SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
1. UN REVENU EMANCIPATEUR
1
Guy Valette Juin 2018
revenu de base
allocation
universelle
dividende
universel
revenu universel
revenu de
citoyenneté
salaire socialisé
2
La définition du M.F.R.B.
Le revenu de base
est un droit inconditionnel, inaliénable,
sans contrôle des ressources
ni exigence de contrepartie,
cumulable avec d’autres revenus,
distribué individuellement
à tous les membres
d’une communauté,
de la naissance à la mort,
dans une société solidaire.
3
Références historiques
• Thomas Paine ( 1737, 1809) note que l’absence de pauvreté chez
les indiens vient de ce que personne n’y est exclu de l’usage de la terre. Il
propose en 1795 dans un traité « justice agraire » de créer un fond pour
indemniser les citoyens de ce droit naturel dont le système de la propriété
privée les a dépouillés.
• Charles Léonard de Sismondi( 1773-1842 ) propose que le
travailleur remplacé par une machine obtienne une rente perçue sur la
richesse que celle-ci créerait ensuite.
• James Meade( 1907-1995) affirme qu’une partie du capital productif
est issu d’un travail social passé, héritage collectif dont rien ne légitime
l’appropriation individuelle. Le progrès technique, les infrastructures, les
connaissances, l’héritage culturel doivent, comme la terre, profiter à tous.
Yoland Bresson( A.I.R.E.) reprendra cette idée.
4
Pourquoi aujourd’hui?
L’économiste américain William Brian Arthur observe
que l’économie en est arrivée à un point où la
production est largement suffisante pour satisfaire
les besoins de tous, mais où les emplois générateurs
de revenus suffisants pour accéder à toute cette
richesse produite, se font de plus en plus rares. La
question centrale n’est donc plus comment produire
davantage, mais comment répartir mieux la richesse
créée.
5
qui sont:
1. produire les conditions élémentaires d'existence:
Définies par l’article 25 de la déclaration universelle des
droits de l’homme de 1948 : « Toute personne a droit à un
niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-
être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation,
l’habillement, les soins médicaux, le logement ainsi que
pour les services sociaux nécessaires »
2. se produire soi même au sein d’un collectif social et
culturel.
6
Le travail vivant, vital pour l’existence,
n’arrive plus à remplir ses deux fonctions
7
VALEUR
AJOUTEE
SALAIRE NET
COTISATIONS
TRAVAIL
VIVANT
CAPITAL
E.B.E.
(Excédent Brut
d’Exploitation)
SALAIRE
RETRAITE
ASS. CHOMAGE
ASS. MALADIE
ALLO. FAMILIALES
IMPOTS
INTERETS,
BENEFICE
DISTRIBUES,
DIVIDENDES
INVESTISSEMENT
La cause: Le douloureux partage de la valeur ajoutée
le travail ne paie plus.
Dans l’O.C.D.E., depuis 1976,
8
SALAIRE NET
COTISATIONS
E.B.E. (Excédent Brut
d’Exploitation)
La part des salaires et
cotisations dans le le partage
de la valeur ajoutée a
diminué de 10 %
En France, c’est aujourd’hui
plus de 200 milliards d’€ qui
ont migré du travail vers le
capitalVALEUR AJOUTEE
Et la rémunération du capital s’envole.
1.
2. Répartition des bénéfices parmi les entreprises du CAC 40
De 2009 à 2018
9
DIVIDENDES AUX ACTIONNAIRES:
67,4 %
( 2/3 )
Source: 0xfam
INVESTISSEMENTS
27,3 %
PRIMES : 5,3 %
De 1983 à 2006, la part des dividendes dans la valeur
ajoutée est passée de 3,2 % à 8,5 %.
le travail vivant se fait tout petit.
Pour un Ipad d’une valeur HT de 400 $,
10
BENEFICES NETS:
120 $
( paradis fiscaux ) SALAIRES
CONCEPTION:
20$
( USA)
SALAIRES
ASSEMBLAGE
8$
( CHINE )
Le travailleur s’appauvrit
1.
2.
11
Aux USA,
25 % des actifs sont au dessous du
seuil de pauvreté
En France,
parmi les 9 millions de pauvres il y
a 2 millions de travailleurs qui
gagnent moins de 1000 €.
… et les inégalités explosent.
« C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » V. Hugo
1.
2.
3.
12
La moitié de la richesse appartient à 1 % de la population, les
99% se partagent l’autre moitié
8 personnes possèdent ce que possède la moitié de la
population mondiale la plus pauvre.
Le premier des huit, le propriétaire d’ Amazon a une fortune de
plus de 100 milliards de dollars.
l’Etat redistribue ce qui est mal distribué.
L’Etat au fil du temps a dû mettre en place un
système de redistribution correctif.
Financé par:
Ce sont:
13
 I.R., payé par moins de 50 % des foyers fiscaux, ( 75 M € )
 C.S.G., qui au fil du temps est passé de 1,3 % à 9,7 % des revenus. ( 95 M € )
 I.S.F. Qui ne cesse de fondre ( moins de 3 M € )
 Les aides à l’emploi : CICE, Réduction Fillon, Prime d’activité
- Le SMIC est financé à 30 % par l’impôt
 Les aides à la famille: All. Fam. Aide aux parents isolés, ARS, APL etc…
 Les minima sociaux ( RSA, ASPA, etc…)
d’une redistribution corrective …
• Qui est à posteriori, ciblée, conditionnée,
complexe, stigmatisante et inefficace….
• Qui divise la société entre assistés, contributeurs
et ultra riches,
• Qui développe la défiance, l’esquive et le
ressentiment au lieu de renforcer la cohésion et la
solidarité.
14
à une redistribution transformatrice.
fondée sur deux principes et une condition :
• Principe de solidarité :
 Chacun contribue en fonction de ses moyens à la satisfaction
de ce besoin élémentaire
• Principe d’universalité :
 Tout le monde reçoit, tout le monde participe au
financement.
A revenu universel, contribution universel !
Il doit être d’un montant suffisant pour immuniser tout au long
de la vie de la pauvreté
(jamais de revenus individuel < 1000 €)
15
«Les remèdes correctifs à l’injustice sont ceux qui visent à corriger les
résultats inéquitables de l’organisation sociale sans toucher à leurs causes
profondes. ( …) Combinant systèmes sociaux universels et imposition
strictement progressive, les remèdes transformateurs, en revanche,
visent à assurer à tous l’accès à l’emploi, tout en tendant à dissocier cet
emploi des exigences de reconnaissance. D’où la possibilité de réduire
l’inégalité sociale sans créer de catégories de personnes vulnérables
présentées comme profitant de la charité publique. Une telle approche,
centrée sur la question de la distribution, contribue donc à remédier à
certaines injustices de reconnaissance. »
Nancy Fraser : « Qu’est-ce que la justice sociale ? »
16
Remèdes correctifs / transformateurs:
En socialisant la production des conditions élémentaires
d’existence, on:
•Immunise en toute circonstance contre la pauvreté
et la précarité,
•Lutte efficacement contre le chômage, en libérant
le travail du carcan de l’emploi, par la réduction du
temps de travail contraint.
17
Objectifs:
Avec
• le droit à l’accès gratuit aux soins,
• le droit à l’instruction publique gratuite,
il complète les conditions minimales et nécessaires à l’émancipation
et à l’épanouissement de l’être humain, permettant à chacun à
travers un travail choisi, de consacrer tout son temps à se produire
pleinement soi-même au sein d’un collectif social et culturel.
En ce sens le droit à un revenu d’existence inconditionnel et universel
n’est que le prolongement du chantier ouvert par le Conseil National
de la Résistance en 1944 qui a donné naissance à la Sécurité sociale.
18
Objectifs:
On ne peut pas
s’émanciper, s’épanouir, se réaliser, créer, être libre,
être sujet de sa propre vie,
dans un monde où l’on consacre tout son temps à assurer sa survie.
Avec une allocation universel:
, « il s’agit de construire un Etat social qui mise
intelligemment sur l’épanouissement du capital humain
plutôt que sur l’astreinte d’un emploi non choisi ».
Philippe Van Parijs, philosophe
19
Egalité, fraternité, liberté
20
« Peut-on imaginer plus absurde ? »
Dominique Rongvaux
Pour:
 éradiquer la pauvreté,
 Valoriser les bas salaires,
 Réduire le temps de travail contraint, partager les emplois et lutter
contre le chômage,
 Sans augmenter la contribution pour plus de 95 % des foyers
fiscaux.
21
2. UNE PROPOSITION
un revenu universel, ajusté suivant les
nécessités de la vie
AGE MONTANT COMMENTAIRES
0-14 ANS 250€ Versé aux parents
14-18 ANS
400€ Versé aux parents
A PARTIR DE 18 ANS
750 €
PENDANT 12 ANS DE 25 A 62 ANS
Grâce au moins perçu avant 18 ans,
pour les personnes qui le demandent.
1000 € Suivant les nécessités
A PARTIR DE 62 ANS
Grâce au moins perçu avant 18 ans 1000 € > ASPA
MOYENNE TOUT AU LONG DE LA VIE
750 €
22
A revenu universel,
contribution universelle
Contribuer
Par une cotisation sur les revenus d’activité( CRB :30 % )
 De 0 à 30 % jusqu’au SMIC
 50 % pour la partie des revenus supérieurs à 10000 €
Et
par une cotisation sur l’Excédent Brut d’Exploitation( CEBE: 7,5%)
 en substitution de la cotisation pour les allocations familiales
 Recevoir
Un revenu d’existence: 750 €
 Rendre
une petite part du patrimoine net accumulé. ( TAN: 1,5 % par an )
23
A revenu universel, contribution universelle
24
MENAGES PAUVRES MODESTES MEDIANS PLUTÔT AISES AISES
TRANCHES REVENU DISPO/UC 0-1000 € 1000-1440 € 1440-1760 € 1760-3000 € 3000 € et PLUS
NOMBRE 100 14 27 19 30 10
PATRIMOINE 5 000,00 € 15 000,00 € 70 000,00 € 100 000,00 € 250 000,00 €
REVENUBRUT /U.C. 600,00 € 1 300,00 € 1600,00 € 2100,00 € 4 000,00 €
SITUATION ACTUELLE
REVENUBRUT /U.C. 600,00 € 1 400,00 € 2100,00 € 3 400,00 € 6000,00 €
COT. SOC. 14% 84,00 € 196,00 € 294,00 € 476,00 € 840,00 €
CSG 9,2% 55,20 € 128,80 € 193,20 € 312,80 € 552,00 €
REV. NET 460,80 € 1 075,20 € 1 612,80 € 2 611,20 € 4 608,00 €
AIDES SOCIALES 500,00 € 250,00 € 50,00 €
I.R. - € - € 40,00 € 250,00 € 750,00 €
REVENU DISPO/UC 960,80 € 1 325,20 € 1 622,80 € 2 361,20 € 3 858,00 €
AVEC UN REVENU DE BASE DE 750 €
REVENUBRUT /U.C. 600,00 € 1 400,00 € 2 100,00 € 3 400,00 € 6 000,00 €
COT. SOC. 14% 84,00 € 196,00 € 294,00 € 476,00 € 840,00 €
CRU 30% 74,48 € 405,52 € 630,00 € 1 020,00 € 1 800,00 €
TAN / par an 1,50% 6,25 € 18,75 € 87,50 € 125,00 € 312,50 €
RU 750,00 € 750,00 € 750,00 € 750,00 € 750,00 €
REV. NET AVEC RU 1 185,27 € 1 529,73 € 1 838,50 € 2 529,00 € 3 797,50 €
BILAN 224,47 € 204,53 € 215,70 € 167,80 € -60,50 €
23 % 15% 13% 7% -2%
Les montants mobilisés par le revenu
universel
Revenu d’activité +pension ( milliards € ) 1 300
Cotisation Revenu de base
( 30%) sur les revenus d’activité.
390
Montant patrimoine privé 11 500
TAN
( 1,5 % par an) sur le patrimoine net privé.
172
E.B.E
( rémunération du capital dans le partage de la valeur ajoutée )
600
C.E.B.E.
( 7,5 % EBE ) Contribution des machines
40
Montant mobilisable pour un revenu de base
602
Montant mobilisé et restitué aux 67 millions d’habitants (pour un
revenu de base à 750 €)
602
25
750 € De revenu universel – 750€ de contribution
administré par la CAF renommée CAUE
AGE MONTANT COMMENTAIRES
REVENU PAR HABITANT 1620€ 67 millions d’habitants
PATRIMOINE PAR HABITANT
166 000€
E.B.E. PAR HABITANT 747 €
CSRB - 30 % du revenu par habitant
486 €
TAN – 1,5 % / AN du patrimoine par habitant
208 €
C. EBE – 7,5 % de E.B.E.
56 €
TOTAL
750 €
26
Sans intervention de l’Etat
Suppression de l’ IRPP et l’ ISF ( milliards) 77
Suppression de la CSG 95
Total des recettes supprimées 172
Politiques de l’emploi ( CICE, Fillon, Emploi jeunes, etc..) 50
RSA + Prime d’activité 18
Aides à la famille financés par l’Etat ou les collectivités 20
Personnes âgées 3
Alloc. Logement + aides 18
Bourses d’études et aides diverses étudiant lycéen écoles 7
Total dépenses supprimées 116
Réduction cotisation fonctionnaire 7
Suppression du taux de TVA à 10 % 14
Cot. Ass. Maladie salariés et retraités 35
Total Recettes nouvelles 56 27
Comparaison des cotisations et impôts
Actuellement SAL. « PAT. » TOT. TOT SAL. « PAT. » Avec le R.B.
MALADIE-
ACCIDENT
13% 13% 20% 5 % 15% MALADIE
CHOMAGE 4,05% 5% 5% 5% CHÔMAGE
FORMATION 2% 2% 2% 2% FORMATION
RETRAITE 7% 9% 16% 30 % 15% 15% RETRAITE
RETRAITE COMP. 8% 10% 13% RETRAITE
COMP.
CSG –AL.FAM 9,7% 5.25% 13.4% 30% 5%
(7,5%EBE)
C.R.B.
IRPP
pour le salaire moyen
7.5% 7.5% -26% R.B pour un
salaire moyen de
2850 €
TOTAL 34,2 % 43,30% 24% 42 %
28
Pour mieux partager la richesse crée par le capital et les machines ( le« travail
mort »):
Déplacer des cotisations de l’assiette des salaires à l’assiette de l’E.B.E.
29
Corriger la distribution des richesses dans le partage de la
valeur ajoutée
Valeur ajoutée SB :
45 % V.A.
COT. :
21 % V.A.
EBE:
34 % V.A.
Cot. All. Fam./ R.E 5.25 % SB 2,45 % VA 7,5% EBE
Cot. Chômage 4,00 % SB 1,86 % VA 5,6 % EBE
Cot. Formation 2 ,00% SB 0,93 % VA 2,8 % EBE
Sous Total 11,25 % SB 5,25 % VA 15,9 % EBE
45 % V.A. 15,75 % V.A. 34 % V.A. + 5,25 %
3. ETUDE DE CAS
Personnes sans ressources,
Personnes aux revenus modestes,
Personnes à mi-temps
Semaine de 4 jours,
Famille aisée avec un patrimoine,
Retraité.
30
« Vous voulez les misérables secourus, moi
je veux la misère supprimée. »
31
Victor Hugo:
« Vous voulez les misérables
secourus, moi je veux la misère supprimée. »
1. ERADIQUER LA PAUVRETE:
PERSONNE SEULE SANS RESSOURCES.
RSA ( 1 personne )
461 €
Aide au logement ( APL ) LOYER : 550 €
285 €
REVENUS NETS ACTUELS
746 €
REVENU DE BASE ( RB ) RB +250€ pendant 12 ans 1 000 €
REVENUS NETS AVEC RB Seuil de pauvreté 60 %
Sal. Médian: 1000 €
1 000 €
GAIN / PERTE + 34 % + 254€
32
1. ERADIQUER LA PAUVRETE:
PERSONNE SEULE SANS RESSOURCES AVEC UN ENFANT.
RSA ( 1 personne-1 enfant )
677 €
Aide au logement ( APL ) LOYER : 550 €
422 €
Aide aux parents isolé ( ASF )
115 €
REVENUS NETS ACTUELS 1 214 €
REVENU DE BASE ( RB ) RB +250€ pendant 12 ans 1 000 €
REVENU DE BASE ENFANT RBE Ou 400 € après 14 ans 250 €
REVENUS NETS AVEC RB Seuil de pauvreté 60 %
Sal. Médian: 1300 €
1 250 €
GAIN / PERTE + 3 % + 36 €
33
1. ERADIQUER LA PAUVRETE:
PERSONNES EN COUPLE AVEC 1 ENFANT SANS RESSOURCES.
RSA ( Couple 1 enfant ) SANS APL : 963,31€ 807€
Aide au logement ( APL ) LOYER : 650 € 422 €
REVENUS NETS 1 229 €
REVENU DE BASE ( RB1) 1er P RB1 1000 €
REVENU DE BASE ( RB2) 2° P RB2 750 €
1 ENFANT DE ( -14 ans ) ( + de 14 ans : 400 € ) 250 €
REVENUS NETS AVEC RB seuil de pauvreté à 60%
1800 €
2 000 €
GAIN/ PERTE +771 €
34
1. ERADIQUER LA PAUVRETE:
PERSONNES EN COUPLE AVEC 2 ENFANTS DE + DE 14 ANS SANS RESSOURCES.
RSA ( Couple 2 enfants ) SANS APL : 1127€ 968 €
Aide au logement ( APL ) LOYER : 650 € 486 €
Allocations familiales + ARS 195 €
REVENUS NETS 1 649 €
REVENU DE BASE ( RB1) 1er P RB1 1 000 €
REVENU DE BASE ( RB2) 2° P RB2 750 €
2 ENFANTS DE ( +14 ans ) ( + de 14 ans : 400 € ) 800 €
REVENUS NETS AVEC RB seuil de pauvreté à 60%
2500 €
2 550 €
GAIN/ PERTE + 54 % + 901 €
35
1. ERADIQUER LA PAUVRETE:
PERSONNE SEULE AVEC ½ SMIC
SALAIRE BRUT SB 725 €
SALAIRE NET SN 0,78 SB 566 €
P.A. 250 €
Aide au logement ( APL ) 150 €
REVENUS NETS 966 €
REVENU DE BASE RB1 750 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 145 €
COTISATION RB CRB CRB= 15 % x SB - 109 €
REVENUS NETS AVEC RB 1 221€
GAIN/ PERTE + 26 % +255 €
36
1. ERADIQUER LA PAUVRETE:
PERSONNE SEULE AVEC ½ SMIC ET 1 ENFANT
SALAIRE BRUT SB 725 €
SALAIRE NET SN 0,78 SB 566 €
P.A. 331 €
Aides aux parents isolés ( ASF ) 115 €
Aide au logement ( APL ) 400 €
REVENUS NETS Seuil de pauvreté : 1310 € 1 412 €
REVENU DE BASE RB1 1x 750 € +1x400 € 1 150,00 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 145 €
COTISATION RB CRB CRB= 15 % x SB - 109 €
REVENUS NETS AVEC RB 1 621 €
GAIN/ PERTE + 15 % +209 €
37
2.VALORISER LES BAS SALAIRES:
PERSONNE SEULE AVEC 1 SMIC
SALAIRE BRUT SB 1 474 €
SALAIRE NET SN 0,78 SB 1 150 €
P.A. 104 €
Aide au logement ( APL ) 54 €
REVENUS NETS 1 308€
REVENU DE BASE RB1 750 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20% SB - 295 €
COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 442 €
REVENUS NETS AVEC RB 1 487 €
GAIN/ PERTE + 13,6 % + 179 € 38
2.VALORISER LES SALAIRES :
PERSONNE SEULE AVEC 1 SALAIRE MEDIAN
SAL. BRUT 50 % gagnent moins 2 135 €
CSG 8 % SB - 170 €
Autres cotisations dont retraite 14 % SB - 299 €
SALAIRE NET 78% SB 1 666€
IRPP MENSUEL 72 €
REVENUS NETS IMPOT 1 594 €
REVENU DE BASE RB1 750 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 427 €
COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 640 €
TAN TAN 1,5 % PAT/AN 90 000 € -112 €
REVENUS NETS AVEC RB 1 706 €
GAIN/ PERTE + 7 % + 112€ 39
2.VALORISER LES SALAIRES :
PERSONNE SEULE AVEC 1 SALAIRE MOYEN ET UN PATRIMOINE ( 120 000 € )
SAL. BRUT 2/3 des salariés gagnent moins 2 850 €
CSG 8 % SB - 228 €
Autres cotisations dont retraite 14 % SB - 399 €
SALAIRE NET 78% SB 2 223€
IRPP MENSUEL - 175€
REVENUS NETS IMPOT 2 048 €
REVENU DE BASE RB1 750 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20% SB - 570 €
COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 856 €
TAN TAN 1,5 % PAT/AN 100 000 € - 125 €
REVENUS NETS AVEC RB 2 049 €
GAIN/ PERTE + 0 % 0 €
40
3.REDUIRE LE TEMPS DE TRAVAIL CONTRAIT:
SEMAINE DE 4 JOURS: + 50 % de temps libéré - 25 % d’emplois créés
5 jours: 35 h 4 jours: 28 h
SALAIRE BRUT SB 1474 € 80 % SB 1 180 €
SALAIRE NET SN 0,78 SB 1150 €
P.A. 104 €
Aide au logement ( APL ) 54 €
REVENUS NETS 1308 €
REVENU DE BASE RB1 750 € 750 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 295 € 20 % SB -236 €
COTISATION RB CRB 30% SB - 442 € 24% SB -283 €
REVENUS NETS AVEC RB 1487 € 1 411 €
GAIN/ PERTE +7,8 % +103 €
41
3.REDUIRE LE TEMPS DE TRAVAIL CONTRAINT:
TEMPS PARTIEL CHOISI ET NON SUBI
5 jours: 35 h Mi-temps
SALAIRE BRUT SB 1 474 € 50 % SB 737 €
SALAIRE NET SN 0,78 SB 1 150 € 575 €
P.A. 104 € 252 €
Aide au logement ( APL ) 54 € 150 €
REVENUS NETS 1 308 € 977 €
REVENU DE BASE RB1 750 € 750 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 295 € 20 % SB -147 €
COTISATION RB CRB 30% SB - 442 € 15% SB -110 €
REVENUS NETS AVEC RB 1 487 € 1 230€
GAIN/ PERTE +179 € + 253€
42
4. SANS AUGMENTER LA CONTRIBUTION POUR 95 % DES CAS
CAS D’UNE FAMILLE AISEE AVEC 2 ENFANTS ( 10 000 € - 300 000 € de patrimoine )
SAL. BRUT 96 % gagnent moins 12 820 €
CSG 8 % SB - 1 025€
Autres cotisations dont retraite 14 % SB - 1 795 €
SALAIRE NET 78% SB 10 000€
IRPP MENSUEL - 1 650 €
REVENUS NETS IMPOT 8 350 €
REVENU DE BASE RB 2x750€ +2 x 400€ 2 300 €
COTISATIONS SOCIALES CS 20% SB - 2564 €
COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 3 846 €
TAN TAN 1,5 % PAT/AN 300 000 € - 375 €
REVENUS NETS AVEC RB 8 335 €
GAIN/ PERTE - 0 % -15 €
43
5. Valoriser les retraites ( 40 ans SMIC )
SAL. BRUT SB 1 450 €
SAL. NET 78 % SB 1 131 €
RETRAITE Actuelle < ASPA
801 €
REVENU NET ACTIVITE AVEC RB 1 560 €
COT RETRAITE SALAIRE CRS= ( 15% +15 % )SB 435€
RETRAITE SALAIRE RB = 2 x CRS =60%SB 870 €
RETRAITE REVENU DE BASE 1 000 €
COT. REV. BASE 30 % RB 260€
COT. MALADIE 15% RB 130€
RETRAITE NETTE AVEC RB
1 480 €
GAIN/ PERTE + 679 €
44
le R.U. de droite ou de gauche?
« Le revenu universel ne peut pas être une
proposition ''ni de droite ni de gauche'':
il faut choisir.
Soit il vise à réduire les inégalités et la pauvreté,
soit il permet au contraire de les justifier. »
Baptiste Mylondo
45
le R.U. de droite ou de gauche?
«Alors que la production, l’échange, les savoirs sont de plus en
plus socialisés, l’expropriation du bien commun au profit de la
propriété privée et le calcul égoïste prennent des formes
nouvelles . Alors que l’intermittence du travail et l’exigence de
formation continue tendent à se généraliser, le salaire
demeure la rémunération du temps abstrait de travail
mesurable. La division sociale complexe du travail devrait
permettre une socialisation accrue du revenu et une extension
des solidarités. Ce serait le sens d’un revenu universel garanti
déconnecté du travail, non dans sa version libérale d’une
aumône de survie mais dans une logique du droit à l’existence
et de l’extension des domaines de gratuité. »
Daniel Bensaïd « Eloge de la politique profane » Page 49
46
4. ET VOUS ?
47
SOURCES
• I.N.S.E.E.,
• Observatoire des inégalités,
• OXFAM,
• (C. Landais, T. Piketti, E. Saez « Pour une révolution fiscale »).
• (T. Piketti - Le capital au XXIe siècle)
• http://www.revenudebase.info/
• http://lesecolohumanistes.fr/revenu-universel/
• http://fr.slideshare.net/guyvalette7
48

Contenu connexe

Tendances

Abecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumonde
Abecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumondeAbecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumonde
Abecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumonde
Copywriter Collective
 
Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publics
srebouh
 
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Conseil Economique Social et Environnemental
 
Dépendance : revue de presse Novembre 2011
Dépendance : revue de presse Novembre 2011Dépendance : revue de presse Novembre 2011
Dépendance : revue de presse Novembre 2011
Carsat Midi-Pyrénées
 
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinEconomie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Aurélien Galand
 

Tendances (18)

Cours chapitre 10 justice sociale 2017 corrigé (1) (1)
Cours chapitre 10 justice sociale 2017 corrigé (1) (1)Cours chapitre 10 justice sociale 2017 corrigé (1) (1)
Cours chapitre 10 justice sociale 2017 corrigé (1) (1)
 
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
 
Abecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumonde
Abecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumondeAbecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumonde
Abecedair edela solidarite-municpales2014-medecindumonde
 
Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publics
 
Rapport d'activités petits riens 2011
Rapport d'activités petits riens 2011Rapport d'activités petits riens 2011
Rapport d'activités petits riens 2011
 
Nws 27 _e..
Nws 27 _e..Nws 27 _e..
Nws 27 _e..
 
Le revenu universel peut-il répondre aux nouvelles mutations de l'emploi
Le revenu universel peut-il répondre aux nouvelles mutations de l'emploiLe revenu universel peut-il répondre aux nouvelles mutations de l'emploi
Le revenu universel peut-il répondre aux nouvelles mutations de l'emploi
 
Brochure CSC BHV / Manuel d'explication et de revendications par rapport aux ...
Brochure CSC BHV / Manuel d'explication et de revendications par rapport aux ...Brochure CSC BHV / Manuel d'explication et de revendications par rapport aux ...
Brochure CSC BHV / Manuel d'explication et de revendications par rapport aux ...
 
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
Projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement
 
La Dépendance - Débat national 8 Fév. 2011 Paris
La Dépendance  - Débat national 8 Fév. 2011 ParisLa Dépendance  - Débat national 8 Fév. 2011 Paris
La Dépendance - Débat national 8 Fév. 2011 Paris
 
Dépendance : revue de presse Novembre 2011
Dépendance : revue de presse Novembre 2011Dépendance : revue de presse Novembre 2011
Dépendance : revue de presse Novembre 2011
 
Sensibiliser à l'économie Sociale et Solidaire
Sensibiliser à l'économie Sociale et SolidaireSensibiliser à l'économie Sociale et Solidaire
Sensibiliser à l'économie Sociale et Solidaire
 
Dépendance : Synthèse Rapport d'information CAS JUIN 2010
Dépendance : Synthèse Rapport d'information CAS JUIN 2010Dépendance : Synthèse Rapport d'information CAS JUIN 2010
Dépendance : Synthèse Rapport d'information CAS JUIN 2010
 
L’entrepreneuriat social pour une croissance durable au Brésil
L’entrepreneuriat social pour une croissance durable au Brésil   L’entrepreneuriat social pour une croissance durable au Brésil
L’entrepreneuriat social pour une croissance durable au Brésil
 
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinEconomie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outin
 
Rapport mondial
Rapport mondialRapport mondial
Rapport mondial
 
Quizz Economie Sociale et Solidaire
Quizz Economie Sociale et SolidaireQuizz Economie Sociale et Solidaire
Quizz Economie Sociale et Solidaire
 
Justice sociale 2018
Justice sociale 2018Justice sociale 2018
Justice sociale 2018
 

Similaire à Presentation revenu d'existence ( juin18)

Pour un revenu d’existence
Pour un  revenu d’existence Pour un  revenu d’existence
Pour un revenu d’existence
Guy Valette
 
UN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUS
UN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUSUN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUS
UN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUS
Guy Valette
 
Pauvreté.immigration.fraude.délinquance
Pauvreté.immigration.fraude.délinquancePauvreté.immigration.fraude.délinquance
Pauvreté.immigration.fraude.délinquance
Gilbert Holbecq
 
Tract 29 fevrier
Tract 29 fevrierTract 29 fevrier
Tract 29 fevrier
Paul Heems
 

Similaire à Presentation revenu d'existence ( juin18) (20)

UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLEUN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
UN REVENU POUR TOUS, C'EST POSSIBLE
 
Tract 1ermai 2014_cnt38
Tract 1ermai 2014_cnt38Tract 1ermai 2014_cnt38
Tract 1ermai 2014_cnt38
 
Pour un revenu d’existence
Pour un  revenu d’existence Pour un  revenu d’existence
Pour un revenu d’existence
 
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
Chapitre 4 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des sol...
 
Revenu de Base Inconditionnel initiative Suisse. Pour ou contre ?
Revenu de Base Inconditionnel initiative Suisse. Pour ou contre ?Revenu de Base Inconditionnel initiative Suisse. Pour ou contre ?
Revenu de Base Inconditionnel initiative Suisse. Pour ou contre ?
 
Débat - Le revenu de base
Débat - Le revenu de baseDébat - Le revenu de base
Débat - Le revenu de base
 
INSTAURER UN REVENU D'EXISTENCE INCONDITIONNEL ET EGAL POUR TOUS
INSTAURER UN REVENU D'EXISTENCE INCONDITIONNEL ET EGAL POUR TOUSINSTAURER UN REVENU D'EXISTENCE INCONDITIONNEL ET EGAL POUR TOUS
INSTAURER UN REVENU D'EXISTENCE INCONDITIONNEL ET EGAL POUR TOUS
 
Réconcilier économie et société
Réconcilier économie et société Réconcilier économie et société
Réconcilier économie et société
 
UN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUS
UN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUSUN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUS
UN REVENU D'EXISTENCE POUR TOUS
 
Pauvreté.immigration.fraude.délinquance
Pauvreté.immigration.fraude.délinquancePauvreté.immigration.fraude.délinquance
Pauvreté.immigration.fraude.délinquance
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 
Présentation du Revenu de Base Inconditionnel - initiative populaire suisse ...
Présentation du Revenu de Base Inconditionnel - initiative populaire suisse ...Présentation du Revenu de Base Inconditionnel - initiative populaire suisse ...
Présentation du Revenu de Base Inconditionnel - initiative populaire suisse ...
 
Plaquette 25e campagne
Plaquette 25e campagnePlaquette 25e campagne
Plaquette 25e campagne
 
Tract 29 fevrier
Tract 29 fevrierTract 29 fevrier
Tract 29 fevrier
 
Retraites
RetraitesRetraites
Retraites
 
Retraites
RetraitesRetraites
Retraites
 
Tract 9 Avril UD CGT de la Haute-Vienne
Tract 9 Avril UD CGT de la Haute-VienneTract 9 Avril UD CGT de la Haute-Vienne
Tract 9 Avril UD CGT de la Haute-Vienne
 
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidairePresentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
Presentation generale sur l'economie-sociale-solidaire
 
Faire du bien vieillir un projet de societe - Rapport
Faire du bien vieillir un projet de societe - Rapport Faire du bien vieillir un projet de societe - Rapport
Faire du bien vieillir un projet de societe - Rapport
 
Protection sociale
Protection socialeProtection sociale
Protection sociale
 

Presentation revenu d'existence ( juin18)

  • 1. 1. UN REVENU EMANCIPATEUR 1 Guy Valette Juin 2018
  • 2. revenu de base allocation universelle dividende universel revenu universel revenu de citoyenneté salaire socialisé 2
  • 3. La définition du M.F.R.B. Le revenu de base est un droit inconditionnel, inaliénable, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, cumulable avec d’autres revenus, distribué individuellement à tous les membres d’une communauté, de la naissance à la mort, dans une société solidaire. 3
  • 4. Références historiques • Thomas Paine ( 1737, 1809) note que l’absence de pauvreté chez les indiens vient de ce que personne n’y est exclu de l’usage de la terre. Il propose en 1795 dans un traité « justice agraire » de créer un fond pour indemniser les citoyens de ce droit naturel dont le système de la propriété privée les a dépouillés. • Charles Léonard de Sismondi( 1773-1842 ) propose que le travailleur remplacé par une machine obtienne une rente perçue sur la richesse que celle-ci créerait ensuite. • James Meade( 1907-1995) affirme qu’une partie du capital productif est issu d’un travail social passé, héritage collectif dont rien ne légitime l’appropriation individuelle. Le progrès technique, les infrastructures, les connaissances, l’héritage culturel doivent, comme la terre, profiter à tous. Yoland Bresson( A.I.R.E.) reprendra cette idée. 4
  • 5. Pourquoi aujourd’hui? L’économiste américain William Brian Arthur observe que l’économie en est arrivée à un point où la production est largement suffisante pour satisfaire les besoins de tous, mais où les emplois générateurs de revenus suffisants pour accéder à toute cette richesse produite, se font de plus en plus rares. La question centrale n’est donc plus comment produire davantage, mais comment répartir mieux la richesse créée. 5
  • 6. qui sont: 1. produire les conditions élémentaires d'existence: Définies par l’article 25 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien- être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, les soins médicaux, le logement ainsi que pour les services sociaux nécessaires » 2. se produire soi même au sein d’un collectif social et culturel. 6 Le travail vivant, vital pour l’existence, n’arrive plus à remplir ses deux fonctions
  • 7. 7 VALEUR AJOUTEE SALAIRE NET COTISATIONS TRAVAIL VIVANT CAPITAL E.B.E. (Excédent Brut d’Exploitation) SALAIRE RETRAITE ASS. CHOMAGE ASS. MALADIE ALLO. FAMILIALES IMPOTS INTERETS, BENEFICE DISTRIBUES, DIVIDENDES INVESTISSEMENT La cause: Le douloureux partage de la valeur ajoutée
  • 8. le travail ne paie plus. Dans l’O.C.D.E., depuis 1976, 8 SALAIRE NET COTISATIONS E.B.E. (Excédent Brut d’Exploitation) La part des salaires et cotisations dans le le partage de la valeur ajoutée a diminué de 10 % En France, c’est aujourd’hui plus de 200 milliards d’€ qui ont migré du travail vers le capitalVALEUR AJOUTEE
  • 9. Et la rémunération du capital s’envole. 1. 2. Répartition des bénéfices parmi les entreprises du CAC 40 De 2009 à 2018 9 DIVIDENDES AUX ACTIONNAIRES: 67,4 % ( 2/3 ) Source: 0xfam INVESTISSEMENTS 27,3 % PRIMES : 5,3 % De 1983 à 2006, la part des dividendes dans la valeur ajoutée est passée de 3,2 % à 8,5 %.
  • 10. le travail vivant se fait tout petit. Pour un Ipad d’une valeur HT de 400 $, 10 BENEFICES NETS: 120 $ ( paradis fiscaux ) SALAIRES CONCEPTION: 20$ ( USA) SALAIRES ASSEMBLAGE 8$ ( CHINE )
  • 11. Le travailleur s’appauvrit 1. 2. 11 Aux USA, 25 % des actifs sont au dessous du seuil de pauvreté En France, parmi les 9 millions de pauvres il y a 2 millions de travailleurs qui gagnent moins de 1000 €.
  • 12. … et les inégalités explosent. « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » V. Hugo 1. 2. 3. 12 La moitié de la richesse appartient à 1 % de la population, les 99% se partagent l’autre moitié 8 personnes possèdent ce que possède la moitié de la population mondiale la plus pauvre. Le premier des huit, le propriétaire d’ Amazon a une fortune de plus de 100 milliards de dollars.
  • 13. l’Etat redistribue ce qui est mal distribué. L’Etat au fil du temps a dû mettre en place un système de redistribution correctif. Financé par: Ce sont: 13  I.R., payé par moins de 50 % des foyers fiscaux, ( 75 M € )  C.S.G., qui au fil du temps est passé de 1,3 % à 9,7 % des revenus. ( 95 M € )  I.S.F. Qui ne cesse de fondre ( moins de 3 M € )  Les aides à l’emploi : CICE, Réduction Fillon, Prime d’activité - Le SMIC est financé à 30 % par l’impôt  Les aides à la famille: All. Fam. Aide aux parents isolés, ARS, APL etc…  Les minima sociaux ( RSA, ASPA, etc…)
  • 14. d’une redistribution corrective … • Qui est à posteriori, ciblée, conditionnée, complexe, stigmatisante et inefficace…. • Qui divise la société entre assistés, contributeurs et ultra riches, • Qui développe la défiance, l’esquive et le ressentiment au lieu de renforcer la cohésion et la solidarité. 14
  • 15. à une redistribution transformatrice. fondée sur deux principes et une condition : • Principe de solidarité :  Chacun contribue en fonction de ses moyens à la satisfaction de ce besoin élémentaire • Principe d’universalité :  Tout le monde reçoit, tout le monde participe au financement. A revenu universel, contribution universel ! Il doit être d’un montant suffisant pour immuniser tout au long de la vie de la pauvreté (jamais de revenus individuel < 1000 €) 15
  • 16. «Les remèdes correctifs à l’injustice sont ceux qui visent à corriger les résultats inéquitables de l’organisation sociale sans toucher à leurs causes profondes. ( …) Combinant systèmes sociaux universels et imposition strictement progressive, les remèdes transformateurs, en revanche, visent à assurer à tous l’accès à l’emploi, tout en tendant à dissocier cet emploi des exigences de reconnaissance. D’où la possibilité de réduire l’inégalité sociale sans créer de catégories de personnes vulnérables présentées comme profitant de la charité publique. Une telle approche, centrée sur la question de la distribution, contribue donc à remédier à certaines injustices de reconnaissance. » Nancy Fraser : « Qu’est-ce que la justice sociale ? » 16 Remèdes correctifs / transformateurs:
  • 17. En socialisant la production des conditions élémentaires d’existence, on: •Immunise en toute circonstance contre la pauvreté et la précarité, •Lutte efficacement contre le chômage, en libérant le travail du carcan de l’emploi, par la réduction du temps de travail contraint. 17 Objectifs:
  • 18. Avec • le droit à l’accès gratuit aux soins, • le droit à l’instruction publique gratuite, il complète les conditions minimales et nécessaires à l’émancipation et à l’épanouissement de l’être humain, permettant à chacun à travers un travail choisi, de consacrer tout son temps à se produire pleinement soi-même au sein d’un collectif social et culturel. En ce sens le droit à un revenu d’existence inconditionnel et universel n’est que le prolongement du chantier ouvert par le Conseil National de la Résistance en 1944 qui a donné naissance à la Sécurité sociale. 18 Objectifs:
  • 19. On ne peut pas s’émanciper, s’épanouir, se réaliser, créer, être libre, être sujet de sa propre vie, dans un monde où l’on consacre tout son temps à assurer sa survie. Avec une allocation universel: , « il s’agit de construire un Etat social qui mise intelligemment sur l’épanouissement du capital humain plutôt que sur l’astreinte d’un emploi non choisi ». Philippe Van Parijs, philosophe 19 Egalité, fraternité, liberté
  • 20. 20 « Peut-on imaginer plus absurde ? » Dominique Rongvaux
  • 21. Pour:  éradiquer la pauvreté,  Valoriser les bas salaires,  Réduire le temps de travail contraint, partager les emplois et lutter contre le chômage,  Sans augmenter la contribution pour plus de 95 % des foyers fiscaux. 21 2. UNE PROPOSITION
  • 22. un revenu universel, ajusté suivant les nécessités de la vie AGE MONTANT COMMENTAIRES 0-14 ANS 250€ Versé aux parents 14-18 ANS 400€ Versé aux parents A PARTIR DE 18 ANS 750 € PENDANT 12 ANS DE 25 A 62 ANS Grâce au moins perçu avant 18 ans, pour les personnes qui le demandent. 1000 € Suivant les nécessités A PARTIR DE 62 ANS Grâce au moins perçu avant 18 ans 1000 € > ASPA MOYENNE TOUT AU LONG DE LA VIE 750 € 22
  • 23. A revenu universel, contribution universelle Contribuer Par une cotisation sur les revenus d’activité( CRB :30 % )  De 0 à 30 % jusqu’au SMIC  50 % pour la partie des revenus supérieurs à 10000 € Et par une cotisation sur l’Excédent Brut d’Exploitation( CEBE: 7,5%)  en substitution de la cotisation pour les allocations familiales  Recevoir Un revenu d’existence: 750 €  Rendre une petite part du patrimoine net accumulé. ( TAN: 1,5 % par an ) 23
  • 24. A revenu universel, contribution universelle 24 MENAGES PAUVRES MODESTES MEDIANS PLUTÔT AISES AISES TRANCHES REVENU DISPO/UC 0-1000 € 1000-1440 € 1440-1760 € 1760-3000 € 3000 € et PLUS NOMBRE 100 14 27 19 30 10 PATRIMOINE 5 000,00 € 15 000,00 € 70 000,00 € 100 000,00 € 250 000,00 € REVENUBRUT /U.C. 600,00 € 1 300,00 € 1600,00 € 2100,00 € 4 000,00 € SITUATION ACTUELLE REVENUBRUT /U.C. 600,00 € 1 400,00 € 2100,00 € 3 400,00 € 6000,00 € COT. SOC. 14% 84,00 € 196,00 € 294,00 € 476,00 € 840,00 € CSG 9,2% 55,20 € 128,80 € 193,20 € 312,80 € 552,00 € REV. NET 460,80 € 1 075,20 € 1 612,80 € 2 611,20 € 4 608,00 € AIDES SOCIALES 500,00 € 250,00 € 50,00 € I.R. - € - € 40,00 € 250,00 € 750,00 € REVENU DISPO/UC 960,80 € 1 325,20 € 1 622,80 € 2 361,20 € 3 858,00 € AVEC UN REVENU DE BASE DE 750 € REVENUBRUT /U.C. 600,00 € 1 400,00 € 2 100,00 € 3 400,00 € 6 000,00 € COT. SOC. 14% 84,00 € 196,00 € 294,00 € 476,00 € 840,00 € CRU 30% 74,48 € 405,52 € 630,00 € 1 020,00 € 1 800,00 € TAN / par an 1,50% 6,25 € 18,75 € 87,50 € 125,00 € 312,50 € RU 750,00 € 750,00 € 750,00 € 750,00 € 750,00 € REV. NET AVEC RU 1 185,27 € 1 529,73 € 1 838,50 € 2 529,00 € 3 797,50 € BILAN 224,47 € 204,53 € 215,70 € 167,80 € -60,50 € 23 % 15% 13% 7% -2%
  • 25. Les montants mobilisés par le revenu universel Revenu d’activité +pension ( milliards € ) 1 300 Cotisation Revenu de base ( 30%) sur les revenus d’activité. 390 Montant patrimoine privé 11 500 TAN ( 1,5 % par an) sur le patrimoine net privé. 172 E.B.E ( rémunération du capital dans le partage de la valeur ajoutée ) 600 C.E.B.E. ( 7,5 % EBE ) Contribution des machines 40 Montant mobilisable pour un revenu de base 602 Montant mobilisé et restitué aux 67 millions d’habitants (pour un revenu de base à 750 €) 602 25
  • 26. 750 € De revenu universel – 750€ de contribution administré par la CAF renommée CAUE AGE MONTANT COMMENTAIRES REVENU PAR HABITANT 1620€ 67 millions d’habitants PATRIMOINE PAR HABITANT 166 000€ E.B.E. PAR HABITANT 747 € CSRB - 30 % du revenu par habitant 486 € TAN – 1,5 % / AN du patrimoine par habitant 208 € C. EBE – 7,5 % de E.B.E. 56 € TOTAL 750 € 26
  • 27. Sans intervention de l’Etat Suppression de l’ IRPP et l’ ISF ( milliards) 77 Suppression de la CSG 95 Total des recettes supprimées 172 Politiques de l’emploi ( CICE, Fillon, Emploi jeunes, etc..) 50 RSA + Prime d’activité 18 Aides à la famille financés par l’Etat ou les collectivités 20 Personnes âgées 3 Alloc. Logement + aides 18 Bourses d’études et aides diverses étudiant lycéen écoles 7 Total dépenses supprimées 116 Réduction cotisation fonctionnaire 7 Suppression du taux de TVA à 10 % 14 Cot. Ass. Maladie salariés et retraités 35 Total Recettes nouvelles 56 27
  • 28. Comparaison des cotisations et impôts Actuellement SAL. « PAT. » TOT. TOT SAL. « PAT. » Avec le R.B. MALADIE- ACCIDENT 13% 13% 20% 5 % 15% MALADIE CHOMAGE 4,05% 5% 5% 5% CHÔMAGE FORMATION 2% 2% 2% 2% FORMATION RETRAITE 7% 9% 16% 30 % 15% 15% RETRAITE RETRAITE COMP. 8% 10% 13% RETRAITE COMP. CSG –AL.FAM 9,7% 5.25% 13.4% 30% 5% (7,5%EBE) C.R.B. IRPP pour le salaire moyen 7.5% 7.5% -26% R.B pour un salaire moyen de 2850 € TOTAL 34,2 % 43,30% 24% 42 % 28
  • 29. Pour mieux partager la richesse crée par le capital et les machines ( le« travail mort »): Déplacer des cotisations de l’assiette des salaires à l’assiette de l’E.B.E. 29 Corriger la distribution des richesses dans le partage de la valeur ajoutée Valeur ajoutée SB : 45 % V.A. COT. : 21 % V.A. EBE: 34 % V.A. Cot. All. Fam./ R.E 5.25 % SB 2,45 % VA 7,5% EBE Cot. Chômage 4,00 % SB 1,86 % VA 5,6 % EBE Cot. Formation 2 ,00% SB 0,93 % VA 2,8 % EBE Sous Total 11,25 % SB 5,25 % VA 15,9 % EBE 45 % V.A. 15,75 % V.A. 34 % V.A. + 5,25 %
  • 30. 3. ETUDE DE CAS Personnes sans ressources, Personnes aux revenus modestes, Personnes à mi-temps Semaine de 4 jours, Famille aisée avec un patrimoine, Retraité. 30
  • 31. « Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée. » 31 Victor Hugo: « Vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée. »
  • 32. 1. ERADIQUER LA PAUVRETE: PERSONNE SEULE SANS RESSOURCES. RSA ( 1 personne ) 461 € Aide au logement ( APL ) LOYER : 550 € 285 € REVENUS NETS ACTUELS 746 € REVENU DE BASE ( RB ) RB +250€ pendant 12 ans 1 000 € REVENUS NETS AVEC RB Seuil de pauvreté 60 % Sal. Médian: 1000 € 1 000 € GAIN / PERTE + 34 % + 254€ 32
  • 33. 1. ERADIQUER LA PAUVRETE: PERSONNE SEULE SANS RESSOURCES AVEC UN ENFANT. RSA ( 1 personne-1 enfant ) 677 € Aide au logement ( APL ) LOYER : 550 € 422 € Aide aux parents isolé ( ASF ) 115 € REVENUS NETS ACTUELS 1 214 € REVENU DE BASE ( RB ) RB +250€ pendant 12 ans 1 000 € REVENU DE BASE ENFANT RBE Ou 400 € après 14 ans 250 € REVENUS NETS AVEC RB Seuil de pauvreté 60 % Sal. Médian: 1300 € 1 250 € GAIN / PERTE + 3 % + 36 € 33
  • 34. 1. ERADIQUER LA PAUVRETE: PERSONNES EN COUPLE AVEC 1 ENFANT SANS RESSOURCES. RSA ( Couple 1 enfant ) SANS APL : 963,31€ 807€ Aide au logement ( APL ) LOYER : 650 € 422 € REVENUS NETS 1 229 € REVENU DE BASE ( RB1) 1er P RB1 1000 € REVENU DE BASE ( RB2) 2° P RB2 750 € 1 ENFANT DE ( -14 ans ) ( + de 14 ans : 400 € ) 250 € REVENUS NETS AVEC RB seuil de pauvreté à 60% 1800 € 2 000 € GAIN/ PERTE +771 € 34
  • 35. 1. ERADIQUER LA PAUVRETE: PERSONNES EN COUPLE AVEC 2 ENFANTS DE + DE 14 ANS SANS RESSOURCES. RSA ( Couple 2 enfants ) SANS APL : 1127€ 968 € Aide au logement ( APL ) LOYER : 650 € 486 € Allocations familiales + ARS 195 € REVENUS NETS 1 649 € REVENU DE BASE ( RB1) 1er P RB1 1 000 € REVENU DE BASE ( RB2) 2° P RB2 750 € 2 ENFANTS DE ( +14 ans ) ( + de 14 ans : 400 € ) 800 € REVENUS NETS AVEC RB seuil de pauvreté à 60% 2500 € 2 550 € GAIN/ PERTE + 54 % + 901 € 35
  • 36. 1. ERADIQUER LA PAUVRETE: PERSONNE SEULE AVEC ½ SMIC SALAIRE BRUT SB 725 € SALAIRE NET SN 0,78 SB 566 € P.A. 250 € Aide au logement ( APL ) 150 € REVENUS NETS 966 € REVENU DE BASE RB1 750 € COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 145 € COTISATION RB CRB CRB= 15 % x SB - 109 € REVENUS NETS AVEC RB 1 221€ GAIN/ PERTE + 26 % +255 € 36
  • 37. 1. ERADIQUER LA PAUVRETE: PERSONNE SEULE AVEC ½ SMIC ET 1 ENFANT SALAIRE BRUT SB 725 € SALAIRE NET SN 0,78 SB 566 € P.A. 331 € Aides aux parents isolés ( ASF ) 115 € Aide au logement ( APL ) 400 € REVENUS NETS Seuil de pauvreté : 1310 € 1 412 € REVENU DE BASE RB1 1x 750 € +1x400 € 1 150,00 € COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 145 € COTISATION RB CRB CRB= 15 % x SB - 109 € REVENUS NETS AVEC RB 1 621 € GAIN/ PERTE + 15 % +209 € 37
  • 38. 2.VALORISER LES BAS SALAIRES: PERSONNE SEULE AVEC 1 SMIC SALAIRE BRUT SB 1 474 € SALAIRE NET SN 0,78 SB 1 150 € P.A. 104 € Aide au logement ( APL ) 54 € REVENUS NETS 1 308€ REVENU DE BASE RB1 750 € COTISATIONS SOCIALES CS 20% SB - 295 € COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 442 € REVENUS NETS AVEC RB 1 487 € GAIN/ PERTE + 13,6 % + 179 € 38
  • 39. 2.VALORISER LES SALAIRES : PERSONNE SEULE AVEC 1 SALAIRE MEDIAN SAL. BRUT 50 % gagnent moins 2 135 € CSG 8 % SB - 170 € Autres cotisations dont retraite 14 % SB - 299 € SALAIRE NET 78% SB 1 666€ IRPP MENSUEL 72 € REVENUS NETS IMPOT 1 594 € REVENU DE BASE RB1 750 € COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 427 € COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 640 € TAN TAN 1,5 % PAT/AN 90 000 € -112 € REVENUS NETS AVEC RB 1 706 € GAIN/ PERTE + 7 % + 112€ 39
  • 40. 2.VALORISER LES SALAIRES : PERSONNE SEULE AVEC 1 SALAIRE MOYEN ET UN PATRIMOINE ( 120 000 € ) SAL. BRUT 2/3 des salariés gagnent moins 2 850 € CSG 8 % SB - 228 € Autres cotisations dont retraite 14 % SB - 399 € SALAIRE NET 78% SB 2 223€ IRPP MENSUEL - 175€ REVENUS NETS IMPOT 2 048 € REVENU DE BASE RB1 750 € COTISATIONS SOCIALES CS 20% SB - 570 € COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 856 € TAN TAN 1,5 % PAT/AN 100 000 € - 125 € REVENUS NETS AVEC RB 2 049 € GAIN/ PERTE + 0 % 0 € 40
  • 41. 3.REDUIRE LE TEMPS DE TRAVAIL CONTRAIT: SEMAINE DE 4 JOURS: + 50 % de temps libéré - 25 % d’emplois créés 5 jours: 35 h 4 jours: 28 h SALAIRE BRUT SB 1474 € 80 % SB 1 180 € SALAIRE NET SN 0,78 SB 1150 € P.A. 104 € Aide au logement ( APL ) 54 € REVENUS NETS 1308 € REVENU DE BASE RB1 750 € 750 € COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 295 € 20 % SB -236 € COTISATION RB CRB 30% SB - 442 € 24% SB -283 € REVENUS NETS AVEC RB 1487 € 1 411 € GAIN/ PERTE +7,8 % +103 € 41
  • 42. 3.REDUIRE LE TEMPS DE TRAVAIL CONTRAINT: TEMPS PARTIEL CHOISI ET NON SUBI 5 jours: 35 h Mi-temps SALAIRE BRUT SB 1 474 € 50 % SB 737 € SALAIRE NET SN 0,78 SB 1 150 € 575 € P.A. 104 € 252 € Aide au logement ( APL ) 54 € 150 € REVENUS NETS 1 308 € 977 € REVENU DE BASE RB1 750 € 750 € COTISATIONS SOCIALES CS 20 % SB - 295 € 20 % SB -147 € COTISATION RB CRB 30% SB - 442 € 15% SB -110 € REVENUS NETS AVEC RB 1 487 € 1 230€ GAIN/ PERTE +179 € + 253€ 42
  • 43. 4. SANS AUGMENTER LA CONTRIBUTION POUR 95 % DES CAS CAS D’UNE FAMILLE AISEE AVEC 2 ENFANTS ( 10 000 € - 300 000 € de patrimoine ) SAL. BRUT 96 % gagnent moins 12 820 € CSG 8 % SB - 1 025€ Autres cotisations dont retraite 14 % SB - 1 795 € SALAIRE NET 78% SB 10 000€ IRPP MENSUEL - 1 650 € REVENUS NETS IMPOT 8 350 € REVENU DE BASE RB 2x750€ +2 x 400€ 2 300 € COTISATIONS SOCIALES CS 20% SB - 2564 € COTISATION RB CRB CRB= 30 % SB - 3 846 € TAN TAN 1,5 % PAT/AN 300 000 € - 375 € REVENUS NETS AVEC RB 8 335 € GAIN/ PERTE - 0 % -15 € 43
  • 44. 5. Valoriser les retraites ( 40 ans SMIC ) SAL. BRUT SB 1 450 € SAL. NET 78 % SB 1 131 € RETRAITE Actuelle < ASPA 801 € REVENU NET ACTIVITE AVEC RB 1 560 € COT RETRAITE SALAIRE CRS= ( 15% +15 % )SB 435€ RETRAITE SALAIRE RB = 2 x CRS =60%SB 870 € RETRAITE REVENU DE BASE 1 000 € COT. REV. BASE 30 % RB 260€ COT. MALADIE 15% RB 130€ RETRAITE NETTE AVEC RB 1 480 € GAIN/ PERTE + 679 € 44
  • 45. le R.U. de droite ou de gauche? « Le revenu universel ne peut pas être une proposition ''ni de droite ni de gauche'': il faut choisir. Soit il vise à réduire les inégalités et la pauvreté, soit il permet au contraire de les justifier. » Baptiste Mylondo 45
  • 46. le R.U. de droite ou de gauche? «Alors que la production, l’échange, les savoirs sont de plus en plus socialisés, l’expropriation du bien commun au profit de la propriété privée et le calcul égoïste prennent des formes nouvelles . Alors que l’intermittence du travail et l’exigence de formation continue tendent à se généraliser, le salaire demeure la rémunération du temps abstrait de travail mesurable. La division sociale complexe du travail devrait permettre une socialisation accrue du revenu et une extension des solidarités. Ce serait le sens d’un revenu universel garanti déconnecté du travail, non dans sa version libérale d’une aumône de survie mais dans une logique du droit à l’existence et de l’extension des domaines de gratuité. » Daniel Bensaïd « Eloge de la politique profane » Page 49 46
  • 47. 4. ET VOUS ? 47
  • 48. SOURCES • I.N.S.E.E., • Observatoire des inégalités, • OXFAM, • (C. Landais, T. Piketti, E. Saez « Pour une révolution fiscale »). • (T. Piketti - Le capital au XXIe siècle) • http://www.revenudebase.info/ • http://lesecolohumanistes.fr/revenu-universel/ • http://fr.slideshare.net/guyvalette7 48