Séances 20/20 (2014)

1 077 vues

Publié le

Rendez-vous du Val de Loire
25 novembre 2014, Tours

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 077
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
380
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séances 20/20 (2014)

  1. 1. • • • •
  2. 2. • • • • •
  3. 3. • • • •
  4. 4. • • •
  5. 5. • • •
  6. 6. -Une dynamique de gestion des territoires à l’échelle de bassins -Une recherche de passerelles entre le monde professionnel et le niveau secondaire scolaire -Appel à projet « éducation à l’environnement » de la région des Pays de la Loire
  7. 7.
  8. 8. Etape 2 Séjour-Descente du cours d’eau Quel que soit le cours d’eau étudié, la démarche et les périodes durant lesquelles se réalisent les séjours sont les mêmes: du 25 avril au 16 mai. Ce séjour a pour vocation de prolonger et d’illustrer les acquis des élèves de l’année, autour d’une déambulation respectueuse du territoire. (vélo, bateau, canoë, marche) Une action de terrain se structurant sur 5 jours, articulée sous forme de socles d’études communs à tous les cours d’eau. Chaque socle correspond à une étape de la descente ainsi qu’à un prisme de lecture du cours d’eau et de son bassin. (biodiversité, acteurs, paysages…) Etape 1 Connaissances et préparatifs Sur la première partie de l’année scolaire, au travers d’une malle pédagogique fournie à l’enseignant, (ouvrages, livret d’accompagnement, DVD…) les élèves peuvent décrypter les enjeux liés à cette ressource à différentes échelles. Sept mois, pour revoir les fondamentaux sur l’eau, découvrir son territoire et ainsi intégrer le module au projet de la classe. Cette période permet également de préparer techniquement le séjour . Etape3 Partage de l’information sur le site de l’observatoire En fin d’année, ce travail est alors partagé à l’échelle régionale par les élèves, au sein d’un site internet dédié, «l’observatoire lycéen de l’eau ». Le site référence les résultats des protocoles, des interviews et des photos comparatives en les classant par cours d’eau et par année selon une démarche similaire à tous les départements. Cette étape de retranscription et de diffusion de l’information récoltée intègre fondamentalement les modules. Une mise en réseau qui donne tout son sens au travail entrepris à l’échelle régionale sur plusieurs années.
  9. 9. Etape 1 Contenu: Rencontre agence de l’eau et Elu SAGE Layon Aubance Etude Paysagère et géologique du territoire Lancement logistique du séjour Repères: Saint Mathurin sur Loire et Saint Rémy la Varenne Etape 3 Contenu: Marche et rencontres riverains Inventaires sur site remarquable (Boire de Champtocé/ CPIE LM) et IBGN sur cours d'eau du territoire Etude du cas concret et propositions d'actions (Carrière Brangeon) Repères: Montjean sur Loire Etape 2 Contenu: Rencontres en semi autonomie des acteurs locaux Visite de la station de traitement des eaux des Ponts de Cé Repères: Murs Erigné et les Ponts de cé tronçon 18 km canoë Tronçon 25 km bateau traditionnel Points d'escales Périmètre de déplacement à vélo Trajets entre points d'escales 10 km Carte récapitulative de la déambulation des classes du Maine et Loire Année scolaire 2013-2014 / Séjour du 12 au 16 mai 2014
  10. 10. -Délocalisation à l’échelle régionale sur le premier semestre 2015 -Loire en Maine et Loire -Boulogne en Loire Atlantique et Vendée -Sarthe aval en Sarthe -Mayenne amont en Mayenne
  11. 11. Lancement du module final à la rentrée 2015-2016 Période test de 5 ans Extrapolation à l’échelle du Bassin Loire Bretagne
  12. 12. Contexte    TOURS
  13. 13. Photos : © F. Desmette, D. Greyo, C. Salin, PNR LAT
  14. 14. Problématique / Objectifs Enjeux 1 : Enjeu « oiseaux » Enjeux 2 : Enjeux économique et social Enjeux 3 : Enjeux transversaux • Maintenir et restaurer l’habitat des oiseaux (prairies, bocage, boisements alluviaux, zones humides et aquatiques) • Réduire la mortalité et les dérangements • Maintenir et développer l’élevage • Informer et sensibiliser à la préservation du site • Limiter les dérangements liés à la fréquentation du site • Poursuite de la concertation • Animation, suivi et évaluation périodique du Document d’objectifs • Mise en cohérence des politiques publiques 0 10 20 30 40 50 60 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Nombre mâles chanteurs Evolution du nombre de mâles chanteurs en basse vallée de la Vienne (source : CPIE Touraine-Val de Loire, 2013)
  15. 15. Démarche mise en oeuvre Natura 2000 « à la française » : concertation, conciliation, contractualisation Comité de pilotage Valide le Docob Suit sa mise en oeuvre Désigne un maître d’ouvrage Structure(s) animatrice(s) Maître d’ouvrage Mettent en oeuvre les actions du Docob Désigne le/les animateurs du site Suivi administratif ETAT Evaluation des incidences MAE Contrats N2000 Charte Actions non contractuelles •Suivi des oiseaux prairiaux •Suivi des pratiques agricoles •Mesure d’urgence •Communication/sensibilisation Les outils : •Engagement dans code bonnes pratiques •Engagement sur 5 ans avec indemnisation •Prévenir plutôt que guérir Suivi fenaison Suivi des fauches MAE sur vallée de l’Indre (2010-2014)
  16. 16. Résultats attendus ou obtenus 2011 4 mâles chanteurs 2012 6 mâles chanteurs 2013 4 mâles chanteurs  Maintien de la population de Râle des genêts mais toujours à très faible effectif (3 à 6 mâles chanteurs)  Bons résultats de reproduction en 2014 (18 jeunes observés) + un couple de Courlis cendré  Dispositif optimisé par la mise en place de la mesure d’urgence LISEA MAE : 50 exploitations engagées - 1400 ha de prairies en MAE (73%) - 190 ha de mise en défens ; 220 en retard de fauche - 50 ha de couvert environnemental  Contrats N2000 : 5 contractants, conversion de peupleraies en prairie ou entretien têtards  Communication : fiches thématiques
  17. 17. Les engagements actuels en basse vallée de la Vienne
  18. 18. Enseignements / Suites envisagées  Tentative de lancement d’une filière bois-énergie pour inciter à l’entretien des arbres têtards et du bocage  Création d’un site classé sur la confluence Vienne- Loire incluant le bocage du Véron, avec guide de bonnes pratiques annexé au classement  Continuité indispensable du dispositif MAE pour la sauvegarde de l’habitat des oiseaux prairiaux  Mesure d’urgence jusqu’en 2017. Et après?  Inquiétude quant à l’arrivée prochaine de la Chalarose (maladie du frêne)  Pérennité des contrats ni agricoles ni forestiers?  Grande fragilité des populations d’oiseaux prairiaux du site (Râle, Tarier des prés, bruants…) et ailleurs en Europe de l’Ouest
  19. 19. – –
  20. 20. • • • •
  21. 21.
  22. 22. • Des fondations adaptées : une remise en question de l’existence des pilotis ?
  23. 23.
  24. 24. • • •
  25. 25. éééé
  26. 26. û ’ éè
  27. 27. • éà’é’é’’é’ ’é
  28. 28. • • •
  29. 29. à
  30. 30. courbe, profil : relevé d'Emmanuelle Miéjac Découverte (1995) de l’épave, du Grand Aireau, dans le pertuis de l’épi S3: une enchême monoxyle, forte courbe redressée ; puis, en aval d’un axe de roue à aubes ;
  31. 31. • • •
  32. 32. Elaboration d'une méthodologie d'étude du patrimoine fluvial ligérien: l’archéologie fluviale, DRASSM et Université de Paris I avec Eric Rieth assisté de Stéphane Brousse, 1993, relevé d’un chaland
  33. 33. Un patrimoine archéologique exceptionnel La Loire fleuve navigué et utilisé par l'homme depuis des millénaires est particulièrement riche en vestiges archéologiques accessibles. Les ouvrages anciens, épis de pêcheries, duits et chaussées à moulins, à péages, jalonnent régulièrement le fleuve, héritage souvent médiéval, révélé et inscrit dans le paysage d'étiage. Les épaves de petite et grande nautique, souvent à l'état de fragments, peuplent un lit sablonneux mobile révélant les pirogues des paysans pêcheurs, les chalands de charge des mariniers, les scutes de travail des bâtisseurs d'épis ou de ponts. Il s'agit des fondements matériels d'un fleuve de civilisation,
  34. 34. Epaves de Cul de Boeuf et de la Soulouze Epaves en réserve en Loire Huit épaves de chalands, scutes, moulin-nef sont en attente d'étude et fouille programmée entre l'amont de Chalonnes et Varades, pour s'en tenir à cette section de Loire. Cette année y a surgi une pirogue ogivale à fond plat de type "blin", déclarée au SRA Drac de Nantes qui l'a régulièrement pris en charge
  35. 35. Pirogue de Brodeau, découverte en Mai 2014 fond témoin d’un blin assemblé ? découverte et déclaration au SRA-Drac de Nantes par Alain Barcat, épave récupérée et prise en charge par le service. suivre et développer la recherche archéoethnologique en loire
  36. 36. L'importante collection de bois de bateau, - de bois réemployés dans l'habitat riverain, - de bois d’épave issus du DPF domaine public fluvial, héritage de l'ancien Ecomusée de Montjean Loire Angevine encore en place à "la Forge", - de pièces présentes dans des dépôts archéologiques divers et dans des musées au fil du bassin L’ensemble constitue un fonds documentaire de premier ordre, que François Beaudouin a défriché en Basse-Loire. Mais il reste à connaître (inventaire interprétatif) et travailler dans son ensemble. L'exposition "La Loire dessus dessous. Archéologie d’un fleuve" a montré la voie, de même les publications d'Aestuaria et d'Etudes ligériennes.
  37. 37. Salle d’exposition à La Forge des épaves, objets, structures trouvés en Loire par l’Ecomusée de Montjean, état 2005 Question du devenir des collections et des réserves abritées à la "La Forge" objet d’un projet immobilier.
  38. 38. Le nouvel apport de François Beaudouin L’interprétation des bois d'épaves par le calque
  39. 39. Restitution et reconstitution des bateaux de Loire, l’ethnologie fluviale expérimentale Le "sens" scientifique comme médiatique des découvertes de l'archéologie fluviale est très lié aux représentations navigantes que sa connaissance permet, passant par une véritable ethnologie expérimentale appliquée à la restitution de bateaux d'époque, des pirogues au bateaux de charge. Les cas de "La Montjeannaise", restitution navigante d'un chaland des années 1830 et de "Dame Périnelle" scute de Savonnières, grâce au concours informé de François Beaudouin montrent aussi la voie, partagée entre autres, avec les réalisations de François Ayrault. Le travail de restitution en navigation et usages mariniers d'époque, par-delà les premiers pas de l'effort associatif, reste cependant à produire. C'est aussi affaire de programme scientifique.
  40. 40. Reconstitution d’une équipe de Loire « La Montjeannaise » à Saumur
  41. 41. La reconstitution - restitution d’un scute de travain, « Dame Périnelle » à Savennières sur le Cher par l’association « Les Bateliers du Cher », plans de François Beaudouin, sur documentation archéologique réunie par l’ancien Ecomusée de Montjean Loire Angevine.
  42. 42. • •
  43. 43. • •
  44. 44. Une référence, la Vistule et le complexe muséographique fluvial et maritime de Gdansk en Pologne L’antenne fluviale de Tczew
  45. 45. Musée fluvial et maritime de Gdansk de la recherche subaquatique à la conservation, à la médiation Laboratoire - atelier pièces polymérisées
  46. 46. • • •
  47. 47. • • •
  48. 48. • • •
  49. 49. • • • •
  50. 50. • • • 
  51. 51.  
  52. 52. • • • •
  53. 53. • •
  54. 54. • • •
  55. 55. • • • •
  56. 56. • •
  57. 57. • • – – –
  58. 58. • • • •
  59. 59. • – – • – – – –
  60. 60. • • •
  61. 61. • •Être moteur de nouveaux défis scientifiques autour du numérique et de la valorisation des patrimoines •Devenir l’interlocuteur « recherche » privilégié des acteurs socio-économiques oeuvrant à la valorisation des patrimoines (acteurs du tourisme, du numérique, …) •Faire émerger des actions de collaborations possibles avec les partenaires socio-économiques
  62. 62. •d’un réseau de chercheurs travaillant sur la thématique patrimoniale •Labellisation de projets de recherche et de valorisation • – – –
  63. 63. •Les patrimoines et leur connaissance sont des sources d’activité économique et d’emplois dans le secteur du tourisme : –Pour les acteurs du tourisme nécessitant de contenus scientifiques inédits permettant de développer de nouvelles visites et d’en accroître le flux de visiteurs –Pour les acteurs des TIC permettant de se spécialiser dans les services à visée patrimoniale –Pour le touriste disposant d’une nouvelle source et forme d’information sur le Patrimoine
  64. 64. •En 2000, une inscription UNESCO sur 3 critères : architectural, historique, paysager (« l’interaction homme/nature ») •Pas de véritable Concertation à l’Origine •La Coordination de l’inscription nécessite une approche transversale et une démarche partagée •Nécessité d’associer l’exceptionnel (la VUE) au quotidien (le cadre de vie) Intérêt des démarches participatives !?
  65. 65. « La participation renouvelle-t-elle les pratiques paysagistes et plus spécialement le ‘projet de paysage’ ? » Du recueil de connaissances à la définition des enjeux •Questions spécifiques au projet participatif : 1 - Comment passer des connaissances individuelles aux enjeux collectifs ? 2 - Comment et à quel moment introduire les connaissances savantes et les savoir-faire experts ? 3 - Le statut du paysagiste évolue t-il de « l’expert aménageur » vers « le médiateur » ? 4 - Quelle(s) plus-value(s) de la participation ? 5 - La médiation paysagère implique t-elle un nouveau statut professionnel des paysagistes ? Des enjeux aux intentions Des intentions à la mise en oeuvre - Collaboration entre Enseignants-chercheurs de trois écoles et des paysagistes - Recherche-action grâce à deux expérimentations menées en parallèle - Confrontation avec d’autres expériences nationales et internationales
  66. 66. Pourquoi Villandry ? Villandry, « partie de territoire telle que perçue par les populations » … TOURS Villandry Villandry Une commune du « Val de Loire »
  67. 67. Un paysage d’exception •Un « concentré de V.U.E » •La prégnance du château •Un flux touristique important Un cadre de vie plus quotidien •Un bourg délaissé •Une campagne en mutation •Des nouvelles constructions
  68. 68. fev 2013 oct 2013 fev 2014 sept. 2012 nov 2014 sept 2011 TEMPS 1 : TEMPS DE LA RECHERCHE •Le phasage : –MEDDE (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie) –Mission Val de Loire •Les financeurs :
  69. 69. Enquêtes individuelles janvier à juin 2013 Parcours collectifs 1er et 9 juin 2O13 Atelier ENJEUX 8 octobre 2013 Identifier les enjeux paysagers de la commune, collectivement Spatialiser et hiérarchiser les enjeux paysagers CONNAISSANCES Saisir l’espace vécu et perçu, individuellement ENJEUX PROPOSITIONS Ateliers Actions I, II, III 22 oct, 3 déc 2O13, 28 jan 2014 Définir une intention spatiale et Dessiner une esquisse
  70. 70. Activité 17 Actifs / 7 Retraités Arrivée à Villandry Après 2000…… 6 1980 – 2000…. 7 1960 – 1980…. 3 Gens d’ici…….. 6 Modes de mobilisation variés : - Ecole -Parcours en extérieur -Réunions publiques d’infos -Ateliers en intérieur •24 enquêtés : •Critères de sélection lors des enquêtes individuelles : -Lieu d’habitation -Présence des agriculteurs -Ancrage dans la commune -Age Age 60 + ……………..7 50 + …………….. 7 40 + …………….. 7 30 + …………….. 3 Sexe 15 Hommes / 9 femmes • Les ateliers : - De nouveaux arrivants - Une motivation maintenue / impatience => 20 à 30 personnes en continu et pas toujours les mêmes
  71. 71. C’est dommage, cette place elle est envahie de voitures Il n’y a pas de vie dans le bourg On aimerait bien qu’il y ait des visiteurs qui montent dans le bourg Le bourg, c’est un beau patrimoine… mais qui est dépareillé J’aimerais un bourg qui procure du plaisir à tous les sens : odeur des commerces, moins de bruits de voitures… Le bourg, il est insipide, il n’est pas digne de la notoriété de Villandry
  72. 72. Affirmer la différence ? entre les 2 noyaux : centre patrimonial / centre de vie Lutter contre ce déséquilibre ? et favoriser la rencontre entre habitants et touristes Enjeux hiérarchisés : 1 – Gérer les déplacements (flux automobiles, cyclistes, piétons) 2 – Rendre le bourg plus attractif et renforcer le lien avec le château 3 – Valoriser les patrimoines culturels et naturels sur l’ensemble de la commune 4 – Maîtriser les nouvelles constructions sur le plateau => REDYNAMISER LE BOURG DE VILLANDRY ? D7 D7
  73. 73. Le « programme » des habitants •Gérer les flux •Aménager le centre bourg •Protéger / restaurer le patrimoine naturel et bâti Le programme de Tour(s) + •Protéger le château •Aménager une déviation •Gérer les stationnements Parallèlement à la démarche participative, Le pôle Tourisme de Tours + a lancé une étude pour améliorer la sécurité aux abords du château et favoriser le stationnement des visiteurs dans la commune
  74. 74. • – – • –   • – – – – –
  75. 75. • – – – – • – – • – –  • – – – •
  76. 76. La participation dans le cadre du plan d’actions pour les paysages
  77. 77. • • • • •
  78. 78. • • • • •
  79. 79. • – – – • – – • –
  80. 80. • • • • • • • • • • • •
  81. 81. « Le paysage qui compte pour moi » Un paysage surreprésenté
  82. 82. De grandes familles de photographies se dégagent : Paysages de l’intime, paysages exceptionnels, paysages agricoles, paysages naturels...
  83. 83. Des valeurs qui émergent : - le rapport homme nature - des paysages vivants - des paysages exceptionnels liés aux loisirs et au patrimoine
  84. 84. « Le paysage qui doit changer » Quelques lieux à forts potentiels Un regard plus précis des enfants sur les espaces verts « Il faudrait changer cet espace car c’est un espace vide quand le Mix Terre n’est pas là c’est inconfortable pour jouer au football, mettre un espace de jeux rendrait service à tout le monde » 3e2 du collège Bégon
  85. 85. Extrait de l’analyse des étudiants de l’école du paysage à partir des dessins d’enfants
  86. 86. • • • • • • • •      
  87. 87. La participation dans le cadre du plan d’actions pour les paysages
  88. 88.
  89. 89. • • •
  90. 90. • Méthode mise en oeuvre
  91. 91. Vers la mise en place d’un observatoire des territoires par le paysage ? Vers un réseau paysage en Pays- de-la-Loire actif ? Vers un site internet vivant ? Le réseau paysage en Pays-de-la-Loire Une mise en réseau des OPP existants ? http://paysages.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr
  92. 92. • • •
  93. 93. • • •
  94. 94. • • •
  95. 95. • • • • •
  96. 96. • • •
  97. 97. Ingénierie culturelle • • • (2014)
  98. 98. • • •
  99. 99. • • • •
  100. 100. • • • • • • • • • •
  101. 101. • • • • •
  102. 102.
  103. 103. • • • • •
  104. 104. • • • • •
  105. 105. • • •
  106. 106. • • •

×