Presentation presence sur twitter-domenget

17 306 vues

Publié le

Le discours SoLoMo doit être dépassé pour intégrer la dimension oubliée des temporalités. Cette approche en termes de temporalités nous semble d’autant plus indispensable que dans une visée stratégique et utilitariste de gain de temps, il existe une tendance de fond à l’industrialisation de la présence visant des audiences massives, par une instrumentalisation des médias sociaux. Ce contexte conduit à poser un certain nombre d’interrogations et d’enjeux, à la fois sociologiques, relatifs à la « présence connectée publique » mais aussi éthiques, concernant l’entrelacement entre les dimensions publiques et privées dans les usages de Twitter et notamment lors d’usages à dimension conversationnelle.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17 306
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14 945
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Presentation presence sur twitter-domenget

  1. 1. Temporalités etindustrialisation de laprésence sur Twitter : dépasser lediscours SoLoMo5 juin 2012Présentation réalisée par Jean-Claude Domenget – MCF en sciences de l’informationet de la communication – ELLIADD – Université de Franche-Comté – Colloque IC LH2012 – IUT du Havre – Le Havre – 5-7 juin 2012 Diffusable sous licence Creative Commons – by-nc-nd 2.0 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ 1
  2. 2. Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication Equipe Objets et Usages Numériques (OUN) Laboratoire Edition, Langages, Littératures, Informatique, Arts, Didactique, Discours (ELLIADD) Université de Franche-Comté2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 2
  3. 3. Introduction  Essort des usages de Twitter ne dit rien des réelles opportunités marketing de cette plateforme  Le nouvel acronyme SoLoMo arrive à point nommé  L’analyse proposée s’inscrit dans une approche sociotechnique des médias sociaux  Objectifs : dépasser le discours SoLoMo, en intégrant les dimensions des temporalités en jeu et d’une « présence connectée publique », ce qui conduit à poser un certain nombre d’interrogations et d’enjeux, à la fois sociologiques, relatifs à la mutation du lien social en cours mais aussi éthiques, concernant l’entrelacement entre les dimensions publiques et privées dans les usages de Twitter et notamment, lors d’usages à dimension conversationnelle2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 3
  4. 4. Plan  Nuancer la série de discours promotionnels liés au Web 2.0 et intégrer les temporalités en jeu, constituant une dimension oubliée dans une stratégie SoLoMo  Se concentrer sur le passage d’une instrumentalisation à une industrialisation de la présence sur Twitter, puis aborder les usages effectifs de la plateforme par des professionnels du Web (Domenget, 2012b)  Ouvrir quelques pistes de réflexion sur les enjeux sociologiques et éthiques qui sont liés2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 4
  5. 5. Discours promotionnels et espace propice  « Quand la présence valait stratégie » Essor du Web 2.0 (O’Reilly, 2005) – Social Media Manifesto (Solis, 2007)  Des discours plus prudents Contexte a priori indifférent ou défavorable (Stenger et Coutant, 2011)  Distinguer les différentes plateformes du Web social  Twitter fait partie des plateformes les plus propices à la présence des marques  Le discours SoLoMo catalyse ces diverses opportunités sur les dimensions de la participation (Millerand, Proulx et Rueff, 2010), de la géolocalisation et de la mobilité2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 5
  6. 6. Dépasser le discours SoLoMo La dimension oubliée des temporalités  Risques et difficultés induits par le temps réel (Jauréguiberry, 2003)  Le temps réel comme cadre temporel (Grossin, 1995) d’usage de Twitter  Combattre la « dissipation » (Esquenazi, 1997) pour asseoir sa présence2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 6
  7. 7. Dépasser le discours SoLoMo (2) De l’instrumentalisation à l’industrialisation de la présence  L’instrumentalisation pour faciliter l’animation des comptes Ex de « social media tools » : Tweetadder ou SocialBro  D’autres outils pour mesurer l’audience dans une optique ROIste Ex : TweeStats, SocialBro ou Klout  Les limites du procédé de standardisation de l’usager- consommateur (Assouly, 2007) Figure de l’audience vs public (Livingstone, 2004) ; Figures d’usagers de Twitter (Domenget, 2012a)2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 7
  8. 8. Les enseignements du terrain Entre authenticité et industrialisation : la question de « la présence connectée publique »  Deux visions opposées de l’animation d’une « présence connectée » (Licoppe, 2009)  La « présence connectée publique » induite par le dispositif sociotechnique de Twitter  Une « présence connectée » de nature publique  Une combinaison des sphères personnelles, collectives et professionnelles « Donner du corps à sa présence » - « Je suis là, sans être là » Ex : Socialomate2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 8
  9. 9. Les enseignements du terrain (2) Des temporalités de l’attention : alerte, fidélisation, immersion (Boullier, 2009)  La fidélisation passe par une éditorialisation des comptes  L’alerte est un régime temporel au cœur de Twitter  L’immersion est caractéristique de tout média de flux2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 9
  10. 10. Pistes sur la présence dans Twitter  Enjeu de la dimension « social » : conséquences de l’imbrication des sphères personnelles, collectives et professionnelles ; attentes relationnelles  Enjeu de la dimension « local » : formes de gestion du temps, situations et lieux d’usage  Enjeux de la dimension « mobile » : formes de la « présence connectée », place du corps, types de lien2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 10
  11. 11. Conclusion  Si une entreprise ou une marque souhaitent engager une conversation avec différents types d’usagers suivant leur compte Twitter, peuvent-elles réellement le faire de manière automatique ou semi-automatique ?  Le principe de réponses personnalisées et en temps réel aux attentes et aux besoins de chaque usager-consommateur est-il vraiment tenable ?2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 11
  12. 12. Bibliographie indicative ASSOULY, Olivier. La personnalisation : un nouvel âge de la production industrielle ?, Mode de recherche, janvier 2007, n°7, p. 29-35. BOULLIER, Dominique. Les industries de l’attention : fidélisation, alerte ou immersion, Réseaux, 2009/2, n°154, p. 231-246. DOMENGET, Jean-Claude. De l’impératif de visibilité aux enjeux éthiques : les usages de Twitter par des professionnels du Web. Médias sociaux : enjeux pour la communication. PROULX, Serge, Mélanie MILLETTE et Lorna, HEATON. (dir.). Québec : PUQ, 2012b, p. 217-232. DOMENGET, Jean-Claude. Construire l’usager de Twitter : producteur-utilisateur, abonné ou expert ?. Proposition acceptée pour le colloque Publics et pratiques médiatiques EUTIC, Metz, 17-19 octobre 2012a. ESQUENAZI, Jean-Pierre. Le temps télévisuel et le statut de l’information. La communication de l’information : actes du colloque de Metz, mars 1995, ESQUENAZI, Jean-Pierre (dir.). Paris : L’harmattan, 1997, p. 113-124. GROSSIN, William. Pour une science des temps : introduction à une écologie temporelle. Paris : Octarès, 1995, 270p. (Collection Travail). JAURÉGUIBERRY, Francis. Les branchés du portable. Sociologie des usages. Paris : PUF, 2003, 196p. (Collection sociologie d’aujourd’hui). LICOPPE, Christian. (dir.). L’évolution des cultures numériques : de la mutation du lien social à l’organisation du travail. Paris : fyp Editions, 2009, 256p. (Collection Innovation). LIVINGSTONE, Sonia. Du rapport entre audiences et publics, Réseaux, 2004/4, n°126, p. 17-55. MILLERAND Florence, Serge PROULX et Julien RUEFF. (dir.). Web social : mutation de la communication. Québec : PUQ, 2010, 374p. (Collection Communication). SOLIS, Brian. The Social Media Manifesto, juin 2007 (Page consultée le 3 mai 2012). Blog de l’auteur, [En ligne]. Adresse URL http://www.briansolis.com/2007/06/future-of-communications-manifesto-for/ STENGER, Thomas et Alexandre COUTANT. Web 2.0 et médias sociaux, E-marketing et E-commerce. Concepts, Outils, Pratiques, Bourliataux-Lajoinie Stéphane et Thomas STENGER. (dir.). Paris : Dunod, 2011c., p.12 63-115.
  13. 13. Merci de votre attention, vos questions ? Partager : http://twitter.com/jcdblog Echanger : jcdomenget@gmail.com2012 – Domenget – Temporalités et industrialisation de la présence sur Twitter 13

×