Visions pour
le
Noordrand
Christian Vandermotten
Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire
Fac...
1 ligne 2 ligne 3 ligne 4 ligne
0
2
4
6
8
10
12
1 colonne
2 colonne
3 colonne
1. Le cadre général : Bruxelles et sa
périphérie dans le contexte de la
métropolisation.
Concurrence ou complémentarité ?
Les ensembles métropolitains, moteurs du
développement
1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010
0
20
40
60
8...
L'intégration dans les réseaux internationaux
doit être pensée à l'échelle métropolitaine
L'ensemble
métropolitain
bruxell...
Et les réseaux nationaux à celle des bassins
d'emploi
Un bassin d'emploi
bruxellois couvrant
approximativement 4 entités
N...
Environ 1 250 000 emplois, dont 720 000 à Bruxelles-Capitale
360 000 navetteurs vers Bruxelles, mais aussi 60 000 navetteu...
D'autant plus que ville-centre et périphérie ne
sont pas concurrents mais complémentaires
- La désindustrialisation du cen...
Dans le tertiaire, plutôt une spécialisation des
fonctions
Espace Total
Environnement Echantillon bureau industrie mixte a...
Chaque activité a
son espace
privilégié
S'il y a
concurrence en
matière de
bureaux, c'est
uniquement entre
les bureaux
déc...
Une absence d'intégration des planifications et
des projets est dès lors contre-productive
Par exemple :
- Multiplication ...
2. Les spécificités du Noordrand
(hors Bruxelles-Capitale) dans la
périphérie métropolitaine
Des structures économiques spécifiques
Bruxelles-Capitale :
Spécificité dans les activités financières, l'administration p...
Une dynamique économique dépassée par
celle du Brabant wallon
La dynamique
économique
métropolitaine est
globalement
relat...
Une croissance de l'emploi qui a été très dynamique, mais
s'essouffle, à la différence de celle du Brabant wallon,
mieux d...
Le ralentissement est particulièrement spectaculaire dans le
secteur qui occupe le plus d'emplois dans le Noordrand : les
...
Mais aussi dans le secteur très spécifique des transports et
communications
La dynamique reste plus favorable dans l'important secteur du
commerce
Un renouvellement de la croissance
démographique
Années 90 :
- Diminution de la population de Bruxelles-Capitale
- Forte c...
3. Un espace à (re)structurer
Les
faiblesses :
- Des friches et
des espaces
désarticulés
de
Schaerbeek-
Formation à
Vilvoo...
Les enjeux à rencontrer :
- Heysel, DocksBruxsel, Uplace : projets concurrentiels
pléthoriques et concurrence sur l'hyperc...
4. Marché de l'emploi et mobilité
- Dans un contexte de faibles taux de chômage en Brabant
flamand, encourager la navette ...
Conclusions : nécessité et
conditions de succès du
Noordrand dans un contexte
métropolitain
1. Une vision de développement...
20140625 T.OP Noordrand Workshop 1 - Visions pour le Noordrand (Vandermotten)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

20140625 T.OP Noordrand Workshop 1 - Visions pour le Noordrand (Vandermotten)

311 vues

Publié le

T.OP Noordrand Workshop 1 - Visions pour le Noordrand (Vandermotten)

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
311
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

20140625 T.OP Noordrand Workshop 1 - Visions pour le Noordrand (Vandermotten)

  1. 1. Visions pour le Noordrand Christian Vandermotten Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire Faculté des Sciences
  2. 2. 1 ligne 2 ligne 3 ligne 4 ligne 0 2 4 6 8 10 12 1 colonne 2 colonne 3 colonne
  3. 3. 1. Le cadre général : Bruxelles et sa périphérie dans le contexte de la métropolisation. Concurrence ou complémentarité ?
  4. 4. Les ensembles métropolitains, moteurs du développement 1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 0 20 40 60 80 100 120 140 160 Régions métropolitaines majeures non périphériques (a) Régions centrales, avec grandes villes (b) Régions centrales, sans grandes villes Vieilles régions industrielles centrales Régions intermédiaires et Irlande Régions capitales de l'Europe centre- orientale Reste de l'Europe centre-orientale Régions métropolitaines majeures de la périphérie méridionale (c) Reste de la périphérie méridionale Régions périphériques septentrionales (sans la Norvège) EUROPE OCCIDENTALE
  5. 5. L'intégration dans les réseaux internationaux doit être pensée à l'échelle métropolitaine L'ensemble métropolitain bruxellois domine de loin l'insertion de l'économie belge dans les réseaux internationaux, avec une position très spécifique pour Zaventem
  6. 6. Et les réseaux nationaux à celle des bassins d'emploi Un bassin d'emploi bruxellois couvrant approximativement 4 entités NUTS 3 (Bruxelles- Capitale, Halle-Vilvoorde, Aalst, Brabant wallon) 2 935 000 habitants
  7. 7. Environ 1 250 000 emplois, dont 720 000 à Bruxelles-Capitale 360 000 navetteurs vers Bruxelles, mais aussi 60 000 navetteurs bruxellois sortants
  8. 8. D'autant plus que ville-centre et périphérie ne sont pas concurrents mais complémentaires - La désindustrialisation du centre est pour l'essentiel achevée et a plus consisté en disparition d'entreprises qu'en déménagements vers la périphérie - Beaucoup de fonctions logistiques sont incompatibles avec une position centrale - Les bureaux du centre et ceux de la périphérie n'abritent pas les mêmes types de fonctions : Stock Location en prime-rent Taux de vacance Centre 64 % 200-275 € 6 % Décentralisé 25 % 170 € 14 % Périphérie 11 % 155 € 31 % - Une partie de la R-D recherche des localisations vertes en périphérie résidentielle - Le secteur potentiellement le plus touché par une concurrence centre – périphérie est celui du commerce de type hypercentre (grandes enseignes et cinéma)
  9. 9. Dans le tertiaire, plutôt une spécialisation des fonctions Espace Total Environnement Echantillon bureau industrie mixte autre bureau industrie mixte autre bureau industriebrucargo mixte autre nb. Grandesentreprises Back office 221 15,8 0,5 3,6 6,8 24,9 1,4 5,4 9,0 5,9 7,7 1,4 6,3 11,3 100,0 Bureauxdesadministrations publiques belges 144 52,8 0,0 10,4 13,2 0,7 0,0 0,7 2,1 0,7 6,3 0,0 2,1 11,1 100,0 Bureauxdesadministrations publiques étrangères 48 66,7 0,0 0,0 8,3 20,8 0,0 0,0 2,1 0,0 0,0 0,0 0,0 2,1 100,0 Bureauxdu secteur des médias 12 25,0 0,0 0,0 0,0 25,0 0,0 8,3 8,3 16,7 0,0 0,0 0,0 16,7 100,0 Bureauxdu secteur financier 45 68,9 0,0 0,0 0,0 15,6 0,0 2,2 4,4 0,0 2,2 0,0 0,0 6,7 100,0 Détail 29 17,2 3,4 17,2 13,8 10,3 3,4 0,0 17,2 0,0 10,3 0,0 3,4 3,4 100,0 Logistique 199 1,5 2,0 1,5 1,5 0,5 6,5 9,5 4,0 2,5 26,6 11,1 16,1 16,6 100,0 Maintenance 28 0,0 0,0 0,0 10,7 0,0 17,9 7,1 17,9 7,1 25,0 0,0 7,1 7,1 100,0 Production légère à destination du marché local 2 0,0 50,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 50,0 100,0 Production légère à destination d'un marché étendu 51 0,0 2,0 3,9 2,0 3,9 0,0 9,8 2,0 3,9 51,0 0,0 11,8 9,8 100,0 Production lourde à destination du marché local 15 0,0 20,0 0,0 0,0 0,0 13,3 0,0 0,0 0,0 46,7 0,0 6,7 13,3 100,0 Production lourde à destination d'un marché étendu 12 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 8,3 8,3 0,0 0,0 66,7 0,0 16,7 0,0 100,0 Servicesavancésrelationnels 36 44,4 0,0 2,8 2,8 11,1 0,0 5,6 2,8 13,9 2,8 2,8 0,0 11,1 100,0 Servicesavancéstechniquesou créatifs 54 3,7 0,0 3,7 5,6 16,7 1,9 13,0 3,7 16,7 13,0 1,9 9,3 11,1 100,0 Activitésde recherche-développement 55 3,6 0,0 1,8 0,0 14,5 0,0 5,5 7,3 16,4 20,0 0,0 10,9 20,0 100,0 PME 2033 9,3 0,9 3,7 5,3 4,1 5,2 7,5 15,4 2,3 11,7 0,3 6,1 28,3 100,0 Echantillontotal 2984 13,2 1,0 3,8 5,4 6,2 4,4 6,9 12,3 3,2 13,0 1,1 6,5 23,1 100,0 Central Décentralisé Périphérique % % % Profil de localisation des établissements des grandes entreprises et des sièges sociaux de PME dans le Brabant. Les fortes concentrations sont mises en évidence en orange et les sous-représentations en bleu. Source: relevé IGEAT et plans d'occupation du sol
  10. 10. Chaque activité a son espace privilégié S'il y a concurrence en matière de bureaux, c'est uniquement entre les bureaux décentralisés et la périphérie
  11. 11. Une absence d'intégration des planifications et des projets est dès lors contre-productive Par exemple : - Multiplication de centres commerciaux susceptibles d'affaiblir l'hypercentre (y compris à l'intérieur de Bruxelles-Capitale) - Offre excessive de bureaux en périphérie - Absence d'intégration des politiques en matière de mobilité Et plus spécifiquement pour la périphérie : - Dispersion de zonings d'activités impliquant l'usage des transports individuels
  12. 12. 2. Les spécificités du Noordrand (hors Bruxelles-Capitale) dans la périphérie métropolitaine
  13. 13. Des structures économiques spécifiques Bruxelles-Capitale : Spécificité dans les activités financières, l'administration publique nationale et internationale, les services de commandement et à haut niveau relationnel (mais relativement peu le commandement économique en dernier recours) Noordrand : Spécificité dans la logistique, le commerce de gros, les transports, les services aux entreprises (mais aussi des survivances fordistes, à la différence du Brabant wallon, plus orienté vers la R-D (tout comme Leuven) et l'industrie de haute
  14. 14. Une dynamique économique dépassée par celle du Brabant wallon La dynamique économique métropolitaine est globalement relativement favorable Les performances du Brabant flamand et de Bruxelles-Capitale sont du même ordre de grandeur Le Brabant wallon progresse plus 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 100 110 120 130 140 150 160 170 Bruxelles-Capitale Brabant flamand Brabant wallon Région métropolitaine Reste de la Flandre Reste de la Wallonie
  15. 15. Une croissance de l'emploi qui a été très dynamique, mais s'essouffle, à la différence de celle du Brabant wallon, mieux doté en RD et en industries de pointe
  16. 16. Le ralentissement est particulièrement spectaculaire dans le secteur qui occupe le plus d'emplois dans le Noordrand : les services aux entreprises
  17. 17. Mais aussi dans le secteur très spécifique des transports et communications
  18. 18. La dynamique reste plus favorable dans l'important secteur du commerce
  19. 19. Un renouvellement de la croissance démographique Années 90 : - Diminution de la population de Bruxelles-Capitale - Forte croissance dans les communes résidentielles aisées (Zuid-Oost, Brabant wallon proche) 1995-2000 : - Faible croissance partout Après 2000 : - Forte croissance de Bruxelles-Capitale (reprise de l'immigration (plus diversifiée que précédemment – e.a. Europe de l'est - + fécondité) - Faible croissance dans les communes résidentielles aisées (+ périurbanisation lointaine dans l'est du Brabant wallon et Hainaut occidental) - Forte croissance dans les communes périphériques de plus faible standing (Noordrand, Zuid Zenne, Tubize) : sortie de Bruxelles de populations modestes, svt. d'origine immigrée, en voie d'ascension sociale, confrontées à la hausse des prix de l'immobilier urbain 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 50000 500000 Bruxelles-Capitale Reste du Brabant Noordrand (hors Bruxelles) Total Nord de Bruxelles (Noordrand+ et Bruxelles-Nord) Noordrand+(hors de Bruxelles), Zuid Zenne, Tubize Zuid-Oost, Wavre+,Waterloo+ Westrand, Payottenland
  20. 20. 3. Un espace à (re)structurer Les faiblesses : - Des friches et des espaces désarticulés de Schaerbeek- Formation à Vilvoorde - La coupure du Ring
  21. 21. Les enjeux à rencontrer : - Heysel, DocksBruxsel, Uplace : projets concurrentiels pléthoriques et concurrence sur l'hypercentre - Schaerbeek-Formation : marché de gros + logistique et services spécialisés + logement + liaison avec le centre et l'aéroport - Josaphat : priorité au logement - L'axe du canal : priorité aux activités en liaison avec la voie d'eau + intégration des options bruxelloises et flamandes - Renforcer le centre de Vilvoorde - Créer une liaison forte/urbaine de Vilvoorde à Zaventem - Arrêter la dispersion des parcs d'activité et de bureaux périphériques et contrôler l'extension des linéaires de commerces le long des grands axes routiers - Augmenter l'offre de logement dans les localisations centrales, plus denses, bien accessibles en transports en commun
  22. 22. 4. Marché de l'emploi et mobilité - Dans un contexte de faibles taux de chômage en Brabant flamand, encourager la navette sortante de Bruxelles, tout en sachant que l'emploi dans le Noordrand est à peine plus ouvrier et moins qualifié qu'à Bruxelles- Capitale et que si la croissance y est plus créatrice d'emplois qu'à Bruxelles, elle l'est toutefois moins que dans le reste de la Flandre et que par ailleurs elle s'essouffle - Envisager deux axes de trams interconnectés, en complément au RER : Gare du Nord - Aéroport et Vilvoorde - Zaventem
  23. 23. Conclusions : nécessité et conditions de succès du Noordrand dans un contexte métropolitain 1. Une vision de développement intégrée avec Bruxelles 2. La péréquation des ressources et un partage des coûts des infrastructures 3. Une gestion intégrée des transports, sans négliger la desserte intra-urbaine des zones centrales par le RER 4. Un renforcement de l'urbanité dense et de la structuration urbaine dans le Noordrand 5. Une gestion intégrée de la localisation des grands équipements

×