Evaluation de l’activité anti-mutagène /
anti-génotoxique des huiles essentielles et
leur potentiel anti-carcinogène
Prana...
MenuMenu
 Introduction
 Objectifs
 Généralités & définitions:
 Toxicité génétique
 Génotoxines, Génotoxicité, Anti-gé...
 Introduction
De quoi sont faits les petits enfants ?
De sucre et d’épices, nous dit la comptine !
De sucre, assurément, ...
 Introduction
♣ Notre alimentation peut contenir des substances mutagènes
et carcinogènes variables
♣ Mais elle est égale...
 Introduction
La corrélation qui pourrait s'établir entre la mutagenèse et la carcinogenèse
L’évaluation de l’activité gé...
 Objectifs
Attirer l'attention des aromathérapeutes et des aromatologues sur
l’importance de la génotoxicité dans le dom...
Le cancer était responsable de 7,6 millions
de décès en 2007.
*Centre international de recherche sur le cancer (Circ).
En ...
Les études épidémiologiques ont
montré que l’incidence des cancers
est hétérogène.
L’incidence du cancer dans le monde
La ...
 Généralités & définitions:
Produits naturels
Constituants de plantes:

Quercetine; Flavonoïde présent dans plusieurs fr...
La réparation de ces altérations est nécessaire pour le maintien de
l'intégrité des chromosomes, la multiplication des cel...
Anti-génotoxicité; anti-mutagènes & anti-carcinogènes
Substances d’origine végétale, animale ou synthétique capables
d’inh...
Activateurs des enzymes de
détoxification Piégeurs des électrophiles
Stimulateurs de la réparationInhibiteurs de l’activat...
La possibilité de modérer la réponse des cellules envers un
mutagène par des substances phyto-aromatiques ouvre plusieurs
...
La mise au point de la technique SMART
Test de Mutations et de Recombinaisons Somatiques
des ailes de Drosophila melanogas...
Collecte des oeufs
Χ♂
+mwh +
mwh ++
mwh/mwh
flr3
++
♀
Bds++
flr3
/TM3 Bds
24h
72h
48h
120h
24h
48h
Traitement aigu
Oeuf
2h...
Collecte des oeufs
Isolement et traitement des larves
Χ♂
+mwh +
mwh ++
mwh/mwh
flr3
++
♀
Bds++
flr3
/TM3 Bds
24h
72h
48h
1...
Collecte des oeufs
Isolement et traitement des larves
Χ♂
+mwh +
mwh ++
mwh/mwh
flr3
++
♀
Bds++
flr3
/TM3 Bds
mwh flr+
/mwh...
mwh +
+
flr
flr
mwh +
Cellules filles Phénotype final
mitose
mitoses
mwh
mwh
+ flr
+
flr
+
Délétions
Cellule mère
Dr A. ZH...
mwh
mwh
+ flr
+
flr+
+
mwh +
+
flr+
flr
mwh
Cellule mère Cellules filles Phénotype final
mitose
mitoses
Mutations ponctuel...
mwh
+
flr
+
+
mwh
++
flr
Recombinaisons
mwh +
flr+
flr
mwh +
Cellule mère Cellules filles Phénotype final
mitose
mitoses
D...
mwh
+
+
flr
mwh
+
flr
+
mwh +
flr+
mwh +
flr+
Recombinaisons
Cellule mère Cellules filles
mitose
Dr A. ZHIRI
PRANAROM
La t...
Les résultats de ce test sont ils applicables à
l’Homme ?Le séquençage du génome de Drososphile (Drosophila
Genome project...
 Matériels & Méthodes
Ce test d’Ames est un test
bactérien qui utilise une
batterie de souches de
Salmonella typhimurium
...
 Matériels & Méthodes
Ce test d’Ames utilise une
levure le Saccharomyces
cerevisiae D7 auxotrophe
pour l’isoleucine, le
t...
Huile Concentration Degré de toxicité
larvaire
H. italicum
5% 100%
4% >75%
3% 50%
2% 5-10%
1% 5-10%
L. groenlandicum
4% 10...
Génotoxicité des différentes doses des trois huiles essentielles et leur mélange
Concentrations (%) Nombre
des ailes
Mutat...
Concentrations
(%)
Nombre
des ailes
Mutations par aile (Nombre de mutations)
Clone simple et petit
(1-2 cellules)
Clone si...
1 2 3 4 5 6 7
5mM Ure+0,3%
5mM Ure+0,2%
5mM Ure+0,1%
5mM Ure
0
0,1
0,2
0,3
0,4
0,5
0,6
0,7
Singlespotsper
wing
Spot size c...
H.italicum L.
groenlandicum
C. Camphora Ct.
1,8-cinéole
Effets Biologiques
Alpha-pinène 28.67 0.94 4.51 Inhibe les CYP2B1 ...
 Conclusions
Ces huiles et leurs mélanges ne sont ni toxiques ni génotoxiques
Ces huiles et leurs mélanges réduisent sign...
95,8 ± 12***Toxique12,1 ± 2,9*Toxique0,2
99 ± 14,4**113,4 ± 19,916,1 ± 7,022,2 ± 7,20,1
109 ± 11,4*128,4 ± 14,617,3 ± 3,22...
86,486,4 ±± 19,219,2ToxiqueToxique17,617,6 ±± 2,62,6ToxiqueToxique22
93,093,0 ±± 12,912,982,482,4 ±± 12,912,917,517,5 ±± 3...
80,5080,50 ±± 7,8***7,8***ToxiqueToxique18,118,1 ±± 3,83,8ToxiqueToxique11
89,0089,00 ±± 14,3*14,3*90,7890,78 ±± 7,01***7,...
 Conclusions
Les trois huiles essentielles testées
dans les conditions du test d’Ames n’ont
aucune activité mutagène auss...
- Le méthyl méthanesulfonate (MMS), fait dans l’ADN des méthylations de bases et
des cassures double brin
Étude de l’activ...
Induction de réversion (ilv-  ILV+) par les mutagènes seuls ou en combinaison
avec les huiles essentielles
Pour UVC les ...
Induction de recombinaison (trp-  TRP+) par les mutagènes seuls ou en
combinaison avec les huiles essentielles
Étude de l...
Les huiles essentielles testées dans les
conditions du test d’Ames n’ont aucune
activité génotoxique.
Elles présentent, au...
Suite à cette présentation des résultats et
à travers toute la richesse bibliographique
dans le domaine, nous pensons qu’i...
Perfectionner ces tests et les adapter aux HE
Pratiquer des confirmations comparatives
Faire des études sur des lignées de...
Partenaires et collaborateurs :
 Direction Générale des Technologies, de la Recherche
et de l’Energie. La Région Wallonne...
Merci beaucoup
Votre attention
est méritoire
Vos réflexions le
seront plus encore…
La discussion est
la clef du progrès…
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evaluation de l’activité anti mutagène - anti-génotoxique - des huiles essentielles et leur potentiel anti-carcinogène. grasse 27 mars 2010

976 vues

Publié le

Evaluation de l’activité anti-mutagène / anti-génotoxique des huiles essentielles et leur potentiel anti-carcinogène
Conférence au :
12e Symposium international d'aromathérapie "La plante entre matière et lumière" . Grasse 26, 27 et 28 mars 2010

Dr Abdesselam Zhiri, PhD
Directeur de R&D
Pranarôm International S.A

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
976
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Evaluation de l’activité anti mutagène - anti-génotoxique - des huiles essentielles et leur potentiel anti-carcinogène. grasse 27 mars 2010

  1. 1. Evaluation de l’activité anti-mutagène / anti-génotoxique des huiles essentielles et leur potentiel anti-carcinogène Pranarôm International S.A. 37, Av. des Artisans. B-7822 Ghislenghien, Belgique Web: www.pranarom.com Mail: azhiri@pranarom.com 12e Symposium international d'aromathérapie "La plante entre matière et lumière" Grasse 26, 27 et 28 mars 2010 Dr Abdesselam Zhiri, PhD Directeur de R&D
  2. 2. MenuMenu  Introduction  Objectifs  Généralités & définitions:  Toxicité génétique  Génotoxines, Génotoxicité, Anti-génotoxicité Mutagènes, Anti-mutagènes & Anti-carcinogènes  Conclusions  Perspectives  Matériels & Méthodes  Résultats & Discussion
  3. 3.  Introduction De quoi sont faits les petits enfants ? De sucre et d’épices, nous dit la comptine ! De sucre, assurément, mais aussi de quantité d’autres hydrates de carbone, de protéines, d’acides nucléiques et d’autres composés chimiques. La vie de chacun d’entre nous est une interminable chaîne de réactions chimiques qui permettent à notre corps de fonctionner. Ce que nous mangeons, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons procurent à notre système les éléments nécessaires pour produire ces réactions chimiques et notre corps arrive généralement à expulser la plupart des produits inutiles. Cependant, on s’est inquiété du fait que les aliments, l’eau et l’air pouvaient introduire dans notre organisme des substances chimiques toxiques !. * Toxicologie, Guide pour les éducateurs. 1997. Alberta Environmental Protection. le réseau canadien des centres de toxicologie *
  4. 4.  Introduction ♣ Notre alimentation peut contenir des substances mutagènes et carcinogènes variables ♣ Mais elle est également composée de substances anti- mutagènes et anti-carcinogènes. ♣ On estime que jusqu’à un tiers des cancers sont attribuables à une mauvaise alimentation ♣ Un taux de gras élevé dans le sang, une diète faible en fibres,… 30% des décès enregistrés suite à un cancer résulte de la consommation de tabac Centre international de recherche sur le cancer 2007 (Circ). L’obésité joue un rôle dans presque 4% des cancers. Tim Key du Cancer Research UK, 2006 Oui, l’alcool est cancérogène pour l’Homme. Les études épidémiologiques ont montré clairement que la consommation de boissons alcoolisées augmente le risque de cancers. International Agency for Research on Cancer: Alcohol Drinking. IARC Monographs on the Evaluation of the Carcinogenic Risks to Humans, vol 44. IARC, Lyon, 1988. …pouvaient contribuer à l’incidence de cancer. l’obésité l’abus d’alcool l’abus de tabac
  5. 5.  Introduction La corrélation qui pourrait s'établir entre la mutagenèse et la carcinogenèse L’évaluation de l’activité génotoxique des produits naturels et surtout des huiles essentielles est devenue primordiale pour assurer l’absence de risques à long terme. Test SMART Test Ames Génotoxicité des HE Anti-génotoxicité des HE Cytotoxicité des HEToxicité générale chronique et aigue des HE Propriétés anti-mutagènes des HE Réduction des taux des mutations induites par les mutagènes et les génotoxines Simulation du métabolisme* in vivo à celui des mammifères par l’addition d’1 fraction microsomale d’extrait de foie de rats (S9-mix) EtudieretEvaluer Anti-cancéreux à base d’HE et Prévention du cancer ‘Chimioprévention’ *Certains produits chimiques ne peuvent exprimer leur activité génotoxique qu’après leur métabolisation dans le foie Mise au point d’une série de tests de toxicité génétique pour les huiles essentielles chez les Procaryotes et les Eucaryotes.   
  6. 6.  Objectifs Attirer l'attention des aromathérapeutes et des aromatologues sur l’importance de la génotoxicité dans le domaine de la toxicité des HE  Montrer les opportunités que pourraient offrir les HE dans le domaine de cancérologie  Evaluer l’innocuité des HE en utilisant des outils de toxicologie génétique ‘génotoxicité’ :  Test SMART: Drosophila melanogaster  Test Ames : dans 2 systèmes différents - Salmonella typhimurium - Saccharomyces cerevisiae  Evaluer l’activité anti-génotoxique et anti-mutagènes de plusieurs HE et de leur action sur la mutagenèse induite
  7. 7. Le cancer était responsable de 7,6 millions de décès en 2007. *Centre international de recherche sur le cancer (Circ). En 2010, le cancer est la première cause de mortalité dans le monde. Le cancer représentait 13% de tous les décès en 2005. Estimation de l’OMS 11.4 millions de personnes en 2030 9 millions de personnes en 2015  Généralités & définitions:
  8. 8. Les études épidémiologiques ont montré que l’incidence des cancers est hétérogène. L’incidence du cancer dans le monde La différence au niveau de l'incidence du cancer dans le monde ne peut pas être attribuée à la variation au niveau de l’ADN Puisque les êtres humains sont identiques à 99.1% dans leur séquence génétique Elle peut être liée aux facteurs environnementaux et au mode de vie  Généralités & définitions: 80% des cancers sont dus aux facteurs environnementaux dont 30 à 60% sont liés à l’alimentation
  9. 9.  Généralités & définitions: Produits naturels Constituants de plantes:  Quercetine; Flavonoïde présent dans plusieurs fruits et légumes Psoralène; présent dans le persil, le fenouil, les figues… Safrol; Phénol présent dans le gingembre, le poivre noir… Gyromitrine; hydrazine présente dans Gyromitra esculenta, champignon comestible Génotoxicité; Mutagènes et Carcinogènes alimentaires Produits formés au cours des préparations alimentaires Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques Amines Aromatiques  Formés dans les grillades de poissons et de viandes Les plus rencontrés dans les aliments benzo[a]pyrène benzo[a]anthracène benzo[b]fluoranthène dibenzo[a,h]anthracène Contaminants chimiques Pesticides  Métaux lourds
  10. 10. La réparation de ces altérations est nécessaire pour le maintien de l'intégrité des chromosomes, la multiplication des cellules et leur survie. Mutations spontanées Mutations induites Désoxyribose Phosphate Groupe R-alkyle Dimère pyrimidique Site apyrimidique Liaison ADN-ADN Cassure simple brin Altération de base Alkylation Cassure double brin Site apurinique Liaison ADN- Protéine Différents types d’altération de l’ADN (Muller et coll., 1981) A tout instant, l'ADN subit des lésions et des altérations Génotoxicité; génotoxines et mutagènes Modifications de l’ADN, altérant le génome (mutagenèse) Telles lésions du matériel génétique peuvent avoir des effets cancérogènes, tératogènes, héréditaires Intérêt d’Identifier les agents synthétiques et/ou naturels (génotoxines) potentiellement génotoxiques et cancérogènes pour l’homme
  11. 11. Anti-génotoxicité; anti-mutagènes & anti-carcinogènes Substances d’origine végétale, animale ou synthétique capables d’inhiber ou de réduire les effets mutagènes et/ou carcinogènes spontanés ou induits.  Elles agissent au niveau extracellulaire comme intracellulaire, directement avec le mutagène et ses électrophiles ou sur les processus menant à leur activation. Les anti-mutagènes et les anti-carcinogènes agissent aussi sur le processus de la réparation de l’ADN.  Chlorophylle Fibres alimentairesCurcumine Flavonoïdes Tocophérol Vanilline Beta-Carotène Acide AscorbiqueEugénol Limonène Polyphénols Zingibérone Quelques Anti-mutagènes alimentaires
  12. 12. Activateurs des enzymes de détoxification Piégeurs des électrophiles Stimulateurs de la réparationInhibiteurs de l’activation des promutagènes Inhibiteurs de la prise des mutagènes Réparation ADN normal Pénétration Xénobiotique Xénobiotique Inhibiteurs de promotion et de la progression Excrétion Métabolisme phase II Conjugué Métabolite électrophile Métabolisme phase I ADN muté Cellules pré- néoplasiques Cellules néoplasiques Cellule initiée Progression Promotion CELLULE Anti-génotoxicité; Anti-mutagènes & Anti-carcinogènes Mécanismes de réparation de l’ADN ADN
  13. 13. La possibilité de modérer la réponse des cellules envers un mutagène par des substances phyto-aromatiques ouvre plusieurs horizons dans le contrôle du cancer. Les anti-mutagènes sont regroupés en deux classes majeures: Anti-génotoxicité; anti-mutagènes & anti-carcinogènes De ce fait, la recherche des anti-mutagènes dans les HE pourrait intervenir dans la chimio-prévention, voire nous donner de nouvelles substances anti-carcinogènes les intercepteurs des inhibiteurs qui agissent directement sur les mutagènes ou leurs précurseurs pour les désactiver. les bio-antimutagènes inhibiteurs des processus de mutagenèse ou des réparateurs des altérations de l’ADN
  14. 14. La mise au point de la technique SMART Test de Mutations et de Recombinaisons Somatiques des ailes de Drosophila melanogaster Avoir une technique d’analyse et de dosage de toxicité, de cytotoxicité et de génotoxicité des HE. Déterminer, avec ce procédé, les seuils de toxicité des HE et de toutes les formulations à base d’HE  Matériels & Méthodes Perte de l'hétérozygotie pour deux marqueurs des ailes qui se manifeste phénotypiquement par des mutations au niveau des poils des ailes PRINCIPE BUT
  15. 15. Collecte des oeufs Χ♂ +mwh + mwh ++ mwh/mwh flr3 ++ ♀ Bds++ flr3 /TM3 Bds 24h 72h 48h 120h 24h 48h Traitement aigu Oeuf 2h 3h 4h 6h 2h 3h 4h 6h 72h Traitement chronique Etude de la génotoxicité Agedeslarves Dr A. ZHIRI PRANAROM Isolement et traitement des larves
  16. 16. Collecte des oeufs Isolement et traitement des larves Χ♂ +mwh + mwh ++ mwh/mwh flr3 ++ ♀ Bds++ flr3 /TM3 Bds 24h 72h 48h 120h Oeuf Inhibiteur Mutagène Inhibiteur Mutagène et Inhibiteur Co-traitement Pré-traitement Post-traitement Mutagène Agedeslarves Dr A. ZHIRI PRANAROM
  17. 17. Collecte des oeufs Isolement et traitement des larves Χ♂ +mwh + mwh ++ mwh/mwh flr3 ++ ♀ Bds++ flr3 /TM3 Bds mwh flr+ /mwh+ flr3 (Phénotype sauvage) Analyse microscopique des ailes mwh + +mwh Bds++ flr3 ++ mwh /mwh+ Bds (Phénotype serrate) + + Dr A. ZHIRI PRANAROM
  18. 18. mwh + + flr flr mwh + Cellules filles Phénotype final mitose mitoses mwh mwh + flr + flr + Délétions Cellule mère Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  19. 19. mwh mwh + flr + flr+ + mwh + + flr+ flr mwh Cellule mère Cellules filles Phénotype final mitose mitoses Mutations ponctuelles Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  20. 20. mwh + flr + + mwh ++ flr Recombinaisons mwh + flr+ flr mwh + Cellule mère Cellules filles Phénotype final mitose mitoses Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  21. 21. mwh + + flr mwh + flr + mwh + flr+ mwh + flr+ Recombinaisons Cellule mère Cellules filles mitose Dr A. ZHIRI PRANAROM La toxicité et la génotoxicité des huiles essentielles
  22. 22. Les résultats de ce test sont ils applicables à l’Homme ?Le séquençage du génome de Drososphile (Drosophila Genome project 2000, vol 278 N° 5461) montre que:  50% des séquences protéiques sont identiques à celles des mammifères  61% des gènes hortologues aux gènes de maladies héréditaires chez l’Homme  68% des gènes hortologues aux gènes de Cancers chez l’Homme  Matériels & Méthodes La mouche représente donc, une plateforme expérimentale appropriée pour les études des maladies humaines impliquant la réplication, la réparation, la traduction de l’ADN, et le métabolisme des drogues et des toxines.
  23. 23.  Matériels & Méthodes Ce test d’Ames est un test bactérien qui utilise une batterie de souches de Salmonella typhimurium auxotrophes pour l’histidine. Il consiste à évaluer la capacité d’une substance à induire des réversions HIS+ dans des souches de S. typhimurium sur un milieu exempt d’histidine. La mise au point de test Ames pour Salmonella typhimurium S9-mix Top agar Salmonella thyphimurium TA100 ou TA98-Huile essentielle -Témoin -Contrôle positif Pro-mutagène mutagène 48heures / 37ºC
  24. 24.  Matériels & Méthodes Ce test d’Ames utilise une levure le Saccharomyces cerevisiae D7 auxotrophe pour l’isoleucine, le tryptophane et l’adénine. Elle est capable d’exprimer simultanément trois événements génotoxiques différents. (mutation ponctuelle, recombinaison intra-génique et recombinaison inter- génique). Elle permet aussi de détecter la mutation cytoplasmique «petite» qui affecte les mitochondries La mise au point de test Ames pour Saccharomyces cerevisiae D7
  25. 25. Huile Concentration Degré de toxicité larvaire H. italicum 5% 100% 4% >75% 3% 50% 2% 5-10% 1% 5-10% L. groenlandicum 4% 100% 3% >90% 2% 50% 1% 25% C. Camphora Ct. 1,8-cinéole 5% 75% 4% 50% 3% 25% 2% 5-10% 1% 5% Mélange 5% >75% 4% 50% 3% 25% 2% 5-10% 1% 5% Toxicité de 3 HE et celle de leur mélange équiproportionnel exprimée par des % de létalité larvaire Toxicité générale  Résultats & Discussion SMART
  26. 26. Génotoxicité des différentes doses des trois huiles essentielles et leur mélange Concentrations (%) Nombre des ailes Mutations par aile (Nombre de mutations) Clones simples petits (1-2 cellules) Clones simples grands (> 2 cellules) Clones jumeaux Total des clones Contrôle (Twen-80) 0.1% 240 0.45 (107) 0.03 (07) 0.01 (03) 0.49a (117) Helichrysum italicum 1 % 80 0.51 (41) 0.03 (02) 00 (00) 054 a (43) 2 % 80 0.45 (36) 0.01 (01) 00 (00) 0.46 a (37) 3 % 80 0.34 (27) 0.04 (03) 00 (00) 0.38 a (30) Ledum groendandicum 1 % 79 0.51 (40) 0.05 (04) 0.01 (01) 0.57 a (45) 2 % 77 0.58 (45) 0.03 (02) 0.00 (00) 0.61 a (47) C. camphora Ct. 1,8- cinéole 1 % 84 0.38 (32) 0.01 (01) 0.01 (01) 0.40 a (34) 2 % 86 0.50 (43) 0.09 (08) 0.00 (00) 0.59 a (51) 3 % 80 0.40 (32) 0.08 (06) 0.01 (01) 0.49 a (39) Mélange 1 % 81 0.37 (30) 0.00 (00) 0.86 (07) 0.46 a (37) 2 % 40 0.45 (18) 0.13 (05) 0.00 (00) 0.58 a (23) 3 % 80 0.36 (29) 0.05 (04) 0.03 (02) 0.44a (35)  Résultats & Discussion SMART
  27. 27. Concentrations (%) Nombre des ailes Mutations par aile (Nombre de mutations) Clone simple et petit (1-2 cellules) Clone simple et grand (> 2 cellules) Clone jumeau Total des clones‡ % inhibition* Tween-80 0.1% 240 0.45 (107) 0.03 (07) 0.01 (03) 0.49 (117) Ure 81 1.00 (81) 0.58 (47) 0.05 (04) 1.63a (132) Ure et H. it. 1% 81 0.59 (48) 0.11 (09) 0.03 (01) 0.72b (58) 56 Ure et H. it. 2% 40 0.60 (24) 0.08 (03) 0.02 (01) 0.70b (28) 57 Ure et H. it. 3% 32 0.69 (22) 0.06 (02) 0.00 (00) 0.75b (24) 54 Ure 81 1.00 (81) 0.58 (47) 0.05 (04) 1.63a (132) Ure et L. gr. 1% 80 0.75 (60) 0.25 (20) 0.04 (03) 1.04b (83) 36 Ure et L. gr. 2% 40 0.7 (28) 0.20 (08) 0.03 (01) 0.93b (37) 43 Ure 80 1.41 (113) 0.26 (21) 0.00 (00) 1.67a (134) Ure et C. cam. 1% 80 1.13 (90) 0.23 (19) 0.04 (03) 1.40a (112) 16 Ure et C. cam. 2% 82 0.85 (70) 0.21 (17) 0.01 (01) 1.07b (78) 36 Ure et C. cam. 3% 57 0.82 (47) 0.09 (05) 0.00 (00) 0.91b (52) 46 Ure 78 1.63 (127) 0.36 (28) 0.01 (01) 2.00a (156) Ure et mélange 1% 80 0.75 (60) 0.21 (17) 0.03 (0.3) 1.00b (80) 50 Ure et mélange 2% 67 1.00 (67) 0.15 (10) 0.06 (04) 1.21b (81) 40 Ure et mélange 3% 39 0.36 (14) 0.13 (05) 0.05 (02) 0.54c (21) 73 Anti-génotoxicité des différentes doses des trois huiles essentielles et leur mélange  Résultats & Discussion SMART
  28. 28. 1 2 3 4 5 6 7 5mM Ure+0,3% 5mM Ure+0,2% 5mM Ure+0,1% 5mM Ure 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 Singlespotsper wing Spot size class (a) Helichrysum 1 2 3 4 5 6 7 5mM Ure+0,2% 5mM Ure+0,1% 5mM Ure 0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 Singlespotsper wing Spot size class (b) Ledum 1 2 3 4 5 6 7 5mM Ure+0,3% 5mM Ure+0,2% 5mM Ure+0,1% 5mM Ure 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 Singlespotsper wing Spot size class ( c ) Ravintsara 1 2 3 4 5 6 7 5mMUre+0,3 5mM Ure+0,2 5mMUre+0,1 5mM Ure 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 Singlespotsperwing Spot size class (d) Mixture 5656 5757 5454 % d’inhibition moyenne 3636 4343 1616 3636 4646 5050 4040 7373 % d’inhibition moyenne % d’inhibition moyenne % d’inhibition moyenne *Spot size distributions and single spot induction frequencies after larvae feeding with Urethane alone and in combination with (a) Helichrysum, (b) Ledum, (c) Ravintsara and (d) the mixture. Clone size classes: 1, 1 cell; 2, 2 cells; 3, 3 to cells; 4, 5 to 8 cells; 5, 9 to 16 cells; 6, 17 to 32 cells, 7, more than 32 cells *Pranarom Publication: Genotoxicity and antigenotoxicity of some essential oils evaluated by wing spot test of Drosophila melanogaster. Mutation Research 513 (2002) 61–68 SMART
  29. 29. H.italicum L. groenlandicum C. Camphora Ct. 1,8-cinéole Effets Biologiques Alpha-pinène 28.67 0.94 4.51 Inhibe les CYP2B1 mono- oxygenase, anticarcinogène contre DMBA. Sabinène nd 1.44 12.99 Limonène 1.75 36.16 2.67 Antimutagène contre l’acide 1- methyl-1,2,3,4-tetrahydro-beta- carboline-3-carboxylic, anticarcinogène. 1,8-Cinéole 0.55 nd 56.45 Induit l’activité de P450. Camphène 0.28 0.35 0.22 Antioxydant. Terpinène gamma 0.37 0.62 1.30 Antioxydant. Myrcène nd 0.45 1.35 Inhibiteur de l’aldose-réductase, antimutagène, antioxydant, Inhibe les échanges entre chromatides sœurs (SCE) induites par cyclophosphamide et AFB1, Inhibe les CYP450. Curcumène G + Italidiones 21.31 nd nd Béta–Caryophyllène 8.83 nd nd Cytotoxique contre certaines lignées des cellules tumorales, antioxydant. Camphre nd nd 0.08 Cancer-prevetion Les principaux constituants des 3 huiles essentielles et leurs éventuelles actions anti-carcinogènes  Résultats & Discussion SMART
  30. 30.  Conclusions Ces huiles et leurs mélanges ne sont ni toxiques ni génotoxiques Ces huiles et leurs mélanges réduisent significativement le taux de la mutagenèse induite par l’ uréthane (agent mutagène très puissant) Le degré d'inhibition est beaucoup plus important pour le mélange de ces 3 huiles (73%) L'action anti-génotoxique de ces huiles pourrait être attribuée à :  l'interaction entre : - certaines molécules (alpha-pinè ne , 1 , 8 ciné o le , m yrcè ne , caryo phyllè ne … ) & - le système cytochrome P-450, (e nz ym e s fo ndam e ntale s de la bio transfo rm atio n de s xé no bio tiq ue s )  l'effet antioxydant de quelques composés de ces huiles essentielles SMART
  31. 31. 95,8 ± 12***Toxique12,1 ± 2,9*Toxique0,2 99 ± 14,4**113,4 ± 19,916,1 ± 7,022,2 ± 7,20,1 109 ± 11,4*128,4 ± 14,617,3 ± 3,223,4 ± 8,50,05 116,6 ± 7,2117,3 ± 19,618,0 ± 4,123,5 ± 8,60,01 109,3 ± 9,3*117,1 ± 16,517,1 ± 2,9**25,8 ± ,60,005 nd113,2 ± 15,2nd24,3 ± 7,20,001 nd120,6 ± 10,7nd23,9 ± 8,10,0005 125,0 ± 9,1124,0 ± 14,917,8 ± 3,723,5 ± 6,80 +S9-S9+S9-S9 TA100TA98 Concentration en µl/boîte L’huile essentielle d’O. compactum ne révèle aucune activité mutagène telle que mutation par décalage du cadre de lecture chez la souche TA98 ou substitution de paires de bases GC chez la souche TA100, aussi bien en l’absence qu’en présence de S9-mix à 10%. Effet de l’huile essentielle d’O. compactum sur la mutagénicité dans les souches TA98 et TA100.  Résultats & Discussion Test Ames, Salmonella typhimurium
  32. 32. 86,486,4 ±± 19,219,2ToxiqueToxique17,617,6 ±± 2,62,6ToxiqueToxique22 93,093,0 ±± 12,912,982,482,4 ±± 12,912,917,517,5 ±± 3,33,318,918,9 ±± 6,86,811 104,3104,3 ±± 9,79,7104,2104,2 ±± 12,912,920,520,5 ±± 3,93,925,025,0 ±± 6,16,10,50,5 122,3122,3 ±± 7,07,0115,7115,7 ±± 8,18,122,822,8 ±± 5,45,426,526,5 ±± 7,77,70,10,1 115,8115,8 ±± 14,114,1123,2123,2 ±± 13,413,425,125,1 ±± 6,06,026,026,0 ±± 6,96,90,050,05 109,8109,8 ±± 5,75,7116,7116,7 ±± 16,416,426,326,3 ±± 2,82,823,923,9 ±± 6,16,10,010,01 ndnd118,5118,5 ±± 12,012,0ndnd26,226,2 ±± 7,07,00,0050,005 117,0117,0 ±± 9,59,5124,0124,0 ±± 14,914,919,819,8 ±± 5,25,223,523,5 ±± 6,86,800 +S9+S9-S9-S9+S9+S9-S9-S9 TA100TA100TA98TA98 Concentration enConcentration en µµl/boîtel/boîte L’huile essentielle d’A. herba alba ne produit ni substitutions de paires de bases chez la souche TA 100 ni mutations par décalage du cadre de lecture chez la souche TA98 avec ou sans activation métabolique. Ces résultats sont en accord avec ceux obtenus par l’analyse de ces composés (Gomes-Carneiro et coll., 1998) Effet de l’huile essentielle d’A.herba alba sur la mutagénicité dans les souches TA98 et TA100.  Résultats & Discussion Test Ames, Salmonella typhimurium
  33. 33. 80,5080,50 ±± 7,8***7,8***ToxiqueToxique18,118,1 ±± 3,83,8ToxiqueToxique11 89,0089,00 ±± 14,3*14,3*90,7890,78 ±± 7,01***7,01***22,122,1 ±± 4,54,519,019,0 ±± 5,65,60,50,5 105,50105,50 ±± 10,310,3115,5115,5 ±± 14,914,923,823,8 ±± 3,73,724,624,6 ±± 8,08,00,10,1 104,17104,17 ±± 9,99,9112,5112,5 ±± 11,811,821,121,1±± 2,92,92727 ±± 4,74,70,050,05 120.6120.6 ±± 9,39,3117,1117,1 ±± 15,815,82222 ±± 4,34,324,924,9 ±± 7,47,40,010,01 97,6797,67 ±± 4,8***4,8***121,7121,7 ±± 11,311,320,320,3 ±± 4,84,828,828,8 ±± 6,56,50,0050,005 116,1116,1 ±± 14,114,1ndnd24,924,9 ±± 7,67,60,0010,001 111,67111,67 ±± 10,710,7124,0124,0 ±± 14,914,919,819,8 ±± 5,25,223,523,5 ±± 6,86,800 +S9+S9-S9-S9+S9+S9-S9-S9 TA100TA100TA98TA98 Concentration enConcentration en µµl/boîtel/boîte Aux concentrations utilisées chez les souches TA98 et TA100, on peut confirmer que cette huile essentielle est exempte de toute activité mutagène qu’elle soit directe ou indirecte par le biais de la fraction S9mix. Effet de l’huile essentielle de C.sativum sur la mutagénicité dans les souches TA98 et TA100.  Résultats & Discussion Test Ames, Salmonella typhimurium
  34. 34.  Conclusions Les trois huiles essentielles testées dans les conditions du test d’Ames n’ont aucune activité mutagène aussi bien directe qu’indirecte Test Ames, Salmonella typhimurium
  35. 35. - Le méthyl méthanesulfonate (MMS), fait dans l’ADN des méthylations de bases et des cassures double brin Étude de l’activité anti-génotoxique des HE - Les radiations ultraviolettes (UVC) à 254 nm, font dans l’ADN des dimères de pyrimidines - Le 8-méthoxypsoralène activé par les rayons ultraviolets à 365 nm (8-MOP/UVA), fait dans l’ADN des mono-additions et des pontages interbrins Agents génotoxiques:  Résultats & Discussion Test Ames, Saccharomyces cerevisiae - Origanum compactum - Artemisia herba alba - Cinnamomum camphora Ct. 1,8-cinéole Huiles essentielles étudiées: Les cellules de la souche D7 en phase stationnaire ont été traitées par les mutagènes et mises en incubation post-traitement pour UVC et 8-MOP/UVA. Et en co-incubation pour MMS en présence d’huile pendant 1h30. Après dilutions adéquates, les cellules sont ensemencées sur les milieux sélectifs et incubées à 30°C. Traitements:
  36. 36. Induction de réversion (ilv-  ILV+) par les mutagènes seuls ou en combinaison avec les huiles essentielles Pour UVC les taux de mutations baissent Pour 8-MOP/UVA les taux de mutations baissent Pour MMS les taux de mutations baissent très peu Étude de l’activité anti-génotoxique des HE  Résultats & Discussion Test Ames, Saccharomyces cerevisiae Détection d’une très nette activité anti-génotoxique pour les trois HE
  37. 37. Induction de recombinaison (trp-  TRP+) par les mutagènes seuls ou en combinaison avec les huiles essentielles Étude de l’activité anti-génotoxique des HE  Résultats & Discussion Test Ames, Saccharomyces cerevisiae Détection d’une très nette activité anti-génotoxique pour les trois HE
  38. 38. Les huiles essentielles testées dans les conditions du test d’Ames n’ont aucune activité génotoxique. Elles présentent, au contraire, une nette activité anti-génotoxique  Conclusions Test Ames, Saccharomyces cerevisiae
  39. 39. Suite à cette présentation des résultats et à travers toute la richesse bibliographique dans le domaine, nous pensons qu’il est temps de parier suffisamment sur l'opportunité qu'offriraient les huiles essentielles dans le domaine des anti-cancéreux et dans la prévention du cancer.  Conclusion générale Nous mettons à votre disposition, sur simple demande par mail, des copies de nos publications sur ce sujet. Web: www.pranarom.com Mail: azhiri@pranarom.com
  40. 40. Perfectionner ces tests et les adapter aux HE Pratiquer des confirmations comparatives Faire des études sur des lignées de cellules cancéreuses     Perspectives Evaluer l’activité anti-carcinogène in vitro et in vivo des huiles et des synergies réclamées anti-génotoxiques Chercher les éléments responsables de cette activité anti-génotoxique   Purification & détermination de la structure des molécules ‘actives’ issues de ces fractions  Exploitation des HE et des molécules anti-carcinogènes dans le domaine pharmaceutique et en médecine naturelle Techniques de fractionnement ‘chromatographies CCM, CG, HPLC’
  41. 41. Partenaires et collaborateurs :  Direction Générale des Technologies, de la Recherche et de l’Energie. La Région Wallonne de Belgique  M. Idaomar, R. El Hamss, F. Bakkali, N. Mezzoug Département de Biologie, Unité de Biologie Cellulaire et Moléculaire (BCM), Université Abd Elmalek Essaadi, Tétouan, Morocco  A. Muñoz-Serrano, A. Alonso-Moraga Départamento de Genética, Universidad de Córdoba, Córdoba, Spain  Pr. Mme & Mr. Averbeck, Institut Curie-Section, Orsay Cedex, France  D. Baudoux, V. Liemans, P. Debauche S.A. PRANAROM International, Ghislenghien, Belgium.
  42. 42. Merci beaucoup Votre attention est méritoire Vos réflexions le seront plus encore… La discussion est la clef du progrès…

×