SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  63
DISTOMATOSES
INTRODUCTION

 Anthropozoonoses       ( homme + mammifères)
 Agent   causal: vers trématodes: les douves
 Contamination:     oro-digestive
 Distomatoses:

     hépato-biliaires
     pulmonaire (paragonimose)
     intestinales
Distomatose à
Fasciola hepatica
INTRODUCTION

 Anthropozoonose

 Fasciola   hepatica : foie , les canaux biliaires.
 Maladie    prédominante du bétail
 Atteinte   accidentelle de l’homme
   hyperéosinophilie sanguine: élément majeur
    d’orientation à la phase d’invasion.
AGENT PATHOGÈNE :
       Fasciola hepatica




Ver plat, non segmenté, aplati, foliacé
Taille: 15 à 35 mm de long
2 Ventouses:

 buccale ( nutrition)

 ventrale ( fixation sur les
       tissus de l’hôte)

Hermaphrodite

hématophage
Canal biliaire obstrué par Fasciola
              hepatica
Cycle évolutif

    Hôte définitif
                         Hôte définitif




Adultes dans les voies
biliaires de bovidés
HI: Lymnaea truncatula
    ouverture dextre
Oxalis cernua:
(Gourrissa : végétal
incriminé à Tozeur)
Contamination: ingestion de cresson sauvage
       contenant des métacercaires
Cercaire: queue non bifurquée
Métacercaires fixées sur des végétaux
Tozeur




   Seguia d’irrigation         Canal d’irrigation secondaire




Canal de drainage secondaire      Canal de drainage principal
Cycle évolutif
 Caractère saisonnier
   HD: herbivores / bœuf, mouton
         accidentellement l’homme
   HI: mollusque d’eau douce (lymnaea truncatula)
   Douves adultes: canaux biliaires
   Elimination des œufs non embryonnés dans les selles
   Dans l’eau: embryonnement et éclosion
        miracidium (embryon cilié)
   Pénétration dans les mollusques, métamorphose en plusieurs
    stades (Sporocystes, Redies)
    Polyembryonnie  centaines de cercaires
Cycle évolutif
   Fixation sur des végétaux aquatiques: cresson, Oxalis
        cernua
   Enkystement des cercaires  métacercaires
    enkystées (forme infestante)
   Contamination de l’homme:
       ingestion des métacercaires enkystées sur leur
    support végétal
   perte de l’enveloppe kystique par les sucs digestifs
        jeune douve franchit la paroi intestinale
        cavité abdominale  foie (10 – 20 jours)
Répartition géographique
   Cosmopolite
     Sévit   surtout dans les zones d’élevage
     La   maladie est souvent familiale (même repas)
        Généralisation du camping: occasion de cueillette
        individuelle et incontrôlable de végétaux contaminés
       Habitudes alimentaires
   Europe : ++
         (France, Portugal, Espagne)
   Asie: rare
   Afrique noire: absente
En Tunisie
                          Fasciolose    humaine:
                          rare
   Sejnane
                                 Depuis 1940: 40 cas
                             Polymorphisme clinique
                             Deux foyers:
Tozeur
                               (biotopes différents)
                                Sejnane:

                               pluviométrie élevée

                               Fasciolose ovine +++
                                  Tozeur:
                               température élevée
                               humidité permanente
                               dans les oasis
Physiopathologie


                               Action générale:
Action locale:
                               Libération de
   Irritative
                               substances
   Inflammatoire              toxiques et
                               allergisantes
   Mécanique:
  lésions traumatiques
(capsule de Glisson         Manifestations extra-
+parenchyme hépatique)      hépatiques:
   obstacle à               Cutanée; respiratoire,
l’écoulement biliaire       neurologique
Anatomo pathologie

Phase d’invasion:
   péri-hépatite
   hépatite hémorragique sur le trajet des
     jeunes douves
Phase d’état:
   douves adultes: voies biliaires: dilatés +
     paroi épaisse et dure
   Voies biliaires: entourés de sclérose
Clinique
Période d’incubation: silencieuse - 15j




Phase d’invasion: migration intra-hépatique
des jeunes douves ( 2 – 3 mois)




Phase d’état: installation des adultes dans
les voies biliaires
Clinique
1. Période d’incubation:
     Silencieuse
     1 à 3 semaines
     Evolution : 2 phases:
           - Période d’invasion :phase toxi-
      infectieuse : efficacité thérapeutique
           - Période d’état: phase
      d’angiocholite chronique : plus
      évocatrice
Clinique
2.    Phase d’invasion:
       Migration intra-hépatique des douvules
       Signes initiaux : peu suggestifs
              -   Malaise; Troubles digestifs;
              -   Arthralgies, myalgie
              -   Asthénie++; anorexie; amaigrissement

        Tableau d’hépatite toxi-infectieuse
            Douleur de l’hypochondre droit

            Hépatomégalie

            Fièvre

            Autres: manifestations allergiques

              (urticaire….); subictère
Clinique
3- Période d’état:
   Douves adultes : canaux biliaires
   3 mois après infestation:
        Angiocholite:
            Douleur de l’hypochondre droit
            Vomissement, diarrhée
            Ictère rétentionnel
        Des épisodes pseudolithiasiques
            Crise de colique hépatique
            Poussées d’ictère
Clinique
4- Formes cliniques:
   Polymorphisme clinique
   Formes asymptomatiques ou
    paucisymptomatiques
   Formes à manifestations pulmonaire;
    cardiaque ou respiratoire
5- Evolution:
   Traitement précoce: favorable
   Absence de traitement: chronicité; cirrhose
DIAGNOSTIC

Diagnostic d’orientation:
Diagnostic de certitude:
   - Examens parasitologiques:
          - mise en évidence des œufs
          - mise en évidence des adultes
   - Techniques sérologiques
Données de l’imagerie: échographie; TDM; IRM
Diagnostic d’orientation
             Clinique: rarement suggestive

                 Orientation diagnostique




Notions            Epidémiologique:      biologique:
anamnestiques:     - fréquence dans la   hyperéosinophilie
consommation       région                ++++++++
de végétaux
                   - cas similaire
Hyperéosinophilie
     Facteur chronologique
Nbre
d’éosinophiles




                                     Temps
                 2 – 3ème mois
Diagnostic d’orientation


Hyperleucocytose:   10 000 éléments blancs/mm3

Hyperéosinophilie   : Signe précoce: 15ème j

  Maximum:     2 – 3ème mois (50- 70 %)

      5000 – 15 000 éosinophiles/mm3

  Diminution   progressive: taux résiduels
DIAGNOSTIC

Diagnostic d’orientation:
Diagnostic de certitude:
   - Examens parasitologiques:
          - mise en évidence des œufs
          - mise en évidence des adultes
          (exploration chirurgicale des voies biliaires)
   - Techniques sérologiques
Données de l’imagerie:
Mise en évidence des oeufs

                Œufs dans les selles ou
                le liquide de tubage
                gastrique:

                Taille: 120 – 140 µm
                Non embryonné
                Operculé

    opercule
Une recherche négative des œufs n’élimine
    pas le diagnostic


Recherche est toujours   Après 3ème mois:
négative pendant la      - Ponte des douves   adultes:
phase d’invasion:        souvent faible
douves immatures         (Non adapté à leur hôte)




          Intérêt de la sérologie
DIAGNOSTIC

Diagnostic d’orientation:
Diagnostic de certitude:
   - Examens parasitologiques:
          - mise en évidence des œufs
          - mise en évidence des adultes
   - Techniques sérologiques
Données de l’imagerie: échographie; IRM; TDM
Techniques sérologiques


Moyen diagnostic fidèle et précoce.
   IFI
   ELISA
   Hémagglutination indirecte
   Electrosynérèse et IEP: plusieurs arcs
                     arc n°2: caractéristique
Techniques sérologiques




Electrosynérèse: arc à coalescence spécifique
Techniques sérologiques


Intérêt:
 Phase d’invasion: taux d’Ac maximum
 Phase d’état: faux négatif des EPS
 Surveillance post thérapeutique:
          Elévation transitoire
          Négativation en cas de guérison
           complète: 8 – 12 mois
Traitement

 Praziquantel (Biltricide®): 75mg/kg/j 1-5j

 Triclabendazole (EGATEN® ; Fazinex ®)

           10 mg/kg en une seule prise

           1 ou 2 jours
 Chirurgie : parfois nécessaire à la phase
   chronique obstructive de la fasciolose.
Prophylaxie :
 Interdiction formelle de la consommation de
  crudités sauvages.
     (consommation que d’exploitation placée sous
     contrôle sanitaire
 Seule la cuisson >50°C est efficace sur les
     métacercaires.
 Résistante: dessication; vinaigre; eau de
     javel…
 Dépistage vétérinaire et traitement du
  cheptel régulier)
CLONORCHIASES
OPISTORCHIASES
Agent pathogène

 Clonorchis sinensis :
        douve de chine
        1 à 2,5 cm
          Asie du sud est; Chine; Japan
 Opisthorchis felineus : Asie + Europe

 Opisthorchis viverrini: Thaïlande
Opisthorchis felineus - adulte
Clonorchis sinensis - adulte
Cycle évolutif


           1er HI: mollusque
           2ème HI: poisson
Cycle évolutif
 Hôte définitif:
      mammifères ichtyophages
      (Homme)
 Hôte intermédiaire:
      mollusque d’eau douce: Bithynia
 Forme infestante: métacercaire
 Contamination: consommation de la chaire de
  poisson crue ou mal cuite
Clinique
 Asymptomatique
 Infestation massive
       Douleur abdominale
       Troubles de transit
       Manifestations allergiques
       Altération de l’état général
 Evolution: cirrhose
Diagnostic
   Hypereosinophilie
    sanguine modérée


   EPS:
      œufs de Clonorchis
    sinensis
      25 – 35 µm
      operculés
     embryonnés
Traitement
  Praziquantel :75 mg/kg/j


Prophylaxie
  Eviter la consommation de
  poisson crue
AUTRES
DISTOMATOSES
 HEPATIQUES
Distomatose à
   Fasciola gigantica
• Très voisine de la distomatose à
  Fasciola hepatica
• Taille: 5 cm
• Signalée: Afrique centrale
             Extrême - Orient
Distomatose à
Dicrocoelium dendriticum
     (Dicrocoeliose)
•   Fréquente (Bétail)
•   Homme: rare
•   Mais problème de pseudoparasitisme
    (consommation de foies parasités)
Œufs en simple
                             transit après
                             ingestion de foie
                             parasité




Œuf de Dicrocoelium
dendriticum: petit, brun,
assymétrique , operculé et
embryonné
PARAGONIMOSES:

Distomatoses pulmonaires
Agent pathogène
    Genre: Paragonimus
    Plusieurs espèces:
          Paragonimus westermani (Asie)
          Paragonimus africanus (Afrique)


    Douve adulte:
                - brunâtre
                - taille = 1 cm
                - forme: grain de café
Répartition géographique
1er HI: mollusque
2ème HI: crustacé
(crabe)
Cycle évolutif
 Hôte définitif: mammifères
                 accidentel: homme
 Habitat des adultes:
     bronches + parenchyme pulmonaire
 Ponte des œufs: crachats, selles
 Hôtes intermédiaires:
     1er hôte: mollusque d’eau douce
     2ème hôte: crustacé d’eau douce (crabe)
Cycle évolutif
 Formes infestantes: métacercaires
 Contamination: ingestion de crustacés crus
  ou peu cuits
 Jeune douve traverse paroi intestinale
                cavité abdominale
                diaphragme
                poumon
HI de Paragonimus: crabe
Clinique

 Symptomatologie pulmonaire
    toux; hémoptysies
    simule la tuberculose
 Signes généraux
 Localisations erratiques: sous
  cutanée ; cérébrales
Diagnostic
 Hypereosinophilie sanguine


 Mise en évidence des œufs dans les

   crachats ou les selles
Fasciola           Dicrocoelium      Clonorchis       Opisthorchis
                     gigantica          dendriticum       sinensis         felineus

Taille               7,5 x 1,2cm        5-12 x 1-2mm      1-2cm x 2- 4mm   7-12 x 2,5mm


Réservoir            Mouton chèvre, Mouton                Chat, chien      Chat
                     bœuf buffle    boeuf                 rat, porc        Chien
                                                          homme
Hôte intermédiaire   Limnée             Zebrina           Bithynia         Bithynia
                                        (terrestre)
Lieu d’enkystement   Végétaux           Fourmi            Poisson d’eau    Poisson d’eau
des métacercaires                                         douce            douce


Mode de              Consommation       Ingestion         Consommation     Consommation
contamination de     de cresson,        accidentelle de   de poisson cru   de poisson cru
l’homme              pissenlits         fourmis           ou peu cuit      ou peu cuit


Répartition                Rare         Parasitisme       Extrême-Orient   Europe - Asie
géographique         Afrique noire,     vrai
                     Egypte, Inde,      exceptionnel
                     Viet Nam, Brésil   chez l’homme
Distomatoses intestinales


 Fasciolopsis buski

 Heterophyes Heterophyes

 Metagonimus yokogawai

Contenu connexe

Tendances

Les technique de protozoaires
Les technique de protozoairesLes technique de protozoaires
Les technique de protozoaires
abir
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
killua zoldyck
 
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose   ascaridiose - trichocephaloseOxyurose   ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
RIADH HAMMEDI
 

Tendances (20)

Toxoplasmose
ToxoplasmoseToxoplasmose
Toxoplasmose
 
Cestodoses adultes
Cestodoses adultesCestodoses adultes
Cestodoses adultes
 
Nematodes a transmission per os
Nematodes a transmission per osNematodes a transmission per os
Nematodes a transmission per os
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Le kyste hydatique
Le kyste hydatiqueLe kyste hydatique
Le kyste hydatique
 
Travaux pratiques
Travaux pratiquesTravaux pratiques
Travaux pratiques
 
Filariose
FilarioseFilariose
Filariose
 
Les technique de protozoaires
Les technique de protozoairesLes technique de protozoaires
Les technique de protozoaires
 
Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptxconduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
conduite-à-tenir-devant-une-hyperéosinophilie.pptx
 
Amibes
AmibesAmibes
Amibes
 
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane HalimaLes amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
Les amibes libres Dr. benlaribi Imane Halima
 
7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess7 leishmanies tripanozomess
7 leishmanies tripanozomess
 
Kyste hydatique du foie
Kyste hydatique du foieKyste hydatique du foie
Kyste hydatique du foie
 
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose   ascaridiose - trichocephaloseOxyurose   ascaridiose - trichocephalose
Oxyurose ascaridiose - trichocephalose
 
Aspergilloses
AspergillosesAspergilloses
Aspergilloses
 
Filarioses
FilariosesFilarioses
Filarioses
 

En vedette

Cm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_tech
Cm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_techCm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_tech
Cm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_tech
idigroupe6
 
Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013
Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013
Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013
Eventeam
 
Cm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ing
Cm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ingCm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ing
Cm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ing
idigroupe6
 
Pour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travail
Pour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travailPour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travail
Pour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travail
VincentMandinaud
 
Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...
Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...
Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...
VincentMandinaud
 
Diaporama plr
Diaporama plrDiaporama plr
Diaporama plr
PierreLR
 
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_ing
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_ingCm6.01 part3 mise_enoeuvre_ing
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_ing
idigroupe6
 
Cm6.02 part3 influence_ing
Cm6.02 part3 influence_ingCm6.02 part3 influence_ing
Cm6.02 part3 influence_ing
idigroupe6
 
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_mana
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_manaCm6.01 part3 mise_enoeuvre_mana
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_mana
idigroupe6
 

En vedette (20)

Intestinal trematodes
Intestinal trematodesIntestinal trematodes
Intestinal trematodes
 
Trematodes
TrematodesTrematodes
Trematodes
 
Décret permis de conduire
Décret permis de conduireDécret permis de conduire
Décret permis de conduire
 
Cm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_tech
Cm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_techCm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_tech
Cm6.03 part3 mise_enoeuvreveille_mejdi_tech
 
Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013
Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013
Offre Corporate Eventeam Finale Top14 2013
 
Cm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ing
Cm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ingCm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ing
Cm6.06 part2 identification_etcapitalisation_ing
 
Decret pétards
Decret pétardsDecret pétards
Decret pétards
 
Chateaux de Loire
Chateaux de LoireChateaux de Loire
Chateaux de Loire
 
Pour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travail
Pour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travailPour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travail
Pour une approche territoriale de l'amélioration des conditions de travail
 
Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...
Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...
Enquêter les contextes territoriaux du travail, un défi pour la prévention de...
 
Actualité du cpf_mai_2013
Actualité du cpf_mai_2013Actualité du cpf_mai_2013
Actualité du cpf_mai_2013
 
Diaporama plr
Diaporama plrDiaporama plr
Diaporama plr
 
Modélisation de l'érosion hydrique via les SIG et l'équation universelle des ...
Modélisation de l'érosion hydrique via les SIG et l'équation universelle des ...Modélisation de l'érosion hydrique via les SIG et l'équation universelle des ...
Modélisation de l'érosion hydrique via les SIG et l'équation universelle des ...
 
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_ing
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_ingCm6.01 part3 mise_enoeuvre_ing
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_ing
 
Cm6.02 part3 influence_ing
Cm6.02 part3 influence_ingCm6.02 part3 influence_ing
Cm6.02 part3 influence_ing
 
Révolution tunisienne
Révolution tunisienneRévolution tunisienne
Révolution tunisienne
 
Corrections L2 mass
Corrections L2 massCorrections L2 mass
Corrections L2 mass
 
Présentation mutualisation, interopérabilité, normalisation - Journée PREDIM
Présentation mutualisation, interopérabilité, normalisation - Journée PREDIMPrésentation mutualisation, interopérabilité, normalisation - Journée PREDIM
Présentation mutualisation, interopérabilité, normalisation - Journée PREDIM
 
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_mana
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_manaCm6.01 part3 mise_enoeuvre_mana
Cm6.01 part3 mise_enoeuvre_mana
 
3partcompplan
3partcompplan3partcompplan
3partcompplan
 

Similaire à Distomatose

Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
odeckmyn
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
odeckmyn
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
odeckmyn
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
Amel Ammar
 
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
raymondteyrouz
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
Amel Ammar
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012
odeckmyn
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012
odeckmyn
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
Amel Ammar
 
Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1
هدى رويس
 

Similaire à Distomatose (20)

Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
 
La leptospirose
La leptospirose La leptospirose
La leptospirose
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Diagnostic biologique de la toxoplasmose
Diagnostic biologique de la toxoplasmoseDiagnostic biologique de la toxoplasmose
Diagnostic biologique de la toxoplasmose
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
 
Traitement de la leishmaniose 2014
Traitement de la leishmaniose 2014Traitement de la leishmaniose 2014
Traitement de la leishmaniose 2014
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.ppt
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
 
Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1Brulures caustiques oesophage1
Brulures caustiques oesophage1
 
Les hepatites virales
Les hepatites viralesLes hepatites virales
Les hepatites virales
 

Plus de RIADH HAMMEDI

Toxocarose trichinellose
Toxocarose   trichinelloseToxocarose   trichinellose
Toxocarose trichinellose
RIADH HAMMEDI
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007
RIADH HAMMEDI
 
Malasssezioses cryptococcose
Malasssezioses   cryptococcoseMalasssezioses   cryptococcose
Malasssezioses cryptococcose
RIADH HAMMEDI
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephalose
RIADH HAMMEDI
 
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitairesHeosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
RIADH HAMMEDI
 
Generalites sur les champignons dermatophyties
Generalites sur les champignons   dermatophytiesGeneralites sur les champignons   dermatophyties
Generalites sur les champignons dermatophyties
RIADH HAMMEDI
 

Plus de RIADH HAMMEDI (10)

Toxocarose trichinellose
Toxocarose   trichinelloseToxocarose   trichinellose
Toxocarose trichinellose
 
Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007
 
Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
Malasssezioses cryptococcose
Malasssezioses   cryptococcoseMalasssezioses   cryptococcose
Malasssezioses cryptococcose
 
Hymenolepiose botriocephalose
Hymenolepiose   botriocephaloseHymenolepiose   botriocephalose
Hymenolepiose botriocephalose
 
Histoplasmose
HistoplasmoseHistoplasmose
Histoplasmose
 
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitairesHeosinophilies sanguines dorigines parasitaires
Heosinophilies sanguines dorigines parasitaires
 
Généralités
GénéralitésGénéralités
Généralités
 
Generalites sur les champignons dermatophyties
Generalites sur les champignons   dermatophytiesGeneralites sur les champignons   dermatophyties
Generalites sur les champignons dermatophyties
 
Entomologie
EntomologieEntomologie
Entomologie
 

Distomatose

  • 2. INTRODUCTION  Anthropozoonoses ( homme + mammifères)  Agent causal: vers trématodes: les douves  Contamination: oro-digestive  Distomatoses:  hépato-biliaires  pulmonaire (paragonimose)  intestinales
  • 4. INTRODUCTION  Anthropozoonose  Fasciola hepatica : foie , les canaux biliaires.  Maladie prédominante du bétail  Atteinte accidentelle de l’homme  hyperéosinophilie sanguine: élément majeur d’orientation à la phase d’invasion.
  • 5. AGENT PATHOGÈNE : Fasciola hepatica Ver plat, non segmenté, aplati, foliacé Taille: 15 à 35 mm de long
  • 6. 2 Ventouses: buccale ( nutrition) ventrale ( fixation sur les tissus de l’hôte) Hermaphrodite hématophage
  • 7. Canal biliaire obstrué par Fasciola hepatica
  • 8. Cycle évolutif Hôte définitif Hôte définitif Adultes dans les voies biliaires de bovidés
  • 9. HI: Lymnaea truncatula ouverture dextre
  • 10.
  • 11. Oxalis cernua: (Gourrissa : végétal incriminé à Tozeur)
  • 12. Contamination: ingestion de cresson sauvage contenant des métacercaires
  • 13. Cercaire: queue non bifurquée
  • 14. Métacercaires fixées sur des végétaux
  • 15. Tozeur Seguia d’irrigation Canal d’irrigation secondaire Canal de drainage secondaire Canal de drainage principal
  • 16. Cycle évolutif  Caractère saisonnier  HD: herbivores / bœuf, mouton accidentellement l’homme  HI: mollusque d’eau douce (lymnaea truncatula)  Douves adultes: canaux biliaires  Elimination des œufs non embryonnés dans les selles  Dans l’eau: embryonnement et éclosion  miracidium (embryon cilié)  Pénétration dans les mollusques, métamorphose en plusieurs stades (Sporocystes, Redies) Polyembryonnie  centaines de cercaires
  • 17. Cycle évolutif  Fixation sur des végétaux aquatiques: cresson, Oxalis cernua  Enkystement des cercaires  métacercaires enkystées (forme infestante)  Contamination de l’homme: ingestion des métacercaires enkystées sur leur support végétal  perte de l’enveloppe kystique par les sucs digestifs  jeune douve franchit la paroi intestinale  cavité abdominale  foie (10 – 20 jours)
  • 18. Répartition géographique  Cosmopolite  Sévit surtout dans les zones d’élevage  La maladie est souvent familiale (même repas)  Généralisation du camping: occasion de cueillette individuelle et incontrôlable de végétaux contaminés  Habitudes alimentaires  Europe : ++ (France, Portugal, Espagne)  Asie: rare  Afrique noire: absente
  • 19. En Tunisie Fasciolose humaine: rare Sejnane Depuis 1940: 40 cas  Polymorphisme clinique  Deux foyers: Tozeur (biotopes différents)  Sejnane: pluviométrie élevée Fasciolose ovine +++  Tozeur: température élevée humidité permanente dans les oasis
  • 20. Physiopathologie Action générale: Action locale: Libération de  Irritative substances  Inflammatoire toxiques et allergisantes  Mécanique: lésions traumatiques (capsule de Glisson Manifestations extra- +parenchyme hépatique) hépatiques: obstacle à Cutanée; respiratoire, l’écoulement biliaire neurologique
  • 21. Anatomo pathologie Phase d’invasion:  péri-hépatite  hépatite hémorragique sur le trajet des jeunes douves Phase d’état:  douves adultes: voies biliaires: dilatés + paroi épaisse et dure  Voies biliaires: entourés de sclérose
  • 22. Clinique Période d’incubation: silencieuse - 15j Phase d’invasion: migration intra-hépatique des jeunes douves ( 2 – 3 mois) Phase d’état: installation des adultes dans les voies biliaires
  • 23. Clinique 1. Période d’incubation:  Silencieuse  1 à 3 semaines  Evolution : 2 phases: - Période d’invasion :phase toxi- infectieuse : efficacité thérapeutique - Période d’état: phase d’angiocholite chronique : plus évocatrice
  • 24. Clinique 2. Phase d’invasion:  Migration intra-hépatique des douvules  Signes initiaux : peu suggestifs - Malaise; Troubles digestifs; - Arthralgies, myalgie - Asthénie++; anorexie; amaigrissement  Tableau d’hépatite toxi-infectieuse  Douleur de l’hypochondre droit  Hépatomégalie  Fièvre  Autres: manifestations allergiques (urticaire….); subictère
  • 25. Clinique 3- Période d’état:  Douves adultes : canaux biliaires  3 mois après infestation:  Angiocholite:  Douleur de l’hypochondre droit  Vomissement, diarrhée  Ictère rétentionnel  Des épisodes pseudolithiasiques  Crise de colique hépatique  Poussées d’ictère
  • 26. Clinique 4- Formes cliniques:  Polymorphisme clinique  Formes asymptomatiques ou paucisymptomatiques  Formes à manifestations pulmonaire; cardiaque ou respiratoire 5- Evolution:  Traitement précoce: favorable  Absence de traitement: chronicité; cirrhose
  • 27. DIAGNOSTIC Diagnostic d’orientation: Diagnostic de certitude: - Examens parasitologiques: - mise en évidence des œufs - mise en évidence des adultes - Techniques sérologiques Données de l’imagerie: échographie; TDM; IRM
  • 28. Diagnostic d’orientation Clinique: rarement suggestive Orientation diagnostique Notions Epidémiologique: biologique: anamnestiques: - fréquence dans la hyperéosinophilie consommation région ++++++++ de végétaux - cas similaire
  • 29. Hyperéosinophilie Facteur chronologique Nbre d’éosinophiles Temps 2 – 3ème mois
  • 30. Diagnostic d’orientation Hyperleucocytose: 10 000 éléments blancs/mm3 Hyperéosinophilie : Signe précoce: 15ème j Maximum: 2 – 3ème mois (50- 70 %) 5000 – 15 000 éosinophiles/mm3 Diminution progressive: taux résiduels
  • 31. DIAGNOSTIC Diagnostic d’orientation: Diagnostic de certitude: - Examens parasitologiques: - mise en évidence des œufs - mise en évidence des adultes (exploration chirurgicale des voies biliaires) - Techniques sérologiques Données de l’imagerie:
  • 32. Mise en évidence des oeufs Œufs dans les selles ou le liquide de tubage gastrique: Taille: 120 – 140 µm Non embryonné Operculé opercule
  • 33. Une recherche négative des œufs n’élimine pas le diagnostic Recherche est toujours Après 3ème mois: négative pendant la - Ponte des douves adultes: phase d’invasion: souvent faible douves immatures (Non adapté à leur hôte) Intérêt de la sérologie
  • 34. DIAGNOSTIC Diagnostic d’orientation: Diagnostic de certitude: - Examens parasitologiques: - mise en évidence des œufs - mise en évidence des adultes - Techniques sérologiques Données de l’imagerie: échographie; IRM; TDM
  • 35. Techniques sérologiques Moyen diagnostic fidèle et précoce. IFI ELISA Hémagglutination indirecte Electrosynérèse et IEP: plusieurs arcs arc n°2: caractéristique
  • 37. Techniques sérologiques Intérêt:  Phase d’invasion: taux d’Ac maximum  Phase d’état: faux négatif des EPS  Surveillance post thérapeutique:  Elévation transitoire  Négativation en cas de guérison complète: 8 – 12 mois
  • 38. Traitement  Praziquantel (Biltricide®): 75mg/kg/j 1-5j  Triclabendazole (EGATEN® ; Fazinex ®) 10 mg/kg en une seule prise 1 ou 2 jours  Chirurgie : parfois nécessaire à la phase chronique obstructive de la fasciolose.
  • 39. Prophylaxie :  Interdiction formelle de la consommation de crudités sauvages. (consommation que d’exploitation placée sous contrôle sanitaire  Seule la cuisson >50°C est efficace sur les métacercaires.  Résistante: dessication; vinaigre; eau de javel…  Dépistage vétérinaire et traitement du cheptel régulier)
  • 41. Agent pathogène  Clonorchis sinensis : douve de chine 1 à 2,5 cm Asie du sud est; Chine; Japan  Opisthorchis felineus : Asie + Europe  Opisthorchis viverrini: Thaïlande
  • 44. Cycle évolutif 1er HI: mollusque 2ème HI: poisson
  • 45. Cycle évolutif  Hôte définitif: mammifères ichtyophages (Homme)  Hôte intermédiaire: mollusque d’eau douce: Bithynia  Forme infestante: métacercaire  Contamination: consommation de la chaire de poisson crue ou mal cuite
  • 46. Clinique  Asymptomatique  Infestation massive  Douleur abdominale  Troubles de transit  Manifestations allergiques  Altération de l’état général  Evolution: cirrhose
  • 47. Diagnostic  Hypereosinophilie sanguine modérée  EPS: œufs de Clonorchis sinensis 25 – 35 µm operculés embryonnés
  • 48. Traitement Praziquantel :75 mg/kg/j Prophylaxie Eviter la consommation de poisson crue
  • 50. Distomatose à Fasciola gigantica • Très voisine de la distomatose à Fasciola hepatica • Taille: 5 cm • Signalée: Afrique centrale Extrême - Orient
  • 51. Distomatose à Dicrocoelium dendriticum (Dicrocoeliose) • Fréquente (Bétail) • Homme: rare • Mais problème de pseudoparasitisme (consommation de foies parasités)
  • 52. Œufs en simple transit après ingestion de foie parasité Œuf de Dicrocoelium dendriticum: petit, brun, assymétrique , operculé et embryonné
  • 54. Agent pathogène Genre: Paragonimus Plusieurs espèces: Paragonimus westermani (Asie) Paragonimus africanus (Afrique) Douve adulte: - brunâtre - taille = 1 cm - forme: grain de café
  • 56. 1er HI: mollusque 2ème HI: crustacé (crabe)
  • 57. Cycle évolutif  Hôte définitif: mammifères accidentel: homme  Habitat des adultes: bronches + parenchyme pulmonaire  Ponte des œufs: crachats, selles  Hôtes intermédiaires: 1er hôte: mollusque d’eau douce 2ème hôte: crustacé d’eau douce (crabe)
  • 58. Cycle évolutif  Formes infestantes: métacercaires  Contamination: ingestion de crustacés crus ou peu cuits  Jeune douve traverse paroi intestinale  cavité abdominale  diaphragme  poumon
  • 60. Clinique  Symptomatologie pulmonaire toux; hémoptysies simule la tuberculose  Signes généraux  Localisations erratiques: sous cutanée ; cérébrales
  • 61. Diagnostic  Hypereosinophilie sanguine  Mise en évidence des œufs dans les crachats ou les selles
  • 62. Fasciola Dicrocoelium Clonorchis Opisthorchis gigantica dendriticum sinensis felineus Taille 7,5 x 1,2cm 5-12 x 1-2mm 1-2cm x 2- 4mm 7-12 x 2,5mm Réservoir Mouton chèvre, Mouton Chat, chien Chat bœuf buffle boeuf rat, porc Chien homme Hôte intermédiaire Limnée Zebrina Bithynia Bithynia (terrestre) Lieu d’enkystement Végétaux Fourmi Poisson d’eau Poisson d’eau des métacercaires douce douce Mode de Consommation Ingestion Consommation Consommation contamination de de cresson, accidentelle de de poisson cru de poisson cru l’homme pissenlits fourmis ou peu cuit ou peu cuit Répartition Rare Parasitisme Extrême-Orient Europe - Asie géographique Afrique noire, vrai Egypte, Inde, exceptionnel Viet Nam, Brésil chez l’homme
  • 63. Distomatoses intestinales  Fasciolopsis buski  Heterophyes Heterophyes  Metagonimus yokogawai