SlideShare une entreprise Scribd logo

Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]

cours de chirurgie

1  sur  39
Télécharger pour lire hors ligne
Kyste hydatique du foie
BENKOURDEL MOHAMED
RESIDANAT 2017
Plan du cour
Définition,
Parasitologie,
Anatomo-pathologie,
Clinique,
Epidémiologie
Paraclinique,
Complication,
Traitement,
Définition-généralité :
• C’est une collection liquidienne habituellement « eau de roche
» au sein du parenchyme hépatique humain résultant de
l’infestation aux stades larvaires du parasite Echinococcus
granulosus infestant habituellement les animaux carnivores et
herbivores
• La localisation humaine est une impasse parasitaire
Définition–généralité :
• Echinococcose ou kyste hydatique du foie est due au
développement chez l’homme de la forme larvaire du ténia
parasite habituel du chien et de la plupart des carnivores :
Echinococcus granulosus.
• tumeur parasitaire réputée bénigne, de développement lent
qui génère des lésions anatomopathologiques variées,
responsables de tableaux cliniques polymorphes
• Svt asymptomatique, ses complications peuvent être
bruyantes, voir mortelles ,
Parasitologie 1:
• 1- répartition géographique:
Algérie constitue
une pays en fort
endémie
hydatique
surtout en zone
d'élevage (les
haut-plateaux)
Parasitologie 2:
• 2- parasite: forme adulte:
• Le tænia Echinococcus granulosus (E.g) cest
un cestode mesure 5 à 8 mm de long, vit fixé
entre les villosités de l’intestin grêle, sa
longévité atteignant 6 mois à 2 ans.
• Un même hôte peut héberger des centaines à
plusieurs milliers de parasites.
1) Une tête ou scolex
muni de 4
ventouses armés de
36-42 crochets
répartis en deux
rangées
2) Un cou
3) Un corps formé de
3-4 anneaux dont seul
le dernier est ovigeré

Recommandé

CAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueCAT devant une occlusion intestinale aigue
CAT devant une occlusion intestinale aigueothmaneBenrokhrokh
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Nouhoum L Traore
 
Le kyste hydatique
Le kyste hydatiqueLe kyste hydatique
Le kyste hydatiqueS/Abdessemed
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë CHU Tlemcen
 
Invagination intestinale aigue
Invagination intestinale aigueInvagination intestinale aigue
Invagination intestinale aiguePascal Boulet
 

Contenu connexe

Tendances

Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinaleRose De Sable
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguëdrchamadi
 
Le traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khfLe traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khfFatimazohra Elamrani
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Hassan HAMALA
 
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Nouhoum L Traore
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Basset azd
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguAmel Ammar
 
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©nauxkillua zoldyck
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Claude EUGENE
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirClaude EUGENE
 
Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveHamlaoui Saddek
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësMehdi Razzok
 
1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)
1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)
1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)Med Achraf Hadj Ali
 
’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2Arige Ulmaire
 

Tendances (20)

Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasiqueCholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
Le traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khfLe traitement non chirurgical du khf
Le traitement non chirurgical du khf
 
Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012Les abcès-hépatiques-2012
Les abcès-hépatiques-2012
 
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
Purpura rhumatoïde de l’enfant 2013
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
CAT devant une Pleurésie
CAT devant une PleurésieCAT devant une Pleurésie
CAT devant une Pleurésie
 
12 poignet - fractures
12  poignet - fractures12  poignet - fractures
12 poignet - fractures
 
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro  duodأ©nauxUlcأ¨res gastro  duodأ©naux
Ulcأ¨res gastro duodأ©naux
 
Tumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfantTumeurs abd enfant
Tumeurs abd enfant
 
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
Bilan hépatique (Anomalies biologiques en rapport avec une maladie du foie)
 
Endocardite infectieuse
Endocardite infectieuseEndocardite infectieuse
Endocardite infectieuse
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
 
Cat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestiveCat devant une hémorragie digestive
Cat devant une hémorragie digestive
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
Le kyste hydatique du poumon
Le kyste hydatique du poumonLe kyste hydatique du poumon
Le kyste hydatique du poumon
 
1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)
1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)
1 anatomie et semiologie rdiologique5 (version5)
 
’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2
 

En vedette

4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия
4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия
4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапияArti Tyumencev
 
Slave Potteries Of Edgefield, Sc
Slave Potteries Of Edgefield, ScSlave Potteries Of Edgefield, Sc
Slave Potteries Of Edgefield, ScArtfulArtsyAmy
 
Sistema infgerenciais 2
Sistema infgerenciais 2Sistema infgerenciais 2
Sistema infgerenciais 2Nauber Gois
 
Hydatid disease
Hydatid diseaseHydatid disease
Hydatid diseaseDrbd Soni
 
Hydatid cyst of liver by dr aakif
Hydatid cyst of liver by dr aakifHydatid cyst of liver by dr aakif
Hydatid cyst of liver by dr aakifdraakif
 
Douleurs abdominales aux urgences
Douleurs abdominales aux urgencesDouleurs abdominales aux urgences
Douleurs abdominales aux urgencesAmine Benkabbou
 

En vedette (7)

4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия
4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия
4 блок лекция 12 гипертоническая болезнь и диетотерапия
 
Slave Potteries Of Edgefield, Sc
Slave Potteries Of Edgefield, ScSlave Potteries Of Edgefield, Sc
Slave Potteries Of Edgefield, Sc
 
Sistema infgerenciais 2
Sistema infgerenciais 2Sistema infgerenciais 2
Sistema infgerenciais 2
 
Hydatid disease
Hydatid diseaseHydatid disease
Hydatid disease
 
Hydatid cyst of liver by dr aakif
Hydatid cyst of liver by dr aakifHydatid cyst of liver by dr aakif
Hydatid cyst of liver by dr aakif
 
Douleurs abdominales aux urgences
Douleurs abdominales aux urgencesDouleurs abdominales aux urgences
Douleurs abdominales aux urgences
 
COUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
COUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIECOUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
COUR KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
 

Similaire à Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]

Cestodes à l'état larvaire.pptx
Cestodes à l'état larvaire.pptxCestodes à l'état larvaire.pptx
Cestodes à l'état larvaire.pptxMohamedHatraf1
 
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de GastrologieMede Space
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlADELLL
 
La tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleLa tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleRose De Sable
 
Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprungHana Hanouna
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairDr. Kerfah Soumia
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesHana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesHana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesHana Hanouna
 
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulteAPRHOC
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxKHETTABDJOUHER
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Dr. Kerfah Soumia
 
Nematodes a transmission_per_os
Nematodes a transmission_per_osNematodes a transmission_per_os
Nematodes a transmission_per_oskillua zoldyck
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusesDr. Kerfah Soumia
 

Similaire à Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique] (20)

Cestodes à l'état larvaire.pptx
Cestodes à l'état larvaire.pptxCestodes à l'état larvaire.pptx
Cestodes à l'état larvaire.pptx
 
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptxECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
ECHINOCOCCOSE KYSTIQUE Dr BENLARIBI I H ACTUALITE 2024.pptx
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Complément de Gastrologie
Complément de GastrologieComplément de Gastrologie
Complément de Gastrologie
 
Distomatose
DistomatoseDistomatose
Distomatose
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
 
Mici
MiciMici
Mici
 
La tuberculose intestinale
La tuberculose intestinaleLa tuberculose intestinale
La tuberculose intestinale
 
Maladie de hirschprung
Maladie de  hirschprungMaladie de  hirschprung
Maladie de hirschprung
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Iu ext ...
Iu ext                                                                       ...Iu ext                                                                       ...
Iu ext ...
 
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
 
Nematodes a transmission_per_os
Nematodes a transmission_per_osNematodes a transmission_per_os
Nematodes a transmission_per_os
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
 

Dernier

Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfStellaDiMare3
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptxSidoShinn
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptxSidoShinn
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptxSidoShinn
 
7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa
7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa
7-Cancer du rectum.pptx cours complet aamadiassakonate1
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptxS/Abdessemed
 

Dernier (6)

Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
 
7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa
7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa
7-Cancer du rectum.pptx cours complet aa
 
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 

Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]

  • 1. Kyste hydatique du foie BENKOURDEL MOHAMED RESIDANAT 2017
  • 3. Définition-généralité : • C’est une collection liquidienne habituellement « eau de roche » au sein du parenchyme hépatique humain résultant de l’infestation aux stades larvaires du parasite Echinococcus granulosus infestant habituellement les animaux carnivores et herbivores • La localisation humaine est une impasse parasitaire
  • 4. Définition–généralité : • Echinococcose ou kyste hydatique du foie est due au développement chez l’homme de la forme larvaire du ténia parasite habituel du chien et de la plupart des carnivores : Echinococcus granulosus. • tumeur parasitaire réputée bénigne, de développement lent qui génère des lésions anatomopathologiques variées, responsables de tableaux cliniques polymorphes • Svt asymptomatique, ses complications peuvent être bruyantes, voir mortelles ,
  • 5. Parasitologie 1: • 1- répartition géographique: Algérie constitue une pays en fort endémie hydatique surtout en zone d'élevage (les haut-plateaux)
  • 6. Parasitologie 2: • 2- parasite: forme adulte: • Le tænia Echinococcus granulosus (E.g) cest un cestode mesure 5 à 8 mm de long, vit fixé entre les villosités de l’intestin grêle, sa longévité atteignant 6 mois à 2 ans. • Un même hôte peut héberger des centaines à plusieurs milliers de parasites. 1) Une tête ou scolex muni de 4 ventouses armés de 36-42 crochets répartis en deux rangées 2) Un cou 3) Un corps formé de 3-4 anneaux dont seul le dernier est ovigeré
  • 7. Parasitologie 3: • 3- L’oeuf: • L’oeuf est ovoïde (35 µm), protégé par une coque épaisse et striée. • Il contient un embryon à six crochets. • La maturation de l’oeuf se réalise dans le milieu extérieur. • 4- Forme larvaire: • L’origine du kyste hydatique du foie
  • 8. Parasitologie 4: • 4- cycle parasitaire: se déroule entre  L’hôte définitif est le chien  L’hôte intermédiaire est un herbivore et avant tout le mouton.  L’hôte accidentel : c’est l’homme,
  • 9. Parasitologie 4: • 4- cycle parasitaire:  Les œufs sont éliminés dans le milieu extérieur avec les selles du chien.  Ils sont ingérés par l’hôte intermédiaire herbivore.  L’oncosphère éclôt de sa coque protectrice dans l’estomac ou le duodénum sous l’effet des sucs digestifs  Il pénètre facilement par le système veineux porte puis traverse le foie où il s’arrête le plus souvent.  Dépassant le foie par les veines sus-hépatiques, il passe par le cœur droit et parvient aux poumons.  Plus rarement, la localisation peut se faire en n’importe quel point de l’organisme via la circulation générale  Une fois fixé dans un viscère, soit l’embryon est rapidement détruit par la réaction inflammatoire et les cellules phagocytaires, soit il se transforme en hydatide par phénomène de vésiculation
  • 10. Parasitologie 4: • 4- cycle parasitaire:  L’infection humaine résulte de la cohabitation avec les chiens atteints de tæniasis à E. granulosus.  L’homme contracte la maladie par ingestion des œufs selon deux modalités:  Voie directe: le chien se lèche l’anus, souillé d’œufs. sa langue et son pelage seront souillés. L’homme, en le caressant sera directement contaminé.  La contamination indirecte: s’effectue par l’eau , les fruits ramassés à terre et les légumes crus souillés par les œufs.
  • 11. Anatomo-pathologie: • Le kyste ; est entouré de trois membranes : 1/ Interne : Proligère ; Elle est fertile donnant des vésicules filles 2/ Moyenne : Cuticule ; Stratifiée anhiste 3/ Externe :Adventice ou péri kyste ; fait de parenchyme hépatique condensé qui s’épaissit lors du vieillissement du kyste. • L’évolution du kyste s’effectue sur trois stades : 1)Kyste jeune ou sain: uni vésiculaire, tendu, liquide clair 2)Kyste vieilli ou malade: peu ou pas de liquide, avec beaucoup de vésicules filles 3)Kyste involué ou calcifié: Le péri kyste est imprégné de calcium
  • 12. Données épidémiologiques : A. Fréquence : -Pays d’endémie : Grèce, bassin méditerranéen, Amérique latine (Chili, Argentine et Brésil). -En Algérie : Le taux d’occupation de lit pour la maladie hydatique est de 8-10% -Localisation hépatique : 60-70% -Le développement du kyste est lent -Le diagnostic se fait après 15 ans d’évolution dans 50% des cas. B. Sexe : Variable : -En Algérie : Femme : 70% et homme 30% des cas. -En France : homme 61% et femme 35% des cas. C. Age : tout âge.
  • 13. Clinique: KHF non complique • 1-Circonstances de découverte : Une masse abdominale de découverte fortuite . Douleurs de l’hypochondre droit ou épigastrique. Hépatomégalie avec ou sans douleurs . AEG plus ou moins importante . Svt de découverte fortuite • 2- Interrogatoire:  Une profession exposante  Un contact avec les chiens Séjour dans un pays d’endémie. • Découverte fortuite Souvent asymptomatique de découverte radiologique, parfois pesanteur dyspepsie, plénitude postprandiale
  • 14. Clinique: KHF non complique • 2/ EXAMEN CLINIQUE • a/ Inspection: La tumeur est parfois visibles dés l’inspection, lorsqu’elle réalise une voussure ( hépatomégalie ) ; masse de L’HCDT. • b/ La palpation ; 1.Tumeur palpable (kyste antérieur et périphérique) : indolore, bien arrondie, rénitente ,mobile avec les mouvements respiratoires 2.Hépatomégalie globale (kyste postérieur ou central):hypertrophie compensatrice, indolore, bord antérieur mousse • c/ La percussion : peut être normale, sinon en cas d’hépatomégalie elle permet de la chiffrer. • d/ L’auscultation et le toucher rectal: sont habituellement normaux.
  • 15. Clinique: KHF non complique • e/ signe négatifs: o Pas d’AEG o Pas de fièvre o Pas d’ictère o Pas d’hépatomégalie ni de splénomégalie ni d’ascite.
  • 16. Clinique: KHF non complique 3- Examens paracliniques : A. Biologie: Arguments indirects:  bilan hépatique: normale (des modifications à type de chole stase ou de cytolyse doivent faire craindre une complication)  VS normale.  L’hyper éosinophilie concomitante de la phase d’invasion s’estompe rapidement.  IDR de Casoni ; abandonnée ; consiste à introduire dans le derme du sujet une quantité connue d’antigènes hydatiques. La lecture se fait 15 minutes après injection ; la réaction est positive quand il apparaît en 15-20 minutes une papule œdémateuse de 1-2
  • 17. Clinique: KHF non complique Arguments spécifiques : sérologie  Méthodes qualitatives: immunoélectrophorèse Sont des réactions de précipitation en gélose qui mettent en présence un antigène soluble purifié préparé à partir de liquide hydatique et le sérum du patient. La positivité est définie par la présence d’arcs de précipitation ( 1 à 15). Cependant, c’est la présence de l’arc 5, spécifique de la fraction majeure d’E. granulosus qui affirme le diagnostic d’hydatidose.
  • 18. Clinique: KHF non complique Arguments spécifiques : sérologie  Les méthodes quantitatives : Sont représentées par l’hémagglutination indirecte : hématies sensibilisées par l’antigène hydatique . (1/ 320). Inferieure 1/160: Négative. Entre 1/160 et 1/320: Douteuse. Sup à 1/320: Positive. Tt suspicion de kyste hydatique C.I formellement la biopsie percutanée (risque de dissémination)
  • 19. Clinique: KHF non complique 3- Examens paracliniques : A.Radiologie: A.S.P:  Déformation en brioche de de la coupole diaphragmatique droite sur le profil  Calcification arrondie, irrégulière d’un kyste ancien  opacité homogène d’un kyste unique.  Peut être Nl.
  • 20. Clinique: KHF non complique L’échographie abdominale : +++  C’est l’examen de première intention pour faire le diagnostic de KHF et reconnaître le stade évolutif.  Cet examen recherche également d’autres localisations dans l’abdomen et le pelvis.  permet aussi de détecter les éventuelles complications du kyste
  • 21. Clinique: KHF non complique L’échographie abdominale : +++  L’échographie précise aussi le stade évolutif selon la classification de Gharbi :  Type I = kyste purement liquidien avec ou sans épaississement des parois  Type II = décollement de la membrane germinative (split wall) (dédoublement de la membrane)  Type III = image multicloisonée = vésicules filles  Type IV = masse solide (aspect hétérogène)
  • 22. Clinique: KHF non complique Scanner abdominal :  Excellent moyen d’imagerie  Même image que l’échographie  Permet de faire le diagnostic différentiel  Il précisera le siège exact du kyste au niveau du foie, ses dimension, son stade et ses rapports avec les veines sus hépatiques et les voies biliaires intra et extra-hépatiques.
  • 23. Clinique: KHF non complique Téléthorax : Est systématiquement demandée à la recherche d’une localisation pulmonaire associée Bili-IRM: peut être très utile en bilan préopératoire
  • 24. Évolution – complications: 1/Rupture Dans les voies biliaires: -Après fistule bilio-kystique, les vésicules filles vont migrer dans les voies biliaires à l’origine d’un ictère avec syndrome angiocholitique. En intra péritonéale: -Pouvant être spontanée ou provoquée par un traumatisme (20%) et se manifestant par :  Un syndrome abdominal brutal à type de perforation, avec réaction péritonéale généralisée( péritonite). Douleurs abdominales brutales, vomissements, contracture, état de choc, réaction allergique (urticaire++) Cette complication est grave pouvant être mortelle.
  • 25. Évolution – complications: 1/Rupture En intra-viscerales: --Le kyste exceptionnellement fissure à la peau (sous forme abcédée). -Le plus souvent la fissuration intéresse le tube digestif (estomac, duodénum), bassinet du rein droit. -Ces fissurations se traduisent par des signes évocateurs ; cependant le rejet par les vomissements d’éléments hydatiques ou une hydaturie sont des signes pathognomoniques.
  • 26. Évolution – complications: 1/Rupture Le kyste exceptionnellement fissure à la peau (sous forme abcédée). Le plus souvent la fissuration intéresse le tube digestif (estomac, duodénum), bassinet du rein droit. -Ces fissurations se traduisent par des signes évocateurs ; cependant le rejet par les vomissements d’éléments hydatiques ou une hydaturie sont des signes pathognomoniques.
  • 27. Évolution – complications: 1/Rupture Rupture intra-vasculaire : -se fait au niveau des : *Veines sus-hépatiques. *Veine cave inférieure. -Entraîne une embolie pulmonaire avec choc souvent mortel ; si le malade survit, il y a risque de développement d’une échinoccocose pulmonaire métastatique souvent bilatérale
  • 28. Évolution – complications: 1/Rupture 5.Rupture phréno-thoracique : -C’est spécifique pour les kystes du dôme hépatique. -Émission de bile mêlée au débris hydatiques lors des efforts de toux dans les ruptures kysto-bronchiques (vomique hydatique). -Ouverture dans la plèvre plus rare (épanchement pleural). 6.Rupture péricardique : -exceptionnelle, rapidement mortelle.
  • 29. Évolution – complications: 2/compression • Compression des voies biliaires : Ictère rétentionel plus ou moins fébrile L’ictère se complique d’angiocholite. • Compression de la veine porte :  Signes d’HTP (HSPM ; circulation collatérale). • Compression des veines sus hépatiques : Avec syndrome de Budd Chiari (œdème, HTP, cirrhose hypertrophique). • Compression de la veine cave inferieure : Syndrome cave inférieur. (phlébite) • Compression de l’estomac : intérêt du TOGD
  • 30. Évolution – complications: 3/suppuration: -Succède toujours à une fissuration biliaire ; *Abcès hépatique *Syndrome de suppuration profonde -Syndrome infectieux sévère avec fièvre oscillante, AEG, douleurs vives abdomino-thoraciques et réaction péritonéale.
  • 31. Diagnostic différentiel: • Kyste biliaire simple • Abcès hépatique • Polykystose hépatorénale • CHC nécrosé • Angiome du foie
  • 32. Traitement : A. Buts : a)Evacuation totale du parasite b)Traitement de la cavité résiduelle ainsi créée c)Vérification de l’intégrité , perméabilité et vacuité des voies biliaires d)Traitement des lésions associées et des complications. • Le traitement du KHF est essentiellement chirurgical. • La chirurgie classique garde toute sa place dans les kystes compliqués , volumineux supérieurs à 10 cm ou évolués, de type IV ou V.
  • 33. Traitement : Traitement médical :  Ce sont les dérivés benzimidazolés (BZD) qui présentent une efficacité contre l’hydatidose.  L’Albendazole est prescrit à la dose de 10 à 15 mg/kg/j en deux prises par voie orale.  Actuellement, ce traitement est continu sur 3 à 6 mois.  L’efficacité du traitement médical est suivie sur l’échographie qui recherche une diminution du volume du KHF ou une augmentation de l’échogénicité de son contenu ainsi que les valeurs biologiques.  Indications : formes disséminées, sujets ne supportant pas une AG.  Egalement utile pour entourer le geste chirurgical ou percutanée,
  • 34. Traitement :  Traitement percutané::  C’est une méthode mini-invasive qui consiste à réaliser une ponction percutanée sous contrôle échographique (avec des ou scanographique . PAIR Ponction Aspiration l’intermédiaire d’une aiguille ou d’un cathéter Injection l’injection (I) d’un agent scolicide, et on le laisse pdt 10min Ré aspiration Indication : Kystes périphériques jeunes (type I et II de Gharbi ).  CI en cas de fistule biliaire,
  • 35. Traitement : Traitement chirurgical: a)Méthodes conservatrices : Résection du dôme saillant : -Consiste à réséquer la portion extériorisée du kyste à la limite du parenchyme sain -Après injection d’un produit scolicide dans le kyste qu’on laisse agir pendant 10 a 15 mn, ablation de la membrane proligère et des vésicules filles, -Avantages : intervention simple et rapide. -Inconvénients : elle laisse une cavité en place source de surinfection et de récidives. a)méthodes radicales : Périkystectomie : ablation du kyste et du périkyste. (totale ou partielle). Hépatectomies : satisfaisante dans son principe mais l’inutile sacrifice parenchymateux en limite les indications. -Avantages (des méthodes radicales) : suppriment la cavité résiduelle. -Inconvénients (des méthodes radicales) : hémorragique nécessitent une maîtrise de la
  • 36. Traitement : Traitement chirurgical: a)Complications: Hémorragiques ; rares sauf en cas de périkystectomie Biliaires : Surtout troubles hydro-électrolytiques, infection, ictère, angiocholite ou oddite. Ictère postopératoire ; obstruction par migration de débris parasitaires qui donnent des poussées d’angiocholite et d’oddite Suppuration des cavités résiduelles. a) Récidive: La sérologie se négative après 2-3 mois elle va se repositiver
  • 37. prophylaxie • Surveillance des moutons infectés et leurs abats. • Abattage des chiens errants • Vermifuges domestiques des chiens tous les 6 mois Seule la prophylaxie est le moyen de lutte contre le KHF • Le traitement médical garde certaines indications dans les zones d’endémie massive et rupture intra-péritonéale.
  • 38. conclusion • Le KHF demeure un véritable problème de santé publique dans notre pays comme dans les autres pays nord africains, méditerranéens et sud Américains • ++++ L’hydatidose ne peut disparaître que grâce à des mesures prophylactiques strictes : • Education sanitaires des populations. • Surveillance de l’abattage des animaux de boucherie. • Euthanasie systématique des chiens errants • Traitement des chiens domestiques. • Prudence dans les contacts homme-chien (léchage, caresses).
  • 39. merci