux livres. Il vend les jour-
naux. Les élèves découvriront beaucoup de choses intéressantes. Les
explorateurs découvrirent une île déserte. Je pars pour Kiev. Il partit
pour Paris. Ils firent leurs adieux. Ils font du sport. Il mit son chapeau.
Il a mis son paletot. Il rit tout le temps. L'enfant vit sa mère et rit.
11. Relevez les verbes qui sont au passé simple et donnez leur infinitif. Recopiez-les
en deux colonnes selon leurs terminaisons.
Il commença à aimer travailler, s'intéressa à tout, apprit beaucoup de
choses. Bien sûr, il oubliera son livre de lecture, il faut le prévenir. Le
prisonnier saisit une corde, monta sur le mur et descendit de l'autre
côté. L'année prochaine, il entrera à l'université. Il fit son travail et le
rendit au maître aussitôt. Chaque jour, je finis mon travail à six heures
et demie. Il se leva de table, mit son chapeau et alla dans le jardin.
Vers minuit, André partira; Jacques et moi, nous resterons seuls. Il
saisit un crayon et écrit quelques mots. Il leur annonça son départ; ils
le reconduisirent jusqu'à la gare. L'enfant sourit et lui tend sa petite
main. Quand je m'approchai de lui, je vis qu'il dormait. Quand il
descendra dans le jardin, il n'y trouvera personne.
12. a) Ecoutez les petits textes suivants et tâchez de comprendre les mots nouveaux. Si
le sens d'un mot n'est pas clair, voyez les explications ou consultez le dictionnaire.
J'aime beaucoup les romans de Dumas. Mes parents m'ont fait ca-
deau de quelques volumes de cet auteur. D'habitude, je lis quelques
chapitres d'un des romans avant de m'endormir. Cela me suffit pour
rêver des trésors cachés avec soin, des hommes forts qui se vengent de
leurs ennemis.
Ma petite sœur préfère les contes. Je crois qu'elle les aimait dès
sa naissance. Elle a une bonne mémoire et il lui suffit d'entendre le
conte une seule fois pour le savoir par cœur. Elle a toute une biblio-
thèque de contes. Personne de ses camarades n'a autant de livres de
contes qu'elle.
reconnus.
ETUDE LEXICALE
La lecture des contes l'а aidée à former son esprit. Elle a toujours
une opinion juste sur les actions bonnes ou mauvaises des personnages
de contes.
Dans un des romans de Jules Verne (l'action de ce roman se passe
en 1886), il s'agit d'un sous-marin. Tout le monde était surpris par cet
objet en fer. On ne savait pas à quoi il pouvait servir. D'abord on com-
parait le sous-marin à un poisson géant. Puis on a compris qu'on se
trompait. De si grands poissons n'existent pas.
b) Lisez attentivement les explications:
puis = ensuite: Le professeur est resté quelques minutes près de la porte,
puis il est entré dans la classe,
solide = fort, en bonne santé: Mon grand-père a quatre-vingts ans, mais
il est encore solide,
surpris = étonné: Je suis surpris par cette nouvelle.
se brosser
brosse (f)
sont des mots
de la même famille
Où est ma brosse à dents?
commencer
commencement (m)
sont des mots
de la même famille
J'ai oublié le commencement de la poésie.
naître
naissance (/)
sont des mots
de la même famille
Le 19 novembre c'est le jour de ma naissance.
travailler
travailleur (m)
sont des mots
de la même famille
Pierre est un bon travailleur.
action (f): L'action du texte "Le Bouillon" se passe à l'école, en classe,
autant: Toi et moi, nous avons trois crayons chacun, donc j'ai autant de
crayons que toi.
auteur (m): Pouchkine est mon auteur préféré.
avec soin: Quand je rentre à la maison, je me lave les mains avec soin,
chapitre (m): Ce livre a dix chapitres (dix parties). Le dernier chapitre
est le plus amusant,
habitude (f): Il a l'habitude de prendre le thé après le dîner,
d'habitude = le plus souvent: D'habitude, il quitte l'école à trois heures,
il s'agit: Dans le texte "Le Bouillon", il s'agit des élèves d'une école
française.
par cœur: Pour réciter une poésie, il faut l'apprendre par cœur,
préférer: J'aime mieux les livres d'aventures et mon petit frère préfère
les contes.
servir: Le stylo sert à écrire.
s'élever
Un oiseau s'élève dans le ciel.
La température s'élève.
Une voix s'élève.
comparer: c'est chercher ce que plusieurs personnes ou plusieurs cho-
ses ont de différent et de pareil. Ils ont comparé leurs travaux.
géant (m): c'est un homme très grand. Ce sportif est un vrai géant.
nécessaire: ce qu'il faut avoir ou faire. Ce livre est nécessaire pour mes
études.
il est nécessaire = il faut: Pour apprendre une langue, il est nécessaire
de travailler régulièrement,
se tromper: c'est avoir des idées qui ne sont pas justes.
Tu t'es trompé: ce n'est pas mon frère,
se venger: faire du mal à une personne qui vous a fait du mal.
Il s'est vengé de ses ennemis,
sommeil (m): c'est l'état de dormir. Il a un sommeil très léger,
avoir sommeil: avoir envie de dormir
sous-marin (m): c'est un bateau qui peut naviguer sous l'eau. Le
"Nautilus" était un sous-marin,
surprendre: apercevoir quelqu'un pendant qu'il fait quelque chose. Le
maître a surpris un élève qui s'amusait au lieu de travailler.
suffire, il suffit: Pour bien apprendre il ne suffit pas d'être intelligent, il
faut encore travailler,
volume (m): Ce roman a deux volumes de plus de 300 pages chacun.
c) Trouvez ces mots et cette expression dans le dictionnaire:
esprit (m) objet (m) trésor (m)
fou, folle opinion (f) c'est dommage
d) Elargissez votre vocabulaire.
Le suffixe -ment ajouté à un adjectif au féminin sert à former des
adverbes.
M o d è l e :
chaud — chaude — chaudement;
difficile — difficilement;
froid —froide —froidement.
13. En vous servant des éléments donnés, faites des phrases.
M o d è l e :
Un stylo sert à écrire.
un stylo
un crayon
un couteau
une cuillère
une brosse
sert à...
14. Faites des phrases avec les groupes de mots suivants:
une étoffe
un homme
un vieillard
solide
un homme
un prix
un succès
fou
un objet
un travail
un livre
le temps
nécessaire
— un livre d'aventures
— un conte
— un roman se tromper
par cœur
souvent
d'autobus
de chemin
préférer
réciter
le russe, l'italien
le français, l'espagnol
surprendre, être surpris par cette nouvelle
15. Trouvez la définition qui correspond aux mots: un géant, un sous-marin, une
brosse, un travailleur.
M o d è l e :
Un géant est un homme très grand.
16. Dites ce qui est nécessaire:
pour être un bon élève; pour apprendre le français.
17. Lisez les phrases suivantes et dites ce qu'elles signifient. Retenez les mots nou-
veaux.
Les partisans se sont vengés des ennemis, leurs actions étaient jus-
tes. Mon grand-père avait l'habitude de se promener après le dîner.
D'habitude, nous dînons à deux heures, puis je me repose un peu.
Le ballon s'élève dans le ciel. Il a autant de livres que vous. C'est un
bon élève: il fait ses devoirs avec soin. Sur ces rayons il y a quel-
ques volumes de romans de Dumas. Le dictionnaire est nécessaire
pour traduire ce texte. Je préfère le français aux autres matières. Le
malade a eu un sommeil très agité. J'ai sommeil parce que je me
suis levé très tôt. Notre maître connaît beaucoup de poésies par cœur.
Il fallait comparer les deux chapitres et donner son opinion.
18. a) Donnez les noms de la même famille que les verbes suivants:
surprendre, connaître, commencer, naître, travailler,
b) Faites des phrases avec ces noms.
19. Formez les adverbes correspondant aux adjectifs suivants et faites des phrases avec
ces adverbes:
facile, simple, triste, sérieux, solide, léger, chaud, naturel.
M o d è l e :
heureux — heureuse — heureusement.
Il y a eu un accident d'autos, heureusement personne n'a été blessé.
20. Faites de petits dialogues en employant l'expression c'est dommage!
M o d è l e :
— Avez-vous lu le livre que je vous ai donné?
— Non, pas encore.
— C'est dommage! J'en ai besoin.
Lisez et traduisez les phrases suivantes.
Dans les livres de cet auteur, il s'agit de la vie des travailleurs. Il a
cultivé son esprit parce qu'il lisait beaucoup. Maintenant, il lui suf-
fit de lire une fois la poésie pour l'apprendre par cœur. J'ai vu beau-
coup d'objets intéressants dans le musée. Cet homme est un peu
fou, il passe son temps à chercher un trésor dans son champ. Un
sous-marin est rentré au port.
a) Lisez les mots suivants, écrivez-les de mémoire et soulignez ce qui est difficile
dans l'orthographe des mots:
se venger, d'habitude, autant, préférer, auteur, naissance, commen-
cement, nécessaire, sommeil.
b) Changez une ou deux lettres dans les mots donnés et vous aurez un autre mot.
Ecrivez ces mots dans vos cahiers et traduisez-les:
soin, fou, auteur.
c) Ecrivez une petite rédaction sur le sujet: "Je choisis un livre de lecture"; em-
ployez le lexique étudié.
22.
21.
LECTURE ET CONVERSATION
23. Lisez ce texte et dites si vous connaissez le nom des écrivains cités et si vous avez
lu des livres de ces auteurs.
LA LECTURE
Vous lisez beaucoup, et c'est bien naturel. Notre vie n'est pas possi-
ble sans livres.
Quand vous étiez petits, c'étaient vos parents qui vous ouvraient
le monde merveilleux des contes. Avant de vous endormir, vous de-
mandiez votre conte "de tous les soirs". Et voilà que Cèndrillon, le
Chat Botté, Blanche-Neige et les sept nains, le petit Cheval Bossu, le
Prince Ivan et la Belle Vassilissa sont entrés pour toujours dans votre
vie. Et dans vos rêves, vous parcouriez des kilomètres sur un tapis
volant, sur le dos d'un loup gris ou bien avec des bottes de sept lieues
aux pieds, vous luttiez contre Barbe-Bleue, vous sauviez le Petit Cha-
peron Rouge et comme un prince merveilleux vous réveilliez la Belle
au Bois Dormant.
A l'école, on vous a appris à lire. Vous avez grandi, et d'autres livres
vous intéressent. Vous allez à la bibliothèque de l'école ou de votre quar-
tier et vous demandez des poèmes, un livre historique ou un livre d'aven-
tures. Vous avez déjà lu le roman d'aventures le plus célèbre "Robinson
Crusoé". Maintenant, vous pouvez prendre un roman de Jules Verne. Li-
sez "Un capitaine de quinze ans", "Les enfants du capitaine Grant" ou
bien "Le tour du monde en 80 jours". Comment? Vous avez déjà lu tout
ça? C'est bien. Alors demandez "Vingt mille lieues sous les mers".
Dans ce roman, qui est l'un des plus connus de Jules Verne, l'auteur
raconte l'histoire de l'expédition du bateau de guerre américain "Lin-
coln" qui doit libérer les océans d'un géant marin. Ce géant attaque les
navires qu'il rencontre. Un savant français, le professeur Aronnax, par-
ticipe à cette expédition, et plus tard il découvrira, avec les autres, qu'il
s'agit d'un énorme objet en fer? le sous-marin du capitaine Némo, le
"Nautilus".
Vous ne pouvez pas encore lire Jules Verne en français et c'est dom-
mage. Mais bientôt, vous saurez cette langue assez bien pour lire dans
le texte les romans de Jules Verne, d'Alexandre Dumas, de Victor Hugo
et d'autres grands écrivains français.
Et aujourd'hui, vous pouvez acheter à la librairie des livres adaptés.
La langue de ces livres est simple et vous pourrez sans doute compren-
dre ce "français facile". Et si un mot vous est inconnu, vous consulterez
le vocabulaire qui se trouve à la fin de chaque livre adapté. Les phrases
difficiles sont traduites ou expliquées au bas de la page.
Les livres adaptés sont beaucoup plus courts que les éditions inté-
grales. Par exemple, le célèbre roman d'Alexandre Dumas "Le Comte
de Monte-Cristo" a trois volumes de plus de 500 pages chacun, tandis
que le livre adapté n'en a qu'une centaine.
Mais cela n'empêche pas de suivre l'histoire du jeune marin français,
Edmond Dantès, qui, un jour, est arrêté, puis enfermé dans la prison du
Château d'If. C'est là, qu'il fait la connaissance d'un autre prisonnier,
l'abbé Faria, qui lui parle d'un grand trésor caché dans l'île de Monte-
Cristo. Après la mort du vieux Faria, Dantès réussit à quitter sa prison et
à trouver le trésor. Il rentre à Paris sous le nom de comte de Monte-Cristo
et se venge des gens qui l'ont jeté en prison au Château d'If.
Vous avez déjà envîe de lire ce roman, n'est-ce pas? C'est un beau
livre et sa lecture vous fera un grand plaisir de même que la lecture de
beaucoup d'autres livres français.
lire dans le texte — читать в подлиннике
l'édition intégrale — полное издание (без сокращений и изменений)
un livre adapté — адаптированная книга (сокращенная и облегченная)
24. Développez ces idées:
La lecture est une des meilleures distractions.
M о t s - с 1 é s: choisir un livre à son goût: des contes, des histoires
amusantes, des livrés d'aventures, des romans historiques ou de
science-fixion; apprendre beaucoup de choses intéressantes; s'amu-
ser bien.
Notre vie n'est pas possible sans livres.
M о t s - с 1 é s: lire pour apprendre: des manuels, des revues et des
livres scientifiques; lire pour s'amuser: des livres d'art.
C'est le livre qui nous permet d'apprendre tout ce qu'il y a, ce qu'il
y a eu. ce qu'il y aura d'intéressant dans le monde.
M о t s - с 1 é s: des livres d'histoire (pour savoir ce qui s'est passé
dans le monde), des journaux et des revues (pour savoir ce qui se
passe et ce qui se passera dans le monde).
25. Dites si vous êtes d'accord:
les petits enfants aiment les contes;
les enfants aiment les livres d'aventures;
les jeunes aiment les romans.
26. Apprenez à traduire.
a) Lisez le texte et tâchez de le comprendre. Dites où on peut trouver des livres à
Paris.
b) Relisez le texte et notez les mots nouveaux.
c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire.
d) Traduisez le texte.
LES LIBRAIRES DE PARIS
On trouve des livres un peu partout à Paris.
D'abord chez les marchands de journaux. Il y en a des milliers, y
compris les kiosques sur les trottoirs, dans les gares et les stations de
métro. Il y a ensuite les papetiers, qui ont toujours en vente les romans
à la mode et des livres illustrés. Il y a les bouquinistes, qui depuis des
siècles ont installé leurs boîtes sur les quais de la Seine. On trouve de
tout chez eux: des livres neufs, de vieux livres. On peut parfois y faire
une trouvaille, mais il faut souvent chercher longtemps.
Il y a enfin les vrais libraires installés en boutique. Ceux-ci sont
particulièrement nombreux sur la rive gauche, entre le Quartier Latin et
Saint-Germain-des-Près, où se trouvent aussi la plupart des éditeurs.
Le 6c arrondissement de Paris a la plus forte densité de libraires
dans le monde.
D'après C. L a u r e n t, En France avec Nicolas
27. Vous allez lire quelques extraits de grands auteurs français d'époques différentes,
pour vous initier à la littérature française qui est belle et riche. Lisez le texte et
dites si les études de Gargantua étaient agréables et faciles.
28. a) Etude de texte "Gargantua fait de sérieuses études".
Vous savez ce que signifie le verbe faire quand il s'emploie devant un autre verbe
à l'infinitif. Traduisez donc ces phrases.
Le maître fait travailler ses élèves. Il leur fait faire du sport aussi. Ce
garçon fait rire toute la classe.
b) En français, si l'on veut mettre en relief un membre de la proposition, on em-
ploie les groupes de mots c'est... qui, si c'est le sujet ou c'est... que, si ce sont
d'autres membres de la proposition. Trouvez c'est... qui et c'est... que dans les
phrases suivantes et précisez leur rôle.
Le père de Gargantua dit: "C'est à Paris qu'on peut devenir savant."
C'étaient vos parents qui vous ouvraient le monde merveilleux des
contes.
c) Vous n'avez pas oublié qu'un nom peut être employé comme complément d'un
autre nom. Alors, il s'emploie sans article avec la préposition de devant lui:
un bateau de guerre, un livre d'aventures, un jardin d'enfants.
Comment traduit-on de guerre, d'aventures et d'enfants?
à) Vous savez le présent du verbe falloir - il faut. Dites le temps des formes du
verbe falloir ci-dessous:
il fallait, il a fallu, il faudra.
e) Dites quel est le temps employé dans les phrases suivantes:
Il va devenir fou. Cela va changer.
f) Tâchez de comprendre le sens de ces mots et de ces groupes de mots (analysez
leurs composants):
un nouveau-né (naître), un tapis volant (qui vole), donner naissance
à un bébé, monter à cheval, faire la guerre à, un temps bien em-
ployé.
Traduisez ces groupes de mots.
GARGANTUA FAIT DE SÉRIEUSES ÉTUDES
Voilà une amusante histoire de géants que François Rabelais, médecin et écrivain fran-
çais du XVIe
siècle, a écrite pour faire rire les malades de son hôpital. Aujourd'hui, le
monde entier connaît ce livre magnifique.
Mais nous le savons bien: ces géants n'existent pas et sous le rire se cache une pensée
très sérieuse. A nous de la comprendre.
En Touraine, une des plus belles régions de France, au bord de la
Loire, un géant nommé Grandgousier vivait en maître près de la petite
ville de Chinon. Tout le monde l'aimait bien, il avait beaucoup d'amis,
et était très heureux. Un jour, sa femme Gargamelle a donné naissance à
un bébé.
"C'est un fils! c'est un fils!" a-t-on entendu dans la chambre. Comme
Grandgousier a été content! En même temps, un terrible cri s'est élevé:
"A boire! à boire! à boire!" Etonné, Grandgousier s'est dit: "Qu'est-ce
que c'est? Qui demande à boire? Ce n'est pas la voix de Gargamelle!" Il
a couru vers la chambre, il a poussé toutes les personnes qui regardaient,
et là, il s'est arrêté; lui aussi, a ouvert de grands yeux. Qu'il était gros ce
bébé! "A boire! à boire! à boire!" continuait à pleurer le nouveau-né. Le
cri était si fort que toute la Touraine l'a entendu.
Ce beau et gros bébé grandissait très vite; il avait toujours faim,
toujours soif, à toute heure. Ce n'était pas une vache qu'il lui fallait, ni
dix, ni cent, ni mille! mais 17 913 vaches qui lui donnaient leur lait!
Aussi, on ne s'étonnait pas de voir ce beau garçon, plein de santé, mon-
trer dans un grand sourire, ses dix-huit mentons!
C'était bien simple! Il passait son temps à boire, manger et dormir;
à manger, dormir et boire; à dormir, boire et manger. Son père le trou-
vait très intelligent, car il avait des idées étonnantes pour un enfant: il.
construisait des chevaux avec des arbres et des morceaux de fer; il dis-
cutait comme un homme avec les amis de son père. Il était bien temps
de lui apprendre à lire, à compter, à écrire. Grandgousier lui a choisi un
maître. Comme tous les enfants de ce temps-là le pauvre Gargantua de-
vait connaître, par cœur, d'abord toutes les lettres de l'alphabet de A
jusqu'à Z et de Z jusqu'à A, sans se tromper. Puis, il a appris tout le
calendrier: les jours, les semaines, les mois, les saisons, les fêtes. A
quoi tout cela pouvait-il servir? Il lui a fallu cinq ans et trois mois pour
tout apprendre; treize ans et six mois ont été nécessaires pour savoir la
langue latine; dix-huit ans et onze mois pour lire et comprendre tout un
livre écrit en latin. Le résultat de ces études: Gargantua ne comprenait
plus rien, ne savait plus discuter. "Pauvre enfant! pensait son père; com-
me il est triste! Comme il semble bête! Il va devenir fou! Je veux chan-
ger de maître! Il y a maintenant des façons plus modernes pour étudier!
Et puis, c'est à Paris qu'on peut devenir savant. Mon fils ira dans la
capitale avec un nouveau maître."
(à suivre)
29. Répondez aux questions:
Qui était François Rabelais? Quand vivait-il? Quel est le titre de son
célèbre livre? Qui étaient les parents de Gargantua? Est-ce qu'ils
étaient des géants? Quelle était la conduite du nouveau-né? Est-ce
que Gargantua était un gros mangeur? Est-ce qu'il était intelligent?
Qu'est-ce que Gargantua devait apprendre? Quels étaient les résul-
tats de ses études?
30. Relisez le texte et dites:
combien d'années ont duré les études de Gargantua;
comment l'auteur nous montre que ce n'est pas une histoire réelle.
3 1 . Parlez des études de Gargantua. Dites:
si ses études étaient intéressantes;
s'il a appris des choses nécessaires pour la vie;
si ses études ont duré longtemps.
32. Lisez la suite du texte "Gargantua fait de sérieuses études" et dites quels change-
ments se produisent dans les études de Gargantua.
Le jeune maître Ponocrates, intelligent et moderne, a été très étonné
quand son élève lui a raconté sa vie avec son ancien maître. "Voilà un
exemple d'un de mes jours de travail, a dit l'élève: je ne me réveille
jamais avant huit ou neuf heures du matin, en toutes saisons! A quoi sert
de se lever tôt? Ensuite, je me roule plusieurs fois dans mon lit, puis je
m'habille bien chaudement."
— Oh! quelles mauvaises habitudes! cela enlève toute envie de tra-
vailler! a dit Ponocrates très sérieux.
— Après, je ne perds pas beaucoup de temps pour me laver: un peu
d'eau sur le visage, et des cinq doigts de ma main, je me peigne vite et je
suis prêt...
— A travailler, enfin?
— Oh! non, mon maître disait qu'il faut bien manger le matin pour
avoir des idées claires, alors je commence par manger une grosse soupe
bien chaude, puis quelques petits plats de viande de bœuf, puis de co-
chon, puis de veau et de mouton, quelques douzaines de poulets et des
œufs et des poissons et ...
— Le matin? cela n'est pas possible ...
— Mais bien sûr! et j'ai si faim que je ne me sers pas d'une cuillère,
mais d'une pelle1
pour mieux manger!
— Comment étudier après un tel repas?
— Il me reste bien une petite demi-heure pour apprendre!
— Et à midi?
— Je recommence à manger et à boire, car toute cette viande donne
soif. Je ne m'arrête que quand mon ventre me fait mal!
— Vraiment! a dit Ponocrates, plein de colère. Eh bien! cela va chan-
ger!
Et voilà que Gargantua oublie tout le temps passé, et devient peu à
peu un garçon travailleur. Il commence à aimer étudier. Il s'intéresse à
tout, discute de tout avec Ponocrates, récite, apprend facilement. Il pose
des questions quand il ne comprend pas bien les leçons.
Et encore, Ponocrates lui fait faire du sport et notre géant court,
saute, joue à la balle. Ainsi, il devient moins gros, moins lourd, son
corps est bien fait, il aime être propre et se lave souvent. Enfin, on peut
dire que son corps travaille autant que son esprit. A midi, il a faim, et
cela se comprend: il perd beaucoup de forces; mais ses repas sont sim-
ples et plus légers; il ne pense plus seulement à manger, il a du plaisir à
parler avec son maître, à table.
Puis — il ne faut pas oublier que c'est un géant — il se brosse les
dents avec soin, non pas avec une brosse, mais avec une grosse branche
d'arbre.
Quel plaisir maintenant de compter, quand on joue aux cartes! Mais
il ne suffit pas de lire, écrire, réciter, compter, faire du sport! Il faut
aussi connaître la musique et le chant; là aussi, Gargantua devient vite
un très bon élève et son maître est content de lui.
De plus, un homme, en ce temps-là, peut toujours avoir à faire la
1
une pelle — лопата
guerre: aussi il est nécessaire de savoir monter à cheval, de se servir
d'une lance, de nager très vite, de sauter par-dessus un fossé, un mur.
Et, sans jamais être fatigué, Gargantua fait avec plaisir tous ces exerci-
ces. Il monte très bien à cheval. Rien ne l'arrête; rien n'est pour lui trop
difficile. Après cela, il se lave bien et le voilà prêt à dîner. Le repas du
soir est toujours léger, il sait que quand on a mangé beaucoup, on dort
d'un mauvais sommeil. Chaque soir après le dîner, Gargantua discute
de la place des étoiles, de la lune et du soleil dans le ciel ou bien joue de
la musique et répète, pour ne pas oublier, tout ce qu'il a étudié en ce
jour. N'est-ce pas là un exemple de temps bien employé? Mais aussi,
quelle santé solide il faut avoir! Cela est possible pour un géant ou au
moins pour un homme très fort, très intelligent et très curieux de con-
naître tout.
D'après F. R a b e 1 a i s, Gargantua et Pantagruel
3 3 . Parlez de la vie de Gargantua dans sa maison et à Paris.
34. Dites:
si vous avez envie de lire ce livre;
comment doit être la vie d'un jeune homme selon Rabelais;
comment doit être la vie d'un jeune homme moderne selon vous.
35. Exprimez votre opinion sur le livre lu. Voici le plan pour vous aider.
1. L'auteur et le titre du livre.
2. Le sujet du livre (en bref).
3. Les qualités et les défauts du sujet.
4. Votre opinion générale.
36. Devinez d'après six questions le nom d'un grand écrivain. Un élève choisit le nom
d'un écrivain, les autres élèves lui posent des questions et devinent le nom.
M o d è l e :
Dans quel pays a vécu (vit) cet écrivain? Est-ce que c'est un écri-
vain classique ou moderne? Est-ce qu'il a écrit des romans, des
pièces de théâtre ou des poésies? En quelle langue il a écrit? Avons-
nous lu ou étudié ses œuvres? Quelle est son œuvre la plus connue?
37. En visite en France avec vos parents vous voulez aller au théâtre ou au cinéma. Pour
choisir le spectacle lisez la sélection de la semaine.
Opéra
Au théâtre de l'Opéra, Carmen de Bizet. Les 25 novembre et le 1 dé-
cembre à 18 heures.
Théâtre
A la Comédie-Française, Le Malade imaginaire, de Molière. Les 18
et 22 novembre, 9 décembre à 20 heures.
Cinéma
Au 14 Juillet-Odéon. Au revoir les enfants, un fdm de Louis Malle.
Film à 15 heures, 17 heures, 19 heures.
Musique
A la salle Pleyel concert Debussy. Jeudi 14 novembre à 20 heures 30.
Au Palais omnisports de Paris-Berey, concert de rock. Vendredi 5 dé-
cembre à 21 heures.
38. a) Apprenez à faire des dialogues: refusez ce que votre ami vous propose et propo-
sez-lui autre chose. Employez dans vos répliques les expressions:
Je regrette, mais... — Сожалею, но... Jamais de la vie. — Никогда в жизни.
C'est impossible. — Это невозможно. Certainement pas. — Конечно, нет.
Pas question. — Об этом не может быть
и речи.
M o d è l e :
— Allons au cinéma, il y a un film intéressant aujourd'hui.
— C'est impossible. Il fait mauvais. Restons plutôt à la maison et
regardons la télé.
— D'accord.
Voici les premières répliques pour vos dialogues.
— J'ai un livre intéressant. Veux-tu le lire?
— Regardons la télé. II y a "Le monde des animaux".
— Allons au stade. Il y a un match de hockey.
b) Composez vous-même des dialogues semblables, employez-y les expressions
données.
39. Ecoutez le dialogue et tâchez de le comprendre (pour la succession du travail voir
page 24). Remplacez les mots avec des astérisques.
A: Tu ne sais pas si le facteur est passé?
B: Je crois... Je viens de trouver dans la boîte aux lettres "Le jeune
technicien"*.
A: Tu aimes cette revue**?
B: Mais oui. On y trouve beaucoup d'articles intéressants***. Et toi,
tu ne la lis pas?
A: Non, je ne la lis pas.
SUJET LIBRE DE CONVERSATION
40. Discutons.
Les vacances d'automne approchent. Comment allez-vous les pas-
ser? Comment les avez-vous passées l'année dernière? Que préfé-
rez-vous faire pendant les vacances: faire du sport, rester chez vous
et regarder la télé, aller à la dicothèque, au théâtre, au stade, vous
promener?
Ce n'est pas long, les vacances, une semaine, n'est-ce pas? Comment
bien passer cette semaine? Aller dans une autre ville ou un autre vil-
lage, chez des amis ou des parents; rester chez soi; faire du sport; aller
au cinéma ou au théâtre; lire; regarder la télé ou bien faire autre chose?
Comment voudriez-vous passer vos vacances? Parlez-en!
41. Lisez et apprenez la poésie.
SI LES NOUVELLES NE SONT PAS BONNES...
Quand les nouvelles ne sont pas bonnes,
Quand dans la rue il n'y a personne,
Quand il fait sombre où quand il pleut,
Ça ne m'empêche pas d'être heureux...
Je prends un livre...
Un petit livre!
Si vous n'aimez pas les voyages,
Si vous n'avez pas de courage,
Si vous pleurez seul sur un banc
Parce que vous avez mal aux dents,
Tenez, Monsieur,
Prenez ce livre!
Mais si vous aimez la nature,
Si vous aimez les aventures,
Les récits des explorateurs,
Ou les histoires des chasseurs,
Lisez ces livres,
Ces jolis livres!
Avec des livres, vous serez heureux,
Heureux de vivre!
P. A m a d о
RÉVISION DU PREMIER TRIMESTRE
1. Remplacez les mots soulignés par les pronoms adverbiaux en et y.
J'aime les fruits, je mange beaucoup de fruits. Mon frère s'intéresse au
football et moi, je ne m'intéresse pas à cela. La vie à Paris n'était pas
facile pour Gargantua, mais il s'habitua quand même à cette vie. J'ai
plusieurs cahiers, je peux te donner trois cahiers. Les petits Français
commencent leurs études à l'école primaire, ils entrent à l'école pri-
maire à l'âge de six ans. Les élèves vont à l'école à huit heures
et ils reviennent de l'école à deux heures. Mes parents me donnent des
livres français parce que j'ai besoin des livres français pour mes études.
2. a) Remplacez les mots soulignés par les pronoms adverbiaux en ou y. Récitez le
dialogue.
— Combien de leçons de français avez-vous par semaine, Marie?
— Nous avons six leçons. Et vous?
— Nous n'avons que quatre leçons.
— Alors il faut beaucoup lire en français.
— As-tu des livres français?
— Oui, j'ai des livres français, mais pas beaucoup.
— Eh bien, va à la bibliothèque et prends des livres français à la
bibliothèque.
— Je vais souvent à la bibliothèque, il y a des livres très intéres-
sants.
b) Faites des dialogues vous-mêmes, employez les pronoms en et y.
3. Mettez les verbes à l'imparfait.
Les cours (commencer) toujours à neuf heures. Le maître (ouvrir)
son cahier, (parcourir) la salle d'un regard rapide et (marquer) les
absents. La classe (se mettre) au travail, le maître (se promener)
entre les bancs, (donner) des conseils. Quand on (sonner), le maître
(ramasser) les rédactions.
4. Racontez au passé.
En ce matin de 1e r
Octobre, chaque élève arrive à l'école bien avant
l'heure de la classe: on a tant de choses à se dire. Mais voici mon
voisin Michel, je suis très content de le revoir. Il me voit aussi et il
me crie: "Ohé, bonjour, Pierre, comment ça va?" Je m'approche de
lui et je lui serre la main. Ensemble, nous entrons dans l'école. L'an-
née scolaire commence.
5. Lisez le texte suivant et relevez les verbes au passé simple, donnez leur infinitif.
Deux semaines passèrent vite. Philippe et Catherine préparèrent bien
leur voyage à Paris. Ils parlaient beaucoup de ce voyage. Ils firent leurs
valises, Catherine mit dans sa valise des vêtements et un dictionnaire
français. Les jeunes gens écrivirent une lettre à leurs parents. Ils allè-
rent à la gare à minuit, à six heures du matin, ils arrivèrent déjà à Paris.
6. a) Mettez les verbes aux temps qui conviennent.
Je (rendre) le livre à la bibliothèque dans dix jours. Je (rendre) les
livres toujours à temps. Hier, ils (rendre) le livre à leur maître. L'an-
née passée, chaque lundi, je (rendre) les livres à la bibliothèque. Il
me (tendre) la main pour me féliciter.
b) Faites des phrases avec les verbes qui se conjuguent de la même façon: attendre,
entendre, descendre, défendre, répondre, vendre. Employez les temps que vous
connaissez, utilisez comme modèles les phrases de l'exercice 6.a).
7. Donnez les antonymes des mots suivants et faites-les entrer dans de petites phra-
ses:
facile, clair, se réveiller, avant, donner, attentif, lent, le froid, la vie,
parler, trouver, occupé.
8. Parlez d'un de vos cours de français.
9. Parlez de ce qu'il y a de nouveau en 7e.
10. Parlez de l'enseignement dans notre pays et en France, employez les termes: en-
seignement primaire, enseignement secondaire, enseignement supérieur.
11. Parlez du livre que vous préférez aux autres. Demandez à vos camarades leur opi-
nion sur ce livre. Organisez une discussion.
12. Parlez de l'écrivain français que vous connaissez le mieux.
13. Travaillez en paires. Faites des propositions à votre camarade au sujet des devoirs
à faire ensemble, au sujet de vos loisirs et de vos lectures. Il doit accepter ou bien
refuser vos propositions.
14. Jouez une scène.
Vous avez invité un traducteur qui traduit en russe des œuvres des
écrivains français. Présentez-le à vos camarades. Ils peuvent lui po-
ser toute sorte de questions sur les livres qu'il traduit et sur les auteurs
de ces livres.
15. Engagez une discussion:
L'école de l'avenir, comme vous la voyez.
Les auteurs que vous préferez.
Le genre de lecture que vous aimez le mieux.
DEUXIÈME TRIMESTRE
LEÇON 3
LECTURE
Connaissez-vous ces livres? Nommez les auteurs de ces livres. Avez-vous
lu tous ces livres ou bien quelques-uns seulement? Les avez-vous lus en
français ou en russe? Aimez-vous lire en français? Est-ce facile ou diffi-
cile pour vous? Préférez-vous lire les œuvres des écrivains français dans
le texte ou bien traduites en russe? Quel est le livre français qui vous a
paru le plus facile à lire? Quel livre avez-vous le mieux aimé? Pourquoi
vous a-t-il paru le plus intéressant?
Dites ce que vous aimez lire: les contes, les histoires amusantes, les ro-
mans policiers, les histoires d'animaux, les romans historiques, les aven-
tures, les histoires sur la vie des enfants et des jeunes, les histoires sporti-
ves, les livres de science-fixion, les histoires fantastiques. Parlez du genre
de lecture qui vous donne le plus de plaisir.
ETUDE GRAMMATICALE
Verbe venir
Je vins à temps. Nous vînmes de l'école.
Tu vins tôt. Vous vîntes de la bibliothèque.
Il vint tard. Ils vinrent le soir.
Je courus à la maison.
Tu courus au stade.
Il courut dans la forêt,
-ûmes Nous courûmes à l'école,
-ûtes Vous courûtes au métro,
-urent Ils coururent au cinéma.
Verbes en -re
boire — je bus, il but, ils burent
croire — j e crus, il crut, ils crurent
connaître — je connus, il connut, ils connurent
lire — je lus, il lut, ils lurent
paraître — j e parus, il parut, ils parurent
vivre — je vécus, il vécut, ils vécurent
Verbes en -oir
apercevoir —j'aperçus, il aperçut, ils aperçurent
recevoir — je reçus, il reçut, ils reçurent
pouvoir — je pus, il put, ils purent
devoir — je dus, il dut, ils durent
savoir — je sus, il sut, ils surent
vouloir — je voulus, il voulut, ils voulurent
Attention!
Verbe être
je fus nous fûmes
tu fus vous fûtes
il fut ils furent
Verbe avoir
j'eus nous eûmes
tu eus vous eûtes
il eut ils eurent
Résumons la formation du passé simple. Voici les terminaisons des
verbes au passé simple:
1. Relevez les verbes au passé simple et donnez leur infinitif:
il vient, il vint, ils tiendront, ils tinrent, j'ai connu, je connus, il lit, il
lut, ils reçurent, ils recevront, il a voulu, il voulut, j'eus, j'ai eu.
2. a) Lisez les phrases et choisissez les verbes au passé simple.
L'homme (a pris, prit, prend) une valise, (ouvre, ouvrira, ouvrit) la
porte et (sortit, sort, sortait). Les agents de police (entendirent, enten-
dent, entendront) un cri et (se jettent, se jetaient, se jetèrent) vers la
voiture. Gargantua (fait, fit, fera) sa toilette, (met, mettait, mit) ses
habits et (prit, a pris, prend) son déjeuner. Gargantua et son maître
(partiront, partent, partirent) pour Paris. Il (écrit, écrivait, écrivit) beau-
coup de lettres à ses parents. Gargantua (se souvient, se souviendra,
se souvînt) de son ancien maître. L'agent de police (attend, attendit,
attendait) un moment, (entendit, entendra, entend) un bruit et (allait,
est allé, alla) dans le jardin.
b) Recopiez ces phrases dans vos cahiers.
3. Mettez les verbes suivants au passé simple, choisissez les personnes où il y a une
croix (+)
groupes de mots je tu
il, elle,
on
nous vous
ils,
elles
venir au cinéma + +
parcourir un roman + +
lire un chapitre + +
recevoir un prix + +
être fort en français + + +
faire un exercice + + +
vouloir apprendre le français + + +
reconnaître un homme + +
pouvoir lire sans fautes + + +
tenir un stylo + + +
devoir travailler + + +
boire du thé + +
avoir un livre intéressant + + + +
4. Ecrivez en deux colonnes: les verbes en -i- et les verbes en -u-. Donnez leur infinitif:
ils se battirent, il voujut, ils reçurent, il dut, ils purent, il connut, il dit,
ils connurent, ils répondirent, ils dirent, il sut, il courut, elles surent.
5. Mettez les verbes au passé simple.
Un homme (apparaître) dans les buissons; c'était notre voisin. Il pou-
vait entrer chez lui, mais il nous (apercevoir) et il (reconnaître) mon
oncle. Bientôt, ils (devenir) amis. A sept heures, Pierre (venir) cher-
cher ses parents pour les conduire à la gare. A la gare, ils (faire) leurs
adieux. Elle (devoir) expliquer son retard. Enfin, ils (apercevoir) les
premières maisons du village. Ils ne (revenir) que le soir. Elle (courir)
chercher une chaise. Le soleil (disparaître) derrière le nuage. Quand
l'homme (être) plus près, ils le (reconnaître). Quand il (avoir) seize
ans, ses parents Г (envoyer) faire ses études à Paris.
6. Lisez le texte suivant et indiquez les verbes au passé simple, traduisez-les.
Odette Simon était une petite fille de huit ans. Elle habitait dans un
petit village français. Un soir, ses parents allèrent au cinéma. Odette
resta à la maison avec ses petites sœurs et son petit frère. Les en-
fants se couchèrent. Tout à coup, Odette se réveilla. La chambre
était pleine de fumée, la maison brûlait. Odette se leva vite, habilla
ses sœurs et conduisit les petites filles dans le jardin.. Puis, elle re-
vint dans la maison qui était en flammes. Elle trouva son petit frère
sous son lit. Odette le prit dans ses bras et sortit par la fenêtre. Ainsi,
elle sauva les enfants.
ETUDE LEXICALE
7. a) Ecoutez de petits textes et tâchez de comprendre les mots nouveaux. Si le sens
d'un mot n'est pas clair, voyez les explications ou consultez le dictionnaire.
Mon frère qui fait ses études en dixième, lit déjà des revues françai-
ses. Il préfère les articles sur la situation actuelle. Il aime aussi les articles
sur la science. Hier, il m'a raconté le contenu d'un article. Il s'agit des
hommes qui s'enfoncent dans la mer et y vivent quelque temps dans une
maison sous-marine.
Il commence à lire des livres des écrivains français dans le texte. Il a
déjà lu la moitié du roman d'Hector Malot "Sans famille" et il m'a parlé
de ses impressions.
Dans le livre que mon frère vient de lire, il s'agit d'un vieillard très
bon qui élevait une petite fille, une orpheline qui n'avait ni père ni mère.
Elle l'aimait bien et l'appelait papa.
Jean Valjean a été arrêté pour le vol d'un pain. Dix-neuf ans après, il
a réussi à s'évader.
Voilà une histoire qui prouve qu'il faut toujours mesurer ses forces
avant de commencer à faire quelque chose. Un jeune homme a décidé
de monter au Mont-Blanc, le plus haut sommet des Alpes. Il est parti
seul sans la permission du moniteur. Il était chargé de tout le nécessaire.
D'abord, tout allait bien, il faisait beau. Des heures ont passé, le soir est
venu, puis la nuit. En bas, les lumières du village se sont éteintes. Il
faisait très sombre. Et quand l'orage a commencé, le jeune homme a été
effrayé. Il s'est réfugié sous un rocher. Tout à coup, un accident a eu
lieu: une grosse pierre a roulé du haut du rocher et a écrasé le pied du
malheureux. Il a essayé de se lever et de faire quelques pas, mais la
douleur ne lui permettait pas de marcher. Il s'est écrié: "A l'aide!" et il
a perdu connaissance.
Lorsqu'il a ouvert les yeux, il a vu qu'il était à l'hôpital: un groupe
d'alpinistes l'avait sauvé.
L'enfant a longtemps pleuré, puis il s'est calmé.
écrivain (m) = auteur (m): Alexandre Dumas est un célèbre écrivain fran-
çais.
lorsque = quand: Lorsque je l'ai vu la dernière fois, il était en bonne
santé.
ne ... point = ne ... pas: Je ne vous ai point remarqué,
s'évader = se sauver: Le prisonnier s'est évadé de la prison.
bas (basse) Ф haut
bas
ad).— une voix basse
adv.— parler bas (pour ne pas être entendu)
éteindre Ф allumer: J'ai éteint la lampe.
Attention!
p r é s e n t : j'éteins, nous éteignons
p a s s é c o m p o s é : j'ai éteint
p a s s é s i m p l e : j ' é t e i g n i s
f u t u r s i m p l e : j'éteindrai
vide Ф plein: La salle était vide.
élève (m, f)
élever
sont des mots
de la même famille
Cette femme a élevé une petite fille qui n'a ni père ni mère.
fond (m)
s'enfoncer
sont des mots
de la même famille
b) Lisez attentivement les explications:
actuel — comparez ce mot avec le mot russe analogue
calme = tranquille: La mer est calme aujourd'hui.
calme
se calmer
sont des mots
de la même famille
Le sous-marin s'enfonce dans la mer.
permission (f): c'est l'action de permettre. Il m'a demandé la permission
de sortir.
permettre
permission (f)
sont des mots
de la même famille
revue (f): sorte de livre qui paraît périodiquement (tous les mois). Lisez-
vous régulièrement les revues pour enfants?
s'écrier: se mettre à crier. Il s'est écrié: "C'est assez!"
se réfugier: se cacher pour ne pas être en danger. Il s'évada de la prison et
se réfugia dans une petite ville de province.
vieillard (m): c'est un vieil homme. Il faut aider les vieillards.
voler: prendre sans demander quelque chose qui est à une autre personne
Attention!
voler L'avion vole dans le ciel.
On m'a volé mon sac à main.
voler
vol (m)
sont des mots
de la même famille
accident (m): Il a été blessé dans un accident d'auto.
charger: charger sa voiture. Charger un bateau de blé. Le chauffeur a
chargé son camion de légumes,
contenu (m): Il m'a raconté le contenu de l'article,
rayon (m): En été, les rayons du soleil sont très chauds.
c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire:
boiteux écraser fouiller
cependant excitant mesurer
article (m): texte dans un journal. Avez-vous lu cet article aux "Izvestia"?
douleur (f): ce qu'on sent quand on a mal. Je me suis cassé le pied. Quelle
douleur!
moitié (f): une des deux parties d'un nombre ou d'une chose. Six est la
moitié de douze,
noter: c'est écrire pour se rappeler. Notez le devoir.
d) Elargissez votre vocabulaire.
On appelle homonymes les mots qui ont une même forme phonique
et se distinguent par leur sens.
A l'aide du suffixe -tion on forme des substantifs du féminin qui dé-
signent l'action.
E x e m p l e : expliquer — une explication
respirer — la respiration
8. Faites des phrases avec les homonymes: le vol; voler.
9. Trouvez les verbes formés du verbe lever, dites leurs acceptions et faites-les entrer
dans des groupes de mots.
10. Terminez les phrases par les mots: éteindre, se calmer, vide, point, bas, basse, noter,
boiteux, orphelin, lorsque, cependant.
Le vieillard s'est endormi, ne parlez pas haut, parlez .... On a allumé
le feu pour préparer le repas, maintenant il faut Г.... Je vois cet homme
pour la première fois, je ne le connais .... Il s'est écrié: "Assez, parlez
à voix...!" Le bébé cria quelque temps, puis il.... Cet homme ne peut
pas marcher vite, il est.... Cet enfant n'a ni père ni mère, il est.... Ma
sœur est malade,... elle veut sortir. Il faut... l'adresse de ce Français.
Votre verre e s t v o u l e z - v o u s encore du café? Je sortais déjà, ... tu
m'as téléphoné.
11. Lisez le texte suivant, relevez-y les mots nouveaux.
Edmont Dantès décida de s'évader du Château d'If. Il prit la place
d'un vieillard mort, l'abbé Faria, qu'il aimait et respectait beaucoup.
Alors on le mit dans un sac et on le porta au bord de la mer. Dantès
étouffait presque, une lourde pierre attachée à ses jambes, écrasait ses
pieds, il éprouvait une forte douleur, mais il restait immobile. On le
jeta dans la mer, il s'y enfonça, mais réussit à remonter du fond. Il fut
sauvé par un navire. Alors, il se réfugia sur l'île de Monte-Cristo. On
le chercha, on fouilla partout, mais on ne le retrouva pas.
12. Formez les adverbes correspondant aux adjectifs suivants:
sérieux, simple, triste, propre, léger, chaud, curieux, naturel, facile,
actuel.
M o d è l e :
sérieux — sérieuse — sérieusement.
13. a) Lisez les mots: un accident, éteindre, une permission, un écrivain, cependant,
un rayon, un vieillard, écrivez-les de mémoire et soulignez ce qui est difficile dans
l'orthographe de ces mots. ^
b) Faites des phrases par écrit avec ces groupes de mots:
éteindre la lumière (le feu, la lampe, le gaz), parler bas (à voix basse);
étouffer de chaleur, rayons du soleil, charger une voiture (un bateau),
un accident de route, une revue pour enfants, une rue calme, le con-
tenu d'un récit, une musique excitante, la moitié des élèves, mesurer
des yeux, recevoir une permission, s'écrier de peur.
LECTURE ET CONVERSATION
14. Etude du texte.
a) Voici quelques phrases avec les verbes laisser et faire employés devant un autre
verbe à l'infinitif. Dites ce que ces verbes y signifient.
Laisse-moi faire! On le laissa passer. On risque de se faire écraser.
b) Analysez les phrases avec les pronoms adverbiaux en et y et dites quels noms ils
remplacent:
— A-t-on un cric1
?
— On est allé en chercher un.
Abandonner Cosette? Jean Valjean n'y pensait pas.
c) Précisez le temps des verbes suivants et donnez leur infinitif:
on vit, on entendit, les hommes se jetèrent, il put, elle s'endormit,
il s'assit, ils firent, il reconnut, il prit.
d) Tâchez de comprendre le sens de ces groupes de mots et d'expliquer leur signifi-
cation.
M o d è l e : ,
faire peur. Ces mots lui firent peur.— Il eut peur de ces mots.
Sans dire une parole. Cent francs à gagner. Il faut bien.
e) Retenez:
un cric — домкрат
Le participe passé, s'il est employé sans auxiliaire, sert d'épithète à
un nom.
Jean Valjean qui est devenu M. Madeleine — который стал
devenu M. Madeleine — ставший
Traduisez le participe passé redevenu dans la phrase:
Cosette, redevenue rose ...
15. Vous connaissez le nom du grand écrivain français du XIXe
siècle Victor Hugo. Ses
romans les plus célèbres sont "Les Misérables", "Notre-Dame de Paris", "L'homme
qui rit", "Quatre-vingt-treize". Voici deux extraits de son roman "Les Misérables".
Lisez-les et dites quels traits de caractère de Jean Valjean vous y voyez.
LES MISÉRABLES
Jean Valjean a passé dix-neuf ans au bagne1
pour le vol d'un pain. Il s'en évade et s'ins-
talle sous le nom de M. Madeleine à Montreuil-sur-Mer. Les habitants de cette petite ville
l'aiment et le respectent car il est bon et courageux. Bientôt, M. Madeleine devient le
maire de Montreuil-sur-Mer.
Un jour, le cheval du Père Fauchelevent tombe et le vieillard se trouve sous la voiture.
Pour libérer le vieux, il fallait soulever la voiture.
M. Madeleine arriva. On le laissa passer.
"A l'aide!" criait le Père Fauchelevent. "Qui est-ce qui est bon enfant2
pour sauver le vieux?"
M. Madeleine se tourna vers les gens:
— A-t-on un cric?
— On est allé en chercher un, répondit un paysan.
— Dans combien de temps l'aura-t-on?
— Ce n'est pas loin, mais il faudra tout de même un quart d'heure.
— Un quart d'heure! s'écria Madeleine.
Il regarda la voiture qui s'enfonçait dans la terre. Encore quelques
minutes et les os du vieux seront brisés.
— Il est impossible d'attendre un quart d'heure, dit Madeleine aux
paysans.
— Il faut bien.
— Ecoutez, continua Madeleine, il y a encore assez de place sous la
voiture pour un homme. Quelqu'un peut la soulever avec son dos. Une
demi-minute et l'on tirera le pauvre homme. Qui est prêt à le faire? Cinq
louis d'or à gagner!
Personne ne bougea dans le groupe.
— Dix louis, dit Madeleine.
1
(un) bagne — каторга
2
(un) bon enfant — добрый малый
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с
71  французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с

Contenu connexe

En vedette

221 2 в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с
221 2  в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с221 2  в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с
221 2 в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320сdfdkfjs
 
854 русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.
854  русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.854  русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.
854 русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.dfdkfjs
 
272 тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с
272  тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с272  тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с
272 тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48сdfdkfjs
 
444 2 история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
444 2  история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с444 2  история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
444 2 история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128сdfdkfjs
 
401 сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с
401  сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с401  сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с
401 сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336сdfdkfjs
 
224 всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с
224  всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с224  всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с
224 всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112сdfdkfjs
 
193 начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с
193  начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с193  начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с
193 начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199сdfdkfjs
 
479 англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с
479  англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с479  англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с
479 англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127сdfdkfjs
 
560 англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с
560  англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с560  англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с
560 англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156сdfdkfjs
 
348 химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с
348  химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с348  химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с
348 химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112сdfdkfjs
 
245 информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с
245  информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с245  информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с
245 информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192сdfdkfjs
 
445 1 история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с
445 1  история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с445 1  история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с
445 1 история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112сdfdkfjs
 
164 география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с
164  география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с164  география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с
164 география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128сdfdkfjs
 
797 тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с
797  тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с797  тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с
797 тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96сdfdkfjs
 
562 поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с
562  поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с562  поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с
562 поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43сdfdkfjs
 
246 литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с
246  литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с246  литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с
246 литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416сdfdkfjs
 
348 тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с
348  тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с348  тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с
348 тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80сdfdkfjs
 
548 1 happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c
548 1  happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c548 1  happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c
548 1 happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72cdfdkfjs
 
446 2 история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
446 2  история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с446 2  история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
446 2 история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128сdfdkfjs
 

En vedette (19)

221 2 в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с
221 2  в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с221 2  в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с
221 2 в мире литературы. 9кл. в 2ч. ч.2-кутузов а.г. и др_2006 -320с
 
854 русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.
854  русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.854  русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.
854 русский яз. 8кл. поурочные разработки 2016 -256с.
 
272 тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с
272  тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с272  тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с
272 тесты по обществознанию. 5кл. лебедева-2016 -48с
 
444 2 история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
444 2  история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с444 2  история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
444 2 история россии. 6кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
 
401 сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с
401  сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с401  сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с
401 сборник задач и упр. по химии. 8-9кл. рябов-2016 -336с
 
224 всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с
224  всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с224  всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с
224 всеобщ. история. нов. история. 9кл. раб. тетр. сороко-цюпа-2014 -112с
 
193 начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с
193  начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с193  начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с
193 начальный курс географии. 7кл. андриевская, галай-минск, 2011 -199с
 
479 англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с
479  англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с479  англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с
479 англ. язык. vii класс. книга для чтен. афанасьева, михеева и др-2012 -127с
 
560 англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с
560  англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с560  англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с
560 англ. язык. starlight 5кл. кн. для учителя баранова, дули и др-2010 -156с
 
348 химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с
348  химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с348  химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с
348 химия. 9кл. тетр. лаборат. и практ. раб. габриелян-2014 -112с
 
245 информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с
245  информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с245  информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с
245 информатика. 5кл. кн. для учителя семенов, рудченко-2007 -192с
 
445 1 история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с
445 1  история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с445 1  история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с
445 1 история россии. 7кл. в 2ч. ч.1.-арсентьев и др_2016 -112с
 
164 география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с
164  география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с164  география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с
164 география. 9кл. раб. тетрадь к уч. дронова, рома 2011 -128с
 
797 тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с
797  тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с797  тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с
797 тесты по русск. языку. 8кл. к уч. бунеева селезнева-2014 -96с
 
562 поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с
562  поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с562  поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с
562 поговорим о налогах шевцова т.в.-2006 -43с
 
246 литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с
246  литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с246  литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с
246 литература. все произв. шк. прогр. в кратком изл. 6кл. родин и.о-2007 -416с
 
348 тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с
348  тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с348  тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с
348 тренажер по чтению для учащихся 1-4кл. мишакина, гладкова-2010 -80с
 
548 1 happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c
548 1  happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c548 1  happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c
548 1 happy english.ru. 9кл. рабочая тетрадь 1.-kaufman_2009 -72c
 
446 2 история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
446 2  история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с446 2  история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
446 2 история россии. 8кл. в 2ч. ч.2.-арсентьев и др_2016 -128с
 

Similaire à 71 французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с

Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020
Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020
Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020kreidaros1
 
7 fm ch_
7 fm ch_7 fm ch_
7 fm ch_4book
 
Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9
Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9
Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9kreidaros1
 
9 fm ch_2017
9 fm ch_20179 fm ch_2017
9 fm ch_20174book9kl
 
Francuzka mova-9-klas-chumak-2017
Francuzka mova-9-klas-chumak-2017Francuzka mova-9-klas-chumak-2017
Francuzka mova-9-klas-chumak-2017kreidaros1
 
9 klas francuzka_mova_chumak_2017
9 klas francuzka_mova_chumak_20179 klas francuzka_mova_chumak_2017
9 klas francuzka_mova_chumak_2017Svinka Pepa
 
Correction du test de français 8ème année
Correction du test de français 8ème annéeCorrection du test de français 8ème année
Correction du test de français 8ème annéeSandrine Sousa
 
2. Atelier sur la phonétique française
2. Atelier sur la phonétique française2. Atelier sur la phonétique française
2. Atelier sur la phonétique françaisetonytony1010
 
Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11
Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11
Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11kreidaros1
 
11 fm k_2019_11rik
11 fm k_2019_11rik11 fm k_2019_11rik
11 fm k_2019_11rik4book
 
5 fm k_u_2013
5 fm k_u_20135 fm k_u_2013
5 fm k_u_20135klas
 
5 франц клименко_угл_2013_укр
5 франц клименко_угл_2013_укр5 франц клименко_угл_2013_укр
5 франц клименко_угл_2013_укрAira_Roo
 
5 fm k_u_2013
5 fm k_u_20135 fm k_u_2013
5 fm k_u_2013UA4-6
 
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013freegdz
 
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013freegdz
 

Similaire à 71 французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с (20)

Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020
Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020
Frantsuzka mova-7-klas-chumak-2020
 
7 fm ch_
7 fm ch_7 fm ch_
7 fm ch_
 
Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9
Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9
Francuzka mova-10-klas-klymenko-2010-9
 
9 fm ch_2017
9 fm ch_20179 fm ch_2017
9 fm ch_2017
 
Francuzka mova-9-klas-chumak-2017
Francuzka mova-9-klas-chumak-2017Francuzka mova-9-klas-chumak-2017
Francuzka mova-9-klas-chumak-2017
 
9 klas francuzka_mova_chumak_2017
9 klas francuzka_mova_chumak_20179 klas francuzka_mova_chumak_2017
9 klas francuzka_mova_chumak_2017
 
9
99
9
 
Correction du test de français 8ème année
Correction du test de français 8ème annéeCorrection du test de français 8ème année
Correction du test de français 8ème année
 
2. Atelier sur la phonétique française
2. Atelier sur la phonétique française2. Atelier sur la phonétique française
2. Atelier sur la phonétique française
 
1
11
1
 
Partiel ii
Partiel iiPartiel ii
Partiel ii
 
Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11
Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11
Francuzka mova-11-klas-klymenko-2019-11
 
11 fm k_2019_11rik
11 fm k_2019_11rik11 fm k_2019_11rik
11 fm k_2019_11rik
 
fr5
fr5 fr5
fr5
 
5 fm k_u_2013
5 fm k_u_20135 fm k_u_2013
5 fm k_u_2013
 
5 франц клименко_угл_2013_укр
5 франц клименко_угл_2013_укр5 франц клименко_угл_2013_укр
5 франц клименко_угл_2013_укр
 
5 fm k_u_2013
5 fm k_u_20135 fm k_u_2013
5 fm k_u_2013
 
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
 
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
Francuzka mova-5-klas-klimenko-2013
 
5 fm k_u_2013
5 fm k_u_20135 fm k_u_2013
5 fm k_u_2013
 

71 французский язык. 7 класс елухина н.в. и др-2003 -304с

  • 1. H.В.ЕЛУХИНА С.В.КАЛИНИНА В.Д.ОШАНИН УЧЕБНИК ДЛЯ 7 КЛАССА ШКОЛ С УГЛУБЛЕННЫМ ИЗУЧЕНИЕМ ФРАНЦУЗСКОГО ЯЗЫКА 7-е издание, исправленное и дополненное Рекомендовано Министерством образования Российской Федерации МОСКВА « О Н И К С 21 ВЕК» 2003
  • 2. ББК81.2Фр-922 Е55 Елухина H. В. Е55 Французский язык: Учебник для 7-го кл. шк. с углубл. изуч. фр. яз. / Н. В. Елухина, С. В. Калинина, В. Д. Ошанин.— 7-е изд., испр. и доп.— М.: ООО «Издательский дом «ОНИКС 21 век», 2003.— 304 с: ил. ISBN 5-329-00863-8 Данный учебник предназначен для учащихся 7-го класса школ с углубленным изу­ чением французского языка. Он является звеном единой системы учебников этого направления, что обеспечивает возможность совершенствования приобретенных ранее умений и навыков. В учебнике реализуется коммуникативно-деятелыюстный подход. Учебник соответствует требо­ ваниям действующей программы. Работа по учебнику должна обеспечить обучающимся овладение предусмотренным минимумом языковых средств, формирование умений в об­ ласти четырех видов речевой деятельности и приобретение способности к иноязычному устному и письменному общению. В учебнике содержатся 11 уроков-тем, соответствующих коммуникативным потреб­ ностям и интересам учащихся, и 4 повторительных раздела, которые позволяют устано­ вить реальный уровень обуценности и ликвидировать имеющиеся недостатки. Б Б К 8 1 . 2 Ф р - 9 2 2 © Елухина Н. В., Калинина С. В., Ошанин В.Д., 2003 ISBN 5-329-00863-8 © ООО «Издательский дом О Н И К С 21 век», оформление, 2003
  • 3. Chers amis! Voilà déjà cinq ans que vous apprenez le français. Il doit vous être intéressant de savoir quelle est la place dans le monde de cette belle langue qui a été la langue de Jeanne d'Arc, de Louis XIV, de général de Gaulle, de grands sa- vants français comme Pasteur, Pierre et Marie Curie, de compositeurs comme Gounod, Bizet, Debussy, Ravel, de peintres comme Delacroix, Courbet, Manet, Renoir. C'est en français que Molière, La Fontaine, Voltaire, Victor Hugo, Jules Verne ont écrit leurs œuvres. Plus de 70 millions d'hommes sur la Terre ont le fran- çais pour langue maternelle. On parle français non seule- ment en France, mais aussi dans une partie de la Belgique, de la Suisse et du Canada. Si vous parlez français, on vous comprendra très bien dans certains pays africains et dans quelques pays d'Asie. A l'Organisation des Nations Unies (O. N. U.) le fran- çais est une des langues officielles. La langue française est une très belle langue, la civilisa- tion française est bien riche. Mais pour savoir le français il faut beaucoup travailler et pas seulement préparer les le- çons et écouter en classe, mais profiter de chaque moment pour parler et lire en français. Alors vous aurez le plaisir de lire des livres intéressants, de parler à vos amis étrangers et de leur écrire des lettres. Il est très utile de savoir des langues étrangères. Aujourd' hui, chaque homme doit savoir au moins une langue étrangère. Donc, au travail! Et bonne chance!
  • 4. L'ÉCOLE L'école était au bord du monde, L'école était au bord du temps. Au-dedans, c'était plein de rondes; Au-dedans plein de pigeons blancs. On y racontait des histoires Si merveilleuses qu'aujourd'hui, Dès que je commence à y croire, Je ne sais plus bien où j'en suis. Sur les tableaux d'un noir profond, Voguaient de grandes majuscules Où, de l'aube au soir, nous glissons Vers de nouvelles péninsules. L'école était au bord du monde, L'école était au bord du temps. Ah! que ne suis-je encore dedans Pour voir au-dehors, les colombes! M. С a r ê m e
  • 5. PREMIER TRIMESTRE LEÇON 1 ENSEIGNEMENT EN FRANCE Vous voilà en septième. C'est la sixième année que vous étudiez la lan- gue française. Que savez-vous faire? Pouvez-vous lire des livres • d'auteurs français? Avez-vous parlé à un Français? Est-ce que vous l'avez compris? Vous a-t-il parlé de ses études? Avez-vous écrit des lettres à vos amis étrangers? Avez-vous pris part à une soirée française dans vo- tre école? Vous savez faire tout cela? Donc, vous avez bien travaillé. Dites ce que vous faites pour mieux apprendre le français.
  • 6. ETUDE GRAMMATICALE En sixième on a étudié la botanique. L'année passée, j'étais souvent très occupé. Pierre faisait une expérience pendant que le professeur interrogeait d'autres élèves. Je faisais mes devoirs quand mon père est revenu à la maison. 1. Répondez aux questions. a) Au mois de juillet, nous étions en vacances. Et toi? Et vous? Et ton ami? Et ta sœur? Et tous les élèves? Et ton frère? b) Dimanche passé, nous avons fait une excursion. Et vous? Et ton camarade? Et lui? Et tes parents? 2. Répondez par oui ou non. M o d è l e : Est-ce que ton père apprenait l'anglais quand il était petit? — Non, il n 'apprenait pas l'anglais, il apprenait le français. Est-ce que ton père apprenait l'anglais quand il était petit? Est-ce que vous avez parlé des vacances d'été les premiers jours après la rentrée? Est-ce que les élèves ont travaillé beaucoup l'année passée? Est-ce qu'on faisait souvent des expériences pendant les leçons de sciences naturelles? 3. Ajoutez aux verbes les terminaisons de l'imparfait. Pendant que les élèves écriv..., le professeur parcour... des yeux la classe. Ensuite, il interroge... un élève qui récit... rapidement
  • 7. sa leçon, les autres lui pos... des questions. J'av... besoin d'un stylo et d'une feuille de papier pour écrire une lettre. Au printemps, cha- que jour nous arros... les fleurs et nous soign... les plantes. Les élè- ves fais... souvent des expériences pendant les cours de physique. Il fais... du soleil comme les premiers jours d'avril. Dans les arbres, les oiseaux chant... . Les toits des maisons brill... . 4. Racontez ce texte au passé, puis écrivez-le. J'ai 12 ans. J'habite une petite ville. Chaque matin, je vais à l'école. Je passe devant le musée de la ville et là je rencontre ordinairement des copains qui vont à la même école que moi. Nous discutons un moment et nous continuons notre chemin. Pierre est mon meilleur ami et très souvent il vient chez moi ou alors je vais chez lui. Je préfère jouer chez lui car ses parents ont un grand appartement. De plus, ses parents travaillent assez tard et pendant plusieurs heures l'appartement est à nous. Quand ses parents reviennent, c'est pour moi le moment de partir et de rentrer chez moi. 5. Dans les phrases suivantes mettez les verbes au passé composé ou à l'imparfait, justifiez l'emploi des temps. Un jour, notre professeur de français nous (proposer) d'organiser un cercle de français. On (accepter) avec joie cette proposition. Nous (discuter) beaucoup le plan de notre travail et nous (élire) le chef de notre cercle. Nous (apprendre) à réciter avec expression des poésies et à bien chanter en français. Souvent, nous (recevoir) des lettres des écoliers français et il (falloir) y répondre .Tout le monde (être) très heureux quand on (lire) ces lettres. On (écoutër) aussi des dis- ques, on (projeter) des films français et on (faire) des commentai- res. 6. a) Parlez de vos vacances d'été. b) Parlez de votre travail de l'année passée. Dites à quoi on s'intéressait. c) Dites ce que vous avez fait hier et ce que vous faisiez souvent l'année passée. Révisons l'emploi des pronoms en et yl Les élèves pensent à leur réunion de classe. Ils y pensent beaucoup. Répondez à cette question! Répondez -y! Je me suis habitué à lire beaucoup. Je m'y suis habitué. Il se prépare à une excursion. Il s'y prépare. Le professeur d'histoire parle souvent de la Grande Guerre natio- nale. Il en parle souvent.
  • 8. Parlons de nos études! Parlons-en! Est-ce que vous avez acheté un dictionnaire? Oui, nous en avons acheté un. Non, nous n'en avons pas acheté. Combien de livres de lecture as-tu? J'en ai trois. Je n'en ai pas. Est-ce que tu bois de l'eau pendant le dîner? Oui, j en bois. Non, je n'en bois pas. 7. Répondez aux questions. a ) M o d è l e : Est-ce qu'elle pense à son travail? — Oui, elle y pense. Est-ce qu'il est allé à Moscou? — Oui, il y est allé. Est-ce qu'elle pense à son voyage? Est-ce qu'il va à Kiev? Est-ce que vous êtes allés au théâtre? Est-ce que tu es allé à la bibliothè- que? Est-ce que vous avez répondu à la question du professeur? b ) M o d è l e : Est-ce qu'ils achètent des journaux? — Oui, ils en achètent. Est-ce qu'il est revenu de la France? — Oui, il en est revenu. Est-ce que nous avons un cours de français aujourd'hui? — Oui, nous en avons un. Est-ce qu'ils achètent des livres? Est-ce qu'il est revenu de Paris? Est-ce que le garçon est sorti de la bibliothèque? Est-ce que nous avons une réunion aujourd'hui? Est-ce que tu veux du thé? Est-ce qu'ils ont mangé des fruits pendant le dîner? Est-ce qu'elle a acheté un livre de lecture? Leur a-t-il parlé de notre expérience? 8. Remplacez les mots soulignés par les pronoms en et y. Nous nous sommes beaucoup intéressés à cette expérience. Je lui ai parlé de ta proposition. Nous n'avons pas encore pensé à ce pro- blème. II était content de ce résultat. Nous nous sommes préparés à ce concert. Pense à ta conduite. Elle s'est approchée de la fenêtre. Il ne faut pas toucher à ces papiers. Je ne me suis pas servi de cet instrument. Il répondra à sa question. Ne vous approchez pas de la porte. Elle n'avait pas peur des difficultés. Elle s'est habituée à se lever tôt. Répondez vite à sa lettre. J'ai besoin de mon stylo. Parle de ta proposition à tes amis.
  • 9. 10. Donnez des réponses affirmatives ou négatives en employant les pronoms en et y. Est-ce que votre ami s'intéresse à la physique? Est-ce que vous avez besoin d'un crayon? Vous intéressez-vous à l'histoire? Etes-vous toujours prêt à répondre? Est-ce que le professeur a été toujours content de vos réponses? Est-ce que tu as acheté un dictionnaire? Alliez-vous souvent au théâtre l'année passée? Parlez-vous souvent de vos vacances? 11. a) Ecoutez le texte suivant et tâchez de comprendre les mots nouveaux. Si le sens d'un mot n'est pas clair, voyez les explications ou consultez le dictionnaire. L'enseignement en France est différent de l'enseignement dans no- tre Etat. En Russie, l'école est obligatoire pendant neuf ans. Les enfants de 6 ou 7 ans vont à l'école primaire qui comprend quatre années d'étu- des. Ensuite, à l'âge de 10-11 ans, ils passent à l'école secondaire. Après la 11e , les écoliers passent leurs examens de fin d'études et terminent l'école secondaire. Ensuite, ils peuvent entrer à l'université ou dans les écoles supérieures — c'est l'enseignement supérieur. Dans les écoles de notre pays on enseigne comme langue étrangère l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol, et d'autres langues. Il existe de différents genres d'écoles: école d'enseignement géné- ral, spécialisée en quelque matière (en langue étrangère, par exemple), gymnase, lycée et collège. Dans les unes, on enseigne la langue étran- gère à partir de la cinquième classe, dans les autres on commence à apprendre une langue étrangère dès la première année d'études. Pour les cours de langue étrangère on divise la classe en groupes. Un maître enseigne dans chacun de ces groupes. ETUDE LEXICALE 9. Faites correspondre les questions et les réponses.
  • 10. Les maîtres d'école s'occupent de l'éducation des élèves: chaque fille et chaque garçon doit être bien élevé. C'est pourquoi les maîtres s'intéressent à leur conduite. Si un élève est distrait, s'il n'écoute pas le maître, s'il bavarde en classe et travaille mal à la maison — sa con- duite est mauvaise; si, par contre, il est attentif et appliqué, sa conduite est bonne. A présent, nous allons étudier le système d'enseignement en France qui est très compliqué. Si vous êtes en correspondance avec un écolier français, demandez-lui de vous parler dans ses lettres de ses études. Cela vous aidera à mieux connaître la Vie des écoliers en France. b) Lisez attentivement les explications: Cet élève a une bonne conduite à l'école et à la maison. éduquer: faire apprendre des habitudes, former l'esprit éducation (f): action d'éduquer. Education musicale, physique. Cette revue est consacrée aux problèmes d'éducation. cela (pronom) = ça: Expliquez-moi cela. C'est cela. = C'est juste. Tout cela est vrai, chacun, -e (pronom indéfini) = chaque (adj.) Chacun des élèves a son manuel. Chaque élève a son manuel, genre (m) = sorte (f): Je n'aime pas beaucoup ce genre de films, genre (homonyme): Dans la langue française, il y a deux genres: le masculin et le féminin. obtenir = recevoir: Les élèves qui ont obtenu le certificat d'études secondaires peuvent entrer dans les écoles supérieures.
  • 11. éduquer éducation (f) sont des mots de la même famille après-midi (m): c'est la partie du jour qui va de midi à 7 heures du soir. Je suis rentré à trois heures de l'après-midi. causer: parler, bavarder avec quelqu'un. Il cause avec son ami. correspondance (f): se sont des lettres écrites et reçues par deux per- sonnes correspondre correspondance (f) sont des mots de la même famille cours (m) suite de leçons sur quelque matière Le cours de physique commence en septième. classe faite par un maître Les cours de ce maître ont beaucoup intéressé les élèves. enseignement (m): c'est l'action d'enseigner, d'apprendre quelque chose aux autres Attention! En Russie enseignement secondaire étape primaire — 1-4 classes étape moyenne — 5-9 classes étape supérieure — 10-11 classes larme (f): Quand il regardait ce film de guerre, il avait des larmes aux yeux (il pleurait). promettre (dérivé du verbe mettre): dire qu'on fera ou qu'on donnera quelque chose. J'ai promis à ma sœur d'aller avec elle au zoo dimanche. rendre: remettre une chose à qui elle appartient. Rendre des livres, volontiers: — Apporte-moi un dictionnaire. enseignement supérieur — Volontiers.
  • 12. 12. Lisez les phrases suivantes et notez les mots nouveaux, traduisez-les. Dans tous les Etats, l'enseignement secondaire est obligatoire. L'école s'occupe de l'éducation des élèves et de leur conduite. La langue alle- mande est assez compliquée à apprendre. En France, il y a plusieurs genres d'écoles. Mon frère aîné qui était toujours le premier de la classe obtenait chaque année de beaux prix. C'était un élève moyen. Cette année, nous avons six cours de français par semaine. Nous parlons vo- lontiers français. Ma sœur n'est ni très grande, ni très petite, elle est de taille moyenne. Ce garçon est distrait, il oublie souvent ses livres. Mon petit frère s'est vite endormi. Dimanche, toute la famille est allée se promener, excepté la grand-mère qui était malade. Pendant la prome- nade, on a causé avec les amis. A nos jours les diligences n'existent pas. La forêt est sombre en hiver. Chacun aime la télévision. 13. Terminez les phrases. M o d è l e s : a) J'ai promis à mes parents de bien préparer mes leçons. J'ai promis à mes parents de ... Il a promis à son ami de ... Ils ont promis au professeur de ... b) Michel a promis un cadeau à sa petite sœur. Michel a promis un cadeau à ... Vous avez promis des bonbons à ... On a promis d'aller à ... c) Le maître a rendu les cahiers aux élèves. Le maître a rendu les cahiers à ... J'ai rendu les livres à ... Les élèves ont rendu leurs dictées à ... 14. Ajoutez une ou deux phrases à chaque phrase donnée. M o d è l e : Il est resté une demi-heure à la bibliothèque.— // a choisi un gros livre sur les voyages. H doit le rendre dans 15 jours. c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire: allemand demi État (ht) excepté moyen obligatoire demie (f) exister prix (m)
  • 13. 16. a) Dites quelle langue étrangère apprend ton ami (ton frère, ta sœur), b) Dites si vos parents connaissent une langue étrangère. 17. a) Nommez les mots internationaux que vous connaissez; employez-les dans des phrases. b) Nommez les verbes du Ie r groupe correspondant aux noms donnés. M o d è l e : l'enseignement — enseigner. L'enseignement, l'ornement, le fonctionnement, le débarquement, l'entraînement, le remerciement. 18. Complétez les phrases par les antonymes (les mots de sens contraire). Ce livre n'est pas facile à comprendre. Il est.... Je me réveille tout le temps, je ne peux pas ... . Cette chambre n'est pas claire, elle est... . En Espagne En France En Russie En Italie Il est resté une demi-heure à la bibliothèque. ... Il faut rentrer, il est déjà 2 heures et demie. ... A la fin de l'année scolaire, les meilleurs élèves ont des prix.... Aujourd'hui, nous avons cinq heures de cours. ... Cet après-midi, je vais au cinéma.... Les cours d'aujourd'hui sont compliqués. ... A partir de l'âge de 7 ans, les enfants vont à l'école. ... Cet après-midi, nous irons au musée. ... Ma mère est en corres- pondance avec son ami. ... 15. Faites des phrases. M o d è l e s : a) Les Allemands parlent allemand. Les Allemands Les Espagnols Les Français Les Russes Les Anglais Les Italiens b) En Espagne, on parle espagnol.
  • 14. 19. a) Reliez les mots qui peuvent être employés ensemble. b) Faites des phrases avec ces groupes de mots. 20. a) Rejetez une lettre de chaque mot et vous aurez un autre mot; donnez son sens: après, sombre, larme. b) Faites des phrases avec tous ces mots. c) Changez une ou deux lettres dans chaque mot et vous aurez un autre mot: Etat, rendre, cours, prix. d) Faites des phrases avec tous ces mots. 21. Dans les phrasés suivantes employez le mot qui convient. Choisissez-le parmi les mots donnés: cour, cours, court, (il) court, les larmes. Les élèves jouent dans la ... de l'école. Un garçon tous les autres l'attrapent. Mais le temps libre est toujours trop ... . Ça sonne, les ... recommencent, il faut rentrer. ... lui montent aux yeux. 22. a) Ecrivez une petite rédaction sur vos études à l'école primaire, dites ce que vous avez fait pendant les journées de classe, combien de cours vous avez eu chaque semaine. b) Ecrivez une lettre à votre ami français où vous parlerez de vos études et de votre journée de classe en septième. Attention! Quand vous écrivez en France voilà comment il faut commencer votre lettre. Ecrivez: cher ami, mon cher Pierre, chère Hélène. Pour terminer votre lettre écrivez: adieu, à bientôt, ton ami Nicolas, Marie. 2 3 . Imaginez et écrivez des questions que vous poserez à un écolier français. M o d è l e : Dans quel type d'école fais-tu tes études? M o d è l e : la taille moyenne. l'enseignement moyen, -ne obtenir un diplôme recevoir un prix un enfant une voiture la taille distrait s'adresser à secondaire conduire un professeur
  • 15. LECTURE ET CONVERSATION 24. Etude du texte. a) Vous allez lire une phrase avec le pronom le. Traduisez ce pronom. Si les parents le veulent, ils envoient leurs enfants au jardin d'enfants. b) Traduisez les phrases suivantes. Rappelez-vous la différence entre ne ... que et ne ... pas. Les enfants français ne vont pas à l'école le mercredi ou le jeudi et le dimanche. Les élèves qui couchent au lycée (les internes) ne vont dans leurs familles que le dimanche. c) Tâchez de traduire: être admis (admettre); le 2e cycle est suivi dans les lycées (= les élèves suivent le 2e cycle dans les lycées). d) Lisez attentivement les mots suivants et tâchez de dire ce que les mots de la deuxième colonne signifient: douze une douzaine cent une centaine mais: dix une dizaine e) Tâchez de comprendre le sens de ces mots et de ces groupes de mots: Le système scolaire (école — écolier — scolaire); la classe terminale (terminer — terminal); les grandes écoles (les écoles secondaires — les grandes écoles); l'école maternelle (la mère — maternel); une formation professionnelle (une profession); Une spécialisation étroite (un spécialiste). 25. Lisez ce texte et dites si le système scolaire français ressemble au nôtre. L'ENSEIGNEMENT EN FRANCE En France, le système scolaire est bien compliqué. D'abord, il faut dire qu'il y a, en France, beaucoup de genres d'écoles: des écoles d'Etat et des écoles privées, des écoles mixtes. Il y a des écoles religieuses. Si les parents le veulent, ils envoient leurs enfants de 2 à 6 ans à l'école maternelle. Cet enseignement s'appelle préscolaire, c'est-à-dire "avant l'école". L'école maternelle ressemble un peu à notre jardin d'enfants. Les enfants de 2 à 4 ans apprennent à bien parler, jouer, chanter, dessiner, à réciter des poésies. Ils font des exercices sportifs.
  • 16. Tous les petits Français de 6 ans vont à l'école. Depuis 1972, l'en- seignement est obligatoire jusqu'à 16 ans. Avant, les élèves pouvaient quitter l'école à 14 ans. Les jeunes Français passent une grande partie de leur journée à l'école. Les écoles ouvrent leurs portes entre 8 et 9 heures du matin et les écoliers rentrent à la maison vers 16 heures. Mais il y a des éco- liers qui sont demi-pensionnaires, c'est-à-dire qu'ils déjeunent et font leurs devoirs à l'école et partent chez eux vers 19 heures. Il y a enfin les internes: ils couchent à l'école et ne vont dans leurs familles que le dimanche. Le dimanche et le mercredi ou le jeudi, les écoliers français restent à la maison, mais s'ils sont trop bavards ou paresseux, ils viennent à l'école pour faire un travail supplémentaire. Donc, les enfants de 6 ans vont à l'école primaire qui commence par la onzième classe. Elle s'appelle encore cours préparatoire. Ensuite, les écoliers passent en 10e et en 9e (cours élémentaire), puis en 8e et en 7e (cours moyen). A l'.école primaire, les enfants ont des leçons de français, de calcul, d'histoire, de géographie, de sciences naturelles, de dessin, de chant, de travail manuel et de culture physique. Les écoliers quittent l'école pri- maire à l'âge de onze ans. Ils savent déjà bien lire, écrire et compter, faire les quatre opérations de calcul, ils connaissent les règles de gram- maire, l'histoire et la géographie de la France. A l'école primaire française un maître enseigne presque toutes les matières. La meilleure note est 10, donc les élèves sont bons s'ils ont des notes entre 7 et 10. Les enfants de 11 à 16 ans suivent le premier cycle de l'école secon- daire dans les collèges (6e à 3e des С. E. S . — collèges d'enseignement secondaire). Tous les enfants reçoivent le même enseignement, mais ils peuvent en plus choisir des matières supplémentaires: latin et (ou) grec, une deuxième langue vivante. Ils peuvent étudier l'anglais, l'allemand, l'espagnol, le russe, l'italien. Après la troisième, les élèves passent l'examen et reçoivent le brevet des collèges. Le deuxième cycle est suivi dans les lycées. Il existe trois sortes de lycées: les lycées professionnels où l'on reçoit une formation profes- sionnelle et qui conduisent au brevet d'études professionnelles (2 ans d'études), les lycées technologiques qui conduisent aux baccalauréats tech-
  • 17. niques et les lycées d'enseignement général qui conduisent aux bacca- lauréats littéraires et scientifiques. La seconde prépare à une spécialisa- tion étroite. On peut apprendre une troisième langue vivante, ou des matières de gestion et économie, dactylographie, ou beaucoup de ma- thématiques. Les classes de première et terminale sont des classes de la spécialisation. Après la terminale, on passe le baccalauréat qui permet de continuer ses études à l'université ou aux grandes écoles. Mais il y a beaucoup d'élèves qui ne peuvent pas passer cet examen qui est très difficile. Commentaires l'école privée — частная школа l'école religieuse — церковная школа (принадлежащая религиозным организациям) l'école mixte — смешанная школа (в которой мальчики и девочки учатся вместе) le cycle — цикл (несколько классов, которые составляют одну ступень обучения) le brevet des collèges — диплом коллежа, свидетельство des matières de gestion et économie — основы управления и экономики la dactylographie — машинопись des matières supplémentaires — дополнительные предметы 26. Répondez aux questions: Pourquoi peut-on dire que le système scolaire en France est compli- qué? Quelle école en France peut êtrë comparée à notre jardin d'en- fants et en quoi lui ressemble-t-elle? A quel âge les petits Français entrent-ils à l'école? Combien de temps les écoliers français res- tent-ils à l'école? Est-ce que c'est plus long que chez nous? Com- bien de jours libres par semaine ont les écoliers français? Comment punit-on les paresseux et les bavards? Quelles leçons ont les enfants à l'école primaire? Quelles notes reçoivent-ils? A quel âge les éco- liers français entrent-ils à l'école secondaire? Combien de cycles comprend l'école secondaire? Quels sont ces cycles? Quelles clas- ses comprennent-ils? Quel examen passe-t-on après la terminale? Est-ce que cet examen permet de continuer ses études à l'université ou dans les grandes écoles? 27. Parlez du système scolaire en France. Voici le plan pour vous aider: 1. Les genres d'écoles en France. 2. L'école maternelle. 3. L'école primaire.
  • 18. 4. L'école secondaire: les lycées et les collèges. 5. La fin des études à l'école secondaire. 28. Comparez les études en France et chez n o u s . Dites: quels genres d'écoles il y a; comment est organisée la journée de travail des écoliers; comment est organisée l'école secondaire; quels sont les examens de fin d'études; quelles sont les notes et comment est apprécié le travail des élèves; comment est organisée la semaine d e s écoliers (les jours de travail et les jours de repos). 29. Parlons de l'organisation du travail des écoliers français, de leur emploi du temps. Lisez ce texte et dites par quoi l'emploi du t e m p s de cette écolière diffère du vôtre. L'EMPLOI DU TEMPS DES ÉCOLIERS FRANÇAIS Le régime d'un écolier français n'est pas le m ê m e que le régime d'un écolier de notre pays. Voici la lettre d'une jeune Française Edith Pinaud, qui habite non loin de Paris. Edith y parle de sa vie d'écolière. J'étudie dans un collège d'enseignement secondaire (le С. E. S.), le collège Paul Eluard. Il se trouve à quatre kilomètres de chez nous. Je dois y aller à bicyclette. Je suis entrée cette année en 3e , j'apprends le latin et l'anglais depuis trois ans et le russe depuis l'an passé. Dans ma classe il y a 22 filles et 3 garçons. Voici mes heures de cours pour une semaine: 3 heures de latin, 3 heu- res et demie de français, 3 heures d'anglais, 3 heures de russe, 3 heures de mathématiques, 3 heures d'histoire et de géographie, 2 heures de gymnastique. 1 heure de sciences naturelles, 1 heure de dessin, 1 heure de musique, 1 heure de travaux manuels. J'ai donc 24 heures et demie de cours par semaine. Je vais vous raconter une de mes journées de classe. Je me lève à 7 heures, je déjeune et je me prépare rapidement. Je pars pour le collège. Les classes commencent à 8 heures. J'ai parfois le temps de bavarder quelques minutes avec mes camarades avant d'entrer dans notre classe, la classe de 3e . C'est u n e petite pièce aux murs clairs. Un grand tableau noir est derrière le bureau du professeur. Les fenêtres de la classe donnent sur la campagne de l'Essone, assez triste en cette saison. Parfois on aperçoit un cheval. Derrière les champs, c'est la forêt sombre en hiver, joyeuse au prin- temps, rouge en automne.
  • 19. Chaque heure, nous changeons de professeur. A 10 heures, nous avons une courte récréation pour nous reposer et parler un peu. A midi, c'est la sortie: une grande récréation de 2 heures. Il y a des élèves qui restent au collège et déjeunent à la cantine. Moi, je rentre à la maison, je déjeune rapidement et je peux travailler parfois 1/2 heure. Je reviens à l'école à 2 heures de l'après-midi. Il y a des cours qui ont lieu dans les salles spécialisées. Quand le temps le permet, les cours de gymnastique ont lieu dehors. Nous courons dans la campagne et nous jouons dans la cour au ballon. Lorsqu'il fait trop froid ou lorsqu'il pleut, nous restons dans une grande salle chauffée où nous faisons des exerci- ces sportifs. Je quitte le collège presque chaque jour à 5 heures de l'après-midi. Parfois, je sors un peu plus tôt et le samedi après-midi je n'ai pas de cours. Je peux travailler ou quelquefois me reposer un peu. Donc, je travaille chaque jour jusqu'à 8 heures, excepté le mercredi. Je ne suis vraiment libre que le mercredi, le samedi après-midi et le dimanche. J'aime beaucoup mon collège perdu au milieu de la campagne. 30. Dites si c'est vrai ou faux. Si c'est faux, prouvez-le par des citations du texte. Edith Pinaud étudie dans un collège d'enseignement secondaire. Il y a un seul maître qui leur enseigne toutes les matières. Edith ap- prend deux langues étrangères: l'allemand et le russe et une langue morte — le latin. Voici les matières qu'elle étudie: le français, le latin, l'anglais, le russe, les mathématiques, l'histoire, la géogra- phie, les sciences naturelles, le dessin, la musique, la gymnastique et les travaux manuels. Elle n'étudie ni la physique ni la chimie et ne fait pas d'expériences. Elle a 20 heures de cours par semaine. Les classes commencent à 7 heures du matin. A midi, c'est la sortie. Edith déjeune à la cantine. Les cours recommencent à 2 heures de l'après-midi. Si le temps le permet, les cours de gymnastique ont lieu au stade. En hiver, les cours de gymnastique ont lieu dans la salle de gymnastique. Edith quitte le collège à 5 heures. Le samedi, elle y reste plus tard, parce qu'il y a des réunions. Elle travaille cha- que jour jusqu'à 10 heures du soir, excepté le mercredi. Elle n'est libre que le mercredi et le dimanche. 3 1 . Parlez de l'emploi du temps de l'écolier français et du vôtre. Voici un plan pour vous aider: 1. Les matières qu'on étudie en 3e en France et en 7e chez nous. 2. La quantité d'heures de cours par semaine.
  • 20. 3. L'organisation de la journée de classe. 4. Le travail à la maison. 5. Les jours de travail et les jours de repos. 32. Apprenez à traduire. a) Lisez le texte et tâchez de le comprendre. b) Trouvez les mots suivants dans le dictionnaire: surtout, au début, manque (m), conséquences (f pl), unique, identi- que, veille (f), ordre (m), à l'avance, certain, raisonnablement, per- dre pied, afficher. c) Traduisez le texte phrase par phrase. COMMENT TRAVAILLER C'est surtout au début de la 7e qu'un manque d'organisation peut avoir des conséquences graves. L'enfant qui sort de l'école primaire, avec son maître unique, un horaire identique chaque jour, des devoirs donnés là veille pour le lendemain, n'est pas préparé à cet ordre nou- veau que lui demande le collège: des horaires qui changent chaque jour, des professeurs pour chaque matière, des devoirs à noter plusieurs jours à l'avance. Certains soirs il y aura beaucoup de travail, certains autres très peu, et s'il n'organise pas raisonnablement son travail et son temps libre, il perdra pied très vite. C'est pourquoi l'élève doit afficher son emploi du temps au-dessus de son lit ou de sa table de travail. Cela lui permettra de savoir quels livres et quels cahiers il doit emporter chaque jour. 3 3 . Jeu: posez autant de questions que possible sur une phrase. Un élève lit une phrase de l'exercice. Les autres élèves divisés en deux équipes lui posent des questions à tour de rôle sur cette phrase. L'équipe qui pose la dernière question, gagne. M o d è l e : L é 1 è v e: De toutes les matières, je préfère la géographie. La lr e é q u i p e : Est ce que tu veux devenir géographe? L' é 1 è v e: Non, je ne veux pas devenir géographe. La 2e é q u i p e: C'est parce que tu as un cinq en géographie? Etc. De toutes les matières, je préfère la géographie. Cette année, mon frère termine l'école. C'est bien si l'on fait les devoirs avec quelqu'un.
  • 21. 34. Jouez deux scènes: a) Une écolière française (élève de 3e ) est venue dans votre école. Vous lui posez toutes sortes de questions sur ses études et son em- ploi du temps. b) Un écolier russe (élève de 7e ) est venu dans un lycée français. Les lycéens lui posent des questions sur sa vie d'écolier. 35. Parlez de votre vie d'écolier. Comparez vos études en 7e à vos études en 6e et dites ce qu'il y a de nouveau. Dites, comment vous allez organiser vos études: si vous allez beaucoup travailler les matières qui sont difficiles, si vous al- lez faire vos devoirs seul ou avec vos amis, si vous allez travailler à la bibliothèque et y lire des livres et des revues sur les matières qui vous intéressent. 36. Parlez de votre travail en dehors des cours. Dites ce que vous allez faire d'intéres- sant. 37. Vous vous rappelez le petit Nicolas qui nous raconte sa vie d'une façon si amu- sante. Vous connaissez déjà l'histoire de sa maladie et de son vélo. Maintenant, il va vous parler de ses études. Lisez le texte et trouvez les réponses aux questions suivantes". Qui était monsieur Dubon et comment les élèves l'appelaient-ils? Qu'est-ce que les élèves devaient faire pendant l'absence du Bouillon? Qu'est-ce qui est arrivé quand le Bouillon est revenu pour la pre- mière fois? Pourquoi, à la fin, le Bouillon s'est-il mis en colère? LE BOUILLON Aujourd'hui, à l'école, la maîtresse a manqué. Nous étions dans la cour, en rang, pour entrer dans la classe, quand le surveillant nous a dit: "Votre maîtresse est malade, aujourd'hui." Et puis, monsieur Dubon, le surveillant, nous a conduits en classe. Le surveillant, on l'appelle le Bouillon, quand il n'est pas là, bien sûr. On l'appelle comme ça, parce qu'il dit tout le temps: "Regardez-moi dans les yeux" et dans le bouillon il y a des yeux. Le Bouillon punit souvent, avec lui il ne faut pas s'amuser. C'est pour cela qu'on n'aime pas quand il vient nous surveiller, mais, heureusement, il nous a dit: "Je ne peux pas rester avec vous, je dois travailler avec monsieur le Direc- teur, alors, regardez-moi dans les yeux et promettez-moi d'être sages." On l'a regardé dans les yeux et on a promis. Mais le Bouillon ne nous croyait pas beaucoup, alors, il a demandé:
  • 22. "Qui est le meilleur élève de la classe?" "C'est moi, monsieur!" a dit Agnan tout fier. Et c'est vrai, Agnan c'est le premier de la classe, et nous, on ne l'aime pas trop, mais on ne peut pas le battre chaque fois qu'on le veut, à cause de ses lunettes. "Bon, a dit le Bouillon, tu vas venir t'asseoir à la place de la maîtresse et tu surveilleras tes camarades. Répétez vos leçons." Agnan, tout content, est allé s'asseoir au bureau de la maîtresse et le Bouillon est parti. "Bien, a dit Agnan, prenez vos cahiers d'arithmétique, nous allons faire un problème." "T'es pas malade?" a demandé Clotaire. "Clotaire, silence!" a crié Agnan comme s'il était vraiment la maîtresse. "Viens me le dire ici, si tu es un homme!" a dit Clotaire et la porte de la classe s'est ouverte et on a vu le Bouillon tout content. Il a dit: "Ah! Je suis resté derrière la porte pour écouter. Vous, là-bas, regardez-moi dans les yeux!" Clotaire a regardé, mais ce qu'il a vu ne lui a pas fait un grand plaisir. Le Bouillon a dit: "Vous serez puni", et il est sorti, mais il nous a promis de revenir. Joachim s'est approché de la porte pour surveiller le Bouillon, il s'est assis devant la porte et il s'est mis à regarder dehors. Geoffroy a dit: "Il ne faut pas perdre de temps. Jouons à la balle!" "Et les problè- mes, alors?" a demandé Agnan, mais personne ne Г écoutait, et on a commencé à jouer entre les bancs et c'était très amusant. Et puis on a entendu un cri et on a vu Joachim, assis par terre et qui se tenait le nez avec les mains. C'était le Bouillon qui venait d'ouvrir la porte. "Qu'est- ce que tu as?" a demandé le Bouillon, tout étonné, mais Joachim n'a pas répondu, il faisait "aïe, aïe" et c'est tout, alors lev Bouillon l'a pris par le bras et l'a emmené dehors. Nous, on a ramassé la balle et chacun a repris sa place. Quand le Bouillon est revenu avec Joachim, qui avait le nez tout rouge, il nous a dit: "Vous serez tous punis!" Puis, il a demandé: "Pour- quoi ne prenez-vous pas exemple sur votre camarade Agnan? Il est sage, lui." Et le Bouillon est parti. On a demandé à Joachim: "Qu'est-ce qui est arrivé?" Il a répondu: "Je me suis endormi près de la porte." "Un paysan va au marché, a dit Agnan. Dans un panier, il a vingt- huit œufs à cinq francs la douzaine. Il en vend une douzaine à..." "C'est à cause de toi", a dit Joachim et il a montré son nez. "Oui! a dit Clotaire, il va manger son livre d'arithmétique, avec le paysan et les œufs." Ça n'a pas plu à Agnan qui a crié: "Non! J'ai des lunettes!" "Tu vas les manger aussi", a dit Clotaire. Agnan, alors, s'est mis à pleurer et il a dit: "Vous êtes méchants. Je le dirai à mes parents." Le Bouillon a ouvert la
  • 23. porte, mais nous, on était tous assis à nos places et on ne disait rien et le Bouillon a regardé Agnan qui pleurait tout seul, assis au bureau de la maîtresse. "Alors quoi, a dit le Bouillon. Vous aussi vous voulez être puni. Regardez-moi bien dans les yeux, tous! Si je reviens encore une fois et que je vois quelque chose, je serai furieux!" et il est parti de nouveau. Nous, on a décidé d'être tranquilles, parce que le surveillant, quand il n'est pas content, ce n'est pas drôle. Et puis, on a entendu un petit bruit du côté de la porte. Et la porte a commencé à s'ouvrir, petit à petit. Tous, on regardait et on ne respirait pas. Et, tout à coup, quelqu'un a crié: "C'est le Bouillon!" La porte s'est ouverte et le Bouillon est entré, tout rouge. "Qui a dit ça?" "C'est Nicolas", a dit Agnan. "C'est pas vrai, tu mens!" et c'était vrai que ce n'était pas vrai. "C'est toi! C'est toi! C'est toi!" a crié Agnan et il s'est mis à pleurer. "Tu seras puni", m'a dit le Bouillon. Alors, je me suis mis à pleurer. "C'est pas lui, m'sieur, c'est Agnan qui a dit le Bouillon!" a crié Rufus. "Ce n'est pas moi qui ai dit le Bouillon!" a crié Agnan. "Tu as dit le Bouillon, je t'ai entendu, tu as dit le Bouillon, oui!" "Bon, c'est tout, a dit le Bouillon, vous serez tous punis." "Pourquoi moi? a demandé Alcestse. Je n'ai pas dit le Bouillon, moi!" "Je ne veux plus entendre ce mot, vous avez com- pris?" a crié le Bouillon, qui était vraiment furieux. " Je ne veux pas être puni ", a crié Agnan et il est devenu rouge et puis bleu. En classe, tout le monde criait ou pleurait quand le Directeur est entré. "Que se passe-t-il, le Bouil... Monsieur Dubon?" a demandé le Directeur. "Je ne sais plus, monsieur le Directeur, a répondu le Bouillon, je n'ai jamais vu ça! Jamais!" Le lendemain, la maîtresse est revenue, mais le Bouillon a manqué. D'après S e m p é et G o s c i n n y , Le petit Nicolas 38. Expliquez: pourquoi les élèves n'aimaient pas quand monsieur Dubon, le Bouillon, venait les surveiller; pourquoi le Bouillon a choisi Agnan pour surveiller les élèves; pourquoi les élèves n'ont pas obéi à Agnan; pourquoi Joachim s'est assis près de la porte; pourquoi le Bouillon est devenu tout rouge quand il est revenu pour la troisième fois; pourquoi le lendemain le Bouillon a manqué. 39. Résumez le texte de la part de M. Dubon (le Bouillon).
  • 24. Avec mes remeciements, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée. Michel Pétrov 41. Apprenez à faire des dialogues. a) Ecoutez le dialogue, tâchez de bien le comprendre. b) Lisez le dialogue en prenant chacun un rôle. c) Lisez les répliques du personnage A, et tâchez de reproduire les paroles du per- sonnage В de mémoire (sans lire dans le livre). Faites là même chose, mais lisez les répliques du personnage B. d) Reproduisez tout le dialogue de mémoire. e) Reproduisez le dialogue, remplacez les mots avec les astérisques (звездочки) par les mots donnés en bas. A: Ça va, les études? B: Comme ci comme ça. C'est le latin* qui ne va pas. A: Tu n'aimes pas le latin? B: Si, je l'aime, mais ce n'est pas facile. Surtout quand on a des rédactions à écrire**. A: Là, je ne suis pas d'accord avec toi. Moi, ça m'amuse d'écrire des rédactions***. 40. Voulez-vous apprendre à écrire à des personnes adultes? Pour s'adresser à un adultes écrivez Monsieur, Madame, cher Mon- sieur. Pour terminer la lettre employez les formules finales: Recevez, Monsieur l'assurance de mes sentiments très cordiaux, les salutations distinguées, mes remerciements. Voici le modèle d'une lettre pareille * * * Moscou, le 20 septembre 2003 Monsieur, Pour améliorer mon français je voudrais bien suivre les cours de fran- çais par correspondance. Voulez-vous avoir l'obligeance de m'envoyer une documentation sur vos cours à l'adresse suivante: Michel Pétrov * * * 15 ap. 6 rue Ostogénka 119122 Moscou Russie
  • 25. le russe la biologie l'histoire la géographie des expériences à faire des traductions à faire des exercices à écrire des textes à exposer de faire des expériences de faire des traductions d'écrire des exercices d'exposer des textes de dessiner des cartes d'apprendre des poésies des cartes à dessiner des poésies à apprendre f) Récitez ce dialogue: deux garçons font connaissance. — Bonjour, tu es un nouveau, n'est-ce pas? — Oui, je viens de Smolensk. — Je m'appelle Michel Pétrov et toi, comment t'appelles-tu? — Je m'appelle Nicolas Smirnov. — Où habites-tu? — J'habite rue Ostogenka 4, appartement 4. Et toi? — C'est non loin de moi. J'habite place Kropotkinskaïa, 3. Viens me voir. g) Refaites ce dialogue. Maintenant ce sont deux Français qui parlent. Nom: Laurant Nom: Dulac Prénom: Rémy Prénom: Jean Adresse: 14, rue Blanche, Paris Adresse: 11, rue de Belleville, Paris 42. Discutons. Vous êtes revenus après les vacances. Vous ne vous êtes pas vus depuis plus de deux mois. Dites ce qui s'est passé d'intéressant pen- dant ce temps-là (ce que vous avez fait ou ce que vous avez vu). Tous, vous êtes amateurs d'art ou de sport. Dites ce qui s'est passé d'important ces derniers temps (de nouveaux spectacles, films, ex- positions, des compétitions importantes, etc.). Vous avez beaucoup de projets pour cette année, n'est-ce pas? Dites comment vous allez organiser vos études et vos loisirs: si vous en- trerez dans un cercle, si vous ferez du sport, si vous visiterez beau- coup le théâtre et le cinéma ou bien si vous vous amuserez d'une autre façon. Vous allez passer beaucoup de temps ensemble. Dites si vous avez quelque proposition à faire à vos camarades pour rendre votre vie d'écolier plus intéressante. SUJET LIBRE DE CONVERSATION
  • 26. 4 3 . Lisez et apprenez la poésie. BONJOUR, MONSIEUR LE MAÎTRE D'ÉCOLE Monsieur le Maître d'école, Vous souvenez-vous encore de moi? D'un petit garçon qui fut, je crois, Pas toujours sage. D'un petit garçon qui a bien grandi Et qui maintenant se dit: C'était le bel âge, Monsieur le Maître d'école. Moi, je me souviens encore de vous. Joujou, genou, caillou, bijou... Et toute la gamme... Géographie, récitation, Histoire de France et rédaction Ah! quel programme! Malgré le temps qui s'envole, Il n'est pas moins vrai Que les souvenirs d'école Ne s'oublient jamais. J. R i d e z
  • 27. LEÇON 2 ÉCRIVAINS CÉLÈBRES Alexandre Pouchkine, Mikhaïl Lermontov, Léon Tolstoï Alexandre D u m a s , Victor Hugo, Jules Verne Vous aimez lire, n'est-ce pas? Vous lisez beaucoup et vous connaissez déjà les œuvres des grands écrivains russes et étrangers. Regardez ces portraits. Vous connaissez sans doute les noms de ces écrivains célè- bres. Quels livres de ces écrivains avez-vous lus? Parlez de votre écri- vain préféré et des livres que vous aimez lire.
  • 28. ETUDE GRAMMATICALE L'homme poussa la porte et entra dans la salle. La salle était vide. Il regarda autour de lui et s'étonna de ne voir personne. il poussa il entra il regarda il s'étonna sont les formes du passé simple des verbes du Ie r groupe Pour exprimer une action passée achevée ou une série d'actions achevées qui se suivent dans le passé, employez le passé simple. Le passé simple est employé dans le français écrit. C'est le passé composé qui est employé dans le français parlé. On peut recon- naître les verbes du Ie r groupe au passé simple d'après les termi- naisons suivantes: J'oubliai mon dictionnaire. Nous oubliâmes nos livres. Tu oublias ton stylo. Vous oubliâtes vos sacs. Il oublia son cahier. Ils oublièrent leurs serviettes. Attention! changer — il changea 2. Donnez le passé simple des verbes suivants: a) la 3e personne du singulier — passer, discuter, changer, compter, étudier, rentrer; Commençons à étudier le passé simple! Verbes du Ie r groupe
  • 29. b) la 3e personne du pluriel — parler, jeter, s'étonner, s'élever, ra- conter. 3. Mettez les verbes suivants au passé simple; choisissez les personnes où il y a une croix: groupes de mots il, elle. ils, groupes de mots je tu on nous vous elles s'arrêter devant la porte + + + + + pousser la porte + + + continuer la lecture + + + + changer un livre + + + travailler à la maison + + + devant la porte de la maison d'un partisan français. Il (quittait, quit- tera, quitta) ses amis et (est rentré, rentra, rentrera) chez lui. Dans la nuit, il (se réveilla, se réveillait, se réveillera) plusieurs fois. Quand l'heure du dîner (arrivera, arriva, est arrivée), les élèves (iront, allaient, allèrent) dans la cantine. Ils (s'approchaient, s'approchè- rent, s'approcheront) de leurs places. Ils (mangeront, mangèrent, mangeaient) en silence. 5. a) Choisissez parmi les verbes donnés ceux qui sont au passé simple et expliquez comment vous les avez reconnus. Le verbe aller se conjugue au passé simple comme les verbes du Ie r groupe. Attention! il alla ils mangeront elle travaillera elles discutèrent il récitaelles passèrent il s'étonna elle continuera ils pousseront elle jeta ils rentrèrent il changera ils étudieront ils sautèrent elle étudi.il s'arrêtera 4. Indiquez les verbes qui sont employés au passé simple et donnez leur infinitif:
  • 30. b) Lisez les phrases et traduisez-les. Verbes du IIe groupe 7. Donnez la 3e personne du singulier et du pluriel du verbe grandir au passé simple. 8. Choisissez les phrases où les verbes sont au passé simple, lisez-les. Michel arrive à la bibliothèque et choisit un livre intéressant. L'an- née passée Jean choisit le roman de Victor Hugo "Les Misérables" comme sujet de sa composition trimestrielle. Marie finit ses devoirs et va se promener. L'élève finit son travail et alla se coucher. Le professeur réfléchit un moment et appela mon voisin. Les réponses de Jean sont toujours correctes: il réfléchit avant de répondre. Continuons à étudier le passé simple! Verbes du IIIe groupe Beaucoup de verbes du IIIe groupe ont au passé simple les mêmes terminaisons que les verbes du IIe groupe. Verbes en -endre et -ondre J'attendis ma sœur. Tu attendis ton frère. Il attendit ses parents. Nous attendîmes nos amis. Vous attendîtes votre professeur. Ils attendirent leurs camarades. Verbes en -vrir ou -frir ouvrir (couvrir, découvrir, souffrir) —j'ouvris, il ouvrit, ils ouvri- rent
  • 31. Verbes en -ir dormir (mentir, partir, sentir, servir, sortir) — je dormis, il dormit, ils dormirent Verbes en -re prendre (apprendre, comprendre) — je pris, il prit, ils prirent battre — je battis, il battit, ils battirent dire —je dis, il dit, ils dirent conduire — je conduisis, il conduisit, ils conduisirent écrire —j'écrivis, il écrivit, ils écrivirent faire—je fis, il fit, ils firent mettre —je mis, il mit, ils mirent rire —je ris, il rit, ils rirent suivre — je suivis, il suivit, ils suivirent Deux verbes en -oir s'asseoir — je m'assis, il s'assit, ils s'assirent voir — j e vis, il vit, ils virent 9. Mettez les verbes suivants au passé simple; choisissez les personnes où il y a une croix (+): groupes de mots je tu il, elle, on nous vous ils, elles entendre une chanson + + + + écrire une dictée + + + sortir de la classe + + + faire un problème + + + répondre aux questions + + + apprendre une poésie + + ouvrir le livre + + mettre un livre sur la table + + + suivre son ami + + + dire son nom + + conduire un enfant + + + +
  • 32. 10. Relevez les verbes qui sont au passé simple, expliquez comment vous les avez J'ai pris un cahier. Il prit le train. Ils descendront dans le métro. Ils descendirent dans un hôtel. Il vendit de vieux livres. Il vend les jour- naux. Les élèves découvriront beaucoup de choses intéressantes. Les explorateurs découvrirent une île déserte. Je pars pour Kiev. Il partit pour Paris. Ils firent leurs adieux. Ils font du sport. Il mit son chapeau. Il a mis son paletot. Il rit tout le temps. L'enfant vit sa mère et rit. 11. Relevez les verbes qui sont au passé simple et donnez leur infinitif. Recopiez-les en deux colonnes selon leurs terminaisons. Il commença à aimer travailler, s'intéressa à tout, apprit beaucoup de choses. Bien sûr, il oubliera son livre de lecture, il faut le prévenir. Le prisonnier saisit une corde, monta sur le mur et descendit de l'autre côté. L'année prochaine, il entrera à l'université. Il fit son travail et le rendit au maître aussitôt. Chaque jour, je finis mon travail à six heures et demie. Il se leva de table, mit son chapeau et alla dans le jardin. Vers minuit, André partira; Jacques et moi, nous resterons seuls. Il saisit un crayon et écrit quelques mots. Il leur annonça son départ; ils le reconduisirent jusqu'à la gare. L'enfant sourit et lui tend sa petite main. Quand je m'approchai de lui, je vis qu'il dormait. Quand il descendra dans le jardin, il n'y trouvera personne. 12. a) Ecoutez les petits textes suivants et tâchez de comprendre les mots nouveaux. Si le sens d'un mot n'est pas clair, voyez les explications ou consultez le dictionnaire. J'aime beaucoup les romans de Dumas. Mes parents m'ont fait ca- deau de quelques volumes de cet auteur. D'habitude, je lis quelques chapitres d'un des romans avant de m'endormir. Cela me suffit pour rêver des trésors cachés avec soin, des hommes forts qui se vengent de leurs ennemis. Ma petite sœur préfère les contes. Je crois qu'elle les aimait dès sa naissance. Elle a une bonne mémoire et il lui suffit d'entendre le conte une seule fois pour le savoir par cœur. Elle a toute une biblio- thèque de contes. Personne de ses camarades n'a autant de livres de contes qu'elle. reconnus. ETUDE LEXICALE
  • 33. La lecture des contes l'а aidée à former son esprit. Elle a toujours une opinion juste sur les actions bonnes ou mauvaises des personnages de contes. Dans un des romans de Jules Verne (l'action de ce roman se passe en 1886), il s'agit d'un sous-marin. Tout le monde était surpris par cet objet en fer. On ne savait pas à quoi il pouvait servir. D'abord on com- parait le sous-marin à un poisson géant. Puis on a compris qu'on se trompait. De si grands poissons n'existent pas. b) Lisez attentivement les explications: puis = ensuite: Le professeur est resté quelques minutes près de la porte, puis il est entré dans la classe, solide = fort, en bonne santé: Mon grand-père a quatre-vingts ans, mais il est encore solide, surpris = étonné: Je suis surpris par cette nouvelle. se brosser brosse (f) sont des mots de la même famille Où est ma brosse à dents? commencer commencement (m) sont des mots de la même famille J'ai oublié le commencement de la poésie. naître naissance (/) sont des mots de la même famille Le 19 novembre c'est le jour de ma naissance. travailler travailleur (m) sont des mots de la même famille Pierre est un bon travailleur.
  • 34. action (f): L'action du texte "Le Bouillon" se passe à l'école, en classe, autant: Toi et moi, nous avons trois crayons chacun, donc j'ai autant de crayons que toi. auteur (m): Pouchkine est mon auteur préféré. avec soin: Quand je rentre à la maison, je me lave les mains avec soin, chapitre (m): Ce livre a dix chapitres (dix parties). Le dernier chapitre est le plus amusant, habitude (f): Il a l'habitude de prendre le thé après le dîner, d'habitude = le plus souvent: D'habitude, il quitte l'école à trois heures, il s'agit: Dans le texte "Le Bouillon", il s'agit des élèves d'une école française. par cœur: Pour réciter une poésie, il faut l'apprendre par cœur, préférer: J'aime mieux les livres d'aventures et mon petit frère préfère les contes. servir: Le stylo sert à écrire. s'élever Un oiseau s'élève dans le ciel. La température s'élève. Une voix s'élève. comparer: c'est chercher ce que plusieurs personnes ou plusieurs cho- ses ont de différent et de pareil. Ils ont comparé leurs travaux. géant (m): c'est un homme très grand. Ce sportif est un vrai géant. nécessaire: ce qu'il faut avoir ou faire. Ce livre est nécessaire pour mes études. il est nécessaire = il faut: Pour apprendre une langue, il est nécessaire de travailler régulièrement, se tromper: c'est avoir des idées qui ne sont pas justes. Tu t'es trompé: ce n'est pas mon frère, se venger: faire du mal à une personne qui vous a fait du mal. Il s'est vengé de ses ennemis, sommeil (m): c'est l'état de dormir. Il a un sommeil très léger, avoir sommeil: avoir envie de dormir sous-marin (m): c'est un bateau qui peut naviguer sous l'eau. Le "Nautilus" était un sous-marin, surprendre: apercevoir quelqu'un pendant qu'il fait quelque chose. Le maître a surpris un élève qui s'amusait au lieu de travailler.
  • 35. suffire, il suffit: Pour bien apprendre il ne suffit pas d'être intelligent, il faut encore travailler, volume (m): Ce roman a deux volumes de plus de 300 pages chacun. c) Trouvez ces mots et cette expression dans le dictionnaire: esprit (m) objet (m) trésor (m) fou, folle opinion (f) c'est dommage d) Elargissez votre vocabulaire. Le suffixe -ment ajouté à un adjectif au féminin sert à former des adverbes. M o d è l e : chaud — chaude — chaudement; difficile — difficilement; froid —froide —froidement. 13. En vous servant des éléments donnés, faites des phrases. M o d è l e : Un stylo sert à écrire. un stylo un crayon un couteau une cuillère une brosse sert à... 14. Faites des phrases avec les groupes de mots suivants: une étoffe un homme un vieillard solide un homme un prix un succès fou un objet un travail un livre le temps nécessaire — un livre d'aventures — un conte — un roman se tromper par cœur souvent d'autobus de chemin préférer réciter
  • 36. le russe, l'italien le français, l'espagnol surprendre, être surpris par cette nouvelle 15. Trouvez la définition qui correspond aux mots: un géant, un sous-marin, une brosse, un travailleur. M o d è l e : Un géant est un homme très grand. 16. Dites ce qui est nécessaire: pour être un bon élève; pour apprendre le français. 17. Lisez les phrases suivantes et dites ce qu'elles signifient. Retenez les mots nou- veaux. Les partisans se sont vengés des ennemis, leurs actions étaient jus- tes. Mon grand-père avait l'habitude de se promener après le dîner. D'habitude, nous dînons à deux heures, puis je me repose un peu. Le ballon s'élève dans le ciel. Il a autant de livres que vous. C'est un bon élève: il fait ses devoirs avec soin. Sur ces rayons il y a quel- ques volumes de romans de Dumas. Le dictionnaire est nécessaire pour traduire ce texte. Je préfère le français aux autres matières. Le malade a eu un sommeil très agité. J'ai sommeil parce que je me suis levé très tôt. Notre maître connaît beaucoup de poésies par cœur. Il fallait comparer les deux chapitres et donner son opinion. 18. a) Donnez les noms de la même famille que les verbes suivants: surprendre, connaître, commencer, naître, travailler, b) Faites des phrases avec ces noms. 19. Formez les adverbes correspondant aux adjectifs suivants et faites des phrases avec ces adverbes: facile, simple, triste, sérieux, solide, léger, chaud, naturel. M o d è l e : heureux — heureuse — heureusement. Il y a eu un accident d'autos, heureusement personne n'a été blessé. 20. Faites de petits dialogues en employant l'expression c'est dommage! M o d è l e : — Avez-vous lu le livre que je vous ai donné?
  • 37. — Non, pas encore. — C'est dommage! J'en ai besoin. Lisez et traduisez les phrases suivantes. Dans les livres de cet auteur, il s'agit de la vie des travailleurs. Il a cultivé son esprit parce qu'il lisait beaucoup. Maintenant, il lui suf- fit de lire une fois la poésie pour l'apprendre par cœur. J'ai vu beau- coup d'objets intéressants dans le musée. Cet homme est un peu fou, il passe son temps à chercher un trésor dans son champ. Un sous-marin est rentré au port. a) Lisez les mots suivants, écrivez-les de mémoire et soulignez ce qui est difficile dans l'orthographe des mots: se venger, d'habitude, autant, préférer, auteur, naissance, commen- cement, nécessaire, sommeil. b) Changez une ou deux lettres dans les mots donnés et vous aurez un autre mot. Ecrivez ces mots dans vos cahiers et traduisez-les: soin, fou, auteur. c) Ecrivez une petite rédaction sur le sujet: "Je choisis un livre de lecture"; em- ployez le lexique étudié. 22. 21. LECTURE ET CONVERSATION 23. Lisez ce texte et dites si vous connaissez le nom des écrivains cités et si vous avez lu des livres de ces auteurs. LA LECTURE Vous lisez beaucoup, et c'est bien naturel. Notre vie n'est pas possi- ble sans livres. Quand vous étiez petits, c'étaient vos parents qui vous ouvraient le monde merveilleux des contes. Avant de vous endormir, vous de- mandiez votre conte "de tous les soirs". Et voilà que Cèndrillon, le Chat Botté, Blanche-Neige et les sept nains, le petit Cheval Bossu, le Prince Ivan et la Belle Vassilissa sont entrés pour toujours dans votre vie. Et dans vos rêves, vous parcouriez des kilomètres sur un tapis volant, sur le dos d'un loup gris ou bien avec des bottes de sept lieues aux pieds, vous luttiez contre Barbe-Bleue, vous sauviez le Petit Cha- peron Rouge et comme un prince merveilleux vous réveilliez la Belle au Bois Dormant.
  • 38. A l'école, on vous a appris à lire. Vous avez grandi, et d'autres livres vous intéressent. Vous allez à la bibliothèque de l'école ou de votre quar- tier et vous demandez des poèmes, un livre historique ou un livre d'aven- tures. Vous avez déjà lu le roman d'aventures le plus célèbre "Robinson Crusoé". Maintenant, vous pouvez prendre un roman de Jules Verne. Li- sez "Un capitaine de quinze ans", "Les enfants du capitaine Grant" ou bien "Le tour du monde en 80 jours". Comment? Vous avez déjà lu tout ça? C'est bien. Alors demandez "Vingt mille lieues sous les mers". Dans ce roman, qui est l'un des plus connus de Jules Verne, l'auteur raconte l'histoire de l'expédition du bateau de guerre américain "Lin- coln" qui doit libérer les océans d'un géant marin. Ce géant attaque les navires qu'il rencontre. Un savant français, le professeur Aronnax, par- ticipe à cette expédition, et plus tard il découvrira, avec les autres, qu'il s'agit d'un énorme objet en fer? le sous-marin du capitaine Némo, le "Nautilus". Vous ne pouvez pas encore lire Jules Verne en français et c'est dom- mage. Mais bientôt, vous saurez cette langue assez bien pour lire dans le texte les romans de Jules Verne, d'Alexandre Dumas, de Victor Hugo et d'autres grands écrivains français. Et aujourd'hui, vous pouvez acheter à la librairie des livres adaptés. La langue de ces livres est simple et vous pourrez sans doute compren- dre ce "français facile". Et si un mot vous est inconnu, vous consulterez le vocabulaire qui se trouve à la fin de chaque livre adapté. Les phrases difficiles sont traduites ou expliquées au bas de la page. Les livres adaptés sont beaucoup plus courts que les éditions inté- grales. Par exemple, le célèbre roman d'Alexandre Dumas "Le Comte de Monte-Cristo" a trois volumes de plus de 500 pages chacun, tandis que le livre adapté n'en a qu'une centaine. Mais cela n'empêche pas de suivre l'histoire du jeune marin français, Edmond Dantès, qui, un jour, est arrêté, puis enfermé dans la prison du Château d'If. C'est là, qu'il fait la connaissance d'un autre prisonnier, l'abbé Faria, qui lui parle d'un grand trésor caché dans l'île de Monte- Cristo. Après la mort du vieux Faria, Dantès réussit à quitter sa prison et à trouver le trésor. Il rentre à Paris sous le nom de comte de Monte-Cristo et se venge des gens qui l'ont jeté en prison au Château d'If. Vous avez déjà envîe de lire ce roman, n'est-ce pas? C'est un beau livre et sa lecture vous fera un grand plaisir de même que la lecture de beaucoup d'autres livres français.
  • 39. lire dans le texte — читать в подлиннике l'édition intégrale — полное издание (без сокращений и изменений) un livre adapté — адаптированная книга (сокращенная и облегченная) 24. Développez ces idées: La lecture est une des meilleures distractions. M о t s - с 1 é s: choisir un livre à son goût: des contes, des histoires amusantes, des livrés d'aventures, des romans historiques ou de science-fixion; apprendre beaucoup de choses intéressantes; s'amu- ser bien. Notre vie n'est pas possible sans livres. M о t s - с 1 é s: lire pour apprendre: des manuels, des revues et des livres scientifiques; lire pour s'amuser: des livres d'art. C'est le livre qui nous permet d'apprendre tout ce qu'il y a, ce qu'il y a eu. ce qu'il y aura d'intéressant dans le monde. M о t s - с 1 é s: des livres d'histoire (pour savoir ce qui s'est passé dans le monde), des journaux et des revues (pour savoir ce qui se passe et ce qui se passera dans le monde). 25. Dites si vous êtes d'accord: les petits enfants aiment les contes; les enfants aiment les livres d'aventures; les jeunes aiment les romans. 26. Apprenez à traduire. a) Lisez le texte et tâchez de le comprendre. Dites où on peut trouver des livres à Paris. b) Relisez le texte et notez les mots nouveaux. c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire. d) Traduisez le texte. LES LIBRAIRES DE PARIS On trouve des livres un peu partout à Paris. D'abord chez les marchands de journaux. Il y en a des milliers, y compris les kiosques sur les trottoirs, dans les gares et les stations de métro. Il y a ensuite les papetiers, qui ont toujours en vente les romans
  • 40. à la mode et des livres illustrés. Il y a les bouquinistes, qui depuis des siècles ont installé leurs boîtes sur les quais de la Seine. On trouve de tout chez eux: des livres neufs, de vieux livres. On peut parfois y faire une trouvaille, mais il faut souvent chercher longtemps. Il y a enfin les vrais libraires installés en boutique. Ceux-ci sont particulièrement nombreux sur la rive gauche, entre le Quartier Latin et Saint-Germain-des-Près, où se trouvent aussi la plupart des éditeurs. Le 6c arrondissement de Paris a la plus forte densité de libraires dans le monde. D'après C. L a u r e n t, En France avec Nicolas 27. Vous allez lire quelques extraits de grands auteurs français d'époques différentes, pour vous initier à la littérature française qui est belle et riche. Lisez le texte et dites si les études de Gargantua étaient agréables et faciles. 28. a) Etude de texte "Gargantua fait de sérieuses études". Vous savez ce que signifie le verbe faire quand il s'emploie devant un autre verbe à l'infinitif. Traduisez donc ces phrases. Le maître fait travailler ses élèves. Il leur fait faire du sport aussi. Ce garçon fait rire toute la classe. b) En français, si l'on veut mettre en relief un membre de la proposition, on em- ploie les groupes de mots c'est... qui, si c'est le sujet ou c'est... que, si ce sont d'autres membres de la proposition. Trouvez c'est... qui et c'est... que dans les phrases suivantes et précisez leur rôle. Le père de Gargantua dit: "C'est à Paris qu'on peut devenir savant." C'étaient vos parents qui vous ouvraient le monde merveilleux des contes. c) Vous n'avez pas oublié qu'un nom peut être employé comme complément d'un autre nom. Alors, il s'emploie sans article avec la préposition de devant lui: un bateau de guerre, un livre d'aventures, un jardin d'enfants. Comment traduit-on de guerre, d'aventures et d'enfants? à) Vous savez le présent du verbe falloir - il faut. Dites le temps des formes du verbe falloir ci-dessous: il fallait, il a fallu, il faudra. e) Dites quel est le temps employé dans les phrases suivantes: Il va devenir fou. Cela va changer. f) Tâchez de comprendre le sens de ces mots et de ces groupes de mots (analysez leurs composants):
  • 41. un nouveau-né (naître), un tapis volant (qui vole), donner naissance à un bébé, monter à cheval, faire la guerre à, un temps bien em- ployé. Traduisez ces groupes de mots. GARGANTUA FAIT DE SÉRIEUSES ÉTUDES Voilà une amusante histoire de géants que François Rabelais, médecin et écrivain fran- çais du XVIe siècle, a écrite pour faire rire les malades de son hôpital. Aujourd'hui, le monde entier connaît ce livre magnifique. Mais nous le savons bien: ces géants n'existent pas et sous le rire se cache une pensée très sérieuse. A nous de la comprendre. En Touraine, une des plus belles régions de France, au bord de la Loire, un géant nommé Grandgousier vivait en maître près de la petite ville de Chinon. Tout le monde l'aimait bien, il avait beaucoup d'amis, et était très heureux. Un jour, sa femme Gargamelle a donné naissance à un bébé. "C'est un fils! c'est un fils!" a-t-on entendu dans la chambre. Comme Grandgousier a été content! En même temps, un terrible cri s'est élevé: "A boire! à boire! à boire!" Etonné, Grandgousier s'est dit: "Qu'est-ce que c'est? Qui demande à boire? Ce n'est pas la voix de Gargamelle!" Il a couru vers la chambre, il a poussé toutes les personnes qui regardaient, et là, il s'est arrêté; lui aussi, a ouvert de grands yeux. Qu'il était gros ce bébé! "A boire! à boire! à boire!" continuait à pleurer le nouveau-né. Le cri était si fort que toute la Touraine l'a entendu. Ce beau et gros bébé grandissait très vite; il avait toujours faim, toujours soif, à toute heure. Ce n'était pas une vache qu'il lui fallait, ni dix, ni cent, ni mille! mais 17 913 vaches qui lui donnaient leur lait! Aussi, on ne s'étonnait pas de voir ce beau garçon, plein de santé, mon- trer dans un grand sourire, ses dix-huit mentons! C'était bien simple! Il passait son temps à boire, manger et dormir; à manger, dormir et boire; à dormir, boire et manger. Son père le trou- vait très intelligent, car il avait des idées étonnantes pour un enfant: il. construisait des chevaux avec des arbres et des morceaux de fer; il dis- cutait comme un homme avec les amis de son père. Il était bien temps de lui apprendre à lire, à compter, à écrire. Grandgousier lui a choisi un maître. Comme tous les enfants de ce temps-là le pauvre Gargantua de- vait connaître, par cœur, d'abord toutes les lettres de l'alphabet de A
  • 42. jusqu'à Z et de Z jusqu'à A, sans se tromper. Puis, il a appris tout le calendrier: les jours, les semaines, les mois, les saisons, les fêtes. A quoi tout cela pouvait-il servir? Il lui a fallu cinq ans et trois mois pour tout apprendre; treize ans et six mois ont été nécessaires pour savoir la langue latine; dix-huit ans et onze mois pour lire et comprendre tout un livre écrit en latin. Le résultat de ces études: Gargantua ne comprenait plus rien, ne savait plus discuter. "Pauvre enfant! pensait son père; com- me il est triste! Comme il semble bête! Il va devenir fou! Je veux chan- ger de maître! Il y a maintenant des façons plus modernes pour étudier! Et puis, c'est à Paris qu'on peut devenir savant. Mon fils ira dans la capitale avec un nouveau maître." (à suivre) 29. Répondez aux questions: Qui était François Rabelais? Quand vivait-il? Quel est le titre de son célèbre livre? Qui étaient les parents de Gargantua? Est-ce qu'ils étaient des géants? Quelle était la conduite du nouveau-né? Est-ce que Gargantua était un gros mangeur? Est-ce qu'il était intelligent? Qu'est-ce que Gargantua devait apprendre? Quels étaient les résul- tats de ses études? 30. Relisez le texte et dites: combien d'années ont duré les études de Gargantua; comment l'auteur nous montre que ce n'est pas une histoire réelle. 3 1 . Parlez des études de Gargantua. Dites: si ses études étaient intéressantes; s'il a appris des choses nécessaires pour la vie; si ses études ont duré longtemps. 32. Lisez la suite du texte "Gargantua fait de sérieuses études" et dites quels change- ments se produisent dans les études de Gargantua. Le jeune maître Ponocrates, intelligent et moderne, a été très étonné quand son élève lui a raconté sa vie avec son ancien maître. "Voilà un exemple d'un de mes jours de travail, a dit l'élève: je ne me réveille jamais avant huit ou neuf heures du matin, en toutes saisons! A quoi sert de se lever tôt? Ensuite, je me roule plusieurs fois dans mon lit, puis je m'habille bien chaudement." — Oh! quelles mauvaises habitudes! cela enlève toute envie de tra- vailler! a dit Ponocrates très sérieux. — Après, je ne perds pas beaucoup de temps pour me laver: un peu
  • 43. d'eau sur le visage, et des cinq doigts de ma main, je me peigne vite et je suis prêt... — A travailler, enfin? — Oh! non, mon maître disait qu'il faut bien manger le matin pour avoir des idées claires, alors je commence par manger une grosse soupe bien chaude, puis quelques petits plats de viande de bœuf, puis de co- chon, puis de veau et de mouton, quelques douzaines de poulets et des œufs et des poissons et ... — Le matin? cela n'est pas possible ... — Mais bien sûr! et j'ai si faim que je ne me sers pas d'une cuillère, mais d'une pelle1 pour mieux manger! — Comment étudier après un tel repas? — Il me reste bien une petite demi-heure pour apprendre! — Et à midi? — Je recommence à manger et à boire, car toute cette viande donne soif. Je ne m'arrête que quand mon ventre me fait mal! — Vraiment! a dit Ponocrates, plein de colère. Eh bien! cela va chan- ger! Et voilà que Gargantua oublie tout le temps passé, et devient peu à peu un garçon travailleur. Il commence à aimer étudier. Il s'intéresse à tout, discute de tout avec Ponocrates, récite, apprend facilement. Il pose des questions quand il ne comprend pas bien les leçons. Et encore, Ponocrates lui fait faire du sport et notre géant court, saute, joue à la balle. Ainsi, il devient moins gros, moins lourd, son corps est bien fait, il aime être propre et se lave souvent. Enfin, on peut dire que son corps travaille autant que son esprit. A midi, il a faim, et cela se comprend: il perd beaucoup de forces; mais ses repas sont sim- ples et plus légers; il ne pense plus seulement à manger, il a du plaisir à parler avec son maître, à table. Puis — il ne faut pas oublier que c'est un géant — il se brosse les dents avec soin, non pas avec une brosse, mais avec une grosse branche d'arbre. Quel plaisir maintenant de compter, quand on joue aux cartes! Mais il ne suffit pas de lire, écrire, réciter, compter, faire du sport! Il faut aussi connaître la musique et le chant; là aussi, Gargantua devient vite un très bon élève et son maître est content de lui. De plus, un homme, en ce temps-là, peut toujours avoir à faire la 1 une pelle — лопата
  • 44. guerre: aussi il est nécessaire de savoir monter à cheval, de se servir d'une lance, de nager très vite, de sauter par-dessus un fossé, un mur. Et, sans jamais être fatigué, Gargantua fait avec plaisir tous ces exerci- ces. Il monte très bien à cheval. Rien ne l'arrête; rien n'est pour lui trop difficile. Après cela, il se lave bien et le voilà prêt à dîner. Le repas du soir est toujours léger, il sait que quand on a mangé beaucoup, on dort d'un mauvais sommeil. Chaque soir après le dîner, Gargantua discute de la place des étoiles, de la lune et du soleil dans le ciel ou bien joue de la musique et répète, pour ne pas oublier, tout ce qu'il a étudié en ce jour. N'est-ce pas là un exemple de temps bien employé? Mais aussi, quelle santé solide il faut avoir! Cela est possible pour un géant ou au moins pour un homme très fort, très intelligent et très curieux de con- naître tout. D'après F. R a b e 1 a i s, Gargantua et Pantagruel 3 3 . Parlez de la vie de Gargantua dans sa maison et à Paris. 34. Dites: si vous avez envie de lire ce livre; comment doit être la vie d'un jeune homme selon Rabelais; comment doit être la vie d'un jeune homme moderne selon vous. 35. Exprimez votre opinion sur le livre lu. Voici le plan pour vous aider. 1. L'auteur et le titre du livre. 2. Le sujet du livre (en bref). 3. Les qualités et les défauts du sujet. 4. Votre opinion générale. 36. Devinez d'après six questions le nom d'un grand écrivain. Un élève choisit le nom d'un écrivain, les autres élèves lui posent des questions et devinent le nom. M o d è l e : Dans quel pays a vécu (vit) cet écrivain? Est-ce que c'est un écri- vain classique ou moderne? Est-ce qu'il a écrit des romans, des pièces de théâtre ou des poésies? En quelle langue il a écrit? Avons- nous lu ou étudié ses œuvres? Quelle est son œuvre la plus connue? 37. En visite en France avec vos parents vous voulez aller au théâtre ou au cinéma. Pour choisir le spectacle lisez la sélection de la semaine. Opéra Au théâtre de l'Opéra, Carmen de Bizet. Les 25 novembre et le 1 dé- cembre à 18 heures.
  • 45. Théâtre A la Comédie-Française, Le Malade imaginaire, de Molière. Les 18 et 22 novembre, 9 décembre à 20 heures. Cinéma Au 14 Juillet-Odéon. Au revoir les enfants, un fdm de Louis Malle. Film à 15 heures, 17 heures, 19 heures. Musique A la salle Pleyel concert Debussy. Jeudi 14 novembre à 20 heures 30. Au Palais omnisports de Paris-Berey, concert de rock. Vendredi 5 dé- cembre à 21 heures. 38. a) Apprenez à faire des dialogues: refusez ce que votre ami vous propose et propo- sez-lui autre chose. Employez dans vos répliques les expressions: Je regrette, mais... — Сожалею, но... Jamais de la vie. — Никогда в жизни. C'est impossible. — Это невозможно. Certainement pas. — Конечно, нет. Pas question. — Об этом не может быть и речи. M o d è l e : — Allons au cinéma, il y a un film intéressant aujourd'hui. — C'est impossible. Il fait mauvais. Restons plutôt à la maison et regardons la télé. — D'accord. Voici les premières répliques pour vos dialogues. — J'ai un livre intéressant. Veux-tu le lire? — Regardons la télé. II y a "Le monde des animaux". — Allons au stade. Il y a un match de hockey.
  • 46. b) Composez vous-même des dialogues semblables, employez-y les expressions données. 39. Ecoutez le dialogue et tâchez de le comprendre (pour la succession du travail voir page 24). Remplacez les mots avec des astérisques. A: Tu ne sais pas si le facteur est passé? B: Je crois... Je viens de trouver dans la boîte aux lettres "Le jeune technicien"*. A: Tu aimes cette revue**? B: Mais oui. On y trouve beaucoup d'articles intéressants***. Et toi, tu ne la lis pas? A: Non, je ne la lis pas. SUJET LIBRE DE CONVERSATION 40. Discutons. Les vacances d'automne approchent. Comment allez-vous les pas- ser? Comment les avez-vous passées l'année dernière? Que préfé- rez-vous faire pendant les vacances: faire du sport, rester chez vous et regarder la télé, aller à la dicothèque, au théâtre, au stade, vous promener? Ce n'est pas long, les vacances, une semaine, n'est-ce pas? Comment bien passer cette semaine? Aller dans une autre ville ou un autre vil- lage, chez des amis ou des parents; rester chez soi; faire du sport; aller au cinéma ou au théâtre; lire; regarder la télé ou bien faire autre chose? Comment voudriez-vous passer vos vacances? Parlez-en! 41. Lisez et apprenez la poésie. SI LES NOUVELLES NE SONT PAS BONNES... Quand les nouvelles ne sont pas bonnes, Quand dans la rue il n'y a personne, Quand il fait sombre où quand il pleut, Ça ne m'empêche pas d'être heureux... Je prends un livre... Un petit livre!
  • 47. Si vous n'aimez pas les voyages, Si vous n'avez pas de courage, Si vous pleurez seul sur un banc Parce que vous avez mal aux dents, Tenez, Monsieur, Prenez ce livre! Mais si vous aimez la nature, Si vous aimez les aventures, Les récits des explorateurs, Ou les histoires des chasseurs, Lisez ces livres, Ces jolis livres! Avec des livres, vous serez heureux, Heureux de vivre! P. A m a d о RÉVISION DU PREMIER TRIMESTRE 1. Remplacez les mots soulignés par les pronoms adverbiaux en et y. J'aime les fruits, je mange beaucoup de fruits. Mon frère s'intéresse au football et moi, je ne m'intéresse pas à cela. La vie à Paris n'était pas facile pour Gargantua, mais il s'habitua quand même à cette vie. J'ai plusieurs cahiers, je peux te donner trois cahiers. Les petits Français commencent leurs études à l'école primaire, ils entrent à l'école pri- maire à l'âge de six ans. Les élèves vont à l'école à huit heures et ils reviennent de l'école à deux heures. Mes parents me donnent des livres français parce que j'ai besoin des livres français pour mes études. 2. a) Remplacez les mots soulignés par les pronoms adverbiaux en ou y. Récitez le dialogue. — Combien de leçons de français avez-vous par semaine, Marie? — Nous avons six leçons. Et vous? — Nous n'avons que quatre leçons. — Alors il faut beaucoup lire en français. — As-tu des livres français? — Oui, j'ai des livres français, mais pas beaucoup. — Eh bien, va à la bibliothèque et prends des livres français à la bibliothèque.
  • 48. — Je vais souvent à la bibliothèque, il y a des livres très intéres- sants. b) Faites des dialogues vous-mêmes, employez les pronoms en et y. 3. Mettez les verbes à l'imparfait. Les cours (commencer) toujours à neuf heures. Le maître (ouvrir) son cahier, (parcourir) la salle d'un regard rapide et (marquer) les absents. La classe (se mettre) au travail, le maître (se promener) entre les bancs, (donner) des conseils. Quand on (sonner), le maître (ramasser) les rédactions. 4. Racontez au passé. En ce matin de 1e r Octobre, chaque élève arrive à l'école bien avant l'heure de la classe: on a tant de choses à se dire. Mais voici mon voisin Michel, je suis très content de le revoir. Il me voit aussi et il me crie: "Ohé, bonjour, Pierre, comment ça va?" Je m'approche de lui et je lui serre la main. Ensemble, nous entrons dans l'école. L'an- née scolaire commence. 5. Lisez le texte suivant et relevez les verbes au passé simple, donnez leur infinitif. Deux semaines passèrent vite. Philippe et Catherine préparèrent bien leur voyage à Paris. Ils parlaient beaucoup de ce voyage. Ils firent leurs valises, Catherine mit dans sa valise des vêtements et un dictionnaire français. Les jeunes gens écrivirent une lettre à leurs parents. Ils allè- rent à la gare à minuit, à six heures du matin, ils arrivèrent déjà à Paris. 6. a) Mettez les verbes aux temps qui conviennent. Je (rendre) le livre à la bibliothèque dans dix jours. Je (rendre) les livres toujours à temps. Hier, ils (rendre) le livre à leur maître. L'an- née passée, chaque lundi, je (rendre) les livres à la bibliothèque. Il me (tendre) la main pour me féliciter. b) Faites des phrases avec les verbes qui se conjuguent de la même façon: attendre, entendre, descendre, défendre, répondre, vendre. Employez les temps que vous connaissez, utilisez comme modèles les phrases de l'exercice 6.a). 7. Donnez les antonymes des mots suivants et faites-les entrer dans de petites phra- ses: facile, clair, se réveiller, avant, donner, attentif, lent, le froid, la vie, parler, trouver, occupé. 8. Parlez d'un de vos cours de français.
  • 49. 9. Parlez de ce qu'il y a de nouveau en 7e. 10. Parlez de l'enseignement dans notre pays et en France, employez les termes: en- seignement primaire, enseignement secondaire, enseignement supérieur. 11. Parlez du livre que vous préférez aux autres. Demandez à vos camarades leur opi- nion sur ce livre. Organisez une discussion. 12. Parlez de l'écrivain français que vous connaissez le mieux. 13. Travaillez en paires. Faites des propositions à votre camarade au sujet des devoirs à faire ensemble, au sujet de vos loisirs et de vos lectures. Il doit accepter ou bien refuser vos propositions. 14. Jouez une scène. Vous avez invité un traducteur qui traduit en russe des œuvres des écrivains français. Présentez-le à vos camarades. Ils peuvent lui po- ser toute sorte de questions sur les livres qu'il traduit et sur les auteurs de ces livres. 15. Engagez une discussion: L'école de l'avenir, comme vous la voyez. Les auteurs que vous préferez. Le genre de lecture que vous aimez le mieux.
  • 50. DEUXIÈME TRIMESTRE LEÇON 3 LECTURE Connaissez-vous ces livres? Nommez les auteurs de ces livres. Avez-vous lu tous ces livres ou bien quelques-uns seulement? Les avez-vous lus en français ou en russe? Aimez-vous lire en français? Est-ce facile ou diffi- cile pour vous? Préférez-vous lire les œuvres des écrivains français dans le texte ou bien traduites en russe? Quel est le livre français qui vous a paru le plus facile à lire? Quel livre avez-vous le mieux aimé? Pourquoi vous a-t-il paru le plus intéressant? Dites ce que vous aimez lire: les contes, les histoires amusantes, les ro- mans policiers, les histoires d'animaux, les romans historiques, les aven- tures, les histoires sur la vie des enfants et des jeunes, les histoires sporti- ves, les livres de science-fixion, les histoires fantastiques. Parlez du genre de lecture qui vous donne le plus de plaisir.
  • 51. ETUDE GRAMMATICALE Verbe venir Je vins à temps. Nous vînmes de l'école. Tu vins tôt. Vous vîntes de la bibliothèque. Il vint tard. Ils vinrent le soir. Je courus à la maison. Tu courus au stade. Il courut dans la forêt, -ûmes Nous courûmes à l'école, -ûtes Vous courûtes au métro, -urent Ils coururent au cinéma. Verbes en -re boire — je bus, il but, ils burent croire — j e crus, il crut, ils crurent connaître — je connus, il connut, ils connurent lire — je lus, il lut, ils lurent paraître — j e parus, il parut, ils parurent vivre — je vécus, il vécut, ils vécurent Verbes en -oir apercevoir —j'aperçus, il aperçut, ils aperçurent recevoir — je reçus, il reçut, ils reçurent pouvoir — je pus, il put, ils purent devoir — je dus, il dut, ils durent
  • 52. savoir — je sus, il sut, ils surent vouloir — je voulus, il voulut, ils voulurent Attention! Verbe être je fus nous fûmes tu fus vous fûtes il fut ils furent Verbe avoir j'eus nous eûmes tu eus vous eûtes il eut ils eurent Résumons la formation du passé simple. Voici les terminaisons des verbes au passé simple: 1. Relevez les verbes au passé simple et donnez leur infinitif: il vient, il vint, ils tiendront, ils tinrent, j'ai connu, je connus, il lit, il lut, ils reçurent, ils recevront, il a voulu, il voulut, j'eus, j'ai eu. 2. a) Lisez les phrases et choisissez les verbes au passé simple. L'homme (a pris, prit, prend) une valise, (ouvre, ouvrira, ouvrit) la porte et (sortit, sort, sortait). Les agents de police (entendirent, enten- dent, entendront) un cri et (se jettent, se jetaient, se jetèrent) vers la voiture. Gargantua (fait, fit, fera) sa toilette, (met, mettait, mit) ses habits et (prit, a pris, prend) son déjeuner. Gargantua et son maître (partiront, partent, partirent) pour Paris. Il (écrit, écrivait, écrivit) beau- coup de lettres à ses parents. Gargantua (se souvient, se souviendra, se souvînt) de son ancien maître. L'agent de police (attend, attendit, attendait) un moment, (entendit, entendra, entend) un bruit et (allait, est allé, alla) dans le jardin. b) Recopiez ces phrases dans vos cahiers.
  • 53. 3. Mettez les verbes suivants au passé simple, choisissez les personnes où il y a une croix (+) groupes de mots je tu il, elle, on nous vous ils, elles venir au cinéma + + parcourir un roman + + lire un chapitre + + recevoir un prix + + être fort en français + + + faire un exercice + + + vouloir apprendre le français + + + reconnaître un homme + + pouvoir lire sans fautes + + + tenir un stylo + + + devoir travailler + + + boire du thé + + avoir un livre intéressant + + + + 4. Ecrivez en deux colonnes: les verbes en -i- et les verbes en -u-. Donnez leur infinitif: ils se battirent, il voujut, ils reçurent, il dut, ils purent, il connut, il dit, ils connurent, ils répondirent, ils dirent, il sut, il courut, elles surent. 5. Mettez les verbes au passé simple. Un homme (apparaître) dans les buissons; c'était notre voisin. Il pou- vait entrer chez lui, mais il nous (apercevoir) et il (reconnaître) mon oncle. Bientôt, ils (devenir) amis. A sept heures, Pierre (venir) cher- cher ses parents pour les conduire à la gare. A la gare, ils (faire) leurs adieux. Elle (devoir) expliquer son retard. Enfin, ils (apercevoir) les premières maisons du village. Ils ne (revenir) que le soir. Elle (courir) chercher une chaise. Le soleil (disparaître) derrière le nuage. Quand l'homme (être) plus près, ils le (reconnaître). Quand il (avoir) seize ans, ses parents Г (envoyer) faire ses études à Paris. 6. Lisez le texte suivant et indiquez les verbes au passé simple, traduisez-les. Odette Simon était une petite fille de huit ans. Elle habitait dans un petit village français. Un soir, ses parents allèrent au cinéma. Odette resta à la maison avec ses petites sœurs et son petit frère. Les en- fants se couchèrent. Tout à coup, Odette se réveilla. La chambre était pleine de fumée, la maison brûlait. Odette se leva vite, habilla
  • 54. ses sœurs et conduisit les petites filles dans le jardin.. Puis, elle re- vint dans la maison qui était en flammes. Elle trouva son petit frère sous son lit. Odette le prit dans ses bras et sortit par la fenêtre. Ainsi, elle sauva les enfants. ETUDE LEXICALE 7. a) Ecoutez de petits textes et tâchez de comprendre les mots nouveaux. Si le sens d'un mot n'est pas clair, voyez les explications ou consultez le dictionnaire. Mon frère qui fait ses études en dixième, lit déjà des revues françai- ses. Il préfère les articles sur la situation actuelle. Il aime aussi les articles sur la science. Hier, il m'a raconté le contenu d'un article. Il s'agit des hommes qui s'enfoncent dans la mer et y vivent quelque temps dans une maison sous-marine. Il commence à lire des livres des écrivains français dans le texte. Il a déjà lu la moitié du roman d'Hector Malot "Sans famille" et il m'a parlé de ses impressions. Dans le livre que mon frère vient de lire, il s'agit d'un vieillard très bon qui élevait une petite fille, une orpheline qui n'avait ni père ni mère. Elle l'aimait bien et l'appelait papa. Jean Valjean a été arrêté pour le vol d'un pain. Dix-neuf ans après, il a réussi à s'évader. Voilà une histoire qui prouve qu'il faut toujours mesurer ses forces avant de commencer à faire quelque chose. Un jeune homme a décidé de monter au Mont-Blanc, le plus haut sommet des Alpes. Il est parti seul sans la permission du moniteur. Il était chargé de tout le nécessaire. D'abord, tout allait bien, il faisait beau. Des heures ont passé, le soir est venu, puis la nuit. En bas, les lumières du village se sont éteintes. Il faisait très sombre. Et quand l'orage a commencé, le jeune homme a été effrayé. Il s'est réfugié sous un rocher. Tout à coup, un accident a eu lieu: une grosse pierre a roulé du haut du rocher et a écrasé le pied du malheureux. Il a essayé de se lever et de faire quelques pas, mais la douleur ne lui permettait pas de marcher. Il s'est écrié: "A l'aide!" et il a perdu connaissance. Lorsqu'il a ouvert les yeux, il a vu qu'il était à l'hôpital: un groupe d'alpinistes l'avait sauvé.
  • 55. L'enfant a longtemps pleuré, puis il s'est calmé. écrivain (m) = auteur (m): Alexandre Dumas est un célèbre écrivain fran- çais. lorsque = quand: Lorsque je l'ai vu la dernière fois, il était en bonne santé. ne ... point = ne ... pas: Je ne vous ai point remarqué, s'évader = se sauver: Le prisonnier s'est évadé de la prison. bas (basse) Ф haut bas ad).— une voix basse adv.— parler bas (pour ne pas être entendu) éteindre Ф allumer: J'ai éteint la lampe. Attention! p r é s e n t : j'éteins, nous éteignons p a s s é c o m p o s é : j'ai éteint p a s s é s i m p l e : j ' é t e i g n i s f u t u r s i m p l e : j'éteindrai vide Ф plein: La salle était vide. élève (m, f) élever sont des mots de la même famille Cette femme a élevé une petite fille qui n'a ni père ni mère. fond (m) s'enfoncer sont des mots de la même famille b) Lisez attentivement les explications: actuel — comparez ce mot avec le mot russe analogue calme = tranquille: La mer est calme aujourd'hui. calme se calmer sont des mots de la même famille
  • 56. Le sous-marin s'enfonce dans la mer. permission (f): c'est l'action de permettre. Il m'a demandé la permission de sortir. permettre permission (f) sont des mots de la même famille revue (f): sorte de livre qui paraît périodiquement (tous les mois). Lisez- vous régulièrement les revues pour enfants? s'écrier: se mettre à crier. Il s'est écrié: "C'est assez!" se réfugier: se cacher pour ne pas être en danger. Il s'évada de la prison et se réfugia dans une petite ville de province. vieillard (m): c'est un vieil homme. Il faut aider les vieillards. voler: prendre sans demander quelque chose qui est à une autre personne Attention! voler L'avion vole dans le ciel. On m'a volé mon sac à main. voler vol (m) sont des mots de la même famille accident (m): Il a été blessé dans un accident d'auto. charger: charger sa voiture. Charger un bateau de blé. Le chauffeur a chargé son camion de légumes, contenu (m): Il m'a raconté le contenu de l'article, rayon (m): En été, les rayons du soleil sont très chauds. c) Trouvez ces mots dans le dictionnaire: boiteux écraser fouiller cependant excitant mesurer article (m): texte dans un journal. Avez-vous lu cet article aux "Izvestia"? douleur (f): ce qu'on sent quand on a mal. Je me suis cassé le pied. Quelle douleur! moitié (f): une des deux parties d'un nombre ou d'une chose. Six est la moitié de douze, noter: c'est écrire pour se rappeler. Notez le devoir.
  • 57. d) Elargissez votre vocabulaire. On appelle homonymes les mots qui ont une même forme phonique et se distinguent par leur sens. A l'aide du suffixe -tion on forme des substantifs du féminin qui dé- signent l'action. E x e m p l e : expliquer — une explication respirer — la respiration 8. Faites des phrases avec les homonymes: le vol; voler. 9. Trouvez les verbes formés du verbe lever, dites leurs acceptions et faites-les entrer dans des groupes de mots. 10. Terminez les phrases par les mots: éteindre, se calmer, vide, point, bas, basse, noter, boiteux, orphelin, lorsque, cependant. Le vieillard s'est endormi, ne parlez pas haut, parlez .... On a allumé le feu pour préparer le repas, maintenant il faut Г.... Je vois cet homme pour la première fois, je ne le connais .... Il s'est écrié: "Assez, parlez à voix...!" Le bébé cria quelque temps, puis il.... Cet homme ne peut pas marcher vite, il est.... Cet enfant n'a ni père ni mère, il est.... Ma sœur est malade,... elle veut sortir. Il faut... l'adresse de ce Français. Votre verre e s t v o u l e z - v o u s encore du café? Je sortais déjà, ... tu m'as téléphoné. 11. Lisez le texte suivant, relevez-y les mots nouveaux. Edmont Dantès décida de s'évader du Château d'If. Il prit la place d'un vieillard mort, l'abbé Faria, qu'il aimait et respectait beaucoup. Alors on le mit dans un sac et on le porta au bord de la mer. Dantès étouffait presque, une lourde pierre attachée à ses jambes, écrasait ses pieds, il éprouvait une forte douleur, mais il restait immobile. On le jeta dans la mer, il s'y enfonça, mais réussit à remonter du fond. Il fut sauvé par un navire. Alors, il se réfugia sur l'île de Monte-Cristo. On le chercha, on fouilla partout, mais on ne le retrouva pas. 12. Formez les adverbes correspondant aux adjectifs suivants: sérieux, simple, triste, propre, léger, chaud, curieux, naturel, facile, actuel. M o d è l e : sérieux — sérieuse — sérieusement.
  • 58. 13. a) Lisez les mots: un accident, éteindre, une permission, un écrivain, cependant, un rayon, un vieillard, écrivez-les de mémoire et soulignez ce qui est difficile dans l'orthographe de ces mots. ^ b) Faites des phrases par écrit avec ces groupes de mots: éteindre la lumière (le feu, la lampe, le gaz), parler bas (à voix basse); étouffer de chaleur, rayons du soleil, charger une voiture (un bateau), un accident de route, une revue pour enfants, une rue calme, le con- tenu d'un récit, une musique excitante, la moitié des élèves, mesurer des yeux, recevoir une permission, s'écrier de peur. LECTURE ET CONVERSATION 14. Etude du texte. a) Voici quelques phrases avec les verbes laisser et faire employés devant un autre verbe à l'infinitif. Dites ce que ces verbes y signifient. Laisse-moi faire! On le laissa passer. On risque de se faire écraser. b) Analysez les phrases avec les pronoms adverbiaux en et y et dites quels noms ils remplacent: — A-t-on un cric1 ? — On est allé en chercher un. Abandonner Cosette? Jean Valjean n'y pensait pas. c) Précisez le temps des verbes suivants et donnez leur infinitif: on vit, on entendit, les hommes se jetèrent, il put, elle s'endormit, il s'assit, ils firent, il reconnut, il prit. d) Tâchez de comprendre le sens de ces groupes de mots et d'expliquer leur signifi- cation. M o d è l e : , faire peur. Ces mots lui firent peur.— Il eut peur de ces mots. Sans dire une parole. Cent francs à gagner. Il faut bien. e) Retenez: un cric — домкрат Le participe passé, s'il est employé sans auxiliaire, sert d'épithète à un nom.
  • 59. Jean Valjean qui est devenu M. Madeleine — который стал devenu M. Madeleine — ставший Traduisez le participe passé redevenu dans la phrase: Cosette, redevenue rose ... 15. Vous connaissez le nom du grand écrivain français du XIXe siècle Victor Hugo. Ses romans les plus célèbres sont "Les Misérables", "Notre-Dame de Paris", "L'homme qui rit", "Quatre-vingt-treize". Voici deux extraits de son roman "Les Misérables". Lisez-les et dites quels traits de caractère de Jean Valjean vous y voyez. LES MISÉRABLES Jean Valjean a passé dix-neuf ans au bagne1 pour le vol d'un pain. Il s'en évade et s'ins- talle sous le nom de M. Madeleine à Montreuil-sur-Mer. Les habitants de cette petite ville l'aiment et le respectent car il est bon et courageux. Bientôt, M. Madeleine devient le maire de Montreuil-sur-Mer. Un jour, le cheval du Père Fauchelevent tombe et le vieillard se trouve sous la voiture. Pour libérer le vieux, il fallait soulever la voiture. M. Madeleine arriva. On le laissa passer. "A l'aide!" criait le Père Fauchelevent. "Qui est-ce qui est bon enfant2 pour sauver le vieux?" M. Madeleine se tourna vers les gens: — A-t-on un cric? — On est allé en chercher un, répondit un paysan. — Dans combien de temps l'aura-t-on? — Ce n'est pas loin, mais il faudra tout de même un quart d'heure. — Un quart d'heure! s'écria Madeleine. Il regarda la voiture qui s'enfonçait dans la terre. Encore quelques minutes et les os du vieux seront brisés. — Il est impossible d'attendre un quart d'heure, dit Madeleine aux paysans. — Il faut bien. — Ecoutez, continua Madeleine, il y a encore assez de place sous la voiture pour un homme. Quelqu'un peut la soulever avec son dos. Une demi-minute et l'on tirera le pauvre homme. Qui est prêt à le faire? Cinq louis d'or à gagner! Personne ne bougea dans le groupe. — Dix louis, dit Madeleine. 1 (un) bagne — каторга 2 (un) bon enfant — добрый малый