Présentatation

509 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentatation

  1. 1. UNIVERSITÉ HASSAN II MOHAMMADIA-CASABLANCA Filière: Tourisme Rural Et Culturel / S2 2011-2012 Réalisé par: Chaimaâ SGHIRI
  2. 2. SOMMAIRE  Introduction  Histoire  Situation géographique  Patrimoine  Environs de la ville  Traditions et folklore  Habillement  Plats populaires  Conclusion
  3. 3. INTRODUCTION  Oujda capitale de l’orient , se situe au rif oriental du Maroc.  La seule région du pays où l’on peut, en une seule journée passer de la montagne à la mer et au désert.  Le 1 er Janvier 1994,Oujda a fêté son millénaire. Au 11ème siècle la ville prit de l’importance, grâce à son statut de ville relais sur la voie Sijilmassa-Orient.
  4. 4. HISTOIRE  Fondée en 994 par Ziri IbnAtia qui y établit sa cour et en fit la capitale de ses états.  Elle passa ensuite au pouvoir des Almoravides, puis des Almohades en 1206.  Après avoir été détruite par le mérinideAbou Yakoub en 1271,elle fut réédifiée par son fils AbouYoussef en 1295 et entourée de nouveaux remparts,dotée d’une kasbah,d’un palais, de bains et d’une mosquée.
  5. 5.  Les Chérifs Saadiens et Alaouites, puis les turcs d’Alger en furent alternativement les maîtres.  En 1692, le sultan Moulay Ismaïl, en chassa les Turcs. Il procède ensuite à la restauration et l'organisation de la ville et sa région.  Oujda tombe sous la domination ottomane et leur sera reprise par le sultan alaouite Mohammed III.  En 1844, Oujda fut également harcelée par la présence française en Algérie, ce qui aboutit à la bataille d’Isly et à l’occupation de la ville en 1907, cinq ans avant la mise en place du protectorat.
  6. 6. SITUATION GEOGRAPHIQUE www.info-maroc.com
  7. 7.  La situation géographique privilégiée fait de Oujda un carrefour entre le Maroc et l'Europe et également l'Algérie.  Oujda est le chef-lieu de la préfecture d'Oujda- Angad et de la région de l'Oriental. La wilaya d'Oujda compte cinq provinces : Oujda-Angad, Berkane,Taourirt, Jérada et Nador.  Elle s'étend sur une superficie de 20 700 km² à l'extrême nord-est du Maroc.
  8. 8. PATRIMOINE
  9. 9. On y trouve l’essentiel des éléments qui caractérisent la vie et l’organisation de nos médinas : architecture, ambiance, parfums des kissariats, sans oublier l’animation des ruelles ornées d’étalages de divers produits, notamment artisanaux, qui se surpassent en donnant à chaque ruelle sa lumière, sa couleur et son propre charme. o L’ancienne médina www.oujdacity.net
  10. 10. o Bab Sidi Abdelwahab  Sa dernière reconstruction remonte aux environs de 1895.Jadis elle permettait,et permet toujours,l’accès aux quartiers commerçants.  C’était aussi la porte de Oujda du côté est. La place voisine, qui est de nos jours la place la plus animée de la ville,était la station de repos pour les caravaniers qui arrivaient de l’est. Peu à peu, elle s’est transformée pour devenir un véritable souk (montures,bétail, légumes,...). www.oujdacity.net
  11. 11. o Dar Sebti  L'un des palais les plus fabuleux de la ville. Construit en 1938 par un grand commerçant de la ville, il fut restauré et rénové. Il a une double fonction : c'est le siège du Centre d'Études et de Recherches sur la Musique Gharnati, et le lieu d'activités culturelles et de festivités diverses (fêtes de noces, expositions, réceptions…). http://forum.oujdacity.net
  12. 12. o Djamaa Al Kabir La MosquéeAl Kabir et ses trois Fontaines qui ont été construites en 1298 par Youssef bnouYaâcoub bnou AbdelhakAl Marini.C’est le plus ancien monument de la médina. http://bh1950.blogspot.com/
  13. 13. o Parc Lalla Meriem Aménagé pour la détente et abritant un musée, ce parc est également le siège du Syndicat d'Initiative et duTourisme de l'Oriental. http://forum.oujdacity.net
  14. 14. o SidiYahya: http://www.dafina.net
  15. 15.  L'oasis de SidiYahya se situe à six kilomètres seulement du centre ville d'Oujda.  C’est un lieu de rencontre de plusieurs ethnies et diverses religions.  Il abrite le mausolée du saint homme patron de la ville "SidiYahya Benyounes" ainsi que les tombes de plusieurs saints.
  16. 16. ENVIRONS de OUJDA http://carteroutieremaroc.fr
  17. 17. o Sidi Mâafa: http://www.routard.com
  18. 18.  Sidi Mâafa, une petite forêt,véritable poumon de la ville, située à 4 km de la ville, où l'on peut profiter d'une belle promenade et escalader le djbel Alhamra. Le lieu offre une belle vue panoramique sur la ville et ses alentours.  Le 7 Avril 2007,ce parc a été inauguré au grand plaisir des sportifs qui l'utilisent, des étudiants des diverses écoles avoisinantes et de la population Oujdie qui y trouve tranquillité et espaces verts.
  19. 19. o Saïdia http://www.maroc-photo.info
  20. 20.  Saïdia, la perle bleue, est un grand espace touristique aux portes de l'Europe, située à 60 km au nord de la ville d’Oujda, Saïdia est l’une des plus belles stations balnéaires du nord marocain.  Disposant d’une belle plage de sable fin de 14 km, elle bénéficie d’une image appréciable au niveau national et international.  Cette image est rehaussée par les équipements qu’offre la ville en matière touristique et par l’essor qu’ont connu les festivités aussi bien artistiques, culturelles que sportives.
  21. 21. o Berkane: www.oujdacity.net
  22. 22.  Berkane (50 km au Nord Ouest), à la sortie des gorges,on débouche dans la plaine industrialisée de Berkane.  C’est une petite ville qui est un important centre agricole. C’est surtout la capitale des oranges.
  23. 23. o Tafoughalt: http://les-chalets-de-tafoghalt.blogspot.com
  24. 24.  Station d’altitude des Béni-Snassen.Ce petit centre se situe au cœur de la chaîne des Beni Snassen,à 60 km nord d'Oujda.  Initialement connu sous l’appellation d’Ain Tafoughalt,sur un site de roches calcaires, elle occupe une position stratégique,à une altitude d’environ 850 mètres.
  25. 25. oVallée de Zegzel:  La vallée de Zegzel et ses gorges, au pied duquel se trouve les cavernes préhistoriques « Grotte des Pigeons ». Plus loin se trouve dans le massif montagneux la fameuse « Grotte du Chameau » dotée d’aménagements touristiques. www.routard.com
  26. 26. o Gafait: www.panoramio.com
  27. 27.  Gafaït, située à 25 km au sud-ouest de la ville minière de Jérada, ce petit village mérite déjà le nom d'oasis grâce à la verdure de ses beaux jardins contrastant avec la steppe des alentours.  Les cascades,les gorges et les sources de l'oued Za, principal affluent de la Melwiya, offrent un charme particulier au visiteur.
  28. 28. TADITIONS ET FOLKLORE o Yennayer :  En milieu rural, les agriculteurs ne manquent jamais de célébrer Ennaîr dans la nuit du 13 au 14 janvier. Plusieurs coutumes se rattachent à cette célébration.  A Oujda, le chef de famille se rend au souk, il achète un couffin neuf et s'approvisionne en fruits secs (amandes, dattes, figues sèches) . Le soir d'Ennaîr la maîtresse de maison confectionne un pain pour chaque membre de la famille ; elle introduit en son centre, un œuf avant de le mettre au four. Le dîner se compose de barkoukech, variété de couscous aux gros grains dans lequel une grande personne introduit un noyau de datte. Celui qui le trouve aura de la chance tout au long de l'année.
  29. 29. o Fantasia:  La Fantasia est un show militaire où les cavaliers montrent leur habilité à manier les chevaux et les armes.  Les cavaliers doivent à la fin de la course tirer de manière synchronisée un coup de feu appelé baroud. Wikimedia.org
  30. 30. o El Aarfa:  El Aarfa est une musique et danse militaire spécifique à la région du Rif oriental qui représente la force, la bravoure des guerriers.  Autrefois,ces guerriers dansaient en signe de victoire sur l'ennemi, d'où l'usage du fusil,les frappes incessantes de pieds au sol qui se font au rythme de la musique et plusieurs fois au cours de la danse, les guerriers se baissent pour attraper de la terre et la sentir, symbolisant l'appartenance à la terre.
  31. 31. o El gharnati :  À travers l'Islam, le Maroc a reçu de l'Orient un important patrimoine artistique. Il a été par la suite réceptacle de la culture andalouse.L'origine de la musique Gharnati remonte aux derniers siècles de l'Andalousie musulmane (1232-1492). L'époque de la dynastie Beni al Ahmar à Grenade.  À Oujda la musique andalouse règne en maître dans toutes les cérémonies,mariage, veillées intimes, etc.
  32. 32. o Rai :  Né à l'autre côté de la frontière (Algérie), le raï s'est modernisé en faisant appel aux instruments modernes électriques et électroniques. Il chante l'amour et les difficultés sociales. Il tient son nom de la répétition très fréquente dans ses chansons du mot "ya rayi" (mon avis, mon envie...). Ce genre musical s'est propagé dans l'ensemble du maghreb et du monde arabe et a connu beaucoup de succès sur la scène internationale.  Oujda organise chaque année un festival dédié à cette musique vers les dix derniers jours du mois de juillet : le Festival international du raï. o Reggada :  La reggada, style musical né dans la région berbère d'Aïn Regadda, une ville voisine de Berkane.
  33. 33. GASTRONOMIE o Plats populaires: • Karane:le mot est un dérivé du mot calénté en espagnol qui signifie "crotte des yeux" allusion à la couleur jaunâtre ... est un plat à base de la poudre de pois chiches,très apprécié dans la région;c'est un héritage desAndalous juifs et musulmans.www.oujdacity.net
  34. 34.  Barida: est une boisson rafraichissante à base d'orange ou de citron, elle accompagne le plat populaire karane.
  35. 35.  Brioche ou kaak de oujda:Biscuit sec en forme de soleil à base de farine, d'anis et de fenouil.
  36. 36. HABILLEMENT  Chez les femmes: La robe principale est El Blousa Oujdia, ensuite la robe andalouse dite Cheda venue de Grenade. Quant aux vêtements courants que l'on porte généralement à la maison, il y a la gandoura, robe simple décorée de motifs eux aussi simples.
  37. 37.  Chez les hommes: À une époque lointaine, les hommes portaient le kaftan ; ensuite apparut la djellaba ou 3baya, robe blanche ou colorée de motifs, portée sur un sarwel. La coiffe traditionnelle de toute la région de l'Oriental est le turban,il est blanc ou jaune.On peut encore le voir dans la ville d'Oujda lors des fantasia ou dans les danses traditionnelles guerrières etc...
  38. 38. CONCLUSION  La capitale de l'Oriental disposant d'un certain nombre d'atouts naturels, et favorable pour le développement du tourisme, se caractérise par la plage de Saïdia, la montagne de Béni-Snassen présente un beau paysage naturel qui forme la vallée de Zegzel, gorges, chutes d'eau, grottes, etc...Aujourd'hui la région est appelée à jouer un rôle important grâce au tourisme notamment avec la création du grand pôle touristique à Saidia plage (plan d’azur), le lancement des travaux de l'autoroute Oujda Fès, l'extension prévue de l'aéroport d'Oujda-Angad (ajout d'une piste et création d'un pôle arrivée et d'un pôle départ), la construction d'hôtels, la mise à niveau des voies et boulevards de la ville,l'aménagement de la médina, etc.
  39. 39. SOURCES Bibliographie: Le guide vert, édition 2009. Le Maroc: guide pratique à l’usage des automobilistes.Edition, extrem’sud 2011. Le journal de l’économiste. Webographie: www.oujdacity.net www.tourismerural.ma www.routard.com www.lematin.ma

×