SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
En septembre 2015, les Nations Unies
ont adopté les 17 Objectifs de Déve-
loppement Durable (ODD) à atteindre
d’ici 2030. L’objectif numéro 2 s’intitule
« Faim Zéro ! » Quel programme ambi-
tieux que de vouloir éradiquer la faim
de la planète  ! Toutefois, c’est une
motivation de plus pour continuer à
soutenir nos partenaires Ticket-Repas.
Au SEL, ce que nous apprécions tout
particulièrement chez nos partenaires,
c’est leur engagement à accompagner
les enfants ou adultes sur tous les
plans. Dans les projets Ticket-Repas,
nos partenaires souhaitent autant
apporter une nourriture physique
qu’une nourriture spirituelle. C’est l’in-
grédient qui fait toute la différence !
Par exemple, notre partenaire Bana
ya Kivuvu, à Kinshasa, accueille des
garçons de la rue, des orphelins et
d’anciennes prostituées dans 3 maisons
différentes. Pour chaque groupe,
l’écoute, l’échange et la prière jouent
un rôle essentiel au développement
des bénéficiaires. Cela est toutefois
possible car le besoin primaire de
l’alimentation est pourvu, grâce à
votre soutien.
Finalement, pour atteindre l’objectif
« Faim Zéro ! » d’ici 2030, il faut d’abord
aider les personnes vulnérables d’au-
jourd’hui à apprendre à se nourrir par
elles-mêmes demain. C’est ce que
nous avons vu à Brazzaville en sep-
tembre dernier. Nous avons été très
encouragés de rencontrer d’anciens
bénéficiaires du projet de l’OSDO qui
aujourd’hui ont un métier et soutiennent
à leur tour des enfants dans le besoin.
L’ONG Bethesda au Bénin réhabilite
sur le plan nutritionnel, des personnes
vulnérables atteintes du VIH. Elle les
accompagne aussi bien sur le plan
médical que social et les aide à se
réinsérer dans leur communauté et
au sein de leur famille.
Enfin, en page 4, vous découvrirez com-
ment le Fonds Ticket-Repas est utilisé
pour financer de nouveaux projets ou
des achats de matériel utiles au fonc-
tionnement des cantines par exemple.
Nous vous remercions une fois de plus
pour votre engagement régulier auprès
de nos partenaires et vous souhaitons
une bonne lecture ainsi qu’une bonne
année 2019 !
Une action chrétienne dans un monde en détresse G
Isabelle Duval
Chargée des projets
Ticket-Repas
É D I T O R I A L
Février 2019
Lettre de nouvelles n° 49
TICKET-REPAS
L’ingrédient qui fait
la différence !
Foyer Bakolé – RD Congo
Attentifs aux besoins des enfants
Mayela était
très malnutri…
... À tel point que Nkanza, son
père, n'osait plus le regarder. Ayant
entendu parler de l'Unité Nutri-
tionnelle Thérapeutique Ambula-
toire du Centre de Santé de Luila,
appuyé par notre partenaire, le
CEPROMOR (RDC), il y a amené
son enfant.
En 2 mois de prise en charge, le
petit Mayela a repris des forces
et gambade partout pendant la
séance de réhabilitation (distri-
bution de bouillie). Nkanza, quant
à lui, est heureux de voir son
enfant rétabli et a témoigné devant
une centaine de personnes des
bienfaits du programme de lutte
contre la malnutrition.
Qui ne rêve pas de voir sa vie trans-
formée en profondeur  ? C’est, en
tout cas, l’un des objectifs de la 16ème
promotion de femmes de Bomo.
L’étape franchie pour être assise
dans cette salle de cours, derrière
des machines à coudre, est énorme.
Sortir de la rue et de la prostitution
est une victoire dont elles peuvent
être fières.
Et les femmes de l’équipe de Bomo
jouent un rôle clé en parcourant les
« quartiers chauds » de Kinshasa
depuis plus de 15 ans et en annon-
çant le message d’espoir de l’Évan-
gile. Une fois à Bomo, ces jeunes
femmes apprennent à coudre, à lire
et à écrire en lingala, à gérer une
petite entreprise et à vivre en-
semble. Votre soutien à ce projet
leur permet de se former sans se
préoccuper du prochain repas.
La plupart des prostituées rencon-
trées par l’équipe de BYK viennent
de Boende et de Basankusu, dans la
province de l’Équateur. « Nous avons
connu des femmes et filles qui
étaient envoyées par leurs maris ou
par leurs parents pour venir se pros-
tituer ici et leur ramener les biens
matériels. » confie Hélène Alemu-
suey, directrice de BYK. En 2018, une
équipe de BYK s’est rendue à
Boende pour réfléchir à ce problème
avec les habitants, les autorités de
l’Église et les autorités locales.
Bomo – RD Congo
Stop à la prostitution comme moyen de subsistance
C’est une toute nouvelle vie qui attend désormais les femmes de Bomo!
Bongwana ya Mozindo signifie « transformation profonde » ; c’est le nom du centre de formation profes-
sionnelle pour femmes de l’association Bana ya Kivuvu (BYK).
« Éduquer les enfants et vivre la famille. Retrouver l’amour paren-
tal. » C’est par ces mots que le couple faisant office de parents au
foyer Bakolé décrit la mission de toute l’équipe.
Vingt enfants et jeunes
orphelins de 0 à 23 ans
vivent au foyer  ; chacun
est unique et a sa propre
histoire. Cela demande
donc beaucoup d’adapta-
bilité pour répondre aux
besoins de chaque enfant.
L’équipe est attentive aux
actes posés par les
enfants et c’est à travers
cela qu’ils détectent si
quelque chose ne va pas.
Comme pour Alex, dont
le comportement était
compliqué et parfois violent. C’est à
force de l’entourer, de l’accompagner
et de lui parler qu’Alex a raconté
son histoire : tout jeune, il a vu sa
mère tomber sous les coups meur-
triers de son père. Avec beaucoup
d’amour et de patience, Matondo, le
papa de la maison, a aidé Alex à
amorcer une démarche de pardon.
Il y a donc beaucoup de vie et de
défis à Bakolé ! Le soutien alimen-
taire financé par vos dons joue un
rôle très important pour ces enfants.
À Bakolé, une équipe attentive entoure
les enfants afin qu’ils retrouvent espoir
en l’avenir !
Une action chrétienne dans un monde en détresse G
À Porto Novo, l’orphelinat Anfani est
comme une grande famille et comme
dans toute famille nombreuse, les
plus grands aident à s’occuper des
plus petits. Ainsi, chaque aîné est le
tuteur d’un ou deux plus jeunes et
les aident pour tous les moments de
la vie quotidienne (repas, brossage
de dents, devoirs…). Théophile, 18
ans, témoigne : « J’avais 9 ans quand
je suis arrivé. [Anfani] a bien pris soin
de moi. Je n’ai jamais manqué de
rien, j’ai à manger et je vais à l’école. »
À Cotonou, l’hôpital Bethesda est la
seule structure qui apporte un soutien
nutritionnel gratuit aux personnes
vulnérables atteintes du VIH. Les per-
sonnes en état d’extrême pauvreté
n’ont pas l’apport nutritionnel suffi-
sant pour supporter le lourd traite-
ment antirétroviral. En 2018, l’hôpital
a fourni des kits nutritionnels à plus
de 50 personnes et les a aidées à
bien suivre leur traitement. De plus,
un soutien psychologique et spirituel
leur est proposé.
À Allada, la Casa Grande accueille
une trentaine d’enfants de 6 à 20 ans
dans son foyer Fifatin. À l’arrivée d’un
enfant, notre partenaire recherche
sa famille pendant des mois, voire
des années. Mais l’équipe de Casa
Grande est tenace ! Au foyer, Angèle,
la cuisinière principale, s’occupe des
repas du lundi au vendredi. Le week-
end, les enfants préparent à manger
à tour de rôle. Les garçons comme
les filles ont pu nous expliquer une
recette d’un plat béninois qu’ils savent
préparer tous seuls.
Cap sur le Bénin
Nos partenaires Ticket-Repas béninois sont formidables et nous en avons encore eu la confirmation
lors de notre dernière visite de décembre.
Les enfants de la rue accueillis sont répartis sur
plusieurs sites : environ 20 vivent à la Maison de
l’Espoir, 7 jeunes ont été placés en familles d’accueil
et 10 autres ont rejoint leur famille biologique. De
plus, 19 jeunes, vivant dans des appartements
autonomes, poursuivent leurs études ou une for-
mation professionnelle. Votre soutien finance un
déjeuner par jour aux pensionnaires de la Maison
de l’Espoir ainsi qu’une allocation alimentaire pour
les 19 jeunes autonomes.
Depuis cette année, le pasteur Jean propose un
accompagnement spirituel plus approfondi à ces
jeunes qui ont vécu d’importants traumatismes.
Chaque semaine, il discute et prie avec eux. Pour
pasteur Jean, la nourriture spirituelle est aussi
importante que la nourriture physique.
Maison de l’Espoir – RD Congo
Soutien alimentaire
et spirituel !
Brazzaville – Congo
Bercia, Pamphile, Arsène
L’OSDO a été leur deuxième famille ! Comptable, fonc-
tionnaire, pédiatre, chauffeur de taxi, les « anciens »
expriment leur reconnaissance et apportent aujourd’hui
leur soutien, en mettant au service du projet, leur
temps, leur argent ou leurs compétences.
SEL : 157 rue des Blains - 92220 Bagneux - France • Tél. 01 45 36 41 53 • www.selfrance.org
Au 31 décembre 2018, grâce à l’engagement de 1883
personnes, le SEL soutient régulièrement 30 projets
Ticket-Repas dans 10 pays :
Bénin (3), Burkina Faso (8), Congo, Inde (2), Mada-
gascar (5), Philippines, République démocratique du
Congo (4), Sénégal (3), Tchad, Togo (3).
231 personnes sont engagées dans le soutien du
Fonds Ticket-Repas.
Cette lettre de nouvelles paraît 2 fois par an et est en-
voyée à tous les donateurs engagés dans le soutien
des projets Soutien alimentaire en France et en Suisse.
Comité de rédaction : I. Duval, V. Lavoué, H. Koechlin
et L. Boyadjian
Mise en page : J. Maré
Numéro ISSN : 2429-7267
Sujets de prière
• Que la démarche de sensibilisation
entreprise par notre partenaire
Bana ya Kivuvu, pour inciter les
habitants de Boende à trouver des
alternatives à la prostitution, porte
des fruits.
• Que Dieu pourvoie aux besoins de
nos partenaires (matériel, res-
sources humaines, etc.)
• Que la situation reste stable au
Burkina Faso. Que Dieu donne la
paix à nos partenaires dans cette
période trouble due aux attaques
de groupes djihadistes.
Le SEL est une association protestante de solidarité
internationale créée en 1980 par l’Alliance Evangé-
lique Française. Il fonde son action sur une vision
responsable de l’engagement chrétien en vue de ré-
duire la pauvreté dans les pays en développement.
Ses activités reposent sur l'enseignement biblique
qui associe la Parole et les actes pour transmettre
l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en
partenariat avec des organisations chrétiennes lo-
cales, responsables des projets qu’elles élaborent et
mettent en œuvre pour améliorer les conditions de
vie des bénéficiaires finaux.
Vous voulez plus de nouvelles du projet
Ticket-Repas que vous soutenez ?
Écrivez-nous à projets@selfrance.org
Déduction de votre don et
prélèvement à la source
En savoir plus sur nos projets :
www.selfrance.org
Votre reçu fiscal 2018
Il vous sera envoyé par voie postale d’ici fin février. Il reprendra l’ensemble de
vos dons faits au SEL du 1er
janvier au 31 décembre 2018.
Vous êtes nombreux à vous
être engagés pour le Fonds
Ticket-Repas. Complément
non négligeable, il remplit
3 objectifs.
Soutenir des projets
en phase test
Avant qu’un Ticket-Repas ne
soit validé, nous le soutenons
pour une période probatoire
de 12 à 18 mois. Si celle-ci
est concluante, le SEL
cherche des donateurs régu-
liers pour le soutien de ces
projets à long terme.
La cantine scolaire de l’école
chrétienne de Wend Panga
(Burkina Faso) est un de ces
projets en phase test.
Soutenir des projets
ponctuels
Il arrive que le SEL appuie
des projets alimentaires pour
une courte durée.
Actuellement, nous finançons
pour une année l’hôpital
baptiste de Ferkessedougou
(Côte d’Ivoire) qui produit de
la farine enrichie pour les en-
fants malnutris et les femmes
enceintes et allaitantes.
Permettre
des dépenses
complémentaires
D’autres dépenses ponc-
tuelles liées au projets Tic-
ket-Repas nécessitent un
financement complémentaire.
À la cantine de Kelo (Tchad),
par exemple, nous avons
accordé une aide ponctuelle
pour renouveler le matériel
de la cuisine (marmites, plats,
cuillères, etc.)
Merci pour votre engagement!
Quand 23 millions d’enfants africains vont encore à l’école le ventre vide, on se dit qu’il
faut faire quelque chose ! C’est pourquoi, en plus des Ticket-Repas, il existe également
un fonds spécifique. Mais à quoi sert-il ?
Le Fonds Ticket-Repas : à quoi ça sert ?
Avec l’impôt à la source, votre
déduction ne change pas.
Vous pouvez toujours déduire 66% de
vos dons dans la limite de 20% du revenu
imposable (75 % pour les Ticket-Repas) :
vos droits sont identiques.
Et pour les dons effectués avant
le 31 décembre 2018 ?
Ils sont déduits à 66 % de votre impôt
2019 sur le revenu (dans la limite de
20 % de votre revenu net imposable).
Si je suis imposable, comment
faire des dons alors que mes
impôts seront prélevés chaque
mois ?
En janvier 2019, vous avez reçu de l’ad-
ministration fiscale un acompte équi-
valent à 60% de la réduction d'impôt
dont vous avez bénéficié en 2018, relatif
à vos dons réalisés en 2017. En juillet
2019, vous recevrez le solde, le cas
échéant, calculé à partir de votre décla-
ration de revenus faite au printemps.

Contenu connexe

Tendances

Guide de-la-petite-enfance
Guide de-la-petite-enfanceGuide de-la-petite-enfance
Guide de-la-petite-enfance
Lucie Maliv
 

Tendances (20)

Sel informations - JUIN 2016
Sel informations - JUIN 2016Sel informations - JUIN 2016
Sel informations - JUIN 2016
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
 
Presentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina Faso
Presentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina FasoPresentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina Faso
Presentation projets Yalla en avant et FEM, Burkina Faso
 
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
 
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
 
Sel infos n130
Sel infos n130Sel infos n130
Sel infos n130
 
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018
 
SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020
 
Guide de-la-petite-enfance
Guide de-la-petite-enfanceGuide de-la-petite-enfance
Guide de-la-petite-enfance
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019
 
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
 
Initiative repas en attente
Initiative repas en attenteInitiative repas en attente
Initiative repas en attente
 
Bulletin Automne 2009-FR
Bulletin Automne 2009-FRBulletin Automne 2009-FR
Bulletin Automne 2009-FR
 
Sel infos n128 sept 2016
Sel infos n128 sept 2016Sel infos n128 sept 2016
Sel infos n128 sept 2016
 
rapport d'activité 2014 La Gerbe Lézan
rapport d'activité 2014 La Gerbe Lézan rapport d'activité 2014 La Gerbe Lézan
rapport d'activité 2014 La Gerbe Lézan
 
Journal du parent No.4 - École Notre-Dame
Journal du parent No.4 - École Notre-DameJournal du parent No.4 - École Notre-Dame
Journal du parent No.4 - École Notre-Dame
 
Lettre aux amis de calcuta mai 2011
Lettre aux amis de calcuta  mai 2011Lettre aux amis de calcuta  mai 2011
Lettre aux amis de calcuta mai 2011
 
No. 3 novembre 14
No. 3 novembre 14No. 3 novembre 14
No. 3 novembre 14
 
Novembre 2016
Novembre 2016Novembre 2016
Novembre 2016
 

Similaire à Lettre ticket repas janvier 2019 ld

Info parents septembre 2014
Info parents septembre 2014Info parents septembre 2014
Info parents septembre 2014
syljl
 

Similaire à Lettre ticket repas janvier 2019 ld (20)

Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018
 
SEL Informations - Septembre 2015
SEL Informations - Septembre 2015SEL Informations - Septembre 2015
SEL Informations - Septembre 2015
 
2023.01.25_SoirMag.pdf
2023.01.25_SoirMag.pdf2023.01.25_SoirMag.pdf
2023.01.25_SoirMag.pdf
 
Journal de janv fév aout Kentaja pour les orphelin, Cameroun
Journal de janv fév aout Kentaja pour les orphelin, CamerounJournal de janv fév aout Kentaja pour les orphelin, Cameroun
Journal de janv fév aout Kentaja pour les orphelin, Cameroun
 
Journal des donateurs n°1
Journal des donateurs n°1 Journal des donateurs n°1
Journal des donateurs n°1
 
L' ASBL RE' POSER présente: Nonviwowo projet développement
L' ASBL  RE' POSER présente: Nonviwowo projet développementL' ASBL  RE' POSER présente: Nonviwowo projet développement
L' ASBL RE' POSER présente: Nonviwowo projet développement
 
Carnet de voyage 2013
Carnet de voyage 2013Carnet de voyage 2013
Carnet de voyage 2013
 
SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016
 
Ministères
Ministères Ministères
Ministères
 
Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020
 
Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020
 
Amfe newsletter novembre 2014
Amfe newsletter novembre 2014Amfe newsletter novembre 2014
Amfe newsletter novembre 2014
 
SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015
 
Temnaoré
TemnaoréTemnaoré
Temnaoré
 
Info parents septembre 2014
Info parents septembre 2014Info parents septembre 2014
Info parents septembre 2014
 
Feestvarken vzw fr
Feestvarken vzw frFeestvarken vzw fr
Feestvarken vzw fr
 
Bulletin printemps-2012
Bulletin printemps-2012Bulletin printemps-2012
Bulletin printemps-2012
 
La gerbe –lézan rapport activité 2015
La gerbe –lézan rapport activité 2015La gerbe –lézan rapport activité 2015
La gerbe –lézan rapport activité 2015
 
Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020
 
Aide et Action
Aide et ActionAide et Action
Aide et Action
 

Plus de SEL

Lettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdf
Lettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdfLettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdf
Lettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdf
SEL
 

Plus de SEL (13)

Lettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdf
Lettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdfLettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdf
Lettre de nouvelles Eau et assainissement 06-2023 LD.pdf
 
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementLettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
 
SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019
 
SEL Infos Février 2019
SEL Infos Février 2019SEL Infos Février 2019
SEL Infos Février 2019
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018
 
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitale
 
Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017
 
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesOffre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
 

Lettre ticket repas janvier 2019 ld

  • 1. En septembre 2015, les Nations Unies ont adopté les 17 Objectifs de Déve- loppement Durable (ODD) à atteindre d’ici 2030. L’objectif numéro 2 s’intitule « Faim Zéro ! » Quel programme ambi- tieux que de vouloir éradiquer la faim de la planète  ! Toutefois, c’est une motivation de plus pour continuer à soutenir nos partenaires Ticket-Repas. Au SEL, ce que nous apprécions tout particulièrement chez nos partenaires, c’est leur engagement à accompagner les enfants ou adultes sur tous les plans. Dans les projets Ticket-Repas, nos partenaires souhaitent autant apporter une nourriture physique qu’une nourriture spirituelle. C’est l’in- grédient qui fait toute la différence ! Par exemple, notre partenaire Bana ya Kivuvu, à Kinshasa, accueille des garçons de la rue, des orphelins et d’anciennes prostituées dans 3 maisons différentes. Pour chaque groupe, l’écoute, l’échange et la prière jouent un rôle essentiel au développement des bénéficiaires. Cela est toutefois possible car le besoin primaire de l’alimentation est pourvu, grâce à votre soutien. Finalement, pour atteindre l’objectif « Faim Zéro ! » d’ici 2030, il faut d’abord aider les personnes vulnérables d’au- jourd’hui à apprendre à se nourrir par elles-mêmes demain. C’est ce que nous avons vu à Brazzaville en sep- tembre dernier. Nous avons été très encouragés de rencontrer d’anciens bénéficiaires du projet de l’OSDO qui aujourd’hui ont un métier et soutiennent à leur tour des enfants dans le besoin. L’ONG Bethesda au Bénin réhabilite sur le plan nutritionnel, des personnes vulnérables atteintes du VIH. Elle les accompagne aussi bien sur le plan médical que social et les aide à se réinsérer dans leur communauté et au sein de leur famille. Enfin, en page 4, vous découvrirez com- ment le Fonds Ticket-Repas est utilisé pour financer de nouveaux projets ou des achats de matériel utiles au fonc- tionnement des cantines par exemple. Nous vous remercions une fois de plus pour votre engagement régulier auprès de nos partenaires et vous souhaitons une bonne lecture ainsi qu’une bonne année 2019 ! Une action chrétienne dans un monde en détresse G Isabelle Duval Chargée des projets Ticket-Repas É D I T O R I A L Février 2019 Lettre de nouvelles n° 49 TICKET-REPAS L’ingrédient qui fait la différence !
  • 2. Foyer Bakolé – RD Congo Attentifs aux besoins des enfants Mayela était très malnutri… ... À tel point que Nkanza, son père, n'osait plus le regarder. Ayant entendu parler de l'Unité Nutri- tionnelle Thérapeutique Ambula- toire du Centre de Santé de Luila, appuyé par notre partenaire, le CEPROMOR (RDC), il y a amené son enfant. En 2 mois de prise en charge, le petit Mayela a repris des forces et gambade partout pendant la séance de réhabilitation (distri- bution de bouillie). Nkanza, quant à lui, est heureux de voir son enfant rétabli et a témoigné devant une centaine de personnes des bienfaits du programme de lutte contre la malnutrition. Qui ne rêve pas de voir sa vie trans- formée en profondeur  ? C’est, en tout cas, l’un des objectifs de la 16ème promotion de femmes de Bomo. L’étape franchie pour être assise dans cette salle de cours, derrière des machines à coudre, est énorme. Sortir de la rue et de la prostitution est une victoire dont elles peuvent être fières. Et les femmes de l’équipe de Bomo jouent un rôle clé en parcourant les « quartiers chauds » de Kinshasa depuis plus de 15 ans et en annon- çant le message d’espoir de l’Évan- gile. Une fois à Bomo, ces jeunes femmes apprennent à coudre, à lire et à écrire en lingala, à gérer une petite entreprise et à vivre en- semble. Votre soutien à ce projet leur permet de se former sans se préoccuper du prochain repas. La plupart des prostituées rencon- trées par l’équipe de BYK viennent de Boende et de Basankusu, dans la province de l’Équateur. « Nous avons connu des femmes et filles qui étaient envoyées par leurs maris ou par leurs parents pour venir se pros- tituer ici et leur ramener les biens matériels. » confie Hélène Alemu- suey, directrice de BYK. En 2018, une équipe de BYK s’est rendue à Boende pour réfléchir à ce problème avec les habitants, les autorités de l’Église et les autorités locales. Bomo – RD Congo Stop à la prostitution comme moyen de subsistance C’est une toute nouvelle vie qui attend désormais les femmes de Bomo! Bongwana ya Mozindo signifie « transformation profonde » ; c’est le nom du centre de formation profes- sionnelle pour femmes de l’association Bana ya Kivuvu (BYK). « Éduquer les enfants et vivre la famille. Retrouver l’amour paren- tal. » C’est par ces mots que le couple faisant office de parents au foyer Bakolé décrit la mission de toute l’équipe. Vingt enfants et jeunes orphelins de 0 à 23 ans vivent au foyer  ; chacun est unique et a sa propre histoire. Cela demande donc beaucoup d’adapta- bilité pour répondre aux besoins de chaque enfant. L’équipe est attentive aux actes posés par les enfants et c’est à travers cela qu’ils détectent si quelque chose ne va pas. Comme pour Alex, dont le comportement était compliqué et parfois violent. C’est à force de l’entourer, de l’accompagner et de lui parler qu’Alex a raconté son histoire : tout jeune, il a vu sa mère tomber sous les coups meur- triers de son père. Avec beaucoup d’amour et de patience, Matondo, le papa de la maison, a aidé Alex à amorcer une démarche de pardon. Il y a donc beaucoup de vie et de défis à Bakolé ! Le soutien alimen- taire financé par vos dons joue un rôle très important pour ces enfants. À Bakolé, une équipe attentive entoure les enfants afin qu’ils retrouvent espoir en l’avenir !
  • 3. Une action chrétienne dans un monde en détresse G À Porto Novo, l’orphelinat Anfani est comme une grande famille et comme dans toute famille nombreuse, les plus grands aident à s’occuper des plus petits. Ainsi, chaque aîné est le tuteur d’un ou deux plus jeunes et les aident pour tous les moments de la vie quotidienne (repas, brossage de dents, devoirs…). Théophile, 18 ans, témoigne : « J’avais 9 ans quand je suis arrivé. [Anfani] a bien pris soin de moi. Je n’ai jamais manqué de rien, j’ai à manger et je vais à l’école. » À Cotonou, l’hôpital Bethesda est la seule structure qui apporte un soutien nutritionnel gratuit aux personnes vulnérables atteintes du VIH. Les per- sonnes en état d’extrême pauvreté n’ont pas l’apport nutritionnel suffi- sant pour supporter le lourd traite- ment antirétroviral. En 2018, l’hôpital a fourni des kits nutritionnels à plus de 50 personnes et les a aidées à bien suivre leur traitement. De plus, un soutien psychologique et spirituel leur est proposé. À Allada, la Casa Grande accueille une trentaine d’enfants de 6 à 20 ans dans son foyer Fifatin. À l’arrivée d’un enfant, notre partenaire recherche sa famille pendant des mois, voire des années. Mais l’équipe de Casa Grande est tenace ! Au foyer, Angèle, la cuisinière principale, s’occupe des repas du lundi au vendredi. Le week- end, les enfants préparent à manger à tour de rôle. Les garçons comme les filles ont pu nous expliquer une recette d’un plat béninois qu’ils savent préparer tous seuls. Cap sur le Bénin Nos partenaires Ticket-Repas béninois sont formidables et nous en avons encore eu la confirmation lors de notre dernière visite de décembre. Les enfants de la rue accueillis sont répartis sur plusieurs sites : environ 20 vivent à la Maison de l’Espoir, 7 jeunes ont été placés en familles d’accueil et 10 autres ont rejoint leur famille biologique. De plus, 19 jeunes, vivant dans des appartements autonomes, poursuivent leurs études ou une for- mation professionnelle. Votre soutien finance un déjeuner par jour aux pensionnaires de la Maison de l’Espoir ainsi qu’une allocation alimentaire pour les 19 jeunes autonomes. Depuis cette année, le pasteur Jean propose un accompagnement spirituel plus approfondi à ces jeunes qui ont vécu d’importants traumatismes. Chaque semaine, il discute et prie avec eux. Pour pasteur Jean, la nourriture spirituelle est aussi importante que la nourriture physique. Maison de l’Espoir – RD Congo Soutien alimentaire et spirituel ! Brazzaville – Congo Bercia, Pamphile, Arsène L’OSDO a été leur deuxième famille ! Comptable, fonc- tionnaire, pédiatre, chauffeur de taxi, les « anciens » expriment leur reconnaissance et apportent aujourd’hui leur soutien, en mettant au service du projet, leur temps, leur argent ou leurs compétences.
  • 4. SEL : 157 rue des Blains - 92220 Bagneux - France • Tél. 01 45 36 41 53 • www.selfrance.org Au 31 décembre 2018, grâce à l’engagement de 1883 personnes, le SEL soutient régulièrement 30 projets Ticket-Repas dans 10 pays : Bénin (3), Burkina Faso (8), Congo, Inde (2), Mada- gascar (5), Philippines, République démocratique du Congo (4), Sénégal (3), Tchad, Togo (3). 231 personnes sont engagées dans le soutien du Fonds Ticket-Repas. Cette lettre de nouvelles paraît 2 fois par an et est en- voyée à tous les donateurs engagés dans le soutien des projets Soutien alimentaire en France et en Suisse. Comité de rédaction : I. Duval, V. Lavoué, H. Koechlin et L. Boyadjian Mise en page : J. Maré Numéro ISSN : 2429-7267 Sujets de prière • Que la démarche de sensibilisation entreprise par notre partenaire Bana ya Kivuvu, pour inciter les habitants de Boende à trouver des alternatives à la prostitution, porte des fruits. • Que Dieu pourvoie aux besoins de nos partenaires (matériel, res- sources humaines, etc.) • Que la situation reste stable au Burkina Faso. Que Dieu donne la paix à nos partenaires dans cette période trouble due aux attaques de groupes djihadistes. Le SEL est une association protestante de solidarité internationale créée en 1980 par l’Alliance Evangé- lique Française. Il fonde son action sur une vision responsable de l’engagement chrétien en vue de ré- duire la pauvreté dans les pays en développement. Ses activités reposent sur l'enseignement biblique qui associe la Parole et les actes pour transmettre l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en partenariat avec des organisations chrétiennes lo- cales, responsables des projets qu’elles élaborent et mettent en œuvre pour améliorer les conditions de vie des bénéficiaires finaux. Vous voulez plus de nouvelles du projet Ticket-Repas que vous soutenez ? Écrivez-nous à projets@selfrance.org Déduction de votre don et prélèvement à la source En savoir plus sur nos projets : www.selfrance.org Votre reçu fiscal 2018 Il vous sera envoyé par voie postale d’ici fin février. Il reprendra l’ensemble de vos dons faits au SEL du 1er janvier au 31 décembre 2018. Vous êtes nombreux à vous être engagés pour le Fonds Ticket-Repas. Complément non négligeable, il remplit 3 objectifs. Soutenir des projets en phase test Avant qu’un Ticket-Repas ne soit validé, nous le soutenons pour une période probatoire de 12 à 18 mois. Si celle-ci est concluante, le SEL cherche des donateurs régu- liers pour le soutien de ces projets à long terme. La cantine scolaire de l’école chrétienne de Wend Panga (Burkina Faso) est un de ces projets en phase test. Soutenir des projets ponctuels Il arrive que le SEL appuie des projets alimentaires pour une courte durée. Actuellement, nous finançons pour une année l’hôpital baptiste de Ferkessedougou (Côte d’Ivoire) qui produit de la farine enrichie pour les en- fants malnutris et les femmes enceintes et allaitantes. Permettre des dépenses complémentaires D’autres dépenses ponc- tuelles liées au projets Tic- ket-Repas nécessitent un financement complémentaire. À la cantine de Kelo (Tchad), par exemple, nous avons accordé une aide ponctuelle pour renouveler le matériel de la cuisine (marmites, plats, cuillères, etc.) Merci pour votre engagement! Quand 23 millions d’enfants africains vont encore à l’école le ventre vide, on se dit qu’il faut faire quelque chose ! C’est pourquoi, en plus des Ticket-Repas, il existe également un fonds spécifique. Mais à quoi sert-il ? Le Fonds Ticket-Repas : à quoi ça sert ? Avec l’impôt à la source, votre déduction ne change pas. Vous pouvez toujours déduire 66% de vos dons dans la limite de 20% du revenu imposable (75 % pour les Ticket-Repas) : vos droits sont identiques. Et pour les dons effectués avant le 31 décembre 2018 ? Ils sont déduits à 66 % de votre impôt 2019 sur le revenu (dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable). Si je suis imposable, comment faire des dons alors que mes impôts seront prélevés chaque mois ? En janvier 2019, vous avez reçu de l’ad- ministration fiscale un acompte équi- valent à 60% de la réduction d'impôt dont vous avez bénéficié en 2018, relatif à vos dons réalisés en 2017. En juillet 2019, vous recevrez le solde, le cas échéant, calculé à partir de votre décla- ration de revenus faite au printemps.