Core vs Context

381 vues

Publié le

Lors de sa publication, un livre voit bien souvent certains de ses passages être coupés, quelques uns de ses chapitres retirés, le plus souvent en raison de contraintes éditoriales, comme un nombre de pages à respecter. Ces coupes ne signifient pas que les pages écartées soient de moindre intérêt ou mauvaises.
L’ouvrage Le Journal de BJ au bureau, publié en 2003 aux éditions Maxima, 320 pages, traduit en chinois et en coréen, n’a pas échappé à cette règle.
Ce document est l’un de ces passages.
Pour acheter Le Journal de BJ au bureau, cliquez ici.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
381
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Core vs Context

  1. 1. Entreprise Savoir-faire Savoir-être Bonus Extra bonus Core vs. Context www.lejournaldebjaubureau.com
  2. 2. Core vs. ContextNous abordons ici, la distinctionfondamentale qui sépare les core tasks(tâches touchant au cœur de métier del’entreprise) des context tasks (tâchesconnexes).Une tâche est core, lorsquelle impactedirectement lavantage compétitif delentreprise. A lopposé, une tâche est contextlorsquelle nimpacte pas son avantagecompétitif.Un projet doptimisation delapprovisionnement des magasins Carrefourserait un projet core pour Carrefour dans lamesure où il contribuerait à améliorer lacapacité de Carrefour à proposer les produitsque la ménagère espère justement trouverdans ses hypers. La création de parkingsautour dhypers seraient core parce quilcontribuerait à rendre encore plus attractif leréseau de distribution.En revanche, un projet damélioration de lagestion de la paye des salariés de Carrefournimpacterait pas favorablement lavantagecompétitif de Carrefour et serait donccontext.www.lejournaldebjaubureau.com
  3. 3. Cette distinction prend toute sa dimension sion létudie au travers des grandes fonctionsdune entreprise industrielle :La recherche et développement devrafocaliser ses efforts sur ce quelle est la seuleà pouvoir développer et concevoir. Le restedevra être simplement imité ou acheté.La production devra sous-traiter tout ce quinimpacte pas directement lavantagecompétitif. Cest ce que les constructeursautomobiles ont très bien su faire. GeneralMotors se décrit désormais comme un"concepteur de voiture" et non comme un"constructeur de voiture". General Motorsimagine les modèles de voitures, en assure laconception et rédige le cahier des charges àdestination des sous-traitants qui le fabrique.Le marketing devra identifier les segments demarché qui permettront à lentreprise derenforcer son avantage compétitif. Cessegments ne seront peut-être pas les plusgros segments de marchés mais ceux promisà la plus forte croissance. Cest ce que faitSony en rentrant sur le marché des walkmanMP3. Le segment reste petit mais va grossir.Et Sony, en se positionnant sur ce marché vacontinuer à capitaliser sur sa capacité àapporter la musique aux gens grâce àlinnovation technologique.www.lejournaldebjaubureau.com
  4. 4. La vente devra garder à lesprit quil y a troistypes de ventes :• Les bonnes ventes : ce sont celles qui sinscrivent dans la consolidation de lavantage compétitif de lentreprise.• Les ventes neutres : ce sont celles qui génèrent du chiffre daffaires sans nécessairement renforcer lavantage compétitif.• Les mauvaises ventes : ce sont celles qui génèrent du chiffre daffaires mais tout en utilisant des ressources initialement dédiées à la consolidation de lavantage compétitif."Le contrôle de gestion devra sefforcer deregarder autre choses que les résultatsdactivités et devra sintéresser, main dans lamain avec le marketing, à dautresindicateurs. Lâge des clients par exemple.En se contentant de vendre par cataloguesans se préoccuper de lâge de ses clients,Ellos, le leader de la vente parcorrespondance suédois a soudainement vuses ventes vertigineusement baisser. Ellosnavait plus que des clientes de 70 ansenviron que lentrée en maison de retraiteavait fait cesser dacheter. Nayant jamaisregardé lâge de ses clients, Ellos sestretrouvé dans la situation de devoirimpérativement convertir des générations dejeunes suédoises à lachat par catalogue. Lepari a été relevé mais non sans peine.www.lejournaldebjaubureau.com

×