SlideShare une entreprise Scribd logo
• Comment éviter l’exposition des soudeurs aux risques de soudage ?
•Comment réduire les émissions fumées de soudage aux postes de
travail ?
2
3
4
5
6
Est-ce que la « basse tension »
peut tuer ?
7
En 220 VOLT…
8
Multiples kératoses actiniques
en voie de dégénérescence
et dégénérées en carcinome
épidermoïde du visage ainsi
que volumineux carcinomes
épidermoïdes du dos des
mains chez un soudeur à l'arc
de 75 ans.
Le début de ses lésions est
aproximativement celui de sa
retraite à l'age de 65 ans.
http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage
9
http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage
10
http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage
11
1. Risques physiques liés au soudage
 Rayonnements :
› Visible
› UV
› Infra rouge
 Ionisants avec certaines baguettes:
› Baguettes au thorium.
 Champ électromagnétique.
 Projection de matière.
 Risque électrique.
 Bruit
12
2.Risques chimiques liés au soudage
Il existe une grande variabilité des
fumées de soudage, en fonction du
type de soudage
Cette variabilité dépend de 3 facteurs:
Le produit d’apport lors du soudage:
environ 80 % des poussières sont
libérées par ce produit d’apport.
Le métal de base: c’est à dire ce que
l’on soude.
L‘état de la surface de ce que l’on
soude: revêtement de protection,
peintures, vernis, contaminants tels que
les huiles, graisses, produits qui ont servi
à nettoyer la pièce
13
RISQUES INCENDIE ET EXPLOSION
RISQUES ERGONOMIQUES ET POSTURESESPACES CONFINES
RISQUES DIVERS…
14
LES TRAVAUX EN
HAUTEUR
LES TRAVAUX EN
HAUTEUR
15
16
Amarrage des charges..
Déplacements…
17
FUMEES DE SOUDAGE ET DE COUPAGE
(gaz + particules)
18
19
NIVEAU
DU
RISQUE
GLOBAL
(100%)
Risque dû
au métal
d’apport
(95%)
Risque dû
au métal de
base
Risque dû
au
revêtement
Risque dû
aux gaz
FUMEES DE SOUDAGE
(gaz + particules)
Fils ,électrode
enrobée
SELON TECHNIQUE
DE SOUDAGE
Peinture, huile,
graisse ,solvants de
dégraissage etc.
Acier, acier inox,
aluminium etc.
20
Taux de
fumée en
g/min
21
Éviter les risques (supprimer),
Évaluer les risques qui ne peuvent être
évités,
Combattre les risques à la source,
Adapter le travail à l’homme,
Tenir compte de l’évolution de la technique,
Remplacer ce qui est dangereux par ce qui
n’est pas dangereux ou moins dangereux,
Planifier la prévention
Respecter la priorité des mesures
collectives sur les mesures individuelles
Donner les instructions appropriées aux
travailleurs.
LA PREVENTION PAR
L’ORGANISATION
LA PREVENTION PAR DISPOSITIONS
COMPLEMENTAIRES
LA PREVENTION INDIVIDUELLE
LA PREVENTION COLLECTIVE
LA PREVENTION INTERGREE
•1- DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE
• LES PRINCIPES GENERAUX DE LA PREVENTION
MOYENS
MATERIELS
22
Autre mode d’assemblage
notamment mécanique, avec
boulons, rivets...
REMPLACER LE MEULAGE PAR LE
CHANFREINAGE BURINAGE ET SABLAGE 23
suppression de la silice dans les électrodes
enrobées,
substitution des électrodes en tungstène thorié
(marquage WT) avec électrodes en oxyde de
lanthan (marquage WL) ‘selon inrs FAS 20’.
24
Electrodes
Soudage
TIG
25
Choisir un procédé moins
émissif :
les procédés les plus
émissifs de fumées sont
le soudage avec
électrode enrobée et
 le soudage avec fil fourré
le dégagement de fumées
du TIG est faible,
le soudage sous flux en
poudre est généralement
automatisé et le
dégagement de fumées est
faible.
le soudage avec électrode enrobée
le soudage avec fil fourré
26
Remplacer le soudage avec fil fourré par du
soudage sous gaz protecteur avec fil plein,
moins émissif.
Choix possibles :
.Soudage à l’arc submergé ou soudure sous
flux, semi-automatisé,
.Soudage TIG semi-automatisé,
.MIG pulsé (semi-automatique permet de
régler l’intensité du courant).
 Technique fil fourré avec gaz:
la protection de la soudure est assurée, en partie, par le flux solide interne, et en partie
par du gaz actif (CO2 ou CO2 + argon) ou du gaz inerte (argon, hélium ou mélange des
deux).
 Technique fil fourré sans gaz:
la protection de la soudure est entièrement assurée par le flux solide interne contenu
dans le fil tubulaire.
Les fumées sont plus importantes que lors de la mise en œuvre de la technique fil fourré
avec gaz.
27
- Privilégier les procédés sans métal d’apport ou avec métal d’apport
peu émissif (classification norme NF EN ISO 15011-4 qui classe les métaux
d’apport en fonction de la toxicité des fumées du plus dangereux « 0 »
au moins dangereux « 5 » et de la quantité de poussières émises du
moins « a » au plus « e ») : utiliser de préférence l’indice a et proche ou
égal à 5.
-Réduire l’intensité du courant (l’émission de fumées augmente avec
l’intensité du courant)
-Réduire le diamètre de l’électrode (plus il est élevé, plus l’intensité du
courant augmente ainsi que l’émission de fumées)
-Réduire la longueur de l’arc (la production de fumées augmente avec
la longueur de l’arc).
- Changer le gaz de protection ; par exemple ajouter de l’argon au gaz
carbonique diminue la quantité de fumées.
28
Equipement de rotation de pièce de
charpente métal
29
Hydraulic positioners of the HP-
Range for a workpiece
load from 3 tons up to 30 tons
Standard positioners of the R-
Range for a workpiece
load from 50 kg up to 10 tons
30
plate-forme de soudage des bacs
31
Préparation des pièces à souder :
- enlever la peinture, l’huile, le revêtement de surface,
- ne pas utiliser de solvants chlorés
- assurer un temps de séchage suffisant des solvants avant
soudage
32
Automatisation
des procédés
de soudage
avec suivi par
caméra.
33
 Aspiration localisée des fumées de soudage et vérification de la
vitesse d’air (0,5 m/s au point de soudage)
 Ordre préférentiel pour le choix d’un dispositif de captage (guide ventilation INRS, ED 668) :
TORCHE ASPIRANTE
GABARIT ASPIRANTE
TABLE ASPIRANTE
CABINE DE SOUDAGE
CAISSON ASPIRANT
BRAS ARTICULE
HOTTE ASPIRANTE
DISPOSITIF CAPTAGE RECEPTEUR SUR
POSTE ROBOTISE
VENTILATION GENERALE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
34
 Mesure sur les dispositifs de ventilation et captage
(vitesse d’air et débit),
 prélèvements atmosphériques,
35
36
LA PRISE EN CHARGE
DES NOUVEAUX
ENBAUCHES
LA FORMATION ET LES
HABILITATIONS
LE PORT DES EPI
LA PREVENTION
MEDICALE
LES FACTEURS HUMAINS
LES FACTEURS HUMAINS
LA PRISE EN CHARGE
DES NOUVEAUX
ENBAUCHES
LA FORMATION ET LES
HABILITATIONS
LE PORT DES EPI
LA PREVENTION
MEDICALE
37
Protection et prise en charge des nouveaux embauchés
Il est interdit d’occuper des travailleurs nouvellement recrutés et n’ayant pas
l’expérience requise pour travailler sur des équipements de travail dangereux.
La formation et l’habilitation des ouvriers
Le chef de l’établissement doit former de manière appropriée les travailleurs sur les
risques et les moyens de prevention
Le port des équipements de protection individuelle
Il est interdit d’admettre des ouvriers ou des ouvrières s’ils ne portent pas des
vêtements ajustés et non flottants, ainsi que les équipements de protection
individuelles indispensables.
la mise en surveillance médicale renforcée (S.M.R.)
En dehors des risques spécifiques liés à leur métier (bruit, vibrations transmises aux
membres supérieurs…), la mise en surveillance médicale renforcée (S.M.R.) des
chaudronniers, métalliers, monteurs en charpente métallique, serruriers, soudeurs et
tuyauteurs exposés habituellement aux fumées de soudage est oblogatoire.
LES PROCEDURES SECURITAIRES
LES VERIFICATIONS PERIODIQUES
LES DOCUMENTS DE SECURITE
PLANIFIER LA DEMARCHE
Les moyens de prévention
organisationnels
38
Vérification de l’atteinte des objectifs
Acceptation des moyens mis en œuvre
Réalisation
Consultations et choix d’un fournisseur
Etablissement d’un cahier des charges
Critères: performances aérauliques et expositions
Validation par les utilisateurs
Propositions d’actions
Réalisations éventuelle d’essais
Analyse de la situation de travail
Observations et entretiens
MILIEU DE
TRAVAIL
POSTE DE
TRAVAIL
PIECES ET
PROCEDE
DE
SOUDAGE
OPERATEU
R
PLANIFIER LA MEMARCHE
ENTREPRISE SPECIALISEE
39
40
Le soudage par friction-malaxage (Friction Stir Welding - FSW) permet de réaliser des
soudures à l'état solide sans faire fondre le matériau. Afin de réaliser une soudure, un
outil doté d'un épaulement et d'un pion est mis en rotation avant d'être pressé
contre les pièces à souder jusqu'à ce que l'épaulement prenne appui sur la surface
du matériau. Lorsque l'épaulement en rotation entre en contact avec le matériau, le
frottement généré produit un échauffement du matériau, ce qui le rend plus
facilement déformable. À la suite du contact entre l'épaulement et le matériau,
l'outil est déplacé dans l'axe de la soudure, permettant ainsi de réaliser l'assemblage.
Le soudage par friction-malaxage
41
42
Le transfert globulaire (grosse-goutte)
Le transfert par court-circuit (short-arc)
43
Equipement de rotation de pièce de
charpente métal
44
Equipement de rotation de pièce de
charpente métal
45
http://www.directindustry.fr
Positioners of the L-range from 500kg to 30tons
46
Bonne efficacité pour le
soudage à plat et en angle
Système mobile
Débit d’air mis en œuvre réduit
Moins maniable qu’une torche
traditionnelle
Uniquement pour MIG-MAG,
fil fourré.
47
Pour pièces de grandes séries
Bonne efficacité
Débit d’air mis en oeuvre réduit
Nécessite une bonne conception
Peut gêner le chargement et le
déchargement des pièces
Système fixe
48
Bonne efficacité
Réservé aux pièces de petites et
moyennes dimensions
Système fixe
49
Bonne efficacité
Protège efficacement
le reste de l’atelier
Ne permet pas de tourner
autour de la pièce
Occupe de la place dans
l’atelier
Approvisionnement de la
pièce limité par l’ouverture
de la cabine
à ventilation horizontale à ventilation verticale
Permet de tourner
autour de la pièce
Protège
efficacement le
reste de l’atelier
Nécessite le port d’un masque
à ventilation assistée
Occupe de la place dans
l’atelier
Approvisionnement de la pièce
limité par l’ouverture de la
cabine
50
Débit d’aspiration plus faible que la
table (mais moins efficace)
Plus efficace que le bras aspirant
(fentes fixes) … si système bien étudié
Réservé aux pièces de petites et
moyennes dimensions
Sensible au courant d’air
51
Bonne efficacité si bras bien
positionné
Adapté aux soudures de
petites tailles
Nécessite le rejet à l’extérieur
Nécessite des repositionnements fréquents du bras
Ne pas dépasser 20 cm de distance par rapport à
l’endroit de la soudure
Non adapté aux soudures de grande longueur
52
Interdire l’emplacement de la tète de l’opérateur
entre le mouvement des fumées et la hotte
adapté aux soudures par robot
Seulement sur postes robotisés
Pas toujours positionnable au dessus des postes
(ponts roulants)
Peut nécessiter des débits élevés
Très sensible aux courants d’air
Compensation d’air obligatoire
Moyenne efficacité…
Permet d’isoler les postes de travail
Captage sur le principe du
mouvement naturel du polluant
Facilité de mise en œuvre
53
Cas particulier
SOUDAGE ENTIEREMENT
AUTOMATIQUE
PAS D XPOSITION POUR LES
SOUDEURS
54
Avantages :
Permet de diluer le polluant et protège les
opérateurs travaillant dans le local
Inconvénients :
Ne protège pas le soudeur
Nécessite de forts débits (fonction du volume
de l’atelier et de la quantité de pollution
générée)
Compensation d’air obligatoire
55
56
AUTEUR:
SOLTANI CHOKRI : « svp envoyer moi vos remarques sur l’email « :
soltanitn2001@yahoo.fr

Contenu connexe

Tendances

Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurFFSNW Formation
 
La prevention des risques machines
La prevention des risques machinesLa prevention des risques machines
La prevention des risques machines
chokri SOLTANI
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
hammani bachir
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
DJEGHOUBIConsulting
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
Laurent Vincent
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
chokri SOLTANI
 
Auto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnelsAuto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnels
Philippe Porta
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travail
Laurent Metayer
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
hammani bachir
 
Travailler en securite
Travailler en securiteTravailler en securite
Travailler en securite
Anis Souissi
 
Gestes et postures 2017
Gestes et postures  2017Gestes et postures  2017
Gestes et postures 2017
hammani bachir
 
Atex hammani
Atex hammaniAtex hammani
Atex hammani
hammani bachir
 
9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle
G. Christophe
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
hammani bachir
 
Module III - Evaluation des risques.pptx
Module III - Evaluation des risques.pptxModule III - Evaluation des risques.pptx
Module III - Evaluation des risques.pptx
YassineZioudi
 
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETATravail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Claudio Cesar Pontes ن
 
Les outils en ligne dédies à la sécurité des machines
Les outils en ligne dédies à  la sécurité des machinesLes outils en ligne dédies à  la sécurité des machines
Les outils en ligne dédies à la sécurité des machines
chokri SOLTANI
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
hammani bachir
 

Tendances (20)

Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteur
 
La prevention des risques machines
La prevention des risques machinesLa prevention des risques machines
La prevention des risques machines
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
 
Présentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutéePrésentation du département hse minutée
Présentation du département hse minutée
 
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle   Démarche d'analyse de la manutention manuelle
Démarche d'analyse de la manutention manuelle
 
Auto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnelsAuto evaluation des risques professionnels
Auto evaluation des risques professionnels
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travail
 
Risques généraux
Risques généraux Risques généraux
Risques généraux
 
Travailler en securite
Travailler en securiteTravailler en securite
Travailler en securite
 
Risque electrique
Risque electriqueRisque electrique
Risque electrique
 
Guide epi
Guide epiGuide epi
Guide epi
 
Gestes et postures 2017
Gestes et postures  2017Gestes et postures  2017
Gestes et postures 2017
 
Atex hammani
Atex hammaniAtex hammani
Atex hammani
 
9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle9 principes de la manutention manuelle
9 principes de la manutention manuelle
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
Module III - Evaluation des risques.pptx
Module III - Evaluation des risques.pptxModule III - Evaluation des risques.pptx
Module III - Evaluation des risques.pptx
 
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETATravail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
 
Les outils en ligne dédies à la sécurité des machines
Les outils en ligne dédies à  la sécurité des machinesLes outils en ligne dédies à  la sécurité des machines
Les outils en ligne dédies à la sécurité des machines
 
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
PREVENTION DES RISQUES ELECTRIQUES 2021
 

En vedette

Le soudage
Le soudageLe soudage
Le soudagekayta11
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
chokri SOLTANI
 
La sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelierLa sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelier
slid2012
 
Le soudage le visuel
Le soudage  le visuelLe soudage  le visuel
Le soudage le visuel
Ali Derwich
 
Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !
Decommedia Xavier Gras
 
controle non destructif
controle non destructifcontrole non destructif
controle non destructif
Achraf Chaji
 
Securite des compresseurs
Securite des compresseursSecurite des compresseurs
Securite des compresseurs
chokri SOLTANI
 
Gamme d'usinage
Gamme d'usinageGamme d'usinage
Gamme d'usinage
Layla Zerhoun
 
Dvai documentation 2012
Dvai documentation 2012Dvai documentation 2012
Dvai documentation 2012
DVAI
 
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
AST Grand Lyon
 
TTT DIAGRAM
TTT DIAGRAMTTT DIAGRAM
النظافة والصحة
النظافة والصحة النظافة والصحة
النظافة والصحة mishoudz
 
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de casRPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
LACT
 
fabrication mecanique
fabrication mecaniquefabrication mecanique
fabrication mecanique
soufiane merabti
 
Construire un EPI
Construire un EPIConstruire un EPI
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
Layla Zerhoun
 
Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2
bendrisk
 
Cours fabrication mécanique5
Cours fabrication mécanique5Cours fabrication mécanique5
Cours fabrication mécanique5
bendrisk
 

En vedette (20)

Le soudage
Le soudageLe soudage
Le soudage
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
 
La sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelierLa sécurité dans l'atelier
La sécurité dans l'atelier
 
Le soudage le visuel
Le soudage  le visuelLe soudage  le visuel
Le soudage le visuel
 
Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !Travailler en sécurité !
Travailler en sécurité !
 
controle non destructif
controle non destructifcontrole non destructif
controle non destructif
 
Securite des compresseurs
Securite des compresseursSecurite des compresseurs
Securite des compresseurs
 
Gamme d'usinage
Gamme d'usinageGamme d'usinage
Gamme d'usinage
 
03 electrisation
03 electrisation03 electrisation
03 electrisation
 
Dvai documentation 2012
Dvai documentation 2012Dvai documentation 2012
Dvai documentation 2012
 
Présentation direccte fds fds étendues
Présentation direccte fds fds étenduesPrésentation direccte fds fds étendues
Présentation direccte fds fds étendues
 
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'év...
 
TTT DIAGRAM
TTT DIAGRAMTTT DIAGRAM
TTT DIAGRAM
 
النظافة والصحة
النظافة والصحة النظافة والصحة
النظافة والصحة
 
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de casRPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
RPS : Évaluer une situation à risque - Étude de cas
 
fabrication mecanique
fabrication mecaniquefabrication mecanique
fabrication mecanique
 
Construire un EPI
Construire un EPIConstruire un EPI
Construire un EPI
 
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
 
Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2Cours fabrication mécanique2
Cours fabrication mécanique2
 
Cours fabrication mécanique5
Cours fabrication mécanique5Cours fabrication mécanique5
Cours fabrication mécanique5
 

Similaire à LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE

les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
Rafael Nadal
 
habilitation "électriques important.pptx
habilitation "électriques important.pptxhabilitation "électriques important.pptx
habilitation "électriques important.pptx
nabil377375
 
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
CRAMIF
 
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
cxvx1
 
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACIONOR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
rodrigotecnova
 
Appareillage de Protection
Appareillage de ProtectionAppareillage de Protection
Appareillage de ProtectionYuuki Yukino
 
Sensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptx
Sensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptxSensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptx
Sensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptx
rajaakiass01
 
Brochure.EnceintreProtection
Brochure.EnceintreProtectionBrochure.EnceintreProtection
Brochure.EnceintreProtectionFrance B
 
381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt
381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt
381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt
ssuser661790
 
securite dans les activites de laboratoir
securite dans les activites de laboratoirsecurite dans les activites de laboratoir
securite dans les activites de laboratoirLyes Loullou
 
Guide securite electrique par www.cours electromecanique.com
Guide securite electrique par www.cours electromecanique.comGuide securite electrique par www.cours electromecanique.com
Guide securite electrique par www.cours electromecanique.com
Sery Thomas Ehui
 
Santé et Sécurité
Santé et SécuritéSanté et Sécurité
Santé et Sécurité
Lisette Arel
 
Schwerlast_FR_.pdf
Schwerlast_FR_.pdfSchwerlast_FR_.pdf
Schwerlast_FR_.pdf
cxvx1
 
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptxISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ROUMAISSAFATIMAZOHRA
 
fusible batterie condo.pdf
fusible batterie condo.pdffusible batterie condo.pdf
fusible batterie condo.pdf
NABILARFA
 
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdfFormation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
ssuserb029c6
 

Similaire à LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE (20)

les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
 
H2 7
H2 7H2 7
H2 7
 
H2 7
H2 7H2 7
H2 7
 
habilitation "électriques important.pptx
habilitation "électriques important.pptxhabilitation "électriques important.pptx
habilitation "électriques important.pptx
 
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
Webinaire Risques Chimiques Pros du 17 mai 2021
 
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
29_perceuse_radiale_01_04_2012_2.pdf
 
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACIONOR-H-47-Manual-Add.pdf  MANUAL OPERACION
OR-H-47-Manual-Add.pdf MANUAL OPERACION
 
Appareillage de Protection
Appareillage de ProtectionAppareillage de Protection
Appareillage de Protection
 
Sensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptx
Sensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptxSensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptx
Sensibilisation HSE - Travaux à chaud.pptx
 
Brochure.EnceintreProtection
Brochure.EnceintreProtectionBrochure.EnceintreProtection
Brochure.EnceintreProtection
 
381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt
381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt
381047889-HABILITATIONS-ppt.ppt
 
securite dans les activites de laboratoir
securite dans les activites de laboratoirsecurite dans les activites de laboratoir
securite dans les activites de laboratoir
 
Guide securite electrique par www.cours electromecanique.com
Guide securite electrique par www.cours electromecanique.comGuide securite electrique par www.cours electromecanique.com
Guide securite electrique par www.cours electromecanique.com
 
Santé et Sécurité
Santé et SécuritéSanté et Sécurité
Santé et Sécurité
 
Schwerlast_FR_.pdf
Schwerlast_FR_.pdfSchwerlast_FR_.pdf
Schwerlast_FR_.pdf
 
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptxISTA L3 HSE Cour2.pptx
ISTA L3 HSE Cour2.pptx
 
fusible batterie condo.pdf
fusible batterie condo.pdffusible batterie condo.pdf
fusible batterie condo.pdf
 
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdfFormation pour Travail en Hauteur dd.pdf
Formation pour Travail en Hauteur dd.pdf
 
H2 14
H2 14H2 14
H2 14
 
H2 14
H2 14H2 14
H2 14
 

Dernier

Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
iheberry
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 

Dernier (7)

Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 

LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE

  • 1.
  • 2. • Comment éviter l’exposition des soudeurs aux risques de soudage ? •Comment réduire les émissions fumées de soudage aux postes de travail ? 2
  • 3. 3
  • 4. 4
  • 5. 5
  • 6. 6
  • 7. Est-ce que la « basse tension » peut tuer ? 7 En 220 VOLT…
  • 8. 8
  • 9. Multiples kératoses actiniques en voie de dégénérescence et dégénérées en carcinome épidermoïde du visage ainsi que volumineux carcinomes épidermoïdes du dos des mains chez un soudeur à l'arc de 75 ans. Le début de ses lésions est aproximativement celui de sa retraite à l'age de 65 ans. http://www.atlasdedermatologieprofessionnelle.com/index.php/Soudage 9
  • 12. 1. Risques physiques liés au soudage  Rayonnements : › Visible › UV › Infra rouge  Ionisants avec certaines baguettes: › Baguettes au thorium.  Champ électromagnétique.  Projection de matière.  Risque électrique.  Bruit 12
  • 13. 2.Risques chimiques liés au soudage Il existe une grande variabilité des fumées de soudage, en fonction du type de soudage Cette variabilité dépend de 3 facteurs: Le produit d’apport lors du soudage: environ 80 % des poussières sont libérées par ce produit d’apport. Le métal de base: c’est à dire ce que l’on soude. L‘état de la surface de ce que l’on soude: revêtement de protection, peintures, vernis, contaminants tels que les huiles, graisses, produits qui ont servi à nettoyer la pièce 13
  • 14. RISQUES INCENDIE ET EXPLOSION RISQUES ERGONOMIQUES ET POSTURESESPACES CONFINES RISQUES DIVERS… 14
  • 15. LES TRAVAUX EN HAUTEUR LES TRAVAUX EN HAUTEUR 15
  • 16. 16
  • 18. FUMEES DE SOUDAGE ET DE COUPAGE (gaz + particules) 18
  • 19. 19
  • 20. NIVEAU DU RISQUE GLOBAL (100%) Risque dû au métal d’apport (95%) Risque dû au métal de base Risque dû au revêtement Risque dû aux gaz FUMEES DE SOUDAGE (gaz + particules) Fils ,électrode enrobée SELON TECHNIQUE DE SOUDAGE Peinture, huile, graisse ,solvants de dégraissage etc. Acier, acier inox, aluminium etc. 20
  • 22. Éviter les risques (supprimer), Évaluer les risques qui ne peuvent être évités, Combattre les risques à la source, Adapter le travail à l’homme, Tenir compte de l’évolution de la technique, Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou moins dangereux, Planifier la prévention Respecter la priorité des mesures collectives sur les mesures individuelles Donner les instructions appropriées aux travailleurs. LA PREVENTION PAR L’ORGANISATION LA PREVENTION PAR DISPOSITIONS COMPLEMENTAIRES LA PREVENTION INDIVIDUELLE LA PREVENTION COLLECTIVE LA PREVENTION INTERGREE •1- DEMARCHE GENARALE DE RÉDUCTION DU RISQUE • LES PRINCIPES GENERAUX DE LA PREVENTION MOYENS MATERIELS 22
  • 23. Autre mode d’assemblage notamment mécanique, avec boulons, rivets... REMPLACER LE MEULAGE PAR LE CHANFREINAGE BURINAGE ET SABLAGE 23
  • 24. suppression de la silice dans les électrodes enrobées, substitution des électrodes en tungstène thorié (marquage WT) avec électrodes en oxyde de lanthan (marquage WL) ‘selon inrs FAS 20’. 24
  • 26. Choisir un procédé moins émissif : les procédés les plus émissifs de fumées sont le soudage avec électrode enrobée et  le soudage avec fil fourré le dégagement de fumées du TIG est faible, le soudage sous flux en poudre est généralement automatisé et le dégagement de fumées est faible. le soudage avec électrode enrobée le soudage avec fil fourré 26
  • 27. Remplacer le soudage avec fil fourré par du soudage sous gaz protecteur avec fil plein, moins émissif. Choix possibles : .Soudage à l’arc submergé ou soudure sous flux, semi-automatisé, .Soudage TIG semi-automatisé, .MIG pulsé (semi-automatique permet de régler l’intensité du courant).  Technique fil fourré avec gaz: la protection de la soudure est assurée, en partie, par le flux solide interne, et en partie par du gaz actif (CO2 ou CO2 + argon) ou du gaz inerte (argon, hélium ou mélange des deux).  Technique fil fourré sans gaz: la protection de la soudure est entièrement assurée par le flux solide interne contenu dans le fil tubulaire. Les fumées sont plus importantes que lors de la mise en œuvre de la technique fil fourré avec gaz. 27
  • 28. - Privilégier les procédés sans métal d’apport ou avec métal d’apport peu émissif (classification norme NF EN ISO 15011-4 qui classe les métaux d’apport en fonction de la toxicité des fumées du plus dangereux « 0 » au moins dangereux « 5 » et de la quantité de poussières émises du moins « a » au plus « e ») : utiliser de préférence l’indice a et proche ou égal à 5. -Réduire l’intensité du courant (l’émission de fumées augmente avec l’intensité du courant) -Réduire le diamètre de l’électrode (plus il est élevé, plus l’intensité du courant augmente ainsi que l’émission de fumées) -Réduire la longueur de l’arc (la production de fumées augmente avec la longueur de l’arc). - Changer le gaz de protection ; par exemple ajouter de l’argon au gaz carbonique diminue la quantité de fumées. 28
  • 29. Equipement de rotation de pièce de charpente métal 29
  • 30. Hydraulic positioners of the HP- Range for a workpiece load from 3 tons up to 30 tons Standard positioners of the R- Range for a workpiece load from 50 kg up to 10 tons 30
  • 31. plate-forme de soudage des bacs 31
  • 32. Préparation des pièces à souder : - enlever la peinture, l’huile, le revêtement de surface, - ne pas utiliser de solvants chlorés - assurer un temps de séchage suffisant des solvants avant soudage 32
  • 34.  Aspiration localisée des fumées de soudage et vérification de la vitesse d’air (0,5 m/s au point de soudage)  Ordre préférentiel pour le choix d’un dispositif de captage (guide ventilation INRS, ED 668) : TORCHE ASPIRANTE GABARIT ASPIRANTE TABLE ASPIRANTE CABINE DE SOUDAGE CAISSON ASPIRANT BRAS ARTICULE HOTTE ASPIRANTE DISPOSITIF CAPTAGE RECEPTEUR SUR POSTE ROBOTISE VENTILATION GENERALE 1 2 3 4 5 6 7 8 9 34
  • 35.  Mesure sur les dispositifs de ventilation et captage (vitesse d’air et débit),  prélèvements atmosphériques, 35
  • 36. 36 LA PRISE EN CHARGE DES NOUVEAUX ENBAUCHES LA FORMATION ET LES HABILITATIONS LE PORT DES EPI LA PREVENTION MEDICALE LES FACTEURS HUMAINS
  • 37. LES FACTEURS HUMAINS LA PRISE EN CHARGE DES NOUVEAUX ENBAUCHES LA FORMATION ET LES HABILITATIONS LE PORT DES EPI LA PREVENTION MEDICALE 37 Protection et prise en charge des nouveaux embauchés Il est interdit d’occuper des travailleurs nouvellement recrutés et n’ayant pas l’expérience requise pour travailler sur des équipements de travail dangereux. La formation et l’habilitation des ouvriers Le chef de l’établissement doit former de manière appropriée les travailleurs sur les risques et les moyens de prevention Le port des équipements de protection individuelle Il est interdit d’admettre des ouvriers ou des ouvrières s’ils ne portent pas des vêtements ajustés et non flottants, ainsi que les équipements de protection individuelles indispensables. la mise en surveillance médicale renforcée (S.M.R.) En dehors des risques spécifiques liés à leur métier (bruit, vibrations transmises aux membres supérieurs…), la mise en surveillance médicale renforcée (S.M.R.) des chaudronniers, métalliers, monteurs en charpente métallique, serruriers, soudeurs et tuyauteurs exposés habituellement aux fumées de soudage est oblogatoire.
  • 38. LES PROCEDURES SECURITAIRES LES VERIFICATIONS PERIODIQUES LES DOCUMENTS DE SECURITE PLANIFIER LA DEMARCHE Les moyens de prévention organisationnels 38
  • 39. Vérification de l’atteinte des objectifs Acceptation des moyens mis en œuvre Réalisation Consultations et choix d’un fournisseur Etablissement d’un cahier des charges Critères: performances aérauliques et expositions Validation par les utilisateurs Propositions d’actions Réalisations éventuelle d’essais Analyse de la situation de travail Observations et entretiens MILIEU DE TRAVAIL POSTE DE TRAVAIL PIECES ET PROCEDE DE SOUDAGE OPERATEU R PLANIFIER LA MEMARCHE ENTREPRISE SPECIALISEE 39
  • 40. 40
  • 41. Le soudage par friction-malaxage (Friction Stir Welding - FSW) permet de réaliser des soudures à l'état solide sans faire fondre le matériau. Afin de réaliser une soudure, un outil doté d'un épaulement et d'un pion est mis en rotation avant d'être pressé contre les pièces à souder jusqu'à ce que l'épaulement prenne appui sur la surface du matériau. Lorsque l'épaulement en rotation entre en contact avec le matériau, le frottement généré produit un échauffement du matériau, ce qui le rend plus facilement déformable. À la suite du contact entre l'épaulement et le matériau, l'outil est déplacé dans l'axe de la soudure, permettant ainsi de réaliser l'assemblage. Le soudage par friction-malaxage 41
  • 42. 42
  • 43. Le transfert globulaire (grosse-goutte) Le transfert par court-circuit (short-arc) 43
  • 44. Equipement de rotation de pièce de charpente métal 44
  • 45. Equipement de rotation de pièce de charpente métal 45
  • 46. http://www.directindustry.fr Positioners of the L-range from 500kg to 30tons 46
  • 47. Bonne efficacité pour le soudage à plat et en angle Système mobile Débit d’air mis en œuvre réduit Moins maniable qu’une torche traditionnelle Uniquement pour MIG-MAG, fil fourré. 47
  • 48. Pour pièces de grandes séries Bonne efficacité Débit d’air mis en oeuvre réduit Nécessite une bonne conception Peut gêner le chargement et le déchargement des pièces Système fixe 48
  • 49. Bonne efficacité Réservé aux pièces de petites et moyennes dimensions Système fixe 49
  • 50. Bonne efficacité Protège efficacement le reste de l’atelier Ne permet pas de tourner autour de la pièce Occupe de la place dans l’atelier Approvisionnement de la pièce limité par l’ouverture de la cabine à ventilation horizontale à ventilation verticale Permet de tourner autour de la pièce Protège efficacement le reste de l’atelier Nécessite le port d’un masque à ventilation assistée Occupe de la place dans l’atelier Approvisionnement de la pièce limité par l’ouverture de la cabine 50
  • 51. Débit d’aspiration plus faible que la table (mais moins efficace) Plus efficace que le bras aspirant (fentes fixes) … si système bien étudié Réservé aux pièces de petites et moyennes dimensions Sensible au courant d’air 51
  • 52. Bonne efficacité si bras bien positionné Adapté aux soudures de petites tailles Nécessite le rejet à l’extérieur Nécessite des repositionnements fréquents du bras Ne pas dépasser 20 cm de distance par rapport à l’endroit de la soudure Non adapté aux soudures de grande longueur 52
  • 53. Interdire l’emplacement de la tète de l’opérateur entre le mouvement des fumées et la hotte adapté aux soudures par robot Seulement sur postes robotisés Pas toujours positionnable au dessus des postes (ponts roulants) Peut nécessiter des débits élevés Très sensible aux courants d’air Compensation d’air obligatoire Moyenne efficacité… Permet d’isoler les postes de travail Captage sur le principe du mouvement naturel du polluant Facilité de mise en œuvre 53
  • 54. Cas particulier SOUDAGE ENTIEREMENT AUTOMATIQUE PAS D XPOSITION POUR LES SOUDEURS 54
  • 55. Avantages : Permet de diluer le polluant et protège les opérateurs travaillant dans le local Inconvénients : Ne protège pas le soudeur Nécessite de forts débits (fonction du volume de l’atelier et de la quantité de pollution générée) Compensation d’air obligatoire 55
  • 56. 56 AUTEUR: SOLTANI CHOKRI : « svp envoyer moi vos remarques sur l’email « : soltanitn2001@yahoo.fr

Notes de l'éditeur

  1. 25