TINDER, ou l'amour 2.0
Plan
Introduction : Qu'est-ce que Tinder ?
I. Mettre ses atouts en avant
Le profil
Le premier contact
II. Comment l’applic...
Qu'est ce que Tinder ?
Source : Néonmag
Qu'est ce que Tinder ?
Tinder, en chiffres.
● Éditée en 2012, application phare de 2013
● Plus de 10 millions d’utilisateu...
Qu'est ce que Tinder ?
Création du profil avec son compte Facebook On rentre ses critères
Qu'est ce que Tinder ?
“J'aime” à droite, “je n'aime pas” à gauche, et l'utilisateur ne reverra jamais ce profil.
Tout cel...
Qu'est ce que Tinder ?
Lorsque deux utilisateurs
aiment leurs profils
mutuellement :
« It ' s a ma t c h ! » .
Ils découvr...
Qu'est ce que Tinder ?
Selon l’enquête Ifop (2014) :
 44% des Français ont déjà eu un rapport sexuel lors de la 1ère renc...
Qu'est ce que Tinder ?
Selon GlobalWebIndex (spécialisée dans l’étude comportementale des
consommateurs sur le digital) :
...
Mettre ses atouts en avant
Importance du profil (photo, originalité…)
Le premier contact (comment aborder quelqu’un, phras...
Le profil
La photo de profil
“Des photos de Facebook, ou bien c’est des photos de festivals.
Enfin, des trucs un peu fun, ...
Le profil
La photo de profil
“Une photo où j’avais l’air plutôt naturel, et une seule
photo où je suis sérieux”
Damien, 24...
Le profil
Concernant les descriptions
“histoire de me décrire un peu pour éviter de tomber sur
quelqu’un qui ne me corresp...
Le profil
Concernant les descriptions
“J’ai seulement marqué « De passage », pour ne pas passer pour la
nana qui recherche...
Le premier contact
Lorsque l’objectif est atteint, les utilisateurs parlent-ils directement à leurs
affinités mutuelles ?
...
Le premier contact
Quelle phrase d’accroche pour aborder notre match ?
“J’essaie d’éviter les “salut ça va” au maximum !” ...
Le premier contact
Que la technique soit concluante ou non, cela donne lieu à une nouvelle utilisation de
l’application qu...
Le premier contact
Comment s’y prendre pour se donner un rendez-vous ?
“Facebook pour Messenger et/ou numéro de téléphone....
Comment l’application est-
elle utilisée?
Les différentes utilisations
L’idée d’un tableau de chasse
L’idée du supermarché...
Les différentes utilisations
L’idée d’un tableau de chasse
Il s’agirait ici de l’attrait du « match ». L’application ne se...
Les différentes utilisations
L’idée du supermarché
“Je l’utilisais le soir en rentrant de cours ou des fois pendant les co...
Les différentes utilisations
L’usage collectif
“Souvent avec mes potes, quand on est plusieurs avec l’application, voir si...
Les différentes utilisations
Faire des rencontres
“A la base je n’ai pas téléchargé Tinder pour m’dire je vais rencontrer ...
Qui se cache derrière les
profils ?
Tinder, une application pour les jeunes ?
 51% des utilisateurs ont entre 18 et 24 an...
Qui se cache derrière les
profils ?Tinder, une application pour les jeunes ?
Source : France 4 / interview Love Me Tinder
...
Qui se cache derrière les
profils ?
Que font les personnes en couple sur Tinder?
”Il est clair que la génération Y met bea...
Quels bouleversements
l’application a-t-elle provoqué ?
Une commercialisation de l’image
Rapprochement avec la consommatio...
Une commercialisation de
l’image
Rapprochement avec la consommation
Pensée comme un site E-commerce, Tinder est manipulée ...
Une commercialisation de
l’image
La marchandisation du corps
 L’apparence joue donc un rôle primordial.
 Réduction du so...
Une commercialisation de
l’image
Vanité et égo
Un utilisateur de Tinder cherche-t-il vraiment la rencontre ?
La vie réelle...
Source : Golem 13
La rencontre : que
cherchent-ils vraiment ?
Louise, 20 ans, énumère ses différentes rencontres : “Des potes, un futur plan...
La rencontre : que
cherchent-ils vraiment ?
“Y’en a deux où je me suis sauvé parce que c’était pas du tout ça, et les autr...
La rencontre : que
cherchent-ils vraiment ?
Appréhension quand il y a un passage de la discussion et la rencontre, un dout...
Tinder, responsable de
l’augmentation des MST ?
Première semaine de novembre 2015, la British Association of Sexual Health...
Tinder, responsable de
l’augmentation des MST ?
Marie  Cosnard,  directrice  du  département  tendance  de  la  compagnie ...
Conclusion
 Consommation,  marchandisation,  anonymat  et  vanité  font  le  succès  du  «  service  » 
Tinder.
 Tinder ...
Bibliographie
 ARMAND  AMATO,  Etienne,  PAILLER,  Fred,  SCHAFER,  Valérie,  “Sexualités  et 
communication”, C.N.R.S. É...
Tinder, ou l'amour 2.0
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tinder, ou l'amour 2.0

1 297 vues

Publié le

Enquête ethnographique de Marion P. et Gwenaelle S.
Lille 3 / L3 Industries culturelles, arts et sociétés / 2015-2016

Dans un climat de célibat massif, la demande en terme de site de rencontre est de plus en plus importante.
Éditée la première fois le 15 septembre 2012, Tinder, c’est l’application mobile phare de l’année 2013. Elle compte aujourd’hui plus de 10 millions d’utilisateurs. Gratuite, ludique et facile d'utilisation, Tinder permet de faire des rencontres partout où vous vous trouvez.

Pour réaliser notre enquête, nous nous sommes basées sur un corpus d’articles de presse, de la bibliographie scientifique et également sur des entretiens semi-directifs réalisés avec 6 femmes et un homme, âgés de 20 à 24 ans.

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 297
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tinder, ou l'amour 2.0

  1. 1. TINDER, ou l'amour 2.0
  2. 2. Plan Introduction : Qu'est-ce que Tinder ? I. Mettre ses atouts en avant Le profil Le premier contact II. Comment l’application est-elle utilisée? Les différentes utilisations Qui se cache derrière les profils ? III. Quels bouleversements l’application a-t-elle provoqué? Une commercialisation de l'image La rencontre, que cherchent-ils vraiment ? Tinder, responsable de l’augmentation des MST ? Conclusion Source : Jeune Afrique
  3. 3. Qu'est ce que Tinder ? Source : Néonmag
  4. 4. Qu'est ce que Tinder ? Tinder, en chiffres. ● Éditée en 2012, application phare de 2013 ● Plus de 10 millions d’utilisateurs ● Environ 750 millions de « swipe » par jour dans le monde ● Environ 16 millions de célibataires en France ● Plus de 3,5 millions de « matches » chaque jour dans le monde en 2014 ● Match Group, propriétaire américain de Tinder et Meetic en bourse : 12 dollars par action Source : Tinder
  5. 5. Qu'est ce que Tinder ? Création du profil avec son compte Facebook On rentre ses critères
  6. 6. Qu'est ce que Tinder ? “J'aime” à droite, “je n'aime pas” à gauche, et l'utilisateur ne reverra jamais ce profil. Tout cela de façon anonyme. On nomme cette action «  swi per   ».
  7. 7. Qu'est ce que Tinder ? Lorsque deux utilisateurs aiment leurs profils mutuellement : « It ' s a ma t c h ! » . Ils découvrent leur “attraction mutuelle”, et peuvent alors se parler.
  8. 8. Qu'est ce que Tinder ? Selon l’enquête Ifop (2014) :  44% des Français ont déjà eu un rapport sexuel lors de la 1ère rencontre.  26% des utilisateurs de sites de rencontre ont déjà « conclu » le 1er soir avec quelqu'un rencontré via un site, soit deux fois plus que ceux à qui c’est arrivé avec quelqu'un rencontré en club (13%)  45% des femmes ont été déçues lors de leur 1er rapport avec leur dernier partenaire rencontré via internet, alors qu’elles ne sont que 30% en général à l’être lors d’un premier ébat
  9. 9. Qu'est ce que Tinder ? Selon GlobalWebIndex (spécialisée dans l’étude comportementale des consommateurs sur le digital) : ● ⅓ des utilisateurs serait marié ● Plus de la moitié des femmes serait déjà engagée dans une relation ● 23% seraient des hommes mariés
  10. 10. Mettre ses atouts en avant Importance du profil (photo, originalité…) Le premier contact (comment aborder quelqu’un, phrase d’approche, mise en place d’une conversation et d’un futur rendez-vous…) Source : Paulette Magazine
  11. 11. Le profil La photo de profil “Des photos de Facebook, ou bien c’est des photos de festivals. Enfin, des trucs un peu fun, pas forcément en mode tout seul, en mode “coucou j’me la pète” quoi.” Manon, 20 ans. Dans cette même idée “celles, qui je trouve, me représentent le plus : l’oisiveté, la folie, les voyages, les sorties.” Sarah, 20 ans.
  12. 12. Le profil La photo de profil “Une photo où j’avais l’air plutôt naturel, et une seule photo où je suis sérieux” Damien, 24 ans.
  13. 13. Le profil Concernant les descriptions “histoire de me décrire un peu pour éviter de tomber sur quelqu’un qui ne me correspond pas du tout.” Bénédicte, 22 ans
  14. 14. Le profil Concernant les descriptions “J’ai seulement marqué « De passage », pour ne pas passer pour la nana qui recherche un plan cul ou un truc comme ça, dans le but d’être la meuf qui fait que passer en fait”. Léna, 21 ans. La description de Sarah, 20 ans, est composée d’une succession d’emojis : “j’sais pas, peut être pour indiquer aussi mes centres d’intérêt assez rapidement.”
  15. 15. Le premier contact Lorsque l’objectif est atteint, les utilisateurs parlent-ils directement à leurs affinités mutuelles ? “J’ai pleins de matchs, c’est juste des matchs, et je leur parle pas. Elles me parlent pas, du coup, je leur parle pas. En fait, quand la nana me plaît vraiment, je vais vers elle, mais quand j’en ai rien à foutre ben…” Louise, 20 ans.
  16. 16. Le premier contact Quelle phrase d’accroche pour aborder notre match ? “J’essaie d’éviter les “salut ça va” au maximum !” Béatrice, 22 ans. “Une phrase un peu décalée, drôle.” Sybille, 20 ans. “Souvent j’essaie de coller par rapport au profil, si y’a une phrase qui me donne une idée dans le profil. Par exemple, si il y a “j’aime les chats”, je vais marqué que je suis un chat adopté ou une connerie comme ça. J’essaie de récupérer un morceau du profil pour vraiment coller à la personne, que ce soit pas un message banal.” Dimitri, 24 ans.
  17. 17. Le premier contact Que la technique soit concluante ou non, cela donne lieu à une nouvelle utilisation de l’application qui est la capture d’écran. Cela donne même lieu à des classements, “les perles de Tinder”. Source : Démotivateur
  18. 18. Le premier contact Comment s’y prendre pour se donner un rendez-vous ? “Facebook pour Messenger et/ou numéro de téléphone. Mais pas snap en revanche !” Bénédicte, 22 ans. “Ca m’est déjà arrivée de rencontrer juste via Tinder, mais en général c’est plus par Facebook genre quand tu la vois elle te file son numéro et puis voilà. En général y’a toujours Facebook en intermédiaire, pour vraiment être sûre que la personne est bien. Genre t’sais, tu vas vérifier.” Louise, 20 ans. “Ben en fait on avait un réseau tout pourri dans notre téléphone donc on est passés directement au numéro, enfin, au portable quoi.” Manon, 21 ans.
  19. 19. Comment l’application est- elle utilisée? Les différentes utilisations L’idée d’un tableau de chasse L’idée du supermarché L’usage collectif Faire des rencontres Qui se cachent derrière les profils ? Source : Paulette Magazine
  20. 20. Les différentes utilisations L’idée d’un tableau de chasse Il s’agirait ici de l’attrait du « match ». L’application ne serait donc pas utiliser dans un but de rencontre, ce serait “juste pour voir”. On assiste alors à une collection de “match” comme des trophées. Cela permet alors de regonfler l’égo de son utilisateur et/ou de dépasser sa timidité.
  21. 21. Les différentes utilisations L’idée du supermarché “Je l’utilisais le soir en rentrant de cours ou des fois pendant les cours. Tous les jours, quotidiennement, quand je me faisais chier en major partie du temps.” Léna, 21 ans. “Souvent avant d’aller au boulot ou en rentrant du boulot”. “Aussi quand je vais en soirée, voir qui il y aura une fois arrivée sur la soirée”. Dimitri, 24 ans.
  22. 22. Les différentes utilisations L’usage collectif “Souvent avec mes potes, quand on est plusieurs avec l’application, voir si on tombe sur les mêmes”. Dimitri, 24 ans. “On était à une soirée avec des potes, et les nanas ont piqué les téléphones des mecs pour leur mettre tous les profils en mode gay. On les a fait matcher avec des gays et on a commencé à parler à leur place avec des mecs. [...] donc ils ont pris nos téléphones, et ils ont fait pareil.” Manon, 21 ans.
  23. 23. Les différentes utilisations Faire des rencontres “A la base je n’ai pas téléchargé Tinder pour m’dire je vais rencontrer le grand amour, ou bien je vais rencontrer pleins de gens en mode “coucou, plan cul”. C’était plus dans le délire avec des potes, et on se marrait bien. C’était surtout pour rencontrer des gens.” Manon, 21 ans.
  24. 24. Qui se cache derrière les profils ? Tinder, une application pour les jeunes ?  51% des utilisateurs ont entre 18 et 24 ans  L’application est vue comme vecteur de “Drague 2.0 “ et “Plan cul 4G”
  25. 25. Qui se cache derrière les profils ?Tinder, une application pour les jeunes ? Source : France 4 / interview Love Me Tinder “En ligne, c’est beaucoup plus simple de faire le premier pas que dans une soirée où la fille est à l’autre bout de la pièce entourée de ses copines ou dans un café où la fille est plongée dans son bouquin et ne t’a même pas remarqué. Et en plus, il y a beaucoup plus de potentielles rencontres que dans la vie réelle.” Julien, 34 ans. “J’aime la facilité de contact avec l'autre, le fait de passer outre la barrière de la timidité parce que tout le monde sait qu'on est là pour la même chose. Mais en même temps, c'est frustrant parce que les applis de dating empêchent de savoir si on va être ou non attiré physiquement par l'autre.” Victor, 31 ans. “On commencé à parler sur Tinder le 30 août, le 2 septembre on se voyait, le 4 septembre on sortait ensemble.” Manon, 21 ans.
  26. 26. Qui se cache derrière les profils ? Que font les personnes en couple sur Tinder? ”Il est clair que la génération Y met beaucoup plus de temps que ses aînés à se dire engagée avec quelqu’un. [...] Il existe une forme de narcissisme propre à cette génération où l’on consomme de la relation, qui est devenue un produit comme un autre. Mais l’aspiration à la durabilité n’est jamais très loin.” Fabienne Kraemer, psychanalyste et auteure.
  27. 27. Quels bouleversements l’application a-t-elle provoqué ? Une commercialisation de l’image Rapprochement avec la consommation La marchandisation du corps Vanité et égo La rencontre : que cherchent-ils vraiment ? Tinder, responsable de l’augmentation des MST ? Source : Paulette Magazine
  28. 28. Une commercialisation de l’image Rapprochement avec la consommation Pensée comme un site E-commerce, Tinder est manipulée comme un acte marchand quotidien. C'est le « Ikéa de la rencontre », il y existe réellement une banalisation de la rencontre basée sur une dite génération qui ne croit plus en l’amour.
  29. 29. Une commercialisation de l’image La marchandisation du corps  L’apparence joue donc un rôle primordial.  Réduction du soi au corps va de pair avec une certaine réduction de l’identité.
  30. 30. Une commercialisation de l’image Vanité et égo Un utilisateur de Tinder cherche-t-il vraiment la rencontre ? La vie réelle s’est aseptisée et affaiblie. Tinder est un moyen de rassurer son égo en vérifiant son pouvoir de séduction. L’Homme a un certain besoin de plaire et de séduire que l’application lui permet d’assouvir, sans pour autant s’engager dans une relation, notamment quand l’utilisateur est en couple.
  31. 31. Source : Golem 13
  32. 32. La rencontre : que cherchent-ils vraiment ? Louise, 20 ans, énumère ses différentes rencontres : “Des potes, un futur plan cul, un plan cul, voilà. Mais non pas plus loin.”  Elle  ajoute  :  “en fait ce qu’il s’est passé c’est que j’ai testé Tinder, alors tu sais je me suis déinscrite parce que j’avais une nana, et donc après j’y suis retournée il y a pas longtemps parce que j’ai des potes qui m’ont dit “ouais y’a pleins de gouines” et tout”. Pour Manon, ses rencontres lui ont apporté “des potes, une bonne soirée et une copine [avec qui elle est depuis quelques mois]”. Source : Android Authority
  33. 33. La rencontre : que cherchent-ils vraiment ? “Y’en a deux où je me suis sauvé parce que c’était pas du tout ça, et les autres on a passé des petites soirées tranquilles mais sans plus. C’était juste amical.[...] Les rencontres qui étaient directement basées sur l’amical, ouais ça a été super et c’est des personnes à qui je parle encore. Mais autrement, je pense que non il faut pas attendre plus que de l’amical ou un plan.” Dimitri, 24 ans. Source : Android Authority
  34. 34. La rencontre : que cherchent-ils vraiment ? Appréhension quand il y a un passage de la discussion et la rencontre, un doute sur le fait que  la personne correspondra réellement à l’image que l’utilisateur a de la personne ou non. “T’as pas les mêmes conversations et t’as pas les mêmes gestes non-plus quand t’es sur Tinder que dans la vraie vie quoi. Les gens tu t’attendais à ce qu’ils soient comme ça mais après… Un mec que t’aurait rencontré sur Tinder t’aurais jamais dit “tiens il va me foutre une baffe devant le Mac Ewans” quoi” Léna, 21 ans. Source : Android Authority
  35. 35. Tinder, responsable de l’augmentation des MST ? Première semaine de novembre 2015, la British Association of Sexual Health and HIV publie  un rapport disant que les applications de rencontres élèveraient les risques et transmission  des MST. Le sexologue Peter Greenhouse :  “Ce qui m’inquiète c’est que nous nous trouvons à un seuil critique dans la transmission du VIH”  dit-il. “Si un certain nombre de personnes changent de partenaires de manière rapide, et qu’ils ont contracté des MST non traitées, cela pourrait produire une explosion du VIH dans le milieu hétéro. Les applications pourraient en être à l’origine.” Source : Fotolia
  36. 36. Tinder, responsable de l’augmentation des MST ? Marie  Cosnard,  directrice  du  département  tendance  de  la  compagnie  Tinder,  réfute  toute  accusation. Les applications ne feraient que suivre un phénomène de société qui se serait mis en route  depuis plusieurs décennies : la libération des mœurs. “Le problème est plus étendu. La population a besoin d’être mieux éduqué en termes de santé sexuelle, et doit prendre ses propres responsabilités. Qu’importe la manière ou le lieu de rencontrer des partenaires.” Source : Fotolia
  37. 37. Conclusion  Consommation,  marchandisation,  anonymat  et  vanité  font  le  succès  du  «  service  »  Tinder.  Tinder ne crée pas ce besoin, il ne fait qu’offrir ce dont ont besoin les personnes avides  de zapping amoureux.   Le contrôle remplace le hasard, la sécurité se substitue à l’aventure, l’immédiateté prend  la place de la séduction.  Tinder a une vraie vertu, celle de proposer les « rencontres » de manière ludique. Nous  jouons à savoir qui nous plaît, à qui l’on va plaire.   Tinder n’est pas une application de rencontre, mais de mise en relation, d’invitation à  jouer universelle. Les utilisateurs ne cherchent pas à faire des rencontres, mais ils jouent  à rencontrer.
  38. 38. Bibliographie  ARMAND  AMATO,  Etienne,  PAILLER,  Fred,  SCHAFER,  Valérie,  “Sexualités  et  communication”, C.N.R.S. Éditions | « Hermès, La Revue », 2014/2 n° 69 | pages 13 à 18   GRANJON, Fabien, « Amitiés 2.0. Le lien social sur les sites de réseaux sociaux », Hermès,  La Revue 2011/1 (n° 59), p. 99-104.   PARMENTIER, Marc, « Philosophie des sites de rencontres », Hermès, La Revue 2011/1 (n°  59), p. 173-178.    WOLTON,  Dominique,  Le nouvel ordre sexuel,  Paris,  Editions  du  Seuil,  1974,  211  p.

×