Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Civic tech : faut-il croire
en la participation
numérique ?
Animé par
Christophe Bultel
Consultant associé - Directeur Epi...
échangez sur
#CAPCOM17
Les intervenant(e)s
 Sylvie Barnezet
Responsable participation citoyenne
Grenoble Alpes métropole
 Anne-Claire Dubreuil
...
la citoyenneté serait-elle
définitivement numérique à défaut de
passer par les urnes ou les réunions
publiques ?
La démocratie serai-elle vraiment augmentée
par la technologie avec des vertus pour la
démocratie délibérative, contributi...
Quelles craintes avez-vous au sujet de la démocratie participative numérique ?
Enquête réalisée du 9 au 16 septembre auprè...
Ne risque-t-on pas de céder à l’illusion d’une
population active et connectée au détriment
d’une nécessaire expression de ...
"Derrière les outils qu’on nous présente, on nous
montre aussi une certaine conception de la
citoyenneté, notamment celle ...
Oui! Mais à certaines conditions…
Une matière plastique qu’on peut formater
De manière à incarner un message politique…
Pourquoi le numérique n’est pas « qu’un support de plus »?
 Il permet de répondre aux aspirations de la société à plus d’...
Des opportunités pour la
participation?
Que permet le numérique ?
• une participation asynchrone,
24/7
• mobiliser des pub...
Des pièges à éviter
Les principaux écueils
 La superposition des fractures et les problèmes d’inclusion
Si les outils numériques sont suscept...
L’engouement pour les « civic tech »
Une esquisse de cartographie de la »civic tech »
Approfondissement
de la démocratie
institutionnelle
Transformation
de la ...
Une communauté à la croisée des chemins
1. La question du positionnement politique
2. La représentativité sociale de ses p...
Conclusion
 Le numérique est une opportunité pour renouveler la communication
publique
 A condition de bien identifier c...
L’observatoire social média des territoires regroupe 150 communiquants publics et explore les
pratiques en matière de rése...
L’observatoire social média des territoires regroupe 150 communiquants publics et explore les
pratiques en matière de rése...
Enquête adressée aux communicants publics depuis le 30 septembre 2017
(base 60 réponses)
Les répondants Niveau d’appropria...
Conduite de projet
Pas de projet?
Organisation projet civic tech au
Sicoval
24 mars 2015 saisine du Sicoval par le CODEV juin 2015 Création d’une Commission interne
au CODEV
Phase d’analyse: Recense...
Créer une culture commune de la participation citoyenne en lien avec les Communes
Aider à la décision pour la collectivité...
Mise en œuvre de la Civic Tech
Expérimentation dans le cadre de notre dispositif Territoire d’expérimentation » d’une
plat...
#CapCom17 : G2 - [Grand angle] Civic tech : peut-on croire en la participation numérique ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

#CapCom17 : G2 - [Grand angle] Civic tech : peut-on croire en la participation numérique ?

130 vues

Publié le

Le concept de Civic tech est en vogue. On aurait enfin trouvé le moyen, grâce aux réseaux sociaux, aux applis dédiées, à l’internet mobile, de ré-intéresser les habitants à la vie locale, de les faire participer à la délibération, au débat public. La citoyenneté serait-elle définitivement numérique à défaut de passer par les urnes ou les réunions publiques ? Ne risque-t-on pas de céder à l’illusion d’une population active et connectée au détriment d’une nécessaire expression de tous les habitants, de tous les territoires ?

  • Soyez le premier à commenter

#CapCom17 : G2 - [Grand angle] Civic tech : peut-on croire en la participation numérique ?

  1. 1. Civic tech : faut-il croire en la participation numérique ? Animé par Christophe Bultel Consultant associé - Directeur Epiceum l’anti-com ! Nantes GRAND ANGLE
  2. 2. échangez sur #CAPCOM17
  3. 3. Les intervenant(e)s  Sylvie Barnezet Responsable participation citoyenne Grenoble Alpes métropole  Anne-Claire Dubreuil Dircom adjointe du SICOVAL Sud Est Toulousain  Gilles-Laurent Reyssac Président de Res publica, professeur associé Université de Caen, administrateur de l’Institut de la Concertation  Clément Mabi Maitre de conférences en SIC, UTC Laboratoire Costech/Equipe EPIN
  4. 4. la citoyenneté serait-elle définitivement numérique à défaut de passer par les urnes ou les réunions publiques ?
  5. 5. La démocratie serai-elle vraiment augmentée par la technologie avec des vertus pour la démocratie délibérative, contributive respectueuse du sens à donner à l’engagement citoyen ? Interpellation ?
  6. 6. Quelles craintes avez-vous au sujet de la démocratie participative numérique ? Enquête réalisée du 9 au 16 septembre auprès de 478 maires, adjoints au maire, DGS et responsables communication de municipalités.
  7. 7. Ne risque-t-on pas de céder à l’illusion d’une population active et connectée au détriment d’une nécessaire expression de tous les habitants, de tous les territoires ?
  8. 8. "Derrière les outils qu’on nous présente, on nous montre aussi une certaine conception de la citoyenneté, notamment celle d’un citoyen individualiste, prompte à faire valoir ses intérêts. » Stéphanie Wojcik Chercheur en SIC Réseau Démocratie électronique
  9. 9. Oui! Mais à certaines conditions…
  10. 10. Une matière plastique qu’on peut formater
  11. 11. De manière à incarner un message politique…
  12. 12. Pourquoi le numérique n’est pas « qu’un support de plus »?  Il permet de répondre aux aspirations de la société à plus d’interactivité La communication publique évolue pour rester connecter à la société.  Il permet d’articuler de différents registres de communication Une stratégie de diffusion médiatique et une logique d’interactions pour favoriser le dialogue.  Engage un changement de cible Plus que l’usager ou l’habitant, le citoyen concerné devient la cible du dispositif qui croise une communication de service public (expliquer les choix) et des éléments plus opérationnels .
  13. 13. Des opportunités pour la participation? Que permet le numérique ? • une participation asynchrone, 24/7 • mobiliser des publics différents, qui ne peuvent, ou n’osent aller en réunion, y prendre la parole • Récolter de nouveaux arguments
  14. 14. Des pièges à éviter
  15. 15. Les principaux écueils  La superposition des fractures et les problèmes d’inclusion Si les outils numériques sont susceptibles d’attirer de nouveaux publics, le risque est d’exclure des publics fragiles.  Le mythe de l’outil « couteau suisse » Un outil ne peut pas servir à tout. Il faut bien penser la stratégie avant de sélectionner ses outils  Ne pas oublier de faire de la politique L’important n’est pas de participer. Les évolutions méthodologiques ne remplacent pas la volonté politique
  16. 16. L’engouement pour les « civic tech »
  17. 17. Une esquisse de cartographie de la »civic tech » Approfondissement de la démocratie institutionnelle Transformation de la démocratie institutionnelle Collaboration pouvoirs publics « Contre- démocratie » nosdeputes.fr nossenateurs.fr opensecrets.org lafabriquedelaloi.fr Voxe.org Make.org Fluicity DemocracyOS Democracy.earth Kawaa Meu Rio #Mavoix Laprimaire.org Stig Parlement & Citoyens Expériences étrangères Expériences Françaises Open Democracy Now OGP Toolbox change.org Avaaz Open Ministry Mouvement 5 étoiles Accropolis Le Drenche Politizr Critiques externes Réformateurs critiques Réformateurs externes « Hackeurs" embarqués Cap Collectif
  18. 18. Une communauté à la croisée des chemins 1. La question du positionnement politique 2. La représentativité sociale de ses publics 3. La tension entre institutionnalisation et indépendance des initiatives 4. Les choix d’équipement techniques effectués 5. La question du modèle économique
  19. 19. Conclusion  Le numérique est une opportunité pour renouveler la communication publique  A condition de bien identifier ce à quoi il peut être utile  Les choix techniques ont une dimension symbolique mais «faire faire autrement» ne suffit pas à « faire penser autrement»  Transformer la relation aux citoyens implique une réflexion en amont du choix des outils
  20. 20. L’observatoire social média des territoires regroupe 150 communiquants publics et explore les pratiques en matière de réseaux sociaux mais ce thinktank initie aussi une réflexion prospective sur les tendances en communication publique. Une approche renouvelée de la participation citoyenne émerge ainsi avec le numérique et la palette s’étoffe avec la Civic tech…
  21. 21. L’observatoire social média des territoires regroupe 150 communiquants publics et explore les pratiques en matière de réseaux sociaux mais ce thinktank initie aussi une réflexion prospective sur les tendances en communication publique. Une approche renouvelée de la participation citoyenne émerge ainsi avec le numérique et la palette s’étoffe avec la Civic tech…
  22. 22. Enquête adressée aux communicants publics depuis le 30 septembre 2017 (base 60 réponses) Les répondants Niveau d’appropriation
  23. 23. Conduite de projet Pas de projet?
  24. 24. Organisation projet civic tech au Sicoval
  25. 25. 24 mars 2015 saisine du Sicoval par le CODEV juin 2015 Création d’une Commission interne au CODEV Phase d’analyse: Recensement des pratiques sur le territoire par un groupe d’étudiants pluri-disciplinaires (aménagement et architecture) Phase d’actions de terrain sur 4 communes et expérimentation d’outils et méthodes de participation citoyenne (world café, parcours en ville, stand sur les marchés…) 16 décembre 2015 séminaire de restitution auprès de la société civile et les élus des communes 3 novembre 2017 présentation de la saisine au Conseil communautaire Organisation d’une gouvernance adaptée (COPIL avec 3 collèges, élus, agents, citoyens) , COTECH et diffusion d’une culture de la participation citoyenne dans tous les projets au sein de la collectivité. Organisation de la gouvernance
  26. 26. Créer une culture commune de la participation citoyenne en lien avec les Communes Aider à la décision pour la collectivité en appréciant les impacts des politiques publiques : améliorer les projets et services par une expertise d’usage Valoriser l’image du Sicoval (être dans la gouvernance de demain) Participer au mouvement de fond de l’effervescence citoyenne pour le partage, la participation, l’implication… Associer les acteurs internes et externes afin de répondre aux attentes des habitants et usagers : qu’ils soient plutôt partenaires et ambassadeurs qu’opposants. éviter des recours (perte de temps sur les projets) Objectifs de la démarche
  27. 27. Mise en œuvre de la Civic Tech Expérimentation dans le cadre de notre dispositif Territoire d’expérimentation » d’une plate forme de co construction (Civocracy) avec d’autres collectivités françaises (Métropole de Strasbourg, Ville de Lyon, Territoire de Guyane, Région AURA) et hollandaises Expérimentation d’un outil de sondage (Vooter) pour répondre à des obligations réglementaires et avoir un retour d’usages sur le territoire Expérimentation d’un outil de notation de services publics qui s’appuie sur des données en opendata (plate forme Citéla) Mise en place d’un outil mutualisé entre les communes et le Sicoval de gestion relation citoyen pour le suivi et le traitement des demandes des usagers

×