SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  4
Télécharger pour lire hors ligne
Au milieu du 19e
siècle, le Dr Philippe-
Ignace Semmelweis fut le premier à
faire le lien entre le lavage des mains
et la transmission des infections puer-
pérales1
. Après cette découverte, il
essaya d’instaurer, parmi le personnel
médical, le lavage systématique des
mains avant l’accouchement. Incompris
et violemment rejeté par ses pairs, il
ne vit jamais la mise en pratique de
ses préconisations de son vivant.
Au 21e
siècle, on peut se réjouir que
cette pratique soit officiellement recon-
nue et puisse être enseignée à travers
le monde.
Nos partenaires locaux prennent le
temps de sensibiliser les bénéficiaires
de leurs actions aux bonnes pratiques
d’hygiène et d’assainissement. Cela de-
mande de l’énergie, mais quelle joie
lorsquenospartenairesetlesbénéficiaires
constatent des changements concrets.
Lors d’une visite terrain en RD Congo
en 2016, nous avons visité un village
sensibilisé à l’assainissement en 2014.
Les résultats étaient flagrants. Des par-
celles balayées, des dispositifs lave-
main utilisés, des latrines en matériaux
locaux un peu partout… C’était encou-
rageant de voir ces changements encore
visibles deux ans plus tard.
Au Togo, suite à la sensibilisation de
notre partenaire, l’ADSPE, et à l’instal-
lation de latrines dans le village d’Ape-
nyigbe, une bénéficiaire raconte :
« Notre village est devenu plus propre
qu’avant. La défécation à l’air libre est
bannie. Ainsi, l’utilisation des latrines
est rentrée dans nos habitudes de tous
les jours. Les dépotoirs sauvages ont
disparu laissant place aux dépotoirs
approuvés par le Comité Villageois de
Développement. Éloignés des habita-
tions, ils sont régulièrement ramassés
et brûlés. Bref, on note une prise de
conscience et une pratique quotidienne
des règles d’hygiène et de santé. »
La sensibilisation amène des change-
ments concrets ! Je vous laisse décou-
vrir d’autres exemples dans cette lettre
de nouvelles.
Nous sommes très reconnaissants pour
le travail de nos partenaires locaux sur
le terrain et pour votre engagement à
leurs côtés.
Bonne lecture et merci encore pour
votre soutien !
Une action chrétienne dans un monde en détresse G
Isabelle Duval
Chargée des projets
Eau et Assainissement
É D I T O R I A L
Juin 2017
Lettre de nouvelles n° 2
EAUETASSAINISSEMENT
Quand communication et
changement vont de pair
1
Infections survenant après l'accouchement.
Le Centre pour la Promotion du Monde
Rural (CEPROMOR), notre partenaire
local chrétien, mène ses actions dans
une zone très pauvre du Kongo Central
recevant peu d’aide extérieure : la
zone de santé rurale de Sona-Bata.
L’approche du CEPROMOR est très
complète et cherche avant tout à obte-
nir l’implication totale de la commu-
nauté dans le projet. Il n’interviendra
dans un village que si les habitants
sont prêts à s’investir concrètement.
Cela peut se manifester par l’apport
de matériaux locaux pour l’aménage-
ment d’une source, par exemple.
À Mbanza-Mbata, nous avons rencontré
plusieurs bénéficiaires puisant de l’eau
à la source aménagée par le CEPRO-
MOR, ainsi que la présidente du comité
villageois. Elle était très fière de nous
montrer le plan d’action communau-
taire établi par les bénéficiaires pour
améliorer la vie du village. C’était
encourageant de voir que la commu-
nauté s’organisait et réfléchissait à
des actions pour son propre bien.
Le lendemain, c’est le comité villageois
de Kibueya avec qui nous avons
échangé. Cette fois-ci, la situation était
plus délicate. La source avait été bien
aménagée mais trop de monde venait
y puiser de l’eau. Cela posait un sérieux
problème car de violentes disputes
éclataient régulièrement et le temps
d’attente était devenu trop long. L’amé-
nagement d’une deuxième source
devenait impératif.
Lors de ce voyage, nous avons eu l’oc-
casion de rencontrer des écoliers et
des parents d’élèves qui avaient béné-
ficié de la construction de latrines
pour l’école. Dans chaque école, des
élèves et des enseignants avaient été
formés et constituaient des brigades
scolaires. C’est eux qui avaient la
charge de sensibiliser les autres aux
bonnes pratiques d’hygiène et d’or-
ganiser l’entretien des nouvelles
latrines. Les discussions avec les
élèves étaient intéressantes et révé-
laient des enfants très motivés par
leur mission.
Tout ce travail dans le domaine de
l’accès à l’eau et à l’assainissement
se fait en coordination avec le bureau
central de la zone de santé qui connaît
les besoins en santé mais aussi les
lieux où les taux de maladies hydriques
sont les plus élevés.
Il y a de nombreux besoins dans cette
région et nous sommes fiers d’accom-
pagner notre partenaire dans son tra-
vail de longue haleine. Merci d’être à
leurs côtés.
Il y a un an, je me suis rendue dans la province du Kongo Central avec
une petite équipe du SEL pour évaluer le Programme Intégré de Déve-
loppement du CEPROMOR. Une partie de ce projet comprend l’aména-
gement de sources, la sensibilisation, des formations et la construction
de latrines dans les écoles.
CEPROMOR
République démocratique du Congo
Subvention pour le volet Eau et Assainissement : 47 634 €
À nous
de jouer !
Les PAFI (Petites Actions Fai-
sables Importantes) font une
différence dans les pays où
nos partenaires agissent. En
France, relevons aussi le défi
avec ces exemples de bons
gestes « Eau, Hygiène, Assai-
nissement » à intégrer dans
notre quotidien.
• Fermons nos robinets  au
moment du lavage de dents
ou de la vaisselle.
• Prenons des douches plutôt
que des bains.
• Trions consciencieusement
nos déchets.
• Réutilisons les papiers gri-
bouillés ou imprimés.
• Ne jetons rien de nuisible dans
les toilettes.
• Utilisons le moins possible
d’engrais ou de pesticides.
• Pensons à nous laver régu-
lièrement les mains pour éviter
la propagation de microbes.
Les idées de bons comportements
à adopter au quotidien sont nom-
breuses et peuvent aussi faire une
différence chez nous. Alors prêts à
relever le défi PAFI ?
Retrouvez les défis PAFI en vidéo
sur la chaîne YouTube du SEL.
Des actions concrètes
pour de grands besoins 
La source de Kibueya, aménagée en 2016.
Une action chrétienne dans un monde en détresse G
Tout être humain, parce que créature de
Dieu, mérite de recevoir le minimum vital
pour vivre dans de bonnes conditions.
Cela implique, notamment, avoir accès
à des installations sanitaires de base.
L’ASDPE (Action pour le Développement
Social et la Protection de l’Environne-
ment), partenaire chrétien du SEL,
lutte contre ce manque d’installations
dans son pays.
Le SEL finance l’installation de sani-
taires dans 4 villages environnants.
Ces aménagements comprennent
1 bloc de 6 latrines et des dispositifs
lave-mains. Par ailleurs, l’ADSPE sen-
sibilise la communauté à l’hygiène et
l’assainissement et met en place un
comité de gestion, composé de
membres de la communauté, chargé
de l’entretien des latrines.
Le point fort de leur démarche ? Faire
participer la communauté. Les faire
analyser le problème et participer à
l’élaboration, la mise en œuvre et le
suivi du projet. Cette implication est
cruciale pour des projets durables.
« Le respect quotidien des règles d’hy-
giène nous a permis d’assainir notre
environnement. Nous constatons déjà
une réduction du taux de maladies. »
Essoke, bénéficiaire.
C’est un nouveau souffle de vie pour
la communauté.
Dans son village natal, à Ras-
simpouighin, le Pasteur Madi
œuvre depuis plusieurs
années. Une centaine de
malades et accompagnants
vivent sur le terrain de
l’église. Lui, il les accom-
pagne spirituellement et prie
pour eux. Toutefois, l’accès
à l’eau étant difficile dans
son village, le pasteur Madi
avait besoin de trouver une
solution concrète.
En effet, 2 forages y sont déjà
installés mais ils ne suffisent
pas pour l’ensemble de la
population. Parfois, il faut
attendre 2h pour accéder à
la pompe. Un temps long,
trop long. «  Sans eau,
l’homme ne peut pas vivre »
témoigne un villageois.
C’est pourquoi, l’association
Terre Verte, notre partenaire
local, a installé un forage à
côté de l’église. Ce nouveau
point d’eau permet un accès
plus rapide à la pompe, pour
les malades, les fidèles de
l’église, et les habitants
du quartier.
Votre soutien financier a per-
mis cela. Merci !
ASDPE
Togo
Subvention : 21 243 €
Des communautés impliquées
et responsabilisées !
Aujourd’hui encore, 2.4 milliards de personnes dans le monde sont obligées de faire leurs besoins dans la
nature. Cela a, sans surprise, de nombreux impacts négatifs : sur la santé, la scolarité, les revenus familiaux.
Une histoire de prière
et de forage...
Au Centre d’Épanouissement et de Développement
de l’Enfant (CEDE), projet rattaché à l’EPE (Église
Protestante Évangélique) de Banfora, les orphelins
et enfants vulnérables du quartier sont accueillis
dans de bonnes conditions. Car, au CEDE, on pense
au bien-être et au développement de l’enfant,
avant tout.
Le SEL finance déjà un projet de Soutien Alimentaire
avec le CEDE. Mais l’action chrétienne dans un
monde en détresse ne s’arrête pas à un domaine.
Pour l’EPE Banfora, il est important d’offrir à ces
enfants un accès à une eau propre, proche et abon-
dante et à des installations sanitaires de base (toi-
lettes et douches). Une vision que le SEL partage.
Grâce au projet de raccordement de leur château
d’eau à la cuisine, aux douches et aux latrines du
centre, l’eau potable est désormais disponible de ma-
nière permanente sur tout le terrain. D’une part, les
enfants ne tombent plus malades à cause de l’eau
sale consommée ; ils sont en meilleure santé et peu-
vent grandir, s’épanouir. D’autre part, le temps gagné
à chercher l’eau est autant de temps gagné sur leur
éducation scolaire et leur concentration.
Grâce à vos dons, l’EPE Banfora a pu améliorer ses
conditions d’accueil des enfants et jeunes qu’elle
accompagne. Une raison de plus d’être remplis de
reconnaissance envers vous qui êtes fidèles dans
votre soutien.
Terre Verte
Burkina Faso
Subvention : 8 967 €
EPE Banfora
Burkina Faso
Subvention : 1 400 €
1 bloc de toilettes équivaut à
6 cabines dont 3 pour les hommes
et 3 pour les femmes.
Un château (d’eau)
pour les enfants
Le forage de
Rassimpouighin en
cours de réalisation.
« Lors des séances de sensibilisation,
nous avons compris que déféquer dans
la nature est source de beaucoup de ma-
ladies. Mais grâce aux latrines, on se
soulage sans risque [...] et dignement. »,
explique une femme du village.
Tout a commencé début 2015. Lors de
l’épidémie à virus Ébola, un atelier de
sensibilisation sur cette maladie s’est
déroulé dans 3 villages du Burkina Faso :
Nagreongo, Manega et Ramongo. Adop-
ter de nouveaux comportements (se la-
ver les mains avec du savon, utiliser des
latrines, etc.) est essentiel pour prévenir
cette maladie. Des émissions de radio
interactives ont été enregistrées et dif-
fusées dans tout le pays par Radio Évan-
gile Développement, partenaire du SEL.
Pas un seul cas de maladie à Ébola n’a
été recensé au Burkina Faso mais ces
villageois ont souhaité aller plus loin.
En 2016, 10 latrines ont été construites
dans 2 villages, proches des lieux publics
(églises, mosquées, marchés). Les villa-
geois se sont mobilisés, chacun à sa ma-
nière :suivideconstruction,apportdema-
tériaux nécessaires, main d’œuvre. Dans
chaque village, un comité de gestion et
d’entretien des latrines a été mis en place.
Radio Évangile Développement continue,
de son côté, à animer des émissions de
sensibilisation sur l’utilisation des la-
trines. C’est sa contribution à la péren-
nisation du projet.
SEL : 157 rue des Blains - 92220 Bagneux - France • Tél. 01 45 36 41 53 • www.selfrance.org
Cette Lettre de nouvelles Eau et Assainissement
parait une fois par an et est destinée aux dona-
teurs engagés régulièrement pour le soutien des
projets Eau et Assainissement. Nous vous re-
mercions de votre soutien !
Rédactrice en chef : Isabelle Duval
Mise en page : J. Maré
Le SEL est une association protestante de solidarité internationale créée en 1980 par
l’Alliance Evangélique Française. Il fonde son action sur une vision responsable de
l’engagement chrétien en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement.
Ses activités reposent sur l'enseignement biblique qui associe la Parole et les actes
pour transmettre l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en partenariat avec
des organisations chrétiennes locales, responsables des projets qu’elles élaborent
et mettent en œuvre pour améliorer les conditions de vie des bénéficiaires finaux.
Sans latrines, c’était compliqué !
Disposer de latrines n’est pas seulement une question d’hygiène ou de santé, c’est
aussi une question de dignité.
Sans latrines, beaucoup attendent la tombée de la nuit pour pouvoir se soulager dis-
crètement. Cela les expose, notamment les femmes, au regard, les rendant vulné-
rables et sujettes aux agressions sexuelles ou aux viols.
Informer les adolescentes, sensibiliser le personnel éducatif, installer latrines et
points d’eau, mettre à disposition du matériel hygiénique sont autant de moyens pos-
sibles pour offrir à ces jeunes femmes la possibilité de vivre leur féminité tout en ac-
cédant à l’école. […]
Des toilettes pour elles !
RED
Burkina Faso
Subvention : 7 305 €
Quand deux villages au Burkina Faso se mobilisent suite aux actions de sensibilisation de notre partenaire, il y
a vraiment de quoi être fiers. Voici leur parcours.
Aujourd’hui, 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès
à des installations sanitaires. Parmi elles, 946 millions font toujours leurs
besoins à l’air libre. Alors, oui : « les toilettes, parlons-en ».
Au 1er
juin 2017, l’engagement
régulier de 326 personnes, contri-
bue au soutien des projets Eau
et Assainissement dans 5 pays
d’Afrique : Bénin, Burkina Faso,
République démocratique du
Congo, Togo, Tchad.
Curieux de lire la suite ? Rendez-vous sur le blog du SEL :
blog.selfrance.org/des-toilettes-pour-elles
En savoir plus sur nos projets :
www.selfrance.org
Etienne Kiemdé, directeur de Radio Évangile Développement.
Extrait

Contenu connexe

Tendances

Lettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasLettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasSEL
 
Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...
Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...
Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...AJCSR
 
Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...
Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...
Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...AJCSR
 
Service Learning Powerpoint
Service Learning PowerpointService Learning Powerpoint
Service Learning Powerpointmilliezoda
 
Infolettre 6
Infolettre 6Infolettre 6
Infolettre 6Runfola
 
Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?
Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?
Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?Julien Durand
 
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'UviraProblématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uviraahdre
 
Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015
Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015
Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015Christel Kénou
 
Les alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiques
Les alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiquesLes alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiques
Les alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiquesEcoloMons
 
A la rencontre de notre arbre
A la rencontre de notre arbreA la rencontre de notre arbre
A la rencontre de notre arbreAlexis Krycève
 
Dossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétal
Dossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétalDossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétal
Dossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétalLes Artisans du végétal
 
Maternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoirMaternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoirsellesteph
 
Plaquette - L'Épopée Patatoïde
Plaquette - L'Épopée PatatoïdePlaquette - L'Épopée Patatoïde
Plaquette - L'Épopée PatatoïdeOpenOdyssey
 
Flyer - L'épopée Patatoïde
Flyer - L'épopée PatatoïdeFlyer - L'épopée Patatoïde
Flyer - L'épopée PatatoïdeOpenOdyssey
 

Tendances (20)

Lettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasLettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
 
Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...
Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...
Projet en permaculture et serres passives de l'Association Jardins Collectifs...
 
Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...
Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...
Projet en Permaculture et Serres Passives de l'Assoc. Jardins Collectifs de S...
 
Histoire dede dylan
Histoire dede dylanHistoire dede dylan
Histoire dede dylan
 
Service Learning Powerpoint
Service Learning PowerpointService Learning Powerpoint
Service Learning Powerpoint
 
La participation des usagers dans l'aide alimentaire
La participation des usagers dans l'aide alimentaireLa participation des usagers dans l'aide alimentaire
La participation des usagers dans l'aide alimentaire
 
Infolettre 6
Infolettre 6Infolettre 6
Infolettre 6
 
Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?
Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?
Comment sensibiliser aux déchets en 2016 ?
 
Akad doc
Akad docAkad doc
Akad doc
 
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'UviraProblématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
Problématique sur les emballages dans le territoire d'Uvira
 
L'Echo-Village
L'Echo-VillageL'Echo-Village
L'Echo-Village
 
Conference ICCIC High Schools Barcelona 2013
Conference ICCIC High Schools Barcelona 2013Conference ICCIC High Schools Barcelona 2013
Conference ICCIC High Schools Barcelona 2013
 
Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015
Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015
Rapport annuel Young Pioneers for Development 2015
 
Les alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiques
Les alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiquesLes alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiques
Les alternatives citoyennes pour une gestion des déchets organiques
 
Introduction a la permaculture
Introduction a la permaculture Introduction a la permaculture
Introduction a la permaculture
 
A la rencontre de notre arbre
A la rencontre de notre arbreA la rencontre de notre arbre
A la rencontre de notre arbre
 
Dossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétal
Dossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétalDossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétal
Dossier de candidature 2015 - Les vergers des Artisans du végétal
 
Maternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoirMaternelles de l'espoir
Maternelles de l'espoir
 
Plaquette - L'Épopée Patatoïde
Plaquette - L'Épopée PatatoïdePlaquette - L'Épopée Patatoïde
Plaquette - L'Épopée Patatoïde
 
Flyer - L'épopée Patatoïde
Flyer - L'épopée PatatoïdeFlyer - L'épopée Patatoïde
Flyer - L'épopée Patatoïde
 

Similaire à Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017

L’eau potable pour les enfants de l’école au Bénin
L’eau potable pour les enfants de l’école au BéninL’eau potable pour les enfants de l’école au Bénin
L’eau potable pour les enfants de l’école au BéninHELVETAS Swiss Intercooperation
 
Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019SEL
 
Présentation Safe Water Cube
Présentation Safe Water CubePrésentation Safe Water Cube
Présentation Safe Water CubeFlora Gordet
 
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...CTB Burundi
 
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14Wal Touab
 
Bulletin municipal juin 2021 saint-martial-de-valette.fr
Bulletin municipal juin 2021    saint-martial-de-valette.frBulletin municipal juin 2021    saint-martial-de-valette.fr
Bulletin municipal juin 2021 saint-martial-de-valette.frMairie
 
20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs
20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs
20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteursIsabelleBRUNEAU
 
Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012
Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012
Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012Fondation Louis Bonduelle
 
STEWARD Newsletter Oct 2105
STEWARD Newsletter Oct 2105STEWARD Newsletter Oct 2105
STEWARD Newsletter Oct 2105PCIMediaImpact
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017SEL
 
Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018SEL
 

Similaire à Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017 (20)

FERMIER2015.10 bilan- web
FERMIER2015.10 bilan- webFERMIER2015.10 bilan- web
FERMIER2015.10 bilan- web
 
L’eau potable pour les enfants de l’école au Bénin
L’eau potable pour les enfants de l’école au BéninL’eau potable pour les enfants de l’école au Bénin
L’eau potable pour les enfants de l’école au Bénin
 
Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
 
Ag 2013 def
Ag 2013   defAg 2013   def
Ag 2013 def
 
Présentation Safe Water Cube
Présentation Safe Water CubePrésentation Safe Water Cube
Présentation Safe Water Cube
 
Brochure CA
Brochure CABrochure CA
Brochure CA
 
Brochure ca
Brochure caBrochure ca
Brochure ca
 
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
J’agis pour l’hygiène, l’assainissement et la bonne gestion des déchet - CTB ...
 
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
Eau secours-brochure-conférences-et-formations-2013-14
 
Bulletin municipal juin 2021 saint-martial-de-valette.fr
Bulletin municipal juin 2021    saint-martial-de-valette.frBulletin municipal juin 2021    saint-martial-de-valette.fr
Bulletin municipal juin 2021 saint-martial-de-valette.fr
 
Wash Et ATPC
Wash  Et ATPCWash  Et ATPC
Wash Et ATPC
 
20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs
20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs
20210428 projetreconciliationhabitantset viticulteurs
 
Communiqu'Ailes d'avril 2014
Communiqu'Ailes d'avril 2014Communiqu'Ailes d'avril 2014
Communiqu'Ailes d'avril 2014
 
Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012
Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012
Art et-saveurs-nature-dossier-de-presse-fondation-louis-bonduelle-2012
 
STEWARD Newsletter Oct 2105
STEWARD Newsletter Oct 2105STEWARD Newsletter Oct 2105
STEWARD Newsletter Oct 2105
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
20211224 clubnature
20211224 clubnature20211224 clubnature
20211224 clubnature
 
Ra14 o o
Ra14 o oRa14 o o
Ra14 o o
 
Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018
 

Plus de SEL

Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020SEL
 
Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020SEL
 
Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020SEL
 
SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL
 
Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020SEL
 
SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019SEL
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019SEL
 
SEL Infos Février 2019
SEL Infos Février 2019SEL Infos Février 2019
SEL Infos Février 2019SEL
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldSEL
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL
 
Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018SEL
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSEL
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL
 
Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018SEL
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 SEL
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017SEL
 
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17SEL
 

Plus de SEL (20)

Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
 
Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020
 
Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020
 
SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020
 
Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020
 
SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019
 
SEL Infos Février 2019
SEL Infos Février 2019SEL Infos Février 2019
SEL Infos Février 2019
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018
 
Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitale
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018
 
Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017
 
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
 

Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017

  • 1. Au milieu du 19e siècle, le Dr Philippe- Ignace Semmelweis fut le premier à faire le lien entre le lavage des mains et la transmission des infections puer- pérales1 . Après cette découverte, il essaya d’instaurer, parmi le personnel médical, le lavage systématique des mains avant l’accouchement. Incompris et violemment rejeté par ses pairs, il ne vit jamais la mise en pratique de ses préconisations de son vivant. Au 21e siècle, on peut se réjouir que cette pratique soit officiellement recon- nue et puisse être enseignée à travers le monde. Nos partenaires locaux prennent le temps de sensibiliser les bénéficiaires de leurs actions aux bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement. Cela de- mande de l’énergie, mais quelle joie lorsquenospartenairesetlesbénéficiaires constatent des changements concrets. Lors d’une visite terrain en RD Congo en 2016, nous avons visité un village sensibilisé à l’assainissement en 2014. Les résultats étaient flagrants. Des par- celles balayées, des dispositifs lave- main utilisés, des latrines en matériaux locaux un peu partout… C’était encou- rageant de voir ces changements encore visibles deux ans plus tard. Au Togo, suite à la sensibilisation de notre partenaire, l’ADSPE, et à l’instal- lation de latrines dans le village d’Ape- nyigbe, une bénéficiaire raconte : « Notre village est devenu plus propre qu’avant. La défécation à l’air libre est bannie. Ainsi, l’utilisation des latrines est rentrée dans nos habitudes de tous les jours. Les dépotoirs sauvages ont disparu laissant place aux dépotoirs approuvés par le Comité Villageois de Développement. Éloignés des habita- tions, ils sont régulièrement ramassés et brûlés. Bref, on note une prise de conscience et une pratique quotidienne des règles d’hygiène et de santé. » La sensibilisation amène des change- ments concrets ! Je vous laisse décou- vrir d’autres exemples dans cette lettre de nouvelles. Nous sommes très reconnaissants pour le travail de nos partenaires locaux sur le terrain et pour votre engagement à leurs côtés. Bonne lecture et merci encore pour votre soutien ! Une action chrétienne dans un monde en détresse G Isabelle Duval Chargée des projets Eau et Assainissement É D I T O R I A L Juin 2017 Lettre de nouvelles n° 2 EAUETASSAINISSEMENT Quand communication et changement vont de pair 1 Infections survenant après l'accouchement.
  • 2. Le Centre pour la Promotion du Monde Rural (CEPROMOR), notre partenaire local chrétien, mène ses actions dans une zone très pauvre du Kongo Central recevant peu d’aide extérieure : la zone de santé rurale de Sona-Bata. L’approche du CEPROMOR est très complète et cherche avant tout à obte- nir l’implication totale de la commu- nauté dans le projet. Il n’interviendra dans un village que si les habitants sont prêts à s’investir concrètement. Cela peut se manifester par l’apport de matériaux locaux pour l’aménage- ment d’une source, par exemple. À Mbanza-Mbata, nous avons rencontré plusieurs bénéficiaires puisant de l’eau à la source aménagée par le CEPRO- MOR, ainsi que la présidente du comité villageois. Elle était très fière de nous montrer le plan d’action communau- taire établi par les bénéficiaires pour améliorer la vie du village. C’était encourageant de voir que la commu- nauté s’organisait et réfléchissait à des actions pour son propre bien. Le lendemain, c’est le comité villageois de Kibueya avec qui nous avons échangé. Cette fois-ci, la situation était plus délicate. La source avait été bien aménagée mais trop de monde venait y puiser de l’eau. Cela posait un sérieux problème car de violentes disputes éclataient régulièrement et le temps d’attente était devenu trop long. L’amé- nagement d’une deuxième source devenait impératif. Lors de ce voyage, nous avons eu l’oc- casion de rencontrer des écoliers et des parents d’élèves qui avaient béné- ficié de la construction de latrines pour l’école. Dans chaque école, des élèves et des enseignants avaient été formés et constituaient des brigades scolaires. C’est eux qui avaient la charge de sensibiliser les autres aux bonnes pratiques d’hygiène et d’or- ganiser l’entretien des nouvelles latrines. Les discussions avec les élèves étaient intéressantes et révé- laient des enfants très motivés par leur mission. Tout ce travail dans le domaine de l’accès à l’eau et à l’assainissement se fait en coordination avec le bureau central de la zone de santé qui connaît les besoins en santé mais aussi les lieux où les taux de maladies hydriques sont les plus élevés. Il y a de nombreux besoins dans cette région et nous sommes fiers d’accom- pagner notre partenaire dans son tra- vail de longue haleine. Merci d’être à leurs côtés. Il y a un an, je me suis rendue dans la province du Kongo Central avec une petite équipe du SEL pour évaluer le Programme Intégré de Déve- loppement du CEPROMOR. Une partie de ce projet comprend l’aména- gement de sources, la sensibilisation, des formations et la construction de latrines dans les écoles. CEPROMOR République démocratique du Congo Subvention pour le volet Eau et Assainissement : 47 634 € À nous de jouer ! Les PAFI (Petites Actions Fai- sables Importantes) font une différence dans les pays où nos partenaires agissent. En France, relevons aussi le défi avec ces exemples de bons gestes « Eau, Hygiène, Assai- nissement » à intégrer dans notre quotidien. • Fermons nos robinets  au moment du lavage de dents ou de la vaisselle. • Prenons des douches plutôt que des bains. • Trions consciencieusement nos déchets. • Réutilisons les papiers gri- bouillés ou imprimés. • Ne jetons rien de nuisible dans les toilettes. • Utilisons le moins possible d’engrais ou de pesticides. • Pensons à nous laver régu- lièrement les mains pour éviter la propagation de microbes. Les idées de bons comportements à adopter au quotidien sont nom- breuses et peuvent aussi faire une différence chez nous. Alors prêts à relever le défi PAFI ? Retrouvez les défis PAFI en vidéo sur la chaîne YouTube du SEL. Des actions concrètes pour de grands besoins  La source de Kibueya, aménagée en 2016.
  • 3. Une action chrétienne dans un monde en détresse G Tout être humain, parce que créature de Dieu, mérite de recevoir le minimum vital pour vivre dans de bonnes conditions. Cela implique, notamment, avoir accès à des installations sanitaires de base. L’ASDPE (Action pour le Développement Social et la Protection de l’Environne- ment), partenaire chrétien du SEL, lutte contre ce manque d’installations dans son pays. Le SEL finance l’installation de sani- taires dans 4 villages environnants. Ces aménagements comprennent 1 bloc de 6 latrines et des dispositifs lave-mains. Par ailleurs, l’ADSPE sen- sibilise la communauté à l’hygiène et l’assainissement et met en place un comité de gestion, composé de membres de la communauté, chargé de l’entretien des latrines. Le point fort de leur démarche ? Faire participer la communauté. Les faire analyser le problème et participer à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi du projet. Cette implication est cruciale pour des projets durables. « Le respect quotidien des règles d’hy- giène nous a permis d’assainir notre environnement. Nous constatons déjà une réduction du taux de maladies. » Essoke, bénéficiaire. C’est un nouveau souffle de vie pour la communauté. Dans son village natal, à Ras- simpouighin, le Pasteur Madi œuvre depuis plusieurs années. Une centaine de malades et accompagnants vivent sur le terrain de l’église. Lui, il les accom- pagne spirituellement et prie pour eux. Toutefois, l’accès à l’eau étant difficile dans son village, le pasteur Madi avait besoin de trouver une solution concrète. En effet, 2 forages y sont déjà installés mais ils ne suffisent pas pour l’ensemble de la population. Parfois, il faut attendre 2h pour accéder à la pompe. Un temps long, trop long. «  Sans eau, l’homme ne peut pas vivre » témoigne un villageois. C’est pourquoi, l’association Terre Verte, notre partenaire local, a installé un forage à côté de l’église. Ce nouveau point d’eau permet un accès plus rapide à la pompe, pour les malades, les fidèles de l’église, et les habitants du quartier. Votre soutien financier a per- mis cela. Merci ! ASDPE Togo Subvention : 21 243 € Des communautés impliquées et responsabilisées ! Aujourd’hui encore, 2.4 milliards de personnes dans le monde sont obligées de faire leurs besoins dans la nature. Cela a, sans surprise, de nombreux impacts négatifs : sur la santé, la scolarité, les revenus familiaux. Une histoire de prière et de forage... Au Centre d’Épanouissement et de Développement de l’Enfant (CEDE), projet rattaché à l’EPE (Église Protestante Évangélique) de Banfora, les orphelins et enfants vulnérables du quartier sont accueillis dans de bonnes conditions. Car, au CEDE, on pense au bien-être et au développement de l’enfant, avant tout. Le SEL finance déjà un projet de Soutien Alimentaire avec le CEDE. Mais l’action chrétienne dans un monde en détresse ne s’arrête pas à un domaine. Pour l’EPE Banfora, il est important d’offrir à ces enfants un accès à une eau propre, proche et abon- dante et à des installations sanitaires de base (toi- lettes et douches). Une vision que le SEL partage. Grâce au projet de raccordement de leur château d’eau à la cuisine, aux douches et aux latrines du centre, l’eau potable est désormais disponible de ma- nière permanente sur tout le terrain. D’une part, les enfants ne tombent plus malades à cause de l’eau sale consommée ; ils sont en meilleure santé et peu- vent grandir, s’épanouir. D’autre part, le temps gagné à chercher l’eau est autant de temps gagné sur leur éducation scolaire et leur concentration. Grâce à vos dons, l’EPE Banfora a pu améliorer ses conditions d’accueil des enfants et jeunes qu’elle accompagne. Une raison de plus d’être remplis de reconnaissance envers vous qui êtes fidèles dans votre soutien. Terre Verte Burkina Faso Subvention : 8 967 € EPE Banfora Burkina Faso Subvention : 1 400 € 1 bloc de toilettes équivaut à 6 cabines dont 3 pour les hommes et 3 pour les femmes. Un château (d’eau) pour les enfants Le forage de Rassimpouighin en cours de réalisation.
  • 4. « Lors des séances de sensibilisation, nous avons compris que déféquer dans la nature est source de beaucoup de ma- ladies. Mais grâce aux latrines, on se soulage sans risque [...] et dignement. », explique une femme du village. Tout a commencé début 2015. Lors de l’épidémie à virus Ébola, un atelier de sensibilisation sur cette maladie s’est déroulé dans 3 villages du Burkina Faso : Nagreongo, Manega et Ramongo. Adop- ter de nouveaux comportements (se la- ver les mains avec du savon, utiliser des latrines, etc.) est essentiel pour prévenir cette maladie. Des émissions de radio interactives ont été enregistrées et dif- fusées dans tout le pays par Radio Évan- gile Développement, partenaire du SEL. Pas un seul cas de maladie à Ébola n’a été recensé au Burkina Faso mais ces villageois ont souhaité aller plus loin. En 2016, 10 latrines ont été construites dans 2 villages, proches des lieux publics (églises, mosquées, marchés). Les villa- geois se sont mobilisés, chacun à sa ma- nière :suivideconstruction,apportdema- tériaux nécessaires, main d’œuvre. Dans chaque village, un comité de gestion et d’entretien des latrines a été mis en place. Radio Évangile Développement continue, de son côté, à animer des émissions de sensibilisation sur l’utilisation des la- trines. C’est sa contribution à la péren- nisation du projet. SEL : 157 rue des Blains - 92220 Bagneux - France • Tél. 01 45 36 41 53 • www.selfrance.org Cette Lettre de nouvelles Eau et Assainissement parait une fois par an et est destinée aux dona- teurs engagés régulièrement pour le soutien des projets Eau et Assainissement. Nous vous re- mercions de votre soutien ! Rédactrice en chef : Isabelle Duval Mise en page : J. Maré Le SEL est une association protestante de solidarité internationale créée en 1980 par l’Alliance Evangélique Française. Il fonde son action sur une vision responsable de l’engagement chrétien en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement. Ses activités reposent sur l'enseignement biblique qui associe la Parole et les actes pour transmettre l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en partenariat avec des organisations chrétiennes locales, responsables des projets qu’elles élaborent et mettent en œuvre pour améliorer les conditions de vie des bénéficiaires finaux. Sans latrines, c’était compliqué ! Disposer de latrines n’est pas seulement une question d’hygiène ou de santé, c’est aussi une question de dignité. Sans latrines, beaucoup attendent la tombée de la nuit pour pouvoir se soulager dis- crètement. Cela les expose, notamment les femmes, au regard, les rendant vulné- rables et sujettes aux agressions sexuelles ou aux viols. Informer les adolescentes, sensibiliser le personnel éducatif, installer latrines et points d’eau, mettre à disposition du matériel hygiénique sont autant de moyens pos- sibles pour offrir à ces jeunes femmes la possibilité de vivre leur féminité tout en ac- cédant à l’école. […] Des toilettes pour elles ! RED Burkina Faso Subvention : 7 305 € Quand deux villages au Burkina Faso se mobilisent suite aux actions de sensibilisation de notre partenaire, il y a vraiment de quoi être fiers. Voici leur parcours. Aujourd’hui, 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires. Parmi elles, 946 millions font toujours leurs besoins à l’air libre. Alors, oui : « les toilettes, parlons-en ». Au 1er juin 2017, l’engagement régulier de 326 personnes, contri- bue au soutien des projets Eau et Assainissement dans 5 pays d’Afrique : Bénin, Burkina Faso, République démocratique du Congo, Togo, Tchad. Curieux de lire la suite ? Rendez-vous sur le blog du SEL : blog.selfrance.org/des-toilettes-pour-elles En savoir plus sur nos projets : www.selfrance.org Etienne Kiemdé, directeur de Radio Évangile Développement. Extrait