SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  231
Le système digestif
1Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel, PhD
BTS diététique
Franck Rencurel 2020 2
Voyage aux pays des glaires
Enzymes, sucs, hormones,
Bactéries… jusqu’à l’arrivée
En apothéose!
But de la digestion:
Le système digestif
3Franck Rencurel 2020
Objectifs pédagogiques
 Etre capable de décrire le système digestif
 Etre capable d’expliquer les mécanismes mis
en jeu dans la digestion
Franck Rencurel 2020 4
Le système digestif
Plan du cours
I-Introduction
Généralités
Définitions
Histologie
II-La Bouche
Anatomie
La langue et le goût
Développement du goût
La sensibilité gustative
Les différentes saveurs
papilles et bourgeons
la détection des saveurs
Les glandes salivaires
La salive: composition
III-l’œsophage
Généralités
Anatomie
La déglutition
IV-L’estomac
Anatomie
Structure de l’épithélium gastrique
Les différentes muqueuses
La Glande gastrique
Régulation de la libération d’HCL
Régulation de la vidange gastrique
V-Le Pylore
Anatomie
Fonction
VI- L’intestin grêle
Généralités
Structure de la muqueuse, histologie
La barrière intestinale
Fonctions
Peristaltisme
Le Duodénum
III-le colon
Anatomie/Physiologie
Franck Rencurel 2020 5
Le système digestif
VIII-Les organes annexes
1-La vésicules biliaires
Anatomie, structure
Rôle de la bile
Composition de la bile
Cycle entéro-hépatique
Phytothérapie/lithiases
2-Le Pancréas exocrine
Anatomie/structure
Le suc pancréatique
Zymogènes/enzymes
Régulation des sécrétions
IX-Absorption
1-les différents modes d’absorption
2- transport des électrolytes
3- Absorption des peptides et AA
4-Digestion, absorption des lipides
5-Absorption des glucides
6-Absorption des vitamines
7-Absorption des polyphénols
6
Tractus digestif Organes annexes
•Bouche
•Pharynx
•Œsophage
•Estomac
•Intestin grêle
•Colon
•Rectum
•Glandes salivaires
•Foie
•Vésicule biliaire
•Pancréas
Le système digestif
I-Introduction
Franck Rencurel 2020
Le système digestif
7Franck Rencurel 2020
Généralités
rectum
Vésicule biliaire
L’homme est un
« Donut »
Tout ce qui est
déversé dans le tube
digestif
est considéré comme
déversé vers
l’extérieur
De l’organisme
On parle de fonction
« exocrines »
Le système digestif
8Franck Rencurel 2020
Définitions
Le système digestif est l’ensemble des organes et
tissus qui permettent la transformation et
l’assimilation des nutriments par l’organisme
La digestion est l’ensemble des transformations
subies par les aliments ingérés qui permettent
leur assimilation par l’organisme.
9
Vander: physiologie humaine, 6e ed
4 fonctions assurées par le tractus gastro-intestinal
1-Digestion
2-Sécrétion
3-Absorption
4-Motilité
Absorption
Sécrétions
(enzymes,
sels biliaires)
Franck Rencurel 2020
Le système digestif
10Franck Rencurel 2020
Aliment: Matière organique, animale ou végétale,
consommée à des fins constitutionnelles et énergétiques.
Glucides Lipides protéines
Mono
saccharides
Mono Glycérides
AG et
phospholipides
Acides aminés
Aliments
Nutriments
Digestion chimique et enzymatique
Digestion
Le système digestif
11Franck Rencurel 2020
Généralités
Les mécanismes régulateurs de la digestion
mettent en jeu le système nerveux (reflexes
longs et courts), et des récepteurs et canaux
ioniques.
12Franck Rencurel 2020
13Franck Rencurel 2020
Les différentes couches musculaires du tube digestif
Histologie du système digestif
14Franck Rencurel 2020
Muqueuse: épithélium + tissu conjonctif.
Sous-muqueuse: tissu conjonctif lâche.
Musculeuse: 2 couches musculaires.
Séreuse: épithélium + tissu conjonctif
Franck Rencurel 2020 15
II La Bouche
La Bouche:Anatomie
16Franck Rencurel 2020
La cavité buccale
La Bouche:Anatomie
17Franck Rencurel 2020
La cavité buccale
La langue et le goût
Franck Rencurel 2020 18
La bouche
La langue un muscle sensible
19Franck Rencurel 2020
Elle sert à « sentir » les saveurs mais aussi à pousser
les aliments vers l’arrière pour la déglutition
Franck Rencurel 2020 20
Acquisition du goût dès l’état fœtal (ingestion de liquide
amniotique) jusqu’à la moyenne enfance.
Vers 7-8 ans l’enfant découvre les nouvelles saveurs.
Le goût pour certains aliments est plus ou moins fixé à
l’adolescence.
Saveur sucrée Bébé avale et
sourit
Saveur salée Bébé avale sans
difficulté
Saveur Acide Bébé avale mais
grimace
Saveur amère
Bébé grimace et
tire la langue
Développement du goût
21Franck Rencurel 2020
Laurent Brondel, Agnès Jacquin, Sophie Meillon, Luc Pénicaud
Le goût : physiologie, rôles et dysfonctionnements ☆
Nutrition Clinique et Métabolisme, Volume 27, Issue 3, 2013, 123–133
Détection des saveurs
Connections
nerveuses
Pores
Cavitébuccale
La papille est un repli de l’épithélium buccale
Franck Rencurel 2020 22
Les papilles gustatives
Pore
Bourgeon du goût
Papilles caliciformes
Papilles filiformes
Papilles fungiformes
Adapté de :The receptors and cells for mammalian taste
Jayaram Chandrashekar, Mark A. Hoon, Nicholas J. P. Ryba & Charles S. Zuker Naturevolume 444, pages288–294 (2006)
Branche du nerf facial
corde du tympan
Transmet les saveurs
Nerf glossopharyngien
Transmission des saveurs
et sensations (textures,
chaleurs..)
Nerf vague: Transmet les
saveurs dans la région de
l’épiglotte (régurgitation ou
non).
Principaux nerfs de la langue
Branche du nerf trijumeau
Transmet les sensations
(somatiques)
23Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020
Principaux nerfs de la langue:
Goût et somesthésie
Somesthésie: sensibilité du corps (chaleur, goût, douleur..)
24
25Franck Rencurel 2020
La bouche
Les glandes salivaires:Anatomie
Glande Parotide
Glande
Sous-maxillaire
Glande
Sublinguale
26Franck Rencurel 2020
La bouche
Les glandes salivaires: structure
27Franck Rencurel 2020
La Bouche
La salive: Généralités
C’est la combinaison de 3 types de sécrétions:
• Sécrétion aqueuses (Séreuse)
•Sécrétion plus épaisse contenant de la Mucine
(Muqueuse)
•Sécrétion mixte (Séreuse et muqueuse) par une
même glande
Glandes Parotides (Séreuse)
Glande Sous-Maxillaire) (Mixte)
Glande sublinguale (Mixte)
28Franck Rencurel 2020
La Bouche
Sécrétion uniquement sous contrôle neuronale:
Système nerveux sympathique et parasympathique
Rôle:
 Hydrate et lubrifie les aliments
Digestion (amylase)
Participe au goût (dissolution des molécules)
Antibactérien (mucine, lysozyme)
La salive: Généralités
29Franck Rencurel 2020
La Bouche
La salive: Composition
Débit: 0,7 à 1litre/24h
Enzymes et protéines:
a-amylase
Enzyme débranchante
Maltase
Lipase
Lactoperoxydase
Lysozyme
Mucine
Urée
Acides aminés
30Franck Rencurel 2020
La Bouche
50% amidon:
•23% amylose
•73% amylopectine
•Le Reste monosaccharides)
40% eau
7% Protéines
Composition du pain blanc
31Franck Rencurel 2020
La bouche
La salive: L’amylase salivaire
Amylose
8 glucoses/tour
Maltose Glucose
Liaisons a 1-4
a-amylase
Liaison a 1-6
enzyme débranchante
a-amylase Maltase
Amylopectine
32Franck Rencurel 2020
La bouche
•Ph Optimum 6-7
•50%d’activité à pH= 4 (estomac)
•Inactive à pH= 3
•Baisse du pH gastrique (45 min)
•Une fraction de l’enzyme est encore active
dans l’estomac et le grêle !
On estime que 76% de l’amidon de pomme de terre et 59%
de l’amidon du pain est hydrolysé en maltose dans
l’estomac par l’a-amylase salivaire!
L’Amylase salivaire
33Franck Rencurel 2020
IIIL’oesophage
34Franck Rencurel 2020
L’oesophage
Longueur: 25 cm
Diamètre : 2,5 à 3 cm
cardia
35Franck Rencurel 2020
L’oesophage
Généralités
Il participe activement à la digestion en permettant le transfert
du bol alimentaire vers l’estomac.
Ce mouvement est actif, implique une contraction musculaire
le péristaltisme œsophagien
A son extrémité supérieure un sphincter empêche le reflux du
bol alimentaire
A son extrémité inférieure c’est le cardia (repli de l’estomac)
qui fait office de sphincter
36Franck Rencurel 2020
L’oesophage
Anatomie
On peut le décomposer en 3 parties:
Cervicale
Thoracique
Abdominale
Il subit 3 rétrécissement
1-au niveau du cartilage cricoïde ;
1-au passage de la crosse aortique
1-au passage du diaphragme.
37Franck Rencurel 2020
L’oesophage
L'œsophage est composé de plusieurs couches, (tuniques)
de l'extérieur vers l'intérieur :
un adventice constitué d'une membrane
conjonctive séparant l'œsophage des autres organes.
une couche musculaire longitudinale externe.
une couche musculaire circulaire interne.
une sous-muqueuse, composée d'un tissu conjonctif dense
contenant des vascularisations et des innervations.
une muqueuse, constituée d'un épithélium, d'une lame
basale et d'un tissu conjonctif.
38Franck Rencurel 2020
L’œsophage
Les différentes couches de l’œsophage
Cavité
(intérieur)
Extérieur
39Franck Rencurel 2020
L’oesophage
Les différentes couches de l’œsophage
40Franck Rencurel 2020
La déglutition
Epiglotte ouverte, laisse passer l’air
dans le larynx
Mauvaise fermeture  fausse route !
41Franck Rencurel 2020
La déglutition
Le Péristaltisme œsophagien
42Franck Rencurel 2020
IV-L’estomac
www.cancer.ca 43
L’estomac
Anatomie
Franck Rencurel 2020
La Musculature de l’estomac
44
L’estomac
Franck Rencurel 2020
45Franck Rencurel 2020
L’estomac
Structure cellulaire de la muqueuse gastrique
Savoir la différence entre muqueuse fundique
et antrale
L’estomac
Franck Rencurel 2020 46
Organisation de la muqueuse gastrique .
• La séreuse: Le péritoine.
•La Musculeuse: muscles longitudinaux,
circulaires et obliques.
•La Sous-musculeuse: Région très vascularisée.
L’estomac
Franck Rencurel 2020 47
Organisation de la muqueuse gastrique .
•La muqueuse contient des glandes excrétrices de substances
importantes dans la digestion constituant le suc-gastrique.
On distingue 3 types de muqueuses selon la région de
l’estomac:
La muqueuse cardiale
La muqueuse fundique
La muqueuse antropylorique
L’estomac
Franck Rencurel 2020 48
La muqueuse cardiale
L’estomac
Franck Rencurel 2020 49
La muqueuse fundique
L’estomac
Franck Rencurel 2020 50
La muqueuse Antropylorique
Crypte gastrique
La glande gastrique
51
L’estomac
Franck Rencurel 2020
52Franck Rencurel 2020
L’estomac
 Les cellules à mucus abondantes sur toute la
surface interne de l’estomac.
Les Cellules principales: (ou peptiques):
polyédriques, caractéristiques de la muqueuse
fundique.
Les Cellules Pariétale (ou bordantes):
volumineuse, granuleuse , caractéristiques de la
muquese fundique
Les cellules neuroendocrines (cellules « G ») :
Majoritairement dans les glandes antropyloriques mais
aussi dans le fundus.
Les différents types cellulaires de la muqueuse gastrique
53Franck Rencurel 2020
L’estomac
Lumière gastrique
Épithélium
cylindrique simple
Follicule
gastrique
Glande
gastrique
Vander, Physiologie humaine, 6e ed.
54Franck Rencurel 2020
L’estomac
Cellules sécrétrices du suc gastrique:
•Cellules à mucus du collet et de l’épithélium
•Cellules pariétales
•Cellules principales
•Ne pas oublier également les cellules
endocriniennes présentes dans la muqueuse
55Franck Rencurel 2020
L’estomac
Les cellules de la muqueuse gastrique
Les Cellules à mucus
Mucus ici coloré en pourpre
Pour la photo
C= crypte
S= surface de la muqueuse
Faible épaisseur de mucus
Capable de résister à des pH<1
Rôle protecteur
56Franck Rencurel 2020
L’estomac
Les cellules de la muqueuse gastrique
Cellules principales
•Elles libèrent du
Pepsinogène (inactif)
dans la lumière.
•Sécrétion de Lipase
Cellules
principales
57Franck Rencurel 2020
L’estomac
Pepsine
Cellules Principales
Gastrine
+
Cellules pariétales
Gastrine
+
Vue
Odorat
Graisses
Corticoïdes
+
Modifié d’après: http://www.pinsdaddy.com
Activation du Pepsinogène en Pepsine par HCL
58Franck Rencurel 2020
L’estomac
Pepsinogène
(inacti)
Cellules principales
Pepsine
Cellules Pariétales
HCL
Protéine PreptidesPepsine
Activation de la Pepsine par le HCL
59Franck Rencurel 2020
L’estomac
Les Cellules pariétales
HCL
Bicarbonate
Facteur intrinsèque
60Franck Rencurel 2020
L’estomac
L’acidité gastrique active le facteur intrinsèque
qui permet le transport de la vitamine B12
dans l’intestin (Iléon).
Chez les personnes âgées, les personnes sous
IPP, l’acidité gastrique diminue ce qui diminue
également l’absorption de laVit B12 !
61Franck Rencurel 2020
L’estomac
La membrane de l’Apex change de morphologie entre phase
sécrétoire et de repos. Migration des canaux vers la surface
membranaire à l’état stimulé
HCL
Non stimulée stimulée
Les cellules Pariétales
Cellules neuroendocrines ou « cellules G »
•Majoritairement dans l’antre et le
fundus
•Présentes aussi dans toute la
muqueuse de l’estomac jusqu’au
colon.
Sécrétions de
Peptides signaux
Hormones (Ex: Gastrine)
Régulations à court terme (digestion)
et long terme (régénération de la muqueuse)
62
L’estomac
Franck Rencurel 2020
Cellules Peptides/hormones Fundus Antre
P/D1 Ghréline + +/-
EC Sérotonine + +
D Somatostatine + +
ECL Histamine +
G gastrine +
63
L’estomac
Hormones et peptides produits par les cellules endocrines.
Plusieurs types de cellules endocrines spécialisées dans la
production d’une hormone spécifique
Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 64
Régulation de la libération de HCL
dans l’estomac
L’’estomac
65
Gastrine
Histamine
ACh Somatostatine
+ -
: H+/K+ ATPase
+
+
H+
+
HCL
Translocation
L’estomac
Régulation Hormonale de la production d’HCL
Cellule Pariétale
Jusqu’à 2 litres d’HCL
par jour !
Franck Rencurel 2020
Les effecteurs régulant la sécrétion de HCL doivent être
connus
Phase 1- Phase céphalique via le nerf vague
(vision, odeur).
•Stimulation directe sur cellules pariétales
•Stimulation Indirecte via cellules
neuroendocrines et histamine
Nerf vague
Histamine
HCL
66
Cellule PariétaleCellule neuroendocrine
Franck Rencurel 2020
Phase 2: Pendant le repas
Cellule G
Gastrine
Histamine
Nutriments (Acides aminés)Antre
Fundus
Histamine le médiateur prédominant
Cimétidine
67
Cellule
neuroendocrine Cellule
pariétaleVoie humorale
Gastrine
Voie secondaire
HCL
Franck Rencurel 2020
68Franck Rencurel 2020
L’estomac
La digestion des lipides par la lipase gastrique
69Franck Rencurel 2020
L’estomac
Régulation de la vidange gastrique
Franck Rencurel 2020 70
Franck Rencurel 2020 71
Le relâchement réflexe des muscles lisses du fundus et du corps
de l'estomac sont initiés par la déglutition.
Ce réflexe est commandé par le centre de la déglutition par
l'intermédiaire du nerf vague vers les plexus entériques de
l'estomac. Donc tant que nous mangeons, ces parties de
l'estomac se relâcheront, lui permettant de se laisser remplir
sans grande augmentation de pression gastrique.
Après cette période de remplissage, la distension de la paroi
gastrique liée à la présence des aliments stimulent des
mécanorécepteurs qui vont alors initier par réflexes courts la
contraction de ces parties de l'estomac (nous verrons que cette
motilité est aussi dépendante de facteurs hormonaux initiés
pendant la phase intestinale de la digestion).
Par contre, au niveau de l'antre, de fortes contractions se
produisent afin de malaxer et de mélanger le chyme aux
sécrétions gastriques.
72Franck Rencurel 2020
L’estomac
La vidange gastrique
 Processus réglé pour délivrer à l’intestin
un chyme prêt à subir les différentes étapes
permettant l’absorption des nutriments .
 La vidange est différente selon la nature du contenu
gastrique.
Phase Liquide
Phase solide digestible
Phase solide indigestible
73Franck Rencurel 2020
L’estomac
Vidange gastrique: La phase liquide
Sous l’action d’un gradient de pression généré par les
contractions de l’estomac
T1/2=30 minutes
Influence du contenu énergétique: Eau plus rapide
qu’une solution glucosée
Boire pendant le repas accélère la vidange gastrique
Une solution froide ou chaude sera moins rapide
qu’une solution à T° ambiante
74Franck Rencurel 2020
L’estomac
La vidange gastrique
Influence de la texture de l’aliment
LiquideTexture solide Texture molle
Vitesse vidange gastrique
75Franck Rencurel 2020
L’estomac
Vidange gastrique et contenu calorique d’un repas
Calories ++ => Vidange --
76Franck Rencurel 2020
L’estomac
Vidange gastrique et osmolarité du repas
77
Facteurs stimulant
la vidange
Facteurs inhibant
la vidange
•Graisses (+énergie)
•Température trop
chaude ou trop froide
•Acidité forte
•Solution hypertonique
•Distension (volume)
•Vue
•Odeur
•Goût
•Protéines (aa)
•Gastrine
L’estomac
La vidange gastrique: Résumé
Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 78
Acetylcholine
Gingerol
+
Vidange gastrique
Sérotonine
Gingembre
79Franck Rencurel 2020
V-Le Pylore
Le Pylore
Franck Rencurel 2020 80
Le Pylore régule le
passage du chyme
dans le duodénum.
Composé de muscles
lisses, Il est divisé en
deux parties : l'antre,
relié à l'estomac, et le
canal relié au
duodénum. Entre les
deux se trouve le
sphincter du pylore.
Sphincter pylorique
Canal pylorique
Antre pylorique
81Franck Rencurel 2020
Le pylore
Fonctions du Pylore
OuvertFermé
Brassage du chyme De petites quantités de chyme passe (30ml)
Seules les particules <1mm passent
Les autres seront expulsées plus tard (non
digérables)
82Franck Rencurel 2020
Le Pylore
La sténose pylorique
•C’est une obstruction de la lumière du pylore par une
hypertrophie musculaire du sphincter pylorique. Le
traitement est chirurgical.
•2-3 enfants sur 1000, principalement les garçons
Intervient entre 3 et 6 semaines de vie
•Vomissements par jet après les repas, sans bile. Enfant
visiblement en bonne santé et de fort appétit.
•Facteurs génétiques (frères sœurs, parents),
•Facteurs de risque: tabagisme grossesse.
•Hypergastrinémie observée, innervation anormale de la
musculeuse.
Franck Rencurel 2020 83
La composition du chyme module l’acidité et la motilité gastrique
84Franck Rencurel 2020
VI-L’intestin grêle
Segments de l’intestin grêle
Duodénum
Jéjunum
Iléon
85Franck Rencurel 2020
86Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle
Généralités
L'intestin grêle constitué de trois parties:
•Le duodénum (25cm) en jonction avec le pylore
•Le jéjunum (environs 3m)
•L'iléon (environs 3m) en jonction avec le colon.
Il mesure environ 7 mètres, mais sa surface est
considérable en raison de nombreuses villosités qui
le tapissent et augmente sa capacité de réabsorption.
87Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle
Le duodénum
Vésicule biliaire
Ampoule
deVater
(cholédoque
+Wirsung)
Canal Cholédoque
Canal de
Wirsung
pancréas
88Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle
Le duodénum
Ampoule
deVater
89Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle
Généralités
Le site d’absorption est vaste grâce à une surface d’échange
importante créée par les villosités intestinales
• 4 mètres de grêle donne une surface de la séreuse de 0.4m2
et une surface de la muqueuse de 250m2
La muqueuse est plissée en valvules conniventes
transversales qui multiplient la surface par 3,
Les valvules sont plissées en villosités qui multiplient par
30,
Les microvillosités de la bordure en brosse de
l’entérocyte multiplient la surface par 600.
Les cryptes sont des replis invaginés dans le chorion entre
les villosités.
Franck Rencurel 2020 90
L’intestin grêle Généralités
3 à 10 mm
0.4 à 1 mm de long
1micromètre
Franck Rencurel 2020 91
L’intestin grêle Structure de la muqueuse
Savoir décrire villosités et microvillosités à l’aide de la figure précédente
Franck Rencurel 2020 92
Cryptes de Lieberkuhn
Plaques de Peyer
Glandes de Brunner
Villosités
Microvillosités
L’intestin grêle
Dans l’intestin grêle plusieurs structures sont présentes
Franck Rencurel 2020 93
L’intestin grêle
Les Cryptes de Lieberkuhn
Crypte de Lieberkuhn
Franck Rencurel 2020 94
L’intestin grêle Les Plaques de Peyer
Ce sont des follicules lymphoïdes groupés en amas jointifs.
Situés dans la muqueuse et la sous-muqueuse.
Les cellules M captent les antigènes et les acheminent vers les
macrophages et cellules dendritiques
Franck Rencurel 2020 95
L’intestin grêle Les Glandes de Brunner
Au niveau de la jonction pylore-duodénum
Sécrétion de mucus
Musculeuse muqueuse
4 types cellulaires constituent la villosité
L’intestin grêle
Absorption des
nutriments
Mouvement du bol alimentaire
Barrière physique
Transport, régulation de prise
alimentaire (GLP1), digestion
Barrière immunologique
Entérocytes
96Franck Rencurel 2020
La barrière intestinale
Microbiote:
Antibiotiques contres
les bactéries étrangères
Symbiose
Le Mucus
Barrière physico chimique
Les jonctions denses
Une barrière physique
et sélective
Anticorps (Paneth cells)
Barrière immunologique
Membrane basale
Circulation sanguine
L’intestin grêle
Entérocytes
Paneth
97Franck Rencurel 2020
98Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle
•Phase ultime de dégradation des aliments ingérés.
•Absorption des produits de la digestion.
•Activité motrice assurant la progression du bol alimentaire
vers le colon.
•Il contient un grand nombre de microorganismes.
•Fonction immunitaire sous forme de barrière aux germes
introduits par voie alimentaire.
•Fonction hormonale avec une action sur le tube digestif
(estomac, pylore) grâce à la sécrétion de sécrétine et de
cholecystokinine mais aussi sur le cerveau et l’organisme
entier (GLP-1, serotonine..)
Les fonctions physiologiques
Franck Rencurel 2020 99
Contraction de l’intestin grêle:
Péristaltisme et système nerveux
100Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle
Le peristaltisme permet
la progression du chyme,
D’autres contractions
(circulaires) assurent le
brassage avec les sucs
digestifs et finissent
Fragmentation du chyme.
•Dans l’intestin grêle sont
déversées des enzymes:
Protéolytiques
Lipolytiques
Glycolytiques
Motricité de l’intestin: onde péristaltique
 La contraction élémentaire est un anneau de
contraction qui se propage ou non sur l’intestin
◦ Lorsque l’intestin se contracte la lumière est plus ou
moins fermée sur 1 à 4 cm (homme)
 Onde péristaltique:
◦ Parcours de quelques cm à 0.5cm/sec
 Onde antipéristaltique
◦ Parcours rétrograde
101Franck Rencurel 2020
La contraction élémentaire de l’intestin:
l’onde péristaltique
Temps zéro
5 secondes plus tard
Zone de
contraction
Zone de relâchement
102Franck Rencurel 2020
Les deux couches musculaires de
l’intestin: longitudinale et circulaire
Deux couches musculaires concentriques:
• Couche interne = circulaire
•constriction de la lumière digestive
• Couche externe = longitudinale
•pour raccourcir l’intestin dans sa longueur
103Franck Rencurel 2020
Contraction
circulaire
Contraction
longitudinale
Contraction
circulaire
Contraction
circulaire
derrière
L’aliment
Contraction
longitudinale
En amont de
L’aliment
Contraction
circulaire
Pousse en avant
L’aliment
104Franck Rencurel 2020
Effet d’une contraction intestinale sur le
contenu de l’intestin
 Si la contraction n’est pas propagée (pas
d’ondes longitudinales), il en résulte un mixage
local du contenu digestif (contractions autrefois
appelées segmentaires)
 Si propagée, la contraction va déplacer le contenu
105Franck Rencurel 2020
Effet d’une contraction intestinale sur le
contenu de l’intestin
Contraction non propagée sépare
(segmente) l’intestin en deux et
assure un mélange du contenu
Contraction propagée vers
l’aval assure un transport
net de l’amont vers l’aval
Avant
Après
106Franck Rencurel 2020
Transit dans l’intestin grêle
 Temps moyen de transit ± 1 h
 La prise de nourriture n’a pas d’effet sur le
transit
 Pas d’influence de l’exercice
107Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 108
Complexes Moteurs Migrants
CMM
Franck Rencurel 2020 109
Le contenu gastrique ne peut être totalement réduit en particules
de diamètre inférieur à 2 mm. Durant la phase de motricité gastrique,
les aliments non réduits ne sont donc pas évacués de l'estomac.
Un type de motricité appelé "Complexes Moteurs Migrants", intervient
durant la phase interprandiale et permet la vidange complète de
l'estomac.
Ces CMM démarrent par de fortes vagues péristaltiques de l'antre
pylorique, en association avec une relaxation du pylore (ouverture).
Passage du contenu complet de l'estomac vers le duodénum.
L'intestin est ensuite le siège de contractions ordonnées et migrantes, dont
l'origine spatiale est l'estomac.
Régulations
•Action prépondérante de la motiline, une hormone intestinale.
•Influence du nerf vague moteur dans la régulation de ces CMM,.
•L'hypoglycémie des phases postprandiales,apparaît également comme un
stimulus d'apparition de ces CMM.
Nature des contractions intestinales pendant
le CMM
Les contractions sont:
• Phase 1
Onde lente, non contractile
Permet l’apparition des ondes de phase 2 et 3
 Phase II
◦ Intermittentes et irrégulières
◦ « segmentaires » (brassage) c.à.d. non ou peu
propagées
 Phase III
◦ Activité maximale, régulière et propagées
distalement
◦ La distance peut être de 60 cm dans l’iléon distal
110Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 111
Rôle de la phase 3:
Balayage des résidus, bactéries, cellules etc.
 Les CMM ont pour origine les parties distales de l’
estomac et ils vont se propager jusqu’à l’ iléon en
120 min
 Le côlon ne participe pas à cette organisation
 La prise de nourriture fait disparaitre totalement les
CMM, le péristaltisme intestinale prend le relais
Franck Rencurel 2020 112
Système nerveux et contractions digestives
Franck Rencurel 2020 113
 Les fonctions de sécrétion, de motricité et
d’absorption doivent être intégrées pour assurer la
digestion et l’absorption optimale des aliments
 Le tube digestif possède un système nerveux
intrinsèque qui lui donne une large autonomie (ex:
automatismes moteurs), le système nerveux
extrinsèque assurant les intégrations spatiales et
temporelles des fonctions.
Le système nerveux de l’intestin
 Système nerveux extrinsèque
◦ Fait partie du système nerveux autonome (SNA)
 Parasympathique
 Nerfs vagues et pelviens
 Sympathique
 Système nerveux intrinsèque (ou entérique)
 Forment des réseaux dont les plexus myentériques et
sous-muqueux sont les plus importants
 Sont interconnectés avec le système nerveux
extrinsèque
114Franck Rencurel 2020
Les cellules de Cajal:
Cellules à l’origine de l’automatisme des fibres lisses gastro-
intestinales production d’ondes lentes (non contractiles)
nécessaires à la genèse des contractions intestinales
Cellules
Musculaires
lisses
Axons
SNA
Genèse
d’ondes lentes
115Franck Rencurel 2020
le système nerveux intrinsèque: les plexus
 Les plexus sont des structures type
système nerveux central avec vésicules
synaptiques, des cellule gliales…
 d'où son nom anglais : brain gut axis
(littéralement : cerveau viscéral).
 Il est connecté au système nerveux
central via le nerf vague.
116Franck Rencurel 2020
Les neurones des plexus
Neurones cholinergiques (acétylcholine)
Excitateur
Neurones inhibiteur non-adrenergique
Purinergiques (récepteurs à l’adénosine,ATP…)
Présence d’un tonus inhibiteur permanent.
Rôle
Indispensable à la formation de l’onde péristaltique
c’est-à-dire à la coordination temporelle des différents
événements:
de contraction en amont
de relâchement en aval
C’est la loi de l’intestin
118Franck Rencurel 2020
119Franck Rencurel 2020
L’intestin grêle Le Duodénum
•Sont rôle principale est de neutraliser
l’acidité du chyme provenant de
l’estomac.
•Il mesure 4cm de diamètre et environs
25-30cm de long
La paroi du duodénum est constituée de:
•la muqueuse pourvue de plis et de
glandes de Brünner (qui sécrètent le
mucus alcalin qui neutralise l'acidité).
•La sous-muqueuse qui est
vascularisée et innervée.
•les muscles lisses longitudinaux et
circulaires.
•La séreuse (péritoine).
120Franck Rencurel 2020
VII-Le Colon
121Franck Rencurel 2020
Le Colon Anatomie
 Longueur: 1mètre
Vascularisation: artères mésentériques inférieures et
supérieures
Plusieurs segments: Le caecum et l’appendice
 Le colon droit
Le colon transverse
Le colon gauche
Le colon sigmoïde
Le rectum
L’anus
122Franck Rencurel 2020
Le Colon Physiologie
• Absorption: eau et électrolytes (sodium et chlorure)
(déshydratation et moulage des selles)
•Réabsorption des sels biliaires
•Transformation des pigments biliaires (bilirubine)
•Dégradation des sucres non digérés dans le grêle
(bactéries) (fibres)
Absorption de la vitamine K et B12produites par le
microbiote colique
Motricité: Propulsion vers le rectum
Mucus: Lubrification des fèces
Franck Rencurel 2020 123
Continence et défécation
Franck Rencurel 2020 124
La défécation
Les distensions au niveau du rectum déclenchent un signal
nerveux relâchant les sphincters anaux
Franck Rencurel 2020 125
Les deux mécanismes de propulsion dans le colon sont
-le péristaltisme
-les mouvements de masse
Innervation centrale intégrée (contrôle)
Le péristaltisme est lent dans le colon, les mouvements de
masse sont prépondérant dans l’expulsion.
Les mouvements de masse sont des ondes lentes, longues et
puissantes.
Ces mouvements parcours le colon 3 à 4 fois par jours.
Ces ondes se propagent surtout après un repas et sont
amplifiées par l’ajout de fibres
Motricité colique
 Rôle :
◦ Assurer la propulsion lente du contenu colique
◦ Favoriser le brassage : réabsorption hydro-
électrolytique et les fermentations
◦ Permettre l’implantation puis le maintien de la
flore colique.
126Franck Rencurel 2020
Transit colique
 Lent
 Moyenne : 34,4 h
◦ Droit : 6,9 h
◦ Gauche : 9,1 h
◦ Recto-sigmoïde :18,4 h
◦ Total Homme : 32 h
◦ Total Femme : 36 h
127Franck Rencurel 2020
128
 Variations nycthémérales (jour/nuit)
 Nuit : repos, faible activité
 Réveil et périodes post-prandiales (explique
la selle matinale ou post-prandiale) :
◦ Augmentation activité
◦ Apparition contractions de grande amplitude.
Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 129
 Continence et défécation : fonctions hautement
intégrées
 Conscience : Sensation de besoin
 Processus cognitif : Reconnaissance du contenu
(gaz, matière)
 Processus analytique : Compatibilité avec la vie
sociale
 Phénomène volontaire : Déclenchement ou
inhibition de la défécation.
Rôle du cerveau
La continence fécale
 Organe réservoir : le colon
◦ Permet le stockage des résidus propulsés de manière
intermittente.
 Organe compliant : le rectum
◦ Normalement vide. Sa fonction compliante (s’adapte aux
pressions) va permettre de ressentir le besoin et de le
différer si nécessaire
 L’appareil résistant : l’anus
◦ Tonus de repos (S.A.Intrinsèque) = barrière de pression
permanente pouvant être renforcée par la contraction
volontaire (S.A.Extrinsèque)
 L’appareil sensitif recto-anal :
◦ Il n’y a pas de continence et de défécation possible en
l’absence de sensibilité normale
130Franck Rencurel 2020
Phénomènes mécaniques
 Efforts de poussée
◦ Diaphragme et paroi abdominale 
augmentation de la pression intra-abdominale
 Abaissement du plancher pelvien
 Relâchement du muscle pubo-rectal
 Vidange colique vers le rectum
 Ouverture du canal anal
 Expulsion de la selle
131Franck Rencurel 2020
Mécanisme de défécation
132Franck Rencurel 2020
133Franck Rencurel 2020
VIII-Les organes annexes
Les organes annexes
Franck Rencurel 2020 134
1- La vésicule biliaire
135Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
La vésicule biliaire
http://www.centre-hepato-biliaire.org/files/images/Schema-Foie-VoiesBiliaires-Pancreas.jpg
Hopital paul Brousse
136Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
Anatomie
137Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
Les sphincters de la vésicule biliaire
Au repos (à jeun):
le canal cholédoque est
fermé par un sphincter. La
bile produite reflue et est
stockée dans la vésicule.
Au cours d’un repas
acide ou gras: Libération de
CCK par l’intestin qui
déclenche la contraction de
la vésicule, et relâche le
sphincter du cholédoque. La
bile est déversée dans le
duodénum.
Les organes annexes
Franck Rencurel 2020 138
•Permet la formation de micelles avec les graisses
alimentaires
•Rôle détergent favorisant l’émulsion.
•L’émulsion favorise l’action de la lipase pancréatique
•Favorise l’absorption des vitamines liposolubles (A,D,E,K
et le béta-carotène)
•Rôle endocrine; récepteurs spécifiques (FXR,TGR5)
Rôle de la bile dans la digestion
139Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
La bile: Composition
La Bilirubine est le produit
de dégradation de l’hème.
(Elimination par conjugaison)
AccumulationIctère
jaunisse
Causes:
•Calculs biliaires,
•Défaut de conjugaison par
interaction avec médicaments,
plantes..)
•Hémolyse
140Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
La bilirubine
Photothérapie de l’Ictère
du nouveau né
Les fonctions hépatiques immatures
chez le nouveau né ne permettent
pas une bonne élimination de la
bilirubine
(faible quantité d’UGT conjuguante)
La principale voie d’élimination chez
le nouveau né se fait par liaison avec
l’albumine (parfois limitante).
La bilirubine libre est toxique pour le
cerveau (retards de développement)
Les rayons UV modifient la bilirubine,
facilitant sont élimination par les
reins (urines)
141Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
Voie de synthèse des acides biliaires
Les acides biliaires primaires sont synthétisés dans
le foie.
Le précurseur est le cholestérol.
La voie d’exportation des acides biliaires permet
aussi d’éliminer les xenobiotiques lipophiles
(élimination dans les selles)
142Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
Synthèse des acides biliaires
Cholestérol
Acide
Chenodésoxycholique
Acide cholique
7a-hydroxylase
(CYP7A)
FOIE
143Franck Rencurel 2020
90% Acides biliaires primaire (Foie):
•Cholique
•Chénodesoxycholique
Précurseur: Cholestérol
10% Acides biliaires secondaires (intestin):
•Acide lithocholique
•Acide desoxycholique
Réabsorption au niveau du colon.
Les organes annexes
Les acides biliaires
Franck Rencurel 2020 144
Les organes annexes
Acide biliaire tertiaire:Acide ursodesoxycholique
145Franck Rencurel 2020
Les organes annexes
Cycle entéro-hépatique des acides biliaires
6 à 10 cycles par jours
Altérations possibles du cycle entéro-hépatique
Syndrôme du grêle court (site d’absorption des SB diminué)
Réduction du grêle (chirurgie)
Maladies touchant l’épithélium intestinale (Cœliaque, Crohn)
Cholestase (calculs)(pas d’acides biliaires dans l’intestin)
Résines d’absorption (pilules amincissantes,
hypocholestérolémiants)
Traitement à la néomycine, modifie le métabolisme intestinale
des acides biliaires.
146
Les organes annexes
Franck Rencurel 2020
Phytothérapie et vésicule biliaire
Cholagogue: Induit une chasse biliaire
Chardon Marie (akènes)
Radis noir*
Melisse (feuilles)
Pissenlit (Racines)
Cholérétique: Active la production de bile par le foie.
Attention à éviter en cas de lithiase.
Artichaut (Feuilles)
Radis noir*
Pissenlit (Feuilles)
147
Les organes annexes
Franck Rencurel 2020
Savoir la différence
entre cholagogue et
cholérétique
Lithiase biliaire
Facteurs de risque:
•Alimentation riche en
graisses saturées
•Risque x2 chez la femme
•Grossesse
•Jeûne hypomotricité
vésiculaire
•Diabète type 2
•Obésité
•Médicaments (fibrates,
œstrogènes)
•Maladie de Crohn
•Résection de l’iléon
Cristaux formés de cholestérol (+/- calcium) obstruant un
canal biliaire. Incidence: 20% de la population
Symptômes
•Douleur hypochondre droit
amplifiée au touché
•Fièvre
•Frissons
•Perte d’appétit
•Nausées, vomissements en cas
d’inflammation: Cholecystite
Les organes annexes
148Franck Rencurel 2020
Lithiase biliaire: Prévention et traitements
Prévenir les facteurs de risques par l’alimentation:
fibres et végétaux, graisses insaturées, maitrise et
gestion du poids…
Traitements:
•Lithiase asymptomatique: Médicaments peu efficaces,
Lithotricie mais souvent pas de traitement.
•Lithiase avec cholecystite: antispasmodique, anti-
inflammatoires, antibiothérapie puis cholecystectomie
149
Les organes annexes
Franck Rencurel 2020
150Franck Rencurel 2020
2-Le Pancréas
exocrine
151Franck Rencurel 2020
Le pancréas exocrine
Anatomie
152Franck Rencurel 2020
Le Pancréas exocrine
exocrine
Endocrine
Structure
153Franck Rencurel 2020
Le pancréas exocrine
Le Suc pancréatique
•pH alcalin
•Isotonique au plasma
Composition:
•Eau
•Na, Ca, K, Mg : [ stable]
•Cl - , HCO3
- : [ ] variable selon les
débits
•Enzymes
1,5 à 2 l par jour
154Franck Rencurel 2020
Le pancréas exocrine
Composition du suc pancréatique
Trypsinogène
Chymotrypsinogène
Proélastase
Procarboxypeptidase A
Procarboxypeptidase B
a-amylase
Lipase
Pro-phospholipase A1-A2
Esterases nonspécifiques
Deoxyribonucléase (DNase)
Ribonucléase (RNase)
Enzymes protéolytiques Enzymes lipolytiques
Enzyme amylolytique Nucléases
Certaines enzymes sont stockées dans des granules de
sécrétion sous forme de « pro-enzymes » inactives , « les
zymogènes ». Protège le pancréas d’une « Auto-digestion »!
155
Le pancréas exocrine
Zymogènes Enzymes active
Trypsinogenes (1, 2, 3)
Chymotrypsinogene (A, B)
Procarboxypeptidase A (1, 2)
Procarboxypeptidase B (1, 2)
Prophospholipase (I, II)
Proélastase
Mesotrypsine
Trypsines (1,2,3)
Chymotrypsines (A,B)
Carboxypeptidase A (1,2)
Carboxypeptidase B(1,2)
Phospholipase (I,II)
Elastase
Trypsine
Franck Rencurel 2020
Pro-enzymes
inactives
Epithelium
Duodenum
Trypsinogène
Trypsine
Entérokinase
Enzymes
actives
PST1
156Franck Rencurel 2020
•Activation des pro-enzymes dans la
lumière intestinale.
•Première étape: activation de la
trypsine
pancréas
Lumière intestinale
Chymotrypsinogène
Proélastase 2
Proprotéase E
Kallikréinogène
Procarboxypeptidase A
Procarboxypeptidase B
Prophospholipase A 2
Procolipase
Trypsinogène
Elastase 2
Protéase E
Kallikréine
Carboxypeptidase A
Carboxypeptidase B
Phospholipase A 2
Colipase
Trypsinogène Trypsine
Entérokinase duodénale
Enzymes inactives Enzymes activées
157
Franck Rencurel 2020
158Franck Rencurel 2020
Le pancréas exocrine
Régulation des sécrétions pancréatiques
4 phases sécrétoires
Phase céphalique: Réponse aux stimuli liés à l’alimentation
Phase gastrique: Réponse à l’arrivée du bol alimentaire
dans l’estomac
Phase intestinale: Réponse à l’arrivée du Chyme dans le
duodénum
Phase inter-digestive: Sécrétion basale entre les repas
CCK
Sécrétine
VIP
Gastrin R Factor
Facteurs stimulants
Sécrétions exocrines
Voie humorale
Polypeptide pancréatique
PolypeptideY
Somatostatine
Glucagon
Facteurs inhibant
Sécrétions exocrines
Ach Adr
159
Le pancréas exocrine
Régulations des sécrétions pancréatiques
Franck Rencurel 2020
adrénaline
acetylcholine
160Franck Rencurel 2020
Pancréas exocrine
Phase céphalique
Gastrine
Stimuli olfactifs,
Visuels
Gustatifs
Pensées
Estomac
Pancréas
Alcaliniser le chyme
Sécrétion enzyme
Bol alimentaire
Distension gastrique
Reflexe vagal
Gastro-pancréatique
La phase gastrique
161
Le pancréas exocrine
Estomac
Pancréas
duodénum
Sécrétion
enzymes pancréatiques
dans le duodénum
Un repas volumineux
stimule la digestion
Franck Rencurel 2020
HCL
Sécrétion de sécrétine
(Cellules S)
Libération de HCo3
-
Alcalinisation du chyme
Par les cellules canalaires
Protéines/lipides
Sécrétion de CCK
(Cellules I)
Sécrétion d’enzymes
Phase intestinale
Cellules endocrines duodénales
162
Ouverture Pylore
Le Pancréas exocrine
Franck Rencurel 2020
163
Le pancréas exocrine
La sécrétine est une hormone produite par les cellules
I duodénales en réponse à l’acidité du chyme
Estomac
Pancréas
duodénum
Franck Rencurel 2020
164Franck Rencurel 2020
Le pancréas exocrine
La CCK (Cholécystokinine)
Estomac
Pancréas
Duodénum
C’est une hormone!Voie endocrine pour accéder au pancréas
Franck Rencurel 2020 165
Le pancréas exocrine
La CCK (Cholécystokinine)
La CCK agit sur la sécrétion pancréatique par deux
voies:
1- Une voie directe par liaison sur récepteur
spécifique à la surface des cellules Pancréatique
2- Une voie indirecte en activant le nerf vague via les
cellules I duodénales
1-Voie directe sur la cellule acinaire pancréatique
Action potentialisée par la sécrétine
166
Le pancréas exocrine
La CCK (Cholécystokinine)
CCK
Sécrétine
CCK Ca2+ Exocytose
Sécrétine AMPc
Franck Rencurel 2020
2-Voie indirecte par stimulation du nerf vague qui
amplifie les sécrétions pancréatiques
167
Le pancréas exocrine
Cellules I duodénale
Franck Rencurel 2020
Contrôle de la synthèse de CCK par CCK-RF
(CCK releasing factor)
CCK-RF:
Peptide présent dans la lumière intestinale
Stimule la synthèse de CCK par les cellules I duodénales
Dégradée par la trypsine
Rôle clé dans la sécrétion de CCK
168
Le pancréas exocrine
Franck Rencurel 2020
Au moment du repas:
-Afflux de protéines dans la lumière duodénale
-Dégradation des protéines par la trypsine
-CCK-RF stimule la sécrétion de CCK par les
cellules I duodénales
A distance du repas:
-Pas de protéines dans la lumière duodénale
-Excès de trypsine libre
-Dégradation de la CCK-RF par la trypsine
-Pas de sécrétion de CCK
169Franck Rencurel 2020
Le pancréas exocrine
La CCK (Cholécystokinine)
170Franck Rencurel 2020
IX-L’Absorption
Franck Rencurel 2020 171
Absorption au niveau du grêle
Un site d’absorption important
Membrane basale Vaisseau
lymphatique
Microvillosités
Capillaires sanguins
Lipides,
acides gras
Capillaires
sanguins
Vaisseau
lymphatique
Section
transversale
Franck Rencurel 2020 172
Absorption au niveau du grêle
La circulation lymphatique contourne le foie pour épargner
les lipides (chylomicrons) pour les autres organes et tissus
173Franck Rencurel 2020
Les différents modes d’absorption
Absorption au niveau du grêle
Na+
Na+
Transport actif
secondaire
2 K+
3 Na+
3 Na+
2 K+
ATP
ADP+Pi
Transport actif secondaire (Na+,H+, K+ ou Cl-)
174
Contre Gradient
Nécessite de l’énergie
(ATP)
Génération
d’un gradient [ ]
Co-transport
Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 175
Absorption au niveau du grêle
Voie
transcellulaire
Contrôle Voie
paracellulaire
Contrôle
Voie
paracellulaire
Jonction denses
abimées
Pas de
contrôle! Jonction dense
Vers la circulation sanguine
Inflammation, anticorps dirigés, intolérances
Sucres (glucose)
Additifs alimentaires
Émulsifiants
Sports d’endurances
Alimentation occidentale
Obésité/surpoids/diabète
Alcool, tabac..
Franck Rencurel 2020 176
1-Absorption des
électrolytes
177
L’eau
L’eau passe avec les ions Na+ et Cl-
Principalement dans le grêle, Colon réabsorbe
l’eau résiduelle.
H2O
Na+
Diffusion passive
VoieTranscellulaire
Co-transport
Avec glucose et Na+
Voie Paracellulaire
H2O
Na+
ATP
ADP+Pi
Gradient local de Na+ excrété de façon active
Franck Rencurel 2020
178
Le sodium (Na+)
3 façons de transporter le sodium
 Par co-transport avec des nutriments (glucides,
acides aminés)
Par échange avec le H+
Absorption par un canal Na+ spécifique (ENaC)
dans le colon.
Franck Rencurel 2020
179
Absorption du chlore
3 mécanismes distincts
1)Diffusion passive (gradient Cl-) intercellulaire,
grêle
2)Transport électroneutre Na+:H+ et Cl-/HCO3
-
Principal mode d’absorption dans l’Iléon et le colon.
3) Transport couplé au HCO3
-
Alcalinisation du milieu: exporte le HCO3
- et
permet l’entrée du Cl-
Franck Rencurel 2020
180Franck Rencurel 2020
2-Absorption des peptides
et acides aminés
181Franck Rencurel 2020
Les protéines
Sources:
Exogène:Alimentation ( environs 70g/j à 100g/j)
Endogène: Sécrétion digestives desquamation, fuite
plasmatique (30 à 35g de protéines/j).
182Franck Rencurel 2020
Digestion des protéines
67% des dipetides
absorbés
33% des AA libres
transportés
Mucus
Peptides Max 4 aa,Au delà pas d’absorption (exception à la naissance)
183Franck Rencurel 2020
Pour les acides aminés On parle de
systèmes et non de transporteurs.
Ils ne sont pas spécifiques d’un acide
aminé donné mais d’un groupe
d’acides aminés (neutres, acides,
ramifiés..)
184Franck Rencurel 2020
Dans le sang portal circulent 90% d’AA et seulement
10% de peptides
Diffusion facilité
185Franck Rencurel 2020
AA +peptides (<4aa)
AA
S Protéique
Transformation
AA
Sang portal
AA
Sang artériel
Jeûne:
Libération graduelle
D’AA dans sang portal.
Post-Prandial:
Rétention majeure
AA (protéines)
dans entérocytes.
Glutamine (jeûne)
Lumière
Rétention
splanchnique
Facteurs nutritionnels influençant
l’absorption, le métabolisme et la
distribution
des AA dans l’intestin grêle
186Franck Rencurel 2020
Quantité de protéines
Ration équilibrée
(12-15% protéines)
90 % absorbées
30-50% utilisées par intestin
Ration Hyperprotéinée
Diminution absorption
intestinale
Ration Hypoprotéinée
Absorption intestinale
augmente puis adaptation et
diminution du
nombre de transporteurs
187Franck Rencurel 2020
Qualité des protéines
Rétention des AA
par entérocytes.
Urée
AA artériels.
Urée
Rétention des AA
par entérocytes.
L’absence d’un AA Essentiel diminue l’absorption
intestinale et favorise la protéolyse hépatique
188
Déficience
en AA E
Complètes
en AA E
Complètes en Acides aminés essentiels ou déficientes
Franck Rencurel 2020
189
Rétention des AA par entérocytes
Facteurs augmentant
la rétention intestinale
Facteurs réduisant
la rétention intestinale
Age
Qualité
(complètes vs non complètes
Riches en collagène)
Glucides
Fibres
Protéines lentes
(caséines, ovalbumine..)
Quantité importante
De protéines dans le
bol alimentaire
Protéines rapides
(lactoserum)
AA libres
Sans effets
Franck Rencurel 2020
190Franck Rencurel 2020
3-Digestion et absorption
des lipides
Digestion des lipides dans l’intestin
• Lipase (Duodénum)
Digestion des lipides en Acides gras
Inactive à pH acide (sauf lipase gastrique)
N’agit que sur les micelles (étape obligatoire,
importance des sels biliaires)
S’accroche aux micelles grâce à la Colipase
191Franck Rencurel 2020
Sels biliaires
Micelles
Lipase
Co-Lipase
Monoglycéride AGL
Triglycérides
Cholestérol
Protéines
Chylomicron
Rôle de la lipase dans
l’absorption des lipides
Lymphe
Cholestérol
Phospholipides
AGL
Monoglycérides
Vitamines
192Franck Rencurel 2020
Lumière
Entérocyte
Les chylomicrons sont les plus grosses lipoprotéines
circulantes.
Demie vie est très courte (environ 5 minutes).
2/3 des TG des chylomicrons sont redistribués aux tissus
périphériques,
Le tiers restant constitue les chylomicrons « remnantes »
redistribuées vers le foie.
193Franck Rencurel 2020
chylomicrons
88% de triglycérides
< 3% cholestéryl ester
VLDL
55% de triglycérides
< 12% cholestéryl ester
LDL
10% de triglycérides
50% cholesteryl ester
HDL
3% de triglycérides
30% cholesteryl ester
Produites par le foie
TransportdesAGTransportduCHO
194Franck Rencurel 2020
Exception des Acides gras à chaine courte produits et
absorbés au niveau du Colon
Microbiote
colon
Acetate
Propionate
ButyrateH+
Na+
MCT
SLC
MCT: monocarboxylate transporter
SLC: Solute carrier 195
MCT ?
Franck Rencurel 2020
196
4-Transport intestinale des glucides
Franck Rencurel 2020
Les glucides de l’alimentation
Monosaccharrides
Glucose
Galactose
Fructose
Disaccharrides
Lactose
Saccharose
Maltose
Tréhalose*
Amidons
* champignons, insectes
197Franck Rencurel 2020
Absorption
Maltose (2 glucoses)
et oligosaccharides
Foie
Viande cheval
= glycogène
a amylase
b amylase
198
Les amidons
Amylases
Ex: Les pâtes 25 % Amylose, 75% amylopectine
Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 199
Absorption des glucides
 Seuls les monosaccharides sont absorbés
Diffusion facilitée (Glucose transporteurs
membranaires) Glucose , Galactose même
transporteur, Fructose transporteur spécifique
Co-transport sodium/Glucose (SGLT1) diffusion
simple(Transport actif secondaire avec gradient de
sodium)
SGLT1
2 Na+ pour 1 glucose transporté
260 molécules d’eau sont transportées avec chaque
molécule de glucose.(hydratation)
Solution de réhydratation (Source OMS)
75 mM Na+ *
65 mM Cl-
75 mM glucose*
20 mM K+
10mM citrate
245 mmOsmol/l
En pratique
*Glucose 60-80g/l max
*NaCl= 4,5 mg (1 pincée)
200
Osmolarité du plasma:
290 mmOsmol/l
Hypotoniquee
a
u
Franck Rencurel 2020
201Franck Rencurel 2020
5-Absorption des vitamines
dans l’intestin
202Franck Rencurel 2020
Vitamines liposolubles (A,D,E,K)
Transport et absorption avec les lipides
Vitamines A et E micelles, digestion préalable (lipase)
D, K pas de digestion préalable
Absorption duodénale, pas dans l’estomac
(une fraction endogène de K absorbée dans le colon)
203Franck Rencurel 2020
Vitamine A
Vitamine E
Vitamine K
Vitamine D 55% à 99%
selon les sujets
70% à 90%
10% à 55%
13% origine végétale
à 80 % compléments
Absorption des vitamines liposolubles
204Franck Rencurel 2020
Absorption des vitamines
hydrosolubles
205Franck Rencurel 2020
Absorption des vitamines liposolubles
Transport à travers la membrane de l’entérocytes par
diffusion facilitée.
Famille des « solute carriers » (SLC, voir transporteurs
de glucose)
Certains ne sont pas encore caractérisés (vitamine B6?)
B12
+
Transcobalamine
Estomac
+
B12
Duodenum
Récepteur
membranaire
FI
FI
dégradé
Lysosomes
B12
MRP1
Iléon
AbsorptionVit B12
206
Transcobalamine
B12
+
B12
Franck Rencurel 2020
207Franck Rencurel 2020
En résumé
208Franck Rencurel 2020
6-Absorption des
polyphénols
Absorption des polyphénols
Franck Rencurel 2020 209
D’origine végétale, les polyphénols sont reconnus
comme « xénobiotiques ».
Avant absorption ils subissent des biotransformations
complexes (microbiotes, entérocyte)
Ces biotransformations mettent en jeu des enzymes
impliquées dans la biotransformation des médicaments
d’où de nombreux risques d’interactions
Estomac Intestin grêle Colon
Acide chlorogénique
Héspéridine
Acide chlorogénique
Héspéridine
Phénoles Hespéritine
Phénoles Hespéritine
Epicatechines Epicatechines
Epicatechines
Quercétine
glycosylée
Déglycosylation
QuercétineSANG
210
Sites d’absorption de différents polyphénols
Franck Rencurel 2020
211Franck Rencurel 2020
2- La constipation
212Franck Rencurel 2020
2- La constipation
Définition
La constipation consiste en un retard ou une difficulté à
évacuer les selles.
Elle peut être occasionnelle (voyage, grossesse, etc.) ou
chronique.
On parle de constipation chronique lorsque le
problème dure depuis au moins 6 à 12 mois, avec des
symptômes plus ou moins marqués.
La fréquence d’évacuation des selles varie d’une
personne à l’autre, allant de 3 fois par jour à 3 fois par
semaine. On peut parler de constipation lorsque les selles
sont dures, sèches et difficiles à évacuer.
Moins de 3 selles par semaine.
213Franck Rencurel 2020
2- La constipation Echelle de Bristol
214Franck Rencurel 2020
La constipation se définit comme l'existence durant 12
semaines (non impérativement consécutives) au cours
des 12 mois précédents d'au moins 2 des symptômes
suivants :
•Difficultés d‘émission des matières fécales pour au
moins une défécation sur quatre,
•Selle dure ou fractionnée (1 défécation/4),
•Sentiment de défécation incomplète (1 défécation/4),
•Sensation de blocage ano-rectal (1 défécation/4),
•Nécessité de manœuvres pour faciliter la défécation (1
défécation/4),
•Fréquence des défécations < à 3 par semaine, chez des
patients n'ayant pas de matières fécales liquides ni
d'autres signes évocateurs de colopathie fonctionnelle .
2- La constipation
215Franck Rencurel 2020
Deux mécanismes physiopathologiques prédominent
et sont souvent associés :
1) Un trouble de la progression du bol fécal
2) Un trouble de l’évacuation
N.B La constipation peut être le symptôme
révélateur d’une maladie digestive organique.
Elle peut également être secondaire à une affection
générale, endocrinienne..
2- La constipation
Physiopathologie
216Franck Rencurel 2020
Constipation primitive:
C’est de loin la cause la plus fréquente.
Elle prédomine chez la femme et la personne âgée.
La plupart du temps, la constipation est causée par de
mauvaises habitudes alimentaires, l'inactivité
physique, le stress, l'anxiété ou la présence
d'hémorroïdes ou de fissures anales (douleurs) qui
font que la personne se retient d'aller à la selle
2- La constipation
Physiopathologie
217Franck Rencurel 2020
Causes extradigestives de constipation:
Endocriniennes ou métaboliques
•Neurologiques (périphériques ou centrales) ou
neuropsychiques
•Compression extrinsèque
•Iatrogène:Antidépresseurs, la codéine, les anti-
inflammatoires, les relaxants musculaires, certains
antihypertenseurs (ex: le diltiazem), les diurétiques etc.
Certains suppléments de fer peuvent également causer
la constipation.
•L’usage intensif et prolongé de laxatifs rend atone le
colon
2- La constipation
Physiopathologie
218Franck Rencurel 2020
2- La constipation
Signes cliniques
•Douleurs abdominales
•Nausées, vomissements
•Migraines
•Ballonnements
•Retard de digestion
•Diarrhées réactionnelles
•Obnubilation
•….
219Franck Rencurel 2020
•Une hygiène défécatoire (Ne pas se retenir,
prendre son temps sans forcer..)
•Augmentation du volume du contenu colique
par ajout de fibres
•Boissons (eau) en quantités suffisantes
•Marcher 30’ par jour
•Se masser le ventre (de la droite vers la
gauche)
2- La constipation
Traitements et conseils
220Franck Rencurel 2020
2- La constipation
Phytothérapie aromathérapie
Graines de lin
Mélisse en tisane
Séné en tisane
Mauve frisée ou chinoise en tisane
Ex: HE de gingembre
•1gtt HE gingembre, basilic, marjolaine,
térébenthine dans 1cc d’ HuileVégétale
massage sur le ventre 3x/ j pendant 1 semaine
221Franck Rencurel 2020
3-Les diarrhées
222Franck Rencurel 2020
3-Les diarrhées Définitions
•Trouble digestif fréquent
•En général bénin, mais peut engager le pronostic vital, en
raison du terrain ou des causes.
Diarrhées aigues:
Selon l’OMS :
•Emission > 3 selles/j, molles à liquides < 14 j Précédée d’un
transit normal.
Diarrhées chroniques:
Parler de diarrhée chronique suppose d’avoir éliminé au
préalable par l’interrogatoire :
Un syndrome dysentérique ou d’un syndrome rectal
Une diarrhée de constipation
223Franck Rencurel 2020
Distribution : 2 pics = 1 hivernal, 1 estival
•Cas sporadiques
•Cas groupés : toxi-infection alimentaire collective
•Contamination: Par voie digestive (lavage des
mains, aliments souillés)
•Germe entéro-invasif, entérotoxines
3-Les diarrhées
Epidémiologie
224Franck Rencurel 2020
Contexte épidémique:
•Notion de voyage récent
•Vie en collectivité
•Prise de médicament
•Dernier repas
•Antécédents d’épisodes similaires
•Signes extra-digestifs
Terrain:
•Age
•Etat immunitaire
3-Les diarrhées
Physiopathologie
225Franck Rencurel 2020
Bilans:
Diarrhée sans facteurs de gravité : Aucun
examen.
Diarrhée + facteurs de gravité :
Hospitalisation
(Personnes âgées, enfants bas âge, co-
morbidité,(diabète, maladie cardiovasculaire..
Diarrhée > 5j avec rectorragies)
3-Les diarrhées
Physiopathologie
226Franck Rencurel 2020
DIARRHÉE MOTRICE
Les selles sont typiquement post-prandiales
La diarrhée répond au moins partiellement aux
ralentisseurs du transit et elle cède au jeûne.
DIARRHÉE OSMOTIQUE:
La diarrhée est hydrique, sans altération de l’état
général ni malabsorption
MALABSORPTION:
Les diarrhées par malabsorption peuvent être
responsables de carences et de perte de poids
malgré des apports alimentaires qui peuvent être
conservés.
3-Les diarrhées
Physiopathologie: Diarrhées chroniques
227Franck Rencurel 2020
DIARRHÉE SÉCRÉTOIRE:
La diarrhée est typiquement abondante (> 500 mL/jour),
hydrique, source d’une fuite importante de potassium et de
bicarbonates.
DIARRHÉEVOLUMOGÉNIQUE ET EXSUDATIVE:
La diarrhée volumogénique est très rare et due à une
hypersécrétion gastrique majeure induisant une insuffisance
pancréatique.
3-Les diarrhées
Physiopathologie: Diarrhées chroniques
228Franck Rencurel 2020
L’anamnèse:
L’anamnèse est un élément essentiel de l’examen.
Elle explore :
Un terrain familial
Un terrain personnel
Les voyages faits avant le début de la diarrhée
La médication
3-Les diarrhées
Physiopathologie
229Franck Rencurel 2020
Bilans complémentaires:
Bilan sanguin
Examens parasitologiques des selles
(coproculture)
Une endoscopie digestive haute
Une coloscopie totale
Scanner
3-Les diarrhées
Physiopathologie
230Franck Rencurel 2020
3-Les diarrhées
Prise en charge
Compenser les pertes hydro-électrolytiques:
Réhydratation parentérale
Par voie orale : protocole OMS(voir éléctrolytes)
Réalimentation progressive
Les antiseptiques intestinaux:
Peuvent être prescrits en l'absence de
phénomènes invasifs
231Franck Rencurel 2020
3-Les diarrhées
Prise en charge
Traiter les symptômes associés:
Anti-spasmodiques
Antiémétiques
Ralentisseurs du transit :
Contre Indication dans diarrhées invasives*
* La diarrhée «invasive » se caractérise par une
diarrhée glaireuse ou purulente et / ou sanglante,
accompagnée de douleurs abdominales à type
d’épreintes, de faux besoins : c’est la dysenterie qui
représente moins de 10 % des diarrhées aiguës
infectieuses.
232
Merci !
Franck Rencurel 2020

Contenu connexe

Tendances

BTS diététique Vitamines hydrosolubles
BTS diététique Vitamines hydrosolublesBTS diététique Vitamines hydrosolubles
BTS diététique Vitamines hydrosolublesFranckRencurel
 
BTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveuxBTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveuxFranckRencurel
 
BTS diététique Enzymologie
BTS diététique EnzymologieBTS diététique Enzymologie
BTS diététique EnzymologieFranckRencurel
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusFranckRencurel
 
BTS diététique Glycolyse et respiration cellulaire
BTS diététique Glycolyse et respiration cellulaireBTS diététique Glycolyse et respiration cellulaire
BTS diététique Glycolyse et respiration cellulaireFranckRencurel
 
BTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osidesBTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osidesFranckRencurel
 
BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie FranckRencurel
 
BTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesBTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesFranckRencurel
 
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1FranckRencurel
 
BTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azoteBTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azoteFranckRencurel
 
BTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basiqueBTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basiqueFranckRencurel
 
BTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortBTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortFranckRencurel
 
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolBTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolFranckRencurel
 
BTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireBTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireFranckRencurel
 
BTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipidesBTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipidesFranckRencurel
 
BTS diététique Metabolisme phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme  phosphocalciqueBTS diététique Metabolisme  phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme phosphocalciqueFranckRencurel
 
BTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologiqueBTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologiqueFranckRencurel
 
Motricité digestive
Motricité digestiveMotricité digestive
Motricité digestiveEgn Njeba
 
BTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteinesBTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteinesFranckRencurel
 
Bts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireBts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireFranckRencurel
 

Tendances (20)

BTS diététique Vitamines hydrosolubles
BTS diététique Vitamines hydrosolublesBTS diététique Vitamines hydrosolubles
BTS diététique Vitamines hydrosolubles
 
BTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveuxBTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveux
 
BTS diététique Enzymologie
BTS diététique EnzymologieBTS diététique Enzymologie
BTS diététique Enzymologie
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
 
BTS diététique Glycolyse et respiration cellulaire
BTS diététique Glycolyse et respiration cellulaireBTS diététique Glycolyse et respiration cellulaire
BTS diététique Glycolyse et respiration cellulaire
 
BTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osidesBTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osides
 
BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie
 
BTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesBTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculaires
 
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
 
BTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azoteBTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azote
 
BTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basiqueBTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basique
 
BTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortBTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effort
 
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolBTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
 
BTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireBTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoire
 
BTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipidesBTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipides
 
BTS diététique Metabolisme phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme  phosphocalciqueBTS diététique Metabolisme  phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme phosphocalcique
 
BTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologiqueBTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologique
 
Motricité digestive
Motricité digestiveMotricité digestive
Motricité digestive
 
BTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteinesBTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteines
 
Bts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireBts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaire
 

Similaire à Bts diététique la digestion

Gastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesGastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesilham guercif
 
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie  physio S.digestif.pptx.pdfAnatomie  physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdfSamiraMBasskar
 
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptx
COURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptxCOURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptx
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptxLoredanaHurjui1
 
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptx
COURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptxCOURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptx
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptxLoredanaHurjui1
 
Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Olfa Bouraoui
 
L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1Eya Nasraoui
 
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...jean taty MINTA BIBINA
 
10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdfssuiam588
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion iilaamlove
 
Unai, miguel y marcos
Unai, miguel y marcosUnai, miguel y marcos
Unai, miguel y marcosjlealleon
 
Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine kalai imene
 
appareil-respiratoire.ppt
appareil-respiratoire.pptappareil-respiratoire.ppt
appareil-respiratoire.ppttaoufikakabli3
 
Les fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unai
Les fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unaiLes fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unai
Les fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unaijlealleon
 

Similaire à Bts diététique la digestion (20)

Gastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormonesGastrointestinal hormones
Gastrointestinal hormones
 
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie  physio S.digestif.pptx.pdfAnatomie  physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
 
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptx
COURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptxCOURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptx
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2018-2019.pptx
 
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptx
COURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptxCOURS  - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptx
COURS - PHYSIOLOGIE DIGESTIVE I- MD I 2022-23.pptx
 
Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)Tube digestif ( sliders 1)
Tube digestif ( sliders 1)
 
Milieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumiaMilieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumia
 
L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1
 
Le système digestif
Le système digestifLe système digestif
Le système digestif
 
Le systeme digestif
Le systeme digestifLe systeme digestif
Le systeme digestif
 
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
 
10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf10 physiologie digestive 18.pdf
10 physiologie digestive 18.pdf
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
 
Cours d'anatomie 2
Cours d'anatomie  2Cours d'anatomie  2
Cours d'anatomie 2
 
Dysphagie
DysphagieDysphagie
Dysphagie
 
Xérostomie
XérostomieXérostomie
Xérostomie
 
Unai, miguel y marcos
Unai, miguel y marcosUnai, miguel y marcos
Unai, miguel y marcos
 
Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine Cours d'histologie de 2eme année médecine
Cours d'histologie de 2eme année médecine
 
La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012La sécrétion pancréatique 2012
La sécrétion pancréatique 2012
 
appareil-respiratoire.ppt
appareil-respiratoire.pptappareil-respiratoire.ppt
appareil-respiratoire.ppt
 
Les fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unai
Les fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unaiLes fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unai
Les fonctions vitales. henar, cristina, irene, sergio, elena y unai
 

Bts diététique la digestion

  • 1. Le système digestif 1Franck Rencurel 2020 Franck Rencurel, PhD BTS diététique
  • 2. Franck Rencurel 2020 2 Voyage aux pays des glaires Enzymes, sucs, hormones, Bactéries… jusqu’à l’arrivée En apothéose! But de la digestion:
  • 3. Le système digestif 3Franck Rencurel 2020 Objectifs pédagogiques  Etre capable de décrire le système digestif  Etre capable d’expliquer les mécanismes mis en jeu dans la digestion
  • 4. Franck Rencurel 2020 4 Le système digestif Plan du cours I-Introduction Généralités Définitions Histologie II-La Bouche Anatomie La langue et le goût Développement du goût La sensibilité gustative Les différentes saveurs papilles et bourgeons la détection des saveurs Les glandes salivaires La salive: composition III-l’œsophage Généralités Anatomie La déglutition IV-L’estomac Anatomie Structure de l’épithélium gastrique Les différentes muqueuses La Glande gastrique Régulation de la libération d’HCL Régulation de la vidange gastrique V-Le Pylore Anatomie Fonction VI- L’intestin grêle Généralités Structure de la muqueuse, histologie La barrière intestinale Fonctions Peristaltisme Le Duodénum III-le colon Anatomie/Physiologie
  • 5. Franck Rencurel 2020 5 Le système digestif VIII-Les organes annexes 1-La vésicules biliaires Anatomie, structure Rôle de la bile Composition de la bile Cycle entéro-hépatique Phytothérapie/lithiases 2-Le Pancréas exocrine Anatomie/structure Le suc pancréatique Zymogènes/enzymes Régulation des sécrétions IX-Absorption 1-les différents modes d’absorption 2- transport des électrolytes 3- Absorption des peptides et AA 4-Digestion, absorption des lipides 5-Absorption des glucides 6-Absorption des vitamines 7-Absorption des polyphénols
  • 6. 6 Tractus digestif Organes annexes •Bouche •Pharynx •Œsophage •Estomac •Intestin grêle •Colon •Rectum •Glandes salivaires •Foie •Vésicule biliaire •Pancréas Le système digestif I-Introduction Franck Rencurel 2020
  • 7. Le système digestif 7Franck Rencurel 2020 Généralités rectum Vésicule biliaire L’homme est un « Donut » Tout ce qui est déversé dans le tube digestif est considéré comme déversé vers l’extérieur De l’organisme On parle de fonction « exocrines »
  • 8. Le système digestif 8Franck Rencurel 2020 Définitions Le système digestif est l’ensemble des organes et tissus qui permettent la transformation et l’assimilation des nutriments par l’organisme La digestion est l’ensemble des transformations subies par les aliments ingérés qui permettent leur assimilation par l’organisme.
  • 9. 9 Vander: physiologie humaine, 6e ed 4 fonctions assurées par le tractus gastro-intestinal 1-Digestion 2-Sécrétion 3-Absorption 4-Motilité Absorption Sécrétions (enzymes, sels biliaires) Franck Rencurel 2020
  • 10. Le système digestif 10Franck Rencurel 2020 Aliment: Matière organique, animale ou végétale, consommée à des fins constitutionnelles et énergétiques. Glucides Lipides protéines Mono saccharides Mono Glycérides AG et phospholipides Acides aminés Aliments Nutriments Digestion chimique et enzymatique Digestion
  • 11. Le système digestif 11Franck Rencurel 2020 Généralités Les mécanismes régulateurs de la digestion mettent en jeu le système nerveux (reflexes longs et courts), et des récepteurs et canaux ioniques.
  • 13. 13Franck Rencurel 2020 Les différentes couches musculaires du tube digestif
  • 14. Histologie du système digestif 14Franck Rencurel 2020 Muqueuse: épithélium + tissu conjonctif. Sous-muqueuse: tissu conjonctif lâche. Musculeuse: 2 couches musculaires. Séreuse: épithélium + tissu conjonctif
  • 15. Franck Rencurel 2020 15 II La Bouche
  • 16. La Bouche:Anatomie 16Franck Rencurel 2020 La cavité buccale
  • 17. La Bouche:Anatomie 17Franck Rencurel 2020 La cavité buccale
  • 18. La langue et le goût Franck Rencurel 2020 18 La bouche
  • 19. La langue un muscle sensible 19Franck Rencurel 2020 Elle sert à « sentir » les saveurs mais aussi à pousser les aliments vers l’arrière pour la déglutition
  • 20. Franck Rencurel 2020 20 Acquisition du goût dès l’état fœtal (ingestion de liquide amniotique) jusqu’à la moyenne enfance. Vers 7-8 ans l’enfant découvre les nouvelles saveurs. Le goût pour certains aliments est plus ou moins fixé à l’adolescence. Saveur sucrée Bébé avale et sourit Saveur salée Bébé avale sans difficulté Saveur Acide Bébé avale mais grimace Saveur amère Bébé grimace et tire la langue Développement du goût
  • 21. 21Franck Rencurel 2020 Laurent Brondel, Agnès Jacquin, Sophie Meillon, Luc Pénicaud Le goût : physiologie, rôles et dysfonctionnements ☆ Nutrition Clinique et Métabolisme, Volume 27, Issue 3, 2013, 123–133 Détection des saveurs Connections nerveuses Pores Cavitébuccale La papille est un repli de l’épithélium buccale
  • 22. Franck Rencurel 2020 22 Les papilles gustatives Pore Bourgeon du goût Papilles caliciformes Papilles filiformes Papilles fungiformes Adapté de :The receptors and cells for mammalian taste Jayaram Chandrashekar, Mark A. Hoon, Nicholas J. P. Ryba & Charles S. Zuker Naturevolume 444, pages288–294 (2006)
  • 23. Branche du nerf facial corde du tympan Transmet les saveurs Nerf glossopharyngien Transmission des saveurs et sensations (textures, chaleurs..) Nerf vague: Transmet les saveurs dans la région de l’épiglotte (régurgitation ou non). Principaux nerfs de la langue Branche du nerf trijumeau Transmet les sensations (somatiques) 23Franck Rencurel 2020
  • 24. Franck Rencurel 2020 Principaux nerfs de la langue: Goût et somesthésie Somesthésie: sensibilité du corps (chaleur, goût, douleur..) 24
  • 25. 25Franck Rencurel 2020 La bouche Les glandes salivaires:Anatomie Glande Parotide Glande Sous-maxillaire Glande Sublinguale
  • 26. 26Franck Rencurel 2020 La bouche Les glandes salivaires: structure
  • 27. 27Franck Rencurel 2020 La Bouche La salive: Généralités C’est la combinaison de 3 types de sécrétions: • Sécrétion aqueuses (Séreuse) •Sécrétion plus épaisse contenant de la Mucine (Muqueuse) •Sécrétion mixte (Séreuse et muqueuse) par une même glande Glandes Parotides (Séreuse) Glande Sous-Maxillaire) (Mixte) Glande sublinguale (Mixte)
  • 28. 28Franck Rencurel 2020 La Bouche Sécrétion uniquement sous contrôle neuronale: Système nerveux sympathique et parasympathique Rôle:  Hydrate et lubrifie les aliments Digestion (amylase) Participe au goût (dissolution des molécules) Antibactérien (mucine, lysozyme) La salive: Généralités
  • 29. 29Franck Rencurel 2020 La Bouche La salive: Composition Débit: 0,7 à 1litre/24h Enzymes et protéines: a-amylase Enzyme débranchante Maltase Lipase Lactoperoxydase Lysozyme Mucine Urée Acides aminés
  • 30. 30Franck Rencurel 2020 La Bouche 50% amidon: •23% amylose •73% amylopectine •Le Reste monosaccharides) 40% eau 7% Protéines Composition du pain blanc
  • 31. 31Franck Rencurel 2020 La bouche La salive: L’amylase salivaire Amylose 8 glucoses/tour Maltose Glucose Liaisons a 1-4 a-amylase Liaison a 1-6 enzyme débranchante a-amylase Maltase Amylopectine
  • 32. 32Franck Rencurel 2020 La bouche •Ph Optimum 6-7 •50%d’activité à pH= 4 (estomac) •Inactive à pH= 3 •Baisse du pH gastrique (45 min) •Une fraction de l’enzyme est encore active dans l’estomac et le grêle ! On estime que 76% de l’amidon de pomme de terre et 59% de l’amidon du pain est hydrolysé en maltose dans l’estomac par l’a-amylase salivaire! L’Amylase salivaire
  • 34. 34Franck Rencurel 2020 L’oesophage Longueur: 25 cm Diamètre : 2,5 à 3 cm cardia
  • 35. 35Franck Rencurel 2020 L’oesophage Généralités Il participe activement à la digestion en permettant le transfert du bol alimentaire vers l’estomac. Ce mouvement est actif, implique une contraction musculaire le péristaltisme œsophagien A son extrémité supérieure un sphincter empêche le reflux du bol alimentaire A son extrémité inférieure c’est le cardia (repli de l’estomac) qui fait office de sphincter
  • 36. 36Franck Rencurel 2020 L’oesophage Anatomie On peut le décomposer en 3 parties: Cervicale Thoracique Abdominale Il subit 3 rétrécissement 1-au niveau du cartilage cricoïde ; 1-au passage de la crosse aortique 1-au passage du diaphragme.
  • 37. 37Franck Rencurel 2020 L’oesophage L'œsophage est composé de plusieurs couches, (tuniques) de l'extérieur vers l'intérieur : un adventice constitué d'une membrane conjonctive séparant l'œsophage des autres organes. une couche musculaire longitudinale externe. une couche musculaire circulaire interne. une sous-muqueuse, composée d'un tissu conjonctif dense contenant des vascularisations et des innervations. une muqueuse, constituée d'un épithélium, d'une lame basale et d'un tissu conjonctif.
  • 38. 38Franck Rencurel 2020 L’œsophage Les différentes couches de l’œsophage Cavité (intérieur) Extérieur
  • 39. 39Franck Rencurel 2020 L’oesophage Les différentes couches de l’œsophage
  • 40. 40Franck Rencurel 2020 La déglutition Epiglotte ouverte, laisse passer l’air dans le larynx Mauvaise fermeture  fausse route !
  • 41. 41Franck Rencurel 2020 La déglutition Le Péristaltisme œsophagien
  • 44. La Musculature de l’estomac 44 L’estomac Franck Rencurel 2020
  • 45. 45Franck Rencurel 2020 L’estomac Structure cellulaire de la muqueuse gastrique Savoir la différence entre muqueuse fundique et antrale
  • 46. L’estomac Franck Rencurel 2020 46 Organisation de la muqueuse gastrique . • La séreuse: Le péritoine. •La Musculeuse: muscles longitudinaux, circulaires et obliques. •La Sous-musculeuse: Région très vascularisée.
  • 47. L’estomac Franck Rencurel 2020 47 Organisation de la muqueuse gastrique . •La muqueuse contient des glandes excrétrices de substances importantes dans la digestion constituant le suc-gastrique. On distingue 3 types de muqueuses selon la région de l’estomac: La muqueuse cardiale La muqueuse fundique La muqueuse antropylorique
  • 48. L’estomac Franck Rencurel 2020 48 La muqueuse cardiale
  • 49. L’estomac Franck Rencurel 2020 49 La muqueuse fundique
  • 50. L’estomac Franck Rencurel 2020 50 La muqueuse Antropylorique
  • 51. Crypte gastrique La glande gastrique 51 L’estomac Franck Rencurel 2020
  • 52. 52Franck Rencurel 2020 L’estomac  Les cellules à mucus abondantes sur toute la surface interne de l’estomac. Les Cellules principales: (ou peptiques): polyédriques, caractéristiques de la muqueuse fundique. Les Cellules Pariétale (ou bordantes): volumineuse, granuleuse , caractéristiques de la muquese fundique Les cellules neuroendocrines (cellules « G ») : Majoritairement dans les glandes antropyloriques mais aussi dans le fundus. Les différents types cellulaires de la muqueuse gastrique
  • 53. 53Franck Rencurel 2020 L’estomac Lumière gastrique Épithélium cylindrique simple Follicule gastrique Glande gastrique Vander, Physiologie humaine, 6e ed.
  • 54. 54Franck Rencurel 2020 L’estomac Cellules sécrétrices du suc gastrique: •Cellules à mucus du collet et de l’épithélium •Cellules pariétales •Cellules principales •Ne pas oublier également les cellules endocriniennes présentes dans la muqueuse
  • 55. 55Franck Rencurel 2020 L’estomac Les cellules de la muqueuse gastrique Les Cellules à mucus Mucus ici coloré en pourpre Pour la photo C= crypte S= surface de la muqueuse Faible épaisseur de mucus Capable de résister à des pH<1 Rôle protecteur
  • 56. 56Franck Rencurel 2020 L’estomac Les cellules de la muqueuse gastrique Cellules principales •Elles libèrent du Pepsinogène (inactif) dans la lumière. •Sécrétion de Lipase Cellules principales
  • 57. 57Franck Rencurel 2020 L’estomac Pepsine Cellules Principales Gastrine + Cellules pariétales Gastrine + Vue Odorat Graisses Corticoïdes + Modifié d’après: http://www.pinsdaddy.com Activation du Pepsinogène en Pepsine par HCL
  • 58. 58Franck Rencurel 2020 L’estomac Pepsinogène (inacti) Cellules principales Pepsine Cellules Pariétales HCL Protéine PreptidesPepsine Activation de la Pepsine par le HCL
  • 59. 59Franck Rencurel 2020 L’estomac Les Cellules pariétales HCL Bicarbonate Facteur intrinsèque
  • 60. 60Franck Rencurel 2020 L’estomac L’acidité gastrique active le facteur intrinsèque qui permet le transport de la vitamine B12 dans l’intestin (Iléon). Chez les personnes âgées, les personnes sous IPP, l’acidité gastrique diminue ce qui diminue également l’absorption de laVit B12 !
  • 61. 61Franck Rencurel 2020 L’estomac La membrane de l’Apex change de morphologie entre phase sécrétoire et de repos. Migration des canaux vers la surface membranaire à l’état stimulé HCL Non stimulée stimulée Les cellules Pariétales
  • 62. Cellules neuroendocrines ou « cellules G » •Majoritairement dans l’antre et le fundus •Présentes aussi dans toute la muqueuse de l’estomac jusqu’au colon. Sécrétions de Peptides signaux Hormones (Ex: Gastrine) Régulations à court terme (digestion) et long terme (régénération de la muqueuse) 62 L’estomac Franck Rencurel 2020
  • 63. Cellules Peptides/hormones Fundus Antre P/D1 Ghréline + +/- EC Sérotonine + + D Somatostatine + + ECL Histamine + G gastrine + 63 L’estomac Hormones et peptides produits par les cellules endocrines. Plusieurs types de cellules endocrines spécialisées dans la production d’une hormone spécifique Franck Rencurel 2020
  • 64. Franck Rencurel 2020 64 Régulation de la libération de HCL dans l’estomac L’’estomac
  • 65. 65 Gastrine Histamine ACh Somatostatine + - : H+/K+ ATPase + + H+ + HCL Translocation L’estomac Régulation Hormonale de la production d’HCL Cellule Pariétale Jusqu’à 2 litres d’HCL par jour ! Franck Rencurel 2020 Les effecteurs régulant la sécrétion de HCL doivent être connus
  • 66. Phase 1- Phase céphalique via le nerf vague (vision, odeur). •Stimulation directe sur cellules pariétales •Stimulation Indirecte via cellules neuroendocrines et histamine Nerf vague Histamine HCL 66 Cellule PariétaleCellule neuroendocrine Franck Rencurel 2020
  • 67. Phase 2: Pendant le repas Cellule G Gastrine Histamine Nutriments (Acides aminés)Antre Fundus Histamine le médiateur prédominant Cimétidine 67 Cellule neuroendocrine Cellule pariétaleVoie humorale Gastrine Voie secondaire HCL Franck Rencurel 2020
  • 68. 68Franck Rencurel 2020 L’estomac La digestion des lipides par la lipase gastrique
  • 71. Franck Rencurel 2020 71 Le relâchement réflexe des muscles lisses du fundus et du corps de l'estomac sont initiés par la déglutition. Ce réflexe est commandé par le centre de la déglutition par l'intermédiaire du nerf vague vers les plexus entériques de l'estomac. Donc tant que nous mangeons, ces parties de l'estomac se relâcheront, lui permettant de se laisser remplir sans grande augmentation de pression gastrique. Après cette période de remplissage, la distension de la paroi gastrique liée à la présence des aliments stimulent des mécanorécepteurs qui vont alors initier par réflexes courts la contraction de ces parties de l'estomac (nous verrons que cette motilité est aussi dépendante de facteurs hormonaux initiés pendant la phase intestinale de la digestion). Par contre, au niveau de l'antre, de fortes contractions se produisent afin de malaxer et de mélanger le chyme aux sécrétions gastriques.
  • 72. 72Franck Rencurel 2020 L’estomac La vidange gastrique  Processus réglé pour délivrer à l’intestin un chyme prêt à subir les différentes étapes permettant l’absorption des nutriments .  La vidange est différente selon la nature du contenu gastrique. Phase Liquide Phase solide digestible Phase solide indigestible
  • 73. 73Franck Rencurel 2020 L’estomac Vidange gastrique: La phase liquide Sous l’action d’un gradient de pression généré par les contractions de l’estomac T1/2=30 minutes Influence du contenu énergétique: Eau plus rapide qu’une solution glucosée Boire pendant le repas accélère la vidange gastrique Une solution froide ou chaude sera moins rapide qu’une solution à T° ambiante
  • 74. 74Franck Rencurel 2020 L’estomac La vidange gastrique Influence de la texture de l’aliment LiquideTexture solide Texture molle Vitesse vidange gastrique
  • 75. 75Franck Rencurel 2020 L’estomac Vidange gastrique et contenu calorique d’un repas Calories ++ => Vidange --
  • 76. 76Franck Rencurel 2020 L’estomac Vidange gastrique et osmolarité du repas
  • 77. 77 Facteurs stimulant la vidange Facteurs inhibant la vidange •Graisses (+énergie) •Température trop chaude ou trop froide •Acidité forte •Solution hypertonique •Distension (volume) •Vue •Odeur •Goût •Protéines (aa) •Gastrine L’estomac La vidange gastrique: Résumé Franck Rencurel 2020
  • 78. Franck Rencurel 2020 78 Acetylcholine Gingerol + Vidange gastrique Sérotonine Gingembre
  • 80. Le Pylore Franck Rencurel 2020 80 Le Pylore régule le passage du chyme dans le duodénum. Composé de muscles lisses, Il est divisé en deux parties : l'antre, relié à l'estomac, et le canal relié au duodénum. Entre les deux se trouve le sphincter du pylore. Sphincter pylorique Canal pylorique Antre pylorique
  • 81. 81Franck Rencurel 2020 Le pylore Fonctions du Pylore OuvertFermé Brassage du chyme De petites quantités de chyme passe (30ml) Seules les particules <1mm passent Les autres seront expulsées plus tard (non digérables)
  • 82. 82Franck Rencurel 2020 Le Pylore La sténose pylorique •C’est une obstruction de la lumière du pylore par une hypertrophie musculaire du sphincter pylorique. Le traitement est chirurgical. •2-3 enfants sur 1000, principalement les garçons Intervient entre 3 et 6 semaines de vie •Vomissements par jet après les repas, sans bile. Enfant visiblement en bonne santé et de fort appétit. •Facteurs génétiques (frères sœurs, parents), •Facteurs de risque: tabagisme grossesse. •Hypergastrinémie observée, innervation anormale de la musculeuse.
  • 83. Franck Rencurel 2020 83 La composition du chyme module l’acidité et la motilité gastrique
  • 85. Segments de l’intestin grêle Duodénum Jéjunum Iléon 85Franck Rencurel 2020
  • 86. 86Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle Généralités L'intestin grêle constitué de trois parties: •Le duodénum (25cm) en jonction avec le pylore •Le jéjunum (environs 3m) •L'iléon (environs 3m) en jonction avec le colon. Il mesure environ 7 mètres, mais sa surface est considérable en raison de nombreuses villosités qui le tapissent et augmente sa capacité de réabsorption.
  • 87. 87Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle Le duodénum Vésicule biliaire Ampoule deVater (cholédoque +Wirsung) Canal Cholédoque Canal de Wirsung pancréas
  • 88. 88Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle Le duodénum Ampoule deVater
  • 89. 89Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle Généralités Le site d’absorption est vaste grâce à une surface d’échange importante créée par les villosités intestinales • 4 mètres de grêle donne une surface de la séreuse de 0.4m2 et une surface de la muqueuse de 250m2 La muqueuse est plissée en valvules conniventes transversales qui multiplient la surface par 3, Les valvules sont plissées en villosités qui multiplient par 30, Les microvillosités de la bordure en brosse de l’entérocyte multiplient la surface par 600. Les cryptes sont des replis invaginés dans le chorion entre les villosités.
  • 90. Franck Rencurel 2020 90 L’intestin grêle Généralités 3 à 10 mm 0.4 à 1 mm de long 1micromètre
  • 91. Franck Rencurel 2020 91 L’intestin grêle Structure de la muqueuse Savoir décrire villosités et microvillosités à l’aide de la figure précédente
  • 92. Franck Rencurel 2020 92 Cryptes de Lieberkuhn Plaques de Peyer Glandes de Brunner Villosités Microvillosités L’intestin grêle Dans l’intestin grêle plusieurs structures sont présentes
  • 93. Franck Rencurel 2020 93 L’intestin grêle Les Cryptes de Lieberkuhn Crypte de Lieberkuhn
  • 94. Franck Rencurel 2020 94 L’intestin grêle Les Plaques de Peyer Ce sont des follicules lymphoïdes groupés en amas jointifs. Situés dans la muqueuse et la sous-muqueuse. Les cellules M captent les antigènes et les acheminent vers les macrophages et cellules dendritiques
  • 95. Franck Rencurel 2020 95 L’intestin grêle Les Glandes de Brunner Au niveau de la jonction pylore-duodénum Sécrétion de mucus Musculeuse muqueuse
  • 96. 4 types cellulaires constituent la villosité L’intestin grêle Absorption des nutriments Mouvement du bol alimentaire Barrière physique Transport, régulation de prise alimentaire (GLP1), digestion Barrière immunologique Entérocytes 96Franck Rencurel 2020
  • 97. La barrière intestinale Microbiote: Antibiotiques contres les bactéries étrangères Symbiose Le Mucus Barrière physico chimique Les jonctions denses Une barrière physique et sélective Anticorps (Paneth cells) Barrière immunologique Membrane basale Circulation sanguine L’intestin grêle Entérocytes Paneth 97Franck Rencurel 2020
  • 98. 98Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle •Phase ultime de dégradation des aliments ingérés. •Absorption des produits de la digestion. •Activité motrice assurant la progression du bol alimentaire vers le colon. •Il contient un grand nombre de microorganismes. •Fonction immunitaire sous forme de barrière aux germes introduits par voie alimentaire. •Fonction hormonale avec une action sur le tube digestif (estomac, pylore) grâce à la sécrétion de sécrétine et de cholecystokinine mais aussi sur le cerveau et l’organisme entier (GLP-1, serotonine..) Les fonctions physiologiques
  • 99. Franck Rencurel 2020 99 Contraction de l’intestin grêle: Péristaltisme et système nerveux
  • 100. 100Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle Le peristaltisme permet la progression du chyme, D’autres contractions (circulaires) assurent le brassage avec les sucs digestifs et finissent Fragmentation du chyme. •Dans l’intestin grêle sont déversées des enzymes: Protéolytiques Lipolytiques Glycolytiques
  • 101. Motricité de l’intestin: onde péristaltique  La contraction élémentaire est un anneau de contraction qui se propage ou non sur l’intestin ◦ Lorsque l’intestin se contracte la lumière est plus ou moins fermée sur 1 à 4 cm (homme)  Onde péristaltique: ◦ Parcours de quelques cm à 0.5cm/sec  Onde antipéristaltique ◦ Parcours rétrograde 101Franck Rencurel 2020
  • 102. La contraction élémentaire de l’intestin: l’onde péristaltique Temps zéro 5 secondes plus tard Zone de contraction Zone de relâchement 102Franck Rencurel 2020
  • 103. Les deux couches musculaires de l’intestin: longitudinale et circulaire Deux couches musculaires concentriques: • Couche interne = circulaire •constriction de la lumière digestive • Couche externe = longitudinale •pour raccourcir l’intestin dans sa longueur 103Franck Rencurel 2020
  • 105. Effet d’une contraction intestinale sur le contenu de l’intestin  Si la contraction n’est pas propagée (pas d’ondes longitudinales), il en résulte un mixage local du contenu digestif (contractions autrefois appelées segmentaires)  Si propagée, la contraction va déplacer le contenu 105Franck Rencurel 2020
  • 106. Effet d’une contraction intestinale sur le contenu de l’intestin Contraction non propagée sépare (segmente) l’intestin en deux et assure un mélange du contenu Contraction propagée vers l’aval assure un transport net de l’amont vers l’aval Avant Après 106Franck Rencurel 2020
  • 107. Transit dans l’intestin grêle  Temps moyen de transit ± 1 h  La prise de nourriture n’a pas d’effet sur le transit  Pas d’influence de l’exercice 107Franck Rencurel 2020
  • 108. Franck Rencurel 2020 108 Complexes Moteurs Migrants CMM
  • 109. Franck Rencurel 2020 109 Le contenu gastrique ne peut être totalement réduit en particules de diamètre inférieur à 2 mm. Durant la phase de motricité gastrique, les aliments non réduits ne sont donc pas évacués de l'estomac. Un type de motricité appelé "Complexes Moteurs Migrants", intervient durant la phase interprandiale et permet la vidange complète de l'estomac. Ces CMM démarrent par de fortes vagues péristaltiques de l'antre pylorique, en association avec une relaxation du pylore (ouverture). Passage du contenu complet de l'estomac vers le duodénum. L'intestin est ensuite le siège de contractions ordonnées et migrantes, dont l'origine spatiale est l'estomac. Régulations •Action prépondérante de la motiline, une hormone intestinale. •Influence du nerf vague moteur dans la régulation de ces CMM,. •L'hypoglycémie des phases postprandiales,apparaît également comme un stimulus d'apparition de ces CMM.
  • 110. Nature des contractions intestinales pendant le CMM Les contractions sont: • Phase 1 Onde lente, non contractile Permet l’apparition des ondes de phase 2 et 3  Phase II ◦ Intermittentes et irrégulières ◦ « segmentaires » (brassage) c.à.d. non ou peu propagées  Phase III ◦ Activité maximale, régulière et propagées distalement ◦ La distance peut être de 60 cm dans l’iléon distal 110Franck Rencurel 2020
  • 111. Franck Rencurel 2020 111 Rôle de la phase 3: Balayage des résidus, bactéries, cellules etc.  Les CMM ont pour origine les parties distales de l’ estomac et ils vont se propager jusqu’à l’ iléon en 120 min  Le côlon ne participe pas à cette organisation  La prise de nourriture fait disparaitre totalement les CMM, le péristaltisme intestinale prend le relais
  • 112. Franck Rencurel 2020 112 Système nerveux et contractions digestives
  • 113. Franck Rencurel 2020 113  Les fonctions de sécrétion, de motricité et d’absorption doivent être intégrées pour assurer la digestion et l’absorption optimale des aliments  Le tube digestif possède un système nerveux intrinsèque qui lui donne une large autonomie (ex: automatismes moteurs), le système nerveux extrinsèque assurant les intégrations spatiales et temporelles des fonctions.
  • 114. Le système nerveux de l’intestin  Système nerveux extrinsèque ◦ Fait partie du système nerveux autonome (SNA)  Parasympathique  Nerfs vagues et pelviens  Sympathique  Système nerveux intrinsèque (ou entérique)  Forment des réseaux dont les plexus myentériques et sous-muqueux sont les plus importants  Sont interconnectés avec le système nerveux extrinsèque 114Franck Rencurel 2020
  • 115. Les cellules de Cajal: Cellules à l’origine de l’automatisme des fibres lisses gastro- intestinales production d’ondes lentes (non contractiles) nécessaires à la genèse des contractions intestinales Cellules Musculaires lisses Axons SNA Genèse d’ondes lentes 115Franck Rencurel 2020
  • 116. le système nerveux intrinsèque: les plexus  Les plexus sont des structures type système nerveux central avec vésicules synaptiques, des cellule gliales…  d'où son nom anglais : brain gut axis (littéralement : cerveau viscéral).  Il est connecté au système nerveux central via le nerf vague. 116Franck Rencurel 2020
  • 117. Les neurones des plexus Neurones cholinergiques (acétylcholine) Excitateur Neurones inhibiteur non-adrenergique Purinergiques (récepteurs à l’adénosine,ATP…) Présence d’un tonus inhibiteur permanent. Rôle Indispensable à la formation de l’onde péristaltique c’est-à-dire à la coordination temporelle des différents événements: de contraction en amont de relâchement en aval C’est la loi de l’intestin 118Franck Rencurel 2020
  • 118. 119Franck Rencurel 2020 L’intestin grêle Le Duodénum •Sont rôle principale est de neutraliser l’acidité du chyme provenant de l’estomac. •Il mesure 4cm de diamètre et environs 25-30cm de long La paroi du duodénum est constituée de: •la muqueuse pourvue de plis et de glandes de Brünner (qui sécrètent le mucus alcalin qui neutralise l'acidité). •La sous-muqueuse qui est vascularisée et innervée. •les muscles lisses longitudinaux et circulaires. •La séreuse (péritoine).
  • 120. 121Franck Rencurel 2020 Le Colon Anatomie  Longueur: 1mètre Vascularisation: artères mésentériques inférieures et supérieures Plusieurs segments: Le caecum et l’appendice  Le colon droit Le colon transverse Le colon gauche Le colon sigmoïde Le rectum L’anus
  • 121. 122Franck Rencurel 2020 Le Colon Physiologie • Absorption: eau et électrolytes (sodium et chlorure) (déshydratation et moulage des selles) •Réabsorption des sels biliaires •Transformation des pigments biliaires (bilirubine) •Dégradation des sucres non digérés dans le grêle (bactéries) (fibres) Absorption de la vitamine K et B12produites par le microbiote colique Motricité: Propulsion vers le rectum Mucus: Lubrification des fèces
  • 122. Franck Rencurel 2020 123 Continence et défécation
  • 123. Franck Rencurel 2020 124 La défécation Les distensions au niveau du rectum déclenchent un signal nerveux relâchant les sphincters anaux
  • 124. Franck Rencurel 2020 125 Les deux mécanismes de propulsion dans le colon sont -le péristaltisme -les mouvements de masse Innervation centrale intégrée (contrôle) Le péristaltisme est lent dans le colon, les mouvements de masse sont prépondérant dans l’expulsion. Les mouvements de masse sont des ondes lentes, longues et puissantes. Ces mouvements parcours le colon 3 à 4 fois par jours. Ces ondes se propagent surtout après un repas et sont amplifiées par l’ajout de fibres
  • 125. Motricité colique  Rôle : ◦ Assurer la propulsion lente du contenu colique ◦ Favoriser le brassage : réabsorption hydro- électrolytique et les fermentations ◦ Permettre l’implantation puis le maintien de la flore colique. 126Franck Rencurel 2020
  • 126. Transit colique  Lent  Moyenne : 34,4 h ◦ Droit : 6,9 h ◦ Gauche : 9,1 h ◦ Recto-sigmoïde :18,4 h ◦ Total Homme : 32 h ◦ Total Femme : 36 h 127Franck Rencurel 2020
  • 127. 128  Variations nycthémérales (jour/nuit)  Nuit : repos, faible activité  Réveil et périodes post-prandiales (explique la selle matinale ou post-prandiale) : ◦ Augmentation activité ◦ Apparition contractions de grande amplitude. Franck Rencurel 2020
  • 128. Franck Rencurel 2020 129  Continence et défécation : fonctions hautement intégrées  Conscience : Sensation de besoin  Processus cognitif : Reconnaissance du contenu (gaz, matière)  Processus analytique : Compatibilité avec la vie sociale  Phénomène volontaire : Déclenchement ou inhibition de la défécation. Rôle du cerveau
  • 129. La continence fécale  Organe réservoir : le colon ◦ Permet le stockage des résidus propulsés de manière intermittente.  Organe compliant : le rectum ◦ Normalement vide. Sa fonction compliante (s’adapte aux pressions) va permettre de ressentir le besoin et de le différer si nécessaire  L’appareil résistant : l’anus ◦ Tonus de repos (S.A.Intrinsèque) = barrière de pression permanente pouvant être renforcée par la contraction volontaire (S.A.Extrinsèque)  L’appareil sensitif recto-anal : ◦ Il n’y a pas de continence et de défécation possible en l’absence de sensibilité normale 130Franck Rencurel 2020
  • 130. Phénomènes mécaniques  Efforts de poussée ◦ Diaphragme et paroi abdominale  augmentation de la pression intra-abdominale  Abaissement du plancher pelvien  Relâchement du muscle pubo-rectal  Vidange colique vers le rectum  Ouverture du canal anal  Expulsion de la selle 131Franck Rencurel 2020
  • 133. Les organes annexes Franck Rencurel 2020 134 1- La vésicule biliaire
  • 134. 135Franck Rencurel 2020 Les organes annexes La vésicule biliaire http://www.centre-hepato-biliaire.org/files/images/Schema-Foie-VoiesBiliaires-Pancreas.jpg Hopital paul Brousse
  • 135. 136Franck Rencurel 2020 Les organes annexes Anatomie
  • 136. 137Franck Rencurel 2020 Les organes annexes Les sphincters de la vésicule biliaire Au repos (à jeun): le canal cholédoque est fermé par un sphincter. La bile produite reflue et est stockée dans la vésicule. Au cours d’un repas acide ou gras: Libération de CCK par l’intestin qui déclenche la contraction de la vésicule, et relâche le sphincter du cholédoque. La bile est déversée dans le duodénum.
  • 137. Les organes annexes Franck Rencurel 2020 138 •Permet la formation de micelles avec les graisses alimentaires •Rôle détergent favorisant l’émulsion. •L’émulsion favorise l’action de la lipase pancréatique •Favorise l’absorption des vitamines liposolubles (A,D,E,K et le béta-carotène) •Rôle endocrine; récepteurs spécifiques (FXR,TGR5) Rôle de la bile dans la digestion
  • 138. 139Franck Rencurel 2020 Les organes annexes La bile: Composition La Bilirubine est le produit de dégradation de l’hème. (Elimination par conjugaison) AccumulationIctère jaunisse Causes: •Calculs biliaires, •Défaut de conjugaison par interaction avec médicaments, plantes..) •Hémolyse
  • 139. 140Franck Rencurel 2020 Les organes annexes La bilirubine Photothérapie de l’Ictère du nouveau né Les fonctions hépatiques immatures chez le nouveau né ne permettent pas une bonne élimination de la bilirubine (faible quantité d’UGT conjuguante) La principale voie d’élimination chez le nouveau né se fait par liaison avec l’albumine (parfois limitante). La bilirubine libre est toxique pour le cerveau (retards de développement) Les rayons UV modifient la bilirubine, facilitant sont élimination par les reins (urines)
  • 140. 141Franck Rencurel 2020 Les organes annexes Voie de synthèse des acides biliaires Les acides biliaires primaires sont synthétisés dans le foie. Le précurseur est le cholestérol. La voie d’exportation des acides biliaires permet aussi d’éliminer les xenobiotiques lipophiles (élimination dans les selles)
  • 141. 142Franck Rencurel 2020 Les organes annexes Synthèse des acides biliaires Cholestérol Acide Chenodésoxycholique Acide cholique 7a-hydroxylase (CYP7A) FOIE
  • 142. 143Franck Rencurel 2020 90% Acides biliaires primaire (Foie): •Cholique •Chénodesoxycholique Précurseur: Cholestérol 10% Acides biliaires secondaires (intestin): •Acide lithocholique •Acide desoxycholique Réabsorption au niveau du colon. Les organes annexes Les acides biliaires
  • 143. Franck Rencurel 2020 144 Les organes annexes Acide biliaire tertiaire:Acide ursodesoxycholique
  • 144. 145Franck Rencurel 2020 Les organes annexes Cycle entéro-hépatique des acides biliaires 6 à 10 cycles par jours
  • 145. Altérations possibles du cycle entéro-hépatique Syndrôme du grêle court (site d’absorption des SB diminué) Réduction du grêle (chirurgie) Maladies touchant l’épithélium intestinale (Cœliaque, Crohn) Cholestase (calculs)(pas d’acides biliaires dans l’intestin) Résines d’absorption (pilules amincissantes, hypocholestérolémiants) Traitement à la néomycine, modifie le métabolisme intestinale des acides biliaires. 146 Les organes annexes Franck Rencurel 2020
  • 146. Phytothérapie et vésicule biliaire Cholagogue: Induit une chasse biliaire Chardon Marie (akènes) Radis noir* Melisse (feuilles) Pissenlit (Racines) Cholérétique: Active la production de bile par le foie. Attention à éviter en cas de lithiase. Artichaut (Feuilles) Radis noir* Pissenlit (Feuilles) 147 Les organes annexes Franck Rencurel 2020 Savoir la différence entre cholagogue et cholérétique
  • 147. Lithiase biliaire Facteurs de risque: •Alimentation riche en graisses saturées •Risque x2 chez la femme •Grossesse •Jeûne hypomotricité vésiculaire •Diabète type 2 •Obésité •Médicaments (fibrates, œstrogènes) •Maladie de Crohn •Résection de l’iléon Cristaux formés de cholestérol (+/- calcium) obstruant un canal biliaire. Incidence: 20% de la population Symptômes •Douleur hypochondre droit amplifiée au touché •Fièvre •Frissons •Perte d’appétit •Nausées, vomissements en cas d’inflammation: Cholecystite Les organes annexes 148Franck Rencurel 2020
  • 148. Lithiase biliaire: Prévention et traitements Prévenir les facteurs de risques par l’alimentation: fibres et végétaux, graisses insaturées, maitrise et gestion du poids… Traitements: •Lithiase asymptomatique: Médicaments peu efficaces, Lithotricie mais souvent pas de traitement. •Lithiase avec cholecystite: antispasmodique, anti- inflammatoires, antibiothérapie puis cholecystectomie 149 Les organes annexes Franck Rencurel 2020
  • 149. 150Franck Rencurel 2020 2-Le Pancréas exocrine
  • 150. 151Franck Rencurel 2020 Le pancréas exocrine Anatomie
  • 151. 152Franck Rencurel 2020 Le Pancréas exocrine exocrine Endocrine Structure
  • 152. 153Franck Rencurel 2020 Le pancréas exocrine Le Suc pancréatique •pH alcalin •Isotonique au plasma Composition: •Eau •Na, Ca, K, Mg : [ stable] •Cl - , HCO3 - : [ ] variable selon les débits •Enzymes 1,5 à 2 l par jour
  • 153. 154Franck Rencurel 2020 Le pancréas exocrine Composition du suc pancréatique Trypsinogène Chymotrypsinogène Proélastase Procarboxypeptidase A Procarboxypeptidase B a-amylase Lipase Pro-phospholipase A1-A2 Esterases nonspécifiques Deoxyribonucléase (DNase) Ribonucléase (RNase) Enzymes protéolytiques Enzymes lipolytiques Enzyme amylolytique Nucléases
  • 154. Certaines enzymes sont stockées dans des granules de sécrétion sous forme de « pro-enzymes » inactives , « les zymogènes ». Protège le pancréas d’une « Auto-digestion »! 155 Le pancréas exocrine Zymogènes Enzymes active Trypsinogenes (1, 2, 3) Chymotrypsinogene (A, B) Procarboxypeptidase A (1, 2) Procarboxypeptidase B (1, 2) Prophospholipase (I, II) Proélastase Mesotrypsine Trypsines (1,2,3) Chymotrypsines (A,B) Carboxypeptidase A (1,2) Carboxypeptidase B(1,2) Phospholipase (I,II) Elastase Trypsine Franck Rencurel 2020
  • 155. Pro-enzymes inactives Epithelium Duodenum Trypsinogène Trypsine Entérokinase Enzymes actives PST1 156Franck Rencurel 2020 •Activation des pro-enzymes dans la lumière intestinale. •Première étape: activation de la trypsine pancréas Lumière intestinale
  • 156. Chymotrypsinogène Proélastase 2 Proprotéase E Kallikréinogène Procarboxypeptidase A Procarboxypeptidase B Prophospholipase A 2 Procolipase Trypsinogène Elastase 2 Protéase E Kallikréine Carboxypeptidase A Carboxypeptidase B Phospholipase A 2 Colipase Trypsinogène Trypsine Entérokinase duodénale Enzymes inactives Enzymes activées 157 Franck Rencurel 2020
  • 157. 158Franck Rencurel 2020 Le pancréas exocrine Régulation des sécrétions pancréatiques 4 phases sécrétoires Phase céphalique: Réponse aux stimuli liés à l’alimentation Phase gastrique: Réponse à l’arrivée du bol alimentaire dans l’estomac Phase intestinale: Réponse à l’arrivée du Chyme dans le duodénum Phase inter-digestive: Sécrétion basale entre les repas
  • 158. CCK Sécrétine VIP Gastrin R Factor Facteurs stimulants Sécrétions exocrines Voie humorale Polypeptide pancréatique PolypeptideY Somatostatine Glucagon Facteurs inhibant Sécrétions exocrines Ach Adr 159 Le pancréas exocrine Régulations des sécrétions pancréatiques Franck Rencurel 2020 adrénaline acetylcholine
  • 159. 160Franck Rencurel 2020 Pancréas exocrine Phase céphalique Gastrine Stimuli olfactifs, Visuels Gustatifs Pensées Estomac Pancréas Alcaliniser le chyme Sécrétion enzyme
  • 160. Bol alimentaire Distension gastrique Reflexe vagal Gastro-pancréatique La phase gastrique 161 Le pancréas exocrine Estomac Pancréas duodénum Sécrétion enzymes pancréatiques dans le duodénum Un repas volumineux stimule la digestion Franck Rencurel 2020
  • 161. HCL Sécrétion de sécrétine (Cellules S) Libération de HCo3 - Alcalinisation du chyme Par les cellules canalaires Protéines/lipides Sécrétion de CCK (Cellules I) Sécrétion d’enzymes Phase intestinale Cellules endocrines duodénales 162 Ouverture Pylore Le Pancréas exocrine Franck Rencurel 2020
  • 162. 163 Le pancréas exocrine La sécrétine est une hormone produite par les cellules I duodénales en réponse à l’acidité du chyme Estomac Pancréas duodénum Franck Rencurel 2020
  • 163. 164Franck Rencurel 2020 Le pancréas exocrine La CCK (Cholécystokinine) Estomac Pancréas Duodénum C’est une hormone!Voie endocrine pour accéder au pancréas
  • 164. Franck Rencurel 2020 165 Le pancréas exocrine La CCK (Cholécystokinine) La CCK agit sur la sécrétion pancréatique par deux voies: 1- Une voie directe par liaison sur récepteur spécifique à la surface des cellules Pancréatique 2- Une voie indirecte en activant le nerf vague via les cellules I duodénales
  • 165. 1-Voie directe sur la cellule acinaire pancréatique Action potentialisée par la sécrétine 166 Le pancréas exocrine La CCK (Cholécystokinine) CCK Sécrétine CCK Ca2+ Exocytose Sécrétine AMPc Franck Rencurel 2020
  • 166. 2-Voie indirecte par stimulation du nerf vague qui amplifie les sécrétions pancréatiques 167 Le pancréas exocrine Cellules I duodénale Franck Rencurel 2020
  • 167. Contrôle de la synthèse de CCK par CCK-RF (CCK releasing factor) CCK-RF: Peptide présent dans la lumière intestinale Stimule la synthèse de CCK par les cellules I duodénales Dégradée par la trypsine Rôle clé dans la sécrétion de CCK 168 Le pancréas exocrine Franck Rencurel 2020
  • 168. Au moment du repas: -Afflux de protéines dans la lumière duodénale -Dégradation des protéines par la trypsine -CCK-RF stimule la sécrétion de CCK par les cellules I duodénales A distance du repas: -Pas de protéines dans la lumière duodénale -Excès de trypsine libre -Dégradation de la CCK-RF par la trypsine -Pas de sécrétion de CCK 169Franck Rencurel 2020 Le pancréas exocrine La CCK (Cholécystokinine)
  • 170. Franck Rencurel 2020 171 Absorption au niveau du grêle Un site d’absorption important Membrane basale Vaisseau lymphatique Microvillosités Capillaires sanguins Lipides, acides gras Capillaires sanguins Vaisseau lymphatique Section transversale
  • 171. Franck Rencurel 2020 172 Absorption au niveau du grêle La circulation lymphatique contourne le foie pour épargner les lipides (chylomicrons) pour les autres organes et tissus
  • 172. 173Franck Rencurel 2020 Les différents modes d’absorption Absorption au niveau du grêle
  • 173. Na+ Na+ Transport actif secondaire 2 K+ 3 Na+ 3 Na+ 2 K+ ATP ADP+Pi Transport actif secondaire (Na+,H+, K+ ou Cl-) 174 Contre Gradient Nécessite de l’énergie (ATP) Génération d’un gradient [ ] Co-transport Franck Rencurel 2020
  • 174. Franck Rencurel 2020 175 Absorption au niveau du grêle Voie transcellulaire Contrôle Voie paracellulaire Contrôle Voie paracellulaire Jonction denses abimées Pas de contrôle! Jonction dense Vers la circulation sanguine Inflammation, anticorps dirigés, intolérances Sucres (glucose) Additifs alimentaires Émulsifiants Sports d’endurances Alimentation occidentale Obésité/surpoids/diabète Alcool, tabac..
  • 175. Franck Rencurel 2020 176 1-Absorption des électrolytes
  • 176. 177 L’eau L’eau passe avec les ions Na+ et Cl- Principalement dans le grêle, Colon réabsorbe l’eau résiduelle. H2O Na+ Diffusion passive VoieTranscellulaire Co-transport Avec glucose et Na+ Voie Paracellulaire H2O Na+ ATP ADP+Pi Gradient local de Na+ excrété de façon active Franck Rencurel 2020
  • 177. 178 Le sodium (Na+) 3 façons de transporter le sodium  Par co-transport avec des nutriments (glucides, acides aminés) Par échange avec le H+ Absorption par un canal Na+ spécifique (ENaC) dans le colon. Franck Rencurel 2020
  • 178. 179 Absorption du chlore 3 mécanismes distincts 1)Diffusion passive (gradient Cl-) intercellulaire, grêle 2)Transport électroneutre Na+:H+ et Cl-/HCO3 - Principal mode d’absorption dans l’Iléon et le colon. 3) Transport couplé au HCO3 - Alcalinisation du milieu: exporte le HCO3 - et permet l’entrée du Cl- Franck Rencurel 2020
  • 179. 180Franck Rencurel 2020 2-Absorption des peptides et acides aminés
  • 180. 181Franck Rencurel 2020 Les protéines Sources: Exogène:Alimentation ( environs 70g/j à 100g/j) Endogène: Sécrétion digestives desquamation, fuite plasmatique (30 à 35g de protéines/j).
  • 181. 182Franck Rencurel 2020 Digestion des protéines 67% des dipetides absorbés 33% des AA libres transportés Mucus Peptides Max 4 aa,Au delà pas d’absorption (exception à la naissance)
  • 182. 183Franck Rencurel 2020 Pour les acides aminés On parle de systèmes et non de transporteurs. Ils ne sont pas spécifiques d’un acide aminé donné mais d’un groupe d’acides aminés (neutres, acides, ramifiés..)
  • 183. 184Franck Rencurel 2020 Dans le sang portal circulent 90% d’AA et seulement 10% de peptides Diffusion facilité
  • 184. 185Franck Rencurel 2020 AA +peptides (<4aa) AA S Protéique Transformation AA Sang portal AA Sang artériel Jeûne: Libération graduelle D’AA dans sang portal. Post-Prandial: Rétention majeure AA (protéines) dans entérocytes. Glutamine (jeûne) Lumière Rétention splanchnique
  • 185. Facteurs nutritionnels influençant l’absorption, le métabolisme et la distribution des AA dans l’intestin grêle 186Franck Rencurel 2020
  • 186. Quantité de protéines Ration équilibrée (12-15% protéines) 90 % absorbées 30-50% utilisées par intestin Ration Hyperprotéinée Diminution absorption intestinale Ration Hypoprotéinée Absorption intestinale augmente puis adaptation et diminution du nombre de transporteurs 187Franck Rencurel 2020
  • 187. Qualité des protéines Rétention des AA par entérocytes. Urée AA artériels. Urée Rétention des AA par entérocytes. L’absence d’un AA Essentiel diminue l’absorption intestinale et favorise la protéolyse hépatique 188 Déficience en AA E Complètes en AA E Complètes en Acides aminés essentiels ou déficientes Franck Rencurel 2020
  • 188. 189 Rétention des AA par entérocytes Facteurs augmentant la rétention intestinale Facteurs réduisant la rétention intestinale Age Qualité (complètes vs non complètes Riches en collagène) Glucides Fibres Protéines lentes (caséines, ovalbumine..) Quantité importante De protéines dans le bol alimentaire Protéines rapides (lactoserum) AA libres Sans effets Franck Rencurel 2020
  • 189. 190Franck Rencurel 2020 3-Digestion et absorption des lipides
  • 190. Digestion des lipides dans l’intestin • Lipase (Duodénum) Digestion des lipides en Acides gras Inactive à pH acide (sauf lipase gastrique) N’agit que sur les micelles (étape obligatoire, importance des sels biliaires) S’accroche aux micelles grâce à la Colipase 191Franck Rencurel 2020
  • 191. Sels biliaires Micelles Lipase Co-Lipase Monoglycéride AGL Triglycérides Cholestérol Protéines Chylomicron Rôle de la lipase dans l’absorption des lipides Lymphe Cholestérol Phospholipides AGL Monoglycérides Vitamines 192Franck Rencurel 2020 Lumière Entérocyte
  • 192. Les chylomicrons sont les plus grosses lipoprotéines circulantes. Demie vie est très courte (environ 5 minutes). 2/3 des TG des chylomicrons sont redistribués aux tissus périphériques, Le tiers restant constitue les chylomicrons « remnantes » redistribuées vers le foie. 193Franck Rencurel 2020
  • 193. chylomicrons 88% de triglycérides < 3% cholestéryl ester VLDL 55% de triglycérides < 12% cholestéryl ester LDL 10% de triglycérides 50% cholesteryl ester HDL 3% de triglycérides 30% cholesteryl ester Produites par le foie TransportdesAGTransportduCHO 194Franck Rencurel 2020
  • 194. Exception des Acides gras à chaine courte produits et absorbés au niveau du Colon Microbiote colon Acetate Propionate ButyrateH+ Na+ MCT SLC MCT: monocarboxylate transporter SLC: Solute carrier 195 MCT ? Franck Rencurel 2020
  • 195. 196 4-Transport intestinale des glucides Franck Rencurel 2020
  • 196. Les glucides de l’alimentation Monosaccharrides Glucose Galactose Fructose Disaccharrides Lactose Saccharose Maltose Tréhalose* Amidons * champignons, insectes 197Franck Rencurel 2020
  • 197. Absorption Maltose (2 glucoses) et oligosaccharides Foie Viande cheval = glycogène a amylase b amylase 198 Les amidons Amylases Ex: Les pâtes 25 % Amylose, 75% amylopectine Franck Rencurel 2020
  • 198. Franck Rencurel 2020 199 Absorption des glucides  Seuls les monosaccharides sont absorbés Diffusion facilitée (Glucose transporteurs membranaires) Glucose , Galactose même transporteur, Fructose transporteur spécifique Co-transport sodium/Glucose (SGLT1) diffusion simple(Transport actif secondaire avec gradient de sodium)
  • 199. SGLT1 2 Na+ pour 1 glucose transporté 260 molécules d’eau sont transportées avec chaque molécule de glucose.(hydratation) Solution de réhydratation (Source OMS) 75 mM Na+ * 65 mM Cl- 75 mM glucose* 20 mM K+ 10mM citrate 245 mmOsmol/l En pratique *Glucose 60-80g/l max *NaCl= 4,5 mg (1 pincée) 200 Osmolarité du plasma: 290 mmOsmol/l Hypotoniquee a u Franck Rencurel 2020
  • 200. 201Franck Rencurel 2020 5-Absorption des vitamines dans l’intestin
  • 201. 202Franck Rencurel 2020 Vitamines liposolubles (A,D,E,K) Transport et absorption avec les lipides Vitamines A et E micelles, digestion préalable (lipase) D, K pas de digestion préalable Absorption duodénale, pas dans l’estomac (une fraction endogène de K absorbée dans le colon)
  • 202. 203Franck Rencurel 2020 Vitamine A Vitamine E Vitamine K Vitamine D 55% à 99% selon les sujets 70% à 90% 10% à 55% 13% origine végétale à 80 % compléments Absorption des vitamines liposolubles
  • 203. 204Franck Rencurel 2020 Absorption des vitamines hydrosolubles
  • 204. 205Franck Rencurel 2020 Absorption des vitamines liposolubles Transport à travers la membrane de l’entérocytes par diffusion facilitée. Famille des « solute carriers » (SLC, voir transporteurs de glucose) Certains ne sont pas encore caractérisés (vitamine B6?)
  • 208. Absorption des polyphénols Franck Rencurel 2020 209 D’origine végétale, les polyphénols sont reconnus comme « xénobiotiques ». Avant absorption ils subissent des biotransformations complexes (microbiotes, entérocyte) Ces biotransformations mettent en jeu des enzymes impliquées dans la biotransformation des médicaments d’où de nombreux risques d’interactions
  • 209. Estomac Intestin grêle Colon Acide chlorogénique Héspéridine Acide chlorogénique Héspéridine Phénoles Hespéritine Phénoles Hespéritine Epicatechines Epicatechines Epicatechines Quercétine glycosylée Déglycosylation QuercétineSANG 210 Sites d’absorption de différents polyphénols Franck Rencurel 2020
  • 210. 211Franck Rencurel 2020 2- La constipation
  • 211. 212Franck Rencurel 2020 2- La constipation Définition La constipation consiste en un retard ou une difficulté à évacuer les selles. Elle peut être occasionnelle (voyage, grossesse, etc.) ou chronique. On parle de constipation chronique lorsque le problème dure depuis au moins 6 à 12 mois, avec des symptômes plus ou moins marqués. La fréquence d’évacuation des selles varie d’une personne à l’autre, allant de 3 fois par jour à 3 fois par semaine. On peut parler de constipation lorsque les selles sont dures, sèches et difficiles à évacuer. Moins de 3 selles par semaine.
  • 212. 213Franck Rencurel 2020 2- La constipation Echelle de Bristol
  • 213. 214Franck Rencurel 2020 La constipation se définit comme l'existence durant 12 semaines (non impérativement consécutives) au cours des 12 mois précédents d'au moins 2 des symptômes suivants : •Difficultés d‘émission des matières fécales pour au moins une défécation sur quatre, •Selle dure ou fractionnée (1 défécation/4), •Sentiment de défécation incomplète (1 défécation/4), •Sensation de blocage ano-rectal (1 défécation/4), •Nécessité de manœuvres pour faciliter la défécation (1 défécation/4), •Fréquence des défécations < à 3 par semaine, chez des patients n'ayant pas de matières fécales liquides ni d'autres signes évocateurs de colopathie fonctionnelle . 2- La constipation
  • 214. 215Franck Rencurel 2020 Deux mécanismes physiopathologiques prédominent et sont souvent associés : 1) Un trouble de la progression du bol fécal 2) Un trouble de l’évacuation N.B La constipation peut être le symptôme révélateur d’une maladie digestive organique. Elle peut également être secondaire à une affection générale, endocrinienne.. 2- La constipation Physiopathologie
  • 215. 216Franck Rencurel 2020 Constipation primitive: C’est de loin la cause la plus fréquente. Elle prédomine chez la femme et la personne âgée. La plupart du temps, la constipation est causée par de mauvaises habitudes alimentaires, l'inactivité physique, le stress, l'anxiété ou la présence d'hémorroïdes ou de fissures anales (douleurs) qui font que la personne se retient d'aller à la selle 2- La constipation Physiopathologie
  • 216. 217Franck Rencurel 2020 Causes extradigestives de constipation: Endocriniennes ou métaboliques •Neurologiques (périphériques ou centrales) ou neuropsychiques •Compression extrinsèque •Iatrogène:Antidépresseurs, la codéine, les anti- inflammatoires, les relaxants musculaires, certains antihypertenseurs (ex: le diltiazem), les diurétiques etc. Certains suppléments de fer peuvent également causer la constipation. •L’usage intensif et prolongé de laxatifs rend atone le colon 2- La constipation Physiopathologie
  • 217. 218Franck Rencurel 2020 2- La constipation Signes cliniques •Douleurs abdominales •Nausées, vomissements •Migraines •Ballonnements •Retard de digestion •Diarrhées réactionnelles •Obnubilation •….
  • 218. 219Franck Rencurel 2020 •Une hygiène défécatoire (Ne pas se retenir, prendre son temps sans forcer..) •Augmentation du volume du contenu colique par ajout de fibres •Boissons (eau) en quantités suffisantes •Marcher 30’ par jour •Se masser le ventre (de la droite vers la gauche) 2- La constipation Traitements et conseils
  • 219. 220Franck Rencurel 2020 2- La constipation Phytothérapie aromathérapie Graines de lin Mélisse en tisane Séné en tisane Mauve frisée ou chinoise en tisane Ex: HE de gingembre •1gtt HE gingembre, basilic, marjolaine, térébenthine dans 1cc d’ HuileVégétale massage sur le ventre 3x/ j pendant 1 semaine
  • 221. 222Franck Rencurel 2020 3-Les diarrhées Définitions •Trouble digestif fréquent •En général bénin, mais peut engager le pronostic vital, en raison du terrain ou des causes. Diarrhées aigues: Selon l’OMS : •Emission > 3 selles/j, molles à liquides < 14 j Précédée d’un transit normal. Diarrhées chroniques: Parler de diarrhée chronique suppose d’avoir éliminé au préalable par l’interrogatoire : Un syndrome dysentérique ou d’un syndrome rectal Une diarrhée de constipation
  • 222. 223Franck Rencurel 2020 Distribution : 2 pics = 1 hivernal, 1 estival •Cas sporadiques •Cas groupés : toxi-infection alimentaire collective •Contamination: Par voie digestive (lavage des mains, aliments souillés) •Germe entéro-invasif, entérotoxines 3-Les diarrhées Epidémiologie
  • 223. 224Franck Rencurel 2020 Contexte épidémique: •Notion de voyage récent •Vie en collectivité •Prise de médicament •Dernier repas •Antécédents d’épisodes similaires •Signes extra-digestifs Terrain: •Age •Etat immunitaire 3-Les diarrhées Physiopathologie
  • 224. 225Franck Rencurel 2020 Bilans: Diarrhée sans facteurs de gravité : Aucun examen. Diarrhée + facteurs de gravité : Hospitalisation (Personnes âgées, enfants bas âge, co- morbidité,(diabète, maladie cardiovasculaire.. Diarrhée > 5j avec rectorragies) 3-Les diarrhées Physiopathologie
  • 225. 226Franck Rencurel 2020 DIARRHÉE MOTRICE Les selles sont typiquement post-prandiales La diarrhée répond au moins partiellement aux ralentisseurs du transit et elle cède au jeûne. DIARRHÉE OSMOTIQUE: La diarrhée est hydrique, sans altération de l’état général ni malabsorption MALABSORPTION: Les diarrhées par malabsorption peuvent être responsables de carences et de perte de poids malgré des apports alimentaires qui peuvent être conservés. 3-Les diarrhées Physiopathologie: Diarrhées chroniques
  • 226. 227Franck Rencurel 2020 DIARRHÉE SÉCRÉTOIRE: La diarrhée est typiquement abondante (> 500 mL/jour), hydrique, source d’une fuite importante de potassium et de bicarbonates. DIARRHÉEVOLUMOGÉNIQUE ET EXSUDATIVE: La diarrhée volumogénique est très rare et due à une hypersécrétion gastrique majeure induisant une insuffisance pancréatique. 3-Les diarrhées Physiopathologie: Diarrhées chroniques
  • 227. 228Franck Rencurel 2020 L’anamnèse: L’anamnèse est un élément essentiel de l’examen. Elle explore : Un terrain familial Un terrain personnel Les voyages faits avant le début de la diarrhée La médication 3-Les diarrhées Physiopathologie
  • 228. 229Franck Rencurel 2020 Bilans complémentaires: Bilan sanguin Examens parasitologiques des selles (coproculture) Une endoscopie digestive haute Une coloscopie totale Scanner 3-Les diarrhées Physiopathologie
  • 229. 230Franck Rencurel 2020 3-Les diarrhées Prise en charge Compenser les pertes hydro-électrolytiques: Réhydratation parentérale Par voie orale : protocole OMS(voir éléctrolytes) Réalimentation progressive Les antiseptiques intestinaux: Peuvent être prescrits en l'absence de phénomènes invasifs
  • 230. 231Franck Rencurel 2020 3-Les diarrhées Prise en charge Traiter les symptômes associés: Anti-spasmodiques Antiémétiques Ralentisseurs du transit : Contre Indication dans diarrhées invasives* * La diarrhée «invasive » se caractérise par une diarrhée glaireuse ou purulente et / ou sanglante, accompagnée de douleurs abdominales à type d’épreintes, de faux besoins : c’est la dysenterie qui représente moins de 10 % des diarrhées aiguës infectieuses.