SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  14
•Présentation de FEM Solidarité
•Nos projets déjà réalisés
•Nos projets en cours
•Nos projets à venir
Yalla! En avant! Et FEM Solidarité
C’est le rêve de Fabienne Stasse, une chênéenne de 45 ans : Créer une
association en faveur des enfants défavorisés d'ici et d'ailleurs.
Admirative de Sœur Emmanuelle et de son engagement, Fabienne Stasse a
choisi le slogan de celle-ci comme nom pour son asbl.
Yalla ! Est né de ce rêve en novembre 2011.
Le moteur de notre action est de donner la chance aux enfants de sortir de
leur carcan de pauvreté par l'éducation. Le mot d'ordre de Fabienne est UN
ENFANT = UN ENFANT, qu'il soit d'ici ou d'ailleurs, il mérite soins,
respect et amour.
Le but de l'association est de récolter de l'argent et ensuite, d'apporter une
aide très pratique : colis de vêtements, de nourriture, de livres,... pour les
enfants défavorisés en Belgique et l’envoi de matériel en Afrique (matériel
scolaire, sanitaire, ...), achat de nourriture, de médicaments, de livres, de
jeux,... Prise en charge des frais médicaux liés à la santé des enfants
parrainés. L'éducation des enfants et l'accès à l'école sont les priorités de
'YALLA ! EN AVANT
FEM-Solidarité est une association humanitaire œuvrant
pour la promotion des droits fondamentaux des femmes et
des enfants au Burkina Faso!
Ses actions sont axées sur: l'Éducation, la Santé, et
l’Économie rurale!
Son cheval de bataille est la protection des fillettes contre
les MGF, les mariages précoces et la promotion de
l'éducation des filles.
Un puits pour le périmètre maraîcher des femmes de
Soumyaga.
 Soutien au CREN de Ouahigouya.
Un âne et une charrette pour alimenter l’école de
Goubré en eau potable.
 Panneau solaire et mise en place de cours
d’alphabétisation des femmes en soirée à l’école
de Tanghin.
 Un petit jardin potager à l ’école de Tanghin.
Opération de Mohamado et Guélil: ces deux
enfants souffrent de GENU VALGUM et
GENU VARUM.
Yalla financera leur opération, programmée le
25 juillet 2015.
Lutte contre l’excision
FEM SOLIDARITE en a fait son
cheval de bataille!
80% des filles étaient encore victimes
de ce genre de MGF en 2011!
Par ses campagnes de sensibilisation
dans les villages, FEM à persuadé
des mamans, et ensuite des chefs
de village, pour en 2015, réussir à
faire adhérer à notre Programme
Protection Excision SM le roi du
Passoré, chef spirituel de plus de
300 villages de la province!
Ces campagnes ont permis d’obtenir
une diminution du taux d'excision
dans les villages où nous agissons
Le Programme Protection
Excision
Les parents qui désirent aider leurs
filles en les protégeant des MGF et
des mariages précoces signent un
contrat avec FEM SOLIDARITE,
s'engageant à ne pas mutiler les
fillettes, à les scolariser jusqu'en fin
de primaire et ensuite , le
secondaire ou la formation
professionnelle. Ces filles ne seront
pas mariées avant leurs 18 ans.
Ces parents sont parfois rejetés par
leur famille pour ce choix: c’est
pourquoi, pour les aider, nous leur
trouvons des marraines qui, pour
10 euros par mois, couvrent les
frais de scolarité et de formation
LES PARRAINAGES
• Nous en sommes aujourd'hui, en
2015, à 150 enfants parrainés et
donc scolarisés: 16 garçons et 134
filles.
• En dehors du Programme
Protection Excision, nous ne
parrainons que les enfants les plus
précarisés : orphelins ou souffrant
d'un handicap, malades… leurs
familles ou tuteurs n'ont pas les
moyens de les prendre en charge
correctement, et la scolarité ou la
formation voire la prise en charge
médicale spécifique, ne sont pas
accessibles pour eux hors
parrainage.
LUTTE CONTRE LE NOMA
Quand on entend son nom pour la
première fois, on n'est aucunement
ému. Lorsqu'on en fait la description,
on n'arrive pas à y croire. Et quand on
le voit, on ne peut plus jamais l'oublier.
LE NOMA est une maladie qui débute par
une infection bénigne de la bouche,
suivie d'une plaque gangréneuse avec
destruction irréversible des tissus mous
et osseux (os du nez et de la mâchoire,
lèvres, joues, et paupières). Sans
soins, l'évolution est foudroyante. En
quelques jours, l'enfant meurt dans 70
à 90 % des cas.
Nous distribuons chaque année des
centaines de brosses à dents et de
tubes de dentifrice aux enfants, et
sensibilisons les mamans à leur usage.
LE PROGRAMME CHEVRES
Posséder un couple de chèvres ou de
moutons permet aux familles
d'améliorer grandement le
quotidien: le lait est utilisé ou
revendu pour faire du fromage.
La reproduction permet d'augmenter
le cheptel ou de revendre les
jeunes pour augmenter, voire
donner, un revenu aux familles.
Certaines marraines offrent un couple
à la famille de leur filleule.
Les familles qui reçoivent un couple
offrent le premier petit à une famille
du village dont aucun enfant n'est
parrainé, ceci afin que notre aide
se répercute sur l'ensemble de la
population.
LA CANTINE SCOLAIRE
En octobre 2015 ouvrira la cantine
scolaire, tenue par des mamans
bénévoles et dont nous avons
financé l'achat du matériel.
Il faut un budget de 2€ par mois et
par enfant pour un repas par jour
de classe.
Le Potager scolaire alimentera
partiellement cette cantine. Nous
cherchons donc, pour l’achat du
riz et d’autres légumes, des
marraines et parrains pour la
cantine.
Vous pouvez nous aider via ce
parrainage collectif en versant
une somme à partir de 2€/mois
par ordre permanent.
LES SOINS DE SANTE
Etant donné que nous ne
parrainons que les enfants les
plus faibles, Yalla en avant!
prend en charge les frais de
soins de santé autant que ses
finances le lui permettent.
Chaque année, ce sont environ
500 euros de frais,
essentiellement dû aux crises
de paludisme, maladie qui tue
encore des centaines d'enfants
chaque année!!
Nous sommes à la recherche d'un
système de mutuelle santé, qui
commence à s'installer au
Burkina Faso.
LUTTE CONTRE LE
PALUDISME
Chaque année, nous lançons une
campagne moustiquaire juste
avant la saison des pluies.
Les marraines y sont sensibilisées,
et c'est souvent le premier
cadeau offert aux filleuls.
Yalla finance chaque année l'achat
de 20 moustiquaires imprégnées
pour les familles sans
parrainage.
Une moustiquaire imprégnée coûte
5 EUR et permet de protéger 2
enfants.
Cette campagne a permis de
réduire considérablement les cas
de crises de paludisme dans les
familles qui en possèdent.
Les garçons parrainés souffrant souvent de handicap ou de grandes difficultés
d'apprentissage dues à leurs conditions familiales difficiles, ils doivent s'orienter vers des
formations, qui ne sont souvent pas accessibles aux enfants non suffisamment lettrés.
C'est pourquoi notre premier projet, pour la rentrée d'octobre 2015, est de mettre en
place un poulailler collectif, où ces enfants recevraient chacun 10 poules et 2 coqs.
Les enfants seront formés par un adulte, père de famille sans source de revenus
actuellement, qui recevra en contrepartie de son travail son propre poulailler
entièrement équipé pour commencer son activité d'élevage.
Pour cette rentrée, deux enfants sont concernés par cette formation.
Les poussins issus des élevages d'apprentissage serviront à fournir les poules et coqs des
enfants suivants qui bénéficieront de cette formation.
Le "surplus" de poussins ou d'oeufs par rapport aux nécessités des familles ou du centre
d'apprentissage, sera vendu pour financer l'achat de la nourriture et des vaccins
nécessaires aux animaux, et à l'agrandissement du centre de formation.
A la fin de sa formation, chaque enfant pourra garder son cheptel de début de formation
pour démarrer sa propre activité.
PROJETS A LONG TERME
FINANCES PAR ETAPES
Nous étudions les nécessités et les qualités des terrains afin de trouver
l'endroit idéal pour créer un périmètre maraîcher collectif, à culture
diversifiée et biologique.
Les femmes du village y recevront une formation en agriculture
biologique, y cultiveront collectivement et les récoltes seront partagées
équitablement entre les villageois.
Ce jardin alimentera également la cantine scolaire, afin de diminuer le
coût des repas, et permettre de les distribuer à tous les enfants inscrits.
Ce projet est encore à l'étude, mais le budget est déjà estimé à plus de
15.000€.
Construction de trois classes en matériau durable, le tout alimenté par
panneaux solaires.
Une classe supplémentaire permettra de répartir plus équitablement les
enfants afin de ne pas avoir des classes trop surchargées.
Le centre coupe/couture permettra aux filles qui n'ont pas le niveau ou les
moyens financiers pour faire des études secondaires d'avoir une formation
professionnelle et donc un revenu à l'âge adulte. La vente des vêtements
réalisés en formation financera l'achat des fournitures nécessaires.
Chaque fille qui réussira sa formation recevra une machine à coudre.
La maison des enfants centralisera les jeux d'éveil, éducatifs, jouets, jeux de
société et les livres afin que tous les enfants puissent en profiter.
Il s'y déroulera également des activités communes, telle la sensibilisation à
l'agriculture via le potager scolaire.
Devis pour la construction des trois locaux et de l'alimentation électrique par
panneaux solaires: 33.000 €
Par le bénévolat: organiser
des activités afin de
collecter de l’argent pour
nos projets
Organiser chez vous une
démo de nos CREAS DE
YALLA( en province de
liège).
Si vous êtes indépendant,
vous pouvez nous
sponsoriser.
LES PARRAINAGES
Collectif: à partir de
2€/mois pour la cantine
scolaire.
Individuel: PPE ou enfant
précaire: 10€/mois.
FAIRE UN DON pour le
projet qui vous tient à
cœur.
Acheter nos articles
d’artisanat.

Contenu connexe

Tendances

Film La jeunesse du fleuve dossier associatif
Film La jeunesse du fleuve dossier associatifFilm La jeunesse du fleuve dossier associatif
Film La jeunesse du fleuve dossier associatif
Chercheurs d'Autres
 
Présentation de Bébés Lutins
Présentation de Bébés LutinsPrésentation de Bébés Lutins
Présentation de Bébés Lutins
bebeslutins
 
Aidez Estevan, enfant malade
Aidez Estevan, enfant maladeAidez Estevan, enfant malade
Aidez Estevan, enfant malade
Pour Estevan
 
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
Charles Quist
 
Mission Mada Présentation
Mission Mada PrésentationMission Mada Présentation
Mission Mada Présentation
Pierre Losson
 

Tendances (20)

Feestvarken vzw fr
Feestvarken vzw frFeestvarken vzw fr
Feestvarken vzw fr
 
No. 2 octobre 14
No. 2 octobre 14No. 2 octobre 14
No. 2 octobre 14
 
Journal de la PEEP Le Perreux sur Marne
Journal de la PEEP Le Perreux sur Marne Journal de la PEEP Le Perreux sur Marne
Journal de la PEEP Le Perreux sur Marne
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
 
No. 2 octobre 2016
No. 2 octobre 2016No. 2 octobre 2016
No. 2 octobre 2016
 
Journal du parent No.4 - École Notre-Dame
Journal du parent No.4 - École Notre-DameJournal du parent No.4 - École Notre-Dame
Journal du parent No.4 - École Notre-Dame
 
Comment faire garder son bébé ? L'exemple à Colombes
Comment faire garder son bébé ? L'exemple à ColombesComment faire garder son bébé ? L'exemple à Colombes
Comment faire garder son bébé ? L'exemple à Colombes
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
 
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
 
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
A fond la pêche avec un bon p'tit déj'
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
 
Film La jeunesse du fleuve dossier associatif
Film La jeunesse du fleuve dossier associatifFilm La jeunesse du fleuve dossier associatif
Film La jeunesse du fleuve dossier associatif
 
No. 2 octobre 15
No. 2 octobre 15No. 2 octobre 15
No. 2 octobre 15
 
N°26 Decembre06
N°26 Decembre06N°26 Decembre06
N°26 Decembre06
 
Présentation de Bébés Lutins
Présentation de Bébés LutinsPrésentation de Bébés Lutins
Présentation de Bébés Lutins
 
Aidez Estevan, enfant malade
Aidez Estevan, enfant maladeAidez Estevan, enfant malade
Aidez Estevan, enfant malade
 
Ag du 7 avril 2017
Ag du 7 avril 2017Ag du 7 avril 2017
Ag du 7 avril 2017
 
Depliant CLSC
Depliant CLSCDepliant CLSC
Depliant CLSC
 
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
France-Antilles - La martinique participe à la promotion des jeunes au Togo.
 
Mission Mada Présentation
Mission Mada PrésentationMission Mada Présentation
Mission Mada Présentation
 

Similaire à Presentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina Faso

Maternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoirMaternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoir
sellesteph
 
Jhm mag 13 07-14 27974
Jhm mag 13 07-14 27974Jhm mag 13 07-14 27974
Jhm mag 13 07-14 27974
soshepatites
 

Similaire à Presentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina Faso (20)

2023.01.25_SoirMag.pdf
2023.01.25_SoirMag.pdf2023.01.25_SoirMag.pdf
2023.01.25_SoirMag.pdf
 
Présentation ATVESOS
Présentation ATVESOSPrésentation ATVESOS
Présentation ATVESOS
 
Lettre Ticket Repas janvier 2017
Lettre Ticket Repas janvier 2017Lettre Ticket Repas janvier 2017
Lettre Ticket Repas janvier 2017
 
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
 
Maternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoirMaternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoir
 
Maternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoirMaternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoir
 
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie EnfantsPlaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
Plaquette amfe 2014 Association Maladies Foie Enfants
 
Aide et Action
Aide et ActionAide et Action
Aide et Action
 
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation ScolairePAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
 
Partenariat avec Vision du Monde
Partenariat avec Vision du MondePartenariat avec Vision du Monde
Partenariat avec Vision du Monde
 
Cœur & Conscience Presentation Generale
Cœur & Conscience   Presentation GeneraleCœur & Conscience   Presentation Generale
Cœur & Conscience Presentation Generale
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019
 
Partenariats entreprise
Partenariats entreprisePartenariats entreprise
Partenariats entreprise
 
We like the world - french
We like the world - frenchWe like the world - french
We like the world - french
 
Carnet de voyage 2013
Carnet de voyage 2013Carnet de voyage 2013
Carnet de voyage 2013
 
Devenez partenaires de Vision du Monde
Devenez partenaires de Vision du MondeDevenez partenaires de Vision du Monde
Devenez partenaires de Vision du Monde
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
 
Devenez partenaire de Vision du Monde
Devenez partenaire de Vision du MondeDevenez partenaire de Vision du Monde
Devenez partenaire de Vision du Monde
 
Pour un sourire d’enfant
Pour un sourire d’enfantPour un sourire d’enfant
Pour un sourire d’enfant
 
Jhm mag 13 07-14 27974
Jhm mag 13 07-14 27974Jhm mag 13 07-14 27974
Jhm mag 13 07-14 27974
 

Dernier (6)

Programme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'Aulon
Programme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'AulonProgramme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'Aulon
Programme d'animations 2024 de la Réserve naturelle régionale d'Aulon
 
Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...
Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...
Animations du pays d'art et d'histoire des vallées d'Aure et du Louron du 19 ...
 
Retour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptx
Retour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptxRetour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptx
Retour en images sur la cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pptx
 
Droit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatial
Droit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatialDroit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatial
Droit de l'espace à l' intention des nouveaux acteurs du secteur spatial
 
Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.
Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.
Volons au secours des abeilles, avec les jeunes - Mobilisez-vous.
 
Cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdf
Cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdfCérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdf
Cérémonie des Trophées de l'Agglo 2024.pdf
 

Presentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina Faso

  • 1. •Présentation de FEM Solidarité •Nos projets déjà réalisés •Nos projets en cours •Nos projets à venir
  • 2. Yalla! En avant! Et FEM Solidarité
  • 3. C’est le rêve de Fabienne Stasse, une chênéenne de 45 ans : Créer une association en faveur des enfants défavorisés d'ici et d'ailleurs. Admirative de Sœur Emmanuelle et de son engagement, Fabienne Stasse a choisi le slogan de celle-ci comme nom pour son asbl. Yalla ! Est né de ce rêve en novembre 2011. Le moteur de notre action est de donner la chance aux enfants de sortir de leur carcan de pauvreté par l'éducation. Le mot d'ordre de Fabienne est UN ENFANT = UN ENFANT, qu'il soit d'ici ou d'ailleurs, il mérite soins, respect et amour. Le but de l'association est de récolter de l'argent et ensuite, d'apporter une aide très pratique : colis de vêtements, de nourriture, de livres,... pour les enfants défavorisés en Belgique et l’envoi de matériel en Afrique (matériel scolaire, sanitaire, ...), achat de nourriture, de médicaments, de livres, de jeux,... Prise en charge des frais médicaux liés à la santé des enfants parrainés. L'éducation des enfants et l'accès à l'école sont les priorités de 'YALLA ! EN AVANT
  • 4. FEM-Solidarité est une association humanitaire œuvrant pour la promotion des droits fondamentaux des femmes et des enfants au Burkina Faso! Ses actions sont axées sur: l'Éducation, la Santé, et l’Économie rurale! Son cheval de bataille est la protection des fillettes contre les MGF, les mariages précoces et la promotion de l'éducation des filles.
  • 5. Un puits pour le périmètre maraîcher des femmes de Soumyaga.  Soutien au CREN de Ouahigouya. Un âne et une charrette pour alimenter l’école de Goubré en eau potable.  Panneau solaire et mise en place de cours d’alphabétisation des femmes en soirée à l’école de Tanghin.  Un petit jardin potager à l ’école de Tanghin. Opération de Mohamado et Guélil: ces deux enfants souffrent de GENU VALGUM et GENU VARUM. Yalla financera leur opération, programmée le 25 juillet 2015.
  • 6. Lutte contre l’excision FEM SOLIDARITE en a fait son cheval de bataille! 80% des filles étaient encore victimes de ce genre de MGF en 2011! Par ses campagnes de sensibilisation dans les villages, FEM à persuadé des mamans, et ensuite des chefs de village, pour en 2015, réussir à faire adhérer à notre Programme Protection Excision SM le roi du Passoré, chef spirituel de plus de 300 villages de la province! Ces campagnes ont permis d’obtenir une diminution du taux d'excision dans les villages où nous agissons Le Programme Protection Excision Les parents qui désirent aider leurs filles en les protégeant des MGF et des mariages précoces signent un contrat avec FEM SOLIDARITE, s'engageant à ne pas mutiler les fillettes, à les scolariser jusqu'en fin de primaire et ensuite , le secondaire ou la formation professionnelle. Ces filles ne seront pas mariées avant leurs 18 ans. Ces parents sont parfois rejetés par leur famille pour ce choix: c’est pourquoi, pour les aider, nous leur trouvons des marraines qui, pour 10 euros par mois, couvrent les frais de scolarité et de formation
  • 7. LES PARRAINAGES • Nous en sommes aujourd'hui, en 2015, à 150 enfants parrainés et donc scolarisés: 16 garçons et 134 filles. • En dehors du Programme Protection Excision, nous ne parrainons que les enfants les plus précarisés : orphelins ou souffrant d'un handicap, malades… leurs familles ou tuteurs n'ont pas les moyens de les prendre en charge correctement, et la scolarité ou la formation voire la prise en charge médicale spécifique, ne sont pas accessibles pour eux hors parrainage. LUTTE CONTRE LE NOMA Quand on entend son nom pour la première fois, on n'est aucunement ému. Lorsqu'on en fait la description, on n'arrive pas à y croire. Et quand on le voit, on ne peut plus jamais l'oublier. LE NOMA est une maladie qui débute par une infection bénigne de la bouche, suivie d'une plaque gangréneuse avec destruction irréversible des tissus mous et osseux (os du nez et de la mâchoire, lèvres, joues, et paupières). Sans soins, l'évolution est foudroyante. En quelques jours, l'enfant meurt dans 70 à 90 % des cas. Nous distribuons chaque année des centaines de brosses à dents et de tubes de dentifrice aux enfants, et sensibilisons les mamans à leur usage.
  • 8. LE PROGRAMME CHEVRES Posséder un couple de chèvres ou de moutons permet aux familles d'améliorer grandement le quotidien: le lait est utilisé ou revendu pour faire du fromage. La reproduction permet d'augmenter le cheptel ou de revendre les jeunes pour augmenter, voire donner, un revenu aux familles. Certaines marraines offrent un couple à la famille de leur filleule. Les familles qui reçoivent un couple offrent le premier petit à une famille du village dont aucun enfant n'est parrainé, ceci afin que notre aide se répercute sur l'ensemble de la population. LA CANTINE SCOLAIRE En octobre 2015 ouvrira la cantine scolaire, tenue par des mamans bénévoles et dont nous avons financé l'achat du matériel. Il faut un budget de 2€ par mois et par enfant pour un repas par jour de classe. Le Potager scolaire alimentera partiellement cette cantine. Nous cherchons donc, pour l’achat du riz et d’autres légumes, des marraines et parrains pour la cantine. Vous pouvez nous aider via ce parrainage collectif en versant une somme à partir de 2€/mois par ordre permanent.
  • 9. LES SOINS DE SANTE Etant donné que nous ne parrainons que les enfants les plus faibles, Yalla en avant! prend en charge les frais de soins de santé autant que ses finances le lui permettent. Chaque année, ce sont environ 500 euros de frais, essentiellement dû aux crises de paludisme, maladie qui tue encore des centaines d'enfants chaque année!! Nous sommes à la recherche d'un système de mutuelle santé, qui commence à s'installer au Burkina Faso. LUTTE CONTRE LE PALUDISME Chaque année, nous lançons une campagne moustiquaire juste avant la saison des pluies. Les marraines y sont sensibilisées, et c'est souvent le premier cadeau offert aux filleuls. Yalla finance chaque année l'achat de 20 moustiquaires imprégnées pour les familles sans parrainage. Une moustiquaire imprégnée coûte 5 EUR et permet de protéger 2 enfants. Cette campagne a permis de réduire considérablement les cas de crises de paludisme dans les familles qui en possèdent.
  • 10. Les garçons parrainés souffrant souvent de handicap ou de grandes difficultés d'apprentissage dues à leurs conditions familiales difficiles, ils doivent s'orienter vers des formations, qui ne sont souvent pas accessibles aux enfants non suffisamment lettrés. C'est pourquoi notre premier projet, pour la rentrée d'octobre 2015, est de mettre en place un poulailler collectif, où ces enfants recevraient chacun 10 poules et 2 coqs. Les enfants seront formés par un adulte, père de famille sans source de revenus actuellement, qui recevra en contrepartie de son travail son propre poulailler entièrement équipé pour commencer son activité d'élevage. Pour cette rentrée, deux enfants sont concernés par cette formation. Les poussins issus des élevages d'apprentissage serviront à fournir les poules et coqs des enfants suivants qui bénéficieront de cette formation. Le "surplus" de poussins ou d'oeufs par rapport aux nécessités des familles ou du centre d'apprentissage, sera vendu pour financer l'achat de la nourriture et des vaccins nécessaires aux animaux, et à l'agrandissement du centre de formation. A la fin de sa formation, chaque enfant pourra garder son cheptel de début de formation pour démarrer sa propre activité.
  • 11. PROJETS A LONG TERME FINANCES PAR ETAPES
  • 12. Nous étudions les nécessités et les qualités des terrains afin de trouver l'endroit idéal pour créer un périmètre maraîcher collectif, à culture diversifiée et biologique. Les femmes du village y recevront une formation en agriculture biologique, y cultiveront collectivement et les récoltes seront partagées équitablement entre les villageois. Ce jardin alimentera également la cantine scolaire, afin de diminuer le coût des repas, et permettre de les distribuer à tous les enfants inscrits. Ce projet est encore à l'étude, mais le budget est déjà estimé à plus de 15.000€.
  • 13. Construction de trois classes en matériau durable, le tout alimenté par panneaux solaires. Une classe supplémentaire permettra de répartir plus équitablement les enfants afin de ne pas avoir des classes trop surchargées. Le centre coupe/couture permettra aux filles qui n'ont pas le niveau ou les moyens financiers pour faire des études secondaires d'avoir une formation professionnelle et donc un revenu à l'âge adulte. La vente des vêtements réalisés en formation financera l'achat des fournitures nécessaires. Chaque fille qui réussira sa formation recevra une machine à coudre. La maison des enfants centralisera les jeux d'éveil, éducatifs, jouets, jeux de société et les livres afin que tous les enfants puissent en profiter. Il s'y déroulera également des activités communes, telle la sensibilisation à l'agriculture via le potager scolaire. Devis pour la construction des trois locaux et de l'alimentation électrique par panneaux solaires: 33.000 €
  • 14. Par le bénévolat: organiser des activités afin de collecter de l’argent pour nos projets Organiser chez vous une démo de nos CREAS DE YALLA( en province de liège). Si vous êtes indépendant, vous pouvez nous sponsoriser. LES PARRAINAGES Collectif: à partir de 2€/mois pour la cantine scolaire. Individuel: PPE ou enfant précaire: 10€/mois. FAIRE UN DON pour le projet qui vous tient à cœur. Acheter nos articles d’artisanat.