laPPrenfissage               pour-donnêes                            F.                             Lelon                 ...
Installation    "04"         desoudage                       L
ldentificationbouteillesgaz                                       des        de                  Règleganéralesulvmt norme...
1- F Le métierde SOllDEllR                                                        72 !     Onmnélennesnrnfessinnnellcs rhr...
1 LEMÉilER S(}UI}EURa        DE                             pour                  peut appelé deux         Lesoudeur être ...
T-          -3) 0rganiserréaliser   . 0rganiser préparer poste travail            et       le     de  . Réaliser          ...
joueLanormalisationunrôle important les                             dans travaux soudage.                                 ...
Essais destructifs                         non                                par                                         ...
La Fonte.le Haut-Fourneau                           / _              La réduction minerai                                 ...
Lamétallurgie 4.2. LALUMINIUM          Laluminiumfabriquépartir minerai                    est       à      de       appel...
Alliages durcissement        sans          structuralEnIabsence             structural pour           dedurcissement comme...
groupes,Pour autres   les        ilsservent                      uniquement                             denuméro          ...
Lesoudage une         est opération                    dassemblagecontinuité                              oùla            ...
5. PHÉPARATI()N           DES PIÈCE$ASSEMBLER                   À5.1.PNÉPARATIONBORDS DES            DES    ET        AVAN...
re-     t=*-l F-l                                  F-l    7                      ZN    F-lLes moyens chanfreinage divers p...
Chariot     automoteurdoxycoupage      àtêteinclinable       (Marque F)             SA
Préparationpièces assembler       des      à5,3.OXYCOUPAGE           MANUEL         Letermedoxycoupage lopération         ...
Préparation pièces assembler        des      à         Lecha|umeauc0upeurcomporteIesmêmesorganesquelecha|umea         deen...
f    Laqualité coupes largement           des     est              par        davance chalumeau legui-                    ...
Lamorçage consisteà porter métal température                          le    à            dignition ferà Iendroit lon com- ...
O. ASSEMBLAGES LES       THERMIOUES            PROCEDESSOUDAGEO.I.DIFFERENTS    DE     Ce chapitre     que procédés       ...
Les  assemblages          thermiques6.1.1.SOUDAGT FLAMME CHALUMEAU           ÀM      AU       OXYACÉTYLÉNIOUE             ...
Les       thermiques  assemblages                                                                                         ...
Mode                                       opératoirePrincipe travail depositionne-        de        etment chalumeau     ...
Les  assemblages          thermiques           A TARCÉUCTNIOUE ÉITCTNOOE$6.1.2.SOUDAGE            AVEC      ENROBÉES      ...
lncn6,ffi$m                                      tr*r                           nmùffifiârffiûimùfldon                    ...
l-électrode         enrobée composée âme              est         dune métallique       quifait                           ...
Différents denrobages actuellement          types        sont     disponibles sont                                        ...
CARACTÉRISNAUES                                              . Pafticulièrement ausou-                                    ...
Épale             Tràe épalePelllculalre lllnce           ou            Seml-épals                                   : oou...
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Le soudage
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le soudage

10 750 vues

Publié le

1 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 750
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
1 149
Commentaires
1
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le soudage

  1. 1. laPPrenfissage pour-donnêes F. Lelon M.Len w nD @M"ouccrlivre
  2. 2. Installation "04" desoudage L
  3. 3. ldentificationbouteillesgaz des de Règleganéralesulvmt norme ilF ENI ,.: i 4 couleurc ..rI ,.1 Désignation Couleur Anciennecouleur Nouuella codeurSazou mélange normalisêe deIogive deIogiveO:qgène ET nAcétylène CzHzPropane CoHsTôtrène Spécifque air liquidaArgon CO2 / Ar/ CO2Anhydritecarbonique COe GrisfoncéArgonHélium / Ar/He
  4. 4. 1- F Le métierde SOllDEllR 72 ! Onmnélennesnrnfessinnnellcs rhr snnderrr 73- > Références normesuliliséesen snudaoe des gf - > la m Él a l l u r n i e : 11 11 12 155 D Prénarelinn niàne*à nssemhlcr des : 16 196- D les as*nmhlanns lhnrminues : 23 6 . 1 . D i f f é r e np so c é d é s s o u d a g e tr de ...........23 6.1.1.Soudage flamme chalumeau à la au ........,.... oxyacéthylénique ...........24 à Iarc 6.1.2.Soudage électrique électrodes avec enrobées ......28 6.1.3.Soudage sous à Iarc atmosphère contrôlée (Procédés M.A.G,fourré) M.l.G, fil 44 ............ 6.1.4.Soudage sous à larc atmosphère (Procédé inerte T.l.G.) ...,............,... 54 6 15 S o r r d a nn â râ r ns r r h m c r n é c 61 . . . . . . . 6.6. . . ...........677- ! Ilnnnmnnls dn lrauail : 6q 69 (DtVlnS) de Snrrdeoc 75 7â 5
  5. 5. 1 LEMÉilER S(}UI}EURa DE pour peut appelé deux Lesoudeur être dintervention types 1.Les neufs. travaux travaux réparationdentretien. 2. Les de ou1.1.LES NEUFS TRAVAUX Lestravaux soudure de p0urr0nt réalisés des: être sur - appareils (ensembles chaudronnés préalablement métalliques déléments constitués misen Torme),acier en ordinaireinoxydable. ou - ensemblesmécano-soudés, non ouinoxydable. enacier allié Laréalisation assemblages sefaire tôle surtube, 0usans des peut sur ou avec suppotl, les selon n0rmes vigueur,classe qualité en la de retenueles et précisions dans cahier soudage définies le de1.2.LES DE OUDENTRETIEN. TRAVAUX RÉPARATION Lesorganes machines, installations des des deguidage deconvoyage ou peuvenÏ rompre se par suite {atigue de thermique mécanique. et/ou Dans plupart caslespièces réparer souillées mattères la des à sont de grasses graisse) (huile, oudematières lesquelles ont avec elles été contact. en Lacontraintea provoqué qui peut larupture avoir engendréplusieurs fissures micro-fissures ou auvoisinage. fissures Ces peuvent internes externes. être ou Les partiesassembler à doivent exemptestoutes être de souillures. Lesoudeur donc devra : - Dégraisser enutilisant solvant un (trichlorélhylène, approprié acétone...) - Décaper meulage sablage. par ou - Rechercher les par micro-Tissures techniques éventuelles les duressuagemagnétosco- ou pie par voire radiographie ouultrasons lecas ildoit dans où un dehaute réaliser assemblage sécu rité. DUS()UDEUR PR()FESSI()NNELLES2. C()MPÉTENCES Lescaoacités du : attenduessoudeur lessuivantes sont - analyset 1) Sinformer . Décoder dessinsles les et schémas. . ldentifier etvérifier éléments. les . Décoderanalyser données et les opératoires.CAPAC|TÉS - 2)Traiterdécider . Etablir gamme fabrication une de simples. déléments . Établir gamme montage une de simples. déléments . Établir gamme soudage etposition points une de (ordre des daccrochage). 7
  6. 6. T- -3) 0rganiserréaliser . 0rganiser préparer poste travail et le de . Réaliser : - unélémentsimple, - unassemblage detype soudé qualification, - desopérations connexes soudage, au - enatelier,montage Iassemblage le et parsoudage ouvrage, dune dun ou partie d,ouvrage, - sur chantier, montage lassemblage le et par soudage ouvrage dune d,un ou partie douvrage.4) Maintenir état en . Assurer maintenancematériels soudage la des deLesconnaissances associées compétences partie aux font intégrante professionnel du soudeur.Elles permettre : doivent de - ldentifier caractéristiques les d,un assemblage, - Choisir moyens fabrication, les de - Déterminer demontagedassemblage, Iordre et - Étabtir gamme fabricationdesoudage, une de ou - Déterminer visuellement laqualité joint, dun - Citer causes défauts les des constatés, - Proposer remèdes, des - Définir moyens prévention risques les de des professionnels.
  7. 7. joueLanormalisationunrôle important les dans travaux soudage. de ll faudra syréférer doncchaque que besoin fera fois le sen sentir point vue au de technologique, æuvre pré- miseen etvention risques des professionnels (individuelle, etenvironnementale). collectiveLes norfies représentent une précieuse les égalementaide pour agents bureaux de détudes etdeméthodes chargés dorganiseropérations les à exécuterdechoisir procédés et les etmaté-riels plus les adaptés travaux aux à exécuter.NFEN287-1 dequalificationsoudeurs Epreuves des par Soudagefusion (NF488.7 10) Partie : acier 1NFErl 287.2 dequalificationsoudeurs Épreuves par Soudage fusion (NFA88110) des Paftie aluminium alliages 2: etses etqualification mode Descriptif dun générales Partie règles 1: pour opératoire pour desoudage lesmétaux par lesoudage fusion Partie descriptif mode 2: dun opératoire de pour soudage lesoudage à Iarc Paftie qualificationutilisation 5: par deproduits consommablesdesoudage pour agréés lesoudage à larc Partie qualification 6: par Iexpérience acquise Partie qualificationréférence 7: par à un modeopératoire desoudage pour standard lesoudageà Iarc Partie épreuve qualification 8: de par exécution assemblage parti- dun soudé préalable production culier à laNFEtl 24063 Soudage, brasage brasage fort, Liste procédés des tendre numérotations etdes (NFE04-021) etsoudobrasage desmétaux pour représentation la sym- bolique des sur dessins Joints soudés brasés et Représentation symbolique surlesdessinsNFENrS06947 - Définition angles des dinclinaison SouduresPositionstravail de (NF488-/10) etderotation Classilication desdéfautsilF ENrS06520-1 Classification défauts des géométriques les dans soudures des matériauxmétalliques Guide niveaux des dacceptation défauts des Assemblages à larc soudés
  8. 8. Essais destructifs non par Examen ressuage généraux Principes Contrôle destructif non par Contrôle radiographie des assemblages soudés desassemblages soudés Essais destructifs soudures des surmatériaux métallioues Essais pliage de Essais destructifs soudures des sur matériaux métallioues Essais destructifs soudures des Essais macroscopiques etmicroscopiques surmatériaux métalliques des assemblages soudésNFEN499 consommables Electrodes Produits pour enrobées lesoudagemanuel (NF481-309) pour soudage le à Iarc aciers alliés des des non et aciers à grain finNFEN757 Produits consommables Electrodes pour enrobées le (NF481-341) pour soudage le soudage à larc aciers manuel des à haute résistancel{FEN1600 consommables Electrodes Produits pour enrobées lesoudage manuel (NF481-343) pour soudage le à larc aciers des inoxvdables etrésistant températdres aux élevées Fils électrodes, filsdapport et Produits consommables baguettes pour dapport lesoudage pour soudage le à larc gaz aciers alliés sous des non etdes aciersgrain à fin Fils électrodes, filsdapportbaguettes et Produits consommables pour dapport lesoudage des à Iarc aciers pour soudage le inoxydables aciers etdes résistantaux températuresélevées Produits consommables Fils pour fourrés lesoudage à Iarc pour soudage le avec sans 0u protection gazeuse aciers des nonalliés à grain et fin pour Filtres lesoudage techniques etles Protection individuellelæil de connexes. Spécifications detransmission et utilisation recommandée Produits consommables Gaz protection lesoudage de pour pour soudage le etlecoupage à Iarc
  9. 9. La Fonte.le Haut-Fourneau / _ La réduction minerai du / I rezol commencevers 500"C Fe3Oa+6CO+Fe3C+5CO2 La CémentieFe3Capparaît t aux environs 1100C de- Les aciers contiennent 0,1% eI1,7 decarbone. dureté entre % Leur augmenteleur et souda-bilité diminue Iaccroissement avec depourcentage decarbone. 1,7 o/o- Entre % e|2,5 decarbone, lalliageprésente comportement un incompatible lesuti- aveclisationsindustrielles. ditAcier ll est Sauvage.- Les fontes utilisées comme telles situent 2,5% el 4,5o/o carbone endistingue se entre de ; ontroistypes :l) Les fontes blanches, (blancbrillant lacémentite) pratiquement de sont insoudables et utili-sées fonderie. en2) Leslontes grises le carboneestregroupé forme lamelles graphite consti- : y sous de de quituent autant damorcesla rupture rendent à et Ialliage fragile. sontégalement Elles utilisées en Elles soudables beaucoupprécautions.fonderie. sont avec de Ungoujonnage amélioresolidité ladeIassemblage.3) Leslontes gtaphite à sphéroiTal graphitelaforme petites : le a de qui sphères augmententsensiblement lallongement enpourcentage du métal. ontlesmêmes Elles caractéristiques de quesoudabilité leslontes grises.- Audelà 4,5% decarbone fontes destinées de les sont à laffinage diminuerpourcentage pour ledecarbone certaines et impuretésobtenir Iacier. et de
  10. 10. Lamétallurgie 4.2. LALUMINIUM Laluminiumfabriquépartir minerai est à de appelé bauxite. traitement Le seffectuedeux en eta0es : Etape LemineraiETABORATION 1. c0mp0rtedautres constituants etoxydes quil séparer métalliques faut chi- pour mrquement obtenir loxyde daluminium. Etape Loxyde 2. daluminium mélangé Iacryolithe ensuite parélectrolyse à de est traité pour obtenir aluminiumtrès un de grandepureté. L a l u m i n i u ms y m b oc e i m i q A ee td es y m b om é t a l l u r g a b re g é de , lh ul le iqu é A: . estunmétal léger, . quiestnon pour toxique lasanté, . très conducteur chaleurdelélectricité. bon dela et physiques Propriétés Aluminium Acier Cuivre M a s sv o l u m i q ug i c m 3 ) e (e 2,7 7,8 R q T e m p é r a td eIe s i o ( C ) ur u n 658 I CJJ 1083 CARACTÉ. CoefficienT dedilatation (xl linéique 0-6) 24 12 16,5 RISTIOUES ETPARTICU. LAR|TÉS C o n d u c t i vhte r m i q uW/ m C ) ti é (e 220 4t) 385 R é s i s t i vé t é c t r i q(u e c mà 2 0 C i le po ) 2.75 11 1,7 Lindice conductivité de thermique coeTTicient etle dedilatation mettent évidence en lanécessité en pour demise ceuvre lesoudage source chaleur dune de puissante et localisée, demanière à éviter propagation la dechaleur toute piècesouder limiter lesdéformations dans la à et ainsi au cours lopération de desoudage. Laluminiumse recouvre naturellement couche dune dalumine(oxyde qui daluminium.) se reÏormespontanément même à lair aprèsusinage grattage.décapage ou Le decettepellicule se fera donc justeavant soudage. le Laluminium pas nechange decouleur pendantfusion demande une sa et donc certarne habitude pour conduite bain f usion. la du de .Température > 2000"C delusion Laluminium estutrlisé Oun - Aluminium pur(raffiné, extra électrolyse), - Aluminium (de pur première fusion),NUANCES DES - A l l i a g e sa l u m i n i u m . dALUMINIUMS ll donne à des lieu modes transformations de différents : - Alliages daluminium corroyés (laminage, matriçage, étirage, forgeage...), - A l l i a g e sa l u m i n i u m u l é s . d mo
  11. 11. Alliages durcissement sans structuralEnIabsence structural pour dedurcissement comme Ialuminiumetles pur alliages Mg,,, <Aln AlMgMn,, nAlMn,, seullécrouissage permet mécanique daméliorer larésistance dumaté-riau.Alliages durcissement avec (alliage cuivre leduralumin) structural au telCe durcissement permet structural daugmenter nettementlarésistance mécanique duproduitsans altérer aptitudesformage ses auLes etalliages classésgroupes aluminiums sont en par etdésignésunnombre4 chiffres de danslanorme NF 573-1 EN Groupe Alliage Groupe Alliage 1 (mini Aluminium 99,00 %) b Aluminium-Magnésium-Silicium 2 Aluminium-Cuivre a Aluminium-Zinc 3 Aluminium-Manganèse I Autres alliages daluminium 4 Aluminium-Silicium q Nonaffecté 5 Aluminium-Magnésium 10 NonatfectéLepremierchiflte ladésignation de indique groupe le auquel IaluminiumIalliage. appartient ouLesecond chiffteindique le groupe desvariantes certaines pour 1 où impuretés à teneur sontcontrôlée. lesautres Pour groupes, il précise modifications les (voir delalliage norme). successivesLetroisième le quattième et indiquent le groupe le pourcentage chiffre pour 1, enaluminiumau-delà 99,00 de %.Par exemple : pour Al 1080 un à 99,80 (AB) % pour Al-Mg 5086 un (A-G4MC)
  12. 12. groupes,Pour autres les ilsservent uniquement denuméro d,ordre.Lesaluminiums présentent etalliages des aptitudes plus ausoudage oumoins bonnessuivantlanature leur de composition. Lesproduits groupes des 1xxx,3xxx,5xxxsesoudent trop difficultés;carac- sans de les téristiques mécaniques etchimiques joints sensiblement aux des sont égales caractéristique minimalesmétal base létat du de à recuit. Les produits groupes etTxxx sont recommandés lesconstructions des 2xxx ne pas dans soudées,soudage le la précipitation entraînant doxydes lesgrains entre créant des ainsi génératrices micro-criques decriques refroidissement. au Lesproduitsgroupe sont du 6xxx soudables perdent grande deleurs mais une partie carac- téristiques soudage. après Laplupart alliagesfonderie soudables sauf Ialliage des de sont à larc, pour A-ubGT.Lanorme A81-410 dans tableauchoix métaux NF définit un le des pour soudage dapport ledeIaluminium sesalliages desindications lescaractéristiques et de avec sur desjoinisobtenus.Fairedisparaître traces graisse, oudhumidité toutes de dhuile susceptibles desouillersurfa- lacedujointdassemblage. Hhuile lagraisse et seront enlevées des avec solvants, Ihumidité essuyéelapièce sera et légèrement chauffée soudage. avant Lacouche sera juste dalumine enlevée avant par soudage brossagegrattage. ouLapréparation bords des (conception desjoints chanfreinage) et estdéfinie la norme dansNF487-010.Pour éviter défauts pénétration ( paire fessesdus laprésence les de dutype de , à dalumine, ilfautsupprimer vive lenvers) simple larête (sur par grattage usinage. ou avant soudage / ffiJi;:î,ffit/orr Gorrect , / Lechoix la protection de gazeuse établi fonction procédé soudage est en du de utilisb deIin- ettensité courant. du gazDeux sont exclusivement purs mélangés, quioffre utilisés ou ce troispossibilités : - ARGOiI _ HÉLIUM - Mélange ARG0N/HÉUUM
  13. 13. Lesoudage une est opération dassemblagecontinuité oùla entre parties métallique les à souderestréaliséeportant métaux température en les à la par defusion, lintermédiairesource dunedénergie. : arc sous gazeuseExemple électrique atmosphère contrôlée.l-opérationsoudage assimilable opération délaboration de est à une locale métallurgique.t-etfet ducycle local thermique(fusion métaux base dapport) des de et provoque modifica- unetiondela structure qui cristalline dépendlafoisdelacomposition à (pourcentage chimique decarbone, chrome, silicium,...)delavitesse refroidissement. de de et deLasoudure réalisée ainsi comporteplusieurs zones.. Lazone métal base, du deLemétal pas porté na été àunetempérature suffisantepour subir quelconque unetransformation destructure.l-opération soudage de naaucuneconséquencemétal-lurgique cefie sur zone.. La zone affectée therml-quement (TZAT, > Ac3) trouve se enbordure la zone de fondue, plussur largeur oumoins uneimportante. a été LaZAI sou-mise lélévation à detempéra- sans portéeture être àfusion.Lavitesse refroidissement deconditionnelastructurecris-talline cette de zone.r Zonesfondues- Lazone liaison dePartie métal base du de parti- dujoint.eipantlaréalisation àSon volumedétermine letauxdedilution.- LazonefondueZone remplissage la de dontsectiondépend directementdelanature chanfreinde du etlépaisseur à souder.
  14. 14. 5. PHÉPARATI()N DES PIÈCE$ASSEMBLER À5.1.PNÉPARATIONBORDS DES DES ET AVANT SURFACES SOUDAG Les pièces peuvent réalisées être à partir métaux alliages de ou laminés, Torgés, étirés, matri- cés,coulés. Laspect leur de p0urra différentelles brutes surface être si sont ou délaboration nées. usi Dans premier 0nnotera présence le cas, la doxydes, ledeuxième cespièces dans cas, pour- ront être rmprégnées Dautre silsagit pièces dhuile. part, de ayant travaillé, sur- déjà leurs Taces pourront souillées attaquées lesproduits lesquels entrent être ou par avec elles en c0ntaci. Certaines pièces deces pourront mettre relief fissuresfatigue en des de thermiquemécanique ou Tous résidus les les et fissures doivent éliminés soudage. être avant Pourmieux que oxydes, graisses,résidus comprendre nécessité, savoir les cette ilfaut les les sePBEPARAÏION emprisonnés lebain fusion m0ment Iopération trouveraient dans de au de desoudage.Toutes BORDS ces DES conduiraientprésenceporosités, impuretés à la de demicrofissures,sou- dinclusions, bien ETDES ventincompatibles larésistance soudure. etcompromettant dela SURFACES Encequiconcerne leprésencefissures soudage, considérer de avant il faut quelles pourraien pendant sedévelopper dassemblage rechargement leffet cycle Iopération oude sous du ther- mique des et contraintes quien mécaniques résultent. Enrésumé,qualité joint la du soudé tributaire soin est du à dujoint apportéla préparation et à la préparation surfaces. avons des Nous soulignéIimportance préparation sur- de la des peut par faces celle-ci êtreréalisée corindonnage, : meulage, usinageIoutil, à électrodeà chanfreiner. Enprésencepièces déjà de avant opérationsoudage nécessaire ayant travaillé, t0ute de il est def- fectuer contrôle surfaces ressuage. certains p0ur assemblages un des par Dans cas, des dehaute sécurité,0n recours contrôle poussé: aura à un plus radiographies, ultrasons. 5.2. LECHANFREINAGE Lapréparationpièces chanfreinage butdaméliorer des par a pour dujoint larésistance soudé en permettant unaccès surlépaisseur total delapièceassembler. à Laforme chanfrein, du sasecti0n son et angle douverture deplusieurs dépendent facteurs : * la nature matériat du - son épaisseur, - Iaccessibilité (sur oudeux dujoint une faces),GÉNÉRALITES - laclasse qualité lassemblage, de de - leprocédédassemblage utilisé, - laposition soudage, de - la rentabilité sectionidépôt, - lesmoyens à disposition. mis16
  15. 15. re- t=*-l F-l F-l 7 ZN F-lLes moyens chanfreinage divers peuvent de sont et changer que suivant Iopération enate- a lieulier auchantier. ouo Manuellement par: - meulage, - oxycoupage, meulage.oAvecmachinesportatives, lesplus dont utilisées : sont- chanfreineuse par (pour ou burinage tôles tubes),- chanfreineuse (pour orbitale tubes),- chanfreineuse (cisaillage à molettes à molettes),- chanfreineuse (type à fraises fraisage),- chariot automatiquedoxycoupage ,). (* kikio Parmachinesdusinage industriel- raboteuse,- fraiseuse.- tour,- aléseuse,- centredusinage.
  16. 16. Chariot automoteurdoxycoupage àtêteinclinable (Marque F) SA
  17. 17. Préparationpièces assembler des à5,3.OXYCOUPAGE MANUEL Letermedoxycoupage lopération désigne dedécoupage delacier moyen chalumeaux au de ali- par mentés deloxygène etungaz pur (propane, combustible acétylène...).PRINCIPE Lacomposition chimique métal pièces du des joue à découper unrôle imporTant lamise dans en æuvrepratique Ioxycoupage. de Au-delà 5 % dechrome, préférable appel unautre de il est defaire à moyen découpage. deREMAR(lUE L a l u m i n i u m sp a s x y c o u p a b l e p l o yu na u t r e o y ed ed é c o u p a g e u e e ne t o em , er m n t e lq l prasma. Laflamme chauffe destinée de est à porter point le damorçage à température dignition fer du (1300C) à maintenir températurelarête lasaignée, et cette sur de pendanttemps loxy- le de c 0u0 4 0 e . / ACETYLENE 3050C 9kWcm2LAOE FLAMME CHAUFFE Puissance pratique spécifique des gaz les I plus utilisés TETRENE 2g4O"C 6kWcm2 I PROPANE 2830 C 4,5kWlcm2 LEJET permet réalisercombustionmétal créant saionéeI)OXYGÈNE ll de la du en une étroite DE C()UPE (Expérience deLavoisier ferbrûle l0r) : le dans Trois conditions nécessaires quun sont pour ". matériau oxycoupable soit.CONDITIONS que température 1. la damorçage oudignition inférieuretempérature soit à la defusion métal duD0xYc0u- 2.que réaction la doxydation exothermiquedégage la soit (elle de PAGE chaleur). 3.que oxydes les par formés laréaction doxydation liquides. soient )MATERIEL I r de la flanrn.re chaufTc do 19
  18. 18. Préparation pièces assembler des à Lecha|umeauc0upeurcomporteIesmêmesorganesquelecha|umea deenplus circuit un spécial loxygènecoupe pour de Tête c0upecest de : ia partie plus la importante" decoupe Latête des dispo- comp0rte canaux sés en étoile Ioxygènechauffe unorifice pour de et central Ioxygènecoupe. pour de unetête coupe de esioetinie un chiTfre corresponddlamètre lorifice coupe par qui au de de ( 7 / 1 0 ,5 / 1 0 . . . ) . 1 Lechoix seffectuefonction lépaisseur en de à couper (pour calibre 15/10 plage E un de laMATÉNIEL approximative decoupe de15à 40mm) est ($uile) (flamme DoxYc0uPAGE oxyacélyténique) sÂnÈMg Epaisseur Buse Vilesse 0istance Fression Pression Pression (mm) de davance dardlôle Oxy rOryde Acétylène tôle (mm) (m/h) (mm) coupe (baO (bar) (bar)chaulte 7t10 25 2 I,C 5 0,1 B I,C 12t10 22 1 24 t.c 5 0.1 12 15/10 22 2 2.3 t.J 015 20 30 15/10 18 2 3 tf, 0.20 20t10 15 2.5 J, l I,C 0,15 50 Engénéral chalumeau tenu le sera perpendiculairement lopérateur lesgen0u à la tôle, aura écartés. etlégèrement déverrouillés DU TENUE CHATUMEAU
  19. 19. f Laqualité coupes largement des est par davance chalumeau legui- influencée lavitesse du etpar dage celui-ci. de Pourassurer coupage un manuel courte de longueur, Iopérateur assurera équilibre son parappui uncoude. sur 21
  20. 20. Lamorçage consisteà porter métal température le à dignition ferà Iendroit lon com- du où doitmencer coupe. laLamorçagepleine estdifficile doitêtre principe en tôle et en évité.Toutefois lentreprend, chauffermétal si on ilTaut le (couleur 1000"C) une rouge avec position dudard par correcte rapport la pièce à métalliqueunchalumeau réglé on doitvoirappa- et bien ;raître flamme une étoilée.Au moment Iouverture jet de coupe, de du inclinerlégèrement pour le chalumeau éviter queIoxyde soitprojeté latête coupe. ne sur deCette que méthode utilisable pour épaisseurs nest des inférieures mm; audelà à 20 percer trou. un quePour la coupe propre, vitesse soit la davance être devra régulière. forme stries La des dedécoupeindique lavitesse si davance excessive pas. expérience, opérateur est ou Par un boncontrôle bruit vitesse couoe. au sa deLahauteur être doit constanteelassurer lopérationchauffe lazone de dans neutre laflamme de 0.A. Vitesse davance faible, trop fusion larête, de grosses irrégulières partie ondulations à la infé- rieure lasaignée. de Pression doxygènecoupe basse. de trop davance grande, légèrement Vitesse trop arôte fondue, doxygène débit insuffisant. trop Retard important. Représente coupe faible une à valeur retard. de Angles section légère vifs, lisse, couche doxyde quisenlève seule. toutelleststrictement interdit graisser robinets bouteilles,particulier de les des en doxygène,les ou quiappareils syajustent.Nejamais transvaser bouteille une dacétylène une dans autre.fopérateur porter tablier cuir, lunettes protection, gants. zone tra- devra un de des de des La de pas encombréevailnedevra être déléments inflammables graisse). (huile,
  21. 21. O. ASSEMBLAGES LES THERMIOUES PROCEDESSOUDAGEO.I.DIFFERENTS DE Ce chapitre que procédés névoquerales dassemblages thermiques assurant lacontinuité métal- lique piècesassembler. des à que linstallation, Quelle soit elle répond toujours schéma au ci-dessous. Untransmetteur et Ungénérateur dénergie transformateur en énergie calorifique C h a l u m e a u d e u r Baguettes sou dacier OXYACETY. P r o c é d éa n u e l Règle nature la de m Centrale détente p u ilas a n c e et dedifférents LÉNIOUE e td ed i s t r i b u t i o n s d el a diamètres. La gaz flamme chauffe flamme de protège Oes ( 315 0 C ) l eb a i n ef u s i o n d U n e m e na c i e r , â e P r o c é d éa n u e l m e n r o b é eu n e d à IÉLECTRODEgénérateur Larcestcréé Un de entre matière assurant la ENROBÉE courants alternatif, lélectrode pièce p r o t e c t id ub a i n et la on continu redressé s o u d e(r3 1 0 0 C ) d ef u s i o e tu n e ou à n action physico- m é t a lrlgi q u e u M.t. . G lnertGaz S e m i - a u t o m a t i s é estcréé Métal Larc entre Métaldapport de Ungénérateur lefil demétal de dap- m ê m e a t u rq u e n e p o r te nb o b i ne tI a l e sp i è c e L . b a i n , e se M .A . G . c o u r a n t n t i no u co u p i è c à s o u d e r . defusion proté- e re0 resse est MétalActifGaz (31 0c) 0 g ép a ru ng a z Filmétal dapport de Larc créé est section tubulaire, Se i-autom m atisé. enTre f o u r r é A UARC FIL l ef i l d em é t a l déléments U ng é n é r a t e u r de enpoudre. Élrcrnrour FOURRÉ c o u r a n t n t i no u co u d a p p o r tnb o b i n e ,additifs e, et lapièce D e ut y p e s u t i l i - x d red resse possible à s o u d e(r3 1 0 C ) s a t i o n .0 gaz avec sans 0u deprotection T.LG. P r o c é d éa n u e l m Métaldapport Iade rarement farc automatisé. estcréé entre m ê m e a t u rq u e n e Tungstène U ng é n é r a t e u r u n e l e c t r o e n lespièces. bain de é de Le lnertGaz courant t n l pièce alternatif, u n g s t èe tea defusion proTé- est c o n t i no ur e d r e s s é s o u d e(r3 1 0 C ) u à .0 g ép a ru ng a z Métal dapport la de ARCSUBMERGÉ Procédé automatisé. estcréé farc entre m ê m e a t u rq u e le n e 0u U ng é n é r a t e u r fil métal de dapport, l o c n i À n o c l o h e i n en S O UF L U X c o u r a n t n t i no u b o b i n e , l ap i è c à defusion proté- S co u t e est SOLIDE alte rnatif. s o u d e r 1 0 C ) g ép a ru nf l u x n (3 0 e p0u0re 23
  22. 22. Les assemblages thermiques6.1.1.SOUDAGT FLAMME CHALUMEAU ÀM AU OXYACÉTYLÉNIOUE Soudage OXYACETYLENIOUE Daprès Norme EN la NF 24063 Dans soudage flamme,fusion bordssouder obtenue ledégagement le à la la des à est par decha- provoqué lacombustion loxygène gaz leur par dans dun combustible. Dans casprésent gaz le les sont : - le comburant + LOXYGÈNE - te combustible + |ACÉTYLÈNE Laflammeoxyacétyléniqueune atteint température qui supérieure000ce permetsoudage à3 le de pratiquement lesmétaux alliages tous et courants. possède zone Elle une (neutre) réductrice proté- geant métal fusion loxydation. le en de
  23. 23. Les thermiques assemblages Les Flamme réductrice, ditenormale ; Alimentationla buse de en volumeségaux doxygène et Lazone dacétylène. réductri- ce protège bain fusion le de desoxydes pou- métalliques Darcl Zone Purachc vant former cours se au du riductrrce s0u0age. cÉH Flamme oxydante ; Avec excédent doxygène, pluschaude la flamme que normale ; convient souda- auRÉe or ge du laiton. la fonte uer de etLAFLAMME n0A, ausoudo-brasage des aciers galvanisés encréant oxy- des Zctne Patrirche desde zincmoins volatiles oxyclante q u e ez i n cu im ê m e . l l Flamme carburante ; Zone trlanchâtrc.dite zone carburante Avecexcédentdacétylène, moins que chaude laflam- .=-----: :L-:;--: fifrMMmn} me normale; convient au soudage Ialuminium deses de alliages et B@T---i------:-l Darcl 7,olne paaclrc ACCB rJ.ltiuln.c Le débit indiqué dacétylène, sur la buse la lance, ou est I dépaisseur acier sur courant dusage en par donné litre heure.estll défini fonction critères en des yh I Débir I fype ioint posilion de et suivants: I pour mm I 1 - épaisseur piècessou- des à PUISSANCE de r, DELA - nature matériau, du | 100 | Soudage à bout, plat bout à FLAMME - type joint, de | -- L - position soudage. de | 75 | Soudage angle en à plat extérieur, Lavaleur débit du étant direc- 125 S o u d a g ea n g l ie t é r i e u r , l a t en n àp dela | tement à lépaisseur liée | pièce, obtient : on donc 60 Soudage à bout, montant bout en Puissance : l/h/mm | |26
  24. 24. Mode opératoirePrincipe travail depositionne- de etment chalumeau du :. Lechalumeau métal etle dapportsedéplacent leplan dans bissecteur par deuxformé les piècesassem- àbler.. l-angle dinclinaison duchalumeauest 45"par de rapport joint au das-semblage.. Lemétal dapport précède qui lechalumeau incliné 45" par est derapport cordon. au. Lemouvement davancechalu- dumeau, la droite la gauche, de versest le plusrégulier possible enmaintenant delaflamme le dard à2 mm seulement surface la dela depièce.. Pendant opérationspointa- les degeet desoudage veillerane on àpassortir métal le dapport la deflamme manière de àéviter oxv- son par ambiant.dation lair. Lepointageconsiste à réaliser descordons soudures quelques de demm de longpourmaintenir lespièces position dusoudage en lors(éviter surépaisseurs). les. Maintenir lesbords écar- entre untement constant sensiblement égalàe12.. Lespoints exécutésfaçon sont dealternativepartant centre en du dujoint dassemblage.. Ladistance chaque est entre pointdenviron 30fois 20à lépaisseur delapiècesouder. à. Pour éviter fissurationcor- la dudon soudure, nécessaire de il est deréaliser talon un avant deffectuer lasoudure proprement dite.. Pour exécutertalon, le démarreruncordon pleine environ en tôle.à50mmdubord sedirigeant en verscebord.. Retourner latôle réa- ensuite pourliser soudure la proprement en dite,chevauchant sur à 10 letalon 8 mm.
  25. 25. Les assemblages thermiques A TARCÉUCTNIOUE ÉITCTNOOE$6.1.2.SOUDAGE AVEC ENROBÉES Soudage Procédé N0.111 à lArcÉlectrode Enrobée NFEN24063 Iiabr Ccrn: Eurc Iw r4ili Csra éledi @ Twr dblt Vale lg ts au pl So{ff0deroorast contimouallenTatil 1 ktdi( môno lriphâsfi {âiresu au prot{ Rpfrt çib1ûpri$ûift Ârrc0MP0slït0N DUNE -tË-olINSÏALLATION DESOUDAGE
  26. 26. lncn6,ffi$m tr*r nmùffifiârffiûimùfldon tuilnildcn*|f, l_ unMtfrrfm tddon di $r*fir f&ù hËhtl signalétique poste soudure Plaque dun de SAF - 13 |uc dEÈmficc - Sdlt-0r.r tAurrôæ 95315 Corgr-fontolec - Ccdcr FRANCE TYPE: PnXSlOflc 250 lll98û{{n 3 A/IOV 250Atrfiv
  27. 27. l-électrode enrobée composée âme est dune métallique quifait cylindrique, office conducteur deélectrique métal etde dapport, entourée enrobagecaractéristiques dun de particulières.Les dimensionsélectrodes, etlongueur, définies lanorme EN des diamètre sont dans NF 759.Les diamètres standards 1,612,012,513,151 el6mmpour lon- normalisés sont: 4l5 desgueurs totales 350 450 et250 pour petits de ou mm mm les diamètres.Lenrobage assure rôles lrois fondamenlauxA) Rôleélectrique :l-enrobage des qui contient éléments favorisent pendantfusion la lionisationlacolonne deentre pièce lélectrode,la stabilité larc. la et et deB) Rôlephysique mécanique et :fenrobage plusréfractaire lâme, secrée cratère Iextrémité lélectrode étant que il un à depermet diriger électriqueparticulier lesoudage position. de Iarc en pour en égalementqui,Cest lui transformélaitier, en soutientmétal le fondu place particulier en enlesoudage position en (viscosité, refroidissement plus etsolidification rapide).C)RôlemétallurgiqueDeparsacomposition, Ienrobage protège électrique bain fusion Iaction larc et le de de deambiant dégageant gaz en des protecteurs lacombustion etpar déléments daddition avidesoxygène.ll protège n après également, satransformationenlaitier,, bain fusion lecordon le de et dedure Iaction Iair de de ambiant enralentit refroidissement. et le quilLeséléments ferro-alliages contient en améliorent caractéristiques les métallurgiquesmécaniques duioint soudure. dell améliore le rendement dépôt métal Iaddition poudre fer éventuellement du de par de deautres métaux 115à200o/o lesélectrodes rendement). (de pour à haut
  28. 28. Différents denrobages actuellement types sont disponibles sont ; ils par lettre désignés leur ini-tiale: R rutile B basioue Ccellulosique 0 oxydant A acide V ouS autres types spéciaux ouPour retenir facilement lettres ces utilisez terme ce : n 00BRA mnémotechnioue , CONSTITUANTS I CIRACTÉBISflAUES Principalement composéde | . Facileutiliser à . Bioxyde titane de Ti02 . Tension damorçage ; faible | . Cellulose I -- Uo 45volts pôle > - . - FerroalliagesFeMn | . Fusion douce Spath fluor | . Bonnes caractéristiques . Silicate fer de I mécaniques . Soudage positions entoutes . Enrobage généralement semi- épais épais ou DOMAI DUTI SATIN NES LI OSerrurerie, charpente légère, menuiserie métallique, entretien, chantier CONSTITUANTS CARACTÉRISTISUES . Excellentes caractéristioues Carbonatechaux, calcium de de oudepotassium mécaniques . Très bonne protectionbain du Ferro-alliages Ti,Cr, Mn, Si defusion Spath fluor . Soudageentoutes positions Silicates sauf vertical descendant PG Poudre ferpour de les . Tension damorçage forte électrodes --- Uo> 60volts pôle - . Tauxdhydrogènefaible très . Étuvage indispensable DOMAI D LI ON NES UTI SATISoudage aciers carbone des au etfaiblement assemblages qualité alliés, dehaute soumisdes àsollicitations mécaniques importantes, structures spatiales, chaudières, construction navale,mécano-soudure.
  29. 29. CARACTÉRISNAUES . Pafticulièrement ausou- réservé dage veftical en descendantPG . Enrobage ettrèsvolatile mince quilaisse delaitier peu . Tensiondamorçage --- Uo> 50volts pôle - . Bonnes caractéristioues méca- niques . Demande intensité une légère- plus ment forte quen rutile DOMAI DUTI SATI NES LI ONLenrobagecellulosiquespécialement pour soudage position plus est élaboré le en etrement PG tôlerie, en de tuyauterie line), (pipe chantier serrurerie. etouandIesthétique finesse cordon nécessaires et la du sont : ferronnerie, serrurene,métallique CONSTITUANTS I CIRACTÉRISTIOUES . Oxyde fer de | . Uniquement autravail réservé . Oxyde Mn,Ti de à plat . Bonne apparenceducordon . Tension damorçage: --- Uo 45volts pôle > - DO NES UTI SATI MAI D LI ONRéservé travaux tôlerie, aux de serrurerie, demoins moins il est en utilisé. CONSTITUANTS I CNRACTÉRISTIOUES . Oxyde fer de | . Très rendement à 200% bon 160 . 0xyde Mn de | . Soudage n PAo ou n PB, en . Mn,Si | . Cordon belaspect de . Ferro_alliages | . Tensiond,amorçage -- Uo> 60volts pôle ou- + . irruvage , necessatre DOMAI DUTI SATIN NES LI OsoudageplatBW, et enangle PB,detôlerie construction à PA FW, type navale grosse etdronnerie.Uniquementaciers alliés faiblement sur non ou alliés.
  30. 30. Épale Tràe épalePelllculalre lllnce ou Seml-épals : ooudrede aaa--a 6 4 tr..a.a L.*;1,-l,t:ii t E-U L:i a.Drxl_9:i [::!:L-^--:l::! f.l V:I..!II:EE it ooooæ oæooo //////.1, ruPardr cralôrs //////..2. Cntèrsprofotd trÔr Cralè.g trolond =- bombé oôeôaalensnt t/2 bombé -:.-*D lr2 bonbÔ olâtout.è3Plôt ù ls-tæA lr*1fl)A ls-1704 le-200-2204 ls : Intensitésoudage de Enfonc du tion Matériel soudage de Matériaux souder à par Lanature métal souder du à allié Nature courant du fourni le générateur ounon-allié Laposition soudage de Alternatif l-épaisseurla pièce souder de à Continu redressé ou Letypedejoint Tension damorçageUo Laqualité lassemblage de à réali- Plagedintensité etmaxi mini imposépar ser: degré dexigence lecahier soudageC ouD de B, voirnorme EN25817 NF Pointage daccrochage Soudage . Unpoint être doit identique à . Lediamètre lélectrode de dépend uncordon petite de longueur généralementdelépaisseurla de . Bien pénétrer pièce souder à . Éviter surépaisseurs les . Pour fortes les épaisseurs pas ne . Travailler ensurintensité utiliser diamètres impor- de trop tants pourraient qui provoquer des . Avec diamètre un délectrode surchauffes déformations et des plus que lesoudage petit pourLes électrodesdoivent stockéeslabri Ihumidité, armoire conservation être à de en de chaufféeà=40C.Avant utilisation, électrodestoutparticulièrement avec les et celles basique, enrobage doiventsubir étuvage: à 300pendant 2 heures. un 250 1àPuismaintienà=100oDans lescasseréférer prescriptions tous aux dufournisseur: produit indications fiche ou surlétui demballage, portées leDMOS. informations sur 33

×