SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  75
1.Définition du confort:
Confort=équilibre entre
l’homme et l’ambiance
Le confort est un état de
bien être moral ou
physique
1. Définition du confort thermique:
Le confort thermique est défini comme « un état de
satisfaction du corps vis-à-vis de l’environnement
thermique.
 pour assurer le confort thermique une personne ne doit
avoir ni trop chaud, ni trop froid et ne ressentir aucun
courant d’air gênant.
 donc l’appréciation du confort thermique dépend du
métabolisme de chacun.
Dans une même ambiance quelqu’un pourra se sentir bien
(sensation de confort) alors qu’une autre personne pourra
éprouver une certaine gêne
par conduction
il s'agit des échanges
thermiques qui ont
lieu quand le corps est
en contact avec une
surface
par convection :
s'agit des échanges de
chaleur liés au
mouvement de l'air
autour du corps.
par rayonnement :
il s'agit des
échanges
infrarouges avec
les parois qui
peuvent être
chaudes ou
froides.
Le corps échange en permanence de la
chaleur avec son environnement
immédiat. Ces échanges se font suivant
3 mécanismes distincts
2.Paramètres du confort
thermique:
Confort thermique
Températu
res
Température
des parois
Température
s de l’air
ambiant
humidité Mouvemen
t de l’air
habillemen
t métabolisme
La température au niveau du sol est plus basse que la
température au niveau du plafond, L’air chaud léger s’élève
alors que l’air froid dense descend.
 La température diminue aux bords des parois, fenêtres et
portes en hiver. En été, celle-ci augmente
La température de l’air ambiant d’une pièce est mesurée au
centre et à un mètre du sol
Le confort est
obtenue lorsqu' il n ya
pas ou peu d’écart de
température dans
l’ensemble du volume
de la pièce
l’enveloppe de l’habitation doit permettre de la
conserver entre 19 et 26 °C, malgré les variations de la
température extérieure avec les saisons et les heures de
la journée. De ce fait il est important de bien isoler la
maison autant pour des raisons d'économie que pour
votre bien-être.
Une pièce est
agréable si les murs
ont une différence de
température
inférieure à 3°C avec
l’air ambiant
Pour le cas 1:
la sensation d’inconfort
(frissons) pousse l’usager à
chauffer plus, donc à
surchauffer, assécher l’air
et consommer plus
Pour le cas 2:
la température ambiante est
mieux tolérée par l’usager
dans le cas1 : dans un
air chaud (22°) avec
des parois froides (15°)
Il s agit de la température des parois avec lesquelles le corps échange
de la chaleur par rayonnement (une vitre aura une température
rayonnante faible en hiver)
Une sensation différente est éprouvée que l’on se trouve :
dans le cas2 : dans un
air frais (15°) avec
des parois tièdes
Plus le mouvement de l’air est important plus le
refroidissement du corps ou échange de chaleur par
convection avec l’air ambiant est accéléré
Le mouvement de l’air est donc à éviter en hiver
(infiltrations et courants d’air) et plutôt à rechercher
en été.
Pour obtenir un refroidissement effectif il ya une
valeur optimale à respecter Au dessus ou au dessous
de cette valeur, il y a inconfort. Cette valeur dépend
de la température, de l’humidité
 .
Qui représente une
résistance
thermique aux
échanges de
chaleur entre la
surface de la peau
et l’environnement
Qui est la production de chaleur interne
au corps humain permettant de maintenir
celui-ci autour de 36,7°C .
un métabolisme de travail
correspondant à une activité particulière
s’ajoute au métabolisme de base du corps
au repos.
L'air contient de la vapeur d'eau , on mesure la quantité
d'eau par un taux d humidité qui peut varier de 0% -100%
Pour une température ambiante (18°C), l’inconfort est ressenti dans le cas 1
ou l’air est très humide (85%de l’humidité relative)
par rapport au cas 2 peu humide (30% de HR). Ce n’est que lorsque l’air est
saturé que sont ressenties les moiteurs et les humidité notables pour des
températures supérieures à 25°C .
L’augmentation de la vitesse de l’air compense les effets de l’humidité.
Dans la fourchette des température de l’air allant de20 à 25°C , il est admis
réglementairement des variation de l’humidité relative entre 30 et 85%.
L'air contient de la vapeur d'eau , on mesure la quantité d'eau par un
taux d humidité qui peut varier de 0% -100%
Pour une température ambiante
(18°C)
l’inconfort est ressenti dans le cas
1 ou l’air est très humide (85%de
l’humidité relative)
par rapport au cas 2 peu humide (30%
de HR). Ce n’est que lorsque l’air est
saturé que sont ressenties les moiteurs
et les humidité notables pour des
températures supérieures à 25°C
L’augmentation de la vitesse de l’air compense les effets de
l’humidité.
Dans la fourchette des température de l’air allant de20 à 25°C , il est
admis réglementairement des variation de l’humidité relative entre
30 et 85%.
Chauffage passif
Chauffer, selon le procédé naturel
passif, un espace par le soleil, c'est
recherché à piéger la chaleur par le
phénomène de l'effet de serre. Cet effet
s'illustre par l'exemple classique de la
chaleur produite à l'intérieur d'une
automobile parquée pendant quelques
heures au soleil même par un froid vif
environnant.
 Toutes les maisons qui optent pour un chauffage solaire passif sont
dotées seulement de fenêtres aux vitrages tournés vers le soleil
(captant directement la chaleur du soleil) et d'une maçonnerie
(ayant une masse d'inertie thermique permettant de stocker la
chaleur pour obtenir un effet de chauffage déphasé).
 Les fenêtrées étant de toute façon indispensables à toute
construction pour
 ventiler
 éclairer
 voir à l'extérieur,
 il y a intérêt à bien les concevoir et les orienter en fonction du
confort des espaces intérieurs.
 Un dimensionnement adéquat, (ouvertures/fenêtres), entre
surface de captage (vitrage sud) et volume à chauffer garantit de
bonnes conditions de confort avec le soleil comme seule source de
chaleur.
 Selon la disposition du vitrage, le chauffage est assuré selon deux
procédés :
 1 - Le chauffage direct
 2 - Le chauffage indirect
 Le chauffage direct:
 Par ce procédé, le soleil est piégé directement dans
l'espace à chauffer, à travers une surface vitrée
importante au sud La chaleur produite est stockée par
la masse thermique des murs intérieurs.
 Le chauffage indirect:
 Par ce procédé, le soleil est d'abord intercepté par
la masse thermique ou paroi en avant plan avant d'être
transmis sous forme de chaleur à l'intérieur de l'espace
à chauffer.
 La paroi ou masse thermique qui capte et absorbe
le rayonnement solaire peut être verticale (mur de
façade - sud) ou horizontale (toiture).
 1 - Le captage et le stockage de la chaleur sont
intégrés à un mur de maçonnerie peint d'une couleur
foncée et recouvert extérieurement d'une vitre. La
distance entre la vitre et le mur est au moins égale à
10 cm.
Mur Capteur Accumulateur
 2 - La toiture bassin, élément de captage et de
stockage de la chaleur, est constituée par un
réservoir en plastique transparent rempli d'eau
d'environ 20 cm d'épaisseur et placé généralement
sur un toit métallique peint en noir. Cet ensemble
constitue aussi le plafond des espaces intérieurs. Ce
dispositif permet à la fois le chauffage en hiver et la
réfrigération en été.
La climatisation:
Climatiser, selon le procédé naturel passif, un espace, c'est rechercher les dispositio
suivantes :
 Ombrager et éviter à la construction tout contact avec le soleil.
 Ventiler et permettre un courant d'air naturel par l'effet de pression dépression.
 Humidifier I' air sec par évaporation de l'eau ou par évapotranspiration des
plantations.
 Selon le cas considéré, ces dispositions sont prises séparément ou simultanément
 La disposition -'Ventilation', touche toutes les zones climatiques d'été mais hors
période de surchauffe de jour.
1.Implantation et orientation:
4.1.1implatation:
 Une bonne orientation passe avant tout par une bonne implantation. Tout
décideur ou aménageur aura intérêt à organiser l'espace en sachant que :
 l'air frais est lourd ; il se déplace vers les parties basses ;
 les versants à l'ombre ou sur le passage des vents dominants ou des tempêtes
seront plus exposés au froid ;
 l'air humide a une capacité thermique supérieure, il absorbera plus de chaleur
qu'un air sec ;
 une vitesse de vent fait baisser la température.
Zone1: zone ensoleillé et protégée des vents froids
Zone2: zone ensoleillée et exposée aux vents froids
Zone1: zone ombragée plus fraîche
Zone2: zone exposée au soleil aride
1. Fond de vallée : zone humide, ensoleillement réduit, température
basse la nuit par ciel clair, vents froids.
5. Versant nord : idem 1
3. Versant sud : très bon ensoleillement, vents faibles, faible amplitude.
2. Mi-pente sud : bon ensoleillement, vents moyens, risques d'humidité,
forte amplitude annuelle.
4. Sommet : très bon ensoleillement, vents très forts, températures
basses mais amplitudes moyennes.
Mauvais
Bon
ensoleill
ement
mauvais
n
S
Vent
Moyen
bon
4.1.2Orientation:
a)ensoleillement:
 Toute construction ne tenant pas compte de la position
du soleil consomme de grandes quantités d'énergie pour
son chauffage en hiver et sa réfrigération en été.
 Au moment de la conception d'un bâtiment, il est alors
utile de faciliter la pénétration du rayonnement solaire à
l'intérieur des pièces à chauffer en hiver à l'inverse de
l'été où ce rayonnement est à éviter.
b)Orientation des pieces d habitation:
OUEST
Cotes de intempérie grand
ensoleillement l'après midi
avec forte chaleur et
éblouissement
SUD
Soleil de midi au zénith en été
ensoleillement profond l'hiver
EST
Ensoleillement profond le
matin chaleur agréable en
été très grand
refroidissement en hivern
nord
peu de soleil
vents d hiver
lumière uniforme
l'orientation nord est à
éviter sauf pour les
zones climatiques à
forte insolation. Des
dispositions de
protections solaires
sont à prévoir en été
pour les basses
latitudes
les deux cotés ensoleillés; pas
de fenêtres au N, mais pas de
fenêtre nom plus au
décembre, et janvier.
la meilleure pour les petites
appartements de 1-2 pièce
(chambre à coucher au Sud,
escalier, salle de bains, entré;
cuisine… au Nord).
Ouest Est
Sud
Nord
 la meilleur pour les
appartement de 3-4
pièces (pièces et
chambres à coucher au
Sud-ouest, cuisine et
entre… au Nord-est)
 à recommander pour les
grandes appartement
(chambre à coucher,
cuisine… au N-O,
chambres et chambres
d’en faut au S-E
 L'orientation des pièces intérieures qui composent l'habitation dépend
du type et de la durée d'utilisation de ces pièces.
 Les espaces habitables de séjour seront orientés au sud.
 Les espaces habitables tels que les chambres (éventuellement la
cuisine) seront orientés au sud ou à l'est.
 Les espaces de service non habitables
(sanitaires, rangements, garages, éventuellement cuisine. ...) seront
disposés en zone tampon nord
Oust
Nord
Sud
Espace plaquer cage
d’escalier
N
la chambre des
parents doit être
orientée ouest (à
condition de laisser
les volets fermés
les journées d’été)
voire au nord
la cuisine est une pièce qui, à cause
de la cuisson des repas, produit de la
chaleur. Si vous ne supportez pas les
grosses chaleurs en été, placez-là au
nord. Elle sera chaude en hiver et ne
se transformera pas toute entière en
four durant l’été ; mais ce sera au
prix d’une pièce à vivre relativement
sombre.
essayer de ne pas placer la cuisine
trop loin de la salle à manger in de la
terrasse où vous prendrez les repas
Durant l’été.
Bureau (chambre
d’amis) Si vous
utilisez un ordinateur
, une pièce au nord
évitera d’avoir une
trop forte luministe
qui gêne la visibilité
des écrans.
Les salles de bain sont
des pièces qui ne
nécessitent pas de
grandes ouvertures.
C’est pourquoi, une
orientation nord sera
suffisante à leur usage.
Le salon est la
pièce à vivre
par excellence.
Elle doit être
claire,
panoramique,
chaude en
hiver, fraîche
en été
Les chambres à
l’est pour
profiter du lever
du soleil mais
rester fraîches
en fin de
journée
Vent
dominant
e)Orientation et ventilation:
-1le vent
L'appréciation et la connaissance du comportement du vent
importantes pour sa prise en compte dans la conception des
plans de masse les exigences du confort peuvent amener à
s'ouvrir au vent ou à s'en protéger selon la période
Le déplacement naturel de l'air à travers un bâtiment se fait soit par :
-soit un vent dominant
-soit par une brise de mer
-soit à l'écart des densités de l'air intérieur et de l'air extérieur ou de
l'air de deux façades dont l'une est ensoleillé et l'autre pas
L'orientation des façades
permet l'aération transversal le
jour comme la nuit
A note que sur la bonde
littorale
-le jour, l'air marin "frais" et
humide souffle on générale de la
mer verre la terre
-la nuit, l'air souffle de la terre
On distingue deux types de causes:
-thermique: l'air chaud plus léger s'élevé provoquant un appel
d'air plus froid
-mécanique: le vent crée des zones de suppression qui favorisant
les mouvements
L'architecture et l'aménagement des espaces extérieurs peuvent
permettre d'utiliser au mieux ou de favorisons cette ventilation
2- ventilation
 pour obtenir une ventilation naturelle. Il y' a lieu de savoir
disposer et dimensionner convenablement les ouvertures
ou fenêtres.
La ventilation transversale est assurée lorsque I
entrée et la sortie de I air se font sur deux façades
opposées ou, à la rigueur adjacentes pour une
direction du vent ne s'éloignant pas de plus de 30°
par rapport à la normale au plan de cette
ouverture.
Lorsque la ventilation naturelle reste impossible.
il faut avoir recours à diverses formes de
ventilation forcée, extracteurs
d'air, ventilateurs, etc.
 Si la toiture ou les murs extérieurs ne sont pas doublés
d'une isolation thermique, il y a lieu d'assurer une
protection de ces derniers en prévoyant une double
toiture ou une double paroi, pour les murs, qui sera
ventilée.
 Il y a donc lieu de porter à ces ouvertures un intérêt particulier quant à
leur disposition et leur dimensionnement pour améliorer et non aggraver le
confort attendu
 les ouvertures ou vitrages orientés sud (ou proche du sud) assurent
le captage du soleil d'hiver.
 Pour les zones climatiques d'été, les ouvertures sur les murs de
façades opposées nord-sud assurent une ventilation transversale pour
le rafraîchissement.
Si le captage de la chaleur par le vitrage sud des fenêtres
est recherché en hiver, il est. par contre, nécessaire de se
prémunir des surchauffes de l'été en protégeant ces
ouvertures de tout contact avec le soleil.
 Une protection solaire est d'autant plus efficace qu'elle
intercepte les rayons solaires avant qu'ils ne touchent les
vitrages ou les parois.
 il existe trois types de formes architecturales en
matière de protection.
 1)Les avancées horizontales:
 La longueur de l'avancée horizontale est calculée en
rapport avec la latitude du lieu et la hauteur de la
surface de vitrage à protéger.
 C'est une protection efficace pour l'orientation sud.
 Les meilleurs exemples sont donnés par les auvents, les
débords de toitures, les balcons, les linteaux des
fenêtres....
 l'efficacité de ce type de protection est variable en
fonction de la largeur de la fenêtre orientée est ou
ouest. Ils constituent les décrochements de
façade, les retours de bâtiments, les tableaux des
fenêtres.
 C'est une protection en -nid d'abeille- qui encadre toute
l'ouverture. Le type «loggia» est le plus souvent
rencontré.
 Une protection fixe ou permanente donne rarement
une satisfaction totale en toute saison
 Si elle est efficace en été, elle peut déranger durant les
demi-saisons du début de printemps et de la fin de
l'automne.
 Pour cela la meilleure protection doit associer une
protection fixe avec une protection mobile.
 3)Protection de la toiture
 surtout dans Sahara, Elle peut être compensée par une
bonne masse doublée d'une isolation thermique de 5 à
7cm de liège ou de polystyrène.
4)Protection du sol environnant
L'ombrage créé par les plantations
(arbres, buissons. treilles) évite la
formation de chaleur dans le sol et le
rayonnement diffus émis par
l'environnement
a)La forme:
La forme allongée dans la direction est-ouest est la forme optimale
générale donnant les meilleurs résultats d'ensoleillement dans chaque
cas et pour toutes les zones climatiques d'hiver.
Les façades est et ouest recevant le plus fort ensoleillement en été et
difficiles à protéger ont tout intérêt à être minimisées.
La forme compacte avec cour intérieure convient mieux aux zones
climatiques d’été du Sahara car elle réduit la surface exposée avec
l’environnement extérieur chaud et sec
Recherche des
mitoyennetés par les
murs pignons est/ouest
Les plans de masse
compacts diminuent les
surfaces des murs en
contact avec l’extérieur
hostile chaud ou froid
Les plans de masse
compacts minimisent
les surfaces d’échange
avec l’extérieur chaud.
Les cours intérieurs ou
patios ombragées
restent les seuls zones
en contact avec le
volume intérieur
Recherche des jeux de
volumes pour
augmenter les effets
d’ombrages
 Il est utile de prévoir des espacements entre les
bâtiments pour permettre une bonne ventilation
des zones très humides surtout en été : cas des
zones du littoral en bord de mer.
L’isolation thermique empêche la chaleur de partir
en suivant les chemins quelle connait .c ‘est
évident en hiver. En été, elle empêche la chaleur
extérieur d’envahir l’intérieur, en suivant les
mêmes chemins inverses.les beurrières que l’on
mettra sur ces chemins, c’est l'isolation
thermique
• chauffage
• climatisation
Réduire la
consommations
d’énergie
• Préserver les ressources énergétiques
• Limiter les émissions de gaz a effet de
serre
Bénéfique pour
l’environnement
• Réduire les dépressions à travers les
parois
• Les besoins en chauffage sont diminués
à votre facture allégée
• En été elle fait barrière à la chaleur et
ay rayonnement solaire extérieur
Supprimer l’effet
parois froides
Isolants:
La laine
de roche
MW
La laine
de verre
GW
Chanvre
en
rouleau
Polystyr
ène
expansé,
extrudé
Perlite
La laine
de bois
Cellulose
 thermique d'été : ce n'est pas une fatalité
d'avoir chaud dans ses combles en été
 La pente et la couleur de la couverture
favorisent l’absorption de la chaleur,
conduisant parfois à des températures de
l’ordre de 70 ou 80 °C. L’isolant, se situant
entre la couverture et le parement du
comble, retarde et amortit les variations de
températures.
 La diffusivité : elle caractérise
l’aptitude de l’isolant à retarder la
progression d’un « pic de surchauffe »
de la face extérieure vers la face
intérieure : plus elle est faible et plus
l’isolant retarde cette progression de
l’extérieur vers l’intérieur.
 Les ponts thermiques sont des points faibles dans l'isolation thermique de l'enveloppe du
bâtiment.
A ces endroits, en hiver, la température superficielle de l'enveloppe est plus basse que celle
des surfaces environnantes
 Ils vont provoquer
Des dépenses énergétiques:
La détérioration des matériaux:
Un inconfort sur le plan de l'hygiène:
Caractéristiques
des isolants
thermiques
freiner l’échange de la
chaleur entre l’intérieur
et l’extérieur
amortir l’onde de variation
de la température
extérieure sur le cycle de
24heures (pour rester au
frais l’été)
retarder la propagation du
feu en cas d’incendie
isolation
fenêtres
Terrasse
et toiture
plancher
Murs:
-extérieur
-intérieur
a)Par intérieur:
contre -cloison
L’isolant est derrière une contre-cloison
maçonnée ou sur ossature
L’isolant est le plus souvent collé ou fixé
mécaniquement au support.
La contre-cloison est en briques plâtrières
ou en carreaux de plâtre ou encore en
plaques de plâtre vissées sur des ossatures.
Cette technique est adaptée pour
l’isolation des murs irréguliers en
permettant de rattraper les inégalités de
surface. En dissociant l’isolant du parement,
on peut contrôler la bonne mise en oeuvre
de l’isolation
. Ce système permet d’insérer, sans
détériorer l’isolation, les câbles et prises
électriques
parement de plâtre
Les panneaux composites ou complexes de
doublage
Ils se composent d’un panneau isolant
(polystyrène expansé, polystyrène
extrudé, polyuréthane ou laine minérale)
revêtu d’un parement en plâtre (qui évite la
contre-cloison). Les panneaux sont fixés
contre le mur, par collage (paroi sèche et
plane) ou par vissage sur tasseaux (fixés
préalablement au mur, ils permettent de
ménager une lame d’air entre l’isolant et la
paroi). Cette solution offre l’avantage que la
pose s’effectue à l’aide d’un seul produit.
 L’isolation par l’extérieur est la meilleure lorsque les
enduits extérieurs sont défectueux.
 Elle permet de faire deux opérations en même temps
l’isolation et le ravalement
La pose de 20 cm d'isolant permet de réduire efficacement les déperditions
d'énergie.
 Traiter un plus grand nombre de ponts
thermiques
 Ne pas modifier les surfaces habitables
 Protéger les murs des variations climatiques
isolation de la toitures:
L’isolation des toitures est la plus rentable et la première étape à réaliser car
le potentiel d’économies d’énergie est important
Il faut Choisir un isolant épais d'au moins 25 à 30 cm, suffisamment dense pour ne
pas se tasser.
Une isolation double couche compose la solution la plus performante:
Une première couche d'isolant est placée entre les chevrons et une
seconde couche est déroulée perpendiculairement et maintenue par des
pattes fixées sur les mêmes chevrons.
Matériaux utilisés:
Laine de verre, de roche, de mouton ou de chanvre
Dans les combles perdus, les isolants en vrac (cellulose, perlite)
garantissent également de bons résultats.
 Trop souvent négligée l'isolation du sol doit
comporter 10 cm (7% pertes de chaleur)
 Ces travaux réalisés sur
 le plancher bas d'une maison l'isolent du froid
et des remontées d'humidité provenant des
sous-sols Une couche d'isolant, par exemple
du polystyrène, placé sous le plancher
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02
Confort thermique 02

Contenu connexe

Tendances

Isolation thermique
Isolation thermiqueIsolation thermique
Isolation thermiqueSami Sahli
 
Confort visuel
Confort visuelConfort visuel
Confort visuelSami Sahli
 
Chauffage et climatisation
Chauffage et climatisationChauffage et climatisation
Chauffage et climatisationManel_khodja
 
Confort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementConfort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementSami Sahli
 
08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustiqueLäm Oússà
 
Climatisation et ventilation
Climatisation et ventilationClimatisation et ventilation
Climatisation et ventilationSami Sahli
 
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustiqueChauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustiqueSami Sahli
 
Eclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architectureEclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architectureSami Sahli
 
Systeme solaire passif
Systeme solaire passifSysteme solaire passif
Systeme solaire passifSami Sahli
 
Confort thermique 01
Confort thermique 01Confort thermique 01
Confort thermique 01Sami Sahli
 
Habitat écologique à Diar Nakhla - Sétif
Habitat écologique à Diar Nakhla - SétifHabitat écologique à Diar Nakhla - Sétif
Habitat écologique à Diar Nakhla - Sétifk Marou
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confortSami Sahli
 
Bilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtimentBilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtimentSami Sahli
 

Tendances (20)

Isolation thermique
Isolation thermiqueIsolation thermique
Isolation thermique
 
Ventilation
VentilationVentilation
Ventilation
 
Confort visuel
Confort visuelConfort visuel
Confort visuel
 
Chauffage et climatisation
Chauffage et climatisationChauffage et climatisation
Chauffage et climatisation
 
Confort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementConfort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillement
 
08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustique
 
Chauffage
ChauffageChauffage
Chauffage
 
Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)Expose dlimi (1)
Expose dlimi (1)
 
Climatisation et ventilation
Climatisation et ventilationClimatisation et ventilation
Climatisation et ventilation
 
Le chauffage
Le chauffageLe chauffage
Le chauffage
 
L'habitat écologique
L'habitat écologiqueL'habitat écologique
L'habitat écologique
 
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustiqueChauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
Chauffage climatisation ventilation et isolaion thermique et accoustique
 
Eclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architectureEclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architecture
 
L'isolation thermique
L'isolation thermiqueL'isolation thermique
L'isolation thermique
 
Systeme solaire passif
Systeme solaire passifSysteme solaire passif
Systeme solaire passif
 
Confort thermique 01
Confort thermique 01Confort thermique 01
Confort thermique 01
 
Habitat écologique à Diar Nakhla - Sétif
Habitat écologique à Diar Nakhla - SétifHabitat écologique à Diar Nakhla - Sétif
Habitat écologique à Diar Nakhla - Sétif
 
Isolation acoustique
Isolation acoustiqueIsolation acoustique
Isolation acoustique
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confort
 
Bilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtimentBilan thermique d’un bâtiment
Bilan thermique d’un bâtiment
 

Similaire à Confort thermique 02

Synthèse géothermie
Synthèse géothermieSynthèse géothermie
Synthèse géothermiearleuein
 
Cours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptx
Cours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptxCours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptx
Cours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptxmohamed905037
 
La serre dans le batiment
La serre dans le batimentLa serre dans le batiment
La serre dans le batimentInes SOltani
 
Guide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDL
Guide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDLGuide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDL
Guide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDLBuild Green
 
Fiche conseil reno_villa
Fiche conseil reno_villaFiche conseil reno_villa
Fiche conseil reno_villaMAQ-AGIR-PACA
 
thermique_du_batiment/thermique bâtiment
thermique_du_batiment/thermique bâtimentthermique_du_batiment/thermique bâtiment
thermique_du_batiment/thermique bâtimentamnarouissi1
 
Classes du solaire thermique
Classes du solaire thermiqueClasses du solaire thermique
Classes du solaire thermiqueNidhal Ammar
 
Guide materiaux isolants - Energivie-Alsace
Guide materiaux isolants - Energivie-AlsaceGuide materiaux isolants - Energivie-Alsace
Guide materiaux isolants - Energivie-AlsaceBuild Green
 
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdfCours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdfAbdouCh13
 
energie solaire.pdf
energie solaire.pdfenergie solaire.pdf
energie solaire.pdfYoussefzalim
 
Inertie thermique dans le batiment
Inertie thermique dans le batimentInertie thermique dans le batiment
Inertie thermique dans le batimentSami Sahli
 
Energie geothermique
Energie  geothermiqueEnergie  geothermique
Energie geothermiqueSami Sahli
 
Isolation & etanchéité
Isolation & etanchéitéIsolation & etanchéité
Isolation & etanchéitéSami Sahli
 
Ventilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer SolarVentilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer SolarJean Marie Pag
 

Similaire à Confort thermique 02 (20)

Synthèse géothermie
Synthèse géothermieSynthèse géothermie
Synthèse géothermie
 
Cours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptx
Cours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptxCours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptx
Cours THERMIQUE DU BATIMENT GC2.pptx
 
Le confort.pptx
Le confort.pptxLe confort.pptx
Le confort.pptx
 
La serre dans le batiment
La serre dans le batimentLa serre dans le batiment
La serre dans le batiment
 
Guide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDL
Guide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDLGuide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDL
Guide concevoir une maison bioclimatique - CAUE PDL
 
Fiche conseil reno_villa
Fiche conseil reno_villaFiche conseil reno_villa
Fiche conseil reno_villa
 
Bilan thermique
Bilan thermiqueBilan thermique
Bilan thermique
 
thermique_du_batiment/thermique bâtiment
thermique_du_batiment/thermique bâtimentthermique_du_batiment/thermique bâtiment
thermique_du_batiment/thermique bâtiment
 
Chap1 enveloppe
Chap1 enveloppeChap1 enveloppe
Chap1 enveloppe
 
Isolant
IsolantIsolant
Isolant
 
Classes du solaire thermique
Classes du solaire thermiqueClasses du solaire thermique
Classes du solaire thermique
 
Guide materiaux isolants - Energivie-Alsace
Guide materiaux isolants - Energivie-AlsaceGuide materiaux isolants - Energivie-Alsace
Guide materiaux isolants - Energivie-Alsace
 
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdfCours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
Cours_3_INTEGRATION_DONNEES_CLIMATIQUE.pdf
 
Isolation
IsolationIsolation
Isolation
 
energie solaire.pdf
energie solaire.pdfenergie solaire.pdf
energie solaire.pdf
 
Inertie thermique dans le batiment
Inertie thermique dans le batimentInertie thermique dans le batiment
Inertie thermique dans le batiment
 
Géothermie
GéothermieGéothermie
Géothermie
 
Energie geothermique
Energie  geothermiqueEnergie  geothermique
Energie geothermique
 
Isolation & etanchéité
Isolation & etanchéitéIsolation & etanchéité
Isolation & etanchéité
 
Ventilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer SolarVentilation Solaire - Grammer Solar
Ventilation Solaire - Grammer Solar
 

Plus de Sami Sahli

Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyerSami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago CalatravaSami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd WrightSami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismiqueSami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructureSami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabiteSami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbainSami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les solsSami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondationsSami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeSami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 

Confort thermique 02

  • 1.
  • 2. 1.Définition du confort: Confort=équilibre entre l’homme et l’ambiance Le confort est un état de bien être moral ou physique
  • 3.
  • 4.
  • 5. 1. Définition du confort thermique: Le confort thermique est défini comme « un état de satisfaction du corps vis-à-vis de l’environnement thermique.  pour assurer le confort thermique une personne ne doit avoir ni trop chaud, ni trop froid et ne ressentir aucun courant d’air gênant.  donc l’appréciation du confort thermique dépend du métabolisme de chacun. Dans une même ambiance quelqu’un pourra se sentir bien (sensation de confort) alors qu’une autre personne pourra éprouver une certaine gêne
  • 6. par conduction il s'agit des échanges thermiques qui ont lieu quand le corps est en contact avec une surface par convection : s'agit des échanges de chaleur liés au mouvement de l'air autour du corps. par rayonnement : il s'agit des échanges infrarouges avec les parois qui peuvent être chaudes ou froides. Le corps échange en permanence de la chaleur avec son environnement immédiat. Ces échanges se font suivant 3 mécanismes distincts
  • 7. 2.Paramètres du confort thermique: Confort thermique Températu res Température des parois Température s de l’air ambiant humidité Mouvemen t de l’air habillemen t métabolisme
  • 8. La température au niveau du sol est plus basse que la température au niveau du plafond, L’air chaud léger s’élève alors que l’air froid dense descend.  La température diminue aux bords des parois, fenêtres et portes en hiver. En été, celle-ci augmente La température de l’air ambiant d’une pièce est mesurée au centre et à un mètre du sol
  • 9. Le confort est obtenue lorsqu' il n ya pas ou peu d’écart de température dans l’ensemble du volume de la pièce l’enveloppe de l’habitation doit permettre de la conserver entre 19 et 26 °C, malgré les variations de la température extérieure avec les saisons et les heures de la journée. De ce fait il est important de bien isoler la maison autant pour des raisons d'économie que pour votre bien-être. Une pièce est agréable si les murs ont une différence de température inférieure à 3°C avec l’air ambiant
  • 10. Pour le cas 1: la sensation d’inconfort (frissons) pousse l’usager à chauffer plus, donc à surchauffer, assécher l’air et consommer plus Pour le cas 2: la température ambiante est mieux tolérée par l’usager dans le cas1 : dans un air chaud (22°) avec des parois froides (15°) Il s agit de la température des parois avec lesquelles le corps échange de la chaleur par rayonnement (une vitre aura une température rayonnante faible en hiver) Une sensation différente est éprouvée que l’on se trouve : dans le cas2 : dans un air frais (15°) avec des parois tièdes
  • 11. Plus le mouvement de l’air est important plus le refroidissement du corps ou échange de chaleur par convection avec l’air ambiant est accéléré Le mouvement de l’air est donc à éviter en hiver (infiltrations et courants d’air) et plutôt à rechercher en été. Pour obtenir un refroidissement effectif il ya une valeur optimale à respecter Au dessus ou au dessous de cette valeur, il y a inconfort. Cette valeur dépend de la température, de l’humidité
  • 12.  . Qui représente une résistance thermique aux échanges de chaleur entre la surface de la peau et l’environnement Qui est la production de chaleur interne au corps humain permettant de maintenir celui-ci autour de 36,7°C . un métabolisme de travail correspondant à une activité particulière s’ajoute au métabolisme de base du corps au repos.
  • 13. L'air contient de la vapeur d'eau , on mesure la quantité d'eau par un taux d humidité qui peut varier de 0% -100% Pour une température ambiante (18°C), l’inconfort est ressenti dans le cas 1 ou l’air est très humide (85%de l’humidité relative) par rapport au cas 2 peu humide (30% de HR). Ce n’est que lorsque l’air est saturé que sont ressenties les moiteurs et les humidité notables pour des températures supérieures à 25°C . L’augmentation de la vitesse de l’air compense les effets de l’humidité. Dans la fourchette des température de l’air allant de20 à 25°C , il est admis réglementairement des variation de l’humidité relative entre 30 et 85%.
  • 14. L'air contient de la vapeur d'eau , on mesure la quantité d'eau par un taux d humidité qui peut varier de 0% -100% Pour une température ambiante (18°C) l’inconfort est ressenti dans le cas 1 ou l’air est très humide (85%de l’humidité relative) par rapport au cas 2 peu humide (30% de HR). Ce n’est que lorsque l’air est saturé que sont ressenties les moiteurs et les humidité notables pour des températures supérieures à 25°C L’augmentation de la vitesse de l’air compense les effets de l’humidité. Dans la fourchette des température de l’air allant de20 à 25°C , il est admis réglementairement des variation de l’humidité relative entre 30 et 85%.
  • 15. Chauffage passif Chauffer, selon le procédé naturel passif, un espace par le soleil, c'est recherché à piéger la chaleur par le phénomène de l'effet de serre. Cet effet s'illustre par l'exemple classique de la chaleur produite à l'intérieur d'une automobile parquée pendant quelques heures au soleil même par un froid vif environnant.
  • 16.  Toutes les maisons qui optent pour un chauffage solaire passif sont dotées seulement de fenêtres aux vitrages tournés vers le soleil (captant directement la chaleur du soleil) et d'une maçonnerie (ayant une masse d'inertie thermique permettant de stocker la chaleur pour obtenir un effet de chauffage déphasé).  Les fenêtrées étant de toute façon indispensables à toute construction pour  ventiler  éclairer  voir à l'extérieur,  il y a intérêt à bien les concevoir et les orienter en fonction du confort des espaces intérieurs.  Un dimensionnement adéquat, (ouvertures/fenêtres), entre surface de captage (vitrage sud) et volume à chauffer garantit de bonnes conditions de confort avec le soleil comme seule source de chaleur.  Selon la disposition du vitrage, le chauffage est assuré selon deux procédés :  1 - Le chauffage direct  2 - Le chauffage indirect
  • 17.  Le chauffage direct:  Par ce procédé, le soleil est piégé directement dans l'espace à chauffer, à travers une surface vitrée importante au sud La chaleur produite est stockée par la masse thermique des murs intérieurs.
  • 18.  Le chauffage indirect:  Par ce procédé, le soleil est d'abord intercepté par la masse thermique ou paroi en avant plan avant d'être transmis sous forme de chaleur à l'intérieur de l'espace à chauffer.  La paroi ou masse thermique qui capte et absorbe le rayonnement solaire peut être verticale (mur de façade - sud) ou horizontale (toiture).
  • 19.  1 - Le captage et le stockage de la chaleur sont intégrés à un mur de maçonnerie peint d'une couleur foncée et recouvert extérieurement d'une vitre. La distance entre la vitre et le mur est au moins égale à 10 cm. Mur Capteur Accumulateur
  • 20.  2 - La toiture bassin, élément de captage et de stockage de la chaleur, est constituée par un réservoir en plastique transparent rempli d'eau d'environ 20 cm d'épaisseur et placé généralement sur un toit métallique peint en noir. Cet ensemble constitue aussi le plafond des espaces intérieurs. Ce dispositif permet à la fois le chauffage en hiver et la réfrigération en été.
  • 21. La climatisation: Climatiser, selon le procédé naturel passif, un espace, c'est rechercher les dispositio suivantes :  Ombrager et éviter à la construction tout contact avec le soleil.  Ventiler et permettre un courant d'air naturel par l'effet de pression dépression.  Humidifier I' air sec par évaporation de l'eau ou par évapotranspiration des plantations.  Selon le cas considéré, ces dispositions sont prises séparément ou simultanément  La disposition -'Ventilation', touche toutes les zones climatiques d'été mais hors période de surchauffe de jour.
  • 22. 1.Implantation et orientation: 4.1.1implatation:  Une bonne orientation passe avant tout par une bonne implantation. Tout décideur ou aménageur aura intérêt à organiser l'espace en sachant que :  l'air frais est lourd ; il se déplace vers les parties basses ;  les versants à l'ombre ou sur le passage des vents dominants ou des tempêtes seront plus exposés au froid ;  l'air humide a une capacité thermique supérieure, il absorbera plus de chaleur qu'un air sec ;  une vitesse de vent fait baisser la température. Zone1: zone ensoleillé et protégée des vents froids Zone2: zone ensoleillée et exposée aux vents froids Zone1: zone ombragée plus fraîche Zone2: zone exposée au soleil aride
  • 23. 1. Fond de vallée : zone humide, ensoleillement réduit, température basse la nuit par ciel clair, vents froids. 5. Versant nord : idem 1 3. Versant sud : très bon ensoleillement, vents faibles, faible amplitude. 2. Mi-pente sud : bon ensoleillement, vents moyens, risques d'humidité, forte amplitude annuelle. 4. Sommet : très bon ensoleillement, vents très forts, températures basses mais amplitudes moyennes. Mauvais Bon ensoleill ement mauvais n S Vent Moyen bon
  • 24. 4.1.2Orientation: a)ensoleillement:  Toute construction ne tenant pas compte de la position du soleil consomme de grandes quantités d'énergie pour son chauffage en hiver et sa réfrigération en été.  Au moment de la conception d'un bâtiment, il est alors utile de faciliter la pénétration du rayonnement solaire à l'intérieur des pièces à chauffer en hiver à l'inverse de l'été où ce rayonnement est à éviter.
  • 25. b)Orientation des pieces d habitation: OUEST Cotes de intempérie grand ensoleillement l'après midi avec forte chaleur et éblouissement SUD Soleil de midi au zénith en été ensoleillement profond l'hiver EST Ensoleillement profond le matin chaleur agréable en été très grand refroidissement en hivern nord peu de soleil vents d hiver lumière uniforme l'orientation nord est à éviter sauf pour les zones climatiques à forte insolation. Des dispositions de protections solaires sont à prévoir en été pour les basses latitudes
  • 26. les deux cotés ensoleillés; pas de fenêtres au N, mais pas de fenêtre nom plus au décembre, et janvier. la meilleure pour les petites appartements de 1-2 pièce (chambre à coucher au Sud, escalier, salle de bains, entré; cuisine… au Nord). Ouest Est Sud Nord
  • 27.  la meilleur pour les appartement de 3-4 pièces (pièces et chambres à coucher au Sud-ouest, cuisine et entre… au Nord-est)  à recommander pour les grandes appartement (chambre à coucher, cuisine… au N-O, chambres et chambres d’en faut au S-E
  • 28.  L'orientation des pièces intérieures qui composent l'habitation dépend du type et de la durée d'utilisation de ces pièces.  Les espaces habitables de séjour seront orientés au sud.  Les espaces habitables tels que les chambres (éventuellement la cuisine) seront orientés au sud ou à l'est.  Les espaces de service non habitables (sanitaires, rangements, garages, éventuellement cuisine. ...) seront disposés en zone tampon nord Oust Nord Sud
  • 29. Espace plaquer cage d’escalier N la chambre des parents doit être orientée ouest (à condition de laisser les volets fermés les journées d’été) voire au nord la cuisine est une pièce qui, à cause de la cuisson des repas, produit de la chaleur. Si vous ne supportez pas les grosses chaleurs en été, placez-là au nord. Elle sera chaude en hiver et ne se transformera pas toute entière en four durant l’été ; mais ce sera au prix d’une pièce à vivre relativement sombre. essayer de ne pas placer la cuisine trop loin de la salle à manger in de la terrasse où vous prendrez les repas Durant l’été. Bureau (chambre d’amis) Si vous utilisez un ordinateur , une pièce au nord évitera d’avoir une trop forte luministe qui gêne la visibilité des écrans. Les salles de bain sont des pièces qui ne nécessitent pas de grandes ouvertures. C’est pourquoi, une orientation nord sera suffisante à leur usage. Le salon est la pièce à vivre par excellence. Elle doit être claire, panoramique, chaude en hiver, fraîche en été Les chambres à l’est pour profiter du lever du soleil mais rester fraîches en fin de journée
  • 30. Vent dominant e)Orientation et ventilation: -1le vent L'appréciation et la connaissance du comportement du vent importantes pour sa prise en compte dans la conception des plans de masse les exigences du confort peuvent amener à s'ouvrir au vent ou à s'en protéger selon la période
  • 31. Le déplacement naturel de l'air à travers un bâtiment se fait soit par : -soit un vent dominant -soit par une brise de mer -soit à l'écart des densités de l'air intérieur et de l'air extérieur ou de l'air de deux façades dont l'une est ensoleillé et l'autre pas L'orientation des façades permet l'aération transversal le jour comme la nuit A note que sur la bonde littorale -le jour, l'air marin "frais" et humide souffle on générale de la mer verre la terre -la nuit, l'air souffle de la terre
  • 32. On distingue deux types de causes: -thermique: l'air chaud plus léger s'élevé provoquant un appel d'air plus froid -mécanique: le vent crée des zones de suppression qui favorisant les mouvements L'architecture et l'aménagement des espaces extérieurs peuvent permettre d'utiliser au mieux ou de favorisons cette ventilation
  • 33. 2- ventilation  pour obtenir une ventilation naturelle. Il y' a lieu de savoir disposer et dimensionner convenablement les ouvertures ou fenêtres. La ventilation transversale est assurée lorsque I entrée et la sortie de I air se font sur deux façades opposées ou, à la rigueur adjacentes pour une direction du vent ne s'éloignant pas de plus de 30° par rapport à la normale au plan de cette ouverture. Lorsque la ventilation naturelle reste impossible. il faut avoir recours à diverses formes de ventilation forcée, extracteurs d'air, ventilateurs, etc.
  • 34.  Si la toiture ou les murs extérieurs ne sont pas doublés d'une isolation thermique, il y a lieu d'assurer une protection de ces derniers en prévoyant une double toiture ou une double paroi, pour les murs, qui sera ventilée.
  • 35.
  • 36.  Il y a donc lieu de porter à ces ouvertures un intérêt particulier quant à leur disposition et leur dimensionnement pour améliorer et non aggraver le confort attendu  les ouvertures ou vitrages orientés sud (ou proche du sud) assurent le captage du soleil d'hiver.  Pour les zones climatiques d'été, les ouvertures sur les murs de façades opposées nord-sud assurent une ventilation transversale pour le rafraîchissement.
  • 37. Si le captage de la chaleur par le vitrage sud des fenêtres est recherché en hiver, il est. par contre, nécessaire de se prémunir des surchauffes de l'été en protégeant ces ouvertures de tout contact avec le soleil.  Une protection solaire est d'autant plus efficace qu'elle intercepte les rayons solaires avant qu'ils ne touchent les vitrages ou les parois.
  • 38.  il existe trois types de formes architecturales en matière de protection.  1)Les avancées horizontales:  La longueur de l'avancée horizontale est calculée en rapport avec la latitude du lieu et la hauteur de la surface de vitrage à protéger.  C'est une protection efficace pour l'orientation sud.  Les meilleurs exemples sont donnés par les auvents, les débords de toitures, les balcons, les linteaux des fenêtres....
  • 39.  l'efficacité de ce type de protection est variable en fonction de la largeur de la fenêtre orientée est ou ouest. Ils constituent les décrochements de façade, les retours de bâtiments, les tableaux des fenêtres.
  • 40.  C'est une protection en -nid d'abeille- qui encadre toute l'ouverture. Le type «loggia» est le plus souvent rencontré.  Une protection fixe ou permanente donne rarement une satisfaction totale en toute saison  Si elle est efficace en été, elle peut déranger durant les demi-saisons du début de printemps et de la fin de l'automne.  Pour cela la meilleure protection doit associer une protection fixe avec une protection mobile.
  • 41.  3)Protection de la toiture  surtout dans Sahara, Elle peut être compensée par une bonne masse doublée d'une isolation thermique de 5 à 7cm de liège ou de polystyrène. 4)Protection du sol environnant L'ombrage créé par les plantations (arbres, buissons. treilles) évite la formation de chaleur dans le sol et le rayonnement diffus émis par l'environnement
  • 42. a)La forme: La forme allongée dans la direction est-ouest est la forme optimale générale donnant les meilleurs résultats d'ensoleillement dans chaque cas et pour toutes les zones climatiques d'hiver. Les façades est et ouest recevant le plus fort ensoleillement en été et difficiles à protéger ont tout intérêt à être minimisées.
  • 43. La forme compacte avec cour intérieure convient mieux aux zones climatiques d’été du Sahara car elle réduit la surface exposée avec l’environnement extérieur chaud et sec
  • 44. Recherche des mitoyennetés par les murs pignons est/ouest Les plans de masse compacts diminuent les surfaces des murs en contact avec l’extérieur hostile chaud ou froid Les plans de masse compacts minimisent les surfaces d’échange avec l’extérieur chaud. Les cours intérieurs ou patios ombragées restent les seuls zones en contact avec le volume intérieur Recherche des jeux de volumes pour augmenter les effets d’ombrages
  • 45.  Il est utile de prévoir des espacements entre les bâtiments pour permettre une bonne ventilation des zones très humides surtout en été : cas des zones du littoral en bord de mer.
  • 46. L’isolation thermique empêche la chaleur de partir en suivant les chemins quelle connait .c ‘est évident en hiver. En été, elle empêche la chaleur extérieur d’envahir l’intérieur, en suivant les mêmes chemins inverses.les beurrières que l’on mettra sur ces chemins, c’est l'isolation thermique
  • 47. • chauffage • climatisation Réduire la consommations d’énergie • Préserver les ressources énergétiques • Limiter les émissions de gaz a effet de serre Bénéfique pour l’environnement • Réduire les dépressions à travers les parois • Les besoins en chauffage sont diminués à votre facture allégée • En été elle fait barrière à la chaleur et ay rayonnement solaire extérieur Supprimer l’effet parois froides
  • 48. Isolants: La laine de roche MW La laine de verre GW Chanvre en rouleau Polystyr ène expansé, extrudé Perlite La laine de bois Cellulose
  • 49.  thermique d'été : ce n'est pas une fatalité d'avoir chaud dans ses combles en été  La pente et la couleur de la couverture favorisent l’absorption de la chaleur, conduisant parfois à des températures de l’ordre de 70 ou 80 °C. L’isolant, se situant entre la couverture et le parement du comble, retarde et amortit les variations de températures.  La diffusivité : elle caractérise l’aptitude de l’isolant à retarder la progression d’un « pic de surchauffe » de la face extérieure vers la face intérieure : plus elle est faible et plus l’isolant retarde cette progression de l’extérieur vers l’intérieur.
  • 50.  Les ponts thermiques sont des points faibles dans l'isolation thermique de l'enveloppe du bâtiment. A ces endroits, en hiver, la température superficielle de l'enveloppe est plus basse que celle des surfaces environnantes  Ils vont provoquer Des dépenses énergétiques: La détérioration des matériaux: Un inconfort sur le plan de l'hygiène:
  • 51. Caractéristiques des isolants thermiques freiner l’échange de la chaleur entre l’intérieur et l’extérieur amortir l’onde de variation de la température extérieure sur le cycle de 24heures (pour rester au frais l’été) retarder la propagation du feu en cas d’incendie
  • 52.
  • 55. contre -cloison L’isolant est derrière une contre-cloison maçonnée ou sur ossature L’isolant est le plus souvent collé ou fixé mécaniquement au support. La contre-cloison est en briques plâtrières ou en carreaux de plâtre ou encore en plaques de plâtre vissées sur des ossatures. Cette technique est adaptée pour l’isolation des murs irréguliers en permettant de rattraper les inégalités de surface. En dissociant l’isolant du parement, on peut contrôler la bonne mise en oeuvre de l’isolation . Ce système permet d’insérer, sans détériorer l’isolation, les câbles et prises électriques
  • 56. parement de plâtre Les panneaux composites ou complexes de doublage Ils se composent d’un panneau isolant (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane ou laine minérale) revêtu d’un parement en plâtre (qui évite la contre-cloison). Les panneaux sont fixés contre le mur, par collage (paroi sèche et plane) ou par vissage sur tasseaux (fixés préalablement au mur, ils permettent de ménager une lame d’air entre l’isolant et la paroi). Cette solution offre l’avantage que la pose s’effectue à l’aide d’un seul produit.
  • 57.  L’isolation par l’extérieur est la meilleure lorsque les enduits extérieurs sont défectueux.  Elle permet de faire deux opérations en même temps l’isolation et le ravalement La pose de 20 cm d'isolant permet de réduire efficacement les déperditions d'énergie.
  • 58.  Traiter un plus grand nombre de ponts thermiques  Ne pas modifier les surfaces habitables  Protéger les murs des variations climatiques
  • 59.
  • 60.
  • 61.
  • 62. isolation de la toitures: L’isolation des toitures est la plus rentable et la première étape à réaliser car le potentiel d’économies d’énergie est important Il faut Choisir un isolant épais d'au moins 25 à 30 cm, suffisamment dense pour ne pas se tasser. Une isolation double couche compose la solution la plus performante: Une première couche d'isolant est placée entre les chevrons et une seconde couche est déroulée perpendiculairement et maintenue par des pattes fixées sur les mêmes chevrons. Matériaux utilisés: Laine de verre, de roche, de mouton ou de chanvre Dans les combles perdus, les isolants en vrac (cellulose, perlite) garantissent également de bons résultats.
  • 63.  Trop souvent négligée l'isolation du sol doit comporter 10 cm (7% pertes de chaleur)  Ces travaux réalisés sur  le plancher bas d'une maison l'isolent du froid et des remontées d'humidité provenant des sous-sols Une couche d'isolant, par exemple du polystyrène, placé sous le plancher