E-inclusion...de quoi                  parle t-on?                                             Annabelle Boutet           ...
Fossé numérique v. e-inclusion●   Fossé numérique :        –   constater et évaluer des inégalités en              matière...
Fossé numérique v. e-inclusion●   E-inclusion: déclaration de Riga (2006)« eInclusion » signifie à la fois●   “des TIC inc...
Fossé numérique v. e-inclusion●   Dans e-inclusion, il y a E mais il y a surtout INCLUSION.     – Ce qui signifie que les ...
Appropriation●   La notion dusage et dusager :         –   lusager nest pas un être passif face à la technique         –  ...
Appropriation●   Mise en œuvre de tactiques d’appropriation         –   construire son propre parcours en architecturant u...
Conclusion●   La médiation est un élément fondamental qui doit    aider à la mise en raisonnance des facteurs    dappropri...
●   Annabelle.boutet@telecom-bretagne.com
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

E-inclusion de quoi parle-t-on ?

1 256 vues

Publié le

"E-inclusion de quoi parle-t-on ?" - Introduction de l'atelier e-inclusion par Anabelle Boutet (Telecom Bretagne- M@rsouin) - Assises de la médiation numérique 19, 20 & 21 Septembre 2011 - Ajaccio

E-inclusion de quoi parle-t-on ?

  1. 1. E-inclusion...de quoi parle t-on? Annabelle Boutet Telecom Bretagne/M@rsouinLes 1e Assises de la médiation numérique – Ajaccio – 19, 20 et 21 septembre 2011
  2. 2. Fossé numérique v. e-inclusion● Fossé numérique : – constater et évaluer des inégalités en matière daccès aux ressources numériques : équipements, réseaux, compétences.... – Justification des politiques publiques en matière de diffusion des TIC: EPN, distribution de matériels, etc.● E-inclusion:la notion de e-inclusion, déplace la problématiquedune dimension de lavoir vers une dimension delêtre [présent]
  3. 3. Fossé numérique v. e-inclusion● E-inclusion: déclaration de Riga (2006)« eInclusion » signifie à la fois● “des TIC inclusifs et l’utilisation des TIC pour atteindre des objectifs d’inclusion plus larges. »● “C’est pourquoi la politique d’eInclusion vise à réduire les fossés subsistant dans l’utilisation des TIC et à promouvoir l’utilisation des TIC pour vaincre l’exclusion et à améliorer les performances économiques, les possibilités d’emploi, la qualité de la vie et la participation et la cohésion sociales. »●
  4. 4. Fossé numérique v. e-inclusion● Dans e-inclusion, il y a E mais il y a surtout INCLUSION. – Ce qui signifie que les actions en matière de TIC de se traduisent plus uniquement en termes daccès aux ressources techniques mais dans une réflexion de ce que doit être la société dite de linformation et la place que les individus doivent y occuper. – Cela signifie aussi que les processus dappropriation deviennent essentiels car e-inclusion (par son ascendance anglo-saxone: on ne parle pas de e-intégration) sous entend la mise en oeuvre de dispositifs propres à ce que les individus dautonomisent. – – Cela signifie aussi quil y a les e-inclus et les e-exclus
  5. 5. Appropriation● La notion dusage et dusager : – lusager nest pas un être passif face à la technique – familiarisation des usages: désenchantement de la technique ● ● un réajustement entre les attentes, souvent magnifiées et les usages réels plus modestes● Mise en œuvre de tactiques d’appropriation – construire son propre parcours en architecturant un ensemble de facteurs ●
  6. 6. Appropriation● Mise en œuvre de tactiques d’appropriation – construire son propre parcours en architecturant un ensemble de facteurs son environnement et son entourage, ● ● sa trajectoire de vie et son expérience - notamment avec les techniques -, ● ses ressources sociales, cognitives, économiques, etc, ● son identité qui est double (voire multiple) car elle est à la fois personnelle (lidée que lon se fait de soi) et sociale (lidée que les autres se font de nous)Ce qui veut dire que les processus dappropriation ne sont pasuniformes, dans un monde peuplé dacteurs en interactions
  7. 7. Conclusion● La médiation est un élément fondamental qui doit aider à la mise en raisonnance des facteurs dappropriation.● La question du numérique est une fausse problématique. La question que soulève la société de la connaissance nest pas d’accéder à des outils mais à la connaissance. Et chacun met en place les stratégies dont il dispose pour accéder aux ressources qui permettent de maitriser, accéder la connaissance.
  8. 8. ● Annabelle.boutet@telecom-bretagne.com

×