Microsoft histoire et perspectives

994 vues

Publié le

Dossier Eco gestion.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
994
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Microsoft histoire et perspectives

  1. 1. MICROSOFT HISTOIRE & PERSPECTIVES BTS1 DG ALPHONSE Régis, BRAVARD Simon, MARIOLLE Emma, MITASEVSKI Nikolas
  2. 2. SOMMAIRE I. Plan économique ……....................................... 2 II. Microsoft d’un point de vue juridique : des enjeux de taille …………………………………………… 4 III. Marketing ………………………………………… 5 1
  3. 3. I. Plan économique A/ Qu'est-ce que Microsoft vend? Tout d'abord, nous allons aborder la partie Software. Microsoft est connu dans le monde entier pour son système d'exploitation pour ordinateurs, Windows. Cet OS est le principal produit de la firme, et est son deuxième gros succès historique, le premier ayant été l'OS DOS. Ce système d'exploitation a bien évidemment connu plusieurs versions avant d'en arriver jusqu'à où il est aujourd'hui. On peut citer Windows 1.0, Windows 2, Windows 3.0, Windows 95, Windows 98, Windows Millenium Edition, Windows 2000, Windows XP, Windows Vista, Windows 7 et enfin Windows 8. Ce dernier système est également implémenté dans les tablettes. Mais la firme de Redmond ne se limite pas qu'à son système d'exploitation. En effet, on la connait également pour la célèbre suite bureautique "Microsoft Office", très rentable pour la société, composée de plusieurs logiciels permettant le traitement de texte (Word), le tableur (Excel) ou encore la présentation en diaporama (Powerpoint). Accompagnant le système d'exploitation, on retrouve également le navigateur très connu de Microsoft, Internet Explorer. Cependant, ce navigateur n'est plus très populaire et perd en part de marché depuis 2004, à cause de l'arrivée d'autres navigateurs plus performants tels que Firefox, Chrome, ou Safari. Néanmoins, Microsoft a tenté de le relancer avec la version 10 présente depuis la sortie de Windows 8. On connaît également le lecteur de musique et de vidéo propre à Windows, le Lecteur Windows Media. Microsoft propose également un service de de messagerie instantanée et de visioconférence appelé Skype. Cet outil n'est cependant pas créé par la société, il fut seulement l'objet d'un rachat, permettant ainsi de clore l'ancien outil made in Microsoft, Live Messenger. Outre le système d'exploitation pour ordinateur, la société américaine a également lancé son système d'exploitation pour smartphone. Cette branche remonte à 15 ans, lorsque Microsoft a voulu s'imposer sur le marché croissant des PDA (assistants personnels). Un système plus léger de Windows fut alors développé pour être adapté sur ceux-ci. Ce système fut à l'époque appelé Windows CE, puis renommé Windows Mobile en 2003 et enfin Windows Phone en 2010. Microsoft rachète Nokia en 2013, permettant de populariser de mieux en mieux l'OS Windows Phone 8. Nous pouvons désormais aborder la partie Hardware. Microsoft s'est lancé en 2001 dans le secteur du jeux-vidéo en sortant sa Xbox, puis en 2005 sa Xbox 360. Ces consoles permettent de jouer, regarder des DVD ou écouter de la musique. Elles proposent également un mode de jeu en ligne communautaire baptisé Xbox Live. L'apparition de la Xbox 360 permet également de se connecter à différents services tels que Skype, Facebook, Internet Explorer ou Youtube depuis la console. Cette dernière possède environ 30 % des parts du marché du jeux-vidéo et est de plus en plus rentable pour son éditeur depuis 2008, bien qu'elle n’ait pas réussi à s'imposer au Japon. Microsoft va également sortir une nouvelle version de la console, appelée Xbox One, étant une version plus aboutie de leur idée d'une machine ayant la fonction d'un centre multimédia chez soi. Pour concurrencer Apple, Microsoft a également lancé sa tablette tactile nommée "Surface". Elle fut lancée en octobre 2012, en même temps que le système d'exploitation Windows 8. 2
  4. 4. B/ Les chiffres Microsoft a communiqué un chiffre d'affaires de 58,69 milliards de dollars en 2009, pour un bénéfice de 16,26 milliards. Le chiffre d'affaires est segmenté en 7 parties, mais les trois majeures sont: client, serveur et outils, et Information Worker. Client: 12 234 millions de dollars en 2005 Serveur et outils: 3 259 millions de dollars en 2005 Information Worker: 11 013 millions de dollars en 2005. Microsoft accorde également une grande importance à la R&D. En 2010, la firme annonçait avoir investi près de 9 milliards de dollars pour la R&D, et le cloud étant de plus en plus popularisé, elle aurait également investi 500 millions à Chicago en 2009 et 500 millions à Dublin en 2010, le tout pour la création de data centers. Pour ce qui est de la bourse, Microsoft est côté depuis 1986 au NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotations, le deuxième plus important marché d'actions des USA). En 2010, l'action valait 26,37 milliards de dollars pour une capitalisation boursière* de 231,7 milliards, plaçant ainsi la firme de Redmond en deuxième position des valeurs technologiques mondiale derrière Apple. *La capitalisation boursière est la valeur de marché de l'ensemble des actions en circulation d'une société par actions. Elle est distincte des capitaux propres et peut même évoluer dans le sens opposé lorsque l'entreprise a pour priorité immédiate la rentabilité. La société verse également des dividendes aux actionnaires depuis 2004. La somme versée approche les 28 milliards de dollars, sachant que Microsoft verse 3$ par action. C/ Stratégies Voici comment Microsoft définit sa stratégie: La diversité globale et l'inclusion font partie intégrante de la vision, la stratégie, et la réussite commerciale de Microsoft. Microsoft a officiellement formé le Bureau de la Diversité & de l'Inclusion dans la reconnaisance du fait que le leadership* sur le maché mondial exige une culture d'entreprise et un environnement économique inclusif où les meilleurs et les plus brillants esprits travaillent ensemble pour répondre aux demandes des consommateurs. *Le leadership est l'influence d'un individu sur un groupe. En tant qu'entreprise mondiale, Microsoft emploie des personnes de plus de 135 pays et régions différents. Une main-d'œuvre multiculturelle permet d'attirer et de retenir les employés les plus qualifiés, développer des produits innovants, et de mieux servir les besoins d'un large éventail de clients. Répondre aux besoins d'une population mondiale diversifiée est une incroyable opportunité et un défi pour Microsoft et l'industrie de la technologie. En tant que leader de l'industrie mondiale et citoyenne, Microsoft poursuit l'effort de comprendre, d'apprécier et d'intégrer les différences. Nous travaillons dur pour 3
  5. 5. permettre talent, satisfaire les clients, et de conduire l'innovation technologique au niveau mondial. II. Microsoft d’un point de vue juridique : des enjeux de taille A/ Les dirigeants et les sièges sociaux de l’entreprise Tout le monde aura eu vent du nom de celui qui a fondé la prestigieuse entreprise Microsoft : William Henry Gates communément appelé Bill. Depuis cette réalisation, en 1975, l’entreprise sera passée d’une main à l’autre sans jamais quitter l’influence de son fondateur. Ainsi Paul Allen, Warren Buffet ainsi que Carlos Slim auront été PDF de l’entreprise numéro une, relayant ainsi l’homme le plus riche du monde. Actuellement, Steve Ballmer est à la tête du groupe. Ce dernier, suite à de nombreux coups de pression a décidé de quitter son poste. Le groupe cherchant activement un moyen de rester opérationnel se met dès lors en quête d’un nouveau dirigeant. Parmi la liste d’aspirant au siège figure l’ancien PDG de Nokia. Cette entreprise aura été rachetée il y a quelques mois par Microsoft. Certaines inquiétudes planent : serait-il probable que qu’on voit Nokia à la domination du plus grand groupe de productions de logiciel du monde ? Le siège social du groupe se localise à Seattle, à Redmond. Malgré la multiplicité de firmes de Software connus telle Nintendo, Data incorporation et Genie Industrie. On nomme d’ailleurs Microsoft la firme de Redmond : ceci ne fait que mettre en exergue sa domination sur le milieu. B/ Une proie des économistes La firme internationale qu’est Microsoft n’échappe pas aux lois. En effet, l’entreprise s’est bien souvent rendu coupable de faire un usage abusif de son influence démesurée. L’hégémonie de celle-ci est indiscutable et fait ne lui permet aucune possibilité d’écarts. C’est d’ailleurs ce que l’on remarquera dans le cas de l’affaire Antitrust. Il s’agit d’une poursuite du gouvernement dirigée contre l’entreprise à cause de son monopole sur le marché. Les raisons du procès n’ont pas suffi à convaincre le juge : le gouvernement affirmait que le développement de l’économie souffrait de la croissance de Microsoft. Cette croissance ne permettrait même pas à de nouveaux groupes de voir le jour. Cette accusation du gouvernement a soulevé énormément de questions notamment sur le libéralisme. Cette notion stipule clairement que toute action commerciale doit se passer de l’intervention de l’Etat. Ce principe purement capitaliste est particulièrement prôné par les américains, l’intervention du Gouvernement n’en a semblé que plus inappropriée. Le marché se passe bien de l’Etat surtout si ce dernier vise à réguler l’expansion d’une entreprise qui ne doit son essor qu’à elle-même. C/ Un despote implacable 4
  6. 6. Bien que cette première poursuite tourne en faveur de la firme, d’autres condamneront ses méfaits. En effet, non content de prendre le monopole des productions de hardware, le groupe a récemment tenté de faire main basse sur le net. Microsoft étant l’auteur du moteur de recherche Internet explorer, il a tenté de faire étendre la diffusion de ce dernier de façon frauduleuse. Effectivement, le groupe aurait forcé la main à de petit groupe de créateurs de PC afin qu’ils soient contraints à mettre Internet explorer comme moteur de recherche par défaut. Cette manipulation ne se sera pas arrêtée là : la firme aurait commencé à produire des ordinateurs qui ne seraient compatibles qu’avec leurs moteurs de recherche. La tentative ne sera pas rester masquée et a entrainé un procès qui aura bien failli faire dissoudre le groupe. . L’influence du groupe, dit Richard Stallman, est telle que le groupe peut aisément s’approprier une bonne partie du domaine du software des logiciels en y définissant des normes pour les utilisateurs. Aujourd’hui le monde du logiciel libre est sur le qui-vive, guettant toute activité du groupe à leur encontre et prêt à engager un procès si nécessaire. En effet, Microsoft pousse par moment la concurrence à son paroxysme en mettant ses concurrents à rude épreuve. Il en a été ainsi avec des groupes du logiciel libre tel GNU ou Linux. Le groupe aura tenté d’empêcher à ses concurrents de gérer leurs transmissions de mails. En conclusion, la domination de Microsoft la lie non seulement aux autres groupes qui ont le même secteur d’activité mais aussi à l’économie du milieu. Les incidents judiciaires qu’ont à subir le groupe constitue d’importants enjeux pour les concurrents et l’économie. III. Marketing D’après la définition du Journal Officiel du 2 avril 1987, le marketing est «L'ensemble des actions ayant pour objectif de prévoir ou de constater, et le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur, en telle catégorie de produits et de services, et de réaliser l'adaptation continue de l'appareil productif et de l'appareil commercial d'une entreprise aux besoins ainsi déterminés.» A/ Quelles sont les stratégies marketing dans l'histoire de Microsoft ? Tout d’abord, voici une chronologie (source: wikipedia) qui retrace les grandes étapes du développement du groupe Microsoft. Cette chronologie rend compte de l’ouverture de Microsoft à l’ensemble du secteur multimédia au fil des avancés technologiques et de la diversification des supports utilisés. L’adaptation et la compétitivité du groupe années après années face à un marché en constante évolution est quasi-inédit pour une entreprise qui s’impose dès sa création dans un marché nouveau, qui a contribué à son développement et continu d’en être un des plus grands acteurs. · · · · Janvier 1975 : Développement de l’Altair 8800 par la Micro Instrumentation and Telemetry Systems (MITS). Février 1975 : Gates et Allen complètent leur interpréteur Altair Basic pour l’Altair 8800. Juillet 1975 : Commercialisation de l’Altair Basic. Novembre 1975 : Gates propose à Allen d’utiliser le nom « Micro-soft » pour désigner leur association. 5
  7. 7. · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · Novembre 1976 : Dépôt de la marque de commerce Microsoft par Bill Gates et Paul Allen. Février 1977 : Microsoft commercialise un compilateur FORTRAN. Novembre 1977 : Fin de l’association entre Microsoft et MITS après une longue dispute judiciaire. Avril 1978 : Microsoft commercialise un compilateur COBOL-80. Novembre 1978 : Microsoft fonde un premier comptoir de vente outremer à Tokyo, au Japon. Décembre 1978 : Le chiffre d’affaires de la société dépasse le million de dollars. Juin 1979 : Microsoft annonce un BASIC pour le microprocesseur 8086. Novembre 1979 : Microsoft s’installe en Europe par le biais d’un représentant belge : Vector Microsoft. Avril 1980 : Microsoft commercialise la SoftCard Z-80, une carte s’enfichant dans un Apple II et permettant de faire tourner avec peu de modifications les milliers de programmes existants conçus pour le 8080 et le Z-80. Juin 1980 : Le gestionnaire Steve Ballmer (aujourd’hui Président-DirecteurGénéral de Microsoft) rejoint Bill Gates et Paul Allen. Août 1980 : Microsoft annonce le XENIX OS, un système d’exploitation portable pour microprocesseurs 16 bits. XENIX est un système d’exploitation interactif, multiutilisateur et multitâche compatible à UNIX. Août 1981 : IBM introduit son PC, avec IBM PC-DOS 1.0. En plus du système d’exploitation, Microsoft fournit différents compilateurs/interpréteurs, tels COBOL, BASIC et PASCAL. Juin 1982 : Microsoft change de logo. Le nouveau logo reçoit un nom : le « Blibbet ». Mai 1983 : Microsoft commercialise sa première souris. Contrairement à la souris d’Apple, elle possède deux boutons. Septembre 1983 : Première version du logiciel de traitement de texte Word pour MS-DOS, l’ancêtre d’Office. Novembre 1983 : Microsoft dévoile Microsoft Windows. Il s’agit d'un complément à MS-DOS, qui permet d’ouvrir plusieurs programmes en même temps et de passer de l’un à l’autre par le biais de fenêtres placées en mosaïque. Des données peuvent être échangées entre les applications. Novembre 1985 : Microsoft présente l’interface graphique Windows 1.0 pour son système MS-DOS. À cause du peu de fonctionnalités apportées, c’est un échec. Avril 1987 : Commercialisation de MS OS/2, un nouveau système d’exploitation développé pour tirer parti des possibilités des microprocesseurs 286 et 386. Avril 1987 : Commercialisation de Windows 2.0, tournant sur MS-DOS. Au nombre de nouveautés : nouvelle apparence, fenêtres se superposant. Juillet 1987 : Microsoft acquiert Forethought Inc., qui produit un logiciel de présentation nommé PowerPoint. Octobre 1987 : Microsoft commercialise Excel pour Windows. Il s’agit du premier produit tournant exclusivement sous Windows. Mars 1988 : Apple poursuit Microsoft en justice pour plagiat de « look and feel » (intuitivité) par Windows 2.0, qui lui, commence à séduire. Mai 1990 : Microsoft lance Windows 3.0 et c’est le succès : 10 millions d’exemplaires vendus en 2 ans. Juillet 1990 : Microsoft devient le premier éditeur de logiciel à dépasser le milliard de dollars de vente annuelle. 6
  8. 8. · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · Mars 1992 : Premiers spots publicitaires destinés à la télévision. Ces spots vantent les mérites de Windows. Également : Microsoft et Fox Software (Foxpro) fusionnent. Avril 1992 : Microsoft commercialise Windows 3.1. Cette version présente plus de 100 améliorations par rapport à Windows 3.0 et connaît un succès sans précédent : plus d’un million de précommandes ont été passées à travers le monde. C’est le boom des systèmes graphiques et Microsoft domine le marché. Octobre 1992 : Commercialisation de Windows for Workgroups 3.1. Cette version permet l’échange de courriels, le partage des fichiers et des imprimantes et la gestion de réseaux. Novembre 1992 : Commercialisation d’Access pour Windows. Mars 1993 : Commercialisation d’Encarta, la première encyclopédie destinée à un ordinateur. Également : Commercialisation de MS-DOS 6.0. Mai 1993 : Commercialisation du premier Windows NT. Microsoft s’attaque au monde de l’entreprise. Également : Commercialisation de la seconde souris Microsoft. Juillet 1993 : Commercialisation de Windows for Workgroups 3.11. Décembre 1993 : Le magazine Fortune décerne à Microsoft le titre de « Compagnie la plus innovante ». Avril 1994 : Windows for Workgroups 3.11 devient le système d’exploitation le plus vendu. 300 000 copies ont été vendues à travers le monde. Juin 1994 : Microsoft acquiert la montréalaise Softimage Inc. pour 30 millions de dollars. Septembre 1994 : Microsoft choisit le nom officiel de la prochaine version de Windows (dont le nom de code est Chicago) : Windows 95. Janvier 1995 : Bill Gates annonce la parution prochaine de Microsoft Office for Windows 95. Il s’agit d’un ensemble de huit applications (traitement de texte, calendrier, carnet d’adresses, courriel, etc.). Ce produit sera un échec. Mars 1995 : Microsoft et DreamWorks SKG (Steven Spielberg) fondent DreamWorks Interactive (laquelle sera rachetée par Electronic Arts en 2000). Août 1995 : Lancement de Windows 95. Un million de copies seront vendues quatre jours seulement après sa sortie. C’est une révolution et le rêve de Bill Gates commence à se réaliser : « A computer on every desk, in every house ». 1996 : Création de MSNBC, un partenariat entre Microsoft et la National Broadcast Corporation (NBC). Juillet 1996 : Lancement de Windows NT 4.0 qui remplace Windows NT 3.11. Cette version est plus lourde que Windows 95 mais plus fiable. Août 1996 : Lancement d’Internet Explorer 3.0, c’est le début de la fin pour Netscape. Mai 1998 : Début du procès « anti-trust » contre Microsoft aux États-Unis. Juillet 1998 : Commercialisation de Windows 98, considéré à l’époque comme une révision mineure de Windows 95, il intègre pour la première fois le navigateur Internet Explorer. 1999 : Commercialisation de Windows 98 Deuxième Édition qui, selon certains, est la plus stable version du noyau Win9x. Janvier 2000 : Bill Gates cède sa place à Steve Ballmer à la tête de Microsoft. Février 2000 : Commercialisation de Windows 2000, connu également sous le nom de Windows NT 5.0 disponible pour serveur et station de travail, considéré comme l’un des meilleurs systèmes d’exploitation de Microsoft. 7
  9. 9. · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · · Septembre 2000 : Commercialisation en parallèle de Windows 2000 de Windows Me, uniquement pour les stations de travail. Août 2001 : Commercialisation de Windows XP, qui est la réunification de Windows 2000 pour sa robustesse et des Windows 9x pour l’aspect utilisateur particulier, avec une interface simple d’utilisation. 27 septembre 2001 : la société anonyme Softimage France, propriété de Microsoft depuis 1994, a été condamnée par le tribunal de commerce de Nanterre à trois millions de francs de dommages-intérêts, pour la contrefaçon dans le logiciel Softimage par la reproduction du logiciel Character. En appel, le jugement de contrefaçon sera renversé et Microsoft mis hors de cause. La cour condamnera plutôt Softimage Co., une division d’Avid Technology, de parasitisme. 15 novembre 2001 : Lancement de la Xbox, aux États-Unis. La politique de Microsoft était de la vendre à prix coûtant pour amorcer la pompe et de prendre son bénéfice uniquement sur les jeux. 14 mars 2002 : commercialisation de la Xbox en Europe. Septembre 2002 : Rachat de Rareware. 2003 : Sortie du SP1 de Windows XP. Avril 2003 : Commercialisation de Windows Server 2003 ; Développement dans les technologies mobiles avec Windows CE : PocketPC (assistants personnels), smartphone (téléphones mobiles), etc. Août 2004 : Sortie du SP2 de Windows XP. 9 mai 2005 : Lancement mondial de Windows Mobile 5.0destiné aux smartphones et PDA 8 novembre 2005 : Lancement mondial de SQL Serveur2005 et Visual Studio 2005 au Carrousel du Louvre à Paris ; Microsoft introduit dans SQL Server 2005 la notion de miroir de base. 2 décembre 2005 : Sortie de la Xbox 360. 30 novembre 2006 : Disponibilité de Windows Vista, pour les entreprises. 30 janvier 2007 : Sortie de Windows Vista et d’Office 2007 pour les particuliers. Mai 2007 : Nouvelle technologie des claviers de demain, exposé à la foire de Paris. Mars 2008 : Sortie du SP1 de Windows Vista. Avril 2008 : Sortie du SP3 de Windows XP. 26 mai 2009 : Sortie du SP2 de Windows Vista. Juin 2008 : Microsoft acquiert MobiComp pour son expertise en gestion et protection de données personnelles mobiles. 1er juin 2009 : lancement du nouveau moteur de recherche Bing. 15 juillet 2009 : Ouverture de la réservation de Windows 7sur le site Microsoft.fr : la boutique Microsoft Store est en dérangement devant le trop grand nombre de demandes. 22 octobre 2009 : Lancement du système d’exploitation Windows 7. 18 novembre 2009 : Mise à disposition gratuitement de la bêta d’Office 2010. 15 juin 2010 : Commercialisation d’Office 2010. 21 octobre 2010 : Sortie des téléphones sous Windows Phone 7 en Europe (8 novembre aux États-Unis). 4 novembre 2010 : Sortie de Kinect aux États-Unis et le 10 novembre en Europe. 8
  10. 10. · · · · · 2011 : Rachat de Skype, logiciel permettant aux utilisateurs de passer des appels téléphoniques via Internet, pour une somme de 8,5 milliards de dollars. 23 août 2012 : Microsoft présente son nouveau logo avec sa nouvelle typographie et ses nouvelles couleurs : Rouge pour Windows Phone, Vert pour la Xbox, Bleu pour Windows et Jaune pour Office. 8 avril 2013, Ericsson rachète la filiale IPTV de Microsoft pour entre 100 et 250 millions de $. 23 août 2013, Microsoft annonce que Steve Ballmer quittera son poste de PDG d'ici douze mois. 2 septembre 2013, Microsoft annonce le rachat de l'activité téléphonie mobile de Nokia pour 5,44 milliards d'euros (7,2 milliards de dollars). B/ L’adaptation marketing face à un secteur en constante évolution 1/ exemple 1 : Téléphonie Voici des extraits d’une interview de Thibauld Fabre pour atlantico.fr portant sur le rachat de Nokia par Microsoft : Microsoft rachète la division téléphonie mobile de Nokia pour 7 milliards de dollars avec comme objectif affiché de rattraper Apple et Google qui se partagent 93,2% du marché. Comment expliquer un tel retard ? Thibauld Favre : Ce retard vient du fait que Microsoft a essayé d’appliquer pour la téléphonie la même stratégie que pour les PC, c’est-à-dire une stratégie OEM (Original Equipment Manufacturer), qui impliquait des partenariats avec les fabricants de téléphones mobiles. Cependant son OS, qui est de qualité, est arrivé un peu trop tard, sous forme payante qui plus est, sur un marché où le « Windows des mobiles » s’appelle Android et est proposé par Google. La gratuité et la bonne qualité de celuici ont facilité son adoption par les consommateurs. S’il n’y avait pas eu Android, Microsoft serait aujourd’hui bien mieux positionné. Étant donné que la stratégie OEM n’a pas fonctionné, la seule solution est désormais de se "verticaliser", c’est-à-dire d’adopter une stratégie "à la Apple". Il ne s’agit pas de jouer sur les coûts mais sur la qualité de l’intégration : un OS pour tous les appareils, qu’il s’agisse de la Xbox, du téléphone ou du PC. L’expérience utilisateur sera la même que chez Apple aujourd’hui. La force d’Apple réside dans l’iPhone, celle de Microsoft dans la Xbox et le PC qui, quoi qu’on dise, n’est pas mort. C’est en s’appuyant sur ces deux "locomotives" que la firme peut espérer reprendre des parts sur le marché du mobile. Ce rachat n’est-il pas surprenant sachant que le précédent partenariat avec Nokia avait été un échec ? Technologiquement, tous les experts s’accordent à dire que les téléphones Nokia sous Windows sont de très bonne qualité. Les problématiques de Microsoft relèvent plus du marketing, à savoir du développement d’un écosystème d’applications. Racheter la partie téléphonie de Nokia à 7 milliards de dollars reste une très bonne affaire. Ce rachat constituerait donc un aveu par Microsoft de la faiblesse de sa stratégie marketing jusqu’ici ? Est-ce surtout la possibilité d’un nouveau départ dans le domaine de la téléphonie ? 9
  11. 11. Tout à fait. L’enjeu est désormais de mettre en place un écosystème de développeurs. Alors qu’ils étaient tous présents sur Windows XP, les développeurs travaillent maintenant soit sur du web, soit sur Android, soit sur Apple. Les applications Windows 8, qui sont portables sur Xbox, seront également portables sur les téléphones mobiles, ce qui constitue une proposition de valeur assez forte. Néanmoins, Microsoft n’a pas encore réussi à reconquérir le cœur des développeurs. L’enjeu se trouve là. N’oublions pas aussi que le rachat de Nokia lui rapportera un nombre de brevets inimaginable, ce qui lui permettra d’aller « chatouiller » Apple et Google. Cette acquisition permettra-t-elle à Microsoft de rattraper ses concurrents ? Microsoft est dans une situation délicate, car le "high-end" est pris par Apple (qui gardera la main mise sur le haut de gamme), et le bas de gamme est pris par Android (et il est compliqué de faire moins cher que le gratuit). Microsoft doit donc se positionner au milieu, ce qui n’est jamais évident. C’est pour cela que la société va chercher à tirer une synergie des autres plateformes contrôlées, mais cela prendra du temps. Dans l’immédiat, elle n’est pas destinée à prendre ni la première, ni la deuxième place. Atteindre une part de marché à deux chiffres en tant que troisième acteur sera un signe de crédibilité au regard des développeurs, et donc vis-à-vis des consommateurs. De même que la Xbox n’a rien rapporté pendant cinq ans, l’effet d’accélération dans le mobile se fera sentir une fois les deux chiffres atteints. Alors, Microsoft sera revenu dans le jeu. Propos recueillis par Gilles Boutin 2/exemple 2 : Zune, un exemple d’un échec de Microsoft Zune est le lecteur multimédia de la société Microsoft, précédemment connu sous le nom de projet Argo, et concurrent de l'iPod ainsi que d'iTunes d'Apple. La première version du Zune (Zune 30 Go) est assemblée par Toshiba. Le Zune est compatible avec les Xbox, Xbox 360 et Xbox Live, et avec les dernières versions de Windows XP, Windows Vista et Windows 7. Sa commercialisation dans la version 30 Go a débuté le 14 novembre 2006 aux ÉtatsUnis. Depuis le 16 septembre 2008, la troisième génération de Zune a été mise sur le marché. Le service Zune est disponible en Europe et dans certains pays depuis le lancement officiel de Windows Phone par Microsoft le 11 octobre 2010. Microsoft a arrêté la commercialisation des lecteurs Zune en octobre 2011. En juin 2012, Microsoft a annoncé qu'il arrêterait tous les services Zune au profit des marques Xbox Music et Xbox video. 3/exemple 3 : Surface Le produit a été annoncé par le PDG de Microsoft, Steve Ballmer, au Milk Studios de Los Angeles, le 18 juin 2012. Pour Steve Ballmer, l'objectif de Surface est de concilier le meilleur de la tablette et du PC. Il s'agit d'un outil qui peut à la fois servir au divertissement et au travail, à la consommation de contenus et à la création. Une Surface 2 est prévue pour 2014. « Avec notre tablette, nous avons créé la surprise, estime Grégory Olivier, directeur de la communication grand public chez Microsoft. Personne ne nous attendait dans le business du hardware. » Sur un marché dominé par Apple (iPad), le pari est osé, mais déjà en passe d'être remporté dans l'Hexagone. « Le public s'est jeté dessus. Cinq jours 10
  12. 12. après le lancement de Surface, le délai pour obtenir la tablette est passé de 48 heures à trois semaines. » Cet engouement en France, la firme américaine le doit à une véritable guérilla marketing. Campagne de street art à des points stratégiques de la capitale, dont le siège de Google à Opéra et devant un Apple Store, soirée au Palais de Tokyo la veille du lancement, en présence de figures de la musique urbaine comme C2C (le groupe a réalisé une performance live via une application - qu'il a lui-même conçu -, permettant de mixer directement sur la tablette), dispositif de marketing expérientiel dans les showrooms de six magasins Galeries Lafayette : la cible est clairement jeune et urbaine. 3/ Conclusion Microsoft, étant une société en position dominante sur le segment des systèmes d'exploitation pour ordinateur et des logiciels de bureautique, et restant propriétaire de ces logiciels incontournables, apparaît aux yeux du public comme un géant qui fait d'énormes profits y compris avec les utilisateurs non satisfaits de ces logiciels. Selon une étude BVA / Leo Burnet publiée par Capital le 23 juin 2011, Microsoft est la marque préféré des français, juste devant Apple et Samsung. Les opérateurs téléphoniques comme Virgin Mobile et France Télécom ferment la marche de ce classement. Pour conclure, l’aventure Microsoft s’annonce encore longue. Ses dirigeants ont par ailleurs communiqué l'annonce de sa nouvelle organisation "One Microsoft, one Strategy" qui devrait stimuler l'innovation en connectant le potentiel des opportunités stratégiques à son exécution opérationnelle. 11

×