SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Télécharger pour lire hors ligne
Le Mot du Président du Directoire..................................................................................... P.2
Le Port européen de référence de la Caraïbe...................................................................... P.3
Cinq sites spécialisés..................................................................................................... P.4
3.6 Millions de tonnes traitées en 2015.......................................................................... P.6
Plus d’un million de passagers en 2015.......................................................................... P.8
Une évolution positive des indicateurs financiers................................................................ P.9
Le projet stratégique 2014-2018..................................................................................... P.10
Avec l’approfondissement du chenal, le port prend son essor commercial............................. P.11
Guadeloupe Port Caraïbes animateur d’une place portuaire compétitive et diversifiée............... P.12
Sommaire
4
Le Mot du Président
du Directoire
En 2015, plusieurs étapes
majeures vers la réussite
du projet stratégique
2014-2018 ont été franchies.
Grâce aux importants travaux de dragage, la desserte directe de la
Guadeloupe avec l’Europe a été consolidée avec la mise en service
de porte-conteneurs de capacité 30% supérieure et l’arrivée de
deux nouveaux armateurs. Le développement du transbordement
a dépassé son plus haut niveau historique à 63 000 EVP. La
nouvelle donne mise en place avec un tiers de conteneurs à l’import,
un tiers en transbordement et un tiers à l’export, traduit de façon
remarquable le rééquilibrage opéré dans l’activité. Cette évolution
positive, combinée au développement du trafic d’hydrocarbures,
a tiré vers le haut le trafic global de marchandises qui atteint le
troisième meilleur score de son histoire : 3.6 Millions de tonnes.
Le trafic de passagers a connu également une croissance élevée
en 2015 (+12%) et franchi la barre du million de passagers
transitant par nos installations. Tous les segments participent
à ce résultat : croisière, inter-îles et archipel. La croisière
connaît la progression la plus forte (+33%), l’archipel suit une
pente ascendante (+40 000 pax) et l’inter-îles se maintient.
La nouvelle Gare Maritime inaugurée au port de Basse-Terre
permet d’inverser la courbe du nombre de passagers et ouvre la
voie au développement des lignes caribéennes, Antigua en tête.
Elle offre également la possibilité de développer le transport de
passagers en cabotage.
Parallèlement, Guadeloupe Port Caraïbes a encore consolidé son
avantage compétitif de plate-forme parmi les plus fiables, les
plus flexibles et les plus sûres de la Caraïbe. Les terminaux sont
désormais entièrement placés sous vidéo-protection.
Tous les sites du port ont bénéficié de cette dynamique de
modernisation : Basse-Terre avec la construction d’une nouvelle
gare maritime autonome en énergie photovoltaïque, Folle anse
de Marie-Galante avec le réaménagement de la zone logistique,
Pointe-à-Pitre avec la mise en service du nouvel espace artisanal
Karuland, Baie-Mahault avec la refonte en profondeur du plan de
circulation de la pointe Jarry Sud.
L’année 2015 constitue enfin pour Guadeloupe Port Caraïbes un
véritable bond en avant dans son approche de la biodiversité et
de la gestion de ses espaces naturels. Le conseil de surveillance a
en effet validé l’engagement de l’établissement dans un ambitieux
programme sur 15 ans pour la préservation et la reconquête de
la biodiversité des 5800 hectares de la circonscription maritime
et terrestre du port.
Dans ce contexte, les indicateurs financiers sont robustes. Le
chiffre d’affaires atteint 37,44 M€ et enregistre une progression de
4,06 % par rapport à 2014
Le plan de marche fixé par le Conseil de Surveillance est fidèlement
respecté. Les travaux d’extension du Port constituent un réel atout
au service de la Guadeloupe pour se projeter dans un contexte
économique en plein bouleversement.
Qu’il me soit permis d’associer à ces bons résultats, et de remercier,
le Conseil de Surveillance, le Conseil de Développement, les
services de l’Etat, la Région, les parlementaires, la Communauté
Portuaire et les associations qui nous ont accompagné et nous
ont témoigné leur soutien actif tout au long des moments forts de
cette année.
Yves SALAÜN
2
Le Port européen de référence
de la Caraïbe
Nos missions
Guadeloupe Port Caraïbes est un établissement public de l’État,
qui a pour mission d’assurer la gestion des installations portuaires
et des accès maritimes des ports situés dans sa circonscription.
C’est un port généraliste qui a en charge une grande diversité de
trafics (marchandises, passagers, nautisme) et qui anime une
place portuaire compétitive et diversifiée.
Le port est chargé, sur son territoire, des travaux d’extension,
d’amélioration, de renouvellement et de reconstruction, ainsi
que de l’exploitation, de l’entretien, de la police des ports, de la
gestion et de l’aménagement du domaine immobilier et foncier
qui lui est affecté.
Brassant près de 95% des échanges de marchandises de la
Guadeloupe avec l’extérieur, il constitue, la principale plateforme
logistique sur laquelle s’appuie l’économie locale. Il permet d’une
part l’approvisionnement énergétique, l’importation des matières
premières, des produits intermédiaires et de la plupart des biens
de consommation et, d’autre part, l’exportation des productions
guadeloupéennes (essentiellement la banane, le sucre et le rhum).
Ajoutons un trafic récent d’exportation de ferraille depuis moins de
cinq ans.
Avec plus d’un million de passagers empruntant chaque année
ses installations, c’est aussi un acteur clé du secteur touristique.
Toutes activités confondues, l‘économie portuaire représente 12%
des emplois du territoire, faisant de Guadeloupe Port Caraïbes
un véritable générateur d’emplois. Chaque année, 70% de notre
chiffre d’affaires est réinjecté dans l’économie locale.
3
Récentes distinctions décernées
par les associations du monde maritime et portuaire
• Prix des relations entre les ports et le monde de l’éducation (2015 ESPO)
• Prix de la fiabilité et de la flexibilité (2014 et 2015 CSA)
• Prix du Port le plus fiable de la Caraïbe (2012 CSA)
• 1er
Prix de la croissance et du développement (2010 CSA)
• Meilleur Port pour l’Accueil (2010 CSA)
3
Cinq sites spécialisés
L’offre portuaire de Guadeloupe Port Caraïbes se répartit sur cinq sites spécialisés
contribuant à l’aménagement et à l’équilibre du territoire archipélagique.
Le Port de Pointe-à-Pitre accueille le trafic passagers et une activité yachting.
A proximité d’un aéroport international, le Port de Pointe-à-Pitre accueille la croisière basée et de transit. Il est doté de deux terminaux
de croisière modernes, d’un bar et d’un village d’artisanat local (Karuland), et joue résolument la carte de la qualité et de la sécurité
de l’accueil.
Les aménagements réalisés dans le cadre de l’opération d’interface ville/port, en accompagnant le développement économique,
visent à conforter ce positionnement touristique.
La Gare Maritime internationale de Bergevin accueille le trafic avec Marie-Galante, les Saintes et les îles voisines de la Dominique,
la Martinique et Sainte- Lucie. Brassant plus de 788 000 passagers par an, elle demeure une installation incontournable.
La base de réparation pour les grands yachts, équipée d’un dock flottant (pouvant accueillir des navires de 35m), outillages uniques
dans la Caraïbe, participe à l’essor de la filière nautique en Guadeloupe. La mise en œuvre d’un régime douanier suspensif de «
perfectionnement actif » permet l’importation de pièces détachées sous douane afin de rendre plus compétitives les interventions et
réparations des yachts en escale à Pointe-à-Pitre. Par ailleurs les yachts en escale bénéficient d’une détaxation partielle du carburant
d’avitaillement.
Aux normes ISPS le Port de Pointe-à-Pitre est également entièrement sous vidéosurveillance.
LE PORT DE JARRY/BAIE-MAHAULT
Le Port de Jarry/ Baie-Mahault est le premier de l’archipel pour le trafic de fret (97% du trafic de Guadeloupe Port Caraïbes).
Naturellement protégé de la houle, accessible sans aucune restriction de marée ou de vent à des navires de type overpanamax (accueil possibles de navires de 4500 EVP),
le Port de Jarry/Baie-Mahault, disposant d’un tirant d’eau de 15m, est situé au cœur de la plus grande zone industrialo-logistique de l’île.
Avec 9 quais spécialisés, des installations modernes, des équipements de pointe, il constitue la plateforme logistique d’excellence de Guadeloupe Port Caraïbes, entièrement
dédiée au trafic de fret.
Il dispose de 4 portiques, d’une vaste zone d’entrepôts francs à forte valeur ajoutée - 2 entrepôts secs et le plus grand entrepôt frigorifique de la Caraïbe -, un parc industriel,
un domaine industriel et commercial où sont implantées des entreprises en lien direct avec l’outil portuaire, un complexe d’affaires (World Trade Center) et une installation de
stockage de déchets inertes (proposant une valorisation durable des déchets du BTP).
Aux normes ISPS le Port de Jarry est également entièrement sous vidéosurveillance.
Échanges de marchandises
Accueil des passagers, maintenance des grands yachts
LE PORT DE POINTE-À-PITRE
1
2
4
21
5
4
En rade ouverte, disposant de plus de 9 mètres de tirant d’eau, le Port de Basse-Terre est multi activités.
L’activité passagers représente 4% du trafic global de Guadeloupe Port Caraïbes. Les aménagements réalisés dans le cadre de l’interface ville/port confortent le positionnement
du port de Basse-Terre sur le créneau de la croisière. Au cœur du massif montagneux, cette escale touristique permet de découvrir le patrimoine de la capitale administrative -
classée ville d’Arts et d’Histoire - ainsi que les sites précolombiens et naturels de la région. Via sa gare maritime, entièrement autonome en énergie photovoltaïque, le Port de
Basse-Terre permet également des liaisons régulières vers les Saintes et accueille des liaisons vers Antigua.
L’activité fret du Port de Basse-Terre représente plus de 1.5% du trafic marchandises global de Guadeloupe Port Caraïbes. Localement l’activité portuaire contribue à la création
de richesse faisant de ce site un pôle majeur de développement économique et d’emploi de la région.
Aux normes ISPS, le Port de Basse-Terre est également entièrement sous vidéosurveillance.
Au cœur du Petit Cul de sac marin et à proximité d’un aéroport international, la marina de Bas du Fort, mise en
concession depuis 2006, constitue un abri parfait pour la plaisance.
Avec plus de 1000 places réparties sur 23 quais, complétées par 45 postes de mouillage sur bouées et un
secteur dédié aux yachts de plus de 23 mètres. Elle accueille une flotte basée ainsi que des bateaux en location et
se classe parmi les plus importantes marinas de la Caraïbe, première destination pour le yachting.
La marina de Bas du Fort met à disposition des plaisanciers 6000 m2 de zone technique professionnelle, une mise à l’eau, un travel-lift de 35 tonnes, des locaux en location,
des commerces et services, un dispositif de vidéosurveillance ainsi qu’un espace dédié aux yachts.
Bien connue du monde de la plaisance, elle accueille des courses de voile de renommée internationale, dont la mythique Route du Rhum.
Aux normes ISPS, la Marina de Bas du fort est également entièrement sous vidéosurveillance.
Équipé d’un poste sucrier et de deux postes rouliers, disposant de 9 mètres de tirant d’eau, le Port de Folle
Anse de Marie-Galante constitue la plate-forme stratégique du désenclavement de la plus authentique des
îles de l’archipel.
Traitant près de 100 000 tonnes de marchandises par an, c’est le point de passage obligé des
exportations sucrières de la Grande Galette et des importations de marchandises nécessaires à
son approvisionnement.
Aux normes ISPS, le Port de Folle Anse est également entièrement sous vidéosurveillance.
Fret et passagers
Nautisme
Trafic domestique et cabotage
LE PORT DE BASSE-TERRE
LA MARINA DE BAS DU FORT
LE PORT DE FOLLE ANSE
DE MARIE-GALANTE
3
4
5
5
0
1 000 000
2 000 000
3 000 000
4 000 000
2011 2012 2013 2014 2015
3 443 234
3 858 932
3 683 890
3 316 107
3 599 053
700 262
921 688 859 739 770 089
899 895
2 742 972
2 937 244 2 824 151
2 546 018
2 699 158
ENTRÉE SORTIE TOTAL
3.6 Millions de tonnes traitées en 2015
En 2015, le trafic de marchandises atteint les 3.6Mt,
soit le troisième meilleur résultat de l’histoire du port.
Évolution du trafic global
de marchandises
(en tonnage brut)
Le trafic marchandises est reparti à la hausse
en 2015, soutenu par le développement du
trafic d’hydrocarbures et le redémarrage de
l’activité de transbordement.
Répartition
par type de trafics en 2015
(en tonnage brut)
Vracs
liquides
Tonnage
691 893
Marchandises diverses
60.89% - Tonnage 2 191 368
Vracs
Solides
Tonnage
715 792
Marchandises conteneurisées
Tonnage 1 964 794
Marchandises non conteneurisées
Tonnage 226 574
19,22%
54,59%
6,30%
19,89%
6
0
450 000
900 000
1 350 000
1 800 000
2011 2012 2013 2014 2015
1 712 037
1 590 460 1 608 370
1 384 543 1 407 685
996 870 954 259 908 471
768 119
715 792
715 167
636 201
699 899
616 424
691 893
Vracs liquides Vracs solides TotalÉvolution du trafic
de vracs (en tonnage brut)
L’évolution du trafic de vracs reflète
les résultats de l’activité économique
locale en 2015. La campagne
sucrière a été bonne dans la mesure
où les exportations de sucre sont
supérieures à celles de l’année
précédente de plus d’un tiers.
Evolution & répartition
du trafic de conteneurs
(en TEUs)
Avec 202 000 EVP traités en 2015, le trafic
de conteneurs suit un mouvement positif et
atteint son second meilleur niveau. Il s’agit
également d’un record pour le transbordement
(63 000 EVP), le principal armateur a en effet
mis en place une nouvelle politique sur le
transbordement à partir de la mi-mai, avec
l’exploitation de 2 nouvelles lignes.
0
75 000
150 000
2011 2012 2013 2014 2015
63 343
48 865
59 78659 898
32 788
138 605135 057138 356131 973132 305
Trafic domestique Transbordement
Total165093
Total191871
Total198142
Total183922
Total201948
7
Plus d’un million
de passagers
en 2015
Evolution du
trafic de passagers
(en nombre de passagers)
Répartition trafic Guadeloupe Port Caraïbes croisière basée & interporting / transit
(en nombre de passagers)
Le trafic de passagers connait une croissance élevée entre 2014
et 2015. La barre du million de passagers transitant par les
installations du GPMG est franchie. Tous les segments participent
à ce résultat : croisière, inter-îles (Martinique, Sainte-Lucie,
Dominique, Antigua) et archipel (Marie- Galante, les Saintes). La
croisière connait la progression la plus forte (+33%), l’archipel
suit une pente ascendante (+40 000 pax) et l’inter-îles se
maintient.
0
220 000
440 000
660 000
880 000
1 100 000
2011 2012 2013 2014 2015
803 774
865 128
892 000
980 424
1 098 284
102 281 123 219
158 356
234 304
309 872
108 303 123 219 111 483 110 365 112 164
593 190
618 690 622 161 635 755
676 248
Archipel Inter-îles Croisière Total
0
80 000
160 000
240 000
320 000
Saison 2012-2013 saison 2013-2014 Saison 2014-2015
104 739
89 3907 994
216 572
116 702
151 325
Basée & interporting Transit
Total
159 119
Total
206 092
Total
321 311
8
Une évolution positive
des indicateurs financiers
L’année 2015 connait une évolution favorable de l’activité ce qui occasionne des résultats en
nette amélioration, comparativement à l’année précédente.
Évolution des dépenses
d’investissement (en M€)
Variation 2014/2015 + 539 %
Évolution du chiffre d’affaires (en M€)
Variation 2014/2015 + 4,05 %
Le chiffre d’affaires global connaît une
augmentation de + 4,05 % par rapport à 2014
pour atteindre 37,44M€. Cette évolution s’explique
essentiellement par une activité plus soutenue
avec notamment + 8,05 % au niveau du trafic
de marchandises, + 10 % au niveau du trafic
conteneurisé (vide et plein) et + 12 % au niveau
de l’activité croisière.
Le programme d’investissement a été
correctement réalisé pour un total de
62,83 M€ avec notamment la mise en
œuvre de la première phase de travaux du
projet « Port Nouvelle Génération».
28
31
33
36
38
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
30,61
29
30,61 30,64
28,68
30,57
32,45
35,3
36,58
35,98
37,44
22
38
54
70
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
13,33 13,94
11,78
21,37
17,57
14,56
7,87
13,94 12,25
9,83
62,83
9
Le projet stratégique
2014-2018
Le projet stratégique approuvé par le Conseil
de Surveillance pour la période 2014-2018
porte les ambitions de la place portuaire
vers un port nouvelle génération, renforçant
ses avantages compétitifs, l’ouvrant vers la
région Caraïbe, catalysant le développement
des filières économiques du territoire et de
l’emploi, franchissant une nouvelle étape
dans la gestion intégrée des espaces
naturels.
Ce projet s’articule autour de sept axes.
Les axes du projet stratégique
• Axe 1 : Se positionner comme le port de transbordement de niveau régional dans la Caraïbe Sud
• Axe 2 : Se renforcer comme port d’escale majeur de la croisière basée et de transit
• Axe 3 : Encourager l’essor du nautisme
• Axe 4 : Développer les capacités d’accueil des filières vracs
• Axe 5 : Etre l’aménageur du domaine portuaire et le conservateur des espaces naturels
• Axe 6 : Moderniser et réguler la manutention portuaire
• Axe 7 : Développer le fonctionnement en réseau avec les ports des Antilles-Guyane
10
Avec l’approfondissement
du chenal, le port prend son
essor commercial
L’évènement majeur pour le Grand Port Maritime
en 2015 restera la réalisation de la 1ère phase de
travaux du Port Nouvelle Génération, débutée au mois
de février, et qui s’est achevée en décembre avec près
de 3 mois d’avance sur le délai prévu.
Le chenal extérieur de Guadeloupe Port Caraïbes offre
aujourd’hui un tirant d’eau garanti de 16,10 mètres,
celui du chenal intérieur et du cercle d’évitage est
de 15,60 mètres. Ces profondeurs nous permettent
désormais d’accueillir des porte-conteneurs de 4500
EVP.
Durant les travaux de dragage, qui se sont déroulés
7J/7 & 24h/24, 5,4 millions de mètre cube de
sédiments ont été extraits et clapés en mer. Les
contrôles environnementaux réalisés tout au long de
cette 1ère phase ont démontré le strict respect des
prescriptions de l’arrêté d’autorisation de travaux.
Un mois à peine après l’achèvement des travaux de
dragage du Port Nouvelle Génération, Guadeloupe Port
Caraïbes a pris son essor commercial en accueillant
les premiers porte-conteneurs de la classe supérieure.
Ces navires, d’une capacité de 2800 conteneurs
équivalents vingt pieds (EVP), remplacent les anciens
bateaux de 2200 EVP.
La première phase de travaux a été inaugurée le
18 décembre 2015, en présence des partenaires,
constituant le point d’orgue des festivités du 40ème
anniversaire du GPMG.
11
Guadeloupe Port Caraïbes animateur
d’une place portuaire compétitive
et diversifiée
GuadeloupePortCaraïbesanimeuneplaceportuaireattractiveoffrantauxarmateursdesgagesdecompétitivité,
et de fiabilité pour l’accueil des navires et le traitement des marchandises et des passagers transitant par les
installations.
• Sûreté et sécurité des installations
vidéosurveillance et PC sûreté   
• Guichet unique : le Cargo Community System AP
permettant le suivi des procédures administratives
et douanières liées à l’importation, l’exportation et
au transbordement de marchandises. Des portiques
overpanamax.
• Proximité avec la plus grande zone industrielle et
commerciale du territoire et mise à disposition d’une
vastezonelogistiqueetduplusgrandentrepôtfrigorifique
de la Caraïbe.
• Accès directs et fiables au réseau routier.
• Main d’œuvre docker qualifiée et flexible : seuls dockers
de la Caraïbe à disposer de la Certification de
Qualification Professionnelle (CQP).
• Dialogue social abouti ayant conduit à rassembler les
manutentionnaires au sein d’un GIE, AREMA.
• Maintenance préventive importante des équipements.
• Proximité avec un aéroport international, idéal pour le
yachting, et la croisière basée.
• Attractivité du territoire et accélération de la
commercialisation de la destination Guadeloupe
en partenariat avec l’aéroport et le  comité du tourisme
des îles de Guadeloupe.
• Engagement dans la démarche qualité :
certification iso 14 001, certification iso 18 001.
• Un transit-time performant.
• Une offre complète de service aux navires via :
La Capitainerie du Grand Port Maritime de la
Guadeloupe. Elle gère l’accueil et le trafic des navires,
la surveillance des installations portuaires ainsi que
toutes les opérations de secours, de sûreté et de
sécurité. Elle assure également un rôle primordial
d’information à tous les usagers du port.
Le Pilotage. La station de pilotage, certifiée ISO 9
001 depuis 1998 assure le pilotage obligatoire des
navires avec un haut niveau de performance. Dans
le cadre d’un plan quinquennal, les équipes sont en
permanence formées pour s’adapter aux évolutions
des matériels de navigation et aux procédures et
pratiques à bord des passerelles, notamment pour
les navires de croisière.
Le remorquage est assuré par une entreprise équipée
de remorqueurs puissants capables d’assister
l’ensemble des navires à leur entrée et sortie du
port et lors de leur accostage. Une flotte entièrement
équipée FiFi (Fire Fighting) et des équipes formées
par l’entreprise BOLUDA.
Lamanage : les entreprises de lamanage interviennent
pour amarrer, larguer, déhaler.
• Un dialogue régulier avec les associations portuaires de
la place et un partage d’information, en élargissant le
réseau professionnel à l’international : jumelages avec
les Ports de Québec, Nouvelle Orléans, Nantes.
1412
Rapport d’activité 2015
Direction de la publication : Direction Communication et Relations Institutionnelles
Rédaction : Direction Communication et Relations Institutionnelles
Crédit photographique : Eric Guyenon, Studio Flash
Conception graphique : Scime
Rapport d'Activité 2015

Contenu connexe

Tendances

Stratégie Portuaire Maroc
Stratégie Portuaire MarocStratégie Portuaire Maroc
Stratégie Portuaire Maroc
Hookaagee
 
Pousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiaux
Pousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiauxPousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiaux
Pousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiaux
Said ZARGUAN
 
Guide investisseur frances
Guide investisseur francesGuide investisseur frances
Guide investisseur frances
OULAAJEB YOUSSEF
 
Logistique terminaux conteneurs
  Logistique terminaux conteneurs  Logistique terminaux conteneurs
Logistique terminaux conteneurs
Rabah HELAL
 

Tendances (20)

Sil2004 tanger tmsa_8
Sil2004 tanger tmsa_8Sil2004 tanger tmsa_8
Sil2004 tanger tmsa_8
 
Stratégie Portuaire Maroc
Stratégie Portuaire MarocStratégie Portuaire Maroc
Stratégie Portuaire Maroc
 
13th Table Bonde-Session 1
13th Table Bonde-Session 113th Table Bonde-Session 1
13th Table Bonde-Session 1
 
BOURBON Document de Référence 2006
BOURBON Document de Référence 2006BOURBON Document de Référence 2006
BOURBON Document de Référence 2006
 
Rapport visite Tanger med
Rapport visite Tanger medRapport visite Tanger med
Rapport visite Tanger med
 
Pousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiaux
Pousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiauxPousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiaux
Pousser les prestataires marocaines vers des acteurs logistiques mondiaux
 
Notice extensions f pd g
Notice extensions f pd gNotice extensions f pd g
Notice extensions f pd g
 
Port atlantique, améliorer la complémentarité entre les modes de transports p...
Port atlantique, améliorer la complémentarité entre les modes de transports p...Port atlantique, améliorer la complémentarité entre les modes de transports p...
Port atlantique, améliorer la complémentarité entre les modes de transports p...
 
Etude sur la filière du nautisme en bretagne
Etude sur la filière du nautisme en bretagneEtude sur la filière du nautisme en bretagne
Etude sur la filière du nautisme en bretagne
 
Guide investisseur frances
Guide investisseur francesGuide investisseur frances
Guide investisseur frances
 
Tanger: Porte du Maroc sur l’Afrique, l’Amérique et l’Europe
 Tanger: Porte du Maroc sur l’Afrique, l’Amérique et l’Europe Tanger: Porte du Maroc sur l’Afrique, l’Amérique et l’Europe
Tanger: Porte du Maroc sur l’Afrique, l’Amérique et l’Europe
 
RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC,
RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC,RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC,
RAPPORT DE LA 3ème REUNION DU RESEAU DES COMMANDANTS DES PORTS DE L’AGPAOC,
 
Tanger med
Tanger medTanger med
Tanger med
 
Logistique terminaux conteneurs
  Logistique terminaux conteneurs  Logistique terminaux conteneurs
Logistique terminaux conteneurs
 
Roadshow BOURBON : Mai 2014
Roadshow BOURBON : Mai 2014 Roadshow BOURBON : Mai 2014
Roadshow BOURBON : Mai 2014
 
CMA CGM Group Presentation
CMA CGM Group PresentationCMA CGM Group Presentation
CMA CGM Group Presentation
 
Port casablanca
Port casablancaPort casablanca
Port casablanca
 
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritimeB. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
 
Les emplois maritimes du Pays de Lorient. Évolutions 2009-2012. Communication...
Les emplois maritimes du Pays de Lorient. Évolutions 2009-2012. Communication...Les emplois maritimes du Pays de Lorient. Évolutions 2009-2012. Communication...
Les emplois maritimes du Pays de Lorient. Évolutions 2009-2012. Communication...
 
Multimodalité et Logistique au CŒUR d'un territoire ouvert au Développement E...
Multimodalité et Logistique au CŒUR d'un territoire ouvert au Développement E...Multimodalité et Logistique au CŒUR d'un territoire ouvert au Développement E...
Multimodalité et Logistique au CŒUR d'un territoire ouvert au Développement E...
 

En vedette

En vedette (20)

Convocatoria docente fortaleza
Convocatoria docente fortalezaConvocatoria docente fortaleza
Convocatoria docente fortaleza
 
Jornada reflexion ece 2015
Jornada reflexion ece 2015Jornada reflexion ece 2015
Jornada reflexion ece 2015
 
Convocatoria gestor multigrado
Convocatoria gestor multigradoConvocatoria gestor multigrado
Convocatoria gestor multigrado
 
Convocatoria acompañante multigrado
Convocatoria acompañante multigradoConvocatoria acompañante multigrado
Convocatoria acompañante multigrado
 
Language Acquisition
Language AcquisitionLanguage Acquisition
Language Acquisition
 
Modern texts 1945-Present Day Contexts
Modern texts 1945-Present Day ContextsModern texts 1945-Present Day Contexts
Modern texts 1945-Present Day Contexts
 
Y13 Introduction and Early Modern English
Y13 Introduction and Early Modern EnglishY13 Introduction and Early Modern English
Y13 Introduction and Early Modern English
 
Tess of the d'Urbervilles
Tess of the d'UrbervillesTess of the d'Urbervilles
Tess of the d'Urbervilles
 
January Mocks Exam Preparation
January Mocks Exam PreparationJanuary Mocks Exam Preparation
January Mocks Exam Preparation
 
Convocatoria resp. calidad de la información
Convocatoria resp. calidad de la informaciónConvocatoria resp. calidad de la información
Convocatoria resp. calidad de la información
 
Các phím tắt trong Microsoft word
Các phím tắt trong Microsoft wordCác phím tắt trong Microsoft word
Các phím tắt trong Microsoft word
 
AQA Advice
AQA AdviceAQA Advice
AQA Advice
 
Cd d ugel 15 huarochiri
Cd d ugel 15 huarochiriCd d ugel 15 huarochiri
Cd d ugel 15 huarochiri
 
Curriculo nacional 2017 - DRELP
Curriculo nacional 2017 - DRELP Curriculo nacional 2017 - DRELP
Curriculo nacional 2017 - DRELP
 
Parálisis cerebral imoc
Parálisis cerebral imoc Parálisis cerebral imoc
Parálisis cerebral imoc
 
Convocatoria centros de recursos
Convocatoria centros de recursosConvocatoria centros de recursos
Convocatoria centros de recursos
 
Convocatoria soporte pedagógico primaria
Convocatoria soporte pedagógico primariaConvocatoria soporte pedagógico primaria
Convocatoria soporte pedagógico primaria
 
Dengues
DenguesDengues
Dengues
 
Norma tecnica Año Escolar 2016 RM N° 572 2015-MINEDU
Norma tecnica Año Escolar 2016 RM N° 572 2015-MINEDUNorma tecnica Año Escolar 2016 RM N° 572 2015-MINEDU
Norma tecnica Año Escolar 2016 RM N° 572 2015-MINEDU
 
Cesarea
CesareaCesarea
Cesarea
 

Similaire à Rapport d'Activité 2015

O Sector Portuário em Marrocos – Governança e Estratégia
O Sector Portuário em Marrocos – Governança e EstratégiaO Sector Portuário em Marrocos – Governança e Estratégia
O Sector Portuário em Marrocos – Governança e Estratégia
aplop
 
O Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em MarrocosO Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em Marrocos
aplop
 
Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale
LaSARAentreprise
 

Similaire à Rapport d'Activité 2015 (20)

Communiqué de presse lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Communiqué de presse   lauréat appel à projet accueil mega-yachtCommuniqué de presse   lauréat appel à projet accueil mega-yacht
Communiqué de presse lauréat appel à projet accueil mega-yacht
 
Les ports ultramarins au carrefour des échanges mondiaux
Les ports ultramarins au carrefour des échanges mondiauxLes ports ultramarins au carrefour des échanges mondiaux
Les ports ultramarins au carrefour des échanges mondiaux
 
Notice extensions f pd g
Notice extensions f pd gNotice extensions f pd g
Notice extensions f pd g
 
O Sector Portuário em Marrocos – Governança e Estratégia
O Sector Portuário em Marrocos – Governança e EstratégiaO Sector Portuário em Marrocos – Governança e Estratégia
O Sector Portuário em Marrocos – Governança e Estratégia
 
Mauritanie - Zone Franche de Nouadhibou
Mauritanie - Zone Franche de NouadhibouMauritanie - Zone Franche de Nouadhibou
Mauritanie - Zone Franche de Nouadhibou
 
O Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em MarrocosO Sistema Portuário em Marrocos
O Sistema Portuário em Marrocos
 
Le pôle Course au large de la BSM (Lorient). Communication AudéLor n°78, sept...
Le pôle Course au large de la BSM (Lorient). Communication AudéLor n°78, sept...Le pôle Course au large de la BSM (Lorient). Communication AudéLor n°78, sept...
Le pôle Course au large de la BSM (Lorient). Communication AudéLor n°78, sept...
 
Etude socio economique port de sète
Etude socio economique port de sèteEtude socio economique port de sète
Etude socio economique port de sète
 
Éco actu n°17
Éco actu n°17Éco actu n°17
Éco actu n°17
 
Osez l'événementiel différemment : un yacht en Méditerranée
Osez l'événementiel différemment : un yacht en MéditerranéeOsez l'événementiel différemment : un yacht en Méditerranée
Osez l'événementiel différemment : un yacht en Méditerranée
 
Eolien Flottant #5 - Les Eoliennes flottantes du golfe du Lion
Eolien Flottant #5 - Les Eoliennes flottantes du golfe du LionEolien Flottant #5 - Les Eoliennes flottantes du golfe du Lion
Eolien Flottant #5 - Les Eoliennes flottantes du golfe du Lion
 
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - ÉconomieFiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
 
Fiche SCoT 4 - Economie
Fiche SCoT 4 - EconomieFiche SCoT 4 - Economie
Fiche SCoT 4 - Economie
 
Sailing Valley Tour. Dossier de presse, juin 2015.
Sailing Valley Tour. Dossier de presse, juin 2015.Sailing Valley Tour. Dossier de presse, juin 2015.
Sailing Valley Tour. Dossier de presse, juin 2015.
 
Marin commerce
  Marin commerce  Marin commerce
Marin commerce
 
Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale Sara, fleuron de l'industrie locale
Sara, fleuron de l'industrie locale
 
Emr
EmrEmr
Emr
 
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europeMarseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
 
Développement des activités extractives offshore en Mauritanie Etat des lieu...
Développement des activités extractives offshore en Mauritanie  Etat des lieu...Développement des activités extractives offshore en Mauritanie  Etat des lieu...
Développement des activités extractives offshore en Mauritanie Etat des lieu...
 
Almak - Navire multi missions - Plaquette
Almak - Navire multi missions - PlaquetteAlmak - Navire multi missions - Plaquette
Almak - Navire multi missions - Plaquette
 

Rapport d'Activité 2015

  • 1.
  • 2.
  • 3. Le Mot du Président du Directoire..................................................................................... P.2 Le Port européen de référence de la Caraïbe...................................................................... P.3 Cinq sites spécialisés..................................................................................................... P.4 3.6 Millions de tonnes traitées en 2015.......................................................................... P.6 Plus d’un million de passagers en 2015.......................................................................... P.8 Une évolution positive des indicateurs financiers................................................................ P.9 Le projet stratégique 2014-2018..................................................................................... P.10 Avec l’approfondissement du chenal, le port prend son essor commercial............................. P.11 Guadeloupe Port Caraïbes animateur d’une place portuaire compétitive et diversifiée............... P.12 Sommaire
  • 4. 4 Le Mot du Président du Directoire En 2015, plusieurs étapes majeures vers la réussite du projet stratégique 2014-2018 ont été franchies. Grâce aux importants travaux de dragage, la desserte directe de la Guadeloupe avec l’Europe a été consolidée avec la mise en service de porte-conteneurs de capacité 30% supérieure et l’arrivée de deux nouveaux armateurs. Le développement du transbordement a dépassé son plus haut niveau historique à 63 000 EVP. La nouvelle donne mise en place avec un tiers de conteneurs à l’import, un tiers en transbordement et un tiers à l’export, traduit de façon remarquable le rééquilibrage opéré dans l’activité. Cette évolution positive, combinée au développement du trafic d’hydrocarbures, a tiré vers le haut le trafic global de marchandises qui atteint le troisième meilleur score de son histoire : 3.6 Millions de tonnes. Le trafic de passagers a connu également une croissance élevée en 2015 (+12%) et franchi la barre du million de passagers transitant par nos installations. Tous les segments participent à ce résultat : croisière, inter-îles et archipel. La croisière connaît la progression la plus forte (+33%), l’archipel suit une pente ascendante (+40 000 pax) et l’inter-îles se maintient. La nouvelle Gare Maritime inaugurée au port de Basse-Terre permet d’inverser la courbe du nombre de passagers et ouvre la voie au développement des lignes caribéennes, Antigua en tête. Elle offre également la possibilité de développer le transport de passagers en cabotage. Parallèlement, Guadeloupe Port Caraïbes a encore consolidé son avantage compétitif de plate-forme parmi les plus fiables, les plus flexibles et les plus sûres de la Caraïbe. Les terminaux sont désormais entièrement placés sous vidéo-protection. Tous les sites du port ont bénéficié de cette dynamique de modernisation : Basse-Terre avec la construction d’une nouvelle gare maritime autonome en énergie photovoltaïque, Folle anse de Marie-Galante avec le réaménagement de la zone logistique, Pointe-à-Pitre avec la mise en service du nouvel espace artisanal Karuland, Baie-Mahault avec la refonte en profondeur du plan de circulation de la pointe Jarry Sud. L’année 2015 constitue enfin pour Guadeloupe Port Caraïbes un véritable bond en avant dans son approche de la biodiversité et de la gestion de ses espaces naturels. Le conseil de surveillance a en effet validé l’engagement de l’établissement dans un ambitieux programme sur 15 ans pour la préservation et la reconquête de la biodiversité des 5800 hectares de la circonscription maritime et terrestre du port. Dans ce contexte, les indicateurs financiers sont robustes. Le chiffre d’affaires atteint 37,44 M€ et enregistre une progression de 4,06 % par rapport à 2014 Le plan de marche fixé par le Conseil de Surveillance est fidèlement respecté. Les travaux d’extension du Port constituent un réel atout au service de la Guadeloupe pour se projeter dans un contexte économique en plein bouleversement. Qu’il me soit permis d’associer à ces bons résultats, et de remercier, le Conseil de Surveillance, le Conseil de Développement, les services de l’Etat, la Région, les parlementaires, la Communauté Portuaire et les associations qui nous ont accompagné et nous ont témoigné leur soutien actif tout au long des moments forts de cette année. Yves SALAÜN 2
  • 5. Le Port européen de référence de la Caraïbe Nos missions Guadeloupe Port Caraïbes est un établissement public de l’État, qui a pour mission d’assurer la gestion des installations portuaires et des accès maritimes des ports situés dans sa circonscription. C’est un port généraliste qui a en charge une grande diversité de trafics (marchandises, passagers, nautisme) et qui anime une place portuaire compétitive et diversifiée. Le port est chargé, sur son territoire, des travaux d’extension, d’amélioration, de renouvellement et de reconstruction, ainsi que de l’exploitation, de l’entretien, de la police des ports, de la gestion et de l’aménagement du domaine immobilier et foncier qui lui est affecté. Brassant près de 95% des échanges de marchandises de la Guadeloupe avec l’extérieur, il constitue, la principale plateforme logistique sur laquelle s’appuie l’économie locale. Il permet d’une part l’approvisionnement énergétique, l’importation des matières premières, des produits intermédiaires et de la plupart des biens de consommation et, d’autre part, l’exportation des productions guadeloupéennes (essentiellement la banane, le sucre et le rhum). Ajoutons un trafic récent d’exportation de ferraille depuis moins de cinq ans. Avec plus d’un million de passagers empruntant chaque année ses installations, c’est aussi un acteur clé du secteur touristique. Toutes activités confondues, l‘économie portuaire représente 12% des emplois du territoire, faisant de Guadeloupe Port Caraïbes un véritable générateur d’emplois. Chaque année, 70% de notre chiffre d’affaires est réinjecté dans l’économie locale. 3 Récentes distinctions décernées par les associations du monde maritime et portuaire • Prix des relations entre les ports et le monde de l’éducation (2015 ESPO) • Prix de la fiabilité et de la flexibilité (2014 et 2015 CSA) • Prix du Port le plus fiable de la Caraïbe (2012 CSA) • 1er Prix de la croissance et du développement (2010 CSA) • Meilleur Port pour l’Accueil (2010 CSA)
  • 6. 3 Cinq sites spécialisés L’offre portuaire de Guadeloupe Port Caraïbes se répartit sur cinq sites spécialisés contribuant à l’aménagement et à l’équilibre du territoire archipélagique. Le Port de Pointe-à-Pitre accueille le trafic passagers et une activité yachting. A proximité d’un aéroport international, le Port de Pointe-à-Pitre accueille la croisière basée et de transit. Il est doté de deux terminaux de croisière modernes, d’un bar et d’un village d’artisanat local (Karuland), et joue résolument la carte de la qualité et de la sécurité de l’accueil. Les aménagements réalisés dans le cadre de l’opération d’interface ville/port, en accompagnant le développement économique, visent à conforter ce positionnement touristique. La Gare Maritime internationale de Bergevin accueille le trafic avec Marie-Galante, les Saintes et les îles voisines de la Dominique, la Martinique et Sainte- Lucie. Brassant plus de 788 000 passagers par an, elle demeure une installation incontournable. La base de réparation pour les grands yachts, équipée d’un dock flottant (pouvant accueillir des navires de 35m), outillages uniques dans la Caraïbe, participe à l’essor de la filière nautique en Guadeloupe. La mise en œuvre d’un régime douanier suspensif de « perfectionnement actif » permet l’importation de pièces détachées sous douane afin de rendre plus compétitives les interventions et réparations des yachts en escale à Pointe-à-Pitre. Par ailleurs les yachts en escale bénéficient d’une détaxation partielle du carburant d’avitaillement. Aux normes ISPS le Port de Pointe-à-Pitre est également entièrement sous vidéosurveillance. LE PORT DE JARRY/BAIE-MAHAULT Le Port de Jarry/ Baie-Mahault est le premier de l’archipel pour le trafic de fret (97% du trafic de Guadeloupe Port Caraïbes). Naturellement protégé de la houle, accessible sans aucune restriction de marée ou de vent à des navires de type overpanamax (accueil possibles de navires de 4500 EVP), le Port de Jarry/Baie-Mahault, disposant d’un tirant d’eau de 15m, est situé au cœur de la plus grande zone industrialo-logistique de l’île. Avec 9 quais spécialisés, des installations modernes, des équipements de pointe, il constitue la plateforme logistique d’excellence de Guadeloupe Port Caraïbes, entièrement dédiée au trafic de fret. Il dispose de 4 portiques, d’une vaste zone d’entrepôts francs à forte valeur ajoutée - 2 entrepôts secs et le plus grand entrepôt frigorifique de la Caraïbe -, un parc industriel, un domaine industriel et commercial où sont implantées des entreprises en lien direct avec l’outil portuaire, un complexe d’affaires (World Trade Center) et une installation de stockage de déchets inertes (proposant une valorisation durable des déchets du BTP). Aux normes ISPS le Port de Jarry est également entièrement sous vidéosurveillance. Échanges de marchandises Accueil des passagers, maintenance des grands yachts LE PORT DE POINTE-À-PITRE 1 2 4
  • 7. 21 5 4 En rade ouverte, disposant de plus de 9 mètres de tirant d’eau, le Port de Basse-Terre est multi activités. L’activité passagers représente 4% du trafic global de Guadeloupe Port Caraïbes. Les aménagements réalisés dans le cadre de l’interface ville/port confortent le positionnement du port de Basse-Terre sur le créneau de la croisière. Au cœur du massif montagneux, cette escale touristique permet de découvrir le patrimoine de la capitale administrative - classée ville d’Arts et d’Histoire - ainsi que les sites précolombiens et naturels de la région. Via sa gare maritime, entièrement autonome en énergie photovoltaïque, le Port de Basse-Terre permet également des liaisons régulières vers les Saintes et accueille des liaisons vers Antigua. L’activité fret du Port de Basse-Terre représente plus de 1.5% du trafic marchandises global de Guadeloupe Port Caraïbes. Localement l’activité portuaire contribue à la création de richesse faisant de ce site un pôle majeur de développement économique et d’emploi de la région. Aux normes ISPS, le Port de Basse-Terre est également entièrement sous vidéosurveillance. Au cœur du Petit Cul de sac marin et à proximité d’un aéroport international, la marina de Bas du Fort, mise en concession depuis 2006, constitue un abri parfait pour la plaisance. Avec plus de 1000 places réparties sur 23 quais, complétées par 45 postes de mouillage sur bouées et un secteur dédié aux yachts de plus de 23 mètres. Elle accueille une flotte basée ainsi que des bateaux en location et se classe parmi les plus importantes marinas de la Caraïbe, première destination pour le yachting. La marina de Bas du Fort met à disposition des plaisanciers 6000 m2 de zone technique professionnelle, une mise à l’eau, un travel-lift de 35 tonnes, des locaux en location, des commerces et services, un dispositif de vidéosurveillance ainsi qu’un espace dédié aux yachts. Bien connue du monde de la plaisance, elle accueille des courses de voile de renommée internationale, dont la mythique Route du Rhum. Aux normes ISPS, la Marina de Bas du fort est également entièrement sous vidéosurveillance. Équipé d’un poste sucrier et de deux postes rouliers, disposant de 9 mètres de tirant d’eau, le Port de Folle Anse de Marie-Galante constitue la plate-forme stratégique du désenclavement de la plus authentique des îles de l’archipel. Traitant près de 100 000 tonnes de marchandises par an, c’est le point de passage obligé des exportations sucrières de la Grande Galette et des importations de marchandises nécessaires à son approvisionnement. Aux normes ISPS, le Port de Folle Anse est également entièrement sous vidéosurveillance. Fret et passagers Nautisme Trafic domestique et cabotage LE PORT DE BASSE-TERRE LA MARINA DE BAS DU FORT LE PORT DE FOLLE ANSE DE MARIE-GALANTE 3 4 5 5
  • 8. 0 1 000 000 2 000 000 3 000 000 4 000 000 2011 2012 2013 2014 2015 3 443 234 3 858 932 3 683 890 3 316 107 3 599 053 700 262 921 688 859 739 770 089 899 895 2 742 972 2 937 244 2 824 151 2 546 018 2 699 158 ENTRÉE SORTIE TOTAL 3.6 Millions de tonnes traitées en 2015 En 2015, le trafic de marchandises atteint les 3.6Mt, soit le troisième meilleur résultat de l’histoire du port. Évolution du trafic global de marchandises (en tonnage brut) Le trafic marchandises est reparti à la hausse en 2015, soutenu par le développement du trafic d’hydrocarbures et le redémarrage de l’activité de transbordement. Répartition par type de trafics en 2015 (en tonnage brut) Vracs liquides Tonnage 691 893 Marchandises diverses 60.89% - Tonnage 2 191 368 Vracs Solides Tonnage 715 792 Marchandises conteneurisées Tonnage 1 964 794 Marchandises non conteneurisées Tonnage 226 574 19,22% 54,59% 6,30% 19,89% 6
  • 9. 0 450 000 900 000 1 350 000 1 800 000 2011 2012 2013 2014 2015 1 712 037 1 590 460 1 608 370 1 384 543 1 407 685 996 870 954 259 908 471 768 119 715 792 715 167 636 201 699 899 616 424 691 893 Vracs liquides Vracs solides TotalÉvolution du trafic de vracs (en tonnage brut) L’évolution du trafic de vracs reflète les résultats de l’activité économique locale en 2015. La campagne sucrière a été bonne dans la mesure où les exportations de sucre sont supérieures à celles de l’année précédente de plus d’un tiers. Evolution & répartition du trafic de conteneurs (en TEUs) Avec 202 000 EVP traités en 2015, le trafic de conteneurs suit un mouvement positif et atteint son second meilleur niveau. Il s’agit également d’un record pour le transbordement (63 000 EVP), le principal armateur a en effet mis en place une nouvelle politique sur le transbordement à partir de la mi-mai, avec l’exploitation de 2 nouvelles lignes. 0 75 000 150 000 2011 2012 2013 2014 2015 63 343 48 865 59 78659 898 32 788 138 605135 057138 356131 973132 305 Trafic domestique Transbordement Total165093 Total191871 Total198142 Total183922 Total201948 7
  • 10. Plus d’un million de passagers en 2015 Evolution du trafic de passagers (en nombre de passagers) Répartition trafic Guadeloupe Port Caraïbes croisière basée & interporting / transit (en nombre de passagers) Le trafic de passagers connait une croissance élevée entre 2014 et 2015. La barre du million de passagers transitant par les installations du GPMG est franchie. Tous les segments participent à ce résultat : croisière, inter-îles (Martinique, Sainte-Lucie, Dominique, Antigua) et archipel (Marie- Galante, les Saintes). La croisière connait la progression la plus forte (+33%), l’archipel suit une pente ascendante (+40 000 pax) et l’inter-îles se maintient. 0 220 000 440 000 660 000 880 000 1 100 000 2011 2012 2013 2014 2015 803 774 865 128 892 000 980 424 1 098 284 102 281 123 219 158 356 234 304 309 872 108 303 123 219 111 483 110 365 112 164 593 190 618 690 622 161 635 755 676 248 Archipel Inter-îles Croisière Total 0 80 000 160 000 240 000 320 000 Saison 2012-2013 saison 2013-2014 Saison 2014-2015 104 739 89 3907 994 216 572 116 702 151 325 Basée & interporting Transit Total 159 119 Total 206 092 Total 321 311 8
  • 11. Une évolution positive des indicateurs financiers L’année 2015 connait une évolution favorable de l’activité ce qui occasionne des résultats en nette amélioration, comparativement à l’année précédente. Évolution des dépenses d’investissement (en M€) Variation 2014/2015 + 539 % Évolution du chiffre d’affaires (en M€) Variation 2014/2015 + 4,05 % Le chiffre d’affaires global connaît une augmentation de + 4,05 % par rapport à 2014 pour atteindre 37,44M€. Cette évolution s’explique essentiellement par une activité plus soutenue avec notamment + 8,05 % au niveau du trafic de marchandises, + 10 % au niveau du trafic conteneurisé (vide et plein) et + 12 % au niveau de l’activité croisière. Le programme d’investissement a été correctement réalisé pour un total de 62,83 M€ avec notamment la mise en œuvre de la première phase de travaux du projet « Port Nouvelle Génération». 28 31 33 36 38 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 30,61 29 30,61 30,64 28,68 30,57 32,45 35,3 36,58 35,98 37,44 22 38 54 70 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 13,33 13,94 11,78 21,37 17,57 14,56 7,87 13,94 12,25 9,83 62,83 9
  • 12. Le projet stratégique 2014-2018 Le projet stratégique approuvé par le Conseil de Surveillance pour la période 2014-2018 porte les ambitions de la place portuaire vers un port nouvelle génération, renforçant ses avantages compétitifs, l’ouvrant vers la région Caraïbe, catalysant le développement des filières économiques du territoire et de l’emploi, franchissant une nouvelle étape dans la gestion intégrée des espaces naturels. Ce projet s’articule autour de sept axes. Les axes du projet stratégique • Axe 1 : Se positionner comme le port de transbordement de niveau régional dans la Caraïbe Sud • Axe 2 : Se renforcer comme port d’escale majeur de la croisière basée et de transit • Axe 3 : Encourager l’essor du nautisme • Axe 4 : Développer les capacités d’accueil des filières vracs • Axe 5 : Etre l’aménageur du domaine portuaire et le conservateur des espaces naturels • Axe 6 : Moderniser et réguler la manutention portuaire • Axe 7 : Développer le fonctionnement en réseau avec les ports des Antilles-Guyane 10
  • 13. Avec l’approfondissement du chenal, le port prend son essor commercial L’évènement majeur pour le Grand Port Maritime en 2015 restera la réalisation de la 1ère phase de travaux du Port Nouvelle Génération, débutée au mois de février, et qui s’est achevée en décembre avec près de 3 mois d’avance sur le délai prévu. Le chenal extérieur de Guadeloupe Port Caraïbes offre aujourd’hui un tirant d’eau garanti de 16,10 mètres, celui du chenal intérieur et du cercle d’évitage est de 15,60 mètres. Ces profondeurs nous permettent désormais d’accueillir des porte-conteneurs de 4500 EVP. Durant les travaux de dragage, qui se sont déroulés 7J/7 & 24h/24, 5,4 millions de mètre cube de sédiments ont été extraits et clapés en mer. Les contrôles environnementaux réalisés tout au long de cette 1ère phase ont démontré le strict respect des prescriptions de l’arrêté d’autorisation de travaux. Un mois à peine après l’achèvement des travaux de dragage du Port Nouvelle Génération, Guadeloupe Port Caraïbes a pris son essor commercial en accueillant les premiers porte-conteneurs de la classe supérieure. Ces navires, d’une capacité de 2800 conteneurs équivalents vingt pieds (EVP), remplacent les anciens bateaux de 2200 EVP. La première phase de travaux a été inaugurée le 18 décembre 2015, en présence des partenaires, constituant le point d’orgue des festivités du 40ème anniversaire du GPMG. 11
  • 14. Guadeloupe Port Caraïbes animateur d’une place portuaire compétitive et diversifiée GuadeloupePortCaraïbesanimeuneplaceportuaireattractiveoffrantauxarmateursdesgagesdecompétitivité, et de fiabilité pour l’accueil des navires et le traitement des marchandises et des passagers transitant par les installations. • Sûreté et sécurité des installations vidéosurveillance et PC sûreté    • Guichet unique : le Cargo Community System AP permettant le suivi des procédures administratives et douanières liées à l’importation, l’exportation et au transbordement de marchandises. Des portiques overpanamax. • Proximité avec la plus grande zone industrielle et commerciale du territoire et mise à disposition d’une vastezonelogistiqueetduplusgrandentrepôtfrigorifique de la Caraïbe. • Accès directs et fiables au réseau routier. • Main d’œuvre docker qualifiée et flexible : seuls dockers de la Caraïbe à disposer de la Certification de Qualification Professionnelle (CQP). • Dialogue social abouti ayant conduit à rassembler les manutentionnaires au sein d’un GIE, AREMA. • Maintenance préventive importante des équipements. • Proximité avec un aéroport international, idéal pour le yachting, et la croisière basée. • Attractivité du territoire et accélération de la commercialisation de la destination Guadeloupe en partenariat avec l’aéroport et le  comité du tourisme des îles de Guadeloupe. • Engagement dans la démarche qualité : certification iso 14 001, certification iso 18 001. • Un transit-time performant. • Une offre complète de service aux navires via : La Capitainerie du Grand Port Maritime de la Guadeloupe. Elle gère l’accueil et le trafic des navires, la surveillance des installations portuaires ainsi que toutes les opérations de secours, de sûreté et de sécurité. Elle assure également un rôle primordial d’information à tous les usagers du port. Le Pilotage. La station de pilotage, certifiée ISO 9 001 depuis 1998 assure le pilotage obligatoire des navires avec un haut niveau de performance. Dans le cadre d’un plan quinquennal, les équipes sont en permanence formées pour s’adapter aux évolutions des matériels de navigation et aux procédures et pratiques à bord des passerelles, notamment pour les navires de croisière. Le remorquage est assuré par une entreprise équipée de remorqueurs puissants capables d’assister l’ensemble des navires à leur entrée et sortie du port et lors de leur accostage. Une flotte entièrement équipée FiFi (Fire Fighting) et des équipes formées par l’entreprise BOLUDA. Lamanage : les entreprises de lamanage interviennent pour amarrer, larguer, déhaler. • Un dialogue régulier avec les associations portuaires de la place et un partage d’information, en élargissant le réseau professionnel à l’international : jumelages avec les Ports de Québec, Nouvelle Orléans, Nantes. 1412
  • 15. Rapport d’activité 2015 Direction de la publication : Direction Communication et Relations Institutionnelles Rédaction : Direction Communication et Relations Institutionnelles Crédit photographique : Eric Guyenon, Studio Flash Conception graphique : Scime