SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Chokri SOLTANI sous directeur de l’assistance technique à l’ISST
« Tout seul on va plus vite, ensemble en va plus loin."
Proverbe Africain
2
Le mot docker, contraction de l'anglais dockworker
(littéralement, « ouvrier du quai »)
Dockers chargement de la cargaison en
sac - MV Rothstein, Port-Soudan en 1960
Porte-conteneur dit spreader
le principe du conteneur a été inventé en 1956 par Malcom McLean
le milieu des années soixante, un nouveau marché de transport par mer s'est développé : celui
des conteneurs maritimes
Les premières versions des chariots à fourches ont été fabriqués en 1917 par l'industriel anglais
installé aux États-Unis, Eugene Clark puis largement utilisé dans les années soixante
Le conteneur unité de transport intermodal
3
4
Montrer que les activités
qui impliquent la
manutention manuelle
au delà de leur
apparente similarité, sont
souvent loin d’être
identiques
Identifier quelques
aspects, tant du point
de vue des
manutentionnaires que
des préventeurs
Proposer une
démarche de
prévention et des «
outils » aux
préventeurs pour
qu’ils puissent tenir
compte de cette
diversité dans leurs
interventions
Plusieurs réalités de travail
 Secteurs :+Industriel – Construction – Santé – Commerce de détail – Transport et entreposage – etc.
 Formes :+Palettisation – Entreposage – (Dé)chargement – Livraison – Approvisionnement – Inventaire – etc.
Montrer que la
Manutention Manuelle MM:
•Est à haut risque de
blessures…
•Pose des problèmes aux
préventeurs en SST…
5
1. INTRODUCTION
2. PRESENTATION DE LA DEMARCHE
3. APPLICATION DE LA DEMARCHE
4. LES OUTILS
5. CONCLUSION
« Mieux vaut
penser le
changement que changer le
pansement »
(Francis Blanche)
6
7
Norme NF EN 1005-1+A1 : NT 83.96-1(2010)
manutention manuelle
toute activité nécessitant de recourir à la force humaine pour
soulever, abaisser, transporter ou déplacer ou retenir un objet de
quelque façon que ce soit
levage manuel
objet soulevé par la force humaine lorsqu'il est déplacé de sa position
initiale vers le haut ou vers le bas
transport manuel
lorsqu'un objet reste soulevé et qu'il est déplacé horizontalement par
une force humaine, il est transporté
Manutention
A B
8
La fatigue, les
douleurs et
pathologies de
l’appareil
locomoteur
Les affections du
bas du dos et des
épaules et, plus
accessoirement
des membres
Les accidents du
travail (environ 1/4
d’entre eux, tous
secteurs confondus)
Des accidents
cardio-vasculaires
si la MM est très
intense
dysfonctionnements de
l'entreprise :
- perte de production
en quantité et en
qualité
- absences,
remplacements,
- pertes de
compétences,
- relations sociales…
- coûts directs
La monotonie et la
démotivation des
travailleurs si
l’activité se limite à
la MM
Les principales conséquences des manutentions manuelles (MM) sur les travailleurs concernent :
L’accumulation de ces effets peut être à l’origine d’une dégradation durable de la santé en général.
Un risque accru d’accident ou d’altérations de la santé en cas d’exposition conjointe aux MM, à des contraintes de temps, à une charge mentale ou aux vibrations
9
Facteurs liés à la
charge : poids, taille et
forme de la charge ;
charge située en
hauteur ou à déposer
en hauteur
Facteurs liés aux
locaux de travail :
espace de travail
exigu, sol encombré,
en mauvais état,
glissant...
Facteurs
d'ambiance :
ambiance froide
(entrepôt
frigorifique) ou
chaude (fonderie),
intempéries, bruit
Facteurs
organisationnels :
cadence rapide,
gestes répétitifs, travail
dans l'urgence, travail
posté, travail de nuit
Certains facteurs peuvent aggraver la pénibilité de la manutention manuelle :
Dans des conditions variables …et dans des conditions défavorables …
10
Résolution de problèmes Moteurs % au manutentionnaire
La Manutention: Pas aussi simple qu’il n’y apparait
Des pathologies
antérieures, l’âge sont
des éléments qui
peuvent fragiliser les
travailleurs dans leurs
activités de
manutentions
manuelles (rechutes,
accidents…).
Maitriser/ Contrôler le corps
•Dissociation haut bas / Préh/Déplac
•Equilibre /charge
•Coordination du corps / inter seg
Efforts exercés sur le corps
•Effort relatif / Manutention Ex:50kg
•Effort Cumulé /Fatigue Ex: 9 T/j
•Effort Soudain/régir Ex: Obstacles…
•Effort particulier /Ch. Asymétrique, Ch. répétitif
11
Maitriser/ Contrôler le
corps
•Dissociation haut bas /
Préh/Déplac
•Equilibre /charge
•Coordination du corps
/ inter seg
Efforts exercés sur le
corps
•Effort relatif /
Manutention
•Effort Cumulé
/Fatigue
•Effort Soudain/régir
•Effort particulier /Ch.
Asymétrique
Les problèmes en Manutention: Un aperçu
De point de vue manutentionnaire
Dans des conditions variables : S’adapter …
1
Bouge Stabilise Protège
2
3
1 Cervicale
2 Dorsale
3 Lombaire
la colonne – une bête de course !
12
Maitriser/ Contrôler le
corps
•Dissociation haut bas /
Préh/Déplac
•Equilibre /charge
•Coordination du corps /
inter seg
Efforts exercés sur le
corps
•Effort relatif / Manutention
•Effort Cumulé /Fatigue
•Effort Soudain/régir
•Effort particulier /Ch.
Asymétrique
Les problèmes en Manutention: Un aperçu
Conditions
Variables
Conditions
Défavorables
Pressions
Temporelle
Par rapport au manutentionnaire
Dans des conditions variables :
S’adapter …
et dans des conditions défavorables :
Gérer les couts…
N’importe qui peut déplacer des charges d’un point A à un
point B.
Aucun savoir « technique » impliqué = dévalorisation du
métier qui peut être réalisé sans formation.
Force de travail facilement remplaçable.
La réelle compétence en manutention (Denis et coll.,2013) :
User de son corps sans l’user
(Wacquant, 2000).
L’idée est de gérer ses ressources corporelles dans un
contexte où le corps est le principal outil de travail : faire ce
qui m’est demandé tout en préservant mon corps.
Plus compliqué qu’il n’y paraît d’être manutentionnaire
13
Maitriser/ Contrôler le corps
• Dissociation haut bas /
Préh/Déplac
• Equilibre /charge
• Coordination du corps / inter
seg
Efforts exercés sur le
corps
• Effort relatif / Manutention
• Effort Cumulé /Fatigue
• Effort Soudain/régir
• Effort particulier /Ch.
Asymétrique
Le paradoxe de la manutention
14
 Arrêté du ministre des affaires sociales, de la solidarité et des
Tunisiens à l’étranger du 14 février 2007, relatif à la protection des
travailleurs chargés du transport manuel de charges.
 Les normes….
Charge Limite d’exposition
 Art. 3. - Est interdit, le transport manuel de charges dont le poids est
susceptible d’exposer la santé ou la sécurité du travailleur au
danger.
Utilisation des moyens techniques appropriés
 Art. 4. - En vue de limiter ou de faciliter le transport manuel de
charges, des moyens techniques nouveaux et appropriés doivent
être utilisés dans toute la mesure du possible.
Poids maximum des charges
 Art. 5. - Il est interdit de charger un travailleur adulte de sexe
masculin du transport manuel régulier d’une charge dont le poids
est supérieur à 55 Kg.
16
Obligation de formation sur le transport
manuel des charges
 Art. 7. - L’employeur assure à chaque travailleur une formation suffisante
avant de le charger du transport manuel et régulier de charges. La
formation portera sur les techniques de soulèvement, de port, de pose, de
déchargement et de stockage des différents types de charges.
Examen d’aptitude médical obligatoire
 Art. 8. - Les travailleurs des deux sexes chargés du transport manuel et
régulier de charges sont soumis à un examen médical d’aptitude à l’emploi
avant tout recrutement et à un examen périodique au moins une fois par an.
 Art. 14. - Les dispositions de l’arrêté du 5 mai 1988 sont abrogées (100 kg).
17
L'EN 1005 (ou NT 83.96- 2010) comprend les parties suivantes:
— Partie 1 : Termes et définitions ; NT 83.96-1(2010)
— Partie 2 : Manutention manuelle de machines et d'éléments de machines ; NT 83.96-2(2010)
— Partie 3 : Limites des forces recommandées pour l'utilisation de machines ; NT 83.96-3(2010)
— Partie 4 : Évaluation des postures et mouvements lors du travail en relation avec les machines ; NT 83.96-4(2010)
— Partie 5 : Appréciation du risque relatif à la manutention répétitive à fréquence élevée.
La présente norme exige l'adoption par les concepteurs d'une approche en trois étapes afin de :
a) éviter toute activité de manutention manuelle, dans la mesure du possible ;
b) utiliser des moyens d'aide techniques ;
c) réduire toujours plus le risque en optimisant les activités de manutention.
L'EN 1005: «Sécurité des machines - Performance physique humaine»
L‘NT 83.96: «Sécurité des machines - Performance physique humaine»
19
4.3.3.1 Méthode 1 : Analyses à l'aide de valeurs critiques
Dans cette méthode, le concepteur peut choisir, parmi les trois situations opérationnelles, celle qui est
appropriée à la conception. En utilisant cette méthode, un repérage rapide peut être effectué. La condition
restrictive est que les hypothèses relatives à l'activité de manutention soient avérées.
4.3.3.1.1 Déterminer la masse de référence (étape 1)
Déterminer la population d'utilisateurs prévue et choisir la masse de référence (Mref), en fonction de la
population d'utilisateurs prévue (Tableau 1).
4.3.3.1.2 Procéder à l'appréciation du risque (étape 2)
Identifier (cocher) si les opérations de manutention répondent aux critères suivants :
1.— manutention à deux mains uniquement ;
2.— posture debout et mouvements sans limitation ;
3.— manutention par une seule personne;
4.— levage sans à-coups ;
5.— bons moyens de prise des objets à manutentionner ;
6.— bon contact des pieds au sol ;
7.— les activités de manutention manuelle, autres que le levage, sont minimales ;
8.— les objets à lever ne sont ni très chauds, ni très froids 2), ni sales ;
9.— ambiance thermique modérée.
Partie 2 : Manutention manuelle de machines et d'éléments de machines ;
20
Partie 2 : Manutention manuelle de machines et d'éléments de machines ;
Outils et méthodes
Norme NF X 35-109,
homologuée en octobre 2011,
précise les valeurs
limites en ce qui concerne la
manutention de charges de plus
de 3 kg pour une personne de
18 à 65 ans, Homme ou Femme
dans des conditions de
référence.
ED 6087 : Travail et Lombalgie
21
•Faire un diagnostic de la situation : difficile, voir impossible d’être
•dans une approche de cause à effet. Plusieurs causes et plusieurs
•effets, qui s’entremêlent et qui prennent des configurations différentes.
DIAGNOSTIC
DIFFICILE
•Proposer des solutions adaptées et qui répondent aux attentes des
demandeurs : les solutions passe-partout (one best way), importables d’un
contexte à un autre sont inefficaces.
LES SOLUTIONS PASSE-
PARTOUT SONT
INEFFICACES
•Entre autres, la formation à « La bonne méthode de manutention » n’est
pas viable…
•Le contenu de la formation doit être adapté aux caractéristiques de la
manutention
•La formation se centre sur l’analyse d’une situation
LA BONNE
FORMATION N EST
PAS VIABLE
22
Pourquoi la diversité pose-t-elle un problème ?
Pourquoi la diversité pose-t-elle un problème aux intervenants en
prévention ? Des difficultés pour :
23
CRITERES DE REUSSITE DE LA DEMARCHE DE PREVENTION
GLOBALE
MULTIDISCIPLINAIRE,
ITERATIVE
• MOBILISATION DES
COMPETENCES
• VALORISATION DES
PARTICIPANTS
• APPROPRIATION DE LA
SOLUTION RETENUE
• RESPECTER LES PRINCIPES
GENERAUX DE LA PREVENTION
• RESPECTER LES OBJECTIFS FIXES
• VALIDER LES CHOIX RETENUS PAR
DES MISES EN SITUATION
• REEVALUER
• A.TECHNIQUES
• A.ORGANISATIONNELS
• A.HUMAINS
• A.ERGONOMIQUES
24
plusieurs méthodes ont été consultées pour analyser
les risques liés à la manutention dans l’entreprise
25
L’INRS met à disposition 3 méthodes d’analyse des manutentions manuelles
spécifiques aux secteurs :
 du secteur des soins (ed 862- 2001) ;
 du BTP (ed 917-2003),
 de l’industrie(ed 6161-2014)
et développe les 4 phases d’une démarche de prévention:
1. recherche des situations à risques,
2. analyse de ces situations,
3. propositions d’améliorations
4. évaluation des actions.
PRESENTATION DE LA DEMARCHE
Cette démarche, inspirée par l'INRS, a pour objectif d'aider les
entreprises à :
26
Repérer et analyser les situations de travail mettant
en jeu les manutentions
Evaluer les risques que ses situations engendrent
Orienter vers des solutions de prévention
OBJECTIFS DE LA DEMARCHE
27
INTERET DE LA DEMARCHE
• Cette démarche peut être mise en
œuvre par différentes personnes
• animateurs de projet manutention,
cadres techniques, membres du
CSST, médecins du travail, ...
SIMPLE:
• Elle est particulièrement adaptée
aux PME
ADAPTEE:
28
•OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes,
•METHODE: 3 Méthodes complémentaires
•NIVEAU : Entreprise
PHASE 1
•OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées,
•METHODE: Globale
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 2
•OBJECTIF: la recherche de solutions,
•METHODE: Multidisciplinaire et participative
•NIVEAU : Entreprise et postes de travail
PHASE 3
•OBJECTIF: l’évaluation de la démarche
•METHODE: Itérative
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 4
SCHEMA D'ENSEMBLE DE LA DEMARCHE
29
Analyse
des flux
sur les
opérateurs
par poste
de travail
OBJECTIF : REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC
MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches
différentes et complémentaires
PHASE1
NIVEAUENTREPRISE
30
OBJECTIF: ANALYSE DES OPÉRATIONS LES PLUS
PRÉOCCUPANTES
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
POSTE 1
 Pour les opérations repérées dans la première phase et
retenues pour l'analyse, il reste a identifier ce qui rend
ces opérations préoccupantes sur le plan des
manutentions.
PHASE2
 Cette analyse se fait à l'aide d'un questionnaire et peut
être complétée par l'estimation du tonnage horaire traité
manuellement par les operateurs.
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
31
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
OBJECTIF: RECHERCHE DES SOLUTIONS
Permet de choisir la ou les solutions optimales permettant
d’atteindre l’objectif de réduction du risque
Actions
techniques
Actions sur
l’environnement
Actions
organisationnelles
Actions humaines
NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL
PHASE3
32
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
OBJECTIF: EVALUATION DE LA DEMARCHE
Évaluer les solutions retenues
- Savoir si les objectifs de réduction du risque ont été atteint.
- Corriger et supprimer les risques résiduels
- Amélioration continue
PHASE4
NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL
33
Activité : Transformation des fils en acier. .
Effectif :163 agents
Certification : ISO 9001
Couverture Médicale : GMT
Organisation de la prévention : CSST
Sécurité : service de sécurité
AT causé par la manutention : 45 % des AT dans l’entreprise
34
Identification par observation et listing des postes utilisant des
charges manutentionnées
Identification et estimation des risques inhérents aux
opérations de manutention
Classification des opérations à fréquence et gravité élevées
Étude d’une opération critique de chargement d’un camion
par les bobines en fils d’acier…
•OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes,
•METHODE: 3 Méthodes complémentaires
•NIVEAU : Entreprise
PHASE 1
•OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées,
•METHODE: Globale
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 2
•OBJECTIF: la recherche de solutions,
•METHODE: Multidisciplinaire et participative
•NIVEAU : Entreprise et postes de travail
PHASE 3
•OBJECTIF: l’évaluation de la démarche
•METHODE: Itérative
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 4
35
Analyse
des flux
sur les
opérateurs
par poste
de travail
OBJECTIF : REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC
MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches
différentes et complémentaires
PHASE1
NIVEAUENTREPRISE
36
Analyse
des flux
REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
Analyse des flux
de matières et de produits (transport, transfert, stockage)
pour identifier les phases critiques nécessitant des manutentions
Réception
Déchargement MP (Rouleaux d’aciers)
100%LM
LevageMécanique
Transformation Fils d’acier
95%LM
05%MM
Déchets
Expédition
Chargement PP
40% Levage Mécanique
60% Manut. Manuelle…
PHASE1
37
sur les
opérateurs
REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches
différentes et complémentaires
Analyse centrée sur les opérateurs
1. A l'expression de la pénibilité des
manutentions manuelles par les opérateurs
2. Au point de vue de l’encadrement, du
médecin du travail, des membres du CSST
sur les manutentions,
3. A l'analyse des statistiques des accidents et
incidents et maladies professionnelles.
PHASE1
38
sur les
opérateurs
REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches
différentes et complémentaires
Entretien-Questionnaire-Analyse des plaintes
In put:
Entretien avec les cadres (questionnaire)
Entretien avec les ouvriers (questionnaire)
Analyse des plaintes
Analyse des accidents
Out put :
Listing des postes et des opérations de
manutention à risques
PHASE1
39
sur les
opérateurs
REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
PHASE1
Par questionnaire …
40
Tableau 1.4 - SYNTHESE DES TABLEAUX 1.1 - 1.2 - 1.3
ETABLISSEMENT DES PRIORITES POUR L'ANALYSE DES OPERATIONS
LISTE DES OPÉRATIONS
EFFECTUÉES
PAR L'ENTREPRISE
AVIS
OPERATEURS
TABL. 1.1
AVIS
ENCADREMENT
TABL. 1.2
STAT
AT/MP
TABL. 1.3
PRIORITÉ
1 X X
2 X X XXX 1
3 X X
4 X X XX
5 X
6 X X
PHASE1
41
par poste
de travail
REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches
différentes et complémentaires
Repérage poste par poste
Observation des conditions de manutention et
de levage sur les lieux de travail (poste par poste)
et identification des situations dangereuses
à partir des principaux critères de pénibilité
PHASE1
 Le consensus sur les postes à risques…
 Le caractère pénibilité de l’opération de
levage (selon les opérateurs)
 Le tonnage journalière manipulé
 La fréquence de l’opération de
manutention : nombre de fois, durée,…
 Les statistiques des AT
42
PHASE1
43
Tableau 1.4 - SYNTHESE DES TABLEAUX 1.1 - 1.2 - 1.3
ETABLISSEMENT DES PRIORITES POUR L'ANALYSE DES OPERATIONS
LISTE DES OPÉRATIONS
EFFECTUÉES
PAR L'ENTREPRISE
AVIS
OPERATEURS
TABL. 1.1
AVIS
ENCADREMENT
TABL. 1.2
STAT
AT/MP
TABL. 1.3
PRIORITÉ
1 – Chargement des
bobines ( 1000 Kg)
1 1 60 % des AT 1
2- Manutention des
petites bobines ( 40 kg)
2 2 20 % des AT 2
3- Manutention déchets 3 3 10 % des AT 3
PHASE1
44
POSTE 1
Chargement des bobines de
1000 kg
POSTE 2
Manutention des bobines de
40 kg
POSTE 3
Manutention des bennes des
déchets
ANALYSE DES RESULTATS : Repérage des situations à risques…
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
PHASE1
45
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
PHASE2
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
POSTE 1
Chargement des bobines
de 1000 kg
 Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m
 Poids : 1 à 2 Tonnes
 Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)
 Hauteur de préhension : 1.10 mètre
 Engin de levage : chariot élévateur 5T
 Effectif : 5 personnes X 2 Equipes
Positionnement des Anneaux de fils de fer sur le support
46
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
Dépose des anneaux par le bras du chariot élévateur.
47
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
Prise des anneaux par le bras du chariot élévateur.
48
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
Manœuvre du chariot pour préparer l’introduction de l’anneau dans le contenaire
du camion.
49
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
Dépose de l’anneau sur la plate forme du camion.
50
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
51
Introduction de l’anneau dans le camion.
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
52
Dépose de l’anneau dans le camion.
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
53
Effort de pression pour introduire l’anneau dans le camion.
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
54
Maintien du madrier en porte à faux avec le chariot.
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
55
rôle du chariot
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
56
Positions et rôles des équipiers
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
57
suite
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
1. Efforts physiques
2. Dimensionnement
3. Caractéristiques
temporelles
4. Caractéristiques de
l’environnement
5. Organisation
58
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
1. Efforts physiques (Charges, Tonnage, Efforts…)
 Efforts physiques intenses (soulever pousser tirer) +++
 Risque d’écrasement +++
 Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m
 Poids : 1 à 2 Tonnes
2. Dimensionnement (Postures, Espace, Déplacement…)
 Postures inconfortables +++
 Zone de travail très encombrée +++
 Risque de chute de personne +++
 Hauteur de préhension : 1.10 mètre
3. Caractéristiques temporelles (Cadence, Durée, pause..)
 Travail répétitif +++
 Cadence élevé +++ : Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)
 Deux équipes
4. Caractéristiques de l’environnement (Amb.physiques, Etat de sol,
Equipements, EPI…
 Bruit, Chaleur, Courant s d’air +++
 Co activité +++
 Circulation des piétons et des engins +++
 Non port des EPI +++
5. Organisation
 Difficulté de changer la méthode de travail +++
 Objectifs de production exigeants +++
 Roulement du personnel occasionnel +++
 Nombres d’accident de travail élevé +++
59
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
60
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
PHASE2
NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
ANALYSE
•OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes,
•METHODE: 3 Méthodes complémentaires
•NIVEAU : Entreprise
PHASE 1
•OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées,
•METHODE: Globale
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 2
•OBJECTIF: la recherche de solutions,
•METHODE: Multidisciplinaire et participative
•NIVEAU : Entreprise et postes de travail
PHASE 3
•OBJECTIF: l’évaluation de la démarche
•METHODE: Itérative
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 4
61
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
OBJECTIF: RECHERCHE DES SOLUTIONS
Permet de choisir la ou les solutions optimales permettant
d’atteindre l’objectif de réduction du risque
Actions
techniques
Actions sur
l’environnement
Actions humaines
Actions
organisationnelles
LESACTIONS…
PHASE3
62
Agir sur les objets
Faciliter les déplacements
Mettre en place des aides au
soulèvement des charges
Former les opérateurs
Améliorer l’organisation de
travail relative à la
manutention
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
Permet de choisir la ou les solutions optimales permettant d’atteindre l’objectif de réduction
du risque. Pour aider aux choix, les solutions possibles sont classées selon cinq types
d’actions :
LESACTIONS…
PHASE3
63
•Dispositifs de saisie d’objets
•Choix des outillages
•Contenants adaptés aux charges
•etc
Agir sur les objets
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
LESACTIONS…
PHASE3
64
• Des chariots élévateurs
• Transport par rails, par vis…
• Utiliser des convoyeurs
Faciliter les
déplacements
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
LESACTIONS…
PHASE3
65
•Bras manipulateur
•Transpalette électrique spéciale
•Potence
•etc
Mettre en place des aides
au soulèvement des
charges
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
LESACTIONS…
PHASE3
66
Former les
opérateurs
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
LESACTIONS…
PHASE3
1. Former l'encadrement à la conduite de projet « manutention », le
sensibiliser et lui donner la capacité d'organiser le travail en prenant en
compte les risques lies aux manutentions.
2. Former les opérateurs aux gestes et postures de travail, leur donne la
capacité d'identifier les risques lies à la manipulation, à la manutention, au
transport manuel des charges et aux postures de travail en se référant a
des connaissances anatomiques et physiologiques simples sur le corps
humain.
3. Cette formation permet aux opérateurs :
• d'appliquer les principes de base de sécurité physique et d‘économie
d'efforts en fonction de la situation de travail, de proposer les
améliorations susceptibles d‘éviter ou de réduire les risques identifies.
• Cette formation doit également convaincre de l'intérêt de l'utilisation des
moyens matériels de manutention à disposition.
67
Améliorer l’organisation de
travail relative à la
manutention
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
LESACTIONS…
PHASE3
1. Organiser les approvisionnements de manière à optimiser les
déplacements :
point de livraison des matériaux,
collecte et évacuation des déchets.
2. Agir sur les fournisseurs pour organiser les livraisons (quantités
nécessaires, répartition des lots, calendrier précis de livraisons,...).
3. Préparer les interventions pour limiter l'improvisation et les aléas.
68
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
RECHERCHE DES SOLUTIONS
LESACTIONS…
PHASE3
Après le La participation des opérateurs, du CSST et l’ISST pour rechercher des solutions
Les solutions possibles :
 L’utilisation de conteneur s à toit ouvrant (open top) avec un pont roulant comme moyen de
levage ;
 L’utilisation de Conteneur à parois latérales largement ouvrantes permettant l’évolution de chariots à
fourches,
 - L’acquisition d’un quai de chargement mobile avec des gerbeurs comme moyen de levage ;
La construction d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité avec utilisation des
gerbeurs qui entre dans le container pour le charger ou le décharger ;
conteneur à toit ouvrant
(open top)
Conteneur à paroi latérale
largement ouvrantes
Quai de chargement
mobile
Quai de chargement fixe
69
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
LA SOLUTION retenue…
LESACTIONS…
PHASE3
-La construction d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité
-Acquisition de gerbeurs qui entrent dans le container pour le charger ou le
décharger avec un système de prise de bobines
Aménagements essentiels d’un quai de chargement
70
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
LES SOLUTIONS…
LESACTIONS…
PHASE3
-La construction d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité
-Acquisition de gerbeurs qui entrent dans le container pour le charger ou le
décharger avec un système de prise de bobines
Un gerbeur avec un système de prise de bobines
71
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
LES SOLUTIONS …
LESACTIONS…
PHASE3
Les actions pratiques portent notamment sur :
-L’organisation des opérations de manutention qui ne sont pas
standards (par le service de sécurité);
-L’aménagement d’un quai de chargement qui respecte les règles de
sécurité
-L’acquisition de certains équipements : Acquisition de gerbeurs qui
entrent dans le container pour le charger ou le décharger avec un système
de prise de bobines
-La formation des conducteurs des gerbeurs et des élingueurs;
72
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
OBJECTIF: EVALUATION DE LA DEMARCHE PRMM
Évaluer les solutions retenues
- Savoir si les objectifs de réduction du risque ont été atteint.
- Corriger et supprimer les risques résiduels
PHASE4
NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL
sur les plans:
 Humain: la réduction de la charge physique liée à la manutention
et aux déplacements ;
 Économique: réduction des équipes de manœuvres, des temps
de chargement et déchargement
 Social: diminution des AT/MP et CT
1. Efforts physiques (Charges, Tonnage, Efforts…)
 Efforts physiques intenses (soulever pousser tirer) +++
 Risque d’écrasement +++
 Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m
 Poids : 1 à 2 Tonnes
2. Dimensionnement (Postures, Espace, Déplacement…)
 Postures inconfortables +++
 Zone de travail très encombrée +++
 Risque de chute de personne +++
 Hauteur de préhension : 1.10 mètre
3. Caractéristiques temporelles (Cadence, Durée, pause..)
 Travail répétitif +++
 Cadence élevé +++ : Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)
 Deux équipes
4. Caractéristiques de l’environnement (Amb.physiques, Etat de sol,
Equipements, EPI…
 Bruit, Chaleur, Courant s d’air +++
 Co activité +++
 Circulation des piétons et des engins +++
 Non port des EPI +++
5. Organisation
 Difficulté de changer la méthode de travail +++
 Objectifs de production exigeants +++
 Roulement du personnel occasionnel +++
 Nombres d’accident de travail élevé +++
73
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
1. Efforts physiques (Charges, Tonnage, Efforts…)
 Efforts physiques intenses (soulever pousser tirer)
 Risque d’écrasement
 Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m
 Poids : 1 à 2 Tonnes
2. Dimensionnement (Postures, Espace, Déplacement…)
 Postures inconfortables
 Zone de travail très encombrée
 Risque de chute de personne
 Hauteur de préhension :
3. Caractéristiques temporelles (Cadence, Durée, pause..)
 Travail répétitif
 Cadence élevé +++ : Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)
 Deux équipes
4. Caractéristiques de l’environnement (Amb.physiques, Etat de sol,
Equipements, EPI…
 Bruit, Chaleur, Courant s d’air
 Co activité
 Circulation des piétons et des engins
 Non port des EPI
5. Organisation
 Difficulté de changer la méthode de travail
 Objectifs de production exigeants
 Roulement du personnel occasionnel
 Nombres d’accident de travail élevé
74
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
75
PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
PHASE4
NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL
•OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes,
•METHODE: 3 Méthodes complémentaires
•NIVEAU : Entreprise
PHASE 1
•OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées,
•METHODE: Globale
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 2
•OBJECTIF: la recherche de solutions,
•METHODE: Multidisciplinaire et participative
•NIVEAU : Entreprise et postes de travail
PHASE 3
•OBJECTIF: l’évaluation de la démarche
•METHODE: Itérative
•NIVEAU : poste de travail
PHASE 4
76
CRITERES DE REUSSITE DE LA DEMARCHE DE PREVENTION
GLOBALE
MULTIDISCIPLINAIRE,
ITERATIVE
• MOBILISATION DES
COMPETENCES
• VALORISATION DES
PARTICIPANTS
• APPROPRIATION DE LA
SOLUTION RETENUE
• RESPECTER LES PRINCIPES
GENERAUX DE LA PREVENTION
• RESPECTER LES OBJECTIFS FIXES
• VALIDER LES CHOIX RETENUS PAR
DES MISES EN SITUATION
• REEVALUER
• A.TECHNIQUES
• A.ORGANISATIONNELS
• A.HUMAINS
• A.ERGONOMIQUES
LES OUTILS ET LES RESSOURCES
BIBLIOGHIQUES
78
L’INRS met à disposition 3 applications (de la démarche d’analyse des
manutentions manuelles) spécifiques aux secteurs :
 du secteur des soins (ed 862- 2001) ;
 du BTP (ed 917-2003),
 de l’industrie(ed 6161-2014)
Cette analyse se fait en 4 phases successives :
- Identification et hiérarchisation de la charge physique de travail dans l'entreprise.
- Analyse de la charge physique de travail selon 5 indicateurs (efforts physiques, dimensionnement,
caractéristiques temporelles, caractéristiques de l'environnement, organisation).
- Recherche de pistes de prévention.
- Évaluation de l'action.
79
Conçue par des chercheurs et des praticiens du terrain de prévention, cette brochure
propose une méthode d'analyse des risques liés à la charge physique de travail. Elle
permet de repérer et d'analyser les facteurs de risques pour l'appareil locomoteur en
tenant compte de la globalité des composantes de l'activité. Elle permet également
d'établir des priorités, d'orienter vers des pistes pertinentes de prévention et d'en
évaluer l'efficacité.
Cette méthodologie fait appel aux principes ergonomiques et à la manière de les
appliquer pour la conception et l'amélioration des situations de travail. Elle s'appuie sur
des textes de référence (normes, directives, littérature scientifique) dans le champ de la
charge physique de travail. Cette méthode est applicable dans les entreprises de toutes
tailles. Sa mise en oeuvre peut être initiée par tous les acteurs internes ou externes de
l'entreprise, mais son efficacité repose sur une démarche collective.
Document original
Brochure de 40 pages, format 21 x 29,7
Référence INRS ED 6161
Date de publication 02/2014
INRS ED 6161 méthode d'analyse des risques liés à la
charge physique de travail
80
La méthode d'analyse des manutentions manuelles
développée par l'INRS et les CRAM est ici appliquée
aux activités de chantier et de BTP.
Cet ouvrage reprend le texte diffusé précédemment
par la CRAM d'Auvergne.
Document original
Brochure de 64 pages, format 21 x 29,7
Référence INRS ED 917
Date de publication 01/2003
Méthode d'analyse des manutentions
dans les activités de chantier et du BTP
INRS ED 917
81
La manutention manuelle est:
 Parmi les premières causes des accidents du travail
Ces accidents peuvent survenir partout et à tout moment.
Marginalisée par les taches de production (PME)
la méthode :
 peut être mise en œuvre par différentes personnes : animateurs de projet manutention,
cadres techniques, membres du CSST, médecins du travail, ...
 est particulièrement adaptée aux PME
 est Participative et Multidiscplinaire: Opérateurs, Encadrement,MDT,et CSST
Les solutions sont d’ordre:
Technique
Humain
Organisationnel
Les objectifs doivent etre évalués sur les plans humains, économique et sociale
82
Points de vigilance de référence
83
Chokri SOLTANI sous directeur de l’assistance technique à l’ISST
84
AUTEUR:
SOLTANI CHOKRI : « svp envoyer moi vos remarques sur l’email » :
soltanitn2001@yahoo.fr

Contenu connexe

Tendances

THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
hammani bachir
 
Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)
Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)
Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)
Jean-Xtophe Ordonneau
 
Conférence fiches individuelles de pénibilité
Conférence fiches individuelles de pénibilitéConférence fiches individuelles de pénibilité
Conférence fiches individuelles de pénibilitéproetco
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenance
chokri SOLTANI
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
hammani bachir
 
moyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxmoyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptx
Fati987516
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
hammani bachir
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
WaTaib
 
Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages
hammani bachir
 
Prévention des risques chimiques
Prévention des  risques chimiques   Prévention des  risques chimiques
Prévention des risques chimiques
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
hammani bachir
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
hammani bachir
 
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETATravail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Claudio Cesar Pontes ن
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
hammani bachir
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travail
Laurent Metayer
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
DJEGHOUBIConsulting
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE
hammani bachir
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
chokri SOLTANI
 
cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
abdelmoghitfathelkha1
 

Tendances (20)

THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)
Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)
Prévention du mal de dos et des TMS (Par François Stévignon)
 
Conférence fiches individuelles de pénibilité
Conférence fiches individuelles de pénibilitéConférence fiches individuelles de pénibilité
Conférence fiches individuelles de pénibilité
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenance
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 
moyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptxmoyens de manutention.pptx
moyens de manutention.pptx
 
Guide hse 2009
Guide hse 2009Guide hse 2009
Guide hse 2009
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
 
Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages
 
Prévention des risques chimiques
Prévention des  risques chimiques   Prévention des  risques chimiques
Prévention des risques chimiques
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
 
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
Formation des membres de la CPHS " Accidents de travail et maladie profession...
 
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETATravail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
Travail en hauteur - Formation Brésil - Traduction BETA
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
 
Hygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travailHygiène et sécurité au travail
Hygiène et sécurité au travail
 
Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE  Induction HSE - Bureau d'études HSE
Induction HSE - Bureau d'études HSE
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE
 
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGELES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
LES RISQUES LIES AUX OPERATIONS DE SOUDAGE
 
cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
 

En vedette

Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezPhilippe Porta
 
Guide eco shape 2010
Guide eco shape 2010Guide eco shape 2010
Guide eco shape 2010
InovEco
 
2014 évacuation - tous établissements - 01
2014 évacuation - tous établissements - 012014 évacuation - tous établissements - 01
2014 évacuation - tous établissements - 01
APS&I - Formations
 
Securite des compresseurs
Securite des compresseursSecurite des compresseurs
Securite des compresseurs
chokri SOLTANI
 
What is the RosQual manual handling course?
What is the RosQual manual handling course?What is the RosQual manual handling course?
What is the RosQual manual handling course?
RoSPA Workplace
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
chokri SOLTANI
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)pascalbaudin
 
Support de cours évacuation
Support de cours évacuationSupport de cours évacuation
Support de cours évacuation
APS&I - Formations
 
Guide ergonomie-manutentiond fds f df sd f sd
Guide ergonomie-manutentiond fds f df sd f  sdGuide ergonomie-manutentiond fds f df sd f  sd
Guide ergonomie-manutentiond fds f df sd f sd
nahdiste
 
L'Ergonomie pour les Nuls
L'Ergonomie pour les NulsL'Ergonomie pour les Nuls
L'Ergonomie pour les Nuls
PALO IT
 
Formation incendie
Formation incendieFormation incendie
Formation incendie
Kévin Dessin
 
Charte Ergonomique
Charte Ergonomique Charte Ergonomique
Charte Ergonomique Rached Krim
 
Guide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des Eaux
Guide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des EauxGuide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des Eaux
Guide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des Eaux
CHARLES Frédéric
 
Formation M'Ton Dos manutention
Formation M'Ton Dos manutentionFormation M'Ton Dos manutention
Formation M'Ton Dos manutention
e-Mage M'Ton Corps
 
Lasanteautravail
LasanteautravailLasanteautravail
LasanteautravailESPEJO 25
 
Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2
Marchitecture
 
Lire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsLire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuels
Melek Sellami
 
Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015
mariesautier
 

En vedette (19)

Tms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorezTms ssst cambrai dr thorez
Tms ssst cambrai dr thorez
 
Guide eco shape 2010
Guide eco shape 2010Guide eco shape 2010
Guide eco shape 2010
 
2014 évacuation - tous établissements - 01
2014 évacuation - tous établissements - 012014 évacuation - tous établissements - 01
2014 évacuation - tous établissements - 01
 
Securite des compresseurs
Securite des compresseursSecurite des compresseurs
Securite des compresseurs
 
What is the RosQual manual handling course?
What is the RosQual manual handling course?What is the RosQual manual handling course?
What is the RosQual manual handling course?
 
La demarche de prevention des risques machines
 La demarche de prevention des risques machines La demarche de prevention des risques machines
La demarche de prevention des risques machines
 
Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)Formation sst (tres interessant)
Formation sst (tres interessant)
 
Support de cours évacuation
Support de cours évacuationSupport de cours évacuation
Support de cours évacuation
 
Guide ergonomie-manutentiond fds f df sd f sd
Guide ergonomie-manutentiond fds f df sd f  sdGuide ergonomie-manutentiond fds f df sd f  sd
Guide ergonomie-manutentiond fds f df sd f sd
 
L'Ergonomie pour les Nuls
L'Ergonomie pour les NulsL'Ergonomie pour les Nuls
L'Ergonomie pour les Nuls
 
Ref2005
Ref2005Ref2005
Ref2005
 
Formation incendie
Formation incendieFormation incendie
Formation incendie
 
Charte Ergonomique
Charte Ergonomique Charte Ergonomique
Charte Ergonomique
 
Guide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des Eaux
Guide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des EauxGuide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des Eaux
Guide du travail sur ecran numerique à Lyonnaise des Eaux
 
Formation M'Ton Dos manutention
Formation M'Ton Dos manutentionFormation M'Ton Dos manutention
Formation M'Ton Dos manutention
 
Lasanteautravail
LasanteautravailLasanteautravail
Lasanteautravail
 
Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2Guide synthetique-def vf2
Guide synthetique-def vf2
 
Lire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuelsLire et comprendre rapports annuels
Lire et comprendre rapports annuels
 
Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015Barometre penibilite-atequacy-2015
Barometre penibilite-atequacy-2015
 

Dernier

La refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé MarocLa refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé Maroc
Adil NADAM
 
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé JanssenBaromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Ipsos France
 
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniquesAnalyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
YousriMokaddem1
 
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
islambouchiba9
 
6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx
abdelhabibadamou
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
OuattaraBamory3
 
LES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptx
LES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptxLES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptx
LES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptx
EldadAttoh
 

Dernier (7)

La refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé MarocLa refonte du système national de santé Maroc
La refonte du système national de santé Maroc
 
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé JanssenBaromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
Baromètre Donner des ELLES à la santé Janssen
 
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniquesAnalyse comparative des pratiques ethnobotaniques
Analyse comparative des pratiques ethnobotaniques
 
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
28.04.Fracture_2_Os_Avant-bras.pdf fracture des deux os de l'avant bras
 
6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx6. Supervision technique de la campagne.pptx
6. Supervision technique de la campagne.pptx
 
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdfLIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
LIPIDES ET FONCTION METABOLIQUE DANS LA CELLULE.pdf
 
LES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptx
LES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptxLES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptx
LES TROUBLES DE LA MICTION ETANOMALIES DE LA diurese 2024 Sémio L3.pptx
 

Démarche d'analyse de la manutention manuelle

  • 1. 1 Chokri SOLTANI sous directeur de l’assistance technique à l’ISST « Tout seul on va plus vite, ensemble en va plus loin." Proverbe Africain
  • 2. 2 Le mot docker, contraction de l'anglais dockworker (littéralement, « ouvrier du quai ») Dockers chargement de la cargaison en sac - MV Rothstein, Port-Soudan en 1960 Porte-conteneur dit spreader le principe du conteneur a été inventé en 1956 par Malcom McLean le milieu des années soixante, un nouveau marché de transport par mer s'est développé : celui des conteneurs maritimes Les premières versions des chariots à fourches ont été fabriqués en 1917 par l'industriel anglais installé aux États-Unis, Eugene Clark puis largement utilisé dans les années soixante Le conteneur unité de transport intermodal
  • 3. 3
  • 4. 4 Montrer que les activités qui impliquent la manutention manuelle au delà de leur apparente similarité, sont souvent loin d’être identiques Identifier quelques aspects, tant du point de vue des manutentionnaires que des préventeurs Proposer une démarche de prévention et des « outils » aux préventeurs pour qu’ils puissent tenir compte de cette diversité dans leurs interventions Plusieurs réalités de travail  Secteurs :+Industriel – Construction – Santé – Commerce de détail – Transport et entreposage – etc.  Formes :+Palettisation – Entreposage – (Dé)chargement – Livraison – Approvisionnement – Inventaire – etc. Montrer que la Manutention Manuelle MM: •Est à haut risque de blessures… •Pose des problèmes aux préventeurs en SST…
  • 5. 5 1. INTRODUCTION 2. PRESENTATION DE LA DEMARCHE 3. APPLICATION DE LA DEMARCHE 4. LES OUTILS 5. CONCLUSION « Mieux vaut penser le changement que changer le pansement » (Francis Blanche)
  • 6. 6
  • 7. 7 Norme NF EN 1005-1+A1 : NT 83.96-1(2010) manutention manuelle toute activité nécessitant de recourir à la force humaine pour soulever, abaisser, transporter ou déplacer ou retenir un objet de quelque façon que ce soit levage manuel objet soulevé par la force humaine lorsqu'il est déplacé de sa position initiale vers le haut ou vers le bas transport manuel lorsqu'un objet reste soulevé et qu'il est déplacé horizontalement par une force humaine, il est transporté Manutention A B
  • 8. 8 La fatigue, les douleurs et pathologies de l’appareil locomoteur Les affections du bas du dos et des épaules et, plus accessoirement des membres Les accidents du travail (environ 1/4 d’entre eux, tous secteurs confondus) Des accidents cardio-vasculaires si la MM est très intense dysfonctionnements de l'entreprise : - perte de production en quantité et en qualité - absences, remplacements, - pertes de compétences, - relations sociales… - coûts directs La monotonie et la démotivation des travailleurs si l’activité se limite à la MM Les principales conséquences des manutentions manuelles (MM) sur les travailleurs concernent : L’accumulation de ces effets peut être à l’origine d’une dégradation durable de la santé en général. Un risque accru d’accident ou d’altérations de la santé en cas d’exposition conjointe aux MM, à des contraintes de temps, à une charge mentale ou aux vibrations
  • 9. 9 Facteurs liés à la charge : poids, taille et forme de la charge ; charge située en hauteur ou à déposer en hauteur Facteurs liés aux locaux de travail : espace de travail exigu, sol encombré, en mauvais état, glissant... Facteurs d'ambiance : ambiance froide (entrepôt frigorifique) ou chaude (fonderie), intempéries, bruit Facteurs organisationnels : cadence rapide, gestes répétitifs, travail dans l'urgence, travail posté, travail de nuit Certains facteurs peuvent aggraver la pénibilité de la manutention manuelle : Dans des conditions variables …et dans des conditions défavorables …
  • 10. 10 Résolution de problèmes Moteurs % au manutentionnaire La Manutention: Pas aussi simple qu’il n’y apparait Des pathologies antérieures, l’âge sont des éléments qui peuvent fragiliser les travailleurs dans leurs activités de manutentions manuelles (rechutes, accidents…). Maitriser/ Contrôler le corps •Dissociation haut bas / Préh/Déplac •Equilibre /charge •Coordination du corps / inter seg Efforts exercés sur le corps •Effort relatif / Manutention Ex:50kg •Effort Cumulé /Fatigue Ex: 9 T/j •Effort Soudain/régir Ex: Obstacles… •Effort particulier /Ch. Asymétrique, Ch. répétitif
  • 11. 11 Maitriser/ Contrôler le corps •Dissociation haut bas / Préh/Déplac •Equilibre /charge •Coordination du corps / inter seg Efforts exercés sur le corps •Effort relatif / Manutention •Effort Cumulé /Fatigue •Effort Soudain/régir •Effort particulier /Ch. Asymétrique Les problèmes en Manutention: Un aperçu De point de vue manutentionnaire Dans des conditions variables : S’adapter … 1 Bouge Stabilise Protège 2 3 1 Cervicale 2 Dorsale 3 Lombaire la colonne – une bête de course !
  • 12. 12 Maitriser/ Contrôler le corps •Dissociation haut bas / Préh/Déplac •Equilibre /charge •Coordination du corps / inter seg Efforts exercés sur le corps •Effort relatif / Manutention •Effort Cumulé /Fatigue •Effort Soudain/régir •Effort particulier /Ch. Asymétrique Les problèmes en Manutention: Un aperçu Conditions Variables Conditions Défavorables Pressions Temporelle Par rapport au manutentionnaire Dans des conditions variables : S’adapter … et dans des conditions défavorables : Gérer les couts…
  • 13. N’importe qui peut déplacer des charges d’un point A à un point B. Aucun savoir « technique » impliqué = dévalorisation du métier qui peut être réalisé sans formation. Force de travail facilement remplaçable. La réelle compétence en manutention (Denis et coll.,2013) : User de son corps sans l’user (Wacquant, 2000). L’idée est de gérer ses ressources corporelles dans un contexte où le corps est le principal outil de travail : faire ce qui m’est demandé tout en préservant mon corps. Plus compliqué qu’il n’y paraît d’être manutentionnaire 13 Maitriser/ Contrôler le corps • Dissociation haut bas / Préh/Déplac • Equilibre /charge • Coordination du corps / inter seg Efforts exercés sur le corps • Effort relatif / Manutention • Effort Cumulé /Fatigue • Effort Soudain/régir • Effort particulier /Ch. Asymétrique Le paradoxe de la manutention
  • 14. 14
  • 15.  Arrêté du ministre des affaires sociales, de la solidarité et des Tunisiens à l’étranger du 14 février 2007, relatif à la protection des travailleurs chargés du transport manuel de charges.  Les normes….
  • 16. Charge Limite d’exposition  Art. 3. - Est interdit, le transport manuel de charges dont le poids est susceptible d’exposer la santé ou la sécurité du travailleur au danger. Utilisation des moyens techniques appropriés  Art. 4. - En vue de limiter ou de faciliter le transport manuel de charges, des moyens techniques nouveaux et appropriés doivent être utilisés dans toute la mesure du possible. Poids maximum des charges  Art. 5. - Il est interdit de charger un travailleur adulte de sexe masculin du transport manuel régulier d’une charge dont le poids est supérieur à 55 Kg. 16
  • 17. Obligation de formation sur le transport manuel des charges  Art. 7. - L’employeur assure à chaque travailleur une formation suffisante avant de le charger du transport manuel et régulier de charges. La formation portera sur les techniques de soulèvement, de port, de pose, de déchargement et de stockage des différents types de charges. Examen d’aptitude médical obligatoire  Art. 8. - Les travailleurs des deux sexes chargés du transport manuel et régulier de charges sont soumis à un examen médical d’aptitude à l’emploi avant tout recrutement et à un examen périodique au moins une fois par an.  Art. 14. - Les dispositions de l’arrêté du 5 mai 1988 sont abrogées (100 kg). 17
  • 18. L'EN 1005 (ou NT 83.96- 2010) comprend les parties suivantes: — Partie 1 : Termes et définitions ; NT 83.96-1(2010) — Partie 2 : Manutention manuelle de machines et d'éléments de machines ; NT 83.96-2(2010) — Partie 3 : Limites des forces recommandées pour l'utilisation de machines ; NT 83.96-3(2010) — Partie 4 : Évaluation des postures et mouvements lors du travail en relation avec les machines ; NT 83.96-4(2010) — Partie 5 : Appréciation du risque relatif à la manutention répétitive à fréquence élevée. La présente norme exige l'adoption par les concepteurs d'une approche en trois étapes afin de : a) éviter toute activité de manutention manuelle, dans la mesure du possible ; b) utiliser des moyens d'aide techniques ; c) réduire toujours plus le risque en optimisant les activités de manutention. L'EN 1005: «Sécurité des machines - Performance physique humaine» L‘NT 83.96: «Sécurité des machines - Performance physique humaine»
  • 19. 19 4.3.3.1 Méthode 1 : Analyses à l'aide de valeurs critiques Dans cette méthode, le concepteur peut choisir, parmi les trois situations opérationnelles, celle qui est appropriée à la conception. En utilisant cette méthode, un repérage rapide peut être effectué. La condition restrictive est que les hypothèses relatives à l'activité de manutention soient avérées. 4.3.3.1.1 Déterminer la masse de référence (étape 1) Déterminer la population d'utilisateurs prévue et choisir la masse de référence (Mref), en fonction de la population d'utilisateurs prévue (Tableau 1). 4.3.3.1.2 Procéder à l'appréciation du risque (étape 2) Identifier (cocher) si les opérations de manutention répondent aux critères suivants : 1.— manutention à deux mains uniquement ; 2.— posture debout et mouvements sans limitation ; 3.— manutention par une seule personne; 4.— levage sans à-coups ; 5.— bons moyens de prise des objets à manutentionner ; 6.— bon contact des pieds au sol ; 7.— les activités de manutention manuelle, autres que le levage, sont minimales ; 8.— les objets à lever ne sont ni très chauds, ni très froids 2), ni sales ; 9.— ambiance thermique modérée. Partie 2 : Manutention manuelle de machines et d'éléments de machines ;
  • 20. 20 Partie 2 : Manutention manuelle de machines et d'éléments de machines ;
  • 21. Outils et méthodes Norme NF X 35-109, homologuée en octobre 2011, précise les valeurs limites en ce qui concerne la manutention de charges de plus de 3 kg pour une personne de 18 à 65 ans, Homme ou Femme dans des conditions de référence. ED 6087 : Travail et Lombalgie 21
  • 22. •Faire un diagnostic de la situation : difficile, voir impossible d’être •dans une approche de cause à effet. Plusieurs causes et plusieurs •effets, qui s’entremêlent et qui prennent des configurations différentes. DIAGNOSTIC DIFFICILE •Proposer des solutions adaptées et qui répondent aux attentes des demandeurs : les solutions passe-partout (one best way), importables d’un contexte à un autre sont inefficaces. LES SOLUTIONS PASSE- PARTOUT SONT INEFFICACES •Entre autres, la formation à « La bonne méthode de manutention » n’est pas viable… •Le contenu de la formation doit être adapté aux caractéristiques de la manutention •La formation se centre sur l’analyse d’une situation LA BONNE FORMATION N EST PAS VIABLE 22 Pourquoi la diversité pose-t-elle un problème ? Pourquoi la diversité pose-t-elle un problème aux intervenants en prévention ? Des difficultés pour :
  • 23. 23 CRITERES DE REUSSITE DE LA DEMARCHE DE PREVENTION GLOBALE MULTIDISCIPLINAIRE, ITERATIVE • MOBILISATION DES COMPETENCES • VALORISATION DES PARTICIPANTS • APPROPRIATION DE LA SOLUTION RETENUE • RESPECTER LES PRINCIPES GENERAUX DE LA PREVENTION • RESPECTER LES OBJECTIFS FIXES • VALIDER LES CHOIX RETENUS PAR DES MISES EN SITUATION • REEVALUER • A.TECHNIQUES • A.ORGANISATIONNELS • A.HUMAINS • A.ERGONOMIQUES
  • 24. 24 plusieurs méthodes ont été consultées pour analyser les risques liés à la manutention dans l’entreprise
  • 25. 25 L’INRS met à disposition 3 méthodes d’analyse des manutentions manuelles spécifiques aux secteurs :  du secteur des soins (ed 862- 2001) ;  du BTP (ed 917-2003),  de l’industrie(ed 6161-2014) et développe les 4 phases d’une démarche de prévention: 1. recherche des situations à risques, 2. analyse de ces situations, 3. propositions d’améliorations 4. évaluation des actions. PRESENTATION DE LA DEMARCHE
  • 26. Cette démarche, inspirée par l'INRS, a pour objectif d'aider les entreprises à : 26 Repérer et analyser les situations de travail mettant en jeu les manutentions Evaluer les risques que ses situations engendrent Orienter vers des solutions de prévention OBJECTIFS DE LA DEMARCHE
  • 27. 27 INTERET DE LA DEMARCHE • Cette démarche peut être mise en œuvre par différentes personnes • animateurs de projet manutention, cadres techniques, membres du CSST, médecins du travail, ... SIMPLE: • Elle est particulièrement adaptée aux PME ADAPTEE:
  • 28. 28 •OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes, •METHODE: 3 Méthodes complémentaires •NIVEAU : Entreprise PHASE 1 •OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées, •METHODE: Globale •NIVEAU : poste de travail PHASE 2 •OBJECTIF: la recherche de solutions, •METHODE: Multidisciplinaire et participative •NIVEAU : Entreprise et postes de travail PHASE 3 •OBJECTIF: l’évaluation de la démarche •METHODE: Itérative •NIVEAU : poste de travail PHASE 4 SCHEMA D'ENSEMBLE DE LA DEMARCHE
  • 29. 29 Analyse des flux sur les opérateurs par poste de travail OBJECTIF : REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches différentes et complémentaires PHASE1 NIVEAUENTREPRISE
  • 30. 30 OBJECTIF: ANALYSE DES OPÉRATIONS LES PLUS PRÉOCCUPANTES PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 POSTE 1  Pour les opérations repérées dans la première phase et retenues pour l'analyse, il reste a identifier ce qui rend ces opérations préoccupantes sur le plan des manutentions. PHASE2  Cette analyse se fait à l'aide d'un questionnaire et peut être complétée par l'estimation du tonnage horaire traité manuellement par les operateurs. NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 31. 31 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 OBJECTIF: RECHERCHE DES SOLUTIONS Permet de choisir la ou les solutions optimales permettant d’atteindre l’objectif de réduction du risque Actions techniques Actions sur l’environnement Actions organisationnelles Actions humaines NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL PHASE3
  • 32. 32 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 OBJECTIF: EVALUATION DE LA DEMARCHE Évaluer les solutions retenues - Savoir si les objectifs de réduction du risque ont été atteint. - Corriger et supprimer les risques résiduels - Amélioration continue PHASE4 NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL
  • 33. 33 Activité : Transformation des fils en acier. . Effectif :163 agents Certification : ISO 9001 Couverture Médicale : GMT Organisation de la prévention : CSST Sécurité : service de sécurité AT causé par la manutention : 45 % des AT dans l’entreprise
  • 34. 34 Identification par observation et listing des postes utilisant des charges manutentionnées Identification et estimation des risques inhérents aux opérations de manutention Classification des opérations à fréquence et gravité élevées Étude d’une opération critique de chargement d’un camion par les bobines en fils d’acier… •OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes, •METHODE: 3 Méthodes complémentaires •NIVEAU : Entreprise PHASE 1 •OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées, •METHODE: Globale •NIVEAU : poste de travail PHASE 2 •OBJECTIF: la recherche de solutions, •METHODE: Multidisciplinaire et participative •NIVEAU : Entreprise et postes de travail PHASE 3 •OBJECTIF: l’évaluation de la démarche •METHODE: Itérative •NIVEAU : poste de travail PHASE 4
  • 35. 35 Analyse des flux sur les opérateurs par poste de travail OBJECTIF : REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches différentes et complémentaires PHASE1 NIVEAUENTREPRISE
  • 36. 36 Analyse des flux REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 Analyse des flux de matières et de produits (transport, transfert, stockage) pour identifier les phases critiques nécessitant des manutentions Réception Déchargement MP (Rouleaux d’aciers) 100%LM LevageMécanique Transformation Fils d’acier 95%LM 05%MM Déchets Expédition Chargement PP 40% Levage Mécanique 60% Manut. Manuelle… PHASE1
  • 37. 37 sur les opérateurs REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches différentes et complémentaires Analyse centrée sur les opérateurs 1. A l'expression de la pénibilité des manutentions manuelles par les opérateurs 2. Au point de vue de l’encadrement, du médecin du travail, des membres du CSST sur les manutentions, 3. A l'analyse des statistiques des accidents et incidents et maladies professionnelles. PHASE1
  • 38. 38 sur les opérateurs REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches différentes et complémentaires Entretien-Questionnaire-Analyse des plaintes In put: Entretien avec les cadres (questionnaire) Entretien avec les ouvriers (questionnaire) Analyse des plaintes Analyse des accidents Out put : Listing des postes et des opérations de manutention à risques PHASE1
  • 39. 39 sur les opérateurs REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 PHASE1 Par questionnaire …
  • 40. 40 Tableau 1.4 - SYNTHESE DES TABLEAUX 1.1 - 1.2 - 1.3 ETABLISSEMENT DES PRIORITES POUR L'ANALYSE DES OPERATIONS LISTE DES OPÉRATIONS EFFECTUÉES PAR L'ENTREPRISE AVIS OPERATEURS TABL. 1.1 AVIS ENCADREMENT TABL. 1.2 STAT AT/MP TABL. 1.3 PRIORITÉ 1 X X 2 X X XXX 1 3 X X 4 X X XX 5 X 6 X X PHASE1
  • 41. 41 par poste de travail REPÉRAGE DES SITUATIONS DE TRAVAIL AVEC MANUTENTIONS PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 L'identification de ces situations de travail pourra se faire selon 3 démarches différentes et complémentaires Repérage poste par poste Observation des conditions de manutention et de levage sur les lieux de travail (poste par poste) et identification des situations dangereuses à partir des principaux critères de pénibilité PHASE1
  • 42.  Le consensus sur les postes à risques…  Le caractère pénibilité de l’opération de levage (selon les opérateurs)  Le tonnage journalière manipulé  La fréquence de l’opération de manutention : nombre de fois, durée,…  Les statistiques des AT 42 PHASE1
  • 43. 43 Tableau 1.4 - SYNTHESE DES TABLEAUX 1.1 - 1.2 - 1.3 ETABLISSEMENT DES PRIORITES POUR L'ANALYSE DES OPERATIONS LISTE DES OPÉRATIONS EFFECTUÉES PAR L'ENTREPRISE AVIS OPERATEURS TABL. 1.1 AVIS ENCADREMENT TABL. 1.2 STAT AT/MP TABL. 1.3 PRIORITÉ 1 – Chargement des bobines ( 1000 Kg) 1 1 60 % des AT 1 2- Manutention des petites bobines ( 40 kg) 2 2 20 % des AT 2 3- Manutention déchets 3 3 10 % des AT 3 PHASE1
  • 44. 44 POSTE 1 Chargement des bobines de 1000 kg POSTE 2 Manutention des bobines de 40 kg POSTE 3 Manutention des bennes des déchets ANALYSE DES RESULTATS : Repérage des situations à risques… PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 PHASE1
  • 45. 45 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 PHASE2 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL POSTE 1 Chargement des bobines de 1000 kg  Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m  Poids : 1 à 2 Tonnes  Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)  Hauteur de préhension : 1.10 mètre  Engin de levage : chariot élévateur 5T  Effectif : 5 personnes X 2 Equipes
  • 46. Positionnement des Anneaux de fils de fer sur le support 46 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 47. Dépose des anneaux par le bras du chariot élévateur. 47 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 48. Prise des anneaux par le bras du chariot élévateur. 48 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 49. Manœuvre du chariot pour préparer l’introduction de l’anneau dans le contenaire du camion. 49 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 50. Dépose de l’anneau sur la plate forme du camion. 50 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 51. 51 Introduction de l’anneau dans le camion. NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 52. 52 Dépose de l’anneau dans le camion. NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 53. 53 Effort de pression pour introduire l’anneau dans le camion. NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 54. 54 Maintien du madrier en porte à faux avec le chariot. NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 56. 56 Positions et rôles des équipiers NIVEAUPOSTEDETRAVAIL
  • 58. 1. Efforts physiques 2. Dimensionnement 3. Caractéristiques temporelles 4. Caractéristiques de l’environnement 5. Organisation 58 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
  • 59. 1. Efforts physiques (Charges, Tonnage, Efforts…)  Efforts physiques intenses (soulever pousser tirer) +++  Risque d’écrasement +++  Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m  Poids : 1 à 2 Tonnes 2. Dimensionnement (Postures, Espace, Déplacement…)  Postures inconfortables +++  Zone de travail très encombrée +++  Risque de chute de personne +++  Hauteur de préhension : 1.10 mètre 3. Caractéristiques temporelles (Cadence, Durée, pause..)  Travail répétitif +++  Cadence élevé +++ : Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)  Deux équipes 4. Caractéristiques de l’environnement (Amb.physiques, Etat de sol, Equipements, EPI…  Bruit, Chaleur, Courant s d’air +++  Co activité +++  Circulation des piétons et des engins +++  Non port des EPI +++ 5. Organisation  Difficulté de changer la méthode de travail +++  Objectifs de production exigeants +++  Roulement du personnel occasionnel +++  Nombres d’accident de travail élevé +++ 59 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
  • 60. 60 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 PHASE2 NIVEAUPOSTEDETRAVAIL ANALYSE •OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes, •METHODE: 3 Méthodes complémentaires •NIVEAU : Entreprise PHASE 1 •OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées, •METHODE: Globale •NIVEAU : poste de travail PHASE 2 •OBJECTIF: la recherche de solutions, •METHODE: Multidisciplinaire et participative •NIVEAU : Entreprise et postes de travail PHASE 3 •OBJECTIF: l’évaluation de la démarche •METHODE: Itérative •NIVEAU : poste de travail PHASE 4
  • 61. 61 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 OBJECTIF: RECHERCHE DES SOLUTIONS Permet de choisir la ou les solutions optimales permettant d’atteindre l’objectif de réduction du risque Actions techniques Actions sur l’environnement Actions humaines Actions organisationnelles LESACTIONS… PHASE3
  • 62. 62 Agir sur les objets Faciliter les déplacements Mettre en place des aides au soulèvement des charges Former les opérateurs Améliorer l’organisation de travail relative à la manutention PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS Permet de choisir la ou les solutions optimales permettant d’atteindre l’objectif de réduction du risque. Pour aider aux choix, les solutions possibles sont classées selon cinq types d’actions : LESACTIONS… PHASE3
  • 63. 63 •Dispositifs de saisie d’objets •Choix des outillages •Contenants adaptés aux charges •etc Agir sur les objets PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS LESACTIONS… PHASE3
  • 64. 64 • Des chariots élévateurs • Transport par rails, par vis… • Utiliser des convoyeurs Faciliter les déplacements PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS LESACTIONS… PHASE3
  • 65. 65 •Bras manipulateur •Transpalette électrique spéciale •Potence •etc Mettre en place des aides au soulèvement des charges PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS LESACTIONS… PHASE3
  • 66. 66 Former les opérateurs PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS LESACTIONS… PHASE3 1. Former l'encadrement à la conduite de projet « manutention », le sensibiliser et lui donner la capacité d'organiser le travail en prenant en compte les risques lies aux manutentions. 2. Former les opérateurs aux gestes et postures de travail, leur donne la capacité d'identifier les risques lies à la manipulation, à la manutention, au transport manuel des charges et aux postures de travail en se référant a des connaissances anatomiques et physiologiques simples sur le corps humain. 3. Cette formation permet aux opérateurs : • d'appliquer les principes de base de sécurité physique et d‘économie d'efforts en fonction de la situation de travail, de proposer les améliorations susceptibles d‘éviter ou de réduire les risques identifies. • Cette formation doit également convaincre de l'intérêt de l'utilisation des moyens matériels de manutention à disposition.
  • 67. 67 Améliorer l’organisation de travail relative à la manutention PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS LESACTIONS… PHASE3 1. Organiser les approvisionnements de manière à optimiser les déplacements : point de livraison des matériaux, collecte et évacuation des déchets. 2. Agir sur les fournisseurs pour organiser les livraisons (quantités nécessaires, répartition des lots, calendrier précis de livraisons,...). 3. Préparer les interventions pour limiter l'improvisation et les aléas.
  • 68. 68 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 RECHERCHE DES SOLUTIONS LESACTIONS… PHASE3 Après le La participation des opérateurs, du CSST et l’ISST pour rechercher des solutions Les solutions possibles :  L’utilisation de conteneur s à toit ouvrant (open top) avec un pont roulant comme moyen de levage ;  L’utilisation de Conteneur à parois latérales largement ouvrantes permettant l’évolution de chariots à fourches,  - L’acquisition d’un quai de chargement mobile avec des gerbeurs comme moyen de levage ; La construction d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité avec utilisation des gerbeurs qui entre dans le container pour le charger ou le décharger ; conteneur à toit ouvrant (open top) Conteneur à paroi latérale largement ouvrantes Quai de chargement mobile Quai de chargement fixe
  • 69. 69 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 LA SOLUTION retenue… LESACTIONS… PHASE3 -La construction d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité -Acquisition de gerbeurs qui entrent dans le container pour le charger ou le décharger avec un système de prise de bobines Aménagements essentiels d’un quai de chargement
  • 70. 70 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 LES SOLUTIONS… LESACTIONS… PHASE3 -La construction d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité -Acquisition de gerbeurs qui entrent dans le container pour le charger ou le décharger avec un système de prise de bobines Un gerbeur avec un système de prise de bobines
  • 71. 71 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 LES SOLUTIONS … LESACTIONS… PHASE3 Les actions pratiques portent notamment sur : -L’organisation des opérations de manutention qui ne sont pas standards (par le service de sécurité); -L’aménagement d’un quai de chargement qui respecte les règles de sécurité -L’acquisition de certains équipements : Acquisition de gerbeurs qui entrent dans le container pour le charger ou le décharger avec un système de prise de bobines -La formation des conducteurs des gerbeurs et des élingueurs;
  • 72. 72 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 OBJECTIF: EVALUATION DE LA DEMARCHE PRMM Évaluer les solutions retenues - Savoir si les objectifs de réduction du risque ont été atteint. - Corriger et supprimer les risques résiduels PHASE4 NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL sur les plans:  Humain: la réduction de la charge physique liée à la manutention et aux déplacements ;  Économique: réduction des équipes de manœuvres, des temps de chargement et déchargement  Social: diminution des AT/MP et CT
  • 73. 1. Efforts physiques (Charges, Tonnage, Efforts…)  Efforts physiques intenses (soulever pousser tirer) +++  Risque d’écrasement +++  Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m  Poids : 1 à 2 Tonnes 2. Dimensionnement (Postures, Espace, Déplacement…)  Postures inconfortables +++  Zone de travail très encombrée +++  Risque de chute de personne +++  Hauteur de préhension : 1.10 mètre 3. Caractéristiques temporelles (Cadence, Durée, pause..)  Travail répétitif +++  Cadence élevé +++ : Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)  Deux équipes 4. Caractéristiques de l’environnement (Amb.physiques, Etat de sol, Equipements, EPI…  Bruit, Chaleur, Courant s d’air +++  Co activité +++  Circulation des piétons et des engins +++  Non port des EPI +++ 5. Organisation  Difficulté de changer la méthode de travail +++  Objectifs de production exigeants +++  Roulement du personnel occasionnel +++  Nombres d’accident de travail élevé +++ 73 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
  • 74. 1. Efforts physiques (Charges, Tonnage, Efforts…)  Efforts physiques intenses (soulever pousser tirer)  Risque d’écrasement  Bobine de fils d’aciers de diamètre > 1m  Poids : 1 à 2 Tonnes 2. Dimensionnement (Postures, Espace, Déplacement…)  Postures inconfortables  Zone de travail très encombrée  Risque de chute de personne  Hauteur de préhension : 3. Caractéristiques temporelles (Cadence, Durée, pause..)  Travail répétitif  Cadence élevé +++ : Cadence : 10 camions par jour ( 35 T X10)  Deux équipes 4. Caractéristiques de l’environnement (Amb.physiques, Etat de sol, Equipements, EPI…  Bruit, Chaleur, Courant s d’air  Co activité  Circulation des piétons et des engins  Non port des EPI 5. Organisation  Difficulté de changer la méthode de travail  Objectifs de production exigeants  Roulement du personnel occasionnel  Nombres d’accident de travail élevé 74 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4
  • 75. 75 PHASE 1 PHASE 2 PHASE 3 PHASE 4 PHASE4 NIVEAUENTREPRISEETPOSTEDETRAVAIL •OBJECTIF: le repérage des opérations préoccupantes, •METHODE: 3 Méthodes complémentaires •NIVEAU : Entreprise PHASE 1 •OBJECTIF: l'analyse des opérations repérées, •METHODE: Globale •NIVEAU : poste de travail PHASE 2 •OBJECTIF: la recherche de solutions, •METHODE: Multidisciplinaire et participative •NIVEAU : Entreprise et postes de travail PHASE 3 •OBJECTIF: l’évaluation de la démarche •METHODE: Itérative •NIVEAU : poste de travail PHASE 4
  • 76. 76 CRITERES DE REUSSITE DE LA DEMARCHE DE PREVENTION GLOBALE MULTIDISCIPLINAIRE, ITERATIVE • MOBILISATION DES COMPETENCES • VALORISATION DES PARTICIPANTS • APPROPRIATION DE LA SOLUTION RETENUE • RESPECTER LES PRINCIPES GENERAUX DE LA PREVENTION • RESPECTER LES OBJECTIFS FIXES • VALIDER LES CHOIX RETENUS PAR DES MISES EN SITUATION • REEVALUER • A.TECHNIQUES • A.ORGANISATIONNELS • A.HUMAINS • A.ERGONOMIQUES
  • 77. LES OUTILS ET LES RESSOURCES BIBLIOGHIQUES
  • 78. 78 L’INRS met à disposition 3 applications (de la démarche d’analyse des manutentions manuelles) spécifiques aux secteurs :  du secteur des soins (ed 862- 2001) ;  du BTP (ed 917-2003),  de l’industrie(ed 6161-2014) Cette analyse se fait en 4 phases successives : - Identification et hiérarchisation de la charge physique de travail dans l'entreprise. - Analyse de la charge physique de travail selon 5 indicateurs (efforts physiques, dimensionnement, caractéristiques temporelles, caractéristiques de l'environnement, organisation). - Recherche de pistes de prévention. - Évaluation de l'action.
  • 79. 79 Conçue par des chercheurs et des praticiens du terrain de prévention, cette brochure propose une méthode d'analyse des risques liés à la charge physique de travail. Elle permet de repérer et d'analyser les facteurs de risques pour l'appareil locomoteur en tenant compte de la globalité des composantes de l'activité. Elle permet également d'établir des priorités, d'orienter vers des pistes pertinentes de prévention et d'en évaluer l'efficacité. Cette méthodologie fait appel aux principes ergonomiques et à la manière de les appliquer pour la conception et l'amélioration des situations de travail. Elle s'appuie sur des textes de référence (normes, directives, littérature scientifique) dans le champ de la charge physique de travail. Cette méthode est applicable dans les entreprises de toutes tailles. Sa mise en oeuvre peut être initiée par tous les acteurs internes ou externes de l'entreprise, mais son efficacité repose sur une démarche collective. Document original Brochure de 40 pages, format 21 x 29,7 Référence INRS ED 6161 Date de publication 02/2014 INRS ED 6161 méthode d'analyse des risques liés à la charge physique de travail
  • 80. 80 La méthode d'analyse des manutentions manuelles développée par l'INRS et les CRAM est ici appliquée aux activités de chantier et de BTP. Cet ouvrage reprend le texte diffusé précédemment par la CRAM d'Auvergne. Document original Brochure de 64 pages, format 21 x 29,7 Référence INRS ED 917 Date de publication 01/2003 Méthode d'analyse des manutentions dans les activités de chantier et du BTP INRS ED 917
  • 81. 81 La manutention manuelle est:  Parmi les premières causes des accidents du travail Ces accidents peuvent survenir partout et à tout moment. Marginalisée par les taches de production (PME) la méthode :  peut être mise en œuvre par différentes personnes : animateurs de projet manutention, cadres techniques, membres du CSST, médecins du travail, ...  est particulièrement adaptée aux PME  est Participative et Multidiscplinaire: Opérateurs, Encadrement,MDT,et CSST Les solutions sont d’ordre: Technique Humain Organisationnel Les objectifs doivent etre évalués sur les plans humains, économique et sociale
  • 82. 82 Points de vigilance de référence
  • 83. 83 Chokri SOLTANI sous directeur de l’assistance technique à l’ISST
  • 84. 84 AUTEUR: SOLTANI CHOKRI : « svp envoyer moi vos remarques sur l’email » : soltanitn2001@yahoo.fr