SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  52
L’ARCHITECTURE EST LE JEUX SAVANT,
CORRECT ET MAGNIFIQUE DES
VOLUMES ASSEMBLES SOUS LA
LUMIERE.
LE CORBUSIER
CONFORT VISUEL
& ECLAIRAGE
« Eclairer »
ce n’est pas
« Arroser »
avec de la lumière
des objets,
des personnes ou
des bâtiments !
IL FAUT
ECLAIRER
JUSTE
LA LUMIERE
LA LUMIERE
LA LUMIERE
LA LUMIERE
LA LUMIERE
LA LUMIERE NATURELLE
VARIABLE EN INTENSITE ET EN COULEURS
RADIATIONS ELECTROMAGNETIQUES
3 types de radiations électromagnétiques
solaires sur le sol terrestre:
• – UV
• – lumière naturelle
• – IR
• une partie d’entre elles traversent les vitrages:
• – UV - a  décoloration des objets
• – lumière naturelle  vision
• – IR - a  surchauffes
RAYONNEMENT
ELECTROMAGNETIQUE
SPECTRE ELECTROMAGNETIQUE
SPECTRE DE LA LUMIERE BLANCHE
SPECTRE VISIBLE DE LA LUMIERE
LA VISION
CHAMP VISUEL VERTICAL ET
HORIZONTAL
Sensibilité spectrale
de l’oeil
Flux lumineux.
F
C'est la puissance
lumineuse émise
par une lampe,
exprimée en
lumens (lm).
Intensité lumineuse I = Flux/angle solide
Unité candela cd. 1 cd = 1 lm/sr
C'est la quantité de
flux lumineux émise
dans une direction
particulière,
exprimée en
candelas (cd)
Eclairement E = Flux / Surface
Unité : Lx ou Lux 1 Lx = Lm/m²
C'est la quantité
de flux lumineux
éclairant une
surface, exprimée
en lumen par
m² ou lux
Rapport entre Eclairement E, Intensité I
distance d et angle d’incidence 
E = I / (d². cos)
CONSEQUENCES
• PLUS LA DISTANCE ENTRE LA SOURCE ET LA
SURFACE ECLAIREE EST GRANDE PLUS
L’ECLAIREMENT EST FAIBLE
• PLUS L’ANGLE D’INCIDANCE EST GRAND PLUS
L’ECLAIREMENT EST FAIBLE
• SI  = 90 ° Alors E = 0 ( cos 90 ° = 0)
• SI  = 0 ° Alors E = I/d²
Luminance L = Intensité / Surface
Unité nits : 1 nit = 1 cd/m2 = lm/sr.m2
C'est la "brillance"
d'une surface
éclairée ou d'une
source lumineuse
telle que perçue par
l'œil humain
Les grandeurs principales en éclairage
Le confort visuel c’est
- Une relation visuelle satisfaisante avec
l’extérieur.
- Un éclairage naturel optimal en terme de
confort et de dépenses énergétiques.
- Un éclairage artificiel satisfaisant et en
appoint de l’éclairage naturel.
Lorsque la lumière visible
du soleil est interceptée
par une paroi, une partie
de la lumière est
réfléchie (RL) vers
l’extérieur, une partie est
absorbée (AL) par les
matériaux, une partie est
transmise à l’intérieur.
NATURELLE OU ARTIFICIELLE
• LA LUMIERE NATURELLE N’EST PAS TOUJOURS
DISPONIBLE
• IL FAUT AVOIR RECOURS A LA LMIERE
ARTIFICIELLE
• OPTIMISER L’APPORT NATUREL
• MINIMISER L’APPORT ARTIFICIEL
STRATEGIE
COMPLETER
DISTRIBUER
PROTEGER
CAPTER
Les principaux paramètres du
confort visuel
• le niveau d’éclairement de la tâche visuelle ;
• un rendu des couleurs correct ;
• une répartition harmonieuse de la lumière dans
l’espace ;
• les rapports de luminance présents dans le local ;
• l’absence d’ombres gênantes ;
• la mise en valeur du relief et du modelé des objets ;
• une vue vers l’extérieur ;
• une teinte de lumière agréable ;
• l’absence d’éblouissement.
TEMPERATURE DE COULEUR Tc
Quand on chauffe de plus en plus fort un "corps
noir" il devient d'abord chaud , il émet des rayons
infrarouges qu'on sent mais qu'on ne voit pas),
puis rouge, orange, jaune, blanc.
La Tc est par définition la température exprimée en
degrés Kelvin nécessaire pour obtenir la couleur en
question.
Graphique de Température de Couleur
DIAGRAMME DE KRUITHOF
Zone A : ambiance jugée trop chaude
Zone B : ambiance jugée confortable
Zone C : ambiance jugée trop froide
la capacité d’une lampe
de nous faire distinguer
toutes les couleurs des
objets qu’elle éclaire.
La valeur maximale d’IRC
est 100.
Elle correspond à la
lumière du jour.
Un indice plus grand que
80 est considéré
comme très bon.
INDICE DE RENDU DE COULEUR
BESOINS RELATIFS EN ECLAIREMENT
Le site
- Les contraintes du site :
L'ensoleillement
Les masques et reliefs
La nature des surfaces
L’éclairage artificiel extérieur
OPTIMISER LA LUMIERE NATURELLE
• REDUCTION DES MASQUES
Le droit au soleil
Taux de locaux d’occupation permanente
ou d’agrément orienté nord
ORIENTATION DU LOCAL
INDICE D OUVERTURE
Un indice de 20% est généralement suffisant
pour offrir une couverture satisfaisante des
besoins en lumière naturelle (quantitatif + vues),
à condition que l’environnement extérieur et
l’orientation ne soient pas trop défavorables
Tableau de valeurs recommandées
EMBRASURES
MENUISERIE
VITRAGE CLAIR
VITRAGE TEINTE
VITRAGE DIFFUSANT
ALLEGES
LINTEAU
POSITION DE L OUVERTURE
FACTEUR DE LUMIERE JOUR
Il représente, par ciel couvert, le
rapport entre la quantité de lumière
qui arrive effectivement dans le local
et la quantité de lumière disponible à
l’extérieur.

Contenu connexe

Tendances

Confort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtConfort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitât
Sami Sahli
 
Systeme solaire passif
Systeme solaire passifSysteme solaire passif
Systeme solaire passif
Sami Sahli
 
08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustique
Läm Oússà
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02
Sami Sahli
 
La ventilation dans les batiments
La ventilation dans les batimentsLa ventilation dans les batiments
La ventilation dans les batiments
conductriceTB
 
Eclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architectureEclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architecture
Sami Sahli
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confort
Sami Sahli
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
Sami Sahli
 
Eclairage et electricité
Eclairage et electricitéEclairage et electricité
Eclairage et electricité
Sami Sahli
 

Tendances (20)

LE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUELE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUE
 
Confort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitâtConfort thermique et l'habitât
Confort thermique et l'habitât
 
Confort thérmique
Confort thérmiqueConfort thérmique
Confort thérmique
 
Cours théorie de projet: les Couleurs et l'architecture
Cours théorie de projet: les Couleurs et l'architectureCours théorie de projet: les Couleurs et l'architecture
Cours théorie de projet: les Couleurs et l'architecture
 
Systeme solaire passif
Systeme solaire passifSysteme solaire passif
Systeme solaire passif
 
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
L’effet de la conception Architecturale sur la thermique du bâtiment et vice ...
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
08 confort acoustique
08 confort acoustique08 confort acoustique
08 confort acoustique
 
Lhabitat
LhabitatLhabitat
Lhabitat
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02
 
La ventilation dans les batiments
La ventilation dans les batimentsLa ventilation dans les batiments
La ventilation dans les batiments
 
Les couleurs en architecture
Les couleurs en architectureLes couleurs en architecture
Les couleurs en architecture
 
Chapitre 8 2_lumière et architecture
Chapitre 8 2_lumière et architectureChapitre 8 2_lumière et architecture
Chapitre 8 2_lumière et architecture
 
Eclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architectureEclairage, lumiere & l'architecture
Eclairage, lumiere & l'architecture
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
Végétation & confort
Végétation & confortVégétation & confort
Végétation & confort
 
L'habitat m'zab
L'habitat m'zabL'habitat m'zab
L'habitat m'zab
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
 
Eclairage et electricité
Eclairage et electricitéEclairage et electricité
Eclairage et electricité
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel
 

En vedette

Eclairage interieur
Eclairage interieurEclairage interieur
Eclairage interieur
Sami Sahli
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phonique
Sami Sahli
 
Loci formation d'architecte
Loci formation d'architecteLoci formation d'architecte
Loci formation d'architecte
Sami Sahli
 

En vedette (16)

Eclairage interieur
Eclairage interieurEclairage interieur
Eclairage interieur
 
Qualité Environnementale du Bâtiment
Qualité Environnementale du BâtimentQualité Environnementale du Bâtiment
Qualité Environnementale du Bâtiment
 
Alter clim (salle de classe)
Alter clim (salle de classe)Alter clim (salle de classe)
Alter clim (salle de classe)
 
Materiaux d'isolation acoustique - Guide IBGE
Materiaux d'isolation acoustique - Guide IBGEMateriaux d'isolation acoustique - Guide IBGE
Materiaux d'isolation acoustique - Guide IBGE
 
Summer Nights in Opatija
Summer Nights in OpatijaSummer Nights in Opatija
Summer Nights in Opatija
 
Pourquoi Le Corbusier était UX Designer ?
Pourquoi Le Corbusier était UX Designer ?Pourquoi Le Corbusier était UX Designer ?
Pourquoi Le Corbusier était UX Designer ?
 
Miss la sen is reading diamond sutra
Miss la sen is reading diamond sutraMiss la sen is reading diamond sutra
Miss la sen is reading diamond sutra
 
La Performance Environnementale des Bâtiments (PEB)_mai_2013
La Performance Environnementale des Bâtiments (PEB)_mai_2013La Performance Environnementale des Bâtiments (PEB)_mai_2013
La Performance Environnementale des Bâtiments (PEB)_mai_2013
 
XebiCon'16 : eXtrem Architecture, le Sprint Design au service de la technique...
XebiCon'16 : eXtrem Architecture, le Sprint Design au service de la technique...XebiCon'16 : eXtrem Architecture, le Sprint Design au service de la technique...
XebiCon'16 : eXtrem Architecture, le Sprint Design au service de la technique...
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phonique
 
Évaluation de la performance environnementale en co-conception architecturale
Évaluation de la performance environnementale en co-conception architecturaleÉvaluation de la performance environnementale en co-conception architecturale
Évaluation de la performance environnementale en co-conception architecturale
 
Loci formation d'architecte
Loci formation d'architecteLoci formation d'architecte
Loci formation d'architecte
 
Urban complexity's role in a practical emergent urbanism
Urban complexity's role in a practical emergent urbanismUrban complexity's role in a practical emergent urbanism
Urban complexity's role in a practical emergent urbanism
 
XebiCon'16 : PMU et le Big Data - d'une approche mono projet à une démarche e...
XebiCon'16 : PMU et le Big Data - d'une approche mono projet à une démarche e...XebiCon'16 : PMU et le Big Data - d'une approche mono projet à une démarche e...
XebiCon'16 : PMU et le Big Data - d'une approche mono projet à une démarche e...
 
Approche fonctionnaliste
Approche fonctionnalisteApproche fonctionnaliste
Approche fonctionnaliste
 
XebiCon'16 : Orange - Transformation DevOps, les conteneurs sont vos alliés !
XebiCon'16 : Orange - Transformation DevOps, les conteneurs sont vos alliés !XebiCon'16 : Orange - Transformation DevOps, les conteneurs sont vos alliés !
XebiCon'16 : Orange - Transformation DevOps, les conteneurs sont vos alliés !
 

Le confort visuel

  • 1. L’ARCHITECTURE EST LE JEUX SAVANT, CORRECT ET MAGNIFIQUE DES VOLUMES ASSEMBLES SOUS LA LUMIERE. LE CORBUSIER
  • 2. CONFORT VISUEL & ECLAIRAGE « Eclairer » ce n’est pas « Arroser » avec de la lumière des objets, des personnes ou des bâtiments !
  • 4. LA LUMIERE LA LUMIERE LA LUMIERE LA LUMIERE LA LUMIERE
  • 5. LA LUMIERE NATURELLE VARIABLE EN INTENSITE ET EN COULEURS
  • 6. RADIATIONS ELECTROMAGNETIQUES 3 types de radiations électromagnétiques solaires sur le sol terrestre: • – UV • – lumière naturelle • – IR • une partie d’entre elles traversent les vitrages: • – UV - a  décoloration des objets • – lumière naturelle  vision • – IR - a  surchauffes
  • 9. SPECTRE DE LA LUMIERE BLANCHE
  • 10. SPECTRE VISIBLE DE LA LUMIERE
  • 11.
  • 13. CHAMP VISUEL VERTICAL ET HORIZONTAL
  • 15. Flux lumineux. F C'est la puissance lumineuse émise par une lampe, exprimée en lumens (lm).
  • 16. Intensité lumineuse I = Flux/angle solide Unité candela cd. 1 cd = 1 lm/sr C'est la quantité de flux lumineux émise dans une direction particulière, exprimée en candelas (cd)
  • 17. Eclairement E = Flux / Surface Unité : Lx ou Lux 1 Lx = Lm/m² C'est la quantité de flux lumineux éclairant une surface, exprimée en lumen par m² ou lux
  • 18. Rapport entre Eclairement E, Intensité I distance d et angle d’incidence  E = I / (d². cos)
  • 19. CONSEQUENCES • PLUS LA DISTANCE ENTRE LA SOURCE ET LA SURFACE ECLAIREE EST GRANDE PLUS L’ECLAIREMENT EST FAIBLE • PLUS L’ANGLE D’INCIDANCE EST GRAND PLUS L’ECLAIREMENT EST FAIBLE • SI  = 90 ° Alors E = 0 ( cos 90 ° = 0) • SI  = 0 ° Alors E = I/d²
  • 20. Luminance L = Intensité / Surface Unité nits : 1 nit = 1 cd/m2 = lm/sr.m2 C'est la "brillance" d'une surface éclairée ou d'une source lumineuse telle que perçue par l'œil humain
  • 21. Les grandeurs principales en éclairage
  • 22. Le confort visuel c’est - Une relation visuelle satisfaisante avec l’extérieur. - Un éclairage naturel optimal en terme de confort et de dépenses énergétiques. - Un éclairage artificiel satisfaisant et en appoint de l’éclairage naturel.
  • 23. Lorsque la lumière visible du soleil est interceptée par une paroi, une partie de la lumière est réfléchie (RL) vers l’extérieur, une partie est absorbée (AL) par les matériaux, une partie est transmise à l’intérieur.
  • 24. NATURELLE OU ARTIFICIELLE • LA LUMIERE NATURELLE N’EST PAS TOUJOURS DISPONIBLE • IL FAUT AVOIR RECOURS A LA LMIERE ARTIFICIELLE • OPTIMISER L’APPORT NATUREL • MINIMISER L’APPORT ARTIFICIEL
  • 26. Les principaux paramètres du confort visuel • le niveau d’éclairement de la tâche visuelle ; • un rendu des couleurs correct ; • une répartition harmonieuse de la lumière dans l’espace ; • les rapports de luminance présents dans le local ; • l’absence d’ombres gênantes ; • la mise en valeur du relief et du modelé des objets ; • une vue vers l’extérieur ; • une teinte de lumière agréable ; • l’absence d’éblouissement.
  • 27.
  • 28. TEMPERATURE DE COULEUR Tc Quand on chauffe de plus en plus fort un "corps noir" il devient d'abord chaud , il émet des rayons infrarouges qu'on sent mais qu'on ne voit pas), puis rouge, orange, jaune, blanc. La Tc est par définition la température exprimée en degrés Kelvin nécessaire pour obtenir la couleur en question.
  • 30. DIAGRAMME DE KRUITHOF Zone A : ambiance jugée trop chaude Zone B : ambiance jugée confortable Zone C : ambiance jugée trop froide
  • 31. la capacité d’une lampe de nous faire distinguer toutes les couleurs des objets qu’elle éclaire. La valeur maximale d’IRC est 100. Elle correspond à la lumière du jour. Un indice plus grand que 80 est considéré comme très bon. INDICE DE RENDU DE COULEUR
  • 32. BESOINS RELATIFS EN ECLAIREMENT
  • 33. Le site - Les contraintes du site : L'ensoleillement Les masques et reliefs La nature des surfaces L’éclairage artificiel extérieur
  • 34. OPTIMISER LA LUMIERE NATURELLE • REDUCTION DES MASQUES
  • 35. Le droit au soleil Taux de locaux d’occupation permanente ou d’agrément orienté nord
  • 38. Un indice de 20% est généralement suffisant pour offrir une couverture satisfaisante des besoins en lumière naturelle (quantitatif + vues), à condition que l’environnement extérieur et l’orientation ne soient pas trop défavorables
  • 39.
  • 40.
  • 41. Tableau de valeurs recommandées
  • 48.
  • 50. POSITION DE L OUVERTURE
  • 51.
  • 52. FACTEUR DE LUMIERE JOUR Il représente, par ciel couvert, le rapport entre la quantité de lumière qui arrive effectivement dans le local et la quantité de lumière disponible à l’extérieur.