SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  223
Système endocrinien
Franck Rencurel, PhD
BTS diététique 2020
1Franck Rencurel 2020
Sommaire
 Objectifs
 Définition
 L’épithélium endocrine
 Systèmes nerveux versus système endocrinien
 Fonction du système endocrinien
 Les hormones
 L’hypothalamus
 L’hypophyse
 La thyroïde
 Les surrénales
 Le pancréas
 Les gonades
 L’épiphyse
 Le thymus
 Autres structures hormonopoïétiques
 Le stress
 Bibliographie
2Franck Rencurel 2020
Définition
 Le système endocrinien est le système des hormones. Des substances
libérées et agissant au-delà de leur site de production (synthèse)
 C’est l’ensemble des Organes ou tissus élaborant les hormones.
http://www.corpshumain.ca
3Franck Rencurel 2020
Les hormones
Structure des hormones:
 Les hormones dérivées d‘amines (ex: adrénaline)
 Les hormones peptidiques (ex: insuline)
 Les hormones stéroïdes (ex: cortisol)
 Les hormones à base de lipides et de phospholipides
(ex: prostaglandines)
4Franck Rencurel 2020
 Trois mode d’action des hormones
◦ Paracrine: la substance libérée agit sur les
cellules voisines.
◦ Autocrine: La substance libérée par la cellule
agit sur la cellule elle-même.
◦ Endocrine: la Substance libérée par la cellule
agit sur des cellules à distance.
5Franck Rencurel 2020
Les hormones
Modes d’ Action:
 Locale
(autocrine,paracrine juxtacrine)
 Circulante (endocrine)
6Franck Rencurel 2020
hormones
Endocrine A B
sang
Paracrine
A B
Exemple du pancréas avec les
cellules a (productrices de
glucagon) et b (productrices
d’insuline)
Insuline inhibe la production de
glucagon et vis versa.
7Franck Rencurel 2020
Hormones
Autocrine
A
Exemple: cellules b pancréatiques
Insuline sécrétée par les cellules active
l’expression du gène de l’insuline pour
soutenir la production
Des mécanismes inhibiteurs existent
aussi (exemple la prolactine qui inhibe sa
propre production)
Juxtacrine
A B
Transmission du signal par contact via la
membrane plasmique et des récepteurs,
exemple des cellules du système
immunitaire (activation des lymphocytesT )
8Franck Rencurel 2020
Les glandes
Selon le compariment où l’hormone est libérée
 Exocrines: libération dans le milieu extérieur (pancréas,
estomac)
 Endocrines: Libération dans le milieu intérieur (sang,
lymphe)
(pancréas, thyroïde, surrénales..)
 Amphicrines (ou mixte):Ayant à la fois une fonction
endocrine et exocrine (pancréas, intestin)
Plusieurs types de glandes ou tissus libérant des hormones.
9Franck Rencurel 2020
Caractéristiques cellulaires des
tissus endocrines
l’épithélium endocrine
10Franck Rencurel 2020
11Franck Rencurel 2020
Epithélium endocrine
L’épithélium glandulaire:
Fonction endocrine (libération dans le sang) et/ou
fonction exocrine(libération via un canal dans une
cavité)
A: bourgeonnement de
l’épithélium de revêtement
B:Prolifération et invagination dans le
mésenchyme
C: Différentiation en glande Endocrine
D:Différenciation en glande exocrine
A B
C D
Ontogénèse de l’épithélium glandulaire
12Franck Rencurel 2020
L’épithélium endocrine se forme à partir d’un épithélium de
revêtement.
Il perd tout contact avec ce dernier au cours de la
différentiation
http://www.isto.ucl.ac.be
13Franck Rencurel 2020
Plusieurs type de glandes exocrines à partir
d’un épithélium de revêtement
14Franck Rencurel 2020
A: Ex glandes intestinales,gastriques
B: Ex pancréas
C: Ex glandes sébacées, mammaires,salivaires
Glande salivaire. M optique
N.B La différence entre B et C est infime
Basée sur la forme de la lumière..
Epithélium endocrine
L'organisation cellulaire permet
de distinguer :
des glandes de type trabéculaire
Exemple : Les surrénales
Les cellules sont organisées en cordons
épais séparés par des espaces
conjonctivo-vasculaires riches en
capillaires.
Les glandes endocrines sont formées de cellules qui déversent leur
produit de sécrétion directement dans le sang (capillaires dans
conjonctif).
15Franck Rencurel 2020
Epithélium endocrine
Glandes de type vésiculaire
Exemple : la glande thyroïde
Des vésicules formées par un épithélium
simple sont remplie de colloïde.
La pro-hormone est stockée dans le
colloïde puis réabsorbée et modifiée dans
la cellule épithéliale endocrine pour
libérer dans les capillaires l’hormone
active.
Voir chapitre glande thyroïde
16Franck Rencurel 2020
Glande thyroïde. M optique
colloïde
Epithélium endocrine
On distingue :
les glandes amphicrines homotypiques :
Un seul type de cellules exo et endocrine.
Exemple : les hépatocytes au niveau du foie.
les glandes amphicrines hétérotypiques
Deux types de cellules juxtaposés au sein du
parenchyme.
Exemple : le pancréas qui possède des
acinus (1), responsables de la sécrétion
exocrine et des ilôts de Langerhans (2)
responsables de la synthèse d’hormones.
Les glandes amphicrines sont à la fois exocrines et
endocrines.
17Franck Rencurel 2020
Le système endocrinien travail
de concert avec le système nerveux
http://infirmi.e-monsite.com/pages/schema/le-systeme-sympathique-et-parasympathique.html
18Franck Rencurel 2020
Les glandes et tissus endocrines
Sans oublier:
Le foie
Le tissu adipeux
Les muscles
L’estomac
L’intestin
19Franck Rencurel 2020
Système nerveux/endocrinien
Système nerveux
Connection « cablée »
Système endocrinien
Connections via le système sanguin
Ces 2 systèmes interagissent l’un sur
l’autre et assurent l’homéostasie de
l’organisme.
SN
S Endo
20Franck Rencurel 2020
Stimulation des glandes endocrines
Principe d’Anatomie et Physiologie Elaine N Marieb, 8e ed
21Franck Rencurel 2020
Rôle du système endocrinien
 Maintenir l’homéostasie de l’organisme
 Permettre le développement de l’organisme
 Assurer la reproduction de l’organisme
 Adapter l’organisme à son environnement
22Franck Rencurel 2020
Les hormones
Définition:
Hormone (du grec hormao, stimuler)
L’hormone
n’est pas
Stable
Le taux plasmatique d’une hormone dépend de sa sécrétion et de son
élimination (reins, foie) 23Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 24
L’effet d’une hormone sera d’autant plus long que l’hormone
est stable (T1/2 ou temps de ½ vie) dans le plasma et que le
nombre de récepteurs pour cette hormone est grand.
L’internalisation d’un récepteur membranaire empêche
l’hormone d’accéder et de se lier au récepteur et donc d’avoir
ses effets.
Modes d’action des hormones:
Toutes les hormones agissent sur des cellules « Cibles » grâce
à la liaison « Spécifique » à un récepteur membranaire ou
intracellulaire.
Les récepteurs hormonaux transmettent un signal
intracellulaire par l’interaction avec des protéines intracellulaires.
Les récepteurs hormonaux peuvent aussi se lier à l’ADN
Une substance qui mime l’action d’une hormone est un
« Agoniste ».
La substance capable de bloquer l’activité d’un récepteur
hormonal est un « Antagoniste »
25Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 26
Récepteur spécifique
de l’hormone
Hormone
(liaison spécifique au récepteur)
Membrane
plasmique
Signal intracellulaire
transmis par la liaison de
l’hormone sur son récepteur.
C’est ce signal qui induit l’effet
de l’hormone sur la cellule
Exemple du signal transmis par le
glucagon ou l’adrénaline
Mais d’autres types de signaux
existent selon l’hormone
Liaison spécifique de l’hormone sur son récepteur.
Exemple d’un récepteur membranaire
Franck Rencurel 2020 27
Particularité des récepteurs stéroïdiens
Hormone stéroïdienne
Récepteur de
l’hormone
Liaison hormone/
récepteur
Complexe
Hormone/récepteur
Transfert dans le noyau
Complexe Hormone/récepteur
Liaison à l’ADN
Traduction
Ici l’hormone agit sur la
transcription
spécifique de gènes cibles.
La liaison du complexe
hormone/récepteur
Sur l’ADN se fait dans des
régions (séquences) d’ADN
spécifiques pour initier ou
inhiber la transcription
Noyau
Les hormones
La liaison de l’hormone sur son récepteur peut induire:
 un changement de perméabilité membranaire
(canaux ioniques, transport de glucose..)
 La synthèse de protéines
La stimulation ou l’inactivation d’enzymes
La division cellulaire
La sécrétion de substances
28Franck Rencurel 2020
Boucles de rétroactions hormonales
Boucle de rétroaction
positive
Hypophyse
Ocytocine
Contraction Utérus
+
+
+
Stimulation de la contraction
utérine lors de l’accouchement
Boucle de rétroaction
négative
Glycémie
Pancréas
+
Insuline
+
Glycémie
29Franck Rencurel 2020
Hypothalamus
CRF
(Corticotropin
releasing factor)
Ante hypophyse
ACTH
(adréno
corticotropine)
Cortico surrénales
[Cortisol]
+
+
Boucle de rétrocontrôle négatif (exemple)
Effets
30Franck Rencurel 2020
Exemples:
Glycémie---- insuline, glucagon, cortisol, catécholamines.
Calcémie---parathormone, calcitonine, vitamine D
Osmolarité plasmatique---vasopressione (A)DH
Boucle homéostatique: stabilisation de la variable humorale
(Tension artérielle
Glycémie..)
(hormones)
31Franck Rencurel 2020
Régulations Neuro-endocrines
32Franck Rencurel 2020
Objectifs:
Après avoir étudié ce paragraphe, vous devriez être
capable :
 de décrire la structure de l’hypothalamus et de
l’hypophyse,
 d’expliquer l’influence de l’hypothalamus sur les lobes
de l’hypophyse,
 d’indiquer les actions des hormones sécrétées par les
lobes antérieur et postérieur de l’hypophyse
Hypothalamus/ Hypophyse
33Franck Rencurel 2020
L’hypothalamus
C’est une structure du SNC (système nerveux central).
L'une des fonctions les plus importantes de l'hypothalamus est
de réaliser la liaison entre le SN et le système endocrinien.
Il permet la synthèse et la sécrétion de neuro-hormones
34Franck Rencurel 2020
L’hypothalamus
35Franck Rencurel 2020
RH=> releasing hormone Càd des libérines. L’action de ces hormones conduit à la
libération de l’hormone correspondante. Exemple la GHRH (growth hormone Releasing
Hormone) est la libérine qui stimule la sécrétion de GH ou hormone de croissance..
Stimuli internes ou externes (hormones, odorat,T° …)
36Franck Rencurel 2020
Régulation de la pression artérielle osmotique
37Franck Rencurel 2020
L’hypophyse ( ou glande pituitaire)
38Franck Rencurel 2020
Les hormones hypophysaires
 Contribuent au contrôle de la tension
artérielle, de la croissance, du métabolisme
énergétique et de la reproduction.
 L’hypophyse produit également l'hormone
de croissance et la prolactine, responsable
de la lactation.
39Franck Rencurel 2020
L’hypophyse
40Franck Rencurel 2020
AntéhypophysePost Hypophyse
Hypothalamus et Post hypophyse
Antéhypophyse (adénohypophyse)
Le sang artérielle provient de
capillaire de l’hypothalamus
Le sang veineux est chargé en
hormones
41Franck Rencurel 2020
L’antéhypophyse (adénohypophyse)
Hormones de l’antéhypophyse
 GH (hormone de croissance)
TSH (thyroïde stimulating Hormone)
ACTH (Adrenocorticotrophique hormone)
FSH (Folicul stimulating hormone)
LH (Hormone luteïnisante)
Prolactine (PRL)
42Franck Rencurel 2020
Hypothalamus
GHRH GHRIH TRH CRH PRH PIH LRH (GnRH)
GH TSH ACTH PRL FSH LH
Cibles La plupart
des tissus
Thyroïde Cortex
surrénale
seins Ovaires
Testicules
Antéhypophyse
43Franck Rencurel 2020
Anté-
Hypophyse
44
95% de la testostérone
produite iciSpermatogenèse
+++
Franck Rencurel 2020
La Post-hypophyse (neuro hypophyse)
Hormones:
 l’ocytocine
 La vasopressine (ou ADH : hormone antidiurétique).
Système porte
Neuro-hormones
Synthétisées et libérées
par les neurones prenant
naissance dans
l’hypothalamus.
Libération sous l’action de
stimuli nerveux.
45Franck Rencurel 2020
Hormone antidiurétique (ADH) ou vasopressine
Hypothalamus
NeuroHypophyse
Noyau supra-optique
Noyau paraventriculaire
Osmorécepteurs
Sensation de Soif:
Hypovolémie
hyperOsmolarité
plasmatique
Chaleur
Libération d’ADH
NB: Lorsque la soif se fait sentir, la déshydratation est déjà présente, la
sensation de soif peut aussi être absente (personnes âgées). Latence de phase
hormonale, réhydratation lente.
+
Adenohypohyse
neurones
46Franck Rencurel 2020
Synthèse et
stockage d’ADH
Stimulation de
la sécrétion d’ADH
Inhibition de
la sécrétion d’ADH
Emotion
Douleur
Chaleur
Médicaments (morphine)
Solution buvable hypertonique
(salée/sucrée)
Hypertonie plasmatique(sodium sanguin)
Diminution du débit sanguin (insuffisance
cardiaque)
Médicaments
Adrénaline
Alcool
Froid
Hypotonie plasmatique
Solution hypotonique
Augmentation du débit
sanguin
Réabsorption d’eau au
niveau du tubule rénal
Urines foncées
Pas de Réabsorption d’eau au
niveau du tubule rénal
Polyurie, urines claires.
47Franck Rencurel 2020
La thyroïde
48Franck Rencurel 2020
Objectifs pédagogiques:
Savoir situer la glande thyroïde et décrire sa structure
Décrire les régulations de la sécrétion des hormones
thyroïdiennes
Enumérer les tissus cibles et les fonctions des hormones
thyroïdiennes
49Franck Rencurel 2020
La thyroïde
Fonction :
 Sécrétion de :Tri-iodothyronine (T3) et Tétra-iodothyronine
(thyroxine ou T4)
 Synthèse de TRH
 Cellules C synthétisent la calcitonine (absorption calcium
osseux)
50Franck Rencurel 2020
La Thyroïde
Artère
veine
Nerf laryngé
Trachée
Larynx
GlandeThyroïde
Glandes Parathyroïdes
(derrières laThyroïde)
Glandes
Parathyroïdes
51Franck Rencurel 2020
2 lobes réunis par un isthme situé dans la partie antérieure du
cou en avant du cartilage thyroïde
La Thyroïde
Iode: AJR: 150mg/j
Sources: Fruits de mer, poissons, œufs. Couvrent 10 à 40%
des AJR
Fixation de l’iode nécessite du sélénium (AJR 50mg/j)
1Œufs, 5 noix du Brésil, 100g riz complet => 10-15 mg de
selenium.
Les désiodases (sélénoprotéines) ont une activité dépendante du
sélénium. Des défauts de laThyroïdes peuvent aussi être causés
par des carences en sélénium (très rares)
Fixation de l’Iode sur l’hormone dans le colloïde par l’action
d’une protéine spécifique.
L’iode est essentiel à la synthèse des hormones thyroïdiennesT3
etT4
52Franck Rencurel 2020
La Thyroïde
Thyroglobuline iodée
(réserves)
Colloïde Cellules épithéliales
Libération de T3 et T4
T3
T4
T3
T4
Plasma
5’-désiodase
TSH
+ +
Iode
Clivage
enzymatique
(Hypophyse)
53
Dans le colloïde(vésicule), réserves deT3et T4 fixées sur une protéine.
L’ensemble est inactif. L’activation a lieu dans les cellules épithéliales
T3
Franck Rencurel 2020
NB Si IODE limitant,T3 synthétisée plutôt queT4
Colloïde Cellules épithéliales
Thyroglobuline
iodée
54Franck Rencurel 2020
LaThyroïde
T3 forme active se liant à un récepteur spécifique situé dans le noyau
(Liaison à l’ADN)
Plusieurs isoformes du récepteur pour une spécificité d’action
Récepteurs présents dans tous les tissus mais niveaux variables
d’expression selon les tissus
Exemple:
TR a principalement dans, foie cerveau,TA Blanc, Cœur (oreillette)
TRb principalement hypophyse, rôle important dans le dvpt de la rétine
et de l’oreille interne.
Les autres tissus expriment TRa et TRb
55Franck Rencurel 2020
RécepteurTra
muté
Constipation
Malformations osseuses
Cholestérol élevé
Surpoids
Petite taille
RécepteurTrb
muté
T3 et T4 élevées (compensation)
Goitre
Tachycardie (TRa présent dans oreillette,T3 élevée)
Formation osseuse ralentie
Retards de croissance
Défaut d’audition
Hyperphagie et métabolisme de base élevé
Thyroïde résistance liée à des mutations du récepteur
56Franck Rencurel 2020
On voit que l’hormone thyroïdienneT3 a de nombreux effets sur l’organisme
Thyroïde
Etapes de régulation
de l’action de T3 etT4
dans l’organisme
Modes d’action de T3 et T4 :
Récepteurs nucléaires
spécifiques.
Séquences spécifiques dans
l’ADN.
57Franck Rencurel 2020
Thyroïde
T3 et T4 sont des Hormones circulantes (endocrines).
Bien qu’hydrosolubles, les T3 et T4 circulent dans le plasma sous
formes liées à une protéine, la TBG (thyroxine binding globulin) et la
TBPA (thyroxine binding prealbumin).
T3 libre: 3 et 6 picomol/L
Thyroxine (T4) libre est comprise entre 10 et 22 picomol / L.
La demi-vie de T3 est d’environ 1 jour, celle de T4 environ 7
jours.
58Franck Rencurel 2020
 Etape importante dans l’activationT4  T3et recyclage de l’iode.
 Exprimées dans tous les tissus cibles. Sur la membrane plasmique ou au
niveau du RE.
3 isoformes D1, D2 et D3 D3 permet l’inactivation de T3 enT2
D1:Surtout foie, reins, thyroïde. Importante dans le recyclage de l’iode
lors de l’élimination dans le foie.
D2: Surtout cerveau, hypophyse, thyroïde, BAT. C’est surtout elle qui
permet d’activerT4 enT3.
D3: Peau, épithélium vasculaire, placenta. D3 protège le fœtus d’un excès
deT3
Les désiodases (ou deiodinases)
59Franck Rencurel 2020
Métabolisme
du glucose
(Muscles)
+
+
Néoglucogenèse
hépatique
Tissu adipeux
Lipolyse
Cholestérol
+ + Rythme cardiaque
Baisse
de la
concentration
HyperactivitéHyperthyroïdisme
Métabolisme de base
+
Perte de poids
Sensibilité à la chaleur
Dérèglements de la fonction thyroïdienne
60Franck Rencurel 2020
Hypothyroïdie
Métabolisme de base
-
Prise de poids
Lipolyse-
Néoglucogenèse
(intolérance au jeûne)
-
Cholestérol
Sensibilité au froid
BaisseT° corporelle au froid
Défaut de thermorégulation
Fatigue générale
Dérèglements de la fonction thyroïdienne
61Franck Rencurel 2020
Dérèglements des fonctions thyroïdiennes
62Franck Rencurel 2020
Résumé
La thyroïde
Régulations hypothalamo-hypophysaires
 La TSH est apportée par le sang
 La TSH augmente toutes les fonctions du thyréocyte
 T3 et T4 inhibent la synthèse de l'hormone hypothalamique
(TRH)
T3 etT4 inhibent la synthèse de TSH par l’ hypophyse.
 La TRH active la libération de TSH
63Franck Rencurel 2020
Thyréostimuline ou TSH, Thyroïde Releasing hormone ouTRH
Le « cycle de vie »
des hormones thyroïdiennes
64Franck Rencurel 2020
La thyroïde
65Franck Rencurel 2020
La thyroïde: les cellules C (à Calcitonine)
 Fonction des cellules C (calcitonine ou
Thyréoicalcitonine)
 La Calcitonine stimule l’absorption du calcium
au niveau des os par l’ action directe sur les
ostéoclastes via un récepteur spécifique.
 Elle agit également au niveau du rein pour la
réabsorption du calcium
Stimule la calcification osseuse.
66Franck Rencurel 2020
Cette partie sera développée dans le cours
équilibre phosphocalcique En 2ème année
Dérèglements thyroïdiens
67Franck Rencurel 2020
Généralités
Les maladies thyroïdiennes surviennent plus
souvent quand la glande thyroïde produit soit
trop soit pas assez d'hormones thyroïdiennes.
Les dérèglements surviennent au niveau de la
thyroïde mais peuvent apparaître en cas de
dysfonctionnement de l'hypophyse (TSH).
68Franck Rencurel 2020
L’iode est un élément important dans la
maturation et la libération de T3 et T4.
Le sel iodé a permis de faire disparaître
les carences en iode dans les régions
continentales (crétinisme)
69Franck Rencurel 2020
Hyperthyroïdie
 La maladie de Basedow
Auto-immune:
anticorps thyréostimulants  hypersécrétion de la thyroïde
Cause la plus fréquente chez les femmes 20-60 ans
 Les signes cliniques:
-Perte de poids,
-Nervosité, irritabilité,
- Intolérance à la chaleur, transpiration excessive,
-Tremblements et faiblesse musculaire.
-Fréquence cardiaque rapide,
-Amaigrissement (graisse et muscles)
-,Augmentation du volume de la thyroïde (goitre),
-Légers tremblements des doigts.
70Franck Rencurel 2020
Exophtalmie: maladie de Basedow
71Franck Rencurel 2020
Le goitre est causé par un gonflement de la glande thyroïde
Les carences en iode ou en sélénium conduisent aussi à un
goitre.
72Franck Rencurel 2020
Hypothyroïdie
Causes
 L'inflammation de la glande thyroïde provoquée
par une attaque du système immunitaire, est
l'une des causes principale.
*Thyroïdite d’Hashimoto.
• Hypothyroïdie congénitale, présente chez
l’enfant né sans thyroïde ou dont la glande
fonctionne mal.
 Ablation chirurgicale de la glande pour traiter
un cancer de la thyroïde
73Franck Rencurel 2020
Hypothyroïdie
Les signes cliniques
 Ralentissement des processus métaboliques.
 Faible appétit
 Intolérance au froid
 Peau épaisse et sèche
 Cheveux cassants
 Fatigue générale
 Voix rauque
 Constipation
 Faiblesse musculaire.
 Des réflexes très lents et une fréquence cardiaque lente.
 La thyroïde peut avoir une taille normale, être hypertrophiée
(goitre) ou imperceptible à la palpation.
 L’augmentation du taux de TSH confirme le diagnostic
d’hypothyroïdie. 74Franck Rencurel 2020
Facteurs de risque d’hypothyroïdie
 Plus fréquent chez la Femme
 Stress
 Adénome de la thyroïde
 Maladie de Basedow* (déséquilibre Iode, sélénium)
 Dysfonctionnement congénital de la thyroïde
 Dysfonctionnement de l'hypophyse
 Infection virale de la thyroïde
 Excès ou carence en iode (déséquilibre)
 Grossesse
 Cancer de la thyroïde
75Franck Rencurel 2020
PRÉVENTION
 Apports en iode
 Apport sélénium (Attention!)
 Note: la fenêtre thérapeutique est très petite. Une étude
Danoise montre une diminution deT4 et deTSH après 6
mois de supplémentation en sélénium (100 et 200mg/j)
76Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020
Supplémentation en sélénium
77
Franck Rencurel 2020 78
Les glandes parathyroïdes
Les glandes parathyroïdes
GlandeThyroïde
Trachée
Œsophage
Glandes
parathyroïdes
Devant
Derrière
Généralement au nombre de 4 mais parfois 5 ou 6!
Les glandes de la partie basse peuvent aussi se retrouver au
niveau du thorax !
79Franck Rencurel 2020
Les glandes Parathyroïdes
Deux types de cellules :
 Cellules principales (1)
(avec inclusions glycogéniques, et PTH)
Hypercalcémiante
Diminution de l’élimination rénale,
Stimulation de l’absorption intestinale.
Cellules oxyphiles (2)
(beaucoup moins nombreuses chez l’adulte,
plus grosses, plus de granulosités, rôle
inconnu)
80Franck Rencurel 2020
Les Parathyroïdes
La Parathormone ou PTH est hypercalcémiante,
Elle stimule la résorption osseuse et augmente le transport intestinale
du calcium. Elle Inhibe l’activation de laVit D en en 1,25VitD3 calcitriol
par le rein
PTH=Parathormone
CT: calcitonine (Thyroïde)
81Franck Rencurel 2020
Maladies des glandes parathyroïdes
82Franck Rencurel 2020
CAUSES
Les principales causes d'hyper-parathyroïdie
sont
 les adénomes de la parathyroïde
 Une hypertrophie d'une des glandes
parathyroïdes,
 une tumeur maligne des glandes
parathyroïdes
 un déficit sévère en calcium.
 Libération de peptides « PTH like »par des
métastases capables d’agir comme la PTH
83Franck Rencurel 2020
Hypercalcification osseuse
hyperparathyroïdie
84Franck Rencurel 2020
Voir aussi troubles
du rythme cardiaque,
Contractures musculaires
Les surrénales
85Franck Rencurel 2020
Les surrénales
Objectif pédagogique:
Etre capable de localiser les surrénales et d’identifier les
hormones produites
Etre capable de décrire le rôle de chaque hormone
Etre capable d’expliquer la régulation de la sécrétion de ces
hormones.
86Franck Rencurel 2020
Les surrénales
Corticosurrénales:
 Aldostérone
 Cortisol et cortisone
 Androgènes
Medullosurrénales:
 Adrénaline
 Noradrénaline
87Franck Rencurel 2020
Les surrénales
 Situées au pôle supérieur des reins.
(taille moyenne 5 x 2 cm)
 On distingue
Corticosurrénale:
Médullo-surrénale:
NB: Ce sont deux « glandes » différentes
Produisant des hormones différentes
et de façon indépendante l’une de l’autre
88Franck Rencurel 2020
Cortex
Médullaire
Capsule
Zone
Glomerulée
Zone
fasciculée
Zone
réticulée
Glande Surrénale
89Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 90
glandes de type
trabéculaire
Les cellules sont
organisées en
cordons épais
séparés par du
conjonctif
Les surrénales
Les Médullosurrénales
Réactions à court terme au Stress
Sécrètent l’Adrénaline et la Noradrénaline
 Augmentation fréquence cardiaque
AugmentationTA
Vasoconstriction
Production hépatique de
glucose=>glycémie ++
L’organisme est prêt à la fuite ou au
combat
91Franck Rencurel 2020
Les Médullosurrénales
2 types de cellules:
Cellules à adrénaline
Cellules à noradrénaline
 Synthèse et stockage des amines biogènes mais sécrétion
continue en petites quantités sauf en cas de stress
 Synthèse stimulée par axones cholinergiques
 Régulation par cortisol  Permet la transformation de la
noradrénaline en adrénaline selon la cascade suivante:
 PhénylalanineTyrosineDOPADopamine
Noradrénaline adrénaline
92Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 93
Voie de synthèse des catécholamines (dans la médullosurrénale)
NoradrénalineCortisol
+
Médullosurrénale
94Franck Rencurel 2020
Adrénaline et noradrénaline sont synthétisées dans les neurones
mais aussi par les médullosurrénales(cellules chromaffines)
Notez qu’ici la médullosurrénale est assimilée à un ganglion
dans la chaine neuronale
95Franck Rencurel 2020
=> Neurone pré ganglionnaire court
Neurone pré
ganglionnaire long =>
ganglion
ganglion
Corticosurrénales
Réaction à long terme au stress
(adaptation)
production de:
 Corticoïdes
(Cortisol, cortisone, corticostérone)
Aldostérone
Gonadocorticoïdes (mineur)
(androgènes œstrogènes)
96Franck Rencurel 2020
Corticosurrénales
97Franck Rencurel 2020
CORTISOL
ALDOSTERONE
GONADOCORTICOÏDES
Cycle circadien Cortisol et Mélatonine
Cortisol
98Franck Rencurel 2020
Mélatonine
Corticosurrénale
11 betahydroxysteroide deshydrogenase
11b-HSD1: Enzyme présente dans tous les tissus.
Sert à Réguler la disponibilité en cortisol et donc son Activité.
11b-HSD1 activité++
 adiposité abdominale
Insuline-résistance
11b-HSD2 (rein) inactive le cortisol pour laisser la place à
l’aldostérone sur le récepteur au minéralo-corticoïdes
99Franck Rencurel 2020
L’ Axe corticotrope
Stress
+
100
-
Franck Rencurel 2020
101
Cours systendocrinien Univ Rennes I
Franck Rencurel 2020
Les surrénales
et la pression
Artérielle
102Franck Rencurel 2020
Le système Rénine Angiotensine Aldostérone.
Réabsorption du Na+
103Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 104
Inhibiteurs de
Enzyme de conversion
Contre hypertension
Les surrénales au cours du développement
VIE FŒTALE:
 Corticosurrénale:
Aldostérone 33ème semaine: régule le volume
amniotique
Cortisol 12ème semaine:
maturation épithélium digestif
Synthèse des enzymes hépatiques,
Développement des organes génitaux
Synthèse de surfactant
 Médullosurrénale:
Sécrétion quasi inexistante pendant la vie fœtale
105Franck Rencurel 2020
Dérèglements surrénaliens
106Franck Rencurel 2020
Troubles surrénaliens
 La maladie d'Addison est un manque d'hormones surrénales
(auto-immune).
 Le syndrome de Cushing (surproduction de cortisol) peut
être iatrogène (traitement hydrocortisone).
 Adénome de l’hypophyse
 Phéochromocytome
 Hyperaldostéronisme
107Franck Rencurel 2020
Maladie d’Addison
La maladie d'Addison est une maladie rare conduisant à un
déficit total en aldostérone et en cortisol.
Symptômes
Immense fatigue, physique et psychique, épuisement en fin de
journée.
Pigmentation brunâtre de la peau et des muqueuses.
Hypotension artérielle
Anorexie
Tendance à l'hypoglycémie et goût prononcé pour le sel
Diagnostic
La glande ne répond pas à la stimulation hypophysaire : absence
d'augmentation du taux de cortisol et d'aldostérone une heure
après injection de corticotrophine (ACTH).
108Franck Rencurel 2020
Syndrome de Cushing
En dehors d’un effet iatrogène due à une utilisation au long
court de corticoïdes ou à fortes doses, le syndrome de Cushing
(endogène) reste une maladie rare.
Tumeur de l’hypophyse  hypersécrétion d’ACTH
stimulation des surrénales et sécrétion de cortisol.
Tumeurs sur les surrénales  hypersécrétion de cortisol
Il faut surveiller:
•Prise de poids anormales et rapide
•Vergetures et ecchymoses sur les membres
•Hypertension, diabète, dyslipidémie
•Fatigabilité musculaire
•Pilosité augmentée
109Franck Rencurel 2020
Syndrome de Cushing
110Franck Rencurel 2020
Phéochromocytome
Un phéochromocytome est une tumeur de la surrénale
sécrétant des catécholamines (Adrénaline et Noradrénaline).
L'aspect de ces patients évoque souvent une maladie
thyroïdienne avec:
 Amaigrissement , anxiété, tremblements, Hyperthermie,
Tachycardie.
Crise d'hypertension artérielle avec des sueurs importantes
déclenchement à la suite d'un effort physique, d'une digestion,
d'un simple changement de position, d'un traumatisme physique
ou psychique (émotion)
La glycémie est élevée et le dosage sanguin confirme une
concentration plasmatique élevée en adrénaline et noradrénaline
111Franck Rencurel 2020
Hyperaldostéronisme
L’aldostérone exerce principalement son action au niveau
du tube rénal distal et du tube collecteur
L’aldostérone entraîne une réabsorption du sodium et une
excrétion du potassium et des ions H+ et joue un rôle vital
dans l’homéostasie sodée et volumique. Réabsorption au niveau
distal.
L’hyperaldostéronisme n’entraine pas d’oedèmes (rétention
hydrosodée).
Les hyperaldostéronismes primaires sont responsables d’au
moins 1 à 2 % des hypertensions artérielles,
112Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 113
Le stress
Stress
 Syndrome général d’adaptation
Agents stressants:
Physiques
Psychologiques
Physiologiques
Phase d’alarme phase de résistance
épuisement
114Franck Rencurel 2020
Stress
Stress de survie
Catécholamines
(adrénaline/noradrénaline)
Stress latent
cortisol
115Franck Rencurel 2020
Stress
116Franck Rencurel 2020
117Franck Rencurel 2020
Stress
Phase d’épuisement (Burn-out)
 Fatigue permanente
 Colère, irritabilité, agressivité
 Sautes d’humeur
 Troubles du sommeil
 Sensibilité aux maladies
 Difficultés de concentration
 Baisse d’énergie
 Dépression
 Maux de tête
 Sensation de froid
118Franck Rencurel 2020
Le Pancréas endocrine
119Franck Rencurel 2020
Objectifs pédagogiques:
 Etre capable de situer le pancréas dans l’anatomie du corps humain.
Connaitre les hormones pancréatiques, les différentes cellules du
pancréas
ainsi que les fonctions exocrines.
 Etre capable de décrire les principales pathologies liées à un
dysfonctionnement pancréatique et connaitre les principaux traitement
(DT1, DT2, Pancréatite, calculs)
120Franck Rencurel 2020
Le pancréas
Organe situé dans le cadre duodénal
70 à 80g
 Pancréas exocrine: 90% des cellules
 Pancreas endocrine
◦ 1 à 2% des cellules
◦ Ilots de Langerhans => 1 à 2 millions de cellules
organisées en amas cellulaires de 200 à 300mm de diamètre
121Franck Rencurel 2020
Le pancréas
Rate
Artère splénique
Pancréas
Canal Biliaire
Vésicule biliaire
Canal Biliaire
commun
Duodénum
Canal
Pancréatique
Acinus
pancréatiques
Sécrétion
d’enzymes
Ilôts
Adapté de https://opentextbc.ca/anatomyandphysiology/wp-content/uploads/sites/142/2016/03/1820_The_Pancreas.jpg
(Ampoule de
Vater)
122Franck Rencurel 2020
Pancréas endocrine/exocrine
123Franck Rencurel 2020
Les cellules alpha: 30% des cellules, à la
périphérie des ilots de Langerhans
Cellules productrices et sécrétrices de glucagon
Cellules béta: 60% des cellules, au centre des
ilots. Cellules productrices et sécrétrices d’insuline
et d’amyline
Cellules delta: 10% des ilots, cellules
productrices et sécrétrices de somatostatine
Cellules F ou PP :1 à 2% périphérie des ilots,
cellules productrices du polypeptide pancréatique.
Le Pancréas Endocrine
124Franck Rencurel 2020
Les Hormones pancréatiques
Insuline: 51 acides aminés, hypoglycémiante mais pas uniquement
Glucagon: 29 acides aminés, hyperglycémiant (inhibe la sécrétion
d’insuline)
Somatostatine précurseurs de deux peptides 14 et 28 aa:
Produite par l’hypothalamus, l’estomac, l’intestin et le pancréas
•Inhibe la sécrétion du glucagon et de l’insuline (action paracrine)
•Inhibe la libération deTSH et de GH
•Active la vidange de la vésicule biliaire,
•Ralenti la vidange gastrique. Retarde l’absorption des aliments
Sont rôle est d’améliorer le processus digestif stomacal
Polypetide pancréatique: 36 aa, active le pancréas exocrine, la
vidange biliaire, la motricité intestinale
Sécrétion stimulée par les acides aminés et le glucose.
125Franck Rencurel 2020
Le pancréas
Régulation Ortho et parasympatiques
Orthosympathique (adrénaline et noradrénaline)
↓libération insuline et ↑la libération de glucagon
(augmentation de la glycémie)
Parasympathique (acétylcholine, activation du nef vague)
Par exemple au cours de la digestion
↑libération insuline et de glucagon (limite l’utilisation de
l’énergie par le foie après un repas)
Innervation en contact avec seulement 10 % cellules
Transmission information / jonctions communicantes entre les
cellules
126Franck Rencurel 2020
L’insuline
Glycémie à jeun=07-0,8g/l
Glycémie post-prandiale <1,26g/l
Deux phases dans la sécrétion d’insuline
La sécrétion d’insuline est déclenchée
par une augmentation de la glycémie
avec un seuil autour de 1g/l
1-Sécrétion des vésicules contenant de
l’insuline
2-synthèse puis sécrétion d’insuline
Pic de sécrétion
1
2
127Franck Rencurel 2020
Repasglycémie
glycolyse
ATP
K+
K+
Ca2+
Ca2+
Sécrétion insuline
Fermeture des
canaux ATP
dépendant:
Dépolarisation
De la membrane
Ouverture des
canaux voltage
dépendant.
Transporteur de
glucose
Glut2
Dépolarisation
Vésicules contenant
de l’insuline
glucose
Arginine, Lysine et leucine
sont aussi des sécrétagogues
1
2
3
4
5 6
7 8
128Franck Rencurel 2020
Sécrétion insuline par le glucose
L’insuline
Chaine B: 30aa
ANABOLISANTE,:
qui favorise le stockage d’énergie et la croissance cellulaire.
1 U.I=0,042mg
1mg=24U.I
À jeun, 10mU/ml plasma
129Franck Rencurel 2020
L’insuline ADN
ARN
Pré Pro Insuline
S
S
S
S
A
B
Pro Insuline
RE
A B
Peptide C
Granule
de sécrétion
Golgi
ribosome
A B
Peptide C
sécrétion
Insuline
•Demi-vie de l’insuline:
5 min, 50% éliminée après premier
passage hépatique!
•<10% de pro-insuline (inactive) circulante
•Demie vie du peptide C: longue
Peu de dégradation hépatique
On dose le peptide C pour estimer
la sécrétion d’insuline D’un patient.
130Franck Rencurel 2020
L’insuline: signaux intracellulaires du
récepteur
131Franck Rencurel 2020
L’insuline
L’insuline se lie à un récepteur membranaire spécifique
Récepteur dans presque toutes les cellules de l’organisme à
l’exception de:
Globules rouges
Gonades
Système nerveux
Exception de l’hypothalamus (rôle dans la prise alimentaire,
inhibition)
L’insuline agit aussi bien sur l’expression de gène que sur
l’activité d’enzymes existantes ou sur des transporteurs
(glucose, acides aminés, Pompe Na+/K+)
On parle d’effets transcriptionnels et pos-transcriptionnels
132Franck Rencurel 2020
L’insuline
L’hypoglycémie se fait ressentir dès 0,7g/l de glucose sanguin.
Bâillements, irritabilité, sensation de faim, sueurs froides, tachycardie,
palpitations, troubles de la concentration
Hypoglycémie sévère <0.5g/l: troubles du comportement,
risque de coma, convulsions
Action sur la glycémie
Hypoglycémie: « absorption » rapide du glucose sanguin
par l’organisme (ex exercice physique) et/ou faibles
apports par l’alimentation (saut d’un repas)/ apports
insuffisants par le foie (néoglucogenèse et glycogénolyse au
cours d’un jeûne par exemple)
133Franck Rencurel 2020
Insuline
Insuline
Hypoglycémiante
Transport de glucose:
Muscles
Tissu adipeux Anabolisante:
Transport des AA
dans muscles
squelettiques
Protéosynthèse
Hypoglycémiante:
Néoglucogenèse
Glycogénolyse
Réserves
Synthèse de glycogène
Foie et muscles
+
+
+
134Franck Rencurel 2020
Le Glucagon
cellules alpha pancréatiques.
Peptide (29 AA) circulant libre dans le plasma.
catabolisant, libération d’énergie métabolique.
Demi-vie courte (5 min)
Mode d’action similaire aux catécholamines, via un récepteur
membranaire et des Protéines G.
Site d’action principalement le foie, récepteurs exprimés aussi
dans le tissu-adipeux (lipolyse), les reins et l’estomac.
Inhibe la vidange gastrique d’où vomissements suite à injection dans le cas
d’hypoglycémie
glucagon
135Franck Rencurel 2020
Le glucagon
Glucagon
Hyperglycémiante
Néoglucogenèse
Glycogénolyse hépatique
Lipolyse
Tissu adipeux
Cétogenèse
Vidange gastrique
À forte dose
(injection)
136Franck Rencurel 2020
+
+
+
-
Insuline/glucagon
Les acides aminés glycine/Alanine/arginine sont insulino-
sécréteurs
Les protéines activent aussi la sécrétion de glucagon.
Associer des protéines à un repas prévient l’hypoglycémie
réactionnelle liée aux glucides présents
Dégradation des
protéines
musculaires
Néoglucogenèse
L’insuline doit baisser car puissant
inhibiteur de cette voie.
Jeûne
Insuline
glucagon
Repas
hyperprotéiné
Insuline
glucagon
Le « trop plein » en AA doit
être utilisé.
Conversion en
glucose Et en urée.
La néoglucogenèse doit
être activée par le glucagon
Pour convertir les AA en
glucose
137Franck Rencurel 2020
Pancréas et Homéostasie glucidique
Pancreatic regulation of glucose homeostasis
Pia V Röder, Bingbing Wu, Yixian Liu & Weiping HanExperimental & Molecular Medicine volume 48, page e219 (2016) 138Franck Rencurel 2020
Dysfonctionnements
pancréas endocrine
139Franck Rencurel 2020
Diabètes
II existe deux principaux types de diabète :
 le diabète de type 1
 le diabète de type 2
 Sans oublier diabète gestationnel, diabètes MODY
(6), diabète induit par des médicaments
(corticothérapie)
 Etc.
140Franck Rencurel 2020
Diabète
 Le pancréas produit de l'insuline.
 Lors de la digestion, la nourriture apporte des nutriments.
 Lorsque le pancréas ne produit pas assez d'insuline, le
glucose en excès s'accumule dans le sang (hyperglycémie).
 Lorsque les tissus comme les muscles ou le foie répondent
moins bien à l’insuline, le glucose s’accumule dans le sang
(hyperglycémie)
141Franck Rencurel 2020
Diabète
 Hyperglycémie: taux de glucose plasmatique >1,26g/l
En post-prandial
Au-delà de 1,8g/l de glucose plasmatique, il y a passage du
glucose dans les urines (glycosurie)
 Hypoglycémie: concentration plasmatique de glucose
<0,7g/l à jeun (les premiers symptômes se font sentir)
142Franck Rencurel 2020
Diabète
Conditions de survenues des différents diabète:
 Type 1: maladie auto-immune(génétique),
destruction des cellules beta pancréatiques.
 Type 2: Prédisposition génétique, sédentarité,
« malbouffe », pesticides (?), stress (cortisol,
iatrogène)
143Franck Rencurel 2020
Diabète gestationnel
Au premier trimestre de la grossesse: mesure d’une glycémie à jeun
depuis au moins 8h. La valeur normale est en dessous de 0.92g/l.
Au deuxième trimestre: le dépistage se fait par la réalisation, entre
24 et 28 semaines d’aménorrhée, d’une HGPO (hyperglycémie
provoquée par voie orale).
Une prise de sang est réalisée à jeun, puis une et deux heures après
l’absorption de 75 g de sucre. Les glycémies sont normales si :
- la glycémie à jeun est inférieure ou égale à 0.92 g/l.
- la glycémie à une heure est inférieure ou égale à 1.80 g/l.
- la glycémie à deux heures est inférieure ou égale à 1.53 g/l.
Si l’une des valeurs est anormale c'est-à-dire supérieure à la valeur seuil,
il y a un diabète gestationnel.
IMC>25Kg/m2, >35ans, antécédents de diabètes familiaux (parents,
fratries), antécédents de macrosomie (enfant >4Kgs à la naissance)
144Franck Rencurel 2020
145Franck Rencurel 2020
FACTEURS DE RISQUE
Diabète de type 1:
antécédents familiaux (?), Pollution environnementale
(?),Virus (?), choc émotionnel..
Diabète de type 2:
Parents diabétiques,
Alimentation de la mère pendant la grossesse
sédentarité,
Alimentation,
Surpoids
Age avancé
Ethnie
146Franck Rencurel 2020
CAUSES
 L'origine de la défaillance de la production d'insuline ou de
l'insuline-résistance des cellules reste inconnue.
 Les 3 P du diabète de type 1
 Polyurie (j’urine beaucoup)
 Polyphagie (je mange beaucoup)
 Polydypsie (je bois beaucoup)
147Franck Rencurel 2020
PRÉVENTION du DT2
Alimentation équilibrée (glucides simples,
produits raffinés, graisses saturées à limiter)
Exercice physique
(l’exercice physique active le transport de
glucose indépendamment de l’insuline, effet
hypoglycémiant. Il améliore aussi la
sensibilité à l’insuline et diminue la sécrétion
d’insuline)
148Franck Rencurel 2020
On peut être « rond » et en bonne
santé! Grâce à l’exercice physique
Tour de taille:
<100cm chez l’homme
<88cm chez la femme
Deux indicateurs de l’adiposité viscérale.
Tour de taille
Tour de hanches
RatioTour de taille/tour de hanche
<0,9 chez l’homme
<0,85 chez la femme
149Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 150
Les glandes sexuelles
Les glandes sexuelles (gonades)
Objectifs pédagogiques:
 Connaitre les hormones produites
par les glandes sexuelles mâles et
femelles ainsi que leurs régulations
 Etre capable de décrire le cycle
ovarien et la spermatogenèse
151Franck Rencurel 2020
Glandes sexuelles féminines
152Franck Rencurel 2020
Appareil reproducteur féminin
Structure et fonction de l'appareil reproducteur féminin sont synchronisées
avec les cycles ovariens.
153Franck Rencurel 2020
L’ovaire
154Franck Rencurel 2020
Avant l’ovulation
Le follicule assure la
maturation de
l’ovocyte
Et les fonctions
endocriniennes
155Franck Rencurel 2020
Les ovaires
 A sa naissance la femme contient dans ses ovaires tous ses ovocytes
 Dans les ovaires, les ovocytes sont appelés follicules.
Tertiaire
156Franck Rencurel 2020
A la naissance les ovaires contiennent 2 à 4 millions d’ovocytes,
Beaucoup dégénèrent, seules 400 000 persistent à la puberté et
seulement 400 environs feront l’objet d’ovulation.
Les pro-ovocytes appelés aussi ovogonies se développent durant
la vie fœtale jusqu’au 7è mois de grossesse.
Tous les ovogonies se différencient en ovocyte de 1er ordre
(stade d’arrêt de la méiose).(voir plus loin cours)
157Franck Rencurel 2020
Follicule primaire: ovocyte primaire
entouré
de cellules de la granulosa
Augmentation de la taille de l’ovocyte et
prolifération des cellules de la granulosa
L’ovocyte est séparé des cellules de la
granulosa par la membrane pellucide.
Cette membrane servira à « fixer » le
spermatozoïde
Les cellules de la granulosa sécrètent un
liquide nutritif formant l’Antre
Cellules de la granulosa avant l’ovulation sécrètent:
les œstrogènes (++)
La progestérone (+/-)
L’inhibine (+/-) (rétrocontrôle sur la FSH hypophysaire)
•Croissance du follicule=> plus de cellules de la granulosa=> plus d’oestrogènes
•Le conjonctif entourant les cellules de la granulosa va s’épaissir pour former la Thèque.
•Les cellules formant laThèque sécrètent des œstrogènes
158Franck Rencurel 2020
Follicules pré antraux et antraux:
Certains sont formés pdt la vie fœtal et chez le nourrisson puis pdt le cycle
menstruel
Mais dans l’ovaire, principalement des follicules primordiaux
Au début de chaque cycle 10 à 25 follicules pré-antraux se développent en
follicules antraux
Seul le plus gros continu son développement (sans doute lié à la qté
d’oestrogènes produites)
159Franck Rencurel 2020
Début cycle ++ FSH déclenche le développement des follicules
préantraux et antraux
Semaine suivante: la FSH agit sur les cellules de la
granulosa et la LH sur les
Cellules de la thèque.Au début les cellules de la granulosa
n’expriment pas le récepteur à la LH et inversement.
•FSH=> multiplication des cellules de la granulosa, augmentation de
l’antre, oestrogènes ++
• LH stimule la production d’androgène par les cellules thécales.
Les androgènes sont précurseurs d’oestrogènes. Les cellules
de la granulosa peuvent convertir l’androgène en oestrogènes mais
ne peuvent pas synthétiser l’androgène d’où la coopération des
deux cellules.
160Franck Rencurel 2020
LH FSH
CellulesThécales
Synthétisent des
androgènes
Cellules de la granulosa.
Convertissent les
androgènes en œstrogènes
Follicule ovarien
diffusion
161Franck Rencurel 2020
Résumé du contrôle
hormonal ovarien au
cours de la phase
folliculaire.
L’inhibine est une hormone
protéique qui inhibe la
sécrétion de FSH
Les androgènes sont
transformés en œstrogènes
par les cellules de la
granulosa.
Les œstrogènes stimulent la
prolifération des cellules de la
granulosa.
162Franck Rencurel 2020
•Lors de la formation du follicule dominant, les autres follicules préantraux et
antraux degenère par apoptose (mort cellulaire programmée). On appelle ce
mécanisme l’ASTRESIE.
•L’Astrésie est un mécanisme continue puisque à la vie fœtale il y a 2-4 millions
d’ovocytes
Puis 400 000à la puberté et seulement 400 environs seront maintenue pendant
la vie reproductrice.
•A la ménopause, les follicules restant dégénèrent également.
•Le follicule de De Graaf est le follicule dominant, il atteint 1,5 cm de
diamètre et fait saillit à la surface de l’ovaire.
•Vers le 14ème jour il y a fusion des membranes de l’ovaire et du follicule par
digestion enzymatique=> libération de l’ovule
Parfois plusieurs follicules se développent et expulsion de plusieurs ovules.
Chez les femmes stériles, injection de GnRH entraine la maturation de plusieurs
163Franck Rencurel 2020
http://www.dr-safia-taieb.tn/specialites/gynecologie/consultation-
gynecologique/cycle-menstruel/#!prettyPhoto[fancy_img_group_652]/3/
164Franck Rencurel 2020
Le premier globule polaire éjecté contient 23 chromosomes
et peu de cytoplasme, il va dégénérer
165Franck Rencurel 2020
166Franck Rencurel 2020
La mitose est la division cellulaire rencontrée dans toutes les
cellules somatiques.
Il y a conservation du nombre de chromosomes (46 chez
l’homme).
La méiose concerne les cellules germinales. Elle a pour but de
« réduire » le nombre de chromosome (23 au lieu de 46 chez
l’homme)
L’ovocyte de 1er ordre possède 46 chromosomes, le processus
méiotique est arrêté. La méiose reprend dans l’ovaire pendant le
processus d’ovulation. Le globule polaire est éjecté avec 23
chromosomes.
C’est seulement lors de la fécondation, dans les trompes de
Fallope,
que le 2ème globule polaire est éjecté, mais il ne contient pas de
chromosomes , seulement du cytoplasme.
167Franck Rencurel 2020
Les cellules de la granulosa s’épaississent pour former le corps
jaune et produisent des œstrogènes, progestérones et L’
inhibine.
Si pas de fécondation de l’ovule, le corps jaune dégénère au
bout de 10 jours.
168Franck Rencurel 2020
Le cycle ovarien
Les hormones contrôlant la fonction ovarienne:
 Hormones hypothalamo-hypophysaires
GnRH (gonadotropin releasing hormone)
 FSH et LH,
 Hormones ovariennes
Progestérone,
Œstrogènes
Inhibine
Voir vidéo cours
169Franck Rencurel 2020
Le cycle ovarien
LH
FSH
Phase folliculaire
Phase lutéale
170Franck Rencurel 2020
171Franck Rencurel 2020
172Franck Rencurel 2020
On peut distinguer 2 phases de production hormonale:
 Phase folliculaire-> Follicule mature se développent,
production d’oestrogènes par les cellules de la granulosa. Petites
quantité de progestérone libérée par cellules de la thèque et de
la granulosa
Phase lutéale:Après ovulation et jusqu’à la dégénérescence
du corps jaune.
La quantité de progestérone libérée augmente grâce au corps
jaune;
173Franck Rencurel 2020
Cycle ovarien
Au cours de la phase folliculaire, les œstrogènes
sont synthétisées et libérées dans le sang.
Après l'ovulation:
Les œstrogènes sont synthétisées par le corps
jaune.
La progestérone est synthétisée par le corps jaune
et le placenta (si fécondation)
 L'inhibine inhibe la FSH, est synthétisée par les
ovaires (et les testicules). Pic en milieu de phase
folliculaire.
174Franck Rencurel 2020
Cycle ovarien
La phase folliculaire:
1 ) Les sécrétions de FSH et LH augmentent
2) Les follicules « antraux » augmentent de taille
3)Un follicule devient dominant
4) La sécrétion et concentration de FSH diminuent
5) L'élévation des œstrogènes plasmatiques exerce un
rétrocontrôle «positif»
6) Un pic de LH est déclenché.
175Franck Rencurel 2020
Phase folliculaire
176Franck Rencurel 2020
Cycle ovarien
La phase lutéale:
1) L'ovulation a lieu
2) Le corps jaune se forme
3) Les concentrations plasmatiques d’œstrogènes et
progestérone augmentent.
4) Les sécrétions de FSH et LH sont inhibées par œstrogènes
et progestérone
5) Le corps jaune commence à dégénérer
6) Les concentrations plasmatiques d'œstrogènes et de
progestérone diminuent.
6) Les sécrétions de FSH et LH augmentent
Un nouveau cycle commence.
177Franck Rencurel 2020
Phase lutéale
178Franck Rencurel 2020
Résumé des évènements ovariens au cours d’un cycle menstruel
(en l’absence de fécondation)
179Franck Rencurel 2020
Cycle ovarien
Hypophyse
ovaires
Utérus
Développement
de l’endomètre
Sécrétion
de la glaire cervicale
FSH LH
Œstrogènes
Développement
Des follicules
Phase folliculaire Phase lutéale
Hypophyse
Corps jaunes
FSH LH
Œstrogènes
Hypothalamus
Progestérone
GnRH
-
180Franck Rencurel 2020
Les hormones ovariennes modifient
l’endomètre et le prépare à la « nidation »
181Franck Rencurel 2020
182Franck Rencurel 2020
Résumé des Hormones ovariennes
Les oestrogènes:
 Stimulent la croissance des ovaires et des follicules.
 Augmentation des contractions et de l'activité ciliaire dans les
trompes de Fallope.
 Epaississement de l’endomètre de l’utérus
 Augmentation de la vascularisation vaginale (sècheresse vaginale à la
ménopause due à une baisse d’oestrogènes)
 Stimulent la croissance des seins
 Développement d'une morphologie féminine (hanches, dépôts adipeux
spécifiques)
183Franck Rencurel 2020
Résumé Hormones ovariennes
La progestérone:
Sécrétée par corps jaune et placenta
Densification de la muqueuse utérine, vascularisation.
Inhibe les contractions utérines
Rôle dans le développement embryonnaire
184Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 185
Et s’il y a fécondation que se passe-t-il
au niveau des hormones ovariennes?
Franck Rencurel 2020 186
Corps jaune
Blastocyste
2 premiers mois: Oestrogènes et progestérone produites par le
corps jaune
Les cellules trophoblastiques libèrent la hCG (human Chorionique
Gonadotrophine) qui maintient le corps jaune actif
Franck Rencurel 2020 187
2 premiers mois:
•Oestrogènes produites par le corps jaune permettent la croissance du
muscle utérin
(utile pour l’accouchement)
•Progestérone: bloque la contraction utérine pour maintenir l’embryon dans
la muqueuse utérine
•Lorsque la nidation a lieu, les cellules du trophoblaste libèrent de la hCG
qui maintient le corps jaune actif le temps que le placenta se forme et
prenne le relais hormonal.
•C’est la hCG qui est mesurée dans les urines lors des tests de grossesse.
Il est mportant de le faire au bon moment car trop tôt il n’y a pas assez de
hCG détectable par le test alors que la fécondation a eu lieu….
Franck Rencurel 2020 188
hCG
Semaines de grossesse
Trophoblaste
Corps Jaune Placenta
Après 3 mois, le corps jaune régresse, le placenta commence la
production d’oestrogènes et progestérones En grande quantité pendant
les 6 derniers mois jusqu’au terme
Franck Rencurel 2020 189
Ce sont les cellules trophoblastiques qui
formeront le placenta.
Ces cellules produisent de la hCG au début
mais ensuite
Des oestrogènes
De la progestérone,
De l’inhibine
De l’hormone lactoplacentaire
L’inhibine, les œstrogènes et la progestérone bloquent la GnRH
et donc la libération de FSH et de LH, il n’y a donc pas de règles
pdt la grossesse.
Le placenta synthétise des œstrogènes à partir des androgènes
provenant des surrénales et des ovaires.
L’hormone lactoplacentaire stimule la croissance des seins et
active le stockage de glycogène hépatique chez la mère.
La prolactine prendra le relai si allaitement
Hormones et accouchement
Bouclederétrocontrôle
positif
190Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 191
Le lait est fabriqué par les cellules sécrétrices de l’épithélium
mammaire.
Il est sécrété en continu dans les acini puis il est stocké dans la
lumière alvéolaire dans l’attente de son éjection.
Il existe
•deux niveaux de régulation : la production et l’éjection ;
Physiologie de la lactation
Développement des acini
Franck Rencurel 2020 192
Succion
Prolactine plasmatique ++
Stimulation des mécanorécepteurs
du mamelon
Influx nerveux
vers l’hypothalamus
Post-hypophyse
Ocytocine ++
++ Ocytocine
plasmatique
Ejection du lait
Anté-hypophyse
Prolactine ++
Production du lait
PRF (Prolactine RF)
Pendant la grossesse l’éjection du lait
est inhibée par les œstrogènes et la
progestérone placentaire
A l’accouchement
La prolactine chute (plus
d’œstrogènes et
progestérone).
Le reflexe de succion
entretient la production
Les testicules
193Franck Rencurel 2020
Testicules
Glandes sexuelles masculines
Activité endocrine et exocrine (glande mixte ou amphicrine)
194Franck Rencurel 2020
Testicules
195Franck Rencurel 2020
Fonction exocrine du testicule
Sperme=Spermatozoïdes, sels minéraux, fructose, prostaglandines
Assurée par les tubes séminifères
196Franck Rencurel 2020
Spermatogenèse
 débute à la puberté et maximum à 25-30 puis déclin
progressif vers la quarantaine
Durée 64 à 72 jours
Processus continu
Thermosensible optimum 35°c stop à 37°c
Durée de vie des spermatozoïdes 24-72h
197Franck Rencurel 2020
Fonction endocrine du testicule
Le testicule secrète 2 hormones sexuelles :
Testostérone
Inhibine :
L’inhibine bloque la libération de FSH par
l’hypophyse et inhibe la synthèse de GnRH par
l’hypothalamus
198Franck Rencurel 2020
Régulation hormonales
L'hypothalamus libère la GnRH qui stimule les sécrétions hypophysaires de
FSH et LH qui agissent sur les testicules
FSH
•Stimule la spermatogénèse
•Stimule la croissance des tubes séminifères
•Stimule la sécrétion de l'inhibine
LH
•Stimule les cellules de Leydig : sécrétion de testostérone
•Une baisse du taux de testostérone et d’ inhibine entraîne une
augmentation de la sécrétion de GnRH afin d'augmenter la sécrétion de ces
hormones.
•Une augmentation du taux de ces hormones entraîne une diminution de la
sécrétion de GnRH,
199Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 200
Les cellules de Sertoli présentent dans le tube séminifère sont activées par la FSH
Stimulation de la production d’inhibine (rétrocontrôle négatif)
Les cellules de Leydig séparant
les tubes séminifères
Sont activées par la LH et
produisent de la testostérone
Franck Rencurel 2020 201
Hypothalamus sécrète la
GnRH
Antéhypophyse
FSH LH
Cellules de
Sertoli
Cellules de
Leydig
Inhibine
Inhibition FSH
spermatogenèse
Testostérone
Testostérone
inhibition
Inhibition LH
Sécrétion pulsatile
toutes les 90 minutes
Paracrinie
202Franck Rencurel 2020
Franck Rencurel 2020 203
Chaque spermatocyte de 1er ordre produit 4 spermatozoïdes
Certains spermatogonies ne se différencient pas et restent à ce stade pour générer
d’autres clones
Le tissu adipeux:
fonctions endocrines
204Franck Rencurel 2020
Plus de 50 molécules identifiées
chez l’homme
205Franck Rencurel 2020
3 types de tissus adipeux
T.A Blanc T.A Brun T.A « Beige »
Uniloculaire
Tissu de réserve
Isolant thermique
« Amortisseur »
Pluriloculaire
Catabolisme
Production de
chaleur.
Dégénère durant les
9 premiers mois de
vie.
60-80g persistent
chez l’adulte.
Pluriloculaire
Catabolisme
Production de
chaleur.
différentitaion du
TABlc après
exposition au froid,
pharmacologie.
206Franck Rencurel 2020
3T3L1 adipocytes
Marquage des lipides « Oil red O »
Adipocytes (x100) marquage des lipides
Au rouge Soudan
Pluriloculaire uniloculaire
207Franck Rencurel 2020
Tissu adipeux blanc
Tissus adipeux principal chez l’adulte
15-20 % de la masse corporelle chez l’homme
(N.B. une dizaine de Kilos)
20-25 % de la masse corporelle chez la femme
208Franck Rencurel 2020
Distribution varie en fonction de l’âge et du sexe
1-Tissu adipeux sous-cutané (80% des dépôts):
Dépôts androïdes: Haut du ventre, Nuque, épaule chez
l’homme
Dépôts gynoïde: Hanches, cuisses et fesses chez la femme:
2-Tissus adipeux viscéral: mésentère, replis du péritoine
3-T.A. de soutien: orbites, plantes des pieds et paumes des
mains
4-T.A de la moelle osseuse
(pourrait fournir duTA brun chez l’adulte).
4 localisations principales
209Franck Rencurel 2020
Adipocyte
50 à 150 mm de diamètre
Forme sphérique lorsqu’isolée
1 seule grosse vésicule
contenant des lipides:
Uniloculaire
Le noyau et les organelles sont
plaqués contre la membrane
plasmique.
210Franck Rencurel 2020
Tissu adipeux:
Tissu conjonctif dans lequel on
retrouve
 vaisseaux sanguins
Macrophages (40%)
Autres cellules immunitaires
fibroblastes
Nerfs
Les adipocytes sont regroupés
en amas ou lobules.
http://www.isto.ucl.ac.be/safe/images/08906170.jpg
211Franck Rencurel 2020
Similitudes entre macrophages et pré-adipocytes
Pré-adipocytes: Structurellement et fonctionnellement
semblables aux macrophages
Capacité de phagocytose
Sécrétion de molécules inflammatoires (TNF-a et IL6)
Pluripotente
Cellule
Souche
mésenchymateuse
Lignée myoblastique (muscles)
Adipoblastes
Tissus adipeux brun
Préadipocytes adipocytes
212Franck Rencurel 2020
Un « progéniteur » commun avec les cellules musculaires
Réserves
d’énergie
Production
de chaleur
Adaptation
À l’environnement
Les muscles
peuvent
Stocker des
lipides
Mais pas en
synthétiser!
Cellule souche mésenchymateuse
213Franck Rencurel 2020
Adipocyte blanc Pré-Adipocyte brun
Adipocyte brun Cellule musculaireAdipocyte « beige »
 Augmentation du
nombre de cellules.
Activation des pré-
adipocytes en adipocytes
Accumulation des lipides,
augmentation du volume
Utilisation des lipides
Diminution du volumes
des cellules mais pas du
nombre!
Capacités de stockage
préservées
Il faut combattre le surpoids
dès l’enfance!
214Franck Rencurel 2020
Obésité
Diabète
Type 2
Inflammation
215Franck Rencurel 2020
Surpoids/obésité
Inflammation
au niveau
Tissu adipeux
Foie
Muscles
Pancréas
SNC
Exemple de molécules inflammatoires
TNFa, CRP, IL-6…
Inflammation « bas grade »
216Franck Rencurel 2020
adipocyte
macrophages
Obésité
Infiltration de macrophages M1
(40% du TA)
Eosinophiles
LymphocytesT
Libération molécules inflammatoires
Altération fonctions métaboliques
Et du signal de l’insuline
L’adipocyte libère
des molécules attirant les
Macrophages de type M1
Pro-inflammatoires
217Franck Rencurel 2020
Adipocytes « maigres »
ou sportif
Macrophages type M2
Anti-inflammatoires
IL-10
Adiponectine
Macrophages type M1
Pro-inflammatoires
IL-6
TNF alpha
MCP1
Adiponectine
Adipocytes « obèses» ou
sédentaire
Adipocyte
nécrosé
migration
Role of AMP-activated protein kinase in adipose tissue
metabolism and inflammation
Silvia Bijland, Sarah J. Mancini, Ian P. SaltClinical Science Apr 01, 2013,
124 (8) 491-507.
Adapté de:
Franck Rencurel 2020 218
Franck Rencurel 2020 219
L’inflammation « bas grade » résulte de la libération de
molécules inflammatoires par les adipocytes et les
macrophages recrutés.
Ces molécules peuvent interagir avec le signal du récepteur
de l’insuline et bloquer sont activité
Il y a installation progressivement de la résistance à
l’insuline
Franck Rencurel 2020 220
1- Apports caloriques > besoins => développement du tissu
adipeux
2- Hypoxie localisée dans le tissu adipeux=> nécrose cellulaire
3- Débris cellulaires+cellules voisines =>recrutement des
macrophages M1
4- Sécrétion de IL-6 et TNFa par macrophages
5- Inhibition du signal du récepteur de l’insuline
6- Résistance à l’insuline
Une séquence délétère
inflammation « bas grade »
MCP-1
TNF-a
IL-6 Macrophage M2
Infiltration des macrophages
Adipocytes
TNF-a
IL-6
Récepteur Insuline
Attractant
Activateurs
221Franck Rencurel 2020
Signaux intracellulaires
Effets de l’insuline
Récepteur IL-6
Récepteur
TNF-a
La méditation permet d’abaisser
l’inflammation « bas grade »
222Franck Rencurel 2020
L’exercice physique ainsi que l’alimentation
également !
223Franck Rencurel 2020

Contenu connexe

Tendances

BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusFranckRencurel
 
BTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveuxBTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveuxFranckRencurel
 
BTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulationBTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulationFranckRencurel
 
BTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteinesBTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteinesFranckRencurel
 
BTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osidesBTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osidesFranckRencurel
 
BTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortBTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortFranckRencurel
 
Bts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireBts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireFranckRencurel
 
BTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesBTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesFranckRencurel
 
Fonctions rénales BTS diététique
Fonctions rénales BTS diététiqueFonctions rénales BTS diététique
Fonctions rénales BTS diététiqueFranckRencurel
 
BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie FranckRencurel
 
BTS diététique Composition de la matiere
BTS diététique Composition de la matiereBTS diététique Composition de la matiere
BTS diététique Composition de la matiereFranckRencurel
 
BTS diététique Metabolisme phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme  phosphocalciqueBTS diététique Metabolisme  phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme phosphocalciqueFranckRencurel
 
BTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azoteBTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azoteFranckRencurel
 
BTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basiqueBTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basiqueFranckRencurel
 
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolBTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolFranckRencurel
 
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1FranckRencurel
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalFranckRencurel
 
BTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologiqueBTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologiqueFranckRencurel
 
BTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipidesBTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipidesFranckRencurel
 
APPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).ppt
APPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).pptAPPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).ppt
APPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).pptNajiImad
 

Tendances (20)

BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
 
BTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveuxBTS diététique Le systeme nerveux
BTS diététique Le systeme nerveux
 
BTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulationBTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulation
 
BTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteinesBTS diététique Biochimie des proteines
BTS diététique Biochimie des proteines
 
BTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osidesBTS diététique Oses et osides
BTS diététique Oses et osides
 
BTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effortBTS diététique Adaptation a l effort
BTS diététique Adaptation a l effort
 
Bts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaireBts diététique systeme immunitaire
Bts diététique systeme immunitaire
 
BTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculairesBTS diététique Tissus musculaires
BTS diététique Tissus musculaires
 
Fonctions rénales BTS diététique
Fonctions rénales BTS diététiqueFonctions rénales BTS diététique
Fonctions rénales BTS diététique
 
BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie
 
BTS diététique Composition de la matiere
BTS diététique Composition de la matiereBTS diététique Composition de la matiere
BTS diététique Composition de la matiere
 
BTS diététique Metabolisme phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme  phosphocalciqueBTS diététique Metabolisme  phosphocalcique
BTS diététique Metabolisme phosphocalcique
 
BTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azoteBTS diététique Metabolisme de l'azote
BTS diététique Metabolisme de l'azote
 
BTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basiqueBTS diététique Equilibre acido basique
BTS diététique Equilibre acido basique
 
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterolBTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
BTS diététique Partie 2 metabolisme lipides TG cholesterol
 
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
BTS diététique metabolisme des lipides PARTIE 1
 
BTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinalBTS diététique Le microbiote intestinal
BTS diététique Le microbiote intestinal
 
BTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologiqueBTS diététique acides nucléiques génie biologique
BTS diététique acides nucléiques génie biologique
 
BTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipidesBTS diététique Les lipides
BTS diététique Les lipides
 
APPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).ppt
APPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).pptAPPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).ppt
APPAREIL URINAIRE IDE V2 (1).ppt
 

Similaire à BTS diététique Systeme endocrinien

Systeme endocrinien
Systeme endocrinienSysteme endocrinien
Systeme endocrinienMehdi Razzok
 
Chapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdf
Chapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdfChapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdf
Chapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdfSlimenSelmi
 
Axehthpo cours
Axehthpo coursAxehthpo cours
Axehthpo courslaamlove
 
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9KevinMapwata
 
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9KevinMapwata
 
Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013Bama Tiziri
 
Système endocrinien
Système endocrinienSystème endocrinien
Système endocrinienMehdi Razzok
 
18. axe hypothalamo hypophysaire physiologie et exploration
18. axe hypothalamo hypophysaire  physiologie et exploration18. axe hypothalamo hypophysaire  physiologie et exploration
18. axe hypothalamo hypophysaire physiologie et explorationNisrine Bouji
 
Les glandes endocriniens GRP 12
Les glandes endocriniens GRP 12Les glandes endocriniens GRP 12
Les glandes endocriniens GRP 12EddyKatabana
 
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïdeKevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïdeGhislain Kakule
 
Vocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdf
Vocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdfVocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdf
Vocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdfSlimDamak1
 
02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie
02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie
02_Éléments de toxicocinétique 2ème partieFrançois PARANT
 
2 2 courbiere_cycle_menstruel
2 2 courbiere_cycle_menstruel2 2 courbiere_cycle_menstruel
2 2 courbiere_cycle_menstruelastrid648
 
Pathologies des glandes surrenales
Pathologies des glandes surrenalesPathologies des glandes surrenales
Pathologies des glandes surrenalesPatou Conrath
 

Similaire à BTS diététique Systeme endocrinien (20)

Systeme endocrinien
Systeme endocrinienSysteme endocrinien
Systeme endocrinien
 
Chapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdf
Chapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdfChapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdf
Chapitre I - Endocrinologie Moléculaire LBMC-3 Dr. Slimen Selmi-2022-2023.pdf
 
Hhh diapo.ppt
Hhh diapo.pptHhh diapo.ppt
Hhh diapo.ppt
 
Axehthpo cours
Axehthpo coursAxehthpo cours
Axehthpo cours
 
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
 
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
Tp d'histologie g2 biomed u.o.b groupe 9
 
Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013Hhh diapo.ppt.2012 2013
Hhh diapo.ppt.2012 2013
 
Système endocrinien
Système endocrinienSystème endocrinien
Système endocrinien
 
18. axe hypothalamo hypophysaire physiologie et exploration
18. axe hypothalamo hypophysaire  physiologie et exploration18. axe hypothalamo hypophysaire  physiologie et exploration
18. axe hypothalamo hypophysaire physiologie et exploration
 
1601041.ppt
1601041.ppt1601041.ppt
1601041.ppt
 
Hormono1
Hormono1Hormono1
Hormono1
 
Les glandes endocriniens GRP 12
Les glandes endocriniens GRP 12Les glandes endocriniens GRP 12
Les glandes endocriniens GRP 12
 
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïdeKevin tp glande_thyroide et parathyroïde
Kevin tp glande_thyroide et parathyroïde
 
Vocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdf
Vocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdfVocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdf
Vocabulaires SVT 2BAC BIOF (1).pdf
 
GYNECOLOGIE COURS538e026fbd770
 GYNECOLOGIE COURS538e026fbd770 GYNECOLOGIE COURS538e026fbd770
GYNECOLOGIE COURS538e026fbd770
 
02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie
02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie
02_Éléments de toxicocinétique 2ème partie
 
2 2 courbiere_cycle_menstruel
2 2 courbiere_cycle_menstruel2 2 courbiere_cycle_menstruel
2 2 courbiere_cycle_menstruel
 
Pathologies des glandes surrenales
Pathologies des glandes surrenalesPathologies des glandes surrenales
Pathologies des glandes surrenales
 
Immunologie
ImmunologieImmunologie
Immunologie
 
Hormono1
Hormono1Hormono1
Hormono1
 

BTS diététique Systeme endocrinien

  • 1. Système endocrinien Franck Rencurel, PhD BTS diététique 2020 1Franck Rencurel 2020
  • 2. Sommaire  Objectifs  Définition  L’épithélium endocrine  Systèmes nerveux versus système endocrinien  Fonction du système endocrinien  Les hormones  L’hypothalamus  L’hypophyse  La thyroïde  Les surrénales  Le pancréas  Les gonades  L’épiphyse  Le thymus  Autres structures hormonopoïétiques  Le stress  Bibliographie 2Franck Rencurel 2020
  • 3. Définition  Le système endocrinien est le système des hormones. Des substances libérées et agissant au-delà de leur site de production (synthèse)  C’est l’ensemble des Organes ou tissus élaborant les hormones. http://www.corpshumain.ca 3Franck Rencurel 2020
  • 4. Les hormones Structure des hormones:  Les hormones dérivées d‘amines (ex: adrénaline)  Les hormones peptidiques (ex: insuline)  Les hormones stéroïdes (ex: cortisol)  Les hormones à base de lipides et de phospholipides (ex: prostaglandines) 4Franck Rencurel 2020
  • 5.  Trois mode d’action des hormones ◦ Paracrine: la substance libérée agit sur les cellules voisines. ◦ Autocrine: La substance libérée par la cellule agit sur la cellule elle-même. ◦ Endocrine: la Substance libérée par la cellule agit sur des cellules à distance. 5Franck Rencurel 2020
  • 6. Les hormones Modes d’ Action:  Locale (autocrine,paracrine juxtacrine)  Circulante (endocrine) 6Franck Rencurel 2020
  • 7. hormones Endocrine A B sang Paracrine A B Exemple du pancréas avec les cellules a (productrices de glucagon) et b (productrices d’insuline) Insuline inhibe la production de glucagon et vis versa. 7Franck Rencurel 2020
  • 8. Hormones Autocrine A Exemple: cellules b pancréatiques Insuline sécrétée par les cellules active l’expression du gène de l’insuline pour soutenir la production Des mécanismes inhibiteurs existent aussi (exemple la prolactine qui inhibe sa propre production) Juxtacrine A B Transmission du signal par contact via la membrane plasmique et des récepteurs, exemple des cellules du système immunitaire (activation des lymphocytesT ) 8Franck Rencurel 2020
  • 9. Les glandes Selon le compariment où l’hormone est libérée  Exocrines: libération dans le milieu extérieur (pancréas, estomac)  Endocrines: Libération dans le milieu intérieur (sang, lymphe) (pancréas, thyroïde, surrénales..)  Amphicrines (ou mixte):Ayant à la fois une fonction endocrine et exocrine (pancréas, intestin) Plusieurs types de glandes ou tissus libérant des hormones. 9Franck Rencurel 2020
  • 10. Caractéristiques cellulaires des tissus endocrines l’épithélium endocrine 10Franck Rencurel 2020
  • 12. Epithélium endocrine L’épithélium glandulaire: Fonction endocrine (libération dans le sang) et/ou fonction exocrine(libération via un canal dans une cavité) A: bourgeonnement de l’épithélium de revêtement B:Prolifération et invagination dans le mésenchyme C: Différentiation en glande Endocrine D:Différenciation en glande exocrine A B C D Ontogénèse de l’épithélium glandulaire 12Franck Rencurel 2020
  • 13. L’épithélium endocrine se forme à partir d’un épithélium de revêtement. Il perd tout contact avec ce dernier au cours de la différentiation http://www.isto.ucl.ac.be 13Franck Rencurel 2020
  • 14. Plusieurs type de glandes exocrines à partir d’un épithélium de revêtement 14Franck Rencurel 2020 A: Ex glandes intestinales,gastriques B: Ex pancréas C: Ex glandes sébacées, mammaires,salivaires Glande salivaire. M optique N.B La différence entre B et C est infime Basée sur la forme de la lumière..
  • 15. Epithélium endocrine L'organisation cellulaire permet de distinguer : des glandes de type trabéculaire Exemple : Les surrénales Les cellules sont organisées en cordons épais séparés par des espaces conjonctivo-vasculaires riches en capillaires. Les glandes endocrines sont formées de cellules qui déversent leur produit de sécrétion directement dans le sang (capillaires dans conjonctif). 15Franck Rencurel 2020
  • 16. Epithélium endocrine Glandes de type vésiculaire Exemple : la glande thyroïde Des vésicules formées par un épithélium simple sont remplie de colloïde. La pro-hormone est stockée dans le colloïde puis réabsorbée et modifiée dans la cellule épithéliale endocrine pour libérer dans les capillaires l’hormone active. Voir chapitre glande thyroïde 16Franck Rencurel 2020 Glande thyroïde. M optique colloïde
  • 17. Epithélium endocrine On distingue : les glandes amphicrines homotypiques : Un seul type de cellules exo et endocrine. Exemple : les hépatocytes au niveau du foie. les glandes amphicrines hétérotypiques Deux types de cellules juxtaposés au sein du parenchyme. Exemple : le pancréas qui possède des acinus (1), responsables de la sécrétion exocrine et des ilôts de Langerhans (2) responsables de la synthèse d’hormones. Les glandes amphicrines sont à la fois exocrines et endocrines. 17Franck Rencurel 2020
  • 18. Le système endocrinien travail de concert avec le système nerveux http://infirmi.e-monsite.com/pages/schema/le-systeme-sympathique-et-parasympathique.html 18Franck Rencurel 2020
  • 19. Les glandes et tissus endocrines Sans oublier: Le foie Le tissu adipeux Les muscles L’estomac L’intestin 19Franck Rencurel 2020
  • 20. Système nerveux/endocrinien Système nerveux Connection « cablée » Système endocrinien Connections via le système sanguin Ces 2 systèmes interagissent l’un sur l’autre et assurent l’homéostasie de l’organisme. SN S Endo 20Franck Rencurel 2020
  • 21. Stimulation des glandes endocrines Principe d’Anatomie et Physiologie Elaine N Marieb, 8e ed 21Franck Rencurel 2020
  • 22. Rôle du système endocrinien  Maintenir l’homéostasie de l’organisme  Permettre le développement de l’organisme  Assurer la reproduction de l’organisme  Adapter l’organisme à son environnement 22Franck Rencurel 2020
  • 23. Les hormones Définition: Hormone (du grec hormao, stimuler) L’hormone n’est pas Stable Le taux plasmatique d’une hormone dépend de sa sécrétion et de son élimination (reins, foie) 23Franck Rencurel 2020
  • 24. Franck Rencurel 2020 24 L’effet d’une hormone sera d’autant plus long que l’hormone est stable (T1/2 ou temps de ½ vie) dans le plasma et que le nombre de récepteurs pour cette hormone est grand. L’internalisation d’un récepteur membranaire empêche l’hormone d’accéder et de se lier au récepteur et donc d’avoir ses effets.
  • 25. Modes d’action des hormones: Toutes les hormones agissent sur des cellules « Cibles » grâce à la liaison « Spécifique » à un récepteur membranaire ou intracellulaire. Les récepteurs hormonaux transmettent un signal intracellulaire par l’interaction avec des protéines intracellulaires. Les récepteurs hormonaux peuvent aussi se lier à l’ADN Une substance qui mime l’action d’une hormone est un « Agoniste ». La substance capable de bloquer l’activité d’un récepteur hormonal est un « Antagoniste » 25Franck Rencurel 2020
  • 26. Franck Rencurel 2020 26 Récepteur spécifique de l’hormone Hormone (liaison spécifique au récepteur) Membrane plasmique Signal intracellulaire transmis par la liaison de l’hormone sur son récepteur. C’est ce signal qui induit l’effet de l’hormone sur la cellule Exemple du signal transmis par le glucagon ou l’adrénaline Mais d’autres types de signaux existent selon l’hormone Liaison spécifique de l’hormone sur son récepteur. Exemple d’un récepteur membranaire
  • 27. Franck Rencurel 2020 27 Particularité des récepteurs stéroïdiens Hormone stéroïdienne Récepteur de l’hormone Liaison hormone/ récepteur Complexe Hormone/récepteur Transfert dans le noyau Complexe Hormone/récepteur Liaison à l’ADN Traduction Ici l’hormone agit sur la transcription spécifique de gènes cibles. La liaison du complexe hormone/récepteur Sur l’ADN se fait dans des régions (séquences) d’ADN spécifiques pour initier ou inhiber la transcription Noyau
  • 28. Les hormones La liaison de l’hormone sur son récepteur peut induire:  un changement de perméabilité membranaire (canaux ioniques, transport de glucose..)  La synthèse de protéines La stimulation ou l’inactivation d’enzymes La division cellulaire La sécrétion de substances 28Franck Rencurel 2020
  • 29. Boucles de rétroactions hormonales Boucle de rétroaction positive Hypophyse Ocytocine Contraction Utérus + + + Stimulation de la contraction utérine lors de l’accouchement Boucle de rétroaction négative Glycémie Pancréas + Insuline + Glycémie 29Franck Rencurel 2020
  • 30. Hypothalamus CRF (Corticotropin releasing factor) Ante hypophyse ACTH (adréno corticotropine) Cortico surrénales [Cortisol] + + Boucle de rétrocontrôle négatif (exemple) Effets 30Franck Rencurel 2020
  • 31. Exemples: Glycémie---- insuline, glucagon, cortisol, catécholamines. Calcémie---parathormone, calcitonine, vitamine D Osmolarité plasmatique---vasopressione (A)DH Boucle homéostatique: stabilisation de la variable humorale (Tension artérielle Glycémie..) (hormones) 31Franck Rencurel 2020
  • 33. Objectifs: Après avoir étudié ce paragraphe, vous devriez être capable :  de décrire la structure de l’hypothalamus et de l’hypophyse,  d’expliquer l’influence de l’hypothalamus sur les lobes de l’hypophyse,  d’indiquer les actions des hormones sécrétées par les lobes antérieur et postérieur de l’hypophyse Hypothalamus/ Hypophyse 33Franck Rencurel 2020
  • 34. L’hypothalamus C’est une structure du SNC (système nerveux central). L'une des fonctions les plus importantes de l'hypothalamus est de réaliser la liaison entre le SN et le système endocrinien. Il permet la synthèse et la sécrétion de neuro-hormones 34Franck Rencurel 2020
  • 35. L’hypothalamus 35Franck Rencurel 2020 RH=> releasing hormone Càd des libérines. L’action de ces hormones conduit à la libération de l’hormone correspondante. Exemple la GHRH (growth hormone Releasing Hormone) est la libérine qui stimule la sécrétion de GH ou hormone de croissance..
  • 36. Stimuli internes ou externes (hormones, odorat,T° …) 36Franck Rencurel 2020
  • 37. Régulation de la pression artérielle osmotique 37Franck Rencurel 2020
  • 38. L’hypophyse ( ou glande pituitaire) 38Franck Rencurel 2020
  • 39. Les hormones hypophysaires  Contribuent au contrôle de la tension artérielle, de la croissance, du métabolisme énergétique et de la reproduction.  L’hypophyse produit également l'hormone de croissance et la prolactine, responsable de la lactation. 39Franck Rencurel 2020
  • 40. L’hypophyse 40Franck Rencurel 2020 AntéhypophysePost Hypophyse Hypothalamus et Post hypophyse
  • 41. Antéhypophyse (adénohypophyse) Le sang artérielle provient de capillaire de l’hypothalamus Le sang veineux est chargé en hormones 41Franck Rencurel 2020
  • 42. L’antéhypophyse (adénohypophyse) Hormones de l’antéhypophyse  GH (hormone de croissance) TSH (thyroïde stimulating Hormone) ACTH (Adrenocorticotrophique hormone) FSH (Folicul stimulating hormone) LH (Hormone luteïnisante) Prolactine (PRL) 42Franck Rencurel 2020
  • 43. Hypothalamus GHRH GHRIH TRH CRH PRH PIH LRH (GnRH) GH TSH ACTH PRL FSH LH Cibles La plupart des tissus Thyroïde Cortex surrénale seins Ovaires Testicules Antéhypophyse 43Franck Rencurel 2020
  • 44. Anté- Hypophyse 44 95% de la testostérone produite iciSpermatogenèse +++ Franck Rencurel 2020
  • 45. La Post-hypophyse (neuro hypophyse) Hormones:  l’ocytocine  La vasopressine (ou ADH : hormone antidiurétique). Système porte Neuro-hormones Synthétisées et libérées par les neurones prenant naissance dans l’hypothalamus. Libération sous l’action de stimuli nerveux. 45Franck Rencurel 2020
  • 46. Hormone antidiurétique (ADH) ou vasopressine Hypothalamus NeuroHypophyse Noyau supra-optique Noyau paraventriculaire Osmorécepteurs Sensation de Soif: Hypovolémie hyperOsmolarité plasmatique Chaleur Libération d’ADH NB: Lorsque la soif se fait sentir, la déshydratation est déjà présente, la sensation de soif peut aussi être absente (personnes âgées). Latence de phase hormonale, réhydratation lente. + Adenohypohyse neurones 46Franck Rencurel 2020 Synthèse et stockage d’ADH
  • 47. Stimulation de la sécrétion d’ADH Inhibition de la sécrétion d’ADH Emotion Douleur Chaleur Médicaments (morphine) Solution buvable hypertonique (salée/sucrée) Hypertonie plasmatique(sodium sanguin) Diminution du débit sanguin (insuffisance cardiaque) Médicaments Adrénaline Alcool Froid Hypotonie plasmatique Solution hypotonique Augmentation du débit sanguin Réabsorption d’eau au niveau du tubule rénal Urines foncées Pas de Réabsorption d’eau au niveau du tubule rénal Polyurie, urines claires. 47Franck Rencurel 2020
  • 49. Objectifs pédagogiques: Savoir situer la glande thyroïde et décrire sa structure Décrire les régulations de la sécrétion des hormones thyroïdiennes Enumérer les tissus cibles et les fonctions des hormones thyroïdiennes 49Franck Rencurel 2020
  • 50. La thyroïde Fonction :  Sécrétion de :Tri-iodothyronine (T3) et Tétra-iodothyronine (thyroxine ou T4)  Synthèse de TRH  Cellules C synthétisent la calcitonine (absorption calcium osseux) 50Franck Rencurel 2020
  • 51. La Thyroïde Artère veine Nerf laryngé Trachée Larynx GlandeThyroïde Glandes Parathyroïdes (derrières laThyroïde) Glandes Parathyroïdes 51Franck Rencurel 2020 2 lobes réunis par un isthme situé dans la partie antérieure du cou en avant du cartilage thyroïde
  • 52. La Thyroïde Iode: AJR: 150mg/j Sources: Fruits de mer, poissons, œufs. Couvrent 10 à 40% des AJR Fixation de l’iode nécessite du sélénium (AJR 50mg/j) 1Œufs, 5 noix du Brésil, 100g riz complet => 10-15 mg de selenium. Les désiodases (sélénoprotéines) ont une activité dépendante du sélénium. Des défauts de laThyroïdes peuvent aussi être causés par des carences en sélénium (très rares) Fixation de l’Iode sur l’hormone dans le colloïde par l’action d’une protéine spécifique. L’iode est essentiel à la synthèse des hormones thyroïdiennesT3 etT4 52Franck Rencurel 2020
  • 53. La Thyroïde Thyroglobuline iodée (réserves) Colloïde Cellules épithéliales Libération de T3 et T4 T3 T4 T3 T4 Plasma 5’-désiodase TSH + + Iode Clivage enzymatique (Hypophyse) 53 Dans le colloïde(vésicule), réserves deT3et T4 fixées sur une protéine. L’ensemble est inactif. L’activation a lieu dans les cellules épithéliales T3 Franck Rencurel 2020
  • 54. NB Si IODE limitant,T3 synthétisée plutôt queT4 Colloïde Cellules épithéliales Thyroglobuline iodée 54Franck Rencurel 2020
  • 55. LaThyroïde T3 forme active se liant à un récepteur spécifique situé dans le noyau (Liaison à l’ADN) Plusieurs isoformes du récepteur pour une spécificité d’action Récepteurs présents dans tous les tissus mais niveaux variables d’expression selon les tissus Exemple: TR a principalement dans, foie cerveau,TA Blanc, Cœur (oreillette) TRb principalement hypophyse, rôle important dans le dvpt de la rétine et de l’oreille interne. Les autres tissus expriment TRa et TRb 55Franck Rencurel 2020
  • 56. RécepteurTra muté Constipation Malformations osseuses Cholestérol élevé Surpoids Petite taille RécepteurTrb muté T3 et T4 élevées (compensation) Goitre Tachycardie (TRa présent dans oreillette,T3 élevée) Formation osseuse ralentie Retards de croissance Défaut d’audition Hyperphagie et métabolisme de base élevé Thyroïde résistance liée à des mutations du récepteur 56Franck Rencurel 2020 On voit que l’hormone thyroïdienneT3 a de nombreux effets sur l’organisme
  • 57. Thyroïde Etapes de régulation de l’action de T3 etT4 dans l’organisme Modes d’action de T3 et T4 : Récepteurs nucléaires spécifiques. Séquences spécifiques dans l’ADN. 57Franck Rencurel 2020
  • 58. Thyroïde T3 et T4 sont des Hormones circulantes (endocrines). Bien qu’hydrosolubles, les T3 et T4 circulent dans le plasma sous formes liées à une protéine, la TBG (thyroxine binding globulin) et la TBPA (thyroxine binding prealbumin). T3 libre: 3 et 6 picomol/L Thyroxine (T4) libre est comprise entre 10 et 22 picomol / L. La demi-vie de T3 est d’environ 1 jour, celle de T4 environ 7 jours. 58Franck Rencurel 2020
  • 59.  Etape importante dans l’activationT4  T3et recyclage de l’iode.  Exprimées dans tous les tissus cibles. Sur la membrane plasmique ou au niveau du RE. 3 isoformes D1, D2 et D3 D3 permet l’inactivation de T3 enT2 D1:Surtout foie, reins, thyroïde. Importante dans le recyclage de l’iode lors de l’élimination dans le foie. D2: Surtout cerveau, hypophyse, thyroïde, BAT. C’est surtout elle qui permet d’activerT4 enT3. D3: Peau, épithélium vasculaire, placenta. D3 protège le fœtus d’un excès deT3 Les désiodases (ou deiodinases) 59Franck Rencurel 2020
  • 60. Métabolisme du glucose (Muscles) + + Néoglucogenèse hépatique Tissu adipeux Lipolyse Cholestérol + + Rythme cardiaque Baisse de la concentration HyperactivitéHyperthyroïdisme Métabolisme de base + Perte de poids Sensibilité à la chaleur Dérèglements de la fonction thyroïdienne 60Franck Rencurel 2020
  • 61. Hypothyroïdie Métabolisme de base - Prise de poids Lipolyse- Néoglucogenèse (intolérance au jeûne) - Cholestérol Sensibilité au froid BaisseT° corporelle au froid Défaut de thermorégulation Fatigue générale Dérèglements de la fonction thyroïdienne 61Franck Rencurel 2020
  • 62. Dérèglements des fonctions thyroïdiennes 62Franck Rencurel 2020 Résumé
  • 63. La thyroïde Régulations hypothalamo-hypophysaires  La TSH est apportée par le sang  La TSH augmente toutes les fonctions du thyréocyte  T3 et T4 inhibent la synthèse de l'hormone hypothalamique (TRH) T3 etT4 inhibent la synthèse de TSH par l’ hypophyse.  La TRH active la libération de TSH 63Franck Rencurel 2020 Thyréostimuline ou TSH, Thyroïde Releasing hormone ouTRH
  • 64. Le « cycle de vie » des hormones thyroïdiennes 64Franck Rencurel 2020
  • 66. La thyroïde: les cellules C (à Calcitonine)  Fonction des cellules C (calcitonine ou Thyréoicalcitonine)  La Calcitonine stimule l’absorption du calcium au niveau des os par l’ action directe sur les ostéoclastes via un récepteur spécifique.  Elle agit également au niveau du rein pour la réabsorption du calcium Stimule la calcification osseuse. 66Franck Rencurel 2020 Cette partie sera développée dans le cours équilibre phosphocalcique En 2ème année
  • 68. Généralités Les maladies thyroïdiennes surviennent plus souvent quand la glande thyroïde produit soit trop soit pas assez d'hormones thyroïdiennes. Les dérèglements surviennent au niveau de la thyroïde mais peuvent apparaître en cas de dysfonctionnement de l'hypophyse (TSH). 68Franck Rencurel 2020
  • 69. L’iode est un élément important dans la maturation et la libération de T3 et T4. Le sel iodé a permis de faire disparaître les carences en iode dans les régions continentales (crétinisme) 69Franck Rencurel 2020
  • 70. Hyperthyroïdie  La maladie de Basedow Auto-immune: anticorps thyréostimulants  hypersécrétion de la thyroïde Cause la plus fréquente chez les femmes 20-60 ans  Les signes cliniques: -Perte de poids, -Nervosité, irritabilité, - Intolérance à la chaleur, transpiration excessive, -Tremblements et faiblesse musculaire. -Fréquence cardiaque rapide, -Amaigrissement (graisse et muscles) -,Augmentation du volume de la thyroïde (goitre), -Légers tremblements des doigts. 70Franck Rencurel 2020
  • 71. Exophtalmie: maladie de Basedow 71Franck Rencurel 2020
  • 72. Le goitre est causé par un gonflement de la glande thyroïde Les carences en iode ou en sélénium conduisent aussi à un goitre. 72Franck Rencurel 2020
  • 73. Hypothyroïdie Causes  L'inflammation de la glande thyroïde provoquée par une attaque du système immunitaire, est l'une des causes principale. *Thyroïdite d’Hashimoto. • Hypothyroïdie congénitale, présente chez l’enfant né sans thyroïde ou dont la glande fonctionne mal.  Ablation chirurgicale de la glande pour traiter un cancer de la thyroïde 73Franck Rencurel 2020
  • 74. Hypothyroïdie Les signes cliniques  Ralentissement des processus métaboliques.  Faible appétit  Intolérance au froid  Peau épaisse et sèche  Cheveux cassants  Fatigue générale  Voix rauque  Constipation  Faiblesse musculaire.  Des réflexes très lents et une fréquence cardiaque lente.  La thyroïde peut avoir une taille normale, être hypertrophiée (goitre) ou imperceptible à la palpation.  L’augmentation du taux de TSH confirme le diagnostic d’hypothyroïdie. 74Franck Rencurel 2020
  • 75. Facteurs de risque d’hypothyroïdie  Plus fréquent chez la Femme  Stress  Adénome de la thyroïde  Maladie de Basedow* (déséquilibre Iode, sélénium)  Dysfonctionnement congénital de la thyroïde  Dysfonctionnement de l'hypophyse  Infection virale de la thyroïde  Excès ou carence en iode (déséquilibre)  Grossesse  Cancer de la thyroïde 75Franck Rencurel 2020
  • 76. PRÉVENTION  Apports en iode  Apport sélénium (Attention!)  Note: la fenêtre thérapeutique est très petite. Une étude Danoise montre une diminution deT4 et deTSH après 6 mois de supplémentation en sélénium (100 et 200mg/j) 76Franck Rencurel 2020
  • 78. Franck Rencurel 2020 78 Les glandes parathyroïdes
  • 79. Les glandes parathyroïdes GlandeThyroïde Trachée Œsophage Glandes parathyroïdes Devant Derrière Généralement au nombre de 4 mais parfois 5 ou 6! Les glandes de la partie basse peuvent aussi se retrouver au niveau du thorax ! 79Franck Rencurel 2020
  • 80. Les glandes Parathyroïdes Deux types de cellules :  Cellules principales (1) (avec inclusions glycogéniques, et PTH) Hypercalcémiante Diminution de l’élimination rénale, Stimulation de l’absorption intestinale. Cellules oxyphiles (2) (beaucoup moins nombreuses chez l’adulte, plus grosses, plus de granulosités, rôle inconnu) 80Franck Rencurel 2020
  • 81. Les Parathyroïdes La Parathormone ou PTH est hypercalcémiante, Elle stimule la résorption osseuse et augmente le transport intestinale du calcium. Elle Inhibe l’activation de laVit D en en 1,25VitD3 calcitriol par le rein PTH=Parathormone CT: calcitonine (Thyroïde) 81Franck Rencurel 2020
  • 82. Maladies des glandes parathyroïdes 82Franck Rencurel 2020
  • 83. CAUSES Les principales causes d'hyper-parathyroïdie sont  les adénomes de la parathyroïde  Une hypertrophie d'une des glandes parathyroïdes,  une tumeur maligne des glandes parathyroïdes  un déficit sévère en calcium.  Libération de peptides « PTH like »par des métastases capables d’agir comme la PTH 83Franck Rencurel 2020
  • 84. Hypercalcification osseuse hyperparathyroïdie 84Franck Rencurel 2020 Voir aussi troubles du rythme cardiaque, Contractures musculaires
  • 86. Les surrénales Objectif pédagogique: Etre capable de localiser les surrénales et d’identifier les hormones produites Etre capable de décrire le rôle de chaque hormone Etre capable d’expliquer la régulation de la sécrétion de ces hormones. 86Franck Rencurel 2020
  • 87. Les surrénales Corticosurrénales:  Aldostérone  Cortisol et cortisone  Androgènes Medullosurrénales:  Adrénaline  Noradrénaline 87Franck Rencurel 2020
  • 88. Les surrénales  Situées au pôle supérieur des reins. (taille moyenne 5 x 2 cm)  On distingue Corticosurrénale: Médullo-surrénale: NB: Ce sont deux « glandes » différentes Produisant des hormones différentes et de façon indépendante l’une de l’autre 88Franck Rencurel 2020
  • 90. Franck Rencurel 2020 90 glandes de type trabéculaire Les cellules sont organisées en cordons épais séparés par du conjonctif Les surrénales
  • 91. Les Médullosurrénales Réactions à court terme au Stress Sécrètent l’Adrénaline et la Noradrénaline  Augmentation fréquence cardiaque AugmentationTA Vasoconstriction Production hépatique de glucose=>glycémie ++ L’organisme est prêt à la fuite ou au combat 91Franck Rencurel 2020
  • 92. Les Médullosurrénales 2 types de cellules: Cellules à adrénaline Cellules à noradrénaline  Synthèse et stockage des amines biogènes mais sécrétion continue en petites quantités sauf en cas de stress  Synthèse stimulée par axones cholinergiques  Régulation par cortisol  Permet la transformation de la noradrénaline en adrénaline selon la cascade suivante:  PhénylalanineTyrosineDOPADopamine Noradrénaline adrénaline 92Franck Rencurel 2020
  • 93. Franck Rencurel 2020 93 Voie de synthèse des catécholamines (dans la médullosurrénale) NoradrénalineCortisol +
  • 94. Médullosurrénale 94Franck Rencurel 2020 Adrénaline et noradrénaline sont synthétisées dans les neurones mais aussi par les médullosurrénales(cellules chromaffines) Notez qu’ici la médullosurrénale est assimilée à un ganglion dans la chaine neuronale
  • 95. 95Franck Rencurel 2020 => Neurone pré ganglionnaire court Neurone pré ganglionnaire long => ganglion ganglion
  • 96. Corticosurrénales Réaction à long terme au stress (adaptation) production de:  Corticoïdes (Cortisol, cortisone, corticostérone) Aldostérone Gonadocorticoïdes (mineur) (androgènes œstrogènes) 96Franck Rencurel 2020
  • 98. Cycle circadien Cortisol et Mélatonine Cortisol 98Franck Rencurel 2020 Mélatonine
  • 99. Corticosurrénale 11 betahydroxysteroide deshydrogenase 11b-HSD1: Enzyme présente dans tous les tissus. Sert à Réguler la disponibilité en cortisol et donc son Activité. 11b-HSD1 activité++  adiposité abdominale Insuline-résistance 11b-HSD2 (rein) inactive le cortisol pour laisser la place à l’aldostérone sur le récepteur au minéralo-corticoïdes 99Franck Rencurel 2020
  • 101. 101 Cours systendocrinien Univ Rennes I Franck Rencurel 2020
  • 102. Les surrénales et la pression Artérielle 102Franck Rencurel 2020
  • 103. Le système Rénine Angiotensine Aldostérone. Réabsorption du Na+ 103Franck Rencurel 2020
  • 104. Franck Rencurel 2020 104 Inhibiteurs de Enzyme de conversion Contre hypertension
  • 105. Les surrénales au cours du développement VIE FŒTALE:  Corticosurrénale: Aldostérone 33ème semaine: régule le volume amniotique Cortisol 12ème semaine: maturation épithélium digestif Synthèse des enzymes hépatiques, Développement des organes génitaux Synthèse de surfactant  Médullosurrénale: Sécrétion quasi inexistante pendant la vie fœtale 105Franck Rencurel 2020
  • 107. Troubles surrénaliens  La maladie d'Addison est un manque d'hormones surrénales (auto-immune).  Le syndrome de Cushing (surproduction de cortisol) peut être iatrogène (traitement hydrocortisone).  Adénome de l’hypophyse  Phéochromocytome  Hyperaldostéronisme 107Franck Rencurel 2020
  • 108. Maladie d’Addison La maladie d'Addison est une maladie rare conduisant à un déficit total en aldostérone et en cortisol. Symptômes Immense fatigue, physique et psychique, épuisement en fin de journée. Pigmentation brunâtre de la peau et des muqueuses. Hypotension artérielle Anorexie Tendance à l'hypoglycémie et goût prononcé pour le sel Diagnostic La glande ne répond pas à la stimulation hypophysaire : absence d'augmentation du taux de cortisol et d'aldostérone une heure après injection de corticotrophine (ACTH). 108Franck Rencurel 2020
  • 109. Syndrome de Cushing En dehors d’un effet iatrogène due à une utilisation au long court de corticoïdes ou à fortes doses, le syndrome de Cushing (endogène) reste une maladie rare. Tumeur de l’hypophyse  hypersécrétion d’ACTH stimulation des surrénales et sécrétion de cortisol. Tumeurs sur les surrénales  hypersécrétion de cortisol Il faut surveiller: •Prise de poids anormales et rapide •Vergetures et ecchymoses sur les membres •Hypertension, diabète, dyslipidémie •Fatigabilité musculaire •Pilosité augmentée 109Franck Rencurel 2020
  • 111. Phéochromocytome Un phéochromocytome est une tumeur de la surrénale sécrétant des catécholamines (Adrénaline et Noradrénaline). L'aspect de ces patients évoque souvent une maladie thyroïdienne avec:  Amaigrissement , anxiété, tremblements, Hyperthermie, Tachycardie. Crise d'hypertension artérielle avec des sueurs importantes déclenchement à la suite d'un effort physique, d'une digestion, d'un simple changement de position, d'un traumatisme physique ou psychique (émotion) La glycémie est élevée et le dosage sanguin confirme une concentration plasmatique élevée en adrénaline et noradrénaline 111Franck Rencurel 2020
  • 112. Hyperaldostéronisme L’aldostérone exerce principalement son action au niveau du tube rénal distal et du tube collecteur L’aldostérone entraîne une réabsorption du sodium et une excrétion du potassium et des ions H+ et joue un rôle vital dans l’homéostasie sodée et volumique. Réabsorption au niveau distal. L’hyperaldostéronisme n’entraine pas d’oedèmes (rétention hydrosodée). Les hyperaldostéronismes primaires sont responsables d’au moins 1 à 2 % des hypertensions artérielles, 112Franck Rencurel 2020
  • 113. Franck Rencurel 2020 113 Le stress
  • 114. Stress  Syndrome général d’adaptation Agents stressants: Physiques Psychologiques Physiologiques Phase d’alarme phase de résistance épuisement 114Franck Rencurel 2020
  • 118. Stress Phase d’épuisement (Burn-out)  Fatigue permanente  Colère, irritabilité, agressivité  Sautes d’humeur  Troubles du sommeil  Sensibilité aux maladies  Difficultés de concentration  Baisse d’énergie  Dépression  Maux de tête  Sensation de froid 118Franck Rencurel 2020
  • 120. Objectifs pédagogiques:  Etre capable de situer le pancréas dans l’anatomie du corps humain. Connaitre les hormones pancréatiques, les différentes cellules du pancréas ainsi que les fonctions exocrines.  Etre capable de décrire les principales pathologies liées à un dysfonctionnement pancréatique et connaitre les principaux traitement (DT1, DT2, Pancréatite, calculs) 120Franck Rencurel 2020
  • 121. Le pancréas Organe situé dans le cadre duodénal 70 à 80g  Pancréas exocrine: 90% des cellules  Pancreas endocrine ◦ 1 à 2% des cellules ◦ Ilots de Langerhans => 1 à 2 millions de cellules organisées en amas cellulaires de 200 à 300mm de diamètre 121Franck Rencurel 2020
  • 122. Le pancréas Rate Artère splénique Pancréas Canal Biliaire Vésicule biliaire Canal Biliaire commun Duodénum Canal Pancréatique Acinus pancréatiques Sécrétion d’enzymes Ilôts Adapté de https://opentextbc.ca/anatomyandphysiology/wp-content/uploads/sites/142/2016/03/1820_The_Pancreas.jpg (Ampoule de Vater) 122Franck Rencurel 2020
  • 124. Les cellules alpha: 30% des cellules, à la périphérie des ilots de Langerhans Cellules productrices et sécrétrices de glucagon Cellules béta: 60% des cellules, au centre des ilots. Cellules productrices et sécrétrices d’insuline et d’amyline Cellules delta: 10% des ilots, cellules productrices et sécrétrices de somatostatine Cellules F ou PP :1 à 2% périphérie des ilots, cellules productrices du polypeptide pancréatique. Le Pancréas Endocrine 124Franck Rencurel 2020
  • 125. Les Hormones pancréatiques Insuline: 51 acides aminés, hypoglycémiante mais pas uniquement Glucagon: 29 acides aminés, hyperglycémiant (inhibe la sécrétion d’insuline) Somatostatine précurseurs de deux peptides 14 et 28 aa: Produite par l’hypothalamus, l’estomac, l’intestin et le pancréas •Inhibe la sécrétion du glucagon et de l’insuline (action paracrine) •Inhibe la libération deTSH et de GH •Active la vidange de la vésicule biliaire, •Ralenti la vidange gastrique. Retarde l’absorption des aliments Sont rôle est d’améliorer le processus digestif stomacal Polypetide pancréatique: 36 aa, active le pancréas exocrine, la vidange biliaire, la motricité intestinale Sécrétion stimulée par les acides aminés et le glucose. 125Franck Rencurel 2020
  • 126. Le pancréas Régulation Ortho et parasympatiques Orthosympathique (adrénaline et noradrénaline) ↓libération insuline et ↑la libération de glucagon (augmentation de la glycémie) Parasympathique (acétylcholine, activation du nef vague) Par exemple au cours de la digestion ↑libération insuline et de glucagon (limite l’utilisation de l’énergie par le foie après un repas) Innervation en contact avec seulement 10 % cellules Transmission information / jonctions communicantes entre les cellules 126Franck Rencurel 2020
  • 127. L’insuline Glycémie à jeun=07-0,8g/l Glycémie post-prandiale <1,26g/l Deux phases dans la sécrétion d’insuline La sécrétion d’insuline est déclenchée par une augmentation de la glycémie avec un seuil autour de 1g/l 1-Sécrétion des vésicules contenant de l’insuline 2-synthèse puis sécrétion d’insuline Pic de sécrétion 1 2 127Franck Rencurel 2020
  • 128. Repasglycémie glycolyse ATP K+ K+ Ca2+ Ca2+ Sécrétion insuline Fermeture des canaux ATP dépendant: Dépolarisation De la membrane Ouverture des canaux voltage dépendant. Transporteur de glucose Glut2 Dépolarisation Vésicules contenant de l’insuline glucose Arginine, Lysine et leucine sont aussi des sécrétagogues 1 2 3 4 5 6 7 8 128Franck Rencurel 2020 Sécrétion insuline par le glucose
  • 129. L’insuline Chaine B: 30aa ANABOLISANTE,: qui favorise le stockage d’énergie et la croissance cellulaire. 1 U.I=0,042mg 1mg=24U.I À jeun, 10mU/ml plasma 129Franck Rencurel 2020
  • 130. L’insuline ADN ARN Pré Pro Insuline S S S S A B Pro Insuline RE A B Peptide C Granule de sécrétion Golgi ribosome A B Peptide C sécrétion Insuline •Demi-vie de l’insuline: 5 min, 50% éliminée après premier passage hépatique! •<10% de pro-insuline (inactive) circulante •Demie vie du peptide C: longue Peu de dégradation hépatique On dose le peptide C pour estimer la sécrétion d’insuline D’un patient. 130Franck Rencurel 2020
  • 131. L’insuline: signaux intracellulaires du récepteur 131Franck Rencurel 2020
  • 132. L’insuline L’insuline se lie à un récepteur membranaire spécifique Récepteur dans presque toutes les cellules de l’organisme à l’exception de: Globules rouges Gonades Système nerveux Exception de l’hypothalamus (rôle dans la prise alimentaire, inhibition) L’insuline agit aussi bien sur l’expression de gène que sur l’activité d’enzymes existantes ou sur des transporteurs (glucose, acides aminés, Pompe Na+/K+) On parle d’effets transcriptionnels et pos-transcriptionnels 132Franck Rencurel 2020
  • 133. L’insuline L’hypoglycémie se fait ressentir dès 0,7g/l de glucose sanguin. Bâillements, irritabilité, sensation de faim, sueurs froides, tachycardie, palpitations, troubles de la concentration Hypoglycémie sévère <0.5g/l: troubles du comportement, risque de coma, convulsions Action sur la glycémie Hypoglycémie: « absorption » rapide du glucose sanguin par l’organisme (ex exercice physique) et/ou faibles apports par l’alimentation (saut d’un repas)/ apports insuffisants par le foie (néoglucogenèse et glycogénolyse au cours d’un jeûne par exemple) 133Franck Rencurel 2020
  • 134. Insuline Insuline Hypoglycémiante Transport de glucose: Muscles Tissu adipeux Anabolisante: Transport des AA dans muscles squelettiques Protéosynthèse Hypoglycémiante: Néoglucogenèse Glycogénolyse Réserves Synthèse de glycogène Foie et muscles + + + 134Franck Rencurel 2020
  • 135. Le Glucagon cellules alpha pancréatiques. Peptide (29 AA) circulant libre dans le plasma. catabolisant, libération d’énergie métabolique. Demi-vie courte (5 min) Mode d’action similaire aux catécholamines, via un récepteur membranaire et des Protéines G. Site d’action principalement le foie, récepteurs exprimés aussi dans le tissu-adipeux (lipolyse), les reins et l’estomac. Inhibe la vidange gastrique d’où vomissements suite à injection dans le cas d’hypoglycémie glucagon 135Franck Rencurel 2020
  • 136. Le glucagon Glucagon Hyperglycémiante Néoglucogenèse Glycogénolyse hépatique Lipolyse Tissu adipeux Cétogenèse Vidange gastrique À forte dose (injection) 136Franck Rencurel 2020 + + + -
  • 137. Insuline/glucagon Les acides aminés glycine/Alanine/arginine sont insulino- sécréteurs Les protéines activent aussi la sécrétion de glucagon. Associer des protéines à un repas prévient l’hypoglycémie réactionnelle liée aux glucides présents Dégradation des protéines musculaires Néoglucogenèse L’insuline doit baisser car puissant inhibiteur de cette voie. Jeûne Insuline glucagon Repas hyperprotéiné Insuline glucagon Le « trop plein » en AA doit être utilisé. Conversion en glucose Et en urée. La néoglucogenèse doit être activée par le glucagon Pour convertir les AA en glucose 137Franck Rencurel 2020
  • 138. Pancréas et Homéostasie glucidique Pancreatic regulation of glucose homeostasis Pia V Röder, Bingbing Wu, Yixian Liu & Weiping HanExperimental & Molecular Medicine volume 48, page e219 (2016) 138Franck Rencurel 2020
  • 140. Diabètes II existe deux principaux types de diabète :  le diabète de type 1  le diabète de type 2  Sans oublier diabète gestationnel, diabètes MODY (6), diabète induit par des médicaments (corticothérapie)  Etc. 140Franck Rencurel 2020
  • 141. Diabète  Le pancréas produit de l'insuline.  Lors de la digestion, la nourriture apporte des nutriments.  Lorsque le pancréas ne produit pas assez d'insuline, le glucose en excès s'accumule dans le sang (hyperglycémie).  Lorsque les tissus comme les muscles ou le foie répondent moins bien à l’insuline, le glucose s’accumule dans le sang (hyperglycémie) 141Franck Rencurel 2020
  • 142. Diabète  Hyperglycémie: taux de glucose plasmatique >1,26g/l En post-prandial Au-delà de 1,8g/l de glucose plasmatique, il y a passage du glucose dans les urines (glycosurie)  Hypoglycémie: concentration plasmatique de glucose <0,7g/l à jeun (les premiers symptômes se font sentir) 142Franck Rencurel 2020
  • 143. Diabète Conditions de survenues des différents diabète:  Type 1: maladie auto-immune(génétique), destruction des cellules beta pancréatiques.  Type 2: Prédisposition génétique, sédentarité, « malbouffe », pesticides (?), stress (cortisol, iatrogène) 143Franck Rencurel 2020
  • 144. Diabète gestationnel Au premier trimestre de la grossesse: mesure d’une glycémie à jeun depuis au moins 8h. La valeur normale est en dessous de 0.92g/l. Au deuxième trimestre: le dépistage se fait par la réalisation, entre 24 et 28 semaines d’aménorrhée, d’une HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale). Une prise de sang est réalisée à jeun, puis une et deux heures après l’absorption de 75 g de sucre. Les glycémies sont normales si : - la glycémie à jeun est inférieure ou égale à 0.92 g/l. - la glycémie à une heure est inférieure ou égale à 1.80 g/l. - la glycémie à deux heures est inférieure ou égale à 1.53 g/l. Si l’une des valeurs est anormale c'est-à-dire supérieure à la valeur seuil, il y a un diabète gestationnel. IMC>25Kg/m2, >35ans, antécédents de diabètes familiaux (parents, fratries), antécédents de macrosomie (enfant >4Kgs à la naissance) 144Franck Rencurel 2020
  • 146. FACTEURS DE RISQUE Diabète de type 1: antécédents familiaux (?), Pollution environnementale (?),Virus (?), choc émotionnel.. Diabète de type 2: Parents diabétiques, Alimentation de la mère pendant la grossesse sédentarité, Alimentation, Surpoids Age avancé Ethnie 146Franck Rencurel 2020
  • 147. CAUSES  L'origine de la défaillance de la production d'insuline ou de l'insuline-résistance des cellules reste inconnue.  Les 3 P du diabète de type 1  Polyurie (j’urine beaucoup)  Polyphagie (je mange beaucoup)  Polydypsie (je bois beaucoup) 147Franck Rencurel 2020
  • 148. PRÉVENTION du DT2 Alimentation équilibrée (glucides simples, produits raffinés, graisses saturées à limiter) Exercice physique (l’exercice physique active le transport de glucose indépendamment de l’insuline, effet hypoglycémiant. Il améliore aussi la sensibilité à l’insuline et diminue la sécrétion d’insuline) 148Franck Rencurel 2020
  • 149. On peut être « rond » et en bonne santé! Grâce à l’exercice physique Tour de taille: <100cm chez l’homme <88cm chez la femme Deux indicateurs de l’adiposité viscérale. Tour de taille Tour de hanches RatioTour de taille/tour de hanche <0,9 chez l’homme <0,85 chez la femme 149Franck Rencurel 2020
  • 150. Franck Rencurel 2020 150 Les glandes sexuelles
  • 151. Les glandes sexuelles (gonades) Objectifs pédagogiques:  Connaitre les hormones produites par les glandes sexuelles mâles et femelles ainsi que leurs régulations  Etre capable de décrire le cycle ovarien et la spermatogenèse 151Franck Rencurel 2020
  • 153. Appareil reproducteur féminin Structure et fonction de l'appareil reproducteur féminin sont synchronisées avec les cycles ovariens. 153Franck Rencurel 2020
  • 155. Avant l’ovulation Le follicule assure la maturation de l’ovocyte Et les fonctions endocriniennes 155Franck Rencurel 2020
  • 156. Les ovaires  A sa naissance la femme contient dans ses ovaires tous ses ovocytes  Dans les ovaires, les ovocytes sont appelés follicules. Tertiaire 156Franck Rencurel 2020
  • 157. A la naissance les ovaires contiennent 2 à 4 millions d’ovocytes, Beaucoup dégénèrent, seules 400 000 persistent à la puberté et seulement 400 environs feront l’objet d’ovulation. Les pro-ovocytes appelés aussi ovogonies se développent durant la vie fœtale jusqu’au 7è mois de grossesse. Tous les ovogonies se différencient en ovocyte de 1er ordre (stade d’arrêt de la méiose).(voir plus loin cours) 157Franck Rencurel 2020
  • 158. Follicule primaire: ovocyte primaire entouré de cellules de la granulosa Augmentation de la taille de l’ovocyte et prolifération des cellules de la granulosa L’ovocyte est séparé des cellules de la granulosa par la membrane pellucide. Cette membrane servira à « fixer » le spermatozoïde Les cellules de la granulosa sécrètent un liquide nutritif formant l’Antre Cellules de la granulosa avant l’ovulation sécrètent: les œstrogènes (++) La progestérone (+/-) L’inhibine (+/-) (rétrocontrôle sur la FSH hypophysaire) •Croissance du follicule=> plus de cellules de la granulosa=> plus d’oestrogènes •Le conjonctif entourant les cellules de la granulosa va s’épaissir pour former la Thèque. •Les cellules formant laThèque sécrètent des œstrogènes 158Franck Rencurel 2020
  • 159. Follicules pré antraux et antraux: Certains sont formés pdt la vie fœtal et chez le nourrisson puis pdt le cycle menstruel Mais dans l’ovaire, principalement des follicules primordiaux Au début de chaque cycle 10 à 25 follicules pré-antraux se développent en follicules antraux Seul le plus gros continu son développement (sans doute lié à la qté d’oestrogènes produites) 159Franck Rencurel 2020
  • 160. Début cycle ++ FSH déclenche le développement des follicules préantraux et antraux Semaine suivante: la FSH agit sur les cellules de la granulosa et la LH sur les Cellules de la thèque.Au début les cellules de la granulosa n’expriment pas le récepteur à la LH et inversement. •FSH=> multiplication des cellules de la granulosa, augmentation de l’antre, oestrogènes ++ • LH stimule la production d’androgène par les cellules thécales. Les androgènes sont précurseurs d’oestrogènes. Les cellules de la granulosa peuvent convertir l’androgène en oestrogènes mais ne peuvent pas synthétiser l’androgène d’où la coopération des deux cellules. 160Franck Rencurel 2020
  • 161. LH FSH CellulesThécales Synthétisent des androgènes Cellules de la granulosa. Convertissent les androgènes en œstrogènes Follicule ovarien diffusion 161Franck Rencurel 2020
  • 162. Résumé du contrôle hormonal ovarien au cours de la phase folliculaire. L’inhibine est une hormone protéique qui inhibe la sécrétion de FSH Les androgènes sont transformés en œstrogènes par les cellules de la granulosa. Les œstrogènes stimulent la prolifération des cellules de la granulosa. 162Franck Rencurel 2020
  • 163. •Lors de la formation du follicule dominant, les autres follicules préantraux et antraux degenère par apoptose (mort cellulaire programmée). On appelle ce mécanisme l’ASTRESIE. •L’Astrésie est un mécanisme continue puisque à la vie fœtale il y a 2-4 millions d’ovocytes Puis 400 000à la puberté et seulement 400 environs seront maintenue pendant la vie reproductrice. •A la ménopause, les follicules restant dégénèrent également. •Le follicule de De Graaf est le follicule dominant, il atteint 1,5 cm de diamètre et fait saillit à la surface de l’ovaire. •Vers le 14ème jour il y a fusion des membranes de l’ovaire et du follicule par digestion enzymatique=> libération de l’ovule Parfois plusieurs follicules se développent et expulsion de plusieurs ovules. Chez les femmes stériles, injection de GnRH entraine la maturation de plusieurs 163Franck Rencurel 2020
  • 165. Le premier globule polaire éjecté contient 23 chromosomes et peu de cytoplasme, il va dégénérer 165Franck Rencurel 2020
  • 167. La mitose est la division cellulaire rencontrée dans toutes les cellules somatiques. Il y a conservation du nombre de chromosomes (46 chez l’homme). La méiose concerne les cellules germinales. Elle a pour but de « réduire » le nombre de chromosome (23 au lieu de 46 chez l’homme) L’ovocyte de 1er ordre possède 46 chromosomes, le processus méiotique est arrêté. La méiose reprend dans l’ovaire pendant le processus d’ovulation. Le globule polaire est éjecté avec 23 chromosomes. C’est seulement lors de la fécondation, dans les trompes de Fallope, que le 2ème globule polaire est éjecté, mais il ne contient pas de chromosomes , seulement du cytoplasme. 167Franck Rencurel 2020
  • 168. Les cellules de la granulosa s’épaississent pour former le corps jaune et produisent des œstrogènes, progestérones et L’ inhibine. Si pas de fécondation de l’ovule, le corps jaune dégénère au bout de 10 jours. 168Franck Rencurel 2020
  • 169. Le cycle ovarien Les hormones contrôlant la fonction ovarienne:  Hormones hypothalamo-hypophysaires GnRH (gonadotropin releasing hormone)  FSH et LH,  Hormones ovariennes Progestérone, Œstrogènes Inhibine Voir vidéo cours 169Franck Rencurel 2020
  • 170. Le cycle ovarien LH FSH Phase folliculaire Phase lutéale 170Franck Rencurel 2020
  • 173. On peut distinguer 2 phases de production hormonale:  Phase folliculaire-> Follicule mature se développent, production d’oestrogènes par les cellules de la granulosa. Petites quantité de progestérone libérée par cellules de la thèque et de la granulosa Phase lutéale:Après ovulation et jusqu’à la dégénérescence du corps jaune. La quantité de progestérone libérée augmente grâce au corps jaune; 173Franck Rencurel 2020
  • 174. Cycle ovarien Au cours de la phase folliculaire, les œstrogènes sont synthétisées et libérées dans le sang. Après l'ovulation: Les œstrogènes sont synthétisées par le corps jaune. La progestérone est synthétisée par le corps jaune et le placenta (si fécondation)  L'inhibine inhibe la FSH, est synthétisée par les ovaires (et les testicules). Pic en milieu de phase folliculaire. 174Franck Rencurel 2020
  • 175. Cycle ovarien La phase folliculaire: 1 ) Les sécrétions de FSH et LH augmentent 2) Les follicules « antraux » augmentent de taille 3)Un follicule devient dominant 4) La sécrétion et concentration de FSH diminuent 5) L'élévation des œstrogènes plasmatiques exerce un rétrocontrôle «positif» 6) Un pic de LH est déclenché. 175Franck Rencurel 2020
  • 177. Cycle ovarien La phase lutéale: 1) L'ovulation a lieu 2) Le corps jaune se forme 3) Les concentrations plasmatiques d’œstrogènes et progestérone augmentent. 4) Les sécrétions de FSH et LH sont inhibées par œstrogènes et progestérone 5) Le corps jaune commence à dégénérer 6) Les concentrations plasmatiques d'œstrogènes et de progestérone diminuent. 6) Les sécrétions de FSH et LH augmentent Un nouveau cycle commence. 177Franck Rencurel 2020
  • 179. Résumé des évènements ovariens au cours d’un cycle menstruel (en l’absence de fécondation) 179Franck Rencurel 2020
  • 180. Cycle ovarien Hypophyse ovaires Utérus Développement de l’endomètre Sécrétion de la glaire cervicale FSH LH Œstrogènes Développement Des follicules Phase folliculaire Phase lutéale Hypophyse Corps jaunes FSH LH Œstrogènes Hypothalamus Progestérone GnRH - 180Franck Rencurel 2020
  • 181. Les hormones ovariennes modifient l’endomètre et le prépare à la « nidation » 181Franck Rencurel 2020
  • 183. Résumé des Hormones ovariennes Les oestrogènes:  Stimulent la croissance des ovaires et des follicules.  Augmentation des contractions et de l'activité ciliaire dans les trompes de Fallope.  Epaississement de l’endomètre de l’utérus  Augmentation de la vascularisation vaginale (sècheresse vaginale à la ménopause due à une baisse d’oestrogènes)  Stimulent la croissance des seins  Développement d'une morphologie féminine (hanches, dépôts adipeux spécifiques) 183Franck Rencurel 2020
  • 184. Résumé Hormones ovariennes La progestérone: Sécrétée par corps jaune et placenta Densification de la muqueuse utérine, vascularisation. Inhibe les contractions utérines Rôle dans le développement embryonnaire 184Franck Rencurel 2020
  • 185. Franck Rencurel 2020 185 Et s’il y a fécondation que se passe-t-il au niveau des hormones ovariennes?
  • 186. Franck Rencurel 2020 186 Corps jaune Blastocyste 2 premiers mois: Oestrogènes et progestérone produites par le corps jaune Les cellules trophoblastiques libèrent la hCG (human Chorionique Gonadotrophine) qui maintient le corps jaune actif
  • 187. Franck Rencurel 2020 187 2 premiers mois: •Oestrogènes produites par le corps jaune permettent la croissance du muscle utérin (utile pour l’accouchement) •Progestérone: bloque la contraction utérine pour maintenir l’embryon dans la muqueuse utérine •Lorsque la nidation a lieu, les cellules du trophoblaste libèrent de la hCG qui maintient le corps jaune actif le temps que le placenta se forme et prenne le relais hormonal. •C’est la hCG qui est mesurée dans les urines lors des tests de grossesse. Il est mportant de le faire au bon moment car trop tôt il n’y a pas assez de hCG détectable par le test alors que la fécondation a eu lieu….
  • 188. Franck Rencurel 2020 188 hCG Semaines de grossesse Trophoblaste Corps Jaune Placenta Après 3 mois, le corps jaune régresse, le placenta commence la production d’oestrogènes et progestérones En grande quantité pendant les 6 derniers mois jusqu’au terme
  • 189. Franck Rencurel 2020 189 Ce sont les cellules trophoblastiques qui formeront le placenta. Ces cellules produisent de la hCG au début mais ensuite Des oestrogènes De la progestérone, De l’inhibine De l’hormone lactoplacentaire L’inhibine, les œstrogènes et la progestérone bloquent la GnRH et donc la libération de FSH et de LH, il n’y a donc pas de règles pdt la grossesse. Le placenta synthétise des œstrogènes à partir des androgènes provenant des surrénales et des ovaires. L’hormone lactoplacentaire stimule la croissance des seins et active le stockage de glycogène hépatique chez la mère. La prolactine prendra le relai si allaitement
  • 191. Franck Rencurel 2020 191 Le lait est fabriqué par les cellules sécrétrices de l’épithélium mammaire. Il est sécrété en continu dans les acini puis il est stocké dans la lumière alvéolaire dans l’attente de son éjection. Il existe •deux niveaux de régulation : la production et l’éjection ; Physiologie de la lactation Développement des acini
  • 192. Franck Rencurel 2020 192 Succion Prolactine plasmatique ++ Stimulation des mécanorécepteurs du mamelon Influx nerveux vers l’hypothalamus Post-hypophyse Ocytocine ++ ++ Ocytocine plasmatique Ejection du lait Anté-hypophyse Prolactine ++ Production du lait PRF (Prolactine RF) Pendant la grossesse l’éjection du lait est inhibée par les œstrogènes et la progestérone placentaire A l’accouchement La prolactine chute (plus d’œstrogènes et progestérone). Le reflexe de succion entretient la production
  • 194. Testicules Glandes sexuelles masculines Activité endocrine et exocrine (glande mixte ou amphicrine) 194Franck Rencurel 2020
  • 196. Fonction exocrine du testicule Sperme=Spermatozoïdes, sels minéraux, fructose, prostaglandines Assurée par les tubes séminifères 196Franck Rencurel 2020
  • 197. Spermatogenèse  débute à la puberté et maximum à 25-30 puis déclin progressif vers la quarantaine Durée 64 à 72 jours Processus continu Thermosensible optimum 35°c stop à 37°c Durée de vie des spermatozoïdes 24-72h 197Franck Rencurel 2020
  • 198. Fonction endocrine du testicule Le testicule secrète 2 hormones sexuelles : Testostérone Inhibine : L’inhibine bloque la libération de FSH par l’hypophyse et inhibe la synthèse de GnRH par l’hypothalamus 198Franck Rencurel 2020
  • 199. Régulation hormonales L'hypothalamus libère la GnRH qui stimule les sécrétions hypophysaires de FSH et LH qui agissent sur les testicules FSH •Stimule la spermatogénèse •Stimule la croissance des tubes séminifères •Stimule la sécrétion de l'inhibine LH •Stimule les cellules de Leydig : sécrétion de testostérone •Une baisse du taux de testostérone et d’ inhibine entraîne une augmentation de la sécrétion de GnRH afin d'augmenter la sécrétion de ces hormones. •Une augmentation du taux de ces hormones entraîne une diminution de la sécrétion de GnRH, 199Franck Rencurel 2020
  • 200. Franck Rencurel 2020 200 Les cellules de Sertoli présentent dans le tube séminifère sont activées par la FSH Stimulation de la production d’inhibine (rétrocontrôle négatif) Les cellules de Leydig séparant les tubes séminifères Sont activées par la LH et produisent de la testostérone
  • 201. Franck Rencurel 2020 201 Hypothalamus sécrète la GnRH Antéhypophyse FSH LH Cellules de Sertoli Cellules de Leydig Inhibine Inhibition FSH spermatogenèse Testostérone Testostérone inhibition Inhibition LH Sécrétion pulsatile toutes les 90 minutes Paracrinie
  • 203. Franck Rencurel 2020 203 Chaque spermatocyte de 1er ordre produit 4 spermatozoïdes Certains spermatogonies ne se différencient pas et restent à ce stade pour générer d’autres clones
  • 204. Le tissu adipeux: fonctions endocrines 204Franck Rencurel 2020
  • 205. Plus de 50 molécules identifiées chez l’homme 205Franck Rencurel 2020
  • 206. 3 types de tissus adipeux T.A Blanc T.A Brun T.A « Beige » Uniloculaire Tissu de réserve Isolant thermique « Amortisseur » Pluriloculaire Catabolisme Production de chaleur. Dégénère durant les 9 premiers mois de vie. 60-80g persistent chez l’adulte. Pluriloculaire Catabolisme Production de chaleur. différentitaion du TABlc après exposition au froid, pharmacologie. 206Franck Rencurel 2020
  • 207. 3T3L1 adipocytes Marquage des lipides « Oil red O » Adipocytes (x100) marquage des lipides Au rouge Soudan Pluriloculaire uniloculaire 207Franck Rencurel 2020
  • 208. Tissu adipeux blanc Tissus adipeux principal chez l’adulte 15-20 % de la masse corporelle chez l’homme (N.B. une dizaine de Kilos) 20-25 % de la masse corporelle chez la femme 208Franck Rencurel 2020
  • 209. Distribution varie en fonction de l’âge et du sexe 1-Tissu adipeux sous-cutané (80% des dépôts): Dépôts androïdes: Haut du ventre, Nuque, épaule chez l’homme Dépôts gynoïde: Hanches, cuisses et fesses chez la femme: 2-Tissus adipeux viscéral: mésentère, replis du péritoine 3-T.A. de soutien: orbites, plantes des pieds et paumes des mains 4-T.A de la moelle osseuse (pourrait fournir duTA brun chez l’adulte). 4 localisations principales 209Franck Rencurel 2020
  • 210. Adipocyte 50 à 150 mm de diamètre Forme sphérique lorsqu’isolée 1 seule grosse vésicule contenant des lipides: Uniloculaire Le noyau et les organelles sont plaqués contre la membrane plasmique. 210Franck Rencurel 2020
  • 211. Tissu adipeux: Tissu conjonctif dans lequel on retrouve  vaisseaux sanguins Macrophages (40%) Autres cellules immunitaires fibroblastes Nerfs Les adipocytes sont regroupés en amas ou lobules. http://www.isto.ucl.ac.be/safe/images/08906170.jpg 211Franck Rencurel 2020
  • 212. Similitudes entre macrophages et pré-adipocytes Pré-adipocytes: Structurellement et fonctionnellement semblables aux macrophages Capacité de phagocytose Sécrétion de molécules inflammatoires (TNF-a et IL6) Pluripotente Cellule Souche mésenchymateuse Lignée myoblastique (muscles) Adipoblastes Tissus adipeux brun Préadipocytes adipocytes 212Franck Rencurel 2020
  • 213. Un « progéniteur » commun avec les cellules musculaires Réserves d’énergie Production de chaleur Adaptation À l’environnement Les muscles peuvent Stocker des lipides Mais pas en synthétiser! Cellule souche mésenchymateuse 213Franck Rencurel 2020 Adipocyte blanc Pré-Adipocyte brun Adipocyte brun Cellule musculaireAdipocyte « beige »
  • 214.  Augmentation du nombre de cellules. Activation des pré- adipocytes en adipocytes Accumulation des lipides, augmentation du volume Utilisation des lipides Diminution du volumes des cellules mais pas du nombre! Capacités de stockage préservées Il faut combattre le surpoids dès l’enfance! 214Franck Rencurel 2020
  • 216. Surpoids/obésité Inflammation au niveau Tissu adipeux Foie Muscles Pancréas SNC Exemple de molécules inflammatoires TNFa, CRP, IL-6… Inflammation « bas grade » 216Franck Rencurel 2020
  • 217. adipocyte macrophages Obésité Infiltration de macrophages M1 (40% du TA) Eosinophiles LymphocytesT Libération molécules inflammatoires Altération fonctions métaboliques Et du signal de l’insuline L’adipocyte libère des molécules attirant les Macrophages de type M1 Pro-inflammatoires 217Franck Rencurel 2020
  • 218. Adipocytes « maigres » ou sportif Macrophages type M2 Anti-inflammatoires IL-10 Adiponectine Macrophages type M1 Pro-inflammatoires IL-6 TNF alpha MCP1 Adiponectine Adipocytes « obèses» ou sédentaire Adipocyte nécrosé migration Role of AMP-activated protein kinase in adipose tissue metabolism and inflammation Silvia Bijland, Sarah J. Mancini, Ian P. SaltClinical Science Apr 01, 2013, 124 (8) 491-507. Adapté de: Franck Rencurel 2020 218
  • 219. Franck Rencurel 2020 219 L’inflammation « bas grade » résulte de la libération de molécules inflammatoires par les adipocytes et les macrophages recrutés. Ces molécules peuvent interagir avec le signal du récepteur de l’insuline et bloquer sont activité Il y a installation progressivement de la résistance à l’insuline
  • 220. Franck Rencurel 2020 220 1- Apports caloriques > besoins => développement du tissu adipeux 2- Hypoxie localisée dans le tissu adipeux=> nécrose cellulaire 3- Débris cellulaires+cellules voisines =>recrutement des macrophages M1 4- Sécrétion de IL-6 et TNFa par macrophages 5- Inhibition du signal du récepteur de l’insuline 6- Résistance à l’insuline Une séquence délétère
  • 221. inflammation « bas grade » MCP-1 TNF-a IL-6 Macrophage M2 Infiltration des macrophages Adipocytes TNF-a IL-6 Récepteur Insuline Attractant Activateurs 221Franck Rencurel 2020 Signaux intracellulaires Effets de l’insuline Récepteur IL-6 Récepteur TNF-a
  • 222. La méditation permet d’abaisser l’inflammation « bas grade » 222Franck Rencurel 2020 L’exercice physique ainsi que l’alimentation également !