C3 essentiel

1 377 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 377
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
356
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

C3 essentiel

  1. 1. Chapitre III : Propriété des ondesI. Le phénomène de diffraction 1. Mise en évidence Cas n°1 Cas n°2 Louverture est de grande taille par rapport à la Louverture est de dimension voisine de la longueur longueur d’onde donde (λ négligeable par rapport à a).
  2. 2.  Quand une onde rencontre un obstacle de dimension proche de sa longueur d’onde, sa direction de propagation est modifiée, c’est le phénomène de diffraction. La longueur d’onde n’est pas modifiée. 2. Etude des paramètres influençant la diffraction a. Direction de propagation Quelle que soit la direction incidente de propagation de l’onde, l’obstacle se comporte comme une source émettrice.
  3. 3. b. Dimensions de l’ouverture Plus a est petit, plus le phénomène de diffraction est marqué. L’angle  du champ de diffraction est inversement proportionnel à a.
  4. 4. 3. Diffraction de lumière monochromatiqueDiffraction par une ouverture circulaire Plus la taille de l’ouverture est petite, plus le phénomène de diffraction sera marqué. Cette expérience montre que la lumière ne se propage pas toujours en ligne droite, la lumière est une onde.
  5. 5. Diffraction par une fente Première extinction Centre de la tache centrale  « a » : largeur de la fente Lors de la diffraction d’une lumière monochromatique par une fente on a la relation : Avec : écart angulaire (rad) λ longueur d’onde (m) a dimensions de l’ouverture (m)
  6. 6. 4. Diffraction de lumière polychromatique Diffraction de la lumière blanche à travers un rideau L’écart angulaire dépendant de la longueur d’onde, chaque longueur d’onde sera diffractée différemment. On observe des tâches irisées, c’est-à-dire présentant les différentes couleurs du spectre de la lumière.
  7. 7. II. Les interférences 1. Interférence en lumière monochromatique Lorsque deux ondes monochromatiques synchrones (de même fréquence) se superposent, l’amplitude de l’onde résultante varie dans l’espace. L’onde obtenue s’explique par le décalage des ondes superposées.
  8. 8. Ondes en phase, maximum d’amplitude Ondes en opposition de phase, amplitude nulle La distance séparant deux franges brillantes (ou sombres) consécutives est appelée interfrange, elle est liée à la longueur d’onde. Le phénomène d’interférences existe aussi pour les ondes mécaniques.
  9. 9. 2. Interférence en lumière blanche Tout comme la figure de diffraction, la figure d’interférences dépend de la longueur d’onde. En lumière polychromatique, on observe une décomposition de la lumière, les couleurs obtenues sont appelées couleurs interférentielles. Figure d’interférences lumineuses en lumière blanche.
  10. 10. III. L’effet doppler 1. Mise en évidence Quand un émetteur est en mouvement par rapport à un récepteur, la fréquence du son reçu varie, c’est l’effet doppler. Quand l’émetteur s’approche du récepteur, la longueur d’onde diminue, la fréquence augmente et le son parait plus aigu.
  11. 11.  Quand l’émetteur s’éloigne du récepteur, la longueur augmente, la fréquence diminue, le son parait plus grave. L’effet doppler peut être utilisé pour calculer des vitesses.
  12. 12. 2. Utilisation en astrophysique Le décalage des raies des spectres des astres lointains du à l’effet Doppler permet entre autres de découvrir de nouvelles exoplanètes. L’exoplanète Gliese 581d, découverte en 2007 dans le système planétaire de l’étoile Gliese 581, pourrait être propice à la vie

×