SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
La route solaire hybride
Quand la route produit de l'électricité
et des calories …
Et si la route devenait une mine d'énergie renouve-
lable ? Ses surfaces ne sont-elles pas déjà là, sous
nos roues, prêtes à recueillir l'énergie du soleil ?
Rêvons un peu. Si le million de kilomètres linéaires
de chaussées que nous avons en France était entiè-
rement équipé de panneaux photovoltaïques ou
d'une couche d'enrobé capable de capter et d'ex-
ploiter la chaleur du soleil, même avec un rende-
ment de 10 %, la puissance ainsi produite serait
potentiellement équivalente à la totalité de l'énergie
électrique consommée en France !
Oui, mais… Il faut que la surface de la chaussée
continue de frotter au contact du pneumatique de
manière à garantir la sécurité routière pour les voi-
tures et les camions qui circulent, en réduisant les
nuisances sonores. La chaussée doit continuer de
résister aux passages des essieux. Avec ses équi-
pements, elle doit durer dans le temps malgré les
conditions météorologiques parfois sévères : pluie,
neige, sécheresse etc.
D'ores et déjà, l'on peut trouver sur le marché un
certain nombre de solutions pour des routes photo-
voltaiques. Citons par exemple le procédé
Wattway ® de Colas en France, la piste cyclable
Solar Road ® aux Pays-Bas, le prototype Solar
Roadway ® aux États-Unis…
Les recherches en cours à l'Ifsttar prolongent ce
concept vers une optimisation de l'énergie récupérée
combinant électricité et calories. Le dispositif doit
assurer une « praticabilité » de la chaussée en tout
point équivalente à celle d'une chaussée classique.
Et ce pour un coût acceptable par rapport aux solu-
tions classiques non énergétiques.
La surface de roulement est faite d'un revêtement
translucide possédant un excellent contact pneu-
chaussée. Formé de granulats de verre et d'un liant
translucide de résine, liant végétal et bitume, il
recouvre un ensemble de cellules photovoltaïques
souples. Ces cellules sont disposées sur une couche
d'enrobés poreux dans laquelle circule un fluide calo-
porteur.
En effet les cellules photovoltaïques chauffent et leur
performance se dégrade (problème bien connu dans
les fermes solaires photovoltaïques). Le fluide calo-
porteur refroidit les cellules et récupère la partie non
utilisée du flux solaire sous forme d'énergie ther-
mique. Ce système hybride augmente d'autant plus
le rendement énergétique de l'opération que la cou-
che de roulement translucide fait serre (un peu
comme dans un chauffe eau solaire). Puis le fluide
est refroidi par échange avec un réseau de chaleur
et revient dans le cycle.
La faisabilité technique de la route solaire hybride
Ifsttar est désormais prouvée. Un démonstrateur à
échelle réelle est exposé sur le Pavillon France de
la COP21 au Bourget.
Déjà d'autres fonctions se greffent sur le concept
initial. Et si l'énergie électrique et thermique ainsi
produite était utilisée en « circuit court » ? pour le
maintien hors gel de la surface des chaussées, pour
l'alimentation des véhicules électriques qui circulent,
pour une signalisation lumineuse dynamique, pour
l'éclairage des points sensibles, pour les systèmes
de communication en bord de voie… Les équipes de
recherche de l'Ifsttar se mobilisent sur tous ces sujets
qui forment, avec d'autres encore, le programme
Route de 5e Génération ©.
Infrastructures
Démonstrateur de route solaire,
hybride, thermique et photovoltaïque
Ce démonstrateur est composé d'un empilement de maté-
riaux et différents composants remplissant chacun une fonc-
tion précise .
La couche de roulement, composée d'un enrobé semi-
transparent à base de granulats de verre, permet de recueillir
le rayonnement solaire et possède une adhérence compa-
tible avec la circulation des véhicules.
Des capteurs solaires, placés sous la couche de roulement, permettent ensuite de produire l'énergie électrique
nécessaire pour faire fonctionner la pompe d'équilibrage entre les deux bassins amont et aval.
Une couche d'enrobé poreux, placée sous ces capteurs solaires et circulée par un fluide, permet de collecter
sous forme d'énergie thermique la partie non utilisée du flux lumineux émis par une lampe installée sur l’équi-
pement présenté ci-dessus.
Institut français des sciences
et technologies des transports,
de l'aménagement et des réseaux
Siège de l'Ifsttar
14-20, boulevard Newton
Cité Descartes, Champs-sur-Marne
77447 Marne-la-Vallée Cedex 2
www.ifsttar.fr
emilie.vidal@ifsttar.fr
Champs-sur-Marne • Lille / Villeneuve d’Ascq • Lyon / Bron • Marseille / Salon de Provence • Nantes / Bouguenais • Versailles / Satory
Photos : Arnaud Bouissou, MEDDE

Contenu connexe

Similaire à La route solaire hybride

3_Presentation_PV_technique.pdf
3_Presentation_PV_technique.pdf3_Presentation_PV_technique.pdf
3_Presentation_PV_technique.pdf
HamidInekach
 
safran_dos_presse_flipbook_fr
safran_dos_presse_flipbook_frsafran_dos_presse_flipbook_fr
safran_dos_presse_flipbook_fr
Joël Devautour
 
Synthèse énergie solaire
Synthèse énergie solaireSynthèse énergie solaire
Synthèse énergie solaire
arleuein
 

Similaire à La route solaire hybride (16)

Valise a energie propre 2010
Valise a energie propre 2010Valise a energie propre 2010
Valise a energie propre 2010
 
Dossier de presse - janvier 2016
Dossier de presse - janvier 2016Dossier de presse - janvier 2016
Dossier de presse - janvier 2016
 
evolution de cout.pptx
evolution de cout.pptxevolution de cout.pptx
evolution de cout.pptx
 
réseau de distribution BT alimenté par énergie solaire
réseau de distribution BT alimenté par énergie solaireréseau de distribution BT alimenté par énergie solaire
réseau de distribution BT alimenté par énergie solaire
 
Faits concernant les panneaux solaires.docx
Faits concernant les panneaux solaires.docxFaits concernant les panneaux solaires.docx
Faits concernant les panneaux solaires.docx
 
3_Presentation_PV_technique.pdf
3_Presentation_PV_technique.pdf3_Presentation_PV_technique.pdf
3_Presentation_PV_technique.pdf
 
Sowatt'mag n°4 - Juillet 2017
Sowatt'mag n°4 - Juillet 2017Sowatt'mag n°4 - Juillet 2017
Sowatt'mag n°4 - Juillet 2017
 
Sowatt'mag juillet 2017
Sowatt'mag juillet 2017Sowatt'mag juillet 2017
Sowatt'mag juillet 2017
 
safran_dos_presse_flipbook_fr
safran_dos_presse_flipbook_frsafran_dos_presse_flipbook_fr
safran_dos_presse_flipbook_fr
 
ACCIONA Dakar 2015 (Brochure en Français)
ACCIONA Dakar 2015 (Brochure en Français)ACCIONA Dakar 2015 (Brochure en Français)
ACCIONA Dakar 2015 (Brochure en Français)
 
L’énergie solaire
L’énergie solaireL’énergie solaire
L’énergie solaire
 
Fiche technique : petit éolien - Ademe
Fiche technique : petit éolien - AdemeFiche technique : petit éolien - Ademe
Fiche technique : petit éolien - Ademe
 
SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017
SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017
SOREA Mag' n°5 - La newsletter électrique - Novembre 2017
 
Synthèse énergie solaire
Synthèse énergie solaireSynthèse énergie solaire
Synthèse énergie solaire
 
Rapport groupe 4 (solaire)
Rapport groupe 4 (solaire)Rapport groupe 4 (solaire)
Rapport groupe 4 (solaire)
 
Présentation et Fiches apprenants - Routes solaires
Présentation et Fiches apprenants - Routes solairesPrésentation et Fiches apprenants - Routes solaires
Présentation et Fiches apprenants - Routes solaires
 

Plus de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux

Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017

Plus de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (20)

Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018
Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018
Trajectoire le magazine n°16 - décembre 2018
 
2018 avec l'Ifsttar
2018 avec l'Ifsttar2018 avec l'Ifsttar
2018 avec l'Ifsttar
 
Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018
Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018
Trajectoire, le magazine n°15 - juin 2018
 
Activity report 2017
Activity report 2017Activity report 2017
Activity report 2017
 
Electric road - revue de presse
Electric road - revue de presseElectric road - revue de presse
Electric road - revue de presse
 
Rapport d'activité 2017
Rapport d'activité 2017Rapport d'activité 2017
Rapport d'activité 2017
 
Dossier de presse - Sense-City
Dossier de presse - Sense-City Dossier de presse - Sense-City
Dossier de presse - Sense-City
 
Projet INDIRA_B
Projet INDIRA_B Projet INDIRA_B
Projet INDIRA_B
 
2017 avec l'Ifsttar - Twitter
2017 avec l'Ifsttar - Twitter2017 avec l'Ifsttar - Twitter
2017 avec l'Ifsttar - Twitter
 
Dossier de presse - Janvier 2018
Dossier de presse - Janvier 2018Dossier de presse - Janvier 2018
Dossier de presse - Janvier 2018
 
Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017
Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017
Trajectoire le magazine n°14 - décembre 2017
 
Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016
 
Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017
Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017
Trajectoire le magazine n°13 - Juin 2017
 
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
Le programme de recherche et de développement de l'Ifsttar 2017
 
La Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ans
La Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ansLa Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ans
La Stratégie scientifique « précisée » de l'Ifsttar à 10 ans
 
JTR 2017
JTR 2017JTR 2017
JTR 2017
 
2016 avec l'Ifsttar
2016 avec l'Ifsttar2016 avec l'Ifsttar
2016 avec l'Ifsttar
 
Les BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTAR
Les BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTARLes BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTAR
Les BFUP : 20 ans de croissance accompagnés par l’IFSTTAR
 
Comment étudier les comportements : présentation du simulateur vélo
Comment étudier les comportements : présentation du simulateur véloComment étudier les comportements : présentation du simulateur vélo
Comment étudier les comportements : présentation du simulateur vélo
 
Intermodalité vélo transport collectif - Le projet VERT
Intermodalité vélo transport collectif - Le projet VERTIntermodalité vélo transport collectif - Le projet VERT
Intermodalité vélo transport collectif - Le projet VERT
 

La route solaire hybride

  • 1. La route solaire hybride Quand la route produit de l'électricité et des calories … Et si la route devenait une mine d'énergie renouve- lable ? Ses surfaces ne sont-elles pas déjà là, sous nos roues, prêtes à recueillir l'énergie du soleil ? Rêvons un peu. Si le million de kilomètres linéaires de chaussées que nous avons en France était entiè- rement équipé de panneaux photovoltaïques ou d'une couche d'enrobé capable de capter et d'ex- ploiter la chaleur du soleil, même avec un rende- ment de 10 %, la puissance ainsi produite serait potentiellement équivalente à la totalité de l'énergie électrique consommée en France ! Oui, mais… Il faut que la surface de la chaussée continue de frotter au contact du pneumatique de manière à garantir la sécurité routière pour les voi- tures et les camions qui circulent, en réduisant les nuisances sonores. La chaussée doit continuer de résister aux passages des essieux. Avec ses équi- pements, elle doit durer dans le temps malgré les conditions météorologiques parfois sévères : pluie, neige, sécheresse etc. D'ores et déjà, l'on peut trouver sur le marché un certain nombre de solutions pour des routes photo- voltaiques. Citons par exemple le procédé Wattway ® de Colas en France, la piste cyclable Solar Road ® aux Pays-Bas, le prototype Solar Roadway ® aux États-Unis… Les recherches en cours à l'Ifsttar prolongent ce concept vers une optimisation de l'énergie récupérée combinant électricité et calories. Le dispositif doit assurer une « praticabilité » de la chaussée en tout point équivalente à celle d'une chaussée classique. Et ce pour un coût acceptable par rapport aux solu- tions classiques non énergétiques. La surface de roulement est faite d'un revêtement translucide possédant un excellent contact pneu- chaussée. Formé de granulats de verre et d'un liant translucide de résine, liant végétal et bitume, il recouvre un ensemble de cellules photovoltaïques souples. Ces cellules sont disposées sur une couche d'enrobés poreux dans laquelle circule un fluide calo- porteur. En effet les cellules photovoltaïques chauffent et leur performance se dégrade (problème bien connu dans les fermes solaires photovoltaïques). Le fluide calo- porteur refroidit les cellules et récupère la partie non utilisée du flux solaire sous forme d'énergie ther- mique. Ce système hybride augmente d'autant plus le rendement énergétique de l'opération que la cou- che de roulement translucide fait serre (un peu comme dans un chauffe eau solaire). Puis le fluide est refroidi par échange avec un réseau de chaleur et revient dans le cycle. La faisabilité technique de la route solaire hybride Ifsttar est désormais prouvée. Un démonstrateur à échelle réelle est exposé sur le Pavillon France de la COP21 au Bourget. Déjà d'autres fonctions se greffent sur le concept initial. Et si l'énergie électrique et thermique ainsi produite était utilisée en « circuit court » ? pour le maintien hors gel de la surface des chaussées, pour l'alimentation des véhicules électriques qui circulent, pour une signalisation lumineuse dynamique, pour l'éclairage des points sensibles, pour les systèmes de communication en bord de voie… Les équipes de recherche de l'Ifsttar se mobilisent sur tous ces sujets qui forment, avec d'autres encore, le programme Route de 5e Génération ©. Infrastructures
  • 2. Démonstrateur de route solaire, hybride, thermique et photovoltaïque Ce démonstrateur est composé d'un empilement de maté- riaux et différents composants remplissant chacun une fonc- tion précise . La couche de roulement, composée d'un enrobé semi- transparent à base de granulats de verre, permet de recueillir le rayonnement solaire et possède une adhérence compa- tible avec la circulation des véhicules. Des capteurs solaires, placés sous la couche de roulement, permettent ensuite de produire l'énergie électrique nécessaire pour faire fonctionner la pompe d'équilibrage entre les deux bassins amont et aval. Une couche d'enrobé poreux, placée sous ces capteurs solaires et circulée par un fluide, permet de collecter sous forme d'énergie thermique la partie non utilisée du flux lumineux émis par une lampe installée sur l’équi- pement présenté ci-dessus. Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux Siège de l'Ifsttar 14-20, boulevard Newton Cité Descartes, Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 www.ifsttar.fr emilie.vidal@ifsttar.fr Champs-sur-Marne • Lille / Villeneuve d’Ascq • Lyon / Bron • Marseille / Salon de Provence • Nantes / Bouguenais • Versailles / Satory Photos : Arnaud Bouissou, MEDDE