SlideShare une entreprise Scribd logo
LA DEMARCHE
DEPREVENTION
LES OUTILS ET LES
RESSOURCES
BIBLIOGHIQUES
Les trois frères
Banou Moussa
(début 803) en
khourassen- iran
Sont tous d'éminents savants et
ingénieurs musulmans ayant
vécu pendant le Moyen Âge
( khalif el Maamoun) :
Ils ont décrit une centaine de
dispositifs mécaniques utiles dans
Kitab al-Hiyal (‫الحيل‬ ‫كتاب‬) (Le Livre
des dispositifs ingénieux)
AL-JAZARĪ
(1136-1206) en Turquie
‫زاز‬ِّ‫الر‬ ُ‫ن‬ْ‫ب‬ ِ‫يل‬ِ‫ع‬‫ما‬ ْ‫إس‬ ُ‫ن‬ْ‫ب‬ ِ‫س‬ِ‫ع‬ْ‫ل‬َ‫ا‬ ‫و‬ُ‫ب‬َ‫أ‬
‫الجسري‬
est un important érudit,
artiste, astronome,
inventeur et ingénieur
mécanique.
Il écrit Le livre de la
connaissance des
dispositifs mécaniques
ingénieux où il décrit 100
appareils mécaniques
Taqi al-Din al-Shami
(1526-1585), à Damas dans une
famille d'origine turque
(p.le sultan Murad III)
‫الشامي‬ ‫معروف‬ ‫بن‬ ‫محمد‬ ‫الدين‬ ‫تقي‬
Il est considéré comme l'un
des grands inventeurs de la
civilisation ottomane-
islamique.
Un de ses livres, Kitâb al-Turuq al-saniyya fi al-
alat al-ruhaniyya (Livre des méthodes
accomplies au sujet des machines de
l’esprit).
Il y décrit le fonctionnement d'un moteur à
vapeur 100 avant sa découverte par les
occidents .
les pompes hydrauliques,
machine hydraulique
automatique.
De L'un des premiers
« ROBOT" au monde, un
robot musical.
L' automate de lavage des
mains avec un mécanisme
de chasse
De L'hydraulique reliée à
l'horlogerie, l'horloge de
l'éléphant.
la pompe aspirante à
double effet automatique.
qui est une partie du moteur
à vapeur à notre ère.
La came et l'arbre à cames
plus tard sont apparus dans
les mécanismes européens
du 14ème siècle
AL-JAZARĪ
TYPOLOGIE DES MACHINES ET DES TECHNOLOGIES
TYPOLOGIE DES ACTEURS ET DES INTERVENANTS
TYPOLOGIE DES DANGERS DES RISQUES ET DES ACCIDENTS
TYPOLOGIE DES PROTECTEURS ET DES DISPOSITIFS DE PROTECTION
7
8
Personne (s)
Travail
Machines
Environnement
Organisation
Produits
Énergies
Formes
agressives
Températures
élevées
Présence de
DANGERS !
Caractéristiques
dangereuses
Ambiances
dangereuses
Sols encombrés,
glissants, dégradés
Dangers liés aux
outillages
Dangers liés aux méthodes
de travail
Dangers liés aux Conditions
d’intervention
Stress, fatigue,
inexpérience, …
Doc. non
mise à jour,
Équip. mal
identifiés
Situation de travail
PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE
INTERFACE HOMME MACHINE
PROTECTEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PUPITRE
LES MACHINES NEUVES
LES MACHINES EN SERVICE…
LE CONSTRUCTEUR..
L’UTILISATEUR DE LA MACHINE..
AUTRES INTERVENANTS…
LES RISQUES MECANIQUES
LES AUTRES RISQUES…
COMMENT CHOISIR LES MOYENS
DE PREVENTION ET DE
PROTECTION ADEQUATES ?
Détermination des limites de la machine (voir 5.1)
Identification des phénomènes dangereux (voir 4 et 5.2)
Estimation du risque (voir 5.2)
Évaluation du risque (voir 5.2)
Le
risque
a-t-il été réduit
de manière
adéquate ?
OUI
NON
Des
mesures de
prévention intrinsèque
permettent-elles de
réduire le
risque ?
Le risque
peut-il être réduit
par des protecteurs,
des dispositifs de
protection ?
Les
limites
peuvent-elles être
spécifiées à
nouveau ?
Appréciationdu
risque
(ISO14121)
Réduction du risque par
des mesures de
prévention intrinsèque
Réduction du risque par
protection
Mise en œuvre de mesures de
protection Complémentaires
Réduction du risque
par les
informations pour
l'utilisation l
La
réduction du
risque souhaitée
est-elle
réalisée ?
D'autres
phénomènes
dangereux
sont-ils
créés?
OUI
OUI
OUI OUI
OUI
NON
NON
NON
NON
OUI
OUI
OUI
NON
NON
NON
NON
Étape 1
À chaque étape du
processus itératif de réduction du
risque,
estimation du risque, évaluation du
risque et, éventuellement,
comparaison des risques
Le processus itératif de réduction du risque doit
être conduit pour chacun des phénomènes
dangereux et situations dangereuses pris
individuellement, ainsi que pour chacune des
conditions d'utilisation.
Appréciation du risque
effectuée conformément à l'ISO 14121
FIN
DÉPART
Le
phénomène
dangereux
peut-il être
éliminé ?
La
réduction du
risque souhaitée
est-elle
réalisée ?
La
réduction du
risque souhaitée
est-elle
réalisée ?
Étape 3
Étape 2
Figure 1 — Représentation schématique du processus de réduction du risque comprenant une méthode itérative en trois étapes
Risque résiduel
subsistant après
que toutes les
mesures de
prévention ont
été prises
Risque résiduel
après les mesures
prises par le
concepteur
Apport de l’utilisateur 2
Mesures de prévention prises par l’utilisateur 3
• Mesures qui reposent sur les informations pour l’utilisation fournies
par le concepteur
Appréciation du risque
(fondée sur les limites fixées pour la machine et sur son utilisation normale)
RISQUE RESIDUEL
• Organisation
– méthodes de travail sûres
– surveillance
– système du permis de travail
Mesures de prévention prises par le concepteur
Étape 1: Mesures de prévention intrinsèque
Étape 2: Mesures de protection et
mesures de prévention complémentaires
Étape 3: Informations pour l’utilisation1
 sur la machine
– signes, signaux d’avertissement
– dispositifs avertisseurs
 dans le manuel d’instructions
Apport du concepteur
• Fourniture et utilisation de moyens de protection
supplémentaires 4
• Utilisation d’équipements de protection individuelle
• Formation, etc.
PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE
INTERFACE HOMME MACHINE
PROTECTEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PUPITREUne machine : Toute machine, neuve ou d’occasion, mue
par une force autre que la force humaine est considérée
comme une machine. article 1 de la convention
internationale n° 119 relative à la protection des machines
INFORMATIONS POUR UTILISATION
MESURES COMPLEMENTAIRES
MESURES COMPENSATEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PROTECTEURS
PROTECTION INTRINSEQUE
Mesures de prévention prises par le
concepteur
14
ETAPE1: Mesures de
prévention intrinsèque
ETAPE2: Mesures de
protection et/ou
mesures de prévention
complémentaires
ETAPE3: Informations
pour l’utilisation
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
15
La prévention intrinsèque constitue la première, et la plus importante, étape du
processus de réduction du risque. Elle va en effet permettre:
 soit de supprimer le phénomène dangereux,
 soit de réduire les risques associés.
Elles peuvent également être appliquées lors de la modification de machines en
service. Il s'agit par exemple :
 d'éloigner les phénomènes dangereux afin de les rendre inaccessibles aux
opérateurs,
 d'augmenter, ou de diminuer, les espaces entre des éléments en mouvement afin
d'éviter les risques d'écrasement,
 de limiter les énergies (efforts, vitesse, masse, etc.),
 de supprimer les arêtes vives, les angles vifs, les pièces saillantes accessibles aux
opérateurs.
INFORMATIONS POUR UTILISATION
MESURES COMPLEMENTAIRES
MESURES COMPENSATEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PROTECTEURS
PROTECTION INTRINSEQUE
16
Eviter les arêtes vives; les
angles vifs, les pièces
saillants, etc.
Prendre en compte les
règles de la résistance
des matériaux, des
données sur les propriétés
des matériaux, etc.
Utiliser de technologies,
de méthodes, de sources
d'alimentation en énergie
intrinsèquement sures.
Appliquer le principe de
l'action mécanique
positive d'un organe sur
un autre .
PRINCIPE 1 : Eviter ou réduire autant de phénomène dangereux
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
17
Respecter des principes
ergonomiques
Appliquer les principes de sécurité
des systèmes de commande
Prévenir les risques électriques
•Mise à la terre
•Sectionneur (avec
consignation)
•indices de protection
(poussière, eau)
Action volontaire de mise en marche
Arrêt d’urgence…
Séparation du circuit de commande…
PRINCIPE 1 : Eviter ou réduire autant de phénomène dangereux
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
18
éviter les points d’écrasement et
de cisaillement et les zones
d’entraînement
Réduire les efforts, pression,
énergie mis en jeu
L’emploi de la très basse tension
de sécurité 24 volt
Pression
Inf à 50 N/cm2
Scie circulaire TBT
de18 volt
Zone d’entrainement des
deux cylindres réduite
PRINCIPE 1 : Eviter ou réduire autant de phénomène dangereux
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
19
Mécaniser ou automatiser
les opérations de
chargement/
déchargement
Disposer les points de
réglage et de maintenance
à l'extérieur des zones
dangereuses
Augmenter la fiabilité de
tous les composants,
réduisant ainsi les pannes et
la fréquence des incidents
PRINCIPE 2: Limiter l'exposition des personnes aux risques en réduisant le
besoin d'intervenir
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
CHAINE AUTOMATIQUE DE REMPLISSAGE DES BOUTEILLES AVEC DES PRODUITS CHIMIQUES
DANGEREUX
20
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
PRINCIPE 2: Limiter l'exposition des personnes aux risques en réduisant le
besoin d'intervenir
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
21
INFORMATIONS POUR UTILISATION
MESURES COMPLEMENTAIRES
MESURES COMPENSATEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PROTECTEURS
PROTECTION INTRINSEQUE
LES PROTECTEURS
Un protecteur est une barrière physique qui assure une fonction
de protection vis à vis d’un ou plusieurs phénomènes dangereux.
les protecteurs peuvent être
LES PROTECTEURS FIXES
LES PROTECTEURS
MOBILES
LES PROTECTEURS
REGLABLES
Sécurité des circuits de commande:
La norme classe les éléments de
sécurité en 5 catégories suivant une
matrice prenant en compte la
gravité et la probabilité
d’occurrence du dommage. Ces
systèmes sont étudiés spécialement
pour minimiser les défaillances
possibles
 B- Basique de sécurité
 1- Fiable
 2- l’autocontrôle
 3- la redondance
 4- la redondance +l’autocontrôle
22
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
TAPIS SENSIBLES CABLES PHOTOCELLULES LASER
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
INFORMATIONS POUR UTILISATION
MESURES COMPLEMENTAIRES
MESURES COMPENSATEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PROTECTEURS
PROTECTION INTRINSEQUE LES DISPOSITIFS DE PROTECTION
Les dispositifs de protection regroupent tous les moyens
de protection autres que les protecteurs. Ils permettent
d'assurer des fonctions de protection par :
Eloignement de la zone dangereuse (commande
bimanuelle).
Détection par contact (bords et barres sensibles).
Détection périmétrique : franchissement des limites
de la zone dangereuse (cellules monofaisceau,
barrage immatériel...).
Détection surfacique ou volumétrique : présence
dans la zone dangereuse (tapis et plancher
sensibles, laser, vision, ondes radios, ultrasons).
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
24
INFORMATIONS POUR UTILISATION
MESURES COMPLEMENTAIRES
MESURES COMPENSATEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PROTECTEURS
PROTECTION INTRINSEQUE
LES MESURES COMPENSATRICES
1.Ce sont des dispositions techniques qui permettent de limiter ou
d'éviter un dommage potentiel lorsque les protecteurs ou les dispositifs
de protection sont inadaptés pour certaines opérations de production
ou interventions hors production (réglage, vérification, observation...).
2.EXEMPLES:
la commande d'un mouvement en vitesse lente à l’aide d’une
commande à action maintenue
utiliser un sélecteur de mode de fonctionnement verrouillable pour
désactiver tous les autres modes de fonctionnement,
n’autoriser la mise en œuvre des fonctions dangereuses que par un
organe de service à 3 positions à action maintenue,
empêcher toute mise en œuvre des fonctions dangereuses par une
action volontaire ou involontaire sur les capteurs de la machine,
un sélecteur
verrouillable
BOUTON A
ACTION
MAINTENUE
POINGNEE DE
VALIDATION
L'accès à ce mode de
fonctionnement est
impérativement réservé au
personnel autorisé, c’est à
dire compétent (formation
spécifique et aptitude pour
le travail à effectuer).
La formation des
opérateurs, le renvoi à des
procédures, l’affichage de
consignes… sont des
dispositions
supplémentaires qui ne
doivent en aucun cas se
substituer aux dispositions
techniques à mettre en
oeuvre.
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
25
INFORMATIONS POUR UTILISATION
MESURES COMPLEMENTAIRES
MESURES COMPENSATEURS
DISPOSITIFS DE PROTECTION
PROTECTEURS
PROTECTION INTRINSEQUE
LES MESURES COMPLEMENTAIRES
Il s'agit principalement :
 des dispositifs d’arrêt d’urgence,
 des mesures qui permettent à des personnes risquant d’être
emprisonnées de s’échapper,
 des dispositions relatives à la consignation des énergies pour
la maintenance,
 des dispositions de manutention des machines et de leurs
éléments lourds,
 des moyens d’accès.
les dispositifs
d’arrêt
d’urgence,
les mesures contre
l’emprisonnement
les dispositions
relatives à la
consignation
les
dispositions de
manutention
les moyens
d’accès
Prévention
intrinsèque:
Réduction
du risque
Prévention
Collective:
Protecteurs
Dispositifs
de
protection
Prévention
Individuelle:
Equipement
de
protection
individuelle
Signalisation:
Dangers
Interdiction
etc.
Prévention
intrinsèque:
Elimination
du risque
100%
0%
EFFICACITE
COMPARAISON DE L’EFFICACITÉ EN %
DES MOYENS DE PRÉVENTION MATÉRIELS
26
100%
90%
70%
40%
20%
Prévention
intrinsèque par
réduction du
risque:
Utiliser un
chargeur
/déchargeur
automatique
des pièces
mécaniques
Prévention
Collective:
Soit un
dispositif
optoélectr
onique
Soit un
commande
bi manuelle
Prévention
Individuelle:
Utiliser les
bracelets
d’attache
ment des
mains
Signalisation:
Danger
d’écrasement
Interdiction de
manipuler !
Prévention
intrinsèque
par
élimination
du risque:
ZONE
DANGEREUSE
INACCESSIBLE
100%
0%
EFFICACITE
27
Prévention
intrinsèque
par
réduction du
risque:
Par isolation:
Utiliser un
équipement
de classe I
ou de classe
II avec
double
isolation ou
de classe III
Prévention
Collective:
Par séparation
avec un
couvercle
étanche
Par éloignement des
circuits HT d’une
distance appelée
Distance Limite de
voisinage
Prévention
Individuelle:
Utiliser les
gants
isolants en
cas de
dépannag
e
Signalisation:
Danger
d’électrocution
Interdiction de
toucher !
Prévention
intrinsèque
par
élimination
du risque:
Par la TBT:
Utiliser la
Très Basse
Tension
100%
0%
EFFICACITE
Exemple 2:
Machine utilisant le 220 volt dans le circuit de l’éclairage
28
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS: L’UTILISATEUR ( Machine neuve)
•CONSIGNATION
•MÉTHODES DE TRAVAIL SÛRES
•SURVEILLANCE
• PERMIS DE TRAVAIL
LA PREVENTION PAR
L’ORGANISATION :
• Les instructions de sécurité
Mesures pour l’utilisation fournies
par le concepteur
•Gants, chaussures, casques…
LA PREVENTION INDIVIDUELLE
•OUTILLAGES SPECIFIQUES
•PROCEDURES
Fourniture et utilisation de moyens
de protection supplémentaires :
•INFORMATION
•HABILITATION
FORMATION:
29
•L’ORGANISATION
•LES MESURES FOURNIES PAR LE
CONCEPTEUR
•LA PREVENTION INDIVIDUELLE
•LA PROTECTION SUPPLÉMENTAIRES
•LA FORMATION ET AUTRES
Mesuresdepréventionprisespar
l’utilisateur
DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :L’UTILISATEUR ( Machine d’occasion)
LA MISE EN CONFORMITE
DE LA MACHINE
MESURES DE
PROTECTION ET
MESURES DE PRÉVENTION
COMPLÉMENTAIRES
INFORMATIONS POUR
L’UTILISATION
30
•Les chefs d’établissements doivent établir un plan de
mise en conformité des machines en service dans
leurs établissements ; Ce plan doit comporter :
•l’état de conformité des machines en regard de la
réglementation en vigueur
•Les détails des travaux prévus pour la mise en
conformité
•Les dates prévisibles pour l’exécution de ces travaux
•Leur coût estimatif
•Ce plan doit être transmis à l’inspecteur de travail
après consultation du CSST ou à défaut du délégué
du personnel
LAMISEENCONFORMITEDESMACHINES
Désignation
Conformité Travaux à
réaliser
Date
prévisible
Coût
estimatifCO NC
Eléments mobiles de transmission
Eléments mobiles de travail
Protecteurs. Dispositifs de protection
Action volontaire de mise en marche
Organes de service
Signalisation
Eclatement. Rupture
Projection. Chute de pièces
Eclairage
Risque de brûlure
Risque électrique
Arrêt général
Arrêt au poste de travail
Arrêt d’urgence
Séparation des énergies
Risque d’incendie et d’explosion
Exemple d’un plan de mise en conformité
GLOBALE:
•A.TECHNIQUES
•A.ORGANISATIONNELS
•A.HUMAINS
•A.ERGONOMIQUES
•PHASES DE VIE DE LA MCHINE
PARTICIPATIVE/MULTIDISCIPLINAIRE
•MOBILISATION DES COMPETENCES
•VALORISATION DES PARTICIPANTS
•APPROPRIATION DE LA SOLUTION
RETENUE
ITERATIVE
•RESPECTER LES PRINCIPES GENERAUX DE
LA PREVENTION
•S’AUTORISER A REVENIR A DES CHOIX
ANTERIEURS EN RESPECTANTS LES
OBJECTIFS FIXES
•VALIDER LES CHOIX RETENUS PAR DES
MISES EN SITUATION
•REEVALUER
DEMARCHE DE PREVENTION
Étape 1:Préparer la démarche
de prévention
• Élaborer une stratégie
• Recenser les analyses
•Préciser les modalités
•Planifier la démarche
Étape 2:Évaluer les risques
• Phase 1 : Définir les unités de travail
• Phase 2 : Réaliser un inventaire des risques
• Phase 3 : Estimer les risques
• Phase 4 : Rédiger le document unique
Étape 3: Élaborer un
programme d’actions
• Opérer des choix
• Mettre au point une stratégie
Étape 4: Mettre en œuvre les
actions
• Désigner une personne chargée du suivi
• Disposer d’outil de pilotage
Étape 5: Évaluer la démarche
de prévention
• Assurer le suivi : valider, corriger
• Dresser un bilan périodique
Les 5étapes de la
démarche prévention
L’ACHAT DE LA MACHINE
LES DOCUMENTS DE SECURITE
LES VERIFICATIONS PERIODIQUES
LA SURVEILLANCE ET MAINTIEN EN L ETAT
LES PROCEDURES DE SECURITE
LA SIGNALISATION ET LA FICHE DE POSTE
LA MAINTENANCE PREVENTIVE
Les Facteurs organisationnels
34
L’APTITUDE MEDICALE
LA FORMATION
L’INFORMATION
LES HABILITATIONS
LES CACES
LES REGLES A RESPECTER
LES PRINCIPES ERGONOMIQUES
LES PRINCIPES D’HYGIENE
QUE FAIRE EN CAS D’ACCIDENTS?
Les Facteurs humains
35
LES OUTILS ET LES RESSOURCES
BIBLIOGHIQUES
LES OUTILS INFORMATIQUES:
Le logiciel en ligne : Mécaprev
La METHODE 1 2 3 du SUVA
Le répertoire des dispositifs de sécurité de l’IRSST
AUTRES OUTILS :
les normes de types C
les brochures et les fiches de sécurité
Les textes réglementaires et les directives
Les guides …
Cette application web interactive et gratuite s'adresse aux ingénieurs et
techniciens de bureaux d'études qui conçoivent ou modifient des
équipements de travail. Elle a pour objectif d'apporter une aide dans le
choix des mesures techniques de prévention des risques engendrés par
les équipements de travail et auxquels sont exposés les utilisateurs :
opérateurs, techniciens de maintenance, régleurs, installateurs...
MECAPREV est une bibliothèque (non exhaustive) de principes de
mesures de prévention, vis-à-vis des risques mécaniques et des règles
d'ergonomie applicables aux machines fixes.
http://www.suva.ch : Caisse
nationale suisse d'assurance en cas
d'accidents
67125.f Scies à tronçonner
et à onglets
bois
Références : 67125.f
sur le site Internet de la Suva:
www.suva.ch/determination-des-
dangers
Utilitaire
le marché des dispositifs de protection
servant à améliorer la sécurité des
machines et des procédés dangereux
est en pleine émergence. Il est parfois
difficile pour les acheteurs de ces
dispositifs de faire des choix, compte
tenu du peu d’information dont ils
disposent. Ce répertoire devrait
permettre aux concepteurs de
machines et de procédés ainsi qu’aux
intervenants en SST d’obtenir les
coordonnées des fabricants offrant les
dispositifs de sécurité qui y sont
recensés.
Les dispositifs de sécurité les plus
fréquemment utilisés sont classés :
par fonctions
par fabricants
http://www.irsst.qc.ca/repertoire-des-
dispositifs-de-securite-des-machines-
industrielles-accueil.html
RECHERCHE PAR DISPOSITIF:
Arrêt d'urgence
Cadenassage
Circuit de commande
Commande bimanuelle
Dispositif de mesure du temps d'arrêt
Dispositif de verrouillage et
d'interverrouillage
Dispositif sans fil
Dispositif sensible
Freinage et transmission d'énergie
Protecteur
Protecteur :
Un protecteur est défini comme étant l'élément d'une
machine utilisé spécifiquement pour isoler, au moyen
d'une barrière matérielle, une zone dangereuse d'une
machine.
- Accessoires pour protecteur?
- Extrusion d'aluminium pour fabrication de protecteurs?
- Protecteur préfabriqué?
- Protecteur télescopique et soufflet
Nom : Parolai Stil'Eco
Adresse :
PAROLAI STIL’ECO
Z.A. de la Grande Ile
20, rue Paul Heroult
38190 VILLARD-BONNOT
France
Site internet : www.parolai.com
Courriel : stileco@parolai.com
Téléphone : +33 (0)4 76 52 52 52
Télécopieur : +33 (0)4 76 52 71 59
Nom : Triveneta Impianti
Adresse :
TRIVENETA IMPIANTI S.r.l.
Via Scopella 22
37060 Castel d'Azzano VR
Italy
Site internet :
www.trivenetaimpianti.co
m/english/index.php
Courriel :
info@trivenetaimpianti.co
m
Téléphone : +39 045 518 747
Télécopieur : +39 045 854 56 05
RECHERCHE PAR DISPOSITIF
Protecteur préfabriqué :
normes de type C (normes de
sécurité par catégorie de
machines), traitant des
exigences de sécurité
détaillées s'appliquant à une
machine particulière ou à un
groupe de machines
particulier
http://ec.europa.eu/enterprise/policies/european-standards/harmonised-
standards/machinery/index_en.htm#This%20is%20the%20first%20publication
EN 692 Presses
mécaniques – Sécurité
EN 12417 Machines-
outils – Sécurité:
centres d'usinage
EN 12717 Machines-outils –
Sécurité: perceuses
ISO 12100
ISO 14421
EN 775 Robots manipulateurs
industriels – Sécurité
EN 1493 Elévateurs de
véhicules
La galaxie des
normes de sécurité
des machines
56
AUTEUR:
SOLTANI CHOKRI : svp envoyer moi vos
remarques sur l’email :
soltanitn2001@yahoo.fr

Contenu connexe

Tendances

cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
abdelmoghitfathelkha1
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
hammani bachir
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
hammani bachir
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
hammani bachir
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
chokri SOLTANI
 
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
hammani bachir
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
hammani bachir
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
hammani bachir
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019
hammani bachir
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
chokri SOLTANI
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
hammani bachir
 
Travailler en securite
Travailler en securiteTravailler en securite
Travailler en securite
Anis Souissi
 
Gestes et postures 2017
Gestes et postures  2017Gestes et postures  2017
Gestes et postures 2017
hammani bachir
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
hammani bachir
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
hammani bachir
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
DJEGHOUBIConsulting
 
Prevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteurPrevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteurFFSNW Formation
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
Laurent Vincent
 

Tendances (20)

cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
 
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
 
Travailler en securite
Travailler en securiteTravailler en securite
Travailler en securite
 
Gestes et postures 2017
Gestes et postures  2017Gestes et postures  2017
Gestes et postures 2017
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
 
Prevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteurPrevention des risques de chutes de hauteur
Prevention des risques de chutes de hauteur
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
 

En vedette

La sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelierLa sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelier
slid2012
 
Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !
Decommedia Xavier Gras
 
Securite des compresseurs
Securite des compresseursSecurite des compresseurs
Securite des compresseurs
chokri SOLTANI
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)pascalbaudin
 
Le soudage
Le soudageLe soudage
Le soudagekayta11
 
Accueil Sécurité SARL MERCI
Accueil Sécurité SARL MERCIAccueil Sécurité SARL MERCI
Accueil Sécurité SARL MERCIsarlmerci
 
Recetriohipervinculo 1 im_joanasosa
Recetriohipervinculo 1 im_joanasosaRecetriohipervinculo 1 im_joanasosa
Recetriohipervinculo 1 im_joanasosa
antonio12345h
 
Guide de securite php
Guide de securite phpGuide de securite php
Guide de securite phpbelfkih
 
Rapport de Sécurité Check Point 2016
Rapport de Sécurité Check Point 2016Rapport de Sécurité Check Point 2016
Rapport de Sécurité Check Point 2016
Blandine Delaporte
 
Les Français et la relation homme machine
Les Français et la relation homme machineLes Français et la relation homme machine
Les Français et la relation homme machine
Ipsos France
 
Régulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocede
Régulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocedeRégulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocede
Régulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocede
Nicolas JOUVE
 
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
AST Grand Lyon
 
Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]
Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]
Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]
Wixiweb
 
Organisation type-contrôleinterne
Organisation type-contrôleinterneOrganisation type-contrôleinterne
Organisation type-contrôleinterne
AZOUZ HASNAOUI
 

En vedette (18)

La sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelierLa sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelier
 
Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !
 
Securite des compresseurs
Securite des compresseursSecurite des compresseurs
Securite des compresseurs
 
Guide epi
Guide epiGuide epi
Guide epi
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
 
Guide epi
Guide epiGuide epi
Guide epi
 
Le soudage
Le soudageLe soudage
Le soudage
 
Accueil Sécurité SARL MERCI
Accueil Sécurité SARL MERCIAccueil Sécurité SARL MERCI
Accueil Sécurité SARL MERCI
 
Recetriohipervinculo 1 im_joanasosa
Recetriohipervinculo 1 im_joanasosaRecetriohipervinculo 1 im_joanasosa
Recetriohipervinculo 1 im_joanasosa
 
Guide de securite php
Guide de securite phpGuide de securite php
Guide de securite php
 
Rapport de Sécurité Check Point 2016
Rapport de Sécurité Check Point 2016Rapport de Sécurité Check Point 2016
Rapport de Sécurité Check Point 2016
 
Les Français et la relation homme machine
Les Français et la relation homme machineLes Français et la relation homme machine
Les Français et la relation homme machine
 
03 electrisation
03 electrisation03 electrisation
03 electrisation
 
Présentation direccte fds fds étendues
Présentation direccte fds fds étenduesPrésentation direccte fds fds étendues
Présentation direccte fds fds étendues
 
Régulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocede
Régulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocedeRégulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocede
Régulation de niveau, identification du procédé, exercice AZprocede
 
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
 
Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]
Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]
Introduction à la sécurité des applications web avec php [fr]
 
Organisation type-contrôleinterne
Organisation type-contrôleinterneOrganisation type-contrôleinterne
Organisation type-contrôleinterne
 

Similaire à La demarche de prevention des risques machines

ISTA L3 HSE Cour1.pptx
ISTA L3 HSE Cour1.pptxISTA L3 HSE Cour1.pptx
ISTA L3 HSE Cour1.pptx
ROUMAISSAFATIMAZOHRA
 
Ed129
Ed129Ed129
Présentation Risques industriels à des machine.pptx
Présentation Risques industriels à des machine.pptxPrésentation Risques industriels à des machine.pptx
Présentation Risques industriels à des machine.pptx
TaoufiqLaalou1
 
Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)
Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)
Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)
Gimélec
 
Securite des systemes de la robotique medicale
Securite des systemes de la robotique medicaleSecurite des systemes de la robotique medicale
Securite des systemes de la robotique medicale
liflash
 
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptxISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ROUMAISSAFATIMAZOHRA
 
Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)
Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)
Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)
Livre Technique
 
Module II fin.pptx
Module II fin.pptxModule II fin.pptx
Module II fin.pptx
PalamangaOUALI1
 
Exposição electromagnetica
Exposição electromagneticaExposição electromagnetica
Exposição electromagneticaFernando Pereira
 
Présentation document unique
Présentation document  uniquePrésentation document  unique
Présentation document unique
Club Moliere Club Moliere
 
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
ibtissam el hassani
 
04008 T314 Ind C Tp3
04008 T314 Ind C Tp304008 T314 Ind C Tp3
04008 T314 Ind C Tp3
youri59490
 
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdfprotection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
medsaghidrissi
 
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
SMC Pneumatique
 
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptxFORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
najouazghal6
 
Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques notice de montage et d'entreti...
Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques   notice de montage et d'entreti...Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques   notice de montage et d'entreti...
Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques notice de montage et d'entreti...
e-genieclimatique
 
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
CRAMIF
 
E lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutorielsE lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutoriels
Chloé Philibert
 

Similaire à La demarche de prevention des risques machines (20)

ISTA L3 HSE Cour1.pptx
ISTA L3 HSE Cour1.pptxISTA L3 HSE Cour1.pptx
ISTA L3 HSE Cour1.pptx
 
Ed129
Ed129Ed129
Ed129
 
Présentation Risques industriels à des machine.pptx
Présentation Risques industriels à des machine.pptxPrésentation Risques industriels à des machine.pptx
Présentation Risques industriels à des machine.pptx
 
Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)
Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)
Sécurité fonctionnelle et niveaux d'intégrité de sécurité (SIL)
 
Securite des systemes de la robotique medicale
Securite des systemes de la robotique medicaleSecurite des systemes de la robotique medicale
Securite des systemes de la robotique medicale
 
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptxISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
 
Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)
Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)
Préparation des actions de maintenance corrective (www.livre-technique.com)
 
Module II fin.pptx
Module II fin.pptxModule II fin.pptx
Module II fin.pptx
 
Exposição electromagnetica
Exposição electromagneticaExposição electromagnetica
Exposição electromagnetica
 
Présentation document unique
Présentation document  uniquePrésentation document  unique
Présentation document unique
 
Lagouge Tartibu TFE
Lagouge Tartibu TFELagouge Tartibu TFE
Lagouge Tartibu TFE
 
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2Management des risques   ibtissam el hassani-chapitre1-2
Management des risques ibtissam el hassani-chapitre1-2
 
04008 T314 Ind C Tp3
04008 T314 Ind C Tp304008 T314 Ind C Tp3
04008 T314 Ind C Tp3
 
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdfprotection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
 
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
Directive Machines - Norme des systèmes de contrôle de sécurité EN ISO 13849-1
 
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptxFORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
FORMATION BPF MAINTENANCE INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE .pptx
 
Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques notice de montage et d'entreti...
Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques   notice de montage et d'entreti...Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques   notice de montage et d'entreti...
Spirax sarco pn9000 servomoteur pneumatiques notice de montage et d'entreti...
 
Le cadre international de la sûreté et les enjeux de sûreté en France
Le cadre international de la sûreté et les enjeux de sûreté en FranceLe cadre international de la sûreté et les enjeux de sûreté en France
Le cadre international de la sûreté et les enjeux de sûreté en France
 
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
 
E lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutorielsE lm22 programme tutoriels
E lm22 programme tutoriels
 

La demarche de prevention des risques machines

  • 1.
  • 2. LA DEMARCHE DEPREVENTION LES OUTILS ET LES RESSOURCES BIBLIOGHIQUES
  • 3. Les trois frères Banou Moussa (début 803) en khourassen- iran Sont tous d'éminents savants et ingénieurs musulmans ayant vécu pendant le Moyen Âge ( khalif el Maamoun) : Ils ont décrit une centaine de dispositifs mécaniques utiles dans Kitab al-Hiyal (‫الحيل‬ ‫كتاب‬) (Le Livre des dispositifs ingénieux) AL-JAZARĪ (1136-1206) en Turquie ‫زاز‬ِّ‫الر‬ ُ‫ن‬ْ‫ب‬ ِ‫يل‬ِ‫ع‬‫ما‬ ْ‫إس‬ ُ‫ن‬ْ‫ب‬ ِ‫س‬ِ‫ع‬ْ‫ل‬َ‫ا‬ ‫و‬ُ‫ب‬َ‫أ‬ ‫الجسري‬ est un important érudit, artiste, astronome, inventeur et ingénieur mécanique. Il écrit Le livre de la connaissance des dispositifs mécaniques ingénieux où il décrit 100 appareils mécaniques Taqi al-Din al-Shami (1526-1585), à Damas dans une famille d'origine turque (p.le sultan Murad III) ‫الشامي‬ ‫معروف‬ ‫بن‬ ‫محمد‬ ‫الدين‬ ‫تقي‬ Il est considéré comme l'un des grands inventeurs de la civilisation ottomane- islamique. Un de ses livres, Kitâb al-Turuq al-saniyya fi al- alat al-ruhaniyya (Livre des méthodes accomplies au sujet des machines de l’esprit). Il y décrit le fonctionnement d'un moteur à vapeur 100 avant sa découverte par les occidents .
  • 4. les pompes hydrauliques, machine hydraulique automatique. De L'un des premiers « ROBOT" au monde, un robot musical. L' automate de lavage des mains avec un mécanisme de chasse De L'hydraulique reliée à l'horlogerie, l'horloge de l'éléphant. la pompe aspirante à double effet automatique. qui est une partie du moteur à vapeur à notre ère. La came et l'arbre à cames plus tard sont apparus dans les mécanismes européens du 14ème siècle AL-JAZARĪ
  • 5. TYPOLOGIE DES MACHINES ET DES TECHNOLOGIES TYPOLOGIE DES ACTEURS ET DES INTERVENANTS TYPOLOGIE DES DANGERS DES RISQUES ET DES ACCIDENTS TYPOLOGIE DES PROTECTEURS ET DES DISPOSITIFS DE PROTECTION
  • 6.
  • 7. 7
  • 8. 8
  • 9. Personne (s) Travail Machines Environnement Organisation Produits Énergies Formes agressives Températures élevées Présence de DANGERS ! Caractéristiques dangereuses Ambiances dangereuses Sols encombrés, glissants, dégradés Dangers liés aux outillages Dangers liés aux méthodes de travail Dangers liés aux Conditions d’intervention Stress, fatigue, inexpérience, … Doc. non mise à jour, Équip. mal identifiés Situation de travail
  • 10. PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE INTERFACE HOMME MACHINE PROTECTEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PUPITRE LES MACHINES NEUVES LES MACHINES EN SERVICE… LE CONSTRUCTEUR.. L’UTILISATEUR DE LA MACHINE.. AUTRES INTERVENANTS… LES RISQUES MECANIQUES LES AUTRES RISQUES… COMMENT CHOISIR LES MOYENS DE PREVENTION ET DE PROTECTION ADEQUATES ?
  • 11. Détermination des limites de la machine (voir 5.1) Identification des phénomènes dangereux (voir 4 et 5.2) Estimation du risque (voir 5.2) Évaluation du risque (voir 5.2) Le risque a-t-il été réduit de manière adéquate ? OUI NON Des mesures de prévention intrinsèque permettent-elles de réduire le risque ? Le risque peut-il être réduit par des protecteurs, des dispositifs de protection ? Les limites peuvent-elles être spécifiées à nouveau ? Appréciationdu risque (ISO14121) Réduction du risque par des mesures de prévention intrinsèque Réduction du risque par protection Mise en œuvre de mesures de protection Complémentaires Réduction du risque par les informations pour l'utilisation l La réduction du risque souhaitée est-elle réalisée ? D'autres phénomènes dangereux sont-ils créés? OUI OUI OUI OUI OUI NON NON NON NON OUI OUI OUI NON NON NON NON Étape 1 À chaque étape du processus itératif de réduction du risque, estimation du risque, évaluation du risque et, éventuellement, comparaison des risques Le processus itératif de réduction du risque doit être conduit pour chacun des phénomènes dangereux et situations dangereuses pris individuellement, ainsi que pour chacune des conditions d'utilisation. Appréciation du risque effectuée conformément à l'ISO 14121 FIN DÉPART Le phénomène dangereux peut-il être éliminé ? La réduction du risque souhaitée est-elle réalisée ? La réduction du risque souhaitée est-elle réalisée ? Étape 3 Étape 2 Figure 1 — Représentation schématique du processus de réduction du risque comprenant une méthode itérative en trois étapes
  • 12. Risque résiduel subsistant après que toutes les mesures de prévention ont été prises Risque résiduel après les mesures prises par le concepteur Apport de l’utilisateur 2 Mesures de prévention prises par l’utilisateur 3 • Mesures qui reposent sur les informations pour l’utilisation fournies par le concepteur Appréciation du risque (fondée sur les limites fixées pour la machine et sur son utilisation normale) RISQUE RESIDUEL • Organisation – méthodes de travail sûres – surveillance – système du permis de travail Mesures de prévention prises par le concepteur Étape 1: Mesures de prévention intrinsèque Étape 2: Mesures de protection et mesures de prévention complémentaires Étape 3: Informations pour l’utilisation1  sur la machine – signes, signaux d’avertissement – dispositifs avertisseurs  dans le manuel d’instructions Apport du concepteur • Fourniture et utilisation de moyens de protection supplémentaires 4 • Utilisation d’équipements de protection individuelle • Formation, etc.
  • 13. PARTIE OPERATIVE PARTIE COMMANDE INTERFACE HOMME MACHINE PROTECTEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PUPITREUne machine : Toute machine, neuve ou d’occasion, mue par une force autre que la force humaine est considérée comme une machine. article 1 de la convention internationale n° 119 relative à la protection des machines
  • 14. INFORMATIONS POUR UTILISATION MESURES COMPLEMENTAIRES MESURES COMPENSATEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PROTECTEURS PROTECTION INTRINSEQUE Mesures de prévention prises par le concepteur 14 ETAPE1: Mesures de prévention intrinsèque ETAPE2: Mesures de protection et/ou mesures de prévention complémentaires ETAPE3: Informations pour l’utilisation
  • 15. DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR 15 La prévention intrinsèque constitue la première, et la plus importante, étape du processus de réduction du risque. Elle va en effet permettre:  soit de supprimer le phénomène dangereux,  soit de réduire les risques associés. Elles peuvent également être appliquées lors de la modification de machines en service. Il s'agit par exemple :  d'éloigner les phénomènes dangereux afin de les rendre inaccessibles aux opérateurs,  d'augmenter, ou de diminuer, les espaces entre des éléments en mouvement afin d'éviter les risques d'écrasement,  de limiter les énergies (efforts, vitesse, masse, etc.),  de supprimer les arêtes vives, les angles vifs, les pièces saillantes accessibles aux opérateurs. INFORMATIONS POUR UTILISATION MESURES COMPLEMENTAIRES MESURES COMPENSATEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PROTECTEURS PROTECTION INTRINSEQUE
  • 16. 16 Eviter les arêtes vives; les angles vifs, les pièces saillants, etc. Prendre en compte les règles de la résistance des matériaux, des données sur les propriétés des matériaux, etc. Utiliser de technologies, de méthodes, de sources d'alimentation en énergie intrinsèquement sures. Appliquer le principe de l'action mécanique positive d'un organe sur un autre . PRINCIPE 1 : Eviter ou réduire autant de phénomène dangereux DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
  • 17. 17 Respecter des principes ergonomiques Appliquer les principes de sécurité des systèmes de commande Prévenir les risques électriques •Mise à la terre •Sectionneur (avec consignation) •indices de protection (poussière, eau) Action volontaire de mise en marche Arrêt d’urgence… Séparation du circuit de commande… PRINCIPE 1 : Eviter ou réduire autant de phénomène dangereux DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
  • 18. 18 éviter les points d’écrasement et de cisaillement et les zones d’entraînement Réduire les efforts, pression, énergie mis en jeu L’emploi de la très basse tension de sécurité 24 volt Pression Inf à 50 N/cm2 Scie circulaire TBT de18 volt Zone d’entrainement des deux cylindres réduite PRINCIPE 1 : Eviter ou réduire autant de phénomène dangereux DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
  • 19. 19 Mécaniser ou automatiser les opérations de chargement/ déchargement Disposer les points de réglage et de maintenance à l'extérieur des zones dangereuses Augmenter la fiabilité de tous les composants, réduisant ainsi les pannes et la fréquence des incidents PRINCIPE 2: Limiter l'exposition des personnes aux risques en réduisant le besoin d'intervenir DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
  • 20. CHAINE AUTOMATIQUE DE REMPLISSAGE DES BOUTEILLES AVEC DES PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX 20 DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR PRINCIPE 2: Limiter l'exposition des personnes aux risques en réduisant le besoin d'intervenir
  • 21. DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR 21 INFORMATIONS POUR UTILISATION MESURES COMPLEMENTAIRES MESURES COMPENSATEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PROTECTEURS PROTECTION INTRINSEQUE LES PROTECTEURS Un protecteur est une barrière physique qui assure une fonction de protection vis à vis d’un ou plusieurs phénomènes dangereux. les protecteurs peuvent être LES PROTECTEURS FIXES LES PROTECTEURS MOBILES LES PROTECTEURS REGLABLES
  • 22. Sécurité des circuits de commande: La norme classe les éléments de sécurité en 5 catégories suivant une matrice prenant en compte la gravité et la probabilité d’occurrence du dommage. Ces systèmes sont étudiés spécialement pour minimiser les défaillances possibles  B- Basique de sécurité  1- Fiable  2- l’autocontrôle  3- la redondance  4- la redondance +l’autocontrôle 22 DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR
  • 23. TAPIS SENSIBLES CABLES PHOTOCELLULES LASER DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR INFORMATIONS POUR UTILISATION MESURES COMPLEMENTAIRES MESURES COMPENSATEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PROTECTEURS PROTECTION INTRINSEQUE LES DISPOSITIFS DE PROTECTION Les dispositifs de protection regroupent tous les moyens de protection autres que les protecteurs. Ils permettent d'assurer des fonctions de protection par : Eloignement de la zone dangereuse (commande bimanuelle). Détection par contact (bords et barres sensibles). Détection périmétrique : franchissement des limites de la zone dangereuse (cellules monofaisceau, barrage immatériel...). Détection surfacique ou volumétrique : présence dans la zone dangereuse (tapis et plancher sensibles, laser, vision, ondes radios, ultrasons).
  • 24. DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR 24 INFORMATIONS POUR UTILISATION MESURES COMPLEMENTAIRES MESURES COMPENSATEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PROTECTEURS PROTECTION INTRINSEQUE LES MESURES COMPENSATRICES 1.Ce sont des dispositions techniques qui permettent de limiter ou d'éviter un dommage potentiel lorsque les protecteurs ou les dispositifs de protection sont inadaptés pour certaines opérations de production ou interventions hors production (réglage, vérification, observation...). 2.EXEMPLES: la commande d'un mouvement en vitesse lente à l’aide d’une commande à action maintenue utiliser un sélecteur de mode de fonctionnement verrouillable pour désactiver tous les autres modes de fonctionnement, n’autoriser la mise en œuvre des fonctions dangereuses que par un organe de service à 3 positions à action maintenue, empêcher toute mise en œuvre des fonctions dangereuses par une action volontaire ou involontaire sur les capteurs de la machine, un sélecteur verrouillable BOUTON A ACTION MAINTENUE POINGNEE DE VALIDATION L'accès à ce mode de fonctionnement est impérativement réservé au personnel autorisé, c’est à dire compétent (formation spécifique et aptitude pour le travail à effectuer). La formation des opérateurs, le renvoi à des procédures, l’affichage de consignes… sont des dispositions supplémentaires qui ne doivent en aucun cas se substituer aux dispositions techniques à mettre en oeuvre.
  • 25. DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :LE CONCEPTEUR OU MODIFICATEUR 25 INFORMATIONS POUR UTILISATION MESURES COMPLEMENTAIRES MESURES COMPENSATEURS DISPOSITIFS DE PROTECTION PROTECTEURS PROTECTION INTRINSEQUE LES MESURES COMPLEMENTAIRES Il s'agit principalement :  des dispositifs d’arrêt d’urgence,  des mesures qui permettent à des personnes risquant d’être emprisonnées de s’échapper,  des dispositions relatives à la consignation des énergies pour la maintenance,  des dispositions de manutention des machines et de leurs éléments lourds,  des moyens d’accès. les dispositifs d’arrêt d’urgence, les mesures contre l’emprisonnement les dispositions relatives à la consignation les dispositions de manutention les moyens d’accès
  • 27. Prévention intrinsèque par réduction du risque: Utiliser un chargeur /déchargeur automatique des pièces mécaniques Prévention Collective: Soit un dispositif optoélectr onique Soit un commande bi manuelle Prévention Individuelle: Utiliser les bracelets d’attache ment des mains Signalisation: Danger d’écrasement Interdiction de manipuler ! Prévention intrinsèque par élimination du risque: ZONE DANGEREUSE INACCESSIBLE 100% 0% EFFICACITE 27
  • 28. Prévention intrinsèque par réduction du risque: Par isolation: Utiliser un équipement de classe I ou de classe II avec double isolation ou de classe III Prévention Collective: Par séparation avec un couvercle étanche Par éloignement des circuits HT d’une distance appelée Distance Limite de voisinage Prévention Individuelle: Utiliser les gants isolants en cas de dépannag e Signalisation: Danger d’électrocution Interdiction de toucher ! Prévention intrinsèque par élimination du risque: Par la TBT: Utiliser la Très Basse Tension 100% 0% EFFICACITE Exemple 2: Machine utilisant le 220 volt dans le circuit de l’éclairage 28
  • 29. DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS: L’UTILISATEUR ( Machine neuve) •CONSIGNATION •MÉTHODES DE TRAVAIL SÛRES •SURVEILLANCE • PERMIS DE TRAVAIL LA PREVENTION PAR L’ORGANISATION : • Les instructions de sécurité Mesures pour l’utilisation fournies par le concepteur •Gants, chaussures, casques… LA PREVENTION INDIVIDUELLE •OUTILLAGES SPECIFIQUES •PROCEDURES Fourniture et utilisation de moyens de protection supplémentaires : •INFORMATION •HABILITATION FORMATION: 29 •L’ORGANISATION •LES MESURES FOURNIES PAR LE CONCEPTEUR •LA PREVENTION INDIVIDUELLE •LA PROTECTION SUPPLÉMENTAIRES •LA FORMATION ET AUTRES Mesuresdepréventionprisespar l’utilisateur
  • 30. DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE LES MESURES PRISES SELON LES INTERVENANTS :L’UTILISATEUR ( Machine d’occasion) LA MISE EN CONFORMITE DE LA MACHINE MESURES DE PROTECTION ET MESURES DE PRÉVENTION COMPLÉMENTAIRES INFORMATIONS POUR L’UTILISATION 30 •Les chefs d’établissements doivent établir un plan de mise en conformité des machines en service dans leurs établissements ; Ce plan doit comporter : •l’état de conformité des machines en regard de la réglementation en vigueur •Les détails des travaux prévus pour la mise en conformité •Les dates prévisibles pour l’exécution de ces travaux •Leur coût estimatif •Ce plan doit être transmis à l’inspecteur de travail après consultation du CSST ou à défaut du délégué du personnel LAMISEENCONFORMITEDESMACHINES
  • 31. Désignation Conformité Travaux à réaliser Date prévisible Coût estimatifCO NC Eléments mobiles de transmission Eléments mobiles de travail Protecteurs. Dispositifs de protection Action volontaire de mise en marche Organes de service Signalisation Eclatement. Rupture Projection. Chute de pièces Eclairage Risque de brûlure Risque électrique Arrêt général Arrêt au poste de travail Arrêt d’urgence Séparation des énergies Risque d’incendie et d’explosion Exemple d’un plan de mise en conformité
  • 32. GLOBALE: •A.TECHNIQUES •A.ORGANISATIONNELS •A.HUMAINS •A.ERGONOMIQUES •PHASES DE VIE DE LA MCHINE PARTICIPATIVE/MULTIDISCIPLINAIRE •MOBILISATION DES COMPETENCES •VALORISATION DES PARTICIPANTS •APPROPRIATION DE LA SOLUTION RETENUE ITERATIVE •RESPECTER LES PRINCIPES GENERAUX DE LA PREVENTION •S’AUTORISER A REVENIR A DES CHOIX ANTERIEURS EN RESPECTANTS LES OBJECTIFS FIXES •VALIDER LES CHOIX RETENUS PAR DES MISES EN SITUATION •REEVALUER DEMARCHE DE PREVENTION
  • 33. Étape 1:Préparer la démarche de prévention • Élaborer une stratégie • Recenser les analyses •Préciser les modalités •Planifier la démarche Étape 2:Évaluer les risques • Phase 1 : Définir les unités de travail • Phase 2 : Réaliser un inventaire des risques • Phase 3 : Estimer les risques • Phase 4 : Rédiger le document unique Étape 3: Élaborer un programme d’actions • Opérer des choix • Mettre au point une stratégie Étape 4: Mettre en œuvre les actions • Désigner une personne chargée du suivi • Disposer d’outil de pilotage Étape 5: Évaluer la démarche de prévention • Assurer le suivi : valider, corriger • Dresser un bilan périodique Les 5étapes de la démarche prévention
  • 34. L’ACHAT DE LA MACHINE LES DOCUMENTS DE SECURITE LES VERIFICATIONS PERIODIQUES LA SURVEILLANCE ET MAINTIEN EN L ETAT LES PROCEDURES DE SECURITE LA SIGNALISATION ET LA FICHE DE POSTE LA MAINTENANCE PREVENTIVE Les Facteurs organisationnels 34
  • 35. L’APTITUDE MEDICALE LA FORMATION L’INFORMATION LES HABILITATIONS LES CACES LES REGLES A RESPECTER LES PRINCIPES ERGONOMIQUES LES PRINCIPES D’HYGIENE QUE FAIRE EN CAS D’ACCIDENTS? Les Facteurs humains 35
  • 36. LES OUTILS ET LES RESSOURCES BIBLIOGHIQUES
  • 37. LES OUTILS INFORMATIQUES: Le logiciel en ligne : Mécaprev La METHODE 1 2 3 du SUVA Le répertoire des dispositifs de sécurité de l’IRSST AUTRES OUTILS : les normes de types C les brochures et les fiches de sécurité Les textes réglementaires et les directives Les guides …
  • 38. Cette application web interactive et gratuite s'adresse aux ingénieurs et techniciens de bureaux d'études qui conçoivent ou modifient des équipements de travail. Elle a pour objectif d'apporter une aide dans le choix des mesures techniques de prévention des risques engendrés par les équipements de travail et auxquels sont exposés les utilisateurs : opérateurs, techniciens de maintenance, régleurs, installateurs... MECAPREV est une bibliothèque (non exhaustive) de principes de mesures de prévention, vis-à-vis des risques mécaniques et des règles d'ergonomie applicables aux machines fixes.
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43. http://www.suva.ch : Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents
  • 44. 67125.f Scies à tronçonner et à onglets bois Références : 67125.f sur le site Internet de la Suva: www.suva.ch/determination-des- dangers
  • 45.
  • 46. Utilitaire le marché des dispositifs de protection servant à améliorer la sécurité des machines et des procédés dangereux est en pleine émergence. Il est parfois difficile pour les acheteurs de ces dispositifs de faire des choix, compte tenu du peu d’information dont ils disposent. Ce répertoire devrait permettre aux concepteurs de machines et de procédés ainsi qu’aux intervenants en SST d’obtenir les coordonnées des fabricants offrant les dispositifs de sécurité qui y sont recensés. Les dispositifs de sécurité les plus fréquemment utilisés sont classés : par fonctions par fabricants http://www.irsst.qc.ca/repertoire-des- dispositifs-de-securite-des-machines- industrielles-accueil.html
  • 47. RECHERCHE PAR DISPOSITIF: Arrêt d'urgence Cadenassage Circuit de commande Commande bimanuelle Dispositif de mesure du temps d'arrêt Dispositif de verrouillage et d'interverrouillage Dispositif sans fil Dispositif sensible Freinage et transmission d'énergie Protecteur Protecteur : Un protecteur est défini comme étant l'élément d'une machine utilisé spécifiquement pour isoler, au moyen d'une barrière matérielle, une zone dangereuse d'une machine. - Accessoires pour protecteur? - Extrusion d'aluminium pour fabrication de protecteurs? - Protecteur préfabriqué? - Protecteur télescopique et soufflet
  • 48. Nom : Parolai Stil'Eco Adresse : PAROLAI STIL’ECO Z.A. de la Grande Ile 20, rue Paul Heroult 38190 VILLARD-BONNOT France Site internet : www.parolai.com Courriel : stileco@parolai.com Téléphone : +33 (0)4 76 52 52 52 Télécopieur : +33 (0)4 76 52 71 59 Nom : Triveneta Impianti Adresse : TRIVENETA IMPIANTI S.r.l. Via Scopella 22 37060 Castel d'Azzano VR Italy Site internet : www.trivenetaimpianti.co m/english/index.php Courriel : info@trivenetaimpianti.co m Téléphone : +39 045 518 747 Télécopieur : +39 045 854 56 05 RECHERCHE PAR DISPOSITIF Protecteur préfabriqué :
  • 49.
  • 50.
  • 51. normes de type C (normes de sécurité par catégorie de machines), traitant des exigences de sécurité détaillées s'appliquant à une machine particulière ou à un groupe de machines particulier http://ec.europa.eu/enterprise/policies/european-standards/harmonised- standards/machinery/index_en.htm#This%20is%20the%20first%20publication
  • 52. EN 692 Presses mécaniques – Sécurité EN 12417 Machines- outils – Sécurité: centres d'usinage EN 12717 Machines-outils – Sécurité: perceuses ISO 12100 ISO 14421 EN 775 Robots manipulateurs industriels – Sécurité EN 1493 Elévateurs de véhicules La galaxie des normes de sécurité des machines
  • 53.
  • 54.
  • 55.
  • 56. 56 AUTEUR: SOLTANI CHOKRI : svp envoyer moi vos remarques sur l’email : soltanitn2001@yahoo.fr