SlideShare une entreprise Scribd logo
Pour améliorer la pratique de l’allaitement maternel au Maroc
Dr. R. AOURAGH
Ministère de la santé/ Maroc
Lʼallaitement maternel est la référence incontestée de lʼalimentation du nourrisson.En fait,
le lait de mère est un liquide biologique complexe dont la connaissance ne cesse de
sʼenrichir. Il contient des hormones, des facteurs de croissance, des nutriments et des
facteurs de défense immunitaire. Il réduit l’incidence des infections gastro-intestinales,
respiratoires et otorhinolaryngologiques. Il protège contre les dermatites atypiques, les
intolérances digestives, l’obésité et le diabète de l’adulte.
Certaines de ses substances favorisent la croissance de différents tissus infantiles alors que
dʼautres stimulent le développement et la maturation du système immunitaire. Les lipides du
lait maternel sont non seulement une source dʼ
énergie, mais aussi nécessaires au
développement cérébral, neurosensoriel et cognitif.
En outre, l’allaitement contribue au renforcement des liens psycho affectifs entre la mère et
son enfant et à une croissance harmonieuse de celui-ci.
Pour la mère, il assure une protection contre le cancer de l’ovaire et du sein, une lutte contre
les hémorragies du post-partum et par son effet contraceptif, il contribue à l’espacement des
grossesses
Sa composition varie en fonction de l'âge de l'enfant, de son terme, et du moment de la tétée.
La demande de lʼenfant paraît être un facteur déterminant du volume de lait sécrété par la
mère.
Il faut souligner lʼimportance de l'allaitement maternel exclusif qui permet une croissance
normale au moins jusqu'à l'âge de 6 mois, et peut être poursuivi jusqu'à l'âge de 2 ans ou plus,
à condition d'être complété par la diversification alimentaire à partir de 6 mois.
Par la contribution à la réduction de la morbidité maternelle et infantile, il épargne la société
des dépenses énormes relatives à la prise en charge de ces maladies et de la diminution de la
productivité en rapport avec l’absentéisme des mamans en rapport avec les hospitalisations
récurrentes.
Pour toutes ces raisons, les instances internationales se sont accordées à promouvoir
l’allaitement maternel et à encourager sa pratique.
Au Maroc, malgré les efforts consentis par le Ministère de la Santé depuis des décennies pour
promouvoir l’allaitement maternel, on assiste à un véritable déclin de cette pratique
ancestrale. Ce constat est confirmé par les différentes enquêtes réalisées depuis 1992 et dont
la dernière réalisée en 2011 a montré que seule une proportion de 27,8% des femmes
enquêtées allaitaient exclusivement au sein pendant les six premiers mois de la vie de leurs
enfants.
En examinant la situation de l’allaitement maternel dans d’autres pays, on remarque que le
Maroc est parmi les pays où le recours à cette pratique enregistre un des taux les plus bas:
dans beaucoup de pays européens, ce taux avoisine les 50%.
Une telle situation nous a amené à examiner les données de la littérature nationale pour mettre
en évidence les facteurs qui poussent les marocaines à abandonner l’allaitement maternel
exclusif malgré les bienfaits suscités et ce en faveur de l’introduction du lait artificiel connu
pour ses répercussions défavorables sur la santé de l’enfant et le budget des ménages.
Les causes profondes de cette désaffection de la pratique de lʼallaitement au sein semblent
être le résultat de différents facteurs très intriqués de nature sociale, économique ou culturel.
Les modifications de la structure familiale, notamment le manque du soutien psychologique
de lʼ
entourage, lʼ
urbanisation et le travail salarié des mères avec absence de conditions
favorables à cette pratique en milieu professionnel, les préoccupations de nature esthétique, le
1
développement de lʼindustrie agroalimentaire et la mise sur le marché dʼ
aliments
diététiques infantiles accompagnée dʼune publicité “agressive” et lʼ
insuffisance de la
formation dispensée aux professionnels de santé ainsi que leur faible engagement à la
promotion de l’allaitement maternel sont autant de facteurs qui contribuent au déclin de cette
pratique très vénérée autrefois.
Lʼanalyse des causes dʼarrêt de lʼallaitement maternel au Maroc et la comparaison de sa
prévalence selon le milieu dʼaccouchement rendent bien compte de cette réalité.
Lʼactivité professionnelle constitue un obstacle à la bonne conduite de lʼallaitement
maternel puisque 87,6% de femmes au foyer pratiquent lʼallaitement maternel contre 44% de
celles exerçant une activité professionnelle à lʼextérieur.
Ces données montrent que lʼinsuffisance de lait est la première cause dʼarrêt de
lʼallaitement maternel. Or, on sait que les cas dʼincapacité anatomique ou physiologique à
produire suffisamment de lait sont rarissimes.
Lʼétat de santé de la mère ou la survenue dʼ nouvelle grossesse sont aussi des causes
une
non négligeables dans notre contexte. Il est alors du devoir de tous de travailler pour contrer
ces principales causes dʼéchec d lʼ
e allaitement maternel. Action qui nʼest possible que par
la contribution dʼun personnel soignant formé motivé et engagé.
,
Or, le taux de mise au sein précoce nʼest que de 30,9% pour les accouchements médicalisés
,
ce qui implique directement la responsabilité du personnel soignant: manque de motivation ou
ignorance des bonnes pratiques dʼallaitement maternel ?
Les différentes études réalisées dans ce sens montrent que les deux tiers du personnel soignant
questionné savent que la mise au sein doit se faire dans la première heure alors quʼelle nʼest
faite sur le terrain que dans un tiers des cas!
Conscient de lʼimportance de cette pratique idéale dʼalimentation de lʼenfant et
conformément à son plan dʼaction 2012
-2016, le Ministère de la Santé a retenu la promotion,
le soutien et la protection de lʼallaitement maternel comme axes d’une stratégie prioritaire
pour assurer la survie et le développement des enfants, et ce, dans le but dʼattei dre les
n
objectifs fixés par le département en terme de réduction de mortalité infantile.
D’ici 2016, cette stratégie vise la mise au sein précoce des enfants dans la demi-heure qui suit
l’accouchement chez 50% des femmes et que l’allaitement maternel exclusif durant les 6
premiers de la vie des enfants soit pratiqué par une proportion équivalente de femmes.
La promotion de lʼallaitement maternel doit se faire à travers le renforcement des
compétences des professionnels de santé en matière de lʼallaitement maternel la
,
redynamisation de “lʼInitiative Hôpitaux Amis des Bébés, lʼhospitalisation du couple
mère/enfant dans les maternités et services de pédiatrie, lʼamélioration des connaissances et
pratiques de la communauté en matière dʼallaitement maternel et de diversification des
aliments, la création dʼun environnemen favorable à lʼallaitement mat rnel dans le milieu
t
e
de travail et lʼimplication des professionnels de santé du secteur privé dans la promotion de
lʼallaitement maternel.
Le soutien de lʼallaitement maternel doit avoir lieu à travers un soutien effectif des femmes
enceintes et allaitantes dans la gestion de la lactation, une implication de la société civile
(ONG, associations et relais communautaires….) dans le soutien et lʼaccompagnement des
mères allaitantes à assurer une lactation optimale, une implication des médias audiovisuels et
la presse écrite dans la promotion, le soutien et lʼaccompagnement des mères allaitantes.
La protection de lʼallaitement maternel doit passer par la révision et la vulgarisation du
cadre juridique réglementant la commercialisation des préparations pour enfant (Code de
commercialisation des substituts du lait maternel), la prolongation du congé de maternité, la
disponibilité de locaux favorisant la pratique de lʼallaitement maternel dans les lieux de
travail et les lieux publics…

2
In fini, la semaine de promotion de l’allaitement maternel qui aura lieu du 23 au 29 décembre
2013 doit être une opportunité pour sensibiliser les femmes en âge de reproduction et inciter
la communauté et les différents détenteurs d’enjeu à entreprendre des mesures urgentes
favorables à la pratique de l’allaitement maternel.

3

Contenu connexe

Tendances

Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Mehdi Razzok
 
Quelques observations sur le projet
Quelques observations sur le projetQuelques observations sur le projet
Quelques observations sur le projet
Aart van der heide
 
Better diets for women and children begin at home (French)
Better diets for women and children begin at home (French)Better diets for women and children begin at home (French)
Better diets for women and children begin at home (French)
ICRISAT
 
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantesNutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Sahel and West Africa Club
 
La protection maternelle et infantile
  La protection maternelle et infantile  La protection maternelle et infantile
La protection maternelle et infantile
Conseil Economique Social et Environnemental
 
SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)
SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)
SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)
SUN_Movement
 
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble pageDocument historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
Aart van der heide
 
Prev contre infec
Prev contre infecPrev contre infec
Prev contre infec
Picincu Irina Georgiana
 
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au MarocLutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Myriam L'AOUFFIR
 
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
EveryWomanEveryChild
 
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCAExperience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
achapkenya
 
Santé materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématiqueSanté materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématique
Tierra de hombres - Ayuda a la infancia
 
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelleNiger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
Journée Mondiale de la Population 2008
Journée Mondiale de la Population 2008Journée Mondiale de la Population 2008
Journée Mondiale de la Population 2008
Marie Sophie Bock Digne
 
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesSun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
digitalregister
 
Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013
SUNMovementSS
 

Tendances (17)

Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement Programme de surveillance de la grossesse accouchement
Programme de surveillance de la grossesse accouchement
 
Quelques observations sur le projet
Quelques observations sur le projetQuelques observations sur le projet
Quelques observations sur le projet
 
Better diets for women and children begin at home (French)
Better diets for women and children begin at home (French)Better diets for women and children begin at home (French)
Better diets for women and children begin at home (French)
 
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantesNutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
Nutrition et protection sociale: réussites et expériences innovantes
 
La protection maternelle et infantile
  La protection maternelle et infantile  La protection maternelle et infantile
La protection maternelle et infantile
 
SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)
SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)
SUN Movement Presentation - avril 2014 (FRENCH)
 
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble pageDocument historique Aart OMAES dernier dubble page
Document historique Aart OMAES dernier dubble page
 
Prev contre infec
Prev contre infecPrev contre infec
Prev contre infec
 
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au MarocLutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
 
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
Women’s and Children’s Health: Supporting Accountability - General Perspectiv...
 
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCAExperience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
 
Santé materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématiqueSanté materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématique
 
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelleNiger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
Niger : Plan d’action de la Politique nationale de sécurité nutritionnelle
 
Journée Mondiale de la Population 2008
Journée Mondiale de la Population 2008Journée Mondiale de la Population 2008
Journée Mondiale de la Population 2008
 
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countriesSun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
Sun movement-presentation fr-september_2013_42_countries
 
Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013Sun movement presentation fr may 2013
Sun movement presentation fr may 2013
 
Gestion hospitaliere
Gestion hospitaliereGestion hospitaliere
Gestion hospitaliere
 

Similaire à Allaitement maternel

Panorama de la nutrition
Panorama de la nutritionPanorama de la nutrition
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013
Vincent Ducrey
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013
Vincent Ducrey
 
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
IFPRI Africa
 
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRSUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
digitalregister
 
AB ET FT.pptx
AB ET FT.pptxAB ET FT.pptx
AB ET FT.pptx
Abderrahmanemahamatk
 
Module de formateur des formateurs
Module de formateur des formateursModule de formateur des formateurs
Module de formateur des formateurs
Agence Djiboutienne de Développement Social
 
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
Interaction Healthcare
 
Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...
Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...
Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...
Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
Amélie Baillargeon
 
Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015
Sonia PALOMO GONCALVES
 
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutritionMali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...
Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...
Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...
HFG Project
 
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_frJma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Amara Soumah
 
Misez sur les femmes - Ca vaut la peine
Misez sur les femmes - Ca vaut la peineMisez sur les femmes - Ca vaut la peine
Misez sur les femmes - Ca vaut la peine
Zoely Mamizaka
 
Journée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationJournée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentation
Omar KSIBI
 
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWALien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Sahel and West Africa Club
 
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/PoquetPDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
Raiarii Lehartel
 
3 cau hoi ve YHGD tai VN
3 cau hoi ve YHGD tai VN3 cau hoi ve YHGD tai VN
3 cau hoi ve YHGD tai VN
Thanh Liem Vo
 

Similaire à Allaitement maternel (20)

Panorama de la nutrition
Panorama de la nutritionPanorama de la nutrition
Panorama de la nutrition
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013
 
Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013Plan obesite 2010_2013
Plan obesite 2010_2013
 
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
Rapport 2014 sur la nutrition mondiale
 
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FRSUN Movement 43 Countries October 2013 FR
SUN Movement 43 Countries October 2013 FR
 
AB ET FT.pptx
AB ET FT.pptxAB ET FT.pptx
AB ET FT.pptx
 
Module de formateur des formateurs
Module de formateur des formateursModule de formateur des formateurs
Module de formateur des formateurs
 
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
La nutrition à l'ère du digital : comment le serious game, les objets connect...
 
Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...
Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...
Briefing de Bruxelles 52: Lystra N. Antoine " Food Safety in Africa: Past End...
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 
Unité 1 - Obésité
Unité 1 - ObésitéUnité 1 - Obésité
Unité 1 - Obésité
 
Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015Rapport annuel 2015
Rapport annuel 2015
 
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutritionMali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
Mali : cinq actions pour une agriculture sensible à la nutrition
 
Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...
Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...
Dépenses de planification familiale au Burkina Faso (2015) : Leçons aux respo...
 
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_frJma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
Jma 2013 dépliant wfd issues paper_2013_web_fr
 
Misez sur les femmes - Ca vaut la peine
Misez sur les femmes - Ca vaut la peineMisez sur les femmes - Ca vaut la peine
Misez sur les femmes - Ca vaut la peine
 
Journée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentationJournée mondiale de l'alimentation
Journée mondiale de l'alimentation
 
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWALien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
Lien entre protection sociale et nutrition : expérience de l'AFAO-WAWA
 
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/PoquetPDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
PDF Student Cook France - Projet de Fin d'études 2013 - Lehartel/Poquet
 
3 cau hoi ve YHGD tai VN
3 cau hoi ve YHGD tai VN3 cau hoi ve YHGD tai VN
3 cau hoi ve YHGD tai VN
 

Plus de Rachid AOURAGH

Diarrhée aiguë du nourrisson
Diarrhée aiguë du nourrisson Diarrhée aiguë du nourrisson
Diarrhée aiguë du nourrisson
Rachid AOURAGH
 
L'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ans
L'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ansL'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ans
L'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ans
Rachid AOURAGH
 
Article définitif avec annexes (2)
Article définitif avec annexes (2)Article définitif avec annexes (2)
Article définitif avec annexes (2)
Rachid AOURAGH
 
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique  Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Rachid AOURAGH
 
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au MarocRéflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Rachid AOURAGH
 
Information de l'enfant
Information de l'enfantInformation de l'enfant
Information de l'enfant
Rachid AOURAGH
 
Vecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parentsVecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parents
Rachid AOURAGH
 
Modenisation de l'état et gestion des resssources humaines au maroc
Modenisation de l'état et gestion des resssources humaines au marocModenisation de l'état et gestion des resssources humaines au maroc
Modenisation de l'état et gestion des resssources humaines au maroc
Rachid AOURAGH
 

Plus de Rachid AOURAGH (8)

Diarrhée aiguë du nourrisson
Diarrhée aiguë du nourrisson Diarrhée aiguë du nourrisson
Diarrhée aiguë du nourrisson
 
L'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ans
L'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ansL'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ans
L'usage des médicaments essentiels chez l'enfant agé de 2 mois à 5 ans
 
Article définitif avec annexes (2)
Article définitif avec annexes (2)Article définitif avec annexes (2)
Article définitif avec annexes (2)
 
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique  Réaliser le changement dans les structures de santé publique
Réaliser le changement dans les structures de santé publique
 
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au MarocRéflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
Réflexions sur l'émigration des professionnels de santé au Maroc
 
Information de l'enfant
Information de l'enfantInformation de l'enfant
Information de l'enfant
 
Vecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parentsVecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parents
 
Modenisation de l'état et gestion des resssources humaines au maroc
Modenisation de l'état et gestion des resssources humaines au marocModenisation de l'état et gestion des resssources humaines au maroc
Modenisation de l'état et gestion des resssources humaines au maroc
 

Allaitement maternel

  • 1. Pour améliorer la pratique de l’allaitement maternel au Maroc Dr. R. AOURAGH Ministère de la santé/ Maroc Lʼallaitement maternel est la référence incontestée de lʼalimentation du nourrisson.En fait, le lait de mère est un liquide biologique complexe dont la connaissance ne cesse de sʼenrichir. Il contient des hormones, des facteurs de croissance, des nutriments et des facteurs de défense immunitaire. Il réduit l’incidence des infections gastro-intestinales, respiratoires et otorhinolaryngologiques. Il protège contre les dermatites atypiques, les intolérances digestives, l’obésité et le diabète de l’adulte. Certaines de ses substances favorisent la croissance de différents tissus infantiles alors que dʼautres stimulent le développement et la maturation du système immunitaire. Les lipides du lait maternel sont non seulement une source dʼ énergie, mais aussi nécessaires au développement cérébral, neurosensoriel et cognitif. En outre, l’allaitement contribue au renforcement des liens psycho affectifs entre la mère et son enfant et à une croissance harmonieuse de celui-ci. Pour la mère, il assure une protection contre le cancer de l’ovaire et du sein, une lutte contre les hémorragies du post-partum et par son effet contraceptif, il contribue à l’espacement des grossesses Sa composition varie en fonction de l'âge de l'enfant, de son terme, et du moment de la tétée. La demande de lʼenfant paraît être un facteur déterminant du volume de lait sécrété par la mère. Il faut souligner lʼimportance de l'allaitement maternel exclusif qui permet une croissance normale au moins jusqu'à l'âge de 6 mois, et peut être poursuivi jusqu'à l'âge de 2 ans ou plus, à condition d'être complété par la diversification alimentaire à partir de 6 mois. Par la contribution à la réduction de la morbidité maternelle et infantile, il épargne la société des dépenses énormes relatives à la prise en charge de ces maladies et de la diminution de la productivité en rapport avec l’absentéisme des mamans en rapport avec les hospitalisations récurrentes. Pour toutes ces raisons, les instances internationales se sont accordées à promouvoir l’allaitement maternel et à encourager sa pratique. Au Maroc, malgré les efforts consentis par le Ministère de la Santé depuis des décennies pour promouvoir l’allaitement maternel, on assiste à un véritable déclin de cette pratique ancestrale. Ce constat est confirmé par les différentes enquêtes réalisées depuis 1992 et dont la dernière réalisée en 2011 a montré que seule une proportion de 27,8% des femmes enquêtées allaitaient exclusivement au sein pendant les six premiers mois de la vie de leurs enfants. En examinant la situation de l’allaitement maternel dans d’autres pays, on remarque que le Maroc est parmi les pays où le recours à cette pratique enregistre un des taux les plus bas: dans beaucoup de pays européens, ce taux avoisine les 50%. Une telle situation nous a amené à examiner les données de la littérature nationale pour mettre en évidence les facteurs qui poussent les marocaines à abandonner l’allaitement maternel exclusif malgré les bienfaits suscités et ce en faveur de l’introduction du lait artificiel connu pour ses répercussions défavorables sur la santé de l’enfant et le budget des ménages. Les causes profondes de cette désaffection de la pratique de lʼallaitement au sein semblent être le résultat de différents facteurs très intriqués de nature sociale, économique ou culturel. Les modifications de la structure familiale, notamment le manque du soutien psychologique de lʼ entourage, lʼ urbanisation et le travail salarié des mères avec absence de conditions favorables à cette pratique en milieu professionnel, les préoccupations de nature esthétique, le 1
  • 2. développement de lʼindustrie agroalimentaire et la mise sur le marché dʼ aliments diététiques infantiles accompagnée dʼune publicité “agressive” et lʼ insuffisance de la formation dispensée aux professionnels de santé ainsi que leur faible engagement à la promotion de l’allaitement maternel sont autant de facteurs qui contribuent au déclin de cette pratique très vénérée autrefois. Lʼanalyse des causes dʼarrêt de lʼallaitement maternel au Maroc et la comparaison de sa prévalence selon le milieu dʼaccouchement rendent bien compte de cette réalité. Lʼactivité professionnelle constitue un obstacle à la bonne conduite de lʼallaitement maternel puisque 87,6% de femmes au foyer pratiquent lʼallaitement maternel contre 44% de celles exerçant une activité professionnelle à lʼextérieur. Ces données montrent que lʼinsuffisance de lait est la première cause dʼarrêt de lʼallaitement maternel. Or, on sait que les cas dʼincapacité anatomique ou physiologique à produire suffisamment de lait sont rarissimes. Lʼétat de santé de la mère ou la survenue dʼ nouvelle grossesse sont aussi des causes une non négligeables dans notre contexte. Il est alors du devoir de tous de travailler pour contrer ces principales causes dʼéchec d lʼ e allaitement maternel. Action qui nʼest possible que par la contribution dʼun personnel soignant formé motivé et engagé. , Or, le taux de mise au sein précoce nʼest que de 30,9% pour les accouchements médicalisés , ce qui implique directement la responsabilité du personnel soignant: manque de motivation ou ignorance des bonnes pratiques dʼallaitement maternel ? Les différentes études réalisées dans ce sens montrent que les deux tiers du personnel soignant questionné savent que la mise au sein doit se faire dans la première heure alors quʼelle nʼest faite sur le terrain que dans un tiers des cas! Conscient de lʼimportance de cette pratique idéale dʼalimentation de lʼenfant et conformément à son plan dʼaction 2012 -2016, le Ministère de la Santé a retenu la promotion, le soutien et la protection de lʼallaitement maternel comme axes d’une stratégie prioritaire pour assurer la survie et le développement des enfants, et ce, dans le but dʼattei dre les n objectifs fixés par le département en terme de réduction de mortalité infantile. D’ici 2016, cette stratégie vise la mise au sein précoce des enfants dans la demi-heure qui suit l’accouchement chez 50% des femmes et que l’allaitement maternel exclusif durant les 6 premiers de la vie des enfants soit pratiqué par une proportion équivalente de femmes. La promotion de lʼallaitement maternel doit se faire à travers le renforcement des compétences des professionnels de santé en matière de lʼallaitement maternel la , redynamisation de “lʼInitiative Hôpitaux Amis des Bébés, lʼhospitalisation du couple mère/enfant dans les maternités et services de pédiatrie, lʼamélioration des connaissances et pratiques de la communauté en matière dʼallaitement maternel et de diversification des aliments, la création dʼun environnemen favorable à lʼallaitement mat rnel dans le milieu t e de travail et lʼimplication des professionnels de santé du secteur privé dans la promotion de lʼallaitement maternel. Le soutien de lʼallaitement maternel doit avoir lieu à travers un soutien effectif des femmes enceintes et allaitantes dans la gestion de la lactation, une implication de la société civile (ONG, associations et relais communautaires….) dans le soutien et lʼaccompagnement des mères allaitantes à assurer une lactation optimale, une implication des médias audiovisuels et la presse écrite dans la promotion, le soutien et lʼaccompagnement des mères allaitantes. La protection de lʼallaitement maternel doit passer par la révision et la vulgarisation du cadre juridique réglementant la commercialisation des préparations pour enfant (Code de commercialisation des substituts du lait maternel), la prolongation du congé de maternité, la disponibilité de locaux favorisant la pratique de lʼallaitement maternel dans les lieux de travail et les lieux publics… 2
  • 3. In fini, la semaine de promotion de l’allaitement maternel qui aura lieu du 23 au 29 décembre 2013 doit être une opportunité pour sensibiliser les femmes en âge de reproduction et inciter la communauté et les différents détenteurs d’enjeu à entreprendre des mesures urgentes favorables à la pratique de l’allaitement maternel. 3