L’éditeur partenaire de la communauté scientifique
Open Access :
un challenge pour les sociétés savantes
1
Agnès Henri
EDP...
Société Française de Physique  Société Chimique de France  Société de
Mathématiques Appliquées et Industrielles  Sociét...
55 journaux
académiques
STM
7000 articles
publiés / an
Une
plateforme
Web: +200.000
articles en
archive
500 livres en
fran...
Journaux académiques : la voie vers l’Open Access
1) Travailler avec nos partenaires/sociétes savantes pour les
conseiller...
Jusqu’à 2009, ce journal avait :
• un titre en français,
• un modèle abonnement,
• un faible impact.
Du modèle abonnement ...
Un journal établi peut basculer en OA si :
 le journal a le «prestige »
et/ou
 sa communauté d’auteurs est prête à payer...
Plus facile :
 quand les frais de publication sont pris en charge par une
institution;
 quand les chercheurs du domaine ...
Proposer la voie verte (Green OA)
99
L’éditeur partenaire des communautés scientifiques
 Autoriser les dépôts dans les ar...
Opportunités et risques de l’OA
• L’Open Access : une opportunité pour les
sociétés savantes (et leurs éditeurs) ?
– Être ...
• L’Open Access : un risque pour les sociétés
savantes (et leurs éditeurs) ?
– Si la voie dorée ne croît pas suffisamment ...
Enquête EDP Open :
Attitude des sociétés savantes envers l’Open Access
- Une enquête : participation de 33 sociétés savant...
• Les sociétés savantes conviennent massivement que l’OA placera
inévitablement certains de leur journaux en péril financi...
Merci de votre attention
agnes.henri@edpsciences.org
L’éditeur partenaire de la communauté scientifique
Open Access : un challenge pour les sociétés savantes - EDP Sciences  - Forum du GFII 2014
Open Access : un challenge pour les sociétés savantes - EDP Sciences  - Forum du GFII 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Open Access : un challenge pour les sociétés savantes - EDP Sciences - Forum du GFII 2014

283 vues

Publié le

Intervention d'Agnès Henri, Directrice Editoriale, EDP Sciences au Forum du GFII 2014 le 09/12/14.

Atelier : " Le financement des politiques open : quels modèles économiques pour quelle pérennité ?"

Abstract : Les politiques d’ouverture, ouverture des données (open data) ou libre accès aux publications scientifiques (open access) doivent favoriser une meilleure circulation de l’information et des connaissances. Un des objectifs rappelés par la Commission européenne est de stimuler ainsi l’innovation et de générer de la croissance à partir de nouveaux services ou de nouveaux territoires de recherche.

De nombreux bénéfices sociaux et économiques sont ainsi attendus des mouvements d’ouverture, mais la période de transition s’avère délicate pour les acteurs et les questionnements sur le financement des politiques Open sont nombreux, dans un contexte de réduction budgétaire.

Cet atelier propose de croiser les regards de spécialistes de l’open data et de l’open access pour évoquer les différents modèles de financement des politiques d’ouverture et leur pérennité : stratégies de plateforme, freemium, financement en amont, modes de financement coopératifs…

Source : http://forum.gfii.fr/forum/le-financement-de-l-open

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
283
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Open Access : un challenge pour les sociétés savantes - EDP Sciences - Forum du GFII 2014

  1. 1. L’éditeur partenaire de la communauté scientifique Open Access : un challenge pour les sociétés savantes 1 Agnès Henri EDP Sciences agnes.henri@edpsciences.org Forum du GFII 9 décembre 2014
  2. 2. Société Française de Physique  Société Chimique de France  Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles  Société Française d’Optique UdPPC Les actionnaires aujourd’hui : des sociétés savantes La société a été fondée en 1920, parmi ses fondateurs : • Des prix Nobel : Marie Curie, Louis de Broglie, Jean Perrin. • Louis Lumière, Paul Langevin, Albert 1er Prince de Monaco, ...
  3. 3. 55 journaux académiques STM 7000 articles publiés / an Une plateforme Web: +200.000 articles en archive 500 livres en français (+ 80 nouveaux titres/an) Publication de conférences en OA : +50/an Une plateforme Open Access Journaux Livres Magazines professionnels Dentaire, Pharmacie, Audiologie, etc.
  4. 4. Journaux académiques : la voie vers l’Open Access 1) Travailler avec nos partenaires/sociétes savantes pour les conseiller sur la meilleure voie à adopter pour converger vers l’Open Access. 2) Créer de nouveaux titres dans les domaines émergents, en Open Access Gold. 3) Préserver le modèle des abonnements aussi lontemps que possible et investir dans l’Open Access Gold. 4) Pour les revues sous abonnement être, d’ores et déjà, en conformité avec « Horizon 2020 ». L’éditeur partenaire des communautés scientifiques
  5. 5. Jusqu’à 2009, ce journal avait : • un titre en français, • un modèle abonnement, • un faible impact. Du modèle abonnement au modèle Open Access Gold Jusqu’à 2012, ce journal avait : • un modèle abonnement, • pas de version électronique, • un faible impact.  Pour les deux journaux, augmentation des soumissions, de la visibilité, de l’impact… Depuis 2013 : • un journal OA Gold avec des frais de publication pour les auteurs (APCs) Depuis 2009 : • un titre en anglais (internationalisation), • un journal OA Gold, sponsorisé par l’Onema. L’éditeur partenaire des communautés scientifiques
  6. 6. Un journal établi peut basculer en OA si :  le journal a le «prestige » et/ou  sa communauté d’auteurs est prête à payer les services offerts par les éditeurs. La voie dorée peut être utilisée pour créer de nouvelles revues, inconvénient : l’image des éditeurs prédateurs. EDP Open se focalise sur : - la qualité de l’évaluation qui reste le premier et seul critère (la qualité et non la quantité) ; - la qualité de services aux auteurs/lecteurs.  Le label de qualité d’une société savante reste essentiel L’éditeur partenaire des communautés scientifiques Du modèle abonnement au modèle Open Access Gold
  7. 7. Plus facile :  quand les frais de publication sont pris en charge par une institution;  quand les chercheurs du domaine (sciences de la vie) semblent plus familiers avec l’idée de payer des APCs.  Les sciences du vivant Versus  La physique, l’astronomie ou les mathématiques : OA Green L’éditeur partenaire des communautés scientifiques Du modèle abonnement au modèle Open Access Gold
  8. 8. Proposer la voie verte (Green OA) 99 L’éditeur partenaire des communautés scientifiques  Autoriser les dépôts dans les archives ouvertes et/ou institutionnelles, avec des embargos courts (6 mois), voire sans embargo. Coopérer avec les archives ouvertes :  Améliorer les échanges entre nos journaux et ArXiV.  Déposer les articles dans HAL (exemple avec le CEA).
  9. 9. Opportunités et risques de l’OA • L’Open Access : une opportunité pour les sociétés savantes (et leurs éditeurs) ? – Être un label de qualité face aux « prédateurs ». – Offrir du service : • Visibilité à travers les bases de données internationales. • Différents formats de lectures (PDF, HTML, Epub, etc.). • Déposer dans les archives ouvertes. • Préserver, indexer, diffuser… L’éditeur partenaire des communautés scientifiques
  10. 10. • L’Open Access : un risque pour les sociétés savantes (et leurs éditeurs) ? – Si la voie dorée ne croît pas suffisamment pour compenser la diminution des abonnements. – Si la voie verte reste le modèle dominant : elle dépend des abonnements. L’éditeur partenaire des communautés scientifiques Opportunités et risques de l’OA
  11. 11. Enquête EDP Open : Attitude des sociétés savantes envers l’Open Access - Une enquête : participation de 33 sociétés savantes. - Un groupe de discussion en avril 2014 (pendant le UKSG annual meeting). L’éditeur partenaire des communautés scientifiques Profil des sociétés savantes qui ont répondu : • 75% STM • 25% SHS
  12. 12. • Les sociétés savantes conviennent massivement que l’OA placera inévitablement certains de leur journaux en péril financier. • La concurrence avec les grands éditeurs spécialisés en OA est considérée comme un défi majeur. • L’Open Access est ce qui est le moins offert par des revues de sociétés savantes, bien que près des 2/3 indiquent qu’elles aimeraient offrir cette option. • Une collaboration entre sociétés savantes pourrait aider à la transition vers l’OA, par un regroupement des ressources et le partage des tâches complexes. • Avec autant de revues en OA d'origine douteuse, les sociétés savantes sont plus que jamais les garants de la qualité. L’éditeur partenaire des communautés scientifiques Points clés du résultat de l’enquête
  13. 13. Merci de votre attention agnes.henri@edpsciences.org L’éditeur partenaire de la communauté scientifique

×