SlideShare une entreprise Scribd logo
LE SYNDROME FRONTAL
RÉALISÉ PAR: DR KHELLAF S.
ENCADRÉ PAR: DR SEMRA
PR. HAMRI A.
SERVICE DE NEUROLOGIE
CHU DR BENBADIS
CONSTANTINE
FÉVRIER 2017
Introduction
• Le syndrome frontal désigne l’ensemble des symptômes liés à
l’atteinte de lobe frontal à l’exception de la circonvolution frontale
ascendante (aire motrice primaire, aire 4 de Brodmann), dont
l’atteinte fait partie des syndromes rolandiques.
• Les lésions du lobe frontal et des structures qui lui sont connectées,
sont à l'origine d'une séméiologie d'une diversité et d'une complexité
extrêmes. Ceci est lié à l'importance considérable de l'expansion du
lobe frontal chez l'homme.
Introduction
• Un syndrome frontal peut résulter de lésions du lobe frontal lui-
même ou de ses connections. Ces dernières peuvent être
réparties en deux grandes catégories :
• d'une part des connections sous-corticales, avec certains
noyaux gris centraux (thalamus, noyau caudé, noyau
lenticulaire) et le lobe limbique. Les lésions de ces structures
peuvent réaliser un syndrome frontal par déconnexion.
• d'autre part, le lobe frontal est en connexion avec
l'ensemble du reste du cortex cérébral.
Introduction
• Le syndrome frontal comporte trois grands types de troubles :
• des troubles cognitifs, dits dysexécutifs.
• des troubles psycho-comportementaux,
• des troubles neurologiques, essentiellement moteurs.
NEURO ANATOMIE
STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE
ANATOMIE STRUCTURELLE
• Le lobe frontal est le plus volumineux des lobes du cerveau.
• Il est situé en avant de la fissure centrale et au-dessus de la fissure
latérale.
• On distingue habituellement 3 faces sur ce lobe :
 la face latérale, qui appartient à la convexité cérébrale ;
 la face médiale, en regard de la fssure interhémisphérique ;
 la face inférieure, ou face orbitaire, reposant sur le toit osseux
de la cavité orbitaire
Figure 1*. Face latérale du lobe frontal.
Elle correspond à la partie du lobe frontal
apparaissant sur la convexité cérébrale.
Sur cette face, 3 sillons permettent de
délimiter 5 gyrus.
Les sillons frontal supérieur (fs) et inférieur (fi)
le sillon précentral (pc).
Le gyrus frontal supérieur (F1)
Le gyrus frontal moyen (F2)
Le gyrus frontal inférieur (F3)
Ce dernier est découpé en:
- une partie operculaire (op)
- Une partie triangulaire (tr)
- une partie orbitaire (or)
Le gyrus précentral (PC)
Le gyrus subcentral (SB)
* L.Tatu;Anatomie du cortex cérébral :lobe frontal. La Lettre du Neurologue •Vol. XV - n° 10 - décembre 2011
FACE LATERALE
Figure 2*. Face médiale du lobe frontal.
présence de la partie antérieure de la fissure
limbique (constituée par le sillon subcalleux
(ss) et le sillon cingulaire (sc) ).
Dans la partie frontale du lobe limbique se
placent le gyrus subcalleux (SU) et le gyrus
cingulaire (GC).
Au-dessus de la fissure limbique se trouve le
gyrus frontal supérieur (F1), qui est limité en
arrière par le débord médial de la fissure
centrale (FC).
Le sillon paracentral (pa) limite en avant le
lobule paracentral (LPC) qui est limité en
arrière par la partie marginale de la fissure
cingulaire (mc).
* L.Tatu;Anatomie du cortex cérébral :lobe frontal. La Lettre du Neurologue •Vol. XV - n° 10 - décembre 2011
FACE MEDIALE
Figure 3*. Face inférieure ou orbitaire du
lobe frontal.
Présence de 2 sillons :
- Le sillon orbitaire médial (om) ou olfactif
accueil le bulbe et le tractus olfactif.
- le sillon orbitaire latéral (ol) qui prend
habituellement la forme de la lettre H
Ces 2 sillons permettent de délimiter 5 gyrus:
Le gyrus rectus (R) ou gyrus droit
Le gyrus orbitaire médial (OM)
Le gyrus orbitaire latéral (OL)
Le gyrus orbitaire antérieur (OA
Le gyrus orbitaire postérieur (OP)
* L.Tatu;Anatomie du cortex cérébral :lobe frontal. La Lettre du Neurologue •Vol. XV - n° 10 - décembre 2011
FACE ORBITAIRE
Les trois composantes
anatomo-fonctionnelles :
• le cortex moteur
primaire,
• le cortex prémoteur
• le cortex préfrontal.
ANATOMIE
FONCTIONNELLE
ANATOMIE FONCTIONNELLE
Cortex préfrontal:
- Cortex dorso latéral
- Cortex interne
- Cortex orbito frontal
• Le cortex préfrontal a un rôle d’intégration à la fois des
comportements et des fonctions cognitives (par exemple, dans la
communication verbale ou la mémoire).
• Les dysfonctions observées peuvent résulter de l’atteinte du cortex
préfrontal lui-même ou des boucles le reliant aux autres structures.
Beyond cortical localization in clinico-anatomical correlation· Aug 2012 · Cortex
• Les connexions afférentes et efférentes du cortex préfrontal
concernent l’ensemble des cortex associatifs rétrorolandiques, le cortex
limbique, les noyaux gris centraux et les thalamus.
Beyond cortical localization in
clinico-anatomical correlation·
Aug 2012 · Cortex
ANATOMIE FONCTIONNELLE
5 circuits cortico-sous corticaux:
• le circuit dorsolatéral, dont l’atteinte entraîne des troubles des fonctions exécutives
cognitives (et aussi de la mémoire de travail et de la mémoire à long terme).
• le circuit cingulaire, dont l’atteinte entraîne une réduction des activités auto-initiées et
indifférence affective (tableau « pseudo-dépressif ») ;
• le circuit orbitofrontal, dont l’atteinte entraîne désinhibition, irritabilité, labilité de
l’humeur, modifications des conduites alimentaires, comportements d’utilisation et
d’imitation (tableau « pseudo-psychopathique ») ;
• Le circuit oculomoteur
• Le circuit somatomoteur.
Vascularisation :
Artére cérébrale ant (ACA):
- partie sup de la FA
-Face int du lobe frontal
-F1
-faces inf et ext du lobe
préfrontal
Artére Sylvienne (ACM):
-Pied F2.3
-Partie post du lobe pré
frontale
-Partie inf de FA
Vascularisation :
Artére cérébrale ant (ACA):
- partie sup de la FA
-Face int du lobe frontal
-F1
-faces inf et ext du lobe
préfrontal
Artére Sylvienne (ACM):
-Pied F2.3
-Partie post du lobe pré
frontale
-Partie inf de FA
Vascularisation :
Artére cérébrale ant (ACA):
- partie sup de la FA
-Face int du lobe frontal
-F1
-faces inf et ext du lobe
préfrontal
Artére Sylvienne (ACM):
-Pied F2.3
-Partie post du lobe pré
frontale
-Partie inf de FA
Vascularisation :
Artére cérébrale ant (ACA):
- partie sup de la FA
-Face int du lobe frontal
-F1
-faces inf et ext du lobe
préfrontal
Artére Sylvienne (ACM):
-Pied F2.3
-Partie post du lobe pré
frontale
-Partie inf de FA
Vascularisation :
Artére cérébrale ant (ACA):
- partie sup de la FA
-Face int du lobe frontal
-F1
-faces inf et ext du lobe
préfrontal
Artére Sylvienne (ACM):
-Pied F2.3
-Partie post du lobe pré
frontale
-Partie inf de FA
Vascularisation :
Artére cérébrale ant (ACA):
- partie sup de la FA
-Face int du lobe frontal
-F1
-faces inf et ext du lobe
préfrontal
Artére Sylvienne (ACM):
-Pied F2.3
-Partie post du lobe pré
frontale
-Partie inf de FA
SEMIOLOGIE
INTERROGATOIRE
Interrogatoire
Les lésions préfrontales ont de nombreuses conséquences sur
l’adaptation familiale, sociale et professionnelle du sujet.
• désinhibition, perte des convenances/règles sociales :
familiarité excessive (propos/gestes), modification du
comportement lors des repas (gloutonnerie), impulsivité,
irritabilité, grossièretés ;
• absence d’initiative, adynamie (à ne pas confondre avec un
syndrome dépressif, car manquent ici la douleur morale, la
tristesse), aspontanéité de la mimique, des gestes et du
langage,
Interrogatoire
• trouble du comportement alimentaire : modification
quantitative (boulimie) ou qualitative (sélectivité
alimentaire), ingestion d’entités non comestibles
(végétaux, objets) ;
• émoussement des affects, voire indifférence affective,
réaction inadéquate (par exemple, lors d’un événement
familial heureux ou triste, maladie d’un proche, etc.) ;
Interrogatoire
• comportement sexuel : indifférence ou désinhibition ;
• comportement d’urination : mictions effectuées dans un
lieu inapproprié ;
• réduction de l’hygiène corporelle, de la propreté du
logement ;
• vestimentation négligée ou inadaptée : absence
d’harmonie, inadéquation avec le contexte social, la
température ;
Interrogatoire
• stéréotypies idéiques et comportementales : instauration
de routines, rituels, achats stéréotypés, collectionnisme
(par exemple, flacons, prospectus) ;
• perte de l’autocritique, de l’évaluation des conséquences
de ses actes ou propos ;
• troubles du jugement, erreurs de gestion, inadéquation
des décisions au contexte (par exemple, achat,
changement d’orientation professionnelle, d’habitation).
CLINIQUE
Troubles
cognitifs
(dyséxecutifs)
Manifestations
motrices
Troubles psycho
comportementaux
Fonction exécutive
Ce terme de recouvre l’ensemble des processus de contrôle qui
permettent l’adéquation à son environnement et l’adaptation à des
situations nouvelles :
 formulation d’un but, d’une hypothèse,
 anticipation,
 planification et sélection des séquences afin d’atteindre ce but,
 inhibition d’autres solutions possibles,
 surveillance du déroulement de ce plan et
 flexibilité en fonction des réponses obtenues (adaptation,
correction des erreurs).
Elles dépendent du cortex préfrontal.
Troubles Dyséxecutifs
1. Troubles de l'organisation dynamique gestuelle
• malades incapables d'organiser des gestes nécessitant une mise en
séquence.
• sont incapables de se conformer à un programme d'exécution
motrice, tendant à simplifier le programme, à persévérer dans les
erreurs, à introduire des éléments étrangers au programme, et ceci
en l'absence de toute critique.
• Les tests le plus couramment utilisés sont les suivants :
• Epreuve paume-tranche-poing (séquences motrices de Luria)
• Ou de reproduire des frises graphiques :
Troubles Dyséxecutifs
2. Troubles de l'attention
• l'attention sélective : le malade se laisser perturber par des
interférences, il est incapable de flexibilité mentale, persévérant
alors qu'on lui demande de changer de critères.
• De nombreux tests sont utilisés :
• le digit span (6-7) et digit span inverse (4-5)
• Le serial 7 s (100-7, ...-7, ...-7
• le test de classement des cartes du Wisconsin est l'un des plus
exemplaires
• l'attention divisée: (difficulté à exécuter simultanément deux
taches).
Troubles Dyséxecutifs
2. Troubles de l'attention
le test de classement des cartes du Wisconsin
Troubles Dyséxecutifs
3. Troubles de la mémoire
• Les troubles de la mémoire sont complexes et nombreux. Ils
sont mis en évidence notamment lors de l'apprentissage d'une
liste d'une quinzaine de mots (de Rey).ou du Test des 5 mots de
Dubois.
• Mémoire de travail
• Mémoire à long terme; le déficit n'est pas tant celui de
l'apprentissage que de la récupération, la courbe
d'apprentissage se faisant en plateau.
• La reconnaissance est en général conservée.
Troubles Dyséxecutifs
4. Troubles du raisonnement
• Ces troubles sont bien mis en évidence lors de la résolution de
problèmes . Un des plus utilisés est la pyramide des âges :
« dans une famille, le père a 24 ans, la mère a 3 ans de moins, le
fils a 20 ans de moins que la mère et le grand-père a l'âge des
trois réunis. On demande au malade quel est l'âge du grand-
père. Le malade répondra par exemple « 24 + 3 + 20 = 47 », alors
que la bonne réponse est 46.
• Par contre, le problème sera résolu s'il est décomposé dans ses
séquences successives de raisonnement.
Troubles Dysexecutifs
Troubles du Langage
Lesion du lobe frontal gauche : hémisphère dominant, 2 types :
Aphasie motrice pure :
Atteinte du pied du F3 de l’hémisphère dominant :
compréhension du langage écrit et oral est normale
Aphasie dynamique le LURIA : aphasie transcorticale motrice
Les troubles de l’initiation du langage avec altération de l’aptitude à
commencer à parler . Ralentissement de la parole spontanée et de la
conversation, répétition volontaire conservée
C’est une atteinte des aires motrices supplémentaire
Troubles Dysexecutifs
Troubles praxiques
On observe deux types :
Les apraxies buco-faciales : Le sujet ne peut pas
exécuter les mouvements coordonnés de la bouche et de
la langue :Il ne peut ni siffler, souffler, ni déglutir
volontairement alors que les mvts automatiques sont
conservés
Les apraxies de la marche : par lésion de la FA
L’apraxie constructive
Troubles Dyséxecutifs
AUTRES
• négligence gauche (hémisphère droit)
• Anosognosie
• anosodiaphorie
Troubles Dyséxecutifs
la BREF
L'ensemble des fonctions exécutives peut être approché
par un test simple : la « batterie rapide d'efficience
frontale » (BREF) (Dubois et Pillon, 2000)
Troubles Dyséxecutifs
la BREF
Troubles
cognitifs
(dyséxecutifs)
Manifestations
motrices
Troubles psycho
comportementaux
Manifestations motrices
1. Troubles oculomoteurs
Par lésion de l’aire 8 :
• Unilatérale : Déviation oculo-céphalique vers le côté de la lésion
(par hyperactivité du centre oculo céphalique non lésé).
• Bilatérale : Paralysie des mvts volontaire dans toutes la
direction avec exaltation de la fixation oculaire c’est la fixation
spasmodique de HOLMES
• Anomalie des anti saccades; Grasping Visuel, signe une atteinte
du cortex préfrontal DL ou de ses voies atteignant le Colliculus
supérieur.
Antisaccade
Manifestations motrices
2. Troubles moteurs
• Un comportements d'imitation peut s'observer : le malade
imite les gestes et postures de l'examinateur, sans avoir été
invité à la faire. On en rapproche les comportements
d'utilisation : le malade utilise un objet qu'on lui présente sans
consigne particulière.
• Troubles de la marche et de l'équilibre : l'astasie-abasie
frontale comporte une marche à pas « collés au sol » ou
impossible (abasie) et une tendance aux rétropulsions (astasie)
Un comportements d'imitation...
Manifestations motrices
3. Reflexes archaïques
• Le grasping réflexe
• On en rapproche le sucking réflexe (Snout réflexe ou réflexe de
la moue) ,
• Le réflexe d'alimentation : la main (et parfois la bouche) du
malade est irrépressiblement attirée par tout objet présenté
dans le champ visuel.
Manifestations motrices
3. Reflexes archaïques
• Le phénomène de MEYER REISCH: résistance oppositionnelle
a toute mobilisation passive
• Reflexe du préhension du pied: la stimulation de la plante du
pied provoque une flexion plantaire lente et persistante des
orteils
Manifestations motrices
3. Reflexes archaïques
Manifestations motrices
3. Reflexes archaïques
Manifestations motrices
4. Reflexe médian de la face
1. Snout reflex
2. Head retractor
3. Reflexe palmo mentonnier
4. Reflexe cornéo mandibulaire
5. Reflexe naso palpébral inépuisable
6. Reflexe masséterin éxagéré
Manifestations motrices
4. Reflexe médian de la face
Reflexe palmo mentonnier:
est une contraction de la houppe du menton, en réponse à une stimulation de la base du pouce.
Aussi: Reflexe cornéo mendibulaire.
Manifestations motrices
5. Troubles du comportement d’urination
• Troubles vésico sphinctérien (incontinence urinaire, parfois
aussi fécale) vessie frontale comportement d’urination :
Secondaire à une lésion de la face interne du lobe frontal ou les
lésions dorso-latérales.
Troubles Neurologiques
5. Autres
• une anosmie (par atteinte des bulbes olfactifs)
• des crises d'épilepsie, simples (crises adversives) ou complexes
 une crise versive : aire 8
 vocalisation, surélévation d’un mbr et déviation de la T et des
Y: aire 6
 Crises tonique de l’hémicorps controlatéral : aire prémotrice
• des troubles neurovégétatifs : bouffées congestives avec
sueurs profuses ; modification du pouls et de laTA
• Un syndrome parkinsonien : peut être retrouvé au cours des
processus tumoraux
Troubles
cognitifs
(dyséxecutifs)
Manifestations
motrices
Troubles psycho
comportementaux
Troubles Psycho comportementaux
Comportent deux versants diamétralement opposés, parfois
intriqués ou se succédant dans le temps chez un même patient.
- Versant déficitaire. Inhibition
- Versant productif. Désinhibition
Troubles Psycho comportementaux
1. Inhibition
• réduction quantitative et qualitative globale de l'activité psychique et
du comportement : apragmatisme, adynamie, aboulie, perte de
l'auto-activation psychique, perte de l'initiative, ralentissement
idéatoire.
• Au maximum, c'est le mutisme akinétique: lésions frontales ou
sous-corticales bilatérales
• A ce noyau déficitaire, s'ajoutent parfois des activités de type
compulsif ou obsessionnel, comme le fait de compter sans
interruption tous les objets de l'environnement (arithmomanie).
• indifférence affective, une perte des affects, parfois qualifiée
d'athymormie, Apathie (pas de douleur morale perceptible).
• Syndrome de dépendance à l’environement
Troubles Psycho comportementaux
1. Désinhibition
• Euphorie ou moria : l'humeur est joviale avec production de
calembours ou de mauvais jeux de mots.
• Impulsivité et troubles des conduites sociales. C'est la dimension
sociopathique du syndrome
• Hyperactivité inefficace et incohérente avec distractibilité et
inattention
• Hypersexualité, boulimie, urination (le malade urine dans des
lieux inappropriés)
DIAGNOSTIC
TOPOGRAPHIQUE
Le circuit dorsolatéral:
• dont l’atteinte entraîne des troubles des fonctions exécutives cognitives
(et aussi de la mémoire de travail et de la mémoire à long terme).
-Troubles de planification et d’organisation
-Stratégie mnésique diminuée (fluence verbale diminuée)
-Comportement dependant du contexte
-Diminution de flexibilité
-Trouble de la regulation du comportement par le langage
*Etiologies : origine degenerative: DFT, DCB, PSP ; AMS, MPI, chorée de
Huntington ; AVC ; démences vasculaires ;Tumeurs ; SIDA
le circuit cingulaire:
dont l’atteinte entraîne une réduction des activités auto-initiées et indifférence affective
(tableau « pseudo-dépressif ») ;
• Diminution de la motivation
• Mutisme akinetique
• Indifférence a la douleur
• Apathie
• Pauvreté du langage spontané
• Vide psychique
• Réduction de la pensée créative
• Pauvreté des reponses d’inhibition dans les tests go-non-go
*Etiologie : démences frontotemporales, la maladie d’Alzheimer, de Creutzfeldt-
Jakob, de Huntington, de Parkinson, la paralysie supranucléaire progressive (PSP), les
traumatismes et les accidents vasculaires cérébraux (AVC)
• le circuit orbitofrontal:
• dont l’atteinte entraîne désinhibition, irritabilité, labilité de l’humeur,
modifications des conduites alimentaires, comportements d’utilisation et
d’imitation (tableau « pseudo-psychopathique ») ;
• Troubles psycho-comportementaux
• Moria
• Désinhibition
• Labilité émotionnelle
Etiologie : démences frontotemporales, les traumatismes craniocérébraux, les
ruptures d’anévrismes de l’artère communicante antérieure, l’intoxication par
l’oxyde de carbone, la maladie de Huntington, de Gilles de laTourette, les
tumeurs, l’encéphalite herpétique, la maladie de Creutzfeldt-Jakob, la sclérose
en plaque
• Le circuit oculomoteur :
aire 8 et les voies oculo cephalogyres
TOPOGRAPHIE EN FONCTION DE L’HÉMISPHÈRE ATTEINT
• L’atteinte neuropsychologique (syndrome dysexécutif, troubles
linguistiques) prédomine dans les lésions du lobe frontal gauche.
• Le lobe frontal droit a un rôle dominant dans les processus
attentionnels, dans l’interprétation et l’expression des émotions,
dans la prosodie et les aspects paralinguistiques du langage, la
compréhension de l’humour.
Son atteinte se traduit plus spécifiquement par des modifications de
la personnalité, des troubles émotionnels et des comportements
sociaux, une anosognosie
EXAMENS
COMPLEMENTAIRES
• Imagerie cerebrale
• Morphologique:TDM, IRM
• Fonctionnelle: IRMF,TEP,TEMP
• EEG
• PEM
• Biologie.
CONCLUSIUON
• En 30 ans, la neuropsychologie du lobe frontal et des fonctions exécutives a
connu un essor tout à fait remarquable modifant profondément notre
compréhension de l’ensemble du fonctionnement frontal/exécutif.
• Pour la pratique clinique, ces travaux ont permis de mieux analyser le
syndrome dysexécutif et de proposer des batteries normalisées évaluant les
troubles comportementaux et cognitifs, et dont la validation en pathologie
nécessiterait de plus amples développements.
• cette distinction cognition/comportement n’est probablement pas aussi
nette qu’on l’imaginait et, de toute évidence, ces deux éléments constitutifs
de nos conduites sont en interaction continue.

Contenu connexe

Tendances

S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)killua zoldyck
 
Syndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidalSyndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidalNabil Fercha
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireSoulaf Sel
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
hind henzazi
 
Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
sylviepezeril
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaquekillua zoldyck
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
Mede Space
 
FEIF.pptx
FEIF.pptxFEIF.pptx
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
2 evaluation de la maturité fœtale
2 evaluation de la maturité fœtale2 evaluation de la maturité fœtale
2 evaluation de la maturité fœtale
Idrissou Fmsb
 

Tendances (20)

Anesthesie
AnesthesieAnesthesie
Anesthesie
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)
 
Hepatomegalies
HepatomegaliesHepatomegalies
Hepatomegalies
 
Syndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidalSyndrome extrapyramidal
Syndrome extrapyramidal
 
2 hernies discales
 2  hernies discales 2  hernies discales
2 hernies discales
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
 
Le nerf facial
Le nerf facialLe nerf facial
Le nerf facial
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaque
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
 
FEIF.pptx
FEIF.pptxFEIF.pptx
FEIF.pptx
 
Otospongiose
OtospongioseOtospongiose
Otospongiose
 
Le voile du palais
Le voile du palaisLe voile du palais
Le voile du palais
 
Staphylococcies pleuro pulmonaires
Staphylococcies  pleuro pulmonairesStaphylococcies  pleuro pulmonaires
Staphylococcies pleuro pulmonaires
 
Vertiges pl 08 11 11
Vertiges pl 08 11 11Vertiges pl 08 11 11
Vertiges pl 08 11 11
 
Crises convulsives
Crises convulsivesCrises convulsives
Crises convulsives
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
2 evaluation de la maturité fœtale
2 evaluation de la maturité fœtale2 evaluation de la maturité fœtale
2 evaluation de la maturité fœtale
 

En vedette

Avitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en NeurologieAvitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en Neurologie
saddek khellaf
 
Coma
ComaComa
Cephalees primaires et secondaires
Cephalees primaires et secondairesCephalees primaires et secondaires
Cephalees primaires et secondairessaddek khellaf
 
Etiologies et Classifications des Accidents Ischémiques Cérébraux
Etiologies et Classifications des Accidents Ischémiques CérébrauxEtiologies et Classifications des Accidents Ischémiques Cérébraux
Etiologies et Classifications des Accidents Ischémiques Cérébraux
saddek khellaf
 
Frontal Lobe Syndrome
Frontal Lobe SyndromeFrontal Lobe Syndrome
Frontal Lobe Syndrome
Shah Parind
 
Neuro psychiatric aspect of frontal lobe
Neuro psychiatric aspect of frontal lobeNeuro psychiatric aspect of frontal lobe
Neuro psychiatric aspect of frontal lobe
divyesh2k5
 
Frontal lobe syndromes
Frontal lobe syndromesFrontal lobe syndromes
Frontal lobe syndromes
Prashant Mishra
 
Cat devant un coma
Cat devant un comaCat devant un coma
Cat devant un coma
Hamlaoui Saddek
 
Céphalées Aigues
Céphalées AiguesCéphalées Aigues
Céphalées Aigues
saddek khellaf
 
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaquesEtiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
saddek khellaf
 
La dystrophie myotonique de type II
La dystrophie myotonique de type IILa dystrophie myotonique de type II
La dystrophie myotonique de type II
saddek khellaf
 
Traitement des Epilepsies
Traitement des EpilepsiesTraitement des Epilepsies
Traitement des Epilepsies
saddek khellaf
 

En vedette (13)

Avitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en NeurologieAvitaminose B12 en Neurologie
Avitaminose B12 en Neurologie
 
Coma
ComaComa
Coma
 
Cephalees primaires et secondaires
Cephalees primaires et secondairesCephalees primaires et secondaires
Cephalees primaires et secondaires
 
Etiologies et Classifications des Accidents Ischémiques Cérébraux
Etiologies et Classifications des Accidents Ischémiques CérébrauxEtiologies et Classifications des Accidents Ischémiques Cérébraux
Etiologies et Classifications des Accidents Ischémiques Cérébraux
 
COMA
COMA COMA
COMA
 
Frontal Lobe Syndrome
Frontal Lobe SyndromeFrontal Lobe Syndrome
Frontal Lobe Syndrome
 
Neuro psychiatric aspect of frontal lobe
Neuro psychiatric aspect of frontal lobeNeuro psychiatric aspect of frontal lobe
Neuro psychiatric aspect of frontal lobe
 
Frontal lobe syndromes
Frontal lobe syndromesFrontal lobe syndromes
Frontal lobe syndromes
 
Cat devant un coma
Cat devant un comaCat devant un coma
Cat devant un coma
 
Céphalées Aigues
Céphalées AiguesCéphalées Aigues
Céphalées Aigues
 
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaquesEtiopathogénie de la sclérose en plaques
Etiopathogénie de la sclérose en plaques
 
La dystrophie myotonique de type II
La dystrophie myotonique de type IILa dystrophie myotonique de type II
La dystrophie myotonique de type II
 
Traitement des Epilepsies
Traitement des EpilepsiesTraitement des Epilepsies
Traitement des Epilepsies
 

Similaire à Le syndrome frontal

anato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdf
anato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdfanato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdf
anato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdf
AbdelmomanBoughedada1
 
4-Cervelet.pdf
4-Cervelet.pdf4-Cervelet.pdf
4-Cervelet.pdf
KawtarKh1
 
le syndrome pyramidal(last).pptx
le syndrome pyramidal(last).pptxle syndrome pyramidal(last).pptx
le syndrome pyramidal(last).pptx
ManelTibouche
 
Occlusointegrale 1
Occlusointegrale 1Occlusointegrale 1
Occlusointegrale 1Zaineb Zioud
 
Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012drmouheb
 
Anatomie neuroanatomie tome ii
Anatomie neuroanatomie tome iiAnatomie neuroanatomie tome ii
Anatomie neuroanatomie tome iidrmouheb
 
Anatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partielAnatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partiel
Abdeldjalil Gadra
 
1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf
1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf
1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf
SamDj5
 
Anatomie des paires craniennes2_DES.pptx
Anatomie des paires craniennes2_DES.pptxAnatomie des paires craniennes2_DES.pptx
Anatomie des paires craniennes2_DES.pptx
SekouBoiguile
 
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la faceCours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la faceInes Jlassi
 
Le système nerveux an ah
Le système nerveux an ah Le système nerveux an ah
Le système nerveux an ah
Eya Nasraoui
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
KarimaLounnas
 
2- osteologie cranio-faciale
2- osteologie cranio-faciale2- osteologie cranio-faciale
2- osteologie cranio-faciale
Youssef Hamrouni
 
Osteologie cranio faciale
Osteologie cranio facialeOsteologie cranio faciale
Osteologie cranio faciale
Eya Nasraoui
 
8-Cervelet N.M.pdf
8-Cervelet N.M.pdf8-Cervelet N.M.pdf
8-Cervelet N.M.pdf
KawtarKh1
 
Physiologie neuromusculaire
Physiologie neuromusculairePhysiologie neuromusculaire
Physiologie neuromusculaire
Abdeldjalil Gadra
 
SYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptx
SYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptxSYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptx
SYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptx
PrinceAlega
 
Imagerie des Traumatismes du rachis.pptx
Imagerie des Traumatismes du rachis.pptxImagerie des Traumatismes du rachis.pptx
Imagerie des Traumatismes du rachis.pptx
WailAggoun
 
Traumatismes du coude
Traumatismes du coudeTraumatismes du coude
Traumatismes du coude
imma-dr
 
Cenimatique
CenimatiqueCenimatique
Cenimatique
guesta658984
 

Similaire à Le syndrome frontal (20)

anato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdf
anato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdfanato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdf
anato2an31-dedgfzdrtrsgerzzzzzzzzzeeee.pdf
 
4-Cervelet.pdf
4-Cervelet.pdf4-Cervelet.pdf
4-Cervelet.pdf
 
le syndrome pyramidal(last).pptx
le syndrome pyramidal(last).pptxle syndrome pyramidal(last).pptx
le syndrome pyramidal(last).pptx
 
Occlusointegrale 1
Occlusointegrale 1Occlusointegrale 1
Occlusointegrale 1
 
Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012Anatomie tete-et-cou-2012
Anatomie tete-et-cou-2012
 
Anatomie neuroanatomie tome ii
Anatomie neuroanatomie tome iiAnatomie neuroanatomie tome ii
Anatomie neuroanatomie tome ii
 
Anatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partielAnatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partiel
 
1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf
1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf
1- Dr. Derradji - Anatomie Fonctionnelle du SNC.pdf
 
Anatomie des paires craniennes2_DES.pptx
Anatomie des paires craniennes2_DES.pptxAnatomie des paires craniennes2_DES.pptx
Anatomie des paires craniennes2_DES.pptx
 
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la faceCours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
Cours 11 tete et cou massif facial et les cavites de la face
 
Le système nerveux an ah
Le système nerveux an ah Le système nerveux an ah
Le système nerveux an ah
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
2- osteologie cranio-faciale
2- osteologie cranio-faciale2- osteologie cranio-faciale
2- osteologie cranio-faciale
 
Osteologie cranio faciale
Osteologie cranio facialeOsteologie cranio faciale
Osteologie cranio faciale
 
8-Cervelet N.M.pdf
8-Cervelet N.M.pdf8-Cervelet N.M.pdf
8-Cervelet N.M.pdf
 
Physiologie neuromusculaire
Physiologie neuromusculairePhysiologie neuromusculaire
Physiologie neuromusculaire
 
SYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptx
SYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptxSYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptx
SYTEMATISATION HEMISPHERIQUE ou latéralisation hemispherique.pptx
 
Imagerie des Traumatismes du rachis.pptx
Imagerie des Traumatismes du rachis.pptxImagerie des Traumatismes du rachis.pptx
Imagerie des Traumatismes du rachis.pptx
 
Traumatismes du coude
Traumatismes du coudeTraumatismes du coude
Traumatismes du coude
 
Cenimatique
CenimatiqueCenimatique
Cenimatique
 

Le syndrome frontal

  • 1. LE SYNDROME FRONTAL RÉALISÉ PAR: DR KHELLAF S. ENCADRÉ PAR: DR SEMRA PR. HAMRI A. SERVICE DE NEUROLOGIE CHU DR BENBADIS CONSTANTINE FÉVRIER 2017
  • 2. Introduction • Le syndrome frontal désigne l’ensemble des symptômes liés à l’atteinte de lobe frontal à l’exception de la circonvolution frontale ascendante (aire motrice primaire, aire 4 de Brodmann), dont l’atteinte fait partie des syndromes rolandiques. • Les lésions du lobe frontal et des structures qui lui sont connectées, sont à l'origine d'une séméiologie d'une diversité et d'une complexité extrêmes. Ceci est lié à l'importance considérable de l'expansion du lobe frontal chez l'homme.
  • 3. Introduction • Un syndrome frontal peut résulter de lésions du lobe frontal lui- même ou de ses connections. Ces dernières peuvent être réparties en deux grandes catégories : • d'une part des connections sous-corticales, avec certains noyaux gris centraux (thalamus, noyau caudé, noyau lenticulaire) et le lobe limbique. Les lésions de ces structures peuvent réaliser un syndrome frontal par déconnexion. • d'autre part, le lobe frontal est en connexion avec l'ensemble du reste du cortex cérébral.
  • 4. Introduction • Le syndrome frontal comporte trois grands types de troubles : • des troubles cognitifs, dits dysexécutifs. • des troubles psycho-comportementaux, • des troubles neurologiques, essentiellement moteurs.
  • 6. ANATOMIE STRUCTURELLE • Le lobe frontal est le plus volumineux des lobes du cerveau. • Il est situé en avant de la fissure centrale et au-dessus de la fissure latérale. • On distingue habituellement 3 faces sur ce lobe :  la face latérale, qui appartient à la convexité cérébrale ;  la face médiale, en regard de la fssure interhémisphérique ;  la face inférieure, ou face orbitaire, reposant sur le toit osseux de la cavité orbitaire
  • 7. Figure 1*. Face latérale du lobe frontal. Elle correspond à la partie du lobe frontal apparaissant sur la convexité cérébrale. Sur cette face, 3 sillons permettent de délimiter 5 gyrus. Les sillons frontal supérieur (fs) et inférieur (fi) le sillon précentral (pc). Le gyrus frontal supérieur (F1) Le gyrus frontal moyen (F2) Le gyrus frontal inférieur (F3) Ce dernier est découpé en: - une partie operculaire (op) - Une partie triangulaire (tr) - une partie orbitaire (or) Le gyrus précentral (PC) Le gyrus subcentral (SB) * L.Tatu;Anatomie du cortex cérébral :lobe frontal. La Lettre du Neurologue •Vol. XV - n° 10 - décembre 2011 FACE LATERALE
  • 8. Figure 2*. Face médiale du lobe frontal. présence de la partie antérieure de la fissure limbique (constituée par le sillon subcalleux (ss) et le sillon cingulaire (sc) ). Dans la partie frontale du lobe limbique se placent le gyrus subcalleux (SU) et le gyrus cingulaire (GC). Au-dessus de la fissure limbique se trouve le gyrus frontal supérieur (F1), qui est limité en arrière par le débord médial de la fissure centrale (FC). Le sillon paracentral (pa) limite en avant le lobule paracentral (LPC) qui est limité en arrière par la partie marginale de la fissure cingulaire (mc). * L.Tatu;Anatomie du cortex cérébral :lobe frontal. La Lettre du Neurologue •Vol. XV - n° 10 - décembre 2011 FACE MEDIALE
  • 9. Figure 3*. Face inférieure ou orbitaire du lobe frontal. Présence de 2 sillons : - Le sillon orbitaire médial (om) ou olfactif accueil le bulbe et le tractus olfactif. - le sillon orbitaire latéral (ol) qui prend habituellement la forme de la lettre H Ces 2 sillons permettent de délimiter 5 gyrus: Le gyrus rectus (R) ou gyrus droit Le gyrus orbitaire médial (OM) Le gyrus orbitaire latéral (OL) Le gyrus orbitaire antérieur (OA Le gyrus orbitaire postérieur (OP) * L.Tatu;Anatomie du cortex cérébral :lobe frontal. La Lettre du Neurologue •Vol. XV - n° 10 - décembre 2011 FACE ORBITAIRE
  • 10. Les trois composantes anatomo-fonctionnelles : • le cortex moteur primaire, • le cortex prémoteur • le cortex préfrontal. ANATOMIE FONCTIONNELLE
  • 11. ANATOMIE FONCTIONNELLE Cortex préfrontal: - Cortex dorso latéral - Cortex interne - Cortex orbito frontal • Le cortex préfrontal a un rôle d’intégration à la fois des comportements et des fonctions cognitives (par exemple, dans la communication verbale ou la mémoire). • Les dysfonctions observées peuvent résulter de l’atteinte du cortex préfrontal lui-même ou des boucles le reliant aux autres structures.
  • 12.
  • 13. Beyond cortical localization in clinico-anatomical correlation· Aug 2012 · Cortex • Les connexions afférentes et efférentes du cortex préfrontal concernent l’ensemble des cortex associatifs rétrorolandiques, le cortex limbique, les noyaux gris centraux et les thalamus.
  • 14. Beyond cortical localization in clinico-anatomical correlation· Aug 2012 · Cortex
  • 15.
  • 16. ANATOMIE FONCTIONNELLE 5 circuits cortico-sous corticaux: • le circuit dorsolatéral, dont l’atteinte entraîne des troubles des fonctions exécutives cognitives (et aussi de la mémoire de travail et de la mémoire à long terme). • le circuit cingulaire, dont l’atteinte entraîne une réduction des activités auto-initiées et indifférence affective (tableau « pseudo-dépressif ») ; • le circuit orbitofrontal, dont l’atteinte entraîne désinhibition, irritabilité, labilité de l’humeur, modifications des conduites alimentaires, comportements d’utilisation et d’imitation (tableau « pseudo-psychopathique ») ; • Le circuit oculomoteur • Le circuit somatomoteur.
  • 17. Vascularisation : Artére cérébrale ant (ACA): - partie sup de la FA -Face int du lobe frontal -F1 -faces inf et ext du lobe préfrontal Artére Sylvienne (ACM): -Pied F2.3 -Partie post du lobe pré frontale -Partie inf de FA
  • 18. Vascularisation : Artére cérébrale ant (ACA): - partie sup de la FA -Face int du lobe frontal -F1 -faces inf et ext du lobe préfrontal Artére Sylvienne (ACM): -Pied F2.3 -Partie post du lobe pré frontale -Partie inf de FA
  • 19. Vascularisation : Artére cérébrale ant (ACA): - partie sup de la FA -Face int du lobe frontal -F1 -faces inf et ext du lobe préfrontal Artére Sylvienne (ACM): -Pied F2.3 -Partie post du lobe pré frontale -Partie inf de FA
  • 20. Vascularisation : Artére cérébrale ant (ACA): - partie sup de la FA -Face int du lobe frontal -F1 -faces inf et ext du lobe préfrontal Artére Sylvienne (ACM): -Pied F2.3 -Partie post du lobe pré frontale -Partie inf de FA
  • 21. Vascularisation : Artére cérébrale ant (ACA): - partie sup de la FA -Face int du lobe frontal -F1 -faces inf et ext du lobe préfrontal Artére Sylvienne (ACM): -Pied F2.3 -Partie post du lobe pré frontale -Partie inf de FA
  • 22. Vascularisation : Artére cérébrale ant (ACA): - partie sup de la FA -Face int du lobe frontal -F1 -faces inf et ext du lobe préfrontal Artére Sylvienne (ACM): -Pied F2.3 -Partie post du lobe pré frontale -Partie inf de FA
  • 25. Interrogatoire Les lésions préfrontales ont de nombreuses conséquences sur l’adaptation familiale, sociale et professionnelle du sujet. • désinhibition, perte des convenances/règles sociales : familiarité excessive (propos/gestes), modification du comportement lors des repas (gloutonnerie), impulsivité, irritabilité, grossièretés ; • absence d’initiative, adynamie (à ne pas confondre avec un syndrome dépressif, car manquent ici la douleur morale, la tristesse), aspontanéité de la mimique, des gestes et du langage,
  • 26. Interrogatoire • trouble du comportement alimentaire : modification quantitative (boulimie) ou qualitative (sélectivité alimentaire), ingestion d’entités non comestibles (végétaux, objets) ; • émoussement des affects, voire indifférence affective, réaction inadéquate (par exemple, lors d’un événement familial heureux ou triste, maladie d’un proche, etc.) ;
  • 27. Interrogatoire • comportement sexuel : indifférence ou désinhibition ; • comportement d’urination : mictions effectuées dans un lieu inapproprié ; • réduction de l’hygiène corporelle, de la propreté du logement ; • vestimentation négligée ou inadaptée : absence d’harmonie, inadéquation avec le contexte social, la température ;
  • 28. Interrogatoire • stéréotypies idéiques et comportementales : instauration de routines, rituels, achats stéréotypés, collectionnisme (par exemple, flacons, prospectus) ; • perte de l’autocritique, de l’évaluation des conséquences de ses actes ou propos ; • troubles du jugement, erreurs de gestion, inadéquation des décisions au contexte (par exemple, achat, changement d’orientation professionnelle, d’habitation).
  • 31. Fonction exécutive Ce terme de recouvre l’ensemble des processus de contrôle qui permettent l’adéquation à son environnement et l’adaptation à des situations nouvelles :  formulation d’un but, d’une hypothèse,  anticipation,  planification et sélection des séquences afin d’atteindre ce but,  inhibition d’autres solutions possibles,  surveillance du déroulement de ce plan et  flexibilité en fonction des réponses obtenues (adaptation, correction des erreurs). Elles dépendent du cortex préfrontal.
  • 32. Troubles Dyséxecutifs 1. Troubles de l'organisation dynamique gestuelle • malades incapables d'organiser des gestes nécessitant une mise en séquence. • sont incapables de se conformer à un programme d'exécution motrice, tendant à simplifier le programme, à persévérer dans les erreurs, à introduire des éléments étrangers au programme, et ceci en l'absence de toute critique. • Les tests le plus couramment utilisés sont les suivants : • Epreuve paume-tranche-poing (séquences motrices de Luria) • Ou de reproduire des frises graphiques :
  • 33. Troubles Dyséxecutifs 2. Troubles de l'attention • l'attention sélective : le malade se laisser perturber par des interférences, il est incapable de flexibilité mentale, persévérant alors qu'on lui demande de changer de critères. • De nombreux tests sont utilisés : • le digit span (6-7) et digit span inverse (4-5) • Le serial 7 s (100-7, ...-7, ...-7 • le test de classement des cartes du Wisconsin est l'un des plus exemplaires • l'attention divisée: (difficulté à exécuter simultanément deux taches).
  • 34. Troubles Dyséxecutifs 2. Troubles de l'attention le test de classement des cartes du Wisconsin
  • 35. Troubles Dyséxecutifs 3. Troubles de la mémoire • Les troubles de la mémoire sont complexes et nombreux. Ils sont mis en évidence notamment lors de l'apprentissage d'une liste d'une quinzaine de mots (de Rey).ou du Test des 5 mots de Dubois. • Mémoire de travail • Mémoire à long terme; le déficit n'est pas tant celui de l'apprentissage que de la récupération, la courbe d'apprentissage se faisant en plateau. • La reconnaissance est en général conservée.
  • 36. Troubles Dyséxecutifs 4. Troubles du raisonnement • Ces troubles sont bien mis en évidence lors de la résolution de problèmes . Un des plus utilisés est la pyramide des âges : « dans une famille, le père a 24 ans, la mère a 3 ans de moins, le fils a 20 ans de moins que la mère et le grand-père a l'âge des trois réunis. On demande au malade quel est l'âge du grand- père. Le malade répondra par exemple « 24 + 3 + 20 = 47 », alors que la bonne réponse est 46. • Par contre, le problème sera résolu s'il est décomposé dans ses séquences successives de raisonnement.
  • 37. Troubles Dysexecutifs Troubles du Langage Lesion du lobe frontal gauche : hémisphère dominant, 2 types : Aphasie motrice pure : Atteinte du pied du F3 de l’hémisphère dominant : compréhension du langage écrit et oral est normale Aphasie dynamique le LURIA : aphasie transcorticale motrice Les troubles de l’initiation du langage avec altération de l’aptitude à commencer à parler . Ralentissement de la parole spontanée et de la conversation, répétition volontaire conservée C’est une atteinte des aires motrices supplémentaire
  • 38. Troubles Dysexecutifs Troubles praxiques On observe deux types : Les apraxies buco-faciales : Le sujet ne peut pas exécuter les mouvements coordonnés de la bouche et de la langue :Il ne peut ni siffler, souffler, ni déglutir volontairement alors que les mvts automatiques sont conservés Les apraxies de la marche : par lésion de la FA L’apraxie constructive
  • 39. Troubles Dyséxecutifs AUTRES • négligence gauche (hémisphère droit) • Anosognosie • anosodiaphorie
  • 40. Troubles Dyséxecutifs la BREF L'ensemble des fonctions exécutives peut être approché par un test simple : la « batterie rapide d'efficience frontale » (BREF) (Dubois et Pillon, 2000)
  • 43. Manifestations motrices 1. Troubles oculomoteurs Par lésion de l’aire 8 : • Unilatérale : Déviation oculo-céphalique vers le côté de la lésion (par hyperactivité du centre oculo céphalique non lésé). • Bilatérale : Paralysie des mvts volontaire dans toutes la direction avec exaltation de la fixation oculaire c’est la fixation spasmodique de HOLMES • Anomalie des anti saccades; Grasping Visuel, signe une atteinte du cortex préfrontal DL ou de ses voies atteignant le Colliculus supérieur.
  • 45. Manifestations motrices 2. Troubles moteurs • Un comportements d'imitation peut s'observer : le malade imite les gestes et postures de l'examinateur, sans avoir été invité à la faire. On en rapproche les comportements d'utilisation : le malade utilise un objet qu'on lui présente sans consigne particulière. • Troubles de la marche et de l'équilibre : l'astasie-abasie frontale comporte une marche à pas « collés au sol » ou impossible (abasie) et une tendance aux rétropulsions (astasie)
  • 47. Manifestations motrices 3. Reflexes archaïques • Le grasping réflexe • On en rapproche le sucking réflexe (Snout réflexe ou réflexe de la moue) , • Le réflexe d'alimentation : la main (et parfois la bouche) du malade est irrépressiblement attirée par tout objet présenté dans le champ visuel.
  • 48. Manifestations motrices 3. Reflexes archaïques • Le phénomène de MEYER REISCH: résistance oppositionnelle a toute mobilisation passive • Reflexe du préhension du pied: la stimulation de la plante du pied provoque une flexion plantaire lente et persistante des orteils
  • 51. Manifestations motrices 4. Reflexe médian de la face 1. Snout reflex 2. Head retractor 3. Reflexe palmo mentonnier 4. Reflexe cornéo mandibulaire 5. Reflexe naso palpébral inépuisable 6. Reflexe masséterin éxagéré
  • 52. Manifestations motrices 4. Reflexe médian de la face Reflexe palmo mentonnier: est une contraction de la houppe du menton, en réponse à une stimulation de la base du pouce. Aussi: Reflexe cornéo mendibulaire.
  • 53. Manifestations motrices 5. Troubles du comportement d’urination • Troubles vésico sphinctérien (incontinence urinaire, parfois aussi fécale) vessie frontale comportement d’urination : Secondaire à une lésion de la face interne du lobe frontal ou les lésions dorso-latérales.
  • 54. Troubles Neurologiques 5. Autres • une anosmie (par atteinte des bulbes olfactifs) • des crises d'épilepsie, simples (crises adversives) ou complexes  une crise versive : aire 8  vocalisation, surélévation d’un mbr et déviation de la T et des Y: aire 6  Crises tonique de l’hémicorps controlatéral : aire prémotrice • des troubles neurovégétatifs : bouffées congestives avec sueurs profuses ; modification du pouls et de laTA • Un syndrome parkinsonien : peut être retrouvé au cours des processus tumoraux
  • 56. Troubles Psycho comportementaux Comportent deux versants diamétralement opposés, parfois intriqués ou se succédant dans le temps chez un même patient. - Versant déficitaire. Inhibition - Versant productif. Désinhibition
  • 57. Troubles Psycho comportementaux 1. Inhibition • réduction quantitative et qualitative globale de l'activité psychique et du comportement : apragmatisme, adynamie, aboulie, perte de l'auto-activation psychique, perte de l'initiative, ralentissement idéatoire. • Au maximum, c'est le mutisme akinétique: lésions frontales ou sous-corticales bilatérales • A ce noyau déficitaire, s'ajoutent parfois des activités de type compulsif ou obsessionnel, comme le fait de compter sans interruption tous les objets de l'environnement (arithmomanie). • indifférence affective, une perte des affects, parfois qualifiée d'athymormie, Apathie (pas de douleur morale perceptible). • Syndrome de dépendance à l’environement
  • 58. Troubles Psycho comportementaux 1. Désinhibition • Euphorie ou moria : l'humeur est joviale avec production de calembours ou de mauvais jeux de mots. • Impulsivité et troubles des conduites sociales. C'est la dimension sociopathique du syndrome • Hyperactivité inefficace et incohérente avec distractibilité et inattention • Hypersexualité, boulimie, urination (le malade urine dans des lieux inappropriés)
  • 60. Le circuit dorsolatéral: • dont l’atteinte entraîne des troubles des fonctions exécutives cognitives (et aussi de la mémoire de travail et de la mémoire à long terme). -Troubles de planification et d’organisation -Stratégie mnésique diminuée (fluence verbale diminuée) -Comportement dependant du contexte -Diminution de flexibilité -Trouble de la regulation du comportement par le langage *Etiologies : origine degenerative: DFT, DCB, PSP ; AMS, MPI, chorée de Huntington ; AVC ; démences vasculaires ;Tumeurs ; SIDA
  • 61. le circuit cingulaire: dont l’atteinte entraîne une réduction des activités auto-initiées et indifférence affective (tableau « pseudo-dépressif ») ; • Diminution de la motivation • Mutisme akinetique • Indifférence a la douleur • Apathie • Pauvreté du langage spontané • Vide psychique • Réduction de la pensée créative • Pauvreté des reponses d’inhibition dans les tests go-non-go *Etiologie : démences frontotemporales, la maladie d’Alzheimer, de Creutzfeldt- Jakob, de Huntington, de Parkinson, la paralysie supranucléaire progressive (PSP), les traumatismes et les accidents vasculaires cérébraux (AVC)
  • 62. • le circuit orbitofrontal: • dont l’atteinte entraîne désinhibition, irritabilité, labilité de l’humeur, modifications des conduites alimentaires, comportements d’utilisation et d’imitation (tableau « pseudo-psychopathique ») ; • Troubles psycho-comportementaux • Moria • Désinhibition • Labilité émotionnelle Etiologie : démences frontotemporales, les traumatismes craniocérébraux, les ruptures d’anévrismes de l’artère communicante antérieure, l’intoxication par l’oxyde de carbone, la maladie de Huntington, de Gilles de laTourette, les tumeurs, l’encéphalite herpétique, la maladie de Creutzfeldt-Jakob, la sclérose en plaque
  • 63. • Le circuit oculomoteur : aire 8 et les voies oculo cephalogyres
  • 64. TOPOGRAPHIE EN FONCTION DE L’HÉMISPHÈRE ATTEINT • L’atteinte neuropsychologique (syndrome dysexécutif, troubles linguistiques) prédomine dans les lésions du lobe frontal gauche. • Le lobe frontal droit a un rôle dominant dans les processus attentionnels, dans l’interprétation et l’expression des émotions, dans la prosodie et les aspects paralinguistiques du langage, la compréhension de l’humour. Son atteinte se traduit plus spécifiquement par des modifications de la personnalité, des troubles émotionnels et des comportements sociaux, une anosognosie
  • 65.
  • 67. • Imagerie cerebrale • Morphologique:TDM, IRM • Fonctionnelle: IRMF,TEP,TEMP • EEG • PEM • Biologie.
  • 68. CONCLUSIUON • En 30 ans, la neuropsychologie du lobe frontal et des fonctions exécutives a connu un essor tout à fait remarquable modifant profondément notre compréhension de l’ensemble du fonctionnement frontal/exécutif. • Pour la pratique clinique, ces travaux ont permis de mieux analyser le syndrome dysexécutif et de proposer des batteries normalisées évaluant les troubles comportementaux et cognitifs, et dont la validation en pathologie nécessiterait de plus amples développements. • cette distinction cognition/comportement n’est probablement pas aussi nette qu’on l’imaginait et, de toute évidence, ces deux éléments constitutifs de nos conduites sont en interaction continue.

Notes de l'éditeur

  1. . Il consiste à placer devant le sujet 4 cartes différentes par le nombre d'éléments (de 1 à 4), la couleur (rouge, vert, jaune, bleu) et la forme des éléments (triangle, étoile, croix, cercle) : le principe est de demander au sujet de classer les cartes en fonction d'un critère de son choix, puis de continuer selon le même critère. Au bout de six essais, on lui demande de changer de critère, ainsi de suite, six fois consécutivement. On calcule le nombre de catégories choisies, le nombre d'erreurs et surtout le nombre d'erreurs persévératives, c'est-à-dire correspondant à la réponse immédiatement antérieure bien qu'elle ait été signalée comme inexacte au sujet.
  2. . Il consiste à placer devant le sujet 4 cartes différentes par le nombre d'éléments (de 1 à 4), la couleur (rouge, vert, jaune, bleu) et la forme des éléments (triangle, étoile, croix, cercle) : le principe est de demander au sujet de classer les cartes en fonction d'un critère de son choix, puis de continuer selon le même critère. Au bout de six essais, on lui demande de changer de critère, ainsi de suite, six fois consécutivement. On calcule le nombre de catégories choisies, le nombre d'erreurs et surtout le nombre d'erreurs persévératives, c'est-à-dire correspondant à la réponse immédiatement antérieure bien qu'elle ait été signalée comme inexacte au sujet.
  3. Ces troubles du raisonnement impliquent évidemment l'attention et la mémoire de travail. Ce genre de problème sollicite l'analyse des données, le choix d'une stratégie, l'exécution et l'évaluation du résultat.