Simon BAUDE – Jean RIGUELLE Directeurs Agence Wallonne pour l’intégration  Des Personnes Handicapées « La prise en charge ...
« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>« La vision du handicap » </li></ul><ul><l...
« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>La vision du handicap détermine le modèle ...
« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>« La structuration des équipes» </li></ul>...
« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>Les équipes se structurent autour du quoti...
« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>« La structuration de l’environnement» </l...
« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>La structuration de l’environnement au ser...
<ul><li>« Conclusion » </li></ul>« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>Des modèl...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente »

1 392 vues

Publié le

Intervention de Simon BAUDE et Jean RIGUELLE, Directeurs, Agence Wallonne pour l’intégration Des Personnes Handicapées, dans le cadre des 2èmes Ateliers Nationaux de la Solidarité

Publié dans : Formation, Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 392
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • La présentation qui suit reflète une tendance de fond de ce qui se fait en Belgique et plus particulièrement en Région wallonne; Un certain nombre de services sont cependant encore loin de partager cette vision. La prise en charge en milieu institutionnel est abordée ici. Il est cependant nécessaire, au préalable, de mettre en évidence le soutien massif des pouvoirs publics wallons aux structures dites « ambulatoires » qui accompagnent les personnes dans leur milieu naturel de vie.
  • Les mesures de soutien doivent être agencées de façon à répondre de manière souple et adaptée aux besoins individuels clairement identifiés et aux projets qui en découlent; LES BESOINS = Mettre l’accent sur l’implication de la personne handicapée, de sa famille et de son entourage …donner la préférence au maintien de la personne dans son milieu familial ou dans son entourage habituel; INCLUSION = La personne handicapée doit pouvoir participer à la vie publique, politique, culturelle(=arts, sports, loisirs) et sociale  accessibilité « géographique » et « participative »; COMPETENCES = voir en la personne ses habiletés et ses compétences. S’appuyer sur celles-ci pour soutenir l’inclusion de la personne;
  • Le « projet de service » ou « projet institutionnel » s’articule autour des besoins et attentes des personnes; Même si certaines limites doivent être prises en compte (contingences organisationnelles, inadéquation de l’organisation avec le handicap…), ces limites doivent être repoussées aux frontières des adaptations véritablement impossibles. On ne parle pas (ou plus) de « Foyers occupationnels »: le but n’est pas d’occuper pour occuper mais de favoriser l’épanouissement personnel grâce aux échanges avec la société, le plus possible à l’extérieur du milieu institutionnel.
  • Les professionnels accompagnent la personne dans son projet de vie; La journée d’une personne handicapées n’est pas segmentée en fonction des interventions des professionnels; La prise en charge est « globale » et faite de polyvalence, les professionnels interviennent « autour » de la personne en fonction de ses besoins au cours de la journée; Les éducateurs = 85% du personnel éducatif (les psy = 13 %) Les éducateurs accompagnent des « groupes de vie » dans leurs activités quotidiennes;
  • La tendance est au développement de structures de petites tailles dans le concept de la maison unifamiliale; Dans les grosses structures (même s’il demeure encore l’un ou l’autre « mastodonte » que l’on tente de reconvertir), la tendance est alors à la reconstitution du concept de « village »; L’intégration en milieu urbain est privilégiée pour facilité la promotion de l’inclusion des personnes; En milieu rural, l’accessibilité vers les zones urbaines est privilégiée.
  • « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente »

    1. 1. Simon BAUDE – Jean RIGUELLE Directeurs Agence Wallonne pour l’intégration Des Personnes Handicapées « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente »
    2. 2. « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>« La vision du handicap » </li></ul><ul><li>Les besoins de la personne </li></ul><ul><li>Implication: « Rien pour nous sans nous » </li></ul><ul><li>Inclusion sociale </li></ul><ul><li>Les compétences au lieu du handicap </li></ul>
    3. 3. « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>La vision du handicap détermine le modèle organisationnel </li></ul>
    4. 4. « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>« La structuration des équipes» </li></ul><ul><li>L’éducateur « polyvalent » </li></ul><ul><li>La pluridisciplinarité </li></ul><ul><li>Les groupes de vies </li></ul><ul><li>Les prestations de santé « périphériques » </li></ul>
    5. 5. « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>Les équipes se structurent autour du quotidien des personnes </li></ul>
    6. 6. « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>« La structuration de l’environnement» </li></ul><ul><li>Petite taille  Maison unifamiliale </li></ul><ul><li>Adaptation de l’infrastructure </li></ul><ul><li>Intégration ou accès aisé vers l’environnement urbain </li></ul>
    7. 7. « La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>La structuration de l’environnement au service du « comme chez soi » et de l’inclusion </li></ul>
    8. 8. <ul><li>« Conclusion » </li></ul>« La prise en charge du handicap en Belgique: une approche différente » <ul><li>Des modèles  différents? </li></ul><ul><li>Différence de « Vision »? </li></ul><ul><li>Différence d’organisation (RH?, Infra?) </li></ul><ul><li>Différence de moyens? </li></ul><ul><li>Accueil des ressortissants français en Belgique :Quelles synergies développer? </li></ul>

    ×