Quentin Giroud, 3ème Allemagne 
Edouard Poncet (1896-1983) 
Le parcours de mon arrière grand-père durant la 
Première Guer...
● Guerre 14-18 : Il commence la guerre en 1915 
à 19 ans. Il fait partie de la classe 1916 mais 
a devancé l'appel car il ...
Son rôle : 
Au début, il faisait partie de la 75ème 
infanterie, 26ème compagnie 3ème section, 
9ème escouade. 
● Devenu t...
La bataille de Belfort 
Il a combattu longtemps à Belfort, une très 
grande bataille avec plein d'obus. (Il a vu 
beaucoup...
À Dammarie-Les-Lys, il a participé à la 
construction des tranchées sous les obus 
allemands. 
Il a participé au ravitaill...
La vie dans les Tranchées : 
● Lors de la construction des tranchées il était à 
600m et au plus près à 40m des Allemands....
La vie dans les Tranchées : 
● Il a souffert de 
– la malpropreté : 
● 8 jours avec la même tenue militaire, 
● sans se la...
● Il a fait partie de la bataille de l'Aisne à Laon 
sur le plateau de Crouy en 1917. 
● Il a obtenu la médaille de la Cro...
Extrait de son journal :
● Dans son journal, il explique sa citation à 
l'ordre du régiment où il reçoit sa nomination 
pour avoir la médaille de l...
« Galopin » Machine à 
lancer des obus. 
Ligne Maginot. 
Ossuaire de Fleury Douamont. 
Cimetières de Fleury Douamont.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Edouard Poncet 14 18

428 vues

Publié le

Le parcours d'un poilu

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
428
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Edouard Poncet 14 18

  1. 1. Quentin Giroud, 3ème Allemagne Edouard Poncet (1896-1983) Le parcours de mon arrière grand-père durant la Première Guerre Mondiale : Né le 29 octobre 1896 à Lyon dans le 6ème arrondissement et décédé en février 1983.
  2. 2. ● Guerre 14-18 : Il commence la guerre en 1915 à 19 ans. Il fait partie de la classe 1916 mais a devancé l'appel car il était né en fin d'année. ● Il voulait rentrer en guerre le plus vite possible car c'était un honneur pour lui de se battre pour la France.
  3. 3. Son rôle : Au début, il faisait partie de la 75ème infanterie, 26ème compagnie 3ème section, 9ème escouade. ● Devenu téléphoniste chargé de l'installation des lignes téléphoniques entre le colonel et le commandant (base arrière et 1er ligne) et interprète avec les officiers anglais car il a vécu un an là-bas.
  4. 4. La bataille de Belfort Il a combattu longtemps à Belfort, une très grande bataille avec plein d'obus. (Il a vu beaucoup de morts par les explosions massives).
  5. 5. À Dammarie-Les-Lys, il a participé à la construction des tranchées sous les obus allemands. Il a participé au ravitaillement du Fort de Vaux (Ardennes).
  6. 6. La vie dans les Tranchées : ● Lors de la construction des tranchées il était à 600m et au plus près à 40m des Allemands. ● Il vécut dedans et subissait les bombardements ennemis. ● Il y a eu beaucoup de morts dans les tranchées.
  7. 7. La vie dans les Tranchées : ● Il a souffert de – la malpropreté : ● 8 jours avec la même tenue militaire, ● sans se laver. – de faim : ● 1repas par jour le plus souvent à minuit. – et de soif
  8. 8. ● Il a fait partie de la bataille de l'Aisne à Laon sur le plateau de Crouy en 1917. ● Il a obtenu la médaille de la Croix de Guerre pour son courage remarquable. Il a assuré une liaison constante avec les lignes, ● Il a eu une pneumonie très grave et a perdu un poumon : 1 mois de convalescence et a toujours eu une santé fragile.
  9. 9. Extrait de son journal :
  10. 10. ● Dans son journal, il explique sa citation à l'ordre du régiment où il reçoit sa nomination pour avoir la médaille de la Croix de Guerre. ● Il raconte aussi la nuit où il a dû aller réparer une ligne téléphonique : il a fait 1 kilomètre en 3h à cause de la boue, des trous d'obus, les arbres à travers le chemin. Il a même trouvé des obus (210mm). ● Un moment où les allemands bombardaient il se cacha dans un trou d'obus (il y avait 50cm de boue) : « Je me souviendrais toute ma vie de cette nuit. »
  11. 11. « Galopin » Machine à lancer des obus. Ligne Maginot. Ossuaire de Fleury Douamont. Cimetières de Fleury Douamont.

×