SlideShare une entreprise Scribd logo
0
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
Scientifique
Faculté De Génie civil
Mini Projet
Master: Travaux Publics
THEME :
Présenté par :
 CHAIB Seif eddine
 BENHABILES Yakoub
 ATEK Hicham
 BELKHIR Dahmen
Proposé par :
 Mr. TALAH
Les Terassement
1
Plan de travail :
11
I. Reconnaissance des sols
II. Définitions
III. Terrassement, Déblai, Remblai, Foisonnement
IV. Les engins de terrassement
V. 5L’exécution des fouilles
VI. Le blindage des fouilles
VII. Terrassement en présence de : [l’eau ; roche ; câbles et
Conduites]
VIII. Les conditions favorables pour réussir un bon terrassement
IX. Conclusion
X. Bibliographie
1.
2.
2
I. Reconnaissance Des Sols :
Réaliser une construction, quelle qu’elle soit, est toujours un
moment important qui demande à la fois de l’attention et des
connaissances. C’est le cas pour le calcul de la capacité portante de
chaque sol. En effet, elle dépend de la qualité de la construction,
mais également les matériaux à employer.
Pour définir cette capacité portante, il est essentiel de faire appel à
un professionnel qualifié. C’est le cas d’Ingénierie Conseil.
II. Définition :
1. La capacité portante du terrain :
Est le premier élément à prendre en compte lors de l’exécution
des terrassements, et aussi l’importance de l’ouvrage à édifier qui
décide de l’ampleur des moyens de reconnaissances à maître en
œuvre.
3
2. Les sondages :
C’est l’exécution de trous de sonde qui visent essentiellement à :
- Reconnaitre les couches de terrain, les nappes d’eau
éventuelles a traversé.
- Rechercher la zone de terrain valable (bon sol) pour planter
les fondations.
Ils s’exécutent :
- Soit à ciel ouvert : puits, tranchées en gradins.
- Soit par forage mécanique : réalisé a l’aide de matériels divers
plus ou moins perfectionnés.
Ces sondages permettent en outre, grâce au prélèvement
d’échantillon de procéder à des essais des sols en laboratoire
spécialisé.
- Série de sondage donnant la Forme générale des couches
géologiques.
- Toutes les cotes de sondage sont rapportées à zéro du
niveau de mer
Généralités :
Pour construire un ouvrage, quel qu'il soit (tunnel, route, pont,
bâtiment, barrage, ...), il est nécessaire de modifier le terrain
naturel. Il faut profiler la surface du terrain de telle sorte qu'il soit
apte à supporter le poids de l'ouvrage et à en intégrer la forme.
L'ensemble de ces opérations s’appelle « le Terrassements ».
4
III. Terrassement :
Définition :
Le terrassement consiste, par définition, à modifier la
topographie d’un site conformément aux indications prescrites
par des plans. Ces modifications peuvent être modestes
(excavation requise pour installer les fondations superficielles
d’un bâtiment), linéaires (aménagement d’une structure routière,
construction d’une digue) ou complexes (construction des
approches d’un échangeur routier multiple).
D’une façon générale, tout mouvement de terres (déblai, remblai)
constitue un terrassement.
Travaux de terrassement : une étape indispensable, les
travaux de terrassement interviennent au début des chantiers
avant toute construction. En effet, ils constituent les bases
fondamentales permettent d’assurer la bonne progression des
travaux, mais aussi de garantir l’instabilité de la future structure.
Ces travaux exigent beaucoup de technicité, de la précision ainsi
que des matériaux performants. Par conséquent, il est prudent de
les confier au Professional.
Les étapes à suivre dans les travaux de terrassement:
Les travaux de terrassement sont basée sur 3 actions principales
notamment l’extraction, le transport et la mise en œuvre.
Les travaux de terrassements se déroulent suivant un processus
bien déterminé dont aucune des étapes successif ne doit être
négligé. Il s’agit :
1. Le déblai : Consiste à abaisser le niveau de terrain par
enlèvement des terres, il peut se faire manuellement (pelle,
pioche,..) où à l’aide d’engins mécanique on cas de terrain rocheux.
5
Ainsi il existe deux types de déblai pour retirer suffisamment de
terre et assuré un nivellement parfait des sols :
-Le déblai d’excavation utilisé pour les travaux de
terrassements sur plus De 25cm d’épaisseur.
- Le déblai en tranché servant la réalisation des réseaux et
fondations.
2. Le remblai : consiste à rapporter des terres a fin de relever le
niveau, ainsi il sert à préparer les terres et permet un
aplanissement nécessaire pour entreprendre par la suite tous les
travaux de terrassement. Ou mettre on place une couche de forme
comme le bitume, il prend en considération le tassement et le
coefficient de foisonnement des sols.
3. Décapage : consistant à éliminer la couche supérieur du
terrain entre autre la terre végétale.
L'épaisseur de la couche à décaper varie de 20 à 30 cm. On
quantifie souvent ce décapage en m².
Les Inconvénient de déblai et remblai :
-Déblai et gestion et déchets : il faut prendre en compte le fait
que les travaux de déblais génèrent des déchets importants
(terres, végétale, divers, gravats de chantier ) ,il s’ensuit donc une
gestion et une prise en charge des déchets sur site dont la
responsabilité incombe au propriétaire du chantier .Du tri sélectif
6
au traitement des déchets, on passant par l’évacuation par bennes
à déchets de chantier, tout le cycle de gestion des déchets doit être
suivi dans le respect de la réglementation mise en vigueur a fin de
garantir au mieux la protection de l’environnement et préserver la
santé publique .
Le remblai est interdit dans les zones d’occupations des sols de la
commune que n’autorise pas où bien dans les zones
diagnostiquées inondables. Aussi lors de travaux d’aménagement
ou de construction d’une habitation, le remblai doit
obligatoirement suivre une procédure définie par le code
d’urbanisme, stipulant les conditions de superficie faisant
obligatoirement l’objet d’une demande de permis d’emménager.
Pour éviter les inconvénients de remblais il faut choisir un bon
matériau et le tasser avec soin (compacter).
Convenaient :
Le déblai et remblais permettent une meilleure stabilité des
talus, la mise en place des talus par remblais où déblais fait partie
des travaux de terrassement. Et il y’a lieu de bien faire distinction
entre un talus de déblai et un talus de remblai. Le premier désigne
les talus qui s’élèvent à partir de terre provenant excavation,
comme les routes où fossés. En revanche, les talus de remblais
concerne d’avantage les talus constituent de terre dite rapportée,
c'est-à-dire les voies ferrées, les canaux en surplomb …
Les divers travaux constituants le terrassement :
Le terrassement comprend plusieurs actions qui sont
indépendante étant donné que la réussite de l’une dépend de celle
des autres.
La premier phase est le piquetage qui est une action visant à
concrétiser les varies limites du terrain.
7
La deuxième phase c’est l’accomplissement de l’étanchéité du
terrain. Celle-ci est très important, car un terrain humide est plein
d’eau ne peut être exploité. Ainsi, il faut s’assurer que le sol soit
assécher.
La troisième phase qui concerne la fouille qui consiste à réaliser
une introspection profonde du terrain pour le déblayer.
Quatrième phase on met, en place l’équipement permettant a la
fois de protection de l’ouvrage et de séparation de la terre
existante sur place et celle nécessaire a la dernière étape. Cet
équipement n’est autre que le film géotextile. Et enfin dans la
dernière phase, on effectue le nivellement du sol avec apport de
terre, si besoin.
LE TASSEMENT : affaissement sous un point ou une pression
physique. Il est différent suivant la charge dont le sol est soumis.
Le tassement du sol est dû a la combinaison de plusieurs facteur
externe au sol dont les principaux sont :
- Le passage d’outils lourds (exemple de l’épandeur).
- Le choix de pneumatique non-adaptés (pression trop
importante appliqué sur de petites surfaces avec des roues
étroites).
- Le chargement animal trop important.
- Le lissage successif dû a des passages d’outils dans des
conditions de sol trop plastique (exemple de la semelle de
labour).
Le tassement va également dépend de facteur intrinsèques du sol :
- L’humidité de sol : si le sol est trop humide, c'est-à-dire son
humidité est supérieur a sa capacité au champs, la cohésion
des particules du sol est faible. Par conséquent, suite a
l’application d’une charge sur ce sol, la porosité diminue.
8
- La teneur en argile : plus la proportion d’argile est élevé,
moins le sol est sensible au tassement, et ce dans des
conditions d’humidité acceptable.
Suivant la porosité concernée, il existe deux types de tassement du
sol :
- Le tassement structural du sol : c’est un réarrangement des
éléments structuraux entre eux.il conduit a une diminution
des vides entre les agrégat et donc une diminution de la
porosité structurale.
- Le tassement textural du sol : c’est un réarrangement de la
particule élémentaire à l’intérieur des agrégats qui conduit à
une diminution de la porosité texturale.
Foisonnement : est la capacité d’un sol ou de gravats à
augmenter de volume lors de déplacement de matériau.
- On calcule le coefficient de foisonnement qui est la
proportion de volume supplémentaire sur le volume ramené
a 100. Le calcule de facteur de foisonnement est nécessaire
pour savoir le volume de la terre a transporter.
9
IV. Les engins de terrassement :
10
L’excavation : Action de creuser le sol. Les travaux d’excavation
fait à ciel ouvert, elle se fait à l’aide d’une chargeuse ou le
bulldozer.
Chargeur : un chargeur sur pneus, est un engin de chantier sur
pneus. Il comporte un corps automoteur articulé et une benne de
grande taille à l’avant celle-ci, aussi appelée godet, peut effectuer
un mouvement vertical pivoter autour de son axe porteur. Les
imposantes roues de chargeur, mues par un moteur puissant,
permettent la pratique de tous types de terrain suffisamment dur
et une poussée importante vers l’avant.
Bulldozer : est un tracteur à chenilles muni d’une lame frontale.
L’outil de terrassement est une lame profilé porté par deux bras
articulé qu’un mécanisme hydraulique permet de rabaisser ou de
relever.
11
Le décapage : consistant à éliminer la couche supérieur du
terrain entre autre la terre végétale.
L'épaisseur de la couche à décaper varie de 20 à 30 cm. On
quantifie souvent ce décapage en m².
Scraper :
L’évacuation : Pour évacuer et transporter la terre hors du
chantier pour éviter l’encombrement du terrain on trouve les
engins de transport (les tombereaux) des camions équipés d’une
benne.
Les tombereaux : est le nom donné au véhicule hippomobile,
généralement agricole, destiné a transporté en vrac : terre, paille,
fumier, gravats. Sa particularité est que la caisse peut basculer,
l’arrière pour vider le chargement.
12
Le nivellement : action de niveler, de mettre de niveau la
surface (d’un sol, d’un terrain) pour en faire un plan uni et
horizontal. Il se fait par la niveleuse.
La niveleuse : (est souvent appelée <<grader>>).
Une niveleuse est une longue lame qui sert à créer une surface
plate sur un sol irrégulier. La hauteur et l’angle de la lame peuvent
être réglés par l’opérateur. L’engin passera souvent plusieurs fois
sur une surface pour affiner et mettre à niveau le résultat final.
L’arrosage : rincer le terrain avec de l’eau a l’aide l’arroseuse
(camion équipé d’une citerne d’eau).
13
Le compactage : c’est l’action de tasser un matériau à l’aide de
moyens mécanique (pour réduire les vides et augmenter sa
cohésion. Il est réalisé soit au moyen de compacteurs statiques (à
pneus ou à pieds dameurs) qui agissent uniquement par leur
poids, soit de compacteurs vibrant (à bille lisse ou à pied
dameurs) qui agissent par leur poids et leur vibration. En fonction
de la nature des matériaux et de l’objectif de compacité recherché,
on détermine le type de compacteur (avec sa vitesse et le nombre
de passes) et l’épaisseur de la couche à compacter.
Le compacteur : Un rouleau compresseur, appelé également
compacteur, est un engin de compactage anciennement à traction
animale, aujourd’hui motorisé, caractérisé par des roues
cylindriques lisses ou à relief dit <<pied de mouton>>, servant à
tasser le sol support ou toute autre couche d’une voie carrossable.
14
V. L’EXECUTION DE FOUILLES :
Définition : Une fouille est un creusement réalisé dans le sol, en
générale après décapage de la terre végétale.
Les fouilles sont destinées aux applications suivantes :
- Réalisation des fondations.
- Dégagement des volumes des sous-sols.
- Pose des canalisations.
Type de fouilles : on compte plusieurs types de fouilles dont :
- Fouilles en rigole : elles sont destinées à recevoir les
semelles filantes de fondations, leur profondeur n’excède pas
un mètre et leur largeur deux mètres.
- Fouilles en tranchées : leur profondeur est supérieur a un
mètre et leur largeur n’excède pas deux mètres.
15
- Fouilles en excavation : elles ont une largeur de plus de
deux mètres mais leur profondeur ne dépasse pas la moitié
de la largeur.
- Fouille en puits : C’est dans le cas où la plus grande
dimension horizontal d’un puits est inferieur à 1.20 mètre,
cette dimension est mesuré entre les face intérieur opposées
des étais et blindage pour des raison de sécurité, il est
interdit qu’on descende au fond de la fouille au cours de son
exécution.
- Fouille en pieux : est utilisé lors d’un sol bon très profond a
fin de récupéré des charges ponctuelles généralement. On
peut aussi coupler les pieux avec des longrines afin de
répartir les charges du bâtiment sur une surface plus grande,
et aussi afin de limiter les effets de tassements.
- Fouilles en plein masse : exécutée sur la totalité de la surface
d’emprise d’une construction, par ex pour encaisser un sous-
sol. Dans ce cas, le terrassement est descendu jusqu’au niveau
de la sous-face du dallage du dernier sous-sol.
Engin mécanique de fouille :
Généralement on utilise la pelle mécanique, qui comporte une
flèche articulée à l’extrémité du châssis roulant. Sur cette flèche
est articulé un bras qui porte à son extrémité, une pelle mobile.
Cette dernière charge elle-même la terre a évacué sur les
camions.
Etaiement et blindage des fouilles :
En fonction de la nature du terrain on peut déterminer
l’étaiement et le blindage des fouilles, l’étaiement et blindage
doivent tenir compte de la profondeur des fouilles (le blindage
est obligatoire a partir de 1.30 m de profondeur) et des
16
surcharge susceptible d’exister en crête de ces derniers
(présence d’immeuble voisin et de voies de communication,
Stationnement et circulation d’engins mécanique, dépôt de
matériaux).
Les étais transmettant les efforts doivent reposer sur des
surfaces d’appuis par l’intermédiaire de semelle de répartition
bien encrées pour éviter tout les glissements ou enfoncements
et toute disposition utiles doivent être prises si le flambement
des pièces est à craindre.
L’eau dans la fouille :
Lors de l’exécution des fouilles on peut rencontrer de l’eau.
Cette eau a plusieurs origines :
- Eau de ruissellement : sont les eaux provenant des
précipitations naturelles telle que (pluie, neige, grêle).la
crête de la fouille est ceinturer par des rigole recueillant les
eaux de ruissellement extérieur et les évacuant a une
distance convenable des fouilles.
- Nappe phréatique : sont les eaux souterraines stagnantes,
en une quantité plus au moins grande, dont l’écoulement est
arrêté par des couche imperméable.
Les sources caractérisées, ou même les simples filets d’eau,
sont captés u détournés dès leur débouché. Les dispositions
prises à cet effet ne doivent entrainer ni érosion ni affaissement
du sol.
Présence d’une nappe phréatique dans une fouille
17
Parfois le niveau de la nappe phréatique est plus haut que le
niveau fini de la fouille, dans ce cas et sans précaution les fouilles
seraient noyées, il est nécessaire de se débarrasser de l’eau, on
procède au pompage d’eau de la fouille. Plusieurs techniques
existent et sont employées, selon la configuration du chantier on
peut utiliser une pompe pour faire sortir cette quantité d’eau et
utiliser des palplanches étanches.
VI. Le blindage des fouilles :
Introduction :
Lorsque la nature des travaux réalisés nécessite l’ouverture de
d’une tranché, le blindage consiste à soutenir les parois pour
éviter un écroulement de celle-ci. Plusieurs critères engendrent la
nécessité de blinder une fouille : profondeur, nature du terrain,
vibrations voisines, conditions hydrologiques, surcharges de toute
nature avoisinante (construction dans le voisinage).
Matériaux divers, déblais..), ébranlements dus à la circulation sur
les voies carrossables les pistes et les voies avoisinantes.
18
Le but de blindage : est d’assurer la sécurité des ouvriers
contre l’ensevelissement ou l’enfouissement.
Un bon blindage doit pouvoir être installé et déposé sans qu’il y
ait de risque d’éboulement pour les exécutants. Il doit être robuste
de façon à résister à la force et la poussée des terres. Le blindage
doit constituer une cage résistant aux efforts obliques.
Les nombreux procédés de blindage sont choisis en fonction de la
qualité du terrain, de la nature et l’importance des travaux à
réaliser.
Réglementation :
La réglementation concernant les blindages des tranchées est
régit par le décret du 8 janvier 1965 modifié intitulé (travaux de
terrassement à ciel ouvert). L’élément le plus important dans ces
articles est : lorsqu’une tranchée a parois verticales a plus de 1.30
m de profondeur et que sa largueur est égale ou inférieur au
2
3
de
sa profondeur, elle doit être obligatoirement blindée quelle que
soit la nature du terrain. Dans les autres cas, les parois doivent
être aménagées de façon à éliminer les risques d’écoulement.
Traduction graphique de l’article 66 décret du 08/01/1956.
19
Les différents blindages :
- Blindage par panneaux en bois ou peau souple en géotextile.
- Blindage par caisson bois.
- Blindage par caisson mécanique.
- Blindage par enfilage de planches verticales.
- Blindage par ceinture et pal feuilles.
- Blindage par cadres à glissières et panneaux métalliques.
en œuvre de techniques complémentaires particulières qui sont
exécutées en parallèle, notamment :
 la stabilisation des sols compressibles (notamment en assises de
remblais) par :
o un tassement accéléré du sol réalisé par un pré-chargement et/ou
par des massifs drainants
o des pieux verticaux qui supporteront le remblai : colonnes
ballastées ou pilonnées ; inclusions rigides
20
o le renforcement du remblai par des géotextiles
o des remblais en matériaux « légers »
 le raidissement (emprise insuffisante) ou le confortement
(instabilité) de talus par :
o des tirants ou des parois cloutées
o un mur béton, ou un mur à éléments auto-stables (terre armée...)
o des géotextiles
o un traitement du sol des talus à la chaux et/ou au liant
hydraulique
 la recherche de cavités par des méthodes géophysiques
 le remblaiement de cavités
 le rabattement de nappes
 la mise en œuvre d’étanchéité de bassins, d’alvéoles de centres
d’enfouissement... par : des géo membranes ; un traitement du sol
à la kaolinite ou à la bentonite
 la dépollution de sols.
VII.1. Terrassement en présence d’eau :
La présence d’eau dans les sols, modifie de manière non
négligeable ses caractéristiques et les modes de terrassements
pour cela il faut :
- Collecter les eaux de ruissellement
- Pomper les venues d’eau (faible) ou drainer
- Dans le cas de nappe phréatique avec présence d’eau
permanente il faut procéder à un rabattement de nappe.
VII.2. Terrassement en présence de la roche :
Avant d’entreprendre des travaux de terrassement ; il faut
toujours connaitre la composition de sol que l’on va creuser et
travailler .si c’est un sol composé de roches, les travaux seront
évidemment moins aisés que dans un sol meuble et fiable.
21
Dans ce cas il est impératif de passé par un terrassier
professionnel. En effet, pour creuser dans un sol rocheux il faudra
équipée la tractopelle qui vas creuser le sol d’un brise-roche a fin
de pouvoir à la fois casser la roche et creuser dans le terraine en
profondeur.
VII.3. Terrassement en présence des câbles et des
conduites :
La mécanisation croissante des travaux publics et la demande en
hausse de conduites et de câbles enterrés mettent régulièrement
les entrepreneurs face à des dégâts à ces câbles et conduites.les
entrepreneurs doivent don s’efforcer d’exécuter les travaux sans
endommager les conduites, ou tout cas en limitant le plus possible
des dégâts avant réaliser un puits ou une tranchée, l’entrepreneur
doit veiller à être en possession des plans des câbles et conduits
en sous-sol. Ensuite, il fait connaitre ou il va commencer les
travaux .finalement, il a l’obligation de localiser les câbles et
conduites .si ce n’est pas possible, il doit consulter les entreprises
d’utilité publique avant de débuter ses travaux.
Toutes ces obligations sont, en principe, des mesures de sécurité
à prendre lors de l’exécution des travaux.
Leur but essentiel est de garantir que les installations
fonctionneront bien et d’éviter les accidents.
Le grand terrassement provoque :
- un blocage de l’aération et l’ensoleillement.
-une déstabilisation des terrains et un danger de glissement.
-une pénétration de l’humidité dans la construction.
22
VIII. Les conditions favorable pou réussir un bon
terrassement :
- le temps des travaux de terrassement sont a faire en temps sec
avec un sol sec ou gelé.
- l’accessibilité du terrain par des engins plus ou moins imposant
comme, le camion, la benne, la dameuse, la tractopelle etc.…dans
la même foulée, l’existence d’un endroit pour que ces engins
puissent faire de la manouvre un autre pour stocker les terres
enlevées.
- la prévision d’un budget destiné au frais d’enlèvement des terres
déplacés.
IX .Conclusion :
Le terrassement a pour objectif d’éviter et de réduire les risques de
compression ou d’éboulement de terrain.
23
X. Bibliographie :
- Wikipedia.
- CONDUCTEURS D’ENGINS DE CHANTIER
Technologie de la construction, technique de
terrassement perfectionnement.
Auteur (Fonds de formation professionnelle de
la construction fvb.ffc).
- Travaux de terrassement
IUT DE ST PIERRE
- Les blindages
http://www.idropproject.com
- Cours Mds
Auteur : Dr Khellifa Harichane
Université de chlef
- http://www.terrassement.com
- http://www.Linkedin.com

Contenu connexe

Tendances

Cubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terresCubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terres
Adel Nehaoua
 
Constructions Et Batiments
Constructions Et BatimentsConstructions Et Batiments
Constructions Et Batiments
OURAHOU Mohamed
 
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1xTerrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Hani sami joga
 
Cours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de Terassement
Cours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de TerassementCours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de Terassement
Cours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de Terassement
Archi Guelma
 
Les fondations
Les fondationsLes fondations
Les fondations
Said Baazi
 
L'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBRL'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBR
Ghiles MEBARKI
 
Les Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènementLes Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènement
Adel Nehaoua
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
Sami Sahli
 
Travaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfTravaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdf
NestaNesta2
 
Assainissement routier
Assainissement routierAssainissement routier
Assainissement routier
Adel Nehaoua
 
Maitrise des études de renforcement des chaussées
Maitrise des études de renforcement des chaussées Maitrise des études de renforcement des chaussées
Maitrise des études de renforcement des chaussées
Adel Nehaoua
 
Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton
ILYES MHAMMEDIA
 
Représentation graphique des routes
Représentation graphique des routesReprésentation graphique des routes
Représentation graphique des routes
Adel Nehaoua
 
Les fondations
Les fondationsLes fondations
Les fondations
ImeneBoulbir
 
Trace-Routier.pdf
Trace-Routier.pdfTrace-Routier.pdf
Trace-Routier.pdf
OthmanJahid
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)Aissa Ouai
 
Matériaux de chaussée
Matériaux de chausséeMatériaux de chaussée
Matériaux de chaussée
adel213
 

Tendances (20)

Cubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terresCubature et mouvement des terres
Cubature et mouvement des terres
 
Constructions Et Batiments
Constructions Et BatimentsConstructions Et Batiments
Constructions Et Batiments
 
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1xTerrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
Terrassement - exercice corrigé - solution ici : http://goo.gl/ycnp1x
 
Cours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de Terassement
Cours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de TerassementCours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de Terassement
Cours Atelier de Construction 2ème année: Les Tarvaux de Terassement
 
Fondations 03
Fondations 03Fondations 03
Fondations 03
 
fondation
fondationfondation
fondation
 
Les fondations
Les fondationsLes fondations
Les fondations
 
L'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBRL'essai et la méthode CBR
L'essai et la méthode CBR
 
Les Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènementLes Ouvrages de soutènement
Les Ouvrages de soutènement
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Fondations 01
Fondations 01Fondations 01
Fondations 01
 
Travaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfTravaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdf
 
Assainissement routier
Assainissement routierAssainissement routier
Assainissement routier
 
Maitrise des études de renforcement des chaussées
Maitrise des études de renforcement des chaussées Maitrise des études de renforcement des chaussées
Maitrise des études de renforcement des chaussées
 
Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton Renforcement par chemisage en beton
Renforcement par chemisage en beton
 
Représentation graphique des routes
Représentation graphique des routesReprésentation graphique des routes
Représentation graphique des routes
 
Les fondations
Les fondationsLes fondations
Les fondations
 
Trace-Routier.pdf
Trace-Routier.pdfTrace-Routier.pdf
Trace-Routier.pdf
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
 
Matériaux de chaussée
Matériaux de chausséeMatériaux de chaussée
Matériaux de chaussée
 

Similaire à Terrassement.fin

Cours sur Géotechnique et fondations .pptx
Cours sur Géotechnique et fondations .pptxCours sur Géotechnique et fondations .pptx
Cours sur Géotechnique et fondations .pptx
YoussefLrhilrha
 
92 questions avec réponses - QCM Bâtiment -
92 questions avec réponses - QCM Bâtiment - 92 questions avec réponses - QCM Bâtiment -
92 questions avec réponses - QCM Bâtiment -
Hani sami joga
 
amineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.ppt
amineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.pptamineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.ppt
amineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.ppt
MariemHAMOUDA2
 
liquefaction.pptx
liquefaction.pptxliquefaction.pptx
liquefaction.pptx
AbirNour1
 
Terrassment groupe N'1
Terrassment groupe N'1Terrassment groupe N'1
Terrassment groupe N'1
GCissat2012
 
Amélioration des sols.pdf
Amélioration des sols.pdfAmélioration des sols.pdf
Amélioration des sols.pdf
OussamaElGoubiha
 
Le terrassement ...
Le terrassement                                                              ...Le terrassement                                                              ...
Le terrassement ...Ab Dou
 
Présentation du Jet Grouting
Présentation du Jet Grouting Présentation du Jet Grouting
Présentation du Jet Grouting
Ghiles MEBARKI
 
Parois enterrees-fascicule
Parois enterrees-fasciculeParois enterrees-fascicule
Parois enterrees-fascicule
Najib TAHIR
 
Construction des routes [Enregistrement automatique]1.pptx
Construction des routes [Enregistrement automatique]1.pptxConstruction des routes [Enregistrement automatique]1.pptx
Construction des routes [Enregistrement automatique]1.pptx
MeryAme3
 
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voieChemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Adel Nehaoua
 
fondations02-130909033455-_2.pdf
fondations02-130909033455-_2.pdffondations02-130909033455-_2.pdf
fondations02-130909033455-_2.pdf
YoussefLrhilrha
 
1. généralités fonctionnement chaussées
1. généralités fonctionnement chaussées1. généralités fonctionnement chaussées
1. généralités fonctionnement chaussées
abambadiop
 
Chapitre 0 introduction
Chapitre 0 introductionChapitre 0 introduction
Chapitre 0 introduction
abdelkrim abdellaoui
 
Partager Procédés généraux de construction (1).pptx
Partager Procédés généraux de construction  (1).pptxPartager Procédés généraux de construction  (1).pptx
Partager Procédés généraux de construction (1).pptx
HoussamBoularas1
 
Sol et fondation
Sol et fondationSol et fondation
Sol et fondation
Abdoulaye SECK
 
Méthodes dexploitation S souterraines.pdf
Méthodes dexploitation S souterraines.pdfMéthodes dexploitation S souterraines.pdf
Méthodes dexploitation S souterraines.pdf
mohamedHanouni
 
Présentation du phénomène de liquéfaction
Présentation du phénomène de liquéfactionPrésentation du phénomène de liquéfaction
Présentation du phénomène de liquéfaction
Ghiles MEBARKI
 
Pathologies de chaussées
Pathologies de chausséesPathologies de chaussées
Pathologies de chaussées
idropproject
 
recap cours d'exploitation 2014.pptx
recap cours d'exploitation 2014.pptxrecap cours d'exploitation 2014.pptx
recap cours d'exploitation 2014.pptx
Mokded Ghenimi
 

Similaire à Terrassement.fin (20)

Cours sur Géotechnique et fondations .pptx
Cours sur Géotechnique et fondations .pptxCours sur Géotechnique et fondations .pptx
Cours sur Géotechnique et fondations .pptx
 
92 questions avec réponses - QCM Bâtiment -
92 questions avec réponses - QCM Bâtiment - 92 questions avec réponses - QCM Bâtiment -
92 questions avec réponses - QCM Bâtiment -
 
amineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.ppt
amineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.pptamineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.ppt
amineexposterrassementetvrd-130512040505-phpapp01.ppt
 
liquefaction.pptx
liquefaction.pptxliquefaction.pptx
liquefaction.pptx
 
Terrassment groupe N'1
Terrassment groupe N'1Terrassment groupe N'1
Terrassment groupe N'1
 
Amélioration des sols.pdf
Amélioration des sols.pdfAmélioration des sols.pdf
Amélioration des sols.pdf
 
Le terrassement ...
Le terrassement                                                              ...Le terrassement                                                              ...
Le terrassement ...
 
Présentation du Jet Grouting
Présentation du Jet Grouting Présentation du Jet Grouting
Présentation du Jet Grouting
 
Parois enterrees-fascicule
Parois enterrees-fasciculeParois enterrees-fascicule
Parois enterrees-fascicule
 
Construction des routes [Enregistrement automatique]1.pptx
Construction des routes [Enregistrement automatique]1.pptxConstruction des routes [Enregistrement automatique]1.pptx
Construction des routes [Enregistrement automatique]1.pptx
 
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voieChemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
Chemins de fer chapitre 4 : maintenance de la voie
 
fondations02-130909033455-_2.pdf
fondations02-130909033455-_2.pdffondations02-130909033455-_2.pdf
fondations02-130909033455-_2.pdf
 
1. généralités fonctionnement chaussées
1. généralités fonctionnement chaussées1. généralités fonctionnement chaussées
1. généralités fonctionnement chaussées
 
Chapitre 0 introduction
Chapitre 0 introductionChapitre 0 introduction
Chapitre 0 introduction
 
Partager Procédés généraux de construction (1).pptx
Partager Procédés généraux de construction  (1).pptxPartager Procédés généraux de construction  (1).pptx
Partager Procédés généraux de construction (1).pptx
 
Sol et fondation
Sol et fondationSol et fondation
Sol et fondation
 
Méthodes dexploitation S souterraines.pdf
Méthodes dexploitation S souterraines.pdfMéthodes dexploitation S souterraines.pdf
Méthodes dexploitation S souterraines.pdf
 
Présentation du phénomène de liquéfaction
Présentation du phénomène de liquéfactionPrésentation du phénomène de liquéfaction
Présentation du phénomène de liquéfaction
 
Pathologies de chaussées
Pathologies de chausséesPathologies de chaussées
Pathologies de chaussées
 
recap cours d'exploitation 2014.pptx
recap cours d'exploitation 2014.pptxrecap cours d'exploitation 2014.pptx
recap cours d'exploitation 2014.pptx
 

Dernier

Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptxLes écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
abderrahimbourimi
 
OCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdf
OCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdfOCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdf
OCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdf
OCTO Technology
 
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptxPRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
AlbertSmithTambwe
 
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
OCTO Technology
 
Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024
UNITECBordeaux
 
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWSCOURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
AlbertSmithTambwe
 
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'universitéDe l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
Université de Franche-Comté
 
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Laurent Speyser
 
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
OCTO Technology
 

Dernier (9)

Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptxLes écrans informatiques au fil du temps.pptx
Les écrans informatiques au fil du temps.pptx
 
OCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdf
OCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdfOCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdf
OCTO TALKS : 4 Tech Trends du Software Engineering.pdf
 
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptxPRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
PRESENTATION DE L'ACTIVE DIRECTORY SOUS WINDOWS SERVEUR.pptx
 
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
Le Comptoir OCTO - Qu’apporte l’analyse de cycle de vie lors d’un audit d’éco...
 
Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024Le support de présentation des Signaux 2024
Le support de présentation des Signaux 2024
 
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWSCOURS D'ADMINISTRATION RESEAU  SOUS WINDOWS
COURS D'ADMINISTRATION RESEAU SOUS WINDOWS
 
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'universitéDe l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
De l'IA comme plagiat à la rédaction d'une « charte IA » à l'université
 
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
Ouvrez la porte ou prenez un mur (Agile Tour Genève 2024)
 
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
Le Comptoir OCTO - Équipes infra et prod, ne ratez pas l'embarquement pour l'...
 

Terrassement.fin

  • 1. 0 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté De Génie civil Mini Projet Master: Travaux Publics THEME : Présenté par :  CHAIB Seif eddine  BENHABILES Yakoub  ATEK Hicham  BELKHIR Dahmen Proposé par :  Mr. TALAH Les Terassement
  • 2. 1 Plan de travail : 11 I. Reconnaissance des sols II. Définitions III. Terrassement, Déblai, Remblai, Foisonnement IV. Les engins de terrassement V. 5L’exécution des fouilles VI. Le blindage des fouilles VII. Terrassement en présence de : [l’eau ; roche ; câbles et Conduites] VIII. Les conditions favorables pour réussir un bon terrassement IX. Conclusion X. Bibliographie 1. 2.
  • 3. 2 I. Reconnaissance Des Sols : Réaliser une construction, quelle qu’elle soit, est toujours un moment important qui demande à la fois de l’attention et des connaissances. C’est le cas pour le calcul de la capacité portante de chaque sol. En effet, elle dépend de la qualité de la construction, mais également les matériaux à employer. Pour définir cette capacité portante, il est essentiel de faire appel à un professionnel qualifié. C’est le cas d’Ingénierie Conseil. II. Définition : 1. La capacité portante du terrain : Est le premier élément à prendre en compte lors de l’exécution des terrassements, et aussi l’importance de l’ouvrage à édifier qui décide de l’ampleur des moyens de reconnaissances à maître en œuvre.
  • 4. 3 2. Les sondages : C’est l’exécution de trous de sonde qui visent essentiellement à : - Reconnaitre les couches de terrain, les nappes d’eau éventuelles a traversé. - Rechercher la zone de terrain valable (bon sol) pour planter les fondations. Ils s’exécutent : - Soit à ciel ouvert : puits, tranchées en gradins. - Soit par forage mécanique : réalisé a l’aide de matériels divers plus ou moins perfectionnés. Ces sondages permettent en outre, grâce au prélèvement d’échantillon de procéder à des essais des sols en laboratoire spécialisé. - Série de sondage donnant la Forme générale des couches géologiques. - Toutes les cotes de sondage sont rapportées à zéro du niveau de mer Généralités : Pour construire un ouvrage, quel qu'il soit (tunnel, route, pont, bâtiment, barrage, ...), il est nécessaire de modifier le terrain naturel. Il faut profiler la surface du terrain de telle sorte qu'il soit apte à supporter le poids de l'ouvrage et à en intégrer la forme. L'ensemble de ces opérations s’appelle « le Terrassements ».
  • 5. 4 III. Terrassement : Définition : Le terrassement consiste, par définition, à modifier la topographie d’un site conformément aux indications prescrites par des plans. Ces modifications peuvent être modestes (excavation requise pour installer les fondations superficielles d’un bâtiment), linéaires (aménagement d’une structure routière, construction d’une digue) ou complexes (construction des approches d’un échangeur routier multiple). D’une façon générale, tout mouvement de terres (déblai, remblai) constitue un terrassement. Travaux de terrassement : une étape indispensable, les travaux de terrassement interviennent au début des chantiers avant toute construction. En effet, ils constituent les bases fondamentales permettent d’assurer la bonne progression des travaux, mais aussi de garantir l’instabilité de la future structure. Ces travaux exigent beaucoup de technicité, de la précision ainsi que des matériaux performants. Par conséquent, il est prudent de les confier au Professional. Les étapes à suivre dans les travaux de terrassement: Les travaux de terrassement sont basée sur 3 actions principales notamment l’extraction, le transport et la mise en œuvre. Les travaux de terrassements se déroulent suivant un processus bien déterminé dont aucune des étapes successif ne doit être négligé. Il s’agit : 1. Le déblai : Consiste à abaisser le niveau de terrain par enlèvement des terres, il peut se faire manuellement (pelle, pioche,..) où à l’aide d’engins mécanique on cas de terrain rocheux.
  • 6. 5 Ainsi il existe deux types de déblai pour retirer suffisamment de terre et assuré un nivellement parfait des sols : -Le déblai d’excavation utilisé pour les travaux de terrassements sur plus De 25cm d’épaisseur. - Le déblai en tranché servant la réalisation des réseaux et fondations. 2. Le remblai : consiste à rapporter des terres a fin de relever le niveau, ainsi il sert à préparer les terres et permet un aplanissement nécessaire pour entreprendre par la suite tous les travaux de terrassement. Ou mettre on place une couche de forme comme le bitume, il prend en considération le tassement et le coefficient de foisonnement des sols. 3. Décapage : consistant à éliminer la couche supérieur du terrain entre autre la terre végétale. L'épaisseur de la couche à décaper varie de 20 à 30 cm. On quantifie souvent ce décapage en m². Les Inconvénient de déblai et remblai : -Déblai et gestion et déchets : il faut prendre en compte le fait que les travaux de déblais génèrent des déchets importants (terres, végétale, divers, gravats de chantier ) ,il s’ensuit donc une gestion et une prise en charge des déchets sur site dont la responsabilité incombe au propriétaire du chantier .Du tri sélectif
  • 7. 6 au traitement des déchets, on passant par l’évacuation par bennes à déchets de chantier, tout le cycle de gestion des déchets doit être suivi dans le respect de la réglementation mise en vigueur a fin de garantir au mieux la protection de l’environnement et préserver la santé publique . Le remblai est interdit dans les zones d’occupations des sols de la commune que n’autorise pas où bien dans les zones diagnostiquées inondables. Aussi lors de travaux d’aménagement ou de construction d’une habitation, le remblai doit obligatoirement suivre une procédure définie par le code d’urbanisme, stipulant les conditions de superficie faisant obligatoirement l’objet d’une demande de permis d’emménager. Pour éviter les inconvénients de remblais il faut choisir un bon matériau et le tasser avec soin (compacter). Convenaient : Le déblai et remblais permettent une meilleure stabilité des talus, la mise en place des talus par remblais où déblais fait partie des travaux de terrassement. Et il y’a lieu de bien faire distinction entre un talus de déblai et un talus de remblai. Le premier désigne les talus qui s’élèvent à partir de terre provenant excavation, comme les routes où fossés. En revanche, les talus de remblais concerne d’avantage les talus constituent de terre dite rapportée, c'est-à-dire les voies ferrées, les canaux en surplomb … Les divers travaux constituants le terrassement : Le terrassement comprend plusieurs actions qui sont indépendante étant donné que la réussite de l’une dépend de celle des autres. La premier phase est le piquetage qui est une action visant à concrétiser les varies limites du terrain.
  • 8. 7 La deuxième phase c’est l’accomplissement de l’étanchéité du terrain. Celle-ci est très important, car un terrain humide est plein d’eau ne peut être exploité. Ainsi, il faut s’assurer que le sol soit assécher. La troisième phase qui concerne la fouille qui consiste à réaliser une introspection profonde du terrain pour le déblayer. Quatrième phase on met, en place l’équipement permettant a la fois de protection de l’ouvrage et de séparation de la terre existante sur place et celle nécessaire a la dernière étape. Cet équipement n’est autre que le film géotextile. Et enfin dans la dernière phase, on effectue le nivellement du sol avec apport de terre, si besoin. LE TASSEMENT : affaissement sous un point ou une pression physique. Il est différent suivant la charge dont le sol est soumis. Le tassement du sol est dû a la combinaison de plusieurs facteur externe au sol dont les principaux sont : - Le passage d’outils lourds (exemple de l’épandeur). - Le choix de pneumatique non-adaptés (pression trop importante appliqué sur de petites surfaces avec des roues étroites). - Le chargement animal trop important. - Le lissage successif dû a des passages d’outils dans des conditions de sol trop plastique (exemple de la semelle de labour). Le tassement va également dépend de facteur intrinsèques du sol : - L’humidité de sol : si le sol est trop humide, c'est-à-dire son humidité est supérieur a sa capacité au champs, la cohésion des particules du sol est faible. Par conséquent, suite a l’application d’une charge sur ce sol, la porosité diminue.
  • 9. 8 - La teneur en argile : plus la proportion d’argile est élevé, moins le sol est sensible au tassement, et ce dans des conditions d’humidité acceptable. Suivant la porosité concernée, il existe deux types de tassement du sol : - Le tassement structural du sol : c’est un réarrangement des éléments structuraux entre eux.il conduit a une diminution des vides entre les agrégat et donc une diminution de la porosité structurale. - Le tassement textural du sol : c’est un réarrangement de la particule élémentaire à l’intérieur des agrégats qui conduit à une diminution de la porosité texturale. Foisonnement : est la capacité d’un sol ou de gravats à augmenter de volume lors de déplacement de matériau. - On calcule le coefficient de foisonnement qui est la proportion de volume supplémentaire sur le volume ramené a 100. Le calcule de facteur de foisonnement est nécessaire pour savoir le volume de la terre a transporter.
  • 10. 9 IV. Les engins de terrassement :
  • 11. 10 L’excavation : Action de creuser le sol. Les travaux d’excavation fait à ciel ouvert, elle se fait à l’aide d’une chargeuse ou le bulldozer. Chargeur : un chargeur sur pneus, est un engin de chantier sur pneus. Il comporte un corps automoteur articulé et une benne de grande taille à l’avant celle-ci, aussi appelée godet, peut effectuer un mouvement vertical pivoter autour de son axe porteur. Les imposantes roues de chargeur, mues par un moteur puissant, permettent la pratique de tous types de terrain suffisamment dur et une poussée importante vers l’avant. Bulldozer : est un tracteur à chenilles muni d’une lame frontale. L’outil de terrassement est une lame profilé porté par deux bras articulé qu’un mécanisme hydraulique permet de rabaisser ou de relever.
  • 12. 11 Le décapage : consistant à éliminer la couche supérieur du terrain entre autre la terre végétale. L'épaisseur de la couche à décaper varie de 20 à 30 cm. On quantifie souvent ce décapage en m². Scraper : L’évacuation : Pour évacuer et transporter la terre hors du chantier pour éviter l’encombrement du terrain on trouve les engins de transport (les tombereaux) des camions équipés d’une benne. Les tombereaux : est le nom donné au véhicule hippomobile, généralement agricole, destiné a transporté en vrac : terre, paille, fumier, gravats. Sa particularité est que la caisse peut basculer, l’arrière pour vider le chargement.
  • 13. 12 Le nivellement : action de niveler, de mettre de niveau la surface (d’un sol, d’un terrain) pour en faire un plan uni et horizontal. Il se fait par la niveleuse. La niveleuse : (est souvent appelée <<grader>>). Une niveleuse est une longue lame qui sert à créer une surface plate sur un sol irrégulier. La hauteur et l’angle de la lame peuvent être réglés par l’opérateur. L’engin passera souvent plusieurs fois sur une surface pour affiner et mettre à niveau le résultat final. L’arrosage : rincer le terrain avec de l’eau a l’aide l’arroseuse (camion équipé d’une citerne d’eau).
  • 14. 13 Le compactage : c’est l’action de tasser un matériau à l’aide de moyens mécanique (pour réduire les vides et augmenter sa cohésion. Il est réalisé soit au moyen de compacteurs statiques (à pneus ou à pieds dameurs) qui agissent uniquement par leur poids, soit de compacteurs vibrant (à bille lisse ou à pied dameurs) qui agissent par leur poids et leur vibration. En fonction de la nature des matériaux et de l’objectif de compacité recherché, on détermine le type de compacteur (avec sa vitesse et le nombre de passes) et l’épaisseur de la couche à compacter. Le compacteur : Un rouleau compresseur, appelé également compacteur, est un engin de compactage anciennement à traction animale, aujourd’hui motorisé, caractérisé par des roues cylindriques lisses ou à relief dit <<pied de mouton>>, servant à tasser le sol support ou toute autre couche d’une voie carrossable.
  • 15. 14 V. L’EXECUTION DE FOUILLES : Définition : Une fouille est un creusement réalisé dans le sol, en générale après décapage de la terre végétale. Les fouilles sont destinées aux applications suivantes : - Réalisation des fondations. - Dégagement des volumes des sous-sols. - Pose des canalisations. Type de fouilles : on compte plusieurs types de fouilles dont : - Fouilles en rigole : elles sont destinées à recevoir les semelles filantes de fondations, leur profondeur n’excède pas un mètre et leur largeur deux mètres. - Fouilles en tranchées : leur profondeur est supérieur a un mètre et leur largeur n’excède pas deux mètres.
  • 16. 15 - Fouilles en excavation : elles ont une largeur de plus de deux mètres mais leur profondeur ne dépasse pas la moitié de la largeur. - Fouille en puits : C’est dans le cas où la plus grande dimension horizontal d’un puits est inferieur à 1.20 mètre, cette dimension est mesuré entre les face intérieur opposées des étais et blindage pour des raison de sécurité, il est interdit qu’on descende au fond de la fouille au cours de son exécution. - Fouille en pieux : est utilisé lors d’un sol bon très profond a fin de récupéré des charges ponctuelles généralement. On peut aussi coupler les pieux avec des longrines afin de répartir les charges du bâtiment sur une surface plus grande, et aussi afin de limiter les effets de tassements. - Fouilles en plein masse : exécutée sur la totalité de la surface d’emprise d’une construction, par ex pour encaisser un sous- sol. Dans ce cas, le terrassement est descendu jusqu’au niveau de la sous-face du dallage du dernier sous-sol. Engin mécanique de fouille : Généralement on utilise la pelle mécanique, qui comporte une flèche articulée à l’extrémité du châssis roulant. Sur cette flèche est articulé un bras qui porte à son extrémité, une pelle mobile. Cette dernière charge elle-même la terre a évacué sur les camions. Etaiement et blindage des fouilles : En fonction de la nature du terrain on peut déterminer l’étaiement et le blindage des fouilles, l’étaiement et blindage doivent tenir compte de la profondeur des fouilles (le blindage est obligatoire a partir de 1.30 m de profondeur) et des
  • 17. 16 surcharge susceptible d’exister en crête de ces derniers (présence d’immeuble voisin et de voies de communication, Stationnement et circulation d’engins mécanique, dépôt de matériaux). Les étais transmettant les efforts doivent reposer sur des surfaces d’appuis par l’intermédiaire de semelle de répartition bien encrées pour éviter tout les glissements ou enfoncements et toute disposition utiles doivent être prises si le flambement des pièces est à craindre. L’eau dans la fouille : Lors de l’exécution des fouilles on peut rencontrer de l’eau. Cette eau a plusieurs origines : - Eau de ruissellement : sont les eaux provenant des précipitations naturelles telle que (pluie, neige, grêle).la crête de la fouille est ceinturer par des rigole recueillant les eaux de ruissellement extérieur et les évacuant a une distance convenable des fouilles. - Nappe phréatique : sont les eaux souterraines stagnantes, en une quantité plus au moins grande, dont l’écoulement est arrêté par des couche imperméable. Les sources caractérisées, ou même les simples filets d’eau, sont captés u détournés dès leur débouché. Les dispositions prises à cet effet ne doivent entrainer ni érosion ni affaissement du sol. Présence d’une nappe phréatique dans une fouille
  • 18. 17 Parfois le niveau de la nappe phréatique est plus haut que le niveau fini de la fouille, dans ce cas et sans précaution les fouilles seraient noyées, il est nécessaire de se débarrasser de l’eau, on procède au pompage d’eau de la fouille. Plusieurs techniques existent et sont employées, selon la configuration du chantier on peut utiliser une pompe pour faire sortir cette quantité d’eau et utiliser des palplanches étanches. VI. Le blindage des fouilles : Introduction : Lorsque la nature des travaux réalisés nécessite l’ouverture de d’une tranché, le blindage consiste à soutenir les parois pour éviter un écroulement de celle-ci. Plusieurs critères engendrent la nécessité de blinder une fouille : profondeur, nature du terrain, vibrations voisines, conditions hydrologiques, surcharges de toute nature avoisinante (construction dans le voisinage). Matériaux divers, déblais..), ébranlements dus à la circulation sur les voies carrossables les pistes et les voies avoisinantes.
  • 19. 18 Le but de blindage : est d’assurer la sécurité des ouvriers contre l’ensevelissement ou l’enfouissement. Un bon blindage doit pouvoir être installé et déposé sans qu’il y ait de risque d’éboulement pour les exécutants. Il doit être robuste de façon à résister à la force et la poussée des terres. Le blindage doit constituer une cage résistant aux efforts obliques. Les nombreux procédés de blindage sont choisis en fonction de la qualité du terrain, de la nature et l’importance des travaux à réaliser. Réglementation : La réglementation concernant les blindages des tranchées est régit par le décret du 8 janvier 1965 modifié intitulé (travaux de terrassement à ciel ouvert). L’élément le plus important dans ces articles est : lorsqu’une tranchée a parois verticales a plus de 1.30 m de profondeur et que sa largueur est égale ou inférieur au 2 3 de sa profondeur, elle doit être obligatoirement blindée quelle que soit la nature du terrain. Dans les autres cas, les parois doivent être aménagées de façon à éliminer les risques d’écoulement. Traduction graphique de l’article 66 décret du 08/01/1956.
  • 20. 19 Les différents blindages : - Blindage par panneaux en bois ou peau souple en géotextile. - Blindage par caisson bois. - Blindage par caisson mécanique. - Blindage par enfilage de planches verticales. - Blindage par ceinture et pal feuilles. - Blindage par cadres à glissières et panneaux métalliques. en œuvre de techniques complémentaires particulières qui sont exécutées en parallèle, notamment :  la stabilisation des sols compressibles (notamment en assises de remblais) par : o un tassement accéléré du sol réalisé par un pré-chargement et/ou par des massifs drainants o des pieux verticaux qui supporteront le remblai : colonnes ballastées ou pilonnées ; inclusions rigides
  • 21. 20 o le renforcement du remblai par des géotextiles o des remblais en matériaux « légers »  le raidissement (emprise insuffisante) ou le confortement (instabilité) de talus par : o des tirants ou des parois cloutées o un mur béton, ou un mur à éléments auto-stables (terre armée...) o des géotextiles o un traitement du sol des talus à la chaux et/ou au liant hydraulique  la recherche de cavités par des méthodes géophysiques  le remblaiement de cavités  le rabattement de nappes  la mise en œuvre d’étanchéité de bassins, d’alvéoles de centres d’enfouissement... par : des géo membranes ; un traitement du sol à la kaolinite ou à la bentonite  la dépollution de sols. VII.1. Terrassement en présence d’eau : La présence d’eau dans les sols, modifie de manière non négligeable ses caractéristiques et les modes de terrassements pour cela il faut : - Collecter les eaux de ruissellement - Pomper les venues d’eau (faible) ou drainer - Dans le cas de nappe phréatique avec présence d’eau permanente il faut procéder à un rabattement de nappe. VII.2. Terrassement en présence de la roche : Avant d’entreprendre des travaux de terrassement ; il faut toujours connaitre la composition de sol que l’on va creuser et travailler .si c’est un sol composé de roches, les travaux seront évidemment moins aisés que dans un sol meuble et fiable.
  • 22. 21 Dans ce cas il est impératif de passé par un terrassier professionnel. En effet, pour creuser dans un sol rocheux il faudra équipée la tractopelle qui vas creuser le sol d’un brise-roche a fin de pouvoir à la fois casser la roche et creuser dans le terraine en profondeur. VII.3. Terrassement en présence des câbles et des conduites : La mécanisation croissante des travaux publics et la demande en hausse de conduites et de câbles enterrés mettent régulièrement les entrepreneurs face à des dégâts à ces câbles et conduites.les entrepreneurs doivent don s’efforcer d’exécuter les travaux sans endommager les conduites, ou tout cas en limitant le plus possible des dégâts avant réaliser un puits ou une tranchée, l’entrepreneur doit veiller à être en possession des plans des câbles et conduits en sous-sol. Ensuite, il fait connaitre ou il va commencer les travaux .finalement, il a l’obligation de localiser les câbles et conduites .si ce n’est pas possible, il doit consulter les entreprises d’utilité publique avant de débuter ses travaux. Toutes ces obligations sont, en principe, des mesures de sécurité à prendre lors de l’exécution des travaux. Leur but essentiel est de garantir que les installations fonctionneront bien et d’éviter les accidents. Le grand terrassement provoque : - un blocage de l’aération et l’ensoleillement. -une déstabilisation des terrains et un danger de glissement. -une pénétration de l’humidité dans la construction.
  • 23. 22 VIII. Les conditions favorable pou réussir un bon terrassement : - le temps des travaux de terrassement sont a faire en temps sec avec un sol sec ou gelé. - l’accessibilité du terrain par des engins plus ou moins imposant comme, le camion, la benne, la dameuse, la tractopelle etc.…dans la même foulée, l’existence d’un endroit pour que ces engins puissent faire de la manouvre un autre pour stocker les terres enlevées. - la prévision d’un budget destiné au frais d’enlèvement des terres déplacés. IX .Conclusion : Le terrassement a pour objectif d’éviter et de réduire les risques de compression ou d’éboulement de terrain.
  • 24. 23 X. Bibliographie : - Wikipedia. - CONDUCTEURS D’ENGINS DE CHANTIER Technologie de la construction, technique de terrassement perfectionnement. Auteur (Fonds de formation professionnelle de la construction fvb.ffc). - Travaux de terrassement IUT DE ST PIERRE - Les blindages http://www.idropproject.com - Cours Mds Auteur : Dr Khellifa Harichane Université de chlef - http://www.terrassement.com - http://www.Linkedin.com