SlideShare une entreprise Scribd logo
•Groupe : 07
•Membres : -HENNAOUI Bouchra
-KALAI Imene
• Dr Bouabdellah
2015-2016
•Digestion= -l’ingestion.
-la fragmentation.
-humidification.
•ce processus commence dans
la cavité buccale contenant
:lèvres, dents, langue, muqueuse
buccale en association avec les
glandes salivaires .
La cavité buccale est tapissée par une muqueuse, limitée
par:
 En arrière :l’oro-pharynx .
 En avant : la face postérieure des lèvres.
 latéralement : la région génienne .
 En haut : le palais .
 En bas: le plancher buccale .
 l’epithelium de la muqueuse : pavimenteux,
stratifié, non kératinisé (sauf au niveau des 2/3
antérieurs de la face supérieure de la langue où on
observe une faible kératinisation).
 Le chorion papillaire = tissu conjonctif lâche, très
vascularisé, contenant des glandes séro-
muqueuses.
Coupe histologique
de muqueuse et
chorion
 La coupe sagittale médiane
montre le revêtement de surface
labiale, qui sur le versant externe
est cutané, laissant place à un
épithélium malpighien légèrement
kératinisé et richement vascularisé
au niveau du vermillon, qui fait la
transition avec la muqueuse
buccale.
HE x 6
M: muscle strié
B: muqueuse buccale
G: glandes salivaires accessoires
P:peau
V:vermillion
 Le tissu conjonctif fibro-vasculaire de support,
enveloppe des sections de fibres musculaires
(muscle orbiculaire), et héberge dans le versant
muqueux des glandes salivaires accessoires.
 Les cellules épithéliales sont riches en glycogène
 La sous-muqueuse renferme des petites glandes
salivaires et sébacées (grains de fordyce)
 Le tissu profond abrite des fibres striées des
muscles de la joue(m. buccinateur)
 Revêtu d’un épithélium
pavimenteux stratifié épais Ep,
surmontant un chorion Ch
résistant, riche en collagène.
 Parcouru de plis transversaux .
 La muqueuse de la voute est fixée
à l’os sous jacent O par un tissu
sous muqueux dense S contenant
quelques glandes salivaires
accessoires.
Muqueuse palatine
HE x 28
 Le plancher est riche en glandes salivaires
principales et accessoires.
Organe musculaire de
malaxage et de perception
gustative.
 présente en surface un sillon
(le V lingual), qui sépare les 2/3
antérieurs du 1/3 postérieur.
La muqueuse de la partie
antérieure est formée de 3 types
de papilles: filiformes,
fongiformes et caliciformes.
V lingual
Glandes séreuses
Glandes muqueuses
Faisceaux musculaires
Le corps de la langue est formé de
faisceaux de fibres musculaires striées,
entourant des glandes salivaires
séreuses et muqueuses (peu colorées).
Coloration: HE
Sur une coupe au faible grossissement, apparait le relief irrégulier et rugueux des
papilles filiformes( les plus nombreuses) , les cellules très kératinisées a leurs
extrémités sont continuellement desquamées, et une papille caliciforme.
les caliciformes sont au nombre d’une douzaine et disposées en forme de V, elles sont
entourées par un sillon circulaire ou vallum).
La partie profonde de la section est formée de faisceaux entrecroisés de fibres
musculaires striées. Il s y mêle de nombreuses glandes salivaires accessoires.
Muscle strié
Glandes salivaires
accessoires
Papille filiforme
Papille caliciforme
A un plus fort grossissement, le revêtement de surface
des papilles est de type épidermoide, kératinisé au
niveau des papilles filiformes.
 fin sur les papilles fongiformes( avec une base
relativement étroite, une partie supérieure hémisphérique,
et possèdent un axe de tissu conjonctif et quelques
bourgeons du gout).
Elles sont soulevées par un tissu conjonctif richement
vascularisé.
Microphotographie d’une
papille caliciforme.les glandes
séreuses de Von Ebner qui
s’ouvrent dans le sillon sont
indiquées par des flèches.
Dessin de la face dorsale de
la partie postérieure de la
langue, montrant les
papilles caliciformes et les
amygdales linguales.
 Bourgeon du gout =amas ovalaire de cellules en fuseau.
 La surface luminale: - s’ouvre dans l’épithélium par le pore gustatif.
-porte des microvillosités.
 Certaines cellules possèdent des vésicules synaptiques, d’autres contiennent de
rares granules sécrétoires (cellules de soutien).
 Il existe aussi des cellules semblables aux cellules sensorielles mais dépourvues de
vésicules synaptiques ,ce sont des cellules souches.
Coupe semi-fine en résine
acrylique d’une papille
caliciforme d’une langue
humaine.les bourgeons du gout
ovalaires (BG) occupent la
totalité de la hauteur de
l’epithelium.les cellules en
fuseau montrent une surface
apicale située dans le pore du
bourgeon(P) .
Coloration: HE
 Les bourgeons du gout de la
langue dorsale détectent
seulement l’acide, le sucré,
l’amer er le salé, et signalent
rapidement la saveur
désagréable d’un aliment.
 L’appréciation des saveurs les
plus subtiles se fait par des
récepteurs de l’odorat du nez.

Microphotographie de bourgeons du
gout de part et d’autre du vallum,
entourant une papille caliciforme. Les
pores gustatifs sont indiqués par des
flèches.
-Formations lymphoïdes individualisées (follicules lymphoïdes).
-Enchâssées dans le chorion de la muqueuse buccale au niveau de la base de la
langue, du pharynx et du palais.
-L’épithélium buccal qui les borde s’invagine pour former des cryptes qui piègent les
bactéries, ces cryptes peuvent former une niche inaccessible aux traitements
antibiotiques.
- Le tissu lymphoïde est particulièrement riche en lymphocytes B ,T, macrophages et
cellules dendritiques.
-Sont situées à la base de
la langue (1/3 postérieur
de la face supérieure).
-Comprennent des nodules
lymphoïdes et du tissu
lymphoïde diffus autour
d’une crypte unique.
Amygdales
linguales
-Sont situées sur la face
postérieure du voile du
palais, entre ses piliers.
-Ont une longueur de 13 à 18
mm.
-Sont de forme ovoïde et
entourées d’une capsule
conjonctives.
Amygdale
palatine
L'amygdale palatine schématisée ici en coupe transversale = ensemble de nodules
lymphoïdes recouvert par l'épithélium pharyngien.
-la face profonde est isolée du muscle amygdalo-glosse par du tissu conjonctif dense
d'où partent de fines travées.
- Du côté épithélial: la coque de TC émet des septas qui cloisonnent la masse
lymphoïde.
- L'épithélium forme les cryptes amygdaliennes.
- Les nodules lymphoïdes sont situés entre l'épithélium de la crypte et les septas
conjonctifs.
Voici une crypte amygdalienne. Sa lumière est étroite et souvent
remplie de débris cellulaires.
Leur infection provoque une angine. Leurs orifices sont alors obstrués
par des points blancs visibles à l'oeil nu.
Les éléments essentiels des amygdales sont les nodules lymphoïdes
contenant tous un centre germinatif. Les coiffes et les centres
germinatifs nodulaires sont bursodépendants et le tissu entre les
nodules est thymodépendant.
- est située à l'arrière-fond des
fosses nasales, et est
recouverte d’un épithélium
pseudo stratifié cilié et de
nombreuses plaques
d’épithélium malpighien non
kératinisé
-L’épithélium forme des plis en
surface , infiltrés par des
lymphocytes.
Amygdale
pharyngée
Cours d'histologie de 2eme année médecine
La langue saburrale: ou
langue chargée
terme qualifiant la langue lorsqu’elle
est chargée d’un enduit
blanchâtre et épais  la saburre.
Elle peut être le signe d’un trouble
digestif, de certaines affections
abdominales comme
l’appendicite, mais aussi d’une
mauvaise hygiène buccale.
Cancer de la cavité buccale:
Les expressions cancer de la bouche, ou cancer de la cavité
buccale, désignent toutes les lésions cancéreuses située
au niveau de la bouche. Ils font partie des cancers des
voies aérodigestives supérieures.
 Causes:
Dans les pays industrialisés, le tabac et l’alcool
sont les principaux facteurs de risque. Dans
d’autres pays comme le Sri Lanka, l’Inde, le
Pakistan et la Thaïlande, la consommation de
feuilles de Betel est le principal facteur causal.
 Symptôme
 Plaques blanches(leucoplasies),
rouges(érythroplasie), ou teintées de
blanc et de
rouge(érythroleucoplasie) sur les
lèvres ou dans la bouche.
 Ulcère ou lésion sur la lèvre ou dans
la cavité buccale.
 Masse sur la lèvre ou dans la
bouche
 Saignement
 Douleur dans la bouche qui ne
disparait pas.
Aphte
Il s’agit d’une ulcération douloureuse de la muqueuse, de taille variable
et de localisation unique ou multiple. Son aspect typique est celui
d’une ulcération à fond jaunâtre ou grisâtre, à bords nets, entouré
par un liseré rouge.
 Les facteurs connus favorisant son apparition sont :
 Le stress
 Certains aliments : noix, gruyère..
 Certains médicaments
 Les déficits vitaminiques
 Atlas d’histologie fonctionnelle de
Wheater.2eme édition, de boeck.
 Histologie humaine. Alan stevens, James
Lowe,3eme édition, Elsevier.
 Histologie, l’essentiel. Don W.Fawcett et
Ronald P. collection sciences
fondamentales.
 http://www.epathologies.com/acad/h_cd/dig1.pdf
 http://histoblog.viabloga.com/texts/la-cavite-buccale
 http://www.chups.jussieu.fr/polys/histo/histoP2/langue.ht
ml
 http://www.termsciences.fr/-
/Index/Rechercher/Rapide/Naviguer/Arbre/?idt=TE.1380
7&lng=fr&aGrilleRapide=selectionner
 http://www.isto.ucl.ac.be/safe/lymph4.htm

Contenu connexe

Tendances

Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
MohammedBachirREZGUI1
 
Syndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxSyndromes mediastinaux
Syndromes mediastinaux
hind henzazi
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Mehdy Wayzani
 
Tuberculose des séreuses
Tuberculose des séreusesTuberculose des séreuses
Tuberculose des séreuses
Dr. Kerfah Soumia
 
01 Systeme Respiratoire.ppt
01 Systeme Respiratoire.ppt01 Systeme Respiratoire.ppt
01 Systeme Respiratoire.ppt
abdoulayediaby8
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
hind henzazi
 
Explorations radiologiques
Explorations radiologiquesExplorations radiologiques
Explorations radiologiques
Abdeldjalil Gadra
 
Sémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuseSémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuse
killua zoldyck
 
Systeme cardiovasculaire-anatomie
Systeme cardiovasculaire-anatomieSysteme cardiovasculaire-anatomie
Systeme cardiovasculaire-anatomie
Mehdi Razzok
 
Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin
Rachid Marouf
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
Dr. Abdellah Benrahou
 
Cochlée et voies cochléaires
Cochlée et voies cochléaires Cochlée et voies cochléaires
Cochlée et voies cochléaires
Abdelhak Messalti
 
5. formation de la jonction gingivo dentaire
5. formation de la jonction  gingivo dentaire 5. formation de la jonction  gingivo dentaire
5. formation de la jonction gingivo dentaire
ssuser402aa2
 
Labyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneuxLabyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneux
Samir Houalef
 
Le foie _v_biliaires_panc
Le foie _v_biliaires_pancLe foie _v_biliaires_panc
Le foie _v_biliaires_panc
laamlove
 
Vascularisation innervation
Vascularisation innervationVascularisation innervation
Vascularisation innervation
Zakaria Haroun
 

Tendances (20)

Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
 
Syndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxSyndromes mediastinaux
Syndromes mediastinaux
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
Tuberculose des séreuses
Tuberculose des séreusesTuberculose des séreuses
Tuberculose des séreuses
 
01 Systeme Respiratoire.ppt
01 Systeme Respiratoire.ppt01 Systeme Respiratoire.ppt
01 Systeme Respiratoire.ppt
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Explorations radiologiques
Explorations radiologiquesExplorations radiologiques
Explorations radiologiques
 
Sémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuseSémiologie artério veineuse
Sémiologie artério veineuse
 
Systeme cardiovasculaire-anatomie
Systeme cardiovasculaire-anatomieSysteme cardiovasculaire-anatomie
Systeme cardiovasculaire-anatomie
 
Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin
 
Le kyste hydatique du poumon
Le kyste hydatique du poumonLe kyste hydatique du poumon
Le kyste hydatique du poumon
 
Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 
Cochlée et voies cochléaires
Cochlée et voies cochléaires Cochlée et voies cochléaires
Cochlée et voies cochléaires
 
5. formation de la jonction gingivo dentaire
5. formation de la jonction  gingivo dentaire 5. formation de la jonction  gingivo dentaire
5. formation de la jonction gingivo dentaire
 
Le nerf facial
Le nerf facialLe nerf facial
Le nerf facial
 
Labyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneuxLabyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneux
 
Le foie _v_biliaires_panc
Le foie _v_biliaires_pancLe foie _v_biliaires_panc
Le foie _v_biliaires_panc
 
Vascularisation innervation
Vascularisation innervationVascularisation innervation
Vascularisation innervation
 

Similaire à Cours d'histologie de 2eme année médecine

Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...
Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...
Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...
nadirmiry1
 
Etude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdf
Etude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdfEtude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdf
Etude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdf
YOHANARFI
 
Digestion i1
Digestion i1Digestion i1
Digestion i1
laamlove
 
L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1
Eya Nasraoui
 
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
jean taty MINTA BIBINA
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
laamlove
 
Nouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe AvonNouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe Avon
Sciences -Arts Museum
 
anatomie_dent-cavite_buccale.pdf
anatomie_dent-cavite_buccale.pdfanatomie_dent-cavite_buccale.pdf
anatomie_dent-cavite_buccale.pdf
michifonyasmine
 
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie  physio S.digestif.pptx.pdfAnatomie  physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
SamiraMBasskar
 
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
Zakaria Haroun
 
Xérostomie
XérostomieXérostomie
Xérostomie
mohammed sadek
 
Anatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partielAnatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partiel
Abdeldjalil Gadra
 
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
HamedBelhaj
 
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
HamedBelhaj
 
Dysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargr
Dysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargrDysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargr
Dysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargr
Dibmounira
 
La place de la langue en odf
La place de la langue en odf   La place de la langue en odf
La place de la langue en odf
Abdeldjalil Gadra
 
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORLChroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
Ethan Biorl
 

Similaire à Cours d'histologie de 2eme année médecine (20)

Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...
Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...
Histologie de la Cavité Buccale (Chapitre 1/3 de l'Histologie du l'appareil d...
 
Etude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdf
Etude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdfEtude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdf
Etude du tube digestif TUBE-DIGESTIF.pdf
 
Digestion i1
Digestion i1Digestion i1
Digestion i1
 
L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1L’appareil digestif 1
L’appareil digestif 1
 
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
Viscères digestifs pour bien compredre les fonctioment des organes et les lie...
 
la Gencive
la Gencivela Gencive
la Gencive
 
Digestion ii
Digestion iiDigestion ii
Digestion ii
 
Nouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe AvonNouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe Avon
Nouvelle monographie des trechinae, V5, Christophe Avon
 
anatomie_dent-cavite_buccale.pdf
anatomie_dent-cavite_buccale.pdfanatomie_dent-cavite_buccale.pdf
anatomie_dent-cavite_buccale.pdf
 
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie  physio S.digestif.pptx.pdfAnatomie  physio S.digestif.pptx.pdf
Anatomie physio S.digestif.pptx.pdf
 
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun1 colloque embryologie de la dent.dr  haroun
1 colloque embryologie de la dent.dr haroun
 
Le milieu buccal
Le milieu buccalLe milieu buccal
Le milieu buccal
 
Xérostomie
XérostomieXérostomie
Xérostomie
 
Anatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partielAnatomie et physiologie de l edente partiel
Anatomie et physiologie de l edente partiel
 
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
 
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
2. Physiologie des muqueuses buccales.pdf
 
Dysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargr
Dysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargrDysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargr
Dysphagie2020. Conduite a tenir prise en chargr
 
La place de la langue en odf
La place de la langue en odf   La place de la langue en odf
La place de la langue en odf
 
Milieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumiaMilieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumia
 
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORLChroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
 

Cours d'histologie de 2eme année médecine

  • 1. •Groupe : 07 •Membres : -HENNAOUI Bouchra -KALAI Imene • Dr Bouabdellah 2015-2016
  • 2. •Digestion= -l’ingestion. -la fragmentation. -humidification. •ce processus commence dans la cavité buccale contenant :lèvres, dents, langue, muqueuse buccale en association avec les glandes salivaires .
  • 3. La cavité buccale est tapissée par une muqueuse, limitée par:  En arrière :l’oro-pharynx .  En avant : la face postérieure des lèvres.  latéralement : la région génienne .  En haut : le palais .  En bas: le plancher buccale .
  • 4.  l’epithelium de la muqueuse : pavimenteux, stratifié, non kératinisé (sauf au niveau des 2/3 antérieurs de la face supérieure de la langue où on observe une faible kératinisation).  Le chorion papillaire = tissu conjonctif lâche, très vascularisé, contenant des glandes séro- muqueuses. Coupe histologique de muqueuse et chorion
  • 5.  La coupe sagittale médiane montre le revêtement de surface labiale, qui sur le versant externe est cutané, laissant place à un épithélium malpighien légèrement kératinisé et richement vascularisé au niveau du vermillon, qui fait la transition avec la muqueuse buccale. HE x 6 M: muscle strié B: muqueuse buccale G: glandes salivaires accessoires P:peau V:vermillion
  • 6.  Le tissu conjonctif fibro-vasculaire de support, enveloppe des sections de fibres musculaires (muscle orbiculaire), et héberge dans le versant muqueux des glandes salivaires accessoires.
  • 7.  Les cellules épithéliales sont riches en glycogène  La sous-muqueuse renferme des petites glandes salivaires et sébacées (grains de fordyce)  Le tissu profond abrite des fibres striées des muscles de la joue(m. buccinateur)
  • 8.  Revêtu d’un épithélium pavimenteux stratifié épais Ep, surmontant un chorion Ch résistant, riche en collagène.  Parcouru de plis transversaux .  La muqueuse de la voute est fixée à l’os sous jacent O par un tissu sous muqueux dense S contenant quelques glandes salivaires accessoires. Muqueuse palatine HE x 28
  • 9.  Le plancher est riche en glandes salivaires principales et accessoires.
  • 10. Organe musculaire de malaxage et de perception gustative.  présente en surface un sillon (le V lingual), qui sépare les 2/3 antérieurs du 1/3 postérieur. La muqueuse de la partie antérieure est formée de 3 types de papilles: filiformes, fongiformes et caliciformes. V lingual
  • 11. Glandes séreuses Glandes muqueuses Faisceaux musculaires Le corps de la langue est formé de faisceaux de fibres musculaires striées, entourant des glandes salivaires séreuses et muqueuses (peu colorées). Coloration: HE
  • 12. Sur une coupe au faible grossissement, apparait le relief irrégulier et rugueux des papilles filiformes( les plus nombreuses) , les cellules très kératinisées a leurs extrémités sont continuellement desquamées, et une papille caliciforme. les caliciformes sont au nombre d’une douzaine et disposées en forme de V, elles sont entourées par un sillon circulaire ou vallum). La partie profonde de la section est formée de faisceaux entrecroisés de fibres musculaires striées. Il s y mêle de nombreuses glandes salivaires accessoires. Muscle strié Glandes salivaires accessoires Papille filiforme Papille caliciforme
  • 13. A un plus fort grossissement, le revêtement de surface des papilles est de type épidermoide, kératinisé au niveau des papilles filiformes.  fin sur les papilles fongiformes( avec une base relativement étroite, une partie supérieure hémisphérique, et possèdent un axe de tissu conjonctif et quelques bourgeons du gout). Elles sont soulevées par un tissu conjonctif richement vascularisé.
  • 14. Microphotographie d’une papille caliciforme.les glandes séreuses de Von Ebner qui s’ouvrent dans le sillon sont indiquées par des flèches. Dessin de la face dorsale de la partie postérieure de la langue, montrant les papilles caliciformes et les amygdales linguales.
  • 15.  Bourgeon du gout =amas ovalaire de cellules en fuseau.  La surface luminale: - s’ouvre dans l’épithélium par le pore gustatif. -porte des microvillosités.  Certaines cellules possèdent des vésicules synaptiques, d’autres contiennent de rares granules sécrétoires (cellules de soutien).  Il existe aussi des cellules semblables aux cellules sensorielles mais dépourvues de vésicules synaptiques ,ce sont des cellules souches. Coupe semi-fine en résine acrylique d’une papille caliciforme d’une langue humaine.les bourgeons du gout ovalaires (BG) occupent la totalité de la hauteur de l’epithelium.les cellules en fuseau montrent une surface apicale située dans le pore du bourgeon(P) . Coloration: HE
  • 16.  Les bourgeons du gout de la langue dorsale détectent seulement l’acide, le sucré, l’amer er le salé, et signalent rapidement la saveur désagréable d’un aliment.  L’appréciation des saveurs les plus subtiles se fait par des récepteurs de l’odorat du nez.  Microphotographie de bourgeons du gout de part et d’autre du vallum, entourant une papille caliciforme. Les pores gustatifs sont indiqués par des flèches.
  • 17. -Formations lymphoïdes individualisées (follicules lymphoïdes). -Enchâssées dans le chorion de la muqueuse buccale au niveau de la base de la langue, du pharynx et du palais. -L’épithélium buccal qui les borde s’invagine pour former des cryptes qui piègent les bactéries, ces cryptes peuvent former une niche inaccessible aux traitements antibiotiques. - Le tissu lymphoïde est particulièrement riche en lymphocytes B ,T, macrophages et cellules dendritiques.
  • 18. -Sont situées à la base de la langue (1/3 postérieur de la face supérieure). -Comprennent des nodules lymphoïdes et du tissu lymphoïde diffus autour d’une crypte unique. Amygdales linguales
  • 19. -Sont situées sur la face postérieure du voile du palais, entre ses piliers. -Ont une longueur de 13 à 18 mm. -Sont de forme ovoïde et entourées d’une capsule conjonctives. Amygdale palatine
  • 20. L'amygdale palatine schématisée ici en coupe transversale = ensemble de nodules lymphoïdes recouvert par l'épithélium pharyngien. -la face profonde est isolée du muscle amygdalo-glosse par du tissu conjonctif dense d'où partent de fines travées. - Du côté épithélial: la coque de TC émet des septas qui cloisonnent la masse lymphoïde. - L'épithélium forme les cryptes amygdaliennes. - Les nodules lymphoïdes sont situés entre l'épithélium de la crypte et les septas conjonctifs.
  • 21. Voici une crypte amygdalienne. Sa lumière est étroite et souvent remplie de débris cellulaires. Leur infection provoque une angine. Leurs orifices sont alors obstrués par des points blancs visibles à l'oeil nu.
  • 22. Les éléments essentiels des amygdales sont les nodules lymphoïdes contenant tous un centre germinatif. Les coiffes et les centres germinatifs nodulaires sont bursodépendants et le tissu entre les nodules est thymodépendant.
  • 23. - est située à l'arrière-fond des fosses nasales, et est recouverte d’un épithélium pseudo stratifié cilié et de nombreuses plaques d’épithélium malpighien non kératinisé -L’épithélium forme des plis en surface , infiltrés par des lymphocytes. Amygdale pharyngée
  • 25. La langue saburrale: ou langue chargée terme qualifiant la langue lorsqu’elle est chargée d’un enduit blanchâtre et épais  la saburre. Elle peut être le signe d’un trouble digestif, de certaines affections abdominales comme l’appendicite, mais aussi d’une mauvaise hygiène buccale.
  • 26. Cancer de la cavité buccale: Les expressions cancer de la bouche, ou cancer de la cavité buccale, désignent toutes les lésions cancéreuses située au niveau de la bouche. Ils font partie des cancers des voies aérodigestives supérieures.  Causes: Dans les pays industrialisés, le tabac et l’alcool sont les principaux facteurs de risque. Dans d’autres pays comme le Sri Lanka, l’Inde, le Pakistan et la Thaïlande, la consommation de feuilles de Betel est le principal facteur causal.
  • 27.  Symptôme  Plaques blanches(leucoplasies), rouges(érythroplasie), ou teintées de blanc et de rouge(érythroleucoplasie) sur les lèvres ou dans la bouche.  Ulcère ou lésion sur la lèvre ou dans la cavité buccale.  Masse sur la lèvre ou dans la bouche  Saignement  Douleur dans la bouche qui ne disparait pas.
  • 28. Aphte Il s’agit d’une ulcération douloureuse de la muqueuse, de taille variable et de localisation unique ou multiple. Son aspect typique est celui d’une ulcération à fond jaunâtre ou grisâtre, à bords nets, entouré par un liseré rouge.  Les facteurs connus favorisant son apparition sont :  Le stress  Certains aliments : noix, gruyère..  Certains médicaments  Les déficits vitaminiques
  • 29.  Atlas d’histologie fonctionnelle de Wheater.2eme édition, de boeck.  Histologie humaine. Alan stevens, James Lowe,3eme édition, Elsevier.  Histologie, l’essentiel. Don W.Fawcett et Ronald P. collection sciences fondamentales.
  • 30.  http://www.epathologies.com/acad/h_cd/dig1.pdf  http://histoblog.viabloga.com/texts/la-cavite-buccale  http://www.chups.jussieu.fr/polys/histo/histoP2/langue.ht ml  http://www.termsciences.fr/- /Index/Rechercher/Rapide/Naviguer/Arbre/?idt=TE.1380 7&lng=fr&aGrilleRapide=selectionner  http://www.isto.ucl.ac.be/safe/lymph4.htm