SlideShare une entreprise Scribd logo
SUN est un Mouvement
unique
fondé sur le principe que
toutes les personnes ont
droit à une
alimentation saine et
à une bonne nutrition.
SUN réunit des
responsables
des gouvernements, de la société civile,
des Nations-Unies, des donateurs,
du secteur privé ainsi que des chercheurs
qui œuvrent tous à l'amélioration de
la nutrition.
Ensemble,
nous pouvons réaliser ce qui
n'est pas possible à atteindre seul,
et construire un monde
plus sain et plus fort,
un lieu agréable pour nous tous.
Plus de 165 millions d'enfants de moins de 5 ans
ont un retard de croissance dû à la malnutrition.
• 52 millions d'enfants sont trop minces et ont besoin d'une
prise en charge spéciale.
• En même temps, 43 millions d'enfants sont obèses -
certains du fait de la pauvreté qui empêche les familles de
se payer un régime alimentaire équilibré et nutritif.
• 2 milliards de personnes souffrent de carence en vitamines
et minéraux essentiels
Pourquoi la nutrition ? Les faits
Les adolescents
apprennent mieux
et atteignent des
niveaux d’éducation
plus élevés.
Les filles et les
femmes sont bien
nourries et ont des
bébés en bonne
santé,
les enfants
reçoivent une
bonne nutrition
et s'épanouissent
Les familles et les
communautés
émergent de la
pauvreté
Les communautés
et les nations sont
productives et
stables,
Le monde est un
endroit plus sûr,
plus résistant et
plus fiable
Les jeunes adultes
sont plus en
mesure d’obtenir
un travail et de
gagner plus
Pourquoi la nutrition ?
Parce que
quand... Les enfants
reçoivent une
bonne nutrition et
s'épanouissent
physiquement
Un investissement intelligent
L’éradication de la sous-nutrition chez les
jeunes enfants présente de multiples
avantages. Elle permet :
• d’augmenter le produit intérieur brut de
11 % en Afrique et en Asie,
• d’élever le niveau d’instruction d’au
moins un an,
• d’augmenter les salaires de 5 à 50 %,
• de réduire la pauvreté, car les enfants
bien nourris ont 33 % de chance en plus
d’échapper à la pauvreté quand ils
atteindront l’âge adulte,
• d’autonomiser les femmes pour qu’elles
aient 10 % de chance en plus de diriger
leurs propres affaires.
« L'un des investissements les
plus exigeants est de faire
parvenir les éléments nutritifs à
la population sous-alimentée
de la planète. Réussir à le faire
présente des avantages
énormes, en termes de santé,
de scolarisation et de
productivité»
-Vernon Smith, Économiste et
prix Nobel
De l'avis des experts
• Le Groupe d'économistes de renommée
mondiale du Consensus de Copenhague
2012 a identifié les moyens les plus
intelligents d'allouer des fonds pour
répondre à dix des plus grands défis
mondiaux.
• Ces experts ont convenu que la lutte
contre la malnutrition devrait être la
première priorité des décideurs et des
philanthropes.
Selon eux, chaque dollar US investi dans la
nutrition produit un rendement de 30 dollars
US en termes d’amélioration de la santé, de la
scolarisation et de la productivité.
ENRACINÉES DANS
La pauvreté
Le manque de
responsabilisation
de la femme
L'environnement
politique et culturel
Accès insuffisant à une
NOURRITURE
nutritive et abordable tout au
long de l'année
Manque de
SOINS
ADAPTÉS
pour les mères et les enfants
et d'appui aux mères quant
aux bonnes pratiques
d'alimentation infantile
Accès inadapté aux
services de
SANTÉ
d'assainissement et
d'eau potable
Les causes de la malnutrition sont
interconnectées
Le Mouvement SUN
reconnaît que la malnutrition
chronique – ou le retard de
croissance – a des causes multiples.
C'est pour cela qu'il exige
une collaboration étroite entre les
intervenants et les programmes
pour intégrer la nutrition dans tout
effort de développement,
et élaborer des solutions durables
qui fonctionnent.
Pratiques et habitudes alimentaires :
encourager l'allaitement maternel exclusif
jusqu'à l'âge de 6 mois et l'allaitement continu
couplé aux aliments nutritifs et appropriés
jusqu'à 2 ans et au-delà
Fortification des aliments : Faciliter l'accès aux
nutriments en les ajoutant aux aliments
Supplémentation en micronutriments :
Approvisionnement direct en nutriments
supplémentaires
Traitement de la malnutrition chronique :
Permettre aux personnes atteintes de
malnutrition modérée et chronique d'accéder
à une prise en charge effective
Agriculture : rendre des aliments nutritifs plus
accessibles à tous, et soutenir les petites
exploitations agricoles en tant que source de
revenus pour les femmes et les familles
Eau potable et assainissement : améliorer
l'accès pour réduire les infections et les maladies
Éducation et emploi : s'assurer que les enfants
reçoivent la nutrition dont ils ont besoin pour
apprendre et trouver un emploi décent à l'âge
adulte
Soins de santé : Accès aux services permettant
aux femmes et aux enfants d'être en bonne
santé
Appui à la résilience: permettre à la population
d'être en meilleure santé, plus forte et de
connaître une prospérité durable afin qu’elle soit
apte à mieux supporter les situations d'urgence
et de conflits
Stratégies sectorielles contribuant à la
nutrition
Actions spécifiques à la nutrition
Les stratégies sectorielles contribuant à la nutrition
augmentent l'impact des actions spécifiques à la nutrition.
À travers toutes les approches –
SUN soutient l'égalité des femmes
Au centre de tous les efforts,
les femmes sont responsabilisées
afin de pouvoir prendre la tête de leurs
familles et communautés, ce qui ouvre la
voie à un monde plus sain et plus fort.
Les pays à travers le
monde se sont engagés
à faire
de la nutrition une
priorité
et les partenaires au
niveau global
travaillent ensemble
pour soutenir les
efforts des pays du SUN.
Les pays sont au centre du renforcement
de la nutrition
L'approche du SUN – À partir de 2010
• Le Mouvement pour le renforcement de la nutrition s'appuie sur les
dirigeants nationaux
qui s'approprient la nutrition et s'engagent à trouver des solutions durables
en vue d'améliorer la nutrition dans leur pays.
• À travers les efforts menés par les pays et fondés sur l'égalité et le respect
des droits, les pays SUN permettent aux femmes, familles et
communautés de poser des fondations solides pour les populations et
transformer l'avenir de notre planète.
• Le Mouvement SUN permet aux pays d'adopter une approche
collaborative rassemblant les intervenants et les ressources nécessaires
pour une mise à l'échelle rapide des interventions spécifiques à la nutrition
et une mise en œuvre des stratégies intersectorielles contribuant à la
nutrition.
L'approche du Mouvement SUN
Les gouvernements
dirigent les efforts
nationaux de
renforcement de la
nutrition.
Dans chaque pays,
un Point focal
SUN est nommé
L'approche du Mouvement SUN
Le point focal amène les gens a travailler ensemble autour
d'une plate-forme multi-acteurs
la communauté
technique,
les Nations
Unies,
les partenaires
gouvernementaux,
la société civile
les donateurs,
et le secteur privé
L'approche du Mouvement SUN
La plate-forme multi-acteurs
harmonise et
coordonne les
actions à travers les
secteurs.
Responsabilisation
de la femme
Santé
Développement
et réduction de la
pauvreté
Agriculture
Éducation
Protection
sociale
L'approche du Mouvement SUN
Se servant d'une approche unique qui
fonctionne dans chaque pays.
Ces efforts sont en cours
dans chaque pays SUN
Plate-forme multisectorielle
et multi-acteurs
Les efforts combinés de tous les pays
constituent le noyau du Mouvement –
Le Réseau des pays SUN
Réseau
des pays
Réseau des
donateurs
Réseau de la
société civile
Réseau
du secteur privé
Réseau des
Nations Unies
Les réseaux globaux
d'acteurs alignent les
ressources et
harmonisent les actions pour
soutenir les efforts des pays.
L'approche du Mouvement SUN
Avec l’appui
et la coordination
globale assurés par
le Secrétariat du
Mouvement SUN
et
le Groupe principal
du SUN
Réussite du Mouvement dans la
réduction du retard de croissance
Les 15 premiers pays SUN avec les plus forts taux de réduction du
retard de croissance.
Pays SUN
Prévalence estimée du retard de
croissance en 2013
TAMR
Bangladesh 40,3 % 2,3 %
Burkina Faso 34,7 % 3,3 %
Côte d’Ivoire 40,0 % 2,7 %
El Salvador 20,1 % 3,5 %
Éthiopie 43,2 % 2,3 %
Ghana 28,2 % 4,5 %
Haïti 21,3 % 2,1 %
Mali 27,6 % 4,6 %
Mauritanie 22,3 % 6,6 %
Népal 39,2 % 3,4 %
Pérou 19,0 % 3,8 %
Sénégal 15,1 % 5,1 %
Ouganda 33,2 % 2,8 %
Zambie 45,8 % 2,7 %
Zimbabwe 32,5 % 2,0 %
Depuis l’année 2000, ces pays enregistrent un taux annuel moyen de régression
(TAMR) du retard de croissance supérieur à 2,0 %.
Au Pérou
• La réduction du retard de croissance est adoptée comme un objectif
national
• Les plus grands programmes sociaux ciblent les plus démunis.
• Le système d'assurance santé intégré est mis en œuvre
• Le budget du Gouvernement pour la nutrition est augmenté
Au Népal
• Engagement politique par secteur clé (Santé, Éducation, WASH, Agriculture
et gouvernance locale)
• Budget du Gouvernement pour la nutrition doublé
En Éthiopie
• Programme de grande envergure pour améliorer l'accès aux postes de santé
dans les zones reculées et frappées par la sécheresse
• Mise en place des réseaux de sécurité sociale pour les familles vulnérables
• Extension de la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère
Comment le retard de croissance a-t-il été réduit ?Comment le retard de croissance
a-t-il été réduit ?
Des avancées
Création de plates-formes
politiques et opérationnelles,
avec un fort leadership et des
espaces multi-acteurs où les parties
prenantes se réunissent pour
harmoniser leurs activités et prendre
la responsabilité conjointe du
renforcement de la nutrition.
Intégration des meilleures
pratiques dans les politiques
nationales
pour la mise à l'échelle des
interventions efficaces ; y
compris l'adoption des lois et
politiques efficaces
Alignement des actions à
travers les secteurs dotés de
plans nationaux adéquats et bien
chiffrés, avec un cadre de résultat
consensuel et une obligation
mutuelle de rendre compte.
Augmentation des
ressources et suivi de la
mise en œuvre
pour des actions cohérentes,
harmonisées, efficaces et d'un
impact maximal.
1 2
3 4
Dans chaque pays, les acteurs du Mouvement SUN sont réunis autour de
4 processus clés : Les progrès sont passés en revue toutes les six semaines
Avancées – exemples
Création de plates-formes
politiques et opérationnelles1
GHANA
L'engagement politique pour
lutter contre la faim et la
malnutrition a été renforcé par
le soutien de la Première Dame
du Ghana lors du lancement du
Mouvement SUN.
KENYA
Le ministre de la Santé
publique et de
l'Assainissement, Hon. Beth
Mugo a officiellement lancé
le Plan d'action pour la
nutrition au Kenya (2012-
2017) lors du Symposium
national du Mouvement SUN.
Avancées – exemples
Intégration des meilleures pratiques
dans les politiques nationales2
BURKINA FASO
L'alimentation du
nourrisson et du jeune
enfant est inclue dans la
feuille de route pour
l'amélioration de la
nutrition qui harmonise les
programmes nationaux
dans les secteurs clés.
HAÏTI
Le programme de nutrition
phare à l'échelle nationale a
été lancé pour lutter contre
la faim et la malnutrition.
Avancées - exemples
Aligner les actions à travers
les secteurs
3
NÉPAL
Le Plan multisectoriel de nutrition a
été endossé par le Cabinet ainsi qu'un
cadre commun des résultats dans
lequel tous les ministères se sont mis
d’accord sur un ensemble
d'interventions spécifiques et
sectorielles contribuant à la nutrition.
OUGANDA
Un Plan d'action pour la
nutrition renforce les efforts
multisectoriels pour une solide
fondation de la nutrition pour le
développement de l'Ouganda.
INDONÉSIE
Les Programmes de transferts
d'argent pour protéger les familles
pauvres sont mis à l'échelle et liés
à la mise en œuvre de services
nutritionnels
Avancées - exemples
Augmentation des ressources
et suivi de la mise en œuvre4
GUATEMALA
Le plan national de la stratégie Faim Zéro
doté d'une ligne budgétaire spécifique
pour lutter contre la sous-nutrition
pendant les 1 000 jours entre la grossesse
et le deuxième anniversaire de l’enfant, a
été lancé.
MALI
Toutes les régions du Mali ont
reçu un financement pour la
nutrition en 2012.
TANZANIE
Le ministère des Finances intègre
désormais la planification et la
budgétisation de la nutrition au
niveau des autorités nationales et
locales.
Suivi de et rapport sur l'impact
Établir des cibles pour mesurer l'impact : Les pays sont encouragés à établir
leurs propres cibles pour les objectifs de nutrition dans les domaines suivants :
• Accès universel à des aliments nutritifs abordables, à l'eau potable, à l'assainissement,
aux soins de santé et à la protection sociale
• Adoption accrue des pratiques qui contribuent à une bonne nutrition (comme
l'allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de la vie)
• Croissance optimale des enfants, démontrée à travers la réduction des taux de retard de
croissance (taille insuffisante pour l'âge) et d'émaciation (faible poids par rapport à la
taille)
• Amélioration du statut en micronutriments, en particulier chez les femmes et les
enfants, démontrée à travers la réduction des taux de carence en micronutriments
Rapport d'activités annuel du Mouvement SUN : Publié en septembre
de chaque année par le Secrétariat du Mouvement SUN, le rapport
fournit des mises à jour sur les progrès accomplis dans la réalisation
des cibles et objectifs stratégiques du Mouvement SUN.
Soutenir l'impact mondial
Ensemble, les pays et les acteurs en appui travaillent
collectivement pour atteindre les objectifs mondiaux fixés par la
Résolution de l'Assemblée mondiale de la Santé 2012 :
Réduction et maintien du taux d'insuffisance
pondérale à moins de 5%
Objectif 1 :
Objectif 2 :
Objectif 3 :
Objectif 4 :
Objectif 5 :
Objectif 6 :
Réduction de 40% du nombre global d'enfants de
moins de cinq ans atteints du retard de croissance
Réduction de 50 % de l'anémie chez les femmes en
âge de procréer
Réduction de 30 % de l'insuffisance pondérale à la naissance
Aucune augmentation de la surcharge pondérale infantile
Augmentation du taux d'allaitement maternel exclusif
pendant les 6 premiers mois à au moins 50%
apprendre et s'adapter à travers l'échange régulier de leçons
pertinentes, sur les solutions qui marchent et celles qui ne marchent
pas, à travers les secteurs, pays et acteurs.
Principes d'engagement dans
le Mouvement SUN
Être transparent
sur l'impact :
Tous les acteurs doivent faire preuve de transparence et d'honnêteté
dans la démonstration de l'impact de l'action collective.
grâce à des partenariats multi-acteurs ouverts qui permettent de mettre
en œuvre des solutions et des interventions qui ont fait leurs preuves.
Être inclusif :
Agir en droite ligne avec l'engagement de défendre l'égalité et les
droits de toutes les femmes, des hommes et des enfants.
Agir dans le respect
des droits :
Être disponible
pour négocier :
Lorsque des conflits surviennent, comme on peut s'y attendre avec
divers partenaires travaillant ensemble, il faut resté axé sur
l'intention de les résoudre et de parvenir à une solution.
Être mutuellement
responsables :
agir en sorte que tous les acteurs se sentent responsables et
répondre collectivement des engagements conjoints.
Adopter des options
rentables :
établir des priorités sur la base d'une analyse factuelle de la solution
dont l'impact est le plus étendu et le plus durable pour le moindre coût.
Rester communicatif
en permanence :
Le Mouvement SUN en évolution
2010
2011
2012
Perspectives
d'avenir.
Le cadre d'action
SUN est élaboré et
endossé par plus de
100 entités
mondiales – posant
ainsi les jalons du
Mouvement.
Mouvement
impulsé et
engagement au
renforcement de
la nutrition –
19 pays se
joignent au
Mouvement.
Le Mouvement s'est
étendu dans 33 pays. Un
groupe de haut niveau
de 27 dirigeants
internationaux est
nommé en tant que
Groupe principal du
SUN et approuve la
Stratégie du Mouvement
SUN pour 2012-2015
En 2013, le Mouvement
SUN se concentrera sur la
mobilisation de ressources
derrière les mouvements
nationaux pour réaliser
des progrès et un impact
mesurables.
Le Mouvement SUN
gagne en nombre et en dynamisme
+ de 100 acteurs mondiaux
fournissent l'appui à
41 pays
avec la possibilité d'atteindre
81 millions d'enfants
souffrant du retard de
croissance
BANGLADESH
INDONÉSIE
KIRGHIZISTAN
LAOS(République
démocratique
populairedu)
MYANMAR
NÉPAL
SRI LANKA
YÉMEN
ASIE
40 pays : 15 réduisent rapidement le retard de croissance
ELSALVADOR
GUATEMALA
HAÏTI
PÉROU
BÉNIN
BURKINAFASO
BURUNDI
CAMEROUN
CÔTED’IVOIRE
ÉTHIOPIE
GAMBIE
GHANA
GUINÉE
KENYA
RÉPUBLIQUE
DÉMOCRATIQUEDU
CONGO
RWANDA
SÉNÉGAL
SIERRALEONE
TANZANIE
TCHAD
ZAMBIE
ZIMBABWE
AFRIQUE
Depuis l’année 2000, 15 pays SUN (indiqués en ROUGE)
ont augmenté de plus de 2 % par an
leur taux annuel moyen de régression de la malnutrition
chronique (ou du retard de croissance)
chez les enfants de moins de 5 ans
AMÉRIQUE LATINE
MADAGASCAR
MALAWI
MALI
MAURITANIE
MOZAMBIQUE
NAMIBIE
NIGER
NIGÉRIA
OUGANDA
Ensemble….
Nous révélons ce qui
était resté caché à tous.
Nous bâtissons des
sociétés en meilleure
santé et plus
dynamiques.
Notre objectif est de
rendre le monde meilleur
pour tous,
…particulièrement pour
nos enfants.
Merci de votre attention !
Références et notes techniques
• Diapo 4 – Pourquoi la nutrition ? Les faits : UNICEF-WHO-The World Bank: Joint child malnutrition
estimates - Levels and trends. Global Database on Child Growth and Malnutrition
• Diapo 6 – Un investissement intelligent : Lawrence Haddad. Child Growth=Sustainable Economic
Growth: Why we should invest in Nutrition. Mai 2013
• Diapo 7- De l’avis des experts : Copenhagen Consensus: Solving the world’s challenges. Mai 2012
• Diapo 19 et 32- Réussite du Mouvement dans la réduction du retard de croissance : Les données
démographiques sont issues du World Population Prospects, révision de 2010, et les chiffres sur la
prévalence du retard de croissance sont issus des enquêtes nationales les plus récentes (à savoir
Demographic and Household Surveys, Multiple Indicator Cluster Surveys et d’autres enquêtes
nationales). Le taux annuel moyen de la régression (TAMR) est la méthode statistique utilisée pour
quantifier le taux d’évolution de la prévalence du retard de croissance, de 2000 à 2012, et se fonde sur
la note technique de l’UNICEF relative au TAMR
(http://www.childinfo.org/files/Technical_Note_AARR.pdf )

Contenu connexe

Tendances

Journée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationJournée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentation
Omar KSIBI
 
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
IFPRI Africa
 
Elevator pitch french
Elevator pitch frenchElevator pitch french
Elevator pitch french
SUNCivilSocietyNetwork
 
Panorama de la nutrition
Panorama de la nutritionPanorama de la nutrition
Pourquoi investir dans la societe civil small fr
Pourquoi investir dans la societe civil small frPourquoi investir dans la societe civil small fr
Pourquoi investir dans la societe civil small fr
SUN Civil Society Network
 
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWALien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Sahel and West Africa Club
 
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...
RBFHealth
 
Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...
Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...
Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...
Sahel and West Africa Club
 
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Alimagri
 
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantesNutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Sahel and West Africa Club
 
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble pageDocument historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble pageAart van der heide
 
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_frJma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_frAmara Soumah
 
Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015
Sonia PALOMO GONCALVES
 
Dividende_Demographique_messaging
Dividende_Demographique_messagingDividende_Demographique_messaging
Dividende_Demographique_messagingThomas Pritzl
 
Report of the UN Commodities Commission - French
Report of the UN Commodities Commission - FrenchReport of the UN Commodities Commission - French
Report of the UN Commodities Commission - FrenchEveryWomanEveryChild
 
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique. Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique. PNUD Burundi
 
Santé materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématiqueSanté materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématique
Tierra de hombres - Ayuda a la infancia
 
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
EveryWomanEveryChild
 

Tendances (20)

Journée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationJournée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentation
 
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
 
Elevator pitch french
Elevator pitch frenchElevator pitch french
Elevator pitch french
 
Panorama de la nutrition
Panorama de la nutritionPanorama de la nutrition
Panorama de la nutrition
 
Pourquoi investir dans la societe civil small fr
Pourquoi investir dans la societe civil small frPourquoi investir dans la societe civil small fr
Pourquoi investir dans la societe civil small fr
 
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWALien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
 
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...
Annual Results and Impact Evaluation Workshop for RBF - Day Five - Opportunit...
 
Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...
Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...
Suppléments nutritionnels : Comment les utiliser pour rendre l'appui aux pauv...
 
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
Le Programme national pour l'alimentation (PNA)
 
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantesNutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
 
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble pageDocument historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
 
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_frJma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
 
Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015
 
Moyens de subsistance fondes sur le genre - cas de la guinee
Moyens de subsistance fondes sur le genre - cas de la guineeMoyens de subsistance fondes sur le genre - cas de la guinee
Moyens de subsistance fondes sur le genre - cas de la guinee
 
Dividende_Demographique_messaging
Dividende_Demographique_messagingDividende_Demographique_messaging
Dividende_Demographique_messaging
 
Report of the UN Commodities Commission - French
Report of the UN Commodities Commission - FrenchReport of the UN Commodities Commission - French
Report of the UN Commodities Commission - French
 
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique. Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
Lancement du premier rapport sur le développement humain en Afrique.
 
Allaitement maternel
Allaitement maternelAllaitement maternel
Allaitement maternel
 
Santé materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématiqueSanté materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématique
 
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
 

En vedette

Presentation weekend ski
Presentation weekend skiPresentation weekend ski
Presentation weekend skiKevinallaire
 
La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans
La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fansLa 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans
La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fansAcces Canada
 
JIAP 2012 - Le SIG des Merveilles
JIAP 2012 - Le SIG des MerveillesJIAP 2012 - Le SIG des Merveilles
JIAP 2012 - Le SIG des Merveilles
Gabriel Vatin
 
La 39è édition ac news version complète
La 39è édition ac news version complèteLa 39è édition ac news version complète
La 39è édition ac news version complète
Acces Canada
 
La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)
La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)
La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)Acces Canada
 
Géorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des Risques
Géorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des RisquesGéorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des Risques
Géorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des RisquesGabriel Vatin
 
Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)
Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)
Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)Acces Canada
 

En vedette (8)

Presentation weekend ski
Presentation weekend skiPresentation weekend ski
Presentation weekend ski
 
La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans
La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fansLa 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans
La 43è édition ACCES CANADA en exclusivité pour nos fans
 
JIAP 2012 - Le SIG des Merveilles
JIAP 2012 - Le SIG des MerveillesJIAP 2012 - Le SIG des Merveilles
JIAP 2012 - Le SIG des Merveilles
 
La 39è édition ac news version complète
La 39è édition ac news version complèteLa 39è édition ac news version complète
La 39è édition ac news version complète
 
La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)
La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)
La 44è édition Accès Canada News( exclusivité Accès Canada)
 
html5 and css3
html5 and css3html5 and css3
html5 and css3
 
Géorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des Risques
Géorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des RisquesGéorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des Risques
Géorisque 2013 - Géovisualisation pour la Prévention des Risques
 
Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)
Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)
Accès Canada . news techniques novembre 2013( une édition trés intéréessante)
 

Similaire à Sun movement presentation fr may 2013

Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
Amélie Baillargeon
 
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
ComSanté
 
Cœur & Conscience Presentation Generale
Cœur & Conscience   Presentation GeneraleCœur & Conscience   Presentation Generale
Cœur & Conscience Presentation Generale
coeuretconscience
 
Unite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en IrlandeUnite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en Irlande
Amélie Baillargeon
 
Pourquoi investir dans la societe civile
Pourquoi investir dans la societe civilePourquoi investir dans la societe civile
Pourquoi investir dans la societe civile
SUNCivilSocietyNetwork
 
PAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la vie
PAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la viePAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la vie
PAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la vie
Bernard hardy
 
IFPRI en bref 2022
IFPRI en bref 2022IFPRI en bref 2022
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutritionMali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
GUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdfGUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdf
BadrAbouAlia
 
UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...
UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...
UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...
Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...
Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
Communique de-presse-defis-alimentation-seniors
Communique de-presse-defis-alimentation-seniorsCommunique de-presse-defis-alimentation-seniors
Communique de-presse-defis-alimentation-seniors
Fondation Louis Bonduelle
 
Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?
Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?
Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation ScolairePAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
Bernard hardy
 
Swg final powerpoint french sd
Swg final powerpoint french sdSwg final powerpoint french sd
Swg final powerpoint french sdamturmine
 
8 objectifs 1
8 objectifs 18 objectifs 1
8 objectifs 1
xavijarque
 
Virage santé
Virage santéVirage santé
Virage santé
Elaanbari Bouchaib
 
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelleNiger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 

Similaire à Sun movement presentation fr may 2013 (20)

Unité 1 - Obésité
Unité 1 - ObésitéUnité 1 - Obésité
Unité 1 - Obésité
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
Jeunes mangeurs sous influence | Martine Pageau | Acfasalimado2017
 
Cœur & Conscience Presentation Generale
Cœur & Conscience   Presentation GeneraleCœur & Conscience   Presentation Generale
Cœur & Conscience Presentation Generale
 
Unite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en IrlandeUnite 1_Obesite en Irlande
Unite 1_Obesite en Irlande
 
Pourquoi investir dans la societe civile
Pourquoi investir dans la societe civilePourquoi investir dans la societe civile
Pourquoi investir dans la societe civile
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
PAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la vie
PAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la viePAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la vie
PAM 62f - Nourrir l'esprit, changer la vie
 
IFPRI en bref 2022
IFPRI en bref 2022IFPRI en bref 2022
IFPRI en bref 2022
 
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutritionMali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
 
GUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdfGUIDE-M-P.pdf
GUIDE-M-P.pdf
 
UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...
UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...
UNICEF : leçons du passé et leurs implications pour la promotion d’approches ...
 
Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...
Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...
Leçons et implications pour la promotion d’approches nutritionnelles plus per...
 
Communique de-presse-defis-alimentation-seniors
Communique de-presse-defis-alimentation-seniorsCommunique de-presse-defis-alimentation-seniors
Communique de-presse-defis-alimentation-seniors
 
Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?
Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?
Bénin : Pourquoi et comment financer la nutrition?
 
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation ScolairePAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
PAM 54f - Deux minutes pour mieux connaître l'Alimentation Scolaire
 
Swg final powerpoint french sd
Swg final powerpoint french sdSwg final powerpoint french sd
Swg final powerpoint french sd
 
8 objectifs 1
8 objectifs 18 objectifs 1
8 objectifs 1
 
Virage santé
Virage santéVirage santé
Virage santé
 
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelleNiger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
 

Sun movement presentation fr may 2013

  • 1. SUN est un Mouvement unique fondé sur le principe que toutes les personnes ont droit à une alimentation saine et à une bonne nutrition.
  • 2. SUN réunit des responsables des gouvernements, de la société civile, des Nations-Unies, des donateurs, du secteur privé ainsi que des chercheurs qui œuvrent tous à l'amélioration de la nutrition.
  • 3. Ensemble, nous pouvons réaliser ce qui n'est pas possible à atteindre seul, et construire un monde plus sain et plus fort, un lieu agréable pour nous tous.
  • 4. Plus de 165 millions d'enfants de moins de 5 ans ont un retard de croissance dû à la malnutrition. • 52 millions d'enfants sont trop minces et ont besoin d'une prise en charge spéciale. • En même temps, 43 millions d'enfants sont obèses - certains du fait de la pauvreté qui empêche les familles de se payer un régime alimentaire équilibré et nutritif. • 2 milliards de personnes souffrent de carence en vitamines et minéraux essentiels Pourquoi la nutrition ? Les faits
  • 5. Les adolescents apprennent mieux et atteignent des niveaux d’éducation plus élevés. Les filles et les femmes sont bien nourries et ont des bébés en bonne santé, les enfants reçoivent une bonne nutrition et s'épanouissent Les familles et les communautés émergent de la pauvreté Les communautés et les nations sont productives et stables, Le monde est un endroit plus sûr, plus résistant et plus fiable Les jeunes adultes sont plus en mesure d’obtenir un travail et de gagner plus Pourquoi la nutrition ? Parce que quand... Les enfants reçoivent une bonne nutrition et s'épanouissent physiquement
  • 6. Un investissement intelligent L’éradication de la sous-nutrition chez les jeunes enfants présente de multiples avantages. Elle permet : • d’augmenter le produit intérieur brut de 11 % en Afrique et en Asie, • d’élever le niveau d’instruction d’au moins un an, • d’augmenter les salaires de 5 à 50 %, • de réduire la pauvreté, car les enfants bien nourris ont 33 % de chance en plus d’échapper à la pauvreté quand ils atteindront l’âge adulte, • d’autonomiser les femmes pour qu’elles aient 10 % de chance en plus de diriger leurs propres affaires.
  • 7. « L'un des investissements les plus exigeants est de faire parvenir les éléments nutritifs à la population sous-alimentée de la planète. Réussir à le faire présente des avantages énormes, en termes de santé, de scolarisation et de productivité» -Vernon Smith, Économiste et prix Nobel De l'avis des experts • Le Groupe d'économistes de renommée mondiale du Consensus de Copenhague 2012 a identifié les moyens les plus intelligents d'allouer des fonds pour répondre à dix des plus grands défis mondiaux. • Ces experts ont convenu que la lutte contre la malnutrition devrait être la première priorité des décideurs et des philanthropes. Selon eux, chaque dollar US investi dans la nutrition produit un rendement de 30 dollars US en termes d’amélioration de la santé, de la scolarisation et de la productivité.
  • 8. ENRACINÉES DANS La pauvreté Le manque de responsabilisation de la femme L'environnement politique et culturel Accès insuffisant à une NOURRITURE nutritive et abordable tout au long de l'année Manque de SOINS ADAPTÉS pour les mères et les enfants et d'appui aux mères quant aux bonnes pratiques d'alimentation infantile Accès inadapté aux services de SANTÉ d'assainissement et d'eau potable Les causes de la malnutrition sont interconnectées
  • 9. Le Mouvement SUN reconnaît que la malnutrition chronique – ou le retard de croissance – a des causes multiples. C'est pour cela qu'il exige une collaboration étroite entre les intervenants et les programmes pour intégrer la nutrition dans tout effort de développement, et élaborer des solutions durables qui fonctionnent.
  • 10. Pratiques et habitudes alimentaires : encourager l'allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de 6 mois et l'allaitement continu couplé aux aliments nutritifs et appropriés jusqu'à 2 ans et au-delà Fortification des aliments : Faciliter l'accès aux nutriments en les ajoutant aux aliments Supplémentation en micronutriments : Approvisionnement direct en nutriments supplémentaires Traitement de la malnutrition chronique : Permettre aux personnes atteintes de malnutrition modérée et chronique d'accéder à une prise en charge effective Agriculture : rendre des aliments nutritifs plus accessibles à tous, et soutenir les petites exploitations agricoles en tant que source de revenus pour les femmes et les familles Eau potable et assainissement : améliorer l'accès pour réduire les infections et les maladies Éducation et emploi : s'assurer que les enfants reçoivent la nutrition dont ils ont besoin pour apprendre et trouver un emploi décent à l'âge adulte Soins de santé : Accès aux services permettant aux femmes et aux enfants d'être en bonne santé Appui à la résilience: permettre à la population d'être en meilleure santé, plus forte et de connaître une prospérité durable afin qu’elle soit apte à mieux supporter les situations d'urgence et de conflits Stratégies sectorielles contribuant à la nutrition Actions spécifiques à la nutrition Les stratégies sectorielles contribuant à la nutrition augmentent l'impact des actions spécifiques à la nutrition.
  • 11. À travers toutes les approches – SUN soutient l'égalité des femmes Au centre de tous les efforts, les femmes sont responsabilisées afin de pouvoir prendre la tête de leurs familles et communautés, ce qui ouvre la voie à un monde plus sain et plus fort.
  • 12. Les pays à travers le monde se sont engagés à faire de la nutrition une priorité et les partenaires au niveau global travaillent ensemble pour soutenir les efforts des pays du SUN. Les pays sont au centre du renforcement de la nutrition
  • 13. L'approche du SUN – À partir de 2010 • Le Mouvement pour le renforcement de la nutrition s'appuie sur les dirigeants nationaux qui s'approprient la nutrition et s'engagent à trouver des solutions durables en vue d'améliorer la nutrition dans leur pays. • À travers les efforts menés par les pays et fondés sur l'égalité et le respect des droits, les pays SUN permettent aux femmes, familles et communautés de poser des fondations solides pour les populations et transformer l'avenir de notre planète. • Le Mouvement SUN permet aux pays d'adopter une approche collaborative rassemblant les intervenants et les ressources nécessaires pour une mise à l'échelle rapide des interventions spécifiques à la nutrition et une mise en œuvre des stratégies intersectorielles contribuant à la nutrition.
  • 14. L'approche du Mouvement SUN Les gouvernements dirigent les efforts nationaux de renforcement de la nutrition. Dans chaque pays, un Point focal SUN est nommé
  • 15. L'approche du Mouvement SUN Le point focal amène les gens a travailler ensemble autour d'une plate-forme multi-acteurs la communauté technique, les Nations Unies, les partenaires gouvernementaux, la société civile les donateurs, et le secteur privé
  • 16. L'approche du Mouvement SUN La plate-forme multi-acteurs harmonise et coordonne les actions à travers les secteurs. Responsabilisation de la femme Santé Développement et réduction de la pauvreté Agriculture Éducation Protection sociale
  • 17. L'approche du Mouvement SUN Se servant d'une approche unique qui fonctionne dans chaque pays. Ces efforts sont en cours dans chaque pays SUN Plate-forme multisectorielle et multi-acteurs Les efforts combinés de tous les pays constituent le noyau du Mouvement – Le Réseau des pays SUN
  • 18. Réseau des pays Réseau des donateurs Réseau de la société civile Réseau du secteur privé Réseau des Nations Unies Les réseaux globaux d'acteurs alignent les ressources et harmonisent les actions pour soutenir les efforts des pays. L'approche du Mouvement SUN Avec l’appui et la coordination globale assurés par le Secrétariat du Mouvement SUN et le Groupe principal du SUN
  • 19. Réussite du Mouvement dans la réduction du retard de croissance Les 15 premiers pays SUN avec les plus forts taux de réduction du retard de croissance. Pays SUN Prévalence estimée du retard de croissance en 2013 TAMR Bangladesh 40,3 % 2,3 % Burkina Faso 34,7 % 3,3 % Côte d’Ivoire 40,0 % 2,7 % El Salvador 20,1 % 3,5 % Éthiopie 43,2 % 2,3 % Ghana 28,2 % 4,5 % Haïti 21,3 % 2,1 % Mali 27,6 % 4,6 % Mauritanie 22,3 % 6,6 % Népal 39,2 % 3,4 % Pérou 19,0 % 3,8 % Sénégal 15,1 % 5,1 % Ouganda 33,2 % 2,8 % Zambie 45,8 % 2,7 % Zimbabwe 32,5 % 2,0 % Depuis l’année 2000, ces pays enregistrent un taux annuel moyen de régression (TAMR) du retard de croissance supérieur à 2,0 %.
  • 20. Au Pérou • La réduction du retard de croissance est adoptée comme un objectif national • Les plus grands programmes sociaux ciblent les plus démunis. • Le système d'assurance santé intégré est mis en œuvre • Le budget du Gouvernement pour la nutrition est augmenté Au Népal • Engagement politique par secteur clé (Santé, Éducation, WASH, Agriculture et gouvernance locale) • Budget du Gouvernement pour la nutrition doublé En Éthiopie • Programme de grande envergure pour améliorer l'accès aux postes de santé dans les zones reculées et frappées par la sécheresse • Mise en place des réseaux de sécurité sociale pour les familles vulnérables • Extension de la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère Comment le retard de croissance a-t-il été réduit ?Comment le retard de croissance a-t-il été réduit ?
  • 21. Des avancées Création de plates-formes politiques et opérationnelles, avec un fort leadership et des espaces multi-acteurs où les parties prenantes se réunissent pour harmoniser leurs activités et prendre la responsabilité conjointe du renforcement de la nutrition. Intégration des meilleures pratiques dans les politiques nationales pour la mise à l'échelle des interventions efficaces ; y compris l'adoption des lois et politiques efficaces Alignement des actions à travers les secteurs dotés de plans nationaux adéquats et bien chiffrés, avec un cadre de résultat consensuel et une obligation mutuelle de rendre compte. Augmentation des ressources et suivi de la mise en œuvre pour des actions cohérentes, harmonisées, efficaces et d'un impact maximal. 1 2 3 4 Dans chaque pays, les acteurs du Mouvement SUN sont réunis autour de 4 processus clés : Les progrès sont passés en revue toutes les six semaines
  • 22. Avancées – exemples Création de plates-formes politiques et opérationnelles1 GHANA L'engagement politique pour lutter contre la faim et la malnutrition a été renforcé par le soutien de la Première Dame du Ghana lors du lancement du Mouvement SUN. KENYA Le ministre de la Santé publique et de l'Assainissement, Hon. Beth Mugo a officiellement lancé le Plan d'action pour la nutrition au Kenya (2012- 2017) lors du Symposium national du Mouvement SUN.
  • 23. Avancées – exemples Intégration des meilleures pratiques dans les politiques nationales2 BURKINA FASO L'alimentation du nourrisson et du jeune enfant est inclue dans la feuille de route pour l'amélioration de la nutrition qui harmonise les programmes nationaux dans les secteurs clés. HAÏTI Le programme de nutrition phare à l'échelle nationale a été lancé pour lutter contre la faim et la malnutrition.
  • 24. Avancées - exemples Aligner les actions à travers les secteurs 3 NÉPAL Le Plan multisectoriel de nutrition a été endossé par le Cabinet ainsi qu'un cadre commun des résultats dans lequel tous les ministères se sont mis d’accord sur un ensemble d'interventions spécifiques et sectorielles contribuant à la nutrition. OUGANDA Un Plan d'action pour la nutrition renforce les efforts multisectoriels pour une solide fondation de la nutrition pour le développement de l'Ouganda. INDONÉSIE Les Programmes de transferts d'argent pour protéger les familles pauvres sont mis à l'échelle et liés à la mise en œuvre de services nutritionnels
  • 25. Avancées - exemples Augmentation des ressources et suivi de la mise en œuvre4 GUATEMALA Le plan national de la stratégie Faim Zéro doté d'une ligne budgétaire spécifique pour lutter contre la sous-nutrition pendant les 1 000 jours entre la grossesse et le deuxième anniversaire de l’enfant, a été lancé. MALI Toutes les régions du Mali ont reçu un financement pour la nutrition en 2012. TANZANIE Le ministère des Finances intègre désormais la planification et la budgétisation de la nutrition au niveau des autorités nationales et locales.
  • 26. Suivi de et rapport sur l'impact Établir des cibles pour mesurer l'impact : Les pays sont encouragés à établir leurs propres cibles pour les objectifs de nutrition dans les domaines suivants : • Accès universel à des aliments nutritifs abordables, à l'eau potable, à l'assainissement, aux soins de santé et à la protection sociale • Adoption accrue des pratiques qui contribuent à une bonne nutrition (comme l'allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de la vie) • Croissance optimale des enfants, démontrée à travers la réduction des taux de retard de croissance (taille insuffisante pour l'âge) et d'émaciation (faible poids par rapport à la taille) • Amélioration du statut en micronutriments, en particulier chez les femmes et les enfants, démontrée à travers la réduction des taux de carence en micronutriments Rapport d'activités annuel du Mouvement SUN : Publié en septembre de chaque année par le Secrétariat du Mouvement SUN, le rapport fournit des mises à jour sur les progrès accomplis dans la réalisation des cibles et objectifs stratégiques du Mouvement SUN.
  • 27. Soutenir l'impact mondial Ensemble, les pays et les acteurs en appui travaillent collectivement pour atteindre les objectifs mondiaux fixés par la Résolution de l'Assemblée mondiale de la Santé 2012 : Réduction et maintien du taux d'insuffisance pondérale à moins de 5% Objectif 1 : Objectif 2 : Objectif 3 : Objectif 4 : Objectif 5 : Objectif 6 : Réduction de 40% du nombre global d'enfants de moins de cinq ans atteints du retard de croissance Réduction de 50 % de l'anémie chez les femmes en âge de procréer Réduction de 30 % de l'insuffisance pondérale à la naissance Aucune augmentation de la surcharge pondérale infantile Augmentation du taux d'allaitement maternel exclusif pendant les 6 premiers mois à au moins 50%
  • 28. apprendre et s'adapter à travers l'échange régulier de leçons pertinentes, sur les solutions qui marchent et celles qui ne marchent pas, à travers les secteurs, pays et acteurs. Principes d'engagement dans le Mouvement SUN Être transparent sur l'impact : Tous les acteurs doivent faire preuve de transparence et d'honnêteté dans la démonstration de l'impact de l'action collective. grâce à des partenariats multi-acteurs ouverts qui permettent de mettre en œuvre des solutions et des interventions qui ont fait leurs preuves. Être inclusif : Agir en droite ligne avec l'engagement de défendre l'égalité et les droits de toutes les femmes, des hommes et des enfants. Agir dans le respect des droits : Être disponible pour négocier : Lorsque des conflits surviennent, comme on peut s'y attendre avec divers partenaires travaillant ensemble, il faut resté axé sur l'intention de les résoudre et de parvenir à une solution. Être mutuellement responsables : agir en sorte que tous les acteurs se sentent responsables et répondre collectivement des engagements conjoints. Adopter des options rentables : établir des priorités sur la base d'une analyse factuelle de la solution dont l'impact est le plus étendu et le plus durable pour le moindre coût. Rester communicatif en permanence :
  • 29. Le Mouvement SUN en évolution 2010 2011 2012 Perspectives d'avenir. Le cadre d'action SUN est élaboré et endossé par plus de 100 entités mondiales – posant ainsi les jalons du Mouvement. Mouvement impulsé et engagement au renforcement de la nutrition – 19 pays se joignent au Mouvement. Le Mouvement s'est étendu dans 33 pays. Un groupe de haut niveau de 27 dirigeants internationaux est nommé en tant que Groupe principal du SUN et approuve la Stratégie du Mouvement SUN pour 2012-2015 En 2013, le Mouvement SUN se concentrera sur la mobilisation de ressources derrière les mouvements nationaux pour réaliser des progrès et un impact mesurables.
  • 30. Le Mouvement SUN gagne en nombre et en dynamisme + de 100 acteurs mondiaux fournissent l'appui à 41 pays avec la possibilité d'atteindre 81 millions d'enfants souffrant du retard de croissance
  • 31. BANGLADESH INDONÉSIE KIRGHIZISTAN LAOS(République démocratique populairedu) MYANMAR NÉPAL SRI LANKA YÉMEN ASIE 40 pays : 15 réduisent rapidement le retard de croissance ELSALVADOR GUATEMALA HAÏTI PÉROU BÉNIN BURKINAFASO BURUNDI CAMEROUN CÔTED’IVOIRE ÉTHIOPIE GAMBIE GHANA GUINÉE KENYA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUEDU CONGO RWANDA SÉNÉGAL SIERRALEONE TANZANIE TCHAD ZAMBIE ZIMBABWE AFRIQUE Depuis l’année 2000, 15 pays SUN (indiqués en ROUGE) ont augmenté de plus de 2 % par an leur taux annuel moyen de régression de la malnutrition chronique (ou du retard de croissance) chez les enfants de moins de 5 ans AMÉRIQUE LATINE MADAGASCAR MALAWI MALI MAURITANIE MOZAMBIQUE NAMIBIE NIGER NIGÉRIA OUGANDA
  • 32. Ensemble…. Nous révélons ce qui était resté caché à tous. Nous bâtissons des sociétés en meilleure santé et plus dynamiques. Notre objectif est de rendre le monde meilleur pour tous, …particulièrement pour nos enfants. Merci de votre attention !
  • 33. Références et notes techniques • Diapo 4 – Pourquoi la nutrition ? Les faits : UNICEF-WHO-The World Bank: Joint child malnutrition estimates - Levels and trends. Global Database on Child Growth and Malnutrition • Diapo 6 – Un investissement intelligent : Lawrence Haddad. Child Growth=Sustainable Economic Growth: Why we should invest in Nutrition. Mai 2013 • Diapo 7- De l’avis des experts : Copenhagen Consensus: Solving the world’s challenges. Mai 2012 • Diapo 19 et 32- Réussite du Mouvement dans la réduction du retard de croissance : Les données démographiques sont issues du World Population Prospects, révision de 2010, et les chiffres sur la prévalence du retard de croissance sont issus des enquêtes nationales les plus récentes (à savoir Demographic and Household Surveys, Multiple Indicator Cluster Surveys et d’autres enquêtes nationales). Le taux annuel moyen de la régression (TAMR) est la méthode statistique utilisée pour quantifier le taux d’évolution de la prévalence du retard de croissance, de 2000 à 2012, et se fonde sur la note technique de l’UNICEF relative au TAMR (http://www.childinfo.org/files/Technical_Note_AARR.pdf )