SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  45
EXPOSE SUR
I- INTRODUCTION
II-L’HISTORIQUE DE L’ECLAIRAGE
II-1-l’éclairage intérieur
II-2-l’éclairage urbain
III-L’ECLAIRAGE NATUREL
III-1-les ouvertures latérales
III-2-les patios
III-3-l’éclairage zénithale
IV-L’ECLAIRAGE ARTIFICIEL
IV-1-l’éclairage intérieur
- IV-1-1-But et objectif
- IV-1-2-les types d’éclairage
- IV-1-3-l’éclairage décoratif
- IV-1-4-l’éclairage de sécurité
IV-2-L’éclairage extérieur
- IV-2-1-définition
- IV-2-2-objectif de l’éclairage
-IV-2-3-la lumière et l’urbanisme
- IV-2-4-la relation espace/lumière
- IV-2-5-les types d’éclairage
- IV-2-6-les espaces public
-IV-2-7-l’eclairage des jardins
-IV-2-8-les types de lampes
- IV-2-9-les types des candélabres
VI-CONCLUSION
PLAN DE TRAVAIL
I-INTRODUCTION
Qu'est-ce qu’un Éclairage ? Bien que chacun de nous
passe sa vie entière dans des milieux éclairés, il est bien
difficile de caractériser spontanément ce qu'est l'Éclairage,
Souvent confié à l'électricien quand il est artificiel, et au
Bon Dieu quand il est naturel
la notion la plus importante De l'éclairage : la vision.
Mais pour mettre en œuvre la vision, il faut de la lumière
c'est l'association entre la lumière et la vision qui définit
l'Éclairage et qui introduit cette science particulière et
complexe : L'Éclairagisme.
II-1-L’éclairage intérieur:
a- Les lampes préhistoriques
*Le feu de bois (Qui, fut le premier
éclairage artificiel).
*Les flambeaux.
*Les lampes à huile.
b- Les lampes romaines:
*Les lampes à huile.
Ces lampes sont utilisées jusqu'au XIX°
siècle dans les campagnes.
La lampe à huile primitive  
II-L’HISTORIQUE DE L’ECLAIRAGE
c- Les premiers combustibles solides:
*Les torches ont plus de 100 000 ans, et sont constituées d'un bâton de bois sec
entouré d'un linge imbibé d'un liquide obtenu en mélangeant du soufre, du salpêtre
et un produit tiré de la résine.
*La résine ou "poix" est utilisée de l'antiquité jusqu'au XIX° siècle.
Elle servait à la fabrication de chandelles.
*Les chandelles de suif sont surtout utilisées à partir du moyen âge. Le mot suif
signifie d’abord graisse de porc puis toutes sortes de graisses animales servant à
faire des chandelles.
*Les bougies de cire se développent avec l'apiculture au moyen âge mais ne sont
utilisées que par les gens très riches. Le terme de bougie apparaît au XIII° siècle.
Les bougies de cire
d- Les combustibles soldes plus récents
*Les bougies de stéarine au XIX° siècle. Ces bougies sont commercialisées à
partir de 1831 par Adolphe de Milly.
*Les bougies de paraffine au XX ° siècle. A partir des années 1945 - 1950.
*brûle joncs : des tiges
de jonc séchées sont
trempées dans de la
graisse animale, et
brûlent en produisant
une faible lumière
bougie stéarique
e- Les porte chandelles et leur évolution :
*Les chandeliers et bougeoirs leur apparition est contemporaine à celle des
chandelles. Mais ce n'est qu'à la fin du moyen âge que les chandeliers prennent une
importance plus grande
*Les lanternes qui contenaient les bougies et dont on se servait à l'extérieur,
apparaissent dès l'antiquité.
f- Apparition de nouveaux types d'éclairage à l'époque contemporaine
*Les quinquets à huile de la première moitié du XIX° siècle. Leur invention, Et
jusqu'à l'apparition de l'ampoule électrique, ce mode d'éclairage fut de loin le plus
important.
*Les lampes à pétrole de la deuxième moitié du XIX° siècle, utilisent en fait du
pétrole lampant ou kérosène.
*Les becs de gaz au XIX° et au début du XX° siècle.
Les propriétés éclairantes du gaz furent popularisées par Philippe Lebon.
la mèche plate
QUINQUET
lampe si nombre
*Les lampes à essence vers 1900, appelée aussi lampe Pigeon du nom de
son inventeur.
*L'éclairage électrique dans la première moitié du XX ° siècle. Quelques
quartiers de Paris furent éclairés par l'électricité dès 1886-1889.
II-2-L’éclairage urbain:
Il est important d’effectuer un bref rappel sur l’historique de l’éclairage urbain.
Ainsi au XVIII siècle la vie nocturne urbaine reste limitée ,l’activité citadine
décline avec le soleil couchant.
La nuit ,la rue appartiens aux marginaux et à quelques aristocrates qui ont les
moyens d’assurer leur sécurité.
-Au début de XIX siècle l’éclairage est à la fois un élément sécurisant et un élément
d’embellissement des villes avec l’éclairage des demeures et des espaces non bâtis
(jardins, places…) il suit l’évolution urbaine.
On peut dire qu’il la dynamise et la favorise en créant une nouvelle sociabilité
Garnier
(Charles),
Opéra de
Paris
Au milieu de XIX siècle
l’éclairage devient nécessaire
de définir une véritable
politique de l’éclairage
publique
Cette politique va marquer
l’évolution de l’éclairage
public jusqu’à nos jour
III-L’ECLAIRAGE NATUREL
La lumière du jour pénètre par les fenêtres latéralement, elle peut aussi tomber
verticalement de verrières ou de lanterneaux, elle peut être orientée par un ensemble
des ouvertures similaires :
III-1-Les ouvertures latérales :
Les fenêtres ne sont pas seulement un
apport de lumière, elles constituent comme
des éléments du décor, une source
d’équilibre. Il ne s’agit pas seulement en
l’occurrence d’un luxe mais également
d’une obligation légale qui prévoit
bénéficiassions des vues sur l’extérieur.
« Galerie des glaces » Versailles
III-2Les cours intérieures ou patios :
Permettent d’ouvrir des fenêtres qui
diffusent la luminosité au cœur du
bâtiment.
III-3-L’éclairage zénithal :
Permet d’éclairer le centre d’un
bâtiment large, il évite l’ombre .
Intérieur de la pyramide du Louvre « paris »
Cour de myrtes,Alhambra « grenade »
IV-L’ÉCLAIRAGE ARTIFICIEL
IV-1-L’ECLAIRAGE INTERIEUR :
Définition :
L’éclairage intérieur est un élément nécessaire dans la conception
architecturale qui participe dans le fonctionnement et l’esthétique et la
sécurité.
Il s’applique à l’architecture et à l’aménagement des espaces intérieurs.
IV-1-1-But et objectif :
L’éclairage intérieur a pour but d’assurer
l’ambiance , le confort et la sécurité en
architecture...
IV-1-2-Les types de l’éclairage intérieur :
a- L’éclairage direct :
La lumière est projetée directement du luminaire vers la surface de travail
*Avantages :
Cet éclairage offre l’avantage de la simplicité et de l’économie.
Simplicité : il suffit de placer la lampe dans un réflecteur et de diriger la
lumière sur la zone a éclairer.
Économie : toute la lumière est dirigée sur le plan de travail. Pas de
pertes de lumière sur les plafonds ou les murs.
*Inconvénient :
Ce type d’éclairage a l’inconvénient de créer des contrastes très forts
entre la source et la surface a éclairer très brillantes et le reste de la pièce
sombre.
B- L’ÉCLAIRAGE INDIRECT :
Une surface, le plafond ou les murs, est utilisée comme réflecteur pour
diffuser la lumière
*Avantages
La diffusion de la lumière par le plafond et une
répartition uniforme des luminances offre une bonne
protection contre l'éblouissement
*Inconvénients
Vu que la lumière est réfléchie avant d'atteindre la
tâche à éclairer, ce mode d'éclairage a un moins bon
rendement et demande, à niveau d'éclairement égal, une
puissance installée supérieure à celle du système direct
C- ÉCLAIRAGE MIXTE :
Ce mode d’éclairage combine l’éclairage direct et l’éclairage indirect. La partie
indirecte reste toutefois dominante.
*Avantages
Les avantages de ce mode d'éclairage sont identiques à
ceux de l'éclairage indirect : répartition uniforme et
absence d'éblouissement. De plus, la partie directe crée
des ombres avantageuses et permet de réduire la
luminance du plafond.
Les différences de luminance dans la pièce sont nettement
moins marquées que dans le cas d'un éclairage direct.
Il est avantageux dans des pièces à plafond haut et évite la
perception d'une zone sombre au plafond
D- Éclairage à deux composantes
Une première composante assure un éclairage général direct ou indirect
de faible éclairement (environ 300 lux sur le plan de travail); une
deuxième composante assure l'appoint directement sur la place de travail.
*Avantages
Ce système est énergétiquement le plus intéressant : il
associe un faible niveau d'éclairement général et des
luminaires ponctuels, en fonction des besoins
*Inconvénients
L'inconvénient de l'éclairage ponctuel est qu'il peut
générer des contrastes, des ombres marquées ainsi que
des réflexions gênantes.
IV-1-3-L’ECLAIRAGE DECORATIF
IV-1-4-ECLAIRAGE DE SECURITE
En plus de l’éclairage artificiel, il est nécessaire de réaliser un éclairage
de sécurité au niveau des établissements recevant du public, il doit être
réaliser par des blocs autonomes.
L ’éclairage de sécurité doit permettre, lorsque l ’éclairage normal est
défaillant :
*l ’évacuation sûre et facile du public vers l ’extérieur
L’éclairage de sécurité assure les deux fonctions suivantes:
*a- éclairage de balisage.
*b- éclairage d’ambiance.
A- Éclairage de balisage:
Doit permettre a toutes personnes d’accéder a l’extérieure de locale a
l’aide de foyer lumineux assurant:
- la reconnaissance des obstacles (marches, décrochements…….)
- l'indication des changements de direction
- signalisation des cheminements
- signalisation des issus
L’éclairage de sécurité doit être réalisé par des blocs autonomes.
SORTIE
Bloc autonome qui indique
Les escaliers
Bloc autonome qui
indique la sortie
Bloc autonome qui indique
Le changement de direction
B- Éclairage d’ambiance:
Il doit assurer un éclairement uniforme sur toute la surface du locale pour
permettre une bonne visibilité et éviter les obstacles
Exemple: LES BIBLIOTHEQUES
1- L’éclairage naturel :
Il faut qu’il ne soit ni trop, ni trop peu.
Les grandes baies, les façades entièrement vitrées, sont à la mode depuis le
développement d’une architecture high-tech, mais elles présentent, pour les
bibliothèques, un certain nombre de dangers : excès de luminosité, de chaleur,
de bruit , et la difficulté d’entretien.
Bibliothèque de Vancouver
Salle de lecture
accueil
2-L’éclairage artificiel :
Plusieurs objectifs éventuellement contradictoires peuvent être poursuivis
pour l’éclairage artificiel
a- L’éclairage d’accueil :
Il est indéniablement que
l’éclairage d’un hall et plus
généralement d’un bâtiment peut
concourir à l’effet d’appel et de
vitrine que l’on souhaite
provoquer vis-à-vis de
l’extérieur, il peut s’agir d’un
éclairage urbain intégré au projet
architectural et destiné à mettre
en valeur le bâtiment ou ses
accès.
b- L’éclairage pour exposition :
Le faux-plafond disposera, sur les zones ou des expositions sont prévues,
d’une résille technique permettant d’intégrer des éléments d’éclairage
ponctuels mobiles et orientables.
Salle des pas perdus du musée d'Orsay (Paris)
Salle d’exposition
Salle de lecture du British
Muséum (Londres)
CRISTAL 30 -
DIAMANT
GENERATEU
R XM 150
DMX
MURANO
RESORT
Urban, Paris
3ème.
Architect and
lighting
conception:
LRD et
Raymond
Morel.
TERMINAISONS
SPECIALES -
FIBRE
ULTRALUM
GENERATEUR XM
150 F + FILTRE
BLEU
Hôtel de
Banville.
Paris
17ème
Conception
: Laurent
Moreau
pour l'hôtel
de Banville
Atelier de restauration
Réception livres
Atelier tri
magasin
Salle de lecture spéciale
Atelier reliure
IV-2-L’ECLAIRAGE EXTERIEUR
IV-2-1-Définition:
L’éclairage public est l’une des composantes majeures de
l’équipement ou de l’espaces publics des villes il remplit
plusieurs fonctions et doit répondre à deux impératifs
essentiels: la sécurité et l’agrément des usagers.
IV-2-1-LES OBJECTIFS DE L’ECLAIRAGE PUBLIC
-La conception d’un programme d’éclairage public poursuit trois objectifs
fondamentaux :
1-Assurer la visibilité des volumes et des circulations.
2 -Construire des ambiances agréables et sécurisantes.
3 -Créer le spectacle en permanence, pour valoriser l’image de la ville.
IV-2-3-LA LUMIERE ET L’URBANISME
La conception de la lumière ne peut plus être dissociée de la programmation des
équipements et de la façon dont seront pratiqués et gérés les espaces urbains.
La lumière doit participer à l’urbanisme car elle détermine le caractère de la
ville.
C’est au sein d’une équipe de conception regroupant les compétences de
l’urbaniste, de l’ingénieur, de l’artiste, du gestionnaire, que doit s’élaborer le
projet lumière
IV-2-4-LA RELATION ESPACE / LUMIERE
*La nuit efface la ville, les espaces non éclairés disparaissent du paysage urbain;
certains lieux; retrouvent leur propre identité
(Édifices remarquables, monuments, espaces de promenade et de rencontre, etc.) La
lumière est un révélateur d’espaces.

Contenu connexe

Tendances

Eclairage dans les maisons
Eclairage dans les maisonsEclairage dans les maisons
Eclairage dans les maisonsSami Sahli
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesghafour abdou
 
Confort acoustique
Confort acoustiqueConfort acoustique
Confort acoustiqueSami Sahli
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)sara ould ali
 
Murs de façade
Murs de façadeMurs de façade
Murs de façadeSami Sahli
 
structure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnellestructure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnelleSlimane Kemiha
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifstudent
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.lyahia menadi
 
Exposer des aménagements des terrains en pente
Exposer des aménagements  des terrains en penteExposer des aménagements  des terrains en pente
Exposer des aménagements des terrains en penteILYES MHAMMEDIA
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueSami Sahli
 
Confort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementConfort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementSami Sahli
 
Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Islem Mehimdet
 
Systemes constructifs
Systemes constructifsSystemes constructifs
Systemes constructifsArchi Guelma
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitatSami Sahli
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Sami Sahli
 

Tendances (20)

Eclairage dans les maisons
Eclairage dans les maisonsEclairage dans les maisons
Eclairage dans les maisons
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
analyse urbaine
analyse urbaineanalyse urbaine
analyse urbaine
 
Confort thérmique
Confort thérmiqueConfort thérmique
Confort thérmique
 
Confort acoustique
Confort acoustiqueConfort acoustique
Confort acoustique
 
L'habitat écologique
L'habitat écologiqueL'habitat écologique
L'habitat écologique
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
 
Murs de façade
Murs de façadeMurs de façade
Murs de façade
 
structure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnellestructure spatiale tridimensionnelle
structure spatiale tridimensionnelle
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectif
 
Exposée sur jean nouve.l
Exposée sur  jean nouve.lExposée sur  jean nouve.l
Exposée sur jean nouve.l
 
Exposer des aménagements des terrains en pente
Exposer des aménagements  des terrains en penteExposer des aménagements  des terrains en pente
Exposer des aménagements des terrains en pente
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Confort 01
Confort 01Confort 01
Confort 01
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phonique
 
Confort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillementConfort et ensoleiillement
Confort et ensoleiillement
 
Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants Analyse Jardin d'enfants
Analyse Jardin d'enfants
 
Systemes constructifs
Systemes constructifsSystemes constructifs
Systemes constructifs
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel Analyse d'un hôtel
Analyse d'un hôtel
 

En vedette

Eclairage interieur
Eclairage interieurEclairage interieur
Eclairage interieurSami Sahli
 
Chapitre 8 2_lumière et architecture
Chapitre 8 2_lumière et architectureChapitre 8 2_lumière et architecture
Chapitre 8 2_lumière et architecturenaila athamnia
 
Schémas électriques
Schémas électriquesSchémas électriques
Schémas électriqueszakarianho10
 
Cprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaireCprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaireSami Sahli
 
Eclairage publique
Eclairage publiqueEclairage publique
Eclairage publiqueSami Sahli
 
Eclairage public
Eclairage publicEclairage public
Eclairage publicRasax Tovo
 
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellalCour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellalhassen_be
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02Sami Sahli
 
Protection incendie
Protection incendieProtection incendie
Protection incendieSami Sahli
 
Reglements, erp, igh
Reglements, erp, ighReglements, erp, igh
Reglements, erp, ighSami Sahli
 
Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...
Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...
Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...Imed Frioukh
 
Electronique de puissance
Electronique de puissanceElectronique de puissance
Electronique de puissancebadr zaimi
 
Electricité : sécurité électrique (CM1)
Electricité : sécurité électrique (CM1)Electricité : sécurité électrique (CM1)
Electricité : sécurité électrique (CM1)Christophe Palermo
 
Architecte D’IntéRieur Scherding Julien
Architecte D’IntéRieur   Scherding  JulienArchitecte D’IntéRieur   Scherding  Julien
Architecte D’IntéRieur Scherding Juliengawronski
 
Eclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart City
Eclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart CityEclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart City
Eclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart CityVincent Vercamer
 
Installer un éclairage extérieur
Installer un éclairage extérieurInstaller un éclairage extérieur
Installer un éclairage extérieurGENICIMO
 

En vedette (20)

Eclairage interieur
Eclairage interieurEclairage interieur
Eclairage interieur
 
Chapitre 8 2_lumière et architecture
Chapitre 8 2_lumière et architectureChapitre 8 2_lumière et architecture
Chapitre 8 2_lumière et architecture
 
Réseaux électriques
Réseaux électriquesRéseaux électriques
Réseaux électriques
 
Schémas électriques
Schémas électriquesSchémas électriques
Schémas électriques
 
Cprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaireCprps d'etat secondaire
Cprps d'etat secondaire
 
Eclairage publique
Eclairage publiqueEclairage publique
Eclairage publique
 
Les couleurs en architecture
Les couleurs en architectureLes couleurs en architecture
Les couleurs en architecture
 
Eclairage public
Eclairage publicEclairage public
Eclairage public
 
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellalCour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
Cour installation electrique bedoui iset-ksar-hellal
 
La lumière pour les façades
La lumière pour les façadesLa lumière pour les façades
La lumière pour les façades
 
Confort thermique 02
Confort thermique 02Confort thermique 02
Confort thermique 02
 
Protection incendie
Protection incendieProtection incendie
Protection incendie
 
Reglements, erp, igh
Reglements, erp, ighReglements, erp, igh
Reglements, erp, igh
 
Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...
Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...
Toutes les schémas de démarrage d'un moteur asynchrone par www.genie electrom...
 
Protection incendie
Protection incendieProtection incendie
Protection incendie
 
Electronique de puissance
Electronique de puissanceElectronique de puissance
Electronique de puissance
 
Electricité : sécurité électrique (CM1)
Electricité : sécurité électrique (CM1)Electricité : sécurité électrique (CM1)
Electricité : sécurité électrique (CM1)
 
Architecte D’IntéRieur Scherding Julien
Architecte D’IntéRieur   Scherding  JulienArchitecte D’IntéRieur   Scherding  Julien
Architecte D’IntéRieur Scherding Julien
 
Eclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart City
Eclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart CityEclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart City
Eclairage public - De l'efficacité énergétique à la Smart City
 
Installer un éclairage extérieur
Installer un éclairage extérieurInstaller un éclairage extérieur
Installer un éclairage extérieur
 

Plus de Sami Sahli

Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyerSami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago CalatravaSami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd WrightSami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismiqueSami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructureSami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabiteSami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbainSami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les solsSami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondationsSami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeSami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 

Eclairage, lumiere & l'architecture

  • 2. I- INTRODUCTION II-L’HISTORIQUE DE L’ECLAIRAGE II-1-l’éclairage intérieur II-2-l’éclairage urbain III-L’ECLAIRAGE NATUREL III-1-les ouvertures latérales III-2-les patios III-3-l’éclairage zénithale IV-L’ECLAIRAGE ARTIFICIEL IV-1-l’éclairage intérieur - IV-1-1-But et objectif - IV-1-2-les types d’éclairage - IV-1-3-l’éclairage décoratif - IV-1-4-l’éclairage de sécurité IV-2-L’éclairage extérieur - IV-2-1-définition - IV-2-2-objectif de l’éclairage -IV-2-3-la lumière et l’urbanisme - IV-2-4-la relation espace/lumière - IV-2-5-les types d’éclairage - IV-2-6-les espaces public -IV-2-7-l’eclairage des jardins -IV-2-8-les types de lampes - IV-2-9-les types des candélabres VI-CONCLUSION PLAN DE TRAVAIL
  • 3. I-INTRODUCTION Qu'est-ce qu’un Éclairage ? Bien que chacun de nous passe sa vie entière dans des milieux éclairés, il est bien difficile de caractériser spontanément ce qu'est l'Éclairage, Souvent confié à l'électricien quand il est artificiel, et au Bon Dieu quand il est naturel la notion la plus importante De l'éclairage : la vision. Mais pour mettre en œuvre la vision, il faut de la lumière c'est l'association entre la lumière et la vision qui définit l'Éclairage et qui introduit cette science particulière et complexe : L'Éclairagisme.
  • 4. II-1-L’éclairage intérieur: a- Les lampes préhistoriques *Le feu de bois (Qui, fut le premier éclairage artificiel). *Les flambeaux. *Les lampes à huile. b- Les lampes romaines: *Les lampes à huile. Ces lampes sont utilisées jusqu'au XIX° siècle dans les campagnes. La lampe à huile primitive   II-L’HISTORIQUE DE L’ECLAIRAGE
  • 5. c- Les premiers combustibles solides: *Les torches ont plus de 100 000 ans, et sont constituées d'un bâton de bois sec entouré d'un linge imbibé d'un liquide obtenu en mélangeant du soufre, du salpêtre et un produit tiré de la résine. *La résine ou "poix" est utilisée de l'antiquité jusqu'au XIX° siècle. Elle servait à la fabrication de chandelles. *Les chandelles de suif sont surtout utilisées à partir du moyen âge. Le mot suif signifie d’abord graisse de porc puis toutes sortes de graisses animales servant à faire des chandelles. *Les bougies de cire se développent avec l'apiculture au moyen âge mais ne sont utilisées que par les gens très riches. Le terme de bougie apparaît au XIII° siècle. Les bougies de cire
  • 6. d- Les combustibles soldes plus récents *Les bougies de stéarine au XIX° siècle. Ces bougies sont commercialisées à partir de 1831 par Adolphe de Milly. *Les bougies de paraffine au XX ° siècle. A partir des années 1945 - 1950. *brûle joncs : des tiges de jonc séchées sont trempées dans de la graisse animale, et brûlent en produisant une faible lumière bougie stéarique
  • 7. e- Les porte chandelles et leur évolution : *Les chandeliers et bougeoirs leur apparition est contemporaine à celle des chandelles. Mais ce n'est qu'à la fin du moyen âge que les chandeliers prennent une importance plus grande *Les lanternes qui contenaient les bougies et dont on se servait à l'extérieur, apparaissent dès l'antiquité. f- Apparition de nouveaux types d'éclairage à l'époque contemporaine *Les quinquets à huile de la première moitié du XIX° siècle. Leur invention, Et jusqu'à l'apparition de l'ampoule électrique, ce mode d'éclairage fut de loin le plus important. *Les lampes à pétrole de la deuxième moitié du XIX° siècle, utilisent en fait du pétrole lampant ou kérosène. *Les becs de gaz au XIX° et au début du XX° siècle. Les propriétés éclairantes du gaz furent popularisées par Philippe Lebon.
  • 8. la mèche plate QUINQUET lampe si nombre *Les lampes à essence vers 1900, appelée aussi lampe Pigeon du nom de son inventeur. *L'éclairage électrique dans la première moitié du XX ° siècle. Quelques quartiers de Paris furent éclairés par l'électricité dès 1886-1889.
  • 9. II-2-L’éclairage urbain: Il est important d’effectuer un bref rappel sur l’historique de l’éclairage urbain. Ainsi au XVIII siècle la vie nocturne urbaine reste limitée ,l’activité citadine décline avec le soleil couchant. La nuit ,la rue appartiens aux marginaux et à quelques aristocrates qui ont les moyens d’assurer leur sécurité. -Au début de XIX siècle l’éclairage est à la fois un élément sécurisant et un élément d’embellissement des villes avec l’éclairage des demeures et des espaces non bâtis (jardins, places…) il suit l’évolution urbaine. On peut dire qu’il la dynamise et la favorise en créant une nouvelle sociabilité Garnier (Charles), Opéra de Paris
  • 10. Au milieu de XIX siècle l’éclairage devient nécessaire de définir une véritable politique de l’éclairage publique Cette politique va marquer l’évolution de l’éclairage public jusqu’à nos jour
  • 11. III-L’ECLAIRAGE NATUREL La lumière du jour pénètre par les fenêtres latéralement, elle peut aussi tomber verticalement de verrières ou de lanterneaux, elle peut être orientée par un ensemble des ouvertures similaires : III-1-Les ouvertures latérales : Les fenêtres ne sont pas seulement un apport de lumière, elles constituent comme des éléments du décor, une source d’équilibre. Il ne s’agit pas seulement en l’occurrence d’un luxe mais également d’une obligation légale qui prévoit bénéficiassions des vues sur l’extérieur. « Galerie des glaces » Versailles
  • 12. III-2Les cours intérieures ou patios : Permettent d’ouvrir des fenêtres qui diffusent la luminosité au cœur du bâtiment. III-3-L’éclairage zénithal : Permet d’éclairer le centre d’un bâtiment large, il évite l’ombre . Intérieur de la pyramide du Louvre « paris » Cour de myrtes,Alhambra « grenade »
  • 13. IV-L’ÉCLAIRAGE ARTIFICIEL IV-1-L’ECLAIRAGE INTERIEUR : Définition : L’éclairage intérieur est un élément nécessaire dans la conception architecturale qui participe dans le fonctionnement et l’esthétique et la sécurité. Il s’applique à l’architecture et à l’aménagement des espaces intérieurs. IV-1-1-But et objectif : L’éclairage intérieur a pour but d’assurer l’ambiance , le confort et la sécurité en architecture...
  • 14. IV-1-2-Les types de l’éclairage intérieur : a- L’éclairage direct : La lumière est projetée directement du luminaire vers la surface de travail
  • 15. *Avantages : Cet éclairage offre l’avantage de la simplicité et de l’économie. Simplicité : il suffit de placer la lampe dans un réflecteur et de diriger la lumière sur la zone a éclairer. Économie : toute la lumière est dirigée sur le plan de travail. Pas de pertes de lumière sur les plafonds ou les murs. *Inconvénient : Ce type d’éclairage a l’inconvénient de créer des contrastes très forts entre la source et la surface a éclairer très brillantes et le reste de la pièce sombre.
  • 16. B- L’ÉCLAIRAGE INDIRECT : Une surface, le plafond ou les murs, est utilisée comme réflecteur pour diffuser la lumière
  • 17. *Avantages La diffusion de la lumière par le plafond et une répartition uniforme des luminances offre une bonne protection contre l'éblouissement *Inconvénients Vu que la lumière est réfléchie avant d'atteindre la tâche à éclairer, ce mode d'éclairage a un moins bon rendement et demande, à niveau d'éclairement égal, une puissance installée supérieure à celle du système direct
  • 18. C- ÉCLAIRAGE MIXTE : Ce mode d’éclairage combine l’éclairage direct et l’éclairage indirect. La partie indirecte reste toutefois dominante.
  • 19. *Avantages Les avantages de ce mode d'éclairage sont identiques à ceux de l'éclairage indirect : répartition uniforme et absence d'éblouissement. De plus, la partie directe crée des ombres avantageuses et permet de réduire la luminance du plafond. Les différences de luminance dans la pièce sont nettement moins marquées que dans le cas d'un éclairage direct. Il est avantageux dans des pièces à plafond haut et évite la perception d'une zone sombre au plafond
  • 20. D- Éclairage à deux composantes Une première composante assure un éclairage général direct ou indirect de faible éclairement (environ 300 lux sur le plan de travail); une deuxième composante assure l'appoint directement sur la place de travail.
  • 21. *Avantages Ce système est énergétiquement le plus intéressant : il associe un faible niveau d'éclairement général et des luminaires ponctuels, en fonction des besoins *Inconvénients L'inconvénient de l'éclairage ponctuel est qu'il peut générer des contrastes, des ombres marquées ainsi que des réflexions gênantes.
  • 23.
  • 24. IV-1-4-ECLAIRAGE DE SECURITE En plus de l’éclairage artificiel, il est nécessaire de réaliser un éclairage de sécurité au niveau des établissements recevant du public, il doit être réaliser par des blocs autonomes. L ’éclairage de sécurité doit permettre, lorsque l ’éclairage normal est défaillant : *l ’évacuation sûre et facile du public vers l ’extérieur L’éclairage de sécurité assure les deux fonctions suivantes: *a- éclairage de balisage. *b- éclairage d’ambiance.
  • 25. A- Éclairage de balisage: Doit permettre a toutes personnes d’accéder a l’extérieure de locale a l’aide de foyer lumineux assurant: - la reconnaissance des obstacles (marches, décrochements…….) - l'indication des changements de direction - signalisation des cheminements - signalisation des issus L’éclairage de sécurité doit être réalisé par des blocs autonomes. SORTIE
  • 26. Bloc autonome qui indique Les escaliers Bloc autonome qui indique la sortie
  • 27. Bloc autonome qui indique Le changement de direction
  • 28. B- Éclairage d’ambiance: Il doit assurer un éclairement uniforme sur toute la surface du locale pour permettre une bonne visibilité et éviter les obstacles
  • 29. Exemple: LES BIBLIOTHEQUES 1- L’éclairage naturel : Il faut qu’il ne soit ni trop, ni trop peu. Les grandes baies, les façades entièrement vitrées, sont à la mode depuis le développement d’une architecture high-tech, mais elles présentent, pour les bibliothèques, un certain nombre de dangers : excès de luminosité, de chaleur, de bruit , et la difficulté d’entretien. Bibliothèque de Vancouver
  • 31.
  • 33. 2-L’éclairage artificiel : Plusieurs objectifs éventuellement contradictoires peuvent être poursuivis pour l’éclairage artificiel a- L’éclairage d’accueil : Il est indéniablement que l’éclairage d’un hall et plus généralement d’un bâtiment peut concourir à l’effet d’appel et de vitrine que l’on souhaite provoquer vis-à-vis de l’extérieur, il peut s’agir d’un éclairage urbain intégré au projet architectural et destiné à mettre en valeur le bâtiment ou ses accès.
  • 34.
  • 35.
  • 36. b- L’éclairage pour exposition : Le faux-plafond disposera, sur les zones ou des expositions sont prévues, d’une résille technique permettant d’intégrer des éléments d’éclairage ponctuels mobiles et orientables. Salle des pas perdus du musée d'Orsay (Paris)
  • 38. Salle de lecture du British Muséum (Londres)
  • 39.
  • 40.
  • 42. MURANO RESORT Urban, Paris 3ème. Architect and lighting conception: LRD et Raymond Morel. TERMINAISONS SPECIALES - FIBRE ULTRALUM GENERATEUR XM 150 F + FILTRE BLEU Hôtel de Banville. Paris 17ème Conception : Laurent Moreau pour l'hôtel de Banville
  • 43. Atelier de restauration Réception livres Atelier tri magasin Salle de lecture spéciale Atelier reliure
  • 44. IV-2-L’ECLAIRAGE EXTERIEUR IV-2-1-Définition: L’éclairage public est l’une des composantes majeures de l’équipement ou de l’espaces publics des villes il remplit plusieurs fonctions et doit répondre à deux impératifs essentiels: la sécurité et l’agrément des usagers. IV-2-1-LES OBJECTIFS DE L’ECLAIRAGE PUBLIC -La conception d’un programme d’éclairage public poursuit trois objectifs fondamentaux : 1-Assurer la visibilité des volumes et des circulations. 2 -Construire des ambiances agréables et sécurisantes. 3 -Créer le spectacle en permanence, pour valoriser l’image de la ville.
  • 45. IV-2-3-LA LUMIERE ET L’URBANISME La conception de la lumière ne peut plus être dissociée de la programmation des équipements et de la façon dont seront pratiqués et gérés les espaces urbains. La lumière doit participer à l’urbanisme car elle détermine le caractère de la ville. C’est au sein d’une équipe de conception regroupant les compétences de l’urbaniste, de l’ingénieur, de l’artiste, du gestionnaire, que doit s’élaborer le projet lumière IV-2-4-LA RELATION ESPACE / LUMIERE *La nuit efface la ville, les espaces non éclairés disparaissent du paysage urbain; certains lieux; retrouvent leur propre identité (Édifices remarquables, monuments, espaces de promenade et de rencontre, etc.) La lumière est un révélateur d’espaces.