« Toward Global Equilibrium : Collected Papers »
1974
Ed. by Dennis & Donella Meadows
Chap. 7 : The Dynamics of Solid Wast...
Le Chapitre 7, un chapitre parmi 13 autres …
 Chap. 1 : Counterintuitive Behavior of Social
Systems
 Chap.2 : Introducti...
New York a fermé sa décharge saturée en 2001.
Les déchets sont envoyés dans le New Jersey, la Pennsylvanie
et jusqu’en Vir...
Nota : w est aussi la quantité de produit brut étudié
jeté
Ressources
naturelles
NR
Produits
courants
PIU
Déchets
solides
SW
Industrie
Déchets ultimes =
pollution
recyclage
Réduire le nombre de
produits P :
Souhaitable et
indispensable mais
politiquement difficile
• Réduire la quantité de
matér...
A quoi répond le modèle ?
A la compréhension du processus allant de l’extraction
du matériau brut jusqu’au déchet ultime s...
Le modèle en 5 boucles et … 1 slide !
1 2
3
4 5
P
L
S
w
P/L
Le modèle en version DYNAMO
W
L
PIU=P
S
1
Les trois premières boucles suffisent à comprendre le comportement
général du système :
 Tant que le prix du marché de la...
Résultats
Le type de résultats
Quantité de déchets solides
Déchets ultimes définitivement
perdus (~Pollution)
Nombre de produits en
...
Les grands résultats à retenir (1/3)
Lorsque peu ou pas de recyclage, il y a effondrement dû à la déplétion
rapide des mat...
Réduire w : le coup (coût ?) de la petite cuillère
Réduire trop la quantité de « matériau brut » par objet … mauvaise idée...
Les grands résultats à retenir (2/3)
Seule une action coordonnée à tous niveaux permet d’atteindre l’objectif
de réduire l...
• Une taxe de 25% sur l’extraction
• Une subvention de 25% sur le recyclage
• Une augmentation de 25% de la durée de vie d...
Les grands résultats à retenir (3/3)
Il faut un peu de chance et de volonté quand même …
Pour avoir de la matière à recycl...
Analyse critique : Meadows s’est-il trompé ?
Conclusion
maillage
Le système s’adapte et
contourne les contre-
mesures elles sont si
non coordonnées
urgence
Le temps jo...
Conclusion
W/L minimal via taxe ?
MERCI DE VOTRE ATTENTION
cmangeant@me.com
Annexes
http://www.encyclo-ecolo.com/Epuisement_des_ressources
Conclusion
 Le but du système modélisé étant intrinsèquement une optimisation entre
consommation (« bien être » ) et prof...
Boucle 1 : la boucle du coût d’extraction des matières premières
(-)
1
Boucle 2 : prix de la matière 1ère vs stock et vitesse extraction
optimum
Boucle 3 : recyclage vs prix du marché de la matière 1ère
Boucle 4 : Coût annuel du Produit vs Flux de production
Boucle 5 : coût de la boucle « produit-rebut »
Pollution
Run #1 :
aucun recyclage
Effondrement par manque de
matières premières.
Run #2 : run standard
1,5% de fraction de
déchets recyclée / an
Quand le « progrès matériel »
compense le recyclage.
Run #3 : taxe à 50% sur
l’extraction de la matière
première à T0+25 ans
Du comportement contre-intuitif
des modèles dynami...
Run #4 : 50% de
diminution du coût de
recyclage à T0+25 ans
Faire un peu plus de recyclage
(ou moins cher ou plus
efficace...
Run #5 :
50% de diminution du
coût de recyclage et 50%
de taxe sur extraction à
T0+25 ans
Ça commence à prendre…
Mais avec...
Comment réduire le flux des déchets solides ?
Run #6 :
Un premier succès si la
durée de vie augmente…
mais ….
… les ressources naturelles
s’effondrent et les déchets so...
Run #7 :
Une claque…
ccc
Run #8 :
Une solution … enfin !
• Une taxe de 25% sur
l’extraction.
• Une subvention de 25% sur le
recyclage.
• Une augmen...
Un modèle et un exemple concret : celui du cuivre
Comment faire pour réduire S ?
Taxer les compagnies « minières » ?
Taxer les compagnies « manufacturières » ?
Subventionne...
16 09 2013-meadows_c.mangeant
16 09 2013-meadows_c.mangeant
16 09 2013-meadows_c.mangeant
16 09 2013-meadows_c.mangeant
16 09 2013-meadows_c.mangeant
16 09 2013-meadows_c.mangeant
16 09 2013-meadows_c.mangeant
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

16 09 2013-meadows_c.mangeant

482 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
482
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
96
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

16 09 2013-meadows_c.mangeant

  1. 1. « Toward Global Equilibrium : Collected Papers » 1974 Ed. by Dennis & Donella Meadows Chap. 7 : The Dynamics of Solid Waste Generation JØrgen Randers et Dennis Meadows Synthèse par Christophe Mangeant cmangeant@me.com Article traduit disponible sur www.theshiftproject.org ou www.ddline.fr
  2. 2. Le Chapitre 7, un chapitre parmi 13 autres …  Chap. 1 : Counterintuitive Behavior of Social Systems  Chap.2 : Introduction  Chap. 3 : DDT Movement in the Global Environnement  Chap. 4 : Mercury Contamination  Chap. 5: Eutrophication of Lakes  Chap. 6 : Dynamics of Natural Resource Utilization  Chap. 7 : Dynamics of Solid Waste Generation  Chap. 8 : Life Cycla of a Finite Resource : US Natural Gas  Chap. 9 : Population Control Mechanisms in a Primitive Agricultural Society Boucles de World3
  3. 3. New York a fermé sa décharge saturée en 2001. Les déchets sont envoyés dans le New Jersey, la Pennsylvanie et jusqu’en Virginie (env. 500 km). 12 000 tonnes/jour, 10 tonnes/remorque ie 600 semi-remorques/jour en un convoi de 15 km.
  4. 4. Nota : w est aussi la quantité de produit brut étudié jeté
  5. 5. Ressources naturelles NR Produits courants PIU Déchets solides SW Industrie Déchets ultimes = pollution recyclage
  6. 6. Réduire le nombre de produits P : Souhaitable et indispensable mais politiquement difficile • Réduire la quantité de matériau perdu (que l’on souhaite préserver) dans chaque produit ? • Recycler ? • Mieux concevoir les produits ? • Mieux concevoir les produits ? • Obliger/inciter les gens à garder plus longtemps les objets • Rendre réparable les objets ? • Fin de l’obsolescence programmée ? • 2ème vie ? 3ème vie ?
  7. 7. A quoi répond le modèle ? A la compréhension du processus allant de l’extraction du matériau brut jusqu’au déchet ultime sur une période d’observation >100 ans pour identifier les leviers pertinents permettant de réduire les déchets tout en préservant le maximum de ressources et la qualité de vie des gens . Ce n’est pas une prédiction mais un outil d’aide à la compréhension ! L’analyse de sensibilité est le cœur de l’enseignement de Meadows. On reste au niveau MONDE.
  8. 8. Le modèle en 5 boucles et … 1 slide ! 1 2 3 4 5 P L S w P/L
  9. 9. Le modèle en version DYNAMO W L PIU=P S 1
  10. 10. Les trois premières boucles suffisent à comprendre le comportement général du système :  Tant que le prix du marché de la matière première MPRM est bas, la demande est couverte essentiellement par l’extraction.  Peu à peu, la ressource naturelle NR se raréfie et le coût d’extraction EC augmente. Au contraire à ce stade, le coût de recyclage reste relativement constant. Il peut même descendre si les rebuts SW s’accumulent par endroit, fournissant plus de matière recyclable. Plus les prix de la matière première augmentent, plus il devient avantageux de satisfaire la demande avec une fraction de plus en plus importante de matériau recyclé.  A la fin, l’extraction s’arrêtera lorsque le coût d’extraction de la matière restant dans le sol deviendra prohibitif. A ce stade, l’utilisation du matériau en question dépendra uniquement du recyclage. Mais ne permettent pas de tout prendre en compte  Pollution (déchets ultimes perdus)  Interface avec les consommateurs (perception du coût des produits)
  11. 11. Résultats
  12. 12. Le type de résultats Quantité de déchets solides Déchets ultimes définitivement perdus (~Pollution) Nombre de produits en circulation (~ « progrès » ou «qualité de vie ») … On est encore dans les 30 Glorieuses ! Ressources naturelles 1950 1970 Suivant run : indicateur spécifique Cas du cuivre
  13. 13. Les grands résultats à retenir (1/3) Lorsque peu ou pas de recyclage, il y a effondrement dû à la déplétion rapide des matières premières, déplétion accentuée par la forte demande en produits si celle-ci n’est pas limitée : runs #1, 2. Lorsque des mesures sont appliquées en ordre dispersé (ex: taxe sur l’extraction des matières 1ères, diminution coût recyclage, augmentation durée vie,…), elles ne sont pas efficaces et ni ressources naturelles ni durabilité ne sont préservées: runs #3, #4, #6 et #7. Par exemple, augmenter la durée de vie ou diminuer la quantité de matière perdue par objet sans rien faire d’autre ne conduit pas à l’objectif de baisse des déchets avec une qualité de vie maintenue ! Car le système favorise intrinsèquement la consommation et s ’adapte donc rapidement à tout frein afin de relancer celle-ci consommation. Le greenwashing ne marche qu’un temps !
  14. 14. Réduire w : le coup (coût ?) de la petite cuillère Réduire trop la quantité de « matériau brut » par objet … mauvaise idée Taxer les produits uniquement en fonction de leur poids … mauvaise idée Trouver le point optimum entre C et D … bonne idée Taxer les sous-ensembles non nécessaires (emballages superflus) … bonne idée
  15. 15. Les grands résultats à retenir (2/3) Seule une action coordonnée à tous niveaux permet d’atteindre l’objectif de réduire les déchets sans dégrader drastiquement la qualité de vie et en préservant (un peu) les ressources naturelles : run #8 Tout n’est pas perdu … si tout est engagé ! Des mesures coordonnées à quelques acteurs (taxer les industriels de l’extraction et subventionner ceux du recyclage) sont nécessaires mais non suffisantes : runs #5. Pour réduire le nombre de produits en usage : taxer fortement les produits « finis » permet de réduire leur nombre et donc préserve la ressource et limite les déchets : run #6. C’est radical mais politiquement difficile … D’une façon ou d’une autre, il faut réintroduire le temps (la durée de vie) comme une valeur (marchande…)
  16. 16. • Une taxe de 25% sur l’extraction • Une subvention de 25% sur le recyclage • Une augmentation de 25% de la durée de vie des produits • Un doublement de la fraction maximale recyclable • Une optimisation de w et L de sorte que w/L passe de 1 à 0,9
  17. 17. Les grands résultats à retenir (3/3) Il faut un peu de chance et de volonté quand même … Pour avoir de la matière à recycler, il faut un stock de matière … il faut donc que la durée de « désintégration » soit la plus grande possible (et donc avec les circuits de retour produits & stockage soient adaptés) Il ne faut pas attendre le début du déclin : attendre la déplétion des produits en usage conduit à l’échec des politiques précédentes.
  18. 18. Analyse critique : Meadows s’est-il trompé ?
  19. 19. Conclusion maillage Le système s’adapte et contourne les contre- mesures elles sont si non coordonnées urgence Le temps joue contre nous : chaque décennie qui passe nous rapproche d’un point de non-retour. Durabilité = valeur La proposition de Meadows consiste en une taxe sur les produits qui serait proportionnelle au ratio de déchet dans le produit divisée par la durée de vie du produit w/L. Le temps est une valeur ! Croissance Le système tend à la consommation donc à la déplétion des ressources et à la pollution Coordination Sans mesures coordonnées, point de salut Une solution nécessite des produits facilement recyclables, produisant peu de déchets et à durée de vie longue ou réparables facilement. Solution
  20. 20. Conclusion W/L minimal via taxe ?
  21. 21. MERCI DE VOTRE ATTENTION cmangeant@me.com
  22. 22. Annexes
  23. 23. http://www.encyclo-ecolo.com/Epuisement_des_ressources
  24. 24. Conclusion  Le but du système modélisé étant intrinsèquement une optimisation entre consommation (« bien être » ) et profit des industriels, celui-ci tend naturellement à la raréfaction des ressources et à la génération de déchets  A l’instar des réseaux électrique, ce système est maillé. La conséquence est que les « mesurettes unitaires » ne fonctionnent pas car le système contourne l’obstacle.  Pour parvenir à la réduction des déchets, à la préservation des ressources tout en ayant un « niveau de vie » correct , il faut des mesures coordonnées et cohérentes dans chaque boucle y compris dans la boucle liée au coût d’élimination des produits.  Il faut bâtir un système ayant pour but de réaliser des produits facilement recyclables, qui contiendraient peu de déchets potentiels et qui auraient une durée de vie longue.  La proposition de Meadows consiste en une taxe sur les produits qui serait proportionnelle au ratio de déchet dans le produit divisée par la durée de vie du produit w/L. La durabilité redeviendrait une valeur !  Le temps joue contre nous : chaque décennie qui passe nous rapproche d’un point de non- retour.
  25. 25. Boucle 1 : la boucle du coût d’extraction des matières premières (-) 1
  26. 26. Boucle 2 : prix de la matière 1ère vs stock et vitesse extraction optimum
  27. 27. Boucle 3 : recyclage vs prix du marché de la matière 1ère
  28. 28. Boucle 4 : Coût annuel du Produit vs Flux de production
  29. 29. Boucle 5 : coût de la boucle « produit-rebut » Pollution
  30. 30. Run #1 : aucun recyclage Effondrement par manque de matières premières.
  31. 31. Run #2 : run standard 1,5% de fraction de déchets recyclée / an Quand le « progrès matériel » compense le recyclage.
  32. 32. Run #3 : taxe à 50% sur l’extraction de la matière première à T0+25 ans Du comportement contre-intuitif des modèles dynamiques… ou quand les déchets ne diminuent que parce que les PIU diminuent
  33. 33. Run #4 : 50% de diminution du coût de recyclage à T0+25 ans Faire un peu plus de recyclage (ou moins cher ou plus efficacement) ne change pas fondamentalement la donne…
  34. 34. Run #5 : 50% de diminution du coût de recyclage et 50% de taxe sur extraction à T0+25 ans Ça commence à prendre… Mais avec des hypothèses favorables (ex: vitesse de désintégration des déchets = lente = 200 ans … Si 20 ans: Kaputt…)
  35. 35. Comment réduire le flux des déchets solides ?
  36. 36. Run #6 : Un premier succès si la durée de vie augmente… mais …. … les ressources naturelles s’effondrent et les déchets sont encore très importants.
  37. 37. Run #7 : Une claque… ccc
  38. 38. Run #8 : Une solution … enfin ! • Une taxe de 25% sur l’extraction. • Une subvention de 25% sur le recyclage. • Une augmentation de 25% de la durée de vie des produits (PLT). • Un doublement de la fraction maximale recyclable. • Une réduction de la quantité de matériau brut dans chaque produit de sorte que passe de 1 à 0,9
  39. 39. Un modèle et un exemple concret : celui du cuivre
  40. 40. Comment faire pour réduire S ? Taxer les compagnies « minières » ? Taxer les compagnies « manufacturières » ? Subventionner l’industrie du recyclage ? Quelle durée avant de voir des effets ? Quid des ressources premières ? Etc….

×