SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  44
TRAVAIL PRATIQUE
D'HISTOLOGIE
ULPGL/GOMA
SUJET:
MEMBRANE PLASMIQUE
Réalisé par:
BISIMWA BIGABWA Elie
BUHASHE MAHESHE Jules
BULENDA CANDIDE Esther
BUNYERE MUBYALE Esther
BUTOTO NTAZIKA Jean de dieu
CHEUSI BINTU Myriam
DORCAS BAHATI Kibandja
DUNIA AKONKWA Helene
GRACE LULEGE Kijanda
HENRI MUSHIO
HERI KIVWIKO Heritier
IMANI NDEREHE
INJILI BALIBUNO Esther
introduction
Pour vivre, une cellule doit maintenir une
homéostasie chimique : elle doit garder sa
composition chimique interne dans une
proportion propice a la vie tout en échangeant
continuellement des substances avec son milieu.
C 'est la membrane plasmique qui contrôle le
passage des substances, qui entrent dans la
cellule ou qui en sortent. Elle se compose des
phospholipides, des polysacharides ainsi que des
protéines.
Définition
La membrane plasmique est une
structure dynamique qui délimite la
cellule, elle sépare l’intérieure de la
cellule (cytoplasme) du milieu
extérieur.
Rôle de la membrane plasmique
Barrière physique: Établit une frontière flexible, protège le contenu
cellulaire, et prend en charge la structure cellulaire. Bicouche
phospholipidique sépare les substances à l'intérieur et à l'extérieur
de la cellule
Perméabilité sélective: Régule l'entrée et la sortie des ions, des
nutriments, et des molécules de déchets à travers la membrane
Gradients électrochimiques: Établit et entretient un réseau électrique
différence de charge à travers la membrane plasmique
Communication: Contient des récepteurs qui reconnaissent et
répondent aux signaux moléculaires.
Transport transmembranaires: facilite le transport de differentes
substances.
Structure et composition
• Les membranes limitantes qui enveloppent
toutes les cellules eucaryotes sont constitués
de phospholipides, de cholesterols, de
protéines et de chaînes oligosaccharides liés
de manière covalente à des phospholipides et
à des proteines moléculaires. Elle fonctionne
comme une barrière sélective régulant le
passage des matériaux dans et hors de la
cellule et faciliter le transport spécifiques des
molécules.
La membrane plasmique a une épaisseur de
7,5 à 10 nm. Au microscope photonique, elle
apparait comme une zone dense qui sépare le
milieu intracellulaire du milieu extracellulaire
tandis que deux feuillets sont visibles au
microscope électronique.
La ligne entre les cellules adjacentes est
formé par les protéines de la membrane
plasmique, qui peut atteindre une dimension
faiblement visible avec le microscope optique.
Lipide transmembranaire
Ils sont composes des phospholipides et des
cholestérols. Le phospholipides est amphipathique, avec
une groupement phosphaté sur la tête polaire et deux
longues chaînes d'acides gras non polaires. Le cholesterol
membranaire est présent dans la même quantité que le
phospholipide.
La nature amphipathique des phospholipides produit
une structure d une bicouche des membranes chargée
(hydrophile) ,têtes polaires forment spontanément chaque
surface de la membrane qui est en contact direct avec
l'eau, et deux chaines hydrophobes non polaire formées
d'acides gras qui sont loin de l eau. Les molécules de
cholestérol sont insérés entre les chaines des acides gras .
Proteines transmembranaire
La membrane plasmique est le site où les matériaux sont échangés
entre la cellule et son environnement, avec de nombreux molécules se
déplaçant à travers la membrane par les mécanismes généraux.les
molécules peuvent traversés les bicouches lipidiques par simple diffusion.
Les ions tels que Na +, K + et Ca2 + traversent les membranes en passant à
travers des protéines membranaires intégrales qui agissent comme des
canaux ioniques ou des pompes ioniques.
La diffusion transmembranaire de molécules d'eau (par osmose)
implique leur mouvement passif à travers des multiples protéines
transmembranaires appelées « Aquaporines".(classe des proteines
membranaires formant des pores perméable aux molécules d’ eau dans
les membranes biologiques. Ils permettent le passage de l’eau de part et
d’ autre de la membrane tout en empêchant les ions de pénètres a l
intérieur de la cellule.)
D'autres ions et de nombreuses molécules ne traversent les membranes
qu'après être lier à des protéines transporteurs.
• Ils jouent un rôle dans :
1. Transport transmembranaire(beaucoup des
substances pénètrent dans la cellule en passant par
des proteines formant de tunnels a travers la
membrane).
2. Réception d'informations(les cellules communiques
entre elle a l intermédiaire d'une hormone).
3. Mécanisme de reconnaissance cellulaire(se fait par la
reconnaissance de glycoprotéines spécifique à la
surface de cellules= protéine CMH “complexe majeur
d’histocompatibilite”)
4. fixation des substance médicamenteuses.
5. Adhérence cellulaire (les cellules adhérent les
une aux autres par l’intermediaire de
proteines de la membrane).
Dans une tumeur cancéreuse, des anomalies a
ces proteines permettent aux cellules de se
détacher de la tumeur principal et d aller
former des tumeurs secondaires (métastase)
ailleurs dans l’organisme.
Transporteurs membranaires
Le passage des substances a travers la
membrane peut se faire:
 Par transport passif (sans dépense d énergie)
 Par transport actif( avec dépense d énergie)
1. Transport passif:
Les molécules sont transportés dans le sens de
leur gradient de concentration sans
consommation d’ ATP. Ils sont de 3 types:
 Diffusion simple
 Diffusion facilitée
 Osmose
2. Transport actif
• Il ressemble à la diffusion facilitée( nécessite un
transporteur) mais:
Besoin d’énergie pour le fonctionnement, sous
forme d’ATP.
Transport actif permet aux cellules de conserver
un milieu intérieur différent du milieu extérieur.
Ces pompes consomment environ un tiers de
l’énergie de la cellule.
Peut se faire contre son gradiant de
concentration
• Ex : la pompe
Na+/K+ ATP ase :
Cette pompe
expulse vers
l’extérieur trois
Na+ entrés par
diffusion simple
et incorpore deux
K+ sortis par le
canal de fuite.
3 types de protéines de transport
selon leur direction
•Uniport: une substance spécifique traverse un
canal protéique (cas le plus fréquent)
• Symport: deux substances, ensemble dans la
même direction (l'une ne passe pas sans
l'autre, les deux doivent passer ensemble).
•Antiport: deux substances en sens contraire
(l'une est échangée contre l'autre).
Transport vésiculaire:
La cellule peut effectuer des échanges ente le MIC
et le MEC pour des grosses molécules.
Endocytose:
Elle correspond au mécanisme qui assure la
pénétration intracellulaire d’une macromolécule.
Pour le macromolécule soluble, une endocytose
sous forme de pinocytose se met en place.
Toute les cellules sont capable de pinocytoser.
Trois types:
a. Phagocytose( alimentation cellulaire).
b. pinocytose(ingestion)
c. Endocytose à récepteur
(a) La phagocytes implique l'extension de la cellule de grands plis
appelés pseudopodes qui engloutissent les particules, pour
exemple de bactéries, puis internaliser ce matériau dans un vacuole
cytoplasmique ou phagosome.
(b) Dans la pinocytose, la membrane cellulaire s'invagine (fossettes
vers l'intérieur) pour former une fosse contenant une goutte de
liquide extracellulaire. La fosse pince à l'intérieur de la cellule
lorsque la membrane cellulaire fusionne et forme une vésicule
pinocytotique contenant le liquide.
(c) L'endocytose médiée par un récepteur comprend une membrane
protéines appelées récepteurs qui se lient à des molécules
spécifiques (ligands). Lorsque plusieurs de ces récepteurs sont liés
par leur ligands, ils s'agrègent dans une région de la membrane, qui
alors invagine et pince pour créer une vésicule ou un endosome
contenant à la fois les récepteurs et les ligands liés.
• Exocytose:
Correspond au mécanisme qui assure la
sécrétion vers le milieu extracellulaire de
molécules contenues dans des vésicules et s
effectues par fusion de la membrane vésiculaire
avec la membrane plasmique de la cellule.
L’ exocytose a lieu:
 quand des vésicules de transport ou de sécrétion
fusionnent avec le plasmalemme et que leur
contenu sort dans le milieu extracellulaire.
 lorsque le neurone est stimulé, les vésicules
s’accolent à la paroi, fusionnent avec elle, et
semblent s’ouvrir vers l’extérieur. : les vésicules
déversent leur contenu dans l’espace inter-
synaptique .
• Rôles de l’éxocytose:
-Elimination des déchets
-Fonctions de signalisation et de régulation(fonction nerveuse
et endocrine)
-Production des macromolécules qui auront un rôle à l’
extérieur de la cellule.(récepteur membranaires)
• Deux types d Exocytose:
 Exocytose régulée ( ex: dans les synapses)
 Exocytose constitutive (réalisée dans toute la cellule et
permet la libération des MEC)
Specialisation de la membrane
plasmique
Réception du signal et transduction
Les cellules d'un organisme multicellulaire
communiquent entre elles pour réguler le
développement des tissus et des organes;
contrôler leur croissances et coordonner leurs
fonctions.
De nombreuses cellules forment des
jonctions communicantes qui couplent les
cellules adjacentes et permettent l'échange
d'ions et de petites molécules.
Les cellules utilisent également près de deux
douzaines de familles de protéines réceptrices
pour détecter et répondre aux molécules
extracellulaires et stimuli physiques de tous
types.
Chaque cellule contient un ensemble distinctif
de protéines réceptrices qui lui permettent de
répondre à un ensemble complémentaire de
signalisation moléculaire d'une manière
spécifique et programmée. Les molécules de
signal peuvent prendre des routes différentes:
 En signalisation endocrine, les molécules de signal (appelée
hormones) sont transportés dans le sang vers les cellules
cibles à travers le corps.
 En signalisation paracrine, les médiateurs chimiques sont
rapidement métabolisé après la libération afin qu'ils
agissent seulement sur cellules locales très proches de la
source.
 Dans la signalisation synaptique, les neurotransmetteurs
agissent uniquement sur les cellules adjacentes à travers
des zones de contact spéciales appelées synapses.
 En signalisation autocrine, les signaux lient les récepteurs
sur le même type de cellule qui a produit la molécule
messagère.
• En signalisation juxtacrine (important au
début embryonnaire les interactions
tissulaires ), les molécules de signalisation
telles que les protéines font partie d'une
membrane cellulaire et lient les récepteurs de
la surface d'une cellule cible lorsque les deux
cellules sont en contact.
• Trois classes fonctionnelles des récepteurs sont
importantes:
1. Les récepteurs liés aux canaux s'ouvrent lors d’ une liaison du ligand qui
permettent le transfert d'ions à travers la membrane.
2. Récepteurs enzymatiques, dans lesquels la liaison du ligand induit
l'activité catalytique dans les protéines périphériques associées.
Exemple: tyrosine kinase, guanylate cyclasse .
3. Récepteurs couplés aux protéines G lors de la liaison du ligand change
une "protéine G" associée qui lie ensuite la guanine nucléotide GTP et
est libéré pour activer d'autres protéines cytoplasmiques.
Exemples:
• Récepteurs muscarinique de l’acetylcholine.
• Récepteurs de la FSH, LH, et de la TSH.
• Récepteurs de la prostaglandine et des leucotrienes)
Application médicale
• De nombreuses maladies sont causées par des
récepteurs défectueux. Par exemple :
• pseudohypoparathyroïdie et un type de nanisme sont
causés par la parathyroïde(parathormone) non
fonctionnelle et les récepteurs de l'hormone de
croissance. Dans ces deux conditions les glandes
produisent les hormones respectives, mais les cellules
cibles ne peuvent pas répondre parce qu'elles
manquent de récepteurs. Les ligands hydrophiles
fixant les protéines réceptrices commencent souvent
un processus de transduction du signal, l'activation
d'une série d'intermédiaires intracellulaires produisant
des changements dans le cytoplasme.
REFFERENCE
Cours d histologie ( G2 Biomed/Ulpgl
goma/2017-2018)
Junqueira's Basic Histology Text and Atlas,
13th Edition
Grays Anatomi 2016-2017
Anatomie humaine 2015-2016
PubMed
MERCI

Contenu connexe

Tendances

Системні ускладнення місцевої анестезії в стоматології
Системні ускладнення місцевої анестезії в стоматологіїСистемні ускладнення місцевої анестезії в стоматології
Системні ускладнення місцевої анестезії в стоматології
Ulbolhan Fesenko
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
Aissa Ouai
 
Systeme genital male
Systeme genital maleSysteme genital male
Systeme genital male
Egn Njeba
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
laamlove
 
Plaies et pansements en chirurgie général.pptx
Plaies et pansements en chirurgie général.pptxPlaies et pansements en chirurgie général.pptx
Plaies et pansements en chirurgie général.pptx
nocentguerson199
 
Dimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductiles
Dimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductilesDimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductiles
Dimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductiles
Chakir ZAKARIAE
 
La reproduction des champignons
La reproduction des champignonsLa reproduction des champignons
La reproduction des champignons
micro bio
 

Tendances (20)

Системні ускладнення місцевої анестезії в стоматології
Системні ускладнення місцевої анестезії в стоматологіїСистемні ускладнення місцевої анестезії в стоматології
Системні ускладнення місцевої анестезії в стоматології
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
 
Histology of the Nervous tissue
Histology of the Nervous tissueHistology of the Nervous tissue
Histology of the Nervous tissue
 
Орган слуху та рівноваги
Орган слуху та рівновагиОрган слуху та рівноваги
Орган слуху та рівноваги
 
Процес розчинення
Процес розчиненняПроцес розчинення
Процес розчинення
 
Язикоглотковий нерв
Язикоглотковий нервЯзикоглотковий нерв
Язикоглотковий нерв
 
Systeme genital male
Systeme genital maleSysteme genital male
Systeme genital male
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
 
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
 
Гістологія органів серцево-судинної системи
Гістологія органів серцево-судинної системиГістологія органів серцево-судинної системи
Гістологія органів серцево-судинної системи
 
Chimie Organique.pptx
Chimie Organique.pptxChimie Organique.pptx
Chimie Organique.pptx
 
Plaies et pansements en chirurgie général.pptx
Plaies et pansements en chirurgie général.pptxPlaies et pansements en chirurgie général.pptx
Plaies et pansements en chirurgie général.pptx
 
патофізіологія печінки
патофізіологія печінкипатофізіологія печінки
патофізіологія печінки
 
7-exposé arthropodes
7-exposé arthropodes7-exposé arthropodes
7-exposé arthropodes
 
Dimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductiles
Dimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductilesDimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductiles
Dimensionnement d’un bâtiment de 6 étages avec murs de contreventements ductiles
 
Blood
BloodBlood
Blood
 
Орган зору
Орган зоруОрган зору
Орган зору
 
La sécrétion biliaire 2012
La sécrétion biliaire 2012La sécrétion biliaire 2012
La sécrétion biliaire 2012
 
La reproduction des champignons
La reproduction des champignonsLa reproduction des champignons
La reproduction des champignons
 
Histology of the Blood
Histology of the BloodHistology of the Blood
Histology of the Blood
 

Similaire à histologie: membrane plasmique

systémes de sécretion bactérienne
systémes de sécretion bactériennesystémes de sécretion bactérienne
systémes de sécretion bactérienne
ARICHI Bouchra
 
Les cellules !!
Les cellules !!Les cellules !!
Les cellules !!
niknad0173
 

Similaire à histologie: membrane plasmique (20)

2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
2 Anatomie physio Cellule.pptx.pdf
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
 
Cellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptoseCellule souche,meiose et apoptose
Cellule souche,meiose et apoptose
 
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
 
Synthese de tissu epithelial
Synthese de tissu epithelialSynthese de tissu epithelial
Synthese de tissu epithelial
 
systémes de sécretion bactérienne
systémes de sécretion bactériennesystémes de sécretion bactérienne
systémes de sécretion bactérienne
 
la Cellule anatomie et physiologie..pptx
la Cellule anatomie et physiologie..pptxla Cellule anatomie et physiologie..pptx
la Cellule anatomie et physiologie..pptx
 
Travail pratique d’histologie slide
Travail pratique d’histologie slideTravail pratique d’histologie slide
Travail pratique d’histologie slide
 
Tp histologie corrigé
Tp histologie corrigéTp histologie corrigé
Tp histologie corrigé
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOLtravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI UNIKOL
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 
Histologie
HistologieHistologie
Histologie
 
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
 
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
université de kolwezi- faculté de médecine travail pratique de l'histologie-é...
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 
Cycle cellulaire mitose et cellules souches
Cycle cellulaire mitose et cellules souchesCycle cellulaire mitose et cellules souches
Cycle cellulaire mitose et cellules souches
 
Cycle cellulaire et mitose ulpgl goma
Cycle cellulaire et mitose ulpgl gomaCycle cellulaire et mitose ulpgl goma
Cycle cellulaire et mitose ulpgl goma
 
Les cellules !!
Les cellules !!Les cellules !!
Les cellules !!
 
Le lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasomeLe lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasome
 
une description de la Division cellulaire
une description de la Division cellulaireune description de la Division cellulaire
une description de la Division cellulaire
 

histologie: membrane plasmique

  • 2. Réalisé par: BISIMWA BIGABWA Elie BUHASHE MAHESHE Jules BULENDA CANDIDE Esther BUNYERE MUBYALE Esther BUTOTO NTAZIKA Jean de dieu CHEUSI BINTU Myriam DORCAS BAHATI Kibandja DUNIA AKONKWA Helene GRACE LULEGE Kijanda HENRI MUSHIO HERI KIVWIKO Heritier IMANI NDEREHE INJILI BALIBUNO Esther
  • 3. introduction Pour vivre, une cellule doit maintenir une homéostasie chimique : elle doit garder sa composition chimique interne dans une proportion propice a la vie tout en échangeant continuellement des substances avec son milieu. C 'est la membrane plasmique qui contrôle le passage des substances, qui entrent dans la cellule ou qui en sortent. Elle se compose des phospholipides, des polysacharides ainsi que des protéines.
  • 4.
  • 5. Définition La membrane plasmique est une structure dynamique qui délimite la cellule, elle sépare l’intérieure de la cellule (cytoplasme) du milieu extérieur.
  • 6. Rôle de la membrane plasmique Barrière physique: Établit une frontière flexible, protège le contenu cellulaire, et prend en charge la structure cellulaire. Bicouche phospholipidique sépare les substances à l'intérieur et à l'extérieur de la cellule Perméabilité sélective: Régule l'entrée et la sortie des ions, des nutriments, et des molécules de déchets à travers la membrane Gradients électrochimiques: Établit et entretient un réseau électrique différence de charge à travers la membrane plasmique Communication: Contient des récepteurs qui reconnaissent et répondent aux signaux moléculaires. Transport transmembranaires: facilite le transport de differentes substances.
  • 7. Structure et composition • Les membranes limitantes qui enveloppent toutes les cellules eucaryotes sont constitués de phospholipides, de cholesterols, de protéines et de chaînes oligosaccharides liés de manière covalente à des phospholipides et à des proteines moléculaires. Elle fonctionne comme une barrière sélective régulant le passage des matériaux dans et hors de la cellule et faciliter le transport spécifiques des molécules.
  • 8.
  • 9.
  • 10. La membrane plasmique a une épaisseur de 7,5 à 10 nm. Au microscope photonique, elle apparait comme une zone dense qui sépare le milieu intracellulaire du milieu extracellulaire tandis que deux feuillets sont visibles au microscope électronique. La ligne entre les cellules adjacentes est formé par les protéines de la membrane plasmique, qui peut atteindre une dimension faiblement visible avec le microscope optique.
  • 11. Lipide transmembranaire Ils sont composes des phospholipides et des cholestérols. Le phospholipides est amphipathique, avec une groupement phosphaté sur la tête polaire et deux longues chaînes d'acides gras non polaires. Le cholesterol membranaire est présent dans la même quantité que le phospholipide. La nature amphipathique des phospholipides produit une structure d une bicouche des membranes chargée (hydrophile) ,têtes polaires forment spontanément chaque surface de la membrane qui est en contact direct avec l'eau, et deux chaines hydrophobes non polaire formées d'acides gras qui sont loin de l eau. Les molécules de cholestérol sont insérés entre les chaines des acides gras .
  • 12.
  • 13. Proteines transmembranaire La membrane plasmique est le site où les matériaux sont échangés entre la cellule et son environnement, avec de nombreux molécules se déplaçant à travers la membrane par les mécanismes généraux.les molécules peuvent traversés les bicouches lipidiques par simple diffusion. Les ions tels que Na +, K + et Ca2 + traversent les membranes en passant à travers des protéines membranaires intégrales qui agissent comme des canaux ioniques ou des pompes ioniques. La diffusion transmembranaire de molécules d'eau (par osmose) implique leur mouvement passif à travers des multiples protéines transmembranaires appelées « Aquaporines".(classe des proteines membranaires formant des pores perméable aux molécules d’ eau dans les membranes biologiques. Ils permettent le passage de l’eau de part et d’ autre de la membrane tout en empêchant les ions de pénètres a l intérieur de la cellule.) D'autres ions et de nombreuses molécules ne traversent les membranes qu'après être lier à des protéines transporteurs.
  • 14.
  • 15. • Ils jouent un rôle dans : 1. Transport transmembranaire(beaucoup des substances pénètrent dans la cellule en passant par des proteines formant de tunnels a travers la membrane). 2. Réception d'informations(les cellules communiques entre elle a l intermédiaire d'une hormone). 3. Mécanisme de reconnaissance cellulaire(se fait par la reconnaissance de glycoprotéines spécifique à la surface de cellules= protéine CMH “complexe majeur d’histocompatibilite”) 4. fixation des substance médicamenteuses.
  • 16. 5. Adhérence cellulaire (les cellules adhérent les une aux autres par l’intermediaire de proteines de la membrane). Dans une tumeur cancéreuse, des anomalies a ces proteines permettent aux cellules de se détacher de la tumeur principal et d aller former des tumeurs secondaires (métastase) ailleurs dans l’organisme.
  • 17.
  • 18. Transporteurs membranaires Le passage des substances a travers la membrane peut se faire:  Par transport passif (sans dépense d énergie)  Par transport actif( avec dépense d énergie)
  • 19. 1. Transport passif: Les molécules sont transportés dans le sens de leur gradient de concentration sans consommation d’ ATP. Ils sont de 3 types:  Diffusion simple  Diffusion facilitée  Osmose
  • 20.
  • 21.
  • 22.
  • 23.
  • 24. 2. Transport actif • Il ressemble à la diffusion facilitée( nécessite un transporteur) mais: Besoin d’énergie pour le fonctionnement, sous forme d’ATP. Transport actif permet aux cellules de conserver un milieu intérieur différent du milieu extérieur. Ces pompes consomment environ un tiers de l’énergie de la cellule. Peut se faire contre son gradiant de concentration
  • 25. • Ex : la pompe Na+/K+ ATP ase : Cette pompe expulse vers l’extérieur trois Na+ entrés par diffusion simple et incorpore deux K+ sortis par le canal de fuite.
  • 26. 3 types de protéines de transport selon leur direction •Uniport: une substance spécifique traverse un canal protéique (cas le plus fréquent) • Symport: deux substances, ensemble dans la même direction (l'une ne passe pas sans l'autre, les deux doivent passer ensemble). •Antiport: deux substances en sens contraire (l'une est échangée contre l'autre).
  • 27.
  • 28. Transport vésiculaire: La cellule peut effectuer des échanges ente le MIC et le MEC pour des grosses molécules. Endocytose: Elle correspond au mécanisme qui assure la pénétration intracellulaire d’une macromolécule. Pour le macromolécule soluble, une endocytose sous forme de pinocytose se met en place. Toute les cellules sont capable de pinocytoser.
  • 29.
  • 30. Trois types: a. Phagocytose( alimentation cellulaire). b. pinocytose(ingestion) c. Endocytose à récepteur (a) La phagocytes implique l'extension de la cellule de grands plis appelés pseudopodes qui engloutissent les particules, pour exemple de bactéries, puis internaliser ce matériau dans un vacuole cytoplasmique ou phagosome. (b) Dans la pinocytose, la membrane cellulaire s'invagine (fossettes vers l'intérieur) pour former une fosse contenant une goutte de liquide extracellulaire. La fosse pince à l'intérieur de la cellule lorsque la membrane cellulaire fusionne et forme une vésicule pinocytotique contenant le liquide. (c) L'endocytose médiée par un récepteur comprend une membrane protéines appelées récepteurs qui se lient à des molécules spécifiques (ligands). Lorsque plusieurs de ces récepteurs sont liés par leur ligands, ils s'agrègent dans une région de la membrane, qui alors invagine et pince pour créer une vésicule ou un endosome contenant à la fois les récepteurs et les ligands liés.
  • 31.
  • 32. • Exocytose: Correspond au mécanisme qui assure la sécrétion vers le milieu extracellulaire de molécules contenues dans des vésicules et s effectues par fusion de la membrane vésiculaire avec la membrane plasmique de la cellule. L’ exocytose a lieu:  quand des vésicules de transport ou de sécrétion fusionnent avec le plasmalemme et que leur contenu sort dans le milieu extracellulaire.  lorsque le neurone est stimulé, les vésicules s’accolent à la paroi, fusionnent avec elle, et semblent s’ouvrir vers l’extérieur. : les vésicules déversent leur contenu dans l’espace inter- synaptique .
  • 33. • Rôles de l’éxocytose: -Elimination des déchets -Fonctions de signalisation et de régulation(fonction nerveuse et endocrine) -Production des macromolécules qui auront un rôle à l’ extérieur de la cellule.(récepteur membranaires) • Deux types d Exocytose:  Exocytose régulée ( ex: dans les synapses)  Exocytose constitutive (réalisée dans toute la cellule et permet la libération des MEC)
  • 34. Specialisation de la membrane plasmique
  • 35. Réception du signal et transduction Les cellules d'un organisme multicellulaire communiquent entre elles pour réguler le développement des tissus et des organes; contrôler leur croissances et coordonner leurs fonctions. De nombreuses cellules forment des jonctions communicantes qui couplent les cellules adjacentes et permettent l'échange d'ions et de petites molécules.
  • 36. Les cellules utilisent également près de deux douzaines de familles de protéines réceptrices pour détecter et répondre aux molécules extracellulaires et stimuli physiques de tous types. Chaque cellule contient un ensemble distinctif de protéines réceptrices qui lui permettent de répondre à un ensemble complémentaire de signalisation moléculaire d'une manière spécifique et programmée. Les molécules de signal peuvent prendre des routes différentes:
  • 37.  En signalisation endocrine, les molécules de signal (appelée hormones) sont transportés dans le sang vers les cellules cibles à travers le corps.  En signalisation paracrine, les médiateurs chimiques sont rapidement métabolisé après la libération afin qu'ils agissent seulement sur cellules locales très proches de la source.  Dans la signalisation synaptique, les neurotransmetteurs agissent uniquement sur les cellules adjacentes à travers des zones de contact spéciales appelées synapses.  En signalisation autocrine, les signaux lient les récepteurs sur le même type de cellule qui a produit la molécule messagère.
  • 38. • En signalisation juxtacrine (important au début embryonnaire les interactions tissulaires ), les molécules de signalisation telles que les protéines font partie d'une membrane cellulaire et lient les récepteurs de la surface d'une cellule cible lorsque les deux cellules sont en contact.
  • 39. • Trois classes fonctionnelles des récepteurs sont importantes: 1. Les récepteurs liés aux canaux s'ouvrent lors d’ une liaison du ligand qui permettent le transfert d'ions à travers la membrane. 2. Récepteurs enzymatiques, dans lesquels la liaison du ligand induit l'activité catalytique dans les protéines périphériques associées. Exemple: tyrosine kinase, guanylate cyclasse . 3. Récepteurs couplés aux protéines G lors de la liaison du ligand change une "protéine G" associée qui lie ensuite la guanine nucléotide GTP et est libéré pour activer d'autres protéines cytoplasmiques. Exemples: • Récepteurs muscarinique de l’acetylcholine. • Récepteurs de la FSH, LH, et de la TSH. • Récepteurs de la prostaglandine et des leucotrienes)
  • 40.
  • 41.
  • 42. Application médicale • De nombreuses maladies sont causées par des récepteurs défectueux. Par exemple : • pseudohypoparathyroïdie et un type de nanisme sont causés par la parathyroïde(parathormone) non fonctionnelle et les récepteurs de l'hormone de croissance. Dans ces deux conditions les glandes produisent les hormones respectives, mais les cellules cibles ne peuvent pas répondre parce qu'elles manquent de récepteurs. Les ligands hydrophiles fixant les protéines réceptrices commencent souvent un processus de transduction du signal, l'activation d'une série d'intermédiaires intracellulaires produisant des changements dans le cytoplasme.
  • 43. REFFERENCE Cours d histologie ( G2 Biomed/Ulpgl goma/2017-2018) Junqueira's Basic Histology Text and Atlas, 13th Edition Grays Anatomi 2016-2017 Anatomie humaine 2015-2016 PubMed
  • 44. MERCI