Les jeunes aussi ont une brique dans le ventre

391 vues

Publié le

81 % des jeunes désirent bâtir ou acheter - 43 % espèrent y parvenir dans les 5 ans

À l'instar de leurs parents, les jeunes dans la vingtaine comptent bien devenir un jour propriétaires – la majorité d'entre eux envisagent d'ailleurs de le devenir dans moins de 10 ans. Pour concrétiser leur rêve, ils sont disposés à économiser sur les vacances, les sorties au restaurant et l'habillement. Leurs attentes en matière de logement sont assez conventionnelles : tout comme leurs parents, la tranquillité et le confort sont deux aspects prépondérants dans leurs choix immobiliers. Mais les logements compacts ont le vent en poupe : certains jeunes préfèrent une maison plus petite, qui se révèle plus confortable et moins gourmande en énergie. On remarque par ailleurs un intérêt croissant pour les formes résidentielles alternatives, comme le co-housing, l'habitat kangourou ou le duplex, mais cela ne concerne encore qu'une minorité.

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
391
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les jeunes aussi ont une brique dans le ventre

  1. 1. Rapport des tendances du marché résidentiel Décembre 2014
  2. 2. Agenda de la journée Présentation des résultats du rapport des tendances du marché résidentiel 2014 Par Stefan Hallez, Directeur Marketing chez Maisons Blavier • Introduction : le secteur du bâtiment • Positionnement de l'enquête • Intentions et préférences des différentes générations sondées • Tendances en 2014 et résultats significatifs
  3. 3. L'annonce des changements des règles de performance énergétique provoque début 2014 une forte hausse des demandes de permis de bâtir, mais l'effet est probablement éphémère Permis de bâtir pour maisons unifamiliales, appartements et rénovations impliquant un permis (moyenne sur 12 mois) 15000 20000 25000 30000 35000 jan/06 mei/06 sep/06 jan/07 mei/07 sep/07 jan/08 mei/08 sep/08 jan/09 mei/09 sep/09 jan/10 mei/10 sep/10 jan/11 mei/11 sep/11 jan/12 mei/12 sep/12 jan/13 mei/13 sep/13 jan/14 mei/14 Maisons unifamiliales Appartements Rénovation (# bâtiments)
  4. 4. Le nombre de nouveaux crédits hypothécaires est resté très bas en 2014, sauf au dernier trimestre en raison des changements annoncés du bonus logement
  5. 5. Après un bon début, la confiance des consommateurs a rechuté en 2014
  6. 6. Agenda de la journée Présentation des résultats du rapport des tendances du marché résidentiel 2014 Par Stefan Hallez, Directeur Marketing chez Maisons Blavier • Introduction : le secteur du bâtiment • Positionnement de l'enquête • Intentions et préférences des différentes générations sondées • Tendances en 2014 et résultats significatifs
  7. 7. Agenda de la journée Présentation des résultats du rapport des tendances du marché résidentiel 2014 Par Stefan Hallez, Directeur Marketing chez Maisons Blavier • Introduction : le secteur du bâtiment • Positionnement de l'enquête • Intentions et préférences des différentes générations sondées • Tendances en 2014 et résultats significatifs
  8. 8. Intentions et préférences des différentes générations
  9. 9. • 81% des jeunes veulent acheter ou bâtir une maison • Un sur deux préfère une maison habitable • Près d'un sur cinq souhaite acheter ou rénover une maison • 14 % veulent faire bâtir La jeune génération de locataires a une brique dans le ventre, elle aussi 46% 19% 14% 13% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% Acheter une maison habitable Acheter et rénover une maison Construire une maison Acheter un appartement
  10. 10. • Un sur deux pense pouvoir devenir propriétaire d'ici 5 à 10 ans • Et un sur trois dans moins de 5 ans • Seulement 1 sur 10 pense y parvenir dans plus de 10 ans Les jeunes s'attendent à pouvoir devenir propriétaire d'ici 5 à 10 ans "Je compte devenir propriétaire…" 43% 46% 9% 3% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% Dans 5 ans max Dans 5 à 10 ans Dans plus de 10 ans Je ne pourrai probablement jamais me le permettre
  11. 11. • La moitié des répondants dans la vingtaine envisage plutôt l'avenir avec pessimisme. D’accord 49% Pas d’accord 51% La jeune génération voit l'avenir plus sombre "À l'avenir, acquérir son logement ne sera plus possible qu'à partir de 40 à 45 ans"
  12. 12. Intention d'acheter ou de faire bâtir dans les 5 ans • 44 % des jeunes de 20 à 24 ans projettent d'acheter dans les 5 ans • 7 % espèrent pouvoir bâtir dans les 5 ans 44% 25% 19% 18% 6% 25% 53% 55% 19% 18% 9% 10% 7% 11% 4% 5% 11% 14% 12% 10%14% 6% 3% 2% 0% 0% 0% 1% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 20-24 25-34 35-44 45-55 Acheter un logement neuf à l'état de gros œuvre et terminer les finitions Acheter un logement neuf habitable Acheter un logement ancien mais habitable Construire une habitation Acheter et rénover un logement ancien Rénover en profondeur ma propre habitation Ne pas bâtir ni rénover dans un proche avenir
  13. 13. • L'aspect social (contacts, etc.) joue un rôle moindre que la recherche de confort d'habitat et de tranquillité La tranquillité et le confort sont deux critères prépondérants dans le choix d'une habitation, quel que soit l'âge 27% 29% 34% 37% 42% 42% 51% 60% 60% 76% 77% 79% 84% 87% 93% 73% 71% 66% 63% 59% 58% 49% 40% 40% 24% 23% 21% 16% 13% 8% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Présence de jeunes ménages dans le quartier Logement en ville Présence de la famille dans le quartier Possibilité de délassement et de jeux dans un… Possibilité d'agrandissement Présence d'amis dans le quartier Logement à la campagne Accessibilité en transports publics Logement à proximité d'une grande ville Proximité du lieu de travail Proximité des magasins Isolation achevée Places de stationnement Présence d'un jardin privé Environnement calme Indiquez l'importance de ces critères dans le choix d'une habitation Important Pas important
  14. 14. • Les répondants âgés de 24 à 35 ans et de 44 à 55 ans sont essentiellement ouverts aux formes alternatives d'habitat • Les 24-35 ans sont les plus ouverts au co-housing Intérêt croissant pour les formes alternatives d'habitat 11% 15% 15% 13% 15% 13% 6% 8% 8% 12% 13% 22% 0% 5% 10% 15% 20% 25% Logement groupé (plusieurs personnes âgées partageant une même habitation afin de veiller les uns sur les autres le plus longtemps possible) Résidence services (résidence avec support à proximité immédiate d'une maison de repos ou de soins, et possibilité de recourir aux services de l'institution) Service-flat avec support (logement indépendant et "privé", dans un centre de résidence et de soin) Logement kangourou (la personne plus âgée réside au rez-de- chaussée, le jeune ménage occupe les autres étages) Logement duo (un jeune ménage occupe le logement principal et des personnes plus âgées, souvent de la famille, occupent une annexe plus petite ou une pièce à part) Co-housing (habitation familiale avec infrastructures partagées : jardin, garage, etc.) 25-34 45-55
  15. 15. • 85 % des répondants pensent que la taille des logement se réduira. • Deux tiers pensent que les jeunes préféreront un logement et jardin plus petits, mais un plus grand terrain partagé avec les voisins. 60% 85% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Les jeunes ménages préféreront une habitation plus petite ayant un jardin privé, mais avec la possibilité de partager un grand jardin avec les voisins La taille des logements se réduira Les logements plus petits ont la cote
  16. 16. Un habitat compact par souci d'économie d'énergie • Le Belge préfère un logement compact pour des raisons pratiques (entretien réduit) et financières (économies sur les coûts d'énergie) 53% 56% 59% 72% 75% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Je préfère un logement plus petit et garder un budget supérieur pour des mesures… Les grandes habitations ne sont plus de notre époque Je préfère un logement plus petit, car les coûts de chauffage sont moindres Un grand jardin demande trop d'entretien Une grande maison demande trop d'entretien
  17. 17. L'habitat économe en énergie représente l'avenir 15% 22% 51% 56% 90% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Les terrains à bâtir vont devenir moins chers Les maisons vont devenir moins chères Les personnes âgées habiteront plus souvent chez leurs enfants (logement kangourou) De plus en plus de gens habiteront en ville Les gens vont dépenser davantage pour des solutions d'économie d'énergie dans leur habitation • Une grande majorité veulent investir dans un logement économe en énergie
  18. 18. Agenda de la journée Présentation des résultats du rapport des tendances du marché résidentiel 2014 Par Stefan Hallez, Directeur Marketing chez Maisons Blavier • Introduction : le secteur du bâtiment • Positionnement de l'enquête • Intentions et préférences des différentes générations sondées • Tendances en 2014 et résultats significatifs
  19. 19. Quel est l'impact de la crise ?
  20. 20. La confiance au plus bas depuis 3 ans • 45 % des répondants n'ont pas confiance et un tiers a moins confiance que l'an dernier 30% 35% 35%36% 34% 30% 25% 30% 45% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% Oui, plus que l'année dernière Oui, mais moins que l'année dernière Non 2012 2013 2014 Avez-vous confiance en l'avenir (situation économique actuelle) ?
  21. 21. Outre le bonus logement, les gens sont inquiets d'une hausse éventuelle des taxes et des prix de l'énergie Indiquez dans quelle mesure les éléments suivants sont susceptibles de vous inquiéter : 58% 59% 62% 63% 64% 64% 66% 75% 75% 79% 86% 87% 29% 21% 27% 22% 21% 24% 14% 18% 17% 15% 9% 8% 13% 20% 11% 15% 15% 12% 20% 7% 8% 6% 5% 5% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Réglementation du bâtiment plus sévère (abaissement du niveau E, etc.) Risque de crise économique ou d'effondrement du marché immobilier Prix des terrains Changement climatique Possibilité d'emprunter suffisamment L'augmentation de la TVA pour les habitations âgées de 5 à 10 ans Incertitude quant à l'emploi Prix de la construction (entrepreneurs, architectes, etc.) Suppression du bonus logement (déductibilité fiscale de l'emprunt hypothécaire) Suppression des primes publiques (isolation du toit, des fenêtres, etc.) et des avantages fiscaux Coût élevé de l'énergie Hausse des taxes et impôts inquiétant aucun effet serein
  22. 22. L'impact de la crise sur les projets immobiliers s'atténue • Un pourcentage croissant (42 % contre 31 l'an dernier!) ne ressent PAS la pression de la crise • De moins en moins de gens postposent (une partie de) leurs projets 18% 47% 31% 4% 31% 44% 21% 4% 42% 35% 18% 4% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% Pas d'impact sur le timing Le projet doit être étalé sur une période plus longue Le projet doit être retardé Le projet doit être annulé 2012 2013 2014
  23. 23. 55% 25% 18% 2% 44% 25% 25% 7% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% Pas d'impact sur le timing Le projet doit être étalé sur une période plus longue Le projet doit être retardé Le projet doit être annulé Acheter Bâtir Les projets de construction sont un peu plus souvent postposés que ceux d'acquisition
  24. 24. Glissement très léger des budgets disponibles • Pour la majorité des répondants, la limite maximale du budget immobilier reste fixée à 250 000 € • Les budgets de rénovation sont en légère baisse Construire Acheter Rénover 1% 9% 2% 6% 2% 3% 45% 50% 46% 6% 5% 8% 17% 10% 9% 17% 17% 18% 53% 48% 48% 48% 58% 39% 27% 24% 25% 21% 23% 31% 20% 23% 18% 7% 5% 8% 8% 10% 5% 5% 5% 4% 3% 2% 1% 6% 6% 0% 2% 0% 1% 1% 1% 2%5% 5% 1% 2% 0% 1% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 2012 2013 2014 2012 2013 2014 2012 2013 2014 Plus de 550.000 € de 450 à 550.000€ de 350 à 450.000€ de 250 à 350.000€ de 100 à 250.000€ de 50 à 100.000€ jusque 50.000€
  25. 25. Quelles mesures de soutien plaisent- elles le plus ?
  26. 26. Mesures de soutien les plus demandées 2% 14% 27% 39% 41% 49% 55% 58% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Autre : … Les autorités doivent proposer elles-mêmes des terrains et logements abordables Taux spéciaux pour les emprunts hypothécaires Abaissement des droits d'enregistrement Abaissement du revenu cadastral Primes et subsides Bonus logement (déductibilité fiscale de l'emprunt hypothécaire) Abaissement de la TVA à 6 % • Pour près de deux tiers, l'abaissement de la TVA est la mesure la plus nécessaire • Le bonus logement perd en popularité, en faveur d'un abaissement de la TVA
  27. 27. Les aides adaptées à la situation sociale des bénéficiaires sont les plus demandées, suivies des mesures linéaires ou en fonction des performances énergétiques du bâtiment • 37 % veulent moduler les primes en fonction des revenus et de la situation sociale des bénéficiaires • Près d'une personne sur quatre veut voir le montant accordé dépendre de l'efficience énergétique du bâtiment ou des mesures prises Selon vous, comment déterminer l'importance de l'aide financière des pouvoirs publics? 2% 4% 8% 25% 26% 35% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Autre : … Le montant dépend de l'âge de l'acheteur ou du maître d'ouvrage Le montant dépend de l'ampleur et du budget du projet Le montant dépend de la performance énergétique ou du type de solution d'économie d'énergie choisie Identique pour chacun Le montant dépend de la situation sociale et des revenus de l'acheteur ou du maître d'ouvrage
  28. 28. Le futur propriétaire belge est-il peu énergivore ?
  29. 29. La performance énergétique voulue par les bâtisseurs ou acheteurs évolue peu • Un répondant sur quatre ne connaît pas les normes, c'est plus que l'an dernier • Peu d'évolution dans le nombre de gens préférant un logement peu énergivore Quel type d'habitation a votre préférence en matière de performance énergétique? 24% 17% 27% 24% 7% 0% 16% 16% 37% 19% 8% 3% 20% 17% 31% 20% 8% 5% 24% 10% 29% 23% 9% 5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Je ne connais pas les différents niveaux en matière d'efficience énergétique Standard, conforme aux normes en vigueur Économe en énergie Maison basse énergie Maison passive Maison zéro énergie 2011 2012 2013 2014
  30. 30. Construction neuve ou rénovation ?
  31. 31. Les normes de construction neuves se durcissent, mais sont peu connues 43% 25% 17% 15% 37% 37% 14% 12% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% Celles pour la construction neuve Je n'ai pas d'avis Elles sont identiques Celles pour la rénovation de logements existants 2013 2014 • Hausse de 12 % de personnes ignorant les normes pour la construction ou la rénovation Pour quels types de projets, les normes sont le plus strict selon vous?
  32. 32. La plupart des gens pensent que la rénovation est plus coûteuse à long terme 7% 8% 15% 16% 19% 36% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% Construire à neuf est moins cher Acheter et rénover un logement existant est moins cher, sauf à long terme en raison des coûts d'exploitation (chauffage, etc.) Acheter et rénover un logement existant est moins cher Les prix sont comparables Je n'ai pas d'avis Acheter un logement existant est moins cher à l'achat, mais globalement plus cher si l'on y inclut les coûts de rénovation
  33. 33. La Flandre plus friande de maisons neuves • Environ 20 % des néerlandophones qui ne sont pas actuellement propriétaires préfèrent bâtir, contre seulement 6 % des francophones. 0% 2% 18% 19% 22% 39% 3% 3% 18% 29% 6% 42% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% Louer une maison Louer un appartement Acheter un appartement Acheter et rénover une maison Construire une maison Acheter une maison habitable FR NL
  34. 34. • Deux répondants sur trois feraient bâtir si la TVA était abaissée à 6 % Une baisse de la TVA motiverait davantage de gens à faire bâtir Oui 59% Non 41% Si la TVA pour les constructions neuves était abaissée à 12 ou 6 %, préféreriez-vous construire plutôt qu'acheter un logement ?
  35. 35. Merci de votre attention

×