Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...






Communiqué de presse – 7 janvier 2011
CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication

7,
Villa
des
Sablons–
9...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Communiqué de Presse IMCAS - PB Communication - Janvier 2011

182 vues

Publié le

Les données mondiales, européennes et françaises du marché de l'Esthétique Médicale - INNOVATION TRIBUNE

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
182
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communiqué de Presse IMCAS - PB Communication - Janvier 2011

  1. 1. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 1 En avant –première Les
données
mondiales,
européennes
et
françaises
du
marché
de
l’Esthétique
Médicale
 4ème 
édition
de
l’IMCAS
INDUSTRIE
‐
INNOVATION
TRIBUNE

 Palais
des
Congrès
de
Paris,
le
7
janvier
2011
 
 Un marché qui anticipe la fin de crise 
 PDG
des
groupes
en
vue,
analystes,
décideurs,
experts
financiers
et
marketing
indépendants,
et
ceux
des
compagnies
leaders
de
 l’esthétique
médicale,
 pour
 la
quatrième
 année,
 cette
 TRIBUNE,
 unique
 au
 monde,
 fait
 parler
 tous
 les
 acteurs
 et
 décideurs
 du
 marché.
L’IMCAS
INDUSTRIE
–
INNOVATION
TRIBUNE,
devenu
l’observatoire
référent,
propose
une
analyse
fiable
et
chiffrée
du
 marché
 mondial,
 européen
 et
 français
 de
 l’esthétique
 médicale
 et
 chirurgicale,
 ainsi
 qu’une
 estimation
 de
 ses
 perspectives
 à
 l’horizon
2014.
 ‐
Entre
reprise
et
récession
latente
quels
sont
les
secteurs
qui
stagnent
et
ceux
qui
rebondissent
?
 
 I

‐
Le
Marché
mondial
de
l’esthétique
‐
Les
chiffres
clés
2010
 
 Dans
un
contexte
caractérisé
par
des
disparités
très
sensibles
de
marchés
nationaux
et
des
variations
trimestrielles
marquées
au
 sein
d’une
même
zone
;
le
marché
mondial
2010
est
valorisé
à
3,5
Milliards
d’euros
(5
Milliards
de
dollars),
anticipant
ainsi
la
fin
 de
crise
avec
une
croissance
globale
de
10%
par
rapport
à
2009,
même
s’il
n’a
pas
encore
retrouvé
ses
niveaux
de
2008
(encore
‐ 8%).
 Au
delà
de
ces
bons
résultats
2010,
il
va
continuer
à
progresser
avec
un
taux
de
croissance
annuelle
prévue
de
11%
jusqu’en
2014
 (marché
 incluant
 les
 Equipements
 à
 base
 d’énergie,
 les
 produits
 de
 comblement,
 la
 Toxine
 Botulique,
 la
 Cosmétique
 active,
 les
 Prothèses
mammaires
et
tous
les
autres
dispositifs.)

 
 
 
 
 
 
 
 
 

  2. 2. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 2 
 Ces
chiffres
mondiaux
2010
confirment
l’évaluation
haute
de
notre
projection
effectuée
en
2009
(croissance
entre
5%
et
10%).
 Comme
prévu,
c’est
le
marché
de
la
médecine
esthétique
qui
truste
la
croissance
sectorielle
(+10%
pour
les
équipements,
+11%
 pour
la
toxine
botulique
et
+13%
pour
les
produits
de
comblement),
mais
la
chirurgie
esthétique
enregistre
une
progression
 remarquable
de
8%
et
retrouve
pratiquement
son
niveau
de
2008.
 
 Même
si
le
marché
Européen
est
plus
affecté
par
la
crise
que
le
marché
américain,
c’est
celui
qui
va
le
mieux

rebondir
dans
les
 années
à
venir
avec
des
prévisions
de
croissance
annuelle
moyennes
de
11%
jusqu'en
2014
(versus
9%
aux
USA).
La
date
de
retour
 du
marché
Européen
à
son
volume
d'activité
antérieur
à
la
crise
(en
2008)
se
situe
à
partir
de
2012,
alors
que
les
USA
ont
déjà
 retrouvé
ce
volume
d'activité
en
2010.

Mieux,
les
analystes
estiment
que
le

marché
Européen
progressera
de
50%
entre
2010
et
 2014

 Ainsi
en
Europe,
tous
les
segments
ont
retrouvé
leurs
niveaux
de
2008
à
l’exception
de
celui
des
équipements
qui
affiche
toujours

 un
recul
de
‐33%
par
rapport
à
2008.

Emblématique
de
ce
retour
à
la
croissance,
le
segment
des
toxines
botuliques
affiche
une
 prévision
de
croissance
moyenne
annuelle
de
25%
par
an
jusqu'en
2014.
 
 Analyse
détaillée
poste
par
poste

 
 Toxine
botulique

 
 • Le
Marché
mondial
en
2010
de
la
Toxine
Botulique
est
d’environ
€570M
(US$800
M)
;
il
a
présenté
une
croissance
de
11%
 en
2010
par
rapport
à
2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
atteindre
les
16%.

 • Le
Marché
US
2010
de
la
Toxine
botulique
est
d’environ
€300M
(US$400
M)
;
il
a
présenté
une
croissance
de
10%
en
2010
 par
rapport
à
2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
atteindre
les
14%.
 • Le
Marché
Européen
2010
de
la
Toxine
Botulique
est
d’environ
€120M
(US$160
M)
;
il
a
présenté
une
croissance
de
10%
en
 2010
par
rapport
à
2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
atteindre
les
25%.

 • Le
Marché
France
2010
de
la
Toxine
botulique
est
d’environ
€17M

(US$22M)
;
il
a
présenté
une
croissance
de
6%
en
2010
 par
rapport
à
2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
atteindre
les
9%.
 
 
 
 
 Un
 marché
 mondial
 des
 toxines
 botuliques
 qui
 affiche
 un
 niveau
 de
 10%
 supérieur
 a
 celui
 de
 2008
 et
 présente
 des
 taux
 de
 croissance
annuel
à
2
chiffres.
 Le
marché
européen
encore
«
jeune
»
présente
un
fort
potentiel
de
croissance
annuelle
de
25%
par
an
à
l’horizon
2014.
 2
nouveaux
acteurs
internationaux
(Galderma
et
Merz)
qui
vont
désormais
rivaliser
avec
Allergan
(présent
au
niveau
mondial)
et
 Médicis
(présent
aux
USA).
 
 Ces
chiffres
proviennent
des
sources
suivantes
:
Millenium
Research
Group,
Allergan
et
Medical
Insights.
  3. 3. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 3 
 Produits
comblements
(Acide
Hyaluronique,
produits
Injectables
longue
durée…)
 • Le
Marché
mondial
en
2010
des
produits
de
comblement
est
d’environ
€520M
(US$730M)
;
il
a
présenté
une
croissance
 de
13%
en
2010
par
rapport
à
2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
maintenir
les
9%.
 • Le
Marché
USA
en
2010,
est
d’environ
€250M
(US$350M)
;
il
a
présenté
une
croissance
de
10%
en
2010
par
rapport
à
 2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
atteindre
les
14%.
 • Le
Marché
Européen
en
2010
des
produits
de
comblement
est
d’environ
€200M
(US$280M)
;
il
a
présenté
une
croissance
 de
10%
en
2010
par
rapport
à
2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
maintenir
les
7%.
 • Le
Marché
France
en
2010,
est
d’environ
€25M
(US$33M)
;
il
a
présenté
une
croissance
de
20%
en
2010
par
rapport
à
 2009,
et
sa
croissance
annuelle
à
l’horizon
2014
devrait
atteindre
les
9%.
 
 
 
 
 
 Le
marché
mondial
des
produits
de
comblement
retrouve
son
niveau
de
2008
et
présente
des
niveaux
de
croissance
annuelle
au‐ delà
des
2
chiffres.
 Le
marché
européen
est
assez
mature
pour
ce
segment
et
suit
une
tendance
de
croissance
annuelle
inférieure
à
10%
par
an
à
 l’horizon
2014.
 Le
marché
se
caractérise
par
la
présence
de
nombreux
acteurs
régionaux
et
internationaux
et
une
tendance
à
la
consolidation
des
 acteurs.
 
 Ces
chiffres
proviennent
des
sources
suivantes
:
Millenium
Research
Group,
Allergan
et
Medical
Insights.
 
 Cosmétique
active
(incluant
les
Peelings)
 • Le
Marché
mondial
2010
de
la
cosmétique
active
est
d’environ
€675M
(US$950
M)
en
croissance
de
10%
comparé
à
2009.
 Sa
croissance
prévisionnelle
annuelle
dans
le
monde
est
de
10%
par
an
jusqu’en
2014.
 • Le
 Marché
 USA
 en
 2010
 est
 d’environ
 €240M
 (US$340M)
 en
 croissance
 de
 11%
 comparé
 à
 2009.
 Sa
 croissance
 prévisionnelle
annuelle
est
de
10%
par
an
jusqu’en
2014.
 • Le
 Marché
 Européen
 en
 2010
 est
 d’environ
 €80M
 (US$115M),
 en
 croissance
 de
 5%
 comparé
 à
 2009.
 Sa
 croissance
 prévisionnelle
annuelle
est
de
5%
par
an
jusqu’en
2014.
 
 Un
 segment
 qui
 présente
 une
 croissance
 au
 niveau
 mondial
 et
 aux
 USA,
 mais
 qui
 progresse
 plus
 lentement
 en
 Europe
 (une
 différence
expliquée
par
le
comportement
des
consommateurs,
les
contraintes
réglementaires
sur
les
médecins
prescripteurs
mais
 non
distributeurs).

 

 Ces
chiffres
proviennent
des
sources
suivantes
:
Medical
Insights.

  4. 4. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 4 
 
 Equipement
à
base
d’énergie
(lasers
et
lumières,
radio
fréquence,
ultrasons…)
 
 • Le
Marché
mondial
2010
de
l’Equipement
à
base
d’énergie
est
d’environ
€790
Millions
(US$1,1
Milliards),
en
croissance
 de
10%
comparé
à
2009.
Sa
croissance
prévisionnelle
annuelle
dans
le
monde
est
de
12%
par
an
jusqu’en
2014.

 • Le
 Marché
 Européen
 est
 de
 €255
 M
 (US$360
 M),
 en
 croissance
 de
 11%
 comparé
 à
 2009.
 Sa
 croissance
 prévisionnelle
 annuelle
est
de
12%
par
an
jusqu’en
2014.
 • Le
 Marché
 USA
 est
 d’environ
 €240
 M
 (US$330M),
 en
 croissance
 de
 10%
 comparé
 à
 2009.
 Sa
 croissance
 prévisionnelle
 annuelle
est
de
10%
par
an
jusqu’en
2014.

 
 
 
 
 Les
répercussions
de
la
crise
se
font
toujours
sentir
sur
ce
marché
qui
accuse
une
baisse
mondiale
significative
de
34%
comparée
à
 2008
(le
secteur
de
l’esthétique
le
plus
touché
par
la
crise)
et
de
33%
en
Europe.

Mais
il
bénéficie
déjà
dans
le
monde
et
aux
USA
 d’un
effet
rebond
avec
une
croissance
annuelle
prévue
de
10%
jusqu’en
2014.

 
 L’Europe
devrait
suivre
cette
tendance
à
partir
de
2011.
 
 Ces
chiffres
proviennent
des
sources
suivantes
:
Millenium
Research
Group
et
Medical
Insights.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

  5. 5. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 5 
 
 Prothèses
mammaires
 • Le
Marché
mondial
en
2010
des
prothèses
mammaires
est
d’environ
€580

M
(US$
820M),
en
croissance
de
8%
comparé
à
 2009.
Sa
croissance
prévisionnelle
annuelle
dans
le
monde
est
de
7%
par
an
jusqu’en
2014.
 • Le
Marché
USA
est
en
2009
environ
€270M
(US
$375M),
en
croissance
de
7%
comparé
à
2009.
Sa
croissance
prévisionnelle
 annuelle
dans
le
monde
est
de
7%
par
an
jusqu’en
2014.
 • Le
 Marché
 Européen
 en
 2010
 est
 d’environ
 €160M
 (US
 $220
 M),
 en
 croissance
 de
 4%
 comparé
 à
 2009.
 Sa
 croissance
 prévisionnelle
annuelle
est
de
4%
par
an
jusqu’en
2014.
 • Le
 Marché
 France
 est
 d’environ
 €16
 M
 (US$21M),
 en
 croissance
 de
 4%
 comparé
 à
 2009.
 Sa
 croissance
 prévisionnelle
 annuelle
est
de
4%
par
an
jusqu’en
2014.

 
 
 
 
 Si
l’augmentation
mammaire
reste
la
première
intervention
de
chirurgie
esthétique
pratiquée
dans
le
monde,
le
marché
mondial
 vient
tout
juste
de
retrouver
son
volume
d’activité
de
2008.

 L’Europe
pourrait
être
la
région
qui
affichera
la
croissance
annuelle
la
plus
faible.
 
 Ces
chiffres
proviennent
des
sources
suivantes
:
Millenium
Research
Group
et
Medical
Insights.
 
 EN
CONCLUSION
 En
dépit
d’une
sortie
de
crise
très
variable
selon
les
régions
et
les
pays,
tous
les
segments
de
la
médcine
esthétique
font
preuve
d’un
 retour
progressif
vers
les
taux
record
de
2008.

Néanmoins
la
tendance
mise
en
exergue
lors
de
l’IMCAS
2010
se
confirme
lors
de
 cette
nouvelle
session
de
l’IMCAS
2011
et
ce
sont
les
traitements
d’esthétique
médicale
qui
suscitent
la
plus
forte
demande.

 
 Aujourd’hui
l’Europe
affiche
encore
des
niveaux
de
croissance
plus
faibles
que
le
reste
du
monde,
mais
les
prévisions
d’ici
2014
font
 état
d’une
croissance
de
plus
de
50%
en
4
ans.
 
 La
demande
continuera
de
croître
dans
les
années
à
venir
grâce:
 • Aux
améliorations
et
aux
innovations
produits
mises
au
point
par
les
laboratoires

 • L’arrivée
de
nouveaux
acteurs
sur
ce
marché
notamment
des
laboratoires
pharmaceutiques

 • A
l’entrée
de
produits
dans
le
«
mass
market
»
appuyée
par
des
campagnes
d’information
destinées
au
grand
public.
 • Aux
nouvelles
technologies
et
aux
progrès
scientifiques
qui
permettront
de
traiter
de
nouvelles
indications
thérapeutiques
 • Et
bien
sûr
la
pyramide
démographique
conjuguée
aux
nouveaux
critères
de
valorisation
de
l’image
de
soi,
qui
incitent
les
 consommateurs
à
avoir
recours
aux
techniques
«
anti‐âge
».
 

  6. 6. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 6 
 
 II
–
Les
Chiffres
ASPS
2009
(American
Society
of
Plastic
Surgeons)
 
 
 
 
 
 
 Le
top
5
des
interventions
chirurgicale
 1.
Augmentation
mammaire
19%
 2.
Rhinoplastie
17%
 3.
Blépharoplastie
(chirurgie
des
paupières)
13,5%
 4.
Lipoaspiration
13%
 5.
Abdominoplastie
8%
 
 
 
 

  7. 7. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 7 
 
 
 
 Le
top
5
des
actes
d’esthétique
médicale
 1.
Toxines

44%
 2.
Produits
de
comblement
15%
(dont
11%
Acide
Hyaluronique)
 3.Peeling
10%
 4.Epilation
8%
 5.Laser
&
IPL
8%
 Nota:
les
chiffres
de
l’ASAPS
(American
Society
for
Aesthetic
Plastic
Surgery)
 
 

  8. 8. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 8 
 L’ASAPS,
autre
observatoire
américain
du
marché
de
l’Esthétique
Médicale,
rend
compte
pour
2009
de
«
top
5
»
 légèrement
disparates

 
 Le
top
5
des
actes
des
interventions
chirurgicales
selon
l’ASAPS
 1.
Augmentation
mammaire
21
%
 2.
Liposuccion
19
%

 3.
Blépharoplastie
10
%
 4.
Rhinoplastie
9%
 5.
Abdominoplastie
9
%
 
 
 
 Le
top
5
des
actes
d’esthétique
médicale
selon
l’ASAPS
 1.
Toxines

30
%
 2.
Fillers

15
%
 3.
Epilation
laser
15%
 4.
Microdermabrasion
7
%
 5.
Peeling
chimique
6
%
 
 Ces
tendances
relevées
par
l’observatoire
américain
reflètent
bien
la
source
du
marché
américain
et
permettent
une
 intéressante
comparaison
avec
le
marché
mondial.
En
Europe
notamment,
l’utilisation
de
l’acide
hyaluronique
est
 voisine
de
celle
des
toxines.
  9. 9. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 9 III - Les nouveaux axes de développement, les nouvelles tendances 2010 
 1
‐
LA
CHIRURGIE
ESTHETIQUE,
UNE
SPECIALITE

MEDICO‐CHIRURGICALE
EN
EXPANSION • Coté
médical
:
Les
techniques
sont
plus
efficaces,
et

plus
sécurisées
 Les
 produits
 de
 comblement
 des
 rides,
 et
 de
 volumétrie,
 les
 toxines
 botuliques
 en
 sont
 un
 bon
 exemple
 :
 le
 renforcement
 des
 contrôles
 en
 matière
 d’autorisation
 de
 mise
 sur
 le
 marché,
 de
 qualification
 et
 de
 formation
 des
 médecins
 compétents
 pour
 pratiquer
ces
techniques,
la
publication
de
nombreuses
études
scientifiques
sérieuses,
mais

également
sur
les
risques
et
les
abus,
 ont
 permis
 de
 sécuriser
 cette
 croissance
 incontestable
 (+10%
 pour
 les
 comblement,
 +20‐25%
 pour
 les
 toxines).
 
Les
 autres
 techniques
:
peelings,
lasers,
progressent
plus
lentement
mais
suivent
néanmoins
cette
tendance.

Le
but
étant
aussi
de
renforcer
la
 tendance
au
NATUREL:
en
France,
en
Europe,
aux
Etats
‐
Unis
et
de
plus
en
plus
dans
le
monde,
la
tendance
qui
s’impose
est
de
 restituer
 et
 de
 maintenir
 chez
 les
 patients
 une
 beauté
 non
 stéréotypée,
 sans
 vouloir
 être
 jeune
 à
 tout
 prix.

 

 Au
 niveau
 du
 corps
 :
 Les
 contrôles
 et
 les
 études
 sur
 les
 appareils
 de
 remodelage
 et
 les
 produits
 médicaux
 amincissants
 se
 renforcent.
 Les
 injections
 de
 phosphatidyl
 choline
 (dérivée
 du
 soja)
 ne
 sont
 pas
 autorisées
 en
 France,
 mais
 une
 étude
 2010
 de
 l’ASAPS
(USA)
la
préconise
en
quantité
limitée
pour
de
petites
surcharges
très
localisées.
Une
molécule
voisine,
la
désoxycholine,
 fait
l’objet
d’une
vaste
étude
sérieuse
multicentrique
pour
de
petits
doubles
mentons.

Il
faudra

donc
attendre
encore
au
moins
1
à
 2
ans
avant
de
se
prononcer.
 • Coté

Chirurgical
:
Après
un
ralentissement
incontestable
en
2009
(‐
15%),
la
reprise
est
prévue, 
 Certes
moins
forte
en
Europe
(5%)
qu’aux
USA,
Amérique
latine
et
Asie.
Si
les
prothèses
mammaires,
la
liposuccion,
et
les
liftings
 (visage
et
ventre)
sont
les
plus
demandées,
les
mini
liftings
des
bras
et
des
faces
internes
des
cuisses

moins
invasifs
qu’avant,
sont
 en
nette
augmentation.
L'évolution
du
lifting
chirurgical
du
visage:
que
ce
soit
pour
le
haut
ou
la
bas
du
visage,
le
lifting
est
devenu
 moins
global,
moins
invasif
(sauf
si
l'on
a
trop
attendu).
On
décolle
moins
les
tissus,
les
gestes
sont
plus
concentrés,
plus
durables,
 plus
dissimulé.
Un
lifting
réussi,
c'est
un
lifting
qui
ne
fait
pas
"lifté"
ou
"tiré",
c'est
un
lifting
naturel.
 
 2
‐
UN
PROGRAMME
PLUS
GLOBAL,
INSCRIT
DANS
LA
DUREE
:
 

  Vers
un
traitement
global
du
visage:
 
 Quand
la
chirurgie
n'est
pas
nécessaire
ou
souhaitée:
toxine
botulique,
produits
de
comblements
(fillers),
et
lasers
doux
produisent
 un
effet
global
très
performant.
 
 Quand
la
chirurgie
est
nécessaire
:
associées
au
lifting,
les
injections,
les
lasers
doux
vont
atténuer
le
coté
invasif
de
cette
chirurgie
;
 ce
d'autant
plus
qu'on
désire
un
traitement
actif
mais
peu
invalidant.

 
 Au
final
la
véritable
révolution
réside
dans
l’action
par
étapes
:
on
choisit
d'abord
un
traitement

réellement
actif
mais
le
moins
 invasif
possible.
Si
une
chirurgie
est
décidée,
elle
s'intègre
dans
un
plan
thérapeutique:

 
 • Préparer
par
la
toxine
botulique,
et
les
fillers
 • Lifter
au
bon
moment,
en
associant
les
fillers
ou
la
graisse

 • Entretenir
et
maintenir

par
les
fillers
et
la
toxine,
pour
éviter,
ce
qui
est
tout
à
fait
possible,
un
deuxième
lifting.

  10. 10. 
 
 
 Communiqué de presse – 7 janvier 2011 CONTACT
PRESSE
–
Patricia
Bénitah
–
P.B
communication
 7,
Villa
des
Sablons–
92200
Neuilly
sur
Seine
‐
Tel
:
01
47
31
11
06
–
Mail
:
pbcom@wanadoo.fr
 10 
 
Vers
un
traitement
global
du
corps
:
 • Coté
médical
on
associe
volontiers
:

 - Un
traitement
global
anti
cellulite,
par
remodelage
médical
de
la
surface
:
par
rollers
aspiratifs,
lasers
ultrasons
doux,

ou
 mésothérapie.
 - Une

remise
en
tension
par
radio‐fréquence
et
endolasers
 - une
lyse
modérée
de
la
graisse
au
niveau
de
régions
de
dimension
limitée
par
ultrasons,
endolasers,
voir
injections
quand
 elles
sont
autorisées.



 • Coté
chirurgical
:

 - La
liposuccion
est
moins
invasive

et
permet
plus
facilement
de
réinjecter
dans
le
même
temps
la
graisse
prélevée.

 - Les
prothèses
mammaires
sont
en
augmentation
partout
dans
le
monde,
mais
l’AFSAPS
en
France

et
les
commissions
de
 contrôle
de
par
le
monde
doivent
renforcer
leur
contrôle
pour
éviter
les
risques
d’effets
secondaires
qui
n’ont

pas
disparu.

 - Les
cellules
souches
jouent
déjà
un
rôle
incontestable
en
chirurgie
réparatrice
(lambeau,
cicatrices)
comme
dans
beaucoup
 d’autres
spécialités
médicales,
cependant
malgré
leur
développement
majeur
dans
la
greffe
de
graisse
(lipofilling)
 notamment

en
Asie
ou
en
Amérique
Latine.
Toutefois,
il
manque
manifestement
encore
des
études
sérieuses
qui
prouvent
 que
l’adjonction
de
ces
cellules
à
la
graisse,
notamment
dans
les
pertes
de
volume
des
seins
et
du
visage,
optimisent
 réellement
les
résultats.
 

 3‐
LA
COSMECEUTIQUE
ou
COSMETIQUE
ACTIVE
VOIT
SON
DEVELOPPEMENT
RENFORCE
:
 Les
chirurgiens
comme
les
médecins
incluent
de
plus
en
plus
en
préparation
ou
en
suivi
des
injections
des
peelings
ou
de
la
 chirurgie

des
crèmes
et

lotions
actives
qui
ne
sont
plus
cosmétiques
mais
qui
produisent
de
réels
résultats
 dermatologiques.
 Les
techniques
du
futur
sont
d’ores
et
déjà

mises
en
œuvre
:
les
nanotechnologies,
ou
technologie
moléculaires,
mettent
 en
place
des
transporteurs
capables
de
faire
traverser
l’épiderme
à
des
molécules
d’acide
hyaluronique
ou
de
toxine
 botulique.
Certains
produits
comme
le
Revance®
(Toxine
botulique
en
crème)

sont
en
cours
de
procédure
d’autorisation
 aux
USA.
 
 Docteur
Benjamin
ASCHER
‐
Chirurgien
Plasticien.
Paris.
Fondateur
et
Directeur
scientifique
des
Congrès
IMCAS

 (International
Master
Course
of
Ageing
Skin)

 Laurent
BRONES
‐
Business
Development
manager
Symatese
Biomaterials
 Thierry
CHIGNON
‐
Directeur
d’investissement,
MATIGNON
INVESTISSEMENT
&
GESTION,
France. A
propos
de
l’IMCAS
 Congrès
 leader
 européen
 dédié
 aux
 chirurgiens
 plasticiens,
 aux
 dermatologues,
 et
 aux
 différents
 experts
 du
 monde
 de
 l’esthétique
médicale
et
chirurgicale,

l’IMCAS
(6
au
9
janvier
2011)
est
devenu
en
13
ans
l’un
des
plus
importants
rendez‐ vous
mondiaux
de
la
profession.
Cette
manifestation
reçoit
chaque
année,
plus
de
3
500
participants
provenant
de
60
pays
 différents.

Cet
échange
entre
les
plus
éminents
spécialistes
internationaux

est
devenu
la
véritable
signature
de
l’IMCAS.
 Ses
principaux
objectifs
sont
:
la
mise
en
avant
des
standards
les
plus
élevés
dans
la
pratique
clinique
de
l’esthétique,
la
 formation
 et
 la
 recherche
 en
 chirurgie
 plastique
 et
 dermatologie
 cosmétique,
 ainsi
 que
 dans
 les
 disciplines
 associées
 (chirurgie
maxillo‐faciale,
médecine
esthétique
et
anti‐âge,
recherche,
etc.…).

 L’IMCAS
s’exporte
à
international,
avec
deux
autres
congrès
:
IMCAS
ASIA
(Singapour,
Juillet
2011)

et
IMCAS
INDIA

 (New


Dehli,
Novembre
2011).


×