SlideShare une entreprise Scribd logo
Climatisation                                                                                         1


   Climatisation
   La climatisation ou le conditionnement de l’air est la technique qui consiste à modifier,
   contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de
   poussières, etc.) d’un local pour des raisons de confort (bureaux, maisons individuelles) ou
   pour des raisons techniques (laboratoires médicaux, locaux de fabrication de composants
   électroniques, blocs opératoires, salles informatiques).
   Les principales caractéristiques modifiées, contrôlées ou régulées sont :
   • le degré de pollution de l'air ambiant (local à traiter) : renouvellement, soit par extraction
     forcée de l’air hors du local, soit par introduction forcée d'air neuf (air extérieur) dans le
     local, soit par renouvellement partiel de l'air ambiant pollué (adjonction d'un caisson de
     mélange),
   • la température de l'air : modification en fonction des saisons (chauffer ou refroidir),
   • le degré d'hygrométrie de l’air traité : humidification ou déshumidification,
   • la teneur en poussières de l’air : traitement par filtration de l'air soufflé ou repris,
   • le maintien permanent des conditions intérieurs (la régulation).
   Comme le chauffage et l'élévation du degré d'humidité relèvent de techniques
   élémentaires, alors que rafraîchir et déshumidifier l'air nécessite des techniques élaborées,
   en pratique, on parle de climatisation surtout pour ces deux derniers objectifs.
   La climatisation relève essentiellement de la technique des pompes à chaleur et se trouve
   de plus en plus associé dans un même appareil, un "climatiseur réversible"
   (rafraîchissement l'été, chauffage l'hiver).
   La climatisation moderne a été inventée par Willis H. Carrier en 1911.


   Technique
   La climatisation est un mode de confort thermique adapté lorsque la température
   extérieure est élevée. En été et en intersaisons, le besoin de climatisation est dû aux
   apports externes (solaire notamment) mais également aux apports interne (nombre
   important d'occupants, exemple salle de réunion, appareils électriques tels que l'éclairage,
   la micro-informatique, ...). La climatisation apporte le confort thermique d'été,
   d'intersaisons, mais également en hiver par utilisation du même système pour chauffer les
   locaux. Le confort en hygrométrie est également pris en compte pour apporter une
   humidité ambiante contrôlée par les actions d'humidification et de déshumidification. Une
   climatisation est essentiellement une pompe à chaleur d'une taille adaptée à l'usage
   (comparable à un réfrigérateur pour climatiser une voiture, mais beaucoup plus gros pour
   un bâtiment)
Climatisation                                                                           2


   Systèmes
   Le principe de fonctionnement d'un climatiseur est expliqué sur le schéma suivant.




                               Principe de fonctionnement d'un climatiseur
Climatisation                                                                                         3




                                 Exemple d'une centrale de traitement d'air


   Un système de climatisation doit non seulement contrer les charges thermiques et
   hydriques d'un local, mais il doit aussi assurer la qualité de l'air par le renouvellement d'air
   neuf hygénique (maintien de la teneur en CO2 et des odeurs à un niveau acceptable défini
   par les normes en vigueur), et bien sûr la filtration de l'air soufflé.
   • Les charges thermiques sont les apports ou les déperditions de chaleur externes et
     internes qui sont exprimés en kilowatts [kW],
   • Les charges hydriques sont généralement des apports d'humidité internes exprimés
     quand à eux en kilowatts [kW] ou en kilogrammes par heures (débit massique).

   Les différents systèmes de climatisation
   Il existe dans le domaine du génie climatique plusieurs types de systèmes que l'on peut
   classer en trois catégories:
   • les systèmes tout air :
      • les centrales unizones (voir exemple ci-dessus),
      • les centrales multizones,
      • les systèmes autonomes.
Climatisation                                                                                         4


   Le renouvellement d'air
   Il existe plusieurs solutions technologiques concernant le renouvellement de l'air au sein
   d'un local :
   1. L'air neuf est mélangé aux conditions extérieures, avec une partie de l'air repris du local
     par le biais d'un caisson de mélange (voir schéma ci-dessus),
   2. L'air neuf est préparé aux conditions spécifiques du local (température, hygrométrie)
     par une autre centrale, appelé généralement centrale de traitement d'air neuf.

   Les systèmes tout air
   Dans ce type de système, afin d'éviter que l'air extérieur ne vienne polluer celui du local, on
   augmente légèrement la pression intérieure par rapport à la pression atmosphérique.
   L'intérêt du caisson de mélange est de réaliser des économies importantes d'énergies
   (respect de l'environnement).
   On a donc dans ce cas un débit massique d'air soufflé supérieur au débit massique d'air
   repris.
   Ce type de procédé est généralement utilisé dans les bureaux, les salles de cinéma, ...

   Systèmes utilisés en recyclage total
   Dans ce type de procédé, le renouvellement d'air neuf sera obtenu soit par un système de
   ventilation mécanique contrôlée ou le mélange d'air s'effectuera directement dans le local,
   soit l'air neuf sera préparé dans une centrale dite "centrale d'air neuf". Cet air est
   directement soufflé aux conditions intérieures du local. Un circuit d'air neuf particulier
   assure le renouvellement d'air neuf, et on aura un débit d'air rejeté égale au débit d'air neuf
   apporté.

   Système fonctionnant en tout air neuf
   Dans ce type de procédé, il n'y a pas de recyclage de l'air du local. En fonction du type de
   local il sera soit en surpression afin d'éviter toute pollution de l'air intérieur (blocs
   opératoires, laboratoires de produits pharmaceutiques, ...), soit à la pression
   atmosphérique.
   L'inconvénient de ce type d'installation est qu'il est générateur de puissances thermiques
   très élevées, donc peu économiques. Toute fois, afin de diminuer les coûts énergétiques, on
   peut installer un récupérateur de chaleur (à plaques par exemples) sur ces centrales.

   Système fonctionnant avec récupérateur d'énergie
   Durant les trois dernières décennies, les constructeurs automobiles ont réalisé d’importants
   progrès sur la consommation spécifique de carburant et les émissions de polluants du
   moteur. Cependant, l’impact de ces améliorations sur la consommation des véhicules a été
   limité par l’accroissement des performances dynamiques (vitesse maximale, couple), des
   prestations de sécurité (direction et freinage assisté ou intelligent) ou de confort (réduction
   desbruits et vibrations, lève-vitres et confort thermique). De ce fait, le niveau réel de rejets
   de CO2 des véhicules est encore élevé, dans un contexte où les transports routiers ont une
   grande responsabilité dans le bilan des émissions de gaz à effet de serre, et donc dans le
   respect de la convention internationale sur le climat. Bien que les constructeurs européens,
   japonais et coréens aient signé un accord important avec la Commission européenne sur la
   réduction volontaire des émissions de CO2 de leurs véhicules, avec un objectif d’émission
Climatisation                                                                                            5


   moyenne pondérée par les ventes de 140 grammes par km sur le cycle d’homologation
   MVEG en 2008, il convient de noter que les procédures européennes de mesure des
   consommations et des rejets de CO 2 ne prennent pas en compte le fonctionnement des
   auxiliaires, notamment celui de la climatisation. L’essor de cet équipement, reconnu comme
   étant très consommateur d’énergie et employant un fluide frigorigène à fort potentiel de
   réchauffement de l’atmosphère, a conduit l’ADEME à mettre en place une série d’actions
   d’évaluation de son impact énergétique et environnemental. Elles comportent notamment
   l’étude du taux d’équipement des véhicules, l’analyse des effets sur la consommation de
   carburant, ainsi que sur les rejets de polluants réglementés à l’échappement, la
   caractérisation des niveaux de fuite en fluide frigorigène, puis l’estimation des rejets de gaz
   à effet de serre de l’ensemble des véhicules climatisés.


   Conditions de base
   Avant        d'installer   un   système      de
   climatisation, il est important de définir les
   conditions de température et d'hygrométrie
   intérieures et extérieures.

   Définition des conditions extérieures

   Ces valeurs dépendent de la saison et de la
   situation géographique où seront situés les
   locaux    à   climatiser.   Les    données
   météorologiques        déjà      classifiées
   permettront de fixer les températures
   sèches et les hygrométries. Ces données
   vont nous permettre de calculer les charges
   maximales à combattre dans nos locaux.

   Définition des conditions intérieures

   Les     températures    et    hygrométries
   intérieures dépendent du type de local :
   • pour les locaux comme les habitations
     individuelles, les bureaux, les grands
     magasins, .... (climatisation dite de «         Dans une cour ou un environnement fermé ou peu
                                                      aéré, par temps chaud, les climatiseurs peuvent
     confort »), la température et
                                                      entretenir une bulle de chaleur auto-entretenue,
     l'hygrométrie dépendront des saisons.          contribuant au phénomène d'ilot de chaleur urbain
   • pour les locaux de types industriels, la
     température et l'hygrométrie dépendront de l'usage que l'on fait des locaux. Elles
     peuvent rester constantes toute l'année (local informatique par exemple).
Climatisation                                                                                        6


   Charges d'un local
   Lors de l'étude d'un projet de climatisation, il est important afin de pouvoir dimensionner
   correctement la centrale de traitement d'air, d'étudier au préalable les charges que devra
   supporter la centrale. Il faudra tenir compte des charges dites sensibles et des charges
   dites latentes.

   Charges sensibles
   Les charges sensibles venant de l'extérieur sont positives en été (à                 cause   de
   l’ensoleillement, par exemple) et négatives en hiver (à causes des déperditions).
   Les charges sensibles venant de l'intérieur du local proviennent essentiellement :
   • des occupants,
   • des machines à l'intérieur du local,
   • de l'éclairage.

   Charges latentes
   Les apports de chaleur latente (dégagement d'humidité sous forme de vapeur d'eau)
   viennent essentiellement :
   • des locaux (comme les piscines par exemple),
   • du matériel à l'intérieur des locaux,
   • des occupants (odeurs et de humidité).

   Charges hydriques
   La relation mathématique suivante donne les charges hydriques nommé [øL] :
   • øL = M x Lv [kW]
      • M = masse d'eau dégagée par heure
      • Lv = chaleur latente de vaporisation de l'eau.

   Charges totales
   Les charges totales sont la somme algébrique des charges sensibles et latentes nommé
   '[øT].' Elle peut être positive ou négative et est donnée par la relation mathématique
   suivante :
   • øT = øS + øL [kW]


   Bilan énergétique d'un local
   Si la température et l'hygrométrie du local sont constantes, le bilan énergétique de celui-ci
   peut être expliqué de la façon suivante :
   1. La puissance apportée au local (air soufflé et apports internes) est égale à la puissance
     perdue par celui-ci (air repris ou perdu),
   2. L'humidité apportée au local par l'air soufflé et les apports d'humidités intérieur est
     égale à l'humidité perdue sous forme de condensation ou d'extraction d'air.
   ?????
Climatisation                                                                                     7


   Bilan enthalpique
   Pour cela on supposera que le débit massique d'air sec soufflé est égal au débit massique
   d'air repris :
   • øair soufflé = øair repris
   La puissance apportée au local est la somme de la puissance apportée par l'air dans le
   local, c'est à dire à øT (voir au chapitre précédent).
   • øT= qmas x has-harp
   Sachant cela, on peut déterminer les conditions de soufflage.


   Conditions de soufflage
   Pour déterminer les conditions de soufflage de l'air dans un local, il faut connaître :
   • le débit massique d'air sec au soufflage (qmas [kgas/s],
   • le taux de brassage τ ,
   • l'écart de température Δθ entre le soufflage et le local,
   • le point de soufflage, dont les coordonnées sont déterminées en reportant sur un
     diagramme psychrométrique deux valeurs comme l'enthalpie et la teneur en eau, par
     exemple.
   Les conditions du point de soufflage (plus précisément les conditions de confort)
   permettront de dimensionner les éléments de l'installation :
   • le débit massique permettra de calculer les puissances des batteries et le débit d'eau
     piégé par celle-ci (batterie froide humide), le débit d'eau à injecter (humidificateur
     vapeur),
   • l'enthalpie, la température sèche et l'humidité absolue permettront de placer le point sur
     le diagramme.

   Positionnement du point de soufflage
   Le positionnement du point de soufflage par rapport à celui du local dépend des charges
   sensibles et latentes (apports ou déperditions).
   Les conditions à maintenir dans le local sont : θL, rL
   Les conditions du point de soufflage sont : θs, rs
   Les charges sensibles peuvent être: =0; <0 ou >0
   Les charges latentes peuvent être: =0; <0 ou >0
   Suivant les valeurs des charges, on peut considérer 9 positions significatives du point de
   soufflage par rapport à celui du local.
   En fonction du bilan thermique (apports ou déperditions), on peut donc prévoir à l’avance la
   position du point de soufflage par rapport à celui du local.
Climatisation                                                                                       8


   Écart au soufflage et du taux de brassage
   L'écart de température au soufflage représente la différence algébrique entre la
   température de soufflage et la température du local :
   • Δθ = θs - θL ou Δθ = θL - θs
   Cet écart est toujours positif quelle que soit la position du point de soufflage par rapport à
   celui du local. Il dépend du type de bouches utilisées.
   On peut prendre en première approximation les valeurs suivantes :
   • Soufflage été : Δθ = de 5 à 15 K
   • Soufflage hiver : Δθ = de 5 à 20 K
   Le taux de brassage représente le volume d'air traité renouvelé dans le local pendant une
   heure :
   • τ =qv/V
      • τ = taux de brassage en h-1
      • V = volume du local en m³
      • qv = débit volumique de soufflage en m³/h.
   Le taux de brassage dépend du type de bouches de soufflage installées. Il ne dépasse pas
   15 en climatisation de confort et peut aller jusqu'à 30 en climatisation industrielle.


   Inconvénients et polémiques
   La climatisation assistée présente des avantages et des inconvénients sanitaires, mais aussi
   des risques pour la santé et l'environnement.


   Pour la santé
   • Certains climatiseurs ou systèmes extérieurs de refroidissement produisent des eaux où
     peuvent proliférer des organismes pathogènes s'ils sont mal entretenus. L'exemple le
     plus cité est celui de la Légionellose.
     L'injection de désinfectants dans ces systèmes (produits chlorés en général) peut aussi
     poser des problèmes de santé, et d'apparition de pathogènes chloro-résistants.
   • Presque tous les systèmes de climatisation comportent des filtres, qui doivent être soit
     nettoyés, soit changés périodiquement, ce qui n'est pas toujours le cas.
   • Une climatisation n'a de sens que dans un espace relativement « fermé », où divers
     polluants et contaminants biologiques (microbes) peuvent se concentrer, même s'ils se
     développent moins grâce à une moindre chaleur (dans le cas où la climatisation rafraîchit
     l'air).
   • Une climatisation excessive expose à un choc thermique lorsqu'on retourne dans l'espace
     non climatisé. D'après l'Ademe [1] il est recommandé de ne pas descendre en dessous de
     26 °C et de garder une différence de température compris entre 5 °C à 7 °C. De plus la
     consommation d'énergie augmente aussi avec ce différentiel.
Climatisation                                                                                        9


   Pour l'environnement
   La climatisation est critiquée pour les raisons suivantes :
   • Elle dépense de l'énergie, augmente la consommation énergétique des bâtiments ou
     véhicules qui en sont équipés. L'ADEME estime à 5% le surcoût annuel de la
     climatisation des automobiles (1 litre/100 km lorsqu'elle est en fonctionnement).
   • La consommation énergétique est telle que par exemple la consommation électrique en
     été atteint et dépasse en France la consommation électrique faite en hiver, notamment
     depuis la canicule de 2003 qui a entraîné l'équipement d'un nombre élevé de foyers en
     climatiseurs. Alors que, dans un même temps, le parc énergétique Français (Notamment
     Nucléaire) ne peut fournir toute l'energie car devant fonctionner à régime réduit à cause
     des difficultés de refroidissement rencontrées[2] .
   • Elle fait souvent appel à des dispositifs frigorigènes utilisant des gaz à effet de serre
     (HFC dont le pouvoir en terme d'effet de serre est 2.000 fois plus fort que celui du CO2),
     et dont une partie s'échappe inévitablement dans l'atmosphère (accidents, fuites,
     mauvaise gestion de la fin de vie du matériel). Toujours selon l'ADEME, cet effet équivaut
     à une augmentation de 10% de l'impact d'un véhicule sur l'effet de serre.
   • Trop de climatiseurs fuient. Les ruptures de circuit de climatisation de maisons, hôtels et
     lieux publics sont fréquentes dans les pays très chauds en raison des chocs thermiques.
     50 % des fluides frigorigènes vendus le sont pour compenser des fuites. Les fuites sont
     fréquentes sur les véhicules (deux bouchons sont destinés à compenser les pertes du
     circuit), et on trouve dans les garages des publicités pour des recharges de gaz fréon ou
     mélange gaz-lubrifiant)[3] .
   • Le circuit de la récupération/recyclage des gaz dans les appareils et véhicules en fin de
     vie reste opaque.
   • Enfin, la climatisation par un gaz pourrait souvent être remplacée par une climatisation
     mécanique, des bâtiments ou véhicules mieux conçus (isolation, pare-soleil), et des
     dispositifs plus "naturels" utilisés par exemple par l'architecture bioclimatique (murs
     épais à inertie thermique élevée, puits provençal, etc.).


   Pour la santé et pour l'environnement
   Certains produits tels que le Bromure de lithium (LiBr) sont à la fois dangereux pour la
   santé et pour l'environnement. Utilisé dans les machines à absorption (climatisation
   utilisant de l'eau, de l'ammoniac et le gaz naturel comme source d'énergie, dans une
   machine à absorption produisant de l'eau chaude et glacée utilisable simultanément) à
   raison de centaines de litres (plus de 1000 litres souvent dans les climatiseurs industriels),
   il peut fuir et doit être vidangé par des professionnels qualifiés en fin de vie de la machine.
   Après les faillites ou cessations d'activité, il est parfois difficile de savoir ce que sont
   devenus ces produits.


   Législation
   Outre les normes concernant les appareils, leur consommation électrique, la légionellose ou
   le recyclage des matériaux qui les composent, la législation évolue pour mieux appliquer les
   protocoles de Montréal (protection de la couche d'ozone, qui a justifié l'interdiction de
   certains gaz) et de Kyoto, mais souvent en permettant l'utilisation des stocks d'ancien
   produits et avec une certaine lenteur.
Climatisation                                                                                                               10


   Réglementation française
   En France, le décret n°2007-363 du 19 mars 2007[4] , Art. R. 131-29, interdit le
   fonctionnement des climatiseurs lorsque la température des locaux est inférieure ou égale à
   26 °C. Le décret n'est encore qu'une recommandation dont la non application n'est pas
   poursuivie par la loi. Le but est simplement de pousser les utilisateurs à modérer leur
   utilisation de ce type d'équipement.
   À partir du 4 juillet 2009, les spécialistes de la climatisation et/ou réfrigération devront :
   • présenter une « attestation de capacité » fournie par un organisme agréé, certifiant que
     son personnel est compétent et qu'il dispose de l'outillage adéquat.
   • déclarer à l'Ademe, annuellement, la quantité de fluides utilisée et récupérés (Cf.
     statistiques et « traçabilité » de ces produits soumis à réglementation).
   Qualiclimafroid, association de professionnels s'est porté candidat[5] ) pour être organisme
   agréé et délivrer des attestations de capacité.


   Voir aussi

   Liens externes
   • Climatisation.com http:/ / climatisation. online. fr Le portail du génie climatique.


   Articles connexes
   •   climatiseur pour automobile
   •   puits provençal ;
   •   habitat passif ;
   •   arcologie ;
   •   construction de Haute Qualité Environnementale (HQE) ;
   •   construction bioclimatique ;
   •   fluide frigorigène ;
   •   Sadi Carnot (physicien) ;
   •   canicule.


   Bibliographie
   • Allan Cain et al., La climatisation naturelle, article dans L'Ecologiste [6] n°20,
     sept-oct-nov. 2006, p. 42-43.
   • Philippe Nunes Climatisation douce, article dans Climamaison [7] revue de presse
     environnement mai 2008.


   Notes et références
   [1] http:/ / www. ademe. fr/ particuliers/ fiches/ confort_ete/ rub4. htm
   [2] Les centrales nucléaires doivent s'adapter aux canicules (http:/ / www. notre-planete. info/ actualites/ actu_326.
      php) sur notre-planete.info
   [3] Source : Serge Bresin, président de Qualiclimafroid, organisme de qualification professionnel spécialisé dans
      le circuit frigorifique
   [4] [http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=SOCU0710409D Décret n°2007-363 du 19 mars
      2007, Journal Officiel n°68 du 21 mars 2007, page 5146]
   [5] Communiqué Aout 2007 AFP
   [6] http:/ / www. ecologiste. org
   [7] http:/ / www. climamaison. com/ chauffage-a-basse-temperature-vmc-double-flux-dpe. php?T=2& Rp=429
Climatisation                                                                          11


   Climatisation et canicule, article de Roger Cadiergues (http:/ / www. xpair. com/
   expert-energies-renouvelables-reglementation. php?uint_lettreId=10& P=)
Climatisation                                                                                                                                                 12


   Sources des articles et contributeurs
   Climatisation  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=40333993  Contributors: 08pb80, A2, Alno, Alphatwo, Apollon, Arnaud.Serander,
   Asclepias, Axdesign, Bebertz, Benne, Bob08, BruceMéryl, Calay, Ceedjee, ChLenclud, Chani, Chaps the idol, CommonsDelinker, Céréales Killer,
   Dadounayon, David Berardan, Deep silence, Demaiz, Desaparecido, Dhatier, DjaZz, DocteurCosmos, Dr gonzo, Durand83, Epop, Esprit Fugace, Fafnir,
   Fimac, Gh, Gjacquenot, Gonioul, Gronico, Guillaumeb86, Gy, IAlex, Icefreeze, JB, Jeanbraye, Jerome66, JujuTh, Jybet, KoS, Kyro, Lamiot, Leszek Jańczuk,
   LinkLink, Ludo29, Mamat, Marc Mongenet, Mattwikipédia, Maxdedracy, Maximb, Med, Michka B, Moez, Neuceu, NicDumZ, Niouniou46, Nono64, Oblic,
   Oxo, Paglop, Painelli, Papillus, Phe, Piglop, Pranja, Pulsar, Raph egg, Ratigan, Romary, Sanao, Sherbrooke, Ske, Skiff, Solveig, Sonusfaber, Spooky, Ste
   73, Surveyor, TigH, Toutoune25, Trex, Vi..Cult..., Wanderer999, Xavierfederwisch, Yelkrokoyade, Zedh, 138 anonymous edits
Climatisation                                                                                                                                         13


   Source des images, licences et
   contributeurs
   Image:Air_conditioning_unit-fr.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Air_conditioning_unit-fr.svg  unknownContributors:
   User:Pbroks13
   Image:C.T.A Unizones.JPG  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:C.T.A_Unizones.JPG  unknownContributors: Icefreeze
   Image:Aircon.jpg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Aircon.jpg  License: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.0
    Contributors: Original uploader was DL5MDA at de.wikipedia (Original text : Götz 00:53, 22. Sep 2006 (CEST))
Licence                                                                                                                                                              14


   Licence
   Version 1.2, November 2002
            Copyright (C) 2000,2001,2002 Free Software Foundation, Inc.
            51 Franklin St, Fifth Floor, Boston, MA 02110-1301 USA
            Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies
            of this license document, but changing it is not allowed.

   0. PREAMBLE
   The purpose of this License is to make a manual, textbook, or other functional and useful document "free" in the sense of freedom: to assure everyone
   the effective freedom to copy and redistribute it, with or without modifying it, either commercially or noncommercially. Secondarily, this License
   preserves for the author and publisher a way to get credit for their work, while not being considered responsible for modifications made by others.
   This License is a kind of "copyleft", which means that derivative works of the document must themselves be free in the same sense. It complements the
   GNU General Public License, which is a copyleft license designed for free software.
   We have designed this License in order to use it for manuals for free software, because free software needs free documentation: a free program should
   come with manuals providing the same freedoms that the software does. But this License is not limited to software manuals; it can be used for any
   textual work, regardless of subject matter or whether it is published as a printed book. We recommend this License principally for works whose purpose
   is instruction or reference.

   1. APPLICABILITY AND DEFINITIONS
   This License applies to any manual or other work, in any medium, that contains a notice placed by the copyright holder saying it can be distributed under
   the terms of this License. Such a notice grants a world-wide, royalty-free license, unlimited in duration, to use that work under the conditions stated
   herein. The "Document", below, refers to any such manual or work. Any member of the public is a licensee, and is addressed as "you". You accept the
   license if you copy, modify or distribute the work in a way requiring permission under copyright law.
   A "Modified Version" of the Document means any work containing the Document or a portion of it, either copied verbatim, or with modifications and/or
   translated into another language.
   A "Secondary Section" is a named appendix or a front-matter section of the Document that deals exclusively with the relationship of the publishers or
   authors of the Document to the Document's overall subject (or to related matters) and contains nothing that could fall directly within that overall subject.
   (Thus, if the Document is in part a textbook of mathematics, a Secondary Section may not explain any mathematics.) The relationship could be a matter
   of historical connection with the subject or with related matters, or of legal, commercial, philosophical, ethical or political position regarding them.
   The "Invariant Sections" are certain Secondary Sections whose titles are designated, as being those of Invariant Sections, in the notice that says that the
   Document is released under this License. If a section does not fit the above definition of Secondary then it is not allowed to be designated as Invariant.
   The Document may contain zero Invariant Sections. If the Document does not identify any Invariant Sections then there are none.
   The "Cover Texts" are certain short passages of text that are listed, as Front-Cover Texts or Back-Cover Texts, in the notice that says that the Document
   is released under this License. A Front-Cover Text may be at most 5 words, and a Back-Cover Text may be at most 25 words.
   A "Transparent" copy of the Document means a machine-readable copy, represented in a format whose specification is available to the general public,
   that is suitable for revising the document straightforwardly with generic text editors or (for images composed of pixels) generic paint programs or (for
   drawings) some widely available drawing editor, and that is suitable for input to text formatters or for automatic translation to a variety of formats
   suitable for input to text formatters. A copy made in an otherwise Transparent file format whose markup, or absence of markup, has been arranged to
   thwart or discourage subsequent modification by readers is not Transparent. An image format is not Transparent if used for any substantial amount of
   text. A copy that is not "Transparent" is called "Opaque".
   Examples of suitable formats for Transparent copies include plain ASCII without markup, Texinfo input format, LaTeX input format, SGML or XML using
   a publicly available DTD, and standard-conforming simple HTML, PostScript or PDF designed for human modification. Examples of transparent image
   formats include PNG, XCF and JPG. Opaque formats include proprietary formats that can be read and edited only by proprietary word processors, SGML
   or XML for which the DTD and/or processing tools are not generally available, and the machine-generated HTML, PostScript or PDF produced by some
   word processors for output purposes only.
   The "Title Page" means, for a printed book, the title page itself, plus such following pages as are needed to hold, legibly, the material this License
   requires to appear in the title page. For works in formats which do not have any title page as such, "Title Page" means the text near the most prominent
   appearance of the work's title, preceding the beginning of the body of the text.
   A section "Entitled XYZ" means a named subunit of the Document whose title either is precisely XYZ or contains XYZ in parentheses following text that
   translates XYZ in another language. (Here XYZ stands for a specific section name mentioned below, such as "Acknowledgements", "Dedications",
   "Endorsements", or "History".) To "Preserve the Title" of such a section when you modify the Document means that it remains a section "Entitled XYZ"
   according to this definition.
   The Document may include Warranty Disclaimers next to the notice which states that this License applies to the Document. These Warranty Disclaimers
   are considered to be included by reference in this License, but only as regards disclaiming warranties: any other implication that these Warranty
   Disclaimers may have is void and has no effect on the meaning of this License.

   2. VERBATIM COPYING
   You may copy and distribute the Document in any medium, either commercially or noncommercially, provided that this License, the copyright notices,
   and the license notice saying this License applies to the Document are reproduced in all copies, and that you add no other conditions whatsoever to
   those of this License. You may not use technical measures to obstruct or control the reading or further copying of the copies you make or distribute.
   However, you may accept compensation in exchange for copies. If you distribute a large enough number of copies you must also follow the conditions in
   section 3.
   You may also lend copies, under the same conditions stated above, and you may publicly display copies.

   3. COPYING IN QUANTITY
   If you publish printed copies (or copies in media that commonly have printed covers) of the Document, numbering more than 100, and the Document's
   license notice requires Cover Texts, you must enclose the copies in covers that carry, clearly and legibly, all these Cover Texts: Front-Cover Texts on the
   front cover, and Back-Cover Texts on the back cover. Both covers must also clearly and legibly identify you as the publisher of these copies. The front
   cover must present the full title with all words of the title equally prominent and visible. You may add other material on the covers in addition. Copying
   with changes limited to the covers, as long as they preserve the title of the Document and satisfy these conditions, can be treated as verbatim copying in
   other respects.
   If the required texts for either cover are too voluminous to fit legibly, you should put the first ones listed (as many as fit reasonably) on the actual cover,
   and continue the rest onto adjacent pages.
   If you publish or distribute Opaque copies of the Document numbering more than 100, you must either include a machine-readable Transparent copy
   along with each Opaque copy, or state in or with each Opaque copy a computer-network location from which the general network-using public has
   access to download using public-standard network protocols a complete Transparent copy of the Document, free of added material. If you use the latter
   option, you must take reasonably prudent steps, when you begin distribution of Opaque copies in quantity, to ensure that this Transparent copy will
   remain thus accessible at the stated location until at least one year after the last time you distribute an Opaque copy (directly or through your agents or
   retailers) of that edition to the public.
   It is requested, but not required, that you contact the authors of the Document well before redistributing any large number of copies, to give them a
   chance to provide you with an updated version of the Document.

   4. MODIFICATIONS
   You may copy and distribute a Modified Version of the Document under the conditions of sections 2 and 3 above, provided that you release the Modified
   Version under precisely this License, with the Modified Version filling the role of the Document, thus licensing distribution and modification of the
   Modified Version to whoever possesses a copy of it. In addition, you must do these things in the Modified Version:
   1.   Use in the Title Page (and on the covers, if any) a title distinct from that of the Document, and from those of previous versions (which should, if there
        were any, be listed in the History section of the Document). You may use the same title as a previous version if the original publisher of that version
        gives permission.
   2.   List on the Title Page, as authors, one or more persons or entities responsible for authorship of the modifications in the Modified Version, together
        with at least five of the principal authors of the Document (all of its principal authors, if it has fewer than five), unless they release you from this
        requirement.
   3.   State on the Title page the name of the publisher of the Modified Version, as the publisher.
   4.   Preserve all the copyright notices of the Document.
   5.   Add an appropriate copyright notice for your modifications adjacent to the other copyright notices.
Licence                                                                                                                                                            15

   6.   Include, immediately after the copyright notices, a license notice giving the public permission to use the Modified Version under the terms of this
        License, in the form shown in the Addendum below.
   7. Preserve in that license notice the full lists of Invariant Sections and required Cover Texts given in the Document's license notice.
   8. Include an unaltered copy of this License.
   9. Preserve the section Entitled "History", Preserve its Title, and add to it an item stating at least the title, year, new authors, and publisher of the
        Modified Version as given on the Title Page. If there is no section Entitled "History" in the Document, create one stating the title, year, authors, and
        publisher of the Document as given on its Title Page, then add an item describing the Modified Version as stated in the previous sentence.
   10. Preserve the network location, if any, given in the Document for public access to a Transparent copy of the Document, and likewise the network
        locations given in the Document for previous versions it was based on. These may be placed in the "History" section. You may omit a network
        location for a work that was published at least four years before the Document itself, or if the original publisher of the version it refers to gives
        permission.
   11. For any section Entitled "Acknowledgements" or "Dedications", Preserve the Title of the section, and preserve in the section all the substance and
        tone of each of the contributor acknowledgements and/or dedications given therein.
   12. Preserve all the Invariant Sections of the Document, unaltered in their text and in their titles. Section numbers or the equivalent are not considered
        part of the section titles.
   13. Delete any section Entitled "Endorsements". Such a section may not be included in the Modified Version.
   14. Do not retitle any existing section to be Entitled "Endorsements" or to conflict in title with any Invariant Section.
   15. Preserve any Warranty Disclaimers.
   If the Modified Version includes new front-matter sections or appendices that qualify as Secondary Sections and contain no material copied from the
   Document, you may at your option designate some or all of these sections as invariant. To do this, add their titles to the list of Invariant Sections in the
   Modified Version's license notice. These titles must be distinct from any other section titles.
   You may add a section Entitled "Endorsements", provided it contains nothing but endorsements of your Modified Version by various parties--for example,
   statements of peer review or that the text has been approved by an organization as the authoritative definition of a standard.
   You may add a passage of up to five words as a Front-Cover Text, and a passage of up to 25 words as a Back-Cover Text, to the end of the list of Cover
   Texts in the Modified Version. Only one passage of Front-Cover Text and one of Back-Cover Text may be added by (or through arrangements made by)
   any one entity. If the Document already includes a cover text for the same cover, previously added by you or by arrangement made by the same entity
   you are acting on behalf of, you may not add another; but you may replace the old one, on explicit permission from the previous publisher that added the
   old one.
   The author(s) and publisher(s) of the Document do not by this License give permission to use their names for publicity for or to assert or imply
   endorsement of any Modified Version.

   5. COMBINING DOCUMENTS
   You may combine the Document with other documents released under this License, under the terms defined in section 4 above for modified versions,
   provided that you include in the combination all of the Invariant Sections of all of the original documents, unmodified, and list them all as Invariant
   Sections of your combined work in its license notice, and that you preserve all their Warranty Disclaimers.
   The combined work need only contain one copy of this License, and multiple identical Invariant Sections may be replaced with a single copy. If there are
   multiple Invariant Sections with the same name but different contents, make the title of each such section unique by adding at the end of it, in
   parentheses, the name of the original author or publisher of that section if known, or else a unique number. Make the same adjustment to the section
   titles in the list of Invariant Sections in the license notice of the combined work.
   In the combination, you must combine any sections Entitled "History" in the various original documents, forming one section Entitled "History"; likewise
   combine any sections Entitled "Acknowledgements", and any sections Entitled "Dedications". You must delete all sections Entitled "Endorsements."

   6. COLLECTIONS OF DOCUMENTS
   You may make a collection consisting of the Document and other documents released under this License, and replace the individual copies of this
   License in the various documents with a single copy that is included in the collection, provided that you follow the rules of this License for verbatim
   copying of each of the documents in all other respects.
   You may extract a single document from such a collection, and distribute it individually under this License, provided you insert a copy of this License into
   the extracted document, and follow this License in all other respects regarding verbatim copying of that document.

   7. AGGREGATION WITH INDEPENDENT WORKS
   A compilation of the Document or its derivatives with other separate and independent documents or works, in or on a volume of a storage or distribution
   medium, is called an "aggregate" if the copyright resulting from the compilation is not used to limit the legal rights of the compilation's users beyond
   what the individual works permit. When the Document is included in an aggregate, this License does not apply to the other works in the aggregate which
   are not themselves derivative works of the Document.
   If the Cover Text requirement of section 3 is applicable to these copies of the Document, then if the Document is less than one half of the entire
   aggregate, the Document's Cover Texts may be placed on covers that bracket the Document within the aggregate, or the electronic equivalent of covers
   if the Document is in electronic form. Otherwise they must appear on printed covers that bracket the whole aggregate.

   8. TRANSLATION
   Translation is considered a kind of modification, so you may distribute translations of the Document under the terms of section 4. Replacing Invariant
   Sections with translations requires special permission from their copyright holders, but you may include translations of some or all Invariant Sections in
   addition to the original versions of these Invariant Sections. You may include a translation of this License, and all the license notices in the Document,
   and any Warranty Disclaimers, provided that you also include the original English version of this License and the original versions of those notices and
   disclaimers. In case of a disagreement between the translation and the original version of this License or a notice or disclaimer, the original version will
   prevail.
   If a section in the Document is Entitled "Acknowledgements", "Dedications", or "History", the requirement (section 4) to Preserve its Title (section 1) will
   typically require changing the actual title.

   9. TERMINATION
   You may not copy, modify, sublicense, or distribute the Document except as expressly provided for under this License. Any other attempt to copy, modify,
   sublicense or distribute the Document is void, and will automatically terminate your rights under this License. However, parties who have received
   copies, or rights, from you under this License will not have their licenses terminated so long as such parties remain in full compliance.

   10. FUTURE REVISIONS OF THIS LICENSE
   The Free Software Foundation may publish new, revised versions of the GNU Free Documentation License from time to time. Such new versions will be
   similar in spirit to the present version, but may differ in detail to address new problems or concerns. See http:/ / www. gnu. org/ copyleft/ .
   Each version of the License is given a distinguishing version number. If the Document specifies that a particular numbered version of this License "or
   any later version" applies to it, you have the option of following the terms and conditions either of that specified version or of any later version that has
   been published (not as a draft) by the Free Software Foundation. If the Document does not specify a version number of this License, you may choose any
   version ever published (not as a draft) by the Free Software Foundation.

   How to use this License for your documents
   To use this License in a document you have written, include a copy of the License in the document and put the following copyright and license notices
   just after the title page:
           Copyright (c) YEAR YOUR NAME.
           Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document
           under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2
           or any later version published by the Free Software Foundation;
           with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts.
           A copy of the license is included in the section entitled "GNU
            Free Documentation License".
   If you have Invariant Sections, Front-Cover Texts and Back-Cover Texts, replace the "with...Texts." line with this:
           with the Invariant Sections being LIST THEIR TITLES, with the
            Front-Cover Texts being LIST, and with the Back-Cover Texts being LIST.
   If you have Invariant Sections without Cover Texts, or some other combination of the three, merge those two alternatives to suit the situation.
   If your document contains nontrivial examples of program code, we recommend releasing these examples in parallel under your choice of free software
   license, such as the GNU General Public License, to permit their use in free software.

Contenu connexe

Tendances

Isolation thermique
Isolation thermiqueIsolation thermique
Isolation thermiqueSami Sahli
 
Le chauffage
Le chauffageLe chauffage
Le chauffage
Ouaret Yahia
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02Sami Sahli
 
Isolation & etanchéité
Isolation & etanchéitéIsolation & etanchéité
Isolation & etanchéitéSami Sahli
 
Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03Sami Sahli
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confortSami Sahli
 
Confort thérmique
Confort thérmiqueConfort thérmique
Confort thérmique
Roumaissa Saib
 
La ventilation naturelle dans les longements
La ventilation naturelle dans les longementsLa ventilation naturelle dans les longements
La ventilation naturelle dans les longements
Yahia El Hadj Billal
 
Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7
Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7
Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7
Cherif Ben Bacha
 
L'habitat écologique
L'habitat écologiqueL'habitat écologique
L'habitat écologique
BOUZIDA Djihene
 
Confort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtConfort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtSami Sahli
 
Acoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phoniqueAcoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phoniqueSami Sahli
 
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdfRapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
simmsos
 
Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)
omar bllaouhamou
 
LA VENTILATION
LA VENTILATIONLA VENTILATION
LA VENTILATION
Roufaida Hechim
 
Isolation et etancheite
Isolation et etancheiteIsolation et etancheite
Isolation et etancheiteSami Sahli
 
Le confort visuel
Le confort visuelLe confort visuel
Le confort visuel
naila athamnia
 
Principes de base_chauffage
Principes de base_chauffagePrincipes de base_chauffage
Principes de base_chauffage
Jean-David Delord
 
Transfert de chaleur dans le bâtiment 02
Transfert de chaleur dans le bâtiment 02Transfert de chaleur dans le bâtiment 02
Transfert de chaleur dans le bâtiment 02Sami Sahli
 

Tendances (20)

Soutenance 3
Soutenance 3Soutenance 3
Soutenance 3
 
Isolation thermique
Isolation thermiqueIsolation thermique
Isolation thermique
 
Le chauffage
Le chauffageLe chauffage
Le chauffage
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02
 
Isolation & etanchéité
Isolation & etanchéitéIsolation & etanchéité
Isolation & etanchéité
 
Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03Plombrie saniatire & gaz 03
Plombrie saniatire & gaz 03
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confort
 
Confort thérmique
Confort thérmiqueConfort thérmique
Confort thérmique
 
La ventilation naturelle dans les longements
La ventilation naturelle dans les longementsLa ventilation naturelle dans les longements
La ventilation naturelle dans les longements
 
Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7
Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7
Cours climat consultant 6.0 et meteonorm 7
 
L'habitat écologique
L'habitat écologiqueL'habitat écologique
L'habitat écologique
 
Confort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtConfort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitât
 
Acoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phoniqueAcoustique architecturale & isolation phonique
Acoustique architecturale & isolation phonique
 
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdfRapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
Rapport pfe Oumaima AJBARA NAHY (1).pdf
 
Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)
 
LA VENTILATION
LA VENTILATIONLA VENTILATION
LA VENTILATION
 
Isolation et etancheite
Isolation et etancheiteIsolation et etancheite
Isolation et etancheite
 
Le confort visuel
Le confort visuelLe confort visuel
Le confort visuel
 
Principes de base_chauffage
Principes de base_chauffagePrincipes de base_chauffage
Principes de base_chauffage
 
Transfert de chaleur dans le bâtiment 02
Transfert de chaleur dans le bâtiment 02Transfert de chaleur dans le bâtiment 02
Transfert de chaleur dans le bâtiment 02
 

En vedette

Pei 3
Pei 3Pei 3
Pei 3
Domus
 
Bourse Du Dimanche 18 mai 2008
Bourse Du Dimanche 18 mai 2008Bourse Du Dimanche 18 mai 2008
Bourse Du Dimanche 18 mai 2008
cedric39
 
Présentation1
Présentation1Présentation1
Présentation1hgbruay
 
Ambientes Virtuales de Aprendizaje
Ambientes Virtuales de AprendizajeAmbientes Virtuales de Aprendizaje
Ambientes Virtuales de Aprendizaje
Janez Suarez
 
Desarrollo sustentable
Desarrollo sustentableDesarrollo sustentable
Desarrollo sustentable
Marco Loza Mendez
 
JUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVO
JUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVOJUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVO
JUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVO
Jupiter Rodriguez
 
19 10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...
19  10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...19  10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...
19 10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...
Mercedes Paola Saenz Venero
 
Internet en 20 mots
Internet en 20 motsInternet en 20 mots
Internet en 20 mots
Antoine Dubuquoy
 
"Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ...
"Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ..."Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ...
"Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ...
levdlc
 
Nefritis lupica belimumab y estadios
Nefritis lupica   belimumab y estadiosNefritis lupica   belimumab y estadios
Nefritis lupica belimumab y estadios
Sheila Covelly
 
La Veille De Né Kid Du 11.02.09
La Veille De Né Kid Du 11.02.09La Veille De Né Kid Du 11.02.09
La Veille De Né Kid Du 11.02.09
guest94be35
 
Blog
BlogBlog
Blog
rsscm
 
Comunicado dia nacional del tapir 2013
Comunicado dia nacional del tapir 2013Comunicado dia nacional del tapir 2013
Comunicado dia nacional del tapir 2013
Centro Ecológico Zanja Arajuno
 
Danse classique
Danse  classiqueDanse  classique
Danse classique
maudinette971
 
APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013
APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013
APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013
Startup Mania
 
Flux rss powerpoint
Flux rss powerpointFlux rss powerpoint
Flux rss powerpointJujuOr
 
26687 fermier australien6
26687 fermier australien626687 fermier australien6
26687 fermier australien6Sofija J.
 
La tercera randstad
La tercera randstadLa tercera randstad
La tercera randstad
Randstad Chile
 
"Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p...
"Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p..."Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p...
"Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p...
Laurence Allard
 
TÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRE
TÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRETÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRE
TÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRE
Aldo Michieli
 

En vedette (20)

Pei 3
Pei 3Pei 3
Pei 3
 
Bourse Du Dimanche 18 mai 2008
Bourse Du Dimanche 18 mai 2008Bourse Du Dimanche 18 mai 2008
Bourse Du Dimanche 18 mai 2008
 
Présentation1
Présentation1Présentation1
Présentation1
 
Ambientes Virtuales de Aprendizaje
Ambientes Virtuales de AprendizajeAmbientes Virtuales de Aprendizaje
Ambientes Virtuales de Aprendizaje
 
Desarrollo sustentable
Desarrollo sustentableDesarrollo sustentable
Desarrollo sustentable
 
JUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVO
JUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVOJUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVO
JUPITER R APRENDIZAJE AUTONOMO Y APRENDIZAJE SIGNIFICATIVO
 
19 10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...
19  10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...19  10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...
19 10_acumulacion_pretensiones_derivadas_pluriofensividad_delito_denuncia_ca...
 
Internet en 20 mots
Internet en 20 motsInternet en 20 mots
Internet en 20 mots
 
"Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ...
"Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ..."Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ...
"Pekin Place Tian An Men" - Par Eric Meyer - Chapitre 2 - Editions Actes Sud ...
 
Nefritis lupica belimumab y estadios
Nefritis lupica   belimumab y estadiosNefritis lupica   belimumab y estadios
Nefritis lupica belimumab y estadios
 
La Veille De Né Kid Du 11.02.09
La Veille De Né Kid Du 11.02.09La Veille De Né Kid Du 11.02.09
La Veille De Né Kid Du 11.02.09
 
Blog
BlogBlog
Blog
 
Comunicado dia nacional del tapir 2013
Comunicado dia nacional del tapir 2013Comunicado dia nacional del tapir 2013
Comunicado dia nacional del tapir 2013
 
Danse classique
Danse  classiqueDanse  classique
Danse classique
 
APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013
APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013
APII, Bulletin de conjoncture, Février 2013
 
Flux rss powerpoint
Flux rss powerpointFlux rss powerpoint
Flux rss powerpoint
 
26687 fermier australien6
26687 fermier australien626687 fermier australien6
26687 fermier australien6
 
La tercera randstad
La tercera randstadLa tercera randstad
La tercera randstad
 
"Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p...
"Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p..."Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p...
"Dans quel monde voulons-nous respirer ?" Anthropologie techno-politique du p...
 
TÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRE
TÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRETÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRE
TÉTRADAS DE LUNAS DE SANGRE
 

Similaire à Climatisation 3

Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdfSupport_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
simmsos
 
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdfSupport_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
amtcongress2024
 
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdfSupport_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
simmsos
 
Afpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaire
Afpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaireAfpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaire
Afpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaire
SVigliandi
 
Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013
Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013 Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013
Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013
Build Green
 
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - AdemeGuide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Build Green
 
Présentation PFE avancement.pptx
Présentation PFE avancement.pptxPrésentation PFE avancement.pptx
Présentation PFE avancement.pptx
aminezhouri1
 
Climatiseur à recyclage d’énergie
 Climatiseur à recyclage d’énergie Climatiseur à recyclage d’énergie
Climatiseur à recyclage d’énergieFrancois Kneider
 
SEMINAIRE CLIMATISATION.pdf
SEMINAIRE CLIMATISATION.pdfSEMINAIRE CLIMATISATION.pdf
SEMINAIRE CLIMATISATION.pdf
ZINESaloua
 
Fiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en FranceFiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en France
libnam
 
La Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en FranceLa Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en France
libnam
 
110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage
maithassou
 
4. bertrand fagoo contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...
4. bertrand fagoo   contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...4. bertrand fagoo   contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...
4. bertrand fagoo contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Les ventilations
Les ventilationsLes ventilations
Les ventilations
Nicorub
 
Ventilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer SolarVentilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer Solar
Jean Marie Pag
 
Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018
Martin Cormier
 
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQEfiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
libnam
 
2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf
2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf
2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf
AssociationAF
 
Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...
Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...
Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...
Ilham Amezzane
 

Similaire à Climatisation 3 (20)

Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdfSupport_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
 
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdfSupport_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
 
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdfSupport_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
Support_Centrales_de_traitement_d’air.pdf
 
Afpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaire
Afpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaireAfpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaire
Afpac recueil realisations_exemplaires_de_pompes_a_chaleur_dans_le_tertiaire
 
Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013
Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013 Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013
Fiche technique la ventilation double flux - vmc - Ademe - 2013
 
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - AdemeGuide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
Guide pratique - Installer une pompe à chaleur - Ademe
 
Présentation PFE avancement.pptx
Présentation PFE avancement.pptxPrésentation PFE avancement.pptx
Présentation PFE avancement.pptx
 
Climatiseur à recyclage d’énergie
 Climatiseur à recyclage d’énergie Climatiseur à recyclage d’énergie
Climatiseur à recyclage d’énergie
 
SEMINAIRE CLIMATISATION.pdf
SEMINAIRE CLIMATISATION.pdfSEMINAIRE CLIMATISATION.pdf
SEMINAIRE CLIMATISATION.pdf
 
Fiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en FranceFiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en France
 
La Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en FranceLa Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en France
 
110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage110509 ibam chauffage
110509 ibam chauffage
 
4. bertrand fagoo contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...
4. bertrand fagoo   contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...4. bertrand fagoo   contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...
4. bertrand fagoo contre le coup de chaud des vaches laitieres des solution...
 
Les ventilations
Les ventilationsLes ventilations
Les ventilations
 
L'aérothermie
L'aérothermieL'aérothermie
L'aérothermie
 
Ventilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer SolarVentilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer Solar
 
Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018Carel adiabatic humidification-2018
Carel adiabatic humidification-2018
 
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQEfiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
 
2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf
2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf
2022_JourneeAAFNdie_SupportTB.pdf
 
Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...
Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...
Stratégies de contrôle de la température et de la consommation d'énergie pour...
 

Plus de rabahrabah

Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilrabahrabah
 
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeurabahrabah
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000rabahrabah
 
Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option coursesrabahrabah
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfarabahrabah
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathorabahrabah
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.rabahrabah
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature boisrabahrabah
 
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
26- les déformations des charpentes en bois traditionnellesrabahrabah
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500rabahrabah
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfrrabahrabah
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarborabahrabah
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generalerabahrabah
 
Arboriculture
ArboricultureArboriculture
Arboriculture
rabahrabah
 
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batimentrabahrabah
 
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitairerabahrabah
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07rabahrabah
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910rabahrabah
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementrabahrabah
 

Plus de rabahrabah (20)

Fiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseilFiche de demande de visite conseil
Fiche de demande de visite conseil
 
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeuConduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
Conduits de fumee_modernisation_des_regles_du_jeu
 
Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000Dtu 24.1 p3 16260000
Dtu 24.1 p3 16260000
 
Marche athletique option courses
Marche athletique option coursesMarche athletique option courses
Marche athletique option courses
 
Marche athletique lbfa
Marche athletique lbfaMarche athletique lbfa
Marche athletique lbfa
 
Renforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois pathoRenforcement poutre acier bois patho
Renforcement poutre acier bois patho
 
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.Rehabilitation maisons individuelles en bois.
Rehabilitation maisons individuelles en bois.
 
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois 47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
47- les risques de désordres des construcions à ossature bois
 
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles 26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
26- les déformations des charpentes en bois traditionnelles
 
13 634719816400117500
13 63471981640011750013 634719816400117500
13 634719816400117500
 
Ci901492
Ci901492Ci901492
Ci901492
 
Rapport caftfr
Rapport caftfrRapport caftfr
Rapport caftfr
 
Rap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarboRap gestion irrigationarbo
Rap gestion irrigationarbo
 
Cours mecanique generale
Cours mecanique generaleCours mecanique generale
Cours mecanique generale
 
Arboriculture
ArboricultureArboriculture
Arboriculture
 
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment2009 lebas-tunisie-conception-batiment
2009 lebas-tunisie-conception-batiment
 
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
04 asfc juin02010-gidenne-nutrition&maitrise-sanitaire
 
Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07Guide technique de l'elevage vol07
Guide technique de l'elevage vol07
 
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
Vétérinaire élevage bovins allaitants 0910
 
Elevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissementElevage bovins engraissement
Elevage bovins engraissement
 

Climatisation 3

  • 1. Climatisation 1 Climatisation La climatisation ou le conditionnement de l’air est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.) d’un local pour des raisons de confort (bureaux, maisons individuelles) ou pour des raisons techniques (laboratoires médicaux, locaux de fabrication de composants électroniques, blocs opératoires, salles informatiques). Les principales caractéristiques modifiées, contrôlées ou régulées sont : • le degré de pollution de l'air ambiant (local à traiter) : renouvellement, soit par extraction forcée de l’air hors du local, soit par introduction forcée d'air neuf (air extérieur) dans le local, soit par renouvellement partiel de l'air ambiant pollué (adjonction d'un caisson de mélange), • la température de l'air : modification en fonction des saisons (chauffer ou refroidir), • le degré d'hygrométrie de l’air traité : humidification ou déshumidification, • la teneur en poussières de l’air : traitement par filtration de l'air soufflé ou repris, • le maintien permanent des conditions intérieurs (la régulation). Comme le chauffage et l'élévation du degré d'humidité relèvent de techniques élémentaires, alors que rafraîchir et déshumidifier l'air nécessite des techniques élaborées, en pratique, on parle de climatisation surtout pour ces deux derniers objectifs. La climatisation relève essentiellement de la technique des pompes à chaleur et se trouve de plus en plus associé dans un même appareil, un "climatiseur réversible" (rafraîchissement l'été, chauffage l'hiver). La climatisation moderne a été inventée par Willis H. Carrier en 1911. Technique La climatisation est un mode de confort thermique adapté lorsque la température extérieure est élevée. En été et en intersaisons, le besoin de climatisation est dû aux apports externes (solaire notamment) mais également aux apports interne (nombre important d'occupants, exemple salle de réunion, appareils électriques tels que l'éclairage, la micro-informatique, ...). La climatisation apporte le confort thermique d'été, d'intersaisons, mais également en hiver par utilisation du même système pour chauffer les locaux. Le confort en hygrométrie est également pris en compte pour apporter une humidité ambiante contrôlée par les actions d'humidification et de déshumidification. Une climatisation est essentiellement une pompe à chaleur d'une taille adaptée à l'usage (comparable à un réfrigérateur pour climatiser une voiture, mais beaucoup plus gros pour un bâtiment)
  • 2. Climatisation 2 Systèmes Le principe de fonctionnement d'un climatiseur est expliqué sur le schéma suivant. Principe de fonctionnement d'un climatiseur
  • 3. Climatisation 3 Exemple d'une centrale de traitement d'air Un système de climatisation doit non seulement contrer les charges thermiques et hydriques d'un local, mais il doit aussi assurer la qualité de l'air par le renouvellement d'air neuf hygénique (maintien de la teneur en CO2 et des odeurs à un niveau acceptable défini par les normes en vigueur), et bien sûr la filtration de l'air soufflé. • Les charges thermiques sont les apports ou les déperditions de chaleur externes et internes qui sont exprimés en kilowatts [kW], • Les charges hydriques sont généralement des apports d'humidité internes exprimés quand à eux en kilowatts [kW] ou en kilogrammes par heures (débit massique). Les différents systèmes de climatisation Il existe dans le domaine du génie climatique plusieurs types de systèmes que l'on peut classer en trois catégories: • les systèmes tout air : • les centrales unizones (voir exemple ci-dessus), • les centrales multizones, • les systèmes autonomes.
  • 4. Climatisation 4 Le renouvellement d'air Il existe plusieurs solutions technologiques concernant le renouvellement de l'air au sein d'un local : 1. L'air neuf est mélangé aux conditions extérieures, avec une partie de l'air repris du local par le biais d'un caisson de mélange (voir schéma ci-dessus), 2. L'air neuf est préparé aux conditions spécifiques du local (température, hygrométrie) par une autre centrale, appelé généralement centrale de traitement d'air neuf. Les systèmes tout air Dans ce type de système, afin d'éviter que l'air extérieur ne vienne polluer celui du local, on augmente légèrement la pression intérieure par rapport à la pression atmosphérique. L'intérêt du caisson de mélange est de réaliser des économies importantes d'énergies (respect de l'environnement). On a donc dans ce cas un débit massique d'air soufflé supérieur au débit massique d'air repris. Ce type de procédé est généralement utilisé dans les bureaux, les salles de cinéma, ... Systèmes utilisés en recyclage total Dans ce type de procédé, le renouvellement d'air neuf sera obtenu soit par un système de ventilation mécanique contrôlée ou le mélange d'air s'effectuera directement dans le local, soit l'air neuf sera préparé dans une centrale dite "centrale d'air neuf". Cet air est directement soufflé aux conditions intérieures du local. Un circuit d'air neuf particulier assure le renouvellement d'air neuf, et on aura un débit d'air rejeté égale au débit d'air neuf apporté. Système fonctionnant en tout air neuf Dans ce type de procédé, il n'y a pas de recyclage de l'air du local. En fonction du type de local il sera soit en surpression afin d'éviter toute pollution de l'air intérieur (blocs opératoires, laboratoires de produits pharmaceutiques, ...), soit à la pression atmosphérique. L'inconvénient de ce type d'installation est qu'il est générateur de puissances thermiques très élevées, donc peu économiques. Toute fois, afin de diminuer les coûts énergétiques, on peut installer un récupérateur de chaleur (à plaques par exemples) sur ces centrales. Système fonctionnant avec récupérateur d'énergie Durant les trois dernières décennies, les constructeurs automobiles ont réalisé d’importants progrès sur la consommation spécifique de carburant et les émissions de polluants du moteur. Cependant, l’impact de ces améliorations sur la consommation des véhicules a été limité par l’accroissement des performances dynamiques (vitesse maximale, couple), des prestations de sécurité (direction et freinage assisté ou intelligent) ou de confort (réduction desbruits et vibrations, lève-vitres et confort thermique). De ce fait, le niveau réel de rejets de CO2 des véhicules est encore élevé, dans un contexte où les transports routiers ont une grande responsabilité dans le bilan des émissions de gaz à effet de serre, et donc dans le respect de la convention internationale sur le climat. Bien que les constructeurs européens, japonais et coréens aient signé un accord important avec la Commission européenne sur la réduction volontaire des émissions de CO2 de leurs véhicules, avec un objectif d’émission
  • 5. Climatisation 5 moyenne pondérée par les ventes de 140 grammes par km sur le cycle d’homologation MVEG en 2008, il convient de noter que les procédures européennes de mesure des consommations et des rejets de CO 2 ne prennent pas en compte le fonctionnement des auxiliaires, notamment celui de la climatisation. L’essor de cet équipement, reconnu comme étant très consommateur d’énergie et employant un fluide frigorigène à fort potentiel de réchauffement de l’atmosphère, a conduit l’ADEME à mettre en place une série d’actions d’évaluation de son impact énergétique et environnemental. Elles comportent notamment l’étude du taux d’équipement des véhicules, l’analyse des effets sur la consommation de carburant, ainsi que sur les rejets de polluants réglementés à l’échappement, la caractérisation des niveaux de fuite en fluide frigorigène, puis l’estimation des rejets de gaz à effet de serre de l’ensemble des véhicules climatisés. Conditions de base Avant d'installer un système de climatisation, il est important de définir les conditions de température et d'hygrométrie intérieures et extérieures. Définition des conditions extérieures Ces valeurs dépendent de la saison et de la situation géographique où seront situés les locaux à climatiser. Les données météorologiques déjà classifiées permettront de fixer les températures sèches et les hygrométries. Ces données vont nous permettre de calculer les charges maximales à combattre dans nos locaux. Définition des conditions intérieures Les températures et hygrométries intérieures dépendent du type de local : • pour les locaux comme les habitations individuelles, les bureaux, les grands magasins, .... (climatisation dite de « Dans une cour ou un environnement fermé ou peu aéré, par temps chaud, les climatiseurs peuvent confort »), la température et entretenir une bulle de chaleur auto-entretenue, l'hygrométrie dépendront des saisons. contribuant au phénomène d'ilot de chaleur urbain • pour les locaux de types industriels, la température et l'hygrométrie dépendront de l'usage que l'on fait des locaux. Elles peuvent rester constantes toute l'année (local informatique par exemple).
  • 6. Climatisation 6 Charges d'un local Lors de l'étude d'un projet de climatisation, il est important afin de pouvoir dimensionner correctement la centrale de traitement d'air, d'étudier au préalable les charges que devra supporter la centrale. Il faudra tenir compte des charges dites sensibles et des charges dites latentes. Charges sensibles Les charges sensibles venant de l'extérieur sont positives en été (à cause de l’ensoleillement, par exemple) et négatives en hiver (à causes des déperditions). Les charges sensibles venant de l'intérieur du local proviennent essentiellement : • des occupants, • des machines à l'intérieur du local, • de l'éclairage. Charges latentes Les apports de chaleur latente (dégagement d'humidité sous forme de vapeur d'eau) viennent essentiellement : • des locaux (comme les piscines par exemple), • du matériel à l'intérieur des locaux, • des occupants (odeurs et de humidité). Charges hydriques La relation mathématique suivante donne les charges hydriques nommé [øL] : • øL = M x Lv [kW] • M = masse d'eau dégagée par heure • Lv = chaleur latente de vaporisation de l'eau. Charges totales Les charges totales sont la somme algébrique des charges sensibles et latentes nommé '[øT].' Elle peut être positive ou négative et est donnée par la relation mathématique suivante : • øT = øS + øL [kW] Bilan énergétique d'un local Si la température et l'hygrométrie du local sont constantes, le bilan énergétique de celui-ci peut être expliqué de la façon suivante : 1. La puissance apportée au local (air soufflé et apports internes) est égale à la puissance perdue par celui-ci (air repris ou perdu), 2. L'humidité apportée au local par l'air soufflé et les apports d'humidités intérieur est égale à l'humidité perdue sous forme de condensation ou d'extraction d'air. ?????
  • 7. Climatisation 7 Bilan enthalpique Pour cela on supposera que le débit massique d'air sec soufflé est égal au débit massique d'air repris : • øair soufflé = øair repris La puissance apportée au local est la somme de la puissance apportée par l'air dans le local, c'est à dire à øT (voir au chapitre précédent). • øT= qmas x has-harp Sachant cela, on peut déterminer les conditions de soufflage. Conditions de soufflage Pour déterminer les conditions de soufflage de l'air dans un local, il faut connaître : • le débit massique d'air sec au soufflage (qmas [kgas/s], • le taux de brassage τ , • l'écart de température Δθ entre le soufflage et le local, • le point de soufflage, dont les coordonnées sont déterminées en reportant sur un diagramme psychrométrique deux valeurs comme l'enthalpie et la teneur en eau, par exemple. Les conditions du point de soufflage (plus précisément les conditions de confort) permettront de dimensionner les éléments de l'installation : • le débit massique permettra de calculer les puissances des batteries et le débit d'eau piégé par celle-ci (batterie froide humide), le débit d'eau à injecter (humidificateur vapeur), • l'enthalpie, la température sèche et l'humidité absolue permettront de placer le point sur le diagramme. Positionnement du point de soufflage Le positionnement du point de soufflage par rapport à celui du local dépend des charges sensibles et latentes (apports ou déperditions). Les conditions à maintenir dans le local sont : θL, rL Les conditions du point de soufflage sont : θs, rs Les charges sensibles peuvent être: =0; <0 ou >0 Les charges latentes peuvent être: =0; <0 ou >0 Suivant les valeurs des charges, on peut considérer 9 positions significatives du point de soufflage par rapport à celui du local. En fonction du bilan thermique (apports ou déperditions), on peut donc prévoir à l’avance la position du point de soufflage par rapport à celui du local.
  • 8. Climatisation 8 Écart au soufflage et du taux de brassage L'écart de température au soufflage représente la différence algébrique entre la température de soufflage et la température du local : • Δθ = θs - θL ou Δθ = θL - θs Cet écart est toujours positif quelle que soit la position du point de soufflage par rapport à celui du local. Il dépend du type de bouches utilisées. On peut prendre en première approximation les valeurs suivantes : • Soufflage été : Δθ = de 5 à 15 K • Soufflage hiver : Δθ = de 5 à 20 K Le taux de brassage représente le volume d'air traité renouvelé dans le local pendant une heure : • τ =qv/V • τ = taux de brassage en h-1 • V = volume du local en m³ • qv = débit volumique de soufflage en m³/h. Le taux de brassage dépend du type de bouches de soufflage installées. Il ne dépasse pas 15 en climatisation de confort et peut aller jusqu'à 30 en climatisation industrielle. Inconvénients et polémiques La climatisation assistée présente des avantages et des inconvénients sanitaires, mais aussi des risques pour la santé et l'environnement. Pour la santé • Certains climatiseurs ou systèmes extérieurs de refroidissement produisent des eaux où peuvent proliférer des organismes pathogènes s'ils sont mal entretenus. L'exemple le plus cité est celui de la Légionellose. L'injection de désinfectants dans ces systèmes (produits chlorés en général) peut aussi poser des problèmes de santé, et d'apparition de pathogènes chloro-résistants. • Presque tous les systèmes de climatisation comportent des filtres, qui doivent être soit nettoyés, soit changés périodiquement, ce qui n'est pas toujours le cas. • Une climatisation n'a de sens que dans un espace relativement « fermé », où divers polluants et contaminants biologiques (microbes) peuvent se concentrer, même s'ils se développent moins grâce à une moindre chaleur (dans le cas où la climatisation rafraîchit l'air). • Une climatisation excessive expose à un choc thermique lorsqu'on retourne dans l'espace non climatisé. D'après l'Ademe [1] il est recommandé de ne pas descendre en dessous de 26 °C et de garder une différence de température compris entre 5 °C à 7 °C. De plus la consommation d'énergie augmente aussi avec ce différentiel.
  • 9. Climatisation 9 Pour l'environnement La climatisation est critiquée pour les raisons suivantes : • Elle dépense de l'énergie, augmente la consommation énergétique des bâtiments ou véhicules qui en sont équipés. L'ADEME estime à 5% le surcoût annuel de la climatisation des automobiles (1 litre/100 km lorsqu'elle est en fonctionnement). • La consommation énergétique est telle que par exemple la consommation électrique en été atteint et dépasse en France la consommation électrique faite en hiver, notamment depuis la canicule de 2003 qui a entraîné l'équipement d'un nombre élevé de foyers en climatiseurs. Alors que, dans un même temps, le parc énergétique Français (Notamment Nucléaire) ne peut fournir toute l'energie car devant fonctionner à régime réduit à cause des difficultés de refroidissement rencontrées[2] . • Elle fait souvent appel à des dispositifs frigorigènes utilisant des gaz à effet de serre (HFC dont le pouvoir en terme d'effet de serre est 2.000 fois plus fort que celui du CO2), et dont une partie s'échappe inévitablement dans l'atmosphère (accidents, fuites, mauvaise gestion de la fin de vie du matériel). Toujours selon l'ADEME, cet effet équivaut à une augmentation de 10% de l'impact d'un véhicule sur l'effet de serre. • Trop de climatiseurs fuient. Les ruptures de circuit de climatisation de maisons, hôtels et lieux publics sont fréquentes dans les pays très chauds en raison des chocs thermiques. 50 % des fluides frigorigènes vendus le sont pour compenser des fuites. Les fuites sont fréquentes sur les véhicules (deux bouchons sont destinés à compenser les pertes du circuit), et on trouve dans les garages des publicités pour des recharges de gaz fréon ou mélange gaz-lubrifiant)[3] . • Le circuit de la récupération/recyclage des gaz dans les appareils et véhicules en fin de vie reste opaque. • Enfin, la climatisation par un gaz pourrait souvent être remplacée par une climatisation mécanique, des bâtiments ou véhicules mieux conçus (isolation, pare-soleil), et des dispositifs plus "naturels" utilisés par exemple par l'architecture bioclimatique (murs épais à inertie thermique élevée, puits provençal, etc.). Pour la santé et pour l'environnement Certains produits tels que le Bromure de lithium (LiBr) sont à la fois dangereux pour la santé et pour l'environnement. Utilisé dans les machines à absorption (climatisation utilisant de l'eau, de l'ammoniac et le gaz naturel comme source d'énergie, dans une machine à absorption produisant de l'eau chaude et glacée utilisable simultanément) à raison de centaines de litres (plus de 1000 litres souvent dans les climatiseurs industriels), il peut fuir et doit être vidangé par des professionnels qualifiés en fin de vie de la machine. Après les faillites ou cessations d'activité, il est parfois difficile de savoir ce que sont devenus ces produits. Législation Outre les normes concernant les appareils, leur consommation électrique, la légionellose ou le recyclage des matériaux qui les composent, la législation évolue pour mieux appliquer les protocoles de Montréal (protection de la couche d'ozone, qui a justifié l'interdiction de certains gaz) et de Kyoto, mais souvent en permettant l'utilisation des stocks d'ancien produits et avec une certaine lenteur.
  • 10. Climatisation 10 Réglementation française En France, le décret n°2007-363 du 19 mars 2007[4] , Art. R. 131-29, interdit le fonctionnement des climatiseurs lorsque la température des locaux est inférieure ou égale à 26 °C. Le décret n'est encore qu'une recommandation dont la non application n'est pas poursuivie par la loi. Le but est simplement de pousser les utilisateurs à modérer leur utilisation de ce type d'équipement. À partir du 4 juillet 2009, les spécialistes de la climatisation et/ou réfrigération devront : • présenter une « attestation de capacité » fournie par un organisme agréé, certifiant que son personnel est compétent et qu'il dispose de l'outillage adéquat. • déclarer à l'Ademe, annuellement, la quantité de fluides utilisée et récupérés (Cf. statistiques et « traçabilité » de ces produits soumis à réglementation). Qualiclimafroid, association de professionnels s'est porté candidat[5] ) pour être organisme agréé et délivrer des attestations de capacité. Voir aussi Liens externes • Climatisation.com http:/ / climatisation. online. fr Le portail du génie climatique. Articles connexes • climatiseur pour automobile • puits provençal ; • habitat passif ; • arcologie ; • construction de Haute Qualité Environnementale (HQE) ; • construction bioclimatique ; • fluide frigorigène ; • Sadi Carnot (physicien) ; • canicule. Bibliographie • Allan Cain et al., La climatisation naturelle, article dans L'Ecologiste [6] n°20, sept-oct-nov. 2006, p. 42-43. • Philippe Nunes Climatisation douce, article dans Climamaison [7] revue de presse environnement mai 2008. Notes et références [1] http:/ / www. ademe. fr/ particuliers/ fiches/ confort_ete/ rub4. htm [2] Les centrales nucléaires doivent s'adapter aux canicules (http:/ / www. notre-planete. info/ actualites/ actu_326. php) sur notre-planete.info [3] Source : Serge Bresin, président de Qualiclimafroid, organisme de qualification professionnel spécialisé dans le circuit frigorifique [4] [http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=SOCU0710409D Décret n°2007-363 du 19 mars 2007, Journal Officiel n°68 du 21 mars 2007, page 5146] [5] Communiqué Aout 2007 AFP [6] http:/ / www. ecologiste. org [7] http:/ / www. climamaison. com/ chauffage-a-basse-temperature-vmc-double-flux-dpe. php?T=2& Rp=429
  • 11. Climatisation 11 Climatisation et canicule, article de Roger Cadiergues (http:/ / www. xpair. com/ expert-energies-renouvelables-reglementation. php?uint_lettreId=10& P=)
  • 12. Climatisation 12 Sources des articles et contributeurs Climatisation  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=40333993  Contributors: 08pb80, A2, Alno, Alphatwo, Apollon, Arnaud.Serander, Asclepias, Axdesign, Bebertz, Benne, Bob08, BruceMéryl, Calay, Ceedjee, ChLenclud, Chani, Chaps the idol, CommonsDelinker, Céréales Killer, Dadounayon, David Berardan, Deep silence, Demaiz, Desaparecido, Dhatier, DjaZz, DocteurCosmos, Dr gonzo, Durand83, Epop, Esprit Fugace, Fafnir, Fimac, Gh, Gjacquenot, Gonioul, Gronico, Guillaumeb86, Gy, IAlex, Icefreeze, JB, Jeanbraye, Jerome66, JujuTh, Jybet, KoS, Kyro, Lamiot, Leszek Jańczuk, LinkLink, Ludo29, Mamat, Marc Mongenet, Mattwikipédia, Maxdedracy, Maximb, Med, Michka B, Moez, Neuceu, NicDumZ, Niouniou46, Nono64, Oblic, Oxo, Paglop, Painelli, Papillus, Phe, Piglop, Pranja, Pulsar, Raph egg, Ratigan, Romary, Sanao, Sherbrooke, Ske, Skiff, Solveig, Sonusfaber, Spooky, Ste 73, Surveyor, TigH, Toutoune25, Trex, Vi..Cult..., Wanderer999, Xavierfederwisch, Yelkrokoyade, Zedh, 138 anonymous edits
  • 13. Climatisation 13 Source des images, licences et contributeurs Image:Air_conditioning_unit-fr.svg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Air_conditioning_unit-fr.svg  unknownContributors: User:Pbroks13 Image:C.T.A Unizones.JPG  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:C.T.A_Unizones.JPG  unknownContributors: Icefreeze Image:Aircon.jpg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Aircon.jpg  License: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.0  Contributors: Original uploader was DL5MDA at de.wikipedia (Original text : Götz 00:53, 22. Sep 2006 (CEST))
  • 14. Licence 14 Licence Version 1.2, November 2002 Copyright (C) 2000,2001,2002 Free Software Foundation, Inc. 51 Franklin St, Fifth Floor, Boston, MA 02110-1301 USA Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies of this license document, but changing it is not allowed. 0. PREAMBLE The purpose of this License is to make a manual, textbook, or other functional and useful document "free" in the sense of freedom: to assure everyone the effective freedom to copy and redistribute it, with or without modifying it, either commercially or noncommercially. Secondarily, this License preserves for the author and publisher a way to get credit for their work, while not being considered responsible for modifications made by others. This License is a kind of "copyleft", which means that derivative works of the document must themselves be free in the same sense. It complements the GNU General Public License, which is a copyleft license designed for free software. We have designed this License in order to use it for manuals for free software, because free software needs free documentation: a free program should come with manuals providing the same freedoms that the software does. But this License is not limited to software manuals; it can be used for any textual work, regardless of subject matter or whether it is published as a printed book. We recommend this License principally for works whose purpose is instruction or reference. 1. APPLICABILITY AND DEFINITIONS This License applies to any manual or other work, in any medium, that contains a notice placed by the copyright holder saying it can be distributed under the terms of this License. Such a notice grants a world-wide, royalty-free license, unlimited in duration, to use that work under the conditions stated herein. The "Document", below, refers to any such manual or work. Any member of the public is a licensee, and is addressed as "you". You accept the license if you copy, modify or distribute the work in a way requiring permission under copyright law. A "Modified Version" of the Document means any work containing the Document or a portion of it, either copied verbatim, or with modifications and/or translated into another language. A "Secondary Section" is a named appendix or a front-matter section of the Document that deals exclusively with the relationship of the publishers or authors of the Document to the Document's overall subject (or to related matters) and contains nothing that could fall directly within that overall subject. (Thus, if the Document is in part a textbook of mathematics, a Secondary Section may not explain any mathematics.) The relationship could be a matter of historical connection with the subject or with related matters, or of legal, commercial, philosophical, ethical or political position regarding them. The "Invariant Sections" are certain Secondary Sections whose titles are designated, as being those of Invariant Sections, in the notice that says that the Document is released under this License. If a section does not fit the above definition of Secondary then it is not allowed to be designated as Invariant. The Document may contain zero Invariant Sections. If the Document does not identify any Invariant Sections then there are none. The "Cover Texts" are certain short passages of text that are listed, as Front-Cover Texts or Back-Cover Texts, in the notice that says that the Document is released under this License. A Front-Cover Text may be at most 5 words, and a Back-Cover Text may be at most 25 words. A "Transparent" copy of the Document means a machine-readable copy, represented in a format whose specification is available to the general public, that is suitable for revising the document straightforwardly with generic text editors or (for images composed of pixels) generic paint programs or (for drawings) some widely available drawing editor, and that is suitable for input to text formatters or for automatic translation to a variety of formats suitable for input to text formatters. A copy made in an otherwise Transparent file format whose markup, or absence of markup, has been arranged to thwart or discourage subsequent modification by readers is not Transparent. An image format is not Transparent if used for any substantial amount of text. A copy that is not "Transparent" is called "Opaque". Examples of suitable formats for Transparent copies include plain ASCII without markup, Texinfo input format, LaTeX input format, SGML or XML using a publicly available DTD, and standard-conforming simple HTML, PostScript or PDF designed for human modification. Examples of transparent image formats include PNG, XCF and JPG. Opaque formats include proprietary formats that can be read and edited only by proprietary word processors, SGML or XML for which the DTD and/or processing tools are not generally available, and the machine-generated HTML, PostScript or PDF produced by some word processors for output purposes only. The "Title Page" means, for a printed book, the title page itself, plus such following pages as are needed to hold, legibly, the material this License requires to appear in the title page. For works in formats which do not have any title page as such, "Title Page" means the text near the most prominent appearance of the work's title, preceding the beginning of the body of the text. A section "Entitled XYZ" means a named subunit of the Document whose title either is precisely XYZ or contains XYZ in parentheses following text that translates XYZ in another language. (Here XYZ stands for a specific section name mentioned below, such as "Acknowledgements", "Dedications", "Endorsements", or "History".) To "Preserve the Title" of such a section when you modify the Document means that it remains a section "Entitled XYZ" according to this definition. The Document may include Warranty Disclaimers next to the notice which states that this License applies to the Document. These Warranty Disclaimers are considered to be included by reference in this License, but only as regards disclaiming warranties: any other implication that these Warranty Disclaimers may have is void and has no effect on the meaning of this License. 2. VERBATIM COPYING You may copy and distribute the Document in any medium, either commercially or noncommercially, provided that this License, the copyright notices, and the license notice saying this License applies to the Document are reproduced in all copies, and that you add no other conditions whatsoever to those of this License. You may not use technical measures to obstruct or control the reading or further copying of the copies you make or distribute. However, you may accept compensation in exchange for copies. If you distribute a large enough number of copies you must also follow the conditions in section 3. You may also lend copies, under the same conditions stated above, and you may publicly display copies. 3. COPYING IN QUANTITY If you publish printed copies (or copies in media that commonly have printed covers) of the Document, numbering more than 100, and the Document's license notice requires Cover Texts, you must enclose the copies in covers that carry, clearly and legibly, all these Cover Texts: Front-Cover Texts on the front cover, and Back-Cover Texts on the back cover. Both covers must also clearly and legibly identify you as the publisher of these copies. The front cover must present the full title with all words of the title equally prominent and visible. You may add other material on the covers in addition. Copying with changes limited to the covers, as long as they preserve the title of the Document and satisfy these conditions, can be treated as verbatim copying in other respects. If the required texts for either cover are too voluminous to fit legibly, you should put the first ones listed (as many as fit reasonably) on the actual cover, and continue the rest onto adjacent pages. If you publish or distribute Opaque copies of the Document numbering more than 100, you must either include a machine-readable Transparent copy along with each Opaque copy, or state in or with each Opaque copy a computer-network location from which the general network-using public has access to download using public-standard network protocols a complete Transparent copy of the Document, free of added material. If you use the latter option, you must take reasonably prudent steps, when you begin distribution of Opaque copies in quantity, to ensure that this Transparent copy will remain thus accessible at the stated location until at least one year after the last time you distribute an Opaque copy (directly or through your agents or retailers) of that edition to the public. It is requested, but not required, that you contact the authors of the Document well before redistributing any large number of copies, to give them a chance to provide you with an updated version of the Document. 4. MODIFICATIONS You may copy and distribute a Modified Version of the Document under the conditions of sections 2 and 3 above, provided that you release the Modified Version under precisely this License, with the Modified Version filling the role of the Document, thus licensing distribution and modification of the Modified Version to whoever possesses a copy of it. In addition, you must do these things in the Modified Version: 1. Use in the Title Page (and on the covers, if any) a title distinct from that of the Document, and from those of previous versions (which should, if there were any, be listed in the History section of the Document). You may use the same title as a previous version if the original publisher of that version gives permission. 2. List on the Title Page, as authors, one or more persons or entities responsible for authorship of the modifications in the Modified Version, together with at least five of the principal authors of the Document (all of its principal authors, if it has fewer than five), unless they release you from this requirement. 3. State on the Title page the name of the publisher of the Modified Version, as the publisher. 4. Preserve all the copyright notices of the Document. 5. Add an appropriate copyright notice for your modifications adjacent to the other copyright notices.
  • 15. Licence 15 6. Include, immediately after the copyright notices, a license notice giving the public permission to use the Modified Version under the terms of this License, in the form shown in the Addendum below. 7. Preserve in that license notice the full lists of Invariant Sections and required Cover Texts given in the Document's license notice. 8. Include an unaltered copy of this License. 9. Preserve the section Entitled "History", Preserve its Title, and add to it an item stating at least the title, year, new authors, and publisher of the Modified Version as given on the Title Page. If there is no section Entitled "History" in the Document, create one stating the title, year, authors, and publisher of the Document as given on its Title Page, then add an item describing the Modified Version as stated in the previous sentence. 10. Preserve the network location, if any, given in the Document for public access to a Transparent copy of the Document, and likewise the network locations given in the Document for previous versions it was based on. These may be placed in the "History" section. You may omit a network location for a work that was published at least four years before the Document itself, or if the original publisher of the version it refers to gives permission. 11. For any section Entitled "Acknowledgements" or "Dedications", Preserve the Title of the section, and preserve in the section all the substance and tone of each of the contributor acknowledgements and/or dedications given therein. 12. Preserve all the Invariant Sections of the Document, unaltered in their text and in their titles. Section numbers or the equivalent are not considered part of the section titles. 13. Delete any section Entitled "Endorsements". Such a section may not be included in the Modified Version. 14. Do not retitle any existing section to be Entitled "Endorsements" or to conflict in title with any Invariant Section. 15. Preserve any Warranty Disclaimers. If the Modified Version includes new front-matter sections or appendices that qualify as Secondary Sections and contain no material copied from the Document, you may at your option designate some or all of these sections as invariant. To do this, add their titles to the list of Invariant Sections in the Modified Version's license notice. These titles must be distinct from any other section titles. You may add a section Entitled "Endorsements", provided it contains nothing but endorsements of your Modified Version by various parties--for example, statements of peer review or that the text has been approved by an organization as the authoritative definition of a standard. You may add a passage of up to five words as a Front-Cover Text, and a passage of up to 25 words as a Back-Cover Text, to the end of the list of Cover Texts in the Modified Version. Only one passage of Front-Cover Text and one of Back-Cover Text may be added by (or through arrangements made by) any one entity. If the Document already includes a cover text for the same cover, previously added by you or by arrangement made by the same entity you are acting on behalf of, you may not add another; but you may replace the old one, on explicit permission from the previous publisher that added the old one. The author(s) and publisher(s) of the Document do not by this License give permission to use their names for publicity for or to assert or imply endorsement of any Modified Version. 5. COMBINING DOCUMENTS You may combine the Document with other documents released under this License, under the terms defined in section 4 above for modified versions, provided that you include in the combination all of the Invariant Sections of all of the original documents, unmodified, and list them all as Invariant Sections of your combined work in its license notice, and that you preserve all their Warranty Disclaimers. The combined work need only contain one copy of this License, and multiple identical Invariant Sections may be replaced with a single copy. If there are multiple Invariant Sections with the same name but different contents, make the title of each such section unique by adding at the end of it, in parentheses, the name of the original author or publisher of that section if known, or else a unique number. Make the same adjustment to the section titles in the list of Invariant Sections in the license notice of the combined work. In the combination, you must combine any sections Entitled "History" in the various original documents, forming one section Entitled "History"; likewise combine any sections Entitled "Acknowledgements", and any sections Entitled "Dedications". You must delete all sections Entitled "Endorsements." 6. COLLECTIONS OF DOCUMENTS You may make a collection consisting of the Document and other documents released under this License, and replace the individual copies of this License in the various documents with a single copy that is included in the collection, provided that you follow the rules of this License for verbatim copying of each of the documents in all other respects. You may extract a single document from such a collection, and distribute it individually under this License, provided you insert a copy of this License into the extracted document, and follow this License in all other respects regarding verbatim copying of that document. 7. AGGREGATION WITH INDEPENDENT WORKS A compilation of the Document or its derivatives with other separate and independent documents or works, in or on a volume of a storage or distribution medium, is called an "aggregate" if the copyright resulting from the compilation is not used to limit the legal rights of the compilation's users beyond what the individual works permit. When the Document is included in an aggregate, this License does not apply to the other works in the aggregate which are not themselves derivative works of the Document. If the Cover Text requirement of section 3 is applicable to these copies of the Document, then if the Document is less than one half of the entire aggregate, the Document's Cover Texts may be placed on covers that bracket the Document within the aggregate, or the electronic equivalent of covers if the Document is in electronic form. Otherwise they must appear on printed covers that bracket the whole aggregate. 8. TRANSLATION Translation is considered a kind of modification, so you may distribute translations of the Document under the terms of section 4. Replacing Invariant Sections with translations requires special permission from their copyright holders, but you may include translations of some or all Invariant Sections in addition to the original versions of these Invariant Sections. You may include a translation of this License, and all the license notices in the Document, and any Warranty Disclaimers, provided that you also include the original English version of this License and the original versions of those notices and disclaimers. In case of a disagreement between the translation and the original version of this License or a notice or disclaimer, the original version will prevail. If a section in the Document is Entitled "Acknowledgements", "Dedications", or "History", the requirement (section 4) to Preserve its Title (section 1) will typically require changing the actual title. 9. TERMINATION You may not copy, modify, sublicense, or distribute the Document except as expressly provided for under this License. Any other attempt to copy, modify, sublicense or distribute the Document is void, and will automatically terminate your rights under this License. However, parties who have received copies, or rights, from you under this License will not have their licenses terminated so long as such parties remain in full compliance. 10. FUTURE REVISIONS OF THIS LICENSE The Free Software Foundation may publish new, revised versions of the GNU Free Documentation License from time to time. Such new versions will be similar in spirit to the present version, but may differ in detail to address new problems or concerns. See http:/ / www. gnu. org/ copyleft/ . Each version of the License is given a distinguishing version number. If the Document specifies that a particular numbered version of this License "or any later version" applies to it, you have the option of following the terms and conditions either of that specified version or of any later version that has been published (not as a draft) by the Free Software Foundation. If the Document does not specify a version number of this License, you may choose any version ever published (not as a draft) by the Free Software Foundation. How to use this License for your documents To use this License in a document you have written, include a copy of the License in the document and put the following copyright and license notices just after the title page: Copyright (c) YEAR YOUR NAME. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License, Version 1.2 or any later version published by the Free Software Foundation; with no Invariant Sections, no Front-Cover Texts, and no Back-Cover Texts. A copy of the license is included in the section entitled "GNU Free Documentation License". If you have Invariant Sections, Front-Cover Texts and Back-Cover Texts, replace the "with...Texts." line with this: with the Invariant Sections being LIST THEIR TITLES, with the Front-Cover Texts being LIST, and with the Back-Cover Texts being LIST. If you have Invariant Sections without Cover Texts, or some other combination of the three, merge those two alternatives to suit the situation. If your document contains nontrivial examples of program code, we recommend releasing these examples in parallel under your choice of free software license, such as the GNU General Public License, to permit their use in free software.