République Algérienne démocratique et populaire 
Université Abdelhamid Ibn Badisde MostaganemDépartement de Biologie 
Prés...
Introduction 
Généralités 
Les mécanismes de la Reproduction 
Conclusion
« Levures, moisissures, champignons, mildious et autres mycètes 
envahissent notre monde. Ils font grand bien et mal terri...
Les champignons sont des eucaryotes ( noyaux individualises, membranes 
nucléaires …) et donc différents des procaryotes. ...
• Le thalle des champignons 
Il peut prendre différentes formes : 
• thalle plasmodiale (myxomycètes) 
• thalle pluricellu...
•thalle unicellulaire (ex : levures) 
Les levures (plutôt unicellulaire) a la différences des champignons filamenteux va 
...
Principales caractéristiques des embranchements de champignons 
Embranchement Exemples Nature d’hyphes Mode de 
reproducti...
« La reproduction des champignons est complexe, reflétant ainsi 
l'hétérogénéité de leur mode de vie. Elle peut être sexué...
•Organes de reproduction 
Ils utilisent pour ça différentes structures reproductrices tel que: 
Asques: l’asque est une ce...
Basides: c’est une cellule spécialisée et terminée par un nombre variable de 
pointes(stérigmates), portant chacun une spo...
Reproduction asexuée 
La reproduction asexuée se fait sans fusion de gamètes. C'est un mode de 
reproduction commun à pre...
Scission transversale 
les cellules végétatives bourgeonnent d’où ce phénomène appelé le 
bourgeonnement une division iné...
 le mode le plus commun de reproduction asexuée est la production de spores. 
Les spores asexuées sont produites chez un ...
•Si les cellules sont envelopper d’une paroi épaisse avant séparation, elles sont appelées 
chlamydospores 
Chlamydospores...
•Si les spores ne sont pas enfermées dans un sac mais sont produites sur les 
extrémités ou les côtés de l’hyphe, elles so...
Production de spores directes : 
Exospores : générées en continu à l’extrémité des filaments spécialisés 
Spores exogènes ...
La reproduction sexuée 
implique l’union de noyaux compatibles. 
Les espèces fongiques homothalliques sont autofertilisa...
Dans la plupart des cas, cependant, il y a un décalage entre les fusions 
cytoplasmique et nucléaire. Ceci produit un stad...
chez les basidiomycètes en une basidiospore 
Les trois types de cycles existent chez les champignons : 
Monogénétique halo...
. 
Différentes cycles de reproduction
 Plusieurs champignons alternent entre la reproduction sexuée et asexuée, 
dépendant des conditions. A titre indicatif, l...
Certains champignons peuvent causer des maladies graves voir fatales si elles 
ne sont pas traitées. Les levures du genre...
Merci pour votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La reproduction des champignons

7 475 vues

Publié le

2 commentaires
5 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 475
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
98
Commentaires
2
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La reproduction des champignons

  1. 1. République Algérienne démocratique et populaire Université Abdelhamid Ibn Badisde MostaganemDépartement de Biologie Présenté par: Mlle : Belhadj cheikh Aîcha Pilobolus, un zygomycète qui se développe sur les excréments
  2. 2. Introduction Généralités Les mécanismes de la Reproduction Conclusion
  3. 3. « Levures, moisissures, champignons, mildious et autres mycètes envahissent notre monde. Ils font grand bien et mal terrible. Sur eux vraiment repose la balance de la vie car sans leur présence dans le cycle de la décomposition et de la régénération, ni l’homme ni quelqu’autre être vivant ne pourrait survivre ». Lucy Kavaler
  4. 4. Les champignons sont des eucaryotes ( noyaux individualises, membranes nucléaires …) et donc différents des procaryotes. Ils ont une paroi rigide faite de glucide, une membrane plasmique riche en stérols (surtout en ergostérols). Ils se développent grâce a un système de filaments mycéliens appelés le thalle ou mycélium. Ils sont hétérotrophes, et donc obliges de produire leur énergie nécessaire en oxydant des composes organiques ( milieux en décomposition ou êtres vivants ). Les champignons sont des saprophytes ou des parasites obligatoirement. On les trouvent plutôt dans les sols et ils se développent préférentiellement a 20-27°.Ils sont aérobie et leur développement est favorise par l'humidité. Les champignons présentent des spores, générés par reproduction sexuée ou asexuées.
  5. 5. • Le thalle des champignons Il peut prendre différentes formes : • thalle plasmodiale (myxomycètes) • thalle pluricellulaire filamenteux : Il existe 2 types de filaments Filaments non cloisonnés Filaments cloisonnés Cloisons= septa Siphon (ou Coenocyte) Hyphe Siphomycètes Septomycètes
  6. 6. •thalle unicellulaire (ex : levures) Les levures (plutôt unicellulaire) a la différences des champignons filamenteux va bourgeonner sur un mode sub-spherique ou sur un mode sub-cylindrique ( avec des bourgeons s’allongeant et s’accolant les uns aux autres ). Ainsi pour les levures on parlera de pseudo-mycellium car les éléments unicellulaire sont attaches les uns aux autres. Pseudo-mycélium Champignons lévuriforme( leveur) Plasmode : masse cytoplasmique molle, déformable sans paroi squelettique et multinuclée Thalle: un enchevêtrement de nombreuse filaments très fins et ramifiés le mycelium
  7. 7. Principales caractéristiques des embranchements de champignons Embranchement Exemples Nature d’hyphes Mode de reproduction asexuée Mode de reproduction sexuée Chytridiomycota (790 espèces) Allomyces coelomomyces Non cloisonnées, cénocytiques Zoospores Aucune Zygomycota (1060 espèces) Rhizopus(moisissure commune du pain), Glomus(champignons endomycorhizien) Non cloisonnées, cénocytiques Spores non mobiles Zygospore(dans un zygosporange) Ascomycota (32.300 espéces) Neurospora, mildious, Morchella(morille comestible) cloisonnées Bourgeonnement, conidies( spores non mobiles), fragmentation Ascospore Basidiomycota (22.244 espèces) Champignons à chapeau(Amanita, Agaricus) Cloisonnées avec dolipore chez beaucoup d’éspèces Bourgeonnement, conidies(spores non mobiles), fragmentation Basidiospore
  8. 8. « La reproduction des champignons est complexe, reflétant ainsi l'hétérogénéité de leur mode de vie. Elle peut être sexuée ou asexuée, bien que certains champignons alternent entre les deux types de reproduction » (Nesteret al., 1998). champignons parfaits : champignons capables de reproduction sexuée (et asexuée) champignons imparfaits : champignons dotés d’une reproduction asexuée et pour lesquels il n’existe pas (ou l’on ne connaît pas) de reproduction sexuée.
  9. 9. •Organes de reproduction Ils utilisent pour ça différentes structures reproductrices tel que: Asques: l’asque est une cellule reproductrice, caractérisé des champignons ascomycètes, à l’intérieur de la quelle se forment en général huit spores( ascospores, endospores) Les asques
  10. 10. Basides: c’est une cellule spécialisée et terminée par un nombre variable de pointes(stérigmates), portant chacun une spore nommée basidiospore Spores: structure de résistance permettent la dissémination rapide des champignons, ils peuvent être mitotiques ou méiotiques Sporanges Les basides
  11. 11. Reproduction asexuée La reproduction asexuée se fait sans fusion de gamètes. C'est un mode de reproduction commun à presque tous les champignons. La reproduction asexuée chez les champignons peut se faire par bourgeonnement, fission binaire, fragmentation, ou par formation de spores (Alexopouloset al., 1996). La reproduction asexuée se réalise de différentes façons : une cellule parentale se divise en deux cellules filles par constriction centrale et formation d’une nouvelle paroi cellulaire c’est la fission binaire qui aboutit à deux cellules identiques et qui suive la mitose. .
  12. 12. Scission transversale les cellules végétatives bourgeonnent d’où ce phénomène appelé le bourgeonnement une division inégale du cytoplasme, résultant en une cellule parent et une cellule fille, celle-ci étant plus petite que la cellule parent. et peuvent subir simultanément une mitose. Ce phénomène phénomène fréquent chez les levures. Saccharomyces Spp Schizosaccharomyces Spp Illustration de la fission binaire et du bourgeonnement chez les levures (Abedon, 1997)
  13. 13.  le mode le plus commun de reproduction asexuée est la production de spores. Les spores asexuées sont produites chez un champignon par une mitose suivie d’une division cellulaire. Il existe plusieurs types de spores asexuées. Chacun portant un nom : •Un hyphe se fragment ( par clivage de la paroi cellulaire ou du septum) pour former des cellules qui se comportent comme des spores. Elles sont appelées arthroconidies ou arthrospores Arthroconidies Fragmentation des hyphes
  14. 14. •Si les cellules sont envelopper d’une paroi épaisse avant séparation, elles sont appelées chlamydospores Chlamydospores terminales Chlamydospores dans un hyphe •Si les spores se forment dans un sac à l’extrémité de l’hyphe (sporange), elles sont appelées sporangiospores Sporangiospores Sporange Sporangiophore
  15. 15. •Si les spores ne sont pas enfermées dans un sac mais sont produites sur les extrémités ou les côtés de l’hyphe, elles sont dénommées conidiospores Conidiospores Conidiophore •Les spores produites par bourgeonnement d’une cellule mère végétative sont appelées blastospores. Blastospores Cellule mère végétative
  16. 16. Production de spores directes : Exospores : générées en continu à l’extrémité des filaments spécialisés Spores exogènes (conidies = conidiospores) Penicilium Endospores : produites à l’intérieur du sporocyste Mucor
  17. 17. La reproduction sexuée implique l’union de noyaux compatibles. Les espèces fongiques homothalliques sont autofertilisantes et produisent des gamètes sexuellement compatibles sur le même mycélium.  Les espèces hétérothalliques requièrent un croisement entre des mycéliums différentes mais compatibles sexuellement. On a longtemps soutenu que la reproduction sexuée devait se faire entre des mycéliums de type sexuée opposé « mating type ou MAT ». Mais un cas de croissement de même sexe a été découvert après une épidémie par la levure cryptococcus gatti au canada. Selon les espèces, la fusion sexuée peut se faire entre des gamètes haploïdes, des corps producteurs de gamètes appelés gamétanges ou des hyphes. Parfois, le cytoplasme et les noyaux haploïdes fusionnent immédiatement pour former le zygote diploïde.
  18. 18. Dans la plupart des cas, cependant, il y a un décalage entre les fusions cytoplasmique et nucléaire. Ceci produit un stade dicaryote dans lequel les cellules contiennent deux noyaux haploïdes séparé (N+N), un provenant de chaque parent. Après une période au stade dicaryote, les deux noyaux fusionnent et subissent une méiose pour produire des spores. Par exemple chez les zygomycètes, le zygote se transforme en une zygospore. Chez les ascomycètes en une ascospore
  19. 19. chez les basidiomycètes en une basidiospore Les trois types de cycles existent chez les champignons : Monogénétique halophasique Chytridiomycètes, oomycètes et zygomycètes digénétique Tous sauf Ascomycètes Trigenetique Ascomycètes et certains Basidiomycètes
  20. 20. . Différentes cycles de reproduction
  21. 21.  Plusieurs champignons alternent entre la reproduction sexuée et asexuée, dépendant des conditions. A titre indicatif, les moisissures effectue une fission binaire lorsque les conditions sont favorables. Mais lorsque celles-ci deviennent défavorables (dessiccation, rayons UV, augmentation ou baisse de la température), le champignon procède à une reproduction sexuée qui aboutit à la formation de spores.  Les champignons sont d'un grand intérêt pour l'homme dans plusieurs domaines d'activité.  En industrie agroalimentaire, certains champignons, à l'instar de la levure Saccharomyces cereviceae, sont utilisés en fromagerie et en pâtisserie, mais également dans la production de boissons alcooliques par fermentation.  En écologie, les champignons saprophytes participent au maintient de l'équilibre écologique
  22. 22. Certains champignons peuvent causer des maladies graves voir fatales si elles ne sont pas traitées. Les levures du genre Candida, sont responsables du muget chez les nouveaux nés
  23. 23. Merci pour votre attention

×